Principal
Bronchite

Traitement contre le staphylocoque

Staphylococcus compte 27 espèces. Quatorze d'entre elles sont capables de vivre sur les muqueuses et la peau humaine, mais seulement 3 types sont responsables de maladies graves. Les bactéries restantes sont inoffensives pour le corps.

Il existe de nombreuses variétés de staphylocoques.

Qu'est-ce que le staphylocoque?

En 1881, le scientifique français Louis Pasternak a inventé le terme Staphylococcus en médecine. La bactérie a reçu ce nom en raison de sa forme ovale et de sa capacité à se regrouper en grappes (du coccus grec - un noyau et du staphylos - un cluster).

D'autres représentants de Staphylococcus meurent à 80 ° C pendant 20 minutes.

Les bactéries peuvent survivre dans un environnement sans oxygène et s'adapter aux antibiotiques. Ils s'adaptent rapidement aux médicaments antimicrobiens, il est donc difficile de lutter contre le staphylocoque.

Pour éliminer les parasites, il vous suffit de boire à jeun.

Staphylocoque - bactérie très tenace

La bactérie elle-même n'est pas dangereuse pour l'homme, les substances qu'elle sécrète au cours de l'activité de la vie sont nocives. Ils sont appelés facteurs de pathogénicité.

Ceux-ci incluent:

  1. Toxines. Des substances toxiques qui empoisonnent les gens.
  2. Capsule Protège les bactéries des phagocytes - cellules qui détruisent les microorganismes nuisibles.
  3. Composants de la paroi cellulaire. Causer une inflammation dans le corps, réduire les fonctions de protection du système immunitaire.
  4. Hémolysine. Endommager les cellules immunitaires.
  5. Les enzymes Immobiliser divers antibiotiques.

Causes d'infection par le staphylocoque

IMPORTANT À SAVOIR! Moyens pour se débarrasser des parasites, ce qui agit immédiatement. En savoir plus >>>

Le staphylocoque est une bactérie conditionnellement pathogène. Il vit dans n'importe quel corps humain, mais une diminution des propriétés protectrices du système immunitaire peut provoquer des maladies et des ulcères dangereux sur la peau.

La bactérie apparaît même chez le nouveau-né, mais en général l’immunité du bébé s’adapte rapidement à l’action du staphylocoque.

Les principales causes d'infection chez les adultes et les enfants sont les suivantes:

  1. Utiliser les effets personnels d'autres personnes - serviettes, brosses à cheveux, vêtements.
  2. Contact étroit avec une personne infectée.
  3. Non-respect des règles d'hygiène.
  4. Manipulation insuffisante des outils.
  5. Intervention chirurgicale.

Les infections à staphylocoques peuvent être dues au non respect des règles d'hygiène

Symptômes et signes

Les symptômes du staphylocoque dépendent du lieu de sa localisation.

La bactérie se propage dans tout le corps et, en plus d'augmenter la température corporelle, peut provoquer les maladies suivantes:

  1. Intoxication alimentaire. Causer des toxines de Staphylococcus aureus. Manifesté par des vomissements sévères, des douleurs intestinales, de la diarrhée, une faiblesse, des nausées. Les sources d'infection sont les personnes atteintes d'une forme chronique de la maladie et les vaches présentant une inflammation du pis.
  2. Ostéomyélite. Inflammation du tissu osseux. Le plus souvent trouvé chez un enfant jusqu'à un an. Se manifeste par de la fièvre, des vomissements, des maux de tête, des troubles du système nerveux. Il existe 3 formes: locale, toxique et septicopiémique.
  3. Bronchite L'infection se joint quand il y a déjà une maladie virale. Manifesté par une forte fièvre. Une hémoptysie survient dans les cas graves.
  4. Laryngite. Provoque des maux de gorge, une toux sévère, un changement de voix.
  5. Pharyngite Les symptômes des lésions à staphylocoques sont les suivants: chatouillement, accumulation de mucus près de la paroi arrière, température.
  6. Sinusite Staphylococcus aureus se multiplie dans le nez et conduit à la forme chronique de la maladie.
  7. Rhinite Le staphylocoque provoque souvent un écoulement nasal dû à une hypothermie.
  8. Pyoderma. Lésion purulente sur la peau. Pratiquement tout bouton sur le corps est un signe de staphylocoque.
  9. Syndrome des bébés échaudés. Cela ne peut se produire que chez les nourrissons. Provoque des cloques comme des brûlures.

Étant donné que la bactérie se manifeste par de nombreuses maladies, sans tests spéciaux, le médecin ne sera pas en mesure de diagnostiquer une infection à staphylocoques.

Un signe de staphylocoque peut être l'apparition d'éruptions cutanées purulentes sur le corps.

Types de staphylocoques

Les types de staphylocoques suivants peuvent provoquer diverses maladies chez les hommes, les femmes et les enfants:

  1. Saprophyte (Staphylococcus saprophyticus). Survient le plus souvent chez les femmes. Vit sur les muqueuses des organes génitaux. Capable de provoquer une inflammation de la vessie et des reins.
  2. Épidermique (Staphylococcus epidermidis). Il vit sur toutes les parties du derme et des muqueuses. Il se manifeste par une diminution de l'immunité. Pénètre dans le corps en endommageant la peau. Provoque une inflammation de la muqueuse interne du cœur et une intoxication par le sang.
  3. Hémolétique (Staphylococcus haemolyticus). Il s'installe dans les voies respiratoires supérieures, provoquant un mal de gorge ou une amygdalite.
  4. Golden (Staphylococcus aureus). Bactérie pathogène pouvant pénétrer dans n'importe quel organe. Provoque des processus purulents. La photo ressemble à des boules d'or.

Staphylococcus aureus - le type de bactérie le plus dangereux

Degrés

En médecine, l’infection par le staphylocoque est conditionnellement divisée en 4 degrés:

  1. Premier degré L'infection est faible et en présence d'une forte immunité, aucun traitement médical n'est nécessaire.
  2. Deuxième degré Des antibiotiques sont prescrits si d'autres bactéries sont présentes dans le corps du patient, en plus du staphylocoque.
  3. Troisième degré Le patient se plaint de malaise et de douleur. Un médecin peut vous prescrire des antibiotiques si les bactéries non toxines sont à l'origine d'une mauvaise santé.
  4. Quatrième degré Le patient a de la fièvre, des frissons, des nausées, des douleurs dans le corps. Le corps n'est pas capable de faire face à l'infection seul. Dans ce cas, une hospitalisation peut être nécessaire.

Tous les parasites peuvent être expulsés à la maison. N'oubliez pas de boire une fois par jour.

La division conditionnelle par degré aide le médecin à déterminer comment identifier la localisation du staphylocoque et comment la traiter.

La température, les nausées et les douleurs à la tête sont caractéristiques du staphylocoque de grade 4

Méthodes de diagnostic

Le matériel d'analyse est pris en fonction de l'état du patient et de ses plaintes.

Ceux-ci peuvent être:

L'urine peut être utilisée pour détecter une infection.

La staphylocoque est diagnostiquée à l'aide des méthodes suivantes:

  1. Microscopique. La coloration de Gram est effectuée. Les bactéries Staphylococcus donnent une couleur bleue.
  2. Culturel. Vous permet de déterminer quels types de bactéries sont: pathogènes, pathogènes de façon conditionnelle ou saprophytes.
  3. Antibiogramme. Déterminer la sensibilité du staphylocoque à divers antibiotiques.

Si le médecin traitant prescrit un écouvillon dans la cavité buccale, le patient ne doit pas manger, boire, se brosser les dents et se rincer la bouche avant de passer le test. Quelques jours avant la procédure, il est interdit d'utiliser des sprays antibactériens et des solutions de rinçage. Frottis pris dans la matinée.

Normalement, les staphylocoques pathogènes ne devraient pas l'être. En outre, le médecin peut vous prescrire un test sanguin général et biochimique.

Traitement contre le staphylocoque

Après avoir identifié une infection à staphylocoques, on demandera au médecin comment traiter la maladie. Habituellement, le médecin prescrit des antibiotiques. L'automédication n'est pas recommandée, car seul un spécialiste sera en mesure de déterminer quel médicament détruira la bactérie pour le moment.

Antibiotiques

Le patient peut prescrire les médicaments suivants:

  1. Oxacilline. Vendu sous forme de comprimés et de solution injectable. Tue les cellules staphylocoques, les empêchant de se diviser. Prix ​​- à partir de 3 p. par flacon de 500 mg.
  2. Supirotsin. Pommade antibactérienne, qui est utilisé pour traiter la dermatite à staphylocoques. Prix ​​- à partir de 515 p.
  3. Amoxicilline. Supprime la reproduction staphylococcique. Vendu sous forme de comprimés, gélules et suspensions. Prix ​​- à partir de 105 p.
  4. Cloxacilin. Bloque la membrane des bactéries. Assignez les enfants à partir de deux ans. Prix ​​- à partir de 110 p.
  5. Cefalotin. Détruit les membranes des bactéries et empêche sa division normale. Non applicable chez les patients présentant une insuffisance rénale ou hépatique. Prix ​​- à partir de 800 p.

L'oxacilline est un antibiotique puissant

Recettes folkloriques

Dans les personnes pour le traitement en utilisant les méthodes suivantes:

  1. Les plaies purulentes et les lésions cutanées sont traitées au sulfate de cuivre, qui détruit le staphylocoque.
  2. De l'eau tiède est aspirée dans le bain et 500 ml de vinaigre de cidre y sont ajoutés. Une procédure à l'eau est effectuée chaque jour pendant 10 à 25 minutes.
  3. Prendre 2 c. camomille, sol, cônes de houblon, menthe poivrée, racine de calamus; 1 c. À thé graines d'aneth et cyanose; 3 c. reniflard La guérison des herbes moudre. 2 cuillères à soupe l La collection résultante est versée dans un litre d’eau bouillante et maintenue dans un thermos pendant 12 heures, pendant laquelle elle boit 100 g trois fois par jour pendant 4 mois. Ensuite, ils font une pause de deux semaines et répètent le cours.
  4. Pour le traitement des lésions purulentes sur la peau, faites un bain avec une ficelle. Pour ce faire, prenez 500 g d'herbe et 2 litres d'eau tiède. Le bouillon est bouilli pendant 20 minutes, puis insistez 30 minutes. Prendre un bain tous les jours.
  5. Pour soigner l'acné du visage, fabriquez des lotions avec du vinaigre de cidre.
Pour augmenter l'immunité, le médecin peut recommander de manger du cassis, un antibiotique naturel.

Pour se débarrasser de l'acné, vous pouvez utiliser une lotion au vinaigre de cidre

Complications possibles

Une infection à staphylocoques peut entraîner les complications suivantes:

  1. Pneumonie. Il se produit en raison d'une immunité affaiblie dans le contexte de la grippe ou des ARVI. Cela affecte les alvéoles. Peut causer des dommages purulents aux poumons. Manifesté par une toux, un essoufflement, un teint bleuâtre, une mauvaise santé.
  2. Endocardite. Il affecte les ventricules mitraux ou aortiques. La mortalité par cette maladie est de 50%. Lorsque les patients atteints d'endocardite se plaignent de fatigue, de forte diminution de poids, de douleurs aux articulations, de transpiration, d'augmentation de la fréquence cardiaque.
  3. La méningite Inflammation des méninges. Le plus souvent, les enfants en souffrent jusqu'à un an. Les symptômes incluent des convulsions, de la fièvre, des nausées, des vomissements et des tremblements.
  4. Sepsis Infection sanguine Accompagné de fièvre, maux de tête, délire, vomissements, éruption pustuleuse, perte de conscience, nausée, transpiration sévère. Chez les nouveau-nés et les prématurés, la sepsie disparaît souvent à une température normale.
  5. Syndrome de choc toxique. Peut se développer avec une intervention chirurgicale au nez ou après l'accouchement. Les symptômes incluent une forte fièvre, des nausées, une perte de conscience, une augmentation du nombre de battements de coeur à 140 par minute. La maladie ne se prête pratiquement pas à un traitement médical.

Si vous ne traitez pas le staphylocoque, une éruption cutanée purulente peut apparaître

Prévention

Une forte immunité aide à lutter contre l'infection. Par conséquent, vous devez renforcer votre corps: tempérer, surveiller votre alimentation, faire de l'exercice, vous reposer et dormir au moins 8 heures par jour.

De plus, la prophylaxie suivante doit être effectuée:

  • se laver les mains après avoir utilisé les toilettes, la rue et avant de manger;
  • faire régulièrement le nettoyage humide dans l'appartement;
  • ne mangez pas de nourriture gâtée;
  • ne pas entrer en contact étroit avec des personnes malades;
  • traiter les blessures fraîches avec un antiseptique;
  • N'assistez pas aux salons de bronzage, aux coiffeurs, aux salons de beauté et aux salons de tatouage, où les maîtres ne suivent pas les outils.

Beaucoup sont intéressés par l'apparition de la maladie. Il semble souvent que cela ne vienne de rien. En fait, les formes opportunistes de staphylocoques peuvent vivre sur une personne de façon permanente. Les bactéries pathogènes pénètrent dans le corps en raison du non-respect des normes d'hygiène et du contact avec des personnes infectieuses.

Causes, symptômes, étendue et traitement du staphylocoque. Comment est-il transmis?

Qu'est-ce que le staphylocoque?

Le staphylocoque est une bactérie à la forme sphérique régulière appartenant au groupe des cocci fixés à Gram positif. Pour une personne, le staphylocoque fait parfois partie de la microflore opportuniste, c’est-à-dire qu’il vit toujours sur le corps. Mais il y a aussi un staphylocoque pathogène, qui, une fois à l'intérieur du corps, causera certainement la maladie. En outre, l'agent pathogène est largement répandu dans la nature.

En présence de certaines conditions favorables, la bactérie peut présenter une activité pathologique et provoquer un processus inflammatoire de tout organe ou groupe d’organes. Cela peut être la peau, les tissus nerveux, le cerveau, le cœur, le système digestif, etc.

Staphylococcus contient un grand nombre de souches (27), les plus courantes et les plus pathogènes étant les staphylocoques dorés, épidermiques, saprophytes et hémolytiques. Chacun d'entre eux a un degré différent d'agressivité et d'activité pathogénétique.

Le danger de ces micro-organismes est qu'ils produisent des toxines et des enzymes qui sont pathogènes pour les cellules et perturbent leurs moyens de subsistance. Les bactéries ont un effet destructeur sur le tissu conjonctif, la peau et les tissus sous-cutanés. Ils provoquent un certain nombre de maladies dangereuses, notamment la septicémie, le choc toxique, des troubles du système nerveux central, la pneumonie, des lésions cutanées purulentes et une intoxication générale du corps. Souvent, les complications des maladies inflammatoires et des chirurgies sont associées à une infection à staphylocoques.

Les staphylocoques sont résistants à l'environnement et ont une résistance assez élevée à l'action des antibiotiques.

Types de staphylocoques

Il existe trois types de staphylocoques, les plus courants et les plus nocifs pour le corps humain:

Les staphylocoques saprophytes touchent le plus souvent les femmes, provoquant des maladies inflammatoires de la vessie (cystite) et des reins. Les bactéries staphylococciques saprophytes sont localisées dans les couches de la peau des organes génitaux et de la membrane muqueuse de l'urètre. De toutes les espèces de staphylocoques, c'est celui qui cause le moins de dégâts;

Le staphylocoque épidermique peut habiter toutes les muqueuses et toute partie de la peau humaine. Avec une immunité normale, le corps réagit à cette bactérie et ne cause aucune maladie. Toutefois, si le staphylocoque épidermique pénètre dans le sang humain chez une personne dont le système immunitaire est affaibli (après une intervention chirurgicale), une inflammation de l'endocarde (la paroi interne du cœur) peut se développer à la suite d'un empoisonnement par le sang.

Staphylococcus aureus est l'espèce la plus commune et la plus dangereuse. Les infections sont également sensibles aux adultes et aux enfants, aux hommes et aux femmes. La bactérie peut toucher tous les organes et provoquer des maladies inflammatoires dont le nombre dépasse une centaine. C'est un microorganisme extrêmement résistant et tenace pouvant résister à des températures très élevées, à l'exposition directe au soleil, à l'alcool éthylique à 100%, au peroxyde d'hydrogène et à de nombreux antibiotiques. Staphylococcus aureus devient la cause de lésions cutanées purulentes (chiriy, furoncles, orge, etc.). Il provoque également un grand nombre d'infections systémiques et courantes dangereuses: sepsis staphylococcique, pneumonie, choc toxique, formation d'ulcères au niveau du cerveau, du cœur, du foie et des reins, ostéomyélite, intoxication alimentaire, etc.

Symptômes du staphylocoque

Les symptômes staphylococciques dépendent de l’organe ou du système affecté. La gravité des manifestations est influencée par l'agression d'un micro-organisme et l'état d'immunité d'une personne en particulier.

Les maladies les plus courantes causées par le staphylocoque sont les suivantes:

Pyoderma. L'introduction de bactéries sous la peau entraîne un processus inflammatoire purulent. Cela peut affecter les glandes sébacées et sudoripares, ainsi que les follicules pileux. Parmi les manifestations les plus fréquentes de pyodermite, on peut citer la folliculite (inflammation de la partie supérieure du follicule pileux), l’hydradénite (lorsque l’infection est localisée dans les glandes sudoripares), le charnon (lorsque la peau est enflammée, le tissu sous-cutané et un groupe de follicules pileux), le furoncle (follicule pileux, la glande sébacée, et la fumée). tissu autour). Partout où se situe le processus inflammatoire, il s'accompagne toujours de l'apparition de masses purulentes, d'un gonflement, d'une hyperhémie des tissus environnants et de sensations douloureuses d'intensité variable. Dans certains cas, il y a une augmentation de la température, des vomissements et des nausées peuvent être observés (plus souvent avec des anthrax et une hydradénite);

Rhinite En provoquant un processus inflammatoire dans la muqueuse nasale, la bactérie provoque une sécrétion abondante de mucus, ce qui rend la respiration nasale difficile. C'est ici que se forme le plus souvent le type de bactérie le plus dangereux, Staphylococcus aureus. Dans ce cas, une personne peut être à la fois transporteur permanent et temporaire. Le plus souvent, le patient se plaint des symptômes suivants: difficultés respiratoires, altération de l'odorat, augmentation de la sécrétion de sécrétions muqueuses, modification de la voix, respiration par la bouche. Au début du mucus un peu, mais au fur et à mesure que la maladie progresse, le volume des écoulements nasaux augmente et ils deviennent purulents;

Sinusite Caractérisé par une inflammation localisée dans les sinus paranasaux. Plus souvent que d'autres, les régions maxillaires et frontales sont atteintes, ce qui entraîne l'apparition de maladies telles que la sinusite ou la sinusite frontale. La maladie est très fréquente dans la pratique de l'oto-rhino-laryngologie. La sinusite représente jusqu'à 10% de toutes les maladies des voies respiratoires supérieures chez l'adulte. Les patients présentent les symptômes suivants: impossibilité de respirer par le nez, rhinophonie (nasale), nez qui coule avec écoulement jaune-vert, faiblesse générale, troubles du sommeil, manque d'appétit, fièvre (parfois trop élevée), douleur localisée dans la région des sinus enflammés. Si l'infection est aiguë, le thermomètre indique les chiffres jusqu'à 39 degrés. S'il passe au stade chronique, il ne doit pas dépasser 37,5 degrés.

Pharyngite Caractérisé par un processus inflammatoire, localisé dans la membrane muqueuse tapissant le pharynx. Souvent, l'infection capture les tissus adjacents des amygdales. Dans ce cas, la maladie s'appelle une amygdalopharyngite. Les patients présentent les symptômes suivants: rougeur de la paroi postérieure du pharynx, apparition de mucus visqueux sur celle-ci, sensation de fourmillements dans la gorge, toux sèche, enrouement, sensation douloureuse de déglutition. Tous ces signes sont observés dans le contexte de faiblesse générale, de température corporelle élevée et d’appétit diminué. Selon les statistiques, les pharyngites causées par des staphylocoques ne sont diagnostiquées chez l'adulte que dans 5% des cas;

Laryngite. Accompagné de la présence d'un processus inflammatoire dans la membrane muqueuse du larynx. Souvent, la trachée est infectée, on parle alors de "laryngotrachéite". Une caractéristique distincte de l’infection par le staphylocoque est la présence d’un écoulement purulent. En outre, le patient se plaint de douleurs dans le larynx, de sécheresse et de douleurs, de changements dans le ton de la voix, jusqu’à sa perte. En outre, la température corporelle est basse et ne dépasse généralement pas 37 degrés.

Bronchite La maladie est caractérisée par une inflammation des bronches. Le plus souvent, commence avec le développement du processus pathologique dans les voies respiratoires supérieures avec une transition progressive vers le larynx, la trachée et les bronches. Le patient souffre de toux, qui peut être à la fois sèche et humide avec un écoulement de crachats. Avec la défaite des bronches, les expectorations séparées seront à contenu purulent. En outre, il y a une augmentation de la température corporelle pouvant aller jusqu'à 39 degrés, un essoufflement et une douleur à la poitrine;

Pneumonie. Avec la défaite de l'infection staphylococcique du tissu pulmonaire, la maladie a un cours grave. Les statistiques indiquent qu'une personne peut recevoir ce type de pneumonie en dehors de l'hôpital dans seulement 1% des cas, mais à l'intérieur de l'hôpital, le staphylocoque affecte les poumons beaucoup plus souvent, en moyenne dans 15% des cas. Parmi les symptômes complexes, il y a des augmentations répétées régulières de la température corporelle. C'est-à-dire qu'il monte et descend périodiquement, ce qui se manifeste sous forme de frissons. Le patient souffre d'essoufflement grave, de faiblesse musculaire, de douleurs lors de la toux et même de respiration. Le site de localisation des sensations douloureuses est le thorax, elles sont associées à une distension pleurale. Le flegme n'est pas simplement une membrane muqueuse, mais avec des impuretés purulentes. Le teint devient bleuâtre, ce qui est une conséquence de la privation d'oxygène. Souvent, c'est la pneumonie à staphylocoques qui entraîne l'apparition d'abcès et d'empyème pulmonaire. La complication la plus terrible est la septicémie;

Ostéomyélite. Manifesté dans les lésions purulentes-nécrotiques du tissu osseux et de la moelle osseuse, ainsi que des articulations des tissus mous environnants. À l'âge adulte, la colonne vertébrale s'enflamme le plus souvent et la voie d'infection est hématogène, c'est-à-dire que la bactérie atteint sa destination le long du flux sanguin. Dans ce cas, les symptômes ne sont pas trop prononcés. En règle générale, la température ne dépasse pas les marques sous-fébriles, tandis que la personne ressent une douleur au site d'inflammation et une altération de la motricité des articulations ou du dos;

L'intoxication alimentaire provoquée par le staphylocoque se développe de manière aiguë. Souvent, les premiers signes d'infection sont observés déjà une demi-heure après la consommation de produits contaminés. Parmi les symptômes, les patients notent des douleurs abdominales, des vomissements fréquents, des diarrhées, des nausées.

Cependant, pour que le tableau clinique des infections à staphylocoques soit complet, il est nécessaire de citer les symptômes généraux causés par le microorganisme:

Fièvre locale. Il s’agit d’une augmentation de la température locale due au fait que le corps tente de lutter contre le pathogène et d’empêcher sa reproduction. Cette méthode de protection s'appelle un effet bactériostatique;

Hyperémie, qui est formée en raison de l'afflux de sang sur le site de l'inflammation. Dans ce cas, les vaisseaux se dilatent et la sortie du sang veineux diminue. C’est aussi la réaction de défense de l’organisme face à l’infection. Il tente ainsi d’augmenter le débit d’oxygène afin de neutraliser l’effet toxique exercé;

Œdème des tissus dû à une augmentation de la perméabilité vasculaire;

Sensations douloureuses causées par la compression des terminaisons nerveuses avec les tissus oedémateux. Le vaisseau peut être endommagé en raison d'un flux sanguin excessif, ce qui contribue à l'apparition de sensations douloureuses.

Violation de la fonctionnalité des organes et des tissus résultant de leurs dommages au niveau cellulaire.

Il est important de ne pas appliquer les connaissances concernant les symptômes d'infections à staphylocoques à l'âge adulte chez les enfants. Cela est dû au fait que les symptômes de la maladie seront légèrement différents selon les âges. Cela est particulièrement vrai chez les nouveau-nés et les enfants jusqu'à un an.

Comment le staphylocoque est-il transmis? Causes d'infection

Toutes les maladies causées par des bactéries peuvent survenir du fait que l'infection pénètre dans l'organisme en raison de la violation de l'intégrité de la peau ou des muqueuses, car il s'agit d'un habitant permanent de la microflore humaine. En outre, l’infection peut survenir de manière exogène, c’est-à-dire avec de la nourriture ou par contact étroit.

Il ne faut pas oublier que certaines personnes sont des porteurs permanents ou temporaires de cette bactérie, qui joue également un rôle important dans la possibilité de transmission. Dans le même temps, les bactéries pathogènes ne se manifestent en aucune manière et constituent un danger particulier pour leur entourage.

Les voies de transmission possibles suivantes sont distinguées:

Manière de contact-ménage. Lorsque les bactéries pénètrent dans le corps à travers divers articles ménagers ou par contact direct avec la peau. Parfois, il suffit d'utiliser la serviette ou la literie de quelqu'un d'autre pour qu'une infection se produise. Dans ce cas, la bactérie peut provoquer à la fois un processus inflammatoire et simplement s'infiltrer dans le corps et mener à un portage.

Trajectoire aéroportée. C'est-à-dire qu'une personne inhale l'air dans lequel les bactéries sont présentes. La source d'infection la plus répandue est constituée par les personnes malades, qui émettent des bactéries lorsqu'elles toussent, éternuent ou juste pour respirer;

La poussière. Les bactéries ont tendance à exister longtemps dans la poussière environnante. Quand il pénètre dans les voies respiratoires, une infection survient. Un tel chemin s'appelle "air-dust";

Voie fécale-orale, aussi appelée nourriture. Dans ce cas, la sécrétion de la bactérie se produit lors du vomissement ou de la défécation d’un organisme infecté. Une personne non infectée consomme des aliments contenant du staphylocoque et en tombant malade. Cela se produit souvent avec une hygiène insuffisante, notamment avec les mains sales;

Instruments médicaux. La bactérie peut pénétrer à l'intérieur d'un organisme sain par le biais d'instruments médicaux mal traités, il s'agit de la méthode dite d'infection par artefact. L'infection se produit lors du passage de procédures de diagnostic, par exemple lors d'une bronchoscopie, ainsi que lors d'une intervention chirurgicale. Un danger supplémentaire réside dans le fait que les outils peuvent être désinfectés de la manière habituelle, mais ils contiennent une bactérie qui a développé une résistance à des méthodes spécifiques de désinfection.

Outre ces modes d’infection, il existe également des causes indirectes d’infection humaine par le staphylocoque:

Toute maladie entraînant une diminution des forces immunitaires. Cela peut également inclure un stress fréquent et grave et un sommeil irrégulier;

Hypothermie générale du corps. Cette cause joue un rôle majeur dans le développement du processus inflammatoire dans les voies respiratoires supérieures. À des températures corporelles basses, les cils de l'épithélium cilié, qui tapissent la muqueuse nasale, ralentissent. Ainsi, le staphylocoque est beaucoup plus facile à pénétrer dans l'organisme et à provoquer un processus inflammatoire;

Diabète disponible et autres dysfonctionnements du système endocrinien;

Mauvaises habitudes, telles que le tabagisme et la consommation fréquente de boissons alcoolisées.

Toute maladie chronique;

Âge Selon les statistiques, les nouveau-nés, les enfants d'âge préscolaire précoce et les personnes âgées sont les plus touchés.

Les infections virales précèdent souvent la maladie pour devenir bactérienne. Dans la plupart des cas, ceci est observé avec la grippe et les ARVI, lorsque, dans le contexte d’une diminution de l’immunité, les staphylocoques existant dans le corps commencent à montrer une activité pathologique;

Utilisation prolongée de gouttes vasoconstricteurs, qui violent l’intégrité de la muqueuse nasale et contribuent à la pénétration de l’infection;

L'inhalation d'allergènes et de substances toxiques entraîne un traumatisme des bronches, qui peut être un facteur provoquant l'apparition d'une inflammation bactérienne;

Manger des aliments contaminés;

Violation de l'intégrité des muqueuses ou de la peau.

Le degré de dommages staphylocoque

En médecine, il est habituel d’attribuer au staphylocoque quatre degrés d’infection, qui se caractérisent chacun par une certaine gravité et qui nécessitent un traitement différent. Il est nécessaire de distinguer les staphylocoques, certes pathogènes, destructeurs des cellules sanguines, et pathogènes de manière conditionnelle, contribuant au développement d'une réaction inflammatoire mineure. De plus, il y a encore des saprophytes qui ne causent pratiquement aucune lésion.

C'est la connaissance du degré de pathogenèse qui aide les médecins à choisir plus précisément un traitement et à prédire la nature de l'évolution de la maladie. Bien que la division en degrés soit très conditionnelle, et à de nombreux égards, le pronostic dépend du niveau d'immunité de la personne infectée, ainsi que de sa résistance aux bactéries.

Pour identifier le degré d’activité du staphylocoque, un médecin peut prélever un échantillon de sang ou d’autres matériels biologiques à des fins de recherche en laboratoire. Il décide également de la nécessité d'un traitement et de la nature de la future thérapie.

Staphylocoque de défaite de stade 1

Lors de la détection d'un degré d'infection, une approche attentive et proactive est nécessaire. Cette bactérie est principalement parasitaire sur la peau humaine et peut également être présente sur les organes génitaux et les muqueuses du nasopharynx. Par conséquent, il est d'une importance fondamentale de savoir où le matériel a été prélevé pour la recherche et s'il existe des signes d'inflammation chez une personne.

Si l'immunité est normale, ce degré de staphylocoque ne peut pas provoquer de processus pathologiques, ce qui signifie que le traitement n'est pas nécessaire. Mais la désinfection préventive de la peau et des muqueuses ne fera pas mal.

Staphylocoque de défaite de stade 2

Lorsque le staphylocoque est détecté avec un titre de diagnostic aussi bas, le plus souvent les médecins ne prescrivent pas de traitement. Cependant, un examen complet est nécessaire pour identifier d'autres infections. Cela est particulièrement vrai s'il y a des plaintes concernant les processus pathologiques se produisant dans le corps.

S'il s'avère qu'une personne a une co-infection, la présence de staphylocoque dans le corps devrait être réduite autant que possible à l'aide d'un traitement antibactérien général et d'un assainissement local. Cependant, la nécessité du traitement est déterminée par le médecin et dépend de chaque cas individuel.

Étape 3: vaincre le staphylocoque

Lorsqu'il est constaté qu'une personne a 3 degrés d'infection, la plupart des médecins s'accordent pour dire qu'un traitement antibactérien est nécessaire. Bien que dans l'état normal des forces immunitaires, la bactérie ne peut pas provoquer de processus infectieux. Un tel degré est considéré comme admissible, mais en cas de dysfonctionnement du corps, il peut entraîner des réactions inflammatoires graves.

Tout d'abord, le médecin prescrit un traitement visant à renforcer le système immunitaire; s'il ne produit pas d'effet au bout de 2 mois, un autre schéma d'effets thérapeutiques est développé individuellement pour chaque cas.

Staphylocoque de défaite de stade 4

Lorsque 4 degrés d’infection sont détectés, un traitement spécifique est nécessaire, bien que ces indicateurs ne soient considérés que comme potentiellement dangereux. Il est important de ne pas autoriser la résistance de la bactérie aux antibiotiques et de déterminer la sensibilité d'une bactérie particulière à un agent spécifique. Vous pourrez alors commencer un traitement qui, dans la grande majorité des cas (s’il n’ya aucun signe d’inflammation), se réduit à une immunité accrue, éliminant ainsi la dysbactériose et l’avitinose.

Complications et conséquences du staphylocoque - que se passera-t-il si elles ne sont pas traitées?

Lorsque l’antibiothérapie ne commence pas à temps, elle se heurte à de graves complications:

Endocardite. Dans ce cas, les valves cardiaques et les couches internes du coeur sont affectées. Dans ce cas, le patient ressent des douleurs articulaires, une augmentation de la fréquence cardiaque, une diminution des performances, parfois une élévation de la température corporelle. Cette pathologie, à son tour, s'accompagne de maladies non moins graves, telles que l'insuffisance cardiaque, la méningite, etc.

La méningite causée par le staphylocoque est caractérisée par une inflammation purulente de la paroi du cerveau, accompagnée d'une température corporelle élevée, de nausées et de vomissements, de convulsions et de graves maux de tête. Dans le même temps, même le traitement initié ne garantit pas que le patient évitera une issue fatale. La mortalité avec un traitement adéquat peut atteindre 30%;

Le syndrome de choc toxique est souvent appelé infection à staphylocoques, mais c’est une complication de la maladie. Elle consiste en la réaction de choc du corps en réponse à l'ingestion d'une infection. Dans ce cas, le traitement médicamenteux est difficile. Le patient souffre d’augmentation de la température corporelle, jusqu’à 40 degrés, de vomissements multiples et de diarrhée. La pression artérielle chute, la probabilité de décès est élevée;

L'empoisonnement du sang est une autre complication formidable de l'infection staphylococcique non traitée. Cela se produit lorsque la bactérie pénètre dans le sang et commence à produire des toxines toxiques. Il s'agit d'une septicémie provoquée par un staphylocoque, le type d'infection sanguine le plus courant et le plus dangereux. En plus de la température corporelle extrêmement élevée, il s'accompagne de maux de tête sévères, de nausées et de vomissements, ainsi que de lésions du foie, des intestins, des poumons et du cerveau. Dans le même temps, une antibiothérapie sans antibiogramme préalable entraîne souvent un taux de mortalité élevé chez les personnes malades.

Traitement contre le staphylocoque

Afin de vous débarrasser de la bactérie, vous avez besoin d'une sélection compétente d'antibiothérapie.

Les remèdes suivants sont les plus couramment utilisés pour le traitement:

L'amoxicilline, qui peut inhiber la reproduction et la croissance des bactéries pathogènes, contribue à leur destruction. Son spectre d'action est assez large et il bloque la production de peptidoglycane. Utilisé indépendamment du repas, pas plus de 1 g trois fois par jour;

La vancomycine, qui contribue au blocage du composant, qui fait partie de la membrane cellulaire bactérienne, modifie le degré de perméabilité de sa paroi, ce qui entraîne la mort du staphylocoque. Il est administré par voie intraveineuse, toutes les 6 heures ou toutes les 12 heures. La posologie est déterminée par le médecin.

Cloxacilline. Contribue au blocage des membranes en phase de division des bactéries. Il est nécessaire de prendre le médicament toutes les 6 heures à une dose de 500 mg;

Cefazolin. Son spectre d'action est large, il ne permet pas la production de composants bactériens dans la paroi cellulaire. Il peut être utilisé par voie intraveineuse et intramusculaire jusqu'à 4 fois par jour.

Oxacilline. Il a un effet néfaste sur les dernières étapes du développement des bactéries et contribue à leur destruction. Utilisé par voie intraveineuse, intramusculaire et orale;

Céphalexine. Le médicament ne synthétise pas les composants qui font partie de la paroi cellulaire bactérienne. Il faut accepter à manger, toutes les 6 heures;

La céphalotine, qui perturbe la division normale des bactéries, ainsi qu'un effet destructeur sur la membrane des staphylocoques. Utilisé par voie intraveineuse et intramusculaire;

Céfotaxime. Le médicament est destiné à supprimer la croissance des bactéries, ne leur permet pas de se multiplier. Appliqué par voie intraveineuse et intramusculaire. La posologie est ajustée individuellement;

Clarithromycine, qui empêche les bactéries de produire leurs propres protéines. Il est le plus souvent utilisé sous forme de comprimés, bien qu'il puisse être administré par voie intraveineuse lors d'infections graves;

L'érythromycine, qui empêche également la production de protéines, doit être appliquée toutes les 6 heures.

La clindamycine vise également à éliminer la capacité des bactéries à produire une certaine protéine, ce qui entraîne sa mort.

Avant de commencer à utiliser tel ou tel outil, vous devez effectuer un antibiogramme. Cela aidera à identifier la sensibilité du staphylocoque à un médicament spécifique. Effectuer une telle étude est important pour la santé du patient, cela garantira que la bactérie ne développe pas de résistance.

Tous les agents antibactériens peuvent être prescrits exclusivement par le médecin traitant et uniquement après un diagnostic approfondi.

Le traitement de l’infection à staphylocoques exige le strict respect de la fréquence d’administration, du moment de l’utilisation du médicament et de son dosage. Il est important de ne pas prendre l’antibiotique prescrit avant la disparition des premiers symptômes, mais pas moins de 5 jours. S'il est nécessaire de prolonger le traitement, le médecin vous en informera. En outre, le traitement ne doit pas être arrêté, le traitement doit être continu.

Prophylaxie staphylococcique

La prévention dans la lutte contre l'infection est une mesure nécessaire, selon les médecins du monde entier. Tout d'abord, cela est dû au fait que chaque année, la bactérie devient de plus en plus résistante aux agents antibactériens développés pour l'éliminer. Cela rend la lutte contre l'infection particulièrement difficile. Deuxièmement, le staphylocoque peut causer de graves dommages au corps humain. Il est donc plus facile de prévenir le développement de l'inflammation que de le traiter plus tard. Et troisièmement, le traitement avec des agents antibactériens implique toujours certains risques pour la santé sous la forme de divers effets secondaires.

Par conséquent, le respect des mesures préventives suivantes aidera à préserver la santé:

Élimination rapide des foyers d'infection possibles. Les caries sur les dents, les amygdales constamment enflammées, les végétations adénoïdes envahissantes, la conjonctivite, les racines des dents non enlevées, les furoncles, l'orge, les maladies inflammatoires des voies génitales et urinaires peuvent servir de sources. Toute source est une source de danger accru, qui doit être éliminée immédiatement. De plus, les dommages peuvent être causés non seulement à leur propre santé, mais également à la santé de leur entourage;

Prévention du SRAS et des épidémies de grippe saisonnière. En ce qui concerne ces derniers, la vaccination est recommandée.

La propreté du lieu de travail, le logement et les vêtements, aérer la pièce, surtout quand un grand nombre de personnes se rassemblent. Ce n'est un secret pour personne que non seulement les vêtements, mais aussi la poussière sont souvent contaminés par le staphylocoque. De plus, l'utilisation des articles d'autres personnes pour l'hygiène personnelle est inacceptable;

Sports, nutrition rationnelle, rejet des mauvaises habitudes, maintien d'un mode de vie actif. Tout cela renforcera les forces immunitaires du corps et l'aidera à résister à une éventuelle infection.

Hygiène personnelle. En ce qui concerne la prévention de l’infection à staphylocoques, il est plus approprié de parler de se laver les mains régulièrement;

Utilisation dans les aliments purs, de préférence traités thermiquement avec des produits non périmés. Les sources de contamination sont souvent les confiseries, les conserves, les fruits et les légumes mal transformés, ainsi que la viande et le lait de vaches atteintes de mammite;

Traitement opportun des plaies avec des agents antiseptiques ou antibactériens;

Consulter un médecin si les premiers symptômes de la maladie sont détectés ou si un porteur possible de l’infection est suspecté;

Manipulation soigneuse des instruments par le personnel médical. Éviter la négligence aux normes sanitaires;

Refus de se rendre dans des salons de tatouage, des salles de manucure, des salons de bronzage et autres établissements douteux.

Éducation: En 2009, a reçu un diplôme en «médecine» de l'Université d'État de Petrozavodsk. Après avoir terminé son stage à l'hôpital clinique régional de Mourmansk, un diplôme en oto-rhino-laryngologie (2010) a été obtenu.

Staphylocoque

L'infection à staphylocoques est une version généralisée de la définition des maladies provoquées par l'exposition à un staphylocoque. Considérant le fait que les infections à staphylocoques sont extrêmement résistantes aux antibiotiques qui leur sont appliqués, du fait du nombre de maladies inflammatoires du staphylocoque, dont les symptômes peuvent indiquer un processus inflammatoire dans n’importe quel organe, il prend la première place.

Description générale

Les staphylocoques sont un type sédentaire de bactéries arrondies, dont les principales zones de concentration sont les muqueuses et la peau humaine. En règle générale, leur présence ne pose aucun problème. Cependant, en raison de l'urgence pour le corps d'affaiblir ses défenses, ce sont les staphylocoques qui peuvent causer un grand nombre de maladies très différentes.

Les femmes enceintes et allaitantes, ainsi que les nouveau-nés, sont les plus sensibles au staphylocoque. En outre, compte tenu de la spécificité de l'état du corps, prédisposant au développement de maladies à base de staphylocoque, ceux-ci incluent également les patients présentant des pathologies à l'échelle chronique et à faible niveau d'immunité.

Selon la loi, le staphylocoque est défini comme une infection «hospitalière», ce qui s’explique respectivement par la défaite littéralement massive des patients en milieu hospitalier.

Types de staphylocoques

Les types les plus dangereux de Staphylococcus sont Staphylococcus saprophytic, Staphylococcus épidermique et Staphylococcus aureus.

Le staphylocoque saprophyte est colonisé dans la membrane muqueuse de l'urètre, souvent la principale cause de cystite chez la femme. Staphylococcus epidermal peut habiter dans différentes zones des muqueuses et de la peau.

Ce qui est remarquable, avec le staphylocoque épidermique, le corps humain dans son état de santé réagit sans difficulté, tandis que pour les personnes qui se trouvent, par exemple, dans des unités de soins intensifs, avec l’état correspondant du corps, il provoque de graves maladies dans le corps. Ils comprennent notamment l'intoxication par le sang (ou la septicémie), l'inflammation de la paroi interne du cœur (ou l'endocardite), ainsi que de nombreuses autres pathologies tout aussi graves.

Staphylococcus aureus est le plus critique sur l'échelle d'exposition au corps humain. La défaite de ce type de staphylocoque peut toucher divers organes. En outre, ce staphylocoque peut provoquer près de centaines de maladies différentes, allant de la plus simple dans son évolution à celles dont l'issue est fatale pour le patient. Staphylococcus aureus possède un certain nombre de "dispositifs" particuliers avec lesquels il est possible de résister aux mécanismes de défense, ce que le corps humain possède à son tour.

Je voudrais noter qu’en plus de la classification choisie, le staphylocoque existe également dans plusieurs sous-espèces (souches), dont la différence réside dans la différence de leurs propriétés caractéristiques. Ainsi, provoquant les mêmes types de maladies, ces souches déterminent différentes variantes du tableau clinique pour chaque patient.

Une caractéristique importante est la viabilité significative des staphylocoques, qui peuvent durer jusqu'à six mois sous forme sèche, et ils ne meurent pas des suites de la congélation suivie de la décongélation. L'exposition à la lumière directe du soleil détermine également leur résistance à des conditions similaires.

La capacité de reproduire des toxines détermine directement les caractéristiques pathogènes des staphylocoques. Parmi ces toxines, on citera en particulier l'exfoliatine, entraînant des lésions des cellules de la peau, l'entérotoxine, qui provoque les symptômes caractéristiques d'une intoxication alimentaire, ainsi que la leucocidine, sous l'effet de la destruction des leucocytes.

Le staphylocoque produit également des enzymes qui, comme nous l’avons noté ci-dessus, les aident à se protéger de l’action des mécanismes du système immunitaire humain et leur permettent en même temps de préserver les staphylocoques dans les tissus de l’organisme avec la possibilité ultérieure de propagation.

L’infection peut être à la fois une personne malade et le porteur de l’infection (asymptomatique). Selon certaines données, ces porteurs représentent environ 40% des personnes en parfaite santé. Ils peuvent agir en tant que porteurs de n'importe quelle souche de staphylocoque.

Les portes de l’infection sont divers types de lésions cutanées (y compris les micro-dommages), les muqueuses des voies respiratoires. Le facteur décisif pour le développement d'une infection à staphylocoques devient une immunité affaiblie lorsqu'un tel résultat est obtenu grâce à l'utilisation de certains médicaments (il peut s'agir d'antibiotiques, d'immunosuppresseurs, etc.). La présence de maladies chroniques (maladie de la thyroïde, diabète, etc.), l’influence des facteurs d’un type d’exposition néfaste à l’environnement ne sont pas non plus exclus.

Les caractéristiques du système immunitaire déterminent l'évolution la plus difficile de l'infection par le staphylocoque chez les enfants de la tranche d'âge précoce, ainsi que chez les personnes âgées.

Staphylocoque: symptômes

En fonction des caractéristiques de l’infection par le staphylocoque, des manifestations cliniques spécifiques sont déterminées et le degré d’agressivité inhérent à un type spécifique de staphylocoque ainsi que le degré réel d’immunité jouent également naturellement.

La pyoderme est l’un des types les plus courants de maladies de la peau purulentes. Si nous parlons de pyodermite à staphylocoques, elle se caractérise par des lésions cutanées dans la bouche du cheveu. Les lésions superficielles conduisent au développement d'une folliculite, dont les manifestations se résument à la formation d'un petit pustus, pénétré par le cheveu en son centre.

Si la lésion est un peu plus profonde, un furoncle se développe déjà. Il s’agit d’une inflammation à caractère purulente-nécrotique se présentant sous la forme d’un follicule pileux associé aux tissus environnants. En outre, un type de lésion plus profond peut se manifester sous la forme d'un anthrax se présentant sous la forme d'une inflammation de la peau en combinaison avec du tissu sous-cutané, entourant un groupe de sacs à poils.

Le plus souvent, ces formations sous forme de furoncles et de globules sont concentrées à partir des surfaces postérieures des fesses, des cuisses et du cou. L'apparition de telles formations sur le visage est particulièrement dangereuse, car les caractéristiques de la circulation sanguine dans ce cas peuvent conduire à l'introduction d'une infection à staphylocoques dans le cerveau, au fond de laquelle se développe une méningite ou un abcès du cerveau.

Une autre manifestation caractéristique de l'infection à staphylocoques est la maladie de Ritter, qui est également définie comme un syndrome de peau échaudée. En règle générale, ce syndrome est observé chez les nouveau-nés, ainsi que chez les enfants de la catégorie des jeunes enfants. Les manifestations de cette maladie présentent certaines similitudes avec la scarlatine (éruption cutanée) ou l'érysipèle.

L'une des manifestations de l'infection à staphylocoques est également un pemphigus épidémique, qui agit d'ailleurs comme un résultat visuel des effets de l'exfoliatine susmentionnée (la toxine produite par l'infection). La bulle s'accompagne du détachement de couches importantes des couches superficielles de la peau, de sorte que de grosses bulles se forment à la place de ces couches.

Phlegmon, abcès - de telles lésions affectent également les couches plus profondes du tissu sous-cutané au cours de leur fusion purulente ultérieure. Un abcès diffère du phlegmon en particulier en ce que l'inflammation n'est limitée que par la capsule, qui bloque ensuite le processus de propagation de ce processus, tandis que le phlegmon, au contraire, se propage le long des tissus. En conséquence, le phlegmon avec une inflammation purulente pertinente est une manifestation plus dangereuse d’une infection par le staphylocoque.

On peut également noter une autre pneumonie à staphylocoques, qui, malgré la rareté de son apparence, ne peut toujours pas être exclue, du moins en raison de sa résistance aux effets des antibiotiques staphylococciques et de ses particularités.

La pneumonie provoquée par cette infection est assez difficile et se caractérise par une sévérité d'intoxication, des douleurs thoraciques apparaissant à l'arrière-plan des lésions pleurales, ainsi que de l'essoufflement. Le tissu pulmonaire dans le cas de cette maladie présente de nombreux foyers, qui sont ensuite sujets à la fusion avec la formation d’abcès. Une percée de ces abcès directement dans la région pleurale avec la formation ici d'empyème n'est pas exclue.

Lorsqu'elle pénètre dans le cerveau par les sinus nasaux ou d'autres zones du visage, une infection par le staphylocoque provoque ici le développement d'un abcès et d'une méningite purulente. En règle générale, les abcès formés sont de petite taille, leur localisation est dispersée. La méningite, quant à elle, est souvent secondaire, car elle résulte d’une quantité importante de staphylocoques dans le sang. Les lésions cérébrales réelles sont accompagnées de maux de tête et de troubles de type neurologique, la conscience est perturbée et des crises d'épilepsie apparaissent.

Sous l'influence d'une infection à staphylocoques, une thrombophlébite de la veine superficielle du cerveau peut également se développer, laquelle, à son tour, se manifeste également sous la forme de troubles neurologiques graves.

Dans environ 95% des cas, c’est le staphylocoque qui entraîne une maladie telle que l’ostéomyélite, au cours de laquelle la moelle osseuse s'enflamme. En raison de cette inflammation, toutes les couches osseuses sont sujettes à des dommages et à leur destruction ultérieure, ce qui entraîne souvent la percée du foyer suppuratif. Le symptôme principal de l'ostéomyélite est une douleur marquée dans la zone touchée. Un peu plus tard, ce processus est rejoint par un œdème, localisé dans la région au-dessus de l'inflammation, ce qui conduit à la formation de fistules purulentes. Si les articulations sont touchées, l'arthrite purulente devient alors d'actualité, ce qui se produit souvent lorsque les articulations du genou et de la hanche sont touchées.

Parmi les variantes possibles du développement d’une infection à staphylocoques, une lésion de la paroi interne et des valves du cœur n’est pas exclue. Elle est définie comme une endocardite et indique des statistiques de mortalité relativement élevées, atteignant environ 60%.

Lorsque le staphylocoque reçoit du sang au cœur, il commence à détruire rapidement la valvule cardiaque, ce qui entraîne des complications prononcées telles que l'occlusion des artères périphériques, le développement d'un abcès du myocarde et une insuffisance cardiaque.

En raison des effets des toxines produites par une infection à staphylocoques, les maladies provoquées par celle-ci sont, dans certains cas, définies dans le groupe des intoxications, qui comprennent notamment le choc toxique, ainsi que la toxicose alimentaire.

L’émergence d’un choc toxique est précédée par l’entrée dans le sang de types de toxines particulièrement agressifs, qui entraînent une chute brutale de la pression artérielle, le fait que le patient commence à avoir de la fièvre, des douleurs abdominales sévères et des nausées. Il y a un mal de tête et de la diarrhée, la conscience est perturbée. Un peu plus tard, une éruption cutanée irrégulière s’ajoute au complexe de symptômes.

Quant à la toxicose alimentaire, elle se développe plusieurs heures après l’ingestion d’aliments, préalablement contaminés par une infection à staphylocoques, se manifestant également par des douleurs abdominales sévères, des diarrhées, des nausées et des vomissements. Les cas graves de cette manifestation présentent des similitudes avec des manifestations similaires caractéristiques du choléra.

La forme la plus grave d'infection à staphylocoques est la sepsie, qui s'accompagne d'une grande quantité de bactéries réparties dans le sang tout en formant simultanément de nombreux foyers d'infection secondaire directement dans les organes internes du corps.

Staphylocoque Diagnostic

L’ensemencement bactérien est la principale méthode utilisée pour diagnostiquer la maladie en question. Sur la base du domaine spécifique de la staphylocoque, les expectorations, l'urine, le sang, le contenu des plaies, les furoncles, le lait maternel, etc. sont utilisés à cet effet.

En cas de suspicion de redondance des processus de multiplication de l'infection dans l'intestin, les matières fécales sont analysées (pour la dysbactériose). Ses résultats permettent non seulement de déterminer le nombre d'infections à staphylocoques, mais également le nombre d'autres espèces de microflore intestinale. L’ensemencement bactérien chez la femme enceinte implique de prélever un frottis sur le pharynx et le nez.

Au cours des tests, il est également important de déterminer le degré de sensibilité de la bactérie aux effets des antibiotiques, grâce à quoi il sera possible de déterminer le médicament le plus efficace pour un traitement ultérieur. Il convient de noter que les résultats de l'ensemencement bactérien avec staphylocoque inclus dans ceux-ci ne sont pas du tout une indication directe pour le traitement. Comme nous l’avons noté précédemment, il est possible d’avoir une infection asymptomatique, ce qui peut indiquer l’état de santé normal du patient.

Staphylocoque: traitement

Dans le traitement d'une infection à staphylocoques, il est nécessaire de se concentrer sur la suppression de l'agent causal qui lui est due, ainsi que sur la restauration de composants individuels en combinaison avec le traitement de types concomitants de maladies, en raison de quoi la réactivité globale de l'organisme diminue.

Pendant longtemps et, en passant, jusqu’à présent, l’utilisation de méthodes de traitement chirurgicales visant à combattre les foyers d’infection par la fusion purulente proprement dite dans les abcès et les furoncles est la solution principale et optimale.

En ce qui concerne l'utilisation d'antibiotiques dans le traitement du staphylocoque, elle doit être exclusivement justifiée, car le manque de rationalité dans la prescription de ce type de médicaments non seulement ne peut pas apporter d'avantages appropriés, mais conduit également dans certaines situations à la pondération de la maladie. Le traitement des infections à staphylocoques repose principalement sur l'utilisation de pénicillines semi-synthétiques, ainsi que de pénicillines en association avec de l'acide clavulanique ou un autre groupe d'antibiotiques.

Pour diagnostiquer une infection à staphylocoques, il est nécessaire de contacter le pédiatre traitant (médecin généraliste), spécialiste des maladies infectieuses.