Principal
Toux

Étourdi avec un rhume

Les maladies respiratoires sont répandues dans tous les segments de la population. Rhumes banals, SRAS et grippe - presque tout le monde est tombé sur cela. Et tout le monde se souvient à quel point les symptômes peuvent être désagréables. Et parmi les manifestations communes, il y a des vertiges. Mais pourquoi cela se produit dans un cas particulier, seul le médecin déterminera.

Causes et mécanismes

Si vous avez le rhume, vous devez déterminer la source du symptôme. Le mécanisme de développement de ce phénomène est très diversifié. La probabilité d'un changement inflammatoire, toxique ou vasculaire dans le système responsable de la coordination (l'appareil vestibulaire et le cerveau) doit être prise en compte. Par conséquent, parmi les causes de vertiges accompagnées d'un rhume, il convient de noter les suivantes:

  • Intoxication générale.
  • Cours compliqué de la maladie.
  • Pathologie concomitante.

Les déchets de virus et de bactéries et leurs antigènes ont un effet toxique sur le corps. Et la cible principale devient le cerveau avec les processus qui s'y déroulent. Cette action est réalisée par le système vasculaire, en raison de troubles métaboliques et hypoxiques. En cas de rhume, la tête peut être étourdie par une diminution de l’apport d’oxygène au cerveau dans des conditions d’aggravation de la respiration nasale. Cependant, certaines complications d'infections respiratoires peuvent donner une impulsion au développement de cet état. Ceux-ci incluent:

  • Otite moyenne aiguë.
  • Pneumonie.
  • La méningite
  • Choc infectieux et toxique.

Ce dernier état est associé à une chute brutale de la pression artérielle, qui s'accompagne d'une privation d'oxygène du cerveau. La pneumonie est caractérisée par une intoxication accrue, l'otite moyenne peut entraîner la propagation de l'infection dans l'oreille interne (cochlée) et la méningite est un processus inflammatoire de la pia mater. Nous ne devons pas oublier les conditions associées pouvant être présentes chez le patient, quelle que soit la pathologie respiratoire. Ensuite, le médecin devra envoyer une recherche diagnostique en direction de tels états:

  • Ostéochondrose cervicale.
  • Encéphalopathie dyscirculatoire (athérosclérose, hypertension, diabète sucré).
  • Dystonie végétative.
  • La maladie de Ménière.
  • Traumatisme cérébral.
  • Tumeurs cérébrales.
  • Anémie (déficiente, hémolytique, hypoplastique).
  • Saignement interne ou externe.
  • Malnutrition, épuisement.
  • Stress émotionnel.
  • Effort physique intense.
  • Mauvaises habitudes (tabagisme, alcool ou drogues).

Certains médicaments pris à titre de traitement, tels que les antibiotiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les antihistaminiques, etc., ne peuvent pas être exclus. Et chaque cas nécessite une analyse minutieuse et une approche individuelle du diagnostic.

Pour savoir pour quelles raisons la tête tourne chez un patient donné, il n’est possible que de consulter un médecin et de procéder à un examen approprié.

Les symptômes

Les raisons de ces manifestations ou d’autres apparaîtront plus ou moins clairement à la suite des résultats de l’examen clinique. Le médecin analyse les plaintes et les symptômes objectifs du patient et donne un premier aperçu de la pathologie. Ce n’est un secret pour personne que les infections virales respiratoires aiguës et les autres rhumes sont des signes d’intoxication. Parmi eux se trouvent peut-être des vertiges et une liste complète des symptômes courants est la suivante:

  • La fièvre
  • Maux de tête
  • Malaise
  • Corps perdu.
  • Fatigue et faiblesse
  • Diminution de l'appétit.

À des températures élevées, en particulier chez les enfants, des nausées, des vomissements et des convulsions peuvent survenir (réaction à l'hyperthermie). Et avec la grippe, le méningisme survient souvent - irritation de la pie-mère. Avec certaines infections, elles peuvent devenir enflammées, rendant le tableau clinique plus vivant et perturbant. Ensuite, le patient s'inquiète d'un mal de tête grave, de ses nausées et vomissements, de ses symptômes méningés (nuque raide, symptômes de Kernig et de Brudzinsky). L'otite moyenne, qui accompagne souvent le rhume chez les enfants, peut donner lieu à une labyrinthite. Et cela, à son tour, s'accompagne de vertiges, de douleurs et d'acouphènes, d'une perte auditive. Processus purulent conduit à l'apparition de décharge pertinente du canal de l'oreille. Une considération distincte mérite le phénomène de choc infectieux-toxique. Il s'agit d'un trouble vasculaire aigu qui survient en réponse à une agression microbienne. Sa caractéristique principale est une chute de la pression artérielle, qui s'accompagne d'autres symptômes:

  • Vertige.
  • Perte de conscience
  • Palpitations.
  • Pâleur
  • Transpiration.
  • Diminution de la diurèse.

Une telle affection survient généralement lors d'influenza grave et aggrave considérablement le tableau clinique. Un choc peut avoir des conséquences très négatives, étant donné le manque de sang dans les organes vitaux.

Une analyse des symptômes cliniques indiquera la source probable de vertige en pathologie respiratoire.

Diagnostics supplémentaires

Ce n'est que sur la base du tableau clinique de faire une conclusion finale est impossible. Par conséquent, le médecin envoie le patient à des procédures de diagnostic supplémentaires. Le programme d’examen est établi individuellement, mais les facteurs les plus importants pour déterminer la cause et le mécanisme du vertige sont les suivants:

  • Test sanguin général.
  • Biochimie sanguine (marqueurs inflammatoires, protéinogramme, fer).
  • Otoscopie
  • Ponction lombaire
  • Radiographie du crâne et de la colonne cervicale.
  • Tomographie (à résonance magnétique).
  • Réo et échoencéphalographie.
  • Échographie du cerveau.
  • Audio et vestibulométrie.

Le patient consulte non seulement le médecin ORL, mais également un neurologue, un spécialiste des maladies infectieuses, un vertébrologue et un cardiologue. Le diagnostic différentiel comprend de nombreuses affections accompagnées de vertiges aigus ou chroniques. Mais c’est le seul moyen de déterminer la source du problème et de déterminer les mesures à prendre pour éliminer les symptômes désagréables.

Outre les processus infectieux localisés, le syndrome d'intoxication se manifeste par des vertiges avec sinus, otites et autres maladies. L'émergence de ce symptôme provoque un certain nombre de mécanismes en réponse à l'inflammation et à l'intoxication.

Les principales causes de vertiges

Les étourdissements ou, comme on l'appelle aussi, le vertige sont un symptôme neurologique général qui est un symptôme fréquent de la plupart des maladies, mais la pathogenèse de son apparition est différente. Les causes du développement du vertige sont les suivantes:

  • ostéochondrose de la colonne vertébrale dans la région cervicale;
  • lésions du système nerveux central (tumeurs cérébrales, accident vasculaire cérébral aigu);
  • troubles de la coordination dus à des lésions de l'oreille interne et de l'appareil vestibulaire;
  • perturbation du système nerveux autonome (dystonie neurocirculatoire);
  • empoisonnement;
  • pathologie du système cardiovasculaire;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • maladies inflammatoires accompagnées d'intoxication.

Cependant, l'apparition de ce symptôme peut accompagner des processus à la fois pathologiques et physiologiques, tels que la grossesse.

Mécanisme de développement vertige

Les changements dyscirculatoires sont un mécanisme fréquent de vertige. Dans la pathogenèse du vertige dans les troubles vestibulaires, il s'agit d'une violation de l'apport sanguin aux organes de l'appareil à l'équilibre. Les étourdissements dans l'otite moyenne (inflammation de l'oreille) sont caractéristiques de la labyrinthite, une lésion de l'oreille interne. Dans cette pathologie, le symptôme commence soudainement dans le contexte du bien-être complet quelques semaines après une infection virale ou bactérienne. Il résulte de la défaite du système responsable du maintien de l'équilibre du corps dans l'espace.

C'est important! Les symptômes nécessitent une attention particulière de la part des médecins, car l'inflammation peut être compliquée par une déficience auditive et entraîner une surdité.

Le vertige avec sinus est un compagnon peu fréquent. L'apparition du symptôme s'explique généralement par le gonflement des sinus maxillaires ainsi que par l'exposition à des toxines de la flore bactérienne. Dans le cas de maladies d'étiologie virale, par exemple avec la grippe, des vertiges apparaissent suite à une intoxication et augmentent avec un changement de la position du corps de l'horizontale à la verticale. Cette condition peut durer de 3 à 6 jours. Il est important de consulter un médecin dès les premiers symptômes de la grippe, car le risque de complications associé à l'oreille interne, où se situe le centre de l'appareil vestibulaire, est extrêmement élevé. Avec la grippe, des évanouissements peuvent survenir et les plaintes du patient concernant la faiblesse et le mouvement des objets environnants ne doivent pas être négligées. Les vertiges peuvent souvent perturber le patient non seulement pendant la période aiguë de la maladie, mais également pendant la guérison. Par conséquent, lorsque des vertiges apparaissent après un rhume au début de la période, ne vous inquiétez pas. Si le symptôme ne disparaît pas pendant une longue période, il est nécessaire de consulter un médecin.

Que faire avec le vertige

En raison du fait que le vertige est souvent causé par l'action de toxines du virus de la grippe, il est nécessaire de les détoxifier - de les éliminer du corps - pour les soulager. Recommander boire fréquemment dans de grands volumes. En cas d'intoxication grave, un traitement par perfusion est réalisé - fluides intraveineux (solutions de remplacement). Cela réduira les autres effets de la présence de toxines - fièvre, dyspepsie. De plus, vous devez utiliser des absorbants (Enterosgel, charbon actif, solutions salines), qui aideront à lier les toxines des organes digestifs et à les neutraliser. Les mêmes actions doivent être effectuées si des sensations vertigineuses surviennent lors d'un rhume, le mécanisme d'apparition du symptôme étant similaire.

C'est important! Une attaque prolongée de vertige nécessite la consultation obligatoire d'un spécialiste, car outre les causes habituelles de ce symptôme, cela peut également indiquer un processus pathologique plus complexe, tel qu'une tumeur au cerveau ou une lésion vasculaire.

Si le vertige associé aux infections virales respiratoires aiguës ne fait pas l'objet d'un traitement de désintoxication conventionnel et que l'attaque du vertige dure trop longtemps, il est nécessaire d'arrêter d'urgence le traitement à l'aide de médicaments. Ces médicaments comprennent les anticholinergiques (Scopolamine). Le médicament efficace est Betaserk. Il est prescrit pour améliorer la conduction dans les neurones afin de réduire la fréquence des vertiges, du bruit et des acouphènes. Enfin, il convient de noter que, malgré la prévalence du symptôme dans les maladies infectieuses respiratoires, il ne faut pas oublier de consulter un médecin pour écarter des pathologies plus graves, même avec un ARVI à évolution légère. Le traitement de la cause fondamentale doit être prescrit par un spécialiste pour le soulagement précoce des symptômes, la prévention des complications et la récupération ultérieure..

Les conséquences de l'inflammation des sinus paranasaux sont dangereuses pour l'homme. Par conséquent, lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent, il est important de prendre des mesures rapides. Le traitement de la sinusite se déroule sur plusieurs semaines. Pendant ce temps, le patient peut souffrir de vertiges, de nausées, de fièvre, de congestion nasale et d'une sensation de pression dans le nez. Vous pouvez vous débarrasser des symptômes en adhérant à un traitement complet. Si les soins médicaux sont arrivés à temps, le patient peut développer une phase chronique au cours de laquelle les symptômes de la maladie ne font qu'augmenter. A ce moment, le vertige apparaît comme l'un des principaux signes d'inflammation. Le fait est que les accumulations de sécrétions purulentes dans les sinus paranasaux exercent une pression sur les cavités nasales et provoquent un inconfort grave. En outre, la violation de l’appareil vestibulaire a de nombreuses raisons. Par conséquent, examinons la question de savoir si la tête peut être tournée vers le sinus, de manière plus détaillée dans ce document.

Quels symptômes sont accompagnés de vertiges

Avec le développement de l'inflammation dans les sinus paranasaux, le vertige est l'un des symptômes de la maladie. Son apparence est associée à un œdème de la membrane muqueuse et à un œdème local. Au cours du développement de l'inflammation, ce processus provoque une pression sur les yeux et les nerfs faciaux. Par conséquent, lorsque des vertiges apparaissent, certains patients remarquent une déficience visuelle, une incapacité à se concentrer sur un sujet particulier et une vision double.

Si le patient est tourmenté par une vision double, ce symptôme indique une illusion de vertige. En outre, le patient se plaint de se déhancher assis et de marcher avec facultés affaiblies. Dans certains cas, des vertiges peuvent provoquer une sensation de mouvement des éléments environnants et une sensation de chute brutale. Les patients remarquent souvent que le sol sous leurs pieds bouge beaucoup. En outre, les vertiges sont accompagnés de congestion nasale, de pression nasale, d'œdème muqueux, de troubles du sommeil, de perte d'appétit, de nausées et de vomissements. La combinaison de ces signes provoque une fatigue et une léthargie constantes.

Causes de vertige avec sinus

Déterminer si la cause de la sinusite de vertige, il est nécessaire de trouver la cause première de ce processus. En règle générale, ils se situent dans l'exacerbation de l'inflammation, lorsque la maladie dans les sinus maxillaires prend une forme chronique. Lorsque l'inflammation passe dans la phase chronique, une lésion infectieuse des voies respiratoires et des sinus paranasaux provoque l'infection des organes voisins. Au cours d'un tel processus, le patient peut non seulement détériorer sa vue, mais également présenter une perte auditive, une otite et une maladie du labyrinthe de l'oreille interne.

C'est important! Le passage de la phase aiguë à la phase chronique provoque des crises de vertige sévère.

Inflammation courante

En plus de la phase chronique, des vertiges avec sinus peuvent survenir en raison de la forme en course ou d'un traitement inapproprié.

Dans le traitement de la sinusite, il est important de diagnostiquer la maladie rapidement et de suivre le traitement médical approprié. Les médicaments pour l'analphabétisme deviennent la cause fondamentale de la rhinite médicale, qui ne fait qu'aggraver l'état du patient et provoque une exacerbation de la maladie. Dans ce cas, la sinusite peut se transformer en otite, laryngite, sinusite frontale et devenir également la principale cause de méningite.

Apprenez à guérir les maladies frontales en suivant le lien.

Barotrauma

Parfois, le vertige agit comme une fonction de protection en cas de changement soudain de pression à l'intérieur de la cavité nasale. Au cours de ce processus, il existe un risque de barotraumatisme qui affecte négativement l'état du patient. Pour éviter un tel processus, il est nécessaire de renforcer le système immunitaire et d'essayer de respecter les règles de sécurité lors de voyages en zone montagneuse ou lors du décollage (atterrissage) d'un avion.

L'intoxication

Souvent, des vertiges sont dus à une intoxication grave du corps lorsque la température corporelle dépasse plusieurs jours 38 degrés Celsius.

Pour référence! Les signes d'intoxication incluent la reproduction de virus, de bactéries et de champignons.

Pour la même raison, incluez la longue température sous-fébrile. Avec un tel processus, il est nécessaire de diagnostiquer avec des rayons X et une tomographie.

Mouvements tranchants

Les autres causes de vertige incluent les effets de la sinusite. Souvent, avec une inflammation des sinus maxillaires du patient, un mal de tête en souffre. En cas de forte inclinaison ou de rotation de la tête, le patient peut ressentir des vertiges et des sensations de tir.

Lorsque les sinus doivent être suivis du repos au lit, des exercices fréquents provoquent des douleurs et des vertiges. En règle générale, un tel signe passe rapidement. Le traitement avec ce processus vise à éliminer la cause première.

Mucus accumulé

Les vertiges sont souvent dus à l'accumulation de quantités abondantes de sécrétions muqueuses dans les sinus paranasaux. Le mucus ou le pus provoque une sensation de pression à l'intérieur de la cavité nasale, provoquant une douleur locale. Un tel processus est assez difficile à supporter car la douleur devient insupportable avec le temps. À ce stade, il est important d’éliminer les accumulations secrètes par lavage. Si ce processus n'est pas éliminé à temps, le patient aura besoin d'une assistance chirurgicale.

Comment le traitement de la sinusite à l'hôpital demande-t-il ici.

Immédiatement après la ponction du sinus maxillaire, le vertige et l'inconfort disparaissent.

Effets secondaires

Parfois, des douleurs à la tête et des vertiges agissent comme un effet secondaire sur les médicaments utilisés dans le traitement de la sinusite. Un tel symptôme agit souvent comme un facteur d'alerte, aussi ne négligez pas le processus et demandez une deuxième consultation. Souvent, des vertiges sont associés à un traitement médical mal choisi. Cela se produit généralement lors d'un auto-traitement à domicile ou en raison d'une réaction allergique aux composants actifs du médicament.

Conclusion

Vous ne pouvez pas ignorer le vertige, car ce processus n'agit pas en tant qu'indépendant. Par conséquent, avec le traitement opportun de la sinusite et une thérapie bien choisie, le patient sera en mesure d’éviter bon nombre des conséquences et de guérir l’inflammation des sinus paranasaux beaucoup plus rapidement.

Les maladies respiratoires obligent le système immunitaire à éliminer activement le virus. En conséquence, le corps est épuisé. Cela explique l’état de vertige et la faiblesse après la grippe. Si l'état de santé n'est pas rétabli à temps, des complications dangereuses peuvent apparaître ou une nouvelle attaque du virus s'ensuivra.

Causes du vertige

Habituellement, après un traitement approprié de la grippe, tous les symptômes sont progressivement éliminés. Mais parfois, les patients continuent de se plaindre après le traitement de la faiblesse et le tour de tête. Les maladies catarrhales sont causées par une microflore pathogène, qui provoque le développement de processus pathologiques dans le corps:

  • L'intoxication. Les déchets de microorganismes sécrètent des composants toxiques. Eux, pénétrant dans le système circulatoire, provoquent des nausées et des cercles entourant la tête. Dans ce cas, le vertige est simplement un effet secondaire de ce processus pathologique. Après la grippe, les vertiges sont fréquents, mais au fil du temps, ils s'accompagnent de complications causées par une exposition à une intoxication. Cela affecte le travail de tous les systèmes du corps. Par conséquent, il n’est pas recommandé d’ignorer la faiblesse et d’autres signes de complications de la grippe.
  • Catarral. Ces processus sont caractérisés par une inflammation des voies respiratoires et de la muqueuse nasale. Ils peuvent également avoir des conséquences néfastes après une maladie. Les symptômes diminuent après une semaine, mais pendant cette période, des complications peuvent apparaître. Il y a souvent une hypotension, à cause de laquelle le vertige augmente.

Souvent, après la grippe, une personne ressent non seulement un mal de tête, mais aussi une faiblesse. Fondamentalement, il survient après une infection virale aiguë et s'accompagne de léthargie, de nervosité et d'apathie.

Causes de faiblesse et de vertiges après la maladie

En règle générale, faiblesse, vertiges et nausées après la grippe, le patient évoque la fatigue ou un changement de temps. Mais les facteurs externes ne jouent pas un rôle, la raison de la maladie. Il provoque un certain nombre de changements dans le corps:

  • le virus a brisé le système immunitaire;
  • les organes respiratoires ne sont pas encore récupérés;
  • les médicaments ont perturbé le fonctionnement du tractus gastro-intestinal;
  • en raison d'une carence en vitamines, le corps était épuisé.

L'asthénie doit être considérée en premier, car elle accompagne presque tous les processus pathologiques.

Complications possibles

Les maux de tête et les vertiges après la grippe signifient l’apparition de complications. Dans le contexte de la pathologie principale, d'autres maladies apparaissent. Notez souvent le développement de lésions bactériennes des systèmes du corps. Souvent, ils sont encore plus dangereux que l'infection primaire. Les principales complications peuvent être identifiées:

  • Maladies ORL.
  • Inflammation du cerveau.
  • Pneumonie. Il se développe imperceptiblement, et la présence de fièvre de faible intensité, qui dure longtemps après la grippe.
  • Maladie cardiaque - péricardite, myocardite.

Toute complication après un rhume est accompagnée d'un tour de tête. Les symptômes de développement sont variés:

  • l'apparition d'une hypotension persistante due à une diminution de la pression;
  • violation de certains récepteurs responsables de l'orientation dans l'espace;
  • altération du fonctionnement des impulsions cérébrales;
  • dans le contexte de l'infection, la circulation sanguine dans le cerveau est altérée.

Tous ces troubles provoquent un état de vertige. Ne pas oublier la toux. Il augmente la pression dans la cavité thoracique, à partir de laquelle le débit cardiaque est perturbé. La circulation sanguine du cerveau se détériore, provoquant des vertiges. En cas de maladie pulmonaire, il y a toujours une forte toux et des vertiges en conséquence. La toux est si forte que le patient commence à se sentir malade. Cela a un effet négatif sur le cœur et contribue aux vertiges. Il y a encore une complication désagréable après la grippe, qui provoque une faiblesse et de graves maux de tête: il s'agit d'une antrite. S'il n'est pas traité au stade initial, un rhume devient rapidement une maladie grave. Les vertiges avec le rhume ne sont pas rares et anxieux, ils ne suivent pas particulièrement.

Traitement

Avec et après la grippe, les vertiges ne nécessitent pas de traitement séparé. Il est nécessaire d’affaiblir le virus et ce symptôme disparaît; il s’agit donc d’un traitement antiviral suffisant, qui est utilisé contre la grippe.

Naturellement, vous devez faire attention au régime. La nutrition joue un rôle important dans la période de récupération après une maladie. Les légumes frais, les légumes verts et les aliments riches en protéines sont très utiles. Bienvenue à l'utilisation de décoctions de plantes médicinales avec de la vitamine C. Il est beaucoup à l'état de rose sauvage. Les agents pathogènes de la grippe ont été identifiés et étudiés depuis longtemps, mais ils changent rapidement. Les drogues deviennent obsolètes et n'affectent plus le virus. Par conséquent, jusqu'à présent, la grippe est la maladie la plus courante et la plus dangereuse. Pendant la maladie et pendant la récupération, il y a une faiblesse et des vertiges. Si ces symptômes ne disparaissent pas dans les deux semaines, une complication apparaît clairement et il est urgent de consulter à nouveau les médecins.

Avec des vertiges froids

Les maladies respiratoires sont répandues dans tous les segments de la population. Rhumes banals, SRAS et grippe - presque tout le monde est tombé sur cela. Et tout le monde se souvient à quel point les symptômes peuvent être désagréables. Et parmi les manifestations communes, il y a des vertiges. Mais pourquoi cela se produit dans un cas particulier, seul le médecin déterminera.

Causes et mécanismes

Si vous avez le rhume, vous devez déterminer la source du symptôme. Le mécanisme de développement de ce phénomène est très diversifié. La probabilité d'un changement inflammatoire, toxique ou vasculaire dans le système responsable de la coordination (l'appareil vestibulaire et le cerveau) doit être prise en compte. Par conséquent, parmi les causes de vertiges accompagnées d'un rhume, il convient de noter les suivantes:

  • Intoxication générale.
  • Cours compliqué de la maladie.
  • Pathologie concomitante.

Les déchets de virus et de bactéries et leurs antigènes ont un effet toxique sur le corps. Et la cible principale devient le cerveau avec les processus qui s'y déroulent. Cette action est réalisée par le système vasculaire, en raison de troubles métaboliques et hypoxiques.

En cas de rhume, la tête peut être étourdie par une diminution de l’apport d’oxygène au cerveau dans des conditions d’aggravation de la respiration nasale. Cependant, certaines complications d'infections respiratoires peuvent donner une impulsion au développement de cet état. Ceux-ci incluent:

  • Otite moyenne aiguë.
  • Pneumonie.
  • La méningite
  • Choc infectieux et toxique.

Ce dernier état est associé à une chute brutale de la pression artérielle, qui s'accompagne d'une privation d'oxygène du cerveau. La pneumonie est caractérisée par une intoxication accrue, l'otite moyenne peut entraîner la propagation de l'infection dans l'oreille interne (cochlée) et la méningite est un processus inflammatoire de la pia mater.

Nous ne devons pas oublier les conditions associées pouvant être présentes chez le patient, quelle que soit la pathologie respiratoire. Ensuite, le médecin devra envoyer une recherche diagnostique en direction de tels états:

  • Ostéochondrose cervicale.
  • Encéphalopathie dyscirculatoire (athérosclérose, hypertension, diabète sucré).
  • Dystonie végétative.
  • La maladie de Ménière.
  • Traumatisme cérébral.
  • Tumeurs cérébrales.
  • Anémie (déficiente, hémolytique, hypoplastique).
  • Saignement interne ou externe.
  • Malnutrition, épuisement.
  • Stress émotionnel.
  • Effort physique intense.
  • Mauvaises habitudes (tabagisme, alcool ou drogues).

Certains médicaments pris à titre de traitement, tels que les antibiotiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les antihistaminiques, etc., ne peuvent pas être exclus. Et chaque cas nécessite une analyse minutieuse et une approche individuelle du diagnostic.

Pour savoir pour quelles raisons la tête tourne chez un patient donné, il n’est possible que de consulter un médecin et de procéder à un examen approprié.

Les symptômes

Les raisons de ces manifestations ou d’autres apparaîtront plus ou moins clairement à la suite des résultats de l’examen clinique. Le médecin analyse les plaintes et les symptômes objectifs du patient et donne un premier aperçu de la pathologie. Ce n’est un secret pour personne que les infections virales respiratoires aiguës et les autres rhumes sont des signes d’intoxication. Parmi eux se trouvent peut-être des vertiges et une liste complète des symptômes courants est la suivante:

  • La fièvre
  • Maux de tête
  • Malaise
  • Corps perdu.
  • Fatigue et faiblesse
  • Diminution de l'appétit.

À des températures élevées, en particulier chez les enfants, des nausées, des vomissements et des convulsions peuvent survenir (réaction à l'hyperthermie). Et avec la grippe, le méningisme survient souvent - irritation de la pie-mère. Avec certaines infections, elles peuvent devenir enflammées, rendant le tableau clinique plus vivant et perturbant. Ensuite, le patient s'inquiète d'un mal de tête grave, de ses nausées et vomissements, de ses symptômes méningés (nuque raide, symptômes de Kernig et de Brudzinsky).

L'otite moyenne, qui accompagne souvent le rhume chez les enfants, peut donner lieu à une labyrinthite. Et cela, à son tour, s'accompagne de vertiges, de douleurs et d'acouphènes, d'une perte auditive. Processus purulent conduit à l'apparition de décharge pertinente du canal de l'oreille.

Une considération distincte mérite le phénomène de choc infectieux-toxique. Il s'agit d'un trouble vasculaire aigu qui survient en réponse à une agression microbienne. Sa caractéristique principale est une chute de la pression artérielle, qui s'accompagne d'autres symptômes:

  • Vertige.
  • Perte de conscience
  • Palpitations.
  • Pâleur
  • Transpiration.
  • Diminution de la diurèse.

Une telle affection survient généralement lors d'influenza grave et aggrave considérablement le tableau clinique. Un choc peut avoir des conséquences très négatives, étant donné le manque de sang dans les organes vitaux.

Une analyse des symptômes cliniques indiquera la source probable de vertige en pathologie respiratoire.

Diagnostics supplémentaires

Ce n'est que sur la base du tableau clinique de faire une conclusion finale est impossible. Par conséquent, le médecin envoie le patient à des procédures de diagnostic supplémentaires. Le programme d’examen est établi individuellement, mais les facteurs les plus importants pour déterminer la cause et le mécanisme du vertige sont les suivants:

  • Test sanguin général.
  • Biochimie sanguine (marqueurs inflammatoires, protéinogramme, fer).
  • Otoscopie
  • Ponction lombaire
  • Radiographie du crâne et de la colonne cervicale.
  • Tomographie (à résonance magnétique).
  • Réo et échoencéphalographie.
  • Échographie du cerveau.
  • Audio et vestibulométrie.

Le patient consulte non seulement le médecin ORL, mais également un neurologue, un spécialiste des maladies infectieuses, un vertébrologue et un cardiologue. Le diagnostic différentiel comprend de nombreuses affections accompagnées de vertiges aigus ou chroniques. Mais c’est le seul moyen de déterminer la source du problème et de déterminer les mesures à prendre pour éliminer les symptômes désagréables.

avec un rhume et une toux, des vertiges

Les raisons pour lesquelles cela se produit

intoxication. L'intoxication est causée par les virus eux-mêmes ou par leur métabolite. Ce qu’il faut faire dans cet état le dira en détail au médecin après un examen complémentaire. Lorsqu'elles sont libérées dans la circulation sanguine, ces substances de dégradation provoquent des maux de tête et des douleurs musculaires, une faiblesse et des vertiges, des nausées, des vomissements et une douleur intense à la tête. catarrhal En outre, le rhume est accompagné par le développement d'une inflammation dans les bronches et les poumons. Le patient semble présenter une toux spasmodique, un écoulement, une rougeur du nasopharynx, une augmentation de la température, un rythme cardiaque rapide, des maux de tête, une baisse de pression et des évanouissements.

Les facteurs de catarrhale et d’intoxication peuvent provoquer des vertiges après la guérison de la grippe. Les phénomènes catarrhales sont transférés à d'autres organes. Les complications après un rhume présentent les symptômes suivants:
un processus inflammatoire se produit dans les organes ORL. Ceux-ci incluent la sinusite, la sinusite, la sinusite frontale. Une fois le diagnostic final établi, un traitement est prescrit au patient pour éliminer les symptômes de la pathologie apparue. développent souvent une pneumonie. Dans la plupart des cas, le stade initial de la pneumonie se déroule sans aucun symptôme particulier, des vertiges et une légère toux peuvent parfois être observés. Si, après un rhume, la température corporelle reste sous-fébrile, consultez un spécialiste et suivez un traitement. Le médecin vous dira quoi faire pour éviter des complications plus graves; inflammation des méninges. C'est une arachnoïdite et une méningite. Les symptômes de ces pathologies sont la toux avec le développement des allergies, ça fait mal et est étourdi;

tissu musculaire affecté. Une réaction auto-immune se développe, ce qui conduit à la pathologie des vaisseaux et des muscles périphériques. Un patient pendant plusieurs jours peut devenir complètement immobile. Pourquoi une telle complication survient, le spécialiste sera en mesure de le dire après un long examen et le processus médical; La péricardite ou la myocardite peut aussi être une complication après un rhume. Au cours de ces maladies, le muscle cardiaque est touché, le patient suffoque, provoque une toux et des vertiges.

Aide avec vertiges avec toux

En plus de la thérapie antibactérienne et des médicaments pour supprimer la toux, le patient est prescrit vestibuloliticheskie et antihistaminiques. Grâce à lui, la toux réflexe diminuera et les symptômes de vertiges diminueront. Parfois, la toux mène à la nausée. Pour l'éliminer, le médecin attribue des antiémétiques. Après cela, des procédures physiothérapeutiques sont présentées au patient. Un traitement complet de la toux, réduire les vertiges et la tête ne fera pas mal. Lors d'une crise de toux sévère, vous devez vous asseoir pour ne pas perdre conscience et ne pas vous blesser sérieusement.

Tête froide

Les maladies catarrhales parfois au moins presque chaque personne est malade. De plus, les causes et les manifestations de cette maladie peuvent être différentes. Le froid lui-même est considéré comme une maladie bénigne, mais il peut avoir des conséquences graves et des complications. Lorsqu'un rhume peut toucher diverses parties du corps, par exemple, il y a un rhume de la tête.

Symptômes de la tête froide

Il n’est pas nécessaire de supposer que pour le rhume de cerveau, seuls les maux de tête deviennent des symptômes. Après tout, le rhume est une maladie courante; par conséquent, en plus des maladies locales, il est également accompagné de signes d’une lésion générale du corps. Ainsi, lors d’un rhume de cerveau, les mêmes signes que pour un rhume sont observés: fièvre, nez qui coule, toux, faiblesse, indisposition. Mais il existe également des douleurs et des manifestations marquées de lésions des nerfs crâniens, localisées le long du sommet de la tête jusqu'à l'occiput. Souvent, avec une tête froide, il y a une inflammation du nerf trijumeau, qui coule dans le front, le nez et le menton.

Étourdi par le froid

Il peut y avoir plusieurs raisons aux vertiges lors d’un rhume. Le plus souvent, il s'agit d'une violation du fonctionnement normal du système vasculaire. Il se manifeste par des vertiges avec un changement brusque de la position du corps, debout. Une autre cause de vertige et de nausée peut être la faiblesse et le malaise qui accompagnent souvent les premiers jours de la maladie.

Les vertiges à la tête froide, apparaissant dans les stades avancés, peuvent parler de processus inflammatoires affectant les oreilles. Dans de tels cas, des symptômes tels que le bruit et les acouphènes, la perte d'audition, la lourdeur, la douleur et la pression dans la région de l'oreille sont également observés. Ces signes sont l'occasion d'une consultation avec un oto-rhino-laryngologiste et d'un examen approfondi.

Pourquoi as-tu mal à la tête avec un rhume?

Les raisons de l'apparition de douleurs à la tête avec quelques rhumes. Le premier de ceux-ci est la sécrétion accrue de liquide intracrânien, résultant de l'augmentation de la température corporelle. Cela conduit à une augmentation de la pression intracrânienne et à l'apparition de maux de tête. Une autre raison - l'impact sur le corps entier et les organes individuels des toxines de micro-organismes pathogènes. De plus, lorsque la tête est enrhumée, les sinus peuvent être touchés, ce qui provoque souvent des maux de tête.

En plus des douleurs à la tête, lorsqu’il fait froid, des douleurs, de la fièvre et des frissons. Dans ce cas, les maladies de nature virale s'accompagnent généralement de symptômes plus prononcés et d'une douleur plus intense. S'il y a aussi une température élevée (40 degrés ou plus), des vomissements répétés, des nausées, etc., alors nous pouvons supposer la présence de méningite. Si vous soupçonnez cette maladie, vous devez appeler d'urgence une ambulance.

Les maux de tête, aggravés par la toux, pliés sur le côté, soulevant des objets lourds, indiquent une inflammation des sinus maxillaires. Une sinusite et une otite sont d'autres complications de la tête froide.

Que faire avec une tête froide

Lorsque vous ressentez les symptômes d’une tête froide, vous devez d’abord revoir le mode de la journée. Il est important de faire attention à la présence d'autres signes de la maladie, tels que fièvre, tension artérielle, bruit et douleur aux oreilles, vomissements, etc. Il est conseillé de passer au repos et à un apport alimentaire réduit pendant au moins quelques jours.

En l'absence de symptômes de maladies graves peuvent être traités à la maison. Dans ce cas, les procédures de réchauffement et de détente aideront, par exemple, à un bain chaud aux herbes avec romarin, sauge et camomille. Les inhalations avec des plantes médicinales ou des préparations spéciales aident également.

S'il y a des signes de dommages aux oreilles, aux sinus et aux autres organes, vous devez appeler le médecin et suivre scrupuleusement ses recommandations.

Rhume et son traitement

Pour soulager la douleur d'un rhume, les mesures suivantes peuvent être prises:

  • graines de moutarde broyées mélangées avec du miel et du miel et prises à petites doses plusieurs fois par jour;
  • Dans un litre d'eau chaude, déposez une gousse de vapeur et passez l'inhalation à la vapeur pendant 10 minutes.

Des rhumes apparaissent souvent après un courant d'air, puis, en plus des douleurs à la tête, des boutons peuvent se former sur la peau. Les autres causes de leur apparition sont le vent, le gel et d'autres facteurs défavorables. De telles éruptions ont une structure dense et ne partent pas longtemps, leur taille augmente souvent. Vous pouvez y faire face de la manière suivante:

  • Pour sécher le bouton, l'huile d'arbre à thé est appliquée plusieurs fois par jour.
  • vous pouvez utiliser la pharmacie Tsetron;
  • les masques d'argile ou de boue fonctionnent bien, ils sont appliqués sur les éruptions qui apparaissent et disparaissent en un quart d'heure;
  • les boutons peuvent être périodiquement appliqués avec de l'iode.

Si un rhume de la tête se reproduit périodiquement, il vaut mieux consulter un immunologiste, car cela indique très probablement une violation du système immunitaire.

Conséquences d'une tête froide

La sinusite ou la sinusite est l’un des effets les plus courants du rhume de cerveau. Ces pathologies se développent souvent sous la forme de complications et du passage du processus inflammatoire aux sinus nasaux. Les oreilles et les yeux sont d'autres organes auxquels l'inflammation peut se propager en l'absence ou en cas de traitement inapproprié du rhume de la tête. Par conséquent, après un court rhume, une otite ou une conjonctivite se développe souvent, ainsi qu'une inflammation du nerf optique, entraînant une réduction importante de la fonction visuelle. Avec la défaite du nerf trijumeau peut commencer des problèmes avec les dents. Une tête froide peut avoir d'autres conséquences et complications, mais elles sont beaucoup moins courantes.

Rhumes du cuir chevelu

Cette pathologie est généralement causée par l'hypothermie. Lors d’une exposition prolongée au froid sur le cuir chevelu, on note un vasospasme de cette zone, ce qui entraîne une détérioration de la nutrition et un apport en oxygène à la peau. Réagissez de manière particulièrement aiguë à ces bulbes pileux, ce qui entraîne leur inflammation et leur affaiblissement. Un rhume du cuir chevelu peut se manifester de différentes manières: parfois, le cuir chevelu commence à se faire mal, de sorte qu'il est impossible de le toucher, dans d'autres cas, la fragilité augmente, la perte de cheveux augmente et les pellicules apparaissent.

Pour le traitement des lésions du cuir chevelu, la médecine traditionnelle recommande de réaliser des compresses avec de l'alcool de camphre. Cet outil est dilué avec de l'eau 1: 1, puis appliqué sur les cheveux et laisser reposer quelques heures. Il est utile lorsque vous avez un rhume sur le cuir chevelu de frotter l'huile de bardane, qui est ensuite laissée pendant environ 4-5 heures.

Parmi les autres remèdes populaires, un masque à la camomille donne un bon effet, réduisant les irritations. Ainsi que l'infusion de shampooing de feuilles de peuplier noir. Pour la période de traitement du cuir chevelu, il est nécessaire d’abandonner tous les agents et toutes les procédures irritants et irritants.

Vous pouvez vous laver les cheveux avec un rhume.

Il n'y a pas de consensus sur le point de savoir si vous pouvez vous laver les cheveux pendant la saison froide. La plupart des gens pensent qu’à l’heure actuelle, il est préférable de s’abstenir de telles procédures, mais après tout, personne n’a annulé les mesures d’hygiène, même pendant la maladie. Alors, est-ce que ça vaut la peine de se laver les cheveux avec un rhume?

Dans la plupart des cas, vous pouvez vous laver les cheveux. Seulement avec cela, vous devez choisir avec soin la température de l'eau et après le lavage de la tête ne peut pas être dans un projet. Il est préférable de grimper immédiatement après un bain sous une couverture chaude et d'y passer du temps. En outre, il est utile de rappeler que prendre simultanément un bain et boire de l'alcool pendant un rhume n'est pas acceptable. Le temps de lavage est également préférable de minimiser.

Il est conseillé de ne pas se laver à des températures très élevées, ainsi que dans les premiers jours qui suivent l'apparition de la maladie.

Comment traiter les vertiges avec un rhume

Avec le début du froid, on observe une augmentation du nombre de rhumes. À la suite de l'hypothermie, le système immunitaire s'affaiblit et le corps devient moins protégé contre les infections par des infections bactériennes et virales. Le rhume est accompagné d'un certain nombre de symptômes désagréables: nez qui coule, mal de gorge, toux, fièvre. Les patients souffrent souvent de nausée, de maux de tête, de faiblesse, de vertiges accompagnés de rhumes et de frissons.

Infections virales

En automne et en hiver, les gens souffrent souvent de rhumes et de grippe, ce qui est facilité par le froid humide. Durant cette période, il y a des épidémies de grippe. La présence de patients dans l'équipe contribue à la propagation de virus et de bactéries par des gouttelettes en suspension dans l'air.

Tout le monde ne voit pas la différence entre le rhume et la grippe. En attendant, ce sont deux maladies différentes. Les symptômes du rhume - une infection virale respiratoire aiguë - augmentent progressivement. L'état de santé pendant 2-3 jours se dégrade. Les signes du SRAS: congestion nasale, légère toux, mal de gorge. Il y a un léger inconfort et une faiblesse. La céphalée survient avant l'apparition d'un rhume. Parfois étourdi par ARVI, il est possible que la température atteigne 38–38,5 ° C.

Contrairement au rhume, la grippe commence soudainement. Immédiatement, des frissons apparaissent, la respiration devient difficile. La température du premier jour peut monter à 39 ° C et plus, à ce niveau, elle est maintenue pendant plusieurs jours. Apparaissent faiblesse, douleurs dans les muscles et les articulations. La maladie s'accompagne souvent de douleurs intenses dans les tempes et les arcades sourcilières, ainsi que de nausées et de vertiges.

Les maux de tête accompagnés d'un rhume peuvent être décrits comme modérés. Le plus souvent, il se concentre dans les zones frontale et occipitale. En outre, lorsque les ARVI peuvent être étourdis, ressentez une sensation de brûlure et de sécheresse oculaire. Après abaissement de la température, l'intensité de la douleur diminue fortement.

En cas de grippe, la douleur se concentre principalement dans les orbites et la partie frontale de la tête. La douleur est très forte, elle peut même être accompagnée de vomissements. Son intensité augmente avec la température corporelle.

Le rhume habituel avec un traitement approprié passe rapidement et sans conséquences. Après la grippe, des maux de tête, de la fatigue et des vertiges peuvent persister encore 2 à 3 semaines. Cela s'explique par le fait qu'un virus est entré dans le sang. Il produit une toxine - un poison.

Causes de vertige

Les infections virales sont très souvent accompagnées de maux de tête, pouvant survenir même avant que la température ne monte. Avec son augmentation, la douleur augmente. Avec un rhume souvent étourdi. L'apparition de ce symptôme est due à une intoxication. Les produits de désintégration des particules virales ont un effet toxique. Le virus, pénétrant dans le corps humain, pénètre dans le système nerveux central. Cela a un effet négatif sur les vaisseaux sanguins et les cellules cérébrales, perturbant leur travail.

Le système immunitaire tente de contrer ces changements. À la suite de cette lutte, les cellules et les particules virales touchées commencent à se désintégrer, libérant des substances toxiques. Ce sont des produits de décomposition qui provoquent des vertiges, des nausées, de la fatigue et des douleurs musculaires. L'intoxication peut causer de l'irritabilité et une faiblesse générale.

L'intoxication est de gravité variable. Le plus fort provoque non seulement des nausées, mais conduit également à des vomissements et à des troubles intestinaux. Une telle condition douloureuse pour le rhume peut durer jusqu'à 3 jours.

La deuxième raison qui provoque l'apparition de nausées et de vertiges dans les maladies virales est la déshydratation. En raison de vomissements et de transpiration sévères, l'apport de liquide est réduit, le corps s'affaiblit. Il y a désorientation, ce qui entraîne une sensation de nausée. C'est pourquoi il est si important de boire plus de liquides pendant la maladie.

Le rhume est également dangereux par la progression de deux types de pathologies dans le corps du patient, qui sont causées par des agents pathogènes:

  1. L'intoxication. Les métabolites de la décomposition de virus morts produisent des toxines. Pénétrant dans le sang, ces produits agissent sur les récepteurs. Il en résulte des douleurs musculaires, une faiblesse, des vertiges, de la fièvre, des frissons.
  2. Catarral. Les maladies catarrhales s'accompagnent souvent de processus inflammatoires dans le nasopharynx et les voies respiratoires supérieures, entraînant des modifications catarrhales de la membrane muqueuse. Après le rétablissement, les effets de la maladie se manifestent par des maux de gorge et des douleurs.

Après le rhume et la grippe

Au cours de la maladie, les vertiges ne sont pas un signe de complication, ils indiquent seulement un corps affaibli et la présence de toxines. Mais que signifie avoir cette condition après la guérison?

Pour restaurer les défenses et éliminer les traces de la maladie, le corps a besoin de temps. La récupération prend habituellement 2 semaines. Au cours de cette période, il est très important que vous vous relaxiez complètement, en différant l'exécution des tâches habituelles, sans quoi des complications seraient possibles.

Si le processus de réadaptation est terminé et que le vertige persiste, cela peut indiquer un certain nombre de complications causées par la maladie. Ceux-ci incluent:

  • processus inflammatoires dans les organes ORL - otite (accompagnée de la pose des oreilles), sinusite, sinusite;
  • pneumonie, passant parfois inaperçue par le patient;
  • inflammation du cerveau;
  • troubles du système cardiovasculaire.

Une complication fréquente du rhume est la sinusite. Le pus accumulé dans les sinus du nez bloque la respiration. Il réduit l'apport d'oxygène au cerveau, provoquant ainsi une douleur intense dans la région de la tête. Si vous ne commencez pas le bon traitement à temps, la maladie deviendra chronique et peut entraîner d'autres complications.

Souvent, le rhume est accompagné d'une toux (sèche ou avec des expectorations), ce qui entraîne également des conséquences négatives pouvant affecter le travail du cœur et l'irrigation sanguine du cerveau. Pendant la toux, la pression dans la cavité thoracique augmente fortement, affectant le débit cardiaque. Réduire la quantité de sang pénétrant dans le cerveau provoque des vertiges.

Traitement du rhume et de la grippe

Avec la grippe, on ne peut pas se soigner soi-même à la maison, cela ne fera qu’aggraver la situation. Les facteurs de douleur ne sont que des conséquences et la cause première, c'est-à-dire la maladie elle-même, doit être éliminée.

C'est pourquoi il est si important de consulter un médecin à temps. Il vous prescrira des médicaments antiviraux et des médicaments qui éliminent les symptômes désagréables: maux de tête et douleurs musculaires, nausées. De bons résultats donnent des vaccins contre la grippe. Ils sont faits à l'avance, avant le début de l'épidémie.

En parallèle avec le traitement médical du patient peut aider votre corps à vaincre le virus et à restaurer toutes les fonctions. Pour cela, il est recommandé:

  1. Buvez plus de jus riche en vitamine C, ce qui contribue à renforcer le système immunitaire. N'oubliez pas le thé aux infusions de citron et d'églantier.
  2. Il n'y a que des aliments nutritifs et légers. Ceux-ci peuvent être du poisson maigre ou de la viande, des champignons, des jaunes d’œufs, des noix, du caviar et des légumineuses.
  3. Inclure dans le régime les fruits de mer riches en iode, exclure du menu les pâtes.
  4. Mangez des céréales à grains entiers, des produits laitiers, des légumes et des fruits.

Après la maladie, le corps est très faible, il est donc important de renforcer son immunité.

Conclusion

Les étourdissements et les nausées pendant le froid et après la maladie indiquent un corps affaibli et la présence de toxines. Pour un traitement complet, vous devez vous en débarrasser. Boire beaucoup de liquide aidera à éliminer les substances toxiques et à compenser la perte de liquide. En outre, le système immunitaire devrait être renforcé à l'aide de vitamines, jus de fruits, aliments légers et sains. Un bon sommeil, pas de stress, et l'activité physique reviendra rapidement à la normale.

Causes de vertiges avec ARVI, grippe, otite et antrite

Outre les processus infectieux localisés, le syndrome d'intoxication se manifeste par des vertiges avec sinus, otites et autres maladies. L'émergence de ce symptôme provoque un certain nombre de mécanismes en réponse à l'inflammation et à l'intoxication.

Les principales causes de vertiges

Les étourdissements ou, comme on l'appelle aussi, le vertige sont un symptôme neurologique général qui est un symptôme fréquent de la plupart des maladies, mais la pathogenèse de son apparition est différente. Les causes du développement du vertige sont les suivantes:

  • ostéochondrose de la colonne vertébrale dans la région cervicale;
  • lésions du système nerveux central (tumeurs cérébrales, accident vasculaire cérébral aigu);
  • troubles de la coordination dus à des lésions de l'oreille interne et de l'appareil vestibulaire;
  • perturbation du système nerveux autonome (dystonie neurocirculatoire);
  • empoisonnement;
  • pathologie du système cardiovasculaire;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • maladies inflammatoires accompagnées d'intoxication.

Cependant, l'apparition de ce symptôme peut accompagner des processus à la fois pathologiques et physiologiques, tels que la grossesse.

Mécanisme de développement vertige

Les changements dyscirculatoires sont un mécanisme fréquent de vertige. Dans la pathogenèse du vertige dans les troubles vestibulaires, il s'agit d'une violation de l'apport sanguin aux organes de l'appareil à l'équilibre. Les étourdissements dans l'otite moyenne (inflammation de l'oreille) sont caractéristiques de la labyrinthite, une lésion de l'oreille interne.

Dans cette pathologie, le symptôme commence soudainement dans le contexte du bien-être complet quelques semaines après une infection virale ou bactérienne. Il résulte de la défaite du système responsable du maintien de l'équilibre du corps dans l'espace.

C'est important! Les symptômes nécessitent une attention particulière de la part des médecins, car l'inflammation peut être compliquée par une déficience auditive et entraîner une surdité.

Le vertige avec sinus est un compagnon peu fréquent. L'apparition du symptôme s'explique généralement par le gonflement des sinus maxillaires ainsi que par l'exposition à des toxines de la flore bactérienne.

Dans le cas de maladies d'étiologie virale, par exemple avec la grippe, des vertiges apparaissent suite à une intoxication et augmentent avec un changement de la position du corps de l'horizontale à la verticale. Cette condition peut durer de 3 à 6 jours. Il est important de consulter un médecin dès les premiers symptômes de la grippe, car le risque de complications associé à l'oreille interne, où se situe le centre de l'appareil vestibulaire, est extrêmement élevé.

Avec la grippe, des évanouissements peuvent survenir et les plaintes du patient concernant la faiblesse et le mouvement des objets environnants ne doivent pas être négligées. Les vertiges peuvent souvent perturber le patient non seulement pendant la période aiguë de la maladie, mais également pendant la guérison.

Par conséquent, lorsque des vertiges apparaissent après un rhume au début de la période, ne vous inquiétez pas. Si le symptôme ne disparaît pas pendant une longue période, il est nécessaire de consulter un médecin.

Que faire avec le vertige

En raison du fait que le vertige est souvent causé par l'action de toxines du virus de la grippe, il est nécessaire de les détoxifier - de les éliminer du corps - pour les soulager. Recommander boire fréquemment dans de grands volumes. En cas d'intoxication grave, un traitement par perfusion est réalisé - fluides intraveineux (solutions de remplacement). Cela réduira les autres effets de la présence de toxines - fièvre, dyspepsie.

De plus, vous devez utiliser des absorbants (Enterosgel, charbon actif, solutions salines), qui aideront à lier les toxines des organes digestifs et à les neutraliser. Les mêmes actions doivent être effectuées si des sensations vertigineuses surviennent lors d'un rhume, le mécanisme d'apparition du symptôme étant similaire.

C'est important! Une attaque prolongée de vertige nécessite la consultation obligatoire d'un spécialiste, car outre les causes habituelles de ce symptôme, cela peut également indiquer un processus pathologique plus complexe, tel qu'une tumeur au cerveau ou une lésion vasculaire.

Si le vertige associé aux infections virales respiratoires aiguës ne fait pas l'objet d'un traitement de désintoxication conventionnel et que l'attaque du vertige dure trop longtemps, il est nécessaire d'arrêter d'urgence le traitement à l'aide de médicaments. Ces médicaments comprennent les anticholinergiques (Scopolamine). Le médicament efficace est Betaserk. Il est prescrit pour améliorer la conduction dans les neurones afin de réduire la fréquence des vertiges, du bruit et des acouphènes.

Enfin, il convient de noter que, malgré la prévalence du symptôme dans les maladies infectieuses respiratoires, il ne faut pas oublier de consulter un médecin pour écarter des pathologies plus graves, même avec un ARVI à évolution légère. Le traitement de la cause fondamentale doit être prescrit par un spécialiste pour le soulagement précoce des symptômes, la prévention des complications et la récupération ultérieure.