Principal
L'otite

Comment provoquer artificiellement un nez qui coule

Les situations de vie sont différentes et dans certaines d’entre elles une personne est forcée de jouer un «rôle» inhabituel, c’est-à-dire de faire semblant. Sans aucune raison apparente de refuser de voyager ou d'être présent dans un lieu quelconque, vous êtes gêné (e). Vous avez peut-être prévu une surprise pour votre deuxième mi-temps et vous devez rester seul avec vous-même pendant un certain temps. imiter la maladie.

Causer un nez qui coule, ainsi que d'autres symptômes d'infections respiratoires aiguës peuvent être à la maison en utilisant les moyens à portée de main. Les symptômes après de telles manipulations disparaissent rapidement et vous aurez suffisamment de temps pour mettre en œuvre vos plans.

Comment provoquer

Le premier signe d'un rhume, c'est un nez qui coule avec, nous allons commencer à imiter la maladie. Il est plus facile de provoquer une rhinite chez les personnes souffrant d’allergies, il suffit de refuser de prendre des médicaments pendant un certain temps et se trouve à proximité de l’allergène. Les fuites nasales allergiques et les rougeurs sont identiques à celles d’un rhume.

Que faire pour ceux qui ne souffrent pas de manifestations allergiques, il existe une solution. Il y a plusieurs façons de provoquer un nez qui coule chez une personne en bonne santé:

Poivre rouge ou noir

Il est préférable d’utiliser des cosses fraîches, car il peut rester des traces de poivre séché, le programme complet disparaîtra. Coupez les fruits, prenez un peu de jus sur un coton-tige, lubrifiez les voies nasales avec, mais pas trop profond, sinon vous pouvez brûler la membrane muqueuse. S'il n'y a pas de poivre frais dans l'arsenal, inspirez un peu de produit sec et moulu, l'essentiel est de ne pas en faire trop. Ne comptez pas sur un résultat à long terme, le symptôme disparaîtra dans environ 20-30 minutes.

Vous pouvez simplement respirer de nouvelles paires d'oignons pendant plusieurs minutes d'affilée, ce qui provoquera non seulement un écoulement nasal, mais également des yeux rouges et des larmes. Cependant, l'effet de cette courte durée, il est préférable de retirer le jus du fœtus et de lubrifier leurs voies nasales.

Aloe Kalanchoe

Il prendra le jus de ces plantes, il faudra qu'il goutte dans le nez (1-2 gouttes). La procédure est inoffensive, en plus du rhume provoque l'éternuement actif.

Ajoutez quelques symptômes supplémentaires.

Outre la rhinite, les rhumes, le larmoiement et la fièvre sont inhérents au rhume, mais il est également possible de provoquer ces symptômes par des moyens artificiels. Pour rendre le faux roturier plus probable, ajoutons quelques symptômes supplémentaires au rhume.

La température

Augmentation de la température corporelle - provoquer un symptôme tout simplement frotter votre aisselle avec des oignons ou de l'ail, puis mettre un thermomètre, une barre indiquera au moins 37,5 ° C. Si vous utilisez de l'iode dans votre trousse de secours, utilisez une goutte d'iode sur un morceau de sucre et consommez-le. Le cadran sera à 38 ° C.

Yeux rouges

Il est possible de rendre les yeux rouges, de provoquer des larmoiements à l'aide d'un dentifrice à la menthe - lubrifiez-le (seulement une petite quantité) avec la paupière inférieure, entraînant rougeur et gonflement. De la même manière, vous pouvez utiliser du savon.

Toux

Pour provoquer une toux artificielle ou un éternuement, il suffit de sentir le tabac, d'inhaler le poivre du sol et les produits chimiques ménagers peuvent également aider à inhaler la poussière. Ce sont d'excellents irritants pour la muqueuse nasale (provoquer l'écoulement nasal) et les voies respiratoires inférieures (provoquer la toux).

Après avoir effectué toutes les manipulations nécessaires et obtenu les symptômes souhaités, vous ne devez pas oublier non plus votre apparence. Après tout, l'image du patient est quelque peu différente de l'apparence d'une personne en bonne santé.

Ne pas oublier l'apparence

Pour que votre apparence corresponde aux symptômes énoncés, vous avez besoin d'un peu de réincarnation et des produits cosmétiques ordinaires vous y aideront.

Le plus facile à traiter avec cette femme. Il leur suffit de refuser le maquillage décoratif, d'appliquer de la poudre sur quelques tons plus clairs que la peau du visage et de faire des cernes sous les yeux avec des ombres. La chose principale est que les ombres étaient mates, les cosmétiques brillants trahissent immédiatement la déception.

En termes de visage, c'est plus difficile pour les hommes, bien sûr, vous pouvez demander de l'aide à votre conjoint ou votre petite amie en qui vous avez confiance, mais s'il n'y en a pas, vous pouvez le faire vous-même. Pour créer une image du patient, vous aurez besoin d'un correcteur de couleur verte et d'un sentiment de modération. Appliquer un peu sur le visage dans la partie frontale principale et les joues, bien mélanger. La couleur ne doit pas être verte, la tâche du cache-cernes étant de rendre la pâleur au visage.

L'inconvénient de ce visage est qu'il est facile à essuyer. Veillez donc à ne pas toucher votre visage avec vos mains et à ne pas laisser les autres le faire.

Donc, il y a des symptômes, l'apparence est prête, la matière est petite - le comportement, les personnes malades sont moins actives et bavardes, alors «allumez» l'art.

Peu d'art

Si demain ou après-demain vous décidez de tomber malade, vous devez vous préparer à votre environnement. Commencez à vous plaindre de malaise à l’avance, il peut s’agir d’un léger mal de tête, de douleurs aux articulations, de frissons, de maux de gorge. Vous pouvez également imiter une perte d'appétit, de la somnolence et de la fatigue. Ainsi, étant venu le lendemain avec les symptômes évidents d'un faux rhume, vous ne serez pas surpris de votre entourage.

Ce faisant, vous devrez également contrôler votre comportement et votre comportement, comme cela se produit lorsque vous êtes vraiment malade.

Le plaisir et l’activité sont sans importance ici - soyez lents, quelque peu irritables, répondez aux questions à contrecœur, même les blagues les plus gaies ne devraient pas vous causer une réaction violente (après tout, un malade ne rit pas). N'oubliez pas de respirer par la bouche, reniflez périodiquement votre nez, continuez à tousser tout le temps, maintenez votre mouchoir dans un endroit bien en vue et n'essayez pas de vous rétablir, le lendemain, ils ne vous croiront pas.

Bien sûr, il n'est pas bon de tromper et d'abuser de la confiance, mais parfois sans cela, malheureusement, c'est impossible.

Comment provoquer un rhume?

Dans différentes situations, il est nécessaire de provoquer l'apparition de divers symptômes de maladies. Ce besoin survient généralement lorsqu'une personne ne veut pas assister à une réunion d'entreprise ou à une célébration dans le cercle des étrangers. Ou vous avez déjà planifié la soirée avec votre petit homme préféré et, au travail, vous avez demandé de rester sur une tâche supplémentaire.

Avec un besoin impérieux, lorsqu'une personne ne veut assister à aucun événement ou réunion, vous pouvez provoquer un nez qui coule et des éternuements. Bien sûr, il est important de ne créer que le type de maladie, de sorte qu'une personne ne doit pas nuire délibérément à sa santé.

Quelle est la rhinite

Un nez qui coule apparaît comme un compagnon constant de rhumes ou de maladies infectieuses. Une personne peut tomber malade à cause d'un système immunitaire affaibli, d'une exposition prolongée au froid ou sous l'influence de la climatisation. En outre, la rhinite survient dans le contexte de la pénétration virale dans le corps. Dans les cas graves, l'écoulement nasal apparaît comme le symptôme d'une lésion bactérienne du tractus nasal.

Quelle que soit la cause, la rhinite provoque plusieurs symptômes. Les patients se plaignent généralement des symptômes suivants:

  • écoulement muqueux abondant;
  • rougeur de la pointe du nez;
  • douleur à la tête et au nez;
  • sensation de pression entre les sourcils;
  • fatigue
  • douleurs nasales dues à des expirations fréquentes;
  • gonflement de la membrane muqueuse;
  • gonflement des joues;
  • troubles du sommeil;
  • refus de manger

Avec le développement de la maladie chez un patient, la décharge peut se produire avec un mélange de pus. Habituellement, à ce stade, le patient remarque la formation de morve jaune ou verte. À l’avenir, les patients ont noté une forte fièvre et l’apparition de symptômes aigus qui perturbent la vie quotidienne.

Comment provoquer un rhume

S'il est nécessaire de créer une visibilité de la maladie, il est important de prendre en compte tous les symptômes décrits ci-dessus. Pour tromper les collègues ou ne pas aller à l'école à cause d'une inflammation imaginaire, il est nécessaire de déterminer la raison principale.

Souviens toi! Causant les symptômes du rhume, il est important de ne pas en faire trop et de ne pas provoquer la formation de cette maladie.

En général, les patients ont les yeux fatigués et somnolents, une apparence épuisée, des poches et des ecchymoses sous les yeux, ainsi que d’autres signes du rhume. En outre, les maladies infectieuses sont accompagnées de toux, de larmoiement, de fièvre et d'éternuements constants.

Pour imiter l'inflammation des voies respiratoires, vous devez décrire une perte d'appétit, une faiblesse, une léthargie, des frissons et des vertiges. Généralement, ces signes indiquent le début du processus inflammatoire.

Allergènes

Les allergènes sont le moyen le plus sûr de causer la morve. Si le patient souffre d'hypersensibilité au pollen, aux poils d'animaux, à la floraison, aux accessoires ménagers ou cosmétiques, il suffit de passer un peu de temps à côté du pathogène.

À ce stade, ne prenez pas de drogues et, immédiatement après avoir reçu l'aide nécessaire, utilisez des antihistaminiques.

Poivre

Tous les habitants de la planète ne souffrent pas de réactions allergiques. Dans ce cas, la question se pose, comment provoquer rapidement un nez qui coule? Dans l'environnement domestique, de nombreuses personnes utilisent du poivre rouge ou noir ordinaire en vrac.

S'il n'y a pas d'assaisonnement à la maison, utilisez un légume. Pour ce faire, coupez n'importe quel poivron, puis utilisez un coton-tige pour recueillir le jus. Cet outil peut lubrifier les voies nasales.

La méthode peut provoquer de fortes sécrétions de mucus, un larmoiement, une sensation de brûlure dans les voies nasales, ainsi que des éternuements réflexes. L'effet de cette méthode est maintenu pendant trente minutes.

C'est important! Ne pas utiliser cette méthode trop souvent, car le poivre peut causer des brûlures à la muqueuse nasale.

Kalanchoe

Pour provoquer des symptômes aigus de rhinite à la maison, vous pouvez utiliser les feuilles de Kalanchoe. Cette plante est assez répandue dans toute la Russie et sera donc facile à trouver.

Afin de provoquer la formation de sécrétions muqueuses, il est nécessaire d’arracher une feuille de la plante, de recueillir tout le jus et de l’introduire dans les voies nasales. Dans chaque narine n'entrez pas plus de trois gouttes de jus.

Oignons

Beaucoup de gens savent que vous pouvez utiliser des oignons ordinaires pour provoquer rapidement les symptômes de la rhinite. Le légume a des propriétés cicatrisantes prononcées, mais lorsqu’il est utilisé à des doses incorrectes ou en utilisant une prescription erronée, il provoque certains effets secondaires.

Pour provoquer des écoulements muqueux et des larmoiements, hachez finement le bulbe puis inspirez les vapeurs de la plante.

Comment provoquer des éternuements

Éternuer apparaît comme un processus réflexe. Il est généralement nécessaire de le provoquer en cas d'inflammation à froid des nourrissons. En raison des caractéristiques anatomiques des sinus nasaux, les nourrissons ne peuvent pas se débarrasser d'eux-mêmes des accumulations de mucus. C'est avec ce processus que les éternuements aident à dégager les voies respiratoires et à rétablir la respiration nasale.

Salin

Les éternuements peuvent être provoqués à l'aide de n'importe quelle solution saline. Vous pouvez acheter des substances prêtes à l'emploi, telles que Aqualor, Aqua Maris, Dauphin, No-Sol, Humer et autres, ou vous pouvez préparer le remède vous-même. Pour ce faire, mélangez une demi-cuillère à café de sel dans un verre d'eau tiède.

Avec l'introduction de sérum physiologique dans les voies nasales, ils provoquent une irritation de la membrane muqueuse, ce qui provoque la formation d'éternuements.

Jus d'aloès

L'aloès est l'une des plantes les plus cicatrisantes qui poussent dans presque toutes les maisons. Ses propriétés curatives peuvent avoir un effet bénéfique sur la rhinite aiguë ou chronique.

L'instillation de jus d'aloès provoque des éternuements, car le contact du jus avec la membrane muqueuse provoque une irritation naturelle des sinus nasaux. Éternuer avec ce processus aide à se débarrasser des allergènes, des infections ou des bactéries dans la membrane muqueuse.

C'est important! Éternuer améliore la perméabilité des voies nasales et améliore le bien-être du patient.

N'oubliez pas que l'utilisation constante de jus d'aloès pour éternuer, à des fins non thérapeutiques, peut provoquer une brûlure grave des muqueuses.

L'ail

L'ail est une plante universelle qui peut aider au traitement de la rhinite et provoquer des effets secondaires. Si vous souhaitez vous retirer plus tôt du travail ou créer l'apparence de la maladie à d'autres fins, utilisez la recette suivante.

  1. Épluchez et hachez finement quelques gousses d'ail.
  2. Pressez tout le jus du légume.
  3. Dans le mélange obtenu, ajoutez une petite quantité d’eau pure.
  4. Le mélange obtenu est injecté dans les voies nasales immédiatement avant de parler au directeur.

Cette méthode peut aider à déclencher une rhinite et un éternuement pendant vingt minutes. Après cela, il est nécessaire de laver les voies nasales avec de l'eau tiède.

Souviens toi! Une utilisation trop fréquente de cette méthode peut provoquer des brûlures dans les sinus.

La moutarde

Pour la rhinite et les éternuements sont venus dans quelques heures, vous pouvez utiliser de la moutarde sèche. Lubrifiez les ailes du nez avec une petite quantité de l'ingrédient pour créer les symptômes d'une inflammation liée au rhume.

C'est important! Frotter cet ingrédient aux aisselles provoque de la fièvre.

Conclusion

Il est important de comprendre que l'utilisation excessive des méthodes décrites peut entraîner une détérioration de la santé d'une personne. Risquez votre santé ne vaut pas la peine, alors faites attention au dosage des ingrédients et au bien-être général.

Les méthodes décrites sont suffisantes pour obtenir une liste de maladie. N'oubliez pas qu'il n'est pas nécessaire d'utiliser les médicaments prescrits ni d'utiliser constamment les recettes décrites.

Comment provoquer un nez qui coule à la maison

Il y a des moments où une personne veut juste attraper un rhume pour rester à la maison. La raison peut être la réticence à aller visiter ou à une fête d'entreprise. Les enfants veulent souvent tomber malade si l’école doit subir un test sérieux. En fait, il faut beaucoup de froid. Il est possible de provoquer un écoulement nasal et de provoquer une maladie, mais cela doit être fait avec sagesse.

Façons de stimuler un rhume

Si vous avez besoin de vous faire une petite gueule pour rester chez vous et rater un événement désagréable, vous devriez vous demander s'il existe une allergie à quelque chose. Pour les personnes allergiques, il est plus facile de contacter un allergène pendant un certain temps afin que tous les symptômes du rhume puissent être présents. Une personne allergique a le nez qui coule, se déchire, éternue et tousse. Le visage devient légèrement bouffi.

Il est nécessaire de commencer à imiter une maladie du rhume à l'avance. Pour que tout soit le plus crédible possible, rappelez-vous ce que la personne ressent avant un rhume. Pendant plusieurs jours, vous devez jouer un rôle. Avant ARVI, on observe généralement la condition suivante:

  • Yeux légèrement rougis et endormis. Pour donner ce look, vous pouvez souvent les frotter avec les mains, mais l'essentiel est de ne pas en faire trop.
  • Regard fatigué et épuisé.
  • Gonflement sous les yeux. Pour leur apparition le soir, il suffit de manger du poisson salé et de boire beaucoup d'eau.
  • Toux

Devant le prétendu public, la scène de la maladie devrait être jouée à l'avance. Vous pouvez vous plaindre du manque d'appétit et de la faiblesse, l'air fatigué et distrait. Eh bien, si les autres vont entendre des plaintes de migraine et de malaise général. Des frissons, des vertiges et des douleurs dans tout le corps sont également des signes d'un rhume.

Tous ces symptômes devraient se manifester chez une personne enrhumée. Dans ce cas, votre entourage croira sûrement aux maladies respiratoires.

Vous ne pouvez imiter un rhume qu'en dernier recours, lorsqu'il n'y a pas d'autre issue. Il est impossible d'abuser, parce que c'est trop frappant.

Comment peut provoquer un nez qui coule

Il existe de nombreuses façons d'aider à provoquer les symptômes du rhume rapidement et sans danger pour la santé. Certaines de ces méthodes sont de courte durée et ne durent que quelques minutes; il faut également en tenir compte.

Un nez qui coule, la toux, les éternuements et les larmes vont causer des oignons communs. Il suffit de le respirer par paires pendant quelques minutes et le résultat est garanti pendant 15 minutes. Si l'imitation de la maladie est nécessaire au travail, alors à la maison, vous pouvez couper l'oignon dans un petit pot en verre et fermer le couvercle. Au travail, il suffit d'aller aux toilettes et d'inhaler plusieurs fois une paire d'oignons.

Pour améliorer l'efficacité de cet outil, il est recommandé de lubrifier les voies nasales avec du jus d'oignon. Il faut garder à l'esprit qu'il brûle fortement les muqueuses.

Les oignons ont une odeur particulière. Pour le noyer, il est nécessaire d’utiliser des produits de parfumerie résistants.

Poivre rouge ou noir

Une attaque de rhinite et de toux peut être provoquée à l'aide de piment. Il est conseillé d’utiliser des poivrons frais, de les couper, d’absorber le jus avec un coton-tige et de frotter les voies nasales avec le bord. Monter dans la baguette n’est pas trop loin, car un jus brûlant peut causer des brûlures aux muqueuses.

S'il n'y a pas de poivre frais, un fond noir ou rouge fera l'affaire. Pour obtenir l'effet souhaité, inspirez plusieurs fois au-dessus d'un pot avec le produit. Il ne faut pas oublier que les larmes, l'écoulement nasal et la toux ne dureront pas plus d'une demi-heure.

Après l'inhalation du produit sec devrait regarder le visage dans le miroir. Sur la peau peuvent rester des traces de poivre moulu, qui doit être enlevé.

Géranium

Le géranium aidera également à causer un nez qui coule. Vous n'avez pas besoin de cuire une décoction ou de presser le jus. Il suffit de déchirer une petite feuille, de l'écraser légèrement avec les doigts, de la rouler puis de l'insérer dans le passage nasal. Un nez qui coule pendant 20 minutes sera fourni, en particulier les personnes sensibles commencent à éternuer déchirante.

Aloe Kalanchoe

Dans des conditions domestiques normales, le jus de Kalanchoe peut rapidement provoquer des symptômes du rhume. Pour ce faire, il est conseillé d'utiliser du jus fraîchement pressé, car le produit purifié des ampoules n'a pas cet effet.

Les feuilles sont coupées, écrasées avec un couteau et du jus pressé. La solution obtenue est instillée dans le nez. Juste après cela, on observe des larmoiements, un écoulement nasal et des éternuements. Mais il ne faut pas oublier que tous ces symptômes ne persistent pas plus de 15 minutes. Vous pouvez augmenter l'efficacité si vous mélangez le jus de Kalanchoe avec du jus d'aloès. Vous pouvez enterrer le nez plusieurs fois par jour, mais il est préférable de le faire juste avant d'apparaître dans le cercle de personnes de droite.

Pour instillation du nez devrait utiliser le jus Kalanchoe, qui est stocké pas plus de 4 heures. Dans ce cas, il y a un fort éternuement.

Solution saline

Sur Internet, vous pouvez trouver des recommandations pour utiliser une solution saline saturée pour imiter une maladie respiratoire. Dans un verre d'eau, diluez deux cuillerées à thé de sel de table. Versez la solution dans un vaporisateur et vaporisez-la sur votre visage. Avec cette méthode, le nez qui coule et les larmoiements seront fournis pendant une demi-heure, plus le fait que les yeux muqueux deviennent rouges.

Vous pouvez éclabousser le visage avec une solution saline plusieurs fois par jour, mais n'en faites pas trop. Une solution saline saturée peut causer des brûlures aux muqueuses.

Alcool

Pour provoquer un nez qui coule, une toux, d'autres symptômes du rhume peuvent être avec l'aide de toute teinture d'alcool. Pour cela, l'index est humidifié avec de l'alcool et les voies nasales sont traitées. S'il y a une tendance aux allergies, alors pour le traitement du nez est préférable d'utiliser une teinture à l'alcool de calendula ou de propolis. De tels médicaments l'efficacité est plus élevée.

Pour avoir les yeux larmoyants et rouges, il suffit de mettre un peu de teinture à l'alcool sur les mains et de se frotter les paupières. N'en faites pas trop, car vous pourriez vous brûler gravement les muqueuses.

Adhésif au silicate

Parmi les écoliers et les étudiants, il existe une méthode remarquable qui permet de prendre du repos en classe. Afin de développer rapidement les symptômes du rhume, appliquez un peu de colle silicate sur la muqueuse nasale. L'adhésif doit vraiment être un peu, sinon vous pouvez avoir des problèmes de santé.

Selon des critiques de jeunes, la colle silicatée provoque non seulement une sensation de brûlure au nez, un nez qui coule et des éternuements, mais contribue également à une augmentation de la température. Grâce à cette méthode, certaines personnes ont réussi à ouvrir une liste de maladie.

La moutarde

Tous les symptômes du rhume apparaîtront si vous frottez les ailes du nez avec de la poudre de moutarde. Vous pouvez faire un mélange efficace de poudre de moutarde et de poivron rouge moulu. Il est nécessaire d'essayer d'empêcher ce mélange de pénétrer dans les yeux, car il pourrait y avoir une brûlure de la membrane muqueuse.

S'il est nécessaire que le thermomètre indique une augmentation de la température corporelle, un peu avant la mesure, frottez les aisselles avec de la moutarde.

Attention

Avant de faire quelque chose, dans l’espoir de provoquer les symptômes d’un rhume, réfléchissez-y à quelques reprises. Bon nombre des méthodes proposées doivent être utilisées avec prudence, car elles risquent de nuire à la santé. Ne pas expérimenter avec des conseils douteux:

  1. Parmi les écoliers, il existe un moyen courant d'augmenter rapidement la température corporelle et de provoquer un malaise général. Pour ce faire, prenez un simple crayon, sortez le stylet, broyez-le et mangez-le. En fait, il n’est pas souhaitable d’utiliser cette méthode pour éviter le travail ou les études, car un empoisonnement grave peut survenir.
  2. Connu et cette méthode pour augmenter la température. Une goutte d'iode est versé sur un morceau de sucre et mangé. La température augmente généralement après une demi-heure. Vous ne devriez pas recourir à cette méthode, car le résultat peut être une intoxication grave.
  3. Si vous avez besoin d'un mal de gorge le lendemain matin et qu'un nez qui coule apparaît, vous pouvez vraiment essayer de tomber malade. Pour ce faire, ils dissolvent quelques sucettes Holmes, puis respirent de l'air glacé en ouvrant la fenêtre ou le congélateur. Inspirez l'air par la bouche.
  4. Si vous buvez une solution de permanganate de potassium, la température augmentera également. Cette méthode ne doit pas non plus être utilisée, car la probabilité de brûlure de la membrane muqueuse est élevée.

Essayer de tromper quelqu'un au détriment de sa santé n'en vaut certainement pas la peine. Avant d'utiliser l'une de ces méthodes, vous devez peser avec soin les avantages et les inconvénients. Dans la plupart des cas, vous pouvez trouver un certain nombre de raisons sûres de ne pas aller à une soirée d'entreprise ou à une réunion.

Comment provoquer rapidement des symptômes de rhume et de rhume à la maison

Dans chaque vie, il est parfois nécessaire de se reposer un peu. Si vous êtes encore loin des vacances ou des vacances, vous pouvez essayer de provoquer un écoulement nasal et des éternuements avec les moyens disponibles. Ces mesures aideront à aller à l'hôpital ou à avoir du temps libre. Il est important de veiller à atteindre le but souhaité afin d'éviter des conséquences graves pour le corps.

Façons de stimuler un rhume

À la maison, atteindre cet état est très facile. Vous n'avez pas besoin de sortir dans des vêtements mouillés par temps froid ou de prendre un bain d'eau glacée. Les moyens conventionnels aideront à provoquer l'apparition d'un rhume:

Substances, aliments, cosmétiques et autres médicaments qui provoquent une réaction allergique chez une personne donnée. En cas de contact avec un environnement potentiellement dangereux, une congestion nasale, des larmoiements, un écoulement sous forme de mucus apparaissent. Dans ce cas, vous pouvez également tousser.

Cette méthode reste discutable, car les médecins peuvent facilement distinguer la rhinite allergique du rhume.

Il existe d'autres signes d'intolérance - dermatite, urticaire, angioedème ou choc anaphylactique.

Si le médecin découvre une allergie, la liste de maladie ne peut être reçue ou la sortie du travail que pendant quelques jours.

Les oignons finement hachés pendant une courte période donneront l’apparence d’un nez qui coule, car il est très irritant pour les muqueuses. Il faut un peu de temps avant une visite chez le médecin pour respirer un peu d'oignon haché ou quelques gouttes de jus dans le nez.

Dans les deux cas, le patient potentiel développera des démangeaisons dans le nez, suivies par l’apparition d’une buse, et les yeux commenceront à rougir et à se déchirer. L'inconvénient de cette méthode est à court terme. Après quelques minutes, la procédure devra être répétée.

Quelles autres options pour provoquer un nez qui coule:

  • Le piment pour l'apparition de la rhinite est utilisé à la fois sous forme fraîche et en poudre. Dans le premier cas, la gousse est coupée, imprégnée d'un coton-tige avec du jus séparé et lubrifie les voies nasales. Pendant une demi-heure, une condition comme un rhume est garantie. La poudre de poivre rouge ou noir peut également être diluée avec de l'eau et dégouttée dans le nez.
  • Le jus d'une plante d'intérieur commune, Kalanchoe, a non seulement guéri les plaies, mais aussi un effet irritant local au contact des muqueuses. Pour ce faire, il est nécessaire de déchirer le feuillet charnu, d'y faire plusieurs coupures et de lubrifier la surface interne des narines avec du liquide séparé. Lors de l'utilisation d'une pipette, il n'est pas recommandé de dépasser le taux de 3 gouttes pour chaque passage nasal.
  • La colle de silicate séchée est broyée en une poudre qui doit être inhalée avec une pause de 10 à 15 minutes. Dans ce cas, vous pouvez atteindre l'état requis après plusieurs tentatives. Cette méthode conduit à un écoulement stable de mucus par le nez, gonflement du mucus. Cependant, l'utilisation régulière d'un tel agent synthétique peut être dangereuse pour la santé.
  • Les feuilles de géranium, pour créer l'effet de froid, légèrement froissé, tordre et insérer pendant quelques minutes dans les voies nasales. Un nez qui coule pendant une courte période est garanti.
  • Un détergent ordinaire, comme la colle au silicate, doit être inhalé par petites portions plusieurs fois par jour. En raison de la composition chimique complexe de ces agents, la rhinite par le passage des buses dure longtemps, mais peut entraîner des complications.

Avant de provoquer un écoulement nasal, il est important d’évaluer votre état de santé. Si vous êtes allergique à ces agents, il est préférable d'annuler les expériences. Si vous recourez trop souvent à de telles méthodes, vous pouvez développer une rhinite chronique dont il est presque impossible de se débarrasser.

Comment provoquer des éternuements

Ce processus réflexe est souvent nécessaire pour le nettoyage des voies nasales chez les enfants qui ne peuvent se moucher. Par conséquent, il existe assez peu de méthodes relativement sûres.

  • Le jus de millefeuille irrite la membrane muqueuse lors de l’instillation ou de la lubrification du nez. Dans ce cas, la réaction consiste souvent en un éternuement prolongé. Il est important d'utiliser le liquide immédiatement avant de consulter un médecin, car l'effet est bref. Appliquer à plusieurs reprises le jus d'aloès ne peut pas. Cette substance brûle les tissus sensibles.
  • La soude et le sel sont ajoutés à l’eau du robinet, dans des proportions égales, ou constituent une solution saline prête à l'emploi en pharmacie. Au lieu du rinçage habituel du nez, il est nécessaire d'introduire un liquide dans les voies nasales à l'aide d'une seringue sans aiguille et de le maintenir pendant un moment. Après cela, vous pouvez vous moucher ou faire passer la solution dans la gorge. Le sel en association avec de la soude entraînera un gonflement de la membrane muqueuse et des éternuements.
  • Tête d'ail hachée mise dans un petit récipient avec de l'eau. Immédiatement avant l'application pour l'hôpital ou les jours de congé, les narines sont traitées avec la préparation obtenue. Le nez qui coule et les éternuements pendant 10 à 20 minutes sont fournis. Il est important de vous rappeler de vous rincer le nez à l'eau claire après cette procédure.
  • Une petite quantité de poudre de moutarde conduira à des éternuements et à une congestion continus si vous l'inhalez ou si vous l'appliquez sur les sinus.
  • Le savon à lessive, lors de la lubrification des muqueuses, provoque une attaque d'éternuement qui dure quelques minutes. Le seul inconvénient est une forte odeur.
  • La pommade oxolinique aide également à libérer les voies nasales des germes accumulés. Une personne en bonne santé éternuera après avoir traité les narines si vous collez un coton-tige avec le médicament un peu plus profondément.

De telles méthodes n'ont pas de sécurité absolue. Vous ne pouvez y recourir que si cela est absolument nécessaire.

Comment provoquer rapidement des symptômes de rhume

La rhinite n'est pas seulement accompagnée d'écoulement nasal et d'éternuement. Pour la véracité, il est important de prendre en charge d'autres manifestations.

  • Une toux apparaîtra si vous mangez un plat froid ou buvez du jus de glace, de la limonade, etc. avant d'aller chez le médecin. Un patient présentant un tel symptôme supplémentaire ne provoquera pas de suspicion.
  • Peau pâle et cernes. Ces signes de rhume et de malaise sont faciles à décrire pour les filles avec un sac cosmétique riche. Il suffit de prendre un cache-cernes verdâtre et de l'appliquer sur le front, les joues, le menton, en masquant soigneusement. Pallor donnera une base incolore et une poudre transparente. Le bleu sous les yeux ajoute une fine couche d'ombres sans paillettes ni nacre. Il est important de se souvenir de ce maquillage et de ne pas toucher le visage avec les mains.
  • Les yeux rougis peuvent être facilement atteints grâce à un dentifrice au menthol ordinaire. Il suffit d'appliquer ce moyen hygiénique avec une fine couche le long de la ligne de croissance des cils inférieurs. Le menthol irrite les muqueuses, provoquant des rougeurs et des larmoiements.

Si le médecin ou les parents ne sont pas d'accord avec l'hôpital, la température sera un argument de poids. On frotte un aisselle avec de l'ail, de l'oignon ou de la moutarde avant de placer le thermomètre. Cette méthode aidera à atteindre un taux de 37,5 à 38 ° C. Mais le manque de ces fonds est une odeur prononcée.

Dans toutes les conditions, éternuements, toux, essuyage régulier du nez et des yeux du patient ou de l'employé recevront un congé de maladie tant attendu. Cependant, des accès trop fréquents de rhinite peuvent provoquer une réaction négative.

Attention

Il existe de nombreuses techniques efficaces pour montrer un nez qui coule en pleine force. Mais il est important de vous protéger des vrais problèmes de santé.

  • En cas de réaction allergique, évitez le contact avec des substances dangereuses en utilisant uniquement des solutions salines prêtes à l'emploi pour le traitement de la rhinite.
  • Si le futur patient porte des lentilles cornéennes, celles-ci doivent être retirées un moment. Lorsque le jus de la plante ou les produits chimiques obtiennent ces moyens de corriger la vision, ils devront être jetés. Sinon, les yeux seront irrités à chaque utilisation de la lentille.
  • Ne prenez pas les médicaments prescrits par un médecin. L'utilisation de médicaments sans les symptômes de ce rhume créera un fardeau supplémentaire pour le corps.
  • Avant la prochaine visite chez le médecin, vous devez recréer certains des symptômes. En règle générale, après 5 jours de traitement à domicile, un léger rhume et une congestion peuvent subsister.
  • Si, après avoir tenté d'obtenir une rhinite, il y a une brûlure et une douleur au nez constantes, vous devez admettre les mesures prises auprès du médecin traitant. En même temps, l’hôpital peut être sauvé, car son état nécessitera des mesures thérapeutiques supplémentaires.
  • Quand une migraine et des vertiges provoqués par des remèdes populaires utilisés pour calmer un rhume, vous devez arrêter ces efforts, lavez-vous, nettoyez votre nez avec de l'eau. Si ces symptômes ne disparaissent pas au bout de quelques jours, vous devez consulter un thérapeute et suivre un traitement de rééducation.

L'imitation du rhume peut être utile lorsqu'une personne est très fatiguée du travail ou des études, qu'elle a besoin de repos, de forces, qu'elle rédige un rapport, un diplôme, etc.

L'utilisation de cette méthode pour gagner du temps supplémentaire ne devrait pas être plus de deux fois par an.

Souvent, ceux qui ont récemment prétendu être malades attendent une véritable rhinite avec complications, car les muqueuses des voies nasales, qui sont soumises à des essais rigoureux avec des produits chimiques, la sève des plantes, ont des propriétés protectrices moins importantes et permettent de rater facilement l'infection.

Il convient également de rappeler que les patrons n'aiment pas les employés fréquemment malades et chercheront probablement un remplaçant pour l'employé bénéficiant de jours de congé réguliers à cause d'un rhume.

Comment puis-je avoir un nez qui coule avec une toux

Il existe de telles situations lorsqu'une personne a besoin d'appeler un rhume «artificiel». Par exemple, il ne veut pas aller à la soirée corporative pour la raison qu’il n’ya pas de tenue adéquate, ou que son nom est inscrit sur son anniversaire, et qu’il a déjà promis de faire une surprise à sa deuxième moitié. Il peut y avoir beaucoup de situations. Les enfants veulent provoquer une toux avec le nez qui coule, rester à la maison, car étudier est ennuyeux et il est préférable pour eux de rester à la maison ou de se promener avec des amis. Ici, trop d'options. Considérez comment vous pouvez toujours causer la toux et le nez qui coule.

Préparation

Pour tromper un patron, un médecin ou un collègue de travail, il est nécessaire d’élaborer un plan clair et de décider de ce qui va suivre. En outre, pour que tout semble plausible, il ne serait pas douloureux de rappeler l'état qui survient avec ARVI:

  • yeux endormis;
  • apparence fatiguée et épuisée;
  • poches sous les yeux;
  • couleur de peau pâle, en particulier du visage.

En outre, pour qu'un rhume "se déclare", il est nécessaire de provoquer non seulement une toux accompagnée d'un rhume, mais également une augmentation de la température corporelle, une rougeur de la gorge et des yeux.

Lorsqu’il s’agit de provoquer un rhume, il est important de comprendre qu’il est souvent impossible de le faire sans raison.

Habituellement, quelques jours avant le froid, un malaise général se fait sentir, il serait donc préférable de commencer à jouer la scène dans quelques jours.

Comment jouer les signes de maladie prématurée:

  • perte d'appétit;
  • faiblesse
  • léthargie et distraction;
  • la migraine;
  • courbatures;
  • des frissons;
  • des vertiges.

Les symptômes ci-dessus devraient être présents chez une personne sur le point de tomber malade. Ainsi, d'autres remarqueront le malaise et croiront facilement en la présence d'un virus dans le corps.

Comment peut provoquer un nez qui coule

Il existe de nombreux conseils pour provoquer un nez qui coule:

  • Allergène Un nez qui coule peut être déclenché par un allergène, si une personne est allergique à quelque chose. Il suffit d'être près de lui et en même temps de ne prendre aucun médicament.
  • Poivre Toutes les personnes ne sont pas allergiques à quelque chose, que faire dans une telle situation? Il y a toujours un moyen de sortir, vous pouvez provoquer une rhinite à la maison avec du poivron noir ou rouge. Les légumes doivent être coupés dans le sens de la longueur et avec un coton-tige pour recueillir le jus, puis enduire les narines de jus. Cette méthode est valable 30 minutes ou maximum.
  • Feuille Kalanchoe. Pour appeler à la rhinite, vous devez prendre le jus de la feuille de la plante et utiliser une pipette pour verser 3 gouttes dans chaque narine.
  • Bow Cette méthode provoquera une rhinite pendant quelques minutes. Il suffit de couper l'oignon, car la morve aux larmes coulera.

Vient ensuite la question de savoir comment provoquer une toux. Pour provoquer un symptôme tel que la toux, vous pouvez inhaler de la fumée de cigarette, de la poussière, du poivre ou des produits chimiques. Tous ces moyens irritent fortement le nasopharynx muqueux, provoquant ainsi une toux et un écoulement nasal.

Comment provoquer l'éternuement quand snot

Ces manipulations sont principalement effectuées par des bébés qui ne savent pas se moucher. Le mucus Zaschivatsya dans les sinus est impossible, vous devez donc parfois provoquer des éternuements. Les méthodes pour adultes avec du poivre ne fonctionneront pas pour les enfants, les options ici seront donc plus petites:

  • Phys-solution. Vous pouvez utiliser la solution saline ou l'eau salée habituelle (une cuillère à soupe de sel dans un verre d'eau). Lors de son instillation, les muqueuses deviennent irritées et se produisent des éternuements.
  • Jus Kalanchoe. Vous pouvez éternuer un bébé à l'aide du jus de Kalanchoe: il suffit pour cela de verser une pipette avec 2-3 gouttes dans chaque narine.
  • Irritation de la muqueuse. Cette méthode devrait être à la dernière place, car elle peut facilement endommager les sinus nasaux et les muqueuses. Nous devons prendre un coton-tige et lui chatouiller doucement le nez, le bébé commencera bientôt à éternuer.

Un enfant a besoin que le jus de Kalanchoe soit dilué à 1: 1, mais pour un adulte, l’instillation convient sous sa forme pure.

Comment provoquer une rougeur de la gorge et une hyperthermie

Immédiatement avant la visite chez le médecin, vous pouvez sucer des bonbons fourrés à la fraise ou aux cerises, ce qui provoque une rougeur de la gorge. Jusqu'à ce que tout soit lavé avec de la salive, la gorge sera rouge. Il est important de ne pas oublier de retirer la fleur de framboise de la langue afin que le médecin ne soupçonne rien.

Avec un rhume, il devrait y avoir au moins une légère augmentation de la température. Pour ce faire, utilisez les conseils suivants:

  • Ail Il est très facile de provoquer un tel symptôme, il vous suffit de bien oindre de l'ail sous le bras. Ainsi, la température du corps du thermomètre indiquera un minimum de 37,5.
  • L'iode Pour un thermomètre électronique, cette méthode est idéale: une goutte d’iode, voire deux, doit être versée sur un morceau de sucre raffiné et consommée. La température corporelle atteindra 38 degrés. Cette température peut durer de deux à trois heures.
  • Réchauffer le thermomètre. La méthode la plus efficace et la plus connue consiste à chauffer le thermomètre sur la batterie. Vous pouvez le tremper dans de l'eau chaude ou le frotter entre vos paumes.
  • Crayon ardoise Tous les écoliers ou presque de la première classe savent que si vous prenez un crayon dans un simple crayon, que vous le hachez et que vous l'avalez, en buvant un peu d'eau, la température de votre corps est insignifiante, mais elle augmente.
  • Douche d'eau. Avec une chute brutale de la température de l'eau, la température corporelle augmente. Par conséquent, vous pouvez verser de l'eau chaude au début puis de l'eau immédiatement froide. Rappelez-vous que de telles conditions peuvent provoquer un véritable rhume.
  • Colle de bureau. Argué que si vous mettez un peu de colle dans les narines, cela causera la morve et une légère élévation de la température.
  • Pour que le thermomètre indique la «bonne» température chez le médecin, vous devez râper une moutarde sèche sous les aisselles. Il est impossible de frotter fortement les aisselles pour éviter les brûlures et les irritations de la peau.

Apparence

En plus des symptômes ci-dessus, vous devez également provoquer une rougeur des yeux. Ceci peut être réalisé à l'aide de quelques manipulations:

  • Dentifrice. Afin de provoquer des larmes et des rougeurs aux yeux, vous pouvez lubrifier la paupière inférieure avec un dentifrice à la menthe. Au lieu de dentifrice, vous pouvez utiliser du savon.
  • Le tabac Pour provoquer une toux, vous devez inhaler rapidement la fumée, la poussière ou une odeur de produits chimiques.

Pour que l'apparence ne gâche pas toute l'image, vous devez "l'embellir". Cela peut être fait avec l'aide de produits cosmétiques. Les femmes le font juste, il suffit d'appliquer un peu de poudre, qui est un ton plus clair que la couleur de la peau. Les poches sous les yeux peuvent être dessinées à l'aide d'ombres sombres mates. Les hommes dans ce cas sont un peu plus difficiles. Si vous avez une femme ou un ami proche, vous pouvez lui demander de se maquiller.

Mais si vous demandez une faveur, il n'y a toujours personne, alors vous pouvez vous en occuper vous-même. Pour ce faire, prenez un cache-cernes vert et appliquez-le sur la peau du visage, en portant une attention particulière au front et aux joues. Frotter jusqu'à ce que la peau prenne une teinte pâle.

L'essentiel est de ne pas toucher le visage et de ne le laisser à personne, le correcteur ayant tendance à s'user rapidement.

Comment obtenir un congé de maladie

Pour cela, les capacités d'acteur susmentionnées suffiront, mais il est important de ne pas exagérer les symptômes, car si le médecin traitant découvre le secret, sa confiance en soi peut être oubliée. Prendre des médicaments prescrits par un médecin ne peut pas, ce n'est pas nécessaire. En outre, ne vous promenez pas calmement pendant l’hôpital, il est préférable de rester à la maison ces jours-ci.

Ne pas souvent recourir à la tromperie. Si vous faites tousser, la vérité sera encore tôt ou tard révélée et la honte restera à jamais devant vos collègues, le patron ou des proches. En pratique, l’effet boomerang a été prouvé, c’est-à-dire qu’un mois et demi après la simulation, la personne contracte une infection à ARVI.

À partir de la vidéo, vous apprendrez comment causer diverses maladies:

Comment provoquer rapidement un nez qui coule et des éternuements à la maison

Un nez bouché est un problème qu'ils essaient de combattre. Mais il y a des moments où on cherche des moyens de provoquer un nez qui coule. Cela se fait à diverses occasions, mais les méthodes sont les mêmes.

Facteurs provocants

La rhinite est une inflammation de la membrane muqueuse dans les voies nasales. Un nez qui coule se produit lorsque:

  • infections virales et bactériennes;
  • maladies parasitaires;
  • déséquilibre hormonal;
  • conditions environnementales défavorables;
  • réactions allergiques.

La cause la plus fréquente de congestion nasale est le rhume.

Une espèce distincte - la soi-disant rhinite réactive. Il survient souvent chez les bébés qui rsotent aprs avoir mange et le contenu de l'oesophage tombe dans le nasopharynx (on parle de reflux) et irrite les muqueuses.

C'est important! La rhinite d'origine médicamenteuse, provoquée par des gouttes vasoconstrictives, est également réactive: la durée de leur ingestion doit être limitée à 5 à 7 jours. En cas d'utilisation prolongée, le volume après l'instillation diminue, mais revient rapidement. Il y a une dépendance au médicament, une personne peut alors souffrir d'un rhume toute sa vie. Par conséquent, un spray ou des gouttes des sécrétions nasales devraient consulter un médecin.

L'hyperhémie des muqueuses nasales et l'augmentation de la sécrétion de mucus sont une réaction aux protéines étrangères. La rhinite chez la femme enceinte constitue une exception, car elle survient à la suite de modifications hormonales. Les muqueuses commencent à gonfler à cause de l'expansion des vaisseaux sanguins. Une allergie est un échec du système immunitaire lorsqu'une substance inoffensive est perçue comme hostile. Nez qui coule - la réponse du corps. Chez une personne en bonne santé, elle peut se développer par irritation lorsque différentes substances, synthétiques ou naturelles, sont exposées à la muqueuse nasale.

Si la rhinite est causée par un virus ou une bactérie, elle est accompagnée de fièvre, toux, fièvre et autres symptômes du rhume. L'infection bactérienne (sinusite, sinusite) s'accompagne de maux de tête et la décharge acquiert une teinte vert jaunâtre qui devient épaisse et visqueuse. Les parasites pouvant causer une congestion nasale appartiennent à la fois aux plus simples (lamblia) et aux vers. La maladie causée par Toxocars est très dangereuse: la toxocarose peut être contractée chez le chat et le chien. Lorsqu'il est infecté par un champignon, le nez fait mal et pique, et la décharge sent mauvais.

Les vaisseaux et les muqueuses des voies nasales répondent aux fluctuations de l'humidité et de la température de l'air. La congestion nasale peut causer non seulement de l'air froid, mais aussi des changements soudains de température. Dans ce cas, la membrane muqueuse revient à la normale dès que les conditions environnementales favorables sont rétablies.

Quelle est la rhinite utile et les éternuements

Le mucus sécrété par la membrane nasale remplit une fonction importante: non seulement il hydrate les voies nasales, mais il élimine également les agents pathogènes et les corps étrangers. Dans un nez en bonne santé, cet effet est possible grâce au mouvement ondulatoire des plus petits cils qui tapissent la cavité. L'épithélium cilié favorise progressivement le mucus aux ouvertures externes.

Si le travail de l'épithélium seul ne suffit pas et que le contenu du nez dépasse le volume des cils, la personne commence à éternuer. Un puissant jet d'air, traversant rapidement et rapidement les voies nasales, les éloigne du mucus accumulé ou des petites particules adhérant aux parois. Parfois, le reste est assez bon pour respirer normalement à nouveau.

C'est important! Dans certains cas, le mucus n'est pas suffisamment produit ou il est trop épais; des méthodes sont donc nécessaires pour que la libération de la muqueuse reste un secret.

Comment provoquer

Un écoulement nasal peut être provoqué artificiellement si la membrane muqueuse est desséchée et si le corps doit excréter des agents pathogènes avec du mucus. De nombreux remèdes populaires aideront à provoquer ce symptôme. Que faire pour augmenter les écoulements nasaux:

  • inhaler les vapeurs ou les matières du sol;
  • lubrifier le liquide muqueux.

À la maison, pour cela, ils utilisent des méthodes assez difficiles - par exemple, vous pouvez provoquer un rhume avec de la colle de bureau, en la mettant sur la paume avec une mince couche pour sécher, en frotter et en poudre pour sentir. Mais cette méthode endommage le mucus, vous ne devriez pas l'utiliser à cause du risque d'empoisonnement. Pour avoir le nez qui coule, il suffit d'appliquer des remèdes naturels.

Oignons

Le plus simple et le plus accessible est l'oignon. Les phytoncides qui y sont contenus provoquent une déchirure rapide. Et bien que cela n'attache pas d'importance, mais lorsque la décharge des larmes de la cavité nasale est humidifiée, la décharge du mucus augmente.

Vous pouvez accélérer le processus en badigeonnant les bords des narines de l'intérieur avec du jus d'oignon frais. Pendant 5 minutes, vous pouvez obtenir une sécrétion abondante de mucus. Chez les jeunes enfants, cela provoque des brûlures et une sensation très désagréable.

Les écoulements muqueux seront améliorés si les voies nasales sont irriguées avec une solution saline - 1 c. dans un verre d'eau à la température ambiante. Cette procédure aide à éliminer les processus stagnants dans les sinus. La procédure nécessite une seringue sans aiguille, la plus petite poire en caoutchouc ou un flacon de plastique vide provenant d'un spray nasal.

C'est important! Il faut prendre soin de se référer aux recommandations pour le poivre, en particulier le rouge chaud. Les astuces pour inhaler du poivre moulu ou déposer une demi-gousse coupée dans le nez peuvent se transformer en une grave brûlure des muqueuses.

Kalanchoe

De Kalanchoe presser le jus, mélangé avec de l'eau 1: 1 et instillé dans le nez. Vous pouvez utiliser du jus d'aloès, qui est également dilué à 1: 1 (enfants 1: 2).

Géranium

Il n'est pas nécessaire de presser le géranium, il suffit de cueillir une jeune feuille, de la rouler et de l'insérer dans la narine pendant 10 minutes.

Parfois, vous devez provoquer artificiellement un écoulement nasal pour dégager les voies nasales. Utilisez pour cela, vous ne pouvez utiliser que des substances naturelles. Ils contribuent à l'élimination du mucus accumulé, hydratent les muqueuses.

Comment faire apparaître un nez qui coule

Prévention de la rhinite chez les enfants

Beaucoup de parents croient à tort qu’un nez qui coule - ce n’est pas encore une maladie et ne nécessite pas de traitement, et encore moins de prévention. Autrefois, on croyait même qu'un bébé «arrogant» signifiait être en bonne santé et toutes ces manifestations disparaissent à mesure que l'enfant grandit. À certains égards, ils ont peut-être raison - en temps voulu, mais pas maintenant.

Un nez qui coule est un nom commun ou commun pour le processus inflammatoire principal qui se développe dans la membrane muqueuse de la cavité nasale (en médecine, ce terme est appelé rhinite). Dans le même temps, un nez qui coule est considéré comme une réaction défensive du corps à l'ingestion d'agents pathogènes et le premier symptôme de diverses maladies respiratoires causées par des virus, des bactéries pathogènes ou pathogènes, des champignons ou leurs associations (une combinaison de plusieurs agents pathogènes), tandis que les portes d'entrée de l'infection sont les voies nasales. Débordements abondants de mucus aqueux du nez, inflammation de la muqueuse et gonflement ne sont rien de plus que la nécessité de se débarrasser des agents étrangers fixés sur la muqueuse. Avec une bonne réactivité immunologique du corps, l’absence de pathologies de fond, de réactions allergiques, une alimentation et un mode de vie sains, une activité physique intense et une résistance de l’organisme aux facteurs de stress - la rhinite disparaît d'elle-même en 5 à 7 jours. Mais aujourd'hui, pas un seul enfant ne possède un ensemble complet de tous les paramètres nécessaires, en particulier une bonne immunité à la naissance. Au contraire, d'année en année, les bébés naissent avec un système immunitaire affaibli, des pathologies congénitales provoquées par une grossesse anormale, un risque élevé de réactions allergiques (dans le contexte d'une écologie défavorable et du sous-développement du système d'alerte). Cela conduit souvent à une évolution compliquée de toutes les maladies, y compris une rhinite banale, qui sert simultanément de premier symptôme d'une infection respiratoire.

Après tout, il s’agit des manifestations de la rhinite: éternuement, congestion nasale et écoulement nasal muqueux sont considérés comme le premier signe d’infection virale respiratoire aiguë ou d’infections respiratoires aiguës qui, en cas de traitement inapproprié ou retardé, peuvent être transformés en laryngite, mal de gorge, bronchite, pneumonie, alvéolite. En outre, la rhinite peut être compliquée par une otite, une sinusite (ethmoïdite, une sinusite ou une frontite) et devenir chronique.

De plus, la violation de la respiration nasale et le mucus provenant du nez qui coule constamment donnent à l'enfant une gêne physique et domestique:

  • bébés bébés et jeunes gens le nez qui coule empêche dormir et mange, anxiété, régurgitation, qui ne fait qu'aggraver le cours de la maladie;
  • Les enfants plus âgés manquent d'oxygène de toutes les cellules, en particulier du cerveau, ce qui affecte l'apprentissage et le comportement de l'enfant.
  • Il y a toujours un risque de développer une otite (plus souvent les épisodes de rhume chez un bébé sont élevés, plus le risque de tubotite et même de mastoïdite, qui ne peut être traitée que de manière opérante), de sinusite ou de cause d'abaissement systématique de l'infection dans les voies respiratoires inférieures, en raison du flux de mucus infecté dans le dos de la gorge.

Par conséquent, le traitement rapide de la rhinite et la prévention appropriée de ce phénomène désagréable peuvent sauver un enfant de rhinites répétées et fréquentes.

Mesures préventives contre le rhume chez un enfant

  • Renforce l'immunité des miettes, qui doit être effectuée dès la naissance.
    • La première chose que les parents doivent savoir pour améliorer la réactivité immunologique d'un bébé est un flux d'air frais constant et la création d'un microclimat confortable dans la maison. La température dans la pièce ne doit pas dépasser 22-23 ° C, l'air doit être humide, ce qui est créé par la ventilation périodique, le nettoyage humide ou l'utilisation, si nécessaire, de dispositifs spéciaux (humidificateurs). Il est souvent nécessaire de marcher avec une miette et d'habiller le bébé en fonction des conditions météorologiques (des enveloppements et des pansements constants ne font qu'aggraver la diminution des propriétés adaptatives du système immunitaire et activer la charge sur le système de thermorégulation).
    • La nutrition du bébé est également importante - l'allaitement prolongé contribue à la maturation naturelle du système immunitaire, à l'activation de ses propriétés adaptatives, à la réduction de la charge du système digestif du bébé et à l'entrée supplémentaire d'agents de protection de la mère. L’introduction correcte d’aliments complémentaires est également importante: l’extension opportune du menu du bébé, la réduction de l’allergie au corps, une introduction équilibrée de vitamines et de minéraux.
    • Les méthodes de durcissement (frottement avec de l’eau fraîche (avec une diminution progressive de la température pendant longtemps)), les bains de pieds, les bains de décoction d’herbes médicinales, les bains d’air et de soleil, la climatothérapie constituent un facteur important.
  • Mode de vie sain.
    • La stimulation du système immunitaire et de sa maturation à mesure que l'enfant grandit dépend dans la plupart des cas directement de son activité physique, d'une exposition prolongée à l'air frais, de l'exercice et d'une alimentation saine (complète et équilibrée), d'un régime quotidien et d'un sommeil sain tout au long de son âge;
  • Traitement des comorbidités, des conditions de base et des foyers d’infections chroniques.
    • Souvent, tout trouble dans le corps de l’enfant entraîne le développement de conditions pathologiques; une attention particulière doit être accordée aux parents pour leur diathèse, leur néphropathie dysmétabolique, leur dyskinésie biliaire, leurs caries, leur croissance adénoïde, leur amygdalite chronique, leur pathologie immunitaire, leur endocrinopathie, leur constipation. Souvent, les troubles fonctionnels se transforment en maladies somatiques, qui réduisent considérablement la résistance du corps aux agents agressifs.
  • Évitez l’hypothermie et le contact avec la source de l’infection.
    • Dans la plupart des cas, les infections respiratoires aiguës et les infections virales respiratoires aiguës sont une hypothermie ou un contact étroit avec des personnes malades. Apprenez-lui à suivre les règles d'hygiène et d'hygiène de base: lavez-vous les mains après être sorti de la rue, ne vous frottez pas les yeux avec les mains, ne les utilisez pas dans la bouche ou le nez, n'utilisez pas le nez des autres personnes châles ou des serviettes. Vous devez également éviter les endroits surpeuplés lors d'épidémies épidémiologiques, limiter autant que possible le contact des membres de la famille malades avec un enfant, habiller le bébé en fonction des conditions météorologiques (la surchauffe est encore plus dangereuse pour la santé), surveiller la durée de la promenade. Il est important d'apprendre à votre enfant à se laver, à se gargariser et à se rincer le nez avec un bouillon de légumes ou une solution saline après une promenade, une visite à un jardin d'enfants ou à une école.
  • Masser les points actifs et les exercices de respiration.
  • Aromo - et climatothérapie.
    • Les huiles essentielles d’agrumes (citron, orange, pamplemousse), les arbres résineux (pin, sapin, épinette), l’arbre à thé, l’eucalyptus ont des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires et aident le système immunitaire de l’enfant à prévenir le développement de la maladie. Il est important de se rappeler que le bébé ne devrait pas avoir d'allergies, cela ne ferait qu'accroître la probabilité de développer la maladie.
    • Traitement du climat - les voyages dans d’autres zones climatiques et géographiques (stations balnéaires, stations de montagne) associés à des mesures thérapeutiques et de rééducation (sanatoriums, maisons de repos) activent le système immunitaire de l’enfant.
  • Utiliser pour la prévention des drogues et des médicaments à base de plantes.

Prévention de la rhinite chez les enfants: moyens

Antiviraux

Les médicaments prophylactiques les plus populaires pendant la période automne-hiver et, en particulier lors d'épidémies épidémiologiques d'influenza et d'infections virales respiratoires aiguës, sont considérés comme des médicaments antiviraux administrés à titre préventif: grippe, anoferon, pommade oxolinique, viferon, amixine ou kagocel.

La pommade oxolinique (0,25%) est largement utilisée chez les bébés, avant de se rendre dans une équipe d’enfants ou dans des endroits surpeuplés, après avoir enduit le bébé sur le vestibule nasal lors d’une grippe ou d’une autre infection virale des voies respiratoires (parainfluenza, adénoviral ou rhinosyncytique). Mais il est important de prendre en compte que l'application locale de ce remède provoque souvent une gêne et une sensation de brûlure de la délicate muqueuse pédiatrique, ainsi qu'une atteinte à l'autoépuration de la muqueuse, à la production de mucus et à l'engorgement des cellules du gobelet. De nombreux spécialistes, en plus des aspects positifs, trouvent un grand nombre d’agents négatifs, en particulier avec l’utilisation systématique et systématique de pommade. De plus, cela empêche la formation et la stabilisation de l’immunité locale de l’enfant, comme tous les autres médicaments antiviraux. Il est important de se rappeler que leur utilisation constante n’apportera aucun avantage, mais nuira au système immunitaire de l’enfant, en inhibant sa différenciation et la défense naturelle de son corps. La durée de prise de ces médicaments ne devrait pas dépasser 10-15 jours.

Afin de prévenir la manifestation des premiers symptômes d'ARVI: nez qui coule, éternuements, congestion nasale, interférons, disponibles sous forme de gouttes ou de sprays dans le nez, aident bien.

Adaptogènes des plantes

Parmi les médicaments à base de plantes utilisés en pédiatrie, l'utilisation des adaptogènes à base de plantes est la plus acceptable: des extraits d'échinacée, de ginseng et d'éleuthérocoque, qui stimulent doucement la réactivité du corps. Mais avant de les utiliser comme stimulants de l'immunité, il est nécessaire de consulter un spécialiste pour ajuster la dose et le déroulement de l'administration. Il est également important de rappeler que certains adaptogènes peuvent provoquer le développement d'une hypotension ou de troubles du sommeil lors de leur admission tardive, en particulier chez les écoliers et les adolescents.

Immunomodulateurs et immunostimulants synthétiques

Le marché pharmaceutique propose un grand nombre d'immunostimulants et d'immunomodulateurs de synthèse, mais ces médicaments ne sont pas utilisés pour la prévention de la rhinite, des ARVI et des ARI. Ils sont nommés par l'immunologiste sous le contrôle de l'immunogramme en tenant compte de l'état du système immunitaire pour le traitement des états d'immunodéficience. Ce sont ces médicaments qui peuvent avoir un effet important, parfois dans un sens négatif.

La vaccination

À ce jour, il a été justifié de procéder à une prophylaxie spécifique de diverses infections virales respiratoires (grippe, infection à rhinosyncyte) afin de prévenir les maladies et leur évolution compliquée. En 2014, la vaccination contre l’infection grippale à partir de 6 mois a été incluse dans le calendrier de vaccination national. La nécessité de prévenir cette pathologie est prouvée par de nombreuses complications chez les jeunes enfants (otite grave, sinusite, méningite, pathologie des reins et du cœur) après infection. En outre, le vaccin "Influenza Plus" a dans sa composition un composant immunostimulant de polyoxidonium, qui a un effet immunomodulateur et augmente la résistance de l'organisme à d'autres infections virales.

Vaccins spéciaux contenant des lysats de bactéries

À ce jour, des aérosols ou des pilules prophylactiques ont été développés et sont activement utilisés. Il s’agit de vaccins spéciaux développés sur la base de lysats bactériens (parties de bactéries) qui permettent d’éviter la rhinite ou les infections respiratoires des voies respiratoires supérieures. Ils ont un effet immunostimulant et, lorsque des particules de bactéries frappent la muqueuse nasale, une réponse immunitaire locale se forme. Dans le même temps, la protection se développe à la suite d'anticorps formés dans le corps, tels que les IgA (immunoglobulines sécrétoires), qui empêchent par la suite la fixation d'agents pathogènes sur la membrane muqueuse. De plus, la réactivité immunologique est provoquée par une augmentation de la production de lysozyme et une augmentation de l'activité phagocytaire des lymphocytes qui tuent des agents étrangers.

Ceux-ci comprennent IRS-19, un médicament immunostimulant contenant des lysats des principales bactéries responsables de la rhinite infectieuse et inflammatoire (streptocoques, klebsiel, staphylocoques, entérocoques et autres bactéries, agents pathogènes du rhume). Ils viennent sous forme de sprays. Broncho-munal, Imudon, Transfer Factor, Ribomunil ont un effet similaire.

Complexes de vitamines et de minéraux, boissons aux fruits, jus de fruits

Très efficace pour la prévention du rhume et des infections virales chez les enfants - Nutrition riche en vitamines et minéraux, en particulier des produits à haute teneur en vitamine C (agrumes, raisins de Corinthe, canneberges, choux, oignons), thé aux framboises, groseilles et, en l'absence de possibilité de les utiliser, experts, prescrit un des complexes de vitamines et de minéraux.

Prévention de la rhinite chez l'adulte

Avec des épisodes fréquents de nez qui coule froid et pour le prévenir, il est nécessaire de prendre des mesures préventives en temps opportun.

Pour ce faire, vous devez connaître les principales raisons du développement de la rhinite à froid:

1) la première place parmi les principales causes de rhinite est les micro-organismes pathogènes, rarement la flore fongique. Dans la plupart des cas, les bactéries sont des habitants permanents du nasopharynx ou des sinus paranasaux, qui sont activées dans le nasopharynx lorsque les conditions sont favorables:

  • l'hypothermie;
  • le stress;
  • diminution persistante de la réactivité immunologique du corps;
  • stratification de l'infection virale.

2) En second lieu, les réactions allergiques sous forme de rhinite et de rhinosinusite résultent d'une réaction négative de l'organisme à l'introduction dans le nasopharynx d'allergènes externes (exogènes): irritants de la muqueuse et activateurs de réactions allergiques.

3) la troisième place dans cette liste est occupée par les polypes, les néoplasmes, les excroissances, les courbures du septum nasal ou la présence d'un objet étranger dans le nasopharynx.

Pour la prévention de la rhinite, à la fois infectieuse et froide:

  • ne pas créer de conditions propices au développement et / ou à l'activation de la microflore pathogène dans la cavité nasale, le nasopharynx et les sinus paranasaux;
  • ne pas surcharger: lorsqu'une personne est dans un environnement froid, les vaisseaux sanguins du nasopharynx se rétrécissent pendant longtemps et la formation des principales substances protectrices des immunoglobulines, qui confère une immunité locale et détruit les virus et autres agents infectieux immédiatement après avoir frappé la muqueuse nasale et pharynx;
  • essayez de renforcer constamment votre système immunitaire.

Avoir une immunité saine le corps lui-même, inhibe efficacement le développement, la croissance et la reproduction des microorganismes pathogènes dans le nasopharynx.

Le renforcement de la réactivité immunologique du corps repose sur les principes de:

  • durcissement dès le plus jeune âge;
  • exercice constant de sports, de jeux et de promenades au grand air;
  • bonne alimentation équilibrée et saine;
  • respect de toutes les normes d'hygiène;
  • désinfecter en temps opportun les foyers d'infection chronique (traitement des dents carieuses, amygdalite chronique, sinusite, adénoïdite).

Une place particulière est occupée par la prévention de la rhinite en période épidémiologiquement dangereuse (lors d'épidémies d'infections virales aiguës):

  • être rarement dans des endroits bondés;
  • utiliser une protection antivirus locale;
  • administration prophylactique d'antiviraux, de complexes de vitamines et de minéraux, d'adaptogènes et d'antioxydants d'origine végétale, utilisation active de jus de fruits, de baies et de légumes fraîchement pressés;
  • création d'un microclimat confortable dans la pièce, aération constante, nettoyage humide;
  • Dans la mesure du possible, limitez les contacts avec les membres de la famille ou les employés malades et utilisez un masque de protection.

Prévention de la rhinite allergique chez l'adulte

D'une part, la prévention de la rhinite allergique est un processus assez compliqué et en même temps simple: élimination complète des réunions avec un allergène. La rhinite allergique la plus fréquente survient en réponse à des stimuli polliniques (pollen de plantes à fleurs, herbe ou herbe), agents anti-poussières (poussière de bibliothèque ou de maison), duvet, plumes, allergènes de l'épiderme (poils d'animaux, plumes de perroquet, nourriture pour poissons). De plus, la rhinite allergique se produit souvent lors de l’utilisation de médicaments locaux (gouttes ou vaporisations dans le nez, pommades, gouttes pour le nez ou huiles essentielles). Plus rarement, la rhinite allergique est causée par des allergènes alimentaires et des médicaments sous d'autres formes (comprimés, solutions orales). Par conséquent, il est nécessaire, si possible, de se protéger d'une rencontre avec un allergène - de ne pas marcher dans des endroits où les plantes à fleurs existent, de ne pas sortir dans la nature, après une promenade, de se laver le nez et les yeux à l'eau courante, de se laver le visage. Les animaux domestiques doivent être placés entre de bonnes mains, remplacés par des oreillers en plumes sur du silicone, débarrassez-vous des tapis et d'un grand nombre de livres, et nettoyez-les aussi souvent que possible.

Prévention de la sinusite avec un rhume

La sinusite (inflammation d'un des sinus paranasaux ou paranasaux - maxillaire) est le plus souvent le résultat du manque de traitement approprié et opportun de la rhinite chez les enfants de plus de 4 ans (avant cet âge, le sinus n'est pas formé et présente l'apparence d'une fente mince sans air, donc une inflammation et une accumulation de purulent le mucus est presque impossible) et les adultes.

Prévenir cette maladie dangereuse peut:

  • traitement cohérent, correct et opportun de la rhinite à tout âge. ;
  • ne surchargez pas, surtout aux premiers symptômes d’une infection virale ou d’un rhume, vous devez d’abord faire attention à la tête et au front (portez un chapeau, un foulard pendant la saison froide);
  • masser les sinus et faire des exercices de respiration;
  • traitement opportun des maladies de la cavité buccale (gingivite, parodontite, caries) - la cause de la sinusite est souvent un processus inflammatoire de la cavité buccale (sinusite odontogène) ou l'association d'un agent viral et d'une pathologie inflammatoire infectieuse de la cavité buccale;
  • réhabilitation des foyers d'infection chronique et renforcement du système immunitaire (durcissement, mode de vie sain, alimentation équilibrée et enrichie, activité physique intense, résistance au stress, adaptogènes à base de plantes douces et préparations à base de plantes: décoctions et tisanes, miel, produits à base d'abeille, huiles essentielles);
  • laver la cavité nasale avec de l'eau de mer stérilisée ou du sel marin, dilué avec de l'eau bouillie tiède, avec une décoction d'herbes anti-inflammatoires (sauge, calendula, millepertuis, camomille) ou avec des préparations médicinales spécifiques dotées d'appareils spéciaux (Aqualor, Aquamoris, Dauphin, Humer);
  • s’ils sont susceptibles de présenter une sinusite fréquente, les experts recommandent l’utilisation de jus de cyclamen dans le nez (sur recommandation du médecin traitant ou du médecin traitant) ou de préparations homéopathiques à base d’extrait de cyclamen (Sinuforte, Sinupret, cyclamen Neonox, complexe Sinus Elevator, Fitonosol);
  • Les personnes du groupe à risque (avec une forte probabilité de sinusite) comprennent les patients souffrant de maladies allergiques du nez, courbure du septum nasal, kystes et autres néoplasmes de la cavité nasale ou des sinus paranasaux, les enfants atteints de croissance adénoïdienne ou adénoïde et les patients atteints de maladies chroniques du larynx, du pharynx, nasopharynx. Par conséquent, il est nécessaire de surveiller en permanence le médecin ORL et le traitement de ces pathologies.

Remèdes populaires pour la prévention de la sinusite

Pendant des siècles, pour le traitement et la prévention de la sinusite en cas de susceptibilité aux maladies des sinus paranasaux, les remèdes populaires ont été utilisés sous forme d'herbes (décoctions d'herbes pour lavage nasal, inhalations), de produits animaux et minéraux (miel, soda, sel), de légumes (ail, pommes de terre, chou, oignons).

Le miel - un remède puissant contre la sinusite

Le miel et les autres produits apicoles (propolis, gelée royale) sont l'un des produits naturels les plus couramment utilisés pour la prévention de la sinusite. Ce produit est utilisé pour l'inhalation ou l'instillation et pour laver le nez avec une dilution 1: 1 dans de l'eau bouillie tiède, pour l'ingestion en association avec du jus de baies (viorne, canneberge), des légumes (carotte, orange, citron) ou des herbes médicinales. Mais il faut se rappeler que l'utilisation de ces remèdes populaires (miel ou sa combinaison avec d'autres produits) n'est possible qu'en l'absence de réactions allergiques.

Le plus souvent, le miel est utilisé en association avec d'autres remèdes populaires (jus de viorne, ail, jus de carotte), qui renforcent considérablement les propriétés thérapeutiques de ce produit.

Inhalation utile

Afin de prévenir le développement de la sinusite, des inhalations sont souvent utilisées: vapeur à la pomme de terre ou à la soude, décoctions d'herbes ou d'huiles essentielles (sapin, eucalyptus, arbre à thé), dans des inhalateurs spéciaux (solutions spéciales avec du sel).

L'utilisation des herbes médicinales

L'utilisation de plantes médicinales pour la prévention de la sinusite peut être utilisée sous forme de solutions pour inhalation (décoctions ou infusions de plantes médicinales), pour se laver le nez ou pour être ingérées (le plus souvent, on utilise des herbes qui, lorsqu'elles sont utilisées ensemble, renforcent leurs effets thérapeutiques). Dans ce cas, le bon choix est considéré comme étant les feuilles d'eucalyptus, les fleurs de camomille et de calendula, l'achillée millefeuille, le millepertuis, la sauge et d'autres herbes aux propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires. Il est beaucoup plus efficace d'utiliser des herbes, composées de plusieurs plantes.

Oignons et ail dans la lutte contre la sinusite

Pour la prévention de la sinusite à l'aide de phytoncides (antibiotiques naturels), qui font partie des oignons et de l'ail. Pour isoler un maximum de phytoncides, avant d'appliquer l'ail et les oignons, vous devez les frotter et les inonder de phytoncides naturels, qui se déposent sur la membrane muqueuse des sinus paranasaux et détruisent tous les microorganismes pathogènes.

Prévention de l'otite dans le rhume

L'otite est enflammée - une maladie infectieuse de l'oreille moyenne, dans la plupart des cas, elle est considérée comme l'une des causes de la perte d'audition partielle et, dans les cas graves, même dans une perte totale. L'otite se développe le plus souvent chez les enfants de moins de 7 ans et beaucoup moins souvent chez les enfants plus âgés, les adolescents et les patients adultes, ce qui est associé aux caractéristiques anatomiques et physiologiques de la structure du pharynx et de l'oreille moyenne.

La principale cause de l'otite moyenne est un traitement inadéquat ou une demande tardive d'aide médicale pour le développement d'une maladie respiratoire, qui se manifeste par une inflammation et un gonflement de la cavité nasale et le gonflement se propage aux trompes d'Eustache, qui combinent l'oreille moyenne et la gorge. En conséquence, le liquide s'accumule dans l'oreille moyenne, dans lequel les bactéries pathogènes, les champignons et / ou les virus commencent à se multiplier.

Le principe des gouttes préventives

Une méthode efficace de prévention consiste à augmenter l’immunité. L'un des moyens d'augmenter les défenses de l'organisme est l'utilisation d'un spray nasal pour la prévention des maladies respiratoires virales.

Chaque jour, une personne est en contact avec de nombreux virus et bactéries. Avec une forte immunité, les microorganismes pathogènes meurent. Cet effet est obtenu grâce à l'utilisation de gouttes nasales pour la prévention de la grippe et des ARVI. L'interféron, substance qui active les forces du corps pour combattre les agents pathogènes, constitue le cœur de la plupart des antiviraux.

Ces médicaments sont efficaces s'ils sont utilisés à titre prophylactique ou dans les premiers jours suivant l'apparition d'un malaise général. Les gouttes nasales prophylactiques sont indiquées pour:

  • ARVI et ARI;
  • la grippe;
  • infection par l'herpès;
  • rhinite longue.

Il est possible d'utiliser des médicaments à titre prophylactique pas plus de deux fois par an, sinon la production de son propre interféron par l'organisme diminuera. Il est interdit d'utiliser des moyens, y compris l'interféron, simultanément avec des médicaments vasoconstricteurs nasaux. La combinaison de ces médicaments peut provoquer une sécheresse excessive des muqueuses des voies respiratoires.

Lavage de nez

En période d'épidémies virales et catarrhales afin de protéger le corps contre les infections, il est recommandé de laver la cavité nasale avec des solutions spéciales sous forme de gouttes et de sprays. La pharmacie vend des sprays nasaux pour la prévention du rhume, destinés à l’irrigation du nasopharynx. Au cours de cette procédure, les virus et les bactéries sont éliminés par lavage, qui sont piégés dans les voies respiratoires avec le flux d'air. Leur utilisation est assez simple - il est nécessaire d'irriguer chaque narine plusieurs fois par jour, puis de se moucher. De telles actions devraient être menées chaque fois après la visite d’endroits publics, le transport et la marche dans les rues pendant l’épidémie de rhume.

Vaporiser dans le nez pour la prévention de la grippe et des ARVI:

Tous ces médicaments sont fabriqués à base d’eau de mer ou d’océan, ils sont sans danger, mais ils ne peuvent pas être utilisés pour soigner les otites.

Il n'est pas nécessaire d'acheter des solutions spéciales pour le lavage du nasopharynx. Pour ce faire, vous pouvez projeter une solution saline dans le nez afin de prévenir les rhumes, la grippe et les ARVI. Si vous commencez à utiliser de tels outils bien avant la saison des épidémies catarrhales, vous pouvez augmenter l’immunité locale de manière telle que vous n’avez plus besoin d’actions préventives.

Gouttes et sprays pour la prévention des maladies virales

Les agents antiviraux locaux combattent les virus directement lorsqu'ils frappent la muqueuse nasale par inhalation d'agents pathogènes en même temps que le flux d'air. Ces médicaments antiviraux excluent la propagation ultérieure d'agents viraux dans tout le corps.

Gouttes et vaporisateurs nasaux pour la prévention du SRAS:

La plupart de ces agents agissent comme des immunostimulants, car ils ne pénètrent pas tous dans le sang et n'augmentent donc pas l'immunité globale du corps.

Interféron

Ce sont des gouttes nasales peu coûteuses et efficaces pour la prévention du SRAS et de la grippe. Le médicament est une poudre blanche dans une ampoule, qui doit être diluée avec une solution saline avant utilisation. Le liquide est versé dans le flacon jusqu'à la marque pour obtenir 2 ml. Sous forme préparée, la solution peut être conservée au réfrigérateur plus d'une journée.
Pour la prophylaxie, l’interféron est administré deux fois par jour dans chaque narine.

Ingaron

Spray antiviral dans le nez pour la prévention du SRAS et de la grippe à base d'interféron. Disponible sous la forme d'une poudre blanche, qui doit être dissoute dans l'eau avant utilisation.
Il s’agit d’un outil extrêmement efficace grâce à l’utilisation du gamma - une forme particulière d’interféron, à laquelle les virus ne produisent pas de résistance. Pour la prophylaxie, on injecte 2 gouttes trois fois par jour dans chaque narine. Il est contre-indiqué pour une utilisation chez les femmes enceintes et les enfants jusqu'à 7 ans.

Genferon Light

Médicament nasal à base d'interféron Genferon Light est un puissant agent immunomodulateur doté d'une activité antivirale. La composition comprend une substance supplémentaire - la taurine, qui confère à la pulvérisation un complexe d’actions supplémentaires:

  • normalisation des processus métaboliques;
  • régénération de la membrane muqueuse endommagée;
  • stimulation de la réponse immunitaire.

Genferon Light est contre-indiqué chez les enfants de moins de 14 ans et peut être utilisé par les femmes enceintes selon les directives du médecin.

Gouttes nasales pour la prévention du SRAS et du rhume chez les enfants

Les fabricants pharmacologiques modernes proposent des agents nasaux efficaces et sûrs pour la prévention des infections virales chez les enfants. Si vous commencez à les appliquer pendant un certain temps avant le début des épidémies de maladies respiratoires, vous pouvez protéger votre enfant contre la grippe, le rhume ou les ARVI.

IRS-19

C'est un agent immunostimulant sous forme de spray et de gouttes nasales pour les enfants pour la prévention du rhume. Entrant dans la muqueuse nasale, IRS-19 active l’activité de l’immunité locale.
Une fois que même une petite quantité du médicament est absorbée dans le sang, le taux d'immunoglobulines IgA augmente. Les virus et les bactéries qui ont pénétré dans la cavité nasale avec un courant d'air ne peuvent pas adhérer aux tissus. Pour la prophylaxie, vaporisez 1 dose dans chaque narine 2 fois par jour pendant deux semaines.

Derinat

Derinat - gouttes nasales pour la prévention de la grippe et des ARVI. Il est basé sur le sel, l'ADN et l'eau purifiée. En raison de cette composition, Derinat a non seulement un effet antiviral sur le corps, mais est également efficace contre certaines bactéries et certains champignons.

Derinat est un médicament modulateur qui rétablit en peu de temps la membrane muqueuse du nasopharynx après sa défaite par des microorganismes pathogènes, car il est doté de propriétés régénérantes. C'est un médicament et un traitement prophylactique efficace, mais dans certains cas, il peut provoquer de graves réactions allergiques, notamment l'urticaire et l'œdème de Quincke.

Le médicament est vendu dans un flacon de 10 ml avec un distributeur sous forme de solution à 0,25%, prêt à l'emploi. Les enfants âgés de 1 an et plus devraient introduire Derinat deux gouttes jusqu'à 4 fois par jour.

Grippferon et Nazoferon

Ces gouttes nasales pour la prévention de la grippe et des ARVI sont fabriquées à base d'interféron synthétique, ce qui incite l'organisme à produire ces propres composés qui augmentent l'immunité aux virus. Grippferon et Nazoferon peuvent être injectés dans la cavité nasale, même pour les nourrissons.
Avant d'utiliser les outils, vous devez consulter un spécialiste, car ils peuvent provoquer des réactions allergiques. Les fabricants disent que l'utilisation préventive de Grippferon et de Nazoferon dans 45% des cas permet de mettre fin au développement d'une maladie virale et du rhume si vous commencez à les utiliser dès les premières heures d'une manifestation d'indisposition.

Gouttes nasales pour la prévention de la sinusite

Des sprays et des gouttes dans le nez pour la prévention de la sinusite peuvent prévenir l’apparition de signes d’un processus inflammatoire, protégeant ainsi le corps des infections. Ces outils sont recommandés pour les personnes souffrant d'une forme chronique d'inflammation des sinus maxillaires.

En oto-rhino-laryngologie pour la prévention de la sinusite, on utilise ces agents nasaux:

Sinuforte

Un remède efficace à base de plantes pour le traitement et la prévention des processus inflammatoires des sinus paranasaux. Le principal composant actif du médicament est le jus de cyclamen.
Sinuforte est prescrit aux patients de 12 ans. Chaque jour, il est recommandé de faire 2-3 injections dans les voies nasales. Il est nécessaire d'appliquer le médicament le matin dans les 6-8 jours ou dans la journée.

Cyclamen

Ce nez tombe pour la prévention de la sinusite sur une base végétale. Ingrédient actif - cyclamen. L'extrait de cette plante est utilisé en médecine pour le traitement de la sinusite aiguë et chronique et de la sinusite.

Pour prévenir le développement du processus inflammatoire le matin avant le petit-déjeuner, vous devez enfouir 1 à 2 gouttes dans chaque narine. Après cela, il est recommandé de boire une tasse de tisane chaude. Le médicament est contre-indiqué chez les enfants, les femmes enceintes et allaitantes.

Rinofluimucil

Ce spray est une combinaison d'acétylcystéine et de tuaminoheptan, a un effet anti-inflammatoire sur la membrane muqueuse. Le médicament n'entre pas dans la circulation sanguine, par conséquent, n'augmente que l'immunité locale.

La posologie recommandée pour les adultes - 2 injections dans chaque passage nasal deux fois par jour, les enfants sont choisis individuellement. Cours d'application - 7 jours.

Comment provoquer

Le premier signe d'un rhume, c'est un nez qui coule avec, nous allons commencer à imiter la maladie. Il est plus facile de provoquer une rhinite chez les personnes souffrant d’allergies, il suffit de refuser de prendre des médicaments pendant un certain temps et se trouve à proximité de l’allergène. Les fuites nasales allergiques et les rougeurs sont identiques à celles d’un rhume.

Que faire pour ceux qui ne souffrent pas de manifestations allergiques, il existe une solution. Il y a plusieurs façons de provoquer un nez qui coule chez une personne en bonne santé:

Poivre rouge ou noir

Il est préférable d’utiliser des cosses fraîches, car il peut rester des traces de poivre séché, le programme complet disparaîtra. Coupez les fruits, prenez un peu de jus sur un coton-tige, lubrifiez les voies nasales avec, mais pas trop profond, sinon vous pouvez brûler la membrane muqueuse. S'il n'y a pas de poivre frais dans l'arsenal, inspirez un peu de produit sec et moulu, l'essentiel est de ne pas en faire trop. Ne comptez pas sur un résultat à long terme, le symptôme disparaîtra dans environ 20-30 minutes.

Vous pouvez simplement respirer de nouvelles paires d'oignons pendant plusieurs minutes d'affilée, ce qui provoquera non seulement un écoulement nasal, mais également des yeux rouges et des larmes. Cependant, l'effet de cette courte durée, il est préférable de retirer le jus du fœtus et de lubrifier leurs voies nasales.

Aloe Kalanchoe

Il prendra le jus de ces plantes, il faudra qu'il goutte dans le nez (1-2 gouttes). La procédure est inoffensive, en plus du rhume provoque l'éternuement actif.

Ajoutez quelques symptômes supplémentaires.

Outre la rhinite, les rhumes, le larmoiement et la fièvre sont inhérents au rhume, mais il est également possible de provoquer ces symptômes par des moyens artificiels. Pour rendre le faux roturier plus probable, ajoutons quelques symptômes supplémentaires au rhume.

La température

Augmentation de la température corporelle - provoquer un symptôme tout simplement frotter votre aisselle avec des oignons ou de l'ail, puis mettre un thermomètre, une barre indiquera au moins 37,5 ° C. Si vous utilisez de l'iode dans votre trousse de secours, utilisez une goutte d'iode sur un morceau de sucre et consommez-le. Le cadran sera à 38 ° C.

Yeux rouges

Il est possible de rendre les yeux rouges, de provoquer des larmoiements à l'aide d'un dentifrice à la menthe - lubrifiez-le (seulement une petite quantité) avec la paupière inférieure, entraînant rougeur et gonflement. De la même manière, vous pouvez utiliser du savon.

Toux

Pour provoquer une toux artificielle ou un éternuement, il suffit de sentir le tabac, d'inhaler le poivre du sol et les produits chimiques ménagers peuvent également aider à inhaler la poussière. Ce sont d'excellents irritants pour la muqueuse nasale (provoquer l'écoulement nasal) et les voies respiratoires inférieures (provoquer la toux).

Après avoir effectué toutes les manipulations nécessaires et obtenu les symptômes souhaités, vous ne devez pas oublier non plus votre apparence. Après tout, l'image du patient est quelque peu différente de l'apparence d'une personne en bonne santé.

Ne pas oublier l'apparence

Pour que votre apparence corresponde aux symptômes énoncés, vous avez besoin d'un peu de réincarnation et des produits cosmétiques ordinaires vous y aideront.

Le plus facile à traiter avec cette femme. Il leur suffit de refuser le maquillage décoratif, d'appliquer de la poudre sur quelques tons plus clairs que la peau du visage et de faire des cernes sous les yeux avec des ombres. La chose principale est que les ombres étaient mates, les cosmétiques brillants trahissent immédiatement la déception.

En termes de visage, c'est plus difficile pour les hommes, bien sûr, vous pouvez demander de l'aide à votre conjoint ou votre petite amie en qui vous avez confiance, mais s'il n'y en a pas, vous pouvez le faire vous-même. Pour créer une image du patient, vous aurez besoin d'un correcteur de couleur verte et d'un sentiment de modération. Appliquer un peu sur le visage dans la partie frontale principale et les joues, bien mélanger. La couleur ne doit pas être verte, la tâche du cache-cernes étant de rendre la pâleur au visage.

L'inconvénient de ce visage est qu'il est facile à essuyer. Veillez donc à ne pas toucher votre visage avec vos mains et à ne pas laisser les autres le faire.

Donc, il y a des symptômes, l'apparence est prête, la matière est petite - le comportement, les personnes malades sont moins actives et bavardes, alors «allumez» l'art.

Article Précédent