Principal
Bronchite

Symptômes d'adénoïdes chez un enfant

Contenu de l'article

Le diagnostic opportun et le retrait des tumeurs bénignes peuvent prévenir la perte d'audition par conduction, l'angine de poitrine rétronasale, la rhinite chronique, les déformations du visage et du thorax. Il est possible de reconnaître la pathologie par des manifestations cliniques caractéristiques, dont la gravité est largement déterminée par le degré de croissance de la végétation adénoïde.

Les végétations adénoïdes sont-elles la norme?

Comment comprendre qu'un enfant a développé une végétation adénoïde? Adénoïdes - une amygdale hypertrophiée, située dans la voûte plantaire du nasopharynx. Même une légère dégradation des tissus glandulaires est considérée par les oto-rhino-laryngologistes comme une déviation de la norme. L'amygdale pharyngée est impliquée dans le réchauffement et la purification de l'air de micro-organismes pathogènes conditionnels. Dans le contexte de développement fréquent de maladies respiratoires, le nombre d'éléments structurels dans les tissus lymphoïdes est en augmentation, ce qui conduit à une hypertrophie de l'organe immunitaire.

Il est difficile de diagnostiquer la pathologie chez les enfants de moins de 3 ans en raison de la rareté des symptômes et des plaintes de l'enfant en raison de la détérioration de sa santé.

Une augmentation de la végétation adénoïde entraîne le blocage des voies nasales et une difficulté à respirer par le nez. On sait qu'en cas d'hypertrophie de l'amygdale nasopharyngée, le corps de l'enfant perd environ 16-18% de l'oxygène, ce qui nuit au développement physiologique et parfois mental de l'enfant. Certes, seul un oto-rhino-laryngologiste peut déterminer le degré d'hypertrophie de l'organe immunitaire après un examen matériel du nasopharynx du patient.

Signes d'adénoïdes

Est-il possible de comprendre indépendamment les signes et symptômes de l'hypertrophie de l'amygdale nasopharyngée? Sans équipement spécial, il est presque impossible d'identifier une pathologie dans les premiers stades de la croissance du tissu lymphadénoïde. Dans la plupart des cas, les parents consultent déjà un pédiatre pour développer un écoulement prolongé du nez et des récidives fréquentes de maladies infectieuses qui surviennent à environ 2 ou 3 étapes de la croissance de la végétation adénoïde.

Vous pouvez suspecter une pathologie si vous trouvez les symptômes suivants:

  • ouverture fréquente de la bouche;
  • ronfler et ronfler dans un rêve;
  • léthargie et larmoiement;
  • maux de tête;
  • légère déficience auditive;
  • distraction;
  • congestion nasale sans rhinite.

Les végétations adénoïdes chez un enfant résultent d'une transmission fréquente du rhume. En cas d'infection des organes respiratoires, l'amygdale pharyngée grossit, indiquant une production intensive d'immunoglobuline. Lorsque l'inflammation régresse, l'organe immunitaire est réduit à sa taille physiologique normale. Mais si les maladies ORL reviennent trop souvent, l'amygdale pharyngée "n'a pas le temps" de revenir à la normale, ce qui explique la prolifération des tissus glandulaires.

C'est important! Les récidives fréquentes d'infection entraînent une diminution de l'immunité locale, ce qui augmente le risque d'inflammation des végétations adénoïdes.

Symptômes communs

Les symptômes communs des végétations adénoïdes sont similaires aux manifestations du rhume, de sorte que les parents ignorent souvent l'apparition du problème. À mesure que le tissu lymphoïde se développe, l’état de santé de l’enfant s’aggrave. Dans environ 42% des cas, les patients consultent un médecin ORL déjà aux stades 2 et 3 de l'hypertrophie des végétations adénoïdes.

Il faut comprendre que plus la pathologie est détectée tôt, plus le traitement sera indolore. Avec une légère augmentation de la taille de l'amygdale nasopharyngée, il est possible d'éliminer les symptômes de la maladie à l'aide d'un traitement conservateur. Si les tissus glandulaires hyperplassés chevauchent les canaux nasaux de plus de 50%, une intervention chirurgicale sera nécessaire (adénotomie).

C'est important! Avec l'élimination partielle de la végétation adénoïde, le risque d'amygdales pharyngiennes récurrentes est de 47%.

Reconnaître la maladie par les manifestations cliniques suivantes:

  • maux de tête récurrents;
  • violation persistante de la respiration nasale;
  • congestion nasale constante;
  • rhinite curable;
  • écoulement muqueux du nez;
  • toux sèche au réveil;
  • respiration périodique retenant pendant le sommeil;
  • écoulement de mucus sur les parois du laryngopharynx;
  • perte auditive;
  • exacerbation fréquente de pharyngite, amygdalite, sinusite;
  • violation de la phonation;
  • respiration buccale constante;
  • ronfler dans un rêve;
  • diminution de l'appétit;
  • troubles de la mémoire;
  • voix nasales;
  • fatigue non motivée.

L'hyperplasie des végétations adénoïdes chez un enfant entraîne une insuffisance respiratoire persistante et une rhinophonie. L’hypoxie cérébrale affecte négativement le développement mental et la qualité de vie du patient. L'élimination prématurée de la pathologie entraîne l'apparition d'une dépression, d'une agression non motivée et d'une irritabilité.

Manifestations locales

Une augmentation progressive de la taille de l'organe immunitaire exacerbe le problème de la respiration nasale. Des lésions bénignes, recouvrant la bouche des tubes auditifs et des voies nasales, empêchent la sortie de mucus de la cavité nasale. L'hyperhémie congestive des tissus mous entraîne un œdème des arcades palatines, du palais mou, de la muqueuse nasopharyngienne, etc.

Les changements pathologiques dans les voies respiratoires supérieures provoquent une diminution de l'immunité locale, entraînant l'apparition d'une sinusite chronique, d'une rhinite, d'un syndrome de mèche postnasal, d'une toux aboyante, etc. La respiration superficielle au fil du temps entraîne une déformation de la poitrine, à la suite de laquelle elle se présente sous la forme d'une quille de bateau.

L'ouverture constante de la bouche provoque un étirement du crâne facial et l'apparition d'une expression faciale indifférente. En raison de l'allongement de la mâchoire inférieure, la morsure est cassée et le visage devient bouffi. Si la végétation adénoïde est retirée trop tard, même après l'excision des tissus hyperplasiques du nasopharynx, l'enfant continue de respirer par la bouche.

Le degré de développement des végétations adénoïdes

En fonction de la sévérité du tableau symptomatique, du degré de dissolution du tissu glandulaire et de la sévérité des conséquences, il existe trois degrés d'hypertrophie de l'amygdale pharyngienne. En règle générale, lorsque les végétations adénoïdes sont légèrement diluées, les symptômes de la pathologie sont légers et ne se manifestent que pendant le sommeil ou après le réveil de l'enfant. La reconnaissance rapide des maladies ORL aide à prévenir les effets irréversibles sur le corps associés à une violation de la respiration nasale.

Une respiration constante par la bouche entraîne inévitablement une déformation du système dentaire. Si la congestion nasale n'est pas éliminée à temps, après quelques mois, la forme du crâne facial commencera à changer.

Les conséquences

Y a-t-il des conséquences des végétations adénoïdes et comment les prévenir? Il faut comprendre que l'amygdale hypertrophiée affecte de manière destructive le travail de tout le système respiratoire. Cela peut provoquer des processus irréversibles. En particulier, il est impossible d'éliminer les manifestations du "visage adénoïde" même en cas d'excision de tissus glandulaires envahis.

Le nombre de changements irréversibles dans le corps de l'enfant, apparaissant à l'arrière-plan de la végétation adénoïde, comprend:

  • changement de morsure;
  • perte auditive conductrice;
  • courbure de la colonne vertébrale;
  • dysfonctionnement du système urinaire;
  • maladies chroniques ORL.

C'est important! Le manque d'oxygène affecte négativement le système nerveux central de l'enfant, ce qui provoque souvent le développement d'une névrose.

Est-il possible de comprendre immédiatement que l’amygdale pharyngée de l’enfant a commencé à se développer? Des symptômes évidents, tels que la perte d'audition, la rhinite chronique et le "visage adénoïde" se manifestent déjà aux stades avancés du développement de la pathologie. Vous devriez contacter un pédiatre lorsque vous trouvez le moindre signe de développement adénoïde - reniflement, fatigue rapide, mauvais résultats scolaires, apathie, etc. L'élimination rapide des violations du système respiratoire empêche le développement de processus irréversibles.

Qu'est-ce que l'adénoïdite?

Il est nécessaire de distinguer l’hypertrophie habituelle des amygdales et son inflammation. Les lésions infectieuses des végétations adénoïdes sont appelées adénoïdite (angine rétro-nasale). La maladie est souvent précédée par une sinusite, une pharyngite, une amygdalite, une rhinite bactérienne, etc. Les agents pathogènes et les virus, tels que les rhinovirus, les streptocoques, les virus de la grippe, les adénovirus, les méningocoques et le pseudomonas bacillus, sont les agents responsables de l'infection.

Le processus inflammatoire dans les tissus du nasopharynx entraîne le développement de réactions allergiques et un gonflement important des membranes muqueuses. Le traitement tardif de l’infection entraîne la formation d’un exsudat purulent dans les lésions, ce qui se traduit par la formation d’abcès. Une sténose ultérieure de l'hypopharynx entraîne une insuffisance respiratoire et une asphyxie aiguë. L'adénoïdite chronique peut déclencher l'apparition d'une glomérulonéphrite et d'une pyélonéphrite.

Les adénoïdites aiguës et chroniques sont traitées avec des médicaments antibactériens et antiviraux. Si le temps n'arrête pas les réactions allergiques-allergiques dans les organes respiratoires, cela conduira à une intoxication du corps. La pénétration de métabolites pathogènes dans la circulation systémique peut entraîner une altération de la fonction rénale.

Symptômes de l'adénoïdite

Quels sont les symptômes de l'inflammation adénoïde chez les enfants? Angine de rétronasal, à savoir adénoïdite aiguë, diagnostiquée principalement chez les enfants au cours du développement actif de l'amygdale nasopharyngée. La maladie ORL survient souvent en tant que complication des processus catarrhaux dans les sinus paranasaux et l'hypopharynx.

Il est possible de détecter une inflammation de tissus hyperplasiques par les manifestations cliniques suivantes:

  • augmentation de la température;
  • douleur dans le nez, irradiant vers la tête;
  • la congestion de l'oreille;
  • toux obsessionnelle;
  • rhinite chronique;
  • accumulation de crachats visqueux dans le pharynx;
  • douleur au palais mou lors de la déglutition;
  • perte auditive importante;
  • écoulement nasal purulent;
  • dyspepsie parentérale;
  • inflammation conjonctivale des yeux;
  • ganglions lymphatiques enflés;
  • étouffement la nuit;
  • hyperémie du laryngopharynx muqueux.

Si l'enfant présente des symptômes d'inflammation des végétations adénoïdes, vous devriez demander l'aide d'un spécialiste en ORL. Le traitement tardif de la maladie peut entraîner une dysphagie et un abcès périamygdalien. Les signes indirects d'inflammation septique des végétations adénoïdes sont une hyperémie et un gonflement des arcades palatines, un blocage des glandes des tissus lymphadénoïdes, une plaque blanchâtre aux parois de la gorge.

C'est important! L'adénoïdite aiguë peut être compliquée par une pneumonie, une bronchite et une laryngotrachéobronchite.

Diagnostics

Comment traiter les végétations adénoïdes chez les enfants? Les symptômes de la maladie peuvent être confondus avec les manifestations d'autres maladies ORL. Contrairement aux glandes, l'amygdale nasopharyngée n'est pas visible à l'inspection visuelle. Par conséquent, seul un spécialiste qualifié peut déterminer le degré d'hypertrophie d'un organe et la présence d'inflammation après un examen matériel du patient.

Pour un diagnostic précis, l'oto-rhino-laryngologiste effectue les types d'examen suivants:

  • pharyngoscopie - évaluation de l'état de la muqueuse de l'oropharynx à l'aide d'un miroir spécial et d'une spatule médicale; vous permet de déterminer la présence de foyers d'inflammation et d'exsudats mucopuruleux à la surface de l'amygdale pharyngée;
  • radiographie du nasopharynx - détermination du degré d'hypertrophie de l'organe immunitaire à partir d'une image radiographique prise dans la projection latérale du nasopharynx;
  • Rhinoscopie antérieure - inspection visuelle des voies nasales effectuée à l'aide d'un miroir oto-rhino-laryngologique et d'une lampe de poche spéciale; vous permet d'évaluer le gonflement et la perméabilité des canaux nasaux;
  • rhinoscopie postérieure - examen des canaux nasaux à l'aide d'un miroir, ce qui permet d'évaluer le degré de perméabilité choanale et le gonflement des tissus environnants;
  • endoscopie nasopharyngée - examen de la cavité nasale à l'aide d'un endoscope flexible; méthode de diagnostic très informative permet de déterminer avec précision le lieu de localisation des foyers d’inflammation dans l’amygdale et le degré de sa dissolution;

L'examen du matériel est une méthode éprouvée et la plus fiable pour le diagnostic différentiel des maladies ORL. Cependant, il est possible de déterminer la nature de l'agent causal de l'infection uniquement après avoir obtenu les résultats d'un ensemencement virologique et bactérien. Sur la base des données obtenues, le médecin prescrit au patient des médicaments qui peuvent éliminer l’inflammation et, par conséquent, la dilution ultérieure de la végétation adénoïde.

Thérapie

Comment traiter la végétation adénoïde? La thérapie est réalisée à l'aide de médicaments ou d'une intervention chirurgicale par excision de tissus glandulaires hyperplasiques avec adénotomes. La méthode de traitement déterminée par un spécialiste dépend du degré d'hypertrophie de l'organe immunitaire. Il est presque impossible de restaurer la taille normale de l'amygdale avec l'aide de médicaments aux stades 2 et 3 de la greffe de tissu mou.

Il convient de noter que la tactique thérapeutique peut dépendre non seulement du degré de développement des végétations adénoïdes, mais également des manifestations cliniques qui l’accompagnent. En règle générale, les types de médicaments suivants sont inclus dans le schéma de traitement conservateur de la pathologie ORL:

  • analgésiques - Nurofen, nimésulide, ibuprofène;
  • antihistaminiques - Fenkrol, Suprastin, Clarsens;
  • vasoconstricteur - "Adrianol", "Naphthyzinum", "Nazol Bebi";
  • antibiotiques - Amoxiclav, Zinnat, Ceftriaxone;
  • immunostimulants - Dekaris, Immunal, Viferon;
  • solutions pour laver le nasopharynx - "Humer", "No-Sol", "Aqualor";
  • solutions pour inhalation - "Chlorure de sodium", "Fluimucil", "Evkacept".

Lors de la prise d'antibiotiques, il est souhaitable d'inclure dans le schéma thérapeutique des probiotiques qui empêchent le développement de la dysbiose.

Les indications absolues pour une adénotomie sont une hypertrophie sévère des amygdales (croissance de 2 à 3 degrés de la végétation adénoïde), des récidives persistantes de maladies ORL, une rhinite persistante et une obstruction absolue des voies nasales.

Chez le petit enfant, l'intervention est réalisée uniquement sous anesthésie générale, ce qui permet au chirurgien de retirer facilement tous les tissus de l'amygdale hypertrophiée.

Adénoïdes chez un enfant: comment détecter et guérir à temps

En pédiatrie, les végétations adénoïdes chez l’enfant sont des amygdales nasopharyngées, localisées à la jonction du nez et du pharynx.

Ces formations lymphoïdes protègent la cavité nasale, le larynx et le pharynx de l'enfant contre l'introduction d'agents pathologiques - virus, champignons, bactéries pathogènes et leurs particules. Leur fonction principale est la production de lymphocytes (assistants et tueurs) - les principales cellules de l'immunité locale, qui protègent les muqueuses des voies respiratoires supérieures.

Où sont et comment ressemblent les végétations adénoïdes

Extérieurement, les végétations ressemblent à des amygdales palatines situées entre les arcs palatins et pénètrent dans l'anneau pharyngé. Il s'agit d'accumulations relativement importantes de tissu lymphadénoïde situées sur la paroi postérieure supérieure du nasopharynx. En raison de leur emplacement élevé, ils ne sont pas visibles lors d'un examen de routine. Par conséquent, seul leur oto-rhino-laryngologiste peut déterminer leur état et leur taille.

Très souvent en médecine, le terme "adénoïdes chez les enfants" fait référence à des modifications pathologiques des amygdales nasopharyngiennes:

  • adénoïdite - leur inflammation et gonflement dans les infections respiratoires;
  • hypertrophie - la croissance du tissu lymphoïde ou de la végétation adénoïde.

Normalement, ces formations lymphoïdes ne sont pratiquement pas définies chez les nourrissons et commencent à augmenter à mesure que la charge infectieuse de l'enfant augmente, avec une communication active avec les pairs, un enregistrement dans l'équipe des enfants (plus souvent chez les enfants de plus de 3 ans). Avec un affaiblissement important du système immunitaire, les amygdales échouent et leur augmentation compensatoire se produit, visant à augmenter la production de lymphocytes.

Un processus inflammatoire prononcé du nasopharynx peut provoquer une inflammation des végétations adénoïdes avec le développement d'une adénoïdite, qui aggrave et prolonge l'évolution de l'infection respiratoire. Une fois rétablies, les amygdales retrouvent leur taille initiale, mais elles se développent progressivement avec des épisodes d’infection répétés. Des excroissances lymphoïdes progressivement élargies bloquent partiellement ou complètement la lumière du nasopharynx (en fonction du degré de leur hypertrophie), ce qui entrave considérablement la respiration libre par le nez.

Causes des tumeurs adénoïdes dans le nez

Formes et symptômes de la maladie

Végétation adénoïde (germination) - une pathologie courante chez les enfants de un à 14 ans, mais le plus souvent, la maladie est diagnostiquée chez les enfants de 3 à 7 ans. À ce jour, on a identifié des adénoïdes hypertrophiés chez les jeunes enfants et même chez les nourrissons - inflammation congénitale et / ou croissance du tissu lymphadénoïde.

En oto-rhino-laryngologie, il existe 3 degrés d'augmentation des adénoïdes, en fonction de la taille de la croissance des adénoïdes et de la fermeture de la lumière du nasopharynx, déterminée par endoscopie, tomographie ou radiographie:

  • au premier degré, les végétations adénoïdes ferment 1/3 ou plus de 30% du foramen postérieur des voies nasales et / ou des choans;
  • au premier ou au deuxième degré - les végétations durent du 1/3 au? lumière libre du nasopharynx;
  • au deuxième degré d'augmentation - croissance adénoïde proche de 50 à 66% de la lumière du nasopharynx;
  • au troisième degré, les végétations adénoïdes ferment complètement la lumière du nasopharynx, des voies nasales et du gland (dans les pays européens, on distingue 3 et 4 degrés de prolifération des végétations végétales, ce qui correspond à la fermeture presque complète de la lumière nasopharyngée et à sa fermeture complète).

Signes généraux de la végétation adénoïde chez un enfant:

  • rhinite constante avec écoulement séreux, mucus nasopharyngé;
  • le ronflement et le ronflement pendant le sommeil, d'éventuelles crises d'apnée du sommeil à court terme;
  • toux fréquente associée à un écoulement de mucus dans le nasopharynx;
  • perte auditive, inflammation fréquente de l'oreille moyenne - Eustachite, otite, évolution prolongée;
  • voix enrouée et nasale, troubles de la parole;
  • infections respiratoires fréquentes.

Les signes des végétations adénoïdes incluent également des difficultés respiratoires par le nez, en fonction du degré d’augmentation du nombre d’adénoïdes, ce symptôme se manifeste de la manière suivante:

  1. Le bébé a des difficultés à respirer uniquement pendant le sommeil.
  2. Il y a une difficulté constante à respirer par la bouche la nuit et par intermittence le jour.
  3. Violations persistantes de la respiration par le nez, la bouche ouverte, il y a un dessèchement des lèvres, avec un long processus - un changement dans la morsure et une déformation de la mâchoire supérieure.

En rejoignant l'inflammation des végétations adénoïdes (adénoïdite), l'enfant a une température de 37-37,5 degrés, une augmentation des ganglions lymphatiques, une faiblesse.

Diagnostic de la maladie

La détermination de la présence de végétations adénoïdes chez un enfant est effectuée uniquement par un spécialiste - l'otolaryngologue.

Le diagnostic consiste à effectuer un examen complet en plusieurs étapes:

  1. Définition des plaintes et antécédents de la maladie.
  2. Étude des doigts du nasopharynx.
  3. Rhinoscopie (avant et arrière) - examen des parties supérieures du nasopharynx à l'aide d'un miroir.
  4. Radiographie du nasopharynx (actuellement très rarement utilisée).
  5. Endoscopie (inspection à l'aide d'une sonde avec une caméra).
  6. CT

L’examen endoscopique et la tomodensitométrie sont considérés comme les méthodes de diagnostic les plus informatives, qui permettent de déterminer avec une grande précision le degré de croissance des végétations adénoïdes, les raisons de leur augmentation et la structure du tissu, la présence d’un œdème. Découvrez également l'état des organes voisins, déterminez les possibilités de thérapies conservatrices (traitement local, thérapie au laser, thérapie avec remèdes populaires et homéopathie, physiothérapie) ou la nécessité d'une chirurgie et d'une adénotomie.

Méthodes de traitement

Dans le traitement des végétations adénoïdes, il y a deux manières principales

Comment identifier les végétations adénoïdes (secrets du diagnostic)

Le premier élément du système immunitaire du corps de chaque personne, conçu pour protéger contre les agresseurs internes et externes - l'amygdale. Pour déterminer les végétations adénoïdes - leur présence et leurs modifications pathologiques - il est nécessaire de consulter un oto-rhino-laryngologiste. Les méthodes de diagnostic modernes permettent de juger de manière fiable de l’état de cette importante unité structurelle du système immunitaire.

Que sont-ils

Les experts soulignent que les végétations adénoïdes sont une prolifération pathologique du tissu amygdalien nasopharyngé. Souvent détecté en pratique pédiatrique, chez les enfants âgés de 3 à 12 ans. Le diagnostic des végétations adénoïdes doit être effectué uniquement par un oto-rhino-laryngologiste. À cette fin, différentes procédures sont effectuées.

La pathologie est caractéristique des jeunes enfants d’âge préscolaire qui doivent composer avec de nombreux agents pathogènes. Et leur système immunitaire n'est pas encore préparé à de telles attaques agressives.

Comment identifier les végétations adénoïdes chez un enfant - une question fréquemment posée par les parents anxieux d'un bébé. Après tout, vus à la maison, ils ne sont pas visibles. On peut suspecter la croissance de végétations lymphoïdes par certains signes caractéristiques. Par exemple, la difficulté constante de la respiration nasale, certaines voix nasales. Le nez qui coule avec des végétations adénoïdes gêne l'enfant le matin lorsque le mucus coule à l'arrière du nasopharynx.

Chez les enfants du groupe des plus âgés, après 15 à 17 ans, l'hypertrophie de l'amygdale nasopharyngée est détectée moins fréquemment. Dans la pratique adulte, les cas d'inflammation des végétations adénoïdes sont rares.

Causes de l'hypertrophie des amygdales

Les spécialistes identifient plusieurs raisons principales de la prolifération possible du tissu lymphoïde:

  1. ARVI souvent récurrent - le tissu de l’amygdale du rhinopharynx, qui n’a pas encore récupéré de la première attaque, subit à nouveau une agression, gonfle et s’inflammera. Il provoque des végétations adénoïdes et des otites.
  2. Réduire les paramètres de l'immunité - l'absence de réponse adéquate à la pénétration d'agents pathogènes de l'extérieur contribue au fait que le corps des enfants n'est pas en mesure de se protéger complètement. L'activité du système lymphoïde est perturbée. Cela se reflète immédiatement dans l'état d'immunité.
  3. Augmentation du fond allergique - les végétations adénoïdes réagissent à la pénétration dans la région nasopharyngée de divers allergènes ainsi que de virus et de bactéries pathogènes - par une augmentation rapide de leur taille. Le diagnostic des végétations adénoïdes chez les enfants dans ce cas comprend nécessairement un test d'allergie.
  4. Dans une catégorie distincte de personnes, il existe une prédisposition congénitale aux pathologies du système lymphatique - la polylimfoadénopathie.

Un spécialiste, après avoir soigneusement recueilli l’historique et déterminé la cause fondamentale d’un état négatif, décide comment vérifier les végétations adénoïdes, la méthode la plus informative.

Tailles des végétations adénoïdes

Le comportement de la consultation oto-rhino-laryngologique est une condition nécessaire pour juger de manière fiable de la présence d'une pathologie. Comment déterminer le degré d'adénoïdes - un spécialiste décidera dans chaque cas individuellement.

Paramètres approximatifs des excroissances lymphoïdes:

  • 0 degré - les dimensions physiologiques de l'amygdale nasopharyngienne;
  • Grade 1 - l'hypertrophie est exprimée avec modération, on observe un quart du chevauchement de la lumière des voies nasales;
  • 2 degrés - la croissance est plus prononcée, les voies nasales sont bloquées sur deux tritias de leur lumière;
  • Grade 3 - L'amygdale nasopharyngée obstrue complètement la lumière des voies nasales.

Parfois, pour déterminer les végétations adénoïdes chez un enfant par un oto-rhino-laryngologiste, il suffit de regarder dans sa bouche et son nez.

Symptomatologie

La croissance du tissu adénoïde dans les premières étapes de sa formation ne peut pratiquement pas se manifester. L'enfant se développe de manière satisfaisante, est actif, dort suffisamment.

Au fur et à mesure que la pathologie progresse, l'amygdale nasopharyngée recouvre de plus en plus la lumière des voies nasales, ce qui affecte le bien-être général du bébé. Comment identifier les végétations adénoïdes:

  • la respiration nasale de l'enfant est altérée;
  • une décharge séreuse caractéristique apparaît;
  • le bébé est obligé de respirer par la bouche non seulement la nuit, mais le jour;
  • les miettes de sommeil deviennent intermittentes;
  • le ronflement peut être déterminé;
  • au moment du sommeil, même arrêt à court terme de l'activité respiratoire - apnée;
  • la phonation est considérablement dégradée - la voix du bébé acquiert un pincement nasal;
  • les paramètres auditifs diminuent.

Le manque de soins médicaux adéquats provoque une violation du processus physiologique de formation des structures faciales. Comment vérifier les végétations adénoïdes chez un enfant, à quelle heure est-il préférable de jouer, les parents devraient décider avec le pédiatre.

Diagnostics

Si un ou plusieurs des symptômes ci-dessus sont détectés, il est recommandé de consulter un oto-rhino-laryngologiste. Les pédiatres doivent souvent répondre aux questions des parents inquiets: comment l'ENT examine les végétations adénoïdes, si les procédures sont douloureuses et si elles sont sans danger pour le bébé.

diagnostic des végétations adénoïdes par rhinoscopie postérieure

Actuellement, les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées:

  1. Une pharyngoscopie est utilisée pour évaluer l'état général de l'oropharynx, ainsi que les amygdales elles-mêmes. Avec son aide, il est possible de déterminer la présence d'une décharge négative.
  2. Lors de l'examen des voies nasales - rhinoscopie antérieure - un spécialiste peut révéler un gonflement des tissus. Après instillation des gouttes vasoconstrictrices, les végétations adénoïdes recouvrant la lumière du gland sont visibles. Au moment où le bébé avale, la contraction du voile du palais est observée lors de l'oscillation de l'amygdale hypertrophiée.
  3. Les passages nasaux doivent être examinés par l'oropharynx - rhinoscopie postérieure. À l'aide d'un miroir spécial, des formations ressemblant à des tumeurs sont visibles, suspendues dans le nasopharynx - des végétations adénoïdes. La recherche chez les enfants en bas âge d'âge préscolaire peut être difficile en raison d'un réflexe nauséeux accru.
  4. Les radiographies du nasopharynx avec des végétations adénoïdes sont recommandées dans la projection latérale Cela permet non seulement de diagnostiquer avec précision les amygdales dilatées, mais également le degré d'hypertrophie.
  5. Le diagnostic des végétations adénoïdes avec un endoscope est reconnu par les oto-rhino-laryngologistes comme la recherche la plus informative. Un tube spécial avec une microcaméra à son extrémité est inséré dans le patient par la voie nasale. Toutes les informations reçues sur l'état de l'amygdale nasopharyngée sont immédiatement reflétées sur l'écran vidéo. L'endoscopie des végétations adénoïdes permet de révéler l'état général de l'organe, son emplacement, la proximité des choanas, de la bouche des trompes auditives. Avec le médecin, les parents du bébé peuvent voir l’image à l’écran.

L'endoscopie des végétations adénoïdes chez les enfants est la norme «d'or» du diagnostic. Il est recommandé de réussir l'examen au moment où l'enfant a déjà récupéré. L'examen ne sera pas considéré comme objectif si la mie a récemment été malade - les tissus ne sont pas encore récupérés, lâches et œdémateux eux-mêmes.

Quels sont les végétations et les causes de la maladie?

Le système immunitaire à un âge précoce travaille sous un stress intense. Sa formation finale est complétée par environ 8-10 ans.

Les virus respiratoires les plus fortement infectés (c’est-à-dire qu’ils sont la cause la plus fréquente de maladie au cours des années préscolaires) sont affectés par des formations structurelles d’immunité locale, localisées dans le pharynx et le nasopharynx, les amygdales palatines et pharyngées.

L'inflammation des amygdales (glandes) s'appelle amygdalite et hypertrophie. En d'autres termes, l'augmentation de la taille des amygdales pharyngiennes est la réponse à la question de savoir quels sont les végétaux adénoïdes.

Ils font partie de la structure, appelée dans la littérature médicale l'anneau lympho-pharyngé de Pirogov-Valdeira.

Il est impossible de voir l'amygdale pharyngée à l'œil nu. Il se situe approximativement au milieu du nasopharynx, où l'air du nez pénètre dans la cavité buccale, et sur les côtés se trouvent les trous des trompes d'Eustache, qui assurent la ventilation de la cavité tympanique.

Il convient de souligner qu'un tel arrangement d'adénoïdes est la cause de complications sous forme d'otite.

Les amygdales pharyngiennes sont entièrement composées de tissu lymphoïde, dont la fonction principale est de produire des anticorps spécifiques réagissant à l'ingestion d'un virus particulier. Normalement, les végétations adénoïdes "recyclent" en permanence tout l’air entrant dans la cavité nasale.

L’hypertrophie ou la croissance de l’amygdale pharyngée est un signe que les facteurs de l’immunité locale ne sont pas en mesure de faire face à un grand nombre de flores pathogènes. Habituellement, ce problème se produit chez les enfants d'âge préscolaire, vers 10-12 ans, les amygdales pharyngiennes diminuent de façon marquée et chez les adultes, une atrophie complète. C’est pour cette raison que la question de savoir quels sont les végétations adénoïdes et quelles sont les options de traitement de cette maladie se pose chez les parents d’un enfant plus jeune.

Les principales causes d'hypertrophie de l'amygdale pharyngée sont les suivantes:

  • Les ARVI, causés notamment par un groupe d'adénovirus;
  • infection virale chronique, par exemple cytomegalovirus, herpès, virus d'Epstein-Barr;
  • la flore bactérienne, en particulier le campylobacter, le bacille intestinal et pyo-purulent, le mycoplasme;
  • candidose orale;
  • maladies chroniques des voies respiratoires supérieures déclenchées par des souches de Streptococcus, Staphylococcus résistantes aux antibiotiques;
  • traitement inadéquat de la morve classique;
  • rhinite allergique, les médecins soulignent que l’adénoïdite révèle plus de 65% des enfants atteints de rhinite saisonnière ou annuelle;
  • caractéristiques structurelles du squelette facial, présence de polypes dans le nez;
  • infection maternelle pendant la grossesse, surtout pendant le premier trimestre;
  • situation écologique défavorable.

Beaucoup moins souvent, la cause des végétations adénoïdes est due à des troubles congénitaux du système immunitaire, par exemple une diathèse atonique lymphatique-hypoplasique. De telles maladies entraînent des troubles de l'équilibre des immunoglobulines et la récurrence continue d'infections virales et bactériennes.

L'hypertrophie de l'amygdale pharyngée, accompagnée d'un symptôme tel que la congestion nasale constante, peut également être due à un dysfonctionnement végétatif lié à l'âge. En effet, une circulation sanguine insuffisante dans le nasopharynx entraîne une augmentation de la perméabilité capillaire, qui se manifeste à son tour sous la forme d’une hypersécrétion de mucus et d’une obstruction nasale. Cela entraîne une défaillance du fonctionnement de l'immunité locale et nous permet donc d'expliquer ce que sont les végétations adénoïdes à l'adolescence.

De nombreux parents tentent de guérir la maladie à la maison avec diverses herbes médicinales, enterrant le jus d'aloès. Certains médecins recommandent des méthodes conservatrices de traitement, y compris diverses pulvérisations et gouttes, notamment hormonales, un lavage pour empêcher la propagation d’une infection bactérienne dans la cavité nasale et une augmentation de la température corporelle, l’homéopathie pour stimuler le flux lymphatique.

Cependant, le célèbre docteur E.O. Komarovsky estime que les procédures d'inhalation et autres procédures de physiothérapie ne sont pas très efficaces. Selon lui, si une adénoïdite aiguë était diagnostiquée au cours d'une rhinoscopie ou d'une endoscopie, le seul moyen de la combattre était de boire beaucoup de liquide, de l'air frais et suffisamment humidifié dans la pièce.

Mais avec la progression de la pathologie, seules les méthodes chirurgicales de traitement aideront. Une opération d'élimination radicale des végétations adénoïdes (dans certains cas, lors de l'intervention, les amygdales sont également coupées) est généralement réalisée sous anesthésie générale. Compte tenu de la psychosomatique des jeunes enfants, une adénotomie sous anesthésie locale est extrêmement indésirable en raison du risque d'effroi grave, de pleurs et de saignements postopératoires.

Adénoïdes: comment regarder, symptômes de la maladie, complications possibles

Le tableau clinique de l'adénoïdite est généralement bien exprimé. Le principal symptôme de la maladie est une violation de la respiration nasale. Pour cette raison, l'enfant ne dort pas bien, souvent des ronflements et la nuit, des épisodes de respiration périodique sont souvent observés.

En conséquence, les enfants deviennent léthargiques, apathiques. Les végétations adénoïdes limitent la mobilité du voile du palais, provoquant une hyperhémie du rideau palatin, violant la phonation correcte, les voix nasales caractéristiques apparaissent, les gens disent que l'enfant est «gundosit».

Une congestion nasale constante viole la fonction de respiration externe, il y a une diminution des échanges gazeux, la teneur en oxygène dans le sang diminue et la concentration en dioxyde de carbone augmente. En raison de l'impossibilité de respirer librement avec le nez, la bouche de l'enfant est toujours ouverte.

La tension dans les muscles du visage associée à cela peut entraîner une modification de la structure du crâne en croissance: la mâchoire supérieure fait saillie vers l'avant et la mâchoire inférieure pend. Les plis nasogéniens sont lissés, le mimétisme vivant disparaît. Toutes ces caractéristiques ensemble déterminent les signes externes de ce à quoi ressemblent les végétations.

En raison de l'écoulement de mucus à l'arrière du nasopharynx, l'enfant craint de tousser, surtout le matin ou après une sieste, et d'avoir la mauvaise haleine. En raison de la localisation de l'amygdale pharyngée, l'audition peut se détériorer.

L'adénoïdite s'accompagne souvent des symptômes suivants:

  • perte d'appétit;
  • faiblesse constante;
  • fatigue
  • fièvre légère;
  • maux de tête;
  • violation d'odeur.

Selon les végétations adénoïdes examinées, il existe trois degrés de pathologie:

  • Au degré 1, les voies nasales sont bloquées à 1/3, les symptômes cliniques apparaissent généralement pendant le sommeil sous la forme d'une respiration courte et enrouée.
  • Grade II, l'espace reliant la cavité nasale au nasopharynx est obstrué par 2/3 des végétations adénoïdes, la respiration est très difficile, l'enfant respire constamment avec la bouche ouverte.
  • Grade III, les voies nasales sont complètement fermées, le risque de complications est élevé.

Des végétations adénoïdes élargies perturbent les fonctions de ventilation et de drainage de la trompe d'Eustache. En raison de la différence de pression dans la cavité située derrière le tympan, l'immunité locale est altérée. Cela provoque des otites fréquentes.

La cessation complète du flux d'air à travers la trompe d'Eustache entraîne une absorption constante d'oxygène par la membrane muqueuse tapissant l'oreille interne. Une telle condition peut entraîner une perte auditive de type déficient auditif.

L'adénoïdite actuelle à long terme provoque le développement d'infections chroniques d'autres organes ORL, par exemple des amygdales. L'amygdalite à streptocoques est appelée l'une des principales causes de la cardiomyopathie secondaire. Très souvent, une violation de la consistance des écoulements muqueux du nez entraîne le développement d'une sinusite purulente concomitante.

L'inhalation d'air par la bouche contribue au dessèchement du rhinopharynx et de la gorge; souvent, l'infection des voies respiratoires supérieures se termine par une bronchite ou même une pneumonie. En outre, un foyer d'inflammation permanent dans le corps entraîne un malaise persistant et une détérioration générale de la maladie.

Comment vérifier les végétations chez les enfants: méthodes de diagnostic, traitement conservateur et alternatif, utilisation de l'homéopathie

Le diagnostic de l'adénoïdite comprend les études suivantes:

  • La rhinoscopie antérieure est réalisée à l’aide d’un entonnoir spécial et d’un miroir; la première inspection est effectuée avant l’instillation de préparations vasoconstricteurs, la seconde après. Le médecin constate l'abondante décharge muqueuse (lors de la fixation d'une infection bactérienne, celle-ci acquiert une teinte jaune verdâtre), la présence d'amygdales pharyngiennes élargies, bloquant le passage nasal.
  • L'épifaringoscopie (rhinoscopie postérieure) est réalisée dans la cavité buccale à l'aide d'un miroir de type dentaire. Des végétations nettement différenciables sous la forme de formations de mamelon pendantes.
  • Une étude digitale du nasopharynx est réalisée lorsque, lorsqu’on essaie de tester des végétations adénoïdes chez un enfant, un petit patient est trop anxieux.
  • L'endoscopie permet d'évaluer le degré d'adénoïdite.

Pour exclure les pathologies concomitantes, telles que la sinusite, l’otite, les tumeurs, il est recommandé de réaliser une radiographie, une tomographie du crâne. Le traitement conservateur de l'adénoïdite ne donne généralement pas d'effet prononcé. Ce n'est possible qu'avec le premier maximum, le deuxième degré de pathologie.

Attribuer une combinaison de plusieurs médicaments:

  • Les glucocorticoïdes intranasaux locaux constituent la base de la thérapie, ont un effet anti-inflammatoire et, quelques heures après l'utilisation, réduisent l'œdème et la congestion, restaurent la respiration nasale. L'effet maximal est atteint une semaine après une utilisation régulière. Par conséquent, les glucocorticoïdes intranasaux sont prescrits pour une longue période. De tels médicaments sont recommandés: Fliksonaze, Nasonex, Avamys 1 vaporiser deux fois par jour, puis la posologie est progressivement réduite.
  • Antihistaminiques. Assurez-vous de prescrire quand étiologie allergique adénoïdite, mais même avec la croissance des amygdales pharyngées à la suite d'infections et d'autres causes médicaments similaires complètent les glucocorticoïdes, réduisant le gonflement des végétations adénoïdes. Pour les enfants plus jeunes, ces médicaments sont prescrits sous forme de sirops (Erius ou Clarithromycine) 5 ml par jour, à partir de 6 à 7 ans, il est possible d’utiliser des antihistaminiques sous forme de comprimés (Cetrin, Suprastin, Eden) à 2,5-5 mg par jour.
  • Gouttes et sprays vasoconstricteurs. En plus des glucocorticoïdes nasaux, ils sont prescrits pour une période maximale de 5 à 7 jours. Autrement dit, Avamys et d’autres médicaments similaires ne seront pas actifs avant. Vibrocil prescrit, Nazivin, Otrivin.
  • Lavage de la cavité nasale avec une solution saline, aérosols avec du sel marin, solutions additionnées d'antiseptiques (furatsilina).
  • Médicaments antibactériens à usage local. Le composant principal d’Isofra n’est que l’antibiotique framycétine. Polydex contient un glucocorticoïde en plus de l’agent antimicrobien. Il n’est donc pas recommandé de l’utiliser en parallèle avec d’autres corticostéroïdes nasaux en raison du risque de surdose. Dans les cas graves, les antibiotiques sont prescrits sous forme de comprimés ou de sirops. Les médecins recommandent que les préparations à base de pénicilline (Flemoxin, Augmentin, Amoxiclav), les céphalosporines (intramusculaire de Ceftriaxone, Cefodox) soient indiquées dans les cas de sinusite grave ou de lésions des voies respiratoires inférieures.

Important à savoir

L'utilisation antibactérienne à des fins prophylactiques chez les enfants est contre-indiquée, car cela pourrait entraîner une augmentation encore plus forte des végétations adénoïdes.

De remèdes homéopathiques recommandent Lymphomyosot. Ce médicament stimule le flux lymphatique dans les amygdales pharyngiennes, ce qui entraîne une diminution de leur taille. Le médicament est pris pendant une longue période (2-3 mois), la posologie dépend de l'âge et varie de 10 à 20 gouttes trois fois par jour.

Parallèlement à la thérapie conservatrice, vous pouvez utiliser les recettes de la médecine traditionnelle:

  • Mélanger 1 c. jus de racine de cyclamen, d'oignon, de feuilles de kalanchoé et d'aloès, de miel, de pommade Vishnevsky. Humecter les turcuts laineux en coton dans ce mélange et les insérer dans chaque passage nasal.
  • Une cuillère à soupe de feuilles de bardane hachées versez 200 ml d'eau, faites bouillir, laissez refroidir et égouttez. Utilisez la solution pour le rinçage et le lavage de la cavité nasale.
  • Mélanger la teinture de valériane et les gouttes de menthe (elles peuvent être achetées à la pharmacie) avec 3 c. jus d'oignon bleu. Lubrifiez la cavité nasale plusieurs fois par jour.
  • Si les parents connaissent bien à quoi ressemblent les végétations adénoïdes chez un enfant, il est conseillé de préparer l'huile de conservation à l'avance. Pour ce faire, plantez des fleurs pliées dans une bouteille de verre transparent et versez de l'huile d'olive. Il devrait être laissé dans un endroit ensoleillé pendant 2 semaines. Lorsque les premiers symptômes d'une maladie du rhume 1 c. L’huile d’étanchéité doit être mélangée à 5 gouttes de jus de chélidoine et instillée à 2-3 gouttes dans chaque passage nasal.

Important à savoir

Il est interdit de réchauffer la cavité nasale avec une lampe bleue, un coussin chauffant ou des compresses contenant du sel chaud, car cela stimule le flux sanguin vers les végétations adénoïdes et l’augmentation des symptômes de la maladie.

Mais il convient de rappeler que si malgré l'utilisation de la médecine conservatrice et traditionnelle, l'image de ce à quoi ressemblent les végétations adénoïdes chez l'enfant ne s'améliore pas, et pire encore, l'ablation chirurgicale des amygdales pharyngiennes est indiquée. En présence d'indications médicales strictes, il est pratiqué quel que soit l'âge.

Enlèvement des végétations adénoïdes chez les enfants: les principales méthodes de chirurgie

Les indications chirurgicales pour enlever les amygdales pharyngées sont leur passage au grade II - III, une déficience auditive sévère, des épisodes d’arrêt de la respiration pendant le sommeil, des modifications du squelette facial, de nombreux ARVI prolongés, accompagnés de complications bactériennes et d’otites.

Auparavant, l'adénotomie était réalisée sous anesthésie locale ou complètement sans anesthésie. À travers la cavité buccale, un appareil spécial appelé couteau Beckmann est amené aux amygdales pharyngiennes. C'est une boucle qui est jetée sur les végétations adénoïdes, après quoi elles sont soigneusement coupées. Les complications d'une telle intervention incluent le risque de saignement, de douleur et de traumatisme psychologique chez l'enfant.

Par conséquent, une adénotomie est maintenant réalisée sous anesthésie générale dans un hôpital. La procédure est indolore, ne prend que quelques minutes. Habituellement, on utilise un équipement endoscopique moderne équipé d'une caméra. Cela permet au médecin d’examiner les végétations adénoïdes, d’évaluer leur état et d’enlever tout le tissu lymphoïde sans laisser de résidu, ce qui réduit considérablement le risque de récidive.

Les parents s'inquiètent des nombreuses critiques formulées sur les forums contre l'opération. Mais les médecins soutiennent que l'anesthésie par voie trachéale et par voie intraveineuse est absolument sans danger pour un enfant, quel que soit son âge. La posologie des médicaments pour l'anesthésie générale étant minime, la récupération du corps après une intervention chirurgicale intervient en quelques heures. Cependant, en raison du risque de saignement, l'enfant est laissé à l'hôpital pendant une journée, puis, en l'absence de complications, il reçoit son congé.

La manière moderne de supprimer les végétations adénoïdes chez les enfants est l’effet laser. Il est possible de pratiquer une adénoïdectomie (résection complète), une vaporisation (réduction de leur taille) et une destruction (destruction de l'intérieur).

Les avantages de cette procédure incluent l'absence de gêne, des saignements, un risque minimal de complications postopératoires, une rééducation simultanée du nasopharynx. Mais le coût élevé de la procédure limite sa large diffusion.

Après une adénotomie sous anesthésie générale ou au laser, une récupération rapide de l’audition, une respiration nasale se produit, le ronflement disparaît, le sommeil s’améliore. Pendant 1 à 2 semaines après la chirurgie, l'enfant a besoin de soins appropriés, à savoir l'absence d'effort physique. Les repas chauds, les aliments durs qui pourraient blesser la gorge devraient être exclus de l'alimentation.

Important à savoir

Lorsque les végétations adénoïdes sont retirées très tôt, leur rééducation est possible. Par conséquent, l'opération est effectuée uniquement sous des indications strictes.

La prévention de la croissance des amygdales pharyngiennes ne pose aucune difficulté. Quelle que soit la météo, il est nécessaire de marcher aussi longtemps que possible dans l'air frais, une attention particulière doit être accordée à la température dans la chambre d'enfants (elle ne doit pas dépasser 19-21 ° C), au niveau d'humidité.

Lorsque des signes d'ARVI apparaissent, buvez beaucoup d'eau, rincez fréquemment la cavité nasale et arrosez le mucus avec une solution saline. Mais il ne faut pas avoir peur de la chirurgie pour enlever les amygdales pharyngiennes, l’adénotomie sous anesthésie générale est rapide et ne cause pas de complications.

Comment reconnaître facilement les végétations adénoïdes chez un enfant?

Bonjour chers amis. Katya Ivanova est à nouveau avec vous.

Aujourd'hui, je souhaite consacrer notre communication avec vous aux végétations adénoïdes. Comment puis-je les voir chez un enfant? D'accord, le sujet est important et pertinent pour beaucoup. Après tout, il s’agit du problème ORL le plus courant dans l’enfance et les conséquences de cette maladie sont déplorables.

La croissance de l'amygdale pharyngée est 100% pathologique et son inflammation entraîne de nombreuses conséquences négatives. Par conséquent, chers parents, afin d’éviter les complications de la maladie et sa prévention rapide, je vous suggère de lire attentivement les informations qui vous sont utiles.

Signes de pathologie chez les enfants

Le principal pic de la maladie survient à l'âge de 3 ans, lorsque l'enfant commence à communiquer activement et à entrer en contact avec ses pairs à la maternelle ou dans d'autres lieux publics.

Faute de connaissances médicales, de nombreux parents paniquent simplement en se tourmentant de doutes: le bébé a-t-il un rhume, ORVI ou est-ce un végétal adénoïde?

Dissiper tous les doutes aidera les signes de la maladie, qui viendra avec l'idée de consulter le médecin:

Mais ce n'est pas tout, cette pathologie laisse son "empreinte" sur l'aspect extérieur. Au stade avancé de la maladie, la formation du système de la mâchoire et de la partie faciale du crâne est perturbée.

Il y a une légère traction de la mâchoire supérieure avec les incisives supérieures. Le type de visage adénoïde semble indiquer que l'enfant renifle constamment. Les conséquences de cette pathologie sont lourdes de modifications de l'occlusion et de la courbure du septum nasal.

Méthodes modernes de détermination de l'inflammation

Si tous les symptômes indiquent que le bébé a des végétations adénoïdes, vous devez contacter immédiatement le spécialiste ORL pédiatrique Pour déterminer la taille et la structure du tissu lymphoïde envahi, ainsi que le degré de modification de l'amygdale, utilisez la méthode au doigt du nasopharynx.

En outre, la définition d'une amygdale pharyngienne enflammée chez un enfant de 5 ans implique un certain nombre d'autres procédures d'identification de la maladie:

Le diagnostic final est posé après avoir déterminé les excroissances sans forme d’une couleur rose à base large sur le pharynx.

Bon à savoir

La manifestation d'une telle pathologie dans l'enfance est due à trois facteurs: infection du tissu adénoïde, altération de la fonction réflexe et pression mécanique provoquée par une augmentation de la taille de l'amygdale pharyngienne.

Diverses maladies à la fois chroniques et aiguës, telles que la pharyngite, la laryngite, l'amygdalite, peuvent être les précurseurs de la maladie.

Les provocateurs de la prolifération des amygdales pharyngées sont la scarlatine, la coqueluche, la grippe, les infections virales respiratoires aiguës, la rougeole, la diphtérie, la syphilis congénitale et la tuberculose.

Réactions allergiques, infections fongiques, hypoavitaminose et conditions sociales et de vie défavorables - tout cela peut être une conséquence de l'inflammation.

Chez les enfants d'âge préscolaire (dans la période de 4 à 6 ans), l'apparition d'adénoïdes est due à la formation d'une immunité innée.

Malheureusement, chez certains bébés, les amygdales pharyngiennes sont une caractéristique congénitale du corps. Mais dans la plupart des cas, il s'agit d'une maladie acquise qui peut encore être prévenue.

Par conséquent, à la fin de notre conversation, je voudrais donner quelques conseils pratiques qui vous aideront sûrement à résoudre ce problème:

• une nutrition adéquate et un mode de vie actif;

• des visites régulières chez le médecin ORL et le traitement rationnel en temps utile des infections des voies respiratoires supérieures;

• le respect des règles d'hygiène afin d'éviter toute infection par des maladies infectieuses;

• améliorer les propriétés immunologiques du corps de l'enfant.

En observant les mesures préventives, le risque de développer des végétations adénoïdes chez l’enfant est réduit au minimum.

J'espère que notre article vous a été utile! Santé à vos enfants!

Adénoïdes comment apprendre d'un enfant

Adénoïdes - une maladie assez commune qui survient à la même fréquence que chez les filles et les garçons âgés de 3 à 10 ans (il peut y avoir de petits écarts par rapport à la norme d'âge). En règle générale, les parents de ces enfants doivent souvent «s'asseoir à l'hôpital», ce qui constitue généralement la raison pour laquelle ils consultent un médecin pour un examen plus approfondi. C'est ainsi que se trouve l'adénoïdite, car le diagnostic ne peut être posé que par un oto-rhino-laryngologiste - après examen par d'autres spécialistes (y compris le pédiatre), le problème n'est pas visible.

Adénoïdes - qu'est-ce que c'est?

Les adénoïdes sont les amygdales pharyngées situées dans le nasopharynx. Il a une fonction importante: il protège le corps contre les infections. Au cours de la lutte, ses tissus se développent et, une fois récupérés, ils retrouvent normalement leur taille d'origine. Cependant, en raison de maladies fréquentes et prolongées, l'amygdale nasopharyngée devient pathologiquement volumineuse. Dans ce cas, le diagnostic est «hypertrophie adénoïde». Si, en outre, il y a une inflammation, le diagnostic sonne déjà comme une "adénoïdite".

Les végétations adénoïdes sont un problème rare chez les adultes. Mais les enfants souffrent assez souvent de la maladie. Il s’agit de l’imperfection du système immunitaire des jeunes organismes, qui, dans la période de pénétration de l’infection, entraîne un stress accru.

Causes des végétations adénoïdes chez les enfants

Les causes suivantes de végétations adénoïdes chez les enfants sont les plus courantes:

  • "Héritage" génétique - la prédisposition aux adénoïdes est transmise génétiquement et est dans ce cas causée par des pathologies du système endocrinien et lymphatique (c’est pourquoi les enfants atteints d’adénoïdite ont souvent des problèmes associés tels que diminution de la fonction thyroïdienne, surcharge pondérale, léthargie, apathie, etc.). d.).
  • Grossesses à problèmes, naissances difficiles - maladies virales transmises par la future mère au cours du premier trimestre, prise de médicaments toxiques et d’antibiotiques au cours de cette période, hypoxie fœtale, asphyxie du bébé et traumatismes à l’accouchement - tout cela, selon les médecins, augmente les que l'enfant sera ultérieurement diagnostiqué avec des végétations adénoïdes.
  • Les caractéristiques d'un âge précoce - en particulier l'alimentation du bébé, les désordres alimentaires, l'abus de sucreries et de conservateurs et les maladies du bébé - tout cela affecte également à un âge précoce l'augmentation du risque d'adénoïdite à l'avenir.

En outre, les risques d'apparition de la maladie augmentent les conditions environnementales défavorables, les allergies dans les antécédents de l'enfant et des membres de sa famille, la faiblesse de l'immunité et, par conséquent, les virales fréquentes et le rhume.

Symptômes d'adénoïdes chez les enfants

Pour pouvoir consulter un médecin à temps, lorsque le traitement est encore possible de manière conservatrice sans opération psychique traumatique de l'enfant, il est nécessaire de bien comprendre les symptômes des végétations adénoïdes. Ils peuvent être comme suit:

  • Une respiration difficile est le premier signe et un signe certain lorsqu'un enfant respire constamment ou très souvent par la bouche;
  • Un nez qui coule qui inquiète constamment un enfant, et la décharge se distingue par un caractère séreux;
  • Le sommeil est accompagné de ronflement et de respiration sifflante, éventuellement d'étouffement ou d'apnées;
  • Rhinite et toux fréquentes (en raison du flux de décharge sur le mur arrière);
  • Problèmes auditifs - otites fréquentes, détérioration de l'audition (le tissu en croissance recouvrant les orifices des tubes auditifs);
  • La voix change - il devient enroué et nasal;
  • Maladies inflammatoires fréquentes du système respiratoire, des sinus - sinusite, pneumonie, bronchite, amygdalite;
  • L'hypoxie, qui survient à la suite d'une privation d'oxygène due à une respiration persistante, et dont le cerveau souffre en premier lieu (c'est pourquoi les végétaux adénoïdes chez les écoliers provoquent même une diminution des performances scolaires);
  • Pathologies dans le développement du squelette facial - du fait de la bouche constamment ouverte, un visage «adénoïde» spécifique se forme: expression faciale indifférente, morsure anormale, allongement et rétrécissement de la mâchoire inférieure;
  • Difformité thoracique - un long trajet de la maladie conduit à un aplatissement ou même à une dépression thoracique en raison de la faible profondeur d'inhalation;
  • Anémie - se produit dans certains cas;
  • Signaux provenant du tractus gastro-intestinal - perte d'appétit, diarrhée ou constipation.

Tous les états ci-dessus sont des signes d'adénoïdes hypertrophiés. Si elles sont enflammées pour une raison quelconque, alors une adénoïdite survient et ses symptômes peuvent être les suivants:

  • augmentation de la température;
  • faiblesse
  • ganglions lymphatiques enflés.

Diagnostic des végétations adénoïdes

À ce jour, outre l'examen ORL standard, il existe d'autres méthodes de reconnaissance des végétations adénoïdes:

  • L'endoscopie est la méthode la plus sûre et la plus efficace pour visualiser l'état du nasopharynx sur un écran d'ordinateur (il s'agit de l'absence de processus inflammatoires dans le corps du patient, sinon l'image ne serait pas fiable).
  • Radiographie - vous permet de tirer des conclusions précises sur la taille des végétations adénoïdes, mais présente des inconvénients: charge radiologique sur le corps d'un petit patient et faible contenu en informations en présence d'une inflammation du nasopharynx.

Auparavant utilisé et la méthode dite de recherche de doigt, mais aujourd'hui, cet examen très douloureux n'est pas pratiqué.

Degrés adénoïdes

Nos médecins distinguent trois degrés de la maladie, en fonction de la taille de la croissance des amygdales. Dans certains autres pays, il existe un adénoïde de grade 4, caractérisé par un chevauchement complet des voies nasales avec le tissu conjonctif. Le stade de la maladie ORL détermine pendant l'inspection. Mais les résultats les plus précis sont la radiographie.

  • 1 degré d'adénoïdes - à ce stade de développement de la maladie, le tissu recouvre environ 1/3 de l'arrière des voies nasales. En règle générale, l'enfant n'a pas de problème de respiration pendant la journée. La nuit, lorsque les végétations adénoïdes gonflent un peu à cause du sang qui les traverse, le patient peut respirer par la bouche, renifler ou ronfler. Cependant, à ce stade, la question de l'éloignement n'est pas encore en cours. Maintenant, les chances de résoudre le problème de la manière la plus conservatrice sont aussi grandes que possible.
  • 1-2 degrés d'adénoïdes - un tel diagnostic est posé lorsque le tissu lymphoïde recouvre plus de 1/3 mais moins de la moitié de l'arrière des voies nasales.
  • 2 degrés d'adénoïdes - les végétaux en même temps couvrent plus de 60% de la lumière du nasopharynx. L'enfant ne peut plus respirer normalement pendant la journée - sa bouche est constamment séparée. Les problèmes d'élocution commencent - il devient illisible et le nasalisme apparaît. Cependant, le grade 2 n'est pas considéré comme une indication chirurgicale.
  • Adénoïdes de grade 3 - à ce stade, la lumière du nasopharynx est presque complètement bloquée par le tissu conjonctif envahi par la végétation. L'enfant éprouve de véritables tourments, il ne peut pas respirer par le nez, ni le jour ni la nuit.

Des complications

Adénoïdes - une maladie qui doit être contrôlée par un médecin. Après tout, en adoptant des dimensions hypertrophiées, le tissu lymphoïde, dont le but initial est de protéger le corps contre les infections, peut entraîner de graves complications:

  • Problèmes auditifs - le tissu envahi par la végétation obstrue partiellement le canal auditif.
  • Allergies - les végétations adénoïdes constituent un terreau idéal pour les bactéries et les virus, ce qui crée un environnement propice aux allergies.
  • La baisse des performances, les troubles de la mémoire - tout cela est dû au manque d'oxygène dans le cerveau.
  • Développement anormal de la parole - cette complication entraîne le développement pathologique dû à la bouche constamment ouverte du squelette facial, ce qui perturbe la formation normale de l'appareil vocal.
  • Otite fréquente - les végétations adénoïdes obstruent les ouvertures des tubes auditifs, ce qui contribue au développement du processus inflammatoire, aggravé par la difficulté d'écoulement de la sécrétion inflammatoire.
  • Rhumes persistants et maladies inflammatoires des voies respiratoires - la sortie de mucus dans les végétations adénoïdes est difficile, elle stagne et, de ce fait, l’infection se développe et tend à se résorber.
  • Pipi au lit.

Un enfant chez qui on a diagnostiqué des végétations adénoïdes ne dort pas bien. Il se réveille la nuit par étouffement ou peur d'étouffement. De tels patients plus souvent que leurs pairs ne sont pas d'humeur. Ils sont agités, anxieux et apathiques. Par conséquent, lorsque les premiers soupçons sur les végétations adénoïdes apparaissent, il ne faut en aucun cas que la visite chez l’otolaryngologue soit reportée.

Traitement des végétations adénoïdes chez les enfants

Il existe deux types de traitement de la maladie - chirurgical et conservateur. Dans la mesure du possible, les médecins cherchent à éviter une intervention chirurgicale. Mais dans certains cas, vous ne pouvez pas vous en passer.

La méthode prioritaire reste le traitement conservateur, qui peut inclure les mesures suivantes en combinaison ou séparément:

  • Traitement médicamenteux - utilisation de médicaments avant d’utiliser le nez: bien le rincer, en éliminant le mucus.
  • Le laser est une méthode assez efficace pour traiter une maladie qui augmente l'immunité locale et réduit l'enflure et l'inflammation du tissu lymphoïde.
  • Physiothérapie - électrophorèse, UHF, OVNI.
  • L'homéopathie est la plus sûre des méthodes connues, elle va bien avec le traitement traditionnel (bien que l'efficacité de la méthode soit très individuelle - elle aide quelqu'un à bien, quelqu'un à faible).
  • La climatothérapie - le traitement dans des sanatoriums spécialisés inhibe non seulement la croissance du tissu lymphoïde, mais a également un effet positif sur le corps de l'enfant dans son ensemble.
  • Gymnastique respiratoire, ainsi qu'un massage spécial du visage et du cou.

Malheureusement, il n’est pas toujours possible de traiter le problème avec prudence. Les indications pour l'opération sont les suivantes:

  • Une grave violation de la respiration nasale, quand l'enfant respire toujours par le nez et qu'il a parfois des apnées nocturnes (tout cela est caractéristique des végétations adénoïdes de grade 3 et est très dangereux, car tous les organes souffrent d'un manque d'oxygène);
  • Le développement de l'otite moyenne, entraînant une diminution de la fonction auditive;
  • Pathologies maxillo-faciales causées par la croissance d'adénoïdes;
  • La dégénérescence des tissus en une formation maligne;
  • Adénoïdite plus de 4 fois par an avec un traitement conservateur.

Cependant, il existe un certain nombre de contre-indications à l'opération visant à éliminer les végétations adénoïdes. Ceux-ci incluent:

  • Maladies graves du système cardiovasculaire;
  • Troubles sanguins;
  • Toutes les maladies infectieuses (par exemple, si l'enfant était malade de la grippe, l'opération ne peut être pratiquée que 2 mois après la guérison);
  • Asthme bronchique;
  • Réactions allergiques graves.

Ainsi, l’opération d’enlèvement des végétations adénoïdes (adénoectomie) n’est pratiquée que dans l’état de santé de l’enfant, après l’élimination des plus légers signes d’inflammation. Une anesthésie est requise - locale ou générale. Il faut comprendre que l'opération est une sorte de saper le système immunitaire d'un petit patient. Par conséquent, longtemps après l'intervention, il devrait être protégé des maladies inflammatoires. La période postopératoire est nécessairement accompagnée d'un traitement médicamenteux - sinon, il y a un risque de repousse du tissu.

De nombreux parents, même avec des indications directes d'adénectomie, ne sont pas d'accord avec l'opération. Ils motivent leur décision par le fait que la suppression des végétations adénoïdes compromet irrévocablement l’immunité de leur enfant. Mais ce n'est pas tout à fait vrai. Oui, pour la première fois après l'intervention, les forces de protection seront considérablement affaiblies. Mais après 2-3 mois, tout va revenir à la normale - les autres amygdales reprendront les fonctions des végétations adénoïdes distantes.

La vie d'un enfant avec des végétations adénoïdes a ses propres caractéristiques. Il doit consulter le médecin ORL de temps à autre, plus souvent que les autres enfants, pour effectuer des toilettes nasales, éviter les rhumes et les maladies inflammatoires, accorder une attention particulière au renforcement du système immunitaire. La bonne nouvelle est que le problème devrait disparaître d'ici 13-14 ans. Avec l'âge, le tissu lymphoïde est progressivement remplacé par le tissu conjonctif et la respiration nasale est restaurée. Mais cela ne signifie pas que tout peut être laissé au hasard, car si vous ne guérissez pas et ne contrôlez pas les végétations adénoïdes, vous ne serez pas obligé d'attendre des complications graves et souvent irréversibles.