Principal
Scarlatine

Nez qui coule et rhinite chez la femme enceinte: causes et traitement

La rhinite ou la rhinite est un phénomène assez fréquent qui survient chez presque chaque personne au moins une fois par an. Cette maladie ORL est généralement associée à des infections, des allergies et d'autres facteurs. En même temps, l'apparition d'un nez qui coule pendant la grossesse n'indique pas toujours la présence d'infections. La rhinite enceinte a ses différences et nécessite une approche thérapeutique spécifique. Donc, rhinite ou nez qui coule enceinte - que peut-on traiter pour ne pas nuire au bébé à naître et éviter le développement de conséquences indésirables?

Quelle rhinite peut arriver?

Vous pouvez appeler ces types de rhinite, qui peuvent apparaître chez les femmes enceintes:

• causée par la présence de virus ou d'infection;

La rhinite aiguë est causée par une infection virale, tandis que le nez qui coule devient une conséquence de la maladie elle-même, accompagnée de faiblesse, de fièvre, de toux et de mal de gorge.

La rhinite allergique se caractérise par l'apparition d'un rhume dans certaines conditions et n'est pas permanente.

Ces types de rhinite peuvent survenir chez toute personne: hommes, femmes, enfants, personnes âgées. En revanche, la rhinite des femmes enceintes ne survient que pendant la période de procréation et est de nature purement physiologique.

Causes de la rhinite

En règle générale, la cause de la rhinite est l’affaiblissement du système immunitaire de la femme enceinte. Au cours de cette période, la femme est susceptible d’être infectée par diverses infections, notamment respiratoires. Un écoulement nasal peut survenir même après une hypothermie. L'infection peut nuire gravement à la santé du fœtus. Il est donc impossible d'hésiter à un traitement, celui-ci doit être instauré dès l'apparition des premiers symptômes de la maladie.

La rhinite allergique chez la femme enceinte survient soudainement, caractérisée par un écoulement nasal abondant, des éternuements, des larmoiements. Un tel nez qui coule se produit généralement pendant la période de floraison de certaines espèces de plantes, il peut également être causé par la consommation d'allergènes alimentaires, l'action de produits de parfumerie, de produits chimiques, de poils d'animaux. En cas de manifestations allergiques, vous devriez consulter un médecin qui vous prescrira les études nécessaires pour déterminer le responsable de la réaction allergique et vous prescrira le traitement approprié.

La rhinite hormonale des femmes enceintes est liée à l'altération hormonale du corps de la femme, qui entraîne une accumulation excessive de liquide dans les muqueuses.

Les facteurs contribuant au développement d'un tel état sont les suivants:

• hérédité, pathologies anatomiques;

• prendre des médicaments hormonaux ou vasoconstricteurs avant la grossesse;

• troubles métaboliques;

• la réaction réflexe de l'organisme aux facteurs environnementaux - inhalation d'air sale, fumée de tabac, aliments épicés, etc.

La rhinite vasomotrice chez la femme enceinte ou rhinite chez la femme enceinte est un écoulement nasal causé par des modifications hormonales du corps. Il est très difficile de prévenir son apparition et il est fort probable que l'élimination de ce phénomène ne se produira qu'après la naissance de l'enfant, lorsque l'équilibre hormonal sera rétabli.

Signes de rhinite

Les principaux signes de rhinite chez la femme enceinte:

• congestion nasale;
• l'apparition de sécrétions transparentes;
• un larmoiement peut survenir;
• éternuement;
• apparition d'une gêne au nez - par exemple, démangeaisons ou sécheresse;
• une respiration sifflante apparaît, aggravée par l'exercice et couchée;
• le ronflement peut se produire;
• l'odeur se dégrade;
• réduction de l'appétit;
• fatigue accrue.

Quand une femme enceinte a le nez qui coule, la question se pose: comment distinguer la rhinite du rhume et de la grippe, car les symptômes sont très similaires? La réponse est simple: l'un des traits distinctifs de la rhinite vasomotrice est l'absence de symptômes du processus inflammatoire et de l'intoxication du corps. Une femme ne se sent pas accablée, elle n’a pas diminué son appétit, son humeur normale, il n’ya pas de douleur dans son corps. Un nez qui coule avec des maladies virales et des rhumes est accompagné de frissons, de fièvre, de maux de tête, de faiblesse générale et de courbatures.

La rhinite physiologique des femmes enceintes diffère de la rhinite allergique. L'écoulement nasal est plutôt maigre, il n'y a pas de douleur aux yeux, il n'y a pas de lésions sur le corps, les éternuements sont très rares et le reste des symptômes sont moins prononcés. En outre, la rhinite allergique peut être éliminée en réduisant le contact avec l'allergène, tandis que le nez qui coule des femmes enceintes n'a pas de cause prononcée.

Et bien que la rhinite vasomotrice cause beaucoup de désagréments à une femme, cette affection n’a pas d’effet négatif direct sur le fœtus et n’entraîne pas de modifications irréversibles de la muqueuse nasale. Après l'accouchement, le nez fonctionne à nouveau et toutes les manifestations disparaissent d'elles-mêmes. Cependant, pour améliorer la condition de la femme, il est nécessaire de prendre les mesures nécessaires.

Il convient de rappeler que seul un médecin qui, après un examen approfondi, peut exclure ou confirmer les pathologies possibles, établir le diagnostic correct et traiter la rhinite chez la femme enceinte, peut définir clairement la rhinite physiologique.

Caractéristiques et danger de la rhinite pendant les différentes périodes de grossesse

Le processus physiologique normal consiste à respirer par le nez. La violation du processus peut nuire au corps. La respiration devrait assurer un apport suffisant d'oxygène au corps. De plus, lors de l'inhalation par le nez, l'air est nettoyé, humidifié et réchauffé à une température confortable. Par conséquent, la violation de la respiration normale entraîne une diminution de l'immunité locale, ce qui n'est pas le meilleur effet sur le déroulement de la grossesse. Si le nez qui coule ne disparaît pas avec une femme enceinte pendant une longue période, il est nécessaire de contacter un établissement médical le plus tôt possible pour un diagnostic.

En outre, une femme doit savoir qu'une diminution de l'oxygène dans les poumons due à une inhalation incomplète entraîne un apport insuffisant au fœtus, ce qui entraîne le développement d'une hypoxie pathologique. Pour cette raison, il est très important de traiter le nez qui coule chez la femme enceinte pendant un trimestre, lorsque tous les organes et systèmes du fœtus sont formés.

Si le nez qui coule a une origine virale, le virus peut pénétrer dans le sang de la mère, ce qui peut constituer une menace pour l’ensemble de la grossesse. En outre, la rhinite infectieuse et allergique chez les femmes enceintes à un stade précoce peut réduire considérablement les propriétés protectrices du corps d'une femme enceinte, affecter le développement intra-utérin de l'enfant et devenir également chronique.

La grande difficulté réside dans le fait que le traitement de la rhinite pendant la grossesse nécessite une approche particulière. En effet, pendant cette période, les gouttes nasales lors de la rhinite chez la femme enceinte et de nombreux autres médicaments sont contre-indiqués pour une femme.

Un nez qui coule, apparu au 2e trimestre, est déjà moins dangereux, car le risque de fausse couche est réduit. Le risque de malformations congénitales est pratiquement absent. Cependant, la rhinite causée par une infection peut entraîner une pathologie du placenta, une altération du système nerveux, la probabilité d'une naissance prématurée ou un faible poids à la naissance.

Exactement 3 trimestres est caractérisé par l'apparition la plus fréquente de rhinite. Selon les statistiques, on observe une rhinite chez plus de 40% des femmes enceintes au cours de cette période. Cette condition peut indiquer la présence d'un rhume, ce qui peut conduire à un accouchement prématuré, au vieillissement du placenta, ainsi qu'à des troubles hormonaux. Il est donc très important d’identifier un rhume à n'importe quel stade de la grossesse afin d’éviter des complications éventuelles.

Même la rhinite chez les femmes enceintes à un stade tardif d'une grossesse bénigne peut indiquer la présence d'une infection latente dans le corps de la femme. Par conséquent, il est important de contacter rapidement votre médecin et de subir l'examen nécessaire afin d'identifier l'agent infectieux et de suivre le traitement nécessaire.

Traitement: caractéristiques

Pendant la grossesse, de nombreux médicaments sont contre-indiqués car ils peuvent nuire au développement et à la croissance du fœtus. Par conséquent, le traitement de la rhinite chez la femme enceinte ne doit être effectué que sous contrôle médical. La méthode de traitement dépendra de la cause de la maladie.

La rhinite des femmes enceintes dans les premiers stades du rhume nécessite un traitement complexe, car il est nécessaire de se débarrasser non seulement des manifestations externes de la maladie, mais également de sa cause - une infection virale préjudiciable au fœtus. Dans ce cas, le médecin peut vous prescrire des antiviraux ou des antibiotiques si le préjudice causé par l'infection est plus grave que la prise de médicaments. Par exemple, avec un rhume, les sinus, dans une période d'exacerbation d'une maladie virale, le médecin peut prescrire un synuprète. Il s’agit d’une préparation à base de plantes contenant des effets anti-inflammatoires, antiviraux, expectorants, sécrétolytiques et immunomodulateurs. Le médicament est disponible sous forme de gouttes et de pilules, cependant, pendant la grossesse, il n'est prescrit que sous forme de pilule, car les gouttes contiennent de l'alcool, dont l'utilisation est contre-indiquée pendant cette période. Dans ce cas, les gouttes aident à lutter uniquement contre le rhume, mais aussi avec l'agent infectieux.

Vous devez également savoir que les gouttes de rhume pour les femmes enceintes à action vasoconstrictrice sont interdites pendant cette période. Cela s'explique par le fait qu'elles contractent les vaisseaux sanguins et que, par conséquent, les capillaires du placenta, qui entraîneront un apport insuffisant en oxygène au fœtus, peuvent également entraîner une augmentation de la pression artérielle chez la femme enceinte. Par conséquent, s’il est impossible de se passer de médicaments, il vaut mieux privilégier les gouttes et les pulvérisations à base d’huile ou de légumes. Par exemple, vous pouvez utiliser les gouttes Evkasept ou Pinosol.

En outre, les médecins recommandent l'utilisation pour le traitement de la rhinite aiguë en spray pour femmes enceintes, contenant des stéroïdes glucocorticoïdes, qui sont considérés aussi sûrs que possible et qui, lorsqu'ils sont utilisés à des doses autorisées, ne nuisent pas au fœtus. Ce sont des pulvérisations de Nazonex, Fluticasone, Budoster.

En cas de rhinite froide, il est également recommandé de procéder à un rinçage fréquent du nez. Beaucoup de femmes enceintes sont intéressées, que de se rincer le nez avec un rhume à la maison? En pharmacie, vous pouvez acheter des solutions salines destinées à hydrater la muqueuse nasale, à assurer l'hygiène des sinus et à diluer le mucus accumulé. Par exemple, vous pouvez acheter des sprays Aquamaris, Aqualore, Marimer, Dolphin. La base de ces fonds est l’eau de mer.

La rhinite allergique est traitée avec des antihistaminiques Aleron, Zodak, Loratadin, qui sont destinés à une administration par voie orale, ainsi que des gouttes ou des pulvérisations dans le nez Kromoheksal. Pour se débarrasser des manifestations allergiques, il est également nécessaire d'éviter le contact avec des substances allergènes. Par exemple, si une femme est allergique à la laine, un animal de compagnie peut être transporté chez des parents ou des amis. Si la rhinite est causée par des substances contenues dans la poussière domestique, il est recommandé de faire un nettoyage quotidien à la maison.

La rhinite vasomotrice chez la femme enceinte est la plus difficile à traiter. Pour être précis, il n’est pratiquement pas sujet à thérapie, vous devez donc prendre des mesures uniquement pour améliorer la condition de la femme. Dans ce cas, les gouttes et les vaporisations recommandées dans le nez à base d’huile, par exemple, Evkacept, Pinosol, Evkazolin. Convient au traitement des gouttes homéopathiques Euphorbium compositum.

S'il est très difficile pour une femme de respirer, le médecin peut autoriser, en dernier recours, les gouttes avec une action vasoconstrictrice. Cependant, dans ce cas, il recommanderait d'utiliser les moyens avec la posologie pour enfants, pour n'enterrer son nez que pendant la nuit, afin que la femme puisse dormir. La durée d'application de ces gouttes ne devrait pas dépasser cinq jours.

Pour améliorer l'état général aidera également l'utilisation d'un astérisque baume de la tête froide enceinte. L'outil doit être appliqué dans les ailes et les tempes nasales. Le baume contient des huiles essentielles, il est donc nécessaire d'appliquer le produit avec prudence, appliquez un point, afin de ne pas causer de brûlures à la peau. Il est également recommandé d'inhaler l'arôme du baume, cela aidera à frapper même le nez fort.

Dans le même temps, il convient de noter que le nez qui coule chez les femmes enceintes au cours des dernières périodes, une semaine et demie avant l'accouchement, n'affectera pas le développement du fœtus.

Traitement sans médicament

Les aides contre le rhume sont également des moyens qui ne comportent pas l'utilisation de médicaments

1. Laver les sinus nasaux avec une solution saline préparée indépendamment. Pour ce faire, dissoudre une demi-cuillère à café de sel dans un verre d'eau purifiée. Il n'y a pas de contre-indications pour de telles procédures, elles peuvent donc être effectuées sans crainte pour quiconque.

2. Très bien aider l'inhalation d'un rhume, ce qui peut être fait avec des herbes médicinales, des huiles essentielles, qui détruisent efficacement les microbes pathogènes. Une autre solution consiste à inhaler des oignons et de l'ail, ces produits contenant également des huiles essentielles en quantité suffisante.

3. Effectuer un massage des points réflexes - le nez et la zone située au-dessus de la lèvre supérieure, aidera également à masser la zone située au-dessus des crêtes sourcilières et des sinus maxillaires.

4. Allumer périodiquement des aromolampes à l'aide d'huiles essentielles aux propriétés antibactériennes.

5. Soulevez la tête du lit la nuit pour réduire les poches.

6. Faites régulièrement un nettoyage humide et aérez la pièce.

Remèdes populaires

Excellente aide pour faire face aux remèdes populaires courants:

• vous pouvez enfouir dans le nez du jus d'aloès ou de kalanchoe, dilué dans une solution saline dans un rapport 1: 1;

• vous pouvez soulager la situation en versant du jus de betterave, du jus de carotte ou un mélange de celles-ci dans le nez;

• lubrifier les voies nasales avec de l'huile végétale, à laquelle sont ajoutées quelques gouttes d'ail ou d'oignon;

• faire des inhalations avec des décoctions à base de plantes de camomille, calendula;

• Boisson chaude abondante, qui aidera à remplir le liquide dans le corps, ainsi qu’un effet tonique. À ces fins, thé approprié avec citron, bouillon de hanches, boissons aux fruits, décoctions d'herbes médicinales: camomille, tilleul, plantain.

Maintenant, vous savez comment soulager la rhinite chez les femmes enceintes à l'aide de remèdes populaires. Cependant, les experts avertissent que toutes les herbes médicinales et autres moyens ne sont pas sans danger pour une femme et un enfant à naître. Dans tous les cas, une consultation préalable avec un médecin est nécessaire.

Traitement de la rhinite pendant la grossesse

Un nez qui coule pendant la grossesse est assez commun. Et pas même parce que l'immunité de la femme est maintenant affaiblie et que vous pouvez attraper un rhume ou un IRA juste en quelques minutes. Il y a quelques autres facteurs qui causent un nez encombré chez une femme enceinte. Cependant, quelle que soit la cause, un nez qui coule provoque une gêne pour la mère et le bébé et nécessite donc un soulagement.

Cela se produit même avant que la femme ait appris la grossesse, elle avait le nez bouché. Et jusqu'à la fin du terme, elle passa, reniflant. C'est un phénomène assez courant - la rhinite vasomotrice ou le nez qui coule des femmes enceintes. Elle est causée par des changements hormonaux dans le corps, provoquant un gonflement du mucus. Le plus souvent, un nez qui coule apparaît au deuxième trimestre. Mais dans la plupart des cas, il ne passe qu'après l'accouchement. La rhinite hormonale ne nécessite pas de traitement spécial. Mais pour vous aider à respirer est absolument nécessaire. Vous pouvez utiliser l'une des méthodes ci-dessous. Mais vous devriez toujours commencer par le plus sûr.

Éternuements continus inattendus et écoulements nasaux abondants peuvent être une rhinite allergique. Surtout si en dehors du printemps et de la floraison bat son plein. Un tel diagnostic nécessite des mesures spéciales, alors assurez-vous de consulter un spécialiste. Mais si parmi les symptômes de la maladie, vous avez toujours une toux, des maux de tête, des maux de gorge et de la fièvre - presque cent pour cent de ce que vous avez contracté le virus. Le traitement doit commencer immédiatement. Parce que l'infection peut être très dangereuse pour le futur bébé et pour la grossesse elle-même, en principe, en particulier à ses débuts.

Dans tous les cas, quelle que soit la raison pour laquelle vous ne manquez pas de nez, elle (cette raison même) devrait idéalement être installée par un médecin. Il vous expliquera également comment vous pouvez et devez traiter un rhume pendant la grossesse, ce qui est indésirable et ce qui est absolument impossible. Si le médecin n’est pas très sociable ou si, pour une raison quelconque, vous ne le rencontrerez pas, nos conseils et recommandations vous aideront.

Comment traiter un nez qui coule pendant la grossesse

Gouttes de nez. Avec eux, probablement, tout commence. Car quelle que soit la qualité de la méthode, il est plus facile et plus habitué de laisser tomber les gouttes. Et peu importe comment ils grondent les femmes enceintes pour les médicaments vasoconstricteurs, nombreux sont ceux qui l'utilisent. Mais nous vous demandons toujours de ne pas recommencer. Essayez de calmer votre respiration en utilisant les méthodes suggérées, si nécessaire - essayez tout! Et si vous ne vous sentez pas un peu mieux, prenez alors les gouttes pharmaceutiques vasoconstrictives: Nazivin, Vibrocil, Nazik-Spray, Farmazolin, Naphthyzin, Galazolin. Mais il est impossible de les utiliser de manière incontrôlable: seulement dans la phase aiguë du rhume, seulement chez le nourrisson, seulement 1 à 2 fois par jour (de préférence au coucher) et pas plus de trois jours. En effet, avec les vaisseaux, ces agents contractent les capillaires du placenta, ce qui peut conduire à une hypoxie fœtale. En outre, ils sont capables d’élever la tension artérielle et de provoquer des spasmes, dont vous ne serez probablement pas heureux. Après un soulagement à court terme, le gonflement de la membrane muqueuse augmente encore plus et vous êtes obligé d'enterrer littéralement votre nez tout le temps. Par conséquent, lisez attentivement les instructions et ne dépassez pas la dose prescrite, et mieux encore - gouttez moins. C'est important et prouvé: les gouttes vasoconstricteurs créent une dépendance. Mais vous ne pouvez pas permettre cela.

Gouttes nasales beaucoup plus sûres et plus fiables sur une base naturelle, par exemple, Pinosol. Oui, cela n'aide pas beaucoup de gens, mais beaucoup sont satisfaits. Alors pourquoi ne pas essayer? Il existe d'autres remèdes homéopathiques: vaporiser Euphorbium Compositum, pommade Evamenol et autres.

Comment soulager la rhinite chez les femmes enceintes

L'inflammation de la membrane muqueuse du nez, et chez les personnes ne présentant qu'un nez qui coule, est la pathologie la plus courante des voies respiratoires. Il n’ya rien d’étrange à cela, car c’est la membrane muqueuse du nez qui protège le corps lorsqu’il est exposé à de basses températures, à des bactéries pathogènes, à la poussière, à des virus ou à d’autres facteurs néfastes. Le réseau de pharmacies modernes propose une énorme quantité de médicaments pour réduire les symptômes de nez qui coule, faciliter la respiration nasale et hydrater la muqueuse nasale, mais les choses sont assez différentes si le nez qui coule commence chez une femme enceinte.

Un nez qui coule pendant la grossesse est un problème grave, car les femmes enceintes ne peuvent utiliser presque aucun médicament pour ne pas nuire au fœtus.

Causes d'écoulement nasal pendant la grossesse et caractéristiques de son évolution

Les principales causes de rhinite (nez qui coule) pendant la grossesse sont les suivantes:

  • Hypothermie générale du corps, froid;
  • Infection virale;
  • La courbure du septum nasal;
  • Surcroissance d'adénoïdes;
  • Polypes dans la cavité nasale;
  • Réaction allergique;
  • Faible niveau d'humidité dans la pièce où se trouve la femme enceinte.

En cas d'écoulement nasal, la future mère devrait consulter un médecin pour déterminer la cause de l'inflammation de la muqueuse nasale. Pas besoin d'essayer de vous débarrasser de la rhinite vous-même, en utilisant des gouttes vasoconstricteurs. Les symptômes de la rhinite peuvent être légèrement réduits, la future mère pensera qu'un traitement a été mis en place et la rhinite devient en fait chronique. L'inflammation chronique dans la cavité nasale provoque souvent une bronchite, une trachéite, une pneumonie et d'autres maladies.

Un nez qui coule est-il dangereux pour les femmes enceintes?

Cette question que les futures mères posent plus souvent au médecin. Cela n’est pas surprenant, car toutes les femmes enceintes paniquent s’inquiètent pour la santé de leur bébé. L'âge gestationnel au cours duquel la rhinite s'est développée joue un rôle majeur. Malheureusement, un nez qui coule pendant les premières semaines de grossesse est dangereux pour l’embryon. Tout dépend de la nature de la rhinite. Si le nez qui coule est causé par une attaque de virus, alors que la microflore pathogène pénètre dans la cavité utérine par le placenta, la maladie peut entraîner une fausse couche menaçante et un avortement spontané. Très souvent, l’infection virale transmise au cours des premières semaines de grossesse entraîne une naissance prématurée, un écoulement prématuré du liquide amniotique et des malformations congénitales du fœtus.

En outre, l'écoulement nasal rend la respiration nasale difficile, ce qui se traduit par un apport insuffisant en oxygène au fœtus. En raison de la difficulté à respirer, une femme respire souvent avec la bouche ouverte, ce qui peut entraîner la pénétration d'agents pathogènes dangereux dans le corps à l'aide de gouttelettes en suspension dans l'air.

Qu'est-ce qu'un nez qui coule pendant la grossesse

Pendant la grossesse, un nez qui coule peut se développer non seulement dans le contexte d’une infection virale. Par exemple, souvent dans la seconde moitié de la grossesse, les femmes enceintes développent une rhinite vasomotrice, conséquence de troubles hormonaux dans le corps. La rhinite vasomotrice provoque un gonflement de la muqueuse nasale. Ce type de rhinite n'est pas traité avec des médicaments ni des gouttes vasoconstricteurs. Cependant, la future mère peut être soulagée en se lavant le nez avec une solution saline ou en utilisant une décoction d'herbes. Réduisez légèrement le gonflement de la membrane muqueuse et la congestion nasale à l'aide d'une posture convenablement admise pendant le repos - inclinez légèrement la tête en arrière et massez légèrement les ailes du nez.

Les rhinites à caractère allergique se produisent souvent par temps chaud, lorsque les arbres, les fleurs et les herbes fleurissent à l’extérieur. L'écoulement nasal dans la rhinite allergique n'est pas épais, transparent, abondant et fréquent. Une humidité constante sous le nez provoque une irritation de la peau et l'apparition de rougeurs et de malaises. Pour réduire quelque peu l'inconfort causé par l'irritation, la peau sous le nez peut être enduite de crème pour bébé. En cas de rhinite allergique, l'utilisation de gouttes vasoconstricteurs n'a pas de sens, il est préférable de contacter un allergologue au plus vite. Un spécialiste aidera la future mère à réduire les manifestations d'allergies et à choisir un médicament qui ne nuit pas au fœtus dans l'utérus.

Cependant, si un mal de tête, des douleurs musculaires, une faiblesse et de la fièvre rejoignent l'écoulement nasal aqueux, la femme enceinte aura très probablement un rhume. Les virus dans le corps d'une femme enceinte sont toujours exposés à un danger accru. Les maladies de nature virale et infectieuse sont dangereuses non seulement pour la santé et la condition de la femme, mais également pour la santé du fœtus. Les effets des virus sur le corps de la femme au cours du premier trimestre de la grossesse, lors de la formation des organes et des systèmes vitaux du fœtus, sont particulièrement dangereux. C'est pourquoi il est très important de traiter le nez qui coule dès l'apparition des premiers symptômes de la maladie. Et encore mieux mettre en œuvre des mesures préventives visant à renforcer les défenses de l'organisme et à prévenir les infections virales. S'il y a une personne présentant des symptômes de rhume dans la pièce où se trouve la future mère, il est nécessaire de porter un masque de gaze et de mettre des assiettes avec de l'ail finement haché afin d'éviter la transmission de l'infection par des gouttelettes en suspension dans l'air.

Comment traiter un rhume pendant la grossesse?

Beaucoup de futures mères utilisent des gouttes nasales vasoconstricteurs pour le traitement de la rhinite, bien qu'elles sachent que, dans la plupart des cas, leur utilisation est contre-indiquée. Il semblerait qu’il n’y ait rien de terrible en une fois pour égoutter le nez et pour soulager instantanément la respiration nasale. Les gynécologues exhortent constamment les femmes à ne pas le faire et à ne pas se soigner elles-mêmes. Vous pouvez essayer de faciliter la respiration et d’enlever le gonflement de la membrane muqueuse de différentes manières ou en combinant plusieurs méthodes. Si les remèdes populaires ne permettent pas d'éliminer la congestion nasale, choisissez le moindre de deux maux et autorisez l'utilisation future de médicaments modernes - Nazivin, Galazolin, Naphtizine, Farmazolin et autres. Cependant, il est important de noter qu'aucun des médicaments ci-dessus ne peut être utilisé pendant plus de 5 jours. Si l'effet thérapeutique des gouttes n'est pas visible, vous devez arrêter le traitement et consulter à nouveau un médecin. Dans tous les cas, vous devez comprendre que les gouttes nasales elles-mêmes ne guérissent pas le nez qui coule, mais facilitent seulement son écoulement, éliminent le gonflement de la muqueuse nasale et, pendant un certain temps, assurent une bonne respiration du nez. Traiter le besoin de provoquer un rhume.

En règle générale, pour éliminer les effets désagréables de la rhinite pendant la grossesse, les médecins prescrivent des gouttes nasales à la posologie pédiatrique, pas plus de 2 à 3 fois par jour avec une congestion nasale complète. De nombreuses femmes sont étonnées par le danger que représentent les gouttes nasales et l’utilisation déconseillée des gouttes nasales lorsqu’elles portent un enfant. Le fait est que, mis à part les vaisseaux du nez, les gouttes nasales contractent les vaisseaux sanguins du placenta, ce qui, en cas d'utilisation prolongée, provoque une privation d'oxygène du fœtus. En outre, l'un des effets secondaires des gouttes nasales vasoconstricteurs est une augmentation de la pression artérielle, qu'une femme enceinte ne veut guère ressentir.

L'utilisation de gouttes nasales ne donne qu'un résultat temporaire, et la congestion nasale revient rapidement, obligeant ainsi la femme à utiliser à nouveau les gouttes nasales. Si vous pouvez souffrir, faites de votre mieux sans instillation du nez, utilisez le médicament uniquement au coucher. Avant utilisation, lisez attentivement les instructions, respectez scrupuleusement la posologie indiquée et n'abusez pas des médicaments.

En outre, l'un des effets secondaires avérés des gouttes vasoconstricteurs est la dépendance du corps. Pour éviter cela, il est préférable de choisir des gouttes à base d’huiles essentielles. Par exemple, le pinosol. Cependant, rappelez-vous que ce médicament ne convient pas aux femmes pendant le premier trimestre de la grossesse, ni aux personnes ayant une sensibilité individuelle accrue aux composants des gouttes.

Traitement populaire de la rhinite pendant la grossesse

L'utilisation de remèdes populaires est une méthode efficace pour traiter le nez qui coule pendant la grossesse sans nuire à l'enfant. Par exemple, un mélange d'huile de tournesol et de quelques gouttes de jus d'oignon peut éliminer la congestion nasale. En outre, les oignons ont un puissant effet antibactérien naturel et détruisent activement les agents pathogènes dans la cavité nasale.

Excellente aide pour faire face au froid et au froid pendant la grossesse, en nettoyant la cavité nasale avec une solution d'huile essentielle d'eucalyptus. Pour un verre d'eau bouillie, ajoutez 1 à 2 gouttes d'huile essentielle d'eucalyptus ou d'arbre à thé. Le mélange obtenu rince la cavité nasale avec une seringue ou une seringue en caoutchouc.

L'inhalation de vapeurs d'ail ou d'oignon aide à lutter contre la microflore pathogène. Étant des antibiotiques naturels, ces médicaments éliminent rapidement les symptômes d'écoulement nasal et de congestion nasale. Pour de telles procédures, hachez finement l'ail et placez des assiettes autour de la maison. Pendant que l'ail sèche, remplacez les assiettes par des neuves.

Boisson abondante lors d'un rhume

Pourquoi est-il si important de garantir un apport adéquat de liquide dans le corps après un rhume? La chose est. Pendant le nez qui coule, le corps perd jusqu'à 2 litres de liquide par jour, pendant que la muqueuse nasale se dessèche et le nez qui coule ne disparaît pas pendant une longue période. La perte de liquide dans le corps doit être reconstituée. À ces fins, des bouillons traditionnels parfaitement adaptés à la rose sauvage, des boissons aux fruits de canneberge, du thé aux framboises et au citron, du thé au miel, des compotes de fruits de cassis et de fruits secs. Ces boissons sont également riches en vitamine C, nécessaire au renforcement des défenses de l'organisme.

Procédures pour le traitement de la rhinite pendant la grossesse

Toutes les femmes doivent savoir que les traitements thermiques traditionnels ne peuvent être utilisés pour traiter les symptômes du rhume pendant la grossesse. Ceux-ci comprennent des pansements à la moutarde, des boîtes de conserve médicales, des bains de pieds chauds et des cuves thermales. Tout cela peut entraîner un afflux important de sang dans les organes pelviens, ce qui est dangereux pour le fœtus et l’état de la femme dans son ensemble. Il ne serait pas inutile d'utiliser des procédures thermiques locales. Par exemple, une femme peut porter des chaussettes de laine chaudes pour une nuit de sommeil. Ou pour chauffer les sinus peuvent utiliser des sacs avec du sel chauffé.

Un effet bénéfique dans le traitement de la rhinite est observé lors de l'utilisation par inhalation. À ces fins, vous pouvez utiliser une bouilloire ou un nébuliseur ordinaire. En tant que solution pour inhalation, la décoction d’herbes médicinales (camomille, sauge, pied de plantain, plantain, menthe) ou de sérum physiologique est idéale.

Vous pouvez ajouter à la solution pour inhalation 1 à 2 gouttes d'huile essentielle de menthol ou d'eucalyptus, qui réduisent l'enflure de la muqueuse nasale et facilitent considérablement sa respiration.

Il est très important de créer des conditions confortables pour la future mère: l'air dans la pièce où elle se trouve doit être frais, humidifié et propre. Il est important d'aérer la pièce aussi souvent que possible, quelles que soient les conditions météorologiques. Bien sûr, si nous ne parlons pas de rhinite allergique.

Pendant le sommeil, la future mère devrait être dans une position telle que sa tête soit légèrement relevée. Ainsi, le gonflement de la muqueuse nasale est légèrement réduit et la respiration devient plus facile.

Un simple massage aidera à réduire légèrement la congestion nasale: massez les ailes du nez et le pont du nez avec le bout de votre index. Pour cette procédure, vous pouvez utiliser un baume à base d'eucalyptus ou de menthol. Ce massage peut être effectué plusieurs fois par jour.

N'oubliez pas qu'un nez qui coule pendant la grossesse doit être traité, car une obstruction nasale empêche la respiration, non seulement pour la future mère, mais également pour le bébé, quelle que soit la durée de la grossesse.

Remèdes à la maison pour la rhinite chez les femmes enceintes

La rhinite chez les femmes enceintes peut être déclenchée par plusieurs facteurs. Par exemple, l'hypothermie, la pénétration d'une infection virale, une réaction allergique ou des modifications hormonales dans le corps. Dans tous les cas, la rhinite est une affection provoquée par une difficulté respiratoire, qui peut à long terme empêcher suffisamment d'oxygène de pénétrer dans le sang de la mère et de l'enfant, ce qui peut conduire à une hypoxie fœtale. En outre, les difficultés respiratoires nocturnes entravent le bon repos, indispensable à la santé de la future mère et de son bébé.

Un état aussi fragile et délicat, comme la grossesse, quand un enfant grandit chez une femme, nécessite une approche extrêmement prudente du traitement des affections. Avec un rhume, la situation est la même. La réception de médicaments vasoconstricteurs habituels est inacceptable et toute étape doit être discutée avec votre médecin. En plus des rendez-vous chez le médecin, des mesures supplémentaires peuvent être prises pour éliminer les symptômes désagréables à la maison, bien sûr, après l’approbation d’un spécialiste. Considérez les plus populaires.

Inhalation de vapeur pendant la grossesse

La vapeur est considérée comme un complément efficace de la médecine alternative contre les symptômes de la rhinite. Avec l'autorisation du médecin, vous pouvez l'utiliser pendant la grossesse. Cette procédure aide à dégager les sinus de l'excès de mucus, ce qui provoque la congestion.

Pour le porter, versez de l'eau chaude dans un grand bol, ajoutez 3-4 gouttes d'huile essentielle d'eucalyptus, puis couvrez-le avec une serviette et pliez-le doucement sur l'eau. La vapeur doit être inhalée pendant 5 à 10 minutes, surveillant en permanence leur propre bien-être. Vous pouvez répéter la procédure 2 à 3 fois par jour. Une douche chaude ou un bain à l'huile aromatique aura un effet similaire. Cependant, il n'est pas recommandé d'utiliser le sauna ou le bain à vapeur pendant la grossesse. En outre, n'effectuez pas la procédure à une température corporelle élevée.

Ajouter du gingembre pour le traitement et la prévention de la rhinite

Le gingembre est un autre bon remède contre la rhinite chez les femmes enceintes. Les substances contenues dans la racine de cette plante peuvent réduire l'inflammation dans les voies nasales, réduisant ainsi la sécrétion de mucus et facilitant sa libération. En outre, ses composants agissent comme un antihistaminique naturel et un agent renforçant l’immunité. Le thé au gingembre aide à accélérer le flux sanguin, ce qui a un effet positif sur le processus d'élimination des toxines et contribue également à éliminer la congestion, accélérant le processus d'élimination du mucus. Bon gingembre et pour la prévention du rhume.

Il existe plusieurs façons de l’utiliser, considérez la plus populaire. Pour faire du thé au gingembre, vous devez ajouter 1 c. À thé à un verre d'eau bouillie. racine de gingembre nettoyée et râpée, laissez infuser pendant 5 minutes, puis égouttez et ajoutez un peu de miel et 1 c. jus de citron. Buvez cette boisson deux fois par jour, à condition que la rhinite ne soit pas de nature allergique. Malgré l'innocuité externe du médicament, son utilisation, ainsi que les doses recommandées, doivent être approuvées par le médecin, car une utilisation excessive de gingembre pendant la grossesse peut provoquer une fausse couche ou des saignements vaginaux. Il est nécessaire de traiter soigneusement le miel avec une tendance aux réactions allergiques, il est préférable de le remplacer par du sucre ou de ne pas ajouter du tout. Une telle boisson est contre-indiquée dans les maladies du tractus gastro-intestinal, de l’acidité et des brûlures d’estomac.

Soupe de poulet chaude pour la rhinite chez les femmes enceintes

La soupe au poulet à base de matières premières de haute qualité renforce le système immunitaire et aide également au traitement des infections des voies respiratoires supérieures. Une assiette de bouillon chaud fraîchement préparé aidera à atténuer les symptômes de la rhinite chez les femmes enceintes. En outre, c’est un outil qui n’a pas de contre-indications et qui agit comme un aliment léger et nutritif, convenant aux femmes enceintes.

Le poulet et les légumes biologiques, tels que les carottes, les épinards, le céleri, etc., permettent de préparer le bon potage, évitant d’ajouter des aliments contenant des agents de conservation.

Masser la zone touchée contre les symptômes de la rhinite

Le massage est un autre remède efficace contre la congestion nasale. Cette procédure vous permet d'augmenter le flux sanguin dans la zone touchée, ce qui permet de réduire rapidement l'inflammation et ses conséquences sur les voies nasales. Le massage aide à fluidifier le mucus et à soulager la respiration.

La procédure doit être commencée par des mouvements légers et délicats du bout des doigts du nez, imbibés d'huile tiède (olive ou de noix de coco). Ensuite, à l'aide du pouce et de l'index de la main gauche, vous devez créer une légère pression sur le nez et l'orbite pendant environ 20 secondes. Le cycle doit être répété 4 à 7 fois. La procédure est effectuée 3 à 4 fois par jour. Lors d'un massage, il est important de respirer par la bouche.

Utiliser un humidificateur

La grossesse est une période au cours de laquelle une femme doit être aussi attentive que possible à ses propres sentiments. Et nez sec peut être une raison pour obtenir un humidificateur. Son utilisation, en particulier dans la chambre à coucher, peut permettre d’éliminer rapidement et facilement les encombrements. Une hydratation adéquate aide à garder les voies nasales hydratées, ainsi que de faciliter la décharge du mucus. Une bonne humidité dans la pièce peut améliorer la qualité du sommeil, et un repos adéquat est la meilleure prévention des maux, à savoir la rhinite chez les femmes enceintes.

Il est important de nettoyer et de remplacer les filtres de l'appareil à temps, car un environnement humide peut devenir un terrain fertile pour les bactéries pathogènes. Au cours de l'utilisation, il est nécessaire d'utiliser de l'eau distillée ou stérile.

Changement de position de la tête pendant le sommeil

La position de sommeil dans laquelle le nez est au-dessus du niveau du cœur permet à la gravité de fonctionner. À savoir - réduire le flux sanguin vers la muqueuse nasale (contrairement à la situation dans laquelle la tête et le cœur sont au même niveau), empêcher l’expansion des vaisseaux sanguins et faciliter ainsi le gonflement et la respiration. Par conséquent, il est recommandé de garder la tête légèrement surélevée. Par exemple, pour cela, vous pouvez utiliser un oreiller supplémentaire, mais la hauteur ne doit pas causer d'inconfort, il suffit d'augmenter la portance de 15 °.

Consommation de liquide suffisante

Afin d'éviter la sécheresse du nez et la difficulté d'écoulement de mucus, il est nécessaire d'observer le régime d'alcool. Une hydratation adéquate aide à fluidifier plus efficacement le mucus dans les sinus. L'utilisation de la bonne quantité de liquide aide à maintenir la bonne quantité de sang dans le corps, ce qui est important pour la santé de la mère et du fœtus en croissance.

La rhinite chez les femmes enceintes n’est pas une raison pour éviter les vitamines, à savoir les fruits frais et juteux. Il suffit de refuser les variétés allergènes. Il est également utile d’utiliser des jus de fruits frais et des tisanes faibles (les ingrédients et les dosages nécessaires à la préparation du café doivent être approuvés par votre médecin). Les boissons contenant de la caféine, il est important d'éviter.

Conseils supplémentaires

En aucun cas, ne peut pas s'auto-traiter. Les expériences menées au cours des premières semaines de grossesse sont particulièrement dangereuses, car les futurs systèmes organiques de l’enfant se forment au cours de cette période.

Tous les vaporisateurs nasaux ne sont pas sécuritaires lorsqu'ils portent un bébé. Le plus souvent, les médecins les recommandent uniquement pour une utilisation immédiate et à court terme.

Le lavage des sinus à l'aide de sprays à base de solution saline ou de sel marin aidera à humidifier la cavité nasale et à mieux éliminer le contenu.

Il est important de bien dormir et de bien se réveiller, ainsi que d'équilibrer le régime alimentaire afin d'aider le corps à faire face rapidement à une maladie désagréable.

Comment traiter la rhinite chez les femmes enceintes

Pendant la grossesse, une femme devrait veiller à sa santé pendant deux ans. N'hésitez pas à consulter un médecin si vous vous sentez mal à l'aise ou mal. Et si une femme enceinte présente des symptômes de rhinite, vous devez contacter immédiatement la clinique prénatale.

Signes et symptômes de la maladie

Le rhume le plus courant, auquel la plupart des gens sont habitués à ne pas prêter attention, est appelé rhinite en médecine.

La rhinite est une inflammation du tissu épithélial des voies nasales. En règle générale, il s'agit du principal symptôme du SRAS ou des allergies. La rhinite chez les femmes enceintes est assez fréquente. Selon les critiques, presque toutes les futures mamans l'ont déplacé. L'essentiel est de comprendre les causes d'un rhume.

Les types de rhinite chez les femmes enceintes sont les suivants:

  • rhinite hormonale (vasomotrice) - provoquée par des modifications hormonales chez une femme enceinte;
  • La rhinite allergique est la première manifestation d'une réaction allergique.
  • La rhinite virale - également appelée infectieuse - se manifeste comme un symptôme du stade initial du SRAS.

Selon le type de rhinite, les symptômes peuvent varier légèrement. Considérez comment la rhinite se manifeste pendant la gestation:

  • La rhinite chez la femme enceinte se manifeste toujours par un symptôme tel que l'enflure des voies respiratoires nasales, cette sensation est particulièrement exacerbée en position couchée ou pendant une activité physique;
  • la congestion nasale peut entraîner une diminution de l'odorat, une perte d'appétit, des troubles du sommeil et, par conséquent, une détérioration de l'humeur;
  • La congestion nasale peut devenir plus perceptible pendant la grossesse en raison de la courbure du septum nasal.

Pour distinguer la rhinite chez les femmes enceintes du rhume ou des allergies peuvent être dues à l'absence des symptômes suivants:

  • l'écoulement nasal, la toux et les éternuements sont le plus souvent révélateurs d'une rhinite virale ou allergique;
  • des démangeaisons dans les voies nasales, une rougeur de la peau autour du nez, des larmoiements des yeux sont des symptômes constants de l'allergie;
  • la température indique la survenue du processus inflammatoire et est également le principal symptôme de l'infection.

Diagnostic de la maladie

La rhinite de grossesse peut survenir à la fois au début et pendant toute la période de portage d'un enfant. Cela est dû à l'augmentation des hormones féminines, augmentation du flux sanguin. Ce nez qui coule est aussi appelé rhinite chez la femme enceinte.

Une obstruction nasale survient généralement après la naissance d'un enfant après quelques jours. Mais s'il ne passe pas après l'accouchement, vous devriez immédiatement consulter un médecin:

  • Pour comprendre la nature de la rhinite chez une femme enceinte et ce qu’il vaut la peine de traiter, le médecin analyse les plaintes et l’état de la femme: les changements liés aux conditions météorologiques, aux conditions de logement ou à d’autres facteurs externes;
  • un examen général du patient est effectué - la présence d'autres symptômes (fièvre, toux, mal de gorge);
  • la rhinoscopie est faite - l'étude de la cavité nasale à l'aide de dilatateurs-miroirs spéciaux;
  • si une variante allergique de la maladie est suspectée, des échantillons peuvent être prélevés pour les allergènes;
  • si les méthodes ci-dessus ne suffisent pas - le médecin peut envoyer des tests (pour le sang, les virus).

Produits de traitement

Maintenant, les experts sont venus à l'opinion commune que l'utilisation de moyens traditionnels pour le rétrécissement des vaisseaux sanguins dans la rhinite (gouttes Galazolin, Naphthyzin, Nazivin) n'est pas recommandée pour les femmes enceintes. La circulation sanguine peut être altérée, ce qui affectera le développement du bébé.

Le tableau présente les principaux outils pour soulager et traiter les symptômes de cette maladie.

a des effets anti-inflammatoires et antimicrobiens.

restauration de la respiration libre.

a un effet anti-inflammatoire et antimicrobien.

a un effet anti-inflammatoire et antimicrobien;

aide contre les démangeaisons.

a un effet antiseptique.

Remède pour le traitement

Méthodes traditionnelles de thérapie

Il existe de nombreuses façons de guérir un nez qui coule à la maison. La médecine traditionnelle est largement utilisée pour cela, c’est-à-dire ce que nos grands-mères ont fait. Il peut s'agir d'inhalations, de solutions pour se laver le nez, de gouttes, de massages.

Il est important de se rappeler qu'avant d'utiliser toute méthode de traitement, il est nécessaire de consulter un spécialiste.

Quelques exemples sont donnés ci-dessous.

La consommation chaude est un très bon moyen de renforcer le corps et de soigner un rhume. Une infusion de fraises, de pied de Virginie ou de plantain est considérée comme l'une des plus utiles:

  • prendre 2 cuillères à soupe de feuilles, 1 verre d'eau;
  • faire bouillir de l'eau;
  • verser l'herbe avec de l'eau bouillante;
  • insister 30 minutes;
  • souche.
  1. Buvez 3 fois par jour pendant un demi-verre.
  2. Durée du cours - 2 semaines.

Nez gouttes à base de jus d'oignon - une méthode éprouvée de traitement de la rhinite. Utilisez cette perfusion doit être très prudent pour ne pas brûler le mucus:

  • prendre 1 oignon, 100 ml d'huile de tournesol;
  • éplucher l'oignon;
  • haché finement;
  • verser de l'huile de tournesol;
  • partir pour la nuit (environ 10-12 heures);
  • presser la masse obtenue dans un verre à l'aide d'une gaze ou d'un pansement.
  1. Enterrez 2 gouttes dans chaque narine pas plus de 4 fois par jour.
  2. Durée du cours - 1 semaine.

Le traitement de la rhinite allergique chez la femme enceinte suscite beaucoup de peur. Les médecins utilisent généralement des médicaments. La médecine traditionnelle conseille d’être traitée avec du sel de soda ordinaire ou simplement avec une solution saline:

  • 1 verre d'eau;
  • la troisième partie d'une cuillère à café de sel;
  • soda au bout du couteau;
  • faire bouillir de l'eau;
  • refroidir à une température de 40 degrés;
  • diluer le sel et la soude dans de l'eau.
  1. Rincer le nez 2 fois / jour.
  2. Une consultation médicale obligatoire est requise avant utilisation.
Conséquences et mesures préventives

La rhinite enceinte n'est pas une maladie dans laquelle des complications peuvent survenir. Bien sûr, si un traitement opportun ou du moins des actions préventives ont été effectuées:

  • la congestion nasale affecte l'état de santé général, en raison du manque de sommeil, la fatigue se produit, la fatigue augmente, l'immunité est affaiblie;
  • vous ne devez pas utiliser de gouttes vasoconstricteurs pour la rhinite chez la femme enceinte (seulement dans les formes sévères de la maladie, sur recommandation d'un médecin et à la posologie «pour les enfants»), l'admission de telles gouttes peut affecter le développement du fœtus;
  • Sans traitement, un long nez qui coule, en particulier avec une infection virale, peut entraîner une sinusite (sinusite, sinusite frontale, sphénoïdite) - une inflammation de la cavité paranasale.

Avant de commencer le traitement, assurez-vous de consulter un médecin

Pour prévenir la rhinite chez les femmes, les précautions suivantes doivent être observées. Il est important de se rappeler que vous devriez le faire tout le temps, pas une fois.

  1. La rhinite hormonale, malheureusement, ne peut pas être traitée. Mais vous pouvez atténuer cette période en éliminant les symptômes. Il est recommandé de dormir dans une position légèrement surélevée, environ 35 à 40 degrés, de vous rincer le nez avec une solution saline ou alcaline, de boire abondamment.
  2. Afin de ne pas attraper la rhinite virale, ou plutôt l’infection elle-même, il convient de limiter la communication avec les personnes malades et les lieux publics. Il est important de surveiller votre santé et votre immunité. Avant de sortir, surtout pendant la saison froide, vous devez utiliser un masque médical ou une pommade nasale antivirale spéciale (par exemple, oxolinique).
  3. Pour éviter les manifestations allergiques de la maladie, il est nécessaire d'éliminer tous les allergènes possibles (poussière, laine, odeurs). Effectuer régulièrement le nettoyage humide de la maison, ventiler la pièce. Réduisez les loisirs avec les animaux domestiques. Surveillez une bonne nutrition et une consommation modérée de certains aliments susceptibles de provoquer une réaction (citrus, par exemple).
  4. Si des symptômes apparaissent, consultez immédiatement un spécialiste.

Traitement de la rhinite pendant la grossesse

Un écoulement nasal ou une rhinite pendant la grossesse est un phénomène courant. Cela est dû à une diminution des défenses de l'organisme en raison de l'affaiblissement du système immunitaire. Mais le traitement d'un tel problème au cours de cette période doit être abordé avec la plus grande responsabilité, tout en gardant à l'esprit que les médicaments habituels utilisés avant la grossesse peuvent nuire au bébé en développement, provoquer l'apparition de pathologies et même devenir une menace pour sa vie.

Mais vous ne pouvez pas guérir un rhume car il est lourd de complications graves pour la santé de la future mère et l’apparition de nombreuses maladies des voies respiratoires sous forme chronique. Par exemple, laissée sans attention appropriée, la rhinite peut rapidement se transformer en sinusite.

Les causes de rhinite de différents types et le danger d'une telle condition pour les femmes enceintes

En règle générale, les symptômes de la rhinite pendant la grossesse apparaissent nettement dans le contexte d'un état général normal du corps, ce qui provoque une congestion nasale, des éternuements, puis des larmoiements des yeux, des démangeaisons dans la cavité nasale, un gonflement des muqueuses et un écoulement net de consistances diverses.

Mais, ressentant les symptômes du rhume, vous devez comprendre les causes de ce phénomène et il est préférable de consulter un médecin.

Il est important de classer correctement un symptôme, car ce n'est que dans ce cas que le médecin sera en mesure de prescrire un traitement adéquat qui ne nuira pas au bébé.

La rhinite pendant la grossesse est généralement divisée en trois types:

Rhinite infectieuse

L’apparition de rhinites de ce type est principalement due à un rhume ou à une IVRA, ainsi qu’à d’autres affections respiratoires plus fréquentes au cours de la gestation que dans l’état normal du corps de la femme.

Cela est dû à de profonds changements dans le système immunitaire, au niveau général de réduction de la protection nécessaire pour maintenir la grossesse, mais rend le corps plus vulnérable à divers virus et infections.

En cas de traitement inadéquat ou d’absence de traitement, une rhinite infectieuse peut se transformer en une maladie plus grave nécessitant non seulement un traitement complexe, mais pouvant également constituer une menace pour l’enfant.

Les complications possibles peuvent être:

  1. Sinusite - inflammation des sinus maxillaires avec un fort gonflement des muqueuses du nez. Lire la suite: sinusite pendant la grossesse →
  2. Le front, y compris sous forme aiguë, qui est une inflammation du sinus frontal.
  3. Sinusite de différents types, y compris sous forme aiguë ou chronique, qui est une forte inflammation d'un ou de plusieurs sinus de la cavité nasale.
  4. L'apparition de polypes nasaux qui se forment sur les muqueuses nasales enflammées et gonflées.

Rhinite allergique

L'allergie de grossesse est une cause fréquente de rhinite. Dans la plupart des cas, cette réaction se produit dans le corps lorsqu’il est inhalé par les irritants des voies respiratoires qui provoquent des allergies respiratoires.

Ces substances comprennent la laine et le duvet des animaux, les plumes et le duvet des oiseaux, le pollen des plantes, la poussière domestique, la salive des animaux domestiques, certains types de produits, les produits de parfumerie, les médicaments, les produits chimiques domestiques et bien plus encore.

Selon les statistiques, une rhinite de ce type est observée chez une femme enceinte sur trois, et le plus souvent aux premiers stades, lorsque le corps de la femme ne s'habitue qu'aux changements qui se produisent.

La rhinite allergique pendant la période de portage d’un bébé est dangereuse dans la mesure où les allergènes qui pénètrent dans le corps de la mère et provoquent une réaction inadéquate chez lui peuvent également atteindre le fœtus en développement, ainsi que lorsque la mère consomme des produits allergènes.

Des substances, qui traversent le placenta et se dirigent vers le bébé, provoquent une réaction de son système immunitaire, dans lequel il n’ya pas assez d’enzymes pour neutraliser les éléments nocifs.

Pour cette raison, le système immunitaire du nourrisson commence à produire activement des anticorps, mémorisant une substance étrangère. À l’avenir, après la naissance de cette substance, le système immunitaire de l’enfant réagira par une allergie lorsqu’il est inhalé. En savoir plus sur les allergies de grossesse →

Rhinite hormonale

L'apparition d'un tel nez qui coule est toujours associée à des changements hormonaux et à l'instabilité de son arrière-plan. Il apparaît chez les femmes enceintes, chez les personnes souffrant de maladies de la glande thyroïde, ainsi que chez les adolescents pendant la puberté.

Avant de traiter une telle rhinite chez la femme enceinte, il est important de comprendre que sa cause est une forte augmentation du niveau de certaines hormones.

C'est la modification du fond hormonal chez les femmes pendant la grossesse qui est la cause la plus courante d'écoulement nasal, aussi cette maladie a-t-elle reçu le nom de "rhinite enceinte".

Mais il ne faut pas penser que ce mécanisme est naturel pour l'organisme et qu'il ne peut donc être traité par aucun traitement, mais qu'il se transmet tout seul après la naissance du bébé.

Traitement de la rhinite pendant la grossesse

Dans la plupart des cas, en cas d'apparition d'une rhinite hormonale pendant la grossesse, les médecins prescrivent des médicaments, en utilisant des médicaments sans danger pour la future mère et le bébé.

Les moyens utilisés ne doivent pas avoir d'effet toxique, avoir une excellente tolérance, même en cas d'utilisation prolongée, et être utilisés à des doses thérapeutiques strictement prescrites. En aucun cas, ne peuvent pas participer à un traitement par leurs propres moyens.

Avant de traiter la rhinite allergique chez la femme enceinte, il est nécessaire d'éliminer la source de l'allergie, pour laquelle il est nécessaire:

  • enlevez tous les oreillers en plumes et en duvet en les remplaçant par un rembourrage en polyester, ne causant pas d'allergies, mais n'oubliez pas de les laver régulièrement à l'eau savonneuse, dont la température ne doit pas être inférieure à 60 ° C;
  • remplacez les rideaux en tissu et les stores par des stores, ce qui réduira la quantité de poussière dans la pièce;
  • réduire au minimum le nombre de sources possibles de poussière domestique, c'est-à-dire éliminer les objets qui ne font pas l'objet d'un nettoyage, d'un lavage ou d'un lavage réguliers par voie humide;
  • aérez régulièrement l'espace de vie, surtout le soir avant de vous coucher;
  • il est souhaitable de supprimer toutes les plantes de l'appartement;
  • réduisez la communication avec les animaux domestiques car l'allergie survient le plus souvent avec les poils de chiens, de chats, de rongeurs, de duvet et de plumes d'oiseaux;
  • éliminer du régime les aliments allergènes, en particulier ceux qui ont provoqué une réaction inadéquate de l'organisme avant la grossesse.

Le traitement médicamenteux de la rhinite, provoquée par une allergie respiratoire, ne sera approprié qu’après l’élimination de l’allergène et son contact éventuel à l’avenir.

Le traitement d'un rhume de type infectieux doit toujours être effectué sous la surveillance d'un médecin et il est beaucoup plus facile de prévenir un tel problème que de suivre un traitement. Pour prévenir l’infection, vous devez limiter autant que possible tout contact avec des personnes malades.

Il ne faut pas visiter inutilement les lieux publics, car dans ce cas, la probabilité d’infection est très élevée. À la sortie de la maison (en particulier lors d'exacerbations saisonnières et de menaces épidémiques), il est nécessaire de lubrifier les sinus nasaux avec une pommade spéciale, par exemple viferonique ou oxolinique.

Ces outils aident à créer une barrière protectrice supplémentaire dans la cavité nasale, où les microbes et autres agents pathogènes pénètrent lorsqu'ils sont inhalés.

Drogues et procédures physiothérapeutiques autorisées pendant la grossesse

Lors du choix d'une méthode pour traiter tout type de rhinite, il convient de rappeler que les gouttes nasales, qui ont un effet vasoconstricteur, ne peuvent pas être utilisées pendant l'attente d'un nourrisson.

L'utilisation de médicaments tels que Nazivin, Naphthyzinum, Foros, Galazolin, Sanorin et d'autres médicaments vasoconstricteurs n'est pas recommandée.

L'utilisation de telles gouttes pour éliminer un rhume pendant la grossesse peut provoquer des perturbations dans le flux sanguin placentaire, ce qui affectera certainement la condition et le développement du bébé, car le fœtus ne recevra pas les substances dont il a besoin.

Dans les phases ultérieures, une telle situation peut entraîner une naissance prématurée, car le nourrisson, lorsque les vaisseaux du placenta sont rétrécis et que le flux sanguin est perturbé, commence à s’inquiéter et à pousser, ce qui peut provoquer une dilatation cervicale et le début du travail.

Dans certains cas, des gouttes vasoconstricteurs (dans les formes sévères du rhume) peuvent être administrées en une seule dose minimale avant le coucher afin de faciliter la respiration de la femme la nuit et de lui permettre de se détendre complètement. Il est impossible d'appliquer de telles gouttes par vous-même.

Le Pinosol est peut-être la seule goutte qui ne soit pas contre-indiquée pendant la grossesse. Ils contiennent des huiles végétales naturelles, ils sont donc sans danger pour un bébé en développement.

Mais leur utilisation est strictement individuelle, car pendant la période de gestation, le corps de la femme est plus susceptible à divers effets et les composants du médicament peuvent provoquer une réaction allergique.

Les solutions de sel utilisées pour le lavage des voies nasales sont les plus sûres et les plus efficaces dans le traitement de la rhinite pendant la grossesse.

Vous pouvez préparer de telles solutions vous-même en achetant du sel de mer spécial ou des préparations prêtes à l'emploi dans les chaînes de pharmacies. La solution saline réduit considérablement le gonflement des membranes muqueuses de la cavité nasale, élimine l'inflammation et facilite ainsi la respiration.

Pour préparer la solution, on prélève une cuillerée à thé de sel (mer) par demi-litre d’eau pure.

Parmi les préparations pharmaceutiques pour le lavage du nez, on peut noter:

Un moyen efficace et sans danger de se débarrasser d'un rhume pendant la grossesse est l'inhalation, réalisée à l'aide d'eau minérale de composition faiblement alcaline. L'eau doit être sans gaz, vous devez donc ouvrir la bouteille à l'avance ou verser un peu d'eau dans un verre pour que le gaz sorte.

Vous pouvez remplacer l’eau minérale naturelle par une solution de soude en utilisant 2 ou 3 cuillères à soupe de matière sèche par litre d’eau bouillante.

S'il n'y a pas de réaction allergique, il est possible d'effectuer des inhalations avec l'ajout d'huiles essentielles, par exemple, tilleul, conifères, myrte, calamus, lavande, eucalyptus, sauge, citron, rose, menthe. Mais il est nécessaire d’appliquer cette méthode avec précaution car il peut y avoir une réaction allergique. Lire la suite: inhalation pendant la grossesse →

Il est important de bien conduire l'inhalation, pour laquelle plusieurs règles doivent être suivies:

  1. Ne pas effectuer la procédure immédiatement après un repas, comme sur un estomac vide. Après avoir mangé, la nourriture devrait prendre environ une heure et demie.
  2. L'inhalation de vapeurs médicales en cas de rhinite doit être effectuée avec le nez, de sorte que l'effet se produise sur les muqueuses enflammées de la cavité nasale.
  3. Pour la procédure, il est préférable d’utiliser des dispositifs spéciaux, par exemple des nébuliseurs. S'il n'y en a pas, la solution bouillante peut être versée dans la théière et, recouverte d'une serviette, respirer la vapeur sortant par son bec. Vous pouvez respirer et au-dessus de la casserole habituelle, mais il y a un risque de brûlure.
  4. La durée de la procédure pendant la grossesse ne doit pas dépasser 10 minutes avec de l’eau minérale ou une solution de soude. En cas d'inhalation d'huiles essentielles, la durée d'inhalation doit être réduite à 5-6 minutes.
  5. Après l'inhalation, une femme doit se reposer pendant au moins deux heures sans sortir et il est conseillé de ne pas parler ni manger.

Méthodes traditionnelles de traitement de la rhinite pendant la grossesse

Les docteurs en médecine traditionnelle conseillent aux femmes enceintes de pratiquer une acupression spéciale, facilitant l'état et la respiration lors de l'apparition de divers types de rhinite. Masser avec des mouvements légers nécessite non seulement les ailes du nez, mais aussi la zone frontale, ainsi que la partie supérieure des joues sous les yeux.

Il existe de nombreuses recettes folkloriques pour les inhalations, en particulier, qui utilisent des décoctions d’herbes médicinales, telles que la camomille, le calendula, la chélidoine, la mélisse et le pied.

Mais ils ne peuvent être utilisés qu'avec prudence et à condition qu'il n'y ait pas d'intolérance individuelle. La même règle s'applique au lavage des voies nasales avec des décoctions à base de plantes.

L'inhalation de vapeur de pomme de terre bouillie ou de sa peau peut être qualifiée d'inhalations les plus inoffensives de la médecine traditionnelle. Vous pouvez également inhaler une paire d'oignons ou d'ail fraîchement coupés, ainsi que du citron.

La médecine traditionnelle recommande également l’utilisation de l’eau de miel dans le traitement de la rhinite chez la femme enceinte, en l’appliquant non seulement au lavage de la cavité nasale, mais également à l’inhalation ainsi qu’au fait de boire sous forme de chaleur.

Mais il faut garder à l'esprit que le miel peut non seulement provoquer une réaction allergique chez la femme enceinte, mais également provoquer l'apparition d'une allergie chez le futur bébé après sa naissance.

Prévention

Parmi les mesures préventives prises contre l’apparition de rhinites pendant la grossesse, l’essentiel est d’éviter tout contact avec des personnes atteintes de maladies infectieuses.

Un excellent moyen de prévention consiste à pratiquer des inhalations périodiques, par exemple avec de l'huile de citron ou d'eucalyptus, qui vous permettent de tuer les bactéries qui sont tombées dans la cavité nasale après avoir visité des lieux publics, en évitant leur multiplication et en provoquant des maladies.

En cas d'allergies respiratoires, le principal traitement prophylactique consiste à éliminer tout contact avec des allergènes.

Il est important de rappeler que pendant l'attente d'un bébé, en raison d'un système immunitaire affaibli, toute substance peut provoquer des allergies, même celles pour lesquelles il n'y a pas eu de réaction négative avant la grossesse.

Malheureusement, il n'existe aucune mesure préventive pour prévenir l'apparition d'une rhinite hormonale, car le déséquilibre hormonal est naturel pour le corps de la femme pendant la grossesse. Dans ce cas, vous ne pouvez utiliser que des moyens légers et sûrs pour soulager l’état et la respiration.

Bien sûr, en 9 mois, il est presque impossible de ne jamais être infecté par une infection respiratoire ou un rhume, même avec toutes les mesures et précautions préventives.

Mais il est important de se rappeler qu’il est actuellement impossible de se guérir de toute maladie, car nous ne parlons pas seulement de la condition de la femme elle-même, mais également de la santé du futur bébé. Par conséquent, la nomination de médicaments et de procédures pour l'élimination de la rhinite au cours de cette période est préférable de confier à un médecin qualifié.

Auteur: Irina Vaganova, médecin
spécialement pour Mama66.ru