Principal
Les symptômes

Saignement de nez pendant la grossesse - norme ou pathologie?

Presque toutes les femmes enceintes commencent à s'inquiéter pour leur santé à la vue du sang du nez et à se demander si cette maladie affectera le développement du fœtus. Qu'est-ce qui peut être indiqué par les saignements de nez chez une femme qui porte un enfant et quelles méthodes faut-il utiliser pour l'arrêter? Beaucoup de femmes enceintes veulent connaître la réponse à cette question.

Causes possibles de saignements de nez chez les femmes enceintes.

Les saignements de nez pendant la grossesse peuvent être causés par des causes à la fois physiologiques et pathologiques.

Dans la plupart des cas chez la femme enceinte, les saignements de nez sont une caractéristique physiologique commune qui se produit lors de changements hormonaux dans le corps de la femme après la conception. Ces changements incluent:

  • Augmentation du stress sur les vaisseaux sanguins.
  • Renforcer le flux sanguin.
  • Amincissement et fragilité des tissus vasculaires.

En raison de ces facteurs, la muqueuse nasale devient vulnérable, fragile et sujette aux dommages.

Parfois, la cause du saignement du nez peut être une augmentation de la pression artérielle. En outre, il existe d'autres pathologies qui provoquent la maladie:

  • Béribéri
  • Maladies dans lesquelles la coagulabilité dans le sang est altérée
  • Blessure mécanique
  • Gestose
  • Caillots sanguins dans les veines du cerveau
  • Maladies cardiaques et vasculaires
  • Insuffisance rénale
  • Tumeur
  • Carence en calcium dans le corps

Vidéo utile - Causes des saignements de nez:

Parmi les facteurs qui influent sur la survenue d'un saignement du nez, on peut identifier:

  • Muqueuse nasale sèche
  • Situation stressante
  • Violations des paramètres optimaux de l'air intérieur
  • Mauvaise situation environnementale
  • Manque de sommeil
  • Hyperthermie contre le rhume
  • Surchauffe du corps
  • L'irritabilité
  • Utilisation de gouttes nasales
  • Des saignements nasaux peuvent se développer sur le fond de la rhinite lors de l’expulsion.

Le sang peut couler du nez pour de nombreuses raisons. Cependant, cette condition est souvent causée par des changements hormonaux.

Signes dangereux, lorsque vous devez consulter un spécialiste

Si le saignement du nez est accompagné d'autres symptômes alarmants, vous devriez consulter un médecin.

Normalement, le sang du nez d'une femme enceinte n'est pas un symptôme dangereux. Par conséquent, lorsque les saignements ne sont pas périodiques, s’arrêtent rapidement et qu’il n’ya pas d’autres signes, cette affection ne doit pas alarmer la femme enceinte.

Lorsque le saignement a endommagé non seulement les petits vaisseaux (capillaires), mais aussi les grands. Dans ce cas, il n'est pas facile d'arrêter de saigner du nez.

En outre, cela peut entraîner une importante perte de sang, qui met la vie en danger. L'abondance de liquide écarlate des deux narines peut indiquer des dommages aux veines ou aux artères.

Mais vous devez savoir quels signes de saignement de nez peuvent indiquer la présence d'une pathologie, ce qui peut avoir des conséquences graves pour la femme enceinte et le fœtus.

De plus, une femme enceinte devrait consulter un spécialiste de toute urgence si les saignements de nez sont accompagnés des signes suivants:

  • Vertige
  • Maux de tête de nature et d'intensité différentes
  • Yeux brouillés
  • Acouphènes
  • État faible
  • Faiblesse générale
  • Grandes poches
  • Cercles autour des yeux de couleur sombre
  • Rougeur du visage
  • Essoufflement

Une femme enceinte devrait consulter un médecin si les saignements de nez deviennent très fréquents et ne peuvent pas être arrêtés rapidement.

Premiers secours

En cas de saignement du nez, vous devez savoir comment fournir vous-même les premiers soins. Vous devez savoir que toutes les actions visent à arrêter l'écoulement du sang du nez.

Par conséquent, les principales règles d'assistance dans cet état sont les suivantes:

  • Asseyez-vous dans la bonne position de sorte que la tête soit légèrement inclinée vers l’avant. Cela permet d'éviter que le sang n'engourdisse les passages œsophagiens.
  • Fixez à la zone de la tête et du nez d'une compresse avec de la glace. Sinon, vous pouvez utiliser un chiffon qui doit être humidifié à l'eau froide.
  • Appuyez légèrement sur les narines contre les parois des voies nasales. La respiration se fait par la bouche.

Si, après ces actions, l'écoulement du sang ne s'est pas arrêté, vous pouvez alors essayer la méthode suivante - l'introduction de tampons en coton dans les voies nasales (environ une demi-heure). Il peut également être mouillé dans une solution de peroxyde à 3%.

Lorsque les saignements nasaux ne sont pas autorisés, vous pouvez incliner la tête en arrière et vous moucher.

Après avoir arrêté le saignement, il est nécessaire pour une femme enceinte de mesurer la pression. Lorsqu'il est élevé (plus de vingt millimètres par rapport au mercure et plus), il est nécessaire d'appeler une ambulance, car tous les médicaments normalisant la pression artérielle ne peuvent pas être utilisés pendant la grossesse.

Il est également important de se rappeler que si une femme saigne du nez, il peut s'agir davantage des caractéristiques physiologiques de la fonction hormonale du corps pendant la grossesse. Par conséquent, vous ne devriez en aucun cas paniquer, être nerveux et appeler immédiatement une ambulance dès les premières minutes. Le médecin doit être appelé s'il existe des signes dangereux qui accompagnent les saignements de nez, ainsi que dans le cas d'une circulation sanguine continue pendant environ dix minutes après les premiers soins prodigués.

Y a-t-il un danger pour le fœtus?

Le plus souvent, les saignements de nez ne sont pas dangereux pour le fœtus, mais il est préférable de les examiner afin que ce symptôme ne soit pas un signe de pathologie.

Sur le développement du fœtus sont capables d'influencer certaines conditions pathologiques, un symptôme de qui saigne du nez.

Ces facteurs incluent:

  • Carence en vitamines et en calcium. Le fruit de la croissance et du développement nécessite un grand nombre de nutriments. Avec une carence en calcium ou en vitamines C et K, la formation de systèmes organiques peut se produire de manière incorrecte.
  • Hypertension artérielle. Peut indiquer le développement de la prééclampsie, la soi-disant prééclampsie. Cela est dû au fait que l'augmentation de la pression affecte la circulation utéro-placentaire.

Il est important de dire que toute maladie, dont les saignements de nez, est un symptôme peut être dangereuse pour le développement du fœtus. Par conséquent, une femme enceinte n'a pas besoin d'ignorer les signes dangereux et de consulter immédiatement un médecin.

Aux conséquences graves des saignements de nez pendant la grossesse, qui sont causés par les conditions pathologiques de la femme, sont considérées:

  • Perte de sang importante. Cela se produit généralement si de gros vaisseaux sanguins sont endommagés ou si une femme a un taux de coagulation sanguine réduit.
  • Complications de la grossesse. Avec diverses pathologies, ils peuvent être n'importe lesquels - jusqu’à la perte d’un enfant.
  • AVC C'est pourquoi vous devez surveiller la tension artérielle chez les femmes enceintes.

Ces complications peuvent être évitées si vous allez chez le médecin à temps s'il y a des symptômes dangereux qui indiquent des conditions pathologiques possibles.

Traitement de la toxicomanie

Médicaments prescrits par le médecin en fonction de la cause et du danger des saignements de nez

Le traitement doit viser principalement à éliminer les principales causes des saignements de nez. Pour découvrir la cause, une femme enceinte doit subir une série d’études.

Et seulement après que le diagnostic a été établi, le spécialiste prescrit un médicament:

  • Si aucun écart n’a été trouvé dans les analyses, les vitamines sont généralement prescrites, par exemple Aevit et Ascorutin.
  • L'hypertension, provoquant un saignement nasal, est traitée pendant la grossesse à l'hôpital. Généralement, un spécialiste prescrit des médicaments pour réduire et normaliser la pression.
  • Lorsque, à la suite de tests, une hypocalcémie (carence en calcium) est détectée chez une femme enceinte, il sera conseillé à la femme de prendre des médicaments contenant cette substance.
  • Pour réduire la vulnérabilité de la muqueuse nasale et renforcer les parois des vaisseaux sanguins, prescrire des médicaments qui ont la capacité de protéger les vaisseaux sanguins.

Si le saignement ne disparaît pas avant longtemps, la femme enceinte devra être soignée à l'hôpital, où des agents hémostatiques lui sont prescrits.

Une femme enceinte doit être traitée avec des moyens sûrs, doux et non affectants. Par conséquent, il est préférable de confier le choix du spécialiste en drogues et de ne pas se soigner soi-même.

Remèdes populaires

Les remèdes populaires les plus efficaces et les plus sûrs pour l’apparition de saignements de nez pendant la grossesse

À la maison, vous pouvez utiliser des médecines alternatives. Ces recettes conviennent particulièrement aux femmes qui ont souvent des saignements de nez.

Ces recettes pour le saignement comprennent:

  • Rincer le nez avec de la poudre d'alun, qui peut être acheté en pharmacie. Une demi-cuillerée à thé du produit est dissoute dans de l'eau (un verre) et les voies nasales sont lavées. Ce remède arrête efficacement le sang et réduit la fréquence des saignements.
  • Un écouvillon d’ortie est une autre méthode. L'ortie est considérée comme une plante hémostatique et cicatrisante. Le tampon reste dans la narine pendant une quinzaine de minutes.
  • Utilisez à l'intérieur d'un petit morceau de feuille d'aloès. En cas de saignements fréquents, il est recommandé d’utiliser cette méthode quotidiennement avant de manger pendant deux semaines.
  • En outre, pour éviter les saignements du nez, vous pouvez enfouir le nez dans le jus de plantain ou d'ortie avec quelques gouttes dans chaque narine. En outre, vous pouvez boire des décoctions de ces herbes médicinales.

Vous pouvez arrêter le saignement en utilisant une pommade contenant les ingrédients suivants:

  • Poivre Highlander
  • Feuilles de Viburnum
  • Millefeuille
  • Ortie
  • Sac à main de berger

Une cuillère à soupe de matières premières est mélangée à de la vaseline. Si nécessaire, lubrifiez la muqueuse nasale.

Il est important de se rappeler que les femmes enceintes devraient consulter un spécialiste de la possibilité de les utiliser avant d'utiliser des remèdes populaires.

Causes du sang du nez pendant la grossesse

Le saignement de la cavité nasale ou l'épistaxis est un saignement qui est causé par des dommages à l'intégrité des vaisseaux sanguins. Ils sont situés dans la cavité nasale ou dans le sinus paranasal. Le sang du nez pendant la grossesse peut durer n'importe quel terme. L'intensité du saignement peut également être différente.

Souvent, une femme qui s’aperçoit que son nez saigne ne s’inquiète pas, elle le prend pour un symptôme courant pouvant survenir pendant la grossesse, mais ce n’est pas toujours le cas. Il y a plusieurs raisons à cela. Cela peut indiquer une pression qui doit être normalisée de toute urgence afin qu'aucune complication ne se produise.

Les causes de la pathologie

Dans différents trimestres, le sang peut être provoqué pour diverses raisons. Si le saignement n'est pas abondant, il commence moins souvent que trois ou quatre fois par mois, il est facile de l'arrêter - il est inoffensif et ne représente aucune menace pour la future mère et le futur bébé.

L'essentiel est de s'assurer que le saignement n'est pas la conséquence de pathologies graves.

Si la première fois, alors probablement surmenage

Les raisons pour lesquelles le nez saigne pendant la grossesse.

  1. Changements hormonaux dans le corps. Le sang circule souvent au cours du premier trimestre de la grossesse, car c’est à ce stade de développement que les changements les plus importants se produisent dans le corps de la femme. Le niveau de progestérone (une hormone qui contribue à la fécondation normale de l'œuf et à son développement ultérieur) augmente et peut s'accompagner d'un gonflement de la membrane muqueuse et d'une congestion nasale. Les navires deviennent fragiles et friables. À la moindre irritation, il suffit parfois d'éternuer, les vaisseaux éclatent et le saignement commence, parfois de manière très intense.
  2. Carence en calcium. La raison la plus courante pour laquelle le sang peut circuler est la faible teneur en calcium dans le corps de la future mère. Le fruit pousse, se développe et a besoin de beaucoup de nutriments. Quelle que soit la quantité de calcium absorbée par la femme, des micro-éléments utiles, le futur bébé "en absorbe" tout ce dont il a besoin pour un développement normal. Il arrive souvent que les femmes enceintes ne disposent pas de suffisamment de vitamine K, ce qui signifie que des saignements peuvent survenir dans la cavité nasale.
  3. Augmentation de la pression artérielle. L'un des problèmes les plus courants chez les femmes enceintes, qui commence au deuxième trimestre. La prééclampsie est caractérisée par une pression accrue, un gonflement se produit, il y a un saignement du nez, des taux élevés de protéines dans l'urine. Il y a des mouches devant les yeux, des maux de tête, des vertiges. Peut développer une maladie grave, dangereuse pour la future mère et l'enfant.
  4. Les saignements peuvent aussi commencer par une toxicose tardive et très grave. Cela s’accompagne également d’une augmentation de la pression. Avec un tel diagnostic, vous devez contacter immédiatement les spécialistes. Différents types de dommages - fractures, courbure de la cloison nasale, blessures (même s'ils l'étaient il y a de nombreuses années), écoulement nasal important - tout cela peut provoquer un saignement.
  5. Si la température augmente lors de maladies infectieuses, elle peut saigner par le nez. Une surchauffe à long terme du corps peut avoir un effet néfaste sur le corps, les systèmes cardiovasculaires. En conséquence, le flux sanguin est perturbé, la fragilité des vaisseaux et des capillaires augmente.

Sang du nez pendant la grossesse - cela vaut-il la peine de s'inquiéter?

Grossesse - une période de changement dans la vie de chaque femme. Cependant, les changements se produisent non seulement en apparence, mais aussi en interne, dans le corps. Bien sûr, il y a des plaintes. Ils sont principalement associés à des changements de santé et tout à fait inoffensifs. Dans d'autres domaines, il y a une douleur dans les glandes mammaires et une autre, quand du nez de temps en temps il y a du sang.

Si cela vous arrive, assurez-vous de consulter un médecin. Sur des forums Internet, ils écrivent que de nombreuses femmes sont atteintes de cette maladie, ce qui est normal, mais il est préférable de ne pas ignorer une visite chez un spécialiste, car la formation de sang par le nez peut avoir de nombreuses causes, et toutes ne sont pas dangereuses.

En général, la survenue de saignements nasaux s’explique par l’augmentation du débit sanguin dans toutes les muqueuses, y compris le nez. En conséquence, la muqueuse interne du nez pendant la grossesse devient plus sensible aux expositions externes. Pour la même raison, les femmes enceintes se plaignent souvent de congestion nasale. Les saignements de nez dépendent de chaque organisme séparément, mais ils deviennent souvent plus fréquents si la paroi vasculaire s'amincit.

Cependant, une autre cause de saignements de nez est plus dangereuse. Ce phénomène peut être associé à une augmentation de la pression artérielle. Pour établir si cela est réellement vrai, il suffit de mesurer la pression lors de la prochaine hémorragie. Si l'excédent de la norme est même de 10 à 20 millimètres de colonne de mercure, consultez un médecin. Le fait est que l'augmentation de la pression affecte négativement le flux sanguin utéro-placentaire. Cela peut conduire à un avortement. Quand il y a une telle menace, il y a d'autres signes - maux de tête, vertiges et mouches clignotantes devant vos yeux.

Les raisons pour lesquelles pendant la grossesse peuvent saigner du nez

La période d'attente pour un enfant est associée à des changements globaux dans le corps de la femme. La future mère est confrontée à un certain nombre de nouveaux symptômes. Par exemple, certaines femmes enceintes se plaignent de saigner du nez. Vaut-il la peine de s'inquiéter de l'apparition d'un symptôme, auquel il peut être associé et de la façon de l'éviter, à envisager dans le cadre de cet article.

Des saignements nasaux surviennent-ils lors du transport d'un enfant?

La période de gestation dure environ 280 jours à compter de la dernière menstruation. Il est généralement divisé en trois parties, appelées trimestres. De plus, la gestation est divisée en deux périodes: embryonnaire et foetale. Le sang du nez pendant la grossesse peut être observé dans n'importe quel trimestre, mais pour diverses raisons. Cependant, les facteurs affectant une femme après la conception et avant l'accouchement sont quelque peu différents.

Causes possibles des saignements de nez

Début précoce

Les saignements nasaux sont connus en médecine sous le terme d'épistaxis d'origine grecque. Sous le même nom, le phénomène est répertorié dans la Classification internationale des maladies.

N'oubliez pas que le premier trimestre de la gestation est extrêmement important. C’est pendant cette période que se forment les systèmes essentiels d’activité vitale du futur enfant; il est donc parfois recommandé de réagir immédiatement à l’épistaxis.

Tableau 1. Changements survenant après la conception pouvant causer du sang du nez pendant la grossesse au cours du premier trimestre

Aux deuxième et troisième trimestres

À partir de la semaine 13, commence le deuxième trimestre de la gestation. Cette période est associée à la synthèse de masse d'hormones par le placenta. Parmi eux se trouvent:

  • la gonadotrophine;
  • la progestérone;
  • estriol, etc.

Tous jouent un rôle important dans le port du bébé, mais peuvent causer du sang dans le nez pendant la grossesse après le deuxième trimestre. Ils affectent le coeur, les vaisseaux sanguins, les systèmes nerveux et autres. En particulier, ils peuvent causer de graves maux de tête, l'apparition d'un œdème, une augmentation de la pression artérielle, une précipitation du sang vers le visage, etc.

Les modifications du poids fœtal, la nécessité d'un apport sanguin intensif au placenta et la prolifération du réseau vasculaire utérin entraînent des modifications hémodynamiques marquées. Ce qui précède pourrait bien être la raison pour laquelle le nez saigne pendant la grossesse. La pression artérielle est généralement quelque peu réduite au milieu du terme, mais il existe parfois une diminution de la viscosité du sang. Il y a aussi une augmentation du volume sanguin circulant.

Les raisons pour lesquelles les femmes enceintes saignent

Dans certains cas, les facteurs qui déclenchent l'épistaxis sont indirectement associés à la gestation. Les carences en vitamines sont souvent considérées comme la raison la plus courante des saignements de nez chez les femmes enceintes. En particulier, une carence en acide ascorbique et en vitamine K peut entraîner des saignements de nez, ce qui peut également être provoqué par une carence en vitamines ou en minéraux.

Parmi les raisons pour lesquelles les femmes enceintes saignent du nez, il convient de noter une faible humidité. En outre, l'épistaxis peut causer une contamination de l'air par la poussière et les toxines. Au début de la saison de chauffage, il est recommandé d'humidifier artificiellement l'air et de ventiler régulièrement la pièce. La cause du sang du nez chez les femmes enceintes peut être une réaction allergique. Souvent, une femme allergique présente une hypersensibilité exacerbée pendant la gestation. La rhinite allergique conduit à la dessiccation de la muqueuse nasale et à des lésions vasculaires.

Pourquoi d'autre saigne du nez pendant la grossesse:

  • dommages mécaniques (choc, ecchymose);
  • pathologie hématologique;
  • exacerbation de maladie vasculaire ou cardiaque;
  • Le SRAS, y compris lorsque la température augmente;
  • tumeurs dans la cavité nasale, etc.

Vidéo utile

Sinon, comment pouvez-vous vous aider avec la survenue de saignements de nez:

Sang du nez chez les femmes enceintes aux premier, deuxième et troisième trimestres: pourquoi va-t-il pendant la grossesse, que faire?

Chaque femme enceinte, confrontée au problème de saignement du nez, commence à s'inquiéter de sa santé et de la condition du bébé. En effet, cela semble assez effrayant, surtout quand on ne sait pas pourquoi cela se produit. Quelles sont les causes et les signes concomitants de saignements de nez? Comment donner les premiers secours?

Quels facteurs peuvent provoquer des saignements de nez à différentes étapes de la grossesse?

Les saignements de nez (épistaxis) pendant la grossesse surviennent assez souvent, surtout le matin. Les raisons peuvent être associées à des facteurs physiologiques (augmentation de la charge sur les vaisseaux, augmentation du flux sanguin dans le corps, amincissement des parois des vaisseaux sanguins), perturbations hormonales dans le corps ou processus pathologiques.

Les causes plus graves de saignements nasaux chez les femmes enceintes comprennent:

  1. manque de vitamines ou d'oligo-éléments dans le corps;
  2. diverses maladies affectant la coagulation du sang;
  3. effets mécaniques, ecchymoses, blessures;
  4. maladies du système cardiovasculaire;
  5. maladie rénale;
  6. oncologie

La future mère ne devrait pas paniquer et diagnostiquer la maladie de manière indépendante. Pour le diagnostic et le traitement ultérieur, il est nécessaire de consulter un spécialiste.

Premier trimestre

Si la future mère n'a pas de maladie chronique, au cours du premier trimestre de la grossesse, les saignements de nez sont généralement associés à des modifications hormonales dans le corps. Au début, il essaie de faire le maximum d'efforts pour que le fœtus prenne racine dans l'utérus, afin que le système endocrinien fonctionne de manière intensive. Le flux sanguin dans les muqueuses augmente et les vaisseaux gonflent. À de tels moments, tout choc mécanique, même le souffle du nez habituel, peut provoquer un saignement.

Deuxième trimestre

Au cours du deuxième trimestre de la grossesse, le facteur de saignement principal et le plus fréquent est la toxicose tardive (gestose), qui augmente considérablement la pression sur les parois des vaisseaux sanguins. Cependant, la toxicose tardive n’est pas inoffensive, car elle peut être le symptôme de modifications pathologiques graves dans le corps. C’est pourquoi, en cas d’hypertension artérielle régulière, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Troisième trimestre

Au troisième trimestre, l’apparition de sang du nez dépend des mêmes facteurs que lors du deuxième trimestre. Les femmes enceintes sont invités à surveiller constamment la pression artérielle. De plus, à ce stade de la grossesse, les ressources du corps féminin sont presque épuisées, il est donc nécessaire de surveiller de près le régime alimentaire. Pour la formation des os et des organes internes du fœtus, vous avez besoin de beaucoup de vitamines et d’oligo-éléments que le bébé tire du corps de la mère. Le manque de substances bénéfiques provoque l’amincissement des vaisseaux sanguins.

Quels symptômes devraient se tourner de toute urgence vers un spécialiste?

Les principaux signes qui accompagnent les saignements de nez et nécessitent une intervention médicale urgente:

  1. faiblesse générale ou évanouissement;
  2. maux de tête;
  3. exacerbation de maladies chroniques;
  4. augmentation de la température corporelle (peut être causée par des maladies infectieuses).

Une affection dans laquelle le saignement ne s’arrête pas pendant plus de 15 minutes est dangereuse pour les femmes enceintes souffrant d’anémie et, par conséquent, d’irrigation sanguine insuffisante vers les organes internes contenant de l’oxygène.

Traitement des saignements de nez

Le seul moyen de traiter les saignements de nez pendant la grossesse n'existe pas. Le traitement dépend des causes de l'épistaxis. En cas de saignements fréquents et abondants, il est parfois nécessaire de remplacer médicalement le sang perdu, jusqu'à la transfusion. Le médecin décide de la méthode de traitement uniquement après un examen visuel du patient, sur la base de tests et d'indications médicales individuelles.

Premiers secours

Souvent, dans des situations stressantes, beaucoup ne savent pas quoi faire. Pour les premiers secours en cas de saignement de nez chez une femme enceinte, il est nécessaire de se rappeler un algorithme simple d'actions. Tout d'abord, ouvrez la fenêtre pour aérer, asseyez la femme et demandez-lui de prendre une position confortable. Ensuite, elle devrait incliner la tête et pincer le nez. Dans le même temps, la glace est souvent placée sur le nez. Dans les 10 minutes qui suivent, vous devez respirer par la bouche. La position de la femme enceinte ne peut pas être modifiée.

Approche médicamenteuse

Après une inspection visuelle et une collecte des antécédents du patient, les spécialistes entament la procédure de rhinoscopie et de pharyngoscopie. Le lieu d'où provient le sang est cautérisé, ou le sang est cuit. La prescription de médicaments dépend non seulement de la cause des saignements, mais également de la durée de la grossesse, du fait que des médicaments complètement différents sont prescrits à différentes périodes.

Médecine traditionnelle

Lorsque le sang coule du nez pendant la grossesse, vous pouvez utiliser des remèdes populaires efficaces. Le plus efficace est considéré comme une infusion de feuilles séchées de millefeuille. Pour vous préparer, vous devez prendre deux cuillères à soupe de matières premières, les verser avec de l'eau bouillante (400 ml) et laisser reposer pendant une nuit, pendant 10 à 11 heures. Ensuite, la perfusion doit être filtrée et prise par voie orale pendant 1 verre 3 fois par jour.

Implications pour la future mère et l'enfant

Ne pas saigner suffisamment du nez pendant la grossesse peut avoir des conséquences dangereuses. Tout d'abord, le danger réside dans la perte de sang, car au moment de l'accouchement, le corps de la mère est très affaibli. Une petite perte de sang, qui sera invisible pour un adulte, pour une femme enceinte représente un gaspillage important de ressources vitales. En cas d'hypertension artérielle chez la future mère, le risque d'accident vasculaire cérébral augmente considérablement.

Pour le fœtus, il existe un grand danger de sous-réception des substances utiles qui accompagnent le sang et sont nécessaires à sa croissance et à son développement. Une carence en vitamines et en calcium dans le corps de la mère entraîne une formation anormale ou pathologique des organes et systèmes internes de l'enfant. Les femmes enceintes doivent être extrêmement attentives à leur santé et réussir des tests qui contrôlent la quantité d’éléments et de vitamines dans le corps.

Conseils de prévention

Comment les femmes enceintes peuvent-elles se protéger des saignements de nez pendant la grossesse? Si elle n’est pas causée par une anomalie dans le travail du corps ou une exacerbation de maladies chroniques, les recommandations suivantes contribueront certainement à prévenir les pertes de sang non désirées:

  1. Ventilation quotidienne des lieux. Au lieu d'utiliser des climatiseurs, il est recommandé d'ouvrir les fenêtres.
  2. Humidification de l'air dans la chambre. Vous pouvez utiliser des humidificateurs artificiels, des récipients contenant de l’eau, placés autour de la pièce. L'humidité ne permet pas à la muqueuse nasale de se dessécher.
  3. Boisson abondante (au moins un litre et demi d’eau pure par jour). Beaucoup de gens perçoivent de tels conseils comme le besoin de saturer le corps avec n'importe quel liquide, mais tel n'est pas le cas. Pendant la grossesse, il est nécessaire de boire de l'eau. Il est donc recommandé de remplacer les boissons habituelles (thé, café, cacao, jus, limonade, etc.) par de l'eau filtrée.
  4. Hydratation nasale quotidienne. Le moyen le plus simple et le moins coûteux de le faire est de lubrifier les sinus avec de la vaseline.
  5. Ne pas respirer de l'air contenant des éléments nocifs et des allergènes (peinture, monoxyde de carbone ou fumée de cigarette, produits chimiques synthétiques à usage domestique, etc.).

Sang du nez pendant la grossesse: est-ce dangereux ou pas?

Pourquoi saignent-ils du nez pendant la grossesse? C’est avec cette question que les femmes enceintes qui s’inquiètent de saignements de nez subits s’adressent au médecin. De quoi s'agit-il - la norme ou la pathologie? Et comment des saignements de nez périodiques peuvent-ils affecter le développement d'un enfant?

Saignements de nez chez les femmes enceintes: cela vaut-il la peine de s'inquiéter?

Le sang du nez pendant la grossesse peut aller à la fois en début et en fin de période, seules les causes de ce phénomène, en fonction du moment de l'apparition, peuvent varier de manière significative. Pour commencer, examinons pourquoi un tel saignement apparaît au cours du premier trimestre de la grossesse.

En fait, le sang du nez chez les femmes enceintes à un stade précoce peut être l'un des signes de changements physiologiques associés au port d'un enfant. Déjà au cours des premières semaines dans le corps d'une femme, le niveau de progestérone commence à augmenter - une hormone responsable de la préservation et du développement de la grossesse.

Cette hormone a un impact énorme sur tous les systèmes vitaux de la future mère, y compris le système circulatoire.

En raison de l'action de la progestérone, la circulation sanguine augmente dans toutes les parties du corps. La quantité accrue de sang dans les vaisseaux provoque un amincissement et une fragilité des parois vasculaires, de sorte que les capillaires du nez ne résistent tout simplement pas à la pression et éclatent à la moindre surmenage, provoquant un saignement des voies nasales.

La progestérone provoque également une production accrue de mucus nasal, provoquant un gonflement de la muqueuse nasale et une rhinite. Pour dégager les sinus nasaux et faciliter la respiration, une femme enceinte doit se moucher souvent, ce qui endommage encore plus les parois des vaisseaux sanguins et peut entraîner leur rupture et l'apparition de sang des voies nasales. L'action de la progestérone dure presque toute la grossesse et ne diminue qu'après la naissance. Les saignements de nez peuvent donc accompagner le deuxième trimestre et le dernier tiers de la grossesse.

Les causes du phénomène désagréable peuvent ne pas toujours être physiologiques. Après 20 semaines, le risque de développer une complication dangereuse, la gestose, qui s'accompagne d'une augmentation de la pression artérielle, augmente considérablement. Le pic hypertensif provoque une augmentation de la pression dans les vaisseaux et, parfois, à un stade ultérieur, le sang du nez provient précisément de cette situation. Le troisième trimestre est la période où la prééclampsie apparaît le plus souvent.

Dans ce cas, les saignements de nez ne seront pas uniquement à haute pression, mais aussi à la présence de protéines dans les tests d'urine, ainsi qu'à un gonflement notable des bras, des jambes et du visage.

Les autres causes d'apparition de sang du nez pendant la grossesse sont les suivantes:

  • manque de vitamines et de nutriments;
  • blessures au nez;
  • muqueuse nasale sèche;
  • violation de la coagulation du sang.

Les saignements nasaux périodiques ne sont pas une cause d'inquiétude. Mais si pendant la grossesse le sang du nez coule trop souvent et trop fortement, vous devez absolument informer le médecin qui, si nécessaire, ordonnera un examen supplémentaire ou enverra la future mère à un spécialiste, un otorhinolaryngologist ou un hématologue.

Comment vous aider avec les saignements de nez?

Bien que le sang du nez pendant la grossesse ne pose le plus souvent aucun danger pour la femme et son bébé, ce phénomène est assez désagréable: il peut plonger la femme enceinte dans la panique. Dans une telle situation, vous devez d’abord vous ressaisir, vous calmer et essayer d’arrêter le saignement à l’aide des actions suivantes:

  1. Asseyez-vous et inclinez votre tête légèrement en avant. On pense que pencher la tête en arrière contribue à arrêter le sang, mais en fait, de tels mouvements lorsque le saignement du nez est contre-indiqué, car dans ce cas, le sang peut pénétrer dans le larynx et provoquer des vomissements. Pour la même raison, il n’est pas recommandé de s’allonger lorsqu’on excrète du sang du nez.
  2. Fixez un chiffon ou de la glace trempée dans l’eau froide sur le nez, préalablement enveloppé dans une serviette mince. Le froid contribue au rétrécissement des vaisseaux sanguins et aide à arrêter le sang.
  3. N'essayez pas de libérer les voies nasales du sang en vous mouchant le nez - cela ne fera qu'augmenter le saignement.
  4. Vous pouvez appuyer les narines sur le septum nasal et respirer par le nez pendant un moment. En général, quelques minutes plus tard, le sang cesse de couler.
  5. Si le saignement est suffisamment intense, il est recommandé d’insérer du coton légèrement imbibé de peroxyde d’hydrogène dans les voies nasales.

Dans la plupart des cas, ces actions aident à arrêter rapidement le sang, mais si le saignement ne cesse pas, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Le meilleur moyen de prévenir les saignements nasaux pendant la grossesse est la prévention. Il est nécessaire de surveiller attentivement la cavité nasale et de nettoyer régulièrement la membrane muqueuse à l'aide d'agents hydratants doux (solution saline ou sprays à base d'eau de mer). Ces mesures risquent de ne pas suffire si la femme enceinte est constamment dans une pièce où l'air est sec.

Pour humidifier l'atmosphère, il est nécessaire de procéder à une ventilation régulière ou d'utiliser des humidificateurs spéciaux. Marcher dans la rue sera très utile, en particulier dans le parc ou près des plans d’eau.

En outre, il est très important de manger et de prendre des complexes de vitamines pour les femmes enceintes. En cas de fragilité accrue de la paroi des vaisseaux, il est recommandé d’inclure dans l’alimentation des aliments riches en calcium, en rutine et en acide ascorbique. Avec le développement de la prééclampsie, les plats salés devraient être exclus du menu.

Au cours des 2-3 trimestres de la grossesse, vous devez surveiller très attentivement la tension artérielle et l’enflure afin de déceler les signes de prééclampsie à temps et consulter un médecin le plus rapidement possible. Et pourtant, il convient de rappeler que, dans la plupart des cas, les saignements de nez rares survenant pendant la grossesse sont causés par le réarrangement naturel du corps de la femme et ne sont associés à aucune pathologie. Ne paniquez donc pas: il s'agit d'un phénomène temporaire risque pour la grossesse et le développement de l'enfant.

Sang du nez pendant la grossesse

La grossesse apporte un changement tangible dans la vie de chaque femme. Il est accompagné de points positifs et négatifs. Le corps est soumis à une forte charge et, par conséquent, diverses douleurs et inconforts deviennent monnaie courante et sont souvent ignorés. Cependant, beaucoup de femmes ne peuvent pas ignorer un symptôme aussi alarmant que le sang du nez. Pourquoi est-ce qu'elle y va? Est-ce la norme ou la pathologie? Notre article répondra à ces questions et à d’autres. Lisez-le jusqu'à la fin pour découvrir les causes communes des saignements de nez pendant la période de gestation.

Pourquoi le sang coule-t-il du nez pendant la grossesse?

On dit que si les saignements de nez sont peu fréquents (une fois par semaine ou moins), il ne s'agit pas d'une pathologie. Pour la plupart des femmes, cela ne parle pas de maladies graves. Cependant, ce symptôme peut indiquer la présence de certains problèmes dans le corps. Avec des manifestations fréquentes, il ne peut être ignoré.

Donc, si vous saignez souvent du nez pendant la grossesse, cela peut indiquer:

  1. Violation de la coagulation du sang. Pendant la grossesse, le sang du nez peut indiquer une violation de la coagulabilité. Pour confirmer ou infirmer la maladie, vous devez prendre rendez-vous avec un hématologue. Cela aidera à diagnostiquer la maladie et à prescrire un traitement.
  2. Blessures au nez. Rappelez-vous si vous avez eu le nez frappé sur quelque chose. Il est probable que vous l'avez endommagé et que vous ne l'ayez même pas remarqué. Dans ce cas, vous pouvez parfois avoir des saignements de nez. Ils sont caractéristiques non seulement des blessures, mais aussi des modifications de la membrane muqueuse.
  3. La présence de maladies infectieuses. Si vous contractez une infection, votre corps tente de le combattre avec une forte fièvre. Elle a parfois tendance à penser que pendant la grossesse, vous saignez du nez.
  4. Augmentation de la pression artérielle. Cette condition est très dangereuse, car elle affecte le corps de la femme et le fœtus. Avec lui, l'enfant reçoit des nutriments et de l'air insuffisants. Dans le pire des cas, cela retardera le développement du fœtus dans l'utérus.

Le sang du nez peut aller à différentes périodes de la grossesse. Au cours du premier trimestre, les saignements sont généralement associés à des modifications hormonales. La muqueuse est plus abondamment alimentée en sang, ce qui provoque parfois ce symptôme. L'avitaminose est caractéristique du deuxième trimestre. En cas de manque de vitamines et d’éléments bénéfiques, notamment de K, de C et de calcium, des saignements peuvent survenir pendant la grossesse. Une autre cause de la maladie est le dessèchement de la membrane muqueuse. Le fait est que les femmes de l’époque passent souvent le plus clair de leur temps à la maison, où l’air pur ne suffit pas.

Les saignements de nez au troisième trimestre sont généralement associés à une exacerbation de l'évolution des maladies chroniques. Dans ce cas, il est nécessaire de consulter un médecin afin qu'il vous prescrive des médicaments qui aideront à soulager les symptômes négatifs.

Que faire en cas de saignements de nez pendant la grossesse

Si vous saignez du nez, ce qui ne s’arrête pas longtemps, vous devez vous donner les premiers soins:

  • s'accroupir et pencher légèrement la tête vers l'avant;
  • prenez une serviette et humidifiez-la dans de l'eau froide, mettez-la sur le nez (vous pouvez utiliser de la glace);
  • assurer de l'air frais: ouvrir, ouvrir la fenêtre sur la fenêtre;
  • si le sang du nez pendant la grossesse provient d'une narine, pressez-le au septum pendant quelques minutes;
  • si le saignement est trop important, prenez un molleton, mouillez-le avec du peroxyde d'hydrogène et appliquez-le sur le nez.

Veuillez noter qu'en cas de saignements de nez, il est interdit d'effectuer certaines actions. Tout d’abord, ne penchez pas la tête en arrière car vous feriez un saut de pression artérielle, ce qui ne ferait que renforcer la maladie. Ne vous allongez pas, car vous pourriez avaler une partie du sang, après quoi vous commencerez à vous sentir très malade, éventuellement avec des vomissements.

Traitement de la maladie

Si vous avez souvent des saignements de nez pendant la grossesse, vous devez consulter un spécialiste. Il identifiera le problème et prescrira un traitement. Il faut comprendre que l'épistaxis ne peut pas être appelé une maladie indépendante. Ceci est seulement un symptôme, indiquant la présence de certains problèmes avec le corps ou la maladie. Pour y remédier, vous devez trouver la source du problème et le résoudre. Naturellement, le traitement de différentes maladies est très différent: il n’existe pas de méthodes universelles. Si ce symptôme vous dérange plus d'une fois par semaine, ne partez pas chez le médecin. Votre inaction peut nuire non seulement à vous, mais également au bébé à naître.

Que faire pour que pendant la grossesse vous ne soyez pas dérangé par le sang du nez

Pour réduire les risques de saignements de nez lorsque vous portez un futur enfant, vous pouvez effectuer un certain nombre d'actions préventives:

  • Ventilez la pièce plus souvent: l'air frais ne permettra pas à votre membrane muqueuse de se dessécher, ce qui signifie qu'il empêchera le sang de couler du nez pendant la grossesse;
  • n'oubliez pas de boire beaucoup d'eau: prenez l'habitude de boire au moins 1,5 liquide par jour;
  • traiter rapidement et correctement un nez qui coule: utilisez uniquement les pulvérisations et les gouttes prescrites par le médecin, éliminez-vous avec soin pour ne pas nuire aux vaisseaux;
  • essayez de vous trouver plus souvent dans la rue, malgré votre position: ceci vous aidera également à obtenir suffisamment d’air et évitera de dessécher la membrane muqueuse;
  • éloignez-vous des irritants: essayez d’inhaler moins de produits chimiques ménagers et de fumée de cigarette.

Vous savez maintenant ce que le flux sanguin du nez pendant la grossesse peut signifier. Nous vous souhaitons de vous débarrasser du problème le plus tôt possible et de donner naissance à un beau bébé en bonne santé!

Causes du sang du nez pendant la grossesse

Si vous êtes enceinte, tous les problèmes du corps sont gênants et dérangeants. Vous êtes préoccupé non seulement par votre santé, mais également par celle de l'enfant. Une affection telle que des saignements de nez pendant la grossesse provoque toujours une anxiété considérable, surtout si cela se produit pour la première fois. Quelles sont les causes de cette maladie et que faire pour un traitement?

Causes de saignement

Vous pouvez avoir des saignements de nez pour diverses raisons. Examinons plus en détail chacun d’eux.

  • La grossesse entraîne une augmentation de l'apport sanguin dans chacun de vos organes. Le nez ne fait pas exception. La muqueuse des voies nasales devient plus fine et le nombre de capillaires augmente. N'importe lequel des dommages, même les plus minimes, peut entraîner le fait que le sang coule du nez pendant la grossesse;
  • La prochaine raison pour laquelle vous pouvez remarquer du sang dans les voies nasales est l'augmentation de votre pression artérielle. Si vous avez souffert d'hypertension avant la grossesse, ce symptôme peut vous être familier. Et la grossesse est un facteur aggravant de l'hypertension. Cependant, une augmentation de la pression artérielle peut également se produire pour la première fois lorsque vous tombez enceinte.
  • Si vous avez du sang qui coule du nez souvent et pendant longtemps, la raison peut être une violation du système de coagulation du sang. Ces maladies sont le plus souvent chroniques, mais elles peuvent survenir pour la première fois pendant la grossesse;
  • Une autre raison réside dans la perméabilité accrue de la paroi vasculaire. La grossesse conduit à l'avitaminose, en particulier, il y a un manque d'acide ascorbique. En conséquence, la paroi vasculaire devient plus mince et fragile.

Afin de répondre avec précision à la question de savoir pourquoi le nez saigne pendant la grossesse, il est judicieux de contacter un spécialiste qui procédera à un examen complet et vous prescrira les tests nécessaires. Vous trouverez des informations sur les tests effectués pendant cette période importante pour une femme dans l'article suivant: Quels tests sont effectués pendant la grossesse >>>

Saignements de nez au premier trimestre

Au cours des premiers mois de la grossesse, la principale cause de l’apparition de sang dans les voies nasales est une augmentation de l’alimentation en sang de la membrane muqueuse. Elle est causée par des changements hormonaux dans votre corps. En savoir plus sur les modifications apportées à l'article 1 du trimestre de grossesse >>>

Bien entendu, d'autres causes peuvent également survenir, notamment en cas de maladie chronique. Mais pour le premier trimestre de la grossesse, cette raison de l'apparition de sang du nez est la plus caractéristique.

Saignement au deuxième trimestre

L'avitaminose commence à apparaître à mi-grossesse. Par conséquent, il se peut que vous ayez du sang de nez au deuxième trimestre de la grossesse en raison d'un manque de vitamine C. Une autre raison caractéristique est le dessèchement de la membrane muqueuse, car vous passez plus de temps à la maison à ces dates.

Les symptômes associés peuvent être une fatigue accrue, des vertiges, une détérioration de la peau, des ongles et des cheveux. En savoir plus sur le milieu doré de la grossesse à l’article 2 du trimestre de grossesse >>>

Saignements de nez troisième trimestre

Toutes les conditions ci-dessus peuvent se produire, ce qui peut entraîner l'apparition de sang du nez. Au cours des derniers mois, les maladies chroniques commencent souvent à s'aggraver et l'hypertension devient plus lourde. Le sang du nez au troisième trimestre peut être un signe de prééclampsie - complications de la grossesse.

Les autres signes de cette maladie sont des vertiges, une faiblesse et un gonflement des jambes. À propos du troisième trimestre, apprenez en détail à l’article 3 du trimestre de la grossesse >>>

Méthodes de traitement

Il est nécessaire d'éliminer très soigneusement une telle situation par vous-même. Tous les médicaments ne vous conviendront pas pendant la grossesse. Par conséquent, lors du choix d'un médicament, vous devez étudier attentivement le mode d'emploi, et il est préférable d'essayer d'arrêter le sang en utilisant des méthodes non médicamenteuses. Si le saignement ne cesse pas, consultez un médecin.

Si la muqueuse des voies nasales saigne en raison d'une sécheresse excessive, il est nécessaire d'humidifier l'air des pièces. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un humidificateur spécial ou des méthodes plus simples et moins chères:

  1. accrocher les serviettes humides sur les piles;
  2. placez une bassine d'eau chaude au milieu de la pièce;
  3. humidifiez périodiquement l'air du spray.

Des médicaments qui permettent d’hydrater la membrane muqueuse des voies nasales et de réduire le risque de saignement, vous conviendront

  • Vaporiser Aquamaris avec du panthénol. Il est créé à base d’eau de mer, sans adjonction de conservateur, pour ne pas nuire à votre santé et à celle de votre enfant. Le panthénol dans sa composition va restaurer et hydrater la membrane muqueuse;
  • La prise de vitamines - acide ascorbique et rutine - permet d'éliminer la fragilité et l'augmentation de la perméabilité des vaisseaux nasaux. Ils peuvent être pris soit individuellement, soit en association avec Ascorutin;

Lorsque le sang commence à couler, il est important d'adopter la bonne position. Dans ce cas, il est impossible de s'allonger et de basculer dans votre tête - du sang peut pénétrer dans votre système respiratoire et votre estomac, ce qui peut provoquer toux et nausée (soit dit en passant, la nausée n'est pas un compagnon rare des femmes enceintes. Découvrez comment faire dans cette situation à partir de l'article Nausea in temps de grossesse >>>).

  • Vous avez juste besoin de vous asseoir, en gardant la tête droite, et tenez doucement votre narine avec votre main. Après quelques minutes, le sang devrait cesser de couler;
  • Un autre moyen d'arrêter le sang des narines est le froid. Cela conduit à un rétrécissement des vaisseaux sanguins, ce qui réduit immédiatement l'intensité du saignement. Il vous suffit de vous attacher au nez d'un objet froid enveloppé dans une serviette de table. Même un glaçon ordinaire du congélateur convient à cela;
  • Si le sang coule suffisamment et que les méthodes énumérées ci-dessus ne vous aident pas, vous devez mouiller un morceau de coton ou un disque de coton avec du peroxyde d'hydrogène. Il contribue à l'arrêt rapide des saignements du nez. Un coton-tige humide doit être inséré dans la narine et légèrement pressé avec la main. En quelques minutes, vous pouvez l'obtenir et vous rincer le nez avec de l'eau.

Instiller des gouttes vasoconstricteurs dans le nez n'est pas souhaitable - dans ce cas, elles ne rempliront pas leur fonction, mais provoqueront un séchage excessif de la membrane muqueuse.

Sang du nez pendant la grossesse

Les saignements de nez ne sont pas rares pendant la grossesse. Ce phénomène peut être provoqué par des baisses de tension artérielle, des perturbations hormonales et des modifications du tonus vasculaire. Qu'est-ce qui menace cette condition d'une femme et de son bébé? Comment arrêter les saignements de nez chez les femmes enceintes?

Causes des saignements de nez

Le sang du nez peut aller à n'importe qui, et une femme enceinte ne fait pas exception. Pourquoi les saignements de nez se produisent?

  • Ajustement hormonal. Sous l'influence de la progestérone, ne change pas seulement l'utérus et les organes du système reproducteur. L'influence d'une hormone féminine importante s'étend aux membranes muqueuses de tous les autres organes, y compris la cavité nasale. Sous l'action de la progestérone, la membrane muqueuse des voies nasales se gonfle et se relâche. Le nez repose; la rhinite apparaît. Une femme enceinte, incapable de tolérer la congestion nasale, retire les gouttes vasoconstrictives du placard et endommage encore plus la muqueuse nasale. Des capillaires fragiles se rompent et des saignements se produisent, effrayant de nombreuses femmes dans une position intéressante.
  • Hypertension artérielle. Une pression artérielle élevée peut provoquer des saignements nasaux. Dans ces conditions, l'apparition de sang s'accompagne de graves maux de tête, de faiblesses et d'acouphènes. Avec l'hypertension artérielle, une perte de vision à court terme et des convulsions sont possibles.
  • Manque de vitamines. Au cours du premier trimestre de la grossesse, une toxicose ordinaire peut être la cause de l'avitaminose. Des nausées et des vomissements constants entraînent la lixiviation des nutriments dans le corps de la future mère. Le manque de vitamines K, C et de calcium augmente la fragilité capillaire et provoque le développement de saignements. Le même facteur explique le saignement des gencives, qui survient souvent chez les femmes en début de grossesse. Par la suite, une femme enceinte n’est pas non plus à l’abri du manque de vitamines et d’oligo-éléments.
  • Blessures aux voies nasales. La membrane muqueuse des voies nasales devient particulièrement vulnérable pendant la grossesse. Le moindre dommage au cours de cette période peut entraîner des saignements nasaux. La raison de cette condition peut même être l'examen habituel du médecin ORL, qui est effectué chez toutes les femmes au cours de la première moitié de la grossesse.
  • Muqueuse nasale sèche. Ce problème se produit souvent avec la grippe et les ARVI. Un gonflement permanent et une congestion nasale causés par une infection virale entraînent un assèchement de la muqueuse nasale. Également provoquer des saignements nasaux peut l'air trop sec dans la chambre ou dans la rue.
  • Pathologie du système de coagulation du sang. Des saignements nasaux réguliers peuvent être associés à une hémostase altérée. Les maladies du système de coagulation du sang, en règle générale, existent avant la grossesse et beaucoup de femmes connaissent leur pathologie. Une telle maladie peut également être indiquée par l'apparition rapide d'ecchymoses au moindre ecchymose et par la guérison prolongée des coupures. Un diagnostic précis pourra mettre un hémostasiologiste après un examen approfondi du patient.

Que faire si le nez saigne?

Vous ne devriez pas avoir peur des saignements de nez. Dans la plupart des cas, cette maladie ne présente aucun danger pour la future mère et son bébé. Pour arrêter le sang qui coule du nez aidera les recommandations suivantes:

  1. Ouvrez une fenêtre dans la pièce ou demandez-le à quelqu'un de proche.
  2. Libérez votre cou et votre poitrine des vêtements étroits. Enlevez l'écharpe et le châle, dégagez les boutons du haut de la chemise.
  3. Asseyez-vous sur une chaise ou un canapé. Il est préférable de rester debout. Il est impossible de s'allonger sur le dos avec des saignements de nez!
  4. Appliquez une compresse froide sur votre nez (une gaze ou une serviette ordinaire imbibée d'eau froide fera l'affaire).
  5. Penchez-vous légèrement vers l'avant pour faciliter la circulation des caillots sanguins dans les voies nasales.
  6. Une fois que le saignement a cessé, nettoyez et nettoyez les voies nasales des résidus de sang.

Que ne peut-on pas faire avec les saignements de nez?

  • Incliner la tête en arrière (risque d'avaler du sang et d'arrêter de respirer).
  • Allonge-toi sur le dos.
  • Se moucher pendant le saignement.

Dans la plupart des cas, les saignements de nez s'arrêtent dans les cinq minutes. Si le sang ne s’arrête pas trop longtemps, vous pouvez l’attacher au nez avec un coton ou une compresse de gaze imbibée de peroxyde d’hydrogène normal. Appeler un médecin dans ce cas n'est pas nécessaire. Une simple apparition de sang par le nez n'indique pas le développement d'une pathologie grave et ne nécessite aucun traitement.

Une fois que le saignement a cessé, nettoyez doucement les voies nasales des caillots de sang. Lubrifiez les parois nasales avec de la vaseline ou de l'huile d'argousier pour accélérer la guérison de la membrane muqueuse. Une telle mesure restaurera les capillaires du nez endommagés et empêchera les hémorragies.

Quand ai-je besoin de voir un médecin?

  • Le sang du nez va plus de 10 minutes.
  • Les saignements augmentent avec le temps.
  • Les saignements se produisent sur le fond de la faiblesse grave, le vertige, la perte de conscience, les convulsions.
  • L'apparition de sang du nez est associée à une forte augmentation de la pression artérielle.
  • Le sang du nez est accompagné de saignements provenant d'un autre endroit.
  • Les saignements de nez sont répétés à plusieurs reprises.

Dans toutes ces situations, vous devez immédiatement consulter un médecin. Il est préférable d'appeler une ambulance à la maison.

À l'hôpital, les saignements de nez sont arrêtés avec des tampons de gaze. Turunda, imprégnée d'un outil spécial, repose dans la cavité nasale et laisse agir pendant plusieurs heures. L'imprégnation médicinale des tampons change toutes les 12 heures. En attendant que les saignements soient complètement terminés, une femme enceinte devrait être hospitalisée sous surveillance médicale.

Prévention des saignements nasaux

Pour prévenir les saignements de nez, vous pouvez suivre ces règles simples:

  1. Ventilez la pièce régulièrement et n'oubliez pas le nettoyage humide.
  2. Humidifiez toutes les pièces dans lesquelles vous vous trouvez. Achetez un humidificateur spécial ou utilisez les outils à portée de main.
  3. Plus souvent à l'air frais.
  4. Évitez les pièces bouchées et enfumées (y compris les zones fumeurs)
  5. N'oubliez pas une alimentation équilibrée pendant la grossesse. En été et en automne, augmentez dans votre alimentation la proportion de légumes frais, de fruits et de baies.
  6. Prenez une multivitamine pour les femmes enceintes pendant la saison froide.
  7. Buvez plus de liquides (eau claire, thé léger, boissons aux fruits, jus naturels et compotes).
  8. Hydrater la muqueuse nasale avec des sprays nasaux (Aqua Maris, Aqualor).
  9. Surveillez votre tension artérielle. Procurez-vous un tensiomètre personnel pour vous tenir au courant de vos chiffres de tension artérielle.
  10. Avec le développement de l'hypertension, n'oubliez pas de prendre les médicaments à haute pression prescrits par un médecin.

Les saignements répétés du nez sont une raison de consulter un hémostasiologue. Au cours de l'examen, le médecin peut identifier des troubles congénitaux ou acquis du système de coagulation du sang et établir le diagnostic correct. Après avoir déterminé la cause, un traitement est prescrit, ce qui réduit le risque de saignements de nez et d’autres affections similaires. Dans la plupart des cas, les médecins parviennent à stabiliser l’état de la future mère et à protéger celle-ci de l’apparition de sang provenant du nez pendant longtemps.