Principal
L'otite

Asthme bronchique - symptômes et traitement, signes chez l'adulte

L'asthme bronchique est l'une des maladies chroniques les plus courantes parmi la population de la planète. L'asthme est une question traitée ou non ouverte. Même si nous considérons qu’il est actuellement diagnostiqué à un stade précoce et que les méthodes de traitement actuelles sont utilisées.

Qu'est-ce que l'asthme? Il s'agit d'une maladie inflammatoire des voies respiratoires constamment présente qui s'accompagne toujours d'hyperréactivité des bronches.

Les principaux symptômes de l'asthme sont un étouffement ou un inconfort respiratoire sous forme de toux paroxystique et / ou de respiration sifflante et d'essoufflement. En raison d'une production excessive de mucus, d'œdèmes inflammatoires et de spasmes, la paroi de la bronche s'épaissit et sa lumière se rétrécit. Par le biais d'une bronche aussi étroite, les échanges gazeux avec l'environnement sont insuffisants, ce qui entraîne les symptômes caractéristiques de l'asthme.

Plus de 250 millions d'adultes et d'enfants de notre planète souffrent d'asthme bronchique et leur nombre augmente chaque année. La maladie peut être exacerbée et est fatale. Dans les pays industrialisés, l'incidence est nettement plus élevée que dans les pays sous-développés.

La maladie commence généralement à un âge précoce. Environ 50% des enfants bénéficiant d'un traitement approprié se débarrassent de l'asthme à l'âge adulte. Comprendre comment traiter l’asthme vous permettra, avec l’aide de votre médecin, de gérer quotidiennement ses symptômes en toute confiance.

Causes de l'asthme

Qu'est ce que c'est Les raisons du développement de l'asthme bronchique chez l'adulte ou l'enfant ne sont pas entièrement comprises. Le développement de l'asthme allergique repose sur le mécanisme pathogénétique de l'hypersensibilité de type immédiat (réponse immunitaire dépendante des IgE). Dans la plupart des cas, la maladie se développe en raison de l'hypersensibilité du corps aux stimuli externes. La cause de l'asthme chez les enfants de plus de 3 ans est, dans la plupart des cas, un allergène inhalé.

Actuellement, la nature inflammatoire chronique de cette maladie a été prouvée, de sorte que la sécrétion de mucus dans les voies respiratoires est augmentée, ce qui perturbe la production d'un certain nombre de substances biologiquement actives. Une autre raison importante - infections fréquentes et inflammation des organes respiratoires, se développant sous l’influence de virus, bactéries, etc.

Environ le tiers des enfants malades souffrent d'asthme d'origine héréditaire. L'émergence de formes allergiques provoque différents allergènes - poussière de maison, pollen, bactéries, virus, champignons. Souvent, on diagnostique chez les patients des allergies à plusieurs allergènes différents.

Formes et diplômes

L'asthme est divisé en formes en fonction de la cause de l'apparition, ainsi que des degrés, en fonction des symptômes cliniques.

  1. Allergique - son apparition est associée à un allergène établi;
  2. Non allergique - associé à des facteurs non allergiques, par exemple des modifications hormonales;
  3. Mixte (combine les caractéristiques des deux formes ci-dessus).

En fonction de la gravité de l'évolution, l'asthme bronchique est divisé en trois degrés:

  1. Légère - les symptômes d'exacerbation sont observés environ une ou deux fois par mois et disparaissent rapidement, souvent sans traitement;
  2. Moyenne (exacerbation principalement la nuit, attaque pas plus de cinq fois par an, accompagnée de symptômes bénins);
  3. Une maladie grave implique des mesures d'urgence immédiates. Exacerbation fréquente de la maladie, présence constante de symptômes, performances sévèrement limitées, troubles du sommeil et dysfonctionnement respiratoire important selon la spirométrie.

Selon l'étendue de la maladie, les symptômes de la maladie et les méthodes de traitement varient.

Symptômes d'asthme bronchique

Pour le tableau clinique de l'asthme bronchique, des symptômes tels qu'une insuffisance respiratoire sous forme d'essoufflement et de toux sont caractéristiques. Ces symptômes chez les adultes et les enfants surviennent après le contact avec l'allergène.

Dans la très grande majorité des cas, lors d'une attaque, une personne assume une position spécifique, comme si elle facilitait une inhalation douloureuse et en particulier une expiration.

Une crise d'asthme commence par une sensation d'essoufflement et une toux sèche et douloureuse, la respiration devient bourdonnante, l'expiration est retardée. Les sifflets peuvent augmenter avec une respiration profonde. Un symptôme fréquent est une toux paroxystique, généralement sèche ou avec un petit caillot d'expectorations légères à la fin de la crise.

Sous l'action de la drogue, l'attaque est réversible. Les formes légères peuvent être tenues indépendamment. Si elles ne sont pas traitées, les crises deviennent fréquentes et prolongées. Un long mépris de la pathologie devient la cause d'un asthme irréversible.

Les principaux signes d'asthme chez l'adulte et l'enfant:

  • essoufflement grave;
  • oppression thoracique;
  • crises d'asthme - un sentiment que vous n'avez pas assez d'air;
  • toux très fréquente, particulièrement forte la nuit;
  • beaucoup d'asthmatiques ont une respiration sifflante;

La plupart des patients présentent les premiers symptômes de l'asthme à un âge précoce: environ la moitié des patients de moins de 10 ans et environ un tiers à 40 ans. Il convient de noter que toutes les personnes ne manifestent pas également l'asthme bronchique - les symptômes et le traitement de la pathologie dépendent directement des raisons qui provoquent l'apparition de la maladie.

Traitement de l'asthme bronchique

À l'heure actuelle, le traitement des patients souffrant d'asthme bronchique comprend un traitement planifié dans la phase aiguë, un traitement d'urgence visant à mettre fin à l'attaque, ainsi qu'un traitement dans la phase de rémission.

Le traitement médicamenteux de l'asthme bronchique comprend l'utilisation de médicaments tels que:

  • les glucocorticoïdes sous forme d'inhalation;
  • Cromons (Intal, Tayled);
  • antagonistes des récepteurs de type leucotriène (Accolate, singulier);
  • les xanthines (aminophylline);
  • anticorps monoclonaux ("Xolar").
  • adrenomimetics.
  • on utilise également des médicaments expectorants qui améliorent le déversement des expectorations et d'autres aides.

En tant que traitement, des médicaments de thérapie de base sont utilisés, affectant le mécanisme de la maladie, par le biais desquels des adultes la contrôlent, ainsi que des médicaments symptomatiques qui n'affectent que les muscles lisses de l'arbre bronchique et arrêtent une attaque d'asphyxie.

Le régime alimentaire pour l'asthme implique l'exclusion du régime alimentaire des aliments pouvant provoquer une réaction allergique, en mettant l'accent sur l'utilisation de légumes frais, de viande, de poisson et de produits laitiers (s'ils ne sont pas allergiques).

Lors d’une crise d’asthme, suivez un plan d’action prédéterminé. Pour soulager une crise, il est nécessaire de prendre un médicament bronchospasmolytique à l'aide d'un inhalateur et de fournir de l'air frais aux poumons. Si l'inhalation n'a pas fonctionné et que l'attaque n'est pas terminée, il est nécessaire d'appeler de toute urgence l'équipe d'ambulances.

À l'heure actuelle, la médecine a fait un pas en avant dans les principes et les méthodes de traitement de l'asthme bronchique, ce qui peut à terme aider à guérir l'asthme pour toujours.

Comment traiter les remèdes traditionnels contre l'asthme bronchique

Il est impossible de guérir complètement une maladie aussi complexe que l'asthme bronchique, mais affaiblir les crises, les raccourcir, relève du pouvoir de chaque patient. Il convient de rappeler que les remèdes populaires peuvent constituer un danger pour la santé. Par conséquent, avant de les appliquer dans la pratique, il est recommandé de consulter un médecin.

  1. Moudre la racine de gingembre pour obtenir environ 400 grammes de la poudre finie, il faut insister 2 semaines sur 1 litre d’alcool, en secouant de temps en temps. Filtrer la teinture obtenue et prendre 2 fois par jour pour une cuillère à café.
  2. Broyer la propolis et la verser avec de l'alcool dans un rapport de 1: 4. Laissez infuser 7 jours sans oublier de mélanger 1 fois par jour. Le mélange est filtré et après une journée, ils commencent à prendre 10 gouttes 3 fois par jour, 30 minutes avant un repas. Cours: 2 mois d’admission, 1 repos, puis répétez.
  3. Herbe hachée est nécessaire hysope, il devrait être versé dans un thermos et versez de l'eau bouillante. Par litre d'eau, prendre 4 c. cuillères d'hysope. Après une heure, vous pouvez boire, pré-filtrer. Prenez la salle à manger avant de vous coucher et le matin 30 minutes avant le premier repas. Le cours dure 10 jours, puis il est répété.
  4. Prenez un pot qui vaut 250 grammes d'aloès, puis ajoutez 500 grammes de vin et 350 grammes de miel. Mélanger et brasser pendant 9 à 10 jours au réfrigérateur. Après la teinture résultante doit être filtré et presser les feuilles. Les 3 premiers jours, prenez une cuillère à soupe 3 fois par jour, puis réduisez la dose à une cuillère à thé. Un point important - les feuilles d’aloès ne peuvent pas être arrosées pendant 14 jours, avant l’élagage, puis essuyez simplement la poussière, et non pas sous le robinet.

De telles méthodes peuvent être efficaces par rapport aux principales manifestations de la maladie, mais les médecines parallèles ne répondent pas non plus à la question de savoir comment guérir complètement l'asthme.

Prévention de l'asthme

La prévention des maladies devrait commencer dès la petite enfance. Si les membres de la famille ont une prédisposition à l'apparition d'allergies, la prévention de l'asthme est simplement nécessaire. Avec un problème existant, il est nécessaire de traiter et d’éliminer correctement les allergènes, ce qui contribue à stabiliser l’évolution de la maladie et à réduire le risque d’exacerbations.

Les premiers signes d'asthme chez l'adulte, quels sont les symptômes? Recommandations pour le diagnostic et le traitement

L'asthme bronchique est une maladie courante qui touche, à des degrés divers, près de 300 millions de personnes sur notre planète. Cette pathologie est très dangereuse car elle conduit à une privation systématique d'oxygène, dans laquelle le travail des organes internes est perturbé. Et des crises d’essoufflement soudaines peuvent déclencher un arrêt complet de la respiration et, par voie de conséquence, la mort. C’est pourquoi la question de savoir comment l’asthme bronchique se manifeste dès les premières étapes de son développement, comment reconnaître cette maladie, est aujourd’hui considérée comme très pertinente.

Caractéristiques

L'asthme bronchique est une maladie inflammatoire qui se développe dans la région des voies respiratoires et des bronches.

Le processus inflammatoire est chronique, ce qui contribue à la sensibilité des bronches à l'action de divers types de stimuli. À la suite d'une telle exposition, un spasme bronchique se développe, les parois des organes deviennent plus épaisses et plus denses et la lumière bronchique se rétrécit.

Cela conduit à une perturbation de l'oxygène dans la bronche et au développement de crises d'asthme, à l'apparition d'autres symptômes de la maladie (respiration sifflante et sifflement pendant la respiration, manque d'air, essoufflement). Ces symptômes sont plus prononcés la nuit ou le matin, ils apparaissent soudainement, disparaissent d'eux-mêmes ou après la prise de médicaments prescrits par un médecin.

Comment la maladie débute chez l'adulte

L'asthme bronchique se développe progressivement. Dans les premiers stades de la maladie ne présente aucun signe spécifique, certains symptômes peuvent toutefois indiquer le début d'une maladie aussi dangereuse, telle que l'asthme bronchique.

Les symptômes les plus caractéristiques sont les premiers signes chez l'adulte:

  1. L'apparition d'essoufflement. Initialement, cette violation ne se produit que dans les moments d'activité physique, même insignifiants, ou lors d'un séjour dans une pièce enfumée, d'inhalation d'air pollué, avec un changement brusque de la température ambiante. Au fil du temps, au fur et à mesure que la maladie progresse, les attaques de dyspnée commencent à gêner le patient de plus en plus souvent soudainement, même lorsque le patient est au repos;
  2. Toux sèche, qui se produit simultanément avec un essoufflement. La toux est de nature paroxystique, pendant toute la durée de l'attaque, les expectorations ne sont pas excrétées ou sont en petite quantité;
  3. Respiration altérée La respiration du patient devient souvent superficielle et non seulement l'inspiration est difficile (lors de l'inhalation, vous entendez des bruits et des sifflements caractéristiques), mais aussi l'expiration (elle devient plus difficile et prolongée). Cela est dû au rétrécissement de la lumière des bronches, qui se développe pendant l'asthme bronchique;
  4. L'apparition de bruit lors de l'inhalation. Les bruits sous forme de respiration sifflante sèche peuvent être reconnus non seulement lors de l'examen d'un patient à l'aide d'un équipement spécial (phonendoscope), mais également à une certaine distance de lui, c'est-à-dire qu'ils peuvent être entendus à distance;
  5. La position caractéristique du corps au moment de l'attaque. En cas d'attaque, le patient est assis sur le lit, abaissant ses jambes et tenant fermement tout objet solide et stable. Cette position du corps aide à détendre les muscles de la poitrine et facilite l’expiration.

Au stade initial du développement de l'asthme bronchique, ces symptômes sont de courte durée et disparaissent généralement d'eux-mêmes.

AIDE! Au fil du temps, les attaques deviennent plus fréquentes, plus longues et ne peuvent être arrêtées qu’à l’aide de médicaments spéciaux.

Classification

En fonction des facteurs prédisposants, l'asthme bronchique peut être:

  1. Forme allergique chez les adultes. Cette forme de la maladie survient lorsque le corps est sensible à un allergène. Les symptômes caractéristiques de la maladie (asphyxie, toux, dyspnée et problèmes respiratoires) se manifestent au contact d'un irritant. Dans le même temps, le tableau clinique de la maladie est complété par d'autres manifestations, telles que l'écoulement nasal, les éternuements, le larmoiement;
  2. Non allergique. Les attaques se produisent quelles que soient les conditions environnementales, le plus souvent la nuit ou tôt le matin. Les caractéristiques de cette forme sont l'apparition de bruits lors de l'inhalation (l'expiration peut également être accompagnée de sifflets caractéristiques), une toux sèche paroxystique, une respiration accrue, une crise d'asthme;
  3. Mixte Les manifestations de formes allergiques et non allergiques sont caractéristiques de cette espèce.

Selon la gravité, sécrétez des formes intermittentes et permanentes:

Les formes intermittentes sont caractérisées par de rares crises (moins d'une fois par semaine) apparaissant pendant le jour, de légers changements de la respiration, qui ne peuvent être identifiés que par des méthodes de diagnostic spéciales.

L'asthme bronchique persistant a 3 degrés de sévérité:

  1. Facile Elle se caractérise par des crises peu fréquentes (pas plus d'une fois par jour) pouvant survenir de jour comme de nuit. Dans le même temps, les indices de respiration lors de l'utilisation d'outils de diagnostic changent peu (restent souvent même dans la plage normale);
  2. Moyenne Manifesté par des attaques de jour et de nuit, se produisant une à deux fois par jour. Dans ce cas, une attaque peut entraîner une diminution des performances, une détérioration du bien-être général du patient. L'affaiblissement respiratoire est modéré;
  3. Lourd Il y a de fréquentes crises de toux et d'étouffement, une cyanose de la peau dans les membres et un triangle naso-génien se développent, indiquant un manque important d'oxygène, la couleur de la plaque de l'ongle change (les ongles deviennent bleuâtres). Au cours d'une attaque, le rythme cardiaque du patient augmente, des symptômes d'emphysème pulmonaire apparaissent (expansion thoracique, saillie de la région des clavicules, affaiblissement de la respiration) et le patient souffre souvent de maux de tête causés par un manque d'oxygène dans le cerveau.

IMPORTANT! En cas de forme grave de la maladie, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin. Le traitement doit être strictement sous la supervision d'un médecin.

Essoufflement

L'essoufflement est considéré comme l'un des principaux symptômes de cette maladie. En même temps, l'asthme bronchique s'accompagne de l'apparition d'une dyspnée de type expiratoire, c'est-à-dire du fait du rétrécissement de la lumière bronchique.

Au cours de la maladie, les sous-espèces de dyspnée suivantes se développent:

  1. Temporaire Cela se produit si le processus inflammatoire recouvre des zones importantes des organes du système respiratoire. Cela conduit au fait qu'une certaine région du poumon cesse pendant quelque temps de participer au processus respiratoire.
  2. Permanent Se produit avec le cours chronique de la maladie, se développe non seulement dans les moments d'activité physique, mais aussi dans un état de repos;
  3. Obstructive. Se développe souvent dans un état de repos, caractérisé par une expiration compliquée et plus lente.

IMPORTANT! Cette condition est une menace sérieuse pour la vie du patient;

Que faire

Si vous avez une crise de dyspnée, vous devez appeler l’équipe de l’ambulance. Avant son arrivée, il est recommandé de:

  1. Ouvrez les fenêtres dans la pièce pour fournir de l'air frais;
  2. Débarrasser la patiente du mouvement de refroidissement des vêtements serrés;
  3. Prenez le médicament sous la forme d'un inhalateur, prescrit par un médecin;
  4. S'il n'y a pas d'inhalateur en main, l'administration intraveineuse de la solution d'Eufillin est nécessaire.

Les causes de la maladie

Le développement de l'asthme bronchique peut entraîner une variété de facteurs indésirables, tels que:

  1. Emploi dans des industries dangereuses associé à une inhalation fréquente de poussières, de composés chimiques dangereux, de fréquents changements de température;
  2. Maladies infectieuses non traitées des bronches et des poumons;
  3. Environnement pollué;
  4. Propension à développer des réactions allergiques;
  5. Fumer (à la fois actif et passif).

Diagnostic et traitement

Avant de commencer le traitement, il est nécessaire de poser un diagnostic précis.

Pour ce faire, le médecin examine et interroge le patient, lui attribue un certain nombre de tests de diagnostic et d'analyses, tels que l'analyse des gaz sanguins, les tests d'allergie, l'examen microscopique des expectorations, la radiographie et la spirométrie pulmonaire.

La principale méthode de thérapie est la médication. On prescrit au patient 3 groupes de médicaments de base dont l’action vise à:

  1. Soulagement des attaques de la maladie, expansion de la lumière bronchique, élimination des symptômes d'insuffisance cardiaque, qui peut se développer avec une privation prolongée d'oxygène;
  2. Prévenir la propagation de l'inflammation dans la région du poumon;
  3. Long entretien des ouvertures bronchiques à l'état ouvert.

Autres recommandations

En plus de prendre des médicaments, vous devez:

  1. Aussi souvent que possible pour effectuer un nettoyage humide dans la pièce, enlevez la poussière domestique;
  2. Eviter le contact avec des substances - allergènes;
  3. Mener une vie active. Dans cet exercice devrait être modéré. Des sports tels que la natation, la marche sont recommandés.

Vidéo utile

Découvrez les symptômes visuels et les signes d'asthme dans la vidéo ci-dessous:

L'asthme bronchique est une maladie inflammatoire qui entraîne un rétrécissement de la lumière bronchique et une diminution de l'apport d'oxygène au corps. La maladie présente un certain nombre de symptômes caractéristiques, tels que l'apparition d'essoufflement, de la toux, du bruit pendant l'inspiration et l'expiration. Ces symptômes peuvent être plus ou moins graves et fréquents. Dans les cas graves, le tableau clinique est complété par d’autres signes. Le traitement consiste à prendre le médicament prescrit, en respectant le style de vie correct.

Symptômes d'asthme chez les adultes

L'asthme bronchique chez l'adulte est une maladie chronique d'origine allergique caractérisée par une lésion de l'arbre bronchique, une obstruction bronchique et des crises d'asthme. L'asthme se caractérise par une évolution progressive et un risque élevé de complications graves, à l'exception du fait que la maladie ne peut être guérie complètement.

Pathogenèse de la maladie

Le processus inflammatoire dans les bronches contre l'asthme diffère dans son évolution par rapport à la bronchite et à la bronchiolite. La base de la pathogenèse est une réaction allergique et un déséquilibre immunitaire, ce qui explique les crises d'asphyxie périodiques chez l'adulte.

Outre la composante allergique, d'autres facteurs expliquent l'évolution de l'asthme bronchique:

  • Augmentation de l'activité des composants musculaires lisses de la paroi des bronches. En conséquence, tout effet irritant sur les muqueuses des voies respiratoires entraîne un bronchospasme et une nouvelle crise de suffocation.
  • Certains facteurs environnementaux contribuent à la libération de prostaglandines et de médiateurs inflammatoires dans les bronches, alors que le patient ne présente pas de signes d'allergie en général.
  • Le principal signe d'inflammation dans l'asthme chez l'adulte est un gonflement des muqueuses tapissant les bronches. Cela conduit à une violation des voies respiratoires et au développement d'une attaque d'asphyxie.
  • Au cours de l'oedème des bronches et de la crise d'asthme, le patient développe une toux, tandis que les crachats ne sont pas excrétés ou sont présents en très petites quantités.
  • Dans l'asthme bronchique, dans la plupart des cas, les bronches de moyen et petit calibre, dans lesquelles le cartilage est absent, sont atteintes.
  • À mesure que la maladie progresse, des modifications irréversibles du tissu pulmonaire se produisent nécessairement en raison d'une ventilation insuffisante des poumons.

D'après ces données, l'asthme peut être décrit comme un processus inflammatoire chronique lent se produisant dans les bronches. Les exacerbations de la maladie et les essoufflements surviennent soudainement lors d'une réaction allergique provoquée par des irritants environnementaux. Au début, de telles crises surviennent rarement, se présentent sous une forme bénigne et s’arrêtent très rapidement, mais à mesure que l’asthme progresse, elles apparaissent de plus en plus souvent, durent plus longtemps et sont plus difficiles à éliminer avec des médicaments.

Causes de l'asthme chez les adultes

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles un processus inflammatoire de la genèse allergique se produit dans les bronches, provoquant des crises de suffocation - pour chaque patient, il s’agit d’une prise en charge individuelle. Les causes les plus courantes d'asthme chez les adultes sont:

  • Prédisposition génétique - très souvent, la maladie se développe chez les personnes dans la famille d'asthme. Dans ce cas, l'asthme est appelé atopique, la ruse de la maladie est qu'il est presque impossible de déterminer la cause de l'apparition des attaques et de prévenir l'asphyxie. L'asthme atopique peut se développer chez une personne à tout âge, sans raison, dans un contexte de bien-être complet.
  • Risques professionnels - travail dans une production poussiéreuse, dans des chambres froides humides et dans des ateliers où des vapeurs chimiques sont présentes, le risque de développer des maladies broncho-pulmonaires, y compris l’asthme, augmente considérablement.
  • Processus inflammatoires chroniques des voies respiratoires - les bactéries pathogènes et les virus qui provoquent des processus inflammatoires dans les bronches et les tissus pulmonaires peuvent augmenter la réactivité des cellules et des tissus. Très souvent, l'asthme de l'adulte se développe sur le fond d'une bronchite prolongée prolongée avec des signes d'obstruction bronchique.
  • Environnement et écologie - le fait de vivre dans des régions froides, humides et industrielles contaminées par des déchets augmente le risque de développer de l'asthme chez une personne présentant une prédisposition génétique.
  • Tabagisme - l'exposition à la fumée du tabac, y compris le tabagisme passif, conduit au développement de processus inflammatoires dans les bronches et à des modifications de la structure des cellules et des tissus. Pratiquement tous les fumeurs souffrent de bronchite chronique qui, avec le temps, peut évoluer en asthme bronchique.
  • Réaction allergique - les médecins ont établi un lien de causalité entre le développement de l'asthme et les effets sur le corps d'allergènes potentiels, en particulier la poussière de maison, le pollen végétal, l'odeur piquante du détergent à lessive ou des détergents qui nettoient la pièce, des poils d'animaux. L'inhalation de poussières ou le contact étroit avec des allergènes potentiels activent les cellules immunitaires, qui émettent une quantité énorme de prostaglandines et de médiateurs inflammatoires dans le sang. Cela conduit au développement de l'obstruction bronchique et de l'asthme chez l'homme.
  • Traitement médicamenteux - l’utilisation incontrôlée à long terme de médicaments, tels que les AINS, l’acide acétylsalicylique ou les médicaments hormonaux, entraîne une sensibilité individuelle accrue et entraîne, de ce fait, une crise d’asthme après un contact répété avec le corps.

Symptômes et signes d'asthme chez l'adulte

Selon le stade de développement de la maladie, les symptômes d'asthme précoce et tardif chez un adulte sont isolés.

Comment commence l'asthme?

Les premiers signes d'asthme incluent:

  • Dyspnée et crises d'asthme - peuvent survenir dans un contexte de bien-être complet, par exemple après un stress ou une excitation, mais se développent le plus souvent après un effort physique mineur, une inhalation de fumée de tabac ou un air poussiéreux. Une caractéristique distinctive des crises d'asthme dans l'asthme subit est leur apparence sur le fond de la santé.
  • Toux sèche - Une crise d'asthme est nécessairement accompagnée d'une toux sèche, qui se produit parallèlement à un essoufflement et qui se caractérise par un affaissement de la poitrine. Les patients décrivaient leur état comme s'ils voulaient tousser, mais ils ne pouvaient pas. À la fin d'une crise d'asthme, la toux devient humide, une petite quantité de crachats visqueux et vitreux est séparée.
  • Changer le rythme respiratoire et la difficulté d'expiration - l'inspiration pendant une crise d'asthme est difficile et l'expiration est presque impossible. Par conséquent, le patient doit fournir un effort considérable.
  • Respiration sifflante et sifflement - lors d'une crise d'asthme, le patient a une respiration sifflante distincte, entendue de loin, un sifflement est présent lors de l'inhalation.
  • Posture forcée - les médecins l'appellent orthopnée. Il se caractérise par l’occupation forcée du patient - assis, les jambes baissées, les mains tenant fermement la tête de lit. Ainsi, le patient fixe involontairement les muscles auxiliaires de la poitrine pour faciliter la respiration.

En règle générale, les premières manifestations de l'asthme se produisent la nuit - l'attaque dure jusqu'à 1 minute et passe rapidement sans traitement. Après la cessation de l'asphyxie, la crise peut ne pas se reproduire chez une personne pendant une longue période et avec le temps, sous l'influence de certains facteurs, la maladie devient progressive.

Symptômes d'asthme tardif chez l'adulte

À mesure que la maladie progresse et que le nombre d'attaques asthmatiques augmente chez un patient, d'autres symptômes s'ajoutent aux symptômes ci-dessus:

  • faiblesse et malaise aggravés pendant l'attaque et immédiatement après;
  • cyanose de la peau - avec des crises d'asthme prolongées et souvent répétées, une hypoxie (insuffisance en oxygène) se développe, ce qui indique une insuffisance respiratoire progressive, tandis que la peau pâlit en premier, puis se teinte de "marbre" bleuâtre;
  • palpitations cardiaques - lors d'une crise d'asphyxie, la fréquence cardiaque augmente à 130 battements par minute; après soulagement de la crise, le patient présente une légère tachycardie pouvant atteindre 90 à 100 battements par minute;
  • changements dans les ongles et les doigts - les ongles sont comme des lunettes de montre et les phalanges lointaines des doigts s'épaississent comme un bâton de tambour;
  • emphysème pulmonaire - se développe avec un asthme bronchique prolongé et prolongé et se caractérise par une expansion des limites de percussion du poumon, une expansion du volume thoracique, une saillie des régions supraclaviculaires, un affaiblissement de la respiration pendant l'auscultation;
  • cœur pulmonaire - se développe dans les cas d’asthme sévère et se caractérise par le développement d’une hypertension pulmonaire dans le petit cercle, entraînant une augmentation du nombre de cavités cardiaques droites;
  • développement de maladies allergiques - eczéma, dermatite atopique, rhinite, psoriasis.

C'est important! Lorsque des signes d'asthme apparaissent, il ne faut pas ignorer une visite chez le médecin et, en particulier, l'auto-traitement. La maladie tend à la progression rapide et au développement de complications menaçant le pronostic vital - le statut asthmatique. Avec cet état, une attaque par suffocation peut durer de quelques minutes à plusieurs heures, puis disparaître et reprendre. Dans ce cas, le patient souffre d'un manque aigu d'oxygène, ce qui entraîne l'apparition rapide de processus irréversibles dans le cœur et le cerveau.

Diagnostic de la maladie

Diagnostiquer l'asthme chez un adulte n'est pas difficile pour un médecin. Le pneumologue est impliqué dans la détection, la différenciation et le traitement de cette maladie. Le spécialiste procède à un examen visuel de la poitrine, écoute la respiration et les bruits du coeur, recueille soigneusement l'anamnèse. Au fur et à mesure que des méthodes de recherche supplémentaires sont attribuées:

  • radiographie de la poitrine;
  • bronchoscopie et bronchographie;
  • analyses de sang et d'urine;
  • spirométrie.

Traitement de l'asthme chez l'adulte

Le traitement de l'asthme chez l'adulte est un processus long et laborieux et, à chaque stade de développement de la maladie, les rendez-vous thérapeutiques peuvent être ajustés en fonction des besoins, compte tenu de la gravité du déroulement des attaques. Le schéma thérapeutique standard pour l'asthme bronchique comprend les groupes de médicaments suivants:

  • glucocorticoïdes - sont prescrits sous forme de comprimés ou d'injections, en fonction de la gravité et de la durée des crises d'asthme.
  • Antagonistes de leucotriènes.
  • Anticorps monoclonaux.
  • Xanthines - prescrites sous forme de comprimés (théophylline, néofilline) ou sous forme d'injections (Euphyllinum).
  • Inhalateurs à poche - lors d'une crise, le patient s'injecte lui-même une dose de substance médicamenteuse qui pénètre dans les voies respiratoires et soulage rapidement les spasmes et l'asphyxie. Des médicaments à courte ou longue durée d'action sont utilisés - Ventolin, Berodual, Salbutamol, Berotec. Parfois, on prescrit au patient des inhalateurs à action combinée, qui comprennent plusieurs substances médicamenteuses, notamment Seretid, Symbicort.

Pour le traitement réussi de l'asthme, une approche intégrée est toujours utilisée, qui implique l'utilisation de médicaments qui non seulement soulagent les symptômes de la maladie, mais désactivent également les mécanismes de la récurrence des crises d'asthme. Le salbutamol ou le Ventolin ne suffisent pas, malgré le fait que leur utilisation a un effet presque instantané. Les préparations du groupe des adrénergiques deviennent rapidement addictives chez un patient, l’effet s’affaiblit progressivement puis s’arrête complètement. C'est pourquoi vous avez besoin d'un traitement complet.

Dois-je utiliser des hormones pour l'asthme?

De nombreux patients souffrant d'asthme bronchique ont souvent refusé de prendre des hormones par crainte d'effets secondaires. Les agents hormonaux sont utilisés à la fois pour le soulagement d'urgence d'une crise d'asthme et pour la prévention des crises récurrentes. Sous l'influence de médicaments hormonaux, la migration des cellules éosinophiles et leucocytaires dans les bronches diminue, ce qui empêche le développement de réactions dans les voies respiratoires en réponse à la libération de prostaglandines et de médiateurs d'allergie. Les hormones aident à réduire le gonflement des tissus, l'amincissement du mucus et la restauration de la perméabilité bronchique. Avec une sélection de dose appropriée, le risque d'effets secondaires est minime.

Régime alimentaire pour l'asthme bronchique chez l'adulte

Pour prévenir la récurrence des crises d'asthme et atténuer l'évolution de la maladie, il est conseillé au patient de suivre un régime. Exclus du régime:

  • œufs de poisson et fruits de mer, esturgeons;
  • agrumes (sauf les citrons);
  • miel et autres produits apicoles;
  • les noix;
  • du chocolat;
  • saindoux et abats;
  • l'alcool et les cigarettes.

Dans le régime alimentaire devrait être limité à:

  • la semoule;
  • le sucre;
  • porc;
  • lait et produits laitiers avec un pourcentage élevé de matières grasses, beurre;
  • muffin et pain blanc.

Au coeur du régime:

  • soupes de bouillon de légumes;
  • céréales, assaisonnées avec de l'huile végétale;
  • viande maigre (lapin, dinde, poulet);
  • le pain d'hier;
  • des légumes et des fruits;
  • produits laitiers fermentés.

Le repas doit être divisé en 4 à 5 réceptions en petites portions, essayez d'éviter de trop manger. Tous les plats sont servis sous forme de chaleur, cuits à ébullition, cuisson à l'étouffée, cuisson au four sans formation de croûte.

Avec la bonne approche, en évitant le contact avec des allergènes et un environnement psycho-émotionnel favorable, le patient parvient à minimiser la fréquence des crises d’asthme et à améliorer son état général.

Asthme - symptômes chez les adultes et signes précoces

Maladie chronique non infectieuse des voies respiratoires, survenant souvent et aggravée par les réactions allergiques, les situations de stress et la fatigue générale du corps - asthme. Le symptôme principal de la maladie est une inflammation pathologique des organes respiratoires.

Asthme bronchique - symptômes chez l'adulte

Un type courant de maladie est la sensibilité accrue des bronches aux stimuli externes. Les signes typiques d'asthme chez l'adulte sont des réactions spasmodiques à de fortes odeurs. En conséquence, les parois bronchiques gonflent et s'épaississent, la clairance respiratoire se rétrécit. À travers elle, un peu d'air pénètre dans le diaphragme, ce qui explique pourquoi une personne se sent étouffée.

Symptômes de l'asthme bronchique chez l'adulte:

  • Toux Cela peut être long et permanent. Augmente la nuit et au contact d’irritants non spécifiques (gaz, fumée, odeurs fortes, air froid).
  • Difficulté à parler et à respirer. Ce dernier peut être si limité qu’une personne ne peut pas respirer profondément, mais en même temps une longue expiration est possible sans problèmes.
  • Sifflement de la respiration sifflante. Visible même à distance et en essayant de prendre une courte respiration.
  • Épisodes de dyspnée associés à une suffocation après un effort physique (asthme bronchique d'effort physique).
  • Lorsque combiné avec la rhinite peut être observé un gonflement de la muqueuse nasale, des éternuements.

Asthme cardiaque

Ce syndrome dangereux n’est pas une maladie indépendante, mais une exacerbation de troubles cardiovasculaires caractérisés par une insuffisance du ventricule gauche du cœur. Manifesté la nuit. Le symptôme typique à partir duquel une attaque peut commencer est un manque flagrant d'oxygène et d'anxiété. La chose principale à ce moment - ne commencez pas à paniquer, car le manque de contrôle sur le corps, la respiration et les battements de coeur peut être fatal.

Symptômes de l'asthme cardiaque chez l'adulte:

  • Dyspnée, sensation de pression et douleur à la poitrine survenant plusieurs jours avant l'attaque (aura de l'attaque).
  • Excitation excessive, incapacité à maintenir un état de mensonge calme.
  • Respiration difficile, toux sèche et problèmes de voix. Un peu plus tard, une expectoration peut être observée.
  • Tachycardie - augmentation du rythme cardiaque, augmentation de la pression, bleuissement (cyanose) des lèvres, du visage et des phalanges.
  • Peur de la mort Avec des attaques prolongées, des états de panique sont possibles.

Allergiques

L'une des formes courantes qui se manifeste par une réaction aux allergènes - il peut s'agir pour chaque personne de substances et de produits différents - qui, si elles pénètrent dans les voies respiratoires de la personne, provoquent une suffocation, des éruptions cutanées allergiques sur la peau (urticaire, démangeaisons, etc.). Il y a souvent une variabilité saisonnière des symptômes - une réaction à des substances qui ne sont pas devenues irritantes auparavant.

Il y a des éléments auxquels tous les patients réagissent, mais en même temps, aucune réaction allergique n'est observée. Ceux-ci incluent la fumée (tabac, réchaud, feu), les parfums, les déodorants, les parfums d'ambiance, la poussière. Les symptômes de l'asthme allergique chez l'adulte sont similaires aux signes typiques de la forme bronchique de la maladie; il est donc facile de les identifier. Ce sont la toux, l’essoufflement, les douleurs à la poitrine, les sifflements et le râle pulmonaire, la somnolence.

Les premiers signes d'asthme chez l'adulte

Sur les symptômes de l'asthme chez les adultes devraient faire très attention, parce que la maladie peut commencer presque imperceptiblement, mais pendant les périodes d'exacerbation, il devient dangereux pour la santé et la vie. En général, les symptômes dépendent fortement du stade de la maladie - plus elle est difficile, plus les symptômes sont prononcés. Pour ce faire, vous devez savoir comment commencer l'asthme bronchique chez l'adulte.

Les premiers symptômes sont souvent confondus avec un rhume: congestion thoracique, toux, éternuement. Par conséquent, la maladie n'est pas toujours possible à reconnaître à un stade précoce. Mais si elle n'est pas soignée, l'état du patient commence à s'aggraver, il y a des crises d'asthme, ce qui justifie un traitement d'urgence chez le médecin. Donc, les premiers symptômes de l'asthme:

  • Réactions allergiques. Développer chez un enfant avant l'apparition de la maladie elle-même.
  • Rhumes fréquents, observés non seulement en hiver mais aussi en été. Cela peut signifier que le cas d'asthme toux se développe déjà.
  • Respiration faible, élocution intermittente, douleur à la poitrine.

L'asthme bronchique - comment les premiers signes commencent-ils chez l'adulte

Les signes d'asthme chez un adulte devraient être connus de tous ceux qui se soucient de leur propre santé. Ceux qui connaissent les symptômes caractéristiques de l'asthme, il est facile d'identifier la maladie au stade initial et de commencer immédiatement le traitement.

L'asthme qui survient chez les adultes (âgés de plus de 20 ans) est appelé acquis.

Qu'est-ce que l'asthme?

Du grec "asthme" est traduit par "essoufflement" ou "respiration lourde". En médecine moderne, l'asthme bronchique fait référence à une inflammation chronique des bronches, accompagnée d'une détérioration de la fonction respiratoire et d'une obstruction (blocage de la lumière).

Les patients asthmatiques se demandent souvent quel est le danger de cette maladie.

Les médecins estiment que le principal danger réside dans le rétrécissement des bronches et l'apparition de complications lors de l'expiration et de l'inspiration d'air.

Ces complications entraînent une altération du métabolisme de l'oxygène, le développement de l'emphysème et diverses infections bactériennes (bronchite purulente, pneumonie).

En outre, une crise d'asthme est dangereuse: si vous ne l'arrêtez pas à temps, vous pouvez faire face au statut d'asthme - une des complications les plus graves pouvant entraîner une issue fatale.

Classification

Il est possible de déterminer à quel stade de l'asthme bronchique, par la gravité des symptômes et la durée de leur manifestation. Plus les crises d’asthme sont fréquentes et plus l’obstruction bronchique est irréversible, plus le stade de la maladie est élevé.

Ainsi, l'asthme est des types suivants:

  • Intermittent (flux doux);
  • Persistance légère (débit modéré);
  • Persistance de cours modéré (cours sévère);
  • Sévère persistant (évolution très sévère).

Selon la forme de la maladie, l'asthme peut être atopique et allergique infectieux.

Certains experts ont également souligné les formes de l'asthme bronchique hormono-dépendantes et de l'aspirine.

Les causes

Ceux qui se posent la question «Comment l'asthme commence-t-il et d'où vient-il?», Il faut comprendre que l'irritabilité accrue des bronches peut être causée par n'importe quoi, de la prédisposition héréditaire à la situation écologique défavorable.

Les chances de contracter l'asthme augmentent avec:

  • Femmes subissant des modifications hormonales majeures (ménopause, grossesse);
  • Les personnes qui ont récemment eu un ARVI, une grippe, un mal de gorge ou une autre maladie virale;
  • Les femmes prenant des œstrogènes pendant plus de 10 ans;
  • Les personnes sujettes à l'obésité;
  • Personnes souffrant d'allergies (en particulier d'allergies aux poils d'animaux);
  • Personnes dont l'activité professionnelle est associée à des effets néfastes sur le système respiratoire (exposition à la poussière, à la fumée, aux peluches, aux poils d'animaux, aux senteurs d'eaux de toilette, de peintures, de vernis, etc.);
  • Des hommes et des femmes vivant dans des zones regroupant un grand nombre d'entreprises industrielles;
  • Personnes dont les proches ont souffert ou souffrent d'asthme bronchique.

Asthme: symptômes chez l'adulte

Afin d'établir le fait de la présence de la maladie, il est nécessaire de déterminer quels symptômes sont observés dans l'asthme. Les principaux précurseurs de l'apparition de l'asthme chez l'adulte sont décrits ci-dessous.

Essoufflement

L'apparition de la maladie se caractérise par l'apparition d'un essoufflement, d'une difficulté à respirer. Le rétrécissement des voies respiratoires amène la personne à faire plus d'effort lors de l'expiration. De ce fait, la cage thoracique peut effectuer un mouvement alternatif.

Toux

Lorsqu'un irritant particulier frappe la membrane muqueuse des bronches, une toux apparaît, destinée à éliminer les substances étrangères et les micro-organismes des poumons. De plus, ce symptôme survient, que le patient soit enrhumé ou non.

La toux d'asthme est sèche, paroxystique, grave. Son apparence peut être déclenchée par un effort physique, une excitation émotionnelle, un rire, etc.

Parfois, les attaques sont accompagnées par la séparation des crachats, mais le plus souvent cela ne se produit pas et la personne "s'étouffe", étant incapable de faire face au flux d'air.

Pour faciliter la toux, il est recommandé de rester assis.

Respiration sifflante, sifflement

Au stade initial, l'asthme se manifeste par une respiration sifflante et un sifflement que le médecin détecte en écoutant.

À mesure que la pathologie se développe, ce symptôme devient plus évident: non seulement le patient entend, mais son entourage entend également une respiration sifflante.

La manifestation d'une respiration sifflante et d'un sifflement peut être déclenchée par une activité physique, être dans un état d'excitation, rire. Ces symptômes sont caractéristiques de tous les stades de la maladie. Mieux encore, la respiration sifflante est perturbée la nuit lorsque le patient dort.

Sensation d'oppression dans la poitrine

La manifestation caractéristique de l'asthme est un sentiment de constriction apparaissant lorsque l'on tente d'expirer. Un patient qui a eu ce symptôme peut ressentir de la panique et des vertiges.

Cependant, ne vous inquiétez pas: cela ne fera qu'aggraver la situation. Ceux qui sont confrontés à une sensation de serrement à la poitrine doivent se détendre et attendre que l'attaque passe d'elle-même.

Autres signes

La forme de toux de la maladie est la plus courante, mais il existe d’autres types d’asthme, et donc d’autres signes de pathologie. Ainsi, dans certains cas, l'asthme se développe sans tousser.

Dans ce cas, ses premiers signes sont:

  • Des bruits lors de la respiration;
  • Respiration intermittente ou inégale;
  • Difficulté à dormir;
  • L'apathie;
  • Problèmes d'anxiété et de concentration;
  • Manque d'activité motrice.

Ces symptômes peuvent apparaître aux premiers stades de l'asthme, mais ils sont plus fréquents chez les adolescents et les enfants que chez les adultes.

Comment distinguer l'asthme de la bronchite?

Il y a des signes qui distinguent l'asthme de la bronchite chez l'adulte.

Ils sont présentés dans le tableau ci-dessous:

Asthme bronchique: symptômes et traitement chez l'adulte

En raison de la sensibilité accrue des voies respiratoires, le développement de processus inflammatoires dans les tissus de l’arbre bronchique peut se produire sous l’influence de stimuli externes mais également internes. En contrôlant les symptômes et le traitement de l'asthme bronchique chez l'adulte, les pneumologues peuvent normaliser les fonctions respiratoires et prévenir l'apparition de nouvelles crises d'asthme.

Afin de mettre fin aux complications éventuelles dans le temps, les patients présentant une insuffisance respiratoire doivent être informés du début de l'asthme et, au moment où les premiers signes apparaissent, consulter un médecin.

Asthme bronchique chez l'adulte: causes

L'asthme bronchique est une pathologie chronique des voies respiratoires, caractérisée par des lésions et un gonflement de la membrane muqueuse, ainsi que par un rétrécissement de la lumière des bronches, pouvant aller jusqu'à une obstruction des voies respiratoires.

La maladie se caractérise par une évolution progressive et s'accompagne d'attaques d'asphyxie périodiques.

Selon les statistiques de l'OMS, il y a environ 300 millions de personnes souffrant d'asthme bronchique dans le monde.

Le développement de la maladie peut être déclenché par divers facteurs externes:

  • prédisposition génétique. Les cas de vulnérabilité génétique à l'asthme ne sont pas rares. Parfois, la maladie est diagnostiquée chez les membres de chaque génération. Si les parents sont malades, le risque d'éviter une pathologie chez un enfant ne dépasse pas 25%;
  • exposition à l'environnement professionnel. La défaite des voies respiratoires par les vapeurs nocives, les gaz et les poussières est l’une des causes les plus courantes d’asthme;
  • allergènes. Les crises d'asthme typiques surviennent le plus souvent sous l'influence de stimuli externes - fumée de tabac, laine, plumes et particules de peau d'animaux, acariens de la poussière, moisissures, odeurs fortes, pollen et même de l'air froid;
  • irritants (déclencheurs) de la muqueuse bronchique - détergents, aérosols, certains médicaments, sulfites entrant dans la composition des produits alimentaires, ainsi que de puissants chocs nerveux et émotionnels.

Les facteurs internes contribuant au développement de l'hyperréactivité bronchique comprennent les dysfonctionnements des systèmes endocrinien et immunitaire.

Les complications les plus courantes de l'asthme sont diagnostiquées chez les patients qui ont tendance à faire de l'embonpoint, préférant les glucides facilement digestibles et les graisses animales. Alors que chez les personnes dont le régime alimentaire est dominé par des produits d'origine végétale, la maladie est bénigne et les formes sévères d'asthme sont extrêmement rares.

Symptômes de la maladie

Une hyperréactivité bronchique se produit sous l’influence de facteurs pathogènes et allergènes - une irritabilité accrue de la coque des parois bronchiques, un lien essentiel dans le développement de l’asthme de tout type.

Avec l'augmentation de la réactivité bronchique, on observe les symptômes caractéristiques de l'asthme:

  • essoufflement, respiration difficile, étouffement. Se produire à la suite d'un contact avec un facteur irritant;
  • accès de toux sèche, plus souvent, la nuit ou le matin. Dans de rares cas, accompagnée d'une légère libération d'expectorations muqueuses claires;
  • râles secs - les sons d'un caractère sifflant ou craquant qui accompagne la respiration;
  • difficulté à expirer dans le contexte d'une respiration complète. Pour expirer, les patients doivent prendre la position d'orthopnée - assis sur le lit, saisir fermement le bord avec les mains, les pieds au sol. La position fixe du patient facilite le processus d’expiration;
  • une insuffisance respiratoire provoque une faiblesse générale, une incapacité à effectuer un travail physique et s'accompagne d'une cyanose de la peau;
  • maux de tête et vertiges;
  • violation de l'activité cardiaque - augmentation de la fréquence cardiaque, jusqu'à la bradycardie. Sur l'ECG, il y a une surcharge du cœur droit;
  • perte de conscience, convulsions.

Les manifestations nocturnes à court terme d'augmentation de la réactivité bronchique sont considérées comme des signes précoces d'asthme. Si au cours de cette période, vous vous adressez à des médecins et suivez un traitement, le pronostic de votre santé sera aussi favorable que possible.

Asthme bronchique selon la CIM 10

Selon la classification internationale des maladies, le terme "asthme bronchique" est approprié dans le diagnostic des pathologies correspondant à une classification spécifique. Les principaux paramètres permettant de déterminer le type de maladie - son origine et sa gravité.

En raison de signes étiologiques, les groupes suivants d’asthme bronchique sont identifiés par la CIM 10:

  • J.45. l'asthme bronchique, à l'exception de la bronchite chronique asthmatique;
  • J.45.0. asthme bronchique atopique, sous réserve de l’identification d’un des allergènes externes;
  • J.45.1. asthme non allergique, y compris médicament endogène et non allergique;
  • J.45.8. forme mixte - professionnelle, aspirine, asthme, stress physique;
  • J.45.9 Indéterminé, y compris bronchite asthmatique et asthme bronchique d'apparition tardive;
  • J.46 Le statut asthmatique est la forme de manifestation pathologique la plus aiguë et la plus grave.

En outre, de nombreux scientifiques insistent sur la classification de l'asthme sur la base des effets pathogènes. La pathologie des bronches qui est apparue sous l'influence d'allergènes - non infectieux-atopique, infectieux-atopique et mixte.

L'asthme de type pseudo-atopique est caractéristique des patients présentant une régulation bronchique dysrégulée - l'aspirine, due à un effort physique, infectieuse.

Grâce à la classification de la CIM-10, non seulement le diagnostic précis a été simplifié, mais également la possibilité d’organiser des soins médicaux adéquats.

Stade de la maladie

Par gravité, l'asthme est classé comme suit:

Asthme: symptômes chez l'adulte et débuts

Utilisation d'un inhalateur pour l'asthme

L'asthme est un mot que chaque personne a entendu plus d'une fois dans sa vie. Mais peu de gens savent qu'il existe deux maladies complètement différentes portant ce nom: l'asthme cardiaque et l'asthme bronchique. Ils diffèrent les uns des autres non seulement par leur origine, mais aussi par les principaux symptômes.

Asthme bronchique (BA)

C'est une maladie chronique dans laquelle un processus inflammatoire se forme dans les voies respiratoires. Il y a des types de la maladie:

  1. Allergiques - Les allergènes déclenchent une cascade de réactions pathologiques du corps humain. Certaines substances et odeurs provoquent une crise d'asthme;
  2. Neurogène - en tant que réaction du système nerveux aux problèmes humains. Il se développe chez les personnes ayant une faible estime de soi et réagissant mal à la critique; peut apparaître chez une personne ayant une personnalité de type hystéroïde lorsqu'elle tente d'attirer l'attention sur elle-même; Parfois, un tel asthme est une réponse à un stress psycho-émotionnel sévère;
  3. Variante dépendante de l'infection - se développe chez les personnes de plus de 35 ans, les exacerbations de l'asthme sont accompagnées de maladies infectieuses des voies respiratoires: sinusite, bronchite, pneumonie.

Les symptômes de l'asthme pour chacune des options sont légèrement différents.

Avant l'apparition de signes asthmatiques caractéristiques chez l'homme, un predastm se produit.

Comment l'asthme allergique commence-t-il chez l'adulte?

Au cours de cette période de la maladie, il n’ya toujours pas d’image détaillée, mais les cloches sont déjà alarmantes. Une personne a souvent le nez bouché, la décharge transparente est abondante. Les problèmes de nez peuvent s'aggraver en présence d'une substance particulière, mais il arrive parfois qu'une personne contracte une rhinite allergique pour un rhume et ne voie pas consulter un médecin pendant longtemps.

Souvent, un patient chez le médecin ORL trouvera des polypes (prolifération de la membrane muqueuse) qui rendent difficile la respiration nasale. Ils se produisent sur le fond de la rhinite allergique.

Une personne a souvent une toux, il apparaît sous la forme de crises, les crachats ne partent presque pas, ou clairs et rares. Une attaque de toux se forme la nuit ou le matin, elle est prononcée, des chatouillements dans la gorge sont parfois constatés. Parfois, la toux est si forte que le patient a une envie émétique.

Après un rhume, une personne atteinte de predasma présente une toux persistante qui ne se dissipe pas avec la prise de médicaments antitussifs. Mais il peut être arrêté si vous utilisez un médicament par inhalation pour traiter l'asthme.

Symptômes de l'asthme allergique

Au contact d'une substance spécifique, une personne développe une crise d'asthme allergique. Avant une attaque, une personne peut ressentir une certaine aura - une condition spéciale après laquelle la suffocation se développe toujours. L'aura peut être différente: "eau" du nez, démangeaisons dans les yeux, éruption cutanée sur la peau, mal de tête soudain. Après un certain temps (chacun étant différent), la suffocation se développe.

Le patient a une difficulté d'expiration dramatique. Il inspire calmement l'air, mais ses poumons ne sont plus en mesure de le repousser. La poitrine ne bouge presque pas, comme si elle était gonflée (à cause de l’air accumulé). À distance, on entend une respiration sifflante: elles peuvent ressembler à un sifflement ou à un bourdonnement, si une personne a récemment été malade, un petit gargouillis apparaît. Au plus fort de l’attaque, une petite quantité de crachats vitreux transparents s’échappe et le soulagement arrive.

Une personne souffrant d'une crise d'asthme allergique a une posture caractéristique: elle est assise, s'appuyant fortement sur ses bras et se penchant brusquement vers l'avant. Cette posture est physiologique - elle facilite les mouvements de la poitrine et contribue à améliorer le bien-être du patient.

La peau du patient est pâle et couverte de sueur. Si l'attaque est retardée, la peau devient plus chaude, le visage et le cou deviennent rouges, il y a des douleurs compressives dans la région du cœur.

Une attaque extra-longue peut évoluer vers un état asthmatique - il s'agit d'une maladie grave pouvant entraîner la mort du patient. Asthmastatus passe par 3 étapes.

  • Lors du premier essoufflement, un essoufflement grave est accompagné de fréquentes crises d'essoufflement. Une personne a recours à plusieurs reprises à l'aide d'un inhalateur, mais chaque fois que son action devient plus faible. Le patient est brusquement excité, les pupilles sont dilatées, il y a une gesticulation active. Avec l'augmentation de la pression artérielle peut causer de graves maux de tête dans le cou. Respiration forte, sifflement.
  • La deuxième étape se caractérise par des crises de suffocation encore plus fortes et fréquentes. Le patient devient lent, apic, il ressent une grande faiblesse. Les muscles de la poitrine sont déjà trop faibles, de sorte que les mouvements sont affaiblis et que la personne respire difficilement. La position du patient est forcée - il est soit allongé sur les oreillers, soit assis, appuyé sur ses mains. La peau du visage est légèrement bleuâtre, la peau du corps est humide et froide.
  • La troisième étape - la peau du corps devient bleue, la confusion du patient est remplacée par un coma. La personne n'écoute pas le pouls et l'activité cardiaque. Cette étape se termine souvent par la mort du patient.

Asthme neurogène

Les attaques se développent de manière similaire à la variante allergique avec la seule différence: la personne réagit à une situation traumatique. Par exemple, chez une personne qui ne se sent pas en sécurité, l'asthme dépassera au moment de la prise de décision. Ainsi, le corps supprime un moment désagréable pendant un certain temps.

Asthme infectieux

Les crises d'asthme sont plus fortes et plus graves que dans les variations précédentes. Après suffocation, les expectorations jaunes sont séparées. La maladie est provoquée par des maladies inflammatoires et apparaît principalement dans la période automne-hiver.

Symptômes d'asthme cardiaque

Cette maladie est associée à une violation du système cardiovasculaire. Cette affection se manifeste par une insuffisance cardiaque aiguë ou chronique - une affection particulière dans laquelle le cœur ne peut pas pomper le sang, bien que l'organisme fasse tout son possible pour compenser la circulation sanguine.

Ce qui conduit à une crise.

1) augmentation de la pression artérielle;

2) augmentation de la quantité totale de sang en circulation dans le corps;

3) Le myocarde du cœur perd sa capacité de contraction normale.

L'asthme cardiaque survient chez les personnes souffrant de problèmes cardiaques: dans les cas d'infarctus aigu du myocarde, d'augmentation sensible de la pression artérielle et de lésions de la plaque athéroscléreuse sur les vaisseaux cardiaques.

Comment l'asthme cardiaque débute chez l'adulte

L'attaque dans des cas typiques se produit la nuit, obligeant une personne à se réveiller soudainement et à s'asseoir sur le lit. Pendant la journée, l'asthme apparaît dans des situations difficiles pour une personne: effort physique intense, surmenage psycho-émotionnel.

Souvent, la maladie commence par une toux sèche et sèche. Dans le même temps, une crachat rose clair se détache abondamment. Une personne ne peut pas mentir - elle s’assoit avec les jambes baissées ou s’incline sur des oreillers. Plus l'attaque est forte, plus elle est droite.

La dyspnée dans de tels cas est inspiratoire - le patient fait une expiration active et les respirations sont données avec une grande difficulté. Le nombre de mouvements respiratoires 30-40 par minute. Lorsque le patient s'assied, l'essoufflement diminue ou disparaît.

La peau est pâle, froide, il y a une acrocyanose - le bout des doigts, les oreilles, le nez deviennent bleus. Ce phénomène s’explique facilement: le sang total est concentré là où les organes les plus importants pour le corps sont le cœur, le cerveau, et il n’atteint quasiment pas la périphérie.

Chez l'homme, les muscles du cou, de l'abdomen et du diaphragme participent activement à la respiration. Veines gonflées dans le cou. Le patient est inquiet et a peur de la mort. Assez souvent, l'asthme est accompagné d'interruptions de l'activité cardiaque. Une personne se sent pâlie ou au contraire fortement accrue dans le travail du cœur

Outre les principaux signes d'asthme, il existe des signes indirects: hypertension artérielle avec mal de tête grave ou chute de la pression artérielle, gonflement des jambes.

Article Précédent