Principal
Toux

Symptômes et premiers signes d'asthme chez les enfants, traitement et prévention de la maladie

L'apparition d'une forme de toux sèche peut être un symptôme d'une maladie chronique telle que l'asthme bronchique chez les enfants. Il faut reconnaître une crise d'asthme bronchique et savoir administrer les premiers secours. En cas de traitement tardif des attaques de la maladie, des conséquences négatives peuvent être observées. La maladie est commune dans le monde et dans les régions de la Russie.

Asthme bronchique chez un enfant

L'inflammation chronique dans les voies respiratoires s'appelle l'asthme bronchique. La maladie se développe chez les enfants sous l'influence d'allergènes de différentes étiologies. Parmi les caractéristiques de la maladie émettent une hyperréactivité bronchique à des facteurs environnementaux (dus à un bronchospasme), un œdème des parois des bronches et leur sécrétion accrue. L'asthme bronchique chez les enfants est une maladie courante et affecte 10% des personnes.

Les symptômes

La maladie peut commencer à se manifester à tout âge, mais les symptômes de l'asthme chez l'enfant sont plus fréquents entre 2 et 5 ans. La maladie ne disparaît pas d'elle-même et, à l'âge adulte, tombé malade en tant qu'enfant, une personne trouve ses manifestations en soi. La maladie n'appartenant pas au groupe transmis, elle ne peut donc pas être infectée par le patient. Au moment de la puberté chez les adolescents, les symptômes de l'asthme peuvent disparaître et une rémission se produit. Les changements environnementaux entraînent le retour de la maladie. Symptômes de l'asthme bronchique chez les enfants:

  • crises d'asthme (peuvent survenir 1 fois par mois);
  • toux sèche;
  • respiration bruyante;
  • anxiété;
  • respiration sifflante.

Crise d'asthme bronchique

Des précurseurs d’étouffement surviennent quelques jours avant l’attaque. L’état de l’enfant s’aggrave: il y a une frayeur, un état d’agitation et un mauvais sommeil. Parmi les autres précurseurs de la maladie, il y a une rougeur du nez et un liquide clair, une toux sèche, particulièrement aggravée après une sieste, la libération de mucus (expectorations). Ensuite, une forme d'asthme paroxystique se développe, qui se déroule en plusieurs étapes:

  • pendant le sommeil ou après le réveil, la toux sèche augmente;
  • la congestion nasale se produit;
  • le bébé commence à respirer par la bouche;
  • l'apparition d'essoufflement;
  • manque d'oxygène;
  • oscillations thoraciques;
  • difficulté à respirer;
  • la respiration devient intermittente avec de brèves respirations fréquentes accompagnées d'un sifflement dans les poumons.

Raisons

Les deux principales causes de l'asthme chez les enfants sont une prédisposition génétique et un environnement médiocre dans le lieu de résidence. Il a été enregistré que dans 70% des cas, les enfants contractent la maladie par héritage et même de parents éloignés. Les autres raisons incluent le signe sexuel de la maladie (les garçons sont plus sensibles à la maladie) et la présence d'un excès de poids (la ventilation des poumons est altérée). En outre, les causes de l'asthme chez les enfants peuvent être externes:

  • aliments (miel, noix, agrumes, chocolat, poisson, produits laitiers);
  • la poussière;
  • l'humidité;
  • poils d'animaux, leur mue abondante;
  • moisissures, champignons, acariens dans l’appartement;
  • printemps, période estivale (période de floraison);
  • préparations médicales (antibiotiques ou acide acétylsalicylique).

Diagnostics

Les méthodes de diagnostic de l'asthme bronchique, permettant d'évaluer le degré de développement de la maladie, se différencient en 2 types: l'autodétermination et les études de laboratoire. La première méthode est basée sur la collecte d'anamnèse sur la nature de la toux, accompagnée d'une respiration sifflante et apparaissant en réponse à des allergènes. Avant de procéder à des méthodes de diagnostic instrumentales, le médecin examine l’histoire de la maladie avec des proches afin d’identifier une prédisposition génétique. Le diagnostic de l'asthme bronchique chez les enfants de plus de 5 ans est réalisé par les méthodes suivantes:

  • spirométrie;
  • tests avec bronchodilatateurs, méthacholine, exercice;
  • détermination de la composition des gaz sanguins;
  • analyse du sang périphérique, des expectorations;
  • tests d'allergie cutanée;
  • détermination de la teneur totale en IgE et IgE spécifiques;
  • débitmètre de pointe (mesure de la vitesse de l'air pendant l'expiration);
  • radiographie de la poitrine.

Traitement de l'asthme bronchique chez les enfants

Le meilleur traitement de l'asthme chez les enfants consiste à identifier l'allergène et à l'éliminer davantage. Le traitement des maladies comprend les méthodes traditionnelles, les méthodes de traitement médicales et non médicamenteuses, les mesures préventives pour la disposition de la pièce. La thérapie physique, les massages, la thérapie physique, les techniques de respiration appropriées, le durcissement du bébé, la visite de grottes de sel et la création d'un microclimat thérapeutique font partie des méthodes non médicamenteuses. Les traitements traditionnels de l'asthme sont basés sur l'utilisation d'infusions et de décoctions des plantes suivantes:

  • ortie;
  • marguerites;
  • pissenlit;
  • racine de réglisse;
  • pied de biche;
  • romarin sauvage.

Signes d'asthme chez un enfant

La pollution de l'environnement et l'augmentation constante des infections respiratoires ont un effet néfaste sur l'immunité des enfants. En conséquence, les enfants souffrent d’allergies et d’asthme.

L'asthme est une maladie causée par des processus inflammatoires des voies respiratoires, entraînant des spasmes bronchiques accompagnés de mucus abondant. Cette maladie est de nature chronique et le mucus lui-même empêche le passage normal de l'air dans les poumons. L'asthme bronchique est de 2 types: allergène et non allergène.

L'asthme allergique se manifeste par la présence à long terme d'un allergène spécifique. Les plus courants sont la poussière, le pollen, la nourriture, les poils d'animaux et la parfumerie. 90% des enfants souffrent du premier type d'asthme. Le deuxième type d'asthme est beaucoup moins fréquent et sa manifestation est associée à la grande sensibilité du bébé à diverses infections.

Résumé de l'article

L'asthme bronchique pédiatrique: les premiers signes et symptômes

L'évolution de la maladie peut être divisée en légère, modérée et sévère. Selon le degré de médecins prescrivent certains médicaments. Souvent, l'asthme est transmis génétiquement. En plus de l’hérédité, les gènes de l’enfant sont altérés par l’environnement.

Les premiers signes d'asthme chez les enfants comprennent:

  1. Écoulement de mucus aqueux, éternuements fréquents après une nuit ou un sommeil de jour.
  2. Après quelques heures, une légère toux sèche apparaît.
  3. Dans l'après-midi, la toux augmente et devient légèrement humide.

Les premiers signes d'asthme chez les enfants de moins d'un an se manifestent le deuxième jour, lorsque la toux est caractérisée par des convulsions. Les principaux incluent:

  • toux sèche paroxystique grave avant ou après le sommeil;
  • état capricieux dû à la congestion nasale avant l'attaque;
  • essoufflement;
  • respiration sifflante intermittente avec des respirations fréquentes et incomplètes.

Si l'enfant a plus d'un an, les signes suivants se joignent aux autres:

  1. Pression sur la poitrine qui ne donne pas une respiration complète.
  2. Forte toux sèche sans expectorations.
  3. Démangeaisons, éruption visible associée aux allergies.
  4. Les attaques sont causées par certaines conditions: parfum de mère utilisé, un bouquet de fleurs est apparu à la maison, etc.

IMPORTANT! Les parents doivent immédiatement prêter attention à ces signes et les enregistrer, ainsi que mesurer périodiquement la température du corps du bébé. Cela aidera à déterminer si une toux est associée à un rhume ou non. Si le bébé souffre d'asthme grave, les crises peuvent survenir non seulement après le sommeil, mais à tout moment de la journée.

Causes fondamentales de l'asthme chez les enfants

L'hyperréactivité bronchique, qui réagit très fortement à l'apparition d'un allergène, constitue le principal facteur à l'origine des crises d'asthme chez l'enfant.

Toutes les raisons peuvent être divisées en tels groupes:

1) Influence des gènes et de l'immunité:

  • genre bébé. En raison de l'étroitesse de la lumière de l'arbre bronchique, les garçons sont principalement malades;
  • l'obésité. Les enfants gros sont plus susceptibles à l'asthme, car le diaphragme est plus haut et la respiration est limitée;
  • l'hérédité.

2) facteurs externes:

  • habitudes alimentaires. Les crises affectent les enfants qui consomment souvent des noix, des agrumes, du chocolat et d'autres produits allergènes;
  • la présence dans la maison d'animaux, de fleurs avec du pollen, de la moisissure;
  • ménage rare et poussière;
  • prendre des médicaments pour favoriser l'apparition d'allergies.

3) Facteurs causant le bronchospasme:

  • la présence dans l'air de gaz d'échappement ou de parfum;
  • exercice, entraînant un essoufflement;
  • air froid ou sec;
  • utilisation domestique de divers produits chimiques;
  • rhumes et infections virales fréquents.

IMPORTANT! Les parents doivent être attentifs au bébé afin de déterminer le début de l'attaque à temps et de l'éliminer rapidement. Pour ce faire, il suffit d’écouter et d’analyser de manière autonome la respiration de l’enfant, car celui-ci est souvent effrayé, il se tait et cache de nouveaux sentiments douloureux inexplicables. Il est également important de faire attention à l'apparence de l'enfant - si la région du triangle labial est devenue bleue, l'enfant doit être hospitalisé d'urgence, car il manque cruellement d'oxygène.

Les médicaments pour le traitement de l'asthme chez les enfants

Malheureusement, aucune préparation médicale moderne ne peut guérir un enfant souffrant d'asthme chronique bronchique. Il existe des médicaments qui éliminent les attaques et éliminent les allergènes du corps. De plus, ils sont prescrits en fonction de la gravité des attaques et avec une augmentation progressive des doses. La posologie doit être surveillée en permanence par un médecin et les parents doivent y adhérer de manière irréprochable. √ Bon à savoir ⇒ Médicaments gratuits pour BA

Médicaments modernes contre l'asthme

  1. Symptomatique - aide à soulager les spasmes et facilite le passage de l'air vers les poumons. Ils sont pris en cas de convulsions comme une aide immédiate, il est interdit de les utiliser à titre préventif.
  2. Basic - soulage l'inflammation et élimine les allergènes. Utilisé pour le traitement permanent et la prévention, mais pas pour l'action instantanée. Assigné pour réduire et éliminer l'inflammation dans les bronches, ainsi que pour l'élimination complète des convulsions.

Les médicaments de base doivent être pris pendant une longue période, car les résultats du traitement n'apparaissent pas plus tôt que dans 2-3 semaines. Ces médicaments comprennent les hormones glucocorticoïdes, qui ont un certain nombre d'effets secondaires: altération de l'immunité et des niveaux hormonaux, prise de poids, maladies gastro-intestinales et autres. Mais la médecine moderne a mis au point des médicaments glucocorticoïdes efficaces avec des effets secondaires minimes, disponibles sous la forme de nébuliseurs et bien tolérés par la plupart des enfants.

En plus des inhalateurs, il existe un certain nombre d'autres traitements pour l'asthme. Ceux-ci incluent un entraînement physique, une variété de réflexologie, ainsi que des exercices de respiration très efficaces chez les enfants.

IMPORTANT! Des écoles spécialisées sont à présent organisées pour les enfants asthmatiques. Au cours du traitement, les enfants fréquentent ces écoles où on leur explique les mesures préventives et les médicaments, on leur enseigne à bien respirer et ils choisissent également un régime alimentaire individuel et des médicaments à traiter.

Mesures préventives pour les enfants asthmatiques

Pour éliminer les crises d'asthme, outre l'utilisation de médicaments thérapeutiques, il est impératif de faire attention à la prévention. À savoir, améliorer l'immunité et améliorer la santé du bébé. Si l'asthme est génétique, alors la prévention devrait être une mesure obligatoire.

Que devraient faire les parents pour prévenir cette maladie chez les jeunes enfants?
L'allaitement est très important. Il est conseillé de le prolonger le plus longtemps possible, au minimum - pour donner le coffre la première année. S'il n'y a pas de lait ou si la mère est obligée de cesser de boire, le mélange doit être sélectionné avec soin et donné au bébé uniquement après consultation du pédiatre.

L'introduction d'aliments complémentaires n'est possible qu'après accord du médecin et dans un ordre strict. Les nouveaux produits doivent être introduits progressivement, en évitant les aliments allergènes.

Il est très important d’enlever les éléments qui accumulent la poussière - tapis, tapisseries, tulles épais et rideaux de la maison. Il est également important d'aérer la pièce plus souvent et de faire un nettoyage humide sans produits de nettoyage. Il est préférable de ne pas avoir d'animaux domestiques à la maison, car leur laine est l'allergène le plus commun. Même l'aquarium devrait être abandonné, car la nourriture pour poissons contient beaucoup de substances négatives.

La maison ne devrait comporter que des appareils ménagers, des oreillers et des couvertures hypoallergéniques. Le durcissement de l'enfant est également un moyen de prévention efficace: il renforce et renforce parfaitement le système immunitaire.
En outre, l'enfant doit ressentir les soins, l'amour et le soutien de la famille et des parents. Pour ce faire, créez une atmosphère joyeuse dans la famille et les maux apparaîtront beaucoup moins souvent chez vous.

L'asthme bronchique chez les enfants: traitement, médicaments, symptômes, aide lors d'attaques

L'asthme bronchique est une affection particulière des bronches d'un enfant lorsqu'il est prêt à réagir par un spasme à la pénétration de certains allergènes ou de leurs différents types. Le plus souvent, la pathologie est génétiquement déterminée, elle peut donc se manifester à différents âges, même chez les enfants de moins d'un an, mais le plus souvent elle est enregistrée à l'âge de 2 à 5 ans.

L'asthme bronchique chez l'enfant se caractérise par un changement de périodes d'exacerbation et de rémission, tandis que la durée de chacune d'elles varie en fonction des caractéristiques individuelles, des conditions de vie et des médicaments pris. Elle ne peut pas être infectée par une autre personne. Si l'enfant a commencé à tousser ou à avoir la respiration sifflante après un contact avec une personne présentant des symptômes similaires, cela indique une obstruction bronchique provoquée par une collision de la paroi bronchique avec le virus.

Le diagnostic est fait après quelques tests instrumentaux et de laboratoire. Une fois installé, cela ne rend pas un enfant handicapé, mais pour maintenir une qualité de vie satisfaisante, de nombreuses restrictions doivent être imposées sur la nature des aliments, la région de résidence, l'activité physique, les médicaments ou la capacité d'acquérir des animaux de compagnie.

Malheureusement, à ce stade, l'asthme est incurable et il est impossible de le "surmonter". Avec l'aide de médicaments et d'un schéma thérapeutique, vous ne pouvez maintenir la rémission de la maladie que pendant une longue période.

Un peu sur les bronches

Les bronches sont des tubules cartilagineux qui prolongent la trachée. Les bronches principales sont séparées de ces dernières au niveau de 5 à 6 vertèbres thoraciques en 2 parties - droite et gauche. Ensuite, ils se ramifient en lobaires, il y en a deux à droite (comme il n’ya que 2 lobes dans le poumon droit) et trois à gauche. Chacun des lobars est divisé en segments, conduisant l’air aux parts (morceaux), et ceux-ci, à leur tour, en sous-segment, puis - interlobulaire et intralobulaire. L'étape finale est considérée comme les bronchioles respiratoires - des tubes qui s'adaptent directement aux structures dans lesquelles l'oxygène est obtenu à partir de l'air et que cette dernière est directement introduite dans le sang.

La paroi des bronches est composée de trois coquilles:

  1. Interne, muqueuse. En dessous se trouve une couche sous-muqueuse lâche, dans laquelle se trouvent des terminaisons nerveuses, du tissu lymphatique, un réseau de capillaires lymphatiques, des extrémités des glandes produisant du mucus bronchique (si ces glandes meurent, la membrane muqueuse se dessèche et s'enflamme).
  2. Milieu composé de trois types de tissus: fibreux, cartilage et muscle. Plus le calibre de la bronche est petit, plus le tissu cartilagineux est petit et inversement, plus il est gros, plus le cartilage est dense. Avec une diminution du diamètre des bronches, l'épaisseur des fibres musculaires circulaires obliques augmente.
  3. Advention, coque extérieure. Il se compose de tissu conjonctif lâche.

Il y a beaucoup de cellules différentes dans la muqueuse. C'est:

Quand un enfant est né, la partie principale de son arbre bronchique est déjà formée, mais il continue à se ramifier. La taille des bronches est intensément développée la première année et pendant la puberté.

Au cours de la première année, seules les cellules ciliées et autres cellules muqueuses se développent. Il existe donc un peu de mucus protecteur dans les bronches et il n'est pas suffisamment excrété. Cela se traduit par une infection plus facile des voies respiratoires inférieures.

Le cartilage des bronches chez les enfants de moins d'un an est plus doux et plus élastique, ce qui leur donne la possibilité de se déplacer. Les muscles bronchiques étant également sous-développés, le réflexe de la toux ne fonctionne pas bien et les petites inflammations des bronches sont plus facilement bloquées par le mucus.

Qu'est-ce qui se passe dans l'asthme?

Dans l'asthme, une inflammation de la paroi bronchique se développe: le nombre de cellules immunitaires augmente dans la couche sous-muqueuse. Fondamentalement, ce sont des cellules dont le nombre augmente avec les allergies: les éosinophiles, les basophiles, les mastocytes, les lymphocytes T. Lorsqu'ils ingèrent des allergènes, ils rejettent un grand nombre de substances biologiquement actives. Cela conduit à un gonflement de la membrane muqueuse et au développement d'une grande quantité de mucus par les glandes. Il en résulte une difficulté à respirer, une toux, une respiration sifflante, une respiration entendue.

Les substances libérées par les éosinophiles et les mastocytes, ainsi que les substances synthétisées par d'autres cellules immunitaires en réponse à leur libération, déclenchent des réactions d'inflammation chronique de la paroi bronchique, ce qui entraîne l'apparition de tissu cicatriciel sous la muqueuse. De ce fait, les bronches deviennent hyperréactives, c’est-à-dire qu’elles ont immédiatement un spasme en réponse à la pénétration d’allergènes.

Classification des maladies

Il existe de telles formes d'asthme bronchique:

  1. À prédominance allergique (atopique). Il peut s'écouler sous la forme de:
    • bronchite (c'est-à-dire toux et expectorations);
    • combinaisons de symptômes simultanément d'asthme et de nez qui coule avec la libération de quantités abondantes de morve brillante;
    • combinaisons de symptômes d'asthme avec éternuement, congestion nasale, séparation de la morve légère;
    • asthme exogène: apparition des symptômes en réponse au contact avec des allergènes (squames animales, pollen de plantes, aliments, produits chimiques ménagers et produits cosmétiques de décoration).
  2. Asthme non allergique. Il se produit au contact de substances sans protéines qui ne peuvent pas être des allergènes. Ce sont des substances produites par la production industrielle, des drogues. Des formes non allergiques d'asthme surviennent également en réponse à une surcharge neuropsychiatrique, à des maladies endocriniennes, à un effort physique, à la pénétration de tout microorganisme.
  3. Asthme mixte, lorsque les symptômes caractéristiques peuvent survenir en réponse à un allergène externe ou à une maladie infectieuse, endocrinienne ou neuropsychiatrique.

L'asthme peut causer un enfant de tout âge, mais le plus souvent il se trouve chez les enfants de 2 à 5 ans.

Causes de la pathologie

La réactivité accrue des bronches peut être due à:

  • Prédisposition héréditaire (environ 60% des enfants ont des parents souffrant d’asthme bronchique). La maladie peut ne pas apparaître, mais si:
    • l'enfant est né à la suite d'un accouchement difficile ou après une grossesse difficile;
    • quand il est né prématurément;
    • s'il vit dans une ville écologiquement sale, ses chances que l'asthme se manifeste dans la petite enfance augmentent considérablement.
  • Facteurs environnementaux:
    • poussière: industrielle et domestique;
    • la salive animale;
    • plumes et duvet d'oiseaux;
    • produits chimiques ménagers;
    • les substances allergènes contenues dans les produits alimentaires;
    • particules microbiennes: bactéries, champignons, virus, qui ne doivent pas nécessairement déclencher la maladie (par exemple, le SRAS ou la sinusite), mais peuvent provoquer une crise d'asthme bronchique;
    • fumée de tabac;
    • médicaments (il y a même un diagnostic d'aspirine et d'asthme stéroïdien);
    • la parfumerie;
    • les polluants atmosphériques;
    • conditions environnementales changeantes: froid, orages, humidité élevée.

    L'asthme est le plus souvent déclenché par la combinaison de plusieurs allergènes.

  • Facteurs internes: maladies endocriniennes, infectieuses, neuropsychiatriques, poids important de l'enfant.
  • Certains autres facteurs, tels que l'effort physique.

L'évolution de l'asthme est aggravée par des maladies des organes internes. La principale "faille" concerne le tractus gastro-intestinal, où ils peuvent se développer: dysbiose, gastrite, gastroduodénite, constipation, dyskinésie biliaire. L'intestin est un excellent réservoir de toxines. Avec ses maladies, ils peuvent y persister longtemps et pénétrer progressivement dans le sang.

Symptomatologie

Au cours de l'asthme bronchique, il y a trois périodes:

    Remise Dans ce cas, l’enfant se sent absolument ou presque en bonne santé; il n'a pas de toux, pas de respiration sifflante ou d'autres symptômes. Si l'asthme se manifeste à un âge précoce ou a une évolution sévère, alors, en raison du manque constant d'oxygène par le cerveau, l'enfant est à la traîne dans son développement neuropsychologique et devient larmoyant, émotionnellement labile.
    La remise est:

  • complète: l'enfant ne se gêne pas;
  • incomplet: il est difficile d’effectuer certaines actions, on a rarement envie de jouer à des jeux de plein air;
  • pharmacologique: la maladie ne peut être moyennée que par un traitement médicamenteux.
  • Aggravation Ce sont des intervalles de temps pendant lesquels les crises sont notées. En fonction de la durée de ces intervalles et de la nature de leur manifestation, un diagnostic de la sévérité de l'asthme bronchique est réalisé.
  • L'attaque de l'asthme bronchique. C'est le nom de la maladie au moment où se produit le symptôme principal - difficulté expiratoire et respiration sifflante à l'expiration. Ce statut survient généralement la nuit ou le soir; chez les enfants, il est souvent précédé de signes entrepreneuriaux particuliers.
  • Les symptômes, qui peuvent être suspectés d'asthme bronchique chez les enfants - ce sont des manifestations d'une attaque. Cela peut commencer par l'apparition de signes entrepreneuriaux, qui s'observent de quelques minutes à trois jours. C'est:

    • larmoiement;
    • irritabilité;
    • troubles du sommeil;
    • manque d'appétit;
    • au début, l'écoulement d'une morve muqueuse abondante, puis une toux sèche obsessionnelle, un mal de tête, après quelques heures d'augmentation de la toux, devient légèrement plus humide.

    L’attaque elle-même commence le soir ou la nuit, lorsque les symptômes suivants apparaissent:

    • toux sèche, qui peut diminuer si l'enfant est assis ou mis sur les jambes;
    • la respiration devient sifflante, enrouée, surtout inhalée;
    • effrayer;
    • l'enfant est déchiré dans son lit;
    • la température corporelle est normale, peut augmenter légèrement;
    • la peau est pâle, humide et bleue autour de la bouche;
    • palpitations.

    L’attaque peut d’abord se dérouler de quelques minutes à plusieurs jours. Vous ne devez pas vous attendre à ce que la situation soit résolue d'elle-même, car il est dangereux que le cerveau et d'autres organes vitaux ne reçoivent pas suffisamment d'oxygène. Dans ce cas, une aide est nécessaire: de manière optimale - par inhalation de médicaments bronchodilatateurs (le meilleur de tous - non "hormonal" Berodual ").

    Après l'attaque, la toux devient humide, c'est-à-dire que le mucus bronchique tousse. Chez les enfants de plus de 5 ans, il est clair que les expectorations d'asthme sont visqueuses et vitreuses.

    Évolution de la crise en fonction du type d'asthme

    Avec l'apparition d'une sous-espèce telle que la bronchite asthmatique, qui se développe généralement à la base d'infections respiratoires aiguës, les symptômes suivants apparaissent:

    • toux humide;
    • essoufflement;
    • difficulté à expirer.

    La différence entre l'asthme allergique est le développement rapide de l'attaque. Si l’aide prend immédiatement la forme de bronchodilatateurs inhalés, l’attaque se retire rapidement.

    L'asthme non allergique se caractérise par le développement progressif d'une crise. L'assistance ne produit pas d'effet immédiat.

    L'asthme bronchique chez les enfants

    L'asthme bronchique chez l'enfant est une maladie chronique des voies respiratoires associée à une hyperréactivité bronchique, c'est-à-dire une sensibilité accrue aux stimuli. La maladie est répandue: selon les statistiques, environ 7% des enfants en souffrent. La maladie peut se manifester à tout âge et chez les enfants de tous les sexes, mais survient plus souvent chez les garçons de 2 à 10 ans.

    Le principal signe clinique d'asthme bronchique chez l'enfant est une survenue récurrente de difficultés respiratoires ou d'étouffement provoquée par une obstruction bronchique réversible généralisée associée à un bronchospasme, une hypersécrétion de mucus et un œdème muqueux.

    Ces dernières années, l’incidence de l’asthme bronchique chez les enfants a augmenté partout, mais surtout dans les pays économiquement développés. Les experts expliquent cela par le fait que chaque année, de plus en plus de matériaux artificiels, de produits chimiques ménagers, de produits alimentaires industriels contenant un grand nombre d'allergènes sont utilisés. Il faut garder à l'esprit que la maladie reste souvent non diagnostiquée, car elle peut être masquée par d'autres pathologies du système respiratoire et, surtout, par l'exacerbation de la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC).

    Causes et facteurs de risque

    Les facteurs de risque d'asthme bronchique chez l'enfant sont:

    • prédisposition génétique;
    • contact permanent avec des allergènes (déchets d'acariens, spores de moisissures, pollen de plantes, protéines d'urine et de salive séchées, poils et squames d'animaux domestiques, peluches d'oiseaux, allergènes alimentaires, allergènes de cafards);
    • tabagisme passif (inhalation de fumée de tabac).

    Les facteurs provocateurs (déclencheurs) qui affectent l’inflammation de la membrane muqueuse des bronches et qui entraînent le développement d’une crise d’asthme bronchique chez l’enfant sont:

    • infections virales respiratoires aiguës;
    • les polluants atmosphériques, tels que l'oxyde de soufre ou l'azote;
    • les β-bloquants;
    • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine, analgin, paracétamol, nurofen, etc.);
    • odeurs nettes;
    • activité physique importante;
    • la sinusite;
    • inhalation d'air froid;
    • reflux gastro-oesophagien.

    La formation d'asthme bronchique chez l'enfant commence par l'apparition d'une forme particulière d'inflammation chronique dans les bronches, qui devient la cause de leur hyperréactivité, c'est-à-dire une sensibilité accrue aux effets de stimuli non spécifiques. Dans la pathogenèse de cette inflammation, le rôle principal appartient aux lymphocytes, aux mastocytes et aux éosinophiles - cellules du système immunitaire.

    Après la puberté chez 20 à 40% des enfants, les crises d'asthme bronchique cessent. Le reste de la maladie persiste toute la vie.

    Les bronches enflammées hyperréactives réagissent à l'influence de facteurs déclencheurs par une hypersécrétion de mucus, un spasme du muscle lisse bronchique, un œdème et une infiltration de la membrane muqueuse. Tout cela conduit au développement d'un syndrome respiratoire obstructif, qui se manifeste cliniquement par une crise d'asphyxie ou d'essoufflement.

    Formes de la maladie

    Selon l'étiologie de l'asthme bronchique chez les enfants peuvent être:

    • allergique;
    • non allergique;
    • mélangé;
    • non spécifié

    Comme forme spéciale, les médecins distinguent l'asthme bronchique à aspirine. Pour elle, le facteur déclencheur est que l'enfant reçoive des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Souvent compliqué par le développement du statut asthmatique.

    Selon la gravité, il existe plusieurs types d'évolution clinique de l'asthme bronchique chez l'enfant:

    1. Lumière épisodique. Les attaques se produisent moins d'une fois par semaine. Dans la période intercritique, il n'y a aucun signe d'asthme bronchique chez l'enfant, la fonction pulmonaire n'est pas altérée.
    2. Facile persistant. Les attaques se produisent plus d'une fois par semaine, mais pas quotidiennement. Lors d'une exacerbation, le sommeil de l'enfant est perturbé et l'activité quotidienne normale se dégrade. Les valeurs de spirométrie sont normales.
    3. Moyen lourd. Les crises d'asthme se produisent presque quotidiennement. En conséquence, l'activité et le sommeil des enfants sont grandement affectés. Pour améliorer leur état, ils ont besoin de prendre quotidiennement des β-antagonistes inhalés. Les indicateurs de spirométrie sont réduits de 20 à 40% de la norme d'âge.
    4. Lourd Les crises d'asthme se produisent plusieurs fois par jour, souvent la nuit. Les exacerbations fréquentes provoquent une violation du développement psychomoteur de l'enfant. Les indicateurs de la fonction respiratoire sont réduits de plus de 40% de la norme d'âge.

    Symptômes de l'asthme bronchique chez les enfants

    L'étouffement ou l'essoufflement chez les enfants atteints d'asthme bronchique peut survenir à tout moment de la journée, mais le plus souvent ils se produisent la nuit. Les principaux symptômes de l'asthme chez les enfants:

    • une crise de dyspnée expiratoire (l'expiration est difficile) ou une suffocation;
    • toux improductive avec expectorations visqueuses;
    • palpitations cardiaques;
    • sifflement assourdissant, aggravé au moment de l'inhalation; ils sont entendus non seulement pendant l'auscultation, mais aussi à distance et, par conséquent, ils sont également appelés hochets à distance;
    • son de percussion en boîte, dont l'apparition s'explique par l'hypersonicité du tissu pulmonaire.

    Les symptômes de l'asthme bronchique chez les enfants lors d'une crise grave deviennent différents:

    • la quantité de bruit respiratoire diminue;
    • la cyanose de la peau et des muqueuses apparaît et augmente;
    • impulsion paradoxale (augmentation du nombre d'ondes d'impulsion au moment de l'expiration et diminution significative jusqu'à la disparition complète au moment de l'inhalation);
    • participation à l'acte de respiration des muscles auxiliaires;
    • prendre une position de force (assis, posant ses mains sur le lit, le dos d'une chaise ou les genoux).

    Chez l'enfant, le développement d'une crise d'asthme est souvent précédé d'une période précurseur (toux sèche, congestion nasale, maux de tête, anxiété, troubles du sommeil). L'attaque dure de quelques minutes à plusieurs jours.

    Si une crise d'asthme se poursuit chez un enfant pendant plus de six heures d'affilée, cette condition est considérée comme un état d'asthme.

    Après la résolution d'une crise d'asthme bronchique chez l'enfant, des expectorations épaisses et visqueuses partent, ce qui soulage la respiration. La tachycardie est remplacée par la bradycardie. La pression artérielle diminue. L'enfant devient inhibé, léthargique, indifférent à l'environnement, s'endort souvent très vite.

    Pendant les périodes intercritiques, les enfants asthmatiques peuvent se sentir assez satisfaits.

    Diagnostics

    Pour diagnostiquer correctement l’asthme bronchique chez l’enfant, il est nécessaire de prendre en compte les données relatives aux antécédents allergiques, aux études de laboratoire, aux études physiques et aux études instrumentales.

    Les méthodes de recherche en laboratoire sur l’asthme bronchique présumé chez l’enfant comprennent:

    • numération globulaire complète (éosinophilie souvent révélée);
    • microscopie des expectorations (cristaux de Charcot-Leiden, spirales de Kurschman, nombre important d'épithélium et d'éosinophiles);
    • analyse des gaz sanguins artériels.

    Le diagnostic de l'asthme bronchique chez l'enfant comprend un certain nombre d'études spéciales:

    • test de la fonction pulmonaire (spirométrie);
    • production d'échantillons de peau pour identifier les allergènes ayant une cause significative;
    • détection de l'hyperactivité bronchique (tests de provocation avec un allergène présumé, exercice, air froid, solution hypertonique de chlorure de sodium, acétylcholine, histamine);
    • radiographie de la poitrine;
    • bronchoscopie (rarement pratiquée).

    Un diagnostic différentiel avec les conditions suivantes est requis:

    • corps étrangers des bronches;
    • kystes bronchiques;
    • trachéo et bronchomalacie;
    • bronchite obstructive;
    • bronchiolite oblitérante;
    • la fibrose kystique;
    • le laryngisme;
    • infection virale respiratoire aiguë.
    L'asthme bronchique est répandu: selon les statistiques, environ 7% des enfants en souffrent. La maladie peut se manifester à tout âge et chez les enfants de tous les sexes, mais survient plus souvent chez les garçons de 2 à 10 ans.

    Traitement de l'asthme bronchique chez les enfants

    Les principales directions de traitement de l'asthme bronchique chez les enfants sont:

    • identifier les facteurs qui causent l'exacerbation de l'asthme et éliminer ou restreindre le contact avec les déclencheurs;
    • régime hypoallergénique de base;
    • traitement médicamenteux;
    • traitement de réadaptation sans drogue.

    La thérapie médicamenteuse de l'asthme bronchique chez les enfants est réalisée à l'aide des groupes de médicaments suivants:

    • médicaments bronchodilatateurs (stimulants des récepteurs adrénergiques, méthylxanthines, anticholinergiques);
    • les glucocorticoïdes;
    • stabilisateurs de membrane de mastocytes;
    • inhibiteurs de leucotriènes.

    Afin de prévenir les exacerbations de l'asthme, un traitement médicamenteux de base est prescrit aux enfants. Son schéma est largement déterminé par la gravité de la maladie:

    • asthme léger et intermittent - bronchodilatateurs à courte durée d'action (β-adrénomimétiques), si nécessaire, mais pas plus de 3 fois par semaine;
    • Asthme persistant léger - inhalation quotidienne de cromin-sodium ou de glucocorticoïdes, plus bronchodilatateurs à action prolongée, si nécessaire, bronchodilatateurs à action brève, mais pas plus de 3 à 4 fois par jour;
    • asthme modéré - administration quotidienne de glucocorticoïdes par inhalation à une dose allant jusqu'à 2 000 mcg, bronchodilatateurs à action prolongée; si nécessaire, des bronchodilatateurs à courte durée d'action peuvent être utilisés (pas plus de 3 à 4 fois par jour);
    • asthme sévère - administration quotidienne de glucocorticoïdes par inhalation (si nécessaire, on peut leur attribuer un traitement de courte durée sous forme de comprimés ou d'injections), bronchodilatateurs à action prolongée; pour le soulagement de l'attaque - bronchodilatateurs à action brève.

    Le traitement de l'asthme bronchique chez l'enfant comprend:

    Les indications d'hospitalisation sont:

    • appartenance du patient au groupe de mortalité élevée;
    • l'inefficacité du traitement;
    • développement du statut asthmatique;
    • exacerbation sévère (volume expiratoire maximal par seconde inférieur à 60% de la norme d'âge).

    Dans le traitement de l'asthme bronchique chez les enfants, il est important d'identifier et d'éliminer l'allergène, qui est un facteur déclencheur. Pour cela, il est souvent nécessaire de changer les habitudes alimentaires et la vie de l’enfant (régime hypoallergénique, vie hypoallergénique, changement de lieu de résidence, séparation d’un animal de compagnie). En outre, des antihistaminiques à long terme peuvent être prescrits aux enfants.

    Si l'allergène est connu, mais qu'il est impossible de s'en débarrasser pour une raison ou une autre, une immunothérapie spécifique est prescrite. Cette méthode est basée sur l'introduction du patient (par voie parentérale, orale ou sublinguale) en augmentant progressivement les doses de l'allergène, ce qui réduit la sensibilité du corps à celui-ci, c'est-à-dire qu'il y a hyposensibilité.

    Comme forme spéciale, les médecins distinguent l'asthme bronchique à aspirine. Pour elle, le facteur déclencheur est que l'enfant reçoive des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

    En rémission, la physiothérapie est indiquée chez les enfants asthmatiques:

    Conséquences possibles et complications

    Les principales complications de l'asthme sont:

    Chez les enfants atteints d’une maladie grave, la corticothérapie peut s’accompagner de l'apparition de nombreux effets secondaires:

    • violations de l'équilibre eau-électrolyte avec apparition possible d'œdème;
    • hypertension artérielle;
    • augmentation de l'excrétion de calcium, qui s'accompagne d'une fragilité accrue du tissu osseux;
    • augmentation de la concentration de glucose dans le sang, jusqu'à la formation de diabète sucré stéroïdien;
    • risque accru d'occurrence et d'aggravation de l'ulcère gastrique et de l'ulcère duodénal;
    • capacité de régénération tissulaire réduite;
    • augmentation de la coagulation sanguine, ce qui augmente le risque de thrombose;
    • résistance réduite aux infections;
    • l'obésité;
    • visage de lune;
    • troubles neurologiques.

    Prévisions

    Le pronostic à vie des enfants asthmatiques bronchiques est généralement favorable. Après la puberté chez 20 à 40% des enfants, les crises d'asthme bronchique cessent. Le reste de la maladie persiste toute la vie. Le risque de décès lors d'une attaque par suffocation augmente dans les cas suivants:

    • une histoire de plus de trois hospitalisations par an;
    • une histoire d'hospitalisation dans l'unité de soins intensifs et de soins intensifs;
    • il y a eu des cas de ventilation mécanique (respiration artificielle);
    • une crise d'asthme au moins une fois était accompagnée d'une perte de conscience.

    Prévention de l'asthme chez les enfants

    On ne saurait trop insister sur l'importance de prévenir l'asthme chez les enfants. Il comprend:

    • allaiter pendant la première année de vie;
    • l'introduction progressive d'aliments de complément en stricte conformité avec l'âge de l'enfant;
    • traitement actif en temps opportun des maladies respiratoires;
    • maintenir une maison propre (nettoyage humide, abandon des tapis et des peluches);
    • Refus de garder des animaux domestiques (si disponible, hygiène soignée);
    • empêcher les enfants d'inhaler de la fumée de tabac (tabagisme passif);
    • exercice régulier;
    • vacances annuelles sur la côte ou à la montagne.

    L'asthme bronchique chez les enfants

    L'asthme bronchique est une maladie chronique caractérisée par une inflammation allergique et une hypersensibilité des bronches aux substances qui pénètrent dans l'organisme par l'extérieur.

    Dans la plupart des cas, la maladie se manifeste dans l'enfance. Cela est dû au fait que la structure de l'arbre bronchique chez l'enfant a ses propres caractéristiques. Dans près de 50% des cas, la maladie est diagnostiquée tous les deux ans. Chez 80% des enfants, des signes d'asthme sont détectés à l'âge scolaire. Chez les garçons, la maladie est observée deux fois plus souvent que chez les filles.

    Sous l’influence d’un stimulus, les voies respiratoires se resserrent, ce qui provoque la production d’une grande quantité de mucus. Ceci, à son tour, perturbe le flux d'air normal pendant la respiration.

    Types d'asthme chez les enfants

    Ils classent l'asthme bronchique chez les enfants selon plusieurs signes.

    Selon les causes de la maladie:

    • Endogène - associé à un effort psycho-émotionnel ou physique, à une infection.
    • Exogène - associé à l'ingestion d'allergènes.
    • Atopic - associé à une prédisposition héréditaire aux allergies.
    • Genèse mixte - provoquer une attaque peut l'un des facteurs ci-dessus.

    En fonction de la gravité de la maladie:

    • Formulaire facile. Les crises d'asthme courtes se produisent moins d'une fois par semaine, alors que la nuit elles sont absentes ou apparaissent très rarement (pas plus de deux fois par mois).
    • Forme modérée. Les symptômes de la maladie se manifestent plus souvent qu'une fois par semaine mais moins d'une fois par jour. Les attaques nocturnes ont lieu au moins deux fois par mois. Pendant les exacerbations de la maladie, le sommeil de l'enfant est perturbé et l'activité physique est inhibée.
    • Forme lourde. Les attaques se produisent presque une fois par jour, alors que les attaques de nuit ne se répètent pas plus d'une fois par semaine. L'enfant est perturbé par l'activité physique et le sommeil.
    • Forme persistante lourde. Les crises d'asthme bronchique se produisent quotidiennement pendant le jour et la nuit. Dans le même temps, l'activité physique est limitée.

    Causes de l'asthme chez les enfants

    Les crises d'asthme bronchique chez un enfant peuvent survenir sous l'influence des facteurs suivants:

    • Inhalation d'allergènes (particules de fourrure, pollen de plantes, moisissures), air froid ou pollué, y compris les odeurs fortes.
    • Surmenage émotionnel.
    • Certains aliments et médicaments.

    Facteurs influençant le développement de la maladie:

    • Prédisposition héréditaire La présence d'asthme bronchique chez des parents proches augmente de 20% le risque de contracter la maladie chez l'enfant.
    • Hypersensibilité. Elle est causée par des gènes situés dans le cinquième chromosome. Dans le même temps, les bronches ont une sensibilité accrue aux antigènes de l'environnement.
    • Facteurs écologiques. L'incidence la plus élevée d'asthme est observée dans les zones à forte pollution atmosphérique.
    • Maladies respiratoires aiguës dans la petite enfance.
    • Fumer une mère pendant la grossesse ou pendant l'allaitement.
    • Naissance prématurée, lorsque l'enfant a un système respiratoire sous-développé.
    • Nutrition irrationnelle et perte de poids.

    Symptômes de l'asthme bronchique chez les enfants

    Les manifestations cliniques obligatoires de l'asthme comprennent les crises d'asthme caractéristiques. Il y a trois périodes de la maladie. Pendant la rémission, l'enfant ne présente aucun symptôme. Dans certains cas, il se comporte moins activement que ses pairs. Si la maladie se manifeste à un âge précoce, une hypoxie constante peut retarder le développement neuropsychique.

    Prévenir l'asthme bronchique chez les enfants consiste à éliminer tous les allergènes potentiels et à renforcer le système immunitaire.

    Avant l'apparition d'une crise (pendant plusieurs jours, heures ou minutes), les symptômes suivants d'asthme bronchique peuvent être observés chez les enfants:

    • Irritabilité accrue.
    • Manque d'appétit.
    • Insomnie ou somnolence.
    • L'apparition de sécrétions muqueuses abondantes du nez.
    • Mal de tête
    • Toux sèche, qui augmente avec le temps et devient plus humide.

    Signes d'asthme chez un enfant:

    • Dyspnée et oppression thoracique l'empêchant de respirer. Il peut se développer soudainement et atteindre une grande force en quelques minutes.
    • Respiration sifflante et essoufflement. L'inspiration devient courte, mais profonde et forte, et l'expiration devient lente et convulsive (3 à 4 fois plus longtemps que l'inspiration).
    • Toux paroxystique, au cours de laquelle une expectoration claire très visqueuse commence à s'écarter. Parfois, il est libéré en quantité suffisante, ce qui facilite la respiration.
    • Gonflement de la poitrine. Le nombre de respirations par minute - plus de 50, chez les enfants de plus de 5 ans - plus de 40.
    • Manquant de respiration nasale, l'enfant saisit l'air avec sa bouche, essayant de s'aider lui-même avec ses épaules, son torse et son cou.
    • Position forcée pour tenter de faciliter la respiration. L'enfant refuse de se coucher. Il préfère s'asseoir avec les coudes sur ses genoux ou sur une surface dure. Parfois, il devient coudes et genoux en mettant l'accent sur les membres supérieurs.
    • Augmentation de la température corporelle à 37 ° C

    Lors d'une attaque, le visage devient pâle, gonflé, avec une teinte bleuâtre. L'enfant a un sentiment de peur, est couvert de sueur froide, ne peut pas parler. Dans l'acte de respiration, les muscles de la paroi abdominale, la ceinture scapulaire et le dos sont impliqués. Les signes menaçant le pronostic vital sont la peau bleue, le poumon muet, l'insuffisance respiratoire.

    L'attaque peut durer jusqu'à 40 minutes ou plusieurs heures (dans ce cas, l'état d'asthme est diagnostiqué). Après sa cessation, la respiration de l'enfant revient progressivement à la normale, tandis que la faiblesse persiste. Avec une expiration rapide et profonde, une respiration sifflante peut persister.

    Parallèlement à l'exacerbation de l'asthme, d'autres maladies chroniques telles que l'urticaire, la rhinite, la bronchite obstructive sont également activées.

    Chez les nourrissons, il est difficile de reconnaître la maladie. Dans la période prodromique, le bébé sécrète du mucus liquide du nez, des éternuements et une toux sèche. Les amygdales gonflent et des râles sèches occasionnels au-dessus des poumons apparaissent.

    L'enfant ne dort pas bien, devient nerveux et irritable. Il peut y avoir des problèmes avec les selles, la constipation ou la diarrhée. Lors d'une crise d'asthme bronchique, l'inspiration est brève et fréquente et l'expiration est accompagnée de bruit et de sifflement, de sorte que la respiration ressemble à un sanglot. En même temps, en inspirant, les ailes du nez se gonflent.

    Dans certains cas, parallèlement à des crises d'asthme bronchique, un enfant peut présenter des épisodes de toux qui apparaissent la nuit ou tôt le matin et disparaissent après la prise d'un bronchodilatateur. Chez les jeunes enfants, lors d'une crise d'asthme, des râles humides peuvent se produire.

    Symptômes de l'asthme bronchique chez les enfants de 1 à 6 ans:

    • Troubles du sommeil et irritabilité.
    • Tousser périodiquement pendant le sommeil.
    • Forte toux sèche lors de la respiration par la bouche.
    • Renforcement ou l'apparition de toux pendant l'exercice.

    L'asthme bronchique est souvent associé à une rhinite allergique, que l'on peut observer toute l'année ou de façon saisonnière, et à une dermatite atopique.

    Signes d'asthme bronchique chez un enfant de plus de 6 ans:

    • Toux pendant le sommeil.
    • Toux après l'exercice.
    • Diminution de l'activité physique.
    Voir aussi:

    Diagnostics

    Aux premiers signes d'une maladie, il est nécessaire de consulter un pédiatre, un médecin généraliste, un pneumologue ou un allergologue pour obtenir des conseils.

    L'une des complications graves de l'asthme chez les enfants est le statut asthmatique. Il s'agit d'une maladie potentiellement mortelle résultant d'une attaque de longue durée qu'il est presque impossible d'arrêter.

    Les méthodes instrumentales de diagnostic de l'asthme bronchique chez les enfants comprennent la mesure du débit de pointe. Un appareil portable de type tube est utilisé. L'enfant doit expirer autant que possible afin d'évaluer la perméabilité bronchique. La mesure est réalisée chez les enfants de plus de 5 ans. Effectuer la procédure deux fois par jour, tout en fixant l'utilisation de médicaments et le régime quotidien. Cela permet d'évaluer l'efficacité du traitement et d'établir la cause des attaques.

    La radiographie ou la tomodensitométrie peuvent exclure d'autres maladies des poumons.

    Méthodes de recherche en laboratoire:

    • Analyse générale et biochimique du sang.
    • Analyse d'urine.
    • Analyse générale des expectorations.
    • Examen bactériologique des expectorations.
    • Détermination des fractions de protéines.
    • Analyse d'allergènes.

    Le diagnostic différentiel permet de distinguer l'asthme bronchique de pathologies telles que:

    • Syndrome d'hyperventilation.
    • Croupe
    • Diphtérie.
    • Corps étranger dans les voies respiratoires.
    • Tumeurs dans les voies respiratoires.

    Traitement de l'asthme bronchique chez les enfants

    Afin de réduire le nombre de crises d'asthme chez les enfants, il est nécessaire d'éliminer le contact de l'enfant avec l'allergène ou une immunothérapie spécifique.

    Contre-indications à la conduite d'une immunothérapie spécifique:

    • Âge jusqu'à 5 ans.
    • Absence de preuve claire de l'allergène.
    • Exacerbation de l'asthme bronchique ou d'autres maladies chroniques.
    • La présence de tumeurs, ainsi que de maladies auto-immunes, endocriniennes et infectieuses.

    Pour le traitement de l'asthme bronchique chez les enfants, utilisez des médicaments des groupes suivants:

    • Beta2 adrénergiques.
    • Méthylxanthines à courte durée d'action.
    • Glucocorticoïdes d'action systémique.
    • Anticholinergiques.

    Ces médicaments permettent de détendre les muscles lisses des bronches, de réduire le gonflement de la membrane muqueuse et la vision vasculaire, d’augmenter le nombre de contractions du diaphragme et de bloquer le développement du bronchospasme.

    Les préparations peuvent être utilisées sous forme d'inhalations dosées ou entérales. Afin de prévenir le bronchospasme, utilisez les moyens suivants:

    • Stabilisateurs de la membrane des mastocytes.
    • Glucocorticoïdes.
    • Préparations d'acide cromoglicique.
    • Antagonistes des récepteurs de leucotriènes.

    Lors d'une attaque il faut:

    • Donnez à l'enfant une position assise.
    • Fournissez-lui de l'air frais.
    • Libre de vêtements de pression.
    • Essayez de vous calmer.
    • Inhaler le médicament en élargissant les bronches.

    Un enfant de plus de 5 ans doit être formé à la prévention des crises d'asthme par un inhalateur.

    Pour les crises graves, des soins médicaux d'urgence sont nécessaires.

    Des complications

    L'une des complications graves de l'asthme chez les enfants est le statut asthmatique. Il s'agit d'une maladie potentiellement mortelle résultant d'une attaque de longue durée qu'il est presque impossible d'arrêter. La conséquence en est un gonflement des bronchioles et une accumulation de mucus épais dans celles-ci, ce qui entraîne une augmentation de la suffocation. Dans 5% des cas, l'attaque se termine par la mort. Avec le développement du statut asthmatique, une hospitalisation d'urgence est indiquée. Le traitement est effectué dans l'unité de soins intensifs.

    Dans la plupart des cas, pendant la période de la puberté, les crises convulsives cessent presque, mais une hyperréactivité bronchique et une altération de la fonction pulmonaire subsistent.

    En outre, l'asthme bronchique chez les enfants peut entraîner les types de complications suivants:

    • Respiratoire - sous forme de pneumonie, pneumothorax spontané, insuffisance respiratoire aiguë, atélectasie.
    • Respiratoire chronique - sous forme d’emphysème, de pneumosclérose, de bronchite obstructive chronique.
    • Cardiaque - sous forme de dystrophie du myocarde, insuffisance cardiaque, arythmies, hypotension.
    • Gastro-intestinal.
    • Cerveau - sous forme d’encéphalopathie respiratoire, d’évanouissement, de troubles neuropsychiatriques.
    • Métabolique.

    L'atélectasie est la complication la plus courante de l'asthme chez l'enfant. Il s’agit d’un blocage des parois des bronches, résultant d’un œdème. En l’absence de traitement rapide, un processus suppuratif peut se produire dans les bronches endommagées.

    Prévisions

    Le pronostic de la maladie dépend de l'âge auquel ses premiers signes sont apparus. Chez la plupart des enfants souffrant d'asthme allergique diagnostiqué, la maladie est bénigne, mais des complications graves sont également possibles.

    Le pronostic à long terme de l'asthme bronchique, dont les premiers signes sont apparus dans l'enfance, est favorable. Dans la plupart des cas, pendant la période de la puberté, les crises convulsives cessent presque, mais une hyperréactivité bronchique et une altération de la fonction pulmonaire subsistent.

    Si la maladie débute à l'adolescence, le pronostic n'est pas aussi favorable. En général, la maladie est lentement progressive et chronique. Un traitement approprié et opportun de l'asthme chez les enfants peut éliminer ou réduire le nombre d'attaques, mais cela n'affecte pas la cause de la maladie. La période de rémission peut durer plusieurs années.

    Prévention de l'asthme chez les enfants

    La prévention de l'asthme chez les enfants consiste à éliminer tous les allergènes potentiels et à renforcer le système immunitaire:

    • Traitement en temps opportun de toutes les maladies du système respiratoire causées par des microorganismes pathogènes.
    • Refus de fumer pendant la grossesse et l'allaitement, ainsi que plus tard en présence de l'enfant et dans la pièce où il se trouve peut-être.
    • Nettoyez régulièrement à l'eau et aérez la pièce où vit l'enfant. Les vêtements et les livres doivent être dans des placards fermés. Il est recommandé de se débarrasser des peluches.
    • Classes de gymnastique respiratoire, de sport.
    • Exclusion de l'alimentation de l'enfant d'aliments contenant des additifs nocifs et des allergènes potentiels.
    • Exception d'hypothermie.
    • Créer un enfant dans des conditions confortables et minimiser le stress émotionnel.
    • Utiliser pour laver les vêtements des enfants des poudres hypoallergéniques spéciales.