Principal
L'otite

Etmoïdite - formes, symptômes et traitement chez l'adulte, médicaments

Transition rapide sur la page

La sinusite est l’une des maladies ORL les plus courantes chez l’adulte. Ce terme est le nom général de tous les processus inflammatoires de la structure muqueuse recouvrant les sinus paranasaux (un ou plusieurs).

Une certaine localisation du processus inflammatoire, et qui a donné son nom à diverses maladies, dont l’ethmoïdite. Qu'est ce que c'est Il s'agit d'un processus inflammatoire pathologique qui se développe dans la membrane muqueuse du labyrinthe ethmoïdal.

  • Considérez ce qu'est un labyrinthe, pourquoi sa membrane muqueuse est enflammée, comment elle se manifeste et est traitée.

Les tâches du labyrinthe en réseau sont dues à des fonctions de protection - empêcher la pénétration de l'infection (par inhalation) dans le cerveau et réchauffer l'air froid avant qu'il ne pénètre dans le système respiratoire. Avec d'autres sinus, participe à la formation du timbre vocal.

Le labyrinthe en treillis est représenté par une paire d'os formant une structure creuse, sous la forme de cellules pneumatiques creuses qui marquent l'os. Il est situé entre les cavités crânienne et nasale, dans la zone de la partie antérieure de la voûte crânienne, représentée par l'os frontal. Un septum osseux mince sépare le labyrinthe de l'orbite et du nez. La cavité interne des cellules caverneuses contenant de l'air est tapissée d'épithélium muqueux. C'est lui qui est enclin à l'inflammation, formant la maladie ethmoiditis.

La proximité des canaux d'autres sinus crée un risque de propagation du processus inflammatoire localisé dans la membrane muqueuse de la cavité de l'ethmoïde sur la muqueuse des sinus maxillaires (maxillaires), déclenchant la sinusite, ou sur la muqueuse du sinus frontal, manifestant une sinusite frontale. C'est pourquoi l'ethmoïdite est souvent accompagnée de ces maladies.

La genèse du développement est due à l'influence de diverses infections causées par des cocci et des représentants fongiques de la flore pathogène, des adénovirus et des souches virales d'influenza. Les causes de l’ethmoïdite sont parfois: une conséquence de la rhinite chronique, ou une inflammation de la nature chronique de la membrane muqueuse de la muqueuse frontale, ou des sinus maxillaires.

Le facteur prédisposant au développement de l'ethmoïdite peut être: l'échec du facteur protecteur de l'immunité et l'incompatibilité de la structure anatomique, sous la forme d'anomalies des ouvertures nasales de sortie et de son cours moyen, exprimées par leur étrangeté excessive. Cela se manifeste par une difficulté ou une cessation complète de la sortie muqueuse des sinus nasaux, même avec un gonflement légèrement prononcé des muqueuses.

Formes d'ethmoïdite

En médecine, il est d'usage de classer l'ethmoïdite en fonction de la nature de la maladie:

  • aiguë, subdivisée en ethmoïdite primaire et secondaire;
  • chronique - se manifeste comme conséquence de la forme aiguë de la maladie.

Par type de processus inflammatoires:

  • l'ethmoïdite catarrhale, purulente et polypoïde, qui ne se développe que si la maladie évolue de façon chronique et à long terme.

Si la forme aiguë de la maladie est capable de manifester une ethmoïdite bilatérale du côté gauche, du côté droit et des côtés gauches, l'inflammation bilatérale se manifeste plus souvent avec sa forme chronique.

Symptômes de l'ethmoïdite chez les adultes par type

symptômes d'ethmoïdite purulente, photo 3

Les symptômes communs de l'ethmoïdite comprennent:

  • forte hausse de la température;
  • faiblesse et faiblesse générale;
  • symptômes d'intoxication sous la forme de régurgitations et de vomissements chez les bébés;
  • développement de neurotoxicose.

En cas de tendance aux toxines du tube digestif, les signes de troubles intestinaux prévalent. Les signes d'ethmoïdite septiques chez l'adulte peuvent entraîner une insuffisance rénale aiguë. Lorsque les toxines tropicales affectent le système nerveux central, les signes caractéristiques de la neurotoxicose prévalent: migraines intolérables et douloureuses provoquant des vomissements ou une agitation, suivies de léthargie, de somnolence et d’apathie.

L'ethmoïdite catarrhale se manifeste par une intoxication grave, se manifestant par des nausées, une faiblesse générale, des signes de vertige et des douleurs musculaires. Les patients présentent une sclérotique et des larmes aux yeux rouges, des signes d'éclatement des capillaires et une perte de l'odorat. L'œdème apparaît dans la zone du nez et s'étend progressivement aux coins des orbites.

L’ethmoïdite polypeuse se caractérise par le développement d’une ethmoïdite polypeuse chronique, résultat d’une rhinite prolongée. Puffiness des tissus muqueux en raison d'un cours prolongé et se propage rapidement à l'os du labyrinthe. Les poches longues sont soutenues par des formations polypes qui occupent et recouvrent ses lumières.

L'ethmoïdite purulente est la forme la plus dangereuse et la plus désagréable de la maladie. Elle se caractérise par des symptômes prononcés: température très élevée (fébrile), douleur affectant les dents, les yeux (photo 3), le front et le nez, une augmentation des déchirures et une forte augmentation de l'intoxication.

L'ethmoïdite purulente chez les enfants se développe plus souvent et, lorsqu'elle est associée à des maladies infectieuses chez l'enfant, elle peut sembler de nature agressive.

Signes d'ethmoïdite aiguë et chronique

L'ethmoïdite aiguë peut provoquer une rhinite ordinaire, la grippe ou d'autres pathologies virales. Dans les processus inflammatoires qui se développent dans les sinus maxillaires ou frontaux, les cellules situées dans la partie avant de l'os creux du labyrinthe sont affectées par l'inflammation.

Si des réactions inflammatoires se produisent dans le sinus sphénoïdal (au-dessus de l'espace nasopharyngé), la cavité aérostatique postérieure de l'os est affectée.

Dans le même temps, le processus inflammatoire atteint assez rapidement la structure profonde de la membrane muqueuse, provoquant des poches dans les lumières des cellules et leurs canaux de sortie. Leur élimination du mucus est très difficile, ce qui complique la situation.

Lors de la manifestation initiale de la forme aiguë d'ethmoïdite, ses signes se traduisent par des modifications plus prononcées de l'état de santé du patient:

  • fortement fébrile
  • augmentation rapide des signes d'intoxication;
  • symptômes graves de dommages au système nerveux central;
  • signes d'exsiccose (déshydratation).

Dans le même temps, des symptômes de troubles parentaux dyspeptiques, des douleurs dans les ponts frontal et nasal, une violation de la respiration nasale et une anosmie (altération du sens de l'odorat) sont notés. En raison d'une infection hématogène ou d'une septicémie, des signes d'ethmoïdite aiguë apparaissent chez les enfants quelques jours seulement après la naissance.

A cet âge, la localisation du processus inflammatoire n'est qu'isolée, en raison du sous-développement des sinus. Et seulement après l'âge de trois ans, le tissu muqueux du labyrinthe se développe dans l'os frontal. C'est alors que peuvent se manifester des processus inflammatoires exprimés par une gamémémémoïdite, ou frontoétmoïdite, se manifestant:

  • malaise général et léthargie;
  • rhinite grave;
  • haute température;
  • gonflement des paupières et gonflement;
  • signes d'exophtalmie (déplacement orbital des globes oculaires);
  • douleur intense dans la région des coins intérieurs des orbites;
  • régurgitation, vomissements et diarrhée.

Dans la sinusite ethmoïdale secondaire, le tableau clinique de la maladie se caractérise par une évolution complexe et une progression rapide. Diverses complications peuvent apparaître même après quelques jours, après le développement de réactions inflammatoires. Le patient présente une maladie très grave avec des signes de troubles parentéraux, de déshydratation, de multiples foyers purulents métastatiques et de toxicose.

Lorsque les symptômes aigus de l’éthmoïdite se manifestent, il est préférable de commencer immédiatement le traitement chez les adultes et les enfants, jusqu’à ce que le processus se transforme en une forme chronique, qui peut déjà se développer trois mois après le début du processus aigu. Ensuite, cela se fera avec plus d’efficacité et moins de «pertes».

Une caractéristique distinctive de la forme chronique d'ethmoïdite est la capacité du processus infectieux inflammatoire d'affecter non seulement la muqueuse de l'os, mais également l'os lui-même. L'infection se propage aux cellules situées à l'arrière de l'os et infecte le septum.

La croissance active de la flore infectieuse entraîne des lésions du périoste de l'os «caverneux», accompagnées d'une inflammation (périoste) et du développement d'une ostéite locale déformante dans l'os éthmoïde lui-même.

  • Cela menace de détruire l'os lui-même et d'endommager ou de détruire les cloisons entre les cavités des cellules.

Ce processus contribue à la percée du contenu purulent dans la cavité de l’espace nasopharyngé (sinus en forme de coin), situé à proximité immédiate des orbites et des structures cérébrales (hypophyse et hypothalamus), entraînant un risque d’infection. Les signes de sinusite chronique ethmoïde apparaissent en fonction de l'activité de la réaction inflammatoire et peuvent être exprimés:

  • douleur périodique au nez, dans la zone adjacente au front;
  • petites sécrétions nauséabondes;
  • localisation incompréhensible des migraines;
  • perte de force et irritation;
  • anosnie et activité réduite.

Au stade de l'exacerbation de la maladie, un substrat purulent est libéré par le nez. Il coule le long des parois du nasopharynx. Pendant la nuit, il s'accumule tellement que le patient le tousse avec difficulté. Migraines et tiraillements douloureux dans la zone du pont nasal, son intensification provoque le moindre mouvement de la tête lors de la flexion. Les paupières sont gonflées, la douleur reflète toute modification de la position des yeux.

Dans cette phase de la sinusite ethmoïdale, le développement de l'ethmoïdite d'une espèce hyperplasique est possible, caractérisé par un épaississement important du tissu muqueux lui-même. Il se développe rapidement dans la partie médiane du cornet et peut s’effondrer dans le septum nasal.

Les modifications dégénératives de l'épithélium muqueux contribuent au développement de diverses formations polypeuses. Ils peuvent remplir complètement la cavité nasale, déformer son septum ou aller à l'extérieur.

Traitement de l'ethmoïdite, médicaments

Le traitement de l’ethmoïdite chez l’enfant et l’adulte est principalement réalisé avec des médicaments visant à réduire la membrane muqueuse de la structure cellulaire de l’os et à assurer le drainage.

  1. Des antibiotiques ayant un large éventail d’effets sont prescrits pour le soulagement d’une infection bactérienne - médicaments et analogues de Tsipromed, Cifazoline, Amoxicilline, Augmentina, Sumamed, Klacida, Céfaloridine et Roxithromycine.
  2. Les médicaments anti-inflammatoires sous la forme de - "Ebastina", "Chloropyramin" ou "Fenspirida".
  3. Pour éliminer les symptômes de congestion, utilisez des médicaments à effet vasoconstricteur sous la forme de "Naphazolin", "Dimetinden", et "Ephedrine" (en solution) et de la préparation homéopathique "Sinuforte" en cas d'intolérance individuelle à des médicaments précédents.

En complément de la pharmacothérapie, appliquez différentes méthodes de physiothérapie:

  • électrophorèse médicamenteuse - administration de préparations de chlorure de calcium ou de Sedasena dans le corps;
  • introduction par ultrasons "Hydrocarthysone";
  • Thérapie UHF;
  • conchotomie rasoir des cavités nasales et irradiation au laser;
  • effectuer des procédures en utilisant la méthode de Yamik.

Lorsque des signes de propagation de l'inflammation dans le périoste ou le labyrinthe osseux, une ouverture chirurgicale des cavités cellulaires utilisant des techniques endoscopiques est utilisée.

En coordination avec le médecin traitant, un traitement supplémentaire à domicile de l'ethmoïdite chez l'adulte avec l'utilisation de solutions thérapeutiques pour le lavage du nez et des sinus est possible. Pour ce faire, utilisez des solutions et des teintures bien filtrées - camomille en pharmacie, sauge, thé fort. Solutions chauffées, brassées sur un ledum, une série d’herbes d’épilobe.

Vous pouvez inhaler le nez en inhalant les vapeurs d'huile de sapin chauffée, d'aneth cuit à la vapeur dans un thermos ou de vapeurs d'un mélange à parts égales (30 g. De chaque ingrédient pour 0,5 eau) d'oignon, de miel et d'huile de camphre.

Quelle est la prévision?

Un traitement correct et opportun de l’ethmoïdite donne un pronostic favorable, qui ne peut être prédit lors du développement de processus compliqués. Il est clair en soi que la plus grande efficacité du traitement est obtenue avec un traitement rapide chez un médecin.

Signes et méthodes de traitement de l'ethmoïdite chez l'adulte

L'étmoïdite est une maladie inflammatoire, une forme de sinusite. Le code ICD-10 est J01.0. La pathologie affecte les membranes muqueuses des cellules de l'os ethmoïde du nez. La maladie est détectée en moyenne chez 15% des patients adultes atteints de lésions des sinus. L'étmoïdite est l'une des pathologies les plus dangereuses car le processus inflammatoire a lieu à proximité du cerveau.

Pathogènes et facteurs provoquants

Pour comprendre qu'il s'agit d'ethmoïdite et non d'une autre pathologie présentant des symptômes similaires, il est nécessaire de se tourner vers l'anatomie de l'os ethmoïdal (ethmoïdal). L'intérieur de celui-ci est recouvert de membrane muqueuse et comporte plusieurs chambres remplies d'air.

Cet élément est constitué de deux plaques à travers lesquelles passent les vaisseaux sanguins et le nerf olfactif. La partie supérieure de l'os forme le septum nasal et est en contact avec d'autres sinus nasaux. Par conséquent, la maladie considérée se déroule en fonction du type de rhinite et d'autres pathologies similaires. En même temps, l’ethmoïdite se caractérise par une inflammation des tissus liée à l’os ethmoïde.
Les infections à staphylocoques ou à streptocoques peuvent provoquer une pathologie. En outre, les tissus des cavités nasales peuvent être enflammés lorsque le corps est infecté par le virus de la grippe, les adéno-, les rhino et les coronovirus. De plus, la microflore fongique peut entraîner l'apparition de la maladie.
L'ethmoïdite se développe souvent sur le fond de l'infection des cavités nasales par un groupe d'agents pathogènes.
L'infection par ces virus ou bactéries ne provoque pas toujours une inflammation des sinus nasaux. Le développement de la maladie est dû à une diminution de l'immunité, ce qui contribue à la croissance active de la microflore pathogène. En outre, les causes de l’ethmoïdite sont dues aux facteurs suivants:

  • maladies de la gorge et du nez;
  • rhinite allergique;
  • pathologie congénitale et défauts nasaux.

En raison de la proximité des sinus nasaux, l'ethmoïdite se développe souvent en tant que complication de la sinusite, la sinusite frontale.
Si un traitement adéquat n’est pas appliqué et que le processus inflammatoire s’étend au-delà de la zone initiale, il existe alors une frontoétmoïdite ou une gamémémémoïdoïdite. Lorsque la pathologie affecte plusieurs sinus, une forme bilatérale de la maladie apparaît. Dans ce cas, parlez de l'évolution de la polysinusite (pansinusita).
Les patients atteints d'adénoïdes ou de polypes risquent de développer une ethmoïdite. Ces excroissances qui se forment dans la cavité nasale empêchent un écoulement normal du mucus. En conséquence, des conditions optimales pour la croissance et le développement de la microflore pathogène, provoquant une inflammation des tissus locaux, apparaissent dans les sinus.

Classification des maladies

À la primo-infection de l'os ethmoïde, développant une ethmoïdite aiguë. Si la pathologie devient négligée, une forme chronique de la maladie se forme.
La localisation du processus inflammatoire détermine les formes de pathologie suivantes:

  • à droite et à gauche;
  • bilatérale.

Dans le cas de la propagation du processus inflammatoire, les formes suivantes de la maladie se produisent:

  1. Les hémorroïdes Les sinus maxillaires pénètrent dans la zone touchée.
  2. Frontoetmoiditis. L'inflammation se produit dans le front.
  3. Rinoetmodit. La pathologie s'étend à la muqueuse nasale.
  4. Sphénoétmoïdite. Le processus inflammatoire affecte le sinus sphénoïdal.

Selon les caractéristiques des symptômes, la pathologie est classée dans les types suivants:

  1. Polypes Cette forme de pathologie se développe dans le contexte de l’éthmoïdite chronique. La maladie est provoquée par des polypes, à la suite desquels l'œdème se propage aux os de l'ethmoïde. Au dernier apparaissent des tumeurs similaires. La forme polypoïde prolongée de l'ethmoïdite peut prolonger la rhinite (rhinosinusite).
  2. Catarrhal La cause du développement de cette forme de la maladie sont des agents viraux qui frappent les sinus nasaux. En cas de type catarrhal de la maladie, il se produit de multiples symptômes caractéristiques de l’éthmoïdite aiguë.
  3. Purulent. La forme de pathologie la plus dangereuse. Elle se caractérise par une élévation de la température corporelle à des taux élevés, des douleurs à la tête et aux yeux, une faiblesse générale et une intoxication grave du corps.

La division de l'ethmoïdite en formes individuelles vous permet de choisir le traitement le plus optimal.

Infection primaire (ethmoïdite aiguë)

L'ethmodite aigu se produit sur le fond de l'infection des sinus nasaux par la microflore bactérienne. Les signes de pathologie incluent les phénomènes cliniques suivants:

  • maux de tête;
  • congestion nasale;
  • augmentation de la température corporelle;
  • forte fatigue;
  • douleur localisée dans le nez ou les orbites;
  • faiblesse générale;
  • douleur au front;
  • la photosensibilité;
  • l'apparition de décharge jaune clair des sinus nasaux.

Il est important de procéder au traitement par l'ethmodite dès l'apparition des premiers symptômes. La pathologie courante entraîne la déformation et la destruction des parois des cellules des os de l'ethmoïde, raison pour laquelle le processus inflammatoire s'étend jusqu'à l'orbite.

Le groupe à risque pour de telles complications comprend les enfants et les patients âgés.
La forme aiguë de la maladie se développe rapidement. Le premier jour, la température corporelle du patient atteint 39 à 40 degrés. Dans le même temps marqué des vomissements et de la confusion. Un nez qui coule apparaît quelques heures plus tard.
La nature du tableau clinique varie en fonction du type d'agent pathogène. Certains agents pathogènes attaquent le système nerveux et provoquent de graves maux de tête chez le patient. De plus, la personne dans les premières heures devient excitée. Alors cet état est remplacé par l'apathie.

Forme chronique

La forme chronique de la maladie survient si elle n’est pas traitée par une ethmoïdite aiguë. Également mener à la pathologie en cours d'exécution:

Dans l'ethmoïdite chronique, les symptômes sont les suivants:

  • paupières enflées (le symptôme est plus prononcé le matin, il apparaît modérément pendant la journée);
  • écoulement purulent et muqueux des sinus nasaux;
  • difficulté à respirer le matin;
  • maux de tête pulsants;
  • lourdeur dans le nez;
  • rougeur et douleur dans les yeux.

Avec une évolution prolongée de la forme chronique, une déformation du septum nasal est possible en raison de la prolifération des polypes. Par conséquent, si les symptômes indiquent une ethmoïdite, le traitement doit commencer immédiatement.

Symptômes communs

Avec l’ethmoïdite, les symptômes et le traitement chez l’adulte sont déterminés par la forme de la pathologie. Cependant, quel que soit le type de maladie, le tableau clinique de la période d’exacerbation est caractérisé par les phénomènes suivants:

  • état fébrile;
  • diminution de l'appétit;
  • troubles du sommeil;
  • diminution de la performance;
  • réduction de l'odeur, jusqu'à la perte complète de cette fonction;
  • vomissements (régurgitations fréquentes chez un enfant de moins d'un an);
  • troubles intestinaux;
  • mauvaise haleine;
  • se déchirer;
  • peau humide et chaude.

En cas d'infection du corps par une microflore pathogène, qui attaque les organes du tractus gastro-intestinal, les patients développent une insuffisance rénale.

Complications possibles

L'évolution prolongée de la forme chronique de la maladie a des conséquences graves:

  1. Percée de pus à travers l'orbite dans la cavité du crâne. Se produit avec la destruction des os de l'ethmoïde. Des lésions cérébrales entraînent des troubles neurologiques et de la fièvre.
  2. Abcès rétrobulbaire, phlegmon. Se développer lorsque le tissu orbital devient enflammé. Les pathologies provoquent une douleur aiguë dans la zone à problèmes, un changement de la position des yeux et une diminution de l'acuité visuelle.
  3. Méningite et autres pathologies cérébrales. Ces maladies entraînent souvent la mort du patient.

Le pronostic de l'ethmoïdite dépend directement de la présence et du type de complications. Avec une inflammation du tissu cérébral, les patients deviennent souvent handicapés.

Caractéristiques de la maladie chez les enfants

L'ethmoïdite se manifeste chez les bébés au cours de leur première année de vie en tant que maladie distincte. En effet, le sinus frontal complète la formation en trois ans. Chez un enfant, la cause du développement de la pathologie est la septicémie.
Lorsque l'ethmoïdite chez les enfants, les symptômes et le traitement sont également déterminés par la forme de la maladie. Chez les adolescents, la gaimorotmoïdite et la frontoétmoïdite surviennent souvent simultanément. Avec une telle combinaison de pathologies du patient, la fièvre, l'œdème des paupières, la luxation des globes oculaires, les vomissements et la dyspepsie sont une source de préoccupation.

Diagnostics

Si une ethmoïdite est suspectée, les mesures suivantes sont prises:
1. Test sanguin. La méthode est considérée non informative, car elle montre la présence d'un processus inflammatoire dans le corps, mais pas la localisation de la pathologie.
2. La rhinoscopie antérieure. Cette procédure permet de détecter la présence de rougeur de la membrane muqueuse, d’enflure des tissus nasaux et de rétrécissement des passages, caractéristique de l’inflammation.
3. Rayon X, IRM et CT. Chacune des méthodes permet de visualiser le problème et de déterminer la localisation de l'inflammation.
4. endoscopie. Vous permet également d'identifier la localisation de l'inflammation et la présence d'exsudats purulents, des polypes.

Pour que le traitement soit efficace, il est nécessaire de déterminer le type d'agent pathogène qui a provoqué l'inflammation du tissu. Pour ce faire, un examen bactériologique du mucus libéré par le nez est effectué. Sur la base des résultats obtenus, un antibiotique est sélectionné.

Traitement

Le traitement de l’éthmoïdite a pour objectif principal la destruction de la microflore pathogène, responsable de l’inflammation des tissus nasaux. Des médicaments antibactériens sont prescrits. En outre, si nécessaire, appliquez des techniques chirurgicales et de physiothérapie. La médecine traditionnelle aide à se débarrasser de la maladie à la maison.

Traitement de la toxicomanie

Le traitement de l'ethmoïdite nécessite une approche intégrée. Selon la nature des symptômes et le type d'excitateurs sont nommés:

  • médicaments vasoconstricteurs;
  • médicaments antibactériens (la préférence est donnée aux antibiotiques à large spectre);
  • antipyrétiques analgésiques.

Dans le traitement de la pathologie sont utilisés:

  1. Gouttes "Galazolin." L'outil contracte les vaisseaux sanguins, éliminant ainsi l'œdème, réduisant ainsi la quantité de sécrétions muqueuses.
  2. "Xymelin." Élimine le gonflement de la membrane muqueuse.
  3. Oxymétazoline. Stimule le flux sanguin dans la zone à problèmes et élimine le gonflement des tissus.
  4. "Amoxicilline". Il est utilisé pour supprimer la microflore bactérienne.
  5. Augmentin. La préparation contient de l'acide clavulanique et de l'amoxicilline. Les substances inhibent l'activité des microorganismes pathogènes et bloquent les enzymes produites par les bactéries.
  6. Céfotaxime. L'ingrédient actif du médicament viole la synthèse des cellules bactériennes, réduisant ainsi la concentration de microflore pathogène.
  7. "Rinofluimucil". Le médicament a un effet complexe, diluant le mucus et rétrécissant les vaisseaux sanguins.
  8. "Paracétamol". Il est utilisé à une température corporelle élevée.
  9. Aqua Maris. Stimule le retrait du mucus des sinus, rétablissant ainsi la respiration nasale.
  10. Sinuforte. Le médicament est basé sur des ingrédients à base de plantes, il peut donc être utilisé pendant la grossesse. L'outil élimine le gonflement de la membrane muqueuse et élimine l'exsudat purulent des sinus nasaux.

En cas de syndrome de douleur intense, les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont indiqués: «Ibuklin», «Nurofen» et autres. Également dans le traitement de la pathologie utilisée antihistaminiques et complexes de vitamines. Ces derniers stimulent le travail de l’immunité, grâce auquel le corps commence à combattre de façon indépendante l’activité de la microflore pathogène.

Physiothérapie

Les procédures physiothérapeutiques sont utilisées dans les cas où l'intensité de la période aiguë diminue. Dans le traitement de la pathologie sont utilisés:

  • électrophorèse avec des médicaments antibactériens;
  • UHF;
  • phonophorèse avec addition d'hydrocortisone;
  • laser hélium-néon;
  • Échographie.

De bons résultats sont démontrés en lavant les sinus nasaux avec un cathéter de sinus avec l'antibiotique.

Intervention chirurgicale

L'opération est prescrite si le traitement à l'aide de médicaments n'a pas donné de résultats. La procédure est effectuée au moyen d'un endoscope, qui est inséré directement dans la cavité de l'os ethmoïdal.
De plus, en fonction de la nature des violations et du facteur causal, une septoplastie ou l'élimination des polypes sont prescrits.

Médecine populaire

Il n’est pas recommandé d’auto-traiter l’ethmoïdite à la maison. Les moyens de la médina populaire utilisés dans la lutte contre la maladie doivent être coordonnés avec le médecin. Ces médicaments ne peuvent pas être remplacés par un traitement conservateur.
Le traitement avec des remèdes populaires vise à renforcer le système immunitaire et à éliminer le mucus des sinus nasaux. Pour ce faire, appliquez:

  • un mélange de chélidoine et de cyclamen;
  • jus de betterave et de carotte mélangés avec du miel fondu;
  • un mélange d'oignons, d'aloès et de miel.

Il est également utile de rincer les cavités nasales avec de la camomille, de la sauge ou du romarin sauvage. Ces herbes renforcent l'immunité locale.

Prévention

Empêcher le développement de l'ethmoïdite peut, sinon affaiblir le système immunitaire. Pour ce faire, vous devez abandonner les mauvaises habitudes, adapter le régime alimentaire au profit d'une nutrition adéquate et consommer régulièrement des complexes vitaminiques. En outre, il est recommandé de vacciner contre le virus de la grippe et de traiter rapidement les maladies respiratoires.

Etmoïdite: symptômes et traitement

L'ethmoïdite est une inflammation aiguë ou chronique de la membrane muqueuse des cellules du labyrinthe de l'ethmoïde. Ce labyrinthe est l’un des sinus paranasaux et fait partie de l’os ethmoïde, situé dans les profondeurs du crâne à la base du nez. Il peut s'agir d'une maladie indépendante, mais le plus souvent, il s'accompagne d'une autre sinusite - sinusite, sinusite frontale, sphénoïdite. Les enfants d'âge préscolaire souffrent plus souvent d'ethmoïdite, mais celle-ci peut être diagnostiquée chez les nouveau-nés et les adultes. Nous parlerons de ce qu'est cette maladie, de la raison pour laquelle elle se manifeste et de la manière dont elle se manifeste, ainsi que des principales méthodes de diagnostic et des principes de traitement de l'ethmoïdite. Alors...

Étiologie (causes) et mécanisme de développement de l'ethmoïdite

Les principaux agents responsables de cette maladie sont les virus responsables des infections à ARVI (grippe, parainfluenza, adénovirus et rhinovirus), les bactéries (principalement du groupe des cocci - staphylo et streptocoques), ainsi que les champignons pathogènes. Les cas d'infection dite mixte ne sont pas rares: lorsque plusieurs agents infectieux sont identifiés à la fois dans un matériau prélevé dans les cellules affectées du labyrinthe ethmoïdal.

L'ethnoïdite se développe rarement principalement - chez les enfants d'âge préscolaire, scolaire et adulte, il s'agit généralement d'une complication d'autres maladies infectieuses des voies respiratoires supérieures: rhinite, sinusite et nouveau-nés - dans le contexte d'une sepsie intra-utérine, cutanée ou ombilicale.

L'infection dans le sinus de l'ethmoïde se transmet souvent par voie hématogène (avec circulation sanguine), moins fréquemment par contact.

Les facteurs prédisposant au développement de l'ethmoïdite sont:

  • caractéristiques structurelles du nasopharynx (ouvertures trop étroites des cellules du labyrinthe de l'ethmoïde, passage nasal moyen étroit);
  • végétation adénoïde;
  • lésions traumatiques du visage (par exemple, un nez cassé ou une courbure du septum nasal);
  • maladies allergiques du nasopharynx (rhinite allergique, sinusite);
  • processus infectieux chroniques dans le nasopharynx (pharyngite chronique, rhinite, sinusite, etc.);
  • déficits immunitaires congénitaux et acquis.

Le processus inflammatoire des organes voisins s'étend jusqu'aux cellules du labyrinthe ethmoïdal: en cas d'inflammation des sinus maxillaires et frontaux, les sinus antérieurs sont principalement affectés et en cas d'inflammation de la membrane muqueuse du sinus sphénoïde, les cellules postérieures. Les micro-organismes, frappant la membrane muqueuse des cellules, se multiplient et endommagent ses cellules, pénètrent profondément dans les tissus - il y a des signes d'inflammation (la muqueuse est gonflée, hyperémique, les lumières des cellules et leurs canaux excréteurs sont fortement rétrécis). Ces modifications entraînent une violation de la sortie de liquide du labyrinthe d'ethmoïde et chez les enfants contribuent également à la transition du processus pathologique vers l'os avec destruction ultérieure de celui-ci, entraînant des complications purulentes de l'ethmoïdite - abcès, fistules, empyème. S'il n'est pas traité, le pus peut se répandre dans les tissus de l'orbite ou de la cavité crânienne, entraînant également des complications potentiellement mortelles.

Classification de l'ethmoïdite

Comme mentionné ci-dessus, les ethmoïdites aiguës et chroniques se distinguent par la nature de l'évolution.

En fonction des caractéristiques morphologiques de la maladie et de la nature des sécrétions, déterminez les types suivants:

  • catarrhal;
  • purulent;
  • œdème catarrhal;
  • polypes.

Les 2 derniers types sont caractéristiques de la forme chronique de la maladie.

Selon le côté de la lésion, l'inflammation de la membrane muqueuse des cellules du labyrinthe ethmoïdal peut être:

  • côté gauche;
  • côté droit;
  • à double sens.

Signes cliniques de l'ethmoïdite

La forme aiguë de la maladie survient soudainement et se caractérise par des symptômes prononcés.

L'un des symptômes de l'ethmoïdite est la congestion nasale.

Les patients adultes se plaignent de maux de tête intenses, de nature pressante, avec une localisation prédominante à la base du nez et en orbite, aggravée par l’inclinaison de la tête vers l’avant et vers le bas. En outre, les patients sont préoccupés par la difficulté de la respiration nasale, une sensation de congestion nasale, des muqueuses, un écoulement nasal mucopurulent ou purulent, une diminution de l'odorat ou son absence complète. En plus des symptômes locaux, les patients remarquent des signes d’intoxication générale du corps: augmentation de la température corporelle jusqu’à subfébrile, rarement fébrile, nombre, faiblesse générale, diminution des performances, manque d’appétit et sommeil.

Chez les patients adultes à immunité réduite et chez les patients pédiatriques, une partie de l'os peut être détruite par des masses purulentes et pénétrer dans les tissus de l'orbite. L'hyperhémie et le gonflement du coin interne de l'œil, la partie médiale des paupières supérieures et inférieures, la déviation du globe oculaire vers l'extérieur, sa saillie (exophtalmie), la douleur lors du mouvement de l'œil, la diminution de l'acuité visuelle.

L'ethmoïdite est significativement plus grave chez les nouveau-nés que chez les autres patients. La maladie débute par une forte augmentation de la température en nombre fébrile. L'enfant est agité, refuse de manger, n'assimile pas la nourriture mangée - vomissements et régurgitations apparaissent. En cas d'assistance intempestive, des signes de déshydratation et de neurotoxicose apparaissent. En outre, les symptômes oculaires sont brillants: les paupières sont hyperémiques ou bleuâtres, fortement enflées, infiltrées; l'oeil fendu étroitement; le globe oculaire est immobile, saillant.

L'ethmoïdite chronique se développe avec un traitement inopportun et inadéquat de la forme aiguë de la maladie, avec des infections fréquentes des voies respiratoires supérieures, ainsi que dans le contexte d'une diminution du statut immunitaire du corps.

L’ethmoïdite chronique se déroule généralement de manière latente, alternant périodes d’exacerbation et de rémission. Au cours de la période d'exacerbation, le patient peut se plaindre de:

  • sensation de lourdeur ou de douleur d'intensité modérée à la racine du nez et du pont nasal, aggravée lorsque la tête est inclinée vers l'avant et vers le bas;
  • écoulement muqueux ou mucopurulent copieux du nez;
  • odorat réduit;
  • gonflement de la paupière supérieure et déplacement du globe oculaire en avant;
  • douleur à l'angle médial de l'œil et dans la région de la racine du nez;
  • symptômes d'intoxication: fièvre à subfébrile, léthargie, faiblesse, fatigue.

Ce qui influence les symptômes d'intoxication, ils ne quittent pas le patient, même en période de rémission de la maladie. En outre, ces symptômes s'aggravent progressivement, deviennent plus prononcés et, dans certains cas, réduisent considérablement la qualité de vie. Une autre rémission est caractérisée par une douleur non intense de localisation incertaine, une faible décharge de caractère séreux-purulent ou purulent et une altération de l’odorat à des degrés divers.

Complications de l'ethmoïdite

Lorsque les masses purulentes se propagent aux organes voisins, les complications suivantes peuvent se développer:

  • si l'orbite de l'oeil est endommagée, abcès rétrobulbaire, empyème ou cellulite de l'orbite;
  • avec des dommages aux structures intracrâniennes - arachnoïdite (inflammation de la membrane arachnoïdienne du cerveau), méningite (inflammation de la pia-mère), abcès cérébral.

Diagnostic de l'ethmoïdite

Un oto-rhino-laryngologiste spécialisé sera en mesure de diagnostiquer cette maladie. Le diagnostic préliminaire est établi sur la base des plaintes du patient, de l'historique de la maladie (dans quelles conditions il est apparu) et de la vie (présence d'une pathologie concomitante affectant le statut immunitaire de l'organisme), des résultats d'un examen physique.

Lors d'un examen externe, le médecin peut détecter une infiltration et un gonflement du coin interne (interne) de l'œil, des paupières supérieures et inférieures.

Lors de la rhinoscopie antérieure (examen de la cavité nasale), une hyperhémie et un gonflement de la membrane muqueuse du cornet moyen et la décharge d'un caractère mucopurulent de dessous sont perceptibles.

La palpation dans la région de la racine du nez et l'angle médial de l'œil, le patient remarquera une douleur modérée.

L’étude de la cavité nasale à l’aide d’un endoscope vous permet de déterminer de manière fiable l’état de la membrane muqueuse de la zone de sortie des cellules du labyrinthe éthmoïdal et de déterminer la source des masses purulentes - les cellules antérieures ou postérieures. Dans l’éthmoïdite chronique, cette méthode d’investigation permet de déterminer des croissances polypeuses de différentes tailles autour des ouvertures de sortie des cellules du labyrinthe de l’ethmoïde.

L’importance cruciale dans le diagnostic de l’ethmoïdite appartient à l’étude radiologique des sinus paranasaux - l’image déterminera la perte de visibilité dans la région des cellules de l’éthmoïde. La tomodensitométrie sera également très informative dans ce cas.

Diagnostic différentiel de l'ethmoïdite

Les principales maladies avec lesquelles il faut différencier l'ethmoïdite sont la périostite des os du nez, l'ostéomyélite de la mâchoire supérieure et la dacryocystite.

La périostite des os nasaux est une inflammation du périoste, ou périoste, consécutive à une blessure ou à la complication d'une maladie infectieuse. Les symptômes de cette maladie sont une déformation du nez externe, une douleur intense, fortement aggravée par l'examen de la palpation.

L'ostéomyélite à la mâchoire supérieure est une maladie couramment diagnostiquée chez les jeunes enfants. Se manifeste par un gonflement et une infiltration des tissus mous du visage dans le processus alvéolaire de la mâchoire supérieure et un gonflement de la paupière inférieure. La rougeur de la paupière et des tissus situés au-dessus de la mâchoire supérieure est absente.

La dacryocystite est une inflammation du sac lacrymal située entre le pont du nez et le coin interne des paupières, résultant d'une violation de la perméabilité du canal nasal. Cette maladie est diagnostiquée chez les adultes et les enfants. Les symptômes caractéristiques sont une saillie douloureuse palpatoire de forme arrondie dans la région du bord interne de la paupière inférieure, une impossibilité de se déchirer du côté affecté, ainsi qu'un gonflement et une rougeur des tissus mous dans l'angle interne de l'œil.

Traitement de l'ethmoïdite

Afin d'éliminer complètement l'ethmoïdite et d'éviter le développement de complications, il est nécessaire de commencer un traitement complet immédiatement après le diagnostic.

Les principes de traitement aigu et d'exacerbation de l'ethmoïdite chronique sont similaires.

Tout d'abord, il est nécessaire de rétablir le flux de fluide sortant du labyrinthe en treillis et de normaliser les échanges d'air dans ses cellules. Pour cela, il est nécessaire de réduire l'œdème de la muqueuse, obtenu grâce à l'utilisation de gouttes nasales vasoconstricteurs (Xylométazoline, Oxymétazoline), de médicaments spéciaux combinés (polymyxine avec phényléphrine, Rinofluimucil), de gaze de coton imbibée d'adrénaline dans la cavité nasale. Des antihistaminiques devraient également être prescrits à cette fin - Tsetrin, Aleron, Erius, etc.

Si la nature bactérienne de la maladie est démontrée, l’administration de formes injectées d’antibiotiques est indiquée. Il est conseillé de choisir un médicament en fonction de la sensibilité de l'agent pathogène à celui-ci, mais si ce dernier n'est pas déterminé de manière fiable, utilisez alors des antibiotiques à large spectre - Augmentin, Zinnat, Cefix, etc.

De plus, on montre au patient des solutions de lavage contenant des substances antibactériennes des sinus paranasaux. Cette procédure s’effectue au mieux avec l’aide d’un appareil spécial: le cathéter sinusal YAMIK. Au cours de la procédure, le liquide inflammatoire est aspiré des cellules et traité par la substance médicinale. Le lavage est effectué jusqu'à ce qu'un liquide trouble provenant des sinus soit remplacé par un liquide transparent.

Si la maladie est accompagnée de douleurs aiguës, on utilise des anti-inflammatoires non stéroïdiens - à base de paracétomol (Panadol, Cefecon) et d’ibuprofène (Brufen, Ibuprom, Nurofen). Ils normalisent également la fièvre et réduisent l'inflammation.

Afin d'améliorer le statut immunitaire de l'organisme en général, il est indiqué l'administration de complexes de vitamines et de minéraux (Duovit, Multitabs, Vitrum, etc.) et de médicaments immunomodulateurs (Echinacea compositum, Immunal, Ribomunyl, etc.).

Lorsque l'inflammation commence à s'atténuer, vous pouvez ajouter une thérapie physique au traitement principal. Les méthodes suivantes peuvent être utilisées:

  • électrophorèse antibiotique;
  • phonophorèse avec hydrocortisone;
  • UHF sur la région des sinus;
  • laser hélium-néon sur la membrane muqueuse de la cavité nasale.

En l'absence d'effet du traitement conservateur, ainsi que du développement de diverses complications de la maladie, une intervention chirurgicale devient nécessaire. Le plus souvent, des méthodes endoscopiques sont utilisées: un endoscope flexible pénètre dans la cavité de l'os ethmoïde par le passage nasal et, sous contrôle visuel, y effectue toutes les manipulations nécessaires. Après des opérations réalisées selon cette technique, les patients se rétablissent rapidement et présentent des complications moins purulentes dans la période postopératoire.

Plus rarement, dans les cas graves, utilisez le libre accès au labyrinthe en treillis.

Dans l'ethmoïdite chronique, le traitement chirurgical est beaucoup plus fréquent. Cela est dû à la nécessité d'éliminer les causes qui ont conduit à la chronisation du processus ou à l'aggravation du cours de la maladie. Dans ce cas, on peut effectuer une septoplastie, une polypotomie, une résection partielle des sections hyperplasiques de la conque nasale moyenne ou inférieure, etc.

Prévention de l'ethmoïdite

Comme l’ethmoïdite est une maladie causée par un grand nombre de micro-organismes, il n’existe aucune mesure de prévention spécifique. Pour prévenir le développement de l’ethmoïdite, il est nécessaire de prévenir l’apparition de maladies susceptibles de le provoquer ou, si la maladie s’est déjà développée, de commencer un traitement adéquat à temps.

En outre, le système immunitaire devrait être maintenu par un apport périodique de complexes de vitamines et de minéraux et d'agents immunomodulateurs, en particulier en automne-hiver.

Prévision de l'ethmoïdite

Dans la plupart des cas d'ethmoïdite aiguë, sous réserve d'un diagnostic opportun et d'un traitement rationnel, la maladie disparaît sans laisser de trace - la personne récupère complètement.

Le pronostic de l'ethmoïdite est moins encourageant. Le rétablissement complet est presque impossible. seule l'introduction de la maladie au stade de la rémission stable est possible, puis soumise au traitement complexe et à la prévention des maladies entraînant une aggravation du processus inflammatoire dans le labyrinthe ethmoïdal.

Ethmoïdite chez l'adulte: causes, symptômes et traitement

Ethmoïdite chez l'adulte - processus inflammatoire aigu ou chronique qui se produit dans la membrane muqueuse du sinus ethmoïdal.
Ce sinus (labyrinthe) fait partie de l'os ethmoïdal à la base du nez. La maladie fait partie de la vaste catégorie des sinusites. Étant donné la localisation du processus pathologique, les médecins posent parfois un diagnostic - la sinusite à ethmoïde. La pathologie a une nature virale. Le symptôme le plus caractéristique de la pathologie est un gonflement des paupières supérieures et des yeux. Le processus pathologique développe une auto-pathologie ou est accompagné d'une sinusite ou d'une rhinite.

Classification de l'ethmoïdite

Par nature de développement:

Selon l'emplacement du foyer pathologique:

  • unilatérale - en fonction de la localisation du processus pathologique, les symptômes de la maladie apparaissent à droite et à gauche.
  • bilatérale - symptômes de la maladie se manifestant dans les deux sinus du nez;

La nature et l'intensité des symptômes correspondent à la nature du développement de la maladie.

Compte tenu des caractéristiques de la maladie, il existe trois formes d’ethmoïdite:

Ethmoïdite catarrhale

Les principales causes de développement sont les virus. Le larmoiement est une caractéristique distinctive de cette forme de pathologie. Symptômes initiaux - maux de tête, sensation de faiblesse, étourdissements, nausées. Les yeux des capillaires éclatent, de sorte que les protéines acquièrent une teinte rouge, un gonflement du nez, l’odorat est perturbé.

Ethmoïdite polypoïde

Cette forme de pathologie est chronique et se manifeste dans le contexte d’une rhinite prolongée qui n’a pas été traitée. Dans ce cas, des polypes se forment dans les sinus et provoquent des poches. Les patients ont des périodes de rémission, au cours desquelles les symptômes de l'ethmoïdite polypeuse disparaissent complètement.

Ethmoïdite purulente

Cette forme de pathologie est appelée la plus dangereuse, elle se manifeste par des symptômes aigus - fièvre jusqu'à 40 degrés, mal de tête grave qui se propage au front, au nez et aux yeux. Des signes d'intoxication grave se manifestent:

  • fièvre
  • douleur dans les muscles et les articulations;
  • nausée et diarrhée;
  • fatigue
  • violations du tube digestif.

Causes de l'ethmoïdite

Le plus souvent, des processus pathologiques se développent après une infection du corps par les virus d'un groupe de cocci et de champignons. Des études de laboratoire ont parfois révélé la présence de plusieurs agents pathogènes.

En règle générale, la maladie progresse dans le contexte des pathologies de la nature infectieuse des organes ORL. Le processus d'infection se produit de manière hématogène, c'est-à-dire que les virus pénètrent dans le sinus de l'ethmoïde par le sang. La méthode d’infection par contact est beaucoup moins fréquente.

Facteurs prédisposant au développement de la maladie:

  • les végétations adénoïdes;
  • structure nasopharyngée anatomiquement anormale;
  • dommages au visage au nez;
  • les maladies allergiques du rhinopharynx;
  • processus infectieux dans le nasopharynx, survenant sous une forme chronique.

C'est important! Les processus pathologiques en cas de gaimorotmoïdite sans traitement approprié sont transférés à l'os et conduisent à sa destruction. En conséquence, les abcès, l'empyème. Si vous ne contactez pas rapidement un spécialiste, le pus affecte la région orbitale et le cerveau.

Symptômes de la maladie

Symptômes de l'ethmoïdite aiguë

Les signes d'ethmoïdite aiguë progressent dans le contexte d'un rhume ou d'une grippe. Les foyers inflammatoires présents dans les sinus adjacents provoquent une lésion des sinus (labyrinthe ethmoïde). Caractéristiques de la forme aiguë:

  • mal de tête, concentré dans le nez;
  • difficulté à respirer et écoulement vert jaunâtre;
  • violation d'odeur;
  • fièvre
  • faiblesse, sentiment constant de fatigue;
  • la peau dans les yeux devient sensible.

Les ethmoïdites aiguës primaires et secondaires apparaissent différemment. La forme primaire de la maladie est plus facilement tolérée par le patient. La forme secondaire est plus sévère, les symptômes apparaissent rapidement et progressent. Les complications se développent le deuxième jour de la maladie.

C'est important! Si le médecin traitant ne fixe pas rapidement le traitement de l'ethmoïdite survenant au cours de la phase aiguë, de multiples foyers pathologiques sont formés, une ostéomyélite est possible.

Symptômes de pathologie chronique

La maladie chronique est une conséquence d'une pathologie aiguë. Les patients à risque sont:

  • avec immunité réduite;
  • pas traité la forme aiguë de la pathologie;
  • avec des inflammations chroniques situées dans les sinus adjacents.

Les symptômes de la maladie sont déterminés par l'intensité du processus inflammatoire.

Pendant la rémission:

  • rarement des douleurs au nez;
  • écoulement nasal maigre;
  • une petite quantité de décharge s'accumule dans le nez le matin;
  • au cours de l'enquête a révélé des excroissances polypes.

Dans la période d'exacerbation, le patient apparaît faible, fatigabilité rapide, il y a une symptomatologie caractéristique de l'ethmoïdite aiguë.

C'est important! Cette forme pathologique est un processus dégénératif dangereux. Avec une grande accumulation de polypes, une polypose se développe - les formations remplissent la cavité nasale, ce qui conduit à la déformation du septum nasal.

Symptômes communs

  1. Mal de tête
  2. Gonflement des paupières, aggravé le matin
  3. Le nez qui coule dure plus de dix jours.
  4. Décharge de mucus du nez.
  5. Haute température
  6. Fatigue
  7. Distorsion du sens de l'odorat et du goût.

C'est important! Les processus pathologiques de l'ethmoïdite se produisent près des orbites, de sorte que d'éventuelles complications peuvent affecter la vision, provoquer une vision double et des rougeurs aux paupières.

Diagnostics

Confirmer ou réfuter le diagnostic ne peut que l'oto-rhino-laryngologiste. Le spécialiste examine les cavités buccale et nasale, s'intéresse aux symptômes de la maladie et à l'évolution des pathologies respiratoires. Le diagnostic final est effectué uniquement sur la base de tests de laboratoire et de diagnostics de matériel.

Pour confirmer le diagnostic d’ethmoïdite, le médecin ORL peut prescrire certaines des procédures suivantes:

  1. Un test sanguin est nécessaire pour identifier le processus inflammatoire et déterminer son intensité.
  2. Semer du mucus aide à détecter la présence de microflore pathogène et à déterminer le degré de sensibilité aux médicaments antibactériens.
  3. L’examen endoscopique a pour but d’inspecter les sinus paranasaux et de détecter la présence de polypes et d’autres structures.
  4. L'examen radiographique est effectué dans plusieurs projections, qui reflètent les zones touchées des sinus paranasaux, processus inflammatoires.
  5. En règle générale, la tomodensitométrie est réalisée pour les jeunes enfants si les autres méthodes de diagnostic ne sont pas informatives.

Traitement de l'ethmoïdite prescrit par les résultats de l'enquête. Si l'état du patient est satisfaisant, le spécialiste prescrit le repos au lit, certaines modifications du régime alimentaire et décrit le schéma de traitement médicamenteux. Si, au cours de l'examen, une grande quantité de pus et une propagation étendue de l'infection sont constatés, le traitement de l'ethmoïdite sera probablement effectué à l'hôpital.

Traitement de l'ethmoïdite

Le traitement de la pathologie est complexe et généralement conservateur. Comme thérapie prescrite:

  • médicaments vasoconstricteurs;
  • lavage avec des solutions thérapeutiques;
  • activités de physiothérapie;
  • cours d'antibiotiques.

Dans les formes d'ethmoïdite chroniques et polypoïdes, le plus souvent, une intervention chirurgicale sera nécessaire.

Comment traiter l'ethmoïdite aiguë - l'utilisation de médicaments vasoconstricteurs

Le plus souvent, on prescrit un traitement conservateur, mais ce traitement n'est justifié que dans les cas où il n'y a pas de pus. L'objectif principal du traitement conservateur:

  • restauration de la respiration nasale;
  • élimination de l'enflure et de l'inflammation.

Afin de guérir la pathologie de la forme aiguë, des médicaments sont prescrits pour faciliter la respiration, des médicaments anti-inflammatoires dont le principe actif est l'ibuprofène. Il est recommandé de laver le nez avec des solutions médicales, de préférence au lit avec la tête surélevée, en mettant un oreiller haut.

Les plus classiques sont les gouttes d'une action vasoconstrictrice, mais elles devraient être appliquées pendant deux à trois jours pour éliminer le risque de dépendance.

  • "Rinofluimucil" (280 roubles). Le médicament réduit la quantité de décharge de la cavité nasale et élimine les poches. En règle générale, pulvériser en association avec des gouttes de "Sinupret" et "Sinuforte" (éliminer l'inflammation).
  • "Nazonex" (500 roubles). Le médicament élimine efficacement la congestion, qui est causée par une rhinite de nature allergique. L'avantage du spray - il peut être utilisé pendant plusieurs mois sans s'habituer au corps; combiné avec des médicaments qui activent l'écoulement du mucus.

Médicaments pour stimuler la décharge de mucus:

  • "Sinupret" (350 roubles) est présenté sous forme de gouttes et de gouttes. Ceci est un médicament à base de plantes basé sur des herbes médicinales qui éliminent les poches et activent l'évacuation du mucus.
  • "Sinuforte" (2300 roubles) - gouttes nasales à base d'ingrédients à base de plantes qui accélèrent le processus d'élimination du mucus et du pus.

Rinçage - quelle solution utiliser?

Pour le lavage du nez, des solutions antiseptiques sont utilisées. Il est préférable d’utiliser un appareil spécial: un cathéter sinusal. Pendant la procédure, les sinus paranasaux sont nettoyés et traités avec des médicaments. Le lavage est effectué jusqu'à ce qu'un liquide clair commence à sortir du sinus.

Activités de physiothérapie

Attribuer en rémission, quand il n'y a aucun signe d'inflammation:

  • électrophorèse avec utilisation de médicaments antibactériens;
  • la phonophorèse;
  • UHF

Thérapie antibactérienne pour l'ethmoïdite

Le plus souvent, les antibiotiques sont prescrits pour une pathologie aiguë. Le traitement aux antibiotiques de l'ethmoïdite chronique a un sens lorsque:

  • l'infection bactérienne se développe;
  • le pus apparaît.

Si un traitement antibiotique est indiqué, indiquez «Amoxicilline» en association avec «acide clavulanique». Augmentin et Amoxiclav sont également utilisés. En cas d’allergie aux médicaments du groupe de la pénicilline, des médicaments du groupe du fluoroquinol ou des macrolides sont prescrits.

La durée du traitement est conçue pour deux semaines, mais au bout de cinq jours, le médecin évalue l’efficacité et la faisabilité du traitement. Si aucune amélioration ne se produit, vous devez vous procurer un autre médicament.

C'est important! Pour réduire la douleur, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits avec le principe actif paracétamol ou ibuprofène. En outre, pour renforcer le système immunitaire, prescrire des complexes de vitamines.

Comment traiter la nature allergique à l'ethmoïdite

Si la pathologie est causée par un allergène, il faut tout d’abord exclure le contact du patient avec la cause de la maladie. Le spécialiste prescrit un traitement antihistaminique, des vaporisateurs nasaux à effet anti-allergique. Appliquer un traitement avec des corticostéroïdes - action anti-inflammatoire. L'ingrédient actif de ces médicaments est un analogue synthétique de l'hormone humaine, le cortisol. Si nécessaire, prescrit des suppléments de calcium.

C'est important! Le plus souvent, un traitement par pulvérisation nasonex est prescrit.

Thérapie chirurgicale chronique

Il y a certaines indications pour l'opération:

  • exophtalmie - déplacement pathologique du globe oculaire, le plus souvent en avant (yeux saillants), moins souvent - sur le côté;
  • acuité visuelle réduite;
  • mauvaise mobilité du globe oculaire;
  • complications intracrâniennes.

Premièrement, un traitement intensif est prescrit. S'il ne produit aucun résultat, une opération est effectuée.

L'intervention chirurgicale est de deux types:

  • technique endoscopique - les manipulations sont effectuées à partir de l'intérieur du nez;
  • le chirurgien fait une incision externe près du coin de l'œil.

Au cours de l'opération, le spécialiste ouvre les cellules du sinus ethmoïdal.

Le traitement de l'ethmoïdite polypoïde chronique implique l'élimination chirurgicale des polypes.

C'est important! Grâce à une visite opportune chez l'otalaryngologue et à une thérapie bien choisie, l'ethmoïdite unilatérale et bilatérale peut être complètement guérie. En règle générale, le pronostic de l'ethmoïdite est favorable.

Remèdes populaires

Tout d'abord, le traitement avec des recettes folkloriques ne peut être démarré qu'après consultation d'un oto-rhino-laryngologiste. De nombreux experts contre le traitement de l'ethmoïdite à domicile, car la maladie est dangereuse pour ses complications. Si le médecin a approuvé l'utilisation des techniques traditionnelles, le schéma thérapeutique est construit selon le principe du traitement traditionnel: utilisation d'un vasoconstricteur, élimination de l'inflammation par lavage, gouttes et inhalations.

Rinçage

  1. Soda, sel, huile de théier. Dans un verre d'eau bouillie à la température ambiante, dissolvez 1 c. sel, une pincée de soda, quelques gouttes d'huile essentielle d'arbre à thé. La procédure est effectuée trois fois par jour au moyen d'une seringue.
  2. Camomille. Dans un verre d'eau pendant une heure, infuser 1 c. fleurs de camomille. Filtrer le mélange et rincer le nez plusieurs fois par jour.
  3. Chlorophyllipt. La solution d'alcool Ready chlorophyllipta peut être achetée à la pharmacie. Dissoudre une cuillère à soupe de produit dans deux verres d’eau. La solution est lavée deux fois par jour.

L'inhalation

La procédure peut être effectuée de deux manières: traditionnelle (respirer les vapeurs cicatrisantes sous la serviette); en utilisant un nébuliseur.

Gouttes

  1. Gouttes de jus de cyclamen. Cet outil est le plus efficace dans la liste des recettes populaires. Pour préparer, vous devez laver le tubercule de la plante, le hacher sur une râpe, presser le liquide. Le jus résultant est dilué avec de l'eau - 1 partie de jus, 4 parties d'eau. Le produit fini est instillé avec deux gouttes dans chaque narine. La procédure est effectuée avant le coucher, car après l'instillation commencent un écoulement abondant.
  2. Kalanchoe est un autre remède populaire efficace contre les infections du nez qui empêchent la respiration. Il sera nécessaire de couper trois grandes feuilles et de les placer pendant trois jours dans un endroit froid. Ensuite, la plante doit broyer et presser le jus. Souche liquide, ajouter de l'eau dans des proportions égales. Moyens instillé 2-3 gouttes dans chaque narine plusieurs fois par jour.
  3. Gouttes de jus de radis noir - un remède populaire tout à fait efficace contre l’ethmoïdite. Pour préparer, vous devez laver le radis, le hacher, extraire le jus de la bouillie, filtrer et mettre le nez trois fois par jour, 3 à 4 gouttes dans chaque narine.

Après la procédure, le nez doit être massé de manière particulièrement active dans la zone des appendices. Ensuite, vous devez vous allonger sur le dos pour que les gouttes se répartissent uniformément dans la cavité nasale. Après l'instillation, vous devez vous moucher.

Quand la médecine traditionnelle est inefficace

Le plus souvent, les médecins ne recommandent pas de traitement avec des remèdes populaires, car ce type de thérapie est généralement inefficace et entraîne une perte de temps. Dans ce cas, la phase aiguë se transforme très rapidement en ethmoïdite chronique, dont les symptômes sont particulièrement éprouvants. C'est pourquoi il est important de ne pas perdre de temps précieux et d'identifier en temps voulu les symptômes de l'ethmoïdite et de recevoir un traitement adéquat. Il n'est pas recommandé de s'auto-traiter lors de l'exacerbation de la forme chronique de la pathologie.

Nutrition et mode de vie

Pour toute la durée du traitement, les médecins recommandent de suivre un traitement en douceur - se reposer davantage, si possible, limiter la communication avec les gens, éliminer les efforts physiques.

La nutrition nécessite un certain ajustement - le régime alimentaire doit être équilibré et complet, mais ne doit pas surcharger l'estomac et provoquer une sensation de lourdeur. Si nécessaire, le médecin vous prescrira un complexe vitaminique.

C'est important! Si toutes les recommandations et le schéma de traitement prescrit sont observés, l'amélioration intervient au bout de trois à quatre jours et vous pouvez compter sur un rétablissement complet dans 7 à 10 jours. Si la maladie a passé avec complications, le rétablissement prendra entre 2 et 3 semaines.

Des complications

Si le temps ne s’engage pas dans le traitement, le pus se propage aux organes voisins. Cela peut provoquer des complications qui menacent la vie du patient:

  • complications associées à la vision et aux yeux;
  • destruction du labyrinthe en treillis;
  • inflammation des régions intracrâniennes, pie-mère.

C'est important! La forme chronique de la pathologie est dangereuse en raison de l'absence de symptômes, si des signes d'ethmoïdite apparaissent, il est important, sans perdre de temps, de consulter un médecin. L'inattention à l'inflammation conduira à des processus pathologiques irréversibles.

Trucs et astuces

Les mesures préventives visent à prévenir le développement de pathologies pouvant provoquer l’ethmoïdite. Chaque maladie doit être traitée rapidement jusqu'à la guérison complète.

  • toutes les maladies de nature infectieuse sont complètement traitées;
  • renforcer régulièrement le système immunitaire;
  • diversifier le menu avec des vitamines et des micro-éléments utiles;
  • ne permettent pas l'hypothermie;
  • bouger plus, mais la charge doit être adéquate;
  • nettoyage humide deux fois par semaine;
  • nettoyer les filtres régulièrement: appareils ménagers (climatiseur, lave-linge, etc.), extraits, eau;
  • si vous devez travailler dans une pièce sale, utilisez un équipement de protection individuelle.

Vous savez maintenant ce que l’ethmoïdite est - symptômes et traitement chez l’adulte, et vous savez également comment résister au processus pathologique.

Article Précédent