Principal
Toux

Saignements de nez et leurs causes

Le sang du nez chez l'adulte n'est pas rare. Les raisons en sont variées, de sorte que l’attention portée à la maladie doit être globale. Pour ce faire, une personne doit étudier toutes les circonstances possibles pouvant affecter les saignements de nez. Des informations supplémentaires sur le traitement et la prévention aideront à résoudre le problème de manière professionnelle et à prévenir sa récurrence. Un point important, dans les cas où le sang du nez chez l'adulte apparaît souvent, nécessite le passage d'un examen diagnostique par un spécialiste, car cela permettra d'identifier les causes réelles de la maladie.

Le sang du nez: qu'est-ce que c'est?

La maladie, appelée épistaxis, est le nom médical des saignements de nez. La maladie survient dans 60% des cas de manière inattendue pour le patient, ce qui provoque la peur et la confusion. Connaissant les causes principales du problème, les étapes du traitement et les méthodes de prévention, il est possible non seulement d’arrêter le développement, mais également d’empêcher la possibilité d’une rechute. Il est important pour une personne confrontée à l’apparition de saignements de nez de ne pas s’inquiéter, mais d’agir conformément aux règles en vigueur afin de l’arrêter rapidement.

Symptômes et signes

La perte de sang par le nez présente certains symptômes et signes permettant à une personne de reconnaître la maladie à l'avance.

Les principaux sont divisés en 3 grands groupes:

  • Principaux signes de saignement;
  • Perte de sang aiguë;
  • Symptômes de la maladie sous-jacente conduisant à l'apparition de sang du nez.

Les experts notent une caractéristique importante de l'évolution de la maladie: chez certains patients, les saignements de nez commencent de manière inattendue, alors que d'autres présentent les symptômes suivants:

  • Des vertiges;
  • Bruit, distinctement entendu dans les oreilles;
  • Maux de tête (parfois migraine);
  • Démangeaisons Parfois très intense dans le nez (ou chatouillement).

La principale caractéristique visuelle est l'écoulement de sang ou de caillots dans la cavité nasale. Si elle pénètre dans la cavité nasopharyngée, la procédure de pharyngoscopie aidera à reconnaître le problème. Dans 75% des cas, une personne observe l'apparition de gouttelettes (moins communément le flux sanguin) émanant du nez.

La séparation des symptômes et des signes du degré de perte de sang

Avec une perte de sang faible, les symptômes ne sont pas ressentis dans 95% des cas. Dans ce cas, des problèmes sont notés après - sous la forme de vertiges à la vue de sang, de légers bourdonnements dans les oreilles ou de faiblesse. La pâleur de la peau et le rythme cardiaque rapide sont enregistrés chez un quart des patients, mais cela est dû à la susceptibilité générale du psychisme.

La perte de sang de gravité modérée est accompagnée de symptômes de gravité brillante, notamment:

  • Des vertiges;
  • Une chute de la pression artérielle;
  • L'apparition de tachycardie;
  • Acrocyanose;
  • Essoufflement.

Dans le cas où une perte de sang importante est enregistrée, les manifestations suivantes de la maladie et des réactions corporelles sont notées:

  • L'inhibition;
  • Perte de conscience (dans de rares cas);
  • Pouls faible (appelé filiforme);
  • Tachycardie sous forme prononcée;
  • Une forte baisse de la pression artérielle.

En cas de perte de sang par le nez modérée et grave, appelez immédiatement un médecin. Des tentatives indépendantes pour y mettre un terme peuvent aggraver la situation.

Quels sont les saignements?

La maladie varie selon la forme d'expression et les types. En général, le volume total de sang perdu par une personne varie de 1 à 2 ml à 0,5 litre - cela dépend de la gravité de la manifestation et des premiers soins (pré-médicaux) opportuns.

Il existe les types d'épistaxis suivants:

  • Mineure (1-5 ml, mais pas plus de 10 ml) - un tel saignement n'est pas dangereux pour la santé humaine, il n'y aura pas non plus de conséquences négatives et de complications;
  • Modéré (de 10 à 199 ml) - manifestation - faiblesse, légère sensation de vertige, taches claires ou foncées - "mouches" devant les yeux. Parfois, on note des nuances naturelles de peau et de muqueuses;
  • Masse (approchant 300) - le sang peut s'écouler du nez pas immédiatement, mais progressivement. Ce type est accompagné de symptômes prononcés: faiblesse, acouphènes distincts, vertiges, maux de tête, grande soif et essoufflement;
  • Profuse (la perte de sang dépasse 450 et approche 500 ml). Les manifestations sont lumineuses - perte de conscience, faiblesse, vertiges à divers degrés de manifestation, maux de tête pouvant ressembler à une migraine, diminution brutale ou progressive de la pression artérielle, mais permanente.

C'est important! La perte de sang à partir de 200 ml ou plus peut entraîner un choc hémorragique, qui se traduit par une chute brutale (parfois conduisant à un évanouissement) de la pression artérielle. Il y a aussi une léthargie, une circulation sanguine insuffisante dans les organes internes.

En outre, la séparation est un peu différente - allouer des saignements locaux et totaux de la cavité nasale. Local est le processus d’excrétion de sang causé par des lésions nasales locales. Saignement général - qui a commencé pour d'autres raisons.

Il existe d'autres formes et types de maladie.

Selon la localisation du processus, on distingue les types suivants:

  • Antérieur - se pose et commence dans les sections antérieures du septum nasal. La fréquence des manifestations est de 90% de tous les cas. La raison - des dommages aux vaisseaux sanguins. Il est facile de s’arrêter même à la maison;
  • Saignement nasal arrière - commence à partir des parties postérieures du nez, et le taux d'incidence est de 48%. Cette espèce nécessite souvent des soins médicaux qualifiés, il est difficile de s’arrêter seule. Caractéristique - le sang peut pénétrer dans la gorge;
  • Unilatéral - le sang est libéré d'une narine. L'intensité du processus varie selon les raisons;
  • Bilatéral - le saignement est fixé immédiatement dans chacune des narines.

La séparation est également effectuée par fréquence d'occurrence.

Fixe:

  • Sporadique - survient rarement, le plus souvent une à deux fois sur une longue période;
  • Récurrent (récidive). On note une régularité, de courtes périodes entre la survenue d'un saignement.

Si du sang apparaît fréquemment, une visite immédiate dans un établissement médical pour le diagnostic et un examen approfondi est nécessaire.


Il existe une classification qui prend en compte le mécanisme du problème.

Ça arrive:

  • spontané;
  • traumatique;
  • opérationnel;
  • postopératoire (lors d'interventions chirurgicales, par exemple lors de modifications plastiques de la forme du nez ou du septum).

La maladie apparaît aussi à cause des dommages des vaisseaux.

Dans ce cas, allouez:

  • artériel;
  • veineux;
  • saignement capillaire.

Toutes les formes et tous les types de maladie sont pris en compte par le médecin lors de l'examen. Cela est nécessaire pour assurer la meilleure qualité et un traitement rapide.

Raisons

Ils peuvent être locaux et généraux.

Le premier comprend:

  • blessures (nez, visage en général, tête);
  • interventions chirurgicales et procédures spécialisées;
  • maladies infectieuses;
  • réactions allergiques;
  • polypes nasaux;
  • caractéristiques du microclimat intérieur (par exemple, faible humidité, température élevée).

En outre, du sang peut apparaître à la suite de l'inhalation de substances caustiques ou de vapeur.

Les plus communs incluent:

  • hypertension artérielle;
  • violation de la coagulation du sang;
  • divers troubles sanguins;
  • faiblesse vasculaire;
  • infections systémiques.

Pour identifier les véritables causes de la maladie, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Tableau clinique

Le tableau clinique est l’un des principaux éléments dans la préparation du programme de traitement. La thérapie et les procédures nécessaires sont définies sur la base d'une observation visuelle de ce qui se passe et de l'état du patient. Ainsi, le saignement du nez avant s'exprime par l'allocation d'un certain volume de sang provenant de l'une (endommagée) ou de chaque narine (le plus souvent - à la suite de blessures ou de maladies connexes). Intensité - goutte à goutte (1-5) ou intensité du jet. Les volumes dépendent des raisons.

À son tour, l'image du sang postérieur du nez est différente. En commençant à l'arrière du nez, le sang peut pénétrer dans la gorge. L'intensité est variée et dépend de nombreux facteurs. Il est important de se rappeler - les symptômes et les causes visibles peuvent ne pas être - tout ne sera clair qu'après un diagnostic spécialisé dans un cabinet médical.

Dans ce cas, apparaissent en plus:

  • nausées et vomissements (causés par le sang dans la gorge);
  • hémoptysie;
  • Coloration des enzymes digestives (les selles deviennent noires).

À son tour, le tableau clinique dépend du volume de sang coulé. Si la perte s’élève à 10 ml, la personne la tolère normalement - l’état général et le bien-être peuvent rester stables. Exceptions - l'hystérie et l'évanouissement, qui surviennent chez les personnes ayant un psychisme sensible.

Si le processus de perte de sang se poursuit pendant une longue période ou si les volumes dépassent 10 ml, les éléments suivants sont ajoutés au tableau clinique:

  • Faiblesse générale;
  • L'apparition de sonneries et d'acouphènes (pression d'abaissement);
  • Sensation de soif;
  • "Mouches";
  • La peau devient pâle.

En outre, il y a une légère dyspnée et des palpitations.

Les saignements excessifs (perte de plus de 20% du volume total) provoquent un choc hémorragique, qui se manifeste par des signes caractéristiques qui sont pris en compte lors du diagnostic et des prescriptions en thérapie.

Le danger des saignements de nez

Le principal danger de la maladie est le développement de complications et de conséquences négatives pour le corps associées à la perte simultanée d'un volume important de sang. Par conséquent, il est important de déterminer le type et le type de maladie le plus rapidement possible. Avec des saignements mineurs, les effets sur la santé ne se produiront pas dans 95% des cas.

Des fuites massives (abondantes) de sang entraînent des violations de certaines fonctions des systèmes et de leurs parties - organes internes distincts. Il faut se rappeler que l'apparition de sang du nez, en particulier sans raison apparente - indique que l'examen est nécessaire, qu'il y a des violations qui ne peuvent être reconnues que par un spécialiste.

Méthodes de diagnostic

Voir un médecin est la première étape pour déterminer les causes de la maladie.

Les diagnostics incluent plusieurs méthodes:

  • Analyse des plaintes des patients;
  • Observation visuelle (évaluation du problème sur le tableau clinique);
  • Inspection générale;
  • Examen utilisant la technologie informatique.

L'analyse de la maladie inclut l'identification de l'intensité, la présence de vomissements et l'hémoptysie. À ce stade du diagnostic, le médecin saura l'heure approximative de l'apparition et la durée du saignement. Le patient doit vous dire quelles sont les raisons qui ont conduit à la maladie - s'il y a eu des blessures. L'observation visuelle permet de comparer l'histoire d'une personne et le tableau clinique de la maladie. Les mesures de diagnostic tiennent compte de la présence de maladies de divers systèmes et organes, car elles peuvent provoquer des saignements.

Un examen général vous permet de faire attention aux petits signes qui renseignent le médecin sur la condition humaine. A ce stade, les types et formes de la maladie sont identifiés, ce qui permet d'adapter le traitement. La rhinoscopie est effectuée - examen de la cavité nasale et pharyngoscopie - examen de l'oropharynx. Ils peuvent être visuels et utiliser des outils ou des appareils.

En outre, un test sanguin général (pour l'évaluation de la santé) est désigné. Sa tâche principale est de déterminer le nombre de composants sanguins - les globules rouges, ainsi que le niveau d'hémoglobine et de plaquettes. Le taux sanguin de micro-éléments, en particulier de fer, est également évalué. Si nécessaire, une procédure de coagulogramme est réalisée - une étude de la coagulation du sang.

Traitement traditionnel

Sur la base des résultats du diagnostic, un traitement est prescrit.

Cela devrait résoudre plusieurs problèmes:

  • Arrêtez le processus négatif;
  • Empêcher les répétitions;
  • Remplissez le corps avec une perte de sang.

Si le sang du nez ne coule pas trop, il est nécessaire d’exercer une pression mécanique sur le nez - serrez-le avec les doigts. Ensuite, appliquez un chiffon propre imbibé d'eau froide. Vous pouvez utiliser de la glace à cette fin. Également dans les narines (ou les narines), ou dans l'un d'entre eux, un coton-tige ou un chiffon est placé et doit être humidifié dans n'importe quel vasoconstricteur (peroxyde d'hydrogène 3%). La tête ne peut pas être inclinée vers l'arrière! Cela peut déclencher du sang dans la gorge.

Le sang peut être arrêté:

  • Influencer la méthode de cautérisation par des moyens spéciaux;
  • Appliquer des conditions extrêmes - glace ou forte chaleur (il est préférable de confier à un spécialiste);
  • Tamponnade nasale (utilisation de tissu biologique naturel).

Également utilisé des médicaments qui améliorent les processus responsables de la coagulation sanguine normale. En cas de perte de sang abondante, une intervention chirurgicale est effectuée, par exemple une ligature des artères ou une embolisation vasculaire.

On peut utiliser 3% de peroxyde d'hydrogène

avec tamponnement saignement nasal

De plus, des agents sont affectés pour réduire la pression (comme indiqué), un compte-gouttes et le remplacement de fluide. Dans les cas graves, le traitement comprend la transfusion de sang de donneur ou de ses composants, par exemple le plasma. Tous les médicaments utilisés en traitement doivent être prescrits par un médecin.

Traitement avec la médecine traditionnelle

Le traitement avec des recettes de médecine traditionnelle consiste à utiliser des compresses et des lotions à base de plantes:

  • Ortie (dioïque);
  • Yarrow;
  • Herding sacs.

Ils favorisent la coagulation sanguine, préviennent l'inflammation et augmentent les taux d'hémoglobine.

Prévention

La prévention des maladies est associée aux principales causes de son apparition. Il est nécessaire d'humidifier l'air dans la pièce, utilisez des solutions salines pour se laver le nez. Évitez les blessures au visage, à la tête et au nez, débarrassez-vous rapidement de la poussière et des autres irritants.

Le traitement des allergies et la prévention en temps voulu (prévention de la possibilité d’apparition) des rhumes et des maladies infectieuses aident à prévenir l’apparition de saignements de nez. Un repos complet et le contrôle des indicateurs de pression peuvent également prévenir les manifestations négatives.

Le sang du nez d'adulte n'est pas rare, mais il nécessite une attention particulière. Un diagnostic opportun et un traitement approprié aideront à oublier ce problème pour toujours.

Saignement de nez - provoque chez un adulte dans des conditions normales.

Les causes du sang du nez chez l'adulte sont dues à des défauts de la structure de la membrane muqueuse, à des caractéristiques du microclimat environnant ou à des comorbidités. L'épistaksis, comme ce symptôme est scientifiquement désigné, provoque beaucoup d'anxiété. Cependant, ce n'est pas toujours le résultat de maladies graves. Au dévoilement des raisons, il est nécessaire de considérer la nature du saignement, son intensité et sa fréquence.

Quels sont les saignements?

Les saignements peuvent être déclenchés par des facteurs externes. Ils apparaissent à la suite d'une blessure. Leur nature est claire. Dans ce cas, il reste à déterminer l'intensité de la lésion et à fournir les premiers soins au patient.

Les hémorragies spontanées sont la principale préoccupation. Ils commencent soudainement sans causes externes visibles. Avoir un degré d'intensité différent. Peut être épisodique ou régulier.

Le sang se distingue de l'avant et des parties profondes du nez. Lors du diagnostic, il est important d’établir l’emplacement du problème. Les saignements sont unilatéraux (côté gauche, côté droit). Le sang peut couler immédiatement des deux narines. Les saignements unilatéraux sont les moins dangereux car ils indiquent une lésion des vaisseaux des sections antérieures du nez.

Lors de la description d'un problème, la fréquence de son apparition est prise en compte: unique, rare, fréquent. Indiquez la durée du processus (saignement court et prolongé). Faites attention à la nature de la lésion: seuls les capillaires ou les vaisseaux et les veines sont affectés.

Le danger des saignements de nez

Le risque de saignements nasaux périodiques réside dans la probabilité de développer une anémie ferriprive. En cas d'hémorragies intenses affectant les gros vaisseaux, il y a un risque de perte de sang importante.

Les saignements intensifs des deux tours sont considérés comme dangereux. Il indique la défaite des parties éloignées du nez. Ce phénomène revêt une importance particulière, car il n’est pas possible de l’arrêter chez soi. Un tel saignement peut être dû à des pathologies graves.

L'événement indique la défaite des grands vaisseaux du crâne. Le sang dans le nez par le canal commun peut être expulsé des poumons, de l'estomac et de la trachée.

Diagnostics

Les saignements uniques non prolongés résultent le plus souvent de blessures. Une inspection de routine par Laura aidera à résoudre tous les problèmes. Lors de la réception, le plexus antérieur des capillaires est diagnostiqué. Le médecin découvre si la blessure est survenue et si elle a provoqué le saignement.

Un endoscope est utilisé pour installer la source dans les parties profondes du nez. Il pénètre directement dans les gros vaisseaux du crâne.

Pour établir un diagnostic général, le médecin mesure la pression du patient et prescrit des analyses de sang afin de déterminer le nombre de plaquettes et le paramètre de coagulation. Le laboratoire a défini la quantité totale d'hémoglobine.

Causes des saignements de nez dans des conditions normales

Les causes courantes de saignements nasaux chez les adultes comprennent la déviation du septum nasal. Ce facteur affecte la redistribution du flux d'air, ce qui entraîne sécheresse, irritation et gonflement du mucus dans l'un des passages. Tout cela provoque une congestion nasale et une fragilité des parois des petits capillaires.

Les causes de saignement peuvent être des facteurs externes. L'air sec et froid peut provoquer des microtraumatismes sur le réseau capillaire interne du nez. Les saignements s’ouvrent souvent sur le fond de muqueuses sèches.

Chez les hommes

Pour les hommes, la présence de facteurs communs aux deux sexes est caractéristique.

Les modifications de la perméabilité capillaire sont associées aux maladies cardiovasculaires. L'athérosclérose est l'une des causes d'une diminution de l'élasticité vasculaire. Cette maladie s'accompagne également de manifestations fréquentes d'hypertension.

Les saignements peuvent être dus à des modifications de la coagulation sanguine. Cette pathologie est souvent accompagnée de saignements de gencives.

Parfois, il y a des facteurs spécifiques. Dans certaines professions (plongeurs, alpinistes, pilotes d’avions), l’activité est associée à une modification brutale de la pression exercée sur le corps. À un moment donné, les parois des vaisseaux sanguins risquent de ne pas résister aux chocs.

Les saignements fréquents se produisent sur le fond des maladies des reins et du foie. Les pathologies des organes internes contribuent au développement de l'hypertension, qui sera la principale cause d'épistaxis.

La prise de certains médicaments augmente la fragilité des vaisseaux sanguins. Les médicaments qui réduisent la viscosité du sang augmentent la perméabilité capillaire.

Les saignements de nez peuvent être dus à des anomalies génétiques, telles que l'hémophilie.

Parfois, l'âge est le seul facteur. En raison des changements survenant chez les individus d'âge moyen, les parois des vaisseaux des parties lointaines du nez perdent de leur élasticité. Le résultat est un saignement des parties profondes de l'organe respiratoire.

Chez les femmes

Chez les femmes, le facteur ménopause est ajouté aux causes. Face à la chute des niveaux hormonaux, l'élasticité et la perméabilité des vaisseaux sont perturbées.

Pendant la grossesse

Les femmes au premier trimestre de la grossesse sont particulièrement à risque. Avec l'augmentation du niveau global d'œstrogènes, le remplissage sanguin du réseau vasculaire augmente. Le liquide intercellulaire a tendance à s'attarder, ce qui entraîne notamment un gonflement et une fragilité de la muqueuse nasale.

À partir du deuxième trimestre de la grossesse, l'apparition de saignements peut être due à une déficience de certaines substances, à la suite de laquelle se développent des pathologies de fond.

Pendant la grossesse, la charge sur le système cardiovasculaire augmente considérablement. Les femmes souffrent souvent d'hypertension, ce qui contribue également à l'apparition de l'épistaxis.

Les phénomènes rares ne menacent pas la mère et le fœtus. Une femme doit faire attention au médecin traitant pour les saignements intenses.

Saignements fréquents est la cause

Les saignements fréquents peuvent appartenir à la catégorie des dangers et non mettre la vie en danger. Si le diagnostic n'a révélé aucune maladie grave, alors la cause du phénomène régulier devient un effet constant sur la muqueuse d'un facteur particulier.

Ces facteurs peuvent être des handicaps physiques, tels que la courbure du septum nasal ou la présence de polypes dans la région des sinus maxillaires, ainsi qu'un effet permanent sur la membrane muqueuse de l'air sec.

Pourquoi va le matin, le soir?

Un séjour constant dans une pièce à climat chaud entraîne l'apparition de signes de rhinite sèche. Une muqueuse nasale trop sèche est facilement blessée. La présence de facteurs négatifs tout au long de la journée peut provoquer l'apparition d'épistaxis le soir.

L'utilisation fréquente de médicaments vasoconstricteurs entraîne une dégradation de la muqueuse nasale. La maladie s'appelle la rhinite atrophique. Paroi vasculaire amincie est fragile. Les saignements du matin se produisent même après un léger souffle du nez.

Comment pouvez-vous arrêter le sang du nez?

Lorsque les saignements de nez doivent respecter les règles générales:

  • prenez une position assise avec la tête légèrement retournée;
  • deux doigts pour tenir le nez pendant 10 minutes; pendant ce temps, le sang aura le temps de se coaguler, le film résultant bloquera la fissure du vaisseau d'où s'écoule le sang; la respiration par la bouche devrait être libre;
  • utilisez un coton-tige trempé dans du peroxyde d'hydrogène ou du vinaigre de cidre de pomme; un tampon est inséré dans un tour ou les deux; après avoir arrêté de saigner pendant deux heures, vous ne pouvez pas vous moucher ni prendre de fortes inspirations avec votre nez, vous devriez essayer de vous abstenir d'éternuer;
  • appuyez périodiquement sur le nez de la compresse froide, qui peut être faite à partir de n'importe quel morceau de tissu trempé dans de l'eau glacée;
  • si le sang ne provient que d'un côté, vous pouvez lever le bras correspondant.

Si le sang coule de manière très intense, vous devez faire appel à une équipe de médecins après les premiers soins.

Prévention

À titre préventif, il est nécessaire d'identifier et d'établir la cause du saignement. Guérir la maladie sous-jacente.

Si la raison en est de prendre des médicaments, vous devez en informer votre médecin.

Pour la prévention des saignements besoin d'éliminer les facteurs aggravants. Refuser l'utilisation fréquente de médicaments vasoconstricteurs. Humidifiez l'air intérieur. Tout en restant dehors dans le froid, couvrez-vous le nez avec un foulard ou une main.

Il s'avère que l'épistaxis peut également se produire chez un adulte pratiquement en bonne santé. Mais pour être sûr qu'il n'y a pas de menace, il est nécessaire d'établir la raison exacte pour laquelle il saigne du nez.

Pourquoi saigne du nez chez un adulte? Causes et traitement des remèdes populaires

Saignements de nez (épistaxis) - saignement de la cavité nasale, qui peut généralement être vu lorsque le sang coule à travers les narines. Il existe deux types de saignements de nez: antérieur (le plus fréquent) et postérieur (moins fréquent, mais nécessitant plus d'attention de la part du médecin). Parfois, dans des cas plus graves, le sang peut monter à travers le canal nasolacrimal et s’écouler à travers l’orbite. Le sang frais et le caillot peuvent également pénétrer dans l'estomac, provoquant des nausées et des vomissements. L'épistaxis est extrêmement rarement fatal; Par exemple, aux États-Unis en 1999, seuls 4 décès sur une épistaxis de 2,4 millions de décès ont été enregistrés. La mort la plus connue des saignements de nez est peut-être la mort d'Attila, qui s'est étouffé dans le sang en rêve après un festin orageux autour de son propre mariage. Selon les statistiques, environ 20% de tous les patients atteints d'épistaxis se tournent vers les médecins ORL pour obtenir une aide d'urgence. 80 à 85% des patients sont diagnostiqués avec des problèmes avec le système hémostatique. Environ 85% des cas d'épistaxis sont un symptôme de maladies d'organes et de systèmes du corps, et dans 15% des cas, les causes du phénomène sont des pathologies de la cavité nasale.

Le sang du nez provoque

Le premier groupe de saignements du nez

Des gouttes ou un filet de sang sortant des voies nasales sont une conséquence des dommages vasculaires. Cela se produit à la suite d'un stress mécanique (traumatisme au nez) ou de processus internes du corps.

- Le séchage des muqueuses peut également provoquer des saignements de nez, car les capillaires deviennent fragiles. Le séchage de la muqueuse nasale peut être le résultat d'un long séjour dans une pièce à l'air sec ou au froid.

- l'impact des conditions extérieures. Long séjour au soleil, surmenage, effort physique - facteurs pouvant causer des saignements de nez spontanés. C'est un phénomène solitaire, ce n'est pas une raison pour aller chez le médecin, le sang s'arrête rapidement et l'incident est oublié.

- Coup de soleil et surchauffe - l'un des principaux facteurs de saignement de nez, surtout en été. En raison des températures élevées, la cavité nasale s'assèche et les vaisseaux deviennent fragiles. Ils éclatent facilement et à cause de cela, le sang du nez. Pour vous protéger du coup de chaleur, vous devez porter un chapeau ou un chapeau, soyez plus dans un endroit ombragé.

- Traumatisme - le plus souvent, les blessures au nez sont causées par divers coups au visage, qui peuvent être accompagnés d'une fracture du septum avec développement de saignements prononcés. Dans l'enfance, l'habitude de se casser le nez avec un doigt ou d'autres objets (crayon, stylo) entraîne des lésions de la muqueuse nasale.

Le deuxième groupe de saignements du nez

Dans ce groupe, les saignements sont généralement causés par des causes beaucoup plus graves, telles que des troubles systémiques.

Troubles associés aux troubles de la coagulation sanguine, tels que l'hémophilie.

Dystonie végétative-vasculaire - accompagnée de vaisseaux fragiles et fragiles, provoque souvent du sang provenant du nez chez un adulte ou un enfant chez qui on a diagnostiqué un TRI. Symptômes supplémentaires - écoulement de sang, larmoiement, acouphènes.

Papillomes dans le nez - excroissances sur la membrane muqueuse. Sont le résultat d'une infection virale, des mutations dangereuses dans les tumeurs malignes. Les polypes exercent une pression sur les vaisseaux, rendent la respiration difficile, provoquent des saignements fréquents le matin.

Athérosclérose - modifications des vaisseaux sanguins, perte de leur élasticité, dommages fréquents avec l'apparition de divers saignements (internes et externes).

Phéochromocytome est une tumeur des glandes surrénales, ce qui augmente le niveau d'hormones de stress. De ce fait, la pression augmente brusquement et le sang coule constamment du nez. Les signes de cette tumeur sont des saignements nasaux fréquents et une sécheresse du nez. Avec de tels symptômes devrait contacter la clinique.

L'hypertension. Une augmentation de la pression artérielle ou intracrânienne peut également causer des saignements de nez. Mais il s’agit plus d’une bénédiction que d’un malheur, car il vaut mieux perdre du sang et réduire la pression que de subir un accident vasculaire cérébral. En passant, le plus souvent, les chutes de pression se produisent de 4 à 6 heures du matin. Ce fait explique pourquoi certaines personnes saignent du nez le matin.

Carence en vitamine C. Comme vous le savez, la vitamine C renforce les parois des vaisseaux sanguins. S'il en manque, les parois vasculaires deviennent friables et fragiles. Ce fait peut être la réponse à la question de savoir pourquoi on saigne souvent du sang.

Maladies oncologiques. L'épistaxis survient dans les néoplasmes malins et bénins du nez. En plus des saignements, il peut y avoir un ulcère sur la muqueuse nasale, un gonflement du nez, une modification de sa forme.

Inflammation de la muqueuse nasale (rhinite) ou de ses sinus (antrites, sinusites) - une inflammation affaiblit les parois des vaisseaux sanguins et les rend plus fragiles. Une infection virale respiratoire aiguë, une rhinite allergique et des bactéries (streptocoques, staphylocoques, E. coli) peuvent entraîner le développement du processus inflammatoire.

Réception des médicaments. En règle générale, les saignements sont causés par des médicaments destinés à prévenir la coagulation du sang. Ceux-ci incluent l'héparine, l'aspirine et d'autres. Le sang du nez peut couler avec l'utilisation prolongée et incontrôlée de sprays nasaux qui sèchent la membrane muqueuse.

Comment arrêter le saignement du nez

Si un adulte ou une personne âgée saigne du nez, procédez comme suit:

- Les premiers soins consistent à arrêter le saignement. Tout d'abord, vous devez vous calmer, asseyez la victime sur une chaise, inclinez légèrement la tête vers l'avant.

- Au nez, vous devez mettre une compresse froide (glace du congélateur, enveloppée dans une serviette de table). Gardez la compresse dont vous avez besoin 10 minutes.

- En cas de saignement faible, vous pouvez pincer les narines au niveau des ailes du nez pendant 5 à 7 minutes. S'il y a un assistant qui va serrer les narines blessées, le patient peut tendre ses mains vers le haut, si l'épistaxis est observé à partir de deux narines, ou une correspondant au passage saignant du nez. Ainsi, le flux sanguin dans le corps ralentit et le caillot de sang résultant obstrue le vaisseau.

- Pour que l'air pénètre librement dans les poumons de la victime, vous devez ouvrir la ceinture, casser la cravate (dégrafer la cravate (si l'épistaxis est observé chez l'homme), déboutonner le soutien-gorge, retirer les bijoux (si le sang du nez provient de femmes).

- Si le sang a coulé dans le nasopharynx, il doit cracher.

- En cas de saignement faible, vous pouvez pincer les narines au niveau des ailes du nez pendant 5 à 7 minutes. S'il y a un assistant qui va serrer les narines blessées, le patient peut tendre ses mains vers le haut, si l'épistaxis est observé à partir de deux narines, ou une correspondant au passage saignant du nez. Ainsi, le flux sanguin dans le corps ralentit et le caillot de sang résultant obstrue le vaisseau.

- Si le sang continue de couler, le peroxyde est appliqué sur un coton-tige et injecté dans le passage nasal en le pressant doucement contre la paroi centrale du nez.

- Si le patient est inconscient, vous devez le coucher sur le dos, la tête sur le côté. Ensuite, appelez une ambulance.

- En cas de saignement important dans les narines, vous pouvez faire goutter du peroxyde à 3% ou tout médicament à effet vasoconstricteur.

- Si le nez saigne de façon inattendue en raison d'une surchauffe, la victime doit être transportée dans un endroit frais et une compresse de glace appliquée sur le nez. La victime devra être hospitalisée.

- Si, pendant 15 à 20 minutes, les premiers soins ne donnent pas de résultats positifs, vous devez contacter la clinique.

Ce qu'il est interdit de faire quand le nez saigne

- N'expulsez pas le sang du nez: la conséquence d'actions inconsidérées est un saignement abondant.

- Vous ne pouvez pas vous pencher beaucoup en avant - l'hémorragie augmente.

- Jeter en arrière la tête - le sang peut descendre dans l'œsophage, provoquant un réflexe nauséeux; provoquer étouffement.

- Vous ne pouvez pas retirer le coton-tige des narines avec un mouvement brusque - il doit d'abord être imprégné de peroxyde

- Si la raison pour laquelle du sang est versé du nez est devenue un objet étranger, vous ne devez pas essayer de le récupérer vous-même.

- Il n'est pas recommandé de se coucher horizontalement et de tenir la tête droite - il est préférable de la tourner sur le côté.

Traitement thérapeutique de l'épistaxis (épistaxis)

- Moxibustion de la muqueuse nasale. Il est utilisé si les facteurs, pourquoi le sang coule du nez, sont de petits vaisseaux de la paroi antérieure de l'organe.

- traitement avec des médicaments. Si le sang provient du nez plus d'une fois, des médicaments hypotenseurs, un renforcement hémostatique, un renforcement vasculaire et une amélioration de la coagulation du sang sont prescrits.

- Tamponnade - La tamponnade nasale est nécessaire en cas de saignement de la cavité nasale. Il aide à arrêter les saignements et retient une partie importante du sang. La tamponnade est souvent confondue avec les premiers soins à domicile pour les hémorragies nasales. Cependant, cela ne peut pas être fait à la maison et constitue une opération qualifiée, et non une mesure d'aide temporaire.

La procédure est effectuée dans les établissements médicaux conformément aux règles d'hygiène, et l'auto-exécution ne fera qu'aggraver la situation dangereuse.

- méthodes chirurgicales. En cas de saignement faible, le chirurgien peut injecter de la Novocain (0,5%) ou du dichlorhydrate de quinine (0,5-1%) sous la muqueuse, retirer le septum sous-muqueux nasal et racler les excroissances vasculaires. Si le sang coule constamment dans le nez, une ligature des vaisseaux est réalisée. La plastie cutanée nasale est récurrente (les muqueuses de la partie antérieure de la cavité nasale sont disséquées et remplacées par un lambeau de peau prélevé dans l'oreille du patient).

- Moxibustion de la muqueuse nasale. Il est utilisé si les facteurs, pourquoi le sang coule du nez, sont de petits vaisseaux de la paroi antérieure de l'organe.

Si vous n’aidez pas les remèdes populaires, vous devez consulter un médecin.

Pourquoi le nez saigne-t-il chez un adulte - causes

Le sang du nez chez l'adulte peut apparaître périodiquement ou à intervalles irréguliers. Il est important de ne pas vous perdre et d’empêcher le sang de sortir du nez à temps.

L'épistaxis s'appelle l'épistaxis et peut survenir à tout âge.

Les causes de ce phénomène peuvent être variées et être le résultat d’autres maladies. Si le sang du nez coule souvent, il est nécessaire de faire un diagnostic complet pour en identifier la cause et prévenir les complications possibles pour la santé.

Symptômes et signes de saignement

Plus de la moitié des cas de saignements de nez suggèrent qu'il s'agit d'une surprise complète pour la personne, provoquant un sentiment d'effroi et de confusion. Dans le même temps, il est important de pouvoir arrêter le sang afin d’éviter une perte importante.

Les épistaks se distinguent par le type et l'abondance de sang sécrété:

  1. Perte de sang mineure (de 1 à 10 ml à la fois). Pratiquement n'affecte pas la santé et la santé humaine;
  2. L'aspect modéré (10–200 ml) se caractérise par une faiblesse, l'apparition de «mouches» devant les yeux et une perte générale de résistance, tandis que la peau et les muqueuses deviennent pâles;
  3. Perte de sang en masse (environ 300 ml). Le sang ne coule pas immédiatement, mais progressivement sur une période de temps. Il existe également une faiblesse, des vertiges, des maux de tête et des acouphènes;
  4. Perte de sang abondante (atteint des valeurs critiques comprises entre 400 et 500 ml). Elle se caractérise par des conséquences plus graves, telles qu'une perte de conscience à court terme, des maux de tête de type migraine et une baisse progressive de la pression artérielle.

Les saignements peuvent être antérieurs et postérieurs (la paroi antérieure et postérieure du nez sont impliqués, respectivement), ainsi que unilatéraux et bilatéraux (d'une ou deux narines).

Une hémorragie de la paroi antérieure du nez résultant de lésions des vaisseaux sanguins est considérée comme plus légère et il est difficile d’arrêter un saignement nasal postérieur sans assistance médicale qualifiée.

Les saignements de nez sont-ils dangereux?

La perte d’un volume important de sang fait peur non seulement aux signes visuels, mais aussi à de nombreuses complications pour la santé et au développement d’une anémie. Si les vaisseaux de la paroi antérieure du nez sont endommagés, dans la plupart des cas, un tel saignement n'est pas dangereux.

Si les pertes de sang sont abondantes ou fréquentes, il s'agit déjà d'un symptôme dangereux.

Il est important de comprendre que les signaux de l'épistaxis concernant les problèmes corporels chez les femmes, les hommes et les enfants, et qu'un diagnostic précis empêchera le développement de maladies complexes des systèmes circulatoire et endocrinien aux stades initiaux.

Causes des saignements de nez

Les signes locaux de saignement nasal comprennent:

  1. Lésions mécaniques du septum nasal;
  2. Prédisposition congénitale à la rupture des vaisseaux sanguins en raison des caractéristiques anatomiques de la structure du nez;
  3. Le résultat de la chirurgie;
  4. Exposition à l'inhalation de produits chimiques ou à l'air sec en hiver.

Les causes de saignement peuvent également servir de présence de processus inflammatoires cachés dans la cavité nasale.

Facteurs communs provoquant des saignements du nez:

  1. L'avitaminose, en particulier la carence en vitamine C;
  2. Perturbations hormonales;
  3. La coagulation du sang;
  4. Tension artérielle élevée ou trop basse, dystonie vasculaire;
  5. Exercice physique intense;
  6. Surchauffe au soleil;
  7. Maladies infectieuses et inflammatoires accompagnées d'intoxication.

Méthodes de diagnostic et de traitement

La détermination correcte de la cause des saignements de nez comprend l'analyse des symptômes du patient, un examen général, un examen et l'établissement d'un tableau clinique complet.

Parallèlement, tous les indicateurs liés au problème étudié sont étudiés: présence d'hémoptysie, lésions concomitantes, structure anatomique des septa nasaux et état des vaisseaux. Un examen approfondi permet au médecin de se faire une idée fiable de la maladie.

En examen général, une attention particulière est accordée à l'état de l'oropharynx, une rhinoscopie et une pharyngoscopie sont effectuées. Pour compléter l’image et l’inspection visuelle, faciliter l’analyse des données sanguines en analysant le taux d’hémoglobine, de globules rouges et de globules blancs. La coagulation du sang étudiée séparément en raison d'un coagulogramme.

Un traitement spécifique affecte simultanément dans plusieurs directions:

  1. Interfère avec l'apparition de saignements répétés;
  2. Reconstitue la perte de sang et ses conséquences sous forme de faiblesse, d'anémie et de perte de conscience.

Pour arrêter le saignement, il suffit de serrer le nez avec les doigts, puis d'appliquer de la glace ou un chiffon froid et humide. L'écouvillonnage des narines avec un écouvillon imbibé de peroxyde d'hydrogène à 3% est autorisé.

Catégoriquement, vous ne pouvez pas jeter sa tête en arrière au sang n'a pas touché la gorge.

Si la perte de sang est la cause de l'anémie, vous devez augmenter l'utilisation quotidienne d'aliments riches en fer: sarrasin, abricots secs, foie de bœuf, grenade et produits à base de soja.

La tension artérielle augmente ou augmente la consommation de médicaments appropriés.

Après le rétablissement, des visites régulières chez le médecin sont nécessaires pour surveiller l’état général et prévenir les récidives.

Prévention des saignements nasaux

Afin de prévenir les pertes de sang, il est nécessaire de créer des conditions propices à la prévention de ses causes. L'air dans la pièce doit être suffisamment humide, exempt de poussière, de produits chimiques et d'autres irritants, et le nez doit être rincé avec une solution saline.

Dans le même temps, une attention particulière est accordée à la protection contre les blessures mécaniques et à la prévention des maladies liées aux allergies et aux ARVI. La surveillance de la pression aidera à prévenir les saignements inattendus à la suite de ses sauts.

La gymnastique respiratoire renforcera les parois des vaisseaux sanguins et augmentera la résistance de la membrane muqueuse aux dommages.

Une bonne nutrition et un régime de repos adéquat aideront à réduire le risque de récurrence de la maladie.

Quelles sont les raisons d'un saignement du nez chez un adulte?

N'importe qui au moins une fois, mais devait faire face à des saignements de nez. Mais tout le monde ne sait pas pourquoi ils saignent du nez. Les causes de ce phénomène chez l'adulte peuvent être très différentes: surmenage et fatigue, lésions nasales, ainsi que d'autres maladies plus graves.

Dans les cas où les saignements de nez se produisent assez souvent, vous devez immédiatement subir un examen médical pour identifier la cause réelle ou la maladie.

De tels symptômes peuvent signaler la maladie de divers organes internes - le foie, les reins et le sang. En outre, les saignements de nez peuvent être causés par des maladies cardiovasculaires, des rhumatismes et diverses maladies infectieuses.

Classification

La quantité de sang qui coule du nez peut aller de quelques millilitres à un demi-litre.

  1. Il est considéré comme une perte de sang insignifiante de quelques millilitres. De tels saignements ne sont pas dangereux pour la santé et n'entraînent aucune conséquence. Le seul point négatif peut être la peur, l'hystérie ou l'évanouissement chez les jeunes enfants.
  2. La perte de sang est considérée comme modérée si son volume n'excède pas 200 ml. Cette perte de sang provoque une faiblesse légère, des vertiges, un pouls rapide et des mouches clignotantes devant ses yeux. Blanchiment possible des muqueuses et de la peau visibles.
  3. On parle de perte sanguine massive dans les cas où jusqu’à 300 ml de sang coulent en tout ou en une étape. Elle s'accompagne de symptômes plus graves en comparaison avec un degré léger: faiblesse, acouphènes, vertiges, maux de tête, soif, essoufflement.
  4. Les saignements abondants se caractérisent par un volume important - 500 ml et plus. Une perte de sang massive entraîne un choc hémorragique, qui se traduit par une chute brutale de la tension artérielle, une léthargie, des troubles de la conscience allant jusqu’à sa perte, une circulation sanguine insuffisante dans les organes internes.

En outre, les saignements de nez peuvent être divisés en locaux et généraux. Les locaux sont ceux qui causent le sang pour des dommages localisés au nez, et ceux qui causent des saignements en général.

Pourquoi un adulte saigne du nez: causes

Des gouttes ou un filet de sang sortant des voies nasales sont une conséquence des dommages vasculaires. Cela se produit à la suite d'un stress mécanique (traumatisme au nez) ou de processus internes du corps.

Examinons plus en détail les principales raisons pour lesquelles un adulte peut saigner du nez et ce qu'il faut faire dans ce cas:

  1. Blessure - le plus souvent, diverses blessures au niveau du visage entraînent des lésions au nez, qui peuvent être accompagnées d'une fracture du septum accompagnée d'un saignement marqué. Dans l'enfance, l'habitude de se casser le nez avec un doigt ou d'autres objets (crayon, stylo) entraîne des lésions de la muqueuse nasale.
  2. L'impact des conditions extérieures. Long séjour au soleil, surmenage, effort physique - facteurs pouvant causer des saignements de nez spontanés. C'est un phénomène solitaire, ce n'est pas une raison pour aller chez le médecin, le sang s'arrête rapidement et l'incident est oublié.
  3. Coup de soleil et surchauffe - l'un des principaux facteurs de saignements de nez, surtout en été. En raison des températures élevées, la cavité nasale s'assèche et les vaisseaux deviennent fragiles. Ils éclatent facilement et à cause de cela, le sang du nez. Pour vous protéger du coup de chaleur, vous devez porter un chapeau ou un chapeau, soyez plus dans un endroit ombragé.
  4. Le séchage des membranes muqueuses peut également provoquer des saignements de nez, car les capillaires deviennent fragiles. Le séchage de la muqueuse nasale peut être le résultat d'un long séjour dans une pièce à l'air sec ou au froid.

Le deuxième groupe de saignements de nez est généralement causé par des causes beaucoup plus graves, consistant en des troubles systémiques. Dans ce cas, les saignements de nez ne constituent pas un état pathologique distinct, mais une manifestation des symptômes de maladies de tous les organes et systèmes physiologiques, le plus souvent des systèmes respiratoire et circulatoire. Ce groupe comprend des maladies telles que:

  1. L'hypertension. Une augmentation de la pression artérielle ou intracrânienne peut également causer des saignements de nez. Mais il s’agit plus d’une bénédiction que d’un malheur, car il vaut mieux perdre du sang et réduire la pression que de subir un accident vasculaire cérébral. En passant, le plus souvent, les chutes de pression se produisent de 4 à 6 heures du matin. Ce fait explique pourquoi certaines personnes saignent du nez le matin.
  2. Inflammation de la muqueuse nasale (rhinite) ou de ses sinus (antrites, sinusites) - une inflammation affaiblit les parois des vaisseaux sanguins et les rend plus fragiles. Une infection virale respiratoire aiguë, une rhinite allergique et des bactéries (streptocoques, staphylocoques, E. coli) peuvent entraîner le développement du processus inflammatoire.
  3. Papillomes dans le nez - excroissances sur la membrane muqueuse. Sont le résultat d'une infection virale, des mutations dangereuses dans les tumeurs malignes. Les polypes exercent une pression sur les vaisseaux, rendent la respiration difficile, provoquent des saignements fréquents le matin.
  4. Dystonie végétative-vasculaire - accompagnée de vaisseaux fragiles et fragiles, provoque souvent du sang provenant du nez chez un adulte ou un enfant chez qui on a diagnostiqué un TRI. Symptômes supplémentaires - écoulement de sang, larmoiement, acouphènes.
  5. Athérosclérose - modifications des vaisseaux sanguins, perte de leur élasticité, dommages fréquents avec l'apparition de divers saignements (internes et externes).
  6. Phéochromocytome est une tumeur des glandes surrénales, ce qui augmente le niveau d'hormones de stress. De ce fait, la pression augmente brusquement et le sang coule constamment du nez. Les signes de cette tumeur sont des saignements nasaux fréquents et une sécheresse du nez. Avec de tels symptômes devrait contacter la clinique.
  7. Réception des médicaments. En règle générale, les saignements sont causés par des médicaments destinés à prévenir la coagulation du sang. Ceux-ci incluent l'héparine, l'aspirine et d'autres. Le sang du nez peut couler avec l'utilisation prolongée et incontrôlée de sprays nasaux qui sèchent la membrane muqueuse.
  8. Maladies oncologiques. L'épistaxis survient dans les néoplasmes malins et bénins du nez. En plus des saignements, il peut y avoir un ulcère sur la muqueuse nasale, un gonflement du nez, une modification de sa forme.
  9. Troubles associés aux troubles de la coagulation sanguine, tels que l'hémophilie.
  10. Carence en vitamine C. Comme vous le savez, la vitamine C renforce les parois des vaisseaux sanguins. S'il en manque, les parois vasculaires deviennent friables et fragiles. Ce fait peut être la réponse à la question de savoir pourquoi on saigne souvent du sang.

Chez les adultes, la cause la plus fréquente de sang du nez est les dommages aux vaisseaux de la partie antérieure de la cloison nasale (site de Kisselbach), densément pénétrés par un réseau de petites artérioles et capillaires. En règle générale, ces saignements ne constituent pas une menace pour la santé humaine. Le sang du nez s'écoule sous forme de gouttes ou d'un mince filet et, lors d'une coagulation normale, il s'arrête rapidement de lui-même.

La situation est pire lorsque les vaisseaux des parties supérieure et postérieure de la cavité nasale sont endommagés. Les artères sont sensiblement plus larges que dans la section antérieure et, par conséquent, le saignement est plus important, peut nuire considérablement à la santé et même être fatal en raison d'une perte de sang importante. Dans ce cas, le sang coule dans un flux rouge vif non mousseux, peut apparaître de la bouche et ne s'arrête pratiquement pas tout seul.

Que faire lorsque le sang coule du nez?

Il est inutile de traiter les symptômes exclusivement, car la maladie sous-jacente doit être éliminée. Les causes des saignements de nez fréquents sont déterminées par le médecin. Vous devez consulter un thérapeute ou un pédiatre et un otolaryngologiste. Pour le diagnostic devra passer une numération sanguine complète et vérifier sa coagulation.

Les saignements de nez peuvent ne pas être si inoffensifs. Beaucoup ne font pas assez attention à cela. Si le sang du nez est perturbé dans de rares cas, et ensuite en raison d'un stress mécanique, il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

Si le sang du nez est souvent perturbé, il se produit une projection ou le saignement est abondant et prolongé - tout cela est un signal pour la demande rapide de l'aide d'un spécialiste.

Comment arrêter le saignement du nez?

Si le sang coule du nez à la suite de dommages mécaniques et d’un léger mal de tête, il n’ya aucun signe de maladie grave, vous pouvez régler le problème vous-même. La séquence des tâches est la suivante: d’abord, arrêtez le saignement, puis avec l’aide d’analgésiques, vous pourrez réduire l’intensité de la douleur.

Prenez une position assise et inclinez légèrement la tête en arrière. Desserrer le nœud de cravate, déboutonner le col. N'inclinez pas la tête vers l'avant - cela provoquerait un afflux de sang vers le nez et une augmentation des saignements. Il est également impossible d'incliner la tête en arrière - le sang va pénétrer dans le nasopharynx et provoquer des vomissements.

Sur le nez, vous pouvez mettre un morceau de glace ou une serviette humidifiée avec de l'eau froide - brièvement, environ dix minutes. Une lingette humidifiée à froid peut également être appliquée sur la nuque. Il est conseillé d'appuyer sur la narine d'où elle saigne pendant 5 à 10 minutes, jusqu'à ce que le saignement cesse. Si le saignement est intense ou ne s’arrête pas, utilisez des tampons. Les cotons-tiges imbibés de peroxyde d'hydrogène conviennent à cet effet. Ils doivent être insérés dans le nez, mais pas trop profondément, et rester assis pendant 10 à 15 minutes.

S'il n'y a pas de tampon ni de peroxyde d'hydrogène, insérez un bandage dans la narine d'où coule le sang, en laissant au moins 10 centimètres à l'extérieur pour pouvoir le retirer facilement des narines. Ceci est fait pour empêcher la circulation du sang du nez. De même, si vous avez des préparations vasoconstricteurs pour l’instillation du nez, mettez quelques gouttes sur un tampon et insérez-le dans votre nez. Ces gouttes aideront à resserrer le vaisseau endommagé, ce qui a causé le saignement. Ensuite, placez la personne dans une pièce fraîche, calme et sombre. Il arrive que ces mesures soient déjà suffisantes.

Si le saignement est abondant et ne peut pas être arrêté assez rapidement à la maison, la tête est douloureuse, la parole, la vision ou la conscience dans son ensemble sont altérées, appelez une ambulance de toute urgence.