Principal
Les symptômes

Laryngotrachéite - causes, signes, symptômes et traitement de la laryngotrachéite chez l'adulte

La laryngotrachéite est une maladie inflammatoire caractérisée par une lésion combinée du larynx et de la trachée, provoquée par une infection virale ou bactérienne. L'inflammation affecte d'abord le larynx et se déplace progressivement vers la trachée. À ce stade, les symptômes caractéristiques de la maladie apparaissent - voix, douleur dans le larynx, lymphadénite régionale, etc.

L'article se penchera sur ce que c'est, quels sont les premiers signes et symptômes chez les adultes, ainsi que sur la façon de guérir des maladies et de rétablir rapidement le corps.

Qu'est-ce que la laryngotrachéite?

La laryngotrachéite est une lésion infectieuse-inflammatoire du larynx et de la trachée, accompagnée de signes d'infection respiratoire aiguë. Le larynx joue le rôle d'organe conduisant l'air et formant la voix. Par conséquent, dans la laryngotrachéite, les cordes vocales sont touchées et la voix se modifie.

Le cours de la maladie se déroule dans le contexte d'un dysfonctionnement de la voix, d'une forte toux avec écoulement de crachats purulents, de sensations désagréables et de douleurs dans le larynx et derrière le sternum, d'augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux.

La laryngotrachéite chez l'adulte diffère nettement de celle chez l'enfant et, plus l'enfant est jeune, plus cette maladie est dangereuse pour lui, car les voies respiratoires d'une personne de petite taille ne finissent de se former qu'à l'âge de six ou sept ans et avant cet âge, elles sont très vulnérables.

  • Selon la classification internationale de la CIM 10, la laryngotrachéite est une laryngite aiguë et une trachéite de code J04.
  • Dans la laryngotrachéite aiguë, une inflammation du larynx et de la trachée est observée simultanément, selon la CIM 10, le code de la maladie J04.2.

Classification

On distingue par laryngotrachéite virale, bactérienne et mixte (virale / bactérienne). En fonction des modifications morphologiques survenant en oto-rhino-laryngologie, la laryngotrachéite chronique est classée en catarrhale, hypertrophique et atrophique.

Le déroulement du processus inflammatoire est le suivant:

Laryngotrachéite aiguë

Une forme aiguë de laryngotrachéite, dont le traitement doit être effectué dès les premières manifestations, se développe parallèlement à une infection virale respiratoire. Les symptômes de l'apparition de la maladie sont la toux, une difficulté à respirer et des changements de la voix.

Il est recommandé au patient de parler le moins possible, en préservant les ligaments enflammés. Pour éviter l’aphonie (perte totale de la voix), il a été montré que, pendant un certain temps, la parole était limitée à la limite. La durée de la période de silence dépend de l’état des ligaments.

Laryngotrachéite chronique

Laryngotrachéite chronique - cette forme dure pendant des années, puis s'aggrave, puis se calme. En règle générale, les personnes «chroniques» (inflammation du larynx et de la trachée) sont bien conscientes de leur maladie, car elle les tient constamment dans la crainte d'une exacerbation. etc.

Raisons

La cause de la laryngotrachéite peut être une inflammation isolée du larynx - laryngite, mais le plus souvent, cette maladie est concomitante et est causée par des infections des sinus nasaux, des voies respiratoires.

Dans 90% des cas, la maladie est une complication des ARVI, de la grippe, des adénovirus ou du parainfluenza. Rarement, la pathologie est diagnostiquée dans les cas de la varicelle, de la rougeole, de la rubéole ou de la scarlatine.

Les maladies se manifestent souvent avec une diminution de l'immunité séparément sous forme de laryngite et de trachéite, mais étant donné que les symptômes sont souvent associés, ils ne sont pas séparés.

Le responsable du développement de la laryngotrachéite est une infection, le plus souvent virale:

Les principales causes de la laryngotrachéite sont:

  • lésions virales respiratoires (particulièrement dangereux: virus grippal, parainfluenza et adénovirus),
  • lésions bactériennes (streptocoques ou staphylocoques, tuberculose),
  • lésions mycoplasmiques
  • lésions d'herpès,
  • causes allergiques
  • agents chimiques.

Le risque de développer la maladie est plus élevé chez les personnes souffrant de maladies systémiques chroniques (diabète de type sucre, gastrite, hépatite), de lésions du système respiratoire, allant de la sinusite à l'asthme bronchique.

Symptômes de la laryngotrachéite

Les symptômes de la laryngotrachéite apparaissent généralement lorsqu'une personne se sent déjà mal et s'est diagnostiquée une infection respiratoire aiguë:

  • La température corporelle a augmenté, maux de tête;
  • Maux de gorge, maux, égratignures, maux;
  • Cela ne marche pas d'habitude et naturellement d'avaler, des efforts sont nécessaires.

Au cours du parcours, de la toux sèche au humide, le patient commence à expectorer les crachats, qui deviennent chaque jour de plus en plus liquides. Lorsque la reprise revient, la voix familière revient, et le malaise et autres irritations s'estompent progressivement.

Les symptômes de la laryngotrachéite chronique et aiguë peuvent différer. La forme aiguë produit des symptômes plus prononcés, mais ils disparaissent complètement après la fin de la maladie.

La sténose du larynx est un danger grave pour la laryngotrachéite. Avec ce phénomène, l'accès de l'air aux poumons est complètement ou en grande partie interrompu en raison d'une forte constriction du larynx.

Lorsque la forme sténose, il y a trois étapes de développement:

  • Sténose compensée - toux aboyante, essoufflement, enrouement, bruit de respiration;
  • Compensation incomplète - gonflement des narines, des bruits se font entendre à distance;
  • Sténose décompensée - respiration faible, sueurs froides, insomnie, épisodes de toux, pâleur de la peau.

Symptômes de laryngotrachéite aiguë

La laryngotrachéite aiguë se manifeste contre les ARVI, débutant de manière aiguë ou progressive. Il y a:

  • forte hausse de température
  • maux de gorge,
  • la sternité derrière le sternum
  • toux rugueuse et sèche avec douleur,
  • une toux a le caractère d'un croassement ou d'un aboiement dû à un gonflement aigu et à un spasme des cordes vocales,
  • quand on tousse, la douleur derrière le sternum augmente,
  • des quintes de toux surviennent lorsque vous riez, respirez profondément, respirez de l'air froid ou poussiéreux,
  • une petite quantité de crachats épais et visqueux est libérée,
  • enrouement ou enrouement dans la voix
  • inconfort dans le larynx avec sécheresse, sensation de brûlure.

La luminosité des symptômes de la laryngotrachéite s'estompe quelque peu lorsque la maladie devient chronique, le patient se sent mieux ou pire et associe la détérioration de la maladie à certaines situations de la vie (grossesse, menstruation, ménopause, froid, charge vocale, heure de la journée).

Symptômes de la forme chronique

La laryngotrachéite chronique se manifeste par les symptômes suivants:

  • maux de tête;
  • maux de gorge;
  • diminution de la performance;
  • le patient a la sensation d'une boule dans la gorge;
  • changements de voix.

Si une personne reste longtemps silencieuse et doit tousser avant d'entamer une conversation, c'est un signe de laryngotrachéite chronique.

Des complications

Le rétrécissement de la lumière de la trachée et du larynx est un phénomène dangereux, car la membrane muqueuse se gonfle, les muscles sont contractés, la sécrétion des glandes de la muqueuse bronchique et de la trachée augmente, et des décharges mucopuruleuses épaisses rendent la respiration difficile. Une toux aboyante caractéristique apparaît. Si l'inflammation se propage aux cordes vocales, la formation de la voix est perturbée.

Les conséquences comprennent la transition du processus inflammatoire dans les voies respiratoires inférieures, ce qui conduit à une bronchite ou une inflammation des poumons.

La laryngotrachéite chez les adultes ne doit être traitée que sous surveillance médicale stricte, car la maladie en question est dangereuse en raison de ses complications.

Diagnostics

Si les symptômes ci-dessus apparaissent, vous devez immédiatement appeler une ambulance ou vous rendre vous-même dans un établissement médical. Le diagnostic peut être établi déjà lors d'un examen personnel, ainsi que sur la base des symptômes caractéristiques de la pathologie survenant chez l'adulte ou l'enfant.

Au cours du diagnostic et de l’examen de la muqueuse laryngée, l’otolaryngologue détermine la forme de la pathologie:

  • catarrhale - se manifestant par un gonflement et une rougeur des cordes vocales et de la muqueuse trachéale;
  • atrophique - typique chez les fumeurs et les personnes dont le métier les met souvent en contact avec la poussière. La muqueuse devient mince et sèche;
  • hyperplasique - caractérisée par l’apparition de zones de croissance de la membrane muqueuse, entraînant une insuffisance respiratoire et des modifications de la voix.

Des études de laboratoire sont menées:

  • numération globulaire complète
  • analyse d'urine,
  • examen bactériologique des expectorations,
  • si cela est techniquement possible, tests sérologiques pour détecter les virus d'infections respiratoires.

Traitement de la laryngotrachéite chez l'adulte

Dans la plupart des cas, le traitement de la laryngotrachéite est effectué en ambulatoire. Les cas de faux croup peuvent nécessiter une hospitalisation à l'hôpital.

L'objectif principal de la thérapie est d'éliminer l'agent pathogène et de réduire l'œdème. À cette fin, des médicaments antimicrobiens et antibactériens sont prescrits, ainsi que des agents antiviraux.

Premiers secours

Les premiers secours à un patient atteint de laryngotrachéite sont les suivants:

  • Vous devez prendre tout médicament pour les allergies (suprastine, diazoline, diphenhydramine, loratadine) en double dose et antispasmodique (no-spa, papaverine), ainsi que tout moyen d'augmentation de la température corporelle (paracétamol, ibuprofène, aspirine).
  • Vous devez également ventiler la pièce et humidifier l'air. Pour ce faire, il suffit de mettre une casserole avec de l'eau chaude ou une décoction chaude d'herbes (camomille, ramassage de la poitrine) dans la pièce.

Les médicaments

Traiter la laryngotrachéite sous une forme simple à l'aide de médicaments visant à éliminer son agent pathogène.

  1. Lorsque l'inflammation est de nature virale, on montre au patient des médicaments antiviraux et des médicaments qui stimulent le système immunitaire. Par exemple, Arbidol, Ingavirin, Interferon, etc.
  2. Lorsque l'inflammation bactérienne prescrit des antibiotiques - Sumamed, Azithromycin
  3. Les antihistaminiques (Suprastin, Diazolin, Zodak, Cetirizine) sont prescrits si la laryngotrachéite est provoquée par des allergies saisonnières, ainsi que par un œdème laryngé grave, afin de la réduire.
  4. les antipyrétiques tels que le nurofen ou le paracétamol. Ils ont également un effet anti-inflammatoire et analgésique;
  5. gouttes nasales à action vasoconstrictrice (Lazorina, Nazivina).
  6. Antitussifs ou expectorants. Des antitussifs sont prescrits pour la toux sèche et improductive (Codelac, Stoptussin), ainsi que pour l'expectoration lors du déversement des expectorations (ACC, Mukaltin, Ambrobene, etc.).

Des agents immunomodulateurs (par exemple, Broncho-munal, Immunal, Likopid), ainsi que le carbocestine, la vitamine C et d'autres complexes multivitaminés sont utilisés pour le traitement de maladies chroniques. En outre, le patient est envoyé en physiothérapie, à savoir électrophorèse de médicaments, UHF, inductothermie et massage.

Inhalation avec laryngotrachéite

Le traitement de la laryngotrachéite comprend nécessairement une inhalation avec un nébuliseur ou un inhalateur à vapeur. L'inhalation aide les substances médicamenteuses à pénétrer dans la trachée, entraînant ainsi l'apparition de leur concentration maximale dans le foyer de l'inflammation.

Il est interdit aux procédures d’utiliser des appareils si:

  • la température a dépassé les 38 ° C;
  • saignements nasaux ouverts périodiquement;
  • le patient souffre de maladies cardiovasculaires graves, d'un certain type d'arythmie;
  • asthme bronchique exacerbé;
  • la respiration est altérée;
  • l'enfant a 12 mois;
  • laryngotrachéite dure;
  • Il existe une hypersensibilité aux ingrédients des médicaments.

Le nébuliseur est rempli de médicaments en pharmacie, dont l'utilisation permet d'instruire l'appareil. Pour les procédures peuvent s'appliquer:

  • Lasolvan, Ambrobene. Signifie adoucir la toux, liquéfier le flegme. Le médicament est combiné avec une solution saline dans un rapport de 1: 1. La posologie est prescrite par le médecin en tenant compte de l'âge du patient.
  • L'inhalation avec un nébuliseur peut être faite avec de l'eau minérale saline ou alcaline: elle adoucit la gorge, aide le mucus à se liquéfier et à expectorer. Habituellement, le rétablissement avec la bonne approche thérapeutique se produit dans les 5 à 10 jours.

La procédure appropriée implique les prescriptions générales suivantes du nébuliseur pour inhalations:

  1. entre toute activité physique et la procédure devrait prendre au moins une demi-heure;
  2. les inhalations sont effectuées soit deux heures après un repas, soit une demi-heure avant les repas;
  3. quel que soit le médicament utilisé, il est recommandé d’effectuer la procédure 2 à 3 fois par jour; la durée de chacune d’elles devrait être de 5 à 10 minutes;
  4. Bien que l'utilisation d'un nébuliseur ne puisse pas provoquer de brûlures du larynx lors de l'inhalation, il est nécessaire d'inhaler le médicament par petites portions afin d'éviter les spasmes.

Les inhalations pour inflammation du pharynx et de la trachée sont une méthode de traitement auxiliaire mais efficace. L'essentiel - suivre les recommandations du médecin et non l'automédication.

Physiothérapie

Les procédures physiothérapeutiques sont présentées aux patients atteints de laryngotrachéite:

  • électrophorèse de l'iodure de potassium, du chlorure de calcium et de l'hyaluronidase sur la région laryngée;
  • traitement au laser;
  • phonophorèse endolaringienne;
  • thérapie par micro-ondes.

Malade avec laryngotrachéite besoin:

  • boire beaucoup de liquides chauds;
  • assurer l'humidité de l'air;
  • tais-toi pour les cordes vocales, parle le moins possible;
  • boire du lait chaud en petites portions;
  • gargariser avec des herbes médicinales;
  • appliquer des compresses, des plâtres à la moutarde;
  • l'effet désiré du traitement peut être atteint en utilisant des bains de pieds.

Traitement chirurgical

Il est démontré dans certains cas de laryngotrachéite hypertrophique chronique que le traitement médicamenteux ne donne pas l'effet souhaité et qu'il existe un risque de tumeur maligne.

L'intervention chirurgicale peut inclure l'ablation de kystes, l'élimination du prolapsus ventriculaire, l'excision du tissu laryngé en excès et des cordes vocales. Les opérations sont effectuées par la méthode endoscopique en utilisant des techniques microchirurgicales.

Le pronostic pour la laryngotrachéite est favorable, cependant, pour les personnes dont la profession est associée à des chants ou à de longues conversations, la laryngotrachéite peut perturber la formation de la voix et causer des prof. inadéquation.

Comment traiter les remèdes populaires

  1. Gingembre, miel et citron. Médicament savoureux et utile qui peut être pris pendant la saison froide pour la prévention. Frotter le gingembre, moudre le citron avec la pelure, puis ajouter le miel naturel. Prendre 1-2 cuillères à soupe par jour, à ajouter au thé chaud.
  2. Vous pouvez utiliser des oignons sous forme de décoction. Pour les adultes, il est nécessaire de couper un oignon et de le frotter avec deux petites cuillères de sucre, puis d'ajouter de l'eau (250 ml). Faites bouillir jusqu'à l'obtention d'une masse épaisse et prenez une cuillère à café toutes les heures de la journée.
  3. Pour rincer la gorge, utilisez un mélange de feuilles d'eucalyptus et de fleurs de camomille sur une cuillère à soupe, versez de l'eau bouillante et laissez reposer pendant deux heures dans un thermos.
  4. Le jus de pomme de terre donne un bon effet: râpez les pommes de terre et pressez le jus (vous pouvez utiliser un presse-agrumes), ajoutez-le à l’eau chaude pour le rinçage.
  5. Combinez la racine de réglisse et les fruits de fenouil, les feuilles écrasées de la mère et de la belle-mère et l'althéa dans les mêmes proportions. Une cuillère à café de la collection versez de l'eau bouillante - 300 ml, laissez-le refroidir. Après la perfusion, le bouillon obtenu doit être bu 4 fois par jour, 70 ml.

Prévention

Les mesures préventives deviennent efficaces au stade du rétablissement, ainsi qu’au cours de la période précédant la maladie:

  • Buvez des vitamines comme base pour des mesures préventives;
  • Effectuer des exercices physiques et respiratoires;
  • Tempère;
  • Éviter l'hypothermie;
  • Il est temps de traiter les maladies infectieuses du corps;
  • Passer périodiquement l'examen par un médecin.

En moyenne, sous réserve d'un traitement complexe et complet de la laryngotrachéite, la maladie se termine par un rétablissement complet du patient au bout de 10 à 14 jours.

Laryngotrachéite et traitement chez l'adulte

La laryngotrachéite chez l'adulte est une maladie infectieuse assez grave. Son danger réside dans le fait que l'infection affecte la trachée et le pharynx.

Cette maladie survient si l'adulte réduit considérablement l'immunité. La laryngotrachéite chez l'adulte se développe le plus souvent dans le contexte d'un rhume grave.

On dit que le plus souvent, la laryngotrachéite survient chez les personnes dont le travail est lié à des activités de prise de parole en public - enseignants, éducateurs, présentateurs de télévision.

Types et causes de laryngotrachéite

  • chant bruyant et hystérique (pour les chanteurs);
  • pleurs prolongés ou fréquents (jeunes enfants);
  • alcoolisme et tabagisme;
  • inhalation de gaz, poussières;
  • long séjour dans le froid;
  • consommation de boissons froides ou chaudes (agit comme un irritant).
  • Forme aiguë;
  • Forme chronique.
  • Primaire (premier émergé);
  • Récurrent (se reproduit).
  • Aspect catarrhal - modifications: hyperémie, infiltration et épaississement de la membrane muqueuse, hémorragies mineures de la membrane muqueuse;
  • Aspect hypertrophique - changements: couleur bleutée de la membrane muqueuse, infiltration de fibres musculaires, ulcères et formations kystiques peuvent survenir;
  • Vue atrophique - changements: la membrane muqueuse est recouverte d'une formation de tissu conjonctif sclérotique, une atrophie du tissu musculaire et des glandes se produit.

Symptômes de la laryngotrachéite

Laryngotrachéite aiguë

En règle générale, les symptômes de la laryngotrachéite aiguë apparaissent à l'arrière-plan des manifestations déjà existantes d'infection des voies respiratoires supérieures: augmentation de la température corporelle, écoulement nasal, congestion nasale, chatouillement ou maux de gorge, inconfort en avalant. Des signes cliniques de laryngotrachéite virale peuvent survenir dès une diminution de la température corporelle à un nombre subfébrile.

La laryngotrachéite aiguë se caractérise par une toux sèche qui, en raison d'un rétrécissement du larynx au niveau des cordes vocales, peut provoquer des «aboiements». Pendant la toux et un certain temps après, une douleur à la poitrine est typique de la trachéite. La toux est observée plus souvent le matin et la nuit, elle peut se manifester sous la forme d'une attaque. Une attaque de toux provoque une inhalation d'air froid ou poussiéreux, des éclats de rire, des pleurs, parfois juste une profonde respiration. La toux est accompagnée d'une petite quantité d'expectorations muqueuses visqueuses. Avec le développement de la laryngotrachéite, les expectorations deviennent plus fluides et plus abondantes, acquérant un caractère mucopurulent. Avec la toux, l'enrouement ou l'enrouement de la voix, on note une gêne dans la région du larynx (chatouillement, sensation de brûlure, sécheresse, sensation de corps étranger).

Chez les patients atteints de laryngotrachéite aiguë, une augmentation et une sensibilité des ganglions lymphatiques cervicaux (lymphadénite) sont souvent détectées. Lorsque les percussions changent, le son de percussion n'est pas observé. Auscultatoire écoutait la respiration bruyante, parfois des râles humides sèches ou de calibre moyen, localisées principalement dans la région de la bifurcation de la trachée.

Laryngotrachéite chronique

Dans la laryngotrachéite chronique, les patients se plaignent de troubles de la voix, de toux et de malaises dans la région laryngée et derrière le sternum. Les troubles de la voix (dysphonie) peuvent varier d'un enrouement insignifiant, apparaissant principalement le matin et le soir et ne se manifestant pas pendant la journée, jusqu'à un enrouement constant. Chez certains patients atteints de laryngotrachéite chronique, une fatigue est constatée après un exercice vocal.

La dysphonie peut s'aggraver dans des conditions climatiques défavorables, lors de l'exacerbation d'une laryngotrachéite chronique, chez les femmes présentant des modifications hormonales (grossesse, ménopause, début de la menstruation). La dysphonie permanente indique les modifications morphologiques des cordes vocales, principalement de nature hypertrophique ou kératotique. Pour certaines personnes dans certaines professions, même un léger changement de voix résultant de l'évolution chronique de la laryngotrachéite peut devenir un facteur psycho-traumatique menant à des troubles du sommeil, à la dépression et à la neurasthénie.

La toux avec laryngotrachéite chronique est permanente. Le flegme est séparé dans une petite quantité. Dans la période d'exacerbation de la laryngotrachéite sur le fond de toux constante, des épisodes de toux sont observés, une augmentation de la quantité de crachats est notée. La toux persistante chez les patients est souvent causée par des sensations désagréables dans le larynx qui le provoquent: douleur, sécheresse, chatouillement, etc.

Diagnostic de la laryngotrachéite

Pour poser un diagnostic correct, vous devez écouter les plaintes du patient. Et ceci: voix enrouée, enrouement, sécheresse, toux "aboyante", douleur derrière le sternum et dans la région du larynx. Écoutez les poumons et la région de la trachée.

L’examen du patient permettra de constater un gonflement de la membrane muqueuse, des modifications de la taille et de la couleur de la membrane muqueuse du larynx et une augmentation des ganglions lymphatiques. Il est nécessaire de distinguer les symptômes de cette maladie et la présence d'un corps étranger dans le larynx ou la trachée, à distinguer de la diphtérie (une maladie infectieuse provoquée par une bactérie diphtérique, qui affecte principalement les muqueuses des oropharyngiens et du nasopharynx) et le paparytrosis laryngé, ainsi que les abscisses du pharynx.

Après l'examen, le médecin demande au patient d'effectuer des tests de laboratoire:

  • analyses d'urine et de sang;
  • examen des expectorations pour les bactéries.

À l'aide d'un équipement spécial, les cordes vocales et le larynx sont examinés et, si nécessaire, des rayons X et une tomodensitométrie de la trachée et du larynx sont réalisés. Si la laryngotrachéite a acquis une évolution chronique, une laryngoscopie doit être effectuée et du matériel de biopsie doit être envoyé pour exclure le cancer. Si la respiration sifflante est entendue, cela vaut la peine de faire une radiographie pulmonaire.

Traitement de la laryngotrachéite

Dans la plupart des cas, le traitement de la laryngotrachéite est effectué en ambulatoire. Les cas de faux croup peuvent nécessiter une hospitalisation à l'hôpital. Il est recommandé à un patient présentant une laryngotrachéite aiguë ou une exacerbation de laryngotrachéite chronique de prendre une grande quantité de liquide chaud (thé, compote, gelée). Dans la pièce où se trouve le patient doit être assez chaud air humide.

Traitement étiotropique de la laryngotrachéite virale est la nomination d'antiviraux (nazoferon, rimantadine, arbidol, proteflazid). En cas de laryngotrachéite bactérienne et mixte, une antibiothérapie systémique avec des médicaments à large spectre (céfuroxime, ceftrioxon, amoxicilline, azithromycine, sumamed) est indiquée. Le traitement symptomatique de la laryngotrachéite consiste en l’utilisation de médicaments antitussifs, antihistaminiques, mucolytiques et antipyrétiques. Les inhalations d'huile et alcalines, l'électrophorèse sur le larynx et la région de la trachée ont un effet positif chez les patients atteints de laryngotrachéite.

Le traitement de la laryngotrachéite chronique est complété par un traitement immunomodulateur (broncho-moon, licopide, immunal), de la vitamine C, des complexes multivitaminés et de la carbostérine. Dans la laryngotrachéite chronique, les méthodes physiothérapeutiques sont largement utilisées: UHF, électrophorèse des médicaments, inductothermie, inhalothérapie, massage.

Un traitement chirurgical est indiqué dans certains cas de laryngotrachéite chronique hypertrophique, lorsque le traitement médicamenteux ne donne pas l'effet souhaité et qu'il existe un risque de néoplasie maligne. L'intervention chirurgicale peut inclure l'ablation de kystes, l'élimination du prolapsus ventriculaire, l'excision du tissu laryngé en excès et des cordes vocales. Les opérations sont effectuées par la méthode endoscopique en utilisant des techniques microchirurgicales.

Méthodes traditionnelles de traitement de la laryngotrachéite

Même de nombreux médecins conseillent de traiter la laryngotrachéite chez les adultes et les enfants avec des remèdes populaires. Cependant, ils doivent être utilisés en association avec des médicaments et d’autres techniques, mais dans ce cas, les symptômes de la maladie disparaîtront rapidement.

Utilisez du miel

  • Pour les maladies de la gorge, les guérisseurs traditionnels recommandent d’abord le miel. Il peut être simplement utilisé sous sa forme pure ou pour préparer des médicaments à base de celui-ci. Le traitement sera efficace si vous ajoutez trois cuillères à soupe de miel à une tasse de jus de carotte. Cette boisson savoureuse soulagera la douleur et l'inflammation.
  • Aide à traiter la laryngotrachéite aiguë chez l'adulte et la racine de gingembre. Pour ce faire, vous devez absorber une quantité de 100 grammes et verser le miel dans un rapport de 1 pour 3. Faire bouillir la racine dans le miel prend 10 minutes, pendant que vous devez remuer constamment le bouillon. Le produit obtenu doit être pris dans une cuillerée à thé de thé avant une nuit de sommeil - et les symptômes de la maladie disparaîtront en trois à quatre jours.

L'inhalation

  • Depuis les temps anciens, les rhumes et les inflammations des voies respiratoires supérieures étaient traités aux oignons. La science moderne a prouvé qu'il existe dans cette plante utile (phytoncides) des substances qui aident efficacement à combattre les infections par des agents pathogènes. Le traitement est effectué par inhalation de vapeurs d'oignons, à cet effet, l'oignon de taille moyenne doit être écrasé sur une râpe, recouvert d'une serviette et expiré avec des phytoncides. Si vous effectuez une telle procédure quotidiennement, la maladie régressera.
  • Les inhalations classiques avec laryngotrachéite sont faites à base d’eau alcaline. Pour cela, vous pouvez utiliser de l'eau minérale. Encore plus efficace si le traitement est réalisé avec l’ajout d’huiles essentielles - d’olive, d’huile de menthol ou d’eucalyptus;
  • Il est bon de traiter la maladie par inhalation avec des herbes médicinales. À cette fin, vous pouvez préparer un romarin sauvage (prendre 15 grammes d'une plante dans un verre d'eau et faire bouillir pendant un quart d'heure);
  • Il est utile de respirer avec la laryngotrachéite par paires lors de la décoction d'épinette et de boutons de pin. Ils sont pris séparément ou composent le mélange dans des proportions égales. On fait bouillir environ 30 grammes de matière première dans 500 ml d’eau pendant 15 minutes, après quoi la décoction est infusée pendant une heure supplémentaire;
  • En cas de rhume et d'inflammation, il est également utile de respirer par paires d'ail. Pour ce faire, vous devez faire bouillir un litre d'eau et y jeter trois têtes d'ail moyen, pré-hachées.

Décoctions médicinales

Le traitement du processus inflammatoire est recommandé et la décoction d'herbes, qui sont prises par voie orale. Cela aidera à arrêter le processus aigu, à réduire le risque de complications.

  • Trois grandes cuillères d’hypericum broyé versent 120 ml d’eau bouillante et infusent pendant deux heures. Pour obtenir un bouillon de qualité, vous devez l’emballer ou utiliser un thermos. Après l'effort, vous devez boire le médicament une gorgée par jour, avant les repas;
  • Il est également recommandé de traiter la maladie en utilisant un ensemble d'herbes. Il est nécessaire de préparer 4 parties de pied d'amidon, la même quantité de racine d'Althea, trois parties de racine de réglisse et deux parties de fenouil et de la molène. Ensuite, ils doivent mélanger et verser de l'eau fraîche, fermer et insister deux heures. Après cela, ce mélange est porté à ébullition et laissé refroidir. Après le refroidissement, le traitement est effectué comme suit: toute la journée, à intervalles de deux heures, le médicament doit être bu une grande cuillerée à thé;
  • Vous pouvez utiliser des oignons sous forme de décoction. Pour les adultes, il est nécessaire de couper un oignon et de le frotter avec deux petites cuillères de sucre, puis d'ajouter de l'eau (250 ml). Faites bouillir jusqu'à l'obtention d'une masse épaisse et prenez une cuillère à café toutes les heures de la journée.

Prévention de la laryngotrachéite

  • Prévention du SRAS;
  • prévention de l'inflammation du larynx;
  • un régime alimentaire à l'exception des aliments épicés, salés, acides, chauds ou froids;
  • activités sportives obligatoires;
  • exercices de respiration;
  • durcissement dès le plus jeune âge;
  • éliminer l'hypothermie;
  • prendre des médicaments immunomodulateurs.

Si la laryngotrachéite se déroule de manière normale, sans complications, la guérison survient en une semaine. Ne vous soignez pas vous-même, le processus de traitement doit être sous la supervision du médecin traitant.

Médicaments et médicaments pour le traitement de la laryngotrachéite chez l'adulte

La laryngotrachéite est un processus inflammatoire qui se produit dans la région du pharynx et de la trachée. Le plus souvent, la maladie se développe sur le fond d'une immunité affaiblie, d'une hypothermie, d'une infection virale ou bactérienne. La laryngotrachéite chez l’adulte n’est généralement pas dangereuse pour la vie, sauf dans les cas où la maladie est accompagnée d’une sténose du larynx. En fonction de la cause de la maladie et des symptômes qui l’accompagnent, ils déterminent comment traiter la laryngotrachéite.

Contenu de l'article

Causes et symptômes de la maladie

De nombreuses raisons peuvent déclencher le développement de la laryngotrachéite. Le facteur le plus commun est une infection virale, le plus souvent parainfluenza. Plus rarement, une laryngotrachéite peut survenir à la suite de l'entrée de bactéries dans l'organisme, telles que le streptocoque ou le staphylocoque. Les allergies peuvent également causer le développement de la maladie.

Il existe un certain nombre de facteurs dont l'impact sur le corps humain provoque le développement de la laryngotrachéite:

  • inhalation d'air très poussiéreux;
  • charge excessive sur l'appareil vocal (grands cris, paroles prolongées, chants);
  • le tabagisme, l'abus d'alcool, qui provoque la gorge sèche;
  • hypothermie forte du corps, ce qui peut considérablement réduire les fonctions de protection du corps.

La cause la plus fréquente de la laryngotrachéite devient un processus inflammatoire localisé dans la région de la trachée et du larynx. Les principaux signes de la maladie sont:

  • enrouement, maux de gorge, avec le développement de la maladie possible perte complète de la voix;
  • sécheresse, aboiements, toux irritante;
  • gonflement des muqueuses du pharynx, ce qui provoque des difficultés respiratoires.

Les symptômes d'une autre infection, virale ou bactérienne, à l'origine de la maladie, rejoignent les principaux signes de la laryngotrachéite: fièvre, rhinite, mal de tête, faiblesse générale, fatigue.

C'est important! Souvent, en tant que complication de la laryngotrachéite, une laryngotrachéite sténosante (faux croup) peut se développer, accompagnée d'une respiration bruyante et d'une toux sèche et gênante.

Traitement

Le traitement de la laryngotrachéite doit être complet. Tout d'abord, le patient doit observer sa voix et son repos au lit, en particulier en automne ou en hiver, lorsque le risque d'hypothermie, l'ajout d'une autre infection et le développement de complications augmentent. Il est également important d'observer le régime climatique dans la pièce: la température et l'humidité optimales dans la pièce doivent être respectivement de 18 à 20 degrés et de 50%. Pour obtenir les conditions souhaitées, vous pouvez ouvrir la fenêtre, effectuer un nettoyage humide, suspendre des feuilles mouillées autour de la pièce, utiliser un humidificateur.

En outre, dans le traitement de la laryngotrachéite, il est important de suivre un régime alimentaire approprié: exclure les aliments épicés, salés, durs, très chauds ou froids, vous devez également abandonner les boissons alcoolisées et gazeuses. La préférence devrait être donnée à une nourriture chaude, semblable à une bouillie. Lorsque la laryngotrachéite pour hydrater les muqueuses du pharynx et soulagement de la toux montre une consommation abondante (thé, tisanes, eau minérale telle que Borjomi ou Polyana Kvasova).

Le traitement médicamenteux de la laryngotrachéite est basé sur l'atténuation des principaux symptômes de la maladie et vise également à éliminer la cause de la maladie.

  1. Si la cause de la maladie est devenue une infection virale, le traitement complexe inclut l’utilisation d’agents antiviraux (Groprinosin, Amizon, Rimantadin). Des antibiotiques (Augmentin, Sumamed) doivent être utilisés pour lutter contre les infections bactériennes.
  2. Pour réduire les chatouillements dans la gorge, utilisez des médicaments spéciaux (sprays, pastilles, pastilles), qui ont non seulement un effet anti-inflammatoire et antiseptique, mais également un effet anesthésique.

C'est important! L'utilisation de sprays est contre-indiquée chez les patients prédisposés au bronchospasme ou au spasme laryngé.

  1. En cas de laryngotrachéite, les inhalations sont montrées avec des solutions alcalines (eau minérale ou solution de bicarbonate de soude à raison de 5 grammes de substance par litre d'eau bouillie).
  2. Si la maladie est accompagnée de fièvre, utilisez des antipyrétiques au paracétamol ou à l’ibuprofène.
  3. L'usage d'antihistaminiques est indiqué (Zodak, Loratadin, Suprastin) dans les cas d'œdème grave de la muqueuse pharyngée et de susceptibilité aux allergies.
  4. Si la maladie ne s'accompagne pas d'une production excessive de sécrétions visqueuses, des médicaments antitussifs sont utilisés pour réduire la toux sèche et douloureuse (Sinekod, Stoptusin).
  5. Si la laryngotrachéite survient avec une expectoration épaisse et visqueuse dans le traitement complexe, incluez des médicaments qui ont une action mucolytique et expectorante (Ambroxol, Erespal, ACC).
  6. Si la maladie s'accompagne d'un gonflement grave des muqueuses et d'un spasme du larynx, il est nécessaire d'utiliser des injections ou des inhalations avec des médicaments hormonaux (prednisolone) pour réduire le gonflement, ainsi que des antispasmodiques (No-Spa, Papaverine, Eufelin).
  7. Si la maladie est devenue chronique, le traitement doit être complété par des médicaments immunomodulateurs (Bronkhomunal, Immunal) et des complexes de vitamines.
  8. Si le traitement médicamenteux ne donne pas de résultat positif dans le traitement des formes chroniques hypertrophiques de laryngotrachéite, une intervention chirurgicale (élimination des tumeurs du larynx, excision de tissu en excès) est réalisée par la méthode endoscopique utilisant des approches microchirurgicales.

C'est important! Il est nécessaire de surveiller de près l'état du patient. Aux premiers signes d'essoufflement et de manque d'oxygène, il est urgent de consulter un médecin.

Remèdes populaires

Dans le traitement de la laryngotrachéite, l'utilisation de traitements médicamenteux, mais également l'utilisation de remèdes populaires et de méthodes de traitement sont montrées.

  1. Rincer la gorge avec la laryngotrachéite vous permet d'obtenir un effet antibactérien prononcé, humidifiez la gorge. La procédure de rinçage peut être effectuée jusqu'à six fois par jour à l'aide de décoctions d'herbes (camomille, sauge, calendula), de solutions de sel sodique (une cuillerée à thé de sel et 200 ml d'eau bouillie tiède). Rincer avec du jus de chou fraîchement pressé.
  2. L'inhalation de vapeur et l'inhalation à domicile d'un nébuliseur sont également indiquées dans le traitement de la laryngotrachéite. Dans le premier cas, l'eau est portée à ébullition, sel et soude sont ajoutés dans les proportions indiquées dans la recette de rinçage. S'il n'y a pas d'allergie, ajouter quelques gouttes d'huile aromatique (eucalyptus) et inhaler la vapeur tiède, au-dessus du récipient et recouverte d'une serviette. La procédure est effectuée pendant dix minutes cinq à six fois par jour jusqu'à ce que la toux ait complètement disparu. S'il y a un nébuliseur, passez ensuite l'inhalation alcaline avec de l'eau minérale, une solution saline.
  3. Les compresses de réchauffement local (bouillotte remplie d'eau chaude) réduisent les spasmes musculaires, contribuent à la liquéfaction des sécrétions visqueuses, améliorent la circulation sanguine dans la gorge. Pour mener à bien de telles procédures sont mieux avant le coucher.
  4. Les bains de pieds à la moutarde sont également une procédure efficace dans le traitement de la laryngotrachéite, possédant un effet anti-inflammatoire élevé lors de leur utilisation régulière.
  5. Dans la laryngotrachéite chronique, l’ail devrait être utilisé pour renforcer l’immunité et supprimer les microorganismes pathogènes. Buvez beaucoup de thé à la camomille, le lait chaud au miel contribue également à renforcer l'immunité et à réduire l'inflammation.
  6. Parmi les méthodes efficaces de traitement de la laryngotrachéite et d’autres maladies du nasopharynx, on utilise des recettes à base d’oignons. Les oignons contiennent un grand nombre de nutriments - les phytoncides. Appliquez les inhalations d'oignons: l'oignon est nettoyé et broyé, après quoi, en vous penchant sur le récipient avec les oignons, prenez quelques respirations profondes. La décoction d'oignons conserve également toutes les propriétés bénéfiques de ce légume. La préparation est simple: vous devez hacher finement un petit oignon, le broyer avec 10 grammes de sucre et verser 200 ml d'eau. Lentement porter le mélange à ébullition et cuire jusqu'à épaississement. Prenez une cuillère à café toutes les heures.
  7. Le miel est connu depuis longtemps pour ses propriétés bénéfiques dans le traitement des maladies de la gorge. Par conséquent, il existe un grand nombre de recettes pour le traitement de la laryngotrachéite à base de miel.

Pour réduire l'inflammation et les chatouillements dans la gorge, vous pouvez mélanger 50 grammes de miel et 250 ml de jus de carotte - ce mélange se consomme en petites gorgées en plusieurs doses.

Le mélange de miel et de gingembre est également un excellent traitement pour la laryngotrachéite. Pour ce faire, prenez 100 grammes de racine de gingembre râpée râpée sur une râpe fine et versez 300 grammes de miel dessus. Faites bouillir le mélange pendant cinq minutes, en remuant constamment. Le produit résultant peut être ajouté au thé et consommé avant le coucher.

  • Le jus de radis noir est utilisé efficacement pour le traitement et la prévention de la laryngotrachéite. Pour obtenir le jus, vous devez laver le radis, en couper le sommet et faire un puits. Dans la cavité résultante mettez une cuillère à café de miel et retirez le radis dans un endroit sombre et frais. Après un moment, le radis produira du jus mélangé avec du miel. Lorsque vous utilisez, vous devez ajouter du miel. Il est nécessaire d'utiliser ces moyens régulièrement.
  • Les plantes médicinales sont également efficaces dans le traitement complexe de la laryngotrachéite. Bien établi une décoction d'Hypericum. Il n’est pas difficile de le préparer: pour cela, l’herbe séchée du millepertuis est broyée et brassée à la vitesse d’un verre d’eau bouillante pour six cuillères à soupe d’herbe. Insister pour une décoction dans un thermos pendant plusieurs heures. Après cela, utilisez deux cuillères à soupe pendant une demi-heure avant les repas. Selon la même recette, vous pouvez faire une décoction à partir des feuilles de plantain, de romarin sauvage et d'origan sauvage, qui seront également utiles pour traiter la laryngotrachéite.
  • Une décoction d'ail peut être utilisée pour traiter les maladies du pharynx. Pour ce faire, cinq gousses sont nettoyées et broyées, mélangées à 300 ml de lait. Le mélange résultant est bouilli. Le bouillon refroidi est consommé dans 5 ml quel que soit le repas toutes les quatre heures.
  • Les noyaux d'abricot sont un remède efficace dans le traitement de la toux avec laryngotrachéite. Avant utilisation, ils doivent être nettoyés du film, secs et broyés. La poudre résultante est ajoutée à une demi-cuillère à thé de thé ou de lait chaud, bien mélangée et consommée quotidiennement trois fois par jour.

Afin d'éviter les maladies fréquentes de la laryngotrachéite, il est nécessaire de procéder à la prévention des maladies. Pour cela, il est nécessaire de traiter rapidement et correctement les maladies aiguës et chroniques du nasopharynx. Il est nécessaire d'éviter les charges excessives sur le corps, les cordes vocales, pour éviter l'hypothermie.

Laryngotrachéite aiguë: symptômes, traitement

La laryngotrachéite est un type rare de maladie ORL. Le plus souvent, il survient chez les enfants, mais il existe des cas de la maladie chez les adultes. Les complications à l'origine de cette maladie nécessitent des soins médicaux urgents. Vous devez donc connaître les symptômes, les causes et les méthodes de traitement de la laryngotrachéite chez l'adulte.

Quelle est la laryngotrachéite aiguë?

Cette maladie combine une inflammation de la membrane muqueuse du larynx (laryngite) et une inflammation de la trachée (trachéite). Habituellement, la laryngotrachéite est une complication de la laryngite, qui peut résulter d'un traitement inapproprié, d'une immunité affaiblie ou de l'ajout d'infections secondaires.

Le processus inflammatoire débute dans l’un des départements du larynx et se propage progressivement dans tout le corps. Le larynx participe à la vocalisation, les cordes vocales y sont localisées, de sorte que la maladie affecte négativement la voix humaine. Il remplit également une fonction respiratoire, transportant de l'air dans la trachée, qui en est le prolongement. La trachée désigne les voies respiratoires inférieures. Il s’agit d’un organe tubulaire qui se fourche et se dirige vers les bronches.

L'inflammation du larynx et de la trachée entraîne un œdème, un rétrécissement de la lumière, un spasme musculaire et la libération d'un écoulement mucopurulent visqueux, ce qui provoque l'apparition de symptômes caractéristiques. Il est dangereux car il est susceptible de se propager aux organes et structures voisins (bronches, poumons, cou) et de telles conséquences peuvent même être fatales.

La laryngotrachéite est aiguë et chronique. Avec une forme aiguë de récupération se produit après 1-3 semaines, et la maladie chronique est traitée pendant des mois.

Formes de la maladie

La laryngotrachéite aiguë chez l'adulte peut être primaire ou récurrente (répétitive).

Il existe 3 options cliniques pour la maladie:

  • Apparition soudaine, sans autres symptômes d'infection virale.
  • L'apparition de laryngotrachéite sur le fond des infections virales respiratoires aiguës (les symptômes apparaissent soudainement).
  • L'apparition de laryngotrachéite sur le fond des infections virales respiratoires aiguës (les symptômes augmentent progressivement).

Son écoulement peut être ondulant ou continu.

Il existe de tels types de laryngotrachéite aiguë:

  • Catarrhal Ceci est une inflammation commune, sans symptômes graves. Cela se produit le plus souvent.
  • Atrophique. Elle est caractérisée par des phénomènes atrophiques dans la membrane muqueuse du larynx. Il survient souvent comme une maladie professionnelle chez les mineurs, ainsi que chez les fumeurs.
  • Hyperplasique. Le type le plus grave de laryngotrachéite, dans lequel il existe des troubles marqués de la respiration et de la parole.

Le diagnostic prend également en compte le stade de sténose du larynx. Il y en a 4: compensation compensée, compensation incomplète, décompensée et terminale.

Causes de la laryngotrachéite aiguë

La cause la plus fréquente de la laryngotrachéite est un virus (influenza, para-influenza, SRAS, infections respiratoires aiguës, adénovirus) ou une bactérie (staphylocoques, streptocoques, pneumocoques). La maladie peut se développer en tant que manifestation clinique d'une infection virale ou en tant que complication de la grippe. Une infection bactérienne rejoint souvent une infection virale.

La multiplication des microorganismes pathogènes contribue à ces facteurs:

  • immunité affaiblie;
  • la présence de dommages dans la membrane muqueuse des organes;
  • difficulté à respirer par le nez (courbure du septum nasal, polypes);
  • maladies chroniques des voies respiratoires inférieures et supérieures (adénoïdite, pharyngite, rhinite, etc.);
  • diabète et autres troubles métaboliques;
  • brûlures d'estomac et gastrite.

En outre, le processus inflammatoire peut survenir à la suite d'une irritation de la gorge et de la trachée. Les raisons en sont:

  • manger trop chaud ou au contraire des aliments froids, des épices piquantes et des boissons alcoolisées;
  • produits chimiques dans la gorge;
  • réactions allergiques;
  • inhalation constante d'air pollué;
  • fumer;
  • la voix se charge (criant, chantant).
au contenu ↑

Laryngotrachéite aiguë: symptômes

Les principaux signes de laryngotrachéite aiguë:

  • douleur dans le larynx et le sternum, aggravée par la toux, les éternuements, l'inhalation d'air froid, l'avalement de la salive et la nourriture;
  • toux sèche et douloureuse. On l'appelle aussi "aboiements". Les crises de toux se produisent plus souvent la nuit et le matin.
  • chatouillement, sensation de brûlure et autre malaise dans la gorge, "masse";
  • enrouement et enrouement;
  • petite décharge de crachats;
  • ganglions lymphatiques cervicaux élargis.

La température corporelle dans la laryngite aiguë n’est généralement pas élevée, elle atteint 37,4 °. Mais lorsque les voies respiratoires inférieures sont impliquées dans le processus inflammatoire, il dépasse les 38 ° C.

La toux avec laryngotrachéite finit par devenir humide, une personne tousse du mucus. Souvent, les symptômes de la maladie se mêlent au rhume.

Lors de l'examen du larynx, il existe des manifestations de la laryngotrachéite aiguë telles que:

  • gonflement et hyperémie de la membrane muqueuse;
  • épaississement et décoloration des cordes vocales en rose ou rouge vif;
  • mucosités sur les parois du corps.

Le diagnostic exact et la cause de la maladie ne peuvent être établis que par un médecin. Lorsque les symptômes mentionnés ci-dessus, voir l'oto-rhino-laryngologiste (ORL).

Diagnostic de la maladie

Le diagnostic de la laryngotrachéite aiguë peut inclure les procédures suivantes:

  1. examen externe, palpation du larynx (examen de la gorge) et écoute avec un stéthoscope. Le larynx étant un organe mobile visible, il est possible de ressentir et d'évaluer l'état du cartilage. Lors de l'écoute, le médecin pourra entendre le bruit caractéristique qui apparaît pendant la trachéite.
  2. laryngoscopie indirecte. Ceci est une méthode simple par laquelle vous pouvez examiner la cavité laryngée. La laryngoscopie est réalisée avec un miroir spécial, qui est inséré dans la cavité buccale avant de toucher le palais mou. La langue doit être sortie et fixée par la main du médecin, enveloppée dans de la gaze ou un bandage. La gorge du patient est éclairée et l’ORL examine son état dans le miroir. Ainsi, il est possible d'évaluer l'état de la membrane muqueuse du larynx, ses plis, les cordes vocales et l'épiglotte, ainsi que de déterminer leur mobilité;
  3. laryngoscopie directe. Elle est effectuée si la méthode précédente ne fournissait pas les informations nécessaires pour établir un diagnostic. La laryngoscopie directe est plus précise car elle est réalisée à l'aide d'un laryngoscope dur (tube, avec éclairage indépendant). Il vous permet d'évaluer non seulement l'état du larynx, mais également celui de la trachée. Portez-le en décubitus dorsal sous anesthésie locale ou générale. Il est également possible d'utiliser un endoscope flexible avec une caméra à la fin.
  4. bronchoscopie. Vous permet d'inspecter la trachée et les bronches. À cette fin, un bronchofibroscope est inséré dans la bouche du patient - un faisceau de fibres optiques flexible équipé d'un dispositif d'éclairage et d'une caméra. L'image des organes internes obtenue lors de l'examen est affichée sur l'écran du moniteur.

Selon les résultats de l'examen, le médecin sera en mesure d'établir un diagnostic, mais une analyse générale supplémentaire du sang et de l'urine, ainsi que la culture de crachats bactériens, permettront de déterminer l'agent causal de la maladie et la gravité de l'intoxication du corps. Bien que les résultats du test soient préparés pendant 3 à 5 jours, ils seront nécessaires en cas de détérioration de l'état du patient afin de prescrire le traitement approprié.

Souvent, le diagnostic de laryngotrachéite comprend des radiographies de la gorge, des poumons ou du médiastin (si vous suspectez des complications telles qu'une pneumonie). Pour des données plus précises, vous aurez besoin de la tomodensitométrie.

Laryngotrachéite aiguë: traitement chez l'adulte

Le traitement de la laryngite et de la trachéite aiguë consiste à combattre l’infection et à éliminer les symptômes désagréables.

Comment traiter la laryngotrachéite virale?

Il existe différents médicaments antiviraux:

  • Amizon. Ceci est un dérivé d'acide isonicotinique. Procure un effet immunomodulateur, anti-inflammatoire et antipyrétique;
  • Rimantadine. L'hydrochlorure de Rimantadine est une substance médicinale dérivée de l'adamantane. Il a un effet antiviral direct contre le virus de la grippe;
  • Groprinosin. Contient du pranobex inosine. Il a également un effet antiviral direct et stimule le système immunitaire. Son spectre d'action est plus large (ARVI, grippe, rougeole, herpès);
  • Anaferon. Remède homéopathique pour la prévention et le traitement de diverses infections virales aiguës. Il a des propriétés immunomodulatrices.

Les antibiotiques pour la laryngotrachéite chez les adultes prescrits, si la maladie est causée par la flore bactérienne et par d'autres moyens n'ont pas eu le résultat approprié. Le médecin vous prescrira un médicament actif contre l’infection, confirmé par bacposi. Ce sont principalement des antibiotiques à large spectre, tels que l'amoxicilline, Sumamed, le céfuroxime. Dans les cas graves, les antibiotiques pour la laryngotrachéite sont administrés par voie intraveineuse ou intramusculaire.

En plus du traitement antiviral ou antibactérien, il est nécessaire de suivre un traitement contre la toux.

Les médicaments contre la toux pour la laryngotrachéite doivent contenir des substances mucolytiques contribuant à la dilution des expectorations et à leur expectoration, par exemple:

  • Ambroxol et le chlorhydrate d'Ambroxol (présents dans les comprimés Ambroxol, les sirops Lasolvan, Ambrobene et Mucolvan);
  • Chlorhydrate de bromhexine (comprimés de bromhexine);
  • Carbocesteine ​​(sirop Fluditec);
  • matière végétale. Le sirop de Prospan comprend un extrait de feuille de lierre, qui est un antitussif, un antitussif et un mucolytique naturel. Le sirop d'Althea a un effet similaire, qui est basé sur l'extrait de racine d'Althea.

Efficace avec les médicaments complexes contre la laryngotrachéite, par exemple Codelac. Il contient des substances mucolytiques et expectorantes: bicarbonate de sodium, racine de réglisse et herbe de thermopsis, ainsi que de la codéine, qui possède une propriété antitussive prononcée en raison de sa capacité à réduire l’excitabilité du centre de la toux.

Pour éliminer les sensations désagréables dans la gorge, la toux et accélérer la récupération, des inhalations et des procédures physiques sont également utilisés (électrophorèse sur iodure de potassium, électrophorèse au chlorure de calcium, phonophorèse, laser, micro-ondes).

Quels médicaments sont utilisés pour l'inhalation? Lasolvan, Fluimucil, Berodual, eau minérale - pour liquéfier et éliminer les expectorations, solution de Chlorophyllipt - pour la désinfection, Rotocan - pour soulager l’inflammation.

Avec une toux sèche, la solution pour inhalation de Tonsilgon, qui a des effets antitussifs et immunomodulateurs, aidera. Il se compose de 7 plantes médicinales: pissenlit, althéa, camomille, écorce de chêne, feuilles de noyer, achillée, prêle.

Les huiles essentielles d'eucalyptus, de bois de santal, de sapin, de citron et d'arbre à thé sont également utilisées pour les inhalations. Ils élimineront les symptômes désagréables et aideront à rétablir une respiration normale. Ces huiles sont vendues dans toutes les pharmacies. Vous pouvez également ajouter une cuillerée de soda ordinaire.

Un mal de gorge avec laryngotrachéite aidera à soulager les bains de pieds et les compresses d’alcool.

Pour réduire la température (si elle dépasse 38 ° C), vous pouvez prendre un antipyrétique à base de paracétamol. Veuillez noter que la température devrait diminuer de 2-3 jours de traitement. Si cela ne se produit pas, il est alors nécessaire de consulter un médecin, qui vous prescrira des antibiotiques.

Dans les cas d'oedème grave, les antihistaminiques (Suprastin, Loratadine) et les antispasmodiques (No-shpa, Drotaverin) sont indiqués.

À la maison, on voit un gargarisme avec des bouillons d’Hypericum, de menthe poivrée, de calendula, d’ortie et de sauge. Au cours du traitement de toute forme de laryngotrachéite aiguë, il faut observer une diète épargnée, se reposer et essayer de parler moins. On y voit également une consommation abondante d'eau chaude et le maintien de l'air intérieur humide.

Parmi les complications possibles de la laryngotrachéite:

  • une pneumonie;
  • laryngotrachéite sténosante occlusive;
  • trachéite bactérienne;
  • médirosténite;
  • sténose du larynx;
  • phlegmon du cou;
  • insuffisance cardiaque et pulmonaire.

Ces maladies sont difficiles à traiter. Dans certains cas, même une intervention chirurgicale sera nécessaire. La sténose laryngée est un phénomène dangereux qui peut entraîner la suffocation et la mort. Si vous savez comment traiter la laryngotrachéite, vous pouvez prévenir de telles complications.

Prévention de la laryngotrachéite aiguë

Pour prévenir l'inflammation du larynx et de la trachée, il vous faut:

  1. Renforcer l'immunité. Cela peut être fait de différentes manières: mangez des aliments riches en vitamines, tempérez, prenez des préparations spéciales et un complexe de vitamines.
  2. Abandonnez les mauvaises habitudes.
  3. Évitez tout contact avec des personnes malades, utilisez un équipement de protection individuelle et utilisez des antiviraux pendant l’épidémie.
  4. Ventilez la pièce, maintenez la propreté de la maison et l'humidité normale de l'air. Et il vaut mieux passer plus de temps à l'air frais. Si vous vivez dans une grande ville, des excursions hors de la ville vous seront utiles. Ces mesures vous aideront à maintenir la santé du nez, de la gorge et des voies respiratoires inférieures.
  5. Ne consommez pas d'aliments susceptibles d'irriter les muqueuses de la gorge.
  6. Traiter en temps opportun les maladies des voies respiratoires supérieures et de la gorge, ainsi que les brûlures d'estomac et la gastrite.

Si vous avez remarqué des signes d'inflammation aiguë de la trachée et du larynx, ne tardez pas à suivre le traitement et, en cas de détérioration, faites appel à une assistance qualifiée!