Principal
Les symptômes

Écoulement nasal chez le nourrisson pendant 1 mois - causes et traitement

Un nez qui coule, accompagné d'une congestion nasale ou, au contraire, d'un excès de mucus est un phénomène très désagréable pour un adulte et plus encore pour un bébé sans défense. La situation est aggravée par le fait que le bébé est constamment en position horizontale et que le mucus des voies nasales peut s'écouler dans le nasopharynx, provoquant une toux réflexe.

De plus, les enfants des premiers mois de la vie mangent exclusivement de lait et l'absence de respiration nasale rend ce processus beaucoup plus difficile. Un enfant peut devenir de mauvaise humeur, irritable et complètement refuser l'allaitement, ce qui ne contribue pas au rétablissement, car les bébés reçoivent des cellules immunitaires avec du lait maternel pendant jusqu'à six mois, ce qui leur permet de transmettre la maladie plus rapidement et sans complications.

Cependant, un nez qui coule - un nez qui coule, et souvent de jeunes parents confondus avec la rhinite processus complètement naturels du mucus nasal des bébés. C'est pourquoi, avant de commencer le traitement, vous devez contacter un pédiatre qui détermine la nature du rhume, sa cause et prend ensuite rendez-vous.

Physiologique

La sécrétion de mucus par le nez est un processus complètement normal, ce qui vous permet de vous débarrasser de la poussière, des petites particules et des infections qui pénètrent dans le nasopharynx pendant la respiration. Le secret sécrété par la muqueuse nasale contient de la mucine, une protéine spéciale capable de résister aux virus et aux bactéries. Mais la protéine perd rapidement ses propriétés et en cas d'infection excessive, il est nécessaire de l'actualiser constamment. C'est pourquoi, dans les maladies respiratoires, le mucus du nez est excrété en quantités excessives, appelées rhinites.

Avant la naissance, l'enfant est entouré de liquide amniotique et le mucus nasal n'est pas nécessaire, tout comme la muqueuse elle-même. Et seulement après la naissance, au cours du premier mois de vie, la muqueuse nasale commence à se former et avec elle apparaît le premier écoulement d'un caractère transparent. Naturellement, le processus de sécrétion n'est pas encore régulé par le corps et, au cours du premier mois, le nouveau-né contracte une rhinite physiologique, qui ne présente pas le risque de maladies virales ou bactériennes et ne nécessite pas de traitement. Cependant, cela ne signifie pas pour autant que vous devez tout laisser aller et attendre que le bébé se débrouille tout seul, car l'excès de sécrétion peut créer des difficultés pour la respiration nasale. Les parents doivent nettoyer les voies nasales avec un coton imbibé d'eau bouillie deux fois par jour et, si nécessaire, plus souvent.

Si un nouveau-né s'inquiète de la toux, de la fièvre, du manque d'appétit, en plus des pertes nasales abondantes par le nez, le bébé devra être présenté au médecin.

Pathologique

Le système immunitaire du nouveau-né n'est pas encore formé, le bébé a reçu du lait maternel une partie des cellules protectrices à la naissance et reçoit également du lait maternel, mais même cette immunité ne protège pas les nourrissons contre les maladies virales et bactériennes, en particulier le premier mois lorsque l'enfant est particulièrement faible. Les premières manifestations des maladies virales sont dans la plupart des cas exprimées sous forme de rhinite. La morve chez un nouveau-né enrhumé se présente sous la forme d'une décharge lourde de couleur transparente, mais contrairement à la rhinite physiologique, l'état général de l'enfant indique la maladie. Si la rhinite virale n'est pas traitée ou si elle est fausse, elle peut se transformer en un rhume bactérien en quelques jours, car la croûte séchée sur la membrane muqueuse est un excellent terrain fertile pour les bactéries.

Les symptômes associés à l’ajout de bactéries aux virus sont la décoloration et la consistance des rejets - la morve devient épaisse et devient jaune ou verte.

Une autre raison du rhume dont le bébé n'est pas assuré, même s'il a seulement un mois est allergique. La rhinite allergique chez un nouveau-né est accompagnée d'éternuements, d'une enflure du visage, de paupières, d'un larmoiement et le bébé peut souvent éternuer. En cas de rhinite allergique, il suffit parfois de supprimer la cause de son apparition - un allergène, car une maladie passe sans que des médicaments ne soient utilisés.

La cause de la rhinite peut être déterminée par les symptômes et un bon pédiatre établira un diagnostic en fonction des résultats de l'examen. Toutefois, en cas d'écoulement nasal prolongé, une analyse du mucus doit être effectuée. L'analyse est assez simple et ses résultats reposent sur le fait que la composition de la mucine varie en fonction de l'infection ou de l'allergène menaçant le corps. Ainsi, en cas d’allergie dans la muqueuse nasale, un grand nombre d’éosinophiles est déterminé, si la cause du virus du rhume est la présence de leucocytes, et en cas d’infection bactérienne, des neutrophiles sont détectés. De cette manière, les résultats de l'analyse montreront la cause de la rhinite, ce qui permettra au médecin de prescrire correctement le traitement.

Comment traiter la morve chez un nourrisson

Un nez qui coule chez un nouveau-né est viral dans 80% des cas. Traitez un tel nez qui coule avec les enfants, quel que soit leur âge - un mois ou une année, vous devez être ponctuel et très prudent. Le médecin peut prescrire un traitement, qui comprend le nettoyage des voies nasales, l’irrigation des muqueuses et le maintien du climat intérieur.

Pour éliminer le mucus accumulé, étant donné que le bébé n'a pas la capacité de se moucher, on utilise un aspirateur pour bébé - une poire en caoutchouc avec un bout en plastique épais pour recueillir le mucus. Il est nécessaire de l’appliquer avec une extrême prudence, sans appuyer contre les parois de la membrane muqueuse, sinon le vide créé en pressant l’aspirateur peut endommager le système de petits vaisseaux de la muqueuse du bébé et provoquer une rhinite chronique.

Une fois le nez nettoyé, la membrane muqueuse est humidifiée et irriguée avec des préparations spéciales destinées aux nouveau-nés, par exemple Otrivin, Salin, Aqualor, Nosol ou avec une solution saline simple. Une hydratation de la muqueuse est nécessaire pour que les croûtes ne se forment pas et que la muqueuse elle-même ne se fissure pas.

Traiter un bébé d'un rhume, c'est l'aider, faire face au processus naturel de lutte de l'organisme contre le virus. Pour ce faire, créez un climat dans la pièce où se trouve le bébé. L'air doit être frais, humide et la température ne doit pas dépasser 21 degrés. En outre, le bébé devrait recevoir une boisson chaude.

Dans de telles conditions, la muqueuse ne se dessèche pas, la mucine, les microbes et les virus qui s’opposent et les virus sont constamment mis à jour et le nez qui coule au bout de quelques jours.

En cas d'œdème de la membrane muqueuse, qui s'accompagne de difficultés respiratoires du nouveau-né, le médecin prescrit un traitement par gouttes vasoconstricteurs. Des médicaments tels que Nazivin, Farmazolin, Nazol soulagent un symptôme, mais n'éliminent pas la cause, et ont également de nombreux effets secondaires. Si vous traitez le bébé avec de tels médicaments pendant plus de 5 jours, vous risquez de provoquer une insensibilité des vaisseaux sanguins et l'œdème s'aggrave. En cas de gonflement de la muqueuse dû à une allergie, il est préférable de traiter avec un médicament tel que Vibrucol, qui, en plus de la vasoconstriction, est un antihistaminique.

Pour traiter un rhume bactérien, chez le nouveau-né, il est nécessaire d'utiliser les mêmes prescriptions et d'ajouter des gouttes nasales ayant un effet antiseptique. Protargol (avec écoulement nasal) ou Albucidum est le plus souvent prescrit. Pinosol agit plus doucement, mais il est fortement déconseillé de le traiter dès le premier mois, contrairement aux autres médicaments à base d'huile, en raison du risque de pénétration d'huile dans les bronches. Pour la même raison, vous ne devez pas utiliser de médicaments sous forme de spray ou d'aérosol, une goutte seulement pour les enfants de moins d'un an.

Les antibiotiques sont une autre catégorie de médicaments. Ces gouttes, contrairement aux antiseptiques qui détruisent toute microflore pathogène, sont prescrites lors de l'identification du pathogène.

L'action d'un antibiotique à spectre étroit s'adresse plus précisément à un certain type de bactérie. Cependant, les antibiotiques et les antiseptiques ne sont prescrits que par un médecin après un diagnostic précis - une rhinite bactérienne, il est non seulement inutile de les utiliser en cas de rhinite virale ou allergique, mais également dangereux. L'auto-traitement d'un nez qui coule chez un bébé avec des médicaments puissants, tels que des antibiotiques, des antiseptiques, des glucocorticoïdes, des vasoconstricteurs et des immunostimulants, est strictement interdit.

Chesnachki.ru

Bon après-midi, chers lecteurs!

Je suis toujours heureux de vous accueillir sur les pages de mon blog!

Un bébé est un miracle qui plaît à ses parents avec chaque mouvement et chaque son. Cependant, ces bébés sont hantés. Dans cet article, vous pouvez lire pourquoi une morve apparaît chez un bébé d'un mois et comment agir dans une telle situation.

Un nez qui coule chez un adulte n'est pas considéré comme une maladie. Cependant, pour un petit bébé, l'apparition de la morve est un gros problème que les parents ne peuvent pas facilement gérer seuls. Lorsqu'un nez qui coule apparaît chez un bébé, il est nécessaire de consulter un médecin!

La morve est la libération de liquide par le nez d'un bébé de différentes textures et couleurs.

Que peut causer le nez qui coule chez les nourrissons

  • les virus
  • les bactéries
  • sécrétions physiologiques (selon certains pédiatres, un enfant de moins de 2,5 mois «teste» l'environnement avec un bec verseur)
  • surchauffe
  • hypothermie
  • corps étrangers
  • lorsqu’il se nourrit, il peut s’étouffer avec le lait ou le mélange de maman. Ils passent par le nasopharynx par le nez et peuvent être excrétés sous forme d'un liquide épais, blanchâtre ou jaunâtre.

Examinez plus en détail chaque cause de rhinite chez les nourrissons.


Du point de vue des pédiatres, un nez qui coule chez un bébé se produit le plus souvent en raison d'une immunité affaiblie. Le corps d'un petit bébé ne dispose pas encore de ressources suffisantes pour résister aux bactéries pathogènes, qui pénètrent très rapidement dans la muqueuse du nez des enfants.

Étant donné que les nouveau-nés ont des voies nasales très courtes et très étroites, un petit nombre d'agents pathogènes viraux suffit pour l'apparition d'un nez qui coule et le développement d'une inflammation de la muqueuse nasale. Beaucoup de mères remarquent que la morve dans les miettes est apparue après avoir rendu visite à des parents ou à des amis. Très souvent, les enfants plus âgés apportent des virus et des bactéries dès la maternelle.

Un écoulement nasal chez le nourrisson peut survenir à la suite d'une surchauffe, d'une transpiration abondante et d'un corps immature qui perd beaucoup d'humidité, ce qui affaiblit la fonction de protection du système immunitaire.

Le processus d'hypothermie affecte également l'immunité du bébé et peut déclencher le développement d'infections virales.

Si la rhinite infantile est une manifestation d'une réaction allergique du corps à une protéine étrangère, elle est généralement accompagnée de démangeaisons et de rougeurs de la peau et de la sclérotique, de larmoiements, d'enflure du visage. Dans de telles situations, le bébé se gratte constamment les yeux et le nez avec les mains et éternue. En cas d'allergie, le nez est généralement bloqué ou la morve claire est libérée.

Chez certains enfants, il peut arriver qu'un nez qui coule soit causé par un petit corps étranger dans le nez. Les petits enfants sont très curieux et peuvent mettre une petite perle dans le nez tout en jouant. Un enfant d'un mois seul ne peut rien mettre dans son nez, sa motricité fine des doigts n'est pas encore développée.

Une telle «bonne action» peut être accomplie par les frères aînés ou la soeur. Les parents ne doivent donc pas être laissés sans surveillance avec un enfant d'un mois. Un corps étranger dans un petit nez peut perturber la respiration nasale, causer une gêne grave dans les miettes, irriter la muqueuse nasale, mais surtout, il peut descendre dans les voies respiratoires inférieures et provoquer un bronchoabstruktsiyu ou un bronchospasme.

Comment est le nez qui coule chez les nourrissons

  • le bébé commence à respirer par la bouche, respirant généralement "en reniflant"
  • le bébé a une sensation de brûlure dans le nez, due au dessèchement constant de la muqueuse nasale délicate, de sorte qu'il devient agité
  • généralement après 3 ou 4 heures après le gonflement du nez, un liquide clair apparaît dans le bébé par les voies nasales
  • écoulement muqueux du nez, l’enfant devient morose et agité, refuse le sein

Que se passe-t-il si le bébé a un rhume?

  • sinusite
  • otite
  • lésion infectieuse du larynx et des bronches
  • inflammation adénoïde
  • insuffisance respiratoire conduit au développement de la privation d'oxygène chez un jeune enfant

Que faire si un enfant a le nez bouché et le nez qui coule?

Le traitement des remèdes populaires contre la rhinite chez un bébé d'un mois sans examen ni recommandations du pédiatre est interdit.

Si un écoulement nasal ou une congestion se produisent, vous devez immédiatement contacter votre pédiatre local, qui en recherchera la cause et vous recommandera des solutions pour soigner un rhume. Si, au bout de quelques jours ou une semaine, la morve est devenue plus dense et plus verte, le médecin ORL devrait alors traiter l'enfant.

Recommandations générales

  • plus souvent aérer la pièce où se trouve le bébé
  • humidifier l'air dans la pépinière
  • restreindre les visites de parents et d'amis
  • si l'aîné de la famille a une maladie virale, il est préférable de l'isoler du bébé (par exemple, laissez-la rester avec sa grand-mère pendant un certain temps).
  • si le nez qui coule s'accompagne d'une légère augmentation de la température corporelle du bébé, il est recommandé de lui donner de plus en plus souvent boire de l'eau bouillie au biberon
  • ne pas nourrir le bébé de force
  • prend plus souvent le bébé
  • parle doucement avec le bébé
  • l'enfant ne peut pas faire face au froid, vous devez donc acheter une bonne pompe d'aspiration.
  • Il est impossible d'empêcher le dessèchement des croûtes dans le nez du bébé. Il est donc recommandé d'instiller 1 goutte de sodium salin à 0,9% ou de lubrifier doucement les miettes d'huile d'argousier avec chaque narine.
  • essayez de lui donner un sein ou quelques gouttes de lait maternel exprimé (il ne faut pas oublier que le lait maternel contient des anticorps utiles et des immunoglobulines qui aideront l'enfant à faire face à l'infection).

Les médicaments ne doivent être prescrits que par un pédiatre, il n'est pas recommandé de les utiliser vous-même sur les conseils d'un ami ou d'une grand-mère.

Vous ne pouvez pas enterrer un enfant d'un mois dans le nez de l'aloe, des betteraves ou des carottes, sinon vous pouvez brûler la délicate muqueuse nasale du bébé.

Vous ne devez pas utiliser les informations de divers forums sur des sites Internet, seul le médecin doit déterminer comment traiter le nez qui coule chez votre bébé.

Les médicaments

Les pédiatres, selon la cause qui a provoqué l'écoulement nasal chez un bébé d'un mois, prescrivent les groupes de médicaments suivants:

  • vasoconstricteur
  • antibactérien
  • antiviral
  • antiallergique
  • pulvérisateurs et solutions de lavage

Pour élever un enfant en bonne santé, vous devez toujours lire de nombreuses informations sur les enfants ou utiliser des cours vidéo éducatifs, par exemple le webinaire gratuit "Un enfant de la naissance à un an".

J'espère que cette information vous sera utile! Je serai heureux si vous partagez cet article sur les réseaux sociaux et parlez-en à vos parents et amis! Abonnez-vous à nos mises à jour de blog! A bientôt!

Nous préparons une tenue pour les vacances, dans laquelle célébrer le nouveau 2018: instructions détaillées pour chaque signe du zodiaque

Salutations à vous, chers lecteurs! À la veille du Nouvel An 2018, nous sommes déjà nombreux à penser où, comment et dans quelle tenue pour vivre ces vacances inoubliables. Les jolies dames sont immergées dans leur garde-robe pour trouver la bonne occasion pour une robe. Dans cet article, je voudrais donner quelques conseils.

À quelle heure commencer à nourrir bébé, les règles de base pour une transition confortable du bébé vers un nouveau régime

Bon temps stock chers lecteurs! Votre bébé grandit et vient maintenant le moment où la mère commence à comprendre que seul le lait maternel ou les préparations pour nourrissons ne suffisent pas, il est temps d'introduire des aliments complémentaires. Comment et quand le faire, pour que le bébé en prenne un nouveau et évite les erreurs typiques

Pourquoi la rougeole pour un enfant est une maladie dangereuse: caractéristiques du cours chez les enfants de moins d'un an

La rougeole est une maladie virale très contagieuse. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) du 20 février 2018, 21 000 cas d'infection par le virus de la rougeole ont été rapportés en Europe. 70% des cas sont des bébés de moins de 5 ans. La plupart des patients n'ont pas été vaccinés avec un vaccin spécial contre le CCP.

Ce blog est lu par 10875 mamans, au revoir
jouer avec leurs enfants.

Bébé d'un mois avec morve

Pour chaque âge est caractérisé par certaines difficultés et maladies. La particularité de la période thoracique est le risque élevé de complications et de difficultés de diagnostic des maladies. Étant donné que l'enfant ne peut pas parler, nous ne sommes pas toujours en mesure de comprendre ce qui le dérange. À cet égard, seul un pédiatre, à travers un examen complet, peut poser le bon diagnostic et prescrire un traitement. Un nez qui coule chez un bébé d'un mois n'est pas toujours un signe de la maladie.

Contenu de l'article

Le fait est que chez un nourrisson au cours du premier mois de sa vie, la membrane muqueuse des cavités nasales continue à se développer, à l'instar d'autres structures du corps. En raison de la restructuration physiologique, la muqueuse s'adapte aux nouvelles conditions de vie, car elle est constamment attaquée par les microbes et par des facteurs environnementaux irritants (poussière, smog).

En conséquence, une production accrue de mucus peut être observée, ce que les parents perçoivent comme une manifestation de la rhinite. En fait, cette condition s'appelle la rhinite physiologique.

Qu'est-ce qui déclenche l'apparition de la morve?

Un nez qui coule chez le nourrisson a souvent une origine physiologique, mais le développement d'un nez qui coule est possible en raison de facteurs tels que:

  • agents pathogènes infectieux. Malgré les immunoglobulines protectrices circulant dans le sang du bébé, il est toujours possible d’infecter le bébé par la muqueuse nasale blessée ou par le biais d’un déficit immunitaire;
  • allergènes. Parmi les facteurs allergiques fréquents, on trouve le pollen, les poils d’animaux et des produits d’hygiène;
  • facteurs environnementaux tels que l'air sec et poussiéreux. En irritant la muqueuse des fosses nasales, la poussière provoque une augmentation de la production de mucus. En outre, le dessèchement excessif du mucus le rend plus susceptible aux infections. Le plus souvent, l'air sec se trouve dans les chambres des enfants, ce que les parents réchauffent intensément par peur de l'hypothermie;
  • basse température. L'inhalation prolongée d'air froid ou la congélation générale est lourde de froid. Sur son fond, un passage nasal peut être posé en premier, puis le second.

La présence de voies nasales étroites chez les nourrissons entraîne une cessation rapide de la respiration, même avec un léger gonflement de la membrane muqueuse.

  • caractéristiques anatomiques du nez d'origine congénitale. La violation de l'air par les voies nasales entraîne l'apparition d'une stagnation et d'un gonflement de la membrane muqueuse;
  • lésion traumatique de la muqueuse. Un nez qui coule chez le nouveau-né peut survenir après un traumatisme des tissus nasaux. Cela est possible avec un nettoyage inapproprié du nez (avec un coton-tige, des objets pointus) ou pendant le jeu, lorsqu'un enfant peut insérer un petit objet dans le nez. Les parents doivent faire attention si les enfants jouent avec de petits jouets, car la pénétration de l'objet dans les voies respiratoires est truffée de bronchospasme;
  • lorsque la surchauffe est également inconfortable pour l'enfant. L'enfant est perturbé par l'échange de chaleur entre le corps et l'environnement. La conséquence de ceci peut être une augmentation de la transpiration et du séchage de la membrane muqueuse sur le fond de la déshydratation. Ainsi, sa fonction de protection est réduite.

Symptômes de la rhinite

Lorsqu'un enfant souffre d'un rhume, la principale tâche des parents est de détecter rapidement les premiers signes de la maladie. Pour la rhinorrhée dans les premiers jours de la maladie est caractérisée par la transparence et la consistance aqueuse. Sous cette forme, snot persistent pendant 3-4 jours.

Après cela, la décharge devient plus épaisse, avec une teinte jaunâtre, qui indique le début du dernier stade du rhume. Si le niveau d'immunité est suffisant, la maladie disparaît avec un rétablissement 10 jours après l'apparition des premiers signes.

Il existe une différence entre la rhinite allergique et la rhinorrhée aqueuse au cours de l'évolution de la maladie.

La morve chez un bébé d'un mois est accompagnée des symptômes suivants:

  1. difficulté à respirer par le nez, ce qui oblige le nouveau-né à respirer par la bouche, et essoufflement. Ce faisant, la respiration peut devenir sifflante.
  2. bouche sèche;
  3. capricieux, anxiété;
  4. mauvais sommeil;
  5. insuffisance mammaire;
  6. troubles digestifs. L'apparition d'une diarrhée peut être due à l'ingestion d'une grande quantité d'air pendant l'alimentation.

Dans la rhinite allergique, on peut observer des larmoiements, un gonflement des lèvres, des paupières, des démangeaisons au nez, aux yeux, une hyperémie conjonctivale, des éternuements et une toux. Si le bébé n’aide pas à temps, le risque de complications augmente. Mettez en surbrillance le plus fréquent:

  1. sinusite Sans traitement, le mucus peut s'accumuler dans les sinus paranasaux, ce qui entraîne son infection et une inflammation des muqueuses;
  2. l'otite. Chez les enfants, le tube auditif a un diamètre plus petit que chez les personnes âgées. En conséquence, même un léger gonflement des membranes muqueuses peut perturber la conduction aérienne et la désinfection des cavités, ce qui prédispose à la prolifération des microbes. L'otite montre une diminution de la fonction auditive et des douleurs à l'oreille. L'enfant essaie de s'allonger sur l'oreille enflammée pour soulager la douleur;
  3. pharyngite Souvent, avec la rhinite, on détecte une rougeur de la membrane muqueuse de la paroi postérieure du pharynx, ce qui indique le développement d'une pharyngite;
  4. hypotrophie (perte de poids) - observée sur le fond de la malnutrition;
  5. convulsions - peuvent être le résultat d'une hyperthermie élevée et d'une déshydratation;
  6. bronchospasme - se développe suite à une exposition prolongée à des facteurs allergiques.

Lorsque l'inflammation se propage aux voies respiratoires inférieures, le risque de laryngite et de bronchite augmente. Une complication grave est la laryngite sténosante, qui se développe en raison d'un gonflement grave de la muqueuse laryngée et des cordes vocales. Symptomatiquement, la pathologie se manifeste par un enrouement, une toux aboyante et un essoufflement grave.

Comment aider l'enfant?

En 1 mois, l'utilisation de remèdes populaires n'est pas recommandée. La membrane muqueuse des fosses nasales est si fine et sensible que l'action agressive des jus de légumes ou de l'aloès peut entraîner une augmentation de la rhinorrhée. Le traitement est effectué après consultation d'un pédiatre. Seul un spécialiste peut évaluer objectivement la gravité de la maladie et prescrire les médicaments nécessaires autorisés pour les nourrissons.

Si vous suspectez un cours compliqué de rhinite, le médecin peut suggérer une hospitalisation. L'enfant doit être sous surveillance médicale afin de ne pas aggraver l'évolution de la maladie. Si la thérapie à domicile est autorisée, un examen médical régulier par un médecin est nécessaire pour analyser la dynamique du traitement et la correction des ordonnances médicales.

Pour soigner la rhinite, il ne suffit pas de prendre des médicaments. Le respect du régime est une condition préalable:

  • La chambre des enfants doit être ventilée régulièrement. Grâce au nettoyage humide, la concentration de germes et d'allergènes est réduite. En cas de rhinite allergique pendant la période de floraison des plantes, il ne faut pas ventiler la pièce et marcher par temps venteux;
  • Il est recommandé d'utiliser des humidificateurs spéciaux pour l'humidification de l'air. Dans la pièce, l'humidité ne doit pas être inférieure à 60%, car l'air sec irrite les muqueuses;
  • Il est nécessaire de limiter le contact des enfants avec des personnes malades afin d'éviter une infection supplémentaire. S'il y a un autre enfant dans la famille, vous devez l'emmener quelque temps chez votre grand-mère. Cela permettra d'éviter l'apparition de la maladie en lui;
  • les promenades en plein air sont autorisées en l'absence de fièvre supérieure à 37,5 degrés;
  • besoin de normaliser la nutrition. En l'absence de possibilité d'allaitement sur le fond de la congestion nasale, vous pouvez utiliser une petite cuillère. Pour éviter la déshydratation, vous devez donner aux enfants de l'eau bouillie, des jus de fruits ou une compote de fruits (si des compléments ont déjà été administrés).

Quant à la pharmacothérapie, elle n’est pas recommandée chez le nouveau-né. La purification de la muqueuse peut être effectuée avec une solution saline et des solutions salines, par exemple, Aqua Maris. Après instillation du nez avec ces préparations, il est nécessaire d'éliminer le mucus à l'aide d'un aspirateur spécial ou d'une petite seringue.

N'oubliez pas que l'introduction de la solution dans la cavité nasale sous pression est interdite.

Dans de rares cas, le médecin peut vous prescrire des médicaments antiviraux, antihistaminiques ou vasoconstricteurs. L'utilisation indépendante des médicaments énumérés n'est pas recommandée, car ils ont des effets secondaires. Ne négligez pas les mesures préventives pour que votre enfant soit en bonne santé.

Que faire si un enfant a le nez qui coule pendant longtemps

Au fil du temps, l'enfant apprend à combattre l'infection, ses défenses sont renforcées et, à partir de l'âge scolaire, l'ARVI le déclenche une à deux fois par an, ce qui est considéré comme la norme. Chez les enfants d’âge préscolaire, ce chiffre est plus élevé: 3 à 5 fois par an.

Causes de la rhinite prolongée chez les enfants

Le symptôme principal d'une infection respiratoire est l'apparition d'une rhinite, une inflammation de la muqueuse nasale. L'infection peut provoquer une intoxication grave accompagnée de fièvre, de maux de tête, de malaises, de perte d'appétit ou donner une image plus floue. Mais la morve se produit toujours - ils sont la réponse naturelle du corps de l'enfant à l'invasion de l'infection.

La rhinite peut être d'une nature différente. En cas de rhinite infectieuse, lorsque la composante virale est complétée par une composante bactérienne, la morve transparente devient mucopurulente et purulente. Habituellement, 7 à 10 jours suffisent à l’organisme pour faire face à l’infection seul. Vous pouvez l'aider avec le traitement traditionnel de la rhinite: gouttes nasales, vasoconstricteurs, lavage avec des solutions salines, instillation de solutions d'huile et de décoctions à base de plantes, et diverses inhalations.

Si, au bout de 10 jours, l’enfant souffre toujours de la morve, quel que soit son caractère, il doit en avertir ses parents. Et si un mois s'est écoulé depuis l'apparition de la rhinite, il est nécessaire de consulter au plus vite, sans que la maladie se complique, de consulter un spécialiste en ORL. Après l'examen, après avoir interrogé les parents et examiné l'enfant, le médecin expliquera la raison d'une telle longue rhinite, diagnostiquera la présence de complications et prescrira un traitement approprié.

Mais les parents doivent également connaître les raisons d'une telle rhinite prolongée et les mesures à prendre pour la prévenir. Si un rhume gêne un enfant depuis un mois et que la morve verte ou transparente ne peut pas être traitée, il peut y avoir plusieurs explications. La cause la plus commune, quel que soit l'âge de l'enfant, est le développement d'un rhume médical.

Plus rares - consistent en le développement de la rhinite chronique ou allergique ou une inflammation des sinus maxillaires. Encore moins souvent, on trouve un corps étranger dans les voies nasales et des anomalies congénitales de la structure de la cavité nasale.

Que faire si une rhinite médicamenteuse est apparue

La principale cause du traitement médicamenteux contre le rhume est l’abus de gouttes vasoconstricteurs nasales, c’est-à-dire ayant un effet vasoconstricteur. Chez les jeunes enfants, le traitement par ces agents ne devrait pas dépasser 5 jours, chez les adultes, 7 jours. Les gouttes de constriction vasculaire dans le nez à action prolongée ne peuvent pas être instillées plus souvent 2 fois par jour, une moyenne 3 à 4 fois par jour, une courte 5 à 6 fois par jour.

L'erreur principale des parents est de vouloir guérir leur enfant le plus tôt possible. Les gouttes sont donc utilisées plus souvent et plus longtemps que prévu, ce qui entraîne la possibilité d'une overdose. Une augmentation de la concentration locale de constricteurs de gouttelettes sur la membrane muqueuse du nez entraîne un phénomène tel que la tachyphylaxie (dépendance).

Les capillaires ne répondent plus au médicament en rétrécissant les parois et en augmentant leur tonus. Le plasma sanguin pénètre encore librement à travers les parois vasculaires lâches, les cellules épithéliales produisent un secret en quantités énormes.

La membrane muqueuse reste gonflée et bloque les voies nasales. L’enfant est toujours préoccupé par la morve verte, la congestion nasale et l’altération de l’odorat. À chaque nouvelle dose de vasoconstricteur, le «cercle vicieux» est renforcé: plus la morve verte et le gonflement de la membrane muqueuse durent longtemps, plus la médication est nécessaire, et inversement.

Que devraient faire les parents si leur enfant, en particulier un petit enfant de un an, n’avait pas sa décharge de nez vert pendant environ un mois? Tout d'abord, il est nécessaire d'abandonner l'utilisation de gouttes vasoconstricteurs, de casser le "cercle vicieux" et de commencer à guérir la membrane muqueuse. En raison de leur exposition excessive, l'épithélium s'atrophie et s'effondre, vous devez donc l'aider à se régénérer plus rapidement.

Les parents devraient commencer par obtenir des soins médicaux pour le développement de la rhinite dès que possible, si leur bébé a la morve verte pendant plus d'un mois et qu'il n'abandonne pas les remèdes traditionnels.

Dans de tels cas, ne pas se passer de la nomination de gouttes contenant des corticostéroïdes. Leur présence en faible concentration dans des médicaments tels que Nasofen, Avamys, Nasonex a un effet particulièrement local sur l'épithélium de la muqueuse nasale. Ils agissent très doucement et progressivement, améliorant le trophisme de la membrane muqueuse, réduisant le gonflement et l'hypertrophie. Dans le même temps, les corticostéroïdes ont un effet antimicrobien.

En conséquence, l'enfant arrête la morve verte, le tourmentant pendant un mois ou plus. Il est nécessaire de suivre à la lettre les recommandations du médecin et de respecter le dosage et la durée du traitement par les médicaments hormonaux.

Vibrolor, associant du dexpanthénol et une solution de sel de mer, a un excellent effet cicatrisant et anti-oedémateux. Les méthodes physiothérapeutiques sont largement utilisées pour accélérer la récupération de la membrane muqueuse: électrophorèse, iontophorèse, UVA, UHF.

À la suite d'un traitement complet et systématique d'un rhume médical, la membrane muqueuse est régénérée après 2-4 mois de traitement actif, ce qui a un effet indésirable supplémentaire sur le corps de l'enfant. Il est important de se rappeler que cela peut être évité si vous n'abusez pas des gouttes nasales vasoconstricteurs.

Rhinite chronique

Un nez qui coule qui ne dure pas un mois et plus longtemps passe dans une phase chronique. Fondamentalement, le processus inflammatoire dans la muqueuse nasale se synchronise en raison d’un déficit immunitaire, lorsque les défenses de l’organisme ne parviennent pas à vaincre complètement la microflore extraterrestre, mais il existe des forces pour freiner son développement et ses effets négatifs sur tout le corps.

En conséquence, l'écoulement nasal devient lent, avec de très légers effets toxiques qui s'aggravent pendant les périodes d'exacerbation. Enfant constamment inquiet morve. Ils sont verts, purulents, car leur cause est une inflammation d’origine bactérienne. Les décharges dégagent une odeur putride désagréable. Elles coulent dans la gorge et font tousser le bébé.

Il est obligatoire de consulter un médecin ORL qui vous dira quoi faire pour aider l'immunité des enfants à faire face à une infection persistante. Si la morve verte ou jaune existe depuis longtemps, vous ne pouvez pas vous passer d'agents antibactériens. Vous pouvez utiliser des gouttes nasales à action antimicrobienne locale: Polydex, Isofra. La solution de Protargol et d'ions d'argent combat non seulement la microflore, mais protège également l'épithélium en formant un film protecteur.

Si le nez de l’enfant est bouché par des sécrétions vertes, libérez-le avant d’utiliser les gouttes. Chez les enfants plus âgés, on utilise des bains de sel, chez les petits, on instille une solution de sel (0,5 cuillerée à thé pour 0,5 litre d’eau bouillie), 2 gouttes dans chaque narine ou on la remplace par la décoction de camomille ou de calendula aux mêmes doses.

L'évolution des gouttes nasales antibactériennes dépend de leur efficacité et est en moyenne de 7 à 10 jours. Si la dynamique positive est insuffisante, le traitement est répété avec un autre antibiotique. Pour éviter cela, il est souhaitable de procéder à une analyse de la sensibilité de la microflore aux antibiotiques avant de commencer le traitement.

Sinusite

Si un enfant de plus de 2 ans sur fond de rhinite prolongée (plus de 10 jours) augmente de nouveau la température corporelle à 38 degrés ou plus, une léthargie et une apathie apparaissent, un écoulement nasal purulent devient abondant, une douleur des deux côtés du nez commence à perturber, une visite urgente est nécessaire chez le docteur.

Ces symptômes signifient l’apparition d’une complication très dangereuse: l’antrite. Si l'enfant ne sait pas comment parler de la douleur, alors son comportement en parle. Il montre son doigt sur les joues qui gonflent et deviennent rouges en pleurant en se penchant et en tournant la tête.

Dans ces cas, il est nécessaire de poser un diagnostic urgent de sinusite à l'aide de la diaphanoscopie, des rayons X, des ultrasons et de la tomodensitométrie. Lors de la confirmation du diagnostic, un traitement complexe à base d'antibiotiques est prescrit. Avec un effet positif, des agents de physiothérapie et immunomodulateurs sont prescrits après leur traitement.

S'il n'est pas possible d'obtenir un bon drainage du contenu des sinus et un soulagement du processus inflammatoire, il est alors nécessaire de pratiquer une ponction par les canaux naturels et d'introduire des médicaments dans les cavités paranasales. Après la convalescence, les parents devraient renforcer son immunité au moins de la manière la plus simple et la plus efficace: le durcissement.

Rhinite allergique

Selon des données scientifiques, une réaction allergique du corps à un allergène sous forme de rhinite est caractéristique des enfants d'âge scolaire. Chez les jeunes enfants, c'est très rare. Ce type de rhinite se caractérise par un long trajet de plus de 1-2 mois. Décharge le plus souvent abondante transparente, séreuse ou muqueuse. Mais en cas d'infection bactérienne, ils deviennent purulents.

Pour le diagnostic de la rhinite allergique est nécessaire d'effectuer un examen complet. Des tests cutanés, l'analyse d'un frottis nasal, des analyses cliniques et biochimiques du sang sont prescrits. Le traitement de cette maladie est long et est effectué dans les départements d’allergie.

Corps étranger dans le nez et anomalies congénitales

Les écoulements nasaux, souvent de caractère purulent, gênent également l'enfant s'il y a un corps étranger dans le nez. Ils sont toujours unilatéraux et peuvent être mélangés avec du sang. Le médecin ORL fera facilement ce diagnostic et retirera le corps étranger. Ensuite, vous devez effectuer un traitement de réadaptation pour les muqueuses endommagées.

Certaines anomalies congénitales de la structure du nez et des voies respiratoires supérieures peuvent également être à l'origine d'un long nez qui coule avec des sécrétions abondantes et un gonflement des muqueuses. Il s’agit d’une atrésie choanale, d’une augmentation des voies nasales, d’une forte courbure du septum nasal, d’adénoïdes envahis par la végétation. Dans ces situations, la question de l'intervention chirurgicale est toujours prise en compte.

Un nez qui coule chez un enfant de tout âge qui dure un mois ou plus nécessite un examen attentif et la détermination de la cause. La tactique d'un traitement réussi dépendra du diagnostic exact posé par le médecin ORL.

Traitement de la rhinite enfant mensuel

Les problèmes de santé du nouveau-né préoccupent particulièrement les parents. Pour éviter des maladies courantes telles que le rhume et le nez qui coule, il est rarement possible. La rhinite, qui est perçue par les adultes comme une maladie sans danger, peut avoir des conséquences désagréables chez un bébé d'un mois. Par conséquent, il est important que les jeunes momies sachent comment traiter le nez qui coule chez le nourrisson.

Les causes de la rhinite

Le plus souvent, l'écoulement nasal chez le nouveau-né est une réaction au microclimat de la pépinière ou un symptôme d'infection par le froid, virale ou bactérienne. Chez les enfants âgés d'un mois, la rhinite allergique et vasomotrice est très rare. Toutefois, si le bébé est en contact avec des allergènes tels que produits de nettoyage contenant du chlore, fumée de tabac, poils d'animaux, peluches pour oiseaux, poussières des premiers jours de la vie, la rhinite allergique ne peut être totalement exclue. L'otolaryngologiste ou le pédiatre doit déterminer le type de rhinite dont souffre le bébé.

Assurez-vous de contacter le médecin si, sauf en cas de rhume:

  • l'enfant a de la fièvre;
  • le bébé refuse de manger;
  • essoufflement, respiration sifflante ou toux;
  • des caillots de mucus vert ou jaune foncé sont sécrétés;
  • la rhinite devient chronique.

Lorsque les symptômes ci-dessus ne sont pas observés, vous pouvez traiter vous-même la rhinite.

L'écoulement nasal chez le nourrisson n'est pas une maladie, mais seulement un symptôme d'une maladie ou une réponse à un stimulus externe. Pour le traiter efficacement, il faut éliminer la cause fondamentale de l'écoulement nasal.

Que faire avec les écoulements aqueux du nez

Quand une morve transparente coule du nez d'un bébé, la tâche principale est d'empêcher la muqueuse nasale de se dessécher. Lorsque la sélection est abondante, vous n’avez pas besoin d’enterrer quoi que ce soit dans le nez.

Si le mucus est petit et commence à s’épaissir ou si des croûtes sèches se forment dans le nez du bébé, la muqueuse doit être humidifiée. Un bon résultat dans ce cas donne instillation de solution saline, 2 gouttes dans chaque narine 3 fois par jour.

Si les écoulements nasaux n'empêchent pas le petit de manger et de dormir normalement, aucune mesure supplémentaire ne doit être prise. Si l'écoulement est abondant et que les muqueuses sont gonflées, des voies nasales étroites peuvent être bloquées et le bébé ne peut pas respirer normalement. Cela peut être particulièrement prononcé pendant l'allaitement, lorsque le nez du nouveau-né est complètement bouché et qu'il est obligé de laisser tomber le sein. Pour nettoyer la cavité nasale avant de se coucher et avant de se nourrir, vous pouvez utiliser un aspirateur nasal spécial ou une petite poire en caoutchouc.

Que faire avec un écoulement nasal épais

Une morve épaisse verte ou jaune foncé chez un bébé d'un mois atteint de rhinite prolongée est un signe avant-coureur. Cela peut indiquer qu'une infection bactérienne a été ajoutée à l'infection virale d'origine. Sans aller chez le médecin, dans ce cas, cela ne suffit pas. Le médecin établira le diagnostic correct et déterminera les méthodes de traitement.

En plus de la maladie sous-jacente, veillez à traiter le nez qui coule. D'épaisses sécrétions vertes s'accumulent et ferment les fosses nasales et peuvent ensuite pénétrer dans le nasopharynx, les poumons ou les trompes d'Eustache, augmentant ainsi le risque de bronchite, de pneumonie ou d'otite. Il est difficile de retirer la morve verte visqueuse, car le bébé ne sait pas se moucher. Pour les diluer, vous devez enterrer le nez toutes les 3 heures avec une solution saline, une aigue-marine ou un ekteritsid.

Si un nouveau-né a la morve verte, le lait maternel ne peut en aucun cas être utilisé comme une goutte, car il deviendra un terrain fertile pour les bactéries.

Vous pouvez effectuer l'inhalation en plaçant les plats avec de l'eau chaude à côté du lit. Il n'est pas recommandé de laver le nez d'un bébé d'un mois, car le liquide peut pénétrer dans l'oreille moyenne et provoquer une inflammation.

Si le bébé a des sécrétions nasales vertes purulentes, il est alors impossible de les traiter en utilisant des antibiotiques, des médicaments vasoconstricteurs pour adultes et des médicaments contre les allergies. Cela peut provoquer un gonflement supplémentaire de la membrane muqueuse, ce qui compliquera l'évolution de la maladie.

Des savons jaunes ou verts chez le nouveau-né peuvent apparaître pendant la phase de récupération, lorsque des bactéries mortes sont éliminées du corps avec du mucus nasal. Lorsque le fonctionnement de la muqueuse nasale est complètement rétabli, les sécrétions vertes disparaissent.

Rhinite physiologique

Si l'état général d'un bébé d'un mois est bon, la respiration n'est pas difficile et si la morve est liquide et transparente, un nez qui coule est appelé physiologique ou neuro-végétatif. Il ne constitue pas une menace pour la santé et est associé au processus d’adaptation du nouveau-né aux nouvelles conditions extérieures. Traiter ce n'est pas nécessaire. Cela se produit chez tous les enfants, mais passe avec plus ou moins d'intensité.

L'enfant est né, commence à respirer, à ce moment sa surface muqueuse du nez immature commence à s'adapter à de nouvelles conditions. La tâche principale des voies nasales est de réchauffer, nettoyer et humidifier l'air qui pénètre dans le corps du nourrisson. La réaction de protection contre le dessèchement des voies respiratoires supérieures se manifeste par une sécrétion accrue de liquide. La quantité de mucus sécrétée est régulée par le corps du bébé, en fonction des conditions de confort créées pour le bébé. Si le régime optimal est observé, la rhinite physiologique touche presque imperceptiblement son entourage.

En règle générale, les manifestations de la rhinite physiologique sont observées au cours des 8 à 10 premières semaines et disparaissent à la fin du troisième mois de la vie du nouveau-né. L'utilisation de gouttes vasoconstrictrices dans ce cas est une erreur et conduit à une augmentation de la durée de la rhinite.

Créer des conditions confortables pour le nouveau-né

Pour tout type de rhinite, vous devez:

    Maintenir l'humidité dans la pièce à 60%. Ce problème est particulièrement aigu pendant la période de chauffage, lorsque l'humidité de l'air provenant de radiateurs chauds peut chuter à 30-20%. Le moyen le plus efficace consiste à utiliser un humidificateur. S'il n'est pas possible de l'acheter, vous pouvez utiliser des humidificateurs suspendus faits maison lorsque des récipients ouverts contenant de l'eau sont fixés aux batteries. En outre, il est nécessaire de procéder à un nettoyage humide plus souvent et de suspendre des couches ou des serviettes humides dans la chambre.

En se concentrant sur l'élimination des tétons de bébé d'un mois, les mères font une erreur. Souvent, l'utilisation indépendante de médicaments et de médicaments traditionnels donne un résultat à court terme, mais très vite, une nouvelle aggravation se produit, entraînant parfois des complications désagréables. Une fois les causes de la rhinite identifiées, les efforts doivent porter principalement sur le traitement de la maladie sous-jacente et la création de conditions de vie favorables pour l’enfant.

Catherine Rakitina

Mère d'un petit fils et médecin de profession. En 2011, elle est diplômée de l'académie de médecine d'État d'Omsk.

Froid chez bébé 1 mois: traitement

✓ Article vérifié par un médecin

Les premiers mois de la maternité - une période heureuse et difficile, car mère et bébé ne se connaissent que. Souvent, cette période peut présenter des surprises désagréables. Par exemple, l’apparition d’un nez qui coule chez le nouveau-né suscite toujours de vives inquiétudes chez les jeunes mères, car sa santé future dépend du bien-être actuel de l’enfant. De plus, le nez bouché est un gros stress pour un bébé qui ne peut pas respirer par la bouche. Dans cet article, nous allons vous parler du traitement de la rhinite, en fonction de ses causes.

Froid chez bébé 1 mois: traitement

Causes de la rhinite chez les nourrissons dans les premières semaines de la vie

Un nez qui coule chez un nouveau-né peut être causé par l'une des raisons suivantes:

  • réaction allergique à la poussière, la laine, duvet;
  • l'hypothermie;
  • infection virale;
  • objets étrangers et lésions des muqueuses coincés dans la cavité nasale;
  • adaptation aux conditions environnementales (rhinite physiologique).

S'il suffit de réchauffer le bébé lors d'une hypothermie et que le nez qui coule disparaisse, il faudra faire un effort pour se débarrasser du nez qui coule physiologique, allergique et viral.

Causes possibles du rhume chez un enfant

Rhinite physiologique et caractéristiques de son traitement

Ce type de rhinite est le plus fréquent au cours des deux premiers mois de la vie. À l'heure actuelle, tous les systèmes de nourrissons s'adaptent activement au monde qui les entoure car, dans l'utérus, le bébé était dans des conditions très différentes. Le système respiratoire doit également s'habituer au bon fonctionnement, car dans l'utérus, le fœtus reçoit de l'oxygène par le cordon ombilical, au lieu d'utiliser le nez et les poumons pour la respiration.

L'adaptation se poursuit au cours des 10 à 12 premières semaines après la naissance. Il est donc nécessaire de maintenir le niveau optimal de température (18 à 21 degrés) et d'humidité (50 à 70%) dans la pièce, ainsi qu'un nettoyage humide plus fréquent.

Pendant la période d'adaptation, le niveau de mucus dans le nez du bébé est élevé, ce qui provoque une congestion nasale et un écoulement nasal.

Signes de rhinite physiologique:

  • l'enfant est profondément endormi et mange avec appétit;
  • le gonflement de la muqueuse nasale est absent;
  • le bébé ne ressent pas d'inconfort ni d'anxiété importants;
  • la fièvre, la toux et les autres symptômes du rhume sont absents et ne provoquent que rarement des éternuements à court terme;
  • Du mucus liquide et clair est sécrété par le nez.

La rhinite physiologique est un processus naturel et non dangereux.

IMPORTANT! La rhinite physiologique est un processus naturel et non dangereux qui n’a pas besoin d’interférer.

Il est à noter que la non-ingérence permet à la rhinite physiologique de passer beaucoup plus rapidement. Pour améliorer l'état de l'enfant, vous pouvez procéder comme suit:

  • retirez de la chambre du bébé les objets qui ramassent la poussière, rendent la respiration difficile et provoquent des réactions allergiques (livres, tapis, plantes);
  • observer la température, l'humidité optimale;
  • Trois à cinq fois par jour, déposez délicatement un enfant dans chaque narine d'une goutte de produits à base de mer (par exemple, AquaMaris, AqualBebie) ou d'eau minérale.

IMPORTANT! Il est conseillé d'éviter l'instillation des gouttes vasoconstricteurs du bébé contre le rhume. Ils ne traitent pas le nez qui coule, mais seulement soulagent les symptômes. Leur utilisation prolongée traduira la rhinite physiologique en chronique, ce qui sera extrêmement difficile à éliminer!

Aqua Maris et Aqualore Baby pour faciliter la respiration des nourrissons

La rhinite physiologique se manifeste habituellement dans les 10 jours. Si cela ne se produit pas et si d'autres symptômes (manque de sommeil et d'appétit, léthargie, sang dans les écoulements du nez, teinte verdâtre ou jaunâtre) sont connectés, vous devez en informer immédiatement votre médecin.

Rhinite allergique et son traitement

Phénomène extrêmement rare - un bébé qui coule et qui a un caractère allergique. Le fait est que les bébés des premiers mois de la vie ne sont pas sensibles aux allergies telles que le nez qui coule. Si un enfant a mangé un produit qui a provoqué une réaction dans son corps, il apparaîtra comme une éruption cutanée sur la peau mais pas un rhume.

Cependant, la rhinite allergique a ses propres symptômes:

  • éruption cutanée sur le corps et le visage;
  • yeux larmoyants et qui piquent (bébé les gratte);
  • éternuements fréquents;
  • écoulement de mucus clair et liquide du nez.

Ces symptômes se confondent facilement avec les manifestations des ARVI, mais avec les allergies, ils ne sont pas accompagnés de fièvre. Confondez également la rhinite allergique facilement avec physiologique.

Éruption cutanée sur le visage de l'enfant due à des allergies

IMPORTANT! Le traitement de la rhinite allergique ne doit être instauré qu’après un diagnostic précis posé par un spécialiste.

En raison de la rareté de la maladie chez les nourrissons, il n'existe pas de traitement spécial pour la rhinite allergique. Mais cette rhinite disparaît d'elle-même lorsque l'allergène qui la provoque est éliminé. Cela signifie qu'il est nécessaire d'identifier la cause de l'allergie.

Les auteurs possibles de rhinite allergique chez les nourrissons:

  • animaux domestiques et oiseaux;
  • poussière domestique;
  • pollen végétal;
  • la fumée de cigarette;
  • matelas, couvertures, oreillers, contenant duvet et des plumes;
  • produits chimiques ménagers contenant du chlore.

Allergènes dans la chambre des enfants

Il est nécessaire de limiter le contact du bébé avec les allergènes potentiels susmentionnés. En solution:

  • effectuer plus souvent un nettoyage humide sans utiliser de produits chimiques;
  • enlever toutes les plantes de la maison;
  • changer la literie pour une nouvelle avec des charges hypoallergéniques;
  • ne pas laisser les animaux dans la chambre de l'enfant;
  • arrêter de fumer dans la rue.

Dès que l'allergène est éliminé, le nez qui coule s'arrête rapidement (dans un ou deux jours).

Traitement des médicaments contre la rhinite virale

Le SRAS et d'autres infections sont les causes les plus courantes de congestion nasale et d'écoulement nasal. Même s'il semble que cette raison soit exclue, parce que l'enfant n'a pas été en contact avec des personnes malades, il n'en est rien. Il est facile pour un bébé d’être infecté par un vecteur d’infection non malade.

Qu'est-ce que la rhinite virale?

Les symptômes suivants associés au rhume peuvent indiquer sa nature virale:

  • la respiration est très difficile;
  • mucus de teinte jaunâtre ou verdâtre avec une consistance assez épaisse et visqueuse;
  • la température corporelle est élevée;
  • les muqueuses du nez et de la gorge sont irritées, on observe une rougeur;
  • le bébé refuse de manger ou prend des pauses fréquentes pendant la tétée pour reprendre son souffle;
  • l'enfant se comporte de manière agitée, pleure beaucoup, s'endort mal et se réveille souvent.

IMPORTANT! S'il existe même certains de ces symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin.

En cas de rhinite virale, il est impossible de se passer de médicaments pour accélérer le traitement et prévenir les complications. Le médecin examinera l'enfant et établira un diagnostic précis. Si la présence de l'infection est confirmée, la tâche principale du traitement médicamenteux sera son élimination précoce.

Bébé qui coule

Habituellement, un pédiatre écrit:

  • médicaments antipyrétiques;
  • solution saline pour instillation dans le nez;
  • gouttes vasoconstrictrices (dans de rares cas, lorsqu'un enfant ne peut pas respirer par le nez en raison d'une congestion);
  • agents immunomodulateurs (uniquement dans les cas difficiles où la maladie se développe avec l’ajout d’une infection bactérienne).

Comment aider indépendamment le bébé pendant la rhinite virale

Et sans cela, les passages nasaux étroits du bébé au cours de l'infection sont encore plus rétrécis en raison d'un œdème, et deviennent également obstrués par du mucus (morve). Dans de telles conditions, la respiration de l’enfant est bloquée, il ne peut pas manger correctement, il ne peut pas dormir. La principale tâche des parents est d’améliorer la condition du bébé. Cela peut être fait en utilisant les méthodes suivantes:

  • fournir une humidité optimale (60-70%) et une température de l'air (18-20 degrés) dans la pièce, de sorte que le mucus devienne mince et qu'il soit plus facile de sortir;
  • déposer de l'eau salée, de l'eau minérale ou des préparations spéciales à base d'eau de mer (Aqua Maris) dans les gouttes nasales du bébé dans le nez, de manière à nettoyer les sinus nasaux et à humidifier les muqueuses;
  • si l'enfant ne peut pas s'endormir du tout, il est possible d'utiliser l'aspirateur une seule fois avec précaution pour aspirer le mucus des sinus.

Aspirateur pour aspirer les sinus nasaux

IMPORTANT! De nombreux experts affirment qu’il n’est pas souhaitable d’utiliser trop souvent l’aspirateur, car cela peut parfois conduire à une otite. De plus, l'introduction trop profonde de l'aspirateur dans la narine nuit à la muqueuse et provoque un gonflement encore plus important.

Si l'air dans la pièce est humide, le mucus devient mince. L'instillation l'aide à sortir rapidement. En outre, immédiatement après l’instillation, le nouveau-né commence à éternuer, expulsant automatiquement tout le mucus des sinus avec un flux d’air.

L'huile essentielle d'eucalyptus aidera également votre enfant à faire face au froid. Il a une action antimicrobienne, antivirale, antipyrétique et antiseptique. Un bébé peut avoir une séance d’aromathérapie en déposant une goutte d’huile sur un coton-tige placé à la tête du lit. En outre, l'huile peut être pulvérisée dans la pièce avec un pistolet de pulvérisation, l'ajouter au brûleur à mazout ou au compartiment spécial de l'humidificateur. Vous pouvez également mettre de l'huile dans une tasse d'eau chaude, mais éloignez-la de l'enfant.

Huile d'eucalyptus pour le traitement de la rhinite chez le nouveau-né

Les doses dans l'humidificateur et l'évaporateur sont utilisées au minimum - une goutte d'huile d'eucalyptus par huit mètres carrés de la pièce. Vous pouvez utiliser une goutte d'huile d'eucalyptus pour 100 ml d'eau pure dans un vaporisateur. Assez deux séances de 20 minutes par jour.

IMPORTANT! Les mesures énumérées ne sont qu'un ajout aux procédures et aux médicaments prescrits par le médecin.

Traitement de la rhinite chez le nouveau-né 1 mois par des méthodes traditionnelles

La médecine traditionnelle propose ses propres recettes éprouvées pour se débarrasser d'un rhume. Il est vrai que les muqueuses des bébés sont très douces, tout traitement non traditionnel nécessite un soin particulier lors de l’application.

Les recettes suivantes sont souvent suggérées contre le rhume chez les enfants:

  • instillation de jus de betterave et de carotte;
  • instillation d'huile végétale infusée à l'ail;
  • instiller un mélange d'oignon et de jus d'ail en deux avec de l'eau;
  • enterrement de l'huile d'argousier;
  • instillation de jus d'aloès dilué dans de l'eau;
  • bains aux herbes;
  • réchauffer le nez avec une lampe à quartz.

Recommandations pour le traitement de la rhinite chez le nouveau-né

IMPORTANT! Il est strictement interdit de verser du jus de betterave non dilué dans le bec d'un nouveau-né. Ce remède agressif est très susceptible de brûler la membrane muqueuse de l’enfant (il existe de nombreux cas similaires).

Mais même le jus de betterave dilué n’apportera aucun bénéfice; il est donc préférable de privilégier d’autres moyens. Le jus de carotte, bien qu’il ne puisse pas endommager la membrane muqueuse, est inutile pour l’instillation et peut même provoquer des allergies. Si nous parlons de jus agressifs d'oignons et d'ail, il est également préférable de ne pas les utiliser pour traiter tout type de rhinite chez un nourrisson d'un mois, afin de ne pas endommager la muqueuse sensible.

L'huile d'argousier peut être utilisée en injectant une ou deux gouttes dans chaque narine d'un nouveau-né trois à quatre fois par jour. Il est capable d'éliminer l'inflammation, de soulager l'enflure et de renforcer les vaisseaux sanguins situés dans la muqueuse nasale.

Jus d'aloès - un remède efficace pour le traitement de la rhinite chez les nourrissons

Le jus d'aloès aidera également à éliminer le froid. Pour sa préparation, vous devez prendre les feuilles des plantes âgées de plus de trois ans. Un tel jus est doté de nombreuses propriétés utiles:

  • détruit les virus et les microbes en raison de l'activité antiseptique;
  • agit comme un antibiotique naturel, détruisant les bactéries;
  • soulage les poches et la douleur;
  • renforce la muqueuse, augmentant la résistance aux infections.

Pour préparer une solution à l’instillation, les feuilles inférieures de la plante sont déchirées, enveloppées dans du papier et laissées au réfrigérateur pendant 12 à 15 heures. Ensuite, les feuilles sont finement hachées et le jus est séparé de la boue à travers une étamine. Le jus est dilué avec de l'eau bouillie dans un rapport de 1: 5 (1 partie de jus pour 5 parties d'eau). Le remède qui en résulte (température ambiante) est enterré par deux ou trois gouttes dans chaque narine deux fois par jour. En outre, cette solution peut être un supplément deux ou trois fois par jour essuyez doucement la muqueuse nasale, le mouillant avec un coton-tige ou un coton-tige doux.

IMPORTANT! Utiliser du jus d'aloès n'est autorisé que dans la dose minimale donnée. Si, après avoir utilisé le produit, l’enfant pleure pendant une longue période, il convient d’arrêter le traitement au jus d’aloe.

Les herbes avec infusion d'herbes aideront à se débarrasser du froid

Les infusions d'herbes, ajoutées à l'eau pour le bain, facilitent la respiration du bébé grâce aux vapeurs de guérison et aux substances absorbées par la peau. Mais à des températures élevées, de telles procédures d’eau sont interdites. Le reste du temps, les feuilles de sauge, de camomille, de calendula et d'eucalyptus sont utilisées pour traiter le rhume. Une ou plusieurs herbes préparent une cuillère à soupe de matières premières par demi-litre d’eau bouillante, laissez reposer 30 minutes, filtrez et versez dans le bain. Après le bain, portez des chaussettes chaudes aux pieds du bébé.

IMPORTANT! Les herbes peuvent provoquer des allergies. Par conséquent, après chaque bain d'infusion, il est nécessaire de surveiller de près l'état de santé général de l'enfant et l'état de sa peau.

Lampe à quartz pour le traitement de la rhinite

S'il y a une lampe à quartz bleue à la maison, elle peut être utilisée pour réchauffer le bébé pendant son sommeil. La durée de la procédure pour les nouveau-nés est indiquée dans les instructions et ne dépasse généralement pas une à deux minutes. Comme même avec des buses spéciales pour chauffer le nez, il est problématique de les appliquer à un nouveau-né, l'enfant est simplement irradié en maintenant la lampe à une distance de 15 à 40 cm (selon le modèle de lampe). La procédure de traitement au quartz n’est effectuée qu’une fois par jour.