Principal
Bronchite

Nez constamment bouché pendant la grossesse: que faire?

La période de procréation s'accompagne d'un certain nombre de changements fondamentaux dans le corps de la femme. Une telle manifestation spontanée, comme un nez bouché pendant la grossesse, n’est pas rare, car le corps d’une jeune mère est très susceptible à diverses infections.

Il n’existe pas de raison non équivoque pour l’apparition de cet état, car divers facteurs peuvent déclencher ce phénomène. Le traitement efficace de la congestion nasale pendant la grossesse est un processus très laborieux qui nécessite une attention et une prudence appropriées. Pour comprendre comment traiter un nez bouché pendant la grossesse, vous devez vous familiariser avec les principales causes de cette affection.

Causes de congestion nasale pendant la grossesse

Ce problème peut se produire pour plusieurs raisons. Afin de comprendre quoi faire si vous avez le nez bouché pendant la grossesse et comment traiter efficacement ce symptôme, vous devez connaître la racine du problème. Vous trouverez ci-dessous les principales causes de congestion nasale pendant la grossesse.

Rhinite

En termes simples, nous parlons d'un rhume. Cela explique le blocage du nez pendant la grossesse lors d'un rhume. La rhinite peut survenir à cause de l'inhalation d'une infection virale, ainsi que du contact avec des substances allergènes. La rhinite allergique chez une femme enceinte peut se manifester lorsqu’il est en contact avec un animal domestique, lorsqu’il inhale de la poussière domestique et du pollen de certaines plantes. La rhinite infectieuse est caractérisée par la saisonnalité, lorsque l’incidence du SRAS et de la grippe est maximale. En savoir plus sur le traitement de la rhinite pendant la grossesse →

Sinusite

Lorsqu'il porte un bébé, le corps d'une femme enceinte ressent un besoin aigu en oxygène. Si le nez est bouché pendant la grossesse, il y a une diminution significative de la quantité d'oxygène consommée, ce qui affecte également le corps de la mère et le fœtus.

Une des causes de la congestion est la sinusite. Cette affection est caractérisée par un gonflement de la membrane muqueuse des voies nasales, ce qui provoque une stagnation de la sécrétion muqueuse dans les sinus maxillaires et frontaux. En cas de congestion nasale pendant la grossesse, une infection bactérienne peut se développer, provoquant un processus inflammatoire purulent dans la cavité nasale.

Toute maladie inflammatoire peut avoir un impact négatif sur le développement du fœtus. Si une femme enceinte a reçu un diagnostic similaire, elle a alors besoin d'un traitement spécialisé.

Rhinite hormonale

Dès le moment même de la conception d'un enfant, divers changements hormonaux se produisent dans le corps de la femme, accompagnés d'une augmentation ou d'une diminution du niveau de certaines hormones. La congestion nasale complète ou partielle en tant que signe de grossesse est un phénomène très courant.

Le nez qui coule, causé par des changements hormonaux, ne nécessite pas d'intervention extérieure, car il se transmet tout seul après la naissance d'un enfant.

Congestion nasale en début de grossesse

Ce symptôme survient souvent tôt dans la grossesse. Si nous prenons en compte le fait que, pendant cette période, une femme est confrontée à une augmentation du stress émotionnel et de la toxicose, des difficultés respiratoires nasales peuvent provoquer un inconfort grave.

Si une femme enceinte ne peut pas respirer complètement par le nez, cela entraînera un manque de sommeil, une irritabilité accrue, des vertiges et des maux de tête. Abordez le problème de la congestion nasale en début de grossesse avec le plus grand sérieux et la plus grande prudence. L'utilisation indépendante de gouttes et de sprays vasoconstricteurs peut avoir de graves conséquences pour le fœtus.

L'utilisation de tout médicament doit être préalablement convenue avec un médecin spécialiste.

En termes de danger, la congestion nasale en début de grossesse n’est pas une maladie menaçante, mais seulement dans les cas où la maladie n’est pas retardée de plusieurs mois.

Congestion nasale tardive

L'approche du travail s'accompagne d'une augmentation du volume de sang en circulation, ce qui est souvent la cause du nez constamment bouché pendant la grossesse pendant les dernières périodes. Souvent, cette condition commence à gêner une femme juste avant l'accouchement. La rhinite hormonale tardive se transmet indépendamment au bout de 1 à 2 semaines après la naissance du bébé.

Une attention particulière doit être portée à la congestion nasale causée par une infection bactérienne ou virale. Un tel nez qui coule est une condition menaçante pour le corps de la mère et de l'enfant. Il est important de se rappeler que toute tentative d'auto-traitement peut avoir des conséquences imprévisibles. Seul un spécialiste qualifié peut suggérer comment traiter la congestion nasale pendant la grossesse.

Traitement

Le traitement de la congestion nasale pendant la grossesse peut être effectué à l'aide de méthodes conservatrices, ainsi que de techniques de médecine alternative.

Méthodes conservatrices

La procédure obligatoire consiste à laver les voies nasales et les sinus. Cela est nécessaire pour s'assurer que la cavité nasale est nettoyée rapidement des restes de contenu muqueux et purulent, ainsi que des particules de poussière et des agents pathogènes. Pour le lavage, il est recommandé d'utiliser une solution saline ordinaire, une solution faible de sel de mer ou de mer, ainsi que des solutions pharmaceutiques spéciales (Marimer, Dolphin). La fréquence de lavage est 3-4 fois par jour.

Aux fins des effets antiseptiques, un astérisque baume peut être utilisé, qui devrait être appliqué sur les ailes du nez. L'utilisation de cet outil est uniquement autorisée après consultation préalable du médecin et en l'absence d'intolérance individuelle pour les composants du baume.

Si une femme enceinte souffre de rhinite allergique, il lui est conseillé d'utiliser le spray Nazaval. La base de l'action de ce médicament est la création d'une barrière entre la membrane muqueuse de la cavité nasale et divers allergènes.

Le traitement de la rhinite virale et bactérienne est effectué sous la stricte direction d'un médecin spécialiste. Dans ce cas, l'utilisation de médicaments antibactériens et antiviraux peut être recommandée pour les femmes enceintes. La sélection et l'utilisation indépendantes de ces fonds provenant de la congestion nasale pour les femmes enceintes sont strictement interdites.

Si le nez est bouché gravement pendant la grossesse, le médecin peut vous prescrire une utilisation à court terme de gouttes vasoconstricteurs. Les conditions d’application de ces fonds ne devraient pas dépasser 2-3 jours. Sinon, la dépendance et un certain nombre d'autres conséquences graves peuvent se développer. Le moyen le plus sûr est considéré comme Nazol Beby, utilisé pour traiter la congestion nasale chez les femmes enceintes et les enfants d'âges différents. En savoir plus sur l'utilisation des gouttes nasales pendant la grossesse →

Un complément efficace au traitement médicamenteux est un effet physiothérapeutique sur la région des sinus. Malheureusement, ces techniques sont strictement contre-indiquées chez les femmes enceintes.

Remèdes populaires

Bien que les remèdes populaires pour la congestion nasale pendant la grossesse ne puissent pas garantir un résultat de récupération à 100%, ces méthodes peuvent néanmoins constituer un complément efficace au plan général du traitement conservateur.

Les remèdes populaires les plus courants contre la congestion nasale pendant la grossesse sont les suivants:

  • L'inhalation. Pour ce faire, une femme doit inhaler par le nez une paire de décoctions aux herbes et de pommes de terre bouillies. Pour renforcer l'effet dans le bouillon, vous pouvez ajouter 1 à 2 gouttes d'huile essentielle d'eucalyptus. En savoir plus sur cette méthode →
  • Pour soulager l'inflammation et nettoyer la muqueuse nasale, il est recommandé d'enterrer quotidiennement le jus d'aloès ou de Kalanchoe fraîchement pressé avec 2 gouttes dans chaque passage nasal. Ce remède contre la congestion nasale chez la femme enceinte est très efficace. Si le jus est trop concentré et provoque une sensation de brûlure, vous pouvez le diluer avec quelques gouttes d’eau bouillie.
  • Chaque femme peut préparer indépendamment des gouttes dans le nez. Pour ce faire, mélangez 25 ml de jus de citron, 40 ml d'eau bouillie et ½ c. le sel Le remède résultant doit être instillé en 2 gouttes dans chaque passage nasal.
  • Vous pouvez obtenir des effets thermiques sur la région des sinus nasaux en appliquant des œufs à la coque cuits dans un tissu en coton.
  • Si le nez est bouché pendant la grossesse et que la membrane muqueuse des voies nasales se dessèche, il est recommandé de la lubrifier avec du miel naturel mélangé à un légume ou du beurre. Cet outil a un effet anti-inflammatoire et nourrissant.

Le traitement indépendant des remèdes populaires contre la congestion nasale pendant la grossesse doit être préalablement convenu avec le médecin.

Pour prévenir la congestion nasale en début et en fin de grossesse, les femmes enceintes doivent suivre les règles suivantes:

  1. Évitez tout contact étroit avec des personnes atteintes de la grippe et des ARVI.
  2. Limitez les visites aux endroits bondés.
  3. Suivez régulièrement un traitement de vitamine.
  4. Observez le régime de travail et de repos.
  5. Si une femme est allergique, il lui est conseillé de limiter complètement le contact avec un allergène potentiel.
  6. Si la congestion nasale apparaît, la femme devrait consulter un médecin spécialiste en temps opportun.

Si la future mère ne s'est pas plainte de son état de santé avant la grossesse, son corps restera dans la plupart des cas résistant aux facteurs défavorables. En l'absence de maladies chroniques, le nez qui coule et la congestion nasale pendant la grossesse ne constituent pas un danger pour la future mère.

Auteur: Ilona Ganshina, médecin,
spécialement pour Mama66.ru

Ce qui est sûr pour guérir la congestion nasale pendant la grossesse

Un nez bouché pendant la grossesse ne provoque pas seulement de l'inconfort, de la faiblesse, des maux de tête et une incapacité à dormir normalement. Le manque d'oxygène dans le corps de la femme peut avoir un impact très négatif sur le développement du fœtus. Et si vous respirez tout le temps avec votre bouche, il y a une forte probabilité que vous attrapiez froid rapidement et sérieusement. Par conséquent, pour souffrir et attendre, quand après l'accouchement "passera par lui-même", vous ne devriez pas. Il est préférable d’essayer de guérir la congestion nasale pendant la grossesse avec les moyens disponibles, en gardant à l’esprit que la plupart des gouttes et sprays standard sont maintenant contre-indiqués.

La première chose à faire est de déterminer la nature de la maladie. Les raisons peuvent être:

  • infection ou rhume
  • allergie
  • réponse corporelle spécifique à la grossesse, définie comme "rhinite enceinte"

Rhinite catarrhe aiguë

Si vous avez un rhume ou un ARVI, vous devriez consulter un médecin qui vous prescrira un traitement adapté à votre état. Cependant, il est également nécessaire de lire les instructions pour tous les moyens désignés. Si l'annotation du médicament indique que son effet sur les femmes enceintes n'a pas été étudié, demandez-leur de le remplacer par un autre. S'il y a une note «pendant la grossesse à utiliser avec prudence», c'est exactement ce qu'il faut faire, en observant strictement le dosage et le moment de l'admission.

Parfois, les remèdes toniques généraux les plus simples sont bons: beaucoup de boissons (si vous n’avez pas de poches), du thé avec des framboises ou du miel (bien qu’il soit préférable de s’abstenir de miel au deuxième trimestre de la grossesse, car cela peut provoquer le développement d’une allergie chez le bébé à naître).

Les bains chauds, les saunas, les pansements à la moutarde et même la formation de pieds à la vapeur pendant la grossesse sont exclus, mais la transition vers des chaussons chauds et des chaussettes en laine est au contraire souhaitable. Et plus important encore: un rhume pendant la grossesse dans tous les cas, même les plus importants du point de vue de la carrière, ne peut pas être porté sur vos pieds - chaleur, repos, paix, aération régulière - voilà comment devrait se dérouler cette semaine pour que vous n'ayez pas à vous asseoir avec la patiente pendant des mois comme un enfant et pendant des années à courir avec lui chez le médecin.

En fait, pour soulager la congestion nasale due au rhume, les femmes enceintes peuvent:

  • tampons mouillés ou flagelles de gaze avec du jus d'oignon propre et gardez-les à tour de rôle pendant 15 minutes dans chaque narine - un moyen bien sûr robuste mais efficace
  • Jus d'oignon dilué dans de l'eau tiède à une concentration de 1: 1, verser 5 à 7 gouttes dans chaque passage nasal (peut être répété 2 fois par jour, préparer le mélange quotidiennement)
  • mélanger 30 ml de jus de citron (un citron), 50 ml d'eau, une cuillère à thé de sel ordinaire - et déposer également le mélange obtenu de 5 à 6 gouttes dans chaque passage nasal (vous pouvez répéter 3 fois par jour, préparer le mélange tous les 2 jours)
  • goutte à goutte 6-7 gouttes de jus de carotte fraîchement pressé dans chaque passage nasal (vous pouvez répéter 4 fois par jour, changer le jus tous les jours)
  • verser 5 gouttes de jus d'aloès dans chaque passage nasal en massant les ailes du nez avec votre main libre (vous pouvez répéter 4 à 5 fois par jour, vous pouvez mettre à jour le jus tous les 2 jours)
  • versez le sel ou le sable chauffé dans un petit sac en coton (par exemple, une chaussette) et gardez-le sur le nez jusqu'à ce qu'il refroidisse (idéalement, répétez la procédure 3 fois par jour)

Pharmacies

Le médicament Pinosol est considéré comme inoffensif pour les femmes enceintes parmi les médicaments vendus en pharmacie. La seule chose à considérer est qu'il ne peut pas être utilisé pour la rhinite allergique. Dans la rhinite infectieuse, beaucoup aident également les inhalations chaudes (mais pas excessivement) d'oignon et d'ail, pour lesquelles il est commode d'utiliser une théière ordinaire.

Pour toute rhinite, le nez doit être lavé, même s'il est mauvais ou que l'effet est court. Cela peut être fait avec des solutions de camomille, sel commun ou sel de mer, ou avec des préparations spéciales - Dolphin, Aquamaris, Humer. Les préparations pharmaceutiques sont plus pratiques à utiliser et ne diffèrent que par de petites nuances dans la composition et des subtilités d'utilisation - vous pouvez donc prendre ce que vous voulez, sans avoir besoin de consulter un médecin.

Rhinite allergique

En cas de rhinite allergique pendant la grossesse, la plupart des médicaments habituels devront être abandonnés - ainsi que pour le nez. Si la congestion est vraiment constante et qu'aucune procédure ni purification de l'air ne sont utiles, des gouttes et des aérosols à base de xylométazoline sont généralement prescrits. Cette substance est actuellement considérée comme le plus inoffensif pour les capillaires du placenta de tous les vasoconstricteurs alpha-adrénergiques.

Malgré l'innocuité relative du traitement de la rhinite chez la femme enceinte, la concentration de la substance active dans le médicament est particulièrement importante - elle doit être petite, ou la version du médicament pour enfants doit être prescrite, où elle est a priori sous-estimée. Le plus célèbre de ces médicaments: "Xylométazoline", "Brizolin", "Le docteur Tayss Nazolin". Ces médicaments et des médicaments similaires sont parfois prescrits pour le rhume et la rhinite s’ils sont puissants et présentent un risque réel de développer des maladies plus graves.

Rhinite enceinte

C’est en fait la même rhinite allergique, mais seulement pendant la grossesse. La plupart des médecins croient à juste titre qu’il est nécessaire de le traiter avec des médicaments uniquement dans les cas les plus extrêmes. Dans le reste, la congestion nasale et d'autres manifestations sont mieux éliminées par d'autres moyens - rinçage nasal régulier, amélioration du microclimat environnant, stricte observance du régime alimentaire et exclusion des éventuels allergènes. Lorsque la respiration nasale est difficile, il est également recommandé de dormir sur un oreiller surélevé de 30 à 40 degrés.

Massages

Pour toute rhinite (sauf infectieuse avec fièvre), un massage du nez est montré dans la séquence suivante:

  • les massages sont approfondis sur les ailes du nez;
  • puis les ailes du nez elles-mêmes;
  • puis un point entre la base du nez et les lèvres;
  • puis, des mouvements du massage des mouvements du nez se font depuis les ailes du nez;
  • et, en conclusion, le pont lui-même est massé.

La procédure devrait prendre 10 à 12 minutes. Elle devrait être répétée trois fois par jour avec une rhinite moyenne et 4 à 5 fois par jour avec une forte congestion nasale. Si on vous prescrit des médicaments pour la rhinite, le massage doit être effectué environ à mi-chemin entre les médicaments. Pour améliorer l'effet de la procédure, vous pouvez utiliser des huiles essentielles pour lesquelles vous n'êtes pas allergique, ou un baume "Star".

Homéopathie

Si rien ne vous évite une congestion nasale et que le spécialiste ORL et le gynécologue conviennent que, dans votre cas, les médicaments ordinaires sont inacceptables, vous pouvez consulter un homéopathe. Mais vous devez choisir un spécialiste qui connaît les spécificités de la grossesse. Curieusement, cette dernière chance aide ceux qui se tournent vers elle. Bien que pas immédiatement - l'homéopathie n'est pas conçue pour obtenir des résultats instantanés, mais donne souvent un bon effet fixe et durable.

Congestion nasale pendant la grossesse

Quelle est la cause de la congestion nasale pendant la grossesse et comment la traiter?

Le corps d'une femme enceinte, en raison d'une immunité réduite, devient plus vulnérable au rhume. Mais tous les symptômes caractéristiques n'apparaissent pas uniquement dans le contexte d'un rhume. Par exemple, une congestion nasale peut souvent accompagner la plus grande partie de la grossesse ou, au contraire, se manifester au troisième trimestre et disparaître complètement après l'accouchement.

Bien sûr, cela ne signifie pas qu'une femme est constamment enrhumée. Voyons ensemble, pour commencer, les raisons de l'apparition de ce symptôme déplaisant.

Causes, symptômes caractéristiques

  1. Au cours du premier trimestre de la grossesse, la cause la plus fréquente de congestion nasale est la rhinite, apparue à l’arrière-plan du rhume (pour plus de détails, voir l’écoulement nasal durant la grossesse >>>);
  2. En outre, la cause peut être une sinusite, une réaction allergique du corps à un allergène spécifique;
  3. La condition d'une femme enceinte peut être instable et les facteurs négatifs se manifestent par de possibles maux de tête (lire les informations sur le sujet dans l'article Maux de tête pendant la grossesse >>>), des démangeaisons au nez, des difficultés à respirer, des éternuements, des maux de gorge.

Les conséquences:

  • Si le nez qui coule coule et est de courte durée, passe sans complications, jusqu’à 8 semaines de grossesse - il n’ya absolument aucun danger;
  • Mais si la rhinite ne disparaît pas au bout de quelques mois, elle risque de retarder la formation des organes de l’enfant. Cela peut être dû au fait que le fœtus se développe dans des conditions hypoxiques (manque d'oxygène);
  • Si la congestion nasale est provoquée par une infection bactérienne et virale, elle est dangereuse pour le fœtus - menace de fausse couche.

Au deuxième trimestre de la grossesse, une autre raison rejoint ce qui précède.

  1. Au cours de cette période, il se produit une altération hormonale du corps, le fœtus se développe, se forme et requiert de plus en plus d'attention des vaisseaux sanguins (ils se dilatent), les œstrogènes et les progestérones sont produits en plus grande quantité. Le résultat est que les vaisseaux s'étendent dans tout le corps et dans le nez, provoquant ainsi un gonflement de la membrane muqueuse et l'apparition d'un rhume;
  2. Ce type de rhinite est appelé "rhinite hormonale" ou "femme enceinte", ne présente aucun danger pour la mère et le fœtus. En plus de l'obstruction nasale, il n'y a absolument aucune manifestation (toux, éternuement, mal de gorge).

En raison de la libération d'hormones pendant la grossesse, la sensibilité de la femme enceinte à divers allergènes peut augmenter. Il peut y avoir une toute nouvelle réaction allergique, dont vous n'aviez aucune idée auparavant.

Les conséquences:

  • Pendant cette période, un nez qui coule et qui est déclenché par une maladie du froid (virale ou infectieuse) est beaucoup plus dangereux qu'un nez qui coule au premier trimestre de la grossesse - un enfant, au deuxième trimestre de la grossesse, a besoin de plus d'oxygène (pour plus d'informations sur ce qu'il advient du bébé, voir l'article Développement de l'enfant dans l'utérus >>>);
  • S'il s'agit d'une rhinite hormonale ou allergique, une femme peut facilement être infectée par une infection virale respiratoire aiguë en respirant de l'air par la bouche. Le virus a la capacité d'infecter le fœtus. Il s’agit d’une sorte de cercle vicieux.

Au troisième trimestre de la grossesse, la cause principale, tout comme au second, est l'activité hormonale (ce qui est considéré ci-dessus).

  1. À l’approche du travail, le volume de sang en circulation augmente. Les statistiques médicales indiquent que la congestion nasale est observée chez 50% des femmes enceintes au cours de cette période;
  2. La cause peut être une réaction allergique et de l'air sec.

Les conséquences:

  • Un nez qui coule qui se produit sur le fond d'une infection respiratoire aiguë et est accompagné d'une inflammation du larynx, de fièvre, de maux de tête, d'aggravation de l'état général de la mère peut conduire à une naissance prématurée.

C'est important! La congestion nasale ne peut pas être traitée indépendamment avec des médicaments.

La plupart des vasoconstricteurs et des corticostéroïdes sont strictement contre-indiqués pendant la grossesse! Ces médicaments pénètrent facilement dans le placenta et empoisonnent le fœtus, ce qui, naturellement, a des effets néfastes sur le bébé et peut avoir un effet négatif sur l'activité générique utérine.

Comment traiter la congestion nasale pendant la grossesse?

Il est clair qu'aux premiers signes d'un rhume, pas une seule femme enceinte ne se précipiterait chez le médecin. L'autotraitement ne devrait pas être sans équivoque, mais vous pouvez vous aider vous-même. Vous pouvez soulager votre respiration en:

  1. Humidification suffisante de l’air dans la pièce à l’aide de serviettes mouillées ou d’un dispositif spécial - un humidificateur (le taux d’humidité doit être d’au moins 65%);
  2. Maintien de la température de l'air dans la pièce ne dépassant pas 20 degrés, aération constante;
  3. Buvez suffisamment de liquide (de préférence de l'eau tiède);
  4. Toutes les possibilités d'éviter les allergènes;
  5. La tête levée pendant le sommeil et le repos, en mettant un oreiller pour ne pas être complètement en position horizontale. Lisez l'article utile sur les oreillers pour les femmes enceintes >>>;
  6. Rincer fréquemment le nez avec une solution de chlorure de sodium, une solution saline ou des solutions de pharmacie spéciales (Aquamaris, Aqualor, Marimer);
  7. Effectuer l'inhalation avec de l'eau minérale sans gaz (Borjomi, Yeseyentuki 4 ou 17), solution de chlorure de sodium.

Lorsqu'une femme enceinte a une congestion nasale prolongée sans aucun autre symptôme, comme nous l'avons déjà mentionné ci-dessus, nous parlons de rhinite hormonale. Une telle condition ne fait l'objet d'aucun traitement, elle disparaîtra automatiquement dans les 1-2 semaines suivant l'accouchement.

Pour hydrater la muqueuse et faciliter la respiration, vous pouvez irriguer votre nez en permanence avec des sprays hydratants ou des solutions salines sans aucune contre-indication.

Remèdes populaires pour la congestion nasale pendant la grossesse

Dans le traitement de la congestion nasale, vous pouvez recourir à la médecine alternative.

C'est important! De nombreux remèdes populaires pour le traitement de la congestion nasale sont dangereux pour l'enfant, certains d'entre eux contribuant à retarder la maladie et à l'apparition de complications.

Les remèdes populaires les plus courants pour la congestion nasale pendant la grossesse:

  • Inhalations à la vapeur avec des herbes telles que calendula, thym, sauge;

Pour obtenir un effet plus important, vous pouvez ajouter 1 goutte d’huile d’eucalyptus. Vous pouvez également respirer la vapeur de pommes de terre fraîchement bouillies.

C'est important! Ces procédures sont contre-indiquées à une température corporelle élevée.

  • Laver la muqueuse nasale avec une solution de sel;

Dix grammes de sel (de préférence de la mer) dissous dans un litre d'eau tiède. Rincer le nez aussi souvent que possible.

Préparez les phytocodes comme suit: mélangez 25 ml de jus de citron fraîchement pressé, 40 ml d’eau bouillie tiède, 3 grammes de sel (bouilli, iodé, marin). Enterrez deux gouttes 3-4 fois par jour.

Cela aidera à hydrater la muqueuse séchée du nez. Il est nécessaire de mélanger le miel et le beurre dans des proportions égales et de lubrifier le nez périodiquement.

  • Un mélange de jus d'oignon, d'aloès et de vitamine E;

Mélanger tous les ingrédients en proportions égales sur un coton-tige, appliquer le mélange et essuyer les sinus nasaux. Avant utilisation, versez le jus de Kalanchoe dans le nez (nettoyez les voies nasales en éternuant).

Mélanger en proportions égales l'huile végétale, l'argousier et l'huile de pêche. En position couchée, enterrez votre nez plusieurs fois par jour. L'huile végétale peut être remplacée par de l'olive et de l'argousier par de l'huile de rose musquée ou de rose.

La grossesse dure en moyenne 40 semaines; il est très difficile de protéger une femme enceinte contre les maux et les symptômes indésirables, ce n’est tout simplement pas réaliste. L'essentiel est de faire attention à temps aux changements affectant l'état de santé et, si nécessaire, de consulter un médecin.

Quand ai-je besoin de voir un médecin?

En cas de rhume pendant la grossesse, qui dure plus de trois jours, une visite chez le médecin (médecin généraliste ou oto-rhino-laryngologiste) ne doit pas être retardée. Lui seul peut déterminer les véritables causes d'un nez qui coule et d'une congestion nasale, prescrire un traitement qui ne nuit pas à la mère ni à l'enfant.

Naturellement, lors de la confirmation d'une rhinite hormonale, aucun traitement n'est prescrit. Le schéma général de traitement, en fonction des causes identifiées, est le suivant:

  1. Dans la rhinite allergique, l’allergène est d’abord détecté et éliminé, puis il est prescrit des médicaments qui créent une sorte de barrière entre la muqueuse nasale et les allergènes (spray de Nazaval);
  2. En cas de rhinite virale (dans le contexte d’une infection virale respiratoire aiguë), des gouttes vasoconstrictives (Nazol Baby) sont prescrites, dont l’utilisation n’est pas interdite pendant la grossesse, un lavage nasal (Humer, Marimer, Aquamaris);
  3. En cas de rhinite bactérienne, il est possible de prescrire des antiseptiques (Miramistin, baume «Asterisk») ou un traitement antibactérien (les antibiotiques modernes peuvent tuer des bactéries sans nuire à la santé de la mère et de l'enfant);
  4. Dans les cas particulièrement avancés, des corticostéroïdes (médicaments hormonaux) peuvent être prescrits.

Tous les médicaments et remèdes populaires ne sont autorisés à prendre une femme enceinte qu'avec le consentement du médecin.

Nez bouché et nez qui coule pendant la grossesse: que faire pour soulager la congestion, comment se battre à la maison?

Toxicose, sautes d'humeur, gonflement, brûlures d'estomac, mictions fréquentes - ces satellites accompagnent la plupart des femmes enceintes. Un nez permanent est souvent ajouté à cette liste. Le manque d'oxygène affecte négativement la condition de la femme et de l'enfant, il est donc impossible d'ignorer la situation. Il n'est pas possible de se débarrasser de la congestion avec les médicaments habituels, car il est interdit de les utiliser pendant la grossesse. Ensuite, des méthodes alternatives viennent à la rescousse.

Causes de la congestion nasale chez les femmes enceintes

La rhinite, c'est-à-dire une inflammation de la muqueuse nasale, est la raison principale pour laquelle le nez est bouché pendant la grossesse. Dans la plupart des cas, il est provoqué par des bactéries, des champignons et des virus nuisibles. Au cours du premier trimestre, le système immunitaire est réorganisé, de sorte que les femmes enceintes remarquent une incidence accrue de maladies respiratoires. 2 trimestres - la période de développement actif du fœtus, quand il a besoin de beaucoup de nutriments. Si la nutrition de la future mère n'est pas suffisamment équilibrée, la carence en vitamines se fait sentir par des rhumes fréquents. La principale différence entre la rhinite virale est une augmentation de la température corporelle.

Les autres raisons pour lesquelles une femme enceinte pose son nez sont les suivantes:

  • Réactions allergiques. L'inflammation commence, sous l'influence des allergènes, ce qui provoque l'écoulement nasal, le larmoiement, les éternuements et l'écoulement nasal.
  • Pathologie du septum nasal. Sa déviation ou courbure est due à des caractéristiques anatomiques et conduit à des difficultés respiratoires.
  • Sinusite Inflammation de la membrane muqueuse des sinus paranasaux sous l'influence d'infections virales et fongiques, de réactions allergiques, d'anomalies de structure, d'inhalation d'air froid.
  • Adénoïdes. Le problème est plus commun chez les enfants, mais se produit également chez les adultes. Une augmentation de l'amygdale pharyngée entraîne des difficultés respiratoires et une congestion.
  • Faible humidité. Souvent, la congestion nasale se produit lorsque l'air devient trop sec, particulièrement pendant la saison de chauffage.
  • Polypes dans la cavité nasale - formations bénignes apparaissant à la suite de la croissance de la membrane muqueuse sous l'influence d'une inflammation prolongée.
  • Réaction au froid. La pathologie est rare. Il s'accompagne d'une congestion sous l'influence de basses températures.

Nez bouché sans rhume - pourquoi cela se produit-il pendant la grossesse?

Une autre raison pour laquelle une femme enceinte pose son nez et son nez qui coule n'est pas la rhinite hormonale, qui a un caractère physiologique et n'est pas considérée comme une pathologie. Cela se produit chez 30% des futures mères. Il survient au deuxième trimestre (parfois à la fin du premier trimestre) et ne dure pas toute la grossesse, y compris l'accouchement. La cause du phénomène est due aux changements hormonaux se produisant dans le corps de la femme.

L'hormone progestérone joue un rôle de premier plan dans le processus de gestation. Son augmentation s'accompagne de signes tels que rétention hydrique, augmentation du volume sanguin circulant et vasodilatation. Le niveau d'oestrogène - la principale hormone féminine, augmente également, ce qui provoque un épaississement et un remplissage sanguin des muqueuses. Ces changements entraînent le gonflement et la formation du nez.

La rhinite hormonale se manifeste à différents degrés de gravité. Dans certains cas, il se manifeste sous une forme bénigne, sans affecter de manière significative le bien-être, dans d’autres, il présente une symptomatologie éclatante (en particulier lors de la courbure du septum nasal). Vous pouvez le distinguer par la congestion nasale, qui augmente avec l'activité physique et l'acceptation de la position horizontale, les muqueuses sèches avec la formation de croûtes et le développement de saignements nasaux. Contrairement à la rhinite virale, les hormones ne passent pas après quelques jours mais sont retardées avant l'accouchement.

Traitement de la congestion nasale à la maison

Le traitement de la congestion nasale commence par l'établissement de la cause. Si l'affection n'est pas liée aux hormones, elle peut être soulagée au moyen de médicaments approuvés pour une utilisation pendant la grossesse ou à l'aide de méthodes populaires. La physiothérapie, l'inhalation, l'électrophorèse, la phonophorèse, les exercices de respiration et l'acupression aideront à percer le nez.

Traitement médicamenteux

Si la femme enceinte a une congestion nasale, les médicaments suivants peuvent être utilisés:

  • Sinupret. Le médicament a une base de plantes et vous permet de soulager la congestion dans le traitement de la rhinite à tout moment. Il a des effets anti-inflammatoires et immunomodulateurs, réduit l'enflure et l'inflammation.
  • Miramistin. La solution est utilisée dans les maladies virales comme antiseptique. Le médicament est instillé dans chaque passage nasal 4 gouttes et ensuite soufflé.
  • Baume "étoile". Il a un effet distrayant et irritant, il peut donc soulager la congestion nasale et faciliter la respiration. Ils sont barbouillés avec les ailes du nez.
  • Gouttes Pinosol. Le produit à base de plantes, contenant des huiles de pin, d'eucalyptus et de menthe poivrée, est capable de soulager l'enflure et l'inflammation, facilitant ainsi la respiration.
  • Aquamaris, Aqualor et autres solutions au sel de mer. Ils ont une action anti-œdème et anti-bactérienne, ce qui permet de soulager la congestion.
  • Gouttes de Derinat. Contribue à l'amélioration de l'immunité locale et réduit l'inflammation. Nommé au dernier trimestre en cas de rhumes fréquents.
  • Si le nez est bouché en raison d'une réaction allergique, le spray Nasaval et les gouttes de Vibrocil peuvent soulager la situation. Ces derniers ont un effet vasoconstricteur, leur utilisation n’est donc autorisée qu’au dernier trimestre. Dans un état compliqué, des hormones stéroïdes sont utilisées (prednisolone, Celeston). Ils sont utilisés sous surveillance médicale.

Les agents vasoconstricteurs ne sont pas recommandés pendant la grossesse, surtout en début et en fin de période; ils ne sont donc pas prescrits sans nécessité particulière. Cela est dû au risque de rétrécissement des vaisseaux du placenta, ce qui peut entraîner une hypoxie (manque d'oxygène) du fœtus. En dernier recours, Otrivin, Nazivin ou Nazol Bebi ont l'habitude de calmer la respiration, mais pas plus de trois jours.

Méthodes folkloriques

De nombreux médicaments pendant la grossesse étant interdits, les remèdes traditionnels peuvent aider. Soulagement avec des bouillons de plantes médicinales: camomille, calendula (1 cuillère à soupe. Herbes broyées par tasse d'eau bouillante, insistez pendant une demi-heure, égouttez) ou une solution saline (1 litre de sel dissout) aide à soulager la situation en cas de congestion nasale. Le nez est lavé avec une seringue. Les lavages ne sont pas utilisés pour les polypes et la congestion sévère (si le nez ne respire pas du tout), car cela peut entraîner une infection du conduit auditif et le développement d'une otite.

Vous pouvez traiter la congestion nasale en instillant du jus d'aloès ou de kalanchoe, 2 gouttes par narine au moins 3 fois par jour. Dans le même but, on utilise des jus d'oignon, d'ail, de pomme et de betterave (dilués). Améliorer l'état du corps et améliorer le système immunitaire aidera à utiliser à l'intérieur du bouillon hanches, mère et belle-mère, l'origan.

Physiothérapie, exercices de respiration et acupression

La physiothérapie pour les femmes enceintes est prescrite par le médecin traitant. Ils aident à lutter contre la congestion nasale chez les futures mamans inhalées. Procédures effectuées à la maison avec un appareil spécial - un nébuliseur. Ils sont autorisés à tout moment. La session dure 7 à 10 minutes et le cours comprend 10 procédures. Dans les cas simples, l'inhalation est réalisée avec:

  • herbes médicinales (calendula, thym, camomille);
  • huiles essentielles (genévrier, eucalyptus, thé vert);
  • Miramistine et solution saline (dans un rapport de 1: 2);
  • Solution de Furatsilina (non diluée).

Si une femme enceinte a le nez bouché par une rhinite ou une sinusite, elle peut être guérie par électrophorèse. Il est utilisé à partir de la 8ème semaine de grossesse. La procédure améliore le flux sanguin, réduit l'enflure et l'inflammation. Elle est réalisée à l'aide d'un appareil qui transforme des médicaments sous forme liquide en ions. La méthode de phonophorèse est basée sur les effets des ultrasons, qui améliorent la circulation sanguine et activent le métabolisme cellulaire, déclenchent les processus de régénération et éliminent l'œdème. Ces procédures permettent l’administration de substances médicamenteuses directement dans les tissus.

Il est possible de traiter la congestion nasale chez les femmes enceintes en effectuant des exercices de respiration spéciaux. Avec des exercices réguliers pendant 5 minutes, 3-4 fois par jour, la respiration nasale sera plus facile. Les exercices sont réalisés de deux manières, ils peuvent être alternés:

  1. Une narine est fermée avec un doigt, l'air est inhalé à travers l'autre. L'expiration se fait à travers les deux. Les actions sont répétées d'autre part.
  2. Inspirez et expirez alternativement dans une narine, puis en second.

Pour un effet optimal, vous pouvez modifier la force de pression, mais pas de manière spectaculaire. Les points actifs sont situés:

  • entre les sourcils;
  • sur les temples;
  • des deux côtés du nez près des yeux;
  • sur les côtés des ailes du nez;
  • au milieu de la tête, à 3 cm au-dessus de la racine des cheveux.

Mesures préventives

Il est impossible de prévenir la congestion nasale chez la femme enceinte, provoquée par des changements hormonaux, car elle est due à la physiologie. Pour réduire le risque de problèmes de cavité nasale dus à des conditions de séjour inappropriées, à des maladies ou à une exposition à des allergènes, il est nécessaire de:

  • Mangez équilibré pour fournir à l'organisme des substances bénéfiques et renforcer le système immunitaire. Le régime alimentaire devrait comprendre des fruits et des baies contenant de la vitamine C: pommes, poires, bananes, kiwi, groseilles roses, canneberges.
  • Utilisez des complexes multivitaminiques (tels que prescrits par un médecin).
  • Aérez régulièrement la pièce, effectuez un nettoyage humide, maintenez la température optimale - 21 - 23 ° C et l'humidité 30 - 60%.
  • Après avoir été dans des lieux publics, le rinçage du nez avec une solution saline éliminera les agents nocifs pouvant causer des maladies respiratoires s’ils pénètrent dans les voies respiratoires.
  • Se laver les mains souvent réduira le risque de virus et de bactéries dans le corps.
  • Beaucoup marchent au grand air.
  • Au cours de la période des épidémies d'utiliser un bandage de gaze et de ne pas visiter les lieux de fortes concentrations de personnes. Évitez le contact avec les malades.
  • Ne pas manger des aliments allergènes.
  • Buvez des boissons saines: bouillon de hanches, thé et gingembre.
  • Habillez-vous en fonction de la météo - ne laissez pas l'hypothermie ou la surchauffe.

Que faire si le nez est posé pendant la grossesse

La grossesse - une période délicate dans la vie de toute femme, lorsque le traitement des maladies doit être abordé avec une extrême prudence. Et tout d’abord, il s’agit de la congestion nasale. Il semblerait qu’il vaut la peine de prêter attention à un problème aussi insignifiant? Mais si vous y réfléchissez, les difficultés respiratoires entraînent une réduction de l'apport d'oxygène au corps. Mais pendant la période de grossesse, l'oxygène est parfois plus nécessaire - à la fois pour la mère et le bébé qui se développe dans l'utérus. En outre, le secret qui stagne dans les voies nasales est un terrain fertile pour la reproduction de virus et de bactéries, qui peuvent également nuire au bébé. C'est pourquoi il faut lutter contre la congestion nasale pendant la grossesse, mais cela doit être fait correctement.

Pourquoi le nez devient-il enceinte?

Les femmes "en position" sont confrontées à un problème aussi déplaisant que la congestion nasale, beaucoup plus souvent que quiconque. Les principales raisons de cette maladie chez les médecins sont les suivantes:

  • les changements hormonaux qui se produisent dans le corps de la future maman;
  • inflammation des membranes nasales, qui s'accompagne d'un nez qui coule. Il peut être à la fois infectieux et allergique.
  • inflammation des sinus nasaux. Dans ce cas, nous ne devons pas nous attaquer au rhume, mais à sa complication - la sinusite ou même la sinusite.

Initialement, nous disons que les problèmes respiratoires nasaux surviennent chez 90% des femmes enceintes et que, dans la plupart des cas, la cause de cette affection réside dans les changements hormonaux qui se produisent dans le corps de la femme. Un excès d'hormones entraîne la dilatation des vaisseaux sanguins, puis un gonflement, entraînant une congestion nasale. Et, en règle générale, les futures mamans ressentent une gêne le matin, après quoi la respiration devient beaucoup plus facile. Selon les médecins, si le nez n'est pas bouché, cet état n'est pas dangereux. Le traitement dans ce cas n'est pas nécessaire. Littéralement immédiatement après la naissance, ce symptôme déplaisant disparaît de lui-même.

Beaucoup plus dangereux pour les femmes "en position" congestion nasale causée par des agents infectieux. La bactérie ou le virus insidieux, qui provoque initialement une rhinite et une congestion nasale, peut constituer une menace réelle pour le bébé en développement dans l'utérus, entraînant des troubles du développement et même, dans certains cas, la mort. Avec un tel État devrait commencer à se battre, et le plus tôt sera le mieux. Et en aucun cas, ne devrait pas se soigner lui-même. Un médecin expérimenté est beaucoup plus rapide pour identifier le problème et trouver le meilleur moyen d'aider une femme enceinte sans nuire à la santé du fœtus.

Comment traiter la congestion nasale

Il est nécessaire de choisir une méthode de traitement en fonction de la cause de la congestion nasale. Si les changements hormonaux dans le corps ne sont pas dus à des modifications hormonales, des mesures doivent être prises pour éliminer les allergies. Si ce n’est pas le cas, vous devrez combattre l’infection en nettoyant et en hydratant simultanément les voies nasales, ainsi que d’autres mesures garantissant une respiration correcte par le nez.

1. humidification de l'air
Les fenêtres constamment fermées par crainte d'attraper un rhume, ainsi que le fonctionnement des batteries de chauffage central, entraînent finalement une diminution de l'humidité dans la pièce. Pour cette raison, la muqueuse nasale se dessèche, provoquant une inflammation, un gonflement et une congestion nasale. Si le nez ne respire plus et que les expectorations ne sont pas encore apparues, commencez immédiatement à prendre des mesures pour humidifier la pièce. Pour ce faire, aérez la pièce une fois par jour pendant au moins 10 à 15 minutes et effectuez régulièrement un nettoyage humide. De plus, dans n'importe quel magasin d'appareils électroménagers, vous pouvez acheter un humidificateur. Mais l'alternative la plus simple à un humidificateur sera une serviette humide pouvant recouvrir les radiateurs.

2. Élimination des allergènes et des irritants
Pendant la grossesse avec le corps de la femme, la métamorphose la plus inattendue se produit et ne vous étonnez donc pas si vous êtes allergique à la parfumerie, à la poussière de maison, aux phanères d'animaux ou à d'autres aliments qui n'existaient pas avant la grossesse. Pour éliminer la rhinite allergique, évitez de fumer dans les locaux fumeurs, limitez le contact avec les produits chimiques ménagers et jetez les produits qui vous causent de tels symptômes.

3. Rincer les sinus
Il est nécessaire de nettoyer les muqueuses des muqueuses immédiatement après la pose du nez, car les muqueuses "cachées" dans les muqueuses nasales et les sinus deviennent un terrain fertile pour les bactéries. C’est pourquoi, afin d’éviter les complications, il convient de l’enlever rapidement. Faites-le mieux saline. Il est préparé simplement: diluer dans 0,5 litre d'eau bouillie tiède 1 c. sel de mer et rincer avec un tel moyen les voies nasales.

Vous pouvez simplement prendre la solution dans la seringue et l’injecter alternativement dans chaque narine. Dans ce cas, la solution avec les expectorations va refluer, bien qu’une partie de celle-ci tombe dans la gorge. Une alternative à cette méthode de lavage serait d'utiliser une bouilloire. Taper dans une théière avec un long bec un liquide de lavage, se placer au-dessus de l’évier et incliner la tête de façon à ce que l’une des narines soit plus haute que l’autre. Versez la solution dans la narine supérieure et le liquide avec le mucus commence à couler à travers le fond. De telles procédures nettoient parfaitement le nez et, surtout, permettent à la future maman de respirer librement. Effectuez la procédure de lavage plusieurs fois par jour lorsque vous ressentez une congestion nasale et avant de prendre des médicaments.

4. Irrigation et hydratation des voies nasales
Après le nettoyage, il convient de réfléchir à l'hydratation de la muqueuse nasale enflammée. Il faut dire que la même eau de mer hydrate parfaitement la membrane muqueuse et que, dans la plupart des cas, le lavage des voies nasales avec une solution de sel de mer suffira à l'hydrater. Si vous avez besoin de plus, faites attention aux gouttes nasales avec de l'eau de mer (AquaMaris, Aqualor, Salin, etc.). Ces fonds hydratent parfaitement l'épithélium du nez, fluidifient le mucus et contribuent à son écoulement rapide. De plus, les femmes enceintes peuvent utiliser ces gouttes sans craindre pour leur santé.

5. inhalation à base de plantes
En lavant régulièrement les voies nasales, n'oubliez pas l'inhalation, car elle constitue le meilleur moyen de détruire les virus et les bactéries sans drogue. Les inhalations avec des herbes cicatrisantes apportent des nutriments directement à la muqueuse nasale, ce qui permet à ses vaisseaux de se rétrécir et à la maladie de passer beaucoup plus rapidement. Pour les procédures, prendre 1 cuillère à soupe. calendula, la sauge ou le thym, placez dans le fond de la casserole, versez 0,5 litre d’eau et portez à ébullition à feu doux. En vous penchant sur le vaisseau et en vous couvrant la tête avec une serviette, inspirez simplement les vapeurs de guérison pendant 5 à 10 minutes. Effectuez la procédure quotidiennement jusqu'à la récupération complète.

6. boisson copieuse
Beaucoup de futures mamans ne prêtent pas attention aux conseils d'un gynécologue d'augmenter la consommation d'alcool et le font complètement en vain. N'oubliez pas que pour une femme «en position», boire 2 à 3 litres d'eau par jour devrait être la norme. En outre, il peut s'agir d'eau pure filtrée, de toutes sortes de boissons aux fruits, de fruits, de lait au miel, de bouillon de hanche ou de thé au citron. En reconstituant les réserves de liquide dans le corps, vous évitez ainsi la déshydratation et ne laissez pas la muqueuse nasale se dessécher.

7. Massage du nez
Si vous n’avez jamais massé votre nez auparavant, il est temps de vous familiariser avec les principaux points qui méritent une attention particulière pendant le massage. Tout d'abord, massez les cavités des deux côtés des ailes du nez, faites attention au nez qui doit être massé des deux côtés et terminez la procédure en appuyant sur les cavités sous le nez. De très nombreuses manipulations de ce type aident à dégager le nez des expectorations et facilitent la respiration. Par conséquent, effectuez un tel massage plusieurs fois par jour, selon les besoins.

8. exercices de respiration
Des exercices de respiration permettent également de lutter contre la congestion nasale sans médicament. Il n'y a rien de compliqué à ce sujet. Fermez juste une narine et essayez de respirer par le passage nasal libre. Puis changez la narine et répétez les étapes ci-dessus. Effectuez la procédure jusqu'à trois fois par jour, en lui laissant un maximum de 2 minutes.

9. Traitement de la rhinite virale
Si la congestion nasale est accompagnée d'une sécrétion grave de mucus, d'un mal de gorge et d'une forte fièvre, une infection virale est alors le plus susceptible de se produire. Dans ce cas, le médecin peut vous prescrire un médicament antiviral ou antibactérien qui ne nuira pas à la future mère ni au fœtus. En ce qui concerne la prise de gouttes vasoconstricteurs, la plupart d'entre elles sont contre-indiquées chez les femmes enceintes, car ces médicaments affectent la circulation sanguine et peuvent nuire au fœtus dans l'utérus. Les experts autorisent les futures mères à utiliser des gouttes vasoconstricteurs faibles pour les nouveau-nés. Dans ce cas, il est recommandé aux fonds prescrits de ne pas utiliser plus de 3 jours et pas plus de deux fois par jour.

10. Traitement de la congestion nasale pour sinus
Courir le nez qui coule, maux de gorge, des dents ou des amygdales, une femme «en position» risque de faire face à un problème extrêmement dangereux appelé sinusite. Dans ce cas, on ne peut pas se passer de l'aide d'un spécialiste qui vous prescrira du matériel pour le lavage nasal et le traitement de physiothérapie. Dans les cas extrêmes, il sera capable de supprimer la suppuration par des ponctions dans les sinus. Afin de détecter rapidement une sinusite, faites attention aux symptômes suivants de la maladie:

  • le nez bien bourré pendant une semaine ou plus;
  • tout le visage fait mal, mais surtout le front;
  • il y a une douleur vive en tournant et en inclinant la tête.

Su-Jok thérapie pour la congestion nasale

Pendant la période de procréation, lorsqu'il est possible de se protéger autant que possible contre la prise de médicaments, on peut lutter contre la congestion nasale à l'aide d'un massage, pour lequel le traitement su-jok est idéal. Cette forme moderne d’acupuncture, créée par le célèbre médecin coréen Pak Jae Wu, implique un effet curatif sur le corps en massant des points biologiquement actifs situés sur les mains et les pieds. Cette méthode est plutôt jeune (seulement 25 ans), mais au cours de cette courte période, elle est devenue incroyablement populaire dans le monde entier, et surtout, son efficacité a été confirmée par la médecine officielle.

Pour éliminer la congestion nasale avec la thérapie Su-Jok, notons tout d’abord les principaux domaines d’impact. Pour la tête, et donc pour tous les organes situés ici, le pouce et le pouce de la jambe se rencontrent. À cet égard, pour dégager les sinus nasaux, il faut travailler au centre du doigt, à la main ou au pied. Une légère douleur lorsque vous appuyez sur indiquera que vous avez trouvé le bon point.

Étant donné qu'en médecine orientale, les mains appartiennent à l'élément masculin et les pieds à la femme, les futures mères devraient accorder une attention particulière au massage des doigts sur le pied. Nous ajoutons également que les points actifs peuvent être massés pour faciliter la respiration nasale à l'aide de deux doigts et de divers appareils: masseurs, balles à pointes spéciales ou même le dos d'un crayon. Vous pouvez effectuer des mouvements caressants, pressants ou circulaires, de temps en temps j'ai une intensité, le principal est que la procédure ne provoque pas de sensations désagréables.

Si vous avez une sinusite, vous aurez besoin d'un traitement plus complet. Aux points actifs décrits ci-dessus, il sera possible d’appliquer un baume chaud ou de faire des applications à l’ail. En effectuant cette thérapie tous les jours, matin et soir, vous ne remarquerez même pas comment la congestion nasale disparaît et la respiration devient beaucoup plus facile.

Schémas thérapeutiques pour différentes périodes de grossesse

Et maintenant, résumons les informations ci-dessus. La pratique médicale montre qu’au début de la grossesse, la congestion nasale a presque toujours un caractère infectieux. Pour lutter contre ce problème doit être sous la supervision stricte d'un médecin, en tout cas, ne pas prescrire des médicaments vous-même! Au cours du premier trimestre, tous les organes du bébé sont disposés et, par conséquent, les gouttes et les pulvérisations prises sans ordonnance d'un médecin peuvent être très nocives pour le fœtus. En outre, les médecins interdisent catégoriquement la montée en flèche des pieds, mettent des emplâtres de moutarde et utilisent tout autre moyen d'exposition à la chaleur.

Le traitement de l'infection qui a provoqué l'écoulement nasal et la congestion nasale devrait inclure:

  • médicaments antibactériens et antiviraux (si prescrits par un médecin);
  • lavage régulier des voies nasales, humidification des muqueuses et inhalation;
  • boire beaucoup d'eau et maintenir une humidité intérieure normale.

En ce qui concerne les termes tardifs de la grossesse, la congestion nasale est due aux changements hormonaux qui se produisent dans le corps de la femme enceinte. Comme nous l'avons déjà mentionné, aucun traitement spécial n'est requis ici. Cependant, étant donné que le risque de manque d’oxygène augmente, le médecin doit prescrire un traitement approprié pour soulager rapidement la congestion nasale et assurer un accès normal à l’oxygène.
Santé à vous et à vos enfants!

Pourquoi chez les femmes enceintes pose le nez à différentes périodes et comment traiter un tel symptôme

Dès les premiers jours de la gestation, une femme commence à remarquer des changements dans le travail de presque tous les organes et systèmes internes, et le nasopharynx ne fait pas exception.

En effet, pendant cette période, l'organisme de la future mère devient particulièrement vulnérable, toutes ses fonctions sont orientées vers la protection du fœtus contre les effets néfastes de l'environnement. L'immunité de la femme diminue, le taux d'hémoglobine dans le sang change et l'écoulement nasal ou la congestion nasale pendant la grossesse deviennent des compagnons fréquents jusqu'à la naissance. Nous discuterons aujourd'hui des raisons qui ont provoqué l'apparition de la rhinite et de la façon de faire face à un phénomène désagréable.

Causes de l'obstruction nasale

Comme il est impossible de prendre des médicaments sans un besoin urgent et les recommandations du médecin, il est presque impossible de calmer la congestion nasale. Vous devez donc rechercher les causes de la maladie le plus rapidement possible. Il peut y en avoir plusieurs:

  • infection respiratoire aiguë;
  • sinusite ou sinusite;
  • réaction allergique;
  • rhinite hormonale;
  • prolifération de polypes dans le nez;
  • air trop sec dans la chambre.

Il n’est pas toujours possible de comprendre par vous-même pourquoi une femme enceinte pose un nez et beaucoup de femmes enceintes commencent à paniquer quand elles perdent la capacité de respirer correctement.

Il est impossible d'utiliser des agents vasoconstricteurs et un nez bouché empêche de dormir suffisamment, de communiquer avec les gens et constitue une menace pour le fœtus en raison du développement de son hypoxie. Les facteurs qui déclenchent le syndrome peuvent être différents à certains moments.

Impétuosité précoce

Les ARVI sont une raison courante pour laquelle le nez d’une femme enceinte peut être bouché. Dans les premières semaines et les premiers mois de la gestation du fœtus, le corps de la mère devient vulnérable, l'immunité diminue, de sorte qu'il est facile de contracter une infection virale au début de la période.

Il est accompagné des fonctionnalités suivantes:

  • éternuer;
  • larmoiement;
  • maux de gorge;
  • augmentation de la température;
  • congestion nasale;
  • faiblesse et fatigue.

Toute maladie infectieuse dont souffre une femme enceinte peut avoir un effet négatif sur le développement du fœtus, car au cours du premier trimestre, ses systèmes et organes de base sont pondus.

Que faire? Contactez immédiatement votre médecin, et il est préférable de l'appeler à la maison pour que, lorsque vous vous rendez à la clinique, ne pas aggraver la situation en superposant une infection secondaire (déjà bactérienne).

Sinusite - est le résultat d'une congestion nasale constante. Motivant sa réticence à soigner un rhume, car il est impossible d'utiliser des médicaments pendant la grossesse, la femme «tolère» les manifestations de la rhinite, créant ainsi un environnement favorable dans la cavité nasale pour la reproduction de microbes pathogènes.

La congestion du mucus, qui finit par devenir épaisse et visqueuse, conduit à une infection de l'exsudat et au développement d'une sinusite. À ce stade, il est important de commencer un traitement efficace car, pénétrant dans la circulation sanguine générale, les agents bactériens se propagent dans tout le corps de la femme enceinte, menaçant le développement normal du fœtus.

Impétuosité tardive

Au cours du deuxième ou du troisième trimestre, les maladies qu’une femme n’a même pas connues avant de concevoir un enfant peuvent être exacerbées. Une réaction allergique peut survenir dans le contexte d'un ajustement hormonal aigu du corps.

Tout peut la provoquer - poussière, odeur de fleurs, produits de l'alimentation, literie ou chemise de nuit. Le corps d'une femme enceinte à la veille de l'accouchement, en particulier dans le contexte d'une tempête hormonale, est capable de réagir à toute bagatelle.

Et si auparavant, une femme utilisait calmement une crème pour le corps, son utilisation pendant cette période peut entraîner l'apparition de démangeaisons, d'éruptions cutanées et d'une congestion nasale allergiques.

Par conséquent, la future mère est préférable de ne pas risquer, de ne pas introduire de produits inconnus dans le menu, d’éviter d’inhaler l’odeur de produits chimiques ménagers, de ventiler souvent l’appartement et de faire un nettoyage humide (pour réduire le nombre de stimuli externes).

La deuxième raison pour laquelle une grossesse tardive dans le nez peut être gravement bloquée est la surchauffe de l'air intérieur.

Au milieu et à la fin du troisième trimestre, commence une période de toxicose tardive (gestose) qui s'accompagne des symptômes suivants:

  • hypertension artérielle;
  • sautes d'humeur;
  • perturbations hormonales;
  • gonflement.

Il est de plus en plus difficile pour une femme de marcher, ses jambes et ses bras sont enflés, même si la future mère n’utilise pas beaucoup de liquides, et la congestion nasale qui vient d’apparaître aggrave la situation.

Comme le gonflement au cours du troisième trimestre est fréquent, la muqueuse nasale est également touchée.

La situation est exacerbée si l'humidité de l'air dans l'appartement n'atteint pas 60-70%, l'épithélium des voies nasales devient mince et sec, essayant de compenser cet état par une production accrue de mucus et une expansion des capillaires dans le nez.

Rhinite hormonale

Ce type de rhinite est également appelé vasomoteur ou rhinite chez la femme enceinte. Selon les médecins, une femme enceinte sur deux est confrontée à ce phénomène. La congestion nasale n’est pas causée par des virus, des bactéries ou des irritants allergiques, mais par une augmentation du niveau hormonal.

Le plus souvent, ce symptôme commence à gêner la future mère au deuxième ou au troisième trimestre, mais un organisme particulièrement sensible peut réagir à la grossesse au cours des premières semaines. Parfois, c'est à cause de la congestion nasale sans cause qu'une femme se rend compte qu'elle est en position.

Les raisons pour lesquelles peuvent développer une rhinite vasomotrice (hormonale):

  • malformation nasale due à un traumatisme;
  • une forte diminution de l'immunité;
  • médication hormonale pendant la gestation;
  • conditions de vie défavorables de la femme enceinte (pollution par les gaz, poussière, air sec);
  • sautes d'humeur fréquentes, surcharges nerveuses, stress.

Au cours de la maturation du placenta, le statut hormonal de la femme change de façon spectaculaire, il se produit une production active d’œstrogènes qui affecte le système nerveux et les éléments vasculaires du corps. Cet effet se manifeste par un œdème dû à la perméabilité accrue des parois capillaires. Les voies respiratoires se contractent en conséquence, une congestion nasale constante se développe.

Accompagné d'une rhinite hormonale, il peut assécher les muqueuses, le ronflement nocturne et les troubles du sommeil. Après l'accouchement, ce phénomène disparaît de lui-même, sans traitement spécifique. Cependant, il est nécessaire de traiter les manifestations de congestion sévère afin d'éviter la privation d'oxygène du fœtus en oxygène.

Quand voir un docteur

Si l'écoulement nasal est causé par des changements hormonaux dans le corps ou par un air trop sec dans la pièce, il n'y a pas de quoi s'inquiéter, il faut prendre des mesures pour faciliter la respiration - humidifiez l'air, buvez plus de liquides, nettoyez le nez avec une solution saline.

Cependant, il y a des signes, avec l'apparition desquels la future mère devrait consulter un médecin:

  • l'apparition d'écoulement nasal mucopurulent, qui accompagne la congestion;
  • augmentation de la température;
  • maux de tête;
  • éternuement, larmoiement, éruption cutanée;
  • essoufflement, essoufflement;
  • hypertension artérielle;
  • vertige, faiblesse.

Ces symptômes peuvent indiquer à la fois la superposition d'une infection secondaire de nature bactérienne et une réaction allergique renversée - ces deux conditions peuvent être dangereuses non seulement pour la future mère, mais également pour l'état du fœtus.

Dans le contexte du déséquilibre hormonal, des signes prononcés de prééclampsie, accompagnés d’un œdème grave et d’une augmentation de la pression, doivent également être corrigés et nécessiter l’aide d’un médecin.

Régimes de traitement pour différentes périodes

Étant donné que tous les systèmes et organes importants de l'enfant se forment au cours des premiers mois de la grossesse, il est interdit de prendre des médicaments à ce moment-là. En plus de l’utilisation de gouttes vasoconstricteurs, elles provoquent une contraction des parois musculaires de l’utérus et peuvent provoquer un accouchement prématuré. Que doit faire une femme si elle a constamment le nez au début?

Vous pouvez soulager la situation avec les procédures suivantes:

  • Préparez une solution saline en ajoutant une demi-cuillère à café de sel à 500 ml d'eau. Lavez avec une solution tiède au moins 2 à 3 fois par jour - cela vous permettra de laver les écoulements épais de la cavité nasale, de faciliter la respiration et d'humidifier la membrane muqueuse.
  • Appliquez le baume Asterisk ou la pommade Dr. Mom sur le nez et le whisky. Les vapeurs de menthol contenues dans ces produits aideront à se cogner le nez et à se reposer tranquillement la nuit.
  • Pour préparer un bain chaud aux mains, prenez de l’eau chaude, mais sans eau bouillante, dans un lavabo ou un évier, placez vos mains jusqu’au coude et maintenez-la pendant 5 à 7 minutes. Il est interdit aux femmes enceintes de monter les jambes de cette manière!

Deuxième trimestre

Si la congestion est apparue au cours du deuxième trimestre, vous pouvez ajouter des gouttes préparées à base de betteraves et de carottes à ces mesures d'assistance respiratoire - frottez-les, serrez le jus et mettez quelques gouttes trois fois par jour dans les narines, et il est préférable de diluer la composition avec 1: 1 eau.

En l'absence de température et de pus élevés dans les sinus nasaux, il est possible de se réchauffer - versez du sel chaud dans deux sacs, fixez-les des deux côtés du pont nasal et maintenez-les pendant 10 à 15 minutes.

L'inhalation d'une solution de chlorure de sodium aide à traiter la congestion - ce composé remplace efficacement la solution saline, sans se rincer le nez, il suffit de verser la quantité requise dans le nébuliseur et de respirer pendant 10 minutes trois fois par jour.

Dans le même temps, il est recommandé d’acheter un humidificateur et d’ajouter quelques gouttes d’huile essentielle dans un réservoir rempli de liquide, pour lequel la femme enceinte n’éprouve pas d’allergies - arbre à thé, genévrier, menthe poivrée, lavande, eucalyptus.

Troisième trimestre

Au troisième trimestre, en cas de forte congestion, sans infection bactérienne ni allergie, l'utilisation d'agents vasoconstricteurs est autorisée, mais sous la stricte surveillance d'un médecin, à une posologie réduite de moitié.

Il est souhaitable d'utiliser des gouttes uniquement dans les cas où il n'est pas possible de faciliter la respiration en utilisant d'autres méthodes, il est préférable de prendre un produit destiné aux enfants avec une concentration inférieure en substance active.

En cas de congestion grave causée par une infection bactérienne ou une allergie, le médecin évalue le risque pour la mère et le fœtus et recommande des médicaments systémiques qui ne pénètrent pas dans le sang et ne produisent pas d'effets secondaires - Polydex, Vibrocil, Rinofluimucil. Il est nécessaire de les utiliser à des doses strictement spécifiées.

Lorsqu'un processus inflammatoire est transmis par une femme enceinte, le lavage avec la méthode du «coucou» est indiqué. Dans les cas extrêmes, le sinus est percé sous une anesthésie locale, suivi d'un lavage des sinus avec un antiseptique.

Remèdes populaires sûrs

Dans la tirelire des recettes populaires du rhume, il y a celles que les femmes enceintes peuvent utiliser pour soulager la congestion nasale. Tout moyen de médecine traditionnelle, qui sera utilisé par la future mère, il est conseillé de discuter avec votre médecin afin d’éviter une réaction inattendue à ses composants. Voici des moyens de se débarrasser de la congestion, la plus populaire et la plus efficace:

  • Inhalation de vapeur - il peut être effectué en l'absence de température.

Pour se débarrasser de la congestion nasale, les décoctions de camomille, de pied de gramme, de thym, de sauge, de plantain, de calendula et d'eucalyptus s'ajouteront à l'eau chaude. Après la procédure, il est préférable de ne pas sortir et de s’allonger sous une couverture pendant une demi-heure.

  • Collection à base de plantes pour administration orale.

Mélangez les fruits de framboise et d'anis, ajoutez-y les fleurs de camomille et de tilleul, les feuilles de mère et de belle-mère. Faire bouillir 2 c. l mélanger dans 500 ml d’eau pendant environ 5 minutes, puis laisser refroidir et filtrer. Boire la composition finale de 100 ml quatre fois par jour, il renforcera le système immunitaire, aura un effet anti-inflammatoire et antimicrobien sur le corps.

Le jus de carotte fraîchement pressé doit être mélangé en deux avec de l’huile d’olive. La composition obtenue s’égoutte goutte à goutte dans les narines quelques gouttes toutes les 2-3 heures.

Ces racines sont connues pour leurs propriétés bactéricides, anti-inflammatoires et immunomodulatrices. Vous pouvez choisir un moyen simple de les utiliser: coupez un fruit en petits morceaux, étalez-le dans des soucoupes et disposez-le dans la pièce. Inspirez l'arôme des oignons et de l'ail pendant 2 heures, cela vous aidera à percer le nez et à tuer les germes dans la cavité nasopharyngée.

Vous pouvez le cuisiner vous-même, en broyant 2 c. l sécher les feuilles d'eucalyptus et leur verser un verre d'huile d'olive. Ensuite, vous devez porter la composition à ébullition à feu doux, laisser bouillir pendant 10 minutes, puis laisser refroidir et filtrer. Il est nécessaire d'enterrer cette huile 3-4 fois par jour, 4 gouttes dans chaque narine.

Il est préférable de ne pas utiliser de recettes au miel pendant la grossesse, même si ce produit possède de puissantes propriétés anti-inflammatoires. Étant donné que la réaction du corps aux produits apicoles au cours de cette période peut être imprévisible, il est préférable de ne pas le risquer ou de provoquer le développement d'une allergie.

Mesures préventives

Pour éviter la congestion nasale causée par les ARVI, les allergies ou une infection bactérienne, la future mère doit prendre soin de elle-même et suivre les mesures préventives suivantes:

  • éviter de visiter des endroits où beaucoup de gens s'accumulent;
  • se laver les mains à fond et souvent, surtout après avoir visité des cliniques, les transports en commun et la rue;
  • en fouillant dans le nez des solutions isotoniques Aqua Maris, Humer et autres, elles hydrateront la muqueuse nasale et empêcheront les microbes nocifs de pénétrer dans l'épithélium;
  • surveiller les niveaux d'hormones;
  • plus souvent en plein air;
  • nettoyer et aérer la pièce;
  • consommer plus de liquides, manger des légumes et des fruits en quantité illimitée;
  • Mangez bien, détendez-vous complètement.

De telles méthodes simples de prévention aideront à ne pas contracter une infection virale et à ne pas provoquer d'allergie. Pendant la grossesse, il est préférable de limiter les contacts avec les personnes malades, car il sera beaucoup plus facile de contracter l'infection en raison d'une immunité réduite.

Résumer

En cas de congestion nasale constante, il est recommandé à la femme enceinte de consulter le médecin traitant pour identifier les causes du phénomène désagréable. Comme la raison peut être cachée non seulement dans le mal de tête hormonal, ce qui arrive à chaque femme enceinte sur deux, il est préférable de ne pas risquer sa santé et celle de l'enfant, mais de consulter régulièrement son médecin et l'informer de tout changement de son état de santé.

Article Précédent

Isofra spray 15ml