Principal
Scarlatine

Pourquoi les saignements de nez viennent: toutes les causes possibles

Auteur de l'article: Victoria Stoyanova, médecin de 2ème catégorie, responsable du laboratoire du centre de diagnostic et de traitement (2015-2016).

Dans cet article, vous apprendrez: toutes les causes possibles des saignements de nez chez l’adulte et l’enfant.

Les causes des saignements de nez sont grandes. Il est important de déterminer la cause du saignement chez une personne en particulier afin de prévenir les épisodes récurrents.

Chez les enfants, le sang s'écoule du nez par les polypes ou les végétations adénoïdes, une défaillance vasculaire liée à l'âge, la présence d'un corps étranger dans les voies nasales, une anémie, l'utilisation prolongée d'un spray vasoconstricteur, etc.

Si le sang coule à plusieurs reprises du nez, vous ne pouvez pas l'ignorer. Cela peut être le signe d'une maladie sanguine grave, d'organes internes ou d'une manifestation d'oncologie. Vous devez d’abord essayer de comprendre vous-même pourquoi le sang du nez peut couler, s’il ya une fréquence, remarquez si les saignements sont liés à une heure précise de la journée, quelle intensité ils ont, à quelle fréquence ils vont, s’il ya des caillots ou des écoulements de liquide rouge.

Assurez-vous ensuite de contacter l'otolaryngologist. Toutes ces observations l'aideront à comprendre rapidement pourquoi le sang de votre nez provient de vous. Bien entendu, un examen supplémentaire sera nécessaire. La liste des méthodes de diagnostic sera choisie par le médecin, conformément à la raison recherchée. Il est possible qu'après avoir reçu les résultats des recherches, des consultations ou des traitements d'un autre spécialiste - cardiologue, endocrinologue, chirurgien, oncologue. En cas de blessure d'une personne présentant des lésions des voies nasales, la cause du saignement est évidente, auquel cas vous devez contacter immédiatement un traumatologue.

Ce n'est qu'en supprimant le facteur provoquant que vous vous débarrasserez du saignement.

Causes chez l'adulte

Deux groupes de causes de saignement:

  1. local (local) - n'affecte que le nez;
  2. systémique (commun) - se produisent en raison des effets internes du corps, par exemple, dans diverses maladies.

Provocateurs locaux

  • Blessures au nez. Se produisent souvent lors d'un combat dû à des coups au visage ou à des accidents graves.
  • Allergie. Les parois des vaisseaux sanguins se rompent en raison d'une réaction allergique et du débit sanguin.
  • Air chaud et sec La cause des saignements nocturnes est souvent le dessèchement de la membrane muqueuse dû à l'inhalation d'air trop sec avec des piles chaudes en hiver.
  • Polype dans le nez ou déformation du septum nasal. Cela rend difficile la respiration nasale, à cause de ce que la charge n'est pas correctement répartie entre les narines. Le polype serre les vaisseaux sanguins, ce qui cause souvent un écoulement de liquide rouge dans le nez, surtout le matin.
  • Atrophie de la muqueuse. Il se développe dans diverses maladies inflammatoires, par exemple la rhinite chronique. Cela peut être le résultat d'une maladie héréditaire ou d'un risque professionnel - poussières dans la pièce, air sec et travail par temps froid. Une sécrétion insuffisante de mucus, un assèchement et un amincissement de la muqueuse entraînent une fragilisation des vaisseaux sanguins et, par conséquent, une saignement de nez.
  • L'inflammation de la muqueuse nasale (rhinite) peut être accompagnée de légers saignements de nez. Les caillots sanguins sont visibles avec le mucus qui apparaît quand il fait froid.
  • Utilisation prolongée de spray hormonal ou vasoconstricteur (gouttes).
  • L'insolation est l'un des principaux facteurs de l'apparition de saignements de nez en été chaud. La surchauffe générale du corps, due à une exposition prolongée aux rayons du soleil, est souvent accompagnée de saignements de nez. Les vaisseaux muqueux deviennent fragiles et éclatent.
  • Inhalation de cocaïne. On a longtemps observé que les toxicomanes qui consomment de la cocaïne par le nez, la membrane muqueuse devient plus mince, l’odorat est perdu, il y a des saignements de nez.

Pathologies générales du corps

  • L'hypertension est la cause la plus fréquente de saignements de nez chez les adultes, en particulier chez les personnes âgées. Cette «saignée naturelle» réduit le risque d'accident vasculaire cérébral. Habituellement, après lui, l’état d’une personne ne se détériore pas mais s’améliore. Il se développe dans le contexte d'acouphènes, de céphalées (maux de tête) et d'autres symptômes de la crise. Les vaisseaux éclatent, incapables de résister à la pression, à cause desquels le sang du nez est un mince filet sans caillots.
  • Infections aiguës affectant la muqueuse nasale. Ce sont les sinusites, sinusites, sinusites frontales, rhinites, ARVI et autres. Les vaisseaux enflammés sont plus fragiles et éclatent plus souvent, entraînant une circulation sanguine du nez. Ces modifications des parois vasculaires sont associées à la rhinite allergique.
  • Maladies du sang ou autres pathologies, accompagnées d'une violation de sa coagulation. Qu'est-ce qui fait couler le sang du nez dans ce cas? Par exemple, dans l'hémophilie, une déficience en facteurs de coagulation du plasma sanguin entraîne non seulement des saignements abondants au niveau du nez et d'autres organes externes, mais également des saignements internes graves. Les autres pathologies comprennent la diathèse hémorragique, la vascularite, la coagulopathie, les carences hypo et vitaminiques. K, C.
  • Ajustement hormonal ou perturbations pendant la puberté, la ménopause ou la grossesse.
  • Prendre des médicaments pour éclaircir le sang. L'héparine, la warfarine, l'aspirine peuvent causer des saignements de nez.
  • Le phéochromocytome est une tumeur hormono-dépendante de la glande surrénale de nature maligne ou bénigne. Son symptôme principal est l'hypertension artérielle avec des crises fréquentes durant lesquelles des saignements nasaux sont possibles. La forme stable de la maladie se caractérise par une augmentation persistante de la pression artérielle et, par conséquent, par de fréquents épisodes de saignements de nez.
  • Tumeur maligne dans la cavité nasale. Diverses tumeurs cancéreuses entraînent une ulcération de la membrane muqueuse, une violation de la respiration nasale, un saignement.
  • Chute de pression barométrique. Les plongeurs, les alpinistes ou les pilotes sont confrontés à cela.

Pourquoi saigne du nez - aussi pour d'autres raisons:

  • Inhalation d'irritants chimiques.
  • Vol aérien.
  • Éternuement intense.

Causes chez les enfants

Pourquoi le saignement de nez chez les bébés? Facteurs, comme chez les adultes, nombreux. Très fréquent:

  1. Corps étranger dans le passage nasal.
  2. Drop avec des dommages au nez.
  3. Lésion mécanique jouet muqueux ou un doigt.

La raison du saignement du nez chez les enfants la nuit peut être une augmentation de la pression ou de l'air sec dans la pièce. S'il s'agit d'un cas isolé, le sang s'arrête facilement, il n'y a pas d'autres symptômes, alors il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Si le saignement se produit à plusieurs reprises, s'arrête mal, l'enfant se plaint de faiblesse, de douleurs diverses, il est alors nécessaire de contacter un pédiatre et de l'examiner. Dans de tels cas, le sang du nez peut s'écouler à cause d'une maladie grave, telle que l'anémie, la leucémie, l'hémophilie ou une autre maladie associée à une mauvaise coagulation du sang.

Lorsque l'épistaxis est ponctuel et intermittent

Saignement de nez

  1. Blessure de la muqueuse avec un objet étranger, particulièrement caractéristique des jeunes enfants.
  2. Stress excessif ou stress.
  3. Fièvre avec une infection respiratoire aiguë ou autre.
  4. Surchauffe du corps lors d'une visite au bain, sauna, long séjour au soleil.

Si un enfant a du sang par le nez après l'application de gouttes à effet vasoconstricteur, il convient de cesser de l'utiliser. La muqueuse est si sèche que les capillaires nasaux éclatent.

Les saignements uniques sans perte de sang massive ne sont généralement pas dangereux. Cependant, si vous répétez plusieurs épisodes, vous devez vous méfier et consulter un spécialiste.

Une attention particulière mérite un "signal" de saignement. Cela commence soudainement, se termine rapidement, mais il y a une perte de sang importante et la couleur du sang peut être inhabituelle - sombre, recourbée de flocons et de gros caillots, ou mousseuse rouge. Cela peut indiquer un anévrisme, la rupture d'un gros vaisseau, la désintégration d'un néoplasme malin, une hémorragie pulmonaire, gastrique, etc.

Causes de saignements nasaux récurrents

Si le sang coule systématiquement, il s'accompagne d'autres symptômes - saignements utérins, saignements des gencives, ecchymoses, fièvre, douleurs articulaires, vous devez vous méfier et vous assurer de consulter d'abord le médecin ou le thérapeute ORL. Peut-être avez-vous une maladie systémique ou maligne, telle qu'une anémie, un phéochromocytome, un purpura thrombocytopénique, une leucémie, etc.

Les patients hypertendus qui ont tendance à avoir des saignements de nez remarquent généralement que le sang qui coule du nez coule pendant une crise hypertensive. Après normalisation de la pression, cela s'arrête.

S'il n'est pas possible d'arrêter le sang de l'enfant tout seul, il existe des ecchymoses sur différentes parties du corps, il est alors nécessaire d'appeler immédiatement l'ambulance, puis de réussir l'examen pour exclure l'hémophilie.

En cas de récidive d'hémorragie nasale d'une durée supérieure à 20 minutes, les symptômes qui accompagnent le patient doivent toujours être visités par un spécialiste pour rechercher et corriger la cause de l'état pathologique.

Quelles sont les raisons d'un saignement du nez chez un adulte?

N'importe qui au moins une fois, mais devait faire face à des saignements de nez. Mais tout le monde ne sait pas pourquoi ils saignent du nez. Les causes de ce phénomène chez l'adulte peuvent être très différentes: surmenage et fatigue, lésions nasales, ainsi que d'autres maladies plus graves.

Dans les cas où les saignements de nez se produisent assez souvent, vous devez immédiatement subir un examen médical pour identifier la cause réelle ou la maladie.

De tels symptômes peuvent signaler la maladie de divers organes internes - le foie, les reins et le sang. En outre, les saignements de nez peuvent être causés par des maladies cardiovasculaires, des rhumatismes et diverses maladies infectieuses.

Classification

La quantité de sang qui coule du nez peut aller de quelques millilitres à un demi-litre.

  1. Il est considéré comme une perte de sang insignifiante de quelques millilitres. De tels saignements ne sont pas dangereux pour la santé et n'entraînent aucune conséquence. Le seul point négatif peut être la peur, l'hystérie ou l'évanouissement chez les jeunes enfants.
  2. La perte de sang est considérée comme modérée si son volume n'excède pas 200 ml. Cette perte de sang provoque une faiblesse légère, des vertiges, un pouls rapide et des mouches clignotantes devant ses yeux. Blanchiment possible des muqueuses et de la peau visibles.
  3. On parle de perte sanguine massive dans les cas où jusqu’à 300 ml de sang coulent en tout ou en une étape. Elle s'accompagne de symptômes plus graves en comparaison avec un degré léger: faiblesse, acouphènes, vertiges, maux de tête, soif, essoufflement.
  4. Les saignements abondants se caractérisent par un volume important - 500 ml et plus. Une perte de sang massive entraîne un choc hémorragique, qui se traduit par une chute brutale de la tension artérielle, une léthargie, des troubles de la conscience allant jusqu’à sa perte, une circulation sanguine insuffisante dans les organes internes.

En outre, les saignements de nez peuvent être divisés en locaux et généraux. Les locaux sont ceux qui causent le sang pour des dommages localisés au nez, et ceux qui causent des saignements en général.

Pourquoi un adulte saigne du nez: causes

Des gouttes ou un filet de sang sortant des voies nasales sont une conséquence des dommages vasculaires. Cela se produit à la suite d'un stress mécanique (traumatisme au nez) ou de processus internes du corps.

Examinons plus en détail les principales raisons pour lesquelles un adulte peut saigner du nez et ce qu'il faut faire dans ce cas:

  1. Blessure - le plus souvent, diverses blessures au niveau du visage entraînent des lésions au nez, qui peuvent être accompagnées d'une fracture du septum accompagnée d'un saignement marqué. Dans l'enfance, l'habitude de se casser le nez avec un doigt ou d'autres objets (crayon, stylo) entraîne des lésions de la muqueuse nasale.
  2. L'impact des conditions extérieures. Long séjour au soleil, surmenage, effort physique - facteurs pouvant causer des saignements de nez spontanés. C'est un phénomène solitaire, ce n'est pas une raison pour aller chez le médecin, le sang s'arrête rapidement et l'incident est oublié.
  3. Coup de soleil et surchauffe - l'un des principaux facteurs de saignements de nez, surtout en été. En raison des températures élevées, la cavité nasale s'assèche et les vaisseaux deviennent fragiles. Ils éclatent facilement et à cause de cela, le sang du nez. Pour vous protéger du coup de chaleur, vous devez porter un chapeau ou un chapeau, soyez plus dans un endroit ombragé.
  4. Le séchage des membranes muqueuses peut également provoquer des saignements de nez, car les capillaires deviennent fragiles. Le séchage de la muqueuse nasale peut être le résultat d'un long séjour dans une pièce à l'air sec ou au froid.

Le deuxième groupe de saignements de nez est généralement causé par des causes beaucoup plus graves, consistant en des troubles systémiques. Dans ce cas, les saignements de nez ne constituent pas un état pathologique distinct, mais une manifestation des symptômes de maladies de tous les organes et systèmes physiologiques, le plus souvent des systèmes respiratoire et circulatoire. Ce groupe comprend des maladies telles que:

  1. L'hypertension. Une augmentation de la pression artérielle ou intracrânienne peut également causer des saignements de nez. Mais il s’agit plus d’une bénédiction que d’un malheur, car il vaut mieux perdre du sang et réduire la pression que de subir un accident vasculaire cérébral. En passant, le plus souvent, les chutes de pression se produisent de 4 à 6 heures du matin. Ce fait explique pourquoi certaines personnes saignent du nez le matin.
  2. Inflammation de la muqueuse nasale (rhinite) ou de ses sinus (antrites, sinusites) - une inflammation affaiblit les parois des vaisseaux sanguins et les rend plus fragiles. Une infection virale respiratoire aiguë, une rhinite allergique et des bactéries (streptocoques, staphylocoques, E. coli) peuvent entraîner le développement du processus inflammatoire.
  3. Papillomes dans le nez - excroissances sur la membrane muqueuse. Sont le résultat d'une infection virale, des mutations dangereuses dans les tumeurs malignes. Les polypes exercent une pression sur les vaisseaux, rendent la respiration difficile, provoquent des saignements fréquents le matin.
  4. Dystonie végétative-vasculaire - accompagnée de vaisseaux fragiles et fragiles, provoque souvent du sang provenant du nez chez un adulte ou un enfant chez qui on a diagnostiqué un TRI. Symptômes supplémentaires - écoulement de sang, larmoiement, acouphènes.
  5. Athérosclérose - modifications des vaisseaux sanguins, perte de leur élasticité, dommages fréquents avec l'apparition de divers saignements (internes et externes).
  6. Phéochromocytome est une tumeur des glandes surrénales, ce qui augmente le niveau d'hormones de stress. De ce fait, la pression augmente brusquement et le sang coule constamment du nez. Les signes de cette tumeur sont des saignements nasaux fréquents et une sécheresse du nez. Avec de tels symptômes devrait contacter la clinique.
  7. Réception des médicaments. En règle générale, les saignements sont causés par des médicaments destinés à prévenir la coagulation du sang. Ceux-ci incluent l'héparine, l'aspirine et d'autres. Le sang du nez peut couler avec l'utilisation prolongée et incontrôlée de sprays nasaux qui sèchent la membrane muqueuse.
  8. Maladies oncologiques. L'épistaxis survient dans les néoplasmes malins et bénins du nez. En plus des saignements, il peut y avoir un ulcère sur la muqueuse nasale, un gonflement du nez, une modification de sa forme.
  9. Troubles associés aux troubles de la coagulation sanguine, tels que l'hémophilie.
  10. Carence en vitamine C. Comme vous le savez, la vitamine C renforce les parois des vaisseaux sanguins. S'il en manque, les parois vasculaires deviennent friables et fragiles. Ce fait peut être la réponse à la question de savoir pourquoi on saigne souvent du sang.

Chez les adultes, la cause la plus fréquente de sang du nez est les dommages aux vaisseaux de la partie antérieure de la cloison nasale (site de Kisselbach), densément pénétrés par un réseau de petites artérioles et capillaires. En règle générale, ces saignements ne constituent pas une menace pour la santé humaine. Le sang du nez s'écoule sous forme de gouttes ou d'un mince filet et, lors d'une coagulation normale, il s'arrête rapidement de lui-même.

La situation est pire lorsque les vaisseaux des parties supérieure et postérieure de la cavité nasale sont endommagés. Les artères sont sensiblement plus larges que dans la section antérieure et, par conséquent, le saignement est plus important, peut nuire considérablement à la santé et même être fatal en raison d'une perte de sang importante. Dans ce cas, le sang coule dans un flux rouge vif non mousseux, peut apparaître de la bouche et ne s'arrête pratiquement pas tout seul.

Que faire lorsque le sang coule du nez?

Il est inutile de traiter les symptômes exclusivement, car la maladie sous-jacente doit être éliminée. Les causes des saignements de nez fréquents sont déterminées par le médecin. Vous devez consulter un thérapeute ou un pédiatre et un otolaryngologiste. Pour le diagnostic devra passer une numération sanguine complète et vérifier sa coagulation.

Les saignements de nez peuvent ne pas être si inoffensifs. Beaucoup ne font pas assez attention à cela. Si le sang du nez est perturbé dans de rares cas, et ensuite en raison d'un stress mécanique, il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

Si le sang du nez est souvent perturbé, il se produit une projection ou le saignement est abondant et prolongé - tout cela est un signal pour la demande rapide de l'aide d'un spécialiste.

Comment arrêter le saignement du nez?

Si le sang coule du nez à la suite de dommages mécaniques et d’un léger mal de tête, il n’ya aucun signe de maladie grave, vous pouvez régler le problème vous-même. La séquence des tâches est la suivante: d’abord, arrêtez le saignement, puis avec l’aide d’analgésiques, vous pourrez réduire l’intensité de la douleur.

Prenez une position assise et inclinez légèrement la tête en arrière. Desserrer le nœud de cravate, déboutonner le col. N'inclinez pas la tête vers l'avant - cela provoquerait un afflux de sang vers le nez et une augmentation des saignements. Il est également impossible d'incliner la tête en arrière - le sang va pénétrer dans le nasopharynx et provoquer des vomissements.

Sur le nez, vous pouvez mettre un morceau de glace ou une serviette humidifiée avec de l'eau froide - brièvement, environ dix minutes. Une lingette humidifiée à froid peut également être appliquée sur la nuque. Il est conseillé d'appuyer sur la narine d'où elle saigne pendant 5 à 10 minutes, jusqu'à ce que le saignement cesse. Si le saignement est intense ou ne s’arrête pas, utilisez des tampons. Les cotons-tiges imbibés de peroxyde d'hydrogène conviennent à cet effet. Ils doivent être insérés dans le nez, mais pas trop profondément, et rester assis pendant 10 à 15 minutes.

S'il n'y a pas de tampon ni de peroxyde d'hydrogène, insérez un bandage dans la narine d'où coule le sang, en laissant au moins 10 centimètres à l'extérieur pour pouvoir le retirer facilement des narines. Ceci est fait pour empêcher la circulation du sang du nez. De même, si vous avez des préparations vasoconstricteurs pour l’instillation du nez, mettez quelques gouttes sur un tampon et insérez-le dans votre nez. Ces gouttes aideront à resserrer le vaisseau endommagé, ce qui a causé le saignement. Ensuite, placez la personne dans une pièce fraîche, calme et sombre. Il arrive que ces mesures soient déjà suffisantes.

Si le saignement est abondant et ne peut pas être arrêté assez rapidement à la maison, la tête est douloureuse, la parole, la vision ou la conscience dans son ensemble sont altérées, appelez une ambulance de toute urgence.

Causes des saignements de nez

Informations générales

Actuellement, environ 15% des patients qui font appel à des otolaryngologues sont ceux qui se plaignent de saignements fréquents du nez, qui se manifestent spontanément.

Lorsque du sang sort du nez après une blessure ou un autre effet mécanique, ce symptôme est parfaitement compréhensible pour une personne. Mais si ce phénomène se répète tout le temps et qu'il n'y a aucune raison apparente, le saignement peut sérieusement perturber le patient. Les saignements sans raison, à la fois abondants et rares, peuvent être de courte durée et de longue durée. Les adultes et les enfants souffrent de ce phénomène.

Cependant, certaines personnes ne rencontrent jamais de tels problèmes, elles sont même parfois intéressées à savoir comment provoquer des saignements de nez sans douleur.

Qu'est-ce qui fait couler le sang du nez? Tout d’abord, nous pouvons parler de violations de l’intégrité des parois des vaisseaux sanguins, ainsi que d’une mauvaise coagulation du sang. Dans la plupart des cas (environ 80%), le sang provient des vaisseaux des sections antérieures du nez. Si du sang apparaît dans les régions postérieures, il est plus difficile de l'arrêter et, pour la santé, cet état est plus dangereux. En effet, dans ce cas, les gros vaisseaux sont endommagés et le nez saigne de manière plus intense.

En règle générale, les saignements se produisent en raison d'une violation de la membrane muqueuse où se trouve la zone de Kisselbach, située dans la partie antérieure du septum nasal. Étant donné que la muqueuse à cet endroit est très mince et qu'elle contient de nombreux vaisseaux, même les dommages les plus petits et les plus insignifiants font que du sang s'écoule du nez.

Une telle manifestation se produit pour plusieurs raisons. En règle générale, il est associé à des maladies du sang, certaines maladies à caractère infectieux, ainsi que des maladies des vaisseaux sanguins, du cœur, des reins et du foie, des rhumatismes.

Parfois, le sang est libéré en gouttes ou en gouttes, parfois il coule dans le fond de la gorge. Dans ce cas, une personne peut remarquer une faiblesse, des vertiges, une diminution de la pression, une tachycardie et des acouphènes.

Pourquoi chaque jour il y a de telles manifestations, il est nécessaire de demander immédiatement à votre médecin.

Il arrive que les saignements de nez soient confondus avec les mêmes manifestations provenant des poumons, de la trachée, des bronches, de l'estomac et du nasopharynx. Il convient de noter que le sang pur est généralement excrété par le nez. Nous discuterons ci-dessous des causes de telles manifestations et des moyens d’éliminer ce symptôme.

Causes du sang du nez: influence de facteurs externes

Si une personne saigne souvent du nez, les causes de ce phénomène sont souvent associées à l'exposition à des facteurs externes. Les causes externes des saignements de nez peuvent être:

  • Air trop sec, à cause duquel on observe souvent l'apparition de sang du nez chez les enfants. Surtout souvent, il a lieu pendant la saison de chauffage - le matin et pas seulement la membrane muqueuse se dessèche, collée avec les plus petits vaisseaux. En conséquence, ils perdent leur élasticité, éclatée, ce qui conduit à un tel phénomène. Ceci peut également être observé chez un adolescent pendant une période de croissance active.
  • Beaucoup de gens remarquent que leur sang a coulé à la suite d'une forte surchauffe - soleil ou coup de chaleur. Dans cet état, on note également une faiblesse, des maux de tête, des vertiges, des évanouissements et du bruit dans les oreilles.
  • Parfois, la réponse à la question de savoir ce qui fait saigner le sang du nez est une forte chute de pression, atmosphérique ou barométrique. Cela se produit si une personne descend à une profondeur élevée ou monte haut dans les montagnes, décolle dans un avion à une grande hauteur.
  • Il y a d'autres explications pour lesquelles les saignements de nez sont à venir. Les raisons peuvent être associées à une intoxication ou à un empoisonnement. Cela peut être dû à l'inhalation de vapeurs toxiques, de gaz ou d'aérosols. Cela est également dû aux brûlures thermiques des muqueuses, ainsi qu’aux brûlures chimiques et électriques. Cela peut arriver avec une intoxication chronique au benzène, les effets des radiations.
  • Si une personne éternue beaucoup ou tousse, la pression dans les vaisseaux du nez augmente considérablement et elle est endommagée.
  • Parfois, les causes de ce phénomène peuvent être associées à la consommation de plusieurs drogues. En particulier, les corticostéroïdes, les antihistaminiques, les médicaments nasaux pour la vasoconstriction, les anticoagulants.

Causes locales

Les causes locales peuvent également expliquer pourquoi un adolescent, un enfant ou un adulte saigne souvent du nez.

Conséquence d'une blessure

C’est une raison très fréquente, car très souvent, chez un adulte, le sang passe constamment après des accidents, des ecchymoses, des blessures au quotidien, des chutes entraînant des fractures du tissu cartilagineux. En règle générale, en plus des saignements dans ce cas, il y a une douleur et un gonflement des tissus environnants. S'il y a du sang dû à une fracture des os du visage ou du tissu cartilagineux, la déformation sera visible à l'œil nu.

Des lésions de la muqueuse nasale surviennent également lors d'opérations spécifiques, ainsi que des manipulations pour le diagnostic: détection, perforation ou cathétérisme des sinus.

Maladies ORL

Si des conditions pathologiques locales se développent, une pléthore de muqueuse nasale peut se produire. Ceci peut être observé avec une sinusite, des végétations adénoïdes, une sinusite. En outre, de telles manifestations sont possibles chez les personnes souffrant de rhinite chronique (allergie, etc.), en particulier si elles sont utilisées très souvent et de manière incontrôlable pour utiliser des gouttes nasales, qui contractent les vaisseaux sanguins. Également dangereux dans ce cas, les médicaments hormonaux qui provoquent l’amincissement de la muqueuse nasale et, par conséquent, son atrophie.

Modifications de la membrane muqueuse, courbure du septum nasal, anomalies du développement des veines

Chez les patients atteints de rhinite atrophique, des modifications dystrophiques de la membrane muqueuse sont observées, ce qui conduit à la manifestation d'un saignement nasal. Peut également entraîner des saignements développement anormal des artères et des veines (leur expansion locale), une courbure grave de la cloison nasale ou la localisation des vaisseaux muqueux trop près de la surface.

Adénoïdes, polypes, tumeurs

Des saignements parfois fréquents chez les femmes et les hommes sont le signe qu'une formation bénigne ou maligne se développe dans les voies nasales. Ceux-ci peuvent être des polypes, des végétations adénoïdes, des tumeurs, des angiomes, des granulomes spécifiques.

Ingestion dans le nez de corps étrangers, infection par des vers

Les causes du sang provenant du nez d'un enfant sont souvent associées à des blessures causées par divers objets - avec un doigt, des jouets, etc. Parfois, du sang s'écoule si de petits objets étrangers ou de petits insectes disparaissent dans le nez. Parfois, il coule même après que l'enfant a été acheté dans un étang ouvert, car les parasites - les tiques et d'autres peuvent pénétrer dans la cavité nasale.

Parfois, l'explication de la raison pour laquelle un enfant saigne du nez la nuit ou le matin est une invasion helminthique, car les larves d'ascaris migrent vers les poumons, le nasopharynx et d'autres organes et endommagent les vaisseaux sanguins. Par conséquent, si l'enfant saigne souvent du nez, vous devez vérifier la présence de parasites dans le corps.

Dans tous les cas, si l'enfant saigne, il est nécessaire d'agir correctement, comme conseillé par le Dr Komarovsky et d'autres spécialistes. Vous trouverez ci-dessous les soins d'urgence pour les saignements de nez chez les enfants et les moyens d'arrêter les saignements.

Causes communes

Parfois, une certaine maladie provoque des saignements de nez. Les causes chez les adultes et les enfants peuvent être associées à diverses maladies et affections. Ainsi, les causes de saignements de nez chez les adultes, ainsi que chez les bébés, peuvent être associées à une fragilité vasculaire accrue, qui est constatée dans de tels cas:

Changement de paroi vasculaire

La vascularite, c'est-à-dire le processus inflammatoire de la muqueuse interne des vaisseaux sanguins, conduit à la manifestation de saignements peu abondants, parfois accompagnés d'hémorragies dans les muscles ou les articulations, entraînant toujours une éruption cutanée.

Maladies infectieuses - rougeole, tuberculose, grippe, varicelle, etc., dans ces conditions, des modifications pathologiques des parois des vaisseaux sanguins se produisent. Si le patient contracte la tuberculose de la cavité nasale, des croûtes de sang peuvent apparaître dans son nez de temps en temps.

Athérosclérose des vaisseaux sanguins - cette maladie peut également libérer le sang du nez. Il convient de rappeler que cette maladie est dangereuse, car elle peut entraîner le développement d’une crise cardiaque et d’un accident vasculaire cérébral.

Hypovitaminose - le manque de vitamines C, K et de calcium dans le corps est parfois à l'origine du sang qui coule du nez chez l'adulte. Comment arrêter le saignement dans ce cas, le médecin vous demandera de prescrire des complexes de vitamines.

Fluctuations hormonales

Cela se produit également si de fortes fluctuations des niveaux hormonaux se produisent dans le corps humain. C'est pourquoi il y a des écoulements sanglants et des maux de tête chez les adolescentes, ainsi que chez les femmes pendant la grossesse et la ménopause.

Élévation de la pression artérielle

Le saignement de nez avec la pression artérielle, qui a considérablement augmenté, est également possible. L'augmentation des indicateurs de pression artérielle est observée en raison de surcharges émotionnelles et physiques, ainsi que du développement de maladies vasculaires et cardiaques, etc. La pression à laquelle cela peut se produire dépend des caractéristiques de l'organisme. Mais le plus probable écoulement de sang lors de sauts brusques de pression artérielle: les parois capillaires du nez sont alors cassées, ce qui provoque un écoulement de sang. Ceci est possible avec de telles conditions et maladies:

  • athérosclérose;
  • l'hypertension;
  • sténose mitrale, sténose aortique;
  • tumeurs surrénales;
  • malformations cardiaques, dans lesquelles il y a une augmentation des indicateurs de pression artérielle;
  • emphysème pulmonaire, pneumosclérose;
  • pyélonéphrite chronique glomérulonéphrite;
  • charges excessives, physiques et émotionnelles.

Maladies du sang

  • Les troubles de la coagulation sanguine sont l’un des symptômes d’un groupe de maladies, qu’elles soient acquises ou héréditaires, qui entraînent des saignements nasaux et autres.
  • Cirrhose du foie.
  • Anémie aplasique de Leykozili.
  • Réduction de la production de plaquettes dans le corps (purpura thrombocytopénique).

Autres raisons

Outre les raisons susmentionnées, de tels facteurs peuvent provoquer de telles manifestations:

  • lupus érythémateux disséminé;
  • tamponnade fréquente de la cavité nasale, entraînant le développement d'une atrophie de la muqueuse;
  • la maladie d'osler;
  • maladie rénale;
  • l'emphysème;
  • agranulocytose;
  • troubles nerveux, migraine.

Symptômes de saignement antérieur, postérieur

Les symptômes d'hémorragie nasale complètent parfois les symptômes de la maladie sous-jacente, ainsi que les symptômes d'hémorragie aiguë. Il faut faire attention à de telles manifestations:

S'il y a peu de saignements, les signes de perte de sang ne sont généralement pas prononcés. Il peut y avoir des saignements à l'intérieur et à l'extérieur. S'il ne sort pas et coule à l'arrière de l'oropharynx, il peut être détecté par pharyngoscopie. En cas de perte de sang importante, une personne peut avoir un choc hémorragique, qui se caractérise par une forte diminution de la pression, un pouls filamenteux, une tachycardie.

Les saignements peuvent être des types suivants: avant et arrière.

En cas de saignement direct, dans la plupart des cas (environ 90%), la source est la zone de Kisselbach. Dans cette zone, il existe un vaste réseau de petits vaisseaux recouverts d'une fine membrane muqueuse pratiquement sans couche sous-muqueuse.

Dans une telle situation, la perte de sang n'est généralement pas forte. Il s'arrête tout seul - les premiers soins élémentaires en cas de saignement du nez agissent presque immédiatement. La vie n'est pas en danger.

En cas de saignement dorsal, les gros vaisseaux situés profondément dans la cavité nasale sont endommagés. C'est une condition dangereuse pour le patient, car le sang s'arrête très rarement tout seul.

Le médecin peut déterminer le type de saignement en examinant le patient, après pharyngoscopie et rhinoscopie antérieure.

En outre, lors de l'examen, le médecin peut déterminer l'apparition de saignements pulmonaires ou gastriques, car dans ces conditions, le sang pénètre parfois dans la cavité nasale. Reconnaître l'hémorragie pulmonaire n'est pas difficile - dans une telle situation, la couleur du sang est écarlate, elle mousse. Si l'estomac - il fait noir, comme un marc de café.

Dans le cas de saignements très intenses qui s’écoulent le long de la paroi arrière, des vomissements peuvent apparaître, dans lesquels des impuretés sombres sont notées.

Découvrez pourquoi il y a un écoulement nasal sanglant, aidera à effectuer un examen général pour diagnostiquer la maladie sous-jacente.

Pour évaluer la perte de sang, le médecin vous prescrit un coagulogramme ainsi qu'une numération sanguine complète.

Comment donner les premiers secours?

Vous devez comprendre clairement ce qu'il faut faire des saignements de nez pour vous aider, vous et votre enfant, en cas de développement d'un saignement grave. Il est particulièrement important de savoir comment arrêter le saignement de nez, parents. Après tout, cela arrive assez souvent chez les enfants.

  • Si des écoulements sanglants sont observés chez un enfant ou un adulte, il est nécessaire de lui donner immédiatement une position allongée - mettez le patient au lit, inclinez la tête vers l’avant. Vous pouvez également fixer quelques minutes au pont du nez - par exemple, de la glace enveloppée dans une serviette ou un coussin chauffant à l’eau froide.
  • Vous pouvez également verser dans le nez des gouttes vasoconstricteurs (il peut s'agir des médicaments Naphthyzinum, Nazivin, Galazolin) ou de l'eau oxygénée à 3%, puis tenez vos narines avec les doigts.
  • S'il coule et ne s'arrête pas du nez, appliquez les mêmes gouttes ou le même peroxyde d'hydrogène sur un coton-tige et insérez-les dans la narine, appuyés contre le septum.
  • À condition que cela coule de la narine droite, une personne doit lever la main droite et la gauche pour appuyer la narine. S'il saigne des deux côtés, la personne doit lever les deux mains et celui qui l'aide peut appuyer sur les deux narines.
  • Si aucun conseil sur la façon d'arrêter rapidement les saignements nasaux n'est efficace, vous devez appeler les soins d'urgence. C'est le médecin qui doit déterminer comment arrêter le sang du nez s'il coule sans arrêt, malgré toutes les mesures prises.

Après l'arrêt de la décharge nasale, il n'est pas nécessaire de retirer le tampon trop brutalement car il existe un risque de lésion du caillot de sang, après quoi la crise peut réapparaître. Il est préférable d’humecter doucement le coton-tige avec du peroxyde d’hydrogène, d’attendre qu’il se ramollisse et de le retirer ensuite.

Même si un tel cas s'est produit une fois, il est nécessaire d'emmener l'enfant chez l'oto-rhino-laryngologiste pour déterminer la cause de ce phénomène. Le médecin vous indiquera quelles sont les maladies qui provoquent un tel symptôme et vous prescrira une étude pour déterminer le diagnostic et prévenir les rechutes.

Pour prévenir le dessèchement du nez et de la formation de croûtes de sang, accélérer le processus de guérison et réduire le risque de rechute, vous devez lubrifier la pommade muqueuse Bacitracine, Néomycine ou Vaseline deux fois par jour. Pendant la saison de chauffage, vous pouvez verser de l'argent dans le nez avec de l'eau de mer (Salin, Aqua Maris).

Dans les cas graves, lorsqu'il n'est pas possible de gérer seul la situation, des experts procèdent à une anémisation de la membrane muqueuse avec de l'adrénaline ou de l'éphédrine. Avec l'inefficacité de la tamponnade avant, tenez la tamponnade arrière. Cependant, dans la plupart des cas, chez les enfants et les personnes âgées, la tamponnade antérieure aide également à saigner le dos.

Si les rechutes se produisent très souvent ou si le tamponnement est inefficace, une intervention chirurgicale doit être réalisée. Pour les personnes qui s’inquiètent de la fréquence des saignements antérieurs, la coagulation et la cryodestruction endoscopique seront des méthodes efficaces. Également dans une telle situation, des médicaments sclérosants sont parfois administrés, des médicaments qui augmentent la coagulation du sang sont prescrits.

Que ne peut pas être fait?

  • En cas d’émergence de sang de la cavité nasale, il est impossible de s’allonger ou de jeter la tête en arrière - cela ne fera qu’aggraver la situation et le sang dans de telles postures peut s'écouler dans les voies respiratoires ou dans l’œsophage. La pénétration dans les voies respiratoires entraîne la suffocation et la pénétration dans l'estomac provoque des nausées et des vomissements.
  • Il est également impossible de montrer, car cela peut déloger le caillot qui s'est formé.
  • Si un corps étranger pénètre dans le nez, vous ne devriez pas l'extraire vous-même - cela devrait être fait par un spécialiste.

Quand faut-il des soins médicaux urgents?

Parfois, si une personne a des vaisseaux sanguins faibles ou souffre d'autres maladies, il ne faut pas attendre que le saignement cesse - vous devez immédiatement appeler les soins d'urgence pour que le médecin puisse aider le patient. Ceci est nécessaire dans les cas suivants:

  • la pression artérielle augmente;
  • il y avait une blessure au nez;
  • le patient est diabétique;
  • la personne s'est évanouie;
  • il y a eu des saignements très abondants, avec un risque de perte de sang importante;
  • si pendant longtemps une personne a pris ou prend actuellement de l'héparine, des AINS, de l'aspirine ou si le patient a des problèmes de coagulation du sang;
  • si des vomissements avec du sang sont notés, ce qui peut indiquer des dommages à l’estomac, à l’œsophage, aux poumons;
  • si un liquide clair chez une personne après une blessure à la tête s’écoule avec des sécrétions de sang, cela peut indiquer une fracture de la base du crâne.

Assistance médicale

Si un adulte ou un enfant a des saignements abondants dans la cavité nasale, il est hospitalisé. Même si vous avez réussi à résoudre le problème vous-même, vous devriez consulter l'otolaryngologue ultérieurement.

Si la cause du problème ne peut pas être trouvée et que de telles manifestations se manifestent constamment, un certain nombre de spécialistes, tels qu'un endocrinologue, un hématologue et un neurologue, devraient être examinés.

Si du sang apparaît de la zone de Kisselbach, cette zone est cautérisée pour éviter une récidive. Si nécessaire, l'oto-rhino-laryngologiste met en œuvre les mesures suivantes:

  • élimine les polypes ou les corps étrangers de la cavité nasale;
  • effectue une tamponnade antérieure ou postérieure imprégnée d’une solution à 1% de feracryl, d’amnios en conserve et d’acide epsilon-aminocaproïque;
  • afin de cautériser le vaisseau, introduit un tampon avec de l'acide trichloroacétique et du vagotyle;
  • pratique la coagulation à l'aide de courant électrique, de nitrate d'argent, de laser, d'ultrasons, d'azote liquide ou effectue une cryodestruction;
  • utilise une éponge hémostatique;
  • introduit des médicaments sclérosants, une solution d'huile de vitamine A;
  • si la perte de sang est très grave, le médecin utilise du plasma frais congelé, des transfusions sanguines, des injections d’hémodez, de la réopolyglukine et de l’acide aminocaproïque par voie intraveineuse.

Si toutes ces méthodes sont inefficaces, alors une intervention chirurgicale est effectuée - embolisation de gros vaisseaux dans la région de la cavité nasale où des problèmes sont notés.

Des médicaments prescrits qui augmentent la coagulation du sang sont également prescrits: chlorure de calcium, vitamine C, Vikasol, gluconate de calcium.

Si des saignements de nez se sont produits, vous ne devriez pas manger d'aliments chauds ni boire de boissons chaudes par la suite. Vous ne devriez pas exercer d'effort physique grave pour empêcher la réapparition de ce problème.

Prévention

  • Parfois, à des fins de prophylaxie, ils prescrivent des ascorutines et des adultes traitent la fragilité vasculaire.
  • Pendant la saison de chauffage, il est nécessaire d'humidifier l'air intérieur avec une qualité élevée.
  • Il est important de manger de manière complète et variée afin de pouvoir se procurer toutes les vitamines et tous les minéraux nécessaires à l'organisme.
  • Ne devrait pas être autorisé des blessures.

Pourquoi saigne du nez chez un adulte? Causes et traitement des remèdes populaires

Saignements de nez (épistaxis) - saignement de la cavité nasale, qui peut généralement être vu lorsque le sang coule à travers les narines. Il existe deux types de saignements de nez: antérieur (le plus fréquent) et postérieur (moins fréquent, mais nécessitant plus d'attention de la part du médecin). Parfois, dans des cas plus graves, le sang peut monter à travers le canal nasolacrimal et s’écouler à travers l’orbite. Le sang frais et le caillot peuvent également pénétrer dans l'estomac, provoquant des nausées et des vomissements. L'épistaxis est extrêmement rarement fatal; Par exemple, aux États-Unis en 1999, seuls 4 décès sur une épistaxis de 2,4 millions de décès ont été enregistrés. La mort la plus connue des saignements de nez est peut-être la mort d'Attila, qui s'est étouffé dans le sang en rêve après un festin orageux autour de son propre mariage. Selon les statistiques, environ 20% de tous les patients atteints d'épistaxis se tournent vers les médecins ORL pour obtenir une aide d'urgence. 80 à 85% des patients sont diagnostiqués avec des problèmes avec le système hémostatique. Environ 85% des cas d'épistaxis sont un symptôme de maladies d'organes et de systèmes du corps, et dans 15% des cas, les causes du phénomène sont des pathologies de la cavité nasale.

Le sang du nez provoque

Le premier groupe de saignements du nez

Des gouttes ou un filet de sang sortant des voies nasales sont une conséquence des dommages vasculaires. Cela se produit à la suite d'un stress mécanique (traumatisme au nez) ou de processus internes du corps.

- Le séchage des muqueuses peut également provoquer des saignements de nez, car les capillaires deviennent fragiles. Le séchage de la muqueuse nasale peut être le résultat d'un long séjour dans une pièce à l'air sec ou au froid.

- l'impact des conditions extérieures. Long séjour au soleil, surmenage, effort physique - facteurs pouvant causer des saignements de nez spontanés. C'est un phénomène solitaire, ce n'est pas une raison pour aller chez le médecin, le sang s'arrête rapidement et l'incident est oublié.

- Coup de soleil et surchauffe - l'un des principaux facteurs de saignement de nez, surtout en été. En raison des températures élevées, la cavité nasale s'assèche et les vaisseaux deviennent fragiles. Ils éclatent facilement et à cause de cela, le sang du nez. Pour vous protéger du coup de chaleur, vous devez porter un chapeau ou un chapeau, soyez plus dans un endroit ombragé.

- Traumatisme - le plus souvent, les blessures au nez sont causées par divers coups au visage, qui peuvent être accompagnés d'une fracture du septum avec développement de saignements prononcés. Dans l'enfance, l'habitude de se casser le nez avec un doigt ou d'autres objets (crayon, stylo) entraîne des lésions de la muqueuse nasale.

Le deuxième groupe de saignements du nez

Dans ce groupe, les saignements sont généralement causés par des causes beaucoup plus graves, telles que des troubles systémiques.

Troubles associés aux troubles de la coagulation sanguine, tels que l'hémophilie.

Dystonie végétative-vasculaire - accompagnée de vaisseaux fragiles et fragiles, provoque souvent du sang provenant du nez chez un adulte ou un enfant chez qui on a diagnostiqué un TRI. Symptômes supplémentaires - écoulement de sang, larmoiement, acouphènes.

Papillomes dans le nez - excroissances sur la membrane muqueuse. Sont le résultat d'une infection virale, des mutations dangereuses dans les tumeurs malignes. Les polypes exercent une pression sur les vaisseaux, rendent la respiration difficile, provoquent des saignements fréquents le matin.

Athérosclérose - modifications des vaisseaux sanguins, perte de leur élasticité, dommages fréquents avec l'apparition de divers saignements (internes et externes).

Phéochromocytome est une tumeur des glandes surrénales, ce qui augmente le niveau d'hormones de stress. De ce fait, la pression augmente brusquement et le sang coule constamment du nez. Les signes de cette tumeur sont des saignements nasaux fréquents et une sécheresse du nez. Avec de tels symptômes devrait contacter la clinique.

L'hypertension. Une augmentation de la pression artérielle ou intracrânienne peut également causer des saignements de nez. Mais il s’agit plus d’une bénédiction que d’un malheur, car il vaut mieux perdre du sang et réduire la pression que de subir un accident vasculaire cérébral. En passant, le plus souvent, les chutes de pression se produisent de 4 à 6 heures du matin. Ce fait explique pourquoi certaines personnes saignent du nez le matin.

Carence en vitamine C. Comme vous le savez, la vitamine C renforce les parois des vaisseaux sanguins. S'il en manque, les parois vasculaires deviennent friables et fragiles. Ce fait peut être la réponse à la question de savoir pourquoi on saigne souvent du sang.

Maladies oncologiques. L'épistaxis survient dans les néoplasmes malins et bénins du nez. En plus des saignements, il peut y avoir un ulcère sur la muqueuse nasale, un gonflement du nez, une modification de sa forme.

Inflammation de la muqueuse nasale (rhinite) ou de ses sinus (antrites, sinusites) - une inflammation affaiblit les parois des vaisseaux sanguins et les rend plus fragiles. Une infection virale respiratoire aiguë, une rhinite allergique et des bactéries (streptocoques, staphylocoques, E. coli) peuvent entraîner le développement du processus inflammatoire.

Réception des médicaments. En règle générale, les saignements sont causés par des médicaments destinés à prévenir la coagulation du sang. Ceux-ci incluent l'héparine, l'aspirine et d'autres. Le sang du nez peut couler avec l'utilisation prolongée et incontrôlée de sprays nasaux qui sèchent la membrane muqueuse.

Comment arrêter le saignement du nez

Si un adulte ou une personne âgée saigne du nez, procédez comme suit:

- Les premiers soins consistent à arrêter le saignement. Tout d'abord, vous devez vous calmer, asseyez la victime sur une chaise, inclinez légèrement la tête vers l'avant.

- Au nez, vous devez mettre une compresse froide (glace du congélateur, enveloppée dans une serviette de table). Gardez la compresse dont vous avez besoin 10 minutes.

- En cas de saignement faible, vous pouvez pincer les narines au niveau des ailes du nez pendant 5 à 7 minutes. S'il y a un assistant qui va serrer les narines blessées, le patient peut tendre ses mains vers le haut, si l'épistaxis est observé à partir de deux narines, ou une correspondant au passage saignant du nez. Ainsi, le flux sanguin dans le corps ralentit et le caillot de sang résultant obstrue le vaisseau.

- Pour que l'air pénètre librement dans les poumons de la victime, vous devez ouvrir la ceinture, casser la cravate (dégrafer la cravate (si l'épistaxis est observé chez l'homme), déboutonner le soutien-gorge, retirer les bijoux (si le sang du nez provient de femmes).

- Si le sang a coulé dans le nasopharynx, il doit cracher.

- En cas de saignement faible, vous pouvez pincer les narines au niveau des ailes du nez pendant 5 à 7 minutes. S'il y a un assistant qui va serrer les narines blessées, le patient peut tendre ses mains vers le haut, si l'épistaxis est observé à partir de deux narines, ou une correspondant au passage saignant du nez. Ainsi, le flux sanguin dans le corps ralentit et le caillot de sang résultant obstrue le vaisseau.

- Si le sang continue de couler, le peroxyde est appliqué sur un coton-tige et injecté dans le passage nasal en le pressant doucement contre la paroi centrale du nez.

- Si le patient est inconscient, vous devez le coucher sur le dos, la tête sur le côté. Ensuite, appelez une ambulance.

- En cas de saignement important dans les narines, vous pouvez faire goutter du peroxyde à 3% ou tout médicament à effet vasoconstricteur.

- Si le nez saigne de façon inattendue en raison d'une surchauffe, la victime doit être transportée dans un endroit frais et une compresse de glace appliquée sur le nez. La victime devra être hospitalisée.

- Si, pendant 15 à 20 minutes, les premiers soins ne donnent pas de résultats positifs, vous devez contacter la clinique.

Ce qu'il est interdit de faire quand le nez saigne

- N'expulsez pas le sang du nez: la conséquence d'actions inconsidérées est un saignement abondant.

- Vous ne pouvez pas vous pencher beaucoup en avant - l'hémorragie augmente.

- Jeter en arrière la tête - le sang peut descendre dans l'œsophage, provoquant un réflexe nauséeux; provoquer étouffement.

- Vous ne pouvez pas retirer le coton-tige des narines avec un mouvement brusque - il doit d'abord être imprégné de peroxyde

- Si la raison pour laquelle du sang est versé du nez est devenue un objet étranger, vous ne devez pas essayer de le récupérer vous-même.

- Il n'est pas recommandé de se coucher horizontalement et de tenir la tête droite - il est préférable de la tourner sur le côté.

Traitement thérapeutique de l'épistaxis (épistaxis)

- Moxibustion de la muqueuse nasale. Il est utilisé si les facteurs, pourquoi le sang coule du nez, sont de petits vaisseaux de la paroi antérieure de l'organe.

- traitement avec des médicaments. Si le sang provient du nez plus d'une fois, des médicaments hypotenseurs, un renforcement hémostatique, un renforcement vasculaire et une amélioration de la coagulation du sang sont prescrits.

- Tamponnade - La tamponnade nasale est nécessaire en cas de saignement de la cavité nasale. Il aide à arrêter les saignements et retient une partie importante du sang. La tamponnade est souvent confondue avec les premiers soins à domicile pour les hémorragies nasales. Cependant, cela ne peut pas être fait à la maison et constitue une opération qualifiée, et non une mesure d'aide temporaire.

La procédure est effectuée dans les établissements médicaux conformément aux règles d'hygiène, et l'auto-exécution ne fera qu'aggraver la situation dangereuse.

- méthodes chirurgicales. En cas de saignement faible, le chirurgien peut injecter de la Novocain (0,5%) ou du dichlorhydrate de quinine (0,5-1%) sous la muqueuse, retirer le septum sous-muqueux nasal et racler les excroissances vasculaires. Si le sang coule constamment dans le nez, une ligature des vaisseaux est réalisée. La plastie cutanée nasale est récurrente (les muqueuses de la partie antérieure de la cavité nasale sont disséquées et remplacées par un lambeau de peau prélevé dans l'oreille du patient).

- Moxibustion de la muqueuse nasale. Il est utilisé si les facteurs, pourquoi le sang coule du nez, sont de petits vaisseaux de la paroi antérieure de l'organe.

Si vous n’aidez pas les remèdes populaires, vous devez consulter un médecin.

Pourquoi les saignements de nez viennent: causes, moyens d'arrêter

L'épistaxis, ou saignements de nez, est un phénomène assez fréquent qui survient chez l'adulte et chez l'enfant en raison de diverses maladies ou d'autres causes. Visuellement, cela se manifeste sous la forme de divers degrés d'intensité du flux sanguin sortant des narines.

Les saignements de nez sont divisés en antérieurs et postérieurs. La séparation est basée sur les caractéristiques physiologiques de l'apport sanguin au nez.

Que sont les saignements de nez?

La source la plus courante d'hémorragie antérieure (dans 90 à 95% des cas) est le plexus de Kisselbach, réseau dense veineux sous-muqueux composé d'une masse de petits capillaires et d'artérioles qui alimentent en sang la partie antérieure du cartilage nasal. Les épistaxis de cette région ne sont généralement pas dangereux en raison de la perte de sang minime. Le sang coule ou un mince filet ou des gouttes. Avec une coagulation normale, le saignement cesse tout seul en quelques minutes.

Dans 5 à 10% des cas de saignements postérieurs, le sang coule à partir des branches des grandes artères des sections postérieure ou moyenne du nez. Les saignements de ces artères sont lourds, peuvent avoir des conséquences graves pour la santé et même dans de rares cas, entraîner la mort du patient. Le sang écarlate brillant coule dans un flux continu. Un tel saignement ne s'arrête pas tout seul. Une autre manifestation de l'épistaxis postérieure est l'apparition de sang dans la bouche et de vomissements sanglants, résultant de l'ingestion de sang s'écoulant du nez par le pharynx dans la cavité buccale.

Dans certains cas graves, des saignements de l'orbite ou du point de déchirure peuvent être observés, et le sang monte du nez dans le canal nasolacrimal.

En fonction du volume de sang coulé, on distingue plusieurs degrés de perte de sang:

  • Perte de sang mineure entraînant la perte de quelques gouttes à quelques millilitres de sang. De tels saignements ne sont pas dangereux pour la santé et n'entraînent aucune conséquence. Le seul point négatif peut être la peur, l'hystérie ou l'évanouissement chez les jeunes enfants.
  • De légères pertes sanguines, dont le volume sanguin n'excède pas 700 ml chez l'adulte, ne représentent pas plus de 12% de la quantité totale de sang en circulation. Cette perte de sang provoque une faiblesse légère, des vertiges, un pouls rapide et des mouches clignotantes devant ses yeux. Blanchiment possible des muqueuses et de la peau visibles.
  • Le degré moyen est caractérisé par une perte de sang de 1 000 à 1 400 ml chez un adulte, ce qui représente jusqu'à 20% du volume total de sang en circulation. Elle s'accompagne de symptômes plus graves en comparaison avec un degré léger: faiblesse, acouphènes, vertiges, maux de tête, soif, essoufflement.
  • Sévère avec une hémorragie massive. Le volume de perte de sang dépasse 20% du total du sang circulant dans le corps. Une perte de sang massive entraîne un choc hémorragique, qui se traduit par une chute brutale de la tension artérielle, une léthargie, des troubles de la conscience allant jusqu’à sa perte, une circulation sanguine insuffisante dans les organes internes. Des saignements soudains à court terme mais massifs, entraînant une perte de sang importante, constituent un grand danger.

Causes des saignements de nez

Pourquoi saigne-t-il du nez? Considérez les raisons. Les facteurs responsables des saignements de nez sont divisés en facteurs locaux (locaux) et généraux (systémiques).

Facteurs locaux:

  • Diverses blessures du nez.
  • Dommages mécaniques aux structures internes auxquelles appartient la muqueuse. Une violation de son intégrité peut survenir lors de l’enlèvement sans précaution des croûtes sèches, des égratignures intenses du nez avec les doigts, des coups rudement répétés du nez, etc. Les jeunes enfants aiment mettre différents objets étrangers dans la bouche et le nez, provoquant des lésions aux muqueuses.
  • Barotrauma avec une chute brutale de la pression barométrique, caractéristique des plongeurs, des pilotes, des alpinistes.
  • Hyperémie de la membrane muqueuse, amincissement ou exposition à celle-ci avec divers médicaments au cours de processus inflammatoires du nez, par exemple, grippe, ARVI, rhinite allergique ou sinusite chronique. Risque particulier lorsqu’il est utilisé dans le traitement du spray nasal aux stéroïdes.
  • Inhalation par le nez de stupéfiants, principalement de la cocaïne.
  • Déformations anatomiques du nez. Par exemple, la courbure du septum nasal ou la télangiectasie causée par la maladie de Rendu-Osler.
  • Tumeurs malignes et bénignes de la cavité nasale. Porter le cancer du nasopharynx à l'oncologie et aux angiomes ou polypes bénins.
  • Inhalation prolongée d'air froid d'hiver. Dans ce cas, une faible humidité relative de l'air joue un rôle.
  • Thermique ou insolation due au chaud soleil par temps chaud.
  • Épistaxis à la suite d'une intervention chirurgicale dans la région du nez.
  • Drainage possible de la membrane muqueuse lors de l'utilisation d'un cathéter à oxygène.

Facteurs systémiques du saignement nasal:

  • Hypertension artérielle.
  • Les allergies
  • Maladie vasculaire.
  • Pathologie vasculaire congénitale.
  • Maladies du sang (leucémie, hémoblastose, anémie, etc.).
  • Avitaminose, principalement un manque de vitamine C et K.
  • L'utilisation de boissons alcoolisées qui contribuent à l'expansion des vaisseaux sanguins, y compris dans le nez.
  • Maladie cardiaque accompagnée d'insuffisance cardiaque.
  • Maladies du tissu conjonctif.
  • Effets secondaires liés à la prise d’AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens).
  • Troubles associés aux troubles de la coagulation sanguine, tels que l'hémophilie.
  • Diathèse hémorragique.
  • Pathologie sévère des reins.
  • Surmenage physique.
  • Maladies infectieuses graves, y compris le VIH et le sida.
  • Restructuration hormonale du corps chez une femme enceinte.

Premiers soins pour saignements de nez

Une personne qui a du sang par le nez peut être aidée avant de consulter un médecin. Pour cela, vous devez effectuer alternativement une série de manipulations:

  1. Tout d’abord, plantez la personne et abaissez légèrement la tête pour assurer un bon écoulement du sang. Si le patient est difficile à s'asseoir tout seul, il est préférable de le poser, mais de lever la tête du canapé et de tourner la tête sur le côté. Une mesure folklorique commune, comme la baisse de la tête, est strictement interdite. Cela n'arrêtera pas le sang, mais ne conduira qu'à des conséquences indésirables sous forme de pénétration dans la bouche, d'ingestion dans l'estomac et, dans les cas graves, dans les voies respiratoires.
  2. Fournir de l'air frais (ouvrir le maillot, ouvrir la fenêtre).
  3. Au nez, mettez un sac de glace. Si les saignements ne se sont pas arrêtés peu de temps après, vous devez appuyer sur la narine, d'où coule davantage de sang, vers le septum nasal pendant 5 à 10 minutes. Se moucher est interdit. Lorsque le sang entre dans la bouche, vous devez le recracher.
  4. Si les mesures ci-dessus ont échoué, vous pouvez essayer de fabriquer une turunda ou un tampon de coton stérile, de l’humidifier avec 3% de peroxyde d’hydrogène ou de tout vasoconstricteur, par exemple Sanorin, Naphthyzinum, Galazolin, Tizin. Cette turunda entre dans le passage nasal et partent jusqu'à ce que le saignement cesse.
  5. Lorsque l'épistaxis est la conséquence d'un nez qui coule et que des croûtes se forment après, il est souhaitable de lubrifier le tampon avec de la vaseline. Le ramollissement des muqueuses sèches aidera à arrêter les saignements.
  6. Si les saignements nasaux sont causés par une insolation, placez la personne dans un endroit frais et bien ventilé et placez du tissu froid sur le front et le visage, et de la glace sur le pont nasal.

En cas de saignement important, résultant d'une lésion du nez avec distorsion de sa structure anatomique, ou s'il n'est pas possible d'arrêter le sang lui-même, vous devez immédiatement consulter un médecin et mettre temporairement froid sur le pont du nez pour soulager l'enflure.

Traitement des saignements de nez

Après un examen visant à déterminer l'étendue et la cause du saignement, le médecin choisit un moyen de l'arrêter et, si nécessaire, un traitement supplémentaire.

Les soins médicaux spécialisés comprennent les mesures suivantes:

  • La tamponnade nasale est une méthode pour arrêter le saignement nasal en introduisant des tampons dans sa cavité, imbibée d'un des agents hémostatiques, par exemple, la thromboplastine. Eh bien aide éponge hémostatique, qui comprend la thromboplastine et la thrombine.

Selon la situation, le médecin fait la tamponnade antérieure - des narines ou du dos - du pharynx.

  • Cautérisation des vaisseaux saignants. Il y a beaucoup de façons. Les moyens de cautérisation sont certains acides - lactique, trichloroacétique ou chromique. Les sels de zinc, l'alun, le tanin et la solution de nitrate d'argent sont également utilisés.
  • Les méthodes modernes d’arrêt des saignements nasaux sont très efficaces - il s’agit de la désintégration par ultrasons (destruction délibérée de l’approvisionnement en sang des turbins hypertrophiés à l’aide d’un guide à ultrasons), de la thérapie au laser (coagulation au laser), de l’exposition à l’azote liquide (combustion à froid), de l’électrocoagulation (combustion électrique).
  • En cas de saignements fréquents, accompagnés d’une perte importante de sang, il est indiqué de procéder à une intervention chirurgicale consistant à ligaturer les gros vaisseaux et les artères, ainsi qu’à décoller le périoste au site des saignements, entraînant la désolation des vaisseaux.

Il est important de savoir que les saignements de nez ne sont pas toujours inoffensifs. C'est souvent un symptôme de maladie grave. Si elle est forte et ne s’arrête pas longtemps, et même plus souvent, elle entraîne une détérioration de l’état, il est impératif de consulter un médecin pour un examen approfondi afin de déterminer les causes de l’épistaxis et de choisir une méthode de traitement qualifiée.

Version vidéo de l'article:

Le programme "À propos des plus importants" décrit les causes des saignements de nez: