Principal
Bronchite

Otite purulente

L'otite suppurée est une maladie otorhinolaryngologique commune, une inflammation purulente de l'oreille moyenne avec l'implication de toutes ses divisions anatomiques dans le processus pathologique.

Les enfants souffrent d'otite purulente plus souvent, dans plus de la moitié des cas, le processus pathologique se manifeste chez les personnes de moins de 18 ans. Selon l'Organisation mondiale de la santé, une otite moyenne suppurée chronique est diagnostiquée chez 1 à 2% de la population. L'otite purulente chronique provoque dans 10 à 60% des cas une diminution ou une perte d'audition persistante.

Causes et facteurs de risque

Les principales causes de l'otite moyenne purulente sont notamment l'inflammation des voies respiratoires supérieures (étiologie bactérienne et virale), les maladies infectieuses (rougeole, scarlatine, fièvre typhoïde, tuberculose, etc.). L'agent infectieux est capable de pénétrer dans l'oreille par la trompe d'Eustache, le tympan endommagé, par voie hématogène, rétrograde de la cavité crânienne, le labyrinthe. Les agents responsables des otites purulentes sont les bactéries, les virus et les champignons microscopiques.

Le traitement des otites purulentes, tant aiguës que chroniques, est généralement effectué en ambulatoire.

Le plus souvent, l'otite purulente chez l'adulte est causée par S. pneumoniae, S. pyogenes, S. aureus, H. influenzae, M. catarrhalis.

Les facteurs de risque incluent:

  • états d'immunodéficience;
  • caractéristiques anatomiques de la structure de l'oreille moyenne chez les enfants;
  • lésion du tympan et / ou du processus mastoïde;
  • maladies allergiques;
  • cours de natation (eau entrant dans l'oreille);
  • béribéri sévère;
  • âge avancé;
  • non-respect des règles d'hygiène des oreilles;
  • mauvaise nutrition.

L'otite moyenne chronique se développe habituellement en l'absence de traitement ou avec un traitement inadéquat de la forme aiguë de la maladie, une rupture traumatique du tympan, une courbure de la cloison nasale, des antécédents de diabète sucré.

Formes de la maladie

En fonction de la localisation du processus pathologique, l'otite peut être externe (processus inflammatoire dans le conduit auditif externe), moyenne (processus pathologique dans l'oreille moyenne) ou interne (processus inflammatoire dans la région de l'oreille interne). En règle générale, l'otite signifie l'inflammation de l'oreille moyenne.

L'otite purulente est divisée en aiguë et chronique.

Stade de la maladie

Dans le tableau clinique des otites aiguës purulentes, on distingue trois stades.

  1. Perforé.
  2. Perforé.
  3. Réparation, ou, dans une version défavorable, le stade de la chronicité.

L'otite chronique purulente survient à différents stades de rémission et d'exacerbation.

Symptômes d'otite purulente

Les principaux symptômes de l'otite purulente sont les suivants: douleur dans l'oreille, douleur lancinante ou pulsante, irradiations au niveau des tempes, des cernes et des dents, congestion et bruit dans l'oreille, écoulement purulent de l'oreille, perte d'audition, maux de tête, fièvre à fébrile, fatigue Vu du tympan couvert d'une touche de blanc.

Les enfants souffrent d'otite purulente plus souvent, dans plus de la moitié des cas, le processus pathologique se manifeste chez les personnes de moins de 18 ans.

Avec le développement de l'otite aiguë purulente, le processus inflammatoire dans le tube auditif conduit à son épaississement, la cavité tympanique est remplie d'exsudat et se gonfle. En raison de la pression du contenu pathologique, il se produit une perforation du tympan et un écoulement des sécrétions mucopuruleuses, puis l'exsudat devient plus épais et plus maigre. L'atténuation du processus inflammatoire conduit à la fin de l'expiration du contenu purulent, cependant, le sentiment de congestion dans l'oreille reste pendant un certain temps. L'écoulement du pus dure généralement 6 à 7 jours. La cicatrisation progressive de la perforation conduit à la restauration de l'audition. Avec des défauts prononcés du tissu, l'audition dans l'oreille affectée n'est pas restaurée. La stagnation du contenu purulent dans la cavité tympanique peut indiquer une augmentation de la température corporelle et l'apparition de douleurs dans l'oreille après perforation du tympan et écoulement d'exsudat purulent. La phase aiguë de la maladie dure généralement 2 à 3 semaines.

Si la perforation du tympan ne survient pas longtemps, les maux de tête chez les patients souffrant d'otite moyenne purulente sont aggravés, ils s'accompagnent d'attaques de vertiges, de vomissements; l'état général empire. Le processus infectieux risque de se propager davantage avec le développement d'affections menaçant le pronostic vital.

L'otite purulente aiguë peut devenir chronique à n'importe quel stade du processus pathologique. Dans ce cas, la gravité du processus inflammatoire s'atténue, les symptômes s'atténuent et parfois disparaissent complètement, pour parfois reprendre. L'expiration du pus dans les otites moyennes suppuratives chroniques peut être périodique ou permanente. Allocation plus rare, dans la période d'exacerbation, la quantité d'exsudat purulent augmente. En présence de polypes dans la cavité tympanique ou de prolifération de tissu de granulation dans les sécrétions purulentes, le sang est souvent détecté. De plus, dans le contexte des otites suppuratives chroniques, les patients développent souvent des troubles de l'appareil vestibulaire.

Diagnostic d'otite purulente

Le diagnostic des otites moyennes purulentes n’est généralement pas difficile, il repose sur les données recueillies lors de la collecte des plaintes et de l’anamnèse, sur un examen objectif du patient et, si nécessaire, confirmé par des études instrumentales et en laboratoire.

Les principales raisons qui conduisent à la survenue d'une otite moyenne purulente incluent l'inflammation dans les voies respiratoires supérieures de l'étiologie bactérienne et virale.

Pour clarifier le diagnostic, une otoscopie est réalisée (après un nettoyage soigneux de l'oreille externe) et la perméabilité de la trompe d'Eustache est évaluée. Aux fins de la spécification, la tomographie par résonance magnétique ou calculée peut être prescrite. Si nécessaire, des études sur l'appareil vestibulaire (en particulier en présence de troubles vestibulaires dans la forme chronique de la maladie) sont réalisées: stabilisographie, otolitométrie indirecte, électronistagmographie, etc. Si du tissu osseux est impliqué dans le processus pathologique, on utilise de l'os temporal aux rayons X.

Afin d'identifier l'agent pathogène et de déterminer sa sensibilité aux antibiotiques, un examen bactériologique de l'écoulement purulent de l'oreille est effectué.

En général, les tests sanguins des patients souffrant d'otite purulente montrent généralement une augmentation modérée ou marquée du nombre de leucocytes, ainsi qu'une augmentation de la RSE. Une leucocytose prononcée et une diminution du nombre d'éosinophiles indiquent la propagation du processus infectieux dans la cavité crânienne.

Dans certains cas, il est nécessaire de différencier l'otite purulente avec tumeurs et histiocytose.

Traitement de l'otite purulente

Le traitement des otites purulentes, tant aiguës que chroniques, est généralement effectué en ambulatoire. En cas de forte fièvre et de fièvre, le repos au lit est recommandé. Une hospitalisation est nécessaire en cas de suspicion d'implication dans le processus pathologique du processus mastoïdien et dans le développement d'autres complications.

Un traitement précoce augmente les chances de récupération et de préservation de l'audition chez les patients.

Le traitement médicamenteux de l'otite moyenne purulente comprend des médicaments anti-infectieux. En règle générale, pour le traitement de l'otite aiguë purulente, on utilise des antibiotiques à large spectre. Le traitement de la maladie chronique nécessite la prescription de l'agent antibactérien auquel l'agent pathogène est le plus sensible. Sont également prescrits des médicaments astringents ou vasoconstricteurs (pour stimuler la fonction de drainage), des médicaments analgésiques et antihistaminiques. Si nécessaire, le médecin effectue une ponction du tympan en vue de la sortie de l'exsudat purulent (paracentèse).

Dans le traitement de l'otite purulente à la maison devrait être deux fois par jour, et parfois plus souvent éliminer les pertes purulentes du canal de l'oreille avec des cotons-tiges. Si la décharge est de consistance trop épaisse, empêchant leur évacuation, pré-instiller dans l'oreille une solution chaude de peroxyde d'hydrogène à 3%, après quoi le canal de l'oreille est complètement séché.

Pour accélérer la résolution du processus inflammatoire dans certains cas, il est recommandé d’utiliser des compresses d’alcool réchauffant. Toutefois, si, au cours de la procédure, la douleur dans l’oreille augmente, la compresse est immédiatement retirée.

Après la disparition de l'inflammation aiguë, le traitement principal peut être complété par une physiothérapie (thérapie ultra-haute fréquence, thérapie ultra-haute fréquence, rayonnement ultraviolet).

Au stade de la récupération, les médicaments, la physiothérapie, les traitements thermiques et le nettoyage mécanique du conduit auditif sont arrêtés. Pour prévenir la formation d'adhérences fibreuses dans la cavité tympanique, une iontophorèse endaurale et un pneumomassage du tympan sont prescrits. Les patients souffrant d'otite chronique purulente prennent des complexes vitaminés, des biostimulants.

Les indications pour le traitement chirurgical de l'otite purulente sont les suivantes: parésie du nerf facial, troubles neurologiques et / ou vestibulaires, maux de tête graves, risque élevé de complications. En fonction de la prévalence du processus pathologique, une opération de désinfection peut être réalisée avec une tympanoplastie, une mastoïdoplastie, une mastoïdotomie, une atticoanthrotomie, une labyrintotomie, un retrait du cholestéatome. Avec la menace de développement de complications sur le fond d'un processus inflammatoire renversé, une chirurgie de la cavité obèse radicale est nécessaire, au cours de laquelle tout le contenu pathologique (polypes, granulations, cholestéatome, etc.) est retiré.

La période postopératoire en cas d'otite purulente chez un enfant est généralement plus sévère que chez l'adulte, ce qui est causé par une réinfection fréquente de la cavité tympanique par le tube auditif, des difficultés de pansement et une propension à une croissance excessive des granulations.

Afin de contrôler la restauration de la fonction auditive après la fin du traitement, une audiométrie de contrôle est réalisée.

Complications possibles et conséquences

L'otite moyenne purulente peut être compliquée par une perte auditive, la propagation du processus infectieux-inflammatoire sur les structures osseuses, la paralysie du nerf facial, la méningite, l'encéphalite, l'hydrocéphalie et la mort.

Prévisions

Avec un traitement opportun et bien choisi, le pronostic est favorable. Un traitement précoce augmente les chances de récupération et de préservation de l'audition chez les patients. Le pronostic s'aggrave en cas de développement de complications avec une diminution marquée de l'immunité et d'un traitement antibactérien inadéquat de la maladie.

Prévention

Afin de prévenir le développement d'otite purulente est recommandée:

  • traitement opportun des maladies pouvant être compliquées par une otite purulente;
  • prévention de l'utilisation injustifiée d'antibiotiques, refus de l'automédication;
  • amélioration de l'immunité, y compris une alimentation équilibrée et une activité physique suffisante.

Otite purulente

L'otite moyenne purulente est une pathologie oto-rhino-laryngologique commune caractérisée par une inflammation de l'épithélium tapissant la surface de l'oreille interne et moyenne. En conséquence, un exsudat purulent apparaît dans la cavité de l'oreille.

Si le temps ne mène pas au traitement de l'otite moyenne purulente, des complications dangereuses commenceront alors à se développer:

  • rupture de la membrane;
  • perte auditive chronique;
  • diminution de la fonction auditive;
  • cholestéatome;
  • parésie du nerf facial;
  • abcès cérébral;
  • pathologie intracrânienne.

Il est important, dès les premiers symptômes indiquant la progression de la maladie, de consulter immédiatement un médecin pour obtenir un diagnostic et un traitement. Il est à noter que l'otite moyenne purulente affecte autant les adultes que les enfants. Les restrictions concernant le sol ne l’ont pas non plus.

Étiologie

Causes de la progression de l'otite moyenne purulente:

  • pénétration d'agents infectieux dans l'oreille moyenne et interne;
  • réactivité réduite du corps.

Une infection peut entrer dans l'oreille de plusieurs manières:

  • à travers le tube auditif. Ce chemin de pénétration s'appelle tubogenic;
  • traumatique. Les agents infectieux pénètrent dans l'oreille à travers le tympan endommagé;
  • rétrograde. L'infection se propage à partir de la cavité crânienne;
  • hématogène. Dans ce cas, des agents infectieux avec du sang affluent dans l'oreille. Ceci est souvent observé dans le contexte de la grippe, de la typhoïde, de la scarlatine et de la tuberculose.

La principale raison de la progression de l'otite moyenne suppurée chronique est le traitement inadéquat de l'inflammation suppurée aiguë de l'oreille.

Les formulaires

  • otite moyenne purulente aiguë;
  • otite moyenne chronique suppurée.

Forme aiguë

L'otite moyenne purulente aiguë commence à progresser après la pénétration de micro-organismes pathogènes dans l'oreille moyenne (par le biais du tube auditif). Observé dans les pathologies des voies respiratoires supérieures, du nasopharynx, etc.

  1. catarrhal Le début de la progression du processus inflammatoire. A ce stade, l'exsudat commence à s'accumuler dans l'oreille. Les premiers symptômes de la maladie - douleur à l'oreille, diminution de la fonction auditive. Il est important de consulter immédiatement un spécialiste et de commencer à traiter la maladie avec des antibiotiques et de la physiothérapie;
  2. forme purulente. Si les antibiotiques et les autres médicaments n'ont pas encore été traités, le tympan est perforé et l'exsudat purulent commence à expirer de la cavité. Les symptômes disparaissent;
  3. le processus inflammatoire s'atténue progressivement. La suppuration s'arrête. Le symptôme principal est une diminution de la fonction auditive.

Forme chronique

Otite moyenne chronique suppurée - une maladie caractérisée par une inflammation de l'oreille moyenne. Un trait caractéristique de la pathologie est la récurrence de l'exsudat purulent de la cavité de l'oreille. Les autres caractéristiques comprennent une perforation résistante du tympan, ainsi qu'une diminution progressive de la fonction auditive. L'otite moyenne suppurée chronique progresse en raison du traitement défectueux de la forme aiguë de la maladie. Mais il convient également de noter que la maladie peut se manifester sous la forme d'une complication de rhinite chronique, de sinusite ou de rupture du tympan.

L'otite moyenne suppurée chronique commence généralement à progresser dans l'enfance. Il est provoqué par des pneumocoques, des pseudomonades et des staphylocoques. L'otite moyenne chronique suppurée comporte deux sous-formes:

  • mésotympanique. Le processus inflammatoire affecte la membrane muqueuse du tympan et du tube auditif. La perforation est située dans le département central de la membrane;
  • epitimpanit. En plus de la membrane muqueuse, le processus pathologique implique les structures osseuses du processus mastoïde et de la région attico-antrale. La perforation est localisée dans la partie supérieure de la membrane. Cette forme est dangereuse car des complications dangereuses progressent souvent dans son contexte - ostéite, sepsie, méningite, abcès cérébral.

Symptomatologie

Symptômes du stade initial d'otite moyenne aiguë purulente:

  • perte auditive;
  • augmentation de la douleur dans l'oreille, ce qui peut donner au temple, à la couronne et à la dentition;
  • syndrome d'intoxication;
  • le patient constate l'apparition de bruit et de congestion dans l'oreille affectée;
  • l'hyperthermie;
  • hyperémie.

La durée du stade initial de l'otite purulente est de plusieurs heures à 3 jours. Après cela, une transition vers la phase de perforation a lieu. Le patient présente les symptômes suivants:

  • membrane percée. Il en résulte une excrétion active d'exsudat purulent. Ce processus peut durer une semaine.
  • la douleur dans l'oreille diminue;
  • stabilisation du patient;
  • la température corporelle revient à la normale.

Les symptômes du stade réparateur de l'otite purulente chez les enfants et les adultes:

  • restauration de la fonction auditive;
  • exsudat purulent cesse de se séparer;
  • l'hyperhémie de la membrane disparaît;
  • il y a des cicatrices formées par perforation.

Traitement

Traiter la maladie est nécessaire dans des conditions stationnaires. Et surtout s'il y a une otite purulente chez un enfant. Le plan de traitement est établi par le médecin traitant en tenant compte du stade de la maladie, de la gravité du tableau clinique et de l'état du patient.

Traitement du stade de préperforation:

  • soulagement de la douleur. Utilisez des médicaments à la fois systémiques et locaux;
  • gouttes nasales vasoconstricteurs;
  • des antihistaminiques;
  • appliquez des compresses à moitié alcoolisées à l'oreille;
  • antibiotiques. Nécessaire pour détruire les agents infectieux. Les médecins prescrivent généralement de tels antibiotiques - céfuroxime, amoxicilline, augmentine et autres;
  • paracentèse.

Avec la progression du stade de perforation, vous devez continuer à prendre des antibiotiques, ainsi que des antihistaminiques. Également compléter le cours du traitement avec de tels médicaments:

  • mucolytiques;
  • médicaments anti-inflammatoires;
  • traitement physiothérapeutique: UHF, traitement au laser, UV;
  • retrait de l'exsudat purulent du conduit auditif.

Le schéma thérapeutique au stade réparateur est complété par:

  • thérapie de vitamine;
  • souffler le tube auditif;
  • recevoir des biostimulants;
  • l'introduction dans la cavité tympanique de médicaments ne permettant pas la formation d'adhérences.

Il est tout simplement nécessaire de traiter une affection avec des antibiotiques, puisque ce sont ces médicaments qui aident à éliminer la cause de sa progression - les agents infectieux. Il est à noter que seul le médecin traitant doit prescrire ce groupe de médicaments. Il est inacceptable que des antibiotiques soient autorisés sans autorisation, car vous ne pouvez qu'aggraver la situation. Les antibiotiques sont prescrits pour prendre un certain schéma. Pendant le traitement de la pathologie, le médecin peut changer de médicament si l’agent sélectionné n’a pas l’effet souhaité. Le médecin peut également modifier l’antibiotique après avoir reçu les résultats de l’exsudat purulent bakposev.

Caractéristiques de l'otite purulente chez l'adulte

L'otite moyenne purulente est une maladie inflammatoire extrêmement contagieuse qui englobe de nombreux éléments anatomiques dans l'oreille moyenne. Sur la base de la localisation, il est possible de distinguer les otites externe, moyenne et interne. Les statistiques indiquent que cette maladie représente environ 30% des pathologies de l'oreille. Et souffrent le plus souvent des enfants de moins de cinq ans.

Il existe une maladie chronique et une otite moyenne aiguë et purulente. Les deux processus ont leur propre traitement tactique et doivent être examinés par un spécialiste.

Étymologie du phénomène pathologique

Le plus souvent, la maladie est déclenchée par des infections virales respiratoires sous la forme d'ARVI, la grippe. En outre, les agents pathogènes peuvent être d’autres pathologies similaires - sinusite, rhinite, adénoïdes. Cela peut également inclure une hygiène auditive insuffisante.

La maladie se manifeste dans un contexte de diminution de la fonction immunitaire. La muqueuse de l'élément auditif du tube produit un mucus qui produit un effet antimicrobien puissant et constitue une option protectrice. Avec l'aide des villosités, la sécrétion est transférée au nasopharynx. Au cours des maladies, la barrière devient faible, ce qui conduit au développement de l'otite.

L'otite moyenne suppurative aiguë est une affection grave qui nécessite un processus de traitement opératoire.

Facteurs causaux de cette maladie

Les sources responsables de la maladie sont les effets combinés de certains facteurs, qui consistent en la pénétration du processus infectieux dans la cavité tympanique. En cas d'otite purulente, les causes peuvent être les suivantes:

  • La pénétration d'éléments bactériens dans la cavité de l'oreille;
  • La pénétration d'éléments viraux et fongiques à l'intérieur;
  • Complications des pathologies nasales et du nasopharynx;
  • Blessure importante à l'organe de l'oreille;
  • Septicémie et méningite;
  • Hypothermie notable;
  • Tuberculose transférée, rougeole.

L'otite moyenne purulente aiguë sans traitement subit un développement ultérieur et se développe en formes de flux plus complexes.

Signes symptomatiques de la maladie

Avec l'otite purulente, il existe plusieurs conditions. Et ils apparaissent chez les adultes et les enfants de différentes manières.

Symptômes de la maladie chez l'adulte

Compte tenu des signes de base, on peut noter plusieurs phénomènes qui accompagnent traditionnellement le cours de l'otite purulente:

  • sensation de bruit et sensation excessive de congestion de l'oreille;
  • la présence d'écoulement des oreilles;
  • perte auditive partielle;
  • douleur à la tête;
  • fièvre et fièvre.

Il en va de même pour l'otite moyenne purulente. En conséquence, il fait saillie et, en raison de la pression du contenu purulent, il éclate.

Les signes de la maladie chez les enfants

Chez un enfant, le déroulement d'une otite moyenne purulente se fait traditionnellement par étapes. Au premier stade, vous pouvez rencontrer de tels signes:

  • augmentation de la température corporelle;
  • diminution de la fonction auditive.

Dans ce cas, les oreilles s'infectent, le patient peut ressentir une douleur et une anxiété supplémentaires. Dans la deuxième étape, les symptômes de l'otite purulente deviennent quelque peu différents:

  • la température générale diminue;
  • la douleur diminue;
  • l'ouïe continue à décliner;
  • il se forme une décharge de pus.

Il est possible que l'otite moyenne purulente chronique déborde, en particulier en l'absence d'un processus thérapeutique rationnel. De plus, la troisième phase de la maladie commence par l’élimination des signes de la maladie:

  • il y a une diminution de la température corporelle;
  • la douleur diminue et disparaît;
  • récupération auditive est observée;
  • le pus de la cavité de l'oreille ne coule pas;
  • la restauration de l'option auditive a lieu;
  • il y a une perforation dans la région du tympan, qui guérit.

L'inflammation de l'oreille moyenne chez l'adulte et l'enfant est accompagnée de divers signes qu'il est important de prendre en compte et de prendre en compte de manière stricte.

Maladie aiguë et chronique

Caractéristiques de l'évolution de l'otite aiguë

L'otite purulente aiguë se forme en raison de l'environnement pathogène formé dans les formes aiguës de la maladie. Dans le développement, il y a plusieurs étapes impliquant le cours de la forme catarrhale, la phase purulente et la phase finale. Pour les otites moyennes purulentes aiguës, le traitement est prescrit par le médecin traitant. Souvent, l'oreille moyenne se remplit d'un exsudat spécial, initialement séreux, qui se transforme ensuite en une forme purulente.

Au pic de l'inflammation, la cavité tympanique se remplit complètement de liquide pathogène, ce qui demande l'extérieur. Une telle otite peut être guérie à la maison, mais si aucune mesure thérapeutique n’est prise, il est possible que l’otite moyenne purulente chronique commence à se développer.

Stade chronique de la maladie et ses caractéristiques

L'otite moyenne chronique suppurée est représentée par un processus inflammatoire dans la région de l'oreille moyenne. Il se caractérise par un caractère récurrent, ainsi que par du pus dans la cavité de l'oreille.

La perte auditive progresse progressivement et atteint 20%. L'otite moyenne suppurée chronique se développe traditionnellement dans le cas d'un processus thérapeutique mal engagé, ainsi qu'en l'absence de mesures adéquates. Parfois, l'otite moyenne purulente chronique peut constituer une complication d'autres formes de maladies - rhinite, sinusite, rupture de la membrane. Il se produit dans 1% de la population. Plus de 50% des situations impliquent la formation de la maladie chez les enfants.

L'otite chronique purulente se forme traditionnellement à partir de la forme aiguë de la maladie et son évolution peut généralement s'expliquer par plusieurs facteurs de nature défavorable:

  • niveau insuffisant de résilience;
  • médicaments antibactériens sélectionnés de manière irrationnelle;
  • processus pathologiques dans les voies respiratoires supérieures;
  • la formation d'affections concomitantes sous forme de diabète sucré;
  • présence concomitante de maladies ORL.

Dans les otites moyennes purulentes chroniques, le traitement est traditionnellement prescrit par le spécialiste traitant. Il doit tenir compte de tous les facteurs et phénomènes causaux de la maladie afin de procéder à la nomination d’un traitement de qualité et adéquat.

Les principales complications et conséquences de la maladie

Il convient de prêter attention aux complications des otites moyennes suppuratives aiguës. Ils peuvent se propager au tissu osseux si le patient ne prend pas de mesures rationnelles en termes de processus thérapeutique. Dans ce cas, certaines difficultés entrent en jeu.

  • Paralysie du nerf facial;
  • Phénomènes carieux de type osseux avec formation de granulation;
  • Complications intracrâniennes sous forme de méningite, encéphalite, hydrocéphalie.

Si le traitement de l'otite purulente chez l'adulte n'est pas accepté, ces complications peuvent survenir assez rapidement.

Processus thérapeutique dans la maladie diagnostiquée

Beaucoup de gens qui sont confrontés à cette maladie s'intéressent à la question de savoir comment traiter l'otite purulente chez l'adulte et chez l'enfant. En fait, la thérapie est simple et consiste traditionnellement en l’utilisation de plusieurs groupes de médicaments - compositions antibactériennes, éléments vasoconstricteurs et analgésiques. Le traitement de l'otite moyenne chronique suppurée et des formes aiguës de la pratique est déterminé par les caractéristiques individuelles de l'état actuel et les signes manifestants.

  1. Dans la première étape, avant le processus de perforation, il y a une douleur palpable. Par conséquent, pour le soulagement de ce syndrome, les agents osmotiques sous la forme d'une solution d'alcool à 3% de glycérol sont largement utilisés. En cas d'otite purulente, des gouttes spéciales sont utilisées comme anesthésique. Les médecins prescrivent habituellement Otipaks, Anauran. Afin de stimuler efficacement l’option de drainage et de surmonter le phénomène infectieux, en cas d’otite purulente chez l’adulte, le traitement implique l’utilisation de gouttes spéciales - Otrivin, Naphtizin. Chez de nombreux patients à ce stade, la question se pose de savoir s'il est possible de réchauffer l'oreille. Les compresses d'alcool de l'effet de réchauffement sont largement utilisées à ce stade.
  2. Au moment de la perforation doit être poursuivi l'utilisation systématique de préparations nasales action vasoconstricteur. Et continue également à utiliser des antihistaminiques. Si l'exsudat purulent est caractéristique de la maladie, il est prescrit les médicaments ACC, Fluimucil, Erespal. Si une otite moyenne purulente chronique se développe dans l’oreille moyenne, une physiothérapie sous forme d’UHF est indiquée, ainsi que l’imposition de compresses spéciales réchauffantes de peroxyde ou d’alcool. Ils empêcheront le pus de l'oreille, ainsi que d'autres effets indésirables de ce processus.
  3. Cette étape est suivie par une étape de réparation au cours de laquelle l'utilisation de groupes d'antibiotiques est suspendue et un nettoyage mécanique du conduit auditif est également effectué. Traditionnellement, lorsque les oreilles s'infectent, une petite cicatrice se forme sur le site du processus. La cible, qui implique le traitement à ce stade, est une procédure d’audition réparatrice, menant des activités visant à renforcer le système immunitaire, à augmenter la résistance du corps.

Compte tenu de la question de savoir comment guérir une otite moyenne purulente, il convient de prendre en compte plusieurs caractéristiques du processus thérapeutique en cours.

Utilisation de groupes de médicaments antibiotiques

Si les oreilles infectent constamment, vous devez utiliser des groupes d'antibiotiques et des types de médicaments.

  • AMOXICILLINE - en cas d’otite purulente, le traitement est réduit à l’utilisation de ce médicament, car il est essentiel pour les interventions thérapeutiques. Il peut être appliqué à n'importe quel stade de la maladie en respectant scrupuleusement le schéma thérapeutique. Vous ne pouvez pas boire pendant la grossesse et les problèmes de foie, ainsi que dans le cas de l'alimentation et de la mononucléose.
  • AUGMENTIN est utilisé pour les pertes purulentes de l'oreille, c'est une combinaison de plusieurs substances particulièrement utiles. Traditionnellement, l'utilisation du médicament est justifiée en présence de signes prononcés de la maladie. Comment traiter l'otite par cette méthode est déterminé par le spécialiste traitant strict.
  • Céfuroxime - cet outil est utilisé pour effectuer des injections au cas où les pilules antibiotiques seraient inefficaces. Il est utilisé pour les pertes purulentes des oreilles, la posologie et le schéma thérapeutique du traitement thérapeutique doivent être déterminés strictement par les praticiens.
  • CEFASOLIN - un traitement à domicile est également effectué avec ce médicament. Ce médicament est semi-synthétique et appartient au groupe de la première génération. Il n'est pas utilisé en cas de sensibilité élevée aux composants individuels, aux maladies intestinales et à l'insuffisance rénale.
  • CIPROFLOXACIN - si quelque chose pourrit dans l'oreille et que des signes de la maladie apparaissent, ce médicament est prescrit et doit être pris deux fois par jour, à raison de 250 mg. Ne peut être utilisé en cas de crise d'épilepsie, de grossesse ou d'allaitement. Lorsqu'il est utilisé dans les oreilles, les effets secondaires peuvent être trouvés sous la forme d'allergies cutanées.
  • NORFLOXACIN - gouttes pour les oreilles, ayant une large gamme d’actions antibactériennes. Comme les effets secondaires de la composition peuvent être identifiés plusieurs points. Leur utilisation se produit souvent avec des démangeaisons dans la zone d'utilisation, une petite éruption cutanée. Il est nécessaire de suivre strictement les instructions.

La quantité de traitement d'une telle maladie est déterminée par un spécialiste. Même si ses symptômes ont disparu, il est interdit d’interrompre le traitement en avance. Combien de jours sont nécessaires pour la récupération - ce processus prend généralement entre 7 et 10 jours. Si vous n'écoutez pas un spécialiste, vous pouvez faire face à une rechute. Il fournit également un traitement avec des remèdes populaires, parfois la ponction est faite.

Ainsi, nous avons examiné le danger de cette maladie associée à l'oreille et ce qu'il faut faire avec la suppuration.

Otite suppurative aiguë

L'otite moyenne suppurée prend environ 30% de tous les types de maladies ORL. C'est une maladie courante, surtout chez les enfants. Selon les statistiques, 80% des bébés de la naissance à 3 ans au moins une fois souffrent de cette maladie.

Qu'est-ce que l'otite moyenne purulente?

L'otite purulente fait référence aux maladies inflammatoires de l'oreille. La maladie peut survenir dans l’un des départements de cet organisme: externe, moyen ou interne.

L'otite moyenne la plus courante est l'oreille moyenne, qui comprend:

  • tympan;
  • cavité de tambour;
  • osselets auditifs;
  • le tube auditif (ou d'Eustache), qui relie l'oreille moyenne à la cavité nasale et sert de système de drainage. C'est pour elle, dans la plupart des cas, l'infection arrive ici.

Ensuite, l'oreille moyenne pénètre à l'intérieur, là où se trouve l'escargot, transmettant des vibrations sonores au cerveau par le biais du nerf auditif.

Les enfants souffrent plus souvent de cette maladie, car la structure de l'oreille chez l'enfant est différente de celle chez l'adulte. Le tube auditif est plus court et plus large, et dans la cavité de l'oreille moyenne chez le nouveau-né, il y a un liquide dans lequel les bactéries piégées se développent plus rapidement.

Une infection de l'oreille provoque un processus inflammatoire qui provoque un gonflement de la membrane muqueuse et du tympan, des érosions et des ulcères se forment sur ses parois, les vaisseaux sanguins se dilatent, leur perméabilité diminue, l'exsudat s'accumule et s'accumule progressivement. Au fur et à mesure que la maladie progresse, le processus inflammatoire couvre toutes les parties de l'oreille moyenne et l'otite moyenne devient aiguë. Il peut également se propager aux tissus voisins, dans l'oreille interne et dans la cavité du crâne, entraînant une méningite. Il y a otite purulente unilatérale et bilatérale lorsque les deux oreilles deviennent enflammées.

Si la maladie n'est pas traitée, elle peut devenir chronique. Chez les patients souffrant d'otite chronique purulente, les périodes de rémission alternent avec des exacerbations de la maladie. Son traitement est plus long et plus difficile. Il est divisé en mésotympanite (lorsque seule la membrane muqueuse est touchée) et en épitimpanite (l'inflammation recouvre les os). La première vue est relativement calme, elle peut être guérie par des méthodes conservatrices. Avec epitimpanitom beaucoup plus difficile, car il y a un risque élevé de sa propagation au tissu cérébral.

Causes de l'otite

Quelles sont les causes d'une otite moyenne aiguë purulente?

  1. Infection du nasopharynx et des voies respiratoires supérieures (streptocoques, cocci, pneumocoques, staphylocoques) par le conduit auditif dans le tympan. Cela se produit pendant une forte toux, un éternuement ou un souffle sur le nez. Avec une forte pression sur la barrière du tube auditif, à la suite de quoi il se casse et une infection par le mucus pénètre dans l'oreille moyenne.
  2. Les autres modes d’infection sont hématogènes, c’est-à-dire avec le flux sanguin et à travers le tympan endommagé (par exemple, en raison de blessures diverses).
  3. L'otite moyenne suppurative aiguë peut être une complication de maladies virales (par exemple, grippe ou scarlatine).
  4. Infiltration d'eau dans les oreilles et hypothermie subséquente.
  5. Réactions allergiques.
  6. Immunité réduite. La faible défense du corps est un autre facteur susceptible de provoquer une otite moyenne purulente.

Parmi les maladies prédisposant à la survenue d'une otite purulente figurent les suivantes: sinusite, rhinite, végétations adénoïdes. Les processus chroniques du nasopharynx perturbent le système de drainage des canaux auditifs, permettant ainsi aux microbes de pénétrer facilement dans l'oreille.

Otite purulente: symptômes

Symptômes de l'otite purulente chez l'adulte:

  • Douleur aiguë à l'oreille. Douleur - Ceci est une conséquence de l'irritation des terminaisons nerveuses, due au gonflement des tissus et à l'écoulement de pus. Apparaissant au fond de l'oreille, la douleur trahit les tempes, l'arrière de la tête ou les dents. Lors de l'accumulation d'exsudat, le tympan se gonfle et finit par se rompre, une perforation se produit. Après la libération de pus, la douleur diminue;
  • La fièvre, qui est une conséquence de l'inflammation et des toxines et des microbes dans le sang. La température corporelle peut atteindre 38-39 ° C;
  • Décharge de l'oreille. Au début, ils sont séreux-sanguinolents, puis - purulents.
  • Diminution de l'audition (à la suite d'une accumulation d'exsudat), acouphènes, sensation de congestion. Ces symptômes peuvent perturber pendant un certain temps après le rétablissement, puis ils disparaissent d'eux-mêmes. Si l'oreille interne était impliquée dans le processus inflammatoire, il existe une perte auditive importante.

Parfois, la maladie évolue facilement et rapidement. Si les défenses de l’organisme sont capables de combattre l’infection, le traitement commencé à l’aide les aide. Lorsque la réactivité du corps est réduite, l'inflammation peut devenir massive. Mal d'oreille sévère, fièvre élevée et écoulement important - de tels symptômes sont observés lorsqu'une otite purulente apparaît sur le fond de l'IVRI.

Les étapes de l'otite purulente

Lors d'une otite purulente moyenne, on distingue 3 étapes:

  1. Perforé (durée de plusieurs heures à plusieurs jours). Après infection dans l'oreille moyenne, commence un processus inflammatoire qui provoque un mal d'oreille et de la fièvre. L'exsudat s'accumule dans la cavité tympanique et commence à appuyer sur la membrane. La douleur est vive, insupportable. Il y a des problèmes d'audition à ce stade.
  2. Stade perforé (5-7 jours). Le tympan éclate et le stade de la suppuration commence. Apparaissent immédiatement abondantes, écoulement muqueux avec un mélange de sang. Ensuite, ils deviennent plus petits, ils sont épais. L'inflammation disparaît progressivement, l'état de la personne s'améliore, la douleur et la fièvre diminuent.
  3. Stade réparateur. C'est la dernière étape, au cours de laquelle l'inflammation et la suppuration s'arrêtent, la perforation est retardée. Si l'écart était petit, les cicatrices se produisent rapidement.

Si le tympan ne guérit pas complètement et si le tympan ne guérit pas, une otite chronique purulente se développe. Elle se caractérise par l'apparition périodique de douleurs et de pertes purulentes de l'oreille, par une diminution progressive de l'audition et par la présence d'un défaut persistant du tympan.

Conséquences de l'otite purulente

En règle générale, la maladie dure 2-3 semaines, bien que dans des cas différents elle évolue différemment. Par exemple, la première étape prend une nature prolongée, les signes sont doux. Si la perforation ne se produit pas longtemps et que le pus ne sort pas de l'oreille, un processus adhésif se développe (accumulation de pus visqueux). Le résultat est des adhérences et des cicatrices qui interfèrent avec la fonction des osselets auditifs et violent la perméabilité du tube auditif. Cela peut entraîner une perte auditive et même une surdité.

Il est également possible de suivre un cours aigu de la maladie, avec la propagation rapide du processus inflammatoire dans le crâne (abcès extradural). De telles complications d'otite purulente peuvent même entraîner la mort du patient. Un traitement chirurgical rapide est donc important.

La longue période du stade perforatif doit être alertée, lorsque la décharge et la température ne disparaissent pas après 2-3 semaines. Cela peut indiquer une inflammation et une accumulation de pus dans le processus mastoïdien. Cette maladie s'appelle la mastoïdite. Il est dangereux car il peut entraîner une perte auditive, une méningite, une paralysie du nerf facial, un abcès cérébral.

Le développement de la mastoïdite peut également indiquer la reprise de la maladie après l'amélioration de l'état du patient. La douleur et la fièvre reviennent. La raison en est la stagnation de l'exsudat.

Une des conséquences désagréables de l'otite purulente de l'oreille moyenne chez l'adulte est le cholestéatome, caractérisé par l'accumulation de cellules épithéliales mortes dans l'oreille moyenne et même dans l'oreille interne. Une telle formation est enlevée chirurgicalement, mais des troubles auditifs subsistent.

Des complications peuvent survenir en raison d'un affaiblissement de la défense immunitaire de l'organisme, du degré élevé de morbidité des microbes pénétrant dans l'oreille, ainsi que d'un traitement inopportun ou incorrect.

Diagnostics

En cas de suspicion d'otite purulente, il est nécessaire de contacter un oto-rhino-laryngologiste ou un ORL, qui examinera l'oreille du patient. L'otoscopie est réalisée à la lumière vive, un otoscope spécial. Sur les otites purulentes indiquent une hyperhémie et une saillie du tympan. Après perforation, il se produit une pulsation et une libération de pus par perforation de la membrane.

De plus, vous devez réussir une numération sanguine complète. Si les indicateurs de leucocytes et d'ESR ne sont pas fortement augmentés, alors la maladie progresse calmement. Lorsque le test sanguin montre une leucocytose prononcée, la disparition des éosinophiles ou une forte augmentation de la RSE - ceci peut indiquer la propagation de l'inflammation et de l'infection.

Un autre test possible est l'ensemencement bactérien, au cours duquel un frottis est effectué pour déterminer le type de bactérie. Cette information est nécessaire pour trouver le bon médicament. Dans la forme bénigne (ou au stade pré-perforatif), la maladie n'est pas nécessaire, car ses résultats seront prêts dans 5 à 7 jours et pendant ce temps, l'otite disparaîtra. Mais, si les symptômes sont prononcés ou ne disparaissent pas pendant une longue période, cette analyse est nécessaire.

Selon les témoignages pour les tests d'audition, effectuer une audiométrie. Si vous soupçonnez une méningite, une mastoïdite ou d’autres complications, prescrivez des études telles que le scanner et l’IRM. La tomographie aidera à identifier l’inflammation des os du crâne, des méninges, la présence de formations présentant un cholestéatome et une accumulation de liquide dans des endroits difficiles à atteindre.

Otite moyenne purulente: traitement chez l'adulte

Selon les résultats de l'examen et de l'analyse, l'ENT prévoit un traitement, qui vise à soulager les symptômes, à soulager l'inflammation et à rétablir une audition normale.

Pour ce faire, utilisez un ensemble d’activités:

  • souffler hors du tube auditif pour rétablir le drainage et la ventilation. Il est fabriqué à l'aide d'un cathéter auriculaire spécial dans lequel sont injectés une solution de dexaméthasone, d'amoxicilline et quelques gouttes d'une solution à 0,1% d'adrénaline. Cette procédure est très efficace, elle vous permet d’accélérer considérablement le processus de guérison et de restauration de l’audition;
  • procédures physiothérapeutiques (réchauffement, irradiation ultraviolette, micro-ondes). Ils prennent un cours de 1-2 semaines. Les procédures physiques ont un effet bénéfique sur les processus biologiques des points sensibles, activent des réactions protectrices dans le corps et accélèrent le processus de guérison.
  • spray ou gouttes nasales. De tels moyens contractent les vaisseaux sanguins, arrêtent la sécrétion de mucus, nettoient la trompe d'Eustache et améliorent la respiration. Vous pouvez utiliser Naphthyzinum ou Sanorin, qui sont enterrés 3 fois par jour pendant 3 à 5 jours. Nettoyez votre nez avant l'instillation. Égoutter les deux narines;
  • nettoyage régulier et indépendant du conduit auditif afin d'éviter l'accumulation de pus dans l'oreille (cette opération doit être effectuée avec précaution);
  • antipyrétique. Un médicament comme le paracétamol est nécessaire en cas de forte fièvre persistante qui tourmente les patients au premier stade;
  • analgésiques pour soulager la douleur. Il y a des gouttes auriculaires avec une otite purulente, à effet anesthésiant, qui agissent intentionnellement Par exemple, Otisol, qui contient de la benzocaïne, de l'antipyrine et du chlorhydrate de phényléphrine, a un effet antiseptique, anti-œdème, anti-inflammatoire et analgésique. Il existe également d'autres gouttes à base de lidocaïne (Otipaks). Ils sont prescrits au stade pré-perforatif, après l'apparition de la perforation, ils ne peuvent plus être utilisés. Vous pouvez également mettre des analgésiques dans vos oreilles. Pour cela, une solution 1: 1 d'acide borique et de glycérine convient. Un tampon imbibé de solution est inséré devant le tympan et recouvert d’un coton-tige. Gardez-le à 4 heures;
  • agents antifongiques si l'agent en cause est un champignon;
  • laver les oreilles à l'hôpital avec une solution saline ou de l'eau. Pour supprimer l'œdème, des médicaments anti-œdème sont utilisés, par exemple, la dexaméthasone;
  • antibiotiques pour l'infection et l'inflammation.

Lors du traitement de l'otite chronique, le principe reste le même. La tâche principale est de nettoyer l'oreille de pus et de réduire l'inflammation. Cela aide le cours amélioré du soufflage et du lavage. Pour ces derniers, utilisez une solution d'épinéphrine ou d'éphédrine (pour soulager l'œdème), ainsi que de la formaline, du nitrate d'argent, de l'alcool, du liquide de Gordeev (ont un effet antiseptique et astringent, aident à brûler les granulations qui se forment lors d'une otite chronique purulente). L'utilisation constante d'antiseptiques aidera à détruire les microorganismes nuisibles. En plus des préparations ci-dessus, l'acide borique est largement utilisé, mais il est préférable de ne pas utiliser de peroxyde d'hydrogène. En plus de l'antiseptique, il est nécessaire d'utiliser des médicaments antibactériens, c'est-à-dire des antibiotiques.

Examinons plus en détail quels antibiotiques sont prescrits pour les otites purulentes. Avec un degré de maladie faible, les médicaments sous forme de comprimés de pénicilline, principalement avec de l'amoxicilline (actif contre les cocci), conviennent au stade préperformatif. Il est contenu dans l'amoxicilline, la flamoxine. Accepter à l'intérieur d'un cours dans 7-10 jours, 3 fois par jour toutes les 6 heures. Les améliorations devraient être perceptibles après 1 à 2 jours de prise de pilules.

Si l’antibiotique prescrit n’aide pas au bout de 3 jours, il est remplacé par un autre, plus puissant, comme Augmentin ou Amoxyl, dans lequel de l’amoxicilline avec de l’acide clavulanique est présente. Ils agissent sur un grand nombre de microorganismes différents.

Lorsque la pénicilline ne produit pas les résultats escomptés (forme grave de la maladie) ou est allergique à la pénicilline chez l’être humain, des antibiotiques du groupe des céphalosporines peuvent être prescrits, par exemple le Ceftriaxone, le Céfuroxime ou le Céfazoline, ayant un large spectre d’action. Ils sont généralement administrés par voie intramusculaire.

Il existe également des gouttes auriculaires pour les otites purulentes avec un antibiotique qui ont un effet antimicrobien. Ils n’ont pas autant d’effets secondaires qu’ils agissent localement. De plus, elles ne sont pas difficiles à utiliser seules, contrairement aux injections intraveineuses ou intramusculaires.

Ces gouttes sont populaires comme:

  • Ciprofarm (ingrédient actif - ciprofloxacine);
  • Normaks. (ingrédient actif - norfloxacine);
  • Otofa (contient de la rifampicine sodique).

Il y a des gouttes auriculaires combinées. Ils sont plus puissants et sont souvent utilisés dans le traitement des otites chroniques purulentes.

Ceux-ci incluent:

  • Les candibiotiques, qui contiennent du clotrimazole (antifongique), de la lidocaïne (analgésiques), du chloramphénicol (antibactérien) et du diproponate de béclométhasone (anti-inflammatoire et anti-allergique).
  • Fugentine (contient une combinaison d'antibiotiques: acide fusidique et gentamicine).
  • Anauran. Contient également de la lidocaïne et un antibiotique - sulfate de polymyxine et sulfate de néomycine.
  • Sofradex. Il contient deux types d'antibiotiques - il s'agit du sulfate de framicétine et de la gramicidine, ainsi que du glucocorticoïde - la dexaméthasone.
    Les gouttes auriculaires ne sont pas efficaces au stade pré-perforé de l'otite aiguë.

Étant donné que les antibiotiques ont de nombreux effets secondaires, ils ne sont pas recommandés en cas de maladie bénigne. Un tel traitement est conseillé au stade de l'excrétion du pus, avec un syndrome douloureux intense et de la fièvre.

La forme chronique de l'otite purulente est difficile à guérir par des méthodes conservatrices, vous devez donc avoir recours à la chirurgie. Parfois, ce n'est que de cette façon que vous pouvez éliminer les granulations et les adhérences accumulées et restaurer l'audition.

Comment se laver les oreilles avec une otite purulente à la maison? Vous pouvez utiliser une petite quantité de peroxyde d'hydrogène ou d'eau chaude. Il est nécessaire de recueillir 1 ml de liquide dans une seringue ou une poire et de le verser dans l'oreille moyenne. Fermez ensuite l'oreille avec un coton-tige et laissez agir 3 minutes. Cette procédure est répétée plusieurs fois.

Comment égoutter les oreilles?

Avant l'instillation, les gouttes doivent être réchauffées à la main, puis inclinées sur le côté et instillées autant de gouttes que décrit dans les instructions.

En cours de route, dans le traitement de l'otite purulente, il est nécessaire de traiter d'autres maladies, le cas échéant. Sans cela, la récupération ne fonctionnera pas. Pour augmenter l'immunité, vous pouvez également boire un traitement de vitamines.

Avec une douleur intense, une décharge lourde et une diminution significative de l'audition, le patient est envoyé à l'hôpital. Vous devez également aller à l'hôpital si l'état ne s'améliore pas après plusieurs jours de traitement. Vertiges, vomissements, maux de tête graves - indiquent une inflammation du cerveau. Cette condition nécessite une intervention chirurgicale lorsque le tympan d’une personne est coupé. Cela contribue à la libération de pus et soulage le patient.

Rappelez-vous que lors d'une otite, le patient a besoin de repos au lit. Il est nécessaire de vous moucher doucement, en nettoyant une narine à la fois.

Prévention de l'otite

Pour la prévention des otites purulentes, vous avez besoin de:

  • renforcer le système immunitaire (vitamines, agents immunomodulateurs spéciaux, durcissement, etc.);
  • Il est temps de traiter les maladies virales, d’utiliser des fonds pour la prévention de la grippe et du rhume;
  • éviter de traumatiser le tympan (ne pas cueillir d’autres objets dans les oreilles);
  • évitez que l'eau ne pénètre dans les oreilles, essuyez-la après le bain;
  • Il existe également un vaccin contre les otites, la méningite et la pneumonie.

Pour éviter les complications, il est nécessaire de boire tout le traitement antibiotique avant la fin, même si le soulagement est déjà venu. Afin d'éliminer les problèmes d'audition pouvant survenir après une otite moyenne purulente, un certain nombre de procédures d'amélioration de l'audition sont effectuées.

Symptômes, complications et traitement de l'otite aiguë et chronique purulente

Quelle est l'otite purulente

L'otite suppurée est un processus inflammatoire de nature infectieuse, couvrant toutes les parties anatomiques de l'oreille moyenne: la cavité tympanique, le tube auditif et le processus mastoïde.

Selon l’emplacement, il existe trois types d’otite:

Externe, provenant principalement de la pénétration et de l'accumulation d'eau dans le canal auditif;

Médium, qui est une complication des maladies des voies respiratoires supérieures;

Interne, se développant sur le fond de l'otite moyenne chronique en cours d'exécution purulente.

L'otite à l'extérieur affecte souvent les personnes impliquées dans la natation. L'inflammation du conduit auditif externe est généralement limitée, principalement par des manifestations cutanées: abcès, éruptions diverses. Une otite sévère est généralement accompagnée d'une otite moyenne. Le terme "otite" désigne dans la plupart des cas l'otite moyenne.

Il s'agit d'une maladie assez commune pouvant survenir à divers degrés de gravité. Cependant, l’absence de traitement peut entraîner le passage du processus au stade chronique et l’apparition de diverses complications, notamment la formation d’adhérences, une perte d’audition et une perte auditive totale.

Selon les statistiques, l’otite moyenne représente 25 à 30% des maladies de l’oreille. Le plus souvent, ils souffrent d'enfants de moins de 5 ans, suivis par les personnes âgées, le troisième - les adolescents âgés de 12 à 14 ans. Il n'y a pas d'agent causal spécifique de l'otite aiguë. Dans 80% des cas, les pneumocoques (un type de streptocoques), le bacille hémophilus (influenza) deviennent les principaux agents responsables de la maladie, plus rarement le Staphylococcus aureus ou des associations de micro-organismes pathogènes.

Les principaux facteurs à l'origine du développement de l'otite sont les infections virales respiratoires (IVDA, grippe), les maladies inflammatoires du nasopharynx et des voies respiratoires supérieures (sinusite, rhinite), la présence d'adénoïdes. Cela peut également inclure une mauvaise hygiène de la cavité auriculaire. La maladie survient dans le contexte d'une diminution de l'immunité générale et locale, lorsque l'infection pénètre dans le tube auditif dans la cavité tympanique.

La membrane muqueuse du tube auditif produit un mucus qui a un effet antimicrobien et remplit une fonction protectrice. Avec l'aide des villosités épithéliales, la sécrétion sécrétée est transférée au nasopharynx. Au cours de diverses maladies infectieuses et inflammatoires, la fonction barrière de l'épithélium du tube auditif s'affaiblit, ce qui conduit au développement d'une otite.

Moins fréquemment, l'infection de l'oreille moyenne se produit par l'intermédiaire du tympan blessé ou du processus mastoïde. C'est la soi-disant otite traumatique. Dans les cas de maladies telles que la grippe, la rougeole, la scarlatine, la tuberculose et la fièvre typhoïde, le troisième et le plus rare type d’infection est possible: l’hématogène, lorsque des bactéries pathogènes pénètrent dans l’oreille moyenne par le sang.

Symptômes d'otite purulente

Les principaux symptômes de l'otite purulente chez l'adulte:

Forte douleur dans l'oreille, qui peut être douloureuse, lancinante ou lancinante;

Sensation d'étouffement et de bruit dans l'oreille;

Décharge de caractère purulent des oreilles;

Perte auditive partielle;

En raison d'une inflammation de la membrane muqueuse du tube auditif, il s'épaissit, la cavité tympanique est remplie d'exsudat et se gonfle. Pendant la pression d'un liquide purulent, il se produit une perforation du tympan et un écoulement de pus.

Les pertes muco-purulentes après la rupture du tympan sont d'abord abondantes, puis deviennent plus denses et plus rares. À mesure que le processus inflammatoire se désintègre, la sortie de pus cesse progressivement. La perforation du tympan subit des cicatrices, mais le sentiment de congestion demeure pendant un certain temps.

Au cours des otites purulentes, il est habituel de distinguer trois étapes:

Stade préperforatif. A ce stade, les symptômes sont prononcés: douleur aiguë, croissante dans l'oreille, qui peut donner à la tempe ou à la couronne; douleur dans le processus mastoïdien pendant la palpation; déficience auditive; augmentation de la température à 38-39 ° C

Stade perforé. Une fois le tympan percé, le flux de pus commence (éventuellement avec un mélange d'ichorus), la douleur dans l'oreille s'atténue progressivement et la température corporelle baisse.

Stade réparateur. L'expiration des pus s'arrête, avec la perforation cicatricielle du tympan, l'audition est progressivement restaurée.

Une telle évolution de la maladie n’est pas nécessairement typique. À n'importe quel stade du processus, l'otite moyenne aiguë peut devenir chronique avec des symptômes légers. Si cela est observé au premier stade, il n’ya pas de perforation du tympan et un épaississement visqueux, difficile à évacuer s’accumule dans la cavité tympanique.

Si la perforation ne se produit pas longtemps pendant une phase aiguë de la maladie, il est possible que du fait de l'augmentation du volume d'exsudat dans l'oreille moyenne, de graves maux de tête, des vertiges, une forte fièvre, des vomissements et un état général grave. Dans ce cas, l'infection de l'oreille moyenne peut se propager plus profondément dans la cavité du crâne et avoir des conséquences graves, menaçant le pronostic vital.

Si, après perforation du tympan, écoulement de pus et dynamique positive en général, la température augmente à nouveau et que le mal d'oreille réapparaît, cela peut indiquer une stagnation du liquide purulent dans la cavité tympanique ou le développement d'une mastoïdite (inflammation du processus mastoïdien de l'os temporal). Dans ce cas, la suppuration dure 3-4 semaines. Un écoulement massif de pus pulsé peut indiquer un abcès extradural (accumulation d'exsudat entre la surface interne de l'os temporal et les méninges).

Pour les signes cliniques généraux de la maladie, une leucocytose modérée ou prononcée (en fonction de la gravité de son évolution), un déplacement des leucocytes, une ESR élevée est caractéristique. Une leucocytose prononcée associée à une éosinopénie peut être un signe de mastoïdite ou d'infection dans la cavité crânienne.

Le stade aigu de l'otite se poursuit en moyenne 2 à 3 semaines. Les causes d'évolution défavorable ou le développement de complications peuvent être un affaiblissement significatif du système immunitaire ou une antibiothérapie en cours inadéquate.

Otite purulente aiguë et chronique

Otite suppurative aiguë

La forme aiguë de la maladie résulte de l’entrée du milieu pathogène dans l’oreille moyenne par le tube auditif lors de maladies aiguës du nasopharynx et des voies respiratoires supérieures, ou lors de l’exacerbation de maladies chroniques similaires.

Comme mentionné ci-dessus, le développement de l'otite aiguë comporte trois étapes:

Stade I (forme d'otite catarrhale). Le début du processus inflammatoire, accompagné de la formation d'exsudat. Pour l'otite catarrhale se caractérise par une douleur intense à l'oreille, qui irradie à la moitié correspondante de la tête (dans la tempe, les dents, le cou), ainsi qu'une perte auditive importante. À l'examen, il y a dilatation des vaisseaux sanguins, hyperémie du tympan et sa protubérance. Cette étape peut durer de 2-3 jours à 1-2 semaines.

Stade II (otite moyenne purulente). À ce stade, la perforation du tympan se produit et la sortie du pus commence, la saillie du tympan diminue. La douleur s'atténue progressivement, mais peut reprendre avec une sortie retardée du pus.

Le stade III est caractérisé par une atténuation du processus inflammatoire, une réduction et un arrêt de la suppuration. La principale plainte à ce stade est une diminution de l'audience.

L'inflammation des membranes muqueuses de la cavité du tambour et du tube auditif entraîne leur œdème. La membrane muqueuse de ces départements est plutôt mince et sa couche inférieure remplit la fonction du périoste. Au fur et à mesure que le processus pathologique se développe, la membrane muqueuse s'épaissit sensiblement et une érosion apparaît à sa surface. L'oreille moyenne est remplie d'exsudat, qui a initialement un caractère séreux, puis devient purulent. Au sommet du processus, la cavité tympanique est remplie de liquide purulent et d’une membrane muqueuse élargie, ce qui entraîne son gonflement. Le tympan peut être recouvert d'une fleur blanchâtre. La douleur est provoquée par une irritation des récepteurs des nerfs pharyngien et trijumeau, du bruit et de la congestion de l’oreille en raison de la faible labilité du tympan et des osselets auditifs. Sous la pression de l'exsudat, le tympan éclate et l'écoulement du pus commence à l'extérieur, ce qui dure environ 6-7 jours.

Au fil du temps, la quantité de décharge diminue, leur consistance devient plus épaisse. La perforation qui en résulte a généralement une petite taille, une forme ronde et est accompagnée de défauts des tissus. Les perforations sous forme de fissures sans défauts dans la membrane sont moins courantes. Si la cause première de la maladie est la rougeole, la scarlatine, la tuberculose, les perforations sont plus importantes.

En parallèle avec l'achèvement de la suppuration passe l'hyperhémie du tympan. Au fur et à mesure de la cicatrisation, la perforation est progressivement restaurée. Les petites perforations, jusqu'à 1 mm de taille, envahissent rapidement et complètement. Aux grosses perforations, la couche fibreuse n'est généralement pas restaurée et le trou dans la membrane est fermé par la couche muqueuse de l'intérieur et de l'extérieur de l'épiderme. Cette zone de la membrane a l'air atrophique, il y a des dépôts de sels de chaux sous forme de taches blanches. Pour les défauts tissulaires prononcés, la perforation ne se multiplie souvent pas. Dans ce cas, le long d’une ouverture circulaire de la membrane, sa membrane muqueuse se développe avec l’épiderme. Des adhérences restent souvent dans la cavité tympanique, ce qui limite la mobilité des osselets auditifs.

Otite suppurative chronique

L'otite moyenne chronique est une inflammation de l'oreille moyenne caractérisée par un pus récurrent de l'oreille, une perforation persistante du tympan et une perte auditive progressive (la perte auditive peut atteindre 10 à 50%).

L'otite moyenne chronique se développe avec un traitement inopiné ou inadéquat de l'otite moyenne aiguë. Il peut s'agir d'une complication de rhinite chronique, d'une sinusite, etc., ou d'une conséquence d'une rupture traumatique du tympan. L'otite chronique touche 0,8 à 1% de la population. Dans plus de 50% des cas, la maladie commence à se développer pendant l'enfance. Les complications intracrâniennes de l'otite représentent un grave danger pour la santé et même la vie.

À la suite d'un ensemencement bactériologique dans une otite chronique purulente, des microorganismes aérobies tels que des pseudomonas, des staphylocoques et des pneumocoques sont détectés. Les bactéries anaérobies, détectées chez 70 à 90% des patients, sont les fusobactéries, les peptocoques et les lactobacilles. Avec l'utilisation à long terme d'antibiotiques et de préparations hormonales, on trouve des microorganismes fongiques: Candida, Aspergillus, moisissures.

La transition d’otite aiguë à chronique est généralement causée par les facteurs indésirables suivants:

Faible résistance du corps aux infections et affaiblissement du système immunitaire;

Mauvais choix de médicaments antibactériens, aux effets desquels les associations d'agents pathogènes sont résistantes;

Pathologies des voies respiratoires supérieures (courbure du septum nasal, végétations adénoïdes, rhinite chronique et sinusite);

La présence de maladies concomitantes, notamment les maladies du sang, le diabète.

Les maladies ORL concomitantes contribuent à la violation de la fonction de drainage du tube auditif, ce qui complique la sortie du pus de la cavité tympanique, ce qui empêche la guérison rapide de la perforation apparue dans le tympan. Dans certains cas, le processus inflammatoire au début de l'oreille moyenne devient chronique. Ceci est le plus souvent observé avec des perforations formées sur la partie lâche du tympan, ainsi que chez les personnes atteintes de tuberculose, de diabète et les personnes âgées.

L'otite moyenne chronique se divise en deux formes, en fonction de la gravité de la maladie et de la localisation de l'ouverture perforée du tympan:

Mésotympanique. Il s'agit d'une forme bénigne de la maladie, dans laquelle la membrane muqueuse du tube auditif et de la cavité tympanique est principalement atteinte. La perforation est située dans la partie centrale et tendue du tympan. Les complications dans ce cas sont beaucoup moins fréquentes.

Epitimpanit. Dans cette forme de la maladie, outre les membranes muqueuses, le tissu osseux du processus attique-antral et mastoïdien est impliqué dans le processus inflammatoire, qui peut être accompagné de sa nécrose. La perforation est située dans la partie supérieure non étendue du tympan, ou couvre les deux sections. Avec l'épitimpaneté, des complications aussi graves que la septicémie, la méningite, l'ostéite et les abcès cérébraux sont possibles si un exsudat purulent pénètre dans la membrane sanguine ou cérébrale.

Complications et effets de l'otite purulente

L'absence de traitement pour les otites purulentes a des conséquences irréparables lorsque le processus inflammatoire purulent commence à se propager au tissu osseux.

Dans ce cas, les complications suivantes peuvent survenir:

Violation de l'intégrité du tympan, entraînant une perte auditive progressive, pouvant aller jusqu'à une perte totale de l'audition;

La mastoïdite est une inflammation du processus mastoïdien de l'os temporal, accompagnée de l'accumulation de pus dans ses cellules et de la destruction subséquente de l'os lui-même.

Ostéite (carie osseuse), avec formation de granulations ou cholestéatome, qui se développe en tant que tumeur et conduit à la destruction des os.

L'inflammation chronique de l'oreille moyenne peut entraîner une labyrinthite - une inflammation de l'oreille interne et, en outre, des complications intracrâniennes, notamment:

Méningite - inflammation de la muqueuse du cerveau;

Hydrocéphalie - accumulation excessive de liquide céphalo-rachidien dans le cerveau.

Les complications labyrinthiques et intracrâniennes sont assez rares, mais vous devez savoir qu’un tel risque existe. Par conséquent, lorsque les symptômes de l'otite apparaissent, l'oto-rhino-laryngologiste doit être dirigé vers l'établissement médical aux fins d'un traitement approprié. Le traitement de l'otite dure en moyenne deux semaines et, afin d'éviter la survenue de complications, il est impossible d'arrêter le processus de traitement sans autorisation, même avec des améliorations significatives.

Traitement de l'otite purulente

Le diagnostic de l'otite moyenne n'est généralement pas difficile. Le diagnostic est établi sur la base des plaintes et des résultats de l'otoscopie (inspection visuelle de l'oreille avec un outil spécial). Si un processus destructif est suspecté, une radiographie de l'os temporal est réalisée dans le tissu osseux.

L'otite moyenne suppurée est traitée en ambulatoire, à des températures élevées, en association avec de la fièvre, un repos au lit est recommandé. Hospitalisation nécessaire si la mastoïde est suspectée.

Le traitement de l'otite moyenne comprend:

Gouttes vasoconstricteurs ou astringentes;

La tactique du traitement est déterminée en fonction du stade de la maladie et de la gravité des symptômes:

La phase préperforée se caractérise par un syndrome douloureux intense, pour lequel des préparations osmotiques sont utilisées: solution d’alcool à 3% d’acide borique ou de chloramphénicol dans un rapport 1: 1 avec le glycérol. Les gouttes auriculaires d'Otipaks (avec phénazone et lidocaïne) et d'Anauran (avec lidocaïne, polymyxine et néomycine) ont un effet anesthésique. En raison de la présence d'antibiotiques à Anauran, il est interdit de l'utiliser au stade perforatif. Ces gouttes sont enfouies dans l'oreille douloureuse chauffée à une température de 38 à 40 ° C deux à trois fois par jour et, après l'instillation, le canal de l'oreille est fermé par un coton-tige contenant de la vaseline.

Pour stimuler la fonction de drainage, des gouttes vasoconstrictives (Otrivin, Sanorin, Naphthyzin, Galazolin, etc.) sont enfouies trois fois par jour dans le nez alors qu’elles sont couchées sur le dos. La tête doit être inclinée dans la direction de l’oreille du patient. Vous ne pouvez pas vous moucher intensément et tirer le contenu du nez dans le nasopharynx, car cela entraîne une infection supplémentaire du tube auditif.

Le paracétamol ou le diclofénac peuvent être pris par voie orale comme antidouleur.

Application locale possible d’une compresse d’alcool réchauffante afin d’accélérer la résolution du processus inflammatoire. Mais si la douleur dans l'oreille augmente, la compresse doit être immédiatement retirée.

Si nécessaire, une paracentèse est réalisée (ponction artificielle du tympan pour permettre la sortie du pus).

Au stade de la perforation, l’utilisation de gouttes nasales, de préparations antibactériennes et antihistaminiques vasoconstricteurs se poursuit. En cas de décharge abondante de pus, des mucolytiques sont prescrits (ACC, Fluimucil), ainsi que de l'Erespal, qui réduit le gonflement des muqueuses et réduit la sécrétion de sécrétions.

La thérapie physique (OVNI, UHF, UHF) ou des compresses chaudes sur l'oreille à la maison ont un effet positif. Le patient doit extraire indépendamment au moins deux fois par jour l'écoulement de pus du conduit auditif. Cela peut être fait avec un coton-tige. La procédure doit être effectuée jusqu'à ce que la toison soit sèche. Si la décharge est trop épaisse et volatile, vous pouvez pré-égoutter une solution tiède de peroxyde d'hydrogène à 3% dans votre oreille, puis assécher le conduit auditif.

Après le nettoyage des oreilles, les gouttes, prescrites par un médecin, sont instillées sous forme chauffée (jusqu'à 37 ° C): Otof, solution à 0,5-1% de dioxidine, solution à 20% de sulfacyle de sodium, etc. Gouttes avec une teneur en alcool en phase de perforation Ne pas appliquer, car cela provoque une douleur intense.

Au stade de la réparation, l'utilisation des antibiotiques, la kinésithérapie, le nettoyage mécanique du conduit auditif sont arrêtés. Au lieu de perforation, dans la plupart des cas, une petite cicatrice se forme. Si des adhérences fibreuses se forment dans la cavité tympanique, elles ne limitent généralement pas la labilité du tympan et des osselets auditifs. Toutefois, pour prévenir les adhérences, des préparations enzymatiques, un pneumomassage du tympan et une ionophorèse endaurale avec lidaza peuvent être prescrits.

L'objectif principal à ce stade est de restaurer l'audition, de renforcer le système immunitaire et d'augmenter la résistance corporelle.

Antibiotiques pour l'otite purulente

Amoxicilline. Cet antibiotique est le principal dans le traitement de l'otite moyenne purulente, car il est actif contre un large éventail d'agents pathogènes infectieux (staphylocoques, Escherichia coli, etc.), a une action antiseptique et anti-mycotique. Vous pouvez l'utiliser à n'importe quel stade de la maladie. L'amoxicilline se prend par voie orale à raison de 0,5 g 3 fois par jour pendant 8 à 10 jours. Contre-indications à la prise d'amoxicilline: dysfonctionnement hépatique, grossesse, allaitement, mononucléose. Effets secondaires: réactions allergiques, dyspepsie. S'il est impossible d'utiliser l'amoxicilline ou en l'absence d'effet, dans les trois jours suivant son administration, l'un des médicaments suivants est prescrit.

Augmentin. Ce médicament est une combinaison d'amoxicilline et d'acide clavulanique. Habituellement utilisé pour les symptômes graves de la maladie. La posologie est déterminée par le médecin traitant. Contre-indications: violation des fonctions du foie et des reins, phénylcétonurie, grossesse. Effets secondaires: candidose cutanée, urticaire, démangeaisons; leucopénie et thrombocytopénie temporaires; maux de tête, vertiges.

Céfuroxime. Il est utilisé par voie intramusculaire sous forme d’injections (sel de céfuroxime sodique), si l’amoxicilline et Augmentin étaient inefficaces. Cefuroximaxaxil est prescrit pour administration orale à raison de 0,25 à 0,5 g deux fois par jour. Contre-indications: sensibilité élevée aux céphalosporines, début de grossesse, allaitement. Effets secondaires: somnolence, maux de tête, perte auditive; éosinophilie, neutropénie; nausée, constipation; dysfonctionnement rénal.

Ampicilline Il est utilisé sous la forme d'injections intramusculaires. Contre-indications: hypersensibilité au médicament, dysfonctionnement hépatique, grossesse. Effets secondaires: dysbactériose, candidose, phénomènes dyspeptiques, réactions allergiques, troubles du système nerveux central.

Phénoxyméthylpénicilline. Accepté 3 fois par jour, 250 mg. Contre-indications: sensibilité élevée à la pénicilline. Effets secondaires: réactions dyspeptiques et allergiques; réaction d'hypersensibilité aiguë sévère, qui se développe entre 1 et 30 minutes après la prise du médicament.

Spiramycine. Les macrolides sont prescrits pour les réactions allergiques aux antibiotiques lactames. La spiramycine est prise à raison de 1,5 million de ME par voie orale deux fois par jour. Contre-indications: hypersensibilité, lactation, obstruction des voies biliaires. Effets secondaires: nausée, diarrhée, œsophagite, colite, éruption cutanée.

Azithromycine. Accepté une fois par jour, 250 mg. Contre-indications de l’azithromycine: hypersensibilité aux macrolides, troubles fonctionnels graves du foie et des reins, arythmie. Effets secondaires: maux de tête, vertiges, nausées, fatigue et nervosité, acouphènes, conjonctivite.

Cefazolin. Antibiotique semi-synthétique appartenant au groupe des céphalosporines de première génération. Il est utilisé sous la forme d'injections intramusculaires. Contre-indications: hypersensibilité aux céphalosporines, maladies intestinales, insuffisance rénale, grossesse, allaitement. Effets secondaires: symptômes dyspeptiques, réactions allergiques; des convulsions; dysbactériose, stomatite (avec utilisation à long terme).

Ciprofloxacine. Accepté 2 fois par jour, 250 mg. Contre-indications de la ciprofloxacine: grossesse, allaitement, épilepsie. Effets secondaires: allergies cutanées légères, nausées, troubles du sommeil.

Ceftriaxone. C'est un médicament pour administration intramusculaire, antibiotique de dernier recours en raison du grand nombre d'effets secondaires. Les injections de ceftriaxone sont administrées 1 fois par jour. Contre-indications pour l'utilisation du médicament: hypersensibilité aux céphalosporines, maladies gastro-intestinales graves. Effets secondaires: maux de tête, vertiges, convulsions; thrombocytose, saignements nasaux; jaunisse, colite, flatulence, douleur épigastrique; démangeaisons cutanées, fièvre, candidose, transpiration accrue.

De plus, en cas d'otite purulente, les antibiotiques sont utilisés sous forme de gouttes auriculaires:

Les gouttes auriculaires Norfloxacin Normaks ont un large effet antibactérien. Effets secondaires: une petite éruption cutanée, des brûlures et des démangeaisons sur le site d'application. Utilisez comme indiqué.

Candiotics. La composition de ces gouttes est composée de plusieurs antibiotiques: le béclométhasone-adipropionate, le chloramphénicol, ainsi que de l'antifongique, le clotrimazole et le chlorhydrate de lidocaïne. Contre-indications: grossesse, allaitement. Les effets secondaires incluent des réactions allergiques.

Netilmicin. C'est un antibiotique semi-synthétique de la génération d'aminoglycoside III. Les gouttes auriculaires de Netilmicin sont plus souvent prescrites pour l'otite moyenne chronique.

Levomitsetin. Ces gouttes sont principalement utilisées en ophtalmologie, mais peuvent également être prescrites pour les otites moyennes bénignes, car elles ne pénètrent pas profondément dans le conduit auditif.

Même avec une amélioration significative du processus de traitement et l’affaiblissement ou la disparition des symptômes locaux, il est impossible d’arrêter le traitement par des médicaments antibactériens. La durée du cours doit être d'au moins 7-10 jours. L'annulation prématurée des antibiotiques peut provoquer une rechute, le passage de la maladie à une forme chronique, la formation de formations adhésives dans la cavité tympanique et le développement de complications.

Éducation: En 2009, a reçu un diplôme en «médecine» de l'Université d'État de Petrozavodsk. Après avoir terminé son stage à l'hôpital clinique régional de Mourmansk, un diplôme en oto-rhino-laryngologie (2010) a été obtenu.