Principal
Bronchite

Traitement de la laryngotrachéite chez les enfants selon E.O. Komarovsky

Contenu de l'article

Le danger est un risque élevé d'étouffement au cours de la progression de la maladie, ce qui nécessite une assistance immédiate. Lorsque la laryngotrachéite commence chez l’enfant, le traitement de Komarovsky suggère de commencer par les premiers signes de la maladie.

Chez les jeunes enfants, le risque élevé d'asphyxie est dû à la perte de fibres, qui devient rapidement œdémateuse, et à une lumière plus étroite des voies respiratoires. À l'âge adulte, la lumière du larynx et de la trachée augmente, ce qui permet d'observer des signes de suffocation en dernier recours.

Parmi les symptômes cliniques qui permettent de suspecter une laryngotrachéite, il convient de souligner:

  • signes de rhume (nez qui coule, congestion nasale);
  • hyperthermie de bas grade ou fébrile;
  • impolitesse et enrouement;
  • toux sèche, semblable à "aboyer";
  • difficulté à respirer en raison d'une constriction du larynx due à un gonflement, une inflammation et une sécrétion épaisse.

Des signes de croupe peuvent apparaître à tout moment, surtout la nuit, afin que les parents puissent bien dormir pendant un certain temps.

Pourquoi la laryngotrachéite se développe-t-elle?

La laryngotrachéite ne complique pas tous les rhumes, vous ne devez donc pas en avoir peur tout le temps. Notez que plusieurs facteurs augmentent le risque de son développement:

  1. en surpoids. Il est clair que les parents, en particulier les grands-parents, adorent gâter leurs petits-enfants de pâtisseries et de pâtisseries, mais ils ne pensent pas aux conséquences terribles que peut avoir la suralimentation. Le risque de complications est associé à des tissus adipeux plus prononcés qui, en raison de l'œdème, peuvent également pincer les voies respiratoires, ce qui rend la respiration difficile. Restreindre fortement la nourriture de l'enfant ne devrait également pas être, le meilleur de tous - un régime alimentaire équilibré et seulement parfois vous pouvez vous adonner à des bonbons;
  2. malformations congénitales du larynx;
  3. maladies virales fréquentes avec récupération prolongée;
  4. tendance accrue aux allergies (pour les produits d’hygiène, pollen, laine, chocolat).

Mesures de diagnostic

Vous pouvez suspecter indépendamment une laryngotrachéite par une voix rauque et une toux sèche.

L’autre tâche des parents est de demander l’aide d’un médecin. À la réception, le pédiatre analyse les symptômes, effectue un examen primaire et, si nécessaire, attribue un examen supplémentaire (prise de sang).

Après avoir écouté les poumons, le médecin constate la présence de râles secs. Pour identifier les complications, un examen aux rayons X, une rhino-, une otoscopie, ainsi que du faringo et une laryngoscopie peuvent être prescrits.

Approche de traitement

Les médicaments doivent être prescrits par un médecin en tenant compte de la gravité de la maladie et de l'âge de l'enfant:

  • nous nous rappelons que la laryngotrachéite se développe sur le fond d’une infection virale, le traitement consiste donc à éliminer les agents pathogènes viraux et l’inflammation qu’ils provoquent. Des médicaments antiviraux sont prescrits à cette fin, tels que Nazoferon, Aflubin, Amiksin, Otsilokoktsinum ou Groprinosin. Certains d'entre eux non seulement luttent contre l'infection, mais ont également un effet immunomodulateur;
  • les antipyrétiques, tels que Nurofen, Panadol, Efferalgan, sont utilisés pour réduire l'hyperthermie;

Il est important de noter que les médicaments à base d’aspirine pour réduire la fièvre sont interdits.

  • Des médicaments mucolytiques et expectorants sont nécessaires pour réduire la viscosité des expectorations et activer leur élimination. Enfants admis Lasolvan et ACC;
  • les gouttes nasales à effet vasoconstricteur (Vibrocil, Nazivin, Otrivin) aident à réduire le gonflement de la membrane muqueuse et la quantité de mucus sécrétée. Cela permet de rétablir la respiration nasale;
  • Les antihistaminiques (Suprastin, Loratadin) réduisent le gonflement des tissus, ce qui réduit la pression des voies respiratoires et facilite la respiration.

N'oubliez pas l'aération régulière de la pièce, le nettoyage humide et la forte consommation d'alcool, ce qui réduit la viscosité des expectorations.

Nébuliseur dans le traitement de la laryngotrachéite

L'enfant se sentira mieux si, en plus de prendre des médicaments, des inhalations sont effectuées. À la maison, il est très pratique d’utiliser un nébuliseur. Il transforme la solution en petites particules qui pénètrent à une certaine profondeur dans les voies respiratoires et ont un effet thérapeutique.

En fonction du diamètre des particules, le médicament peut rester sur la membrane muqueuse du pharynx ou pénétrer dans les bronchioles et même les alvéoles. L'appareil peut être de plusieurs types. Toutefois, le type de compresseur doit être privilégié.

Le nébuliseur nécessite 1 ml de solution saline pour fonctionner, environ 4 ml de médicament sont consommés en 10 minutes d'inhalation. Les petits enfants n’ont pas besoin de synchroniser leur respiration avec l’appareil, d’appuyer suffisamment le masque et juste de respirer. À un âge plus avancé, vous pouvez utiliser l'embout buccal.

Avec des soins inadéquats, l'appareil devient une source d'infection.

Pourquoi le nébuliseur est-il recommandé? Le fait est que le dispositif présente un certain nombre d'avantages qui facilitent la procédure chez les enfants et fournissent un effet thérapeutique maximal. Les avantages incluent:

  • apport constant de médicaments à la vapeur;
  • la respiration profonde n'est pas nécessaire;
  • la possibilité d'inhalation en décubitus dorsal;
  • contrôle de la température de la vapeur, qui empêche les brûlures de la muqueuse des voies respiratoires;
  • dosage exact du médicament; ajustement du diamètre des particules;
  • la possibilité d'acheter un inhalateur sous la forme d'un jouet, ce qui facilitera la procédure chez les enfants, car ils n'auront pas peur.

Pour que la procédure produise ses effets, vous devez suivre les recommandations suivantes:

  1. en prenant des drogues à base d'herbes, vous devez vous assurer qu'elles sont tolérées par l'enfant;
  2. la procédure est effectuée 30 minutes après un exercice physique, lorsque la respiration est complètement rétablie, ainsi qu'une heure après le repas;
  3. dans la demi-heure après l'inhalation ne doit pas sortir, boire du liquide et manger;
  4. l'inhalation est interdite lorsque la fièvre est supérieure à 37,5 degrés;
  5. l'utilisation de solutions huileuses n'est pas recommandée en raison de la forte contamination du nébuliseur et de l'obturation des petites bronches avec des gouttelettes de graisse, ce qui complique l'excrétion des expectorations;
  6. Tous les médicaments sont dilués exclusivement avec une solution saline avant l'inhalation.

Quels médicaments peuvent être utilisés pour un nébuliseur pour la laryngotrachéite?

  • Les mucolytiques peuvent améliorer la fonction de drainage des bronches, rendre les expectorations moins visqueuses et faciliter leur élimination. Lasolvan est un représentant de ce groupe. Pour une session, un enfant de moins de deux ans a besoin de 20 gouttes dissoutes dans 4 ml de solution saline. À partir de 2 ans, le volume de gouttes augmente à 40 et de 6 ans à 50 gouttes. L'acétylcystéine peut également être utilisée;
  • L'interféron est utilisé pour renforcer les défenses immunitaires et combattre les virus;
  • inhalation alcaline avec de l'eau minérale non gazeuse;
  • médicaments hormonaux (Pulmicort) - avec la menace du croup.

Les préparations pour la stimulation de l’expectoration (Ambrobene, Lasolvan) ne doivent pas être utilisées en même temps que des antitussifs (Sinekod, Pektussin).

Premiers secours pour la croupe

Nous analysons d’abord les étapes du passage du groupe afin de savoir quand commencer son traitement:

  1. dysphonique - se manifestant par une fièvre lente, l’enfant devient lent, morose et veut dormir. La voix devient rauque et la toux - "aboie". Cette condition peut durer jusqu'à 3 jours;
  2. sténose - caractérisée par une respiration bruyante et lourde, la respiration est prolongée. A ce stade, la toux et la voix deviennent progressivement silencieuses. Cela est dû à une mobilité réduite des cordes vocales et au rétrécissement de la lumière du larynx. Déjà nous pouvons remarquer un léger bleuissement des oreilles, des doigts et des lèvres;
  3. asphyxie - est caractérisée par une respiration rapide, superficielle et irrégulière. Le pouls est faible, fréquent, la pression est basse et la peau est de couleur terreuse. L'enfant suffoque et meurt.

Les parents dont l’enfant n’est pas la première fois atteint de la laryngotrachéite savent quand commencer la prévention du croup. Ils ont à la maison des médicaments de base, ce qui empêche le développement du croup. Le plus important est de ne pas paniquer, cela ne fera qu'aggraver la situation.

Ce qui est demandé aux parents:

  1. le premier et le plus important est d'appeler une ambulance;
  2. calmez-vous, arrêtez de pleurer et distrayez l'enfant en jouant ou en caressant. Avec l'hystérie, respirer devient plus rapide et plus difficile;
  3. commencez à boire abondamment avec du lait tiède et de l'eau alcaline non gazeuse;
  4. pour aérer la pièce, car l'oxygène est nécessaire;
  5. réduire l'hyperthermie, le cas échéant. Nurofen ou Panadol est utilisé pour cela;
  6. donner des antihistaminiques au sirop (loratadine) pour réduire le gonflement des tissus;
  7. goutte à goutte avec des gouttes vasoconstricteurs (Nazivin, Otrivin) pour améliorer la respiration nasale.

Avec la menace du croup, le nébuliseur est simplement indispensable. Grâce à elle, les agents hormonaux peuvent être délivrés directement au foyer pathologique (Pulmicort). Notez que s'il existe une menace d'étouffement, il sera présent dans les deux prochains jours. Les parents de cette période devraient toujours être près de l'enfant. L'attaque peut se développer à tout moment.

Lorsque l'équipe de l'ambulance arrive, vous devez indiquer quel traitement a été effectué. Si le médecin propose l'hospitalisation, il n'est pas nécessaire de refuser, car le croup est une menace sérieuse pour la vie.

Pour empêcher le rhume de s’aggraver avec le croup, les parents doivent renforcer les défenses immunitaires de l’enfant: normaliser la nutrition, calmer le corps, ne pas oublier les sports, les vitamines et les traitements en sanatorium.

Recommandations du Dr Komarovsky pour le traitement de la laryngotrachéite chez les enfants

Si une infection virale (bactérienne) des zones laryngée et trachéale est affectée simultanément, les enfants développent une laryngotrachéite aiguë, qui peut ensuite devenir chronique. Pour distinguer plus facilement la maladie du SRAS ordinaire, vous devez faire attention aux symptômes suivants, ce que l'on appelle la laryngotrachéite sténosante: modification du son et de l'enrouement de la voix, difficulté à respirer, et manifestations de la toux aiguë.

Dr. Komarovsky E.O. dans des monographies et des livres sur le traitement des enfants, il rappelle à plusieurs reprises le danger des conséquences, qui forme une laryngotrachéite, et recommande immédiatement d'appeler le médecin à l'enfant si de tels symptômes apparaissent.

En outre, il conseille aux médecins de faire un traitement complet comprenant un traitement immunomodulateur et symptomatique et, en présence d’une infection bactérienne, de prescrire des antibiotiques au moyen d’un nébuliseur. Komarovsky attache une grande importance à la nutrition, aux promenades, à l'hygiène personnelle de l'enfant et à la création d'un environnement défavorable aux virus et aux bactéries: air propre et humide dans la pièce, consommation accrue d'eau et physiothérapie. Quel est le traitement le plus efficace pour un enfant, selon un médecin qui plait à toutes les mères du territoire de l'ex-URSS?

Que dit Komarovsky à propos de la laryngotrachéite

Chez les jeunes enfants (de 3 mois à 6 ans) pendant 3 à 4 jours à partir du début du RVI, les symptômes peuvent en être ainsi. Habituellement, au milieu de la nuit, un enfant peut se réveiller d'un mal de gorge, d'une toux aboyante qui ne s'infiltre pas, sans crachats, sans difficulté à respirer sifflante. Cela indique un gonflement du larynx, un rétrécissement de la fente étroite des cordes vocales en raison du développement d'un processus inflammatoire aigu dû à une infection par des virus, des bactéries ou des allergies. Selon Komarovsky, la laryngotrachéite est formée pour les raisons suivantes:

  1. Diminution de la défense immunitaire.
  2. Infection de l'enfant par des virus: parainfluenza (type 1), grippe (A), entérovirus, rougeole, rhinovirus, adénovirus.
  3. Infection bactérienne: streptocoques, Staphylococcus aureus, autres
  4. Réactivité allergique d'un organisme lorsque le pollen d'herbes, de fleurs, de poussière de maison ou de bibliothèque, d'autres allergènes pénètrent dans le larynx.
  5. Enfants vivant dans des zones non ventilées dégageant de fortes odeurs de peinture, de produits chimiques ménagers, de tabac, de fumée de cuisinière.

La cause de la laryngotrachéite est l'utilisation incontrôlée d'aérosols médicinaux. Komarovsky parle donc en permanence de l'inadmissibilité de l'automédication avec ARVI, ARD et d'autres maladies.

Il est impossible d'établir une distinction claire entre les nombreuses maladies qui apparaissent sur le fond de l'hypothermie, afin que chaque mère connaisse les signes de la laryngotrachéite chez les enfants.

Conseils du Dr Komarovsky sur la détection des symptômes de la laryngotrachéite chez les enfants

En fonction de l’étiologie de la maladie et de l’immunité de l’enfant, son développement, son évolution et son traitement peuvent présenter de nombreuses différences. Mais la laryngotrachéite a toujours des symptômes communs:

  1. Les manifestations de la toux des aboiements (comme celle d'un phoque), ou le son de celle-ci ressemble à un croassement d'un corbeau.
  2. Enrouement, voix enrouée ou perte de la capacité de parler fort.
  3. Essoufflement, difficulté à respirer chez les enfants.

Si la laryngotrachéite survient à la suite d’une infection bactérienne (virale), elle est accompagnée d’un écoulement nasal avec des taches purulentes, de la fièvre, un mal de gorge, une sensation de corps étranger et un mal de gorge.

La gravité des symptômes dépend directement de la croissance du rétrécissement de la lumière dans la gorge des cordes vocales. Il est inacceptable d'attendre la détérioration de l'état de l'enfant. Un traitement immédiat est nécessaire, car les laryngospasmes peuvent commencer très tôt.

Lorsque vous devez appeler une ambulance de toute urgence

Ce que recommande Komarovsky: même si, à votre avis, l’enfant a un léger rhume, surveillez attentivement son comportement. Amenez immédiatement le bébé chez le médecin si les symptômes suivants se manifestent:

  • peau bleue ou très pâle qui entoure les lèvres, ainsi que le pharynx du pharynx des mains;
  • au repos, pendant une conversation, un enrouement aigu se développe;
  • bruyant, entendu de loin, inspirez, expirez;
  • tachycardie, panique;
  • lorsque l'enfant inspire, les ailes du nez se gonflent et les muscles intercostaux sont aspirés vers l'intérieur;
  • l'enfant aboie, puis une toux rugueuse.

Tous ces symptômes caractérisent l'approche d'une attaque de laryngospasme, dans laquelle il peut y avoir une suffocation due à la fermeture complète ou partielle de la lumière du larynx respiratoire.

Komarovsky E.O. rappelle souvent qu'il est impossible de refuser le régime hospitalier si le pédiatre recommande un traitement à l'hôpital. Une sténose (gonflement important de la membrane muqueuse) due à un processus inflammatoire lobaire peut se développer dans la région de la trachée, les cordes vocales rapidement, provoquant une asphyxie.

Traitement

Une condition importante, selon Komarovsky, est l'augmentation maximale dans la chambre d'un enfant avec un diagnostic de laryngotrachéite d'humidité. Cela est nécessaire pour réduire rapidement l'irritabilité excessive des gorges muqueuses.

Si la maison est équipée d'un humidificateur à vapeur, allumez-le à l'autre bout de la pièce pendant quelques minutes pour éviter le développement d'une sténose. En l'absence de l'appareil, vous devez placer des récipients contenant de l'eau chaude partout.

En outre, l'enfant a besoin d'un flux d'air frais, mais pas de gelée, mais d'une température normale. Par conséquent, en hiver, ouvrez grand les portes intérieures et la bouche d'aération - uniquement à l'extrémité opposée de l'appartement. La température recommandée dans la pièce est de 18 à 20 degrés.

S'il y a des symptômes de laryngotrachéite, demandez à l'enfant de rester complètement silencieux, car les chuchotements causent encore plus de tension dans les ligaments.

Donnez à votre bébé plus de boisson chaude, pas de larynx ennuyeux.

Vous pouvez aider l'enfant avec un bain de pieds chaud (38 degrés) dans lequel le sang s'écoule du larynx jusqu'aux pieds.

Avant l’arrivée du médecin, ne donnez pas de comprimés au bébé, ceux-ci peuvent déformer l’image de la maladie.

Comment traiter la laryngotrachéite

Si nécessaire, le médecin vous prescrira un traitement avec l'un des médicaments suivants:

  • Dans la nature virale de la laryngotrachéite, les médicaments antiviraux sont prescrits, par exemple, Viferon, Grippferon, qui renforcent le système immunitaire.
  • La laryngotrachéite chez les enfants présentant une étiologie bactérienne est traitée avec des antibiotiques du groupe de la pénicilline (par exemple, Augmentin) ou des macrolides (Summammed). L'utilisation indépendante est inacceptable.
  • Pour réduire l'enflure et l'inflammation des muqueuses, les médecins prescrivent un traitement aux antihistaminiques Zodak ou Zyrtec.
  • Pour faciliter la toux et contrer la formation d'étouffement, l'inhalation de Berodual est réalisée à l'aide d'un nébuliseur.
  • Expectorants pour la laryngotrachéite sténosante chez les enfants Komarovsky ne recommande pas de prendre.

L'effet anti-inflammatoire maximal est observé avec un traitement par nébuleuse utilisant une suspension de Pulmicort ou de la dexaméthasone.

Dr. Komarovsky note la positivité de l'inhalation avec la laryngotrachéite avec des solutions alcalines. Par exemple, un traitement avec des eaux minérales Yessentuki, Borjomi, ainsi que saline, mais uniquement avec un nébuliseur à compresseur. L'inhalation de vapeur chaude peut accélérer le gonflement des tissus, car le flux sanguin provoque un gonflement des muqueuses.

Si la laryngotrachéite débute sur un fond de forte intensité (à partir de 38,6 degrés), Komarovsky autorise l'utilisation d'une dose unique d'antipyrétique jusqu'à l'apparition d'un pédiatre. Pour les enfants, il s'agit d'un traitement au sirop d'ibuprofène ou au paracétamol.

Autre conseil d'un médecin connu: libération obligatoire du mucus par la procédure de lavage au sérum physiologique pour faciliter la respiration nasale.

Pour prévenir les maladies fréquentes de l'enfant, y compris la laryngotrachéite, Komarovsky recommande de suivre un mode de vie sain: repas nutritifs à base de produits naturels, durcissement, propreté de la pièce, taux d'humidité moyen de 60% pour les bébés en bonne santé, jusqu'à 70% en cas de maladie. La température de l'appartement est de 18-21 degrés. Une condition très importante pour la santé du bébé est l'activité physique quotidienne dans la rue.

Comment reconnaître la laryngotrachéite chez les enfants: symptômes et traitement. Komarovsky et ses recommandations aux parents

La laryngotrachéite est une inflammation des muqueuses du larynx et de la trachée. Cette maladie survient rarement seule, sa cause principale étant les ARVI. Le Dr Komarovsky, qui possède une vaste expérience dans l'observation et le traitement des enfants atteints de laryngotrachéite, parle des méthodes de reconnaissance et de traitement de cette maladie. L'article offre un bref résumé de son discours.

Signes de

Dr. Komarovsky souligne les symptômes suivants de la laryngotrachéite aiguë:

  • Sécher "aboyer" la toux;
  • Enrouement;
  • Agitation, mauvais sommeil;
  • Enroué, parfois essoufflement;
  • Il peut y avoir une légère augmentation de la température (pas plus de 37,5 à 37,7 degrés).

La laryngotrachéite aiguë chez les enfants - Komarovsky insiste à plusieurs reprises sur ce point dans ses discours - apparaît le plus souvent dans le contexte d'une infection virale des voies respiratoires.

Si vous ne traitez pas la laryngotrachéite aiguë, vous risquez une maladie chronique ou l'apparition de complications diverses (par exemple, le passage de la maladie à une forme sténosée ou l'ajout d'une infection bactérienne dans le contexte d'une immunité réduite).

Souvent, en raison des caractéristiques anatomiques, il provoque des difficultés respiratoires et l’état du croup (sténose du larynx). Aux moindres signes d’un tel développement de la maladie, il est nécessaire de faire appel à une ambulance, car l’état du croup peut mettre la vie en danger.

Comment traiter

Les symptômes et le traitement doivent être liés. Plus les parents sont attentifs aux manifestations de la maladie, plus on peut y réagir avec précision.

Dr. Komarovsky estime que les conditions de base suivantes jouent un rôle crucial dans le traitement de la laryngotrachéite chez les enfants:

  • Aération régulière de la pièce: l'air doit être frais et propre;
  • Maintenir une humidité de l'air optimale (60-70%): vous pouvez utiliser des humidificateurs spéciaux ou simplement accrocher des serviettes humides sur la batterie. L'air humide facilite la respiration et améliore la condition du bébé malade;
  • La température dans la pièce devrait être moyenne - pas plus haute que 18-23 degrés.

En ce qui concerne le traitement de la toxicomanie, les recommandations du médecin sont les suivantes:

  • Si la température chez un enfant se maintient au-dessus de 38,5 degrés, elle doit être réduite. Les moyens traditionnels conviendront à cet effet: le paracétamol (il est possible d'utiliser des enfants sous forme de sirop), ainsi que l'ibuprofène;
  • L'inhalation de nébuliseur avec un nébuliseur peut être utile (en général, ils sont efficaces pendant 3 à 4 jours de maladie lorsque les crises de sténose menaçantes ont cessé. L'inhalation ne provoquera pas de crise mais, au contraire, contribuera à éliminer les expectorations);
  • Lors du traitement de la laryngotrachéite chez les enfants de moins de 3 ans, il est déconseillé d'utiliser des médicaments expectorants: si un enfant inhale accidentellement des expectorations, il suffoquera;
  • L'utilisation d'antibiotiques pour le traitement de la laryngotrachéite aiguë dans la plupart des cas n'est pas justifiée, car la maladie est le plus souvent causée par des virus et les antibiotiques ne les affectent en aucune manière;
  • Il est utile de rincer le nez avec une solution saline chaude. Cela facilitera la respiration et fournira de l'air aux voies respiratoires en cas d'attaque de toux ou d'étouffement.

Récurrent

Une laryngotrachéite récurrente (récurrente) résulte d'une diminution de l'immunité de l'enfant et de l'exposition à des facteurs défavorables.

En outre, la cause de la rechute peut être une infection bactérienne ou fongique, qui s'est contractée au cours de la phase aiguë de la maladie.

Dr. Komarovsky note les mesures suivantes à prendre lorsqu'une forme récurrente de la maladie survient chez un enfant:

  • Éliminer ou minimiser l'impact des facteurs défavorables:
    • l'hypothermie,
    • encombrement
    • charge excessive sur les cordes vocales, etc.
  • Assurez-vous de consulter le pédiatre: il fixera les procédures de physiothérapie par inhalation (alcaline la plus efficace) nécessaire pour aider à se débarrasser de la laryngotrachéite récurrente;
  • Il est nécessaire de détecter et de traiter les infections chroniques existantes des voies respiratoires, des oreilles, des dents et de la cavité buccale;
  • Si une infection bactérienne est détectée par des tests, un traitement antibiotique est nécessaire.

Le Dr Komarovsky n'est pas partisan d'un traitement avec des médicaments dont l'efficacité n'a pas été prouvée et l'innocuité n'a pas été suffisamment étudiée. Il considère que les médicaments antiviraux et immunomodulateurs sont inutiles.

Le renforcement naturel de l'immunité grâce au maintien d'un mode de vie sain, à une alimentation appropriée, à une activité physique suffisante et à la vaccination, selon le médecin, constitue la meilleure prévention des infections virales.

Laryngotrachéite chez les enfants: traitement selon Komarovsky

Le processus inflammatoire qui se déroule simultanément dans le larynx et la trachée adjacente est appelé laryngotrachéite dans la pratique médicale. Les enfants d'âges divers sont les plus touchés par la maladie infectieuse. Cela est dû aux caractéristiques structurelles du système respiratoire et à l'imperfection de l'immunité d'un petit organisme. Que savons-nous du traitement de la laryngotrachéite chez les enfants selon Komarovsky? Tous les plus importants sur les caractéristiques de l'évolution de la maladie et de son traitement approprié.

Raisons principales

La laryngotrachéite se développe extrêmement rarement comme une maladie indépendante. Le plus souvent, la défaite du larynx et de la trachée est causée par la progression de l'infection virale aiguë. Et en cela, l'opinion du Dr Komarovsky est tout à fait d'accord avec les autres spécialistes. Plus rarement, mais toujours il y a une laryngotrachéite bactérienne. Cependant, dans ce cas, il est souvent question d'entrer dans une infection secondaire et non la cause première de la maladie.

De manière générale, les principales causes de laryngotrachéite sont les suivantes:

  • infections virales aiguës, y compris grippe, parainfluenza, adénovirus, rhinovirus, entérovirus et autres;
  • microflore bactérienne (l'agent causal de l'infection peut devenir n'importe quel représentant de la microflore pathogène, y compris les mycoplasmes);
  • processus inflammatoires dans la membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures, y compris le nasopharynx (sinusite, rhinite, pharyngite, amygdalite);
  • réactions allergiques chroniques.

En outre, le Dr. Komarovsky attire l'attention sur les conditions environnementales défavorables, qui peuvent être des facteurs provoquants. Parmi eux se trouvent:

  • air sec et chaud;
  • forte concentration de poussière dans la pièce;
  • inhalation de fumée de tabac;
  • contact avec des produits chimiques.

Séparément, une de ces inflammations est facilement traitable, bien sûr, avec une référence opportune à un médecin. Mais dans l'ensemble, un processus infectieux étendu peut affecter de manière imprévisible la santé de l'enfant.

Principaux symptômes de la laryngotrachéite

Les manifestations de la laryngotrachéite ressemblent beaucoup aux symptômes d’une infection respiratoire normale, que les enfants souffrent souvent. Il est donc très important de surveiller l’état de l’enfant afin de prendre les mesures nécessaires à temps. Après tout, un diagnostic incorrect à la maison entraîne le même traitement incorrect, ce qui est très dangereux pour la laryngotrachéite.

Les principaux signes sur lesquels Komarovsky attire l'attention sont:

  • enrouement causé par le gonflement du larynx et des cordes vocales;
  • toux paroxystique, sans crachats;
  • l'apparition de respiration sifflante pendant la respiration.

Enrouement - le symptôme le plus important qui indique le développement du processus inflammatoire dans la région du larynx et de la trachée. C'est donc lui qui devrait alerter les parents. Derrière cela apparaît la même toux aboyante qui procure au bébé tant d'anxiété. Les attaques peuvent survenir à tout moment de la journée avec une respiration profonde ou pendant le rire. Mais la plupart des inconvénients sont la toux la nuit, ce qui provoque une insomnie chez l'enfant et, par conséquent, une irritabilité pendant la journée.

Principes de traitement de la laryngotrachéite chez les enfants: l'opinion de Komarovsky

Traditionnellement, de nombreux parents estiment qu’il est impératif de traiter la laryngotrachéite chez les enfants avec des antibiotiques. Et, malheureusement, certains médecins de la vieille école sont solidaires avec eux à cet égard. En fait, la pertinence de la nomination d'un traitement antibiotique pour l'inflammation infectieuse est une grande question. Après tout, ces médicaments ne sont efficaces que dans le cas d’une infection d’origine bactérienne. Donner des antibiotiques à l’enfant pour lutter contre les virus est absolument inutile et même dangereux. Komarovsky attire également l'attention sur cela dans ses recommandations concernant le traitement à domicile.

Pour un traitement efficace de la laryngotrachéite d'origine virale, le pédiatre Komarovsky recommande:

  • Observez la température dans la pièce où se trouve un enfant malade. Un air trop chaud, comme trop sec, draine encore plus la membrane muqueuse, provoquant une irritation. En conséquence, le bébé continue à progresser contre une toux improductive et son état général s'aggrave. La température optimale de l'air ne dépasse pas 21 0.
  • Fournir le niveau nécessaire d'humidité de l'air, en respectant les indicateurs de 60-70%. Cela peut être fait à l'aide d'un nettoyage humide répété ou, ce qui est beaucoup plus simple, à l'aide d'un humidificateur spécial.
  • Éliminez complètement la poussière dans la chambre de bébé, sans oublier le tapis, les peluches, les rideaux, etc. Des particules de poussière non inférieures à l'air sec irritent les muqueuses.
  • Prenez soin de boire abondamment. Préparez à votre enfant des boissons aux fruits et des boissons aux fruits, qui contiennent une grande quantité de vitamines utiles.
  • Rince le petit nez. Même si l'enfant ne souffre pas de nez qui coule et que seule une légère congestion est perceptible, ne soyez pas paresseux pour rincer la cavité nasale trois ou quatre fois par jour. Comme le bébé a une violation de la respiration orale, la tâche des parents est de garantir une fonction respiratoire normale par le nez. Utilisez pour cela la solution saline habituelle ou la solution salée maison. Ne gouttez pas de médicaments vasoconstricteurs sans avoir besoin d'un enfant!
  • En cas d'augmentation de la température, donner des antipyrétiques. Komarovsky recommande de le faire lorsque la barre du thermomètre atteint 38,5 0. Utilisez le panadol ou le nurofen traditionnel.

Mais Komarovsky ne recommande pas de donner des médicaments antiviraux pour la laryngotrachéite. Et encore une fois, le pédiatre indique que ces médicaments appartiennent à la catégorie des médicaments à l'efficacité non prouvée.

Les anti-inflammatoires et les antiseptiques sont un autre traitement important. Dans l'enfance, le pédiatre recommande l'utilisation de fonds sous forme de sirop. Et ce n'est pas juste que les potions savoureuses sont beaucoup plus calmes prises par un enfant. De tels moyens sous forme de spray sont inefficaces pour un problème «profond» au niveau du larynx et de la trachée. De plus, un puissant jet d'aérosol peut provoquer une crise d'asphyxie due à un spasme.

L'inhalation comme méthode de traitement

Outre le traitement traditionnel prescrit par le pédiatre de district, Komarovsky attire l'attention sur la nécessité d'inhaler. L'inhalation de particules médicinales aide à les acheminer directement sur le site de l'inflammation, en fournissant des effets anti-inflammatoires et antiseptiques.

En ce qui concerne les inhalations, pour une raison quelconque, nous imaginons immédiatement une marmite avec des patates chaudes ou une décoction aux herbes, d'où dégage une vapeur chaude. Ce n'est précisément pas recommandé pour la laryngotrachéite. L'inhalation d'air chaud chez les enfants peut provoquer un laryngospasme - une contraction brutale des parois musculaires du larynx et de la trachée, pouvant entraîner une crise d'asphyxie. Komarovsky propose donc d'utiliser une méthode plus efficace, mais également plus efficace: l'inhalation avec un nébuliseur.

En tant que solution pour inhalation, il est recommandé de choisir une eau minérale alcaline (Essentuki, Borjomi), des médicaments expectorants ou une solution saline normale.

Faites attention! Pour les enfants plus jeunes, l’expectorant pour inhalation n’est pas recommandé en raison des risques de colmatage des voies respiratoires avec des expectorations diluées.

Pulmicort et Berodual pour les enfants atteints de laryngotrachéite

Une autre question qui inquiète les parents est de savoir s'il est possible que l'enfant inspire avec Pulmicort ou Berodual pour le traitement de la laryngotrachéite. Je me demande ce qu'en pense le Dr Komarovsky. Mais d'abord, parlons des moyens eux-mêmes.

Pulmicort est un bronchodilatateur prescrit pour le traitement de la bronchite obstructive, du risque d'asthme ou de l'évolution difficile de l'une de ces maladies. Les deux agents, agissant sur les bronches, soulagent efficacement les spasmes, soulagent les crises d'asthme et normalisent la respiration. C’est cette propriété qui encourage les parents à mal interpréter les preuves contenues dans les instructions relatives aux médicaments "et à d’autres maladies du système respiratoire".

Le fait est que les mécanismes de formation du bronchospasme et du spasme laryngé sont complètement différents. Et Berodual ou Pulmicort sont absolument inutiles pour la laryngotrachéite. Et le Dr Komarovsky attire l'attention des parents sur le fait que les deux médicaments dilatent les bronches, mais pas à la manière des parois musculaires du larynx et de la trachée. Par conséquent, la nomination de ces fonds est totalement injustifiée dans le traitement thérapeutique de l'inflammation des voies respiratoires supérieures.

Pour soulager une crise aiguë de laryngospasme, il est beaucoup plus efficace d’utiliser des injections de papavérine ou de No-shpy. C'est cette injection qui est souvent faite par un médecin ambulancier qui arrive à un appel à un enfant étouffé sur fond de laryngotrachéite.

Premiers soins pour un enfant souffrant de complications

Le fait que toute maladie aiguë en l'absence de traitement devient chronique, tous les parents le savent. Mais le principal danger de la laryngotrachéite est le faux croup. Cette affection est caractérisée par une forte attaque d'étouffement due à un gonflement important du larynx et à un blocage des voies respiratoires. Cette complication se développe principalement la nuit. Les enfants de moins de 6 ans atteints de laryngite ou de laryngotrachéite sont à risque. Il est possible que l'apparition de complications et à un âge plus avancé, mais ces cas sont beaucoup moins fréquents.

Dr. Komarovsky dit ce que les parents devraient savoir:

  1. Appelez immédiatement une ambulance lorsque les premiers signes d’étouffement apparaissent. Seul à la maison, vous ne pouvez pas supporter l'enflure et les spasmes.
  2. Tenez l'enfant droit ou asseyez-vous sur le lit. Ne permets pas d'aller au lit!
  3. Fournir de l'air frais, de préférence humide. Mais n’expérimentez pas avec un bain de vapeur - on ne sait pas exactement comment se comportera un petit organisme.

Et le conseil le plus important - restez calme et ne montrez pas que vous êtes enthousiasmé. Les expériences d'une mère aimante sont rapidement transmises à un enfant. En raison d’un fort stress nerveux et émotionnel, l’état du bébé ne peut que s’aggraver et vous vous lamenterez plus tard.

Komarovsky sur la laryngotrachéite chez les enfants

Un système immunitaire faible pour le nourrisson est souvent défaillant et, en conséquence, des infections virales et bactériennes attaquent le corps de l’enfant. Lorsque le processus inflammatoire a lieu simultanément dans le larynx et la trachée, un spécialiste est diagnostiqué comme souffrant de laryngotrachéite. Le développement de cette maladie est particulièrement susceptible chez les enfants jusqu'à 3 ans.

Laryngotrachéite chez les enfants Komarovsky appelle à traiter non pas par antibiotiques, mais par des méthodes plus bénignes. Après tout, une antibiothérapie pour les infections d'origine virale est inefficace et parfois même dangereuse.

Quelle est la laryngotrachéite

La laryngotrachéite est un processus inflammatoire de la membrane muqueuse du larynx et de la trachée. Il se produit généralement comme une complication d'un rhume. Laryngotrachéite Komarovsky décrit comme une maladie qui ne se développe pas indépendamment. Pour qu'il se produise, des facteurs de poussée sous forme d'agents pathogènes viraux sont nécessaires. Tout d'abord, l'enfant est infecté par une microflore pathogène, puis l'infection se propage aux tissus voisins. Le processus inflammatoire prend de l'ampleur, entraînant la maladie - la laryngotrachéite. Les provocateurs de maladies bactériennes sont moins courants que les virus. Cette forme de la maladie est plus difficile. Lors du traitement des médicaments antibactériens utilisés.

La laryngotrachéite sans température est possible avec un formulaire simple. Lorsque la maladie présente des signes de forme aiguë, la température peut dépasser la normale. Il existe également un certain nombre d'autres symptômes prononcés indiquant l'émergence et la progression de la maladie. Ils sont associés à des maux de gorge, une toux caractéristique et un essoufflement.

Chez les nourrissons, le traitement de la laryngotrachéite, sur la recommandation du Dr Komarovsky, devrait être sous la surveillance stricte d'un spécialiste.

Causes fondamentales et symptômes

Qu'est-ce qui cause la laryngotrachéite? En premier lieu - la présence d'un processus inflammatoire, souvent causé par un virus, moins communément une infection bactérienne. La laryngotrachéite de Komarovsky provoque le nombre suivant de facteurs évidents et cachés en raison desquels la maladie apparaît et progresse.

  1. Les raisons évidentes sont caractérisées par des processus inflammatoires déjà présents dans le corps de l’enfant:
  • infections virales aiguës (grippe, rhinovirus, adénovirus) et inflammation de la membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures (amygdalite, sinusite, rhinite, pharyngite);
  • réactions allergiques, y compris les allergies chroniques;
  • infection par une microflore bactérienne pathogène (streptocoques, staphylocoques).
  1. Signes cachés - s'accumulent et se manifestent finalement sous forme de maux:
  • réduction du système immunitaire du bébé;
  • anomalie congénitale dans la structure du larynx;
  • surpoids - les tissus adipeux se rétrécissent encore plus et le système respiratoire de l’enfant est gonflé, rendant la respiration difficile;
  • conditions défavorables: la présence fréquente du bébé dans la chambre avec une odeur de peinture, de produits chimiques, de fumée de tabac ou de poussière.

Il est important que les parents connaissent un certain nombre de symptômes indiquant l'apparition de la laryngotrachéite chez les enfants. Cela permettra de réagir à temps et de demander de l'aide au médecin afin de ne pas déclencher la maladie.

Les symptômes généraux de la laryngotrachéite naissante sont les suivants.

  1. Respiration difficile avec respiration sifflante caractéristique.
  2. Voix Husky due à un œdème laryngé et à des cordes vocales.
  3. Barking toux, se manifestant sous forme d'attaques.

Voix Husky - C’est la première cloche qui indique la présence d’une laryngotrachéite chez un enfant.

Le Dr Komarovsky décrit la laryngotrachéite, ses symptômes et son traitement chez les enfants de moins de 6 ans: douleur intense dans la gorge avec toux aboyante sans expectoration. En raison du gonflement du larynx, la respiration est difficile. Les symptômes sont aigus la nuit. Le traitement de la laryngotrachéite chez l'enfant, selon Komarovsky, devrait être complexe, sans utilisation d'antibiotiques, si le processus inflammatoire est de nature virale.

Sous quels symptômes de la laryngotrachéite, les parents doivent-ils appeler une ambulance ou emmener indépendamment le bébé chez un spécialiste?

  1. Respiration sifflante, inspiration bruyante, expiration, dans les intervalles entre les quintes de toux.
  2. Toux constante. L'enfant n'a pas le temps de reprendre son souffle.
  3. Bleu ou blanchissant autour des lèvres.
  4. Les ailes du nez gonflent fortement lorsque l'enfant tousse ou même respire.

Ces symptômes peuvent indiquer une attaque du laryngospasme, entraînant une suffocation partielle ou complète. Surveillez attentivement les signes de conséquences aussi graves.

Types de laryngotrachéite chez les enfants

Il existe les types suivants de laryngotrachéite chez un enfant.

  1. Forme aiguë de laryngotrachéite, qui se produit comme conséquence de l'IVRI.
  2. Psevdokrup - gonflement du larynx dû à un processus inflammatoire ou à une réaction allergique.
  3. Laryngotrachéite sténotique. C'est la phase suivante de la maladie après une forme aiguë de la maladie ou si le tissu laryngé est endommagé.

Laryngotrachéite chez les enfants et traitement selon Komarovsky pour tous les types de maladie, en raison de la règle principale - pas d'auto-traitement. L'enfant a besoin de l'aide d'un expert pour chacun des symptômes, quelle que soit la complexité de son cas, afin d'éviter des complications et des effets indésirables. Il est important que les parents gardent cela à l'esprit lorsqu'ils prennent une décision: contacter un spécialiste dès l'apparition des premiers signes ou remettre à plus tard et le faire eux-mêmes.

Premiers soins pour un enfant souffrant de complications

Considérez les stades existants de la maladie avec les symptômes caractéristiques, pour analyser plus en détail les premiers secours à l’enfant.

  1. Somnolence, sautes d'humeur, légère augmentation de la température, voix enrouée et toux aboyante - stade dysphonique. Durée jusqu'à 3 jours.
  2. Respiration bruyante, œdème laryngé, la toux n'est pas si forte, mais lourde et bleu clair au niveau des lèvres et des doigts - stade sténotique.
  3. Irrégulier, - pouls respiratoire, pouls faible, pression basse et changement brutal du teint de l'enfant. La lumière dans le larynx se rétrécit au minimum. L'enfant n'a pas assez d'air, il suffoque. L'asphyxie peut être fatale.

Recommandations de premiers soins à un enfant atteint de laryngotrachéite, lorsque la maladie devient aiguë.

  1. Appelez une ambulance ou emmenez l'enfant chez le médecin dès les premiers signes d'étouffement.
  2. L'enfant ne peut pas être en position horizontale. Il est préférable que les parents le tiennent entre leurs mains et contrôlent la situation.
  3. Avant de fournir des soins médicaux qualifiés, il est important de distraire l'enfant du problème. Depuis l'hystérie aggrave les symptômes de la maladie. Les parents doivent également rester calmes, leurs expériences influent sur l'état du bébé.
  4. Fournir un accès à l'oxygène dans la chambre où se trouve le bébé.
  5. En cas de surchauffe du corps de l’enfant, il est nécessaire d’utiliser des préparations permettant de normaliser la température corporelle - médicaments antipyrétiques (Panadol, Nurofen, Efferalgan).
  6. Pour réduire le syndrome œdémateux, il est utile de donner au bébé un antihistaminique («Loratadine»).

Le Dr Komarovsky, dans sa vidéo sur la laryngotrachéite, parle en détail des premiers secours pour un enfant souffrant de complications liées à des processus inflammatoires.

Préparations pharmaceutiques pour traitement

Tous les médicaments destinés au traitement de la laryngotrachéite chez les enfants sont prescrits par un spécialiste.

  1. Médicaments antiviraux: Viferon, Grippferon.
  2. Les antibiotiques du groupe des pénicillines ne sont prescrits que par un médecin en cas d’inflammation bactérienne: Summammed, Augmentin.
  3. Antihistaminiques pour l'inflammation et le gonflement du larynx: Zyrtec, Zodak.
  4. Suspension pour inhalation à travers un nébuliseur pour soulager les quintes de toux: Berodual, Dexamethasone, Pulmicort.
  5. Expectorants qui réduisent la viscosité des expectorations: “Lasolvan”, “ACC”.
  6. Antihistaminiques pour le soulagement respiratoire: «Loratadin», «Suprastin».
  7. Gouttes nasales pour rétablir la respiration nasale: Otrivin, Nazivin.

L'inhalation comme méthode de traitement

L'inhalation est une méthode importante de traitement complexe de la laryngotrachéite chez les enfants. Le Dr. Komarovsky se concentre sur cela et suggère d'utiliser un dispositif d'inhalation sûr et fiable - un nébuliseur. La thérapie par inhalation avec l’utilisation de solutions alcalines, de suspensions et de médicaments expectorants, vous permet d’agir directement sur le foyer de l’inflammation.

Recommandations pour les procédures d'inhalation utilisant un nébuliseur pour la laryngotrachéite chez un enfant:

  • Il est important de savoir que l'enfant tolère bien les médicaments et les herbes utilisés pour l'inhalation, faute de quoi l'état du bébé pourrait être aggravé par d'autres problèmes;
  • il est impossible d'effectuer la procédure immédiatement après un repas ou même après la plus facile des activités physiques, le corps de l'enfant devrait être dans un état calme;
  • après inhalation, abstenez-vous également de prendre des liquides, de la nourriture et de marcher à l'air frais pendant au moins une demi-heure;
  • observez les proportions quantitatives de la suspension, de la solution saline et des herbes à l’inhalation.

Principes de traitement de la laryngotrachéite chez les enfants, l'opinion de Komarovsky

Lorsqu'un enfant contracte une laryngotrachéite, les parents sont d'avis qu'une telle maladie doit être traitée avec des antibiotiques. Cependant, l'opinion du Dr Komarovsky est différente. Le pédiatre affirme que la maladie provoquée par des virus et non par des bactéries ne peut pas être éliminée à l'aide d'agents antibactériens. Ce traitement étant non seulement inutile, il peut également nuire au corps du bébé.

Komarovsky conseille les parents dont le bébé est atteint de laryngotrachéite:

  1. Dans la pièce où se trouve un enfant malade, il est important de surveiller le niveau d'humidité et la température. L'air devrait être suffisamment humide, indicateur de 60 à 70%. Température dans la gamme de 18 à 20 ° C De telles conditions réduisent l'irritation de la gorge du bébé. Pour l'air frais, il est important d'ouvrir la fenêtre, naturellement, sans courants d'air. Il est nécessaire d'effectuer souvent un nettoyage humide. Éliminez la présence d'objets accumulant la poussière (tapis, rideaux). Vous pouvez également utiliser un bon humidificateur d'air.
  2. Mode de consommation d'alcool - condition préalable au prompt rétablissement de l'enfant. Le liquide doit être chaud, pas chaud. Exclure les boissons qui irritent la membrane muqueuse de la gorge. Eau, tisanes, boissons aux fruits et boissons aux fruits avec baies et fruits, sans addition de sucre.
  3. Il est important de laver la cavité nasale avec des solutions légères: sérum physiologique ou sérum physiologique. Ainsi, le bébé va mieux respirer. La fréquence de la procédure est 3-4 fois par jour.
  4. Quand un enfant a une augmentation de température, il est nécessaire d’utiliser des médicaments antipyrétiques, mais uniquement lorsque le thermomètre indique les chiffres à 38, 5 ° C et plus.

Si l'enfant est déjà atteint de laryngotrachéite, il est important de demander immédiatement l'aide d'un pédiatre, de suivre le traitement prescrit et de suivre en général les recommandations du médecin pour la restauration du système immunitaire du corps du bébé. Afin de prévenir la maladie, des spécialistes, parmi lesquels le Dr Komarovsky, ont recommandé que des mesures préventives soient observées. Il est nécessaire de tempérer un enfant dès son plus jeune âge afin de réduire le nombre de rhumes pendant la période de son enfance.

Répondez immédiatement à tout processus inflammatoire dans le corps du bébé: traitement complexe pour éviter les maladies chroniques et les complications. Inclure dans la routine quotidienne de l'activité physique de l'enfant et des promenades en plein air pour renforcer les propriétés du système immunitaire. Respectez les règles d'hygiène dans la chambre: nettoyage fréquent par voie humide, ventilation, contrôle de l'humidité et de la température dans la chambre. Les parents, par leur exemple, devraient montrer à l'enfant que le mode de vie sain est le meilleur moyen de se mettre en santé.

Laryngotrachéite symptômes et traitement Komarovsky

Le processus inflammatoire qui se déroule simultanément dans le larynx et la trachée adjacente est appelé laryngotrachéite dans la pratique médicale. Les enfants d'âges divers sont les plus touchés par la maladie infectieuse. Cela est dû aux caractéristiques structurelles du système respiratoire et à l'imperfection de l'immunité d'un petit organisme. Que savons-nous du traitement de la laryngotrachéite chez les enfants selon Komarovsky? Tous les plus importants sur les caractéristiques de l'évolution de la maladie et de son traitement approprié.

Raisons principales

La laryngotrachéite se développe extrêmement rarement comme une maladie indépendante. Le plus souvent, la défaite du larynx et de la trachée est causée par la progression de l'infection virale aiguë. Et en cela, l'opinion du Dr Komarovsky est tout à fait d'accord avec les autres spécialistes. Plus rarement, mais toujours il y a une laryngotrachéite bactérienne. Cependant, dans ce cas, il est souvent question d'entrer dans une infection secondaire et non la cause première de la maladie.

De manière générale, les principales causes de laryngotrachéite sont les suivantes:

  • infections virales aiguës, y compris grippe, parainfluenza, adénovirus, rhinovirus, entérovirus et autres;
  • microflore bactérienne (l'agent causal de l'infection peut devenir n'importe quel représentant de la microflore pathogène, y compris les mycoplasmes);
  • processus inflammatoires dans la membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures, y compris le nasopharynx (sinusite, rhinite, pharyngite, amygdalite);
  • réactions allergiques chroniques.

En outre, le Dr. Komarovsky attire l'attention sur les conditions environnementales défavorables, qui peuvent être des facteurs provoquants. Parmi eux se trouvent:

  • air sec et chaud;
  • forte concentration de poussière dans la pièce;
  • inhalation de fumée de tabac;
  • contact avec des produits chimiques.

Séparément, une de ces inflammations est facilement traitable, bien sûr, avec une référence opportune à un médecin. Mais dans l'ensemble, un processus infectieux étendu peut affecter de manière imprévisible la santé de l'enfant.

Principaux symptômes de la laryngotrachéite

Les manifestations de la laryngotrachéite ressemblent beaucoup aux symptômes d’une infection respiratoire normale, que les enfants souffrent souvent. Il est donc très important de surveiller l’état de l’enfant afin de prendre les mesures nécessaires à temps. Après tout, un diagnostic incorrect à la maison entraîne le même traitement incorrect, ce qui est très dangereux pour la laryngotrachéite.

Les principaux signes sur lesquels Komarovsky attire l'attention sont:

  • enrouement causé par le gonflement du larynx et des cordes vocales;
  • toux paroxystique, sans crachats;
  • l'apparition de respiration sifflante pendant la respiration.

Enrouement - le symptôme le plus important qui indique le développement du processus inflammatoire dans la région du larynx et de la trachée. C'est donc lui qui devrait alerter les parents. Derrière cela apparaît la même toux aboyante qui procure au bébé tant d'anxiété. Les attaques peuvent survenir à tout moment de la journée avec une respiration profonde ou pendant le rire. Mais la plupart des inconvénients sont la toux la nuit, ce qui provoque une insomnie chez l'enfant et, par conséquent, une irritabilité pendant la journée.

Principes de traitement de la laryngotrachéite chez les enfants: l'opinion de Komarovsky

Traditionnellement, de nombreux parents estiment qu’il est impératif de traiter la laryngotrachéite chez les enfants avec des antibiotiques. Et, malheureusement, certains médecins de la vieille école sont solidaires avec eux à cet égard. En fait, la pertinence de la nomination d'un traitement antibiotique pour l'inflammation infectieuse est une grande question. Après tout, ces médicaments ne sont efficaces que dans le cas d’une infection d’origine bactérienne. Donner des antibiotiques à l’enfant pour lutter contre les virus est absolument inutile et même dangereux. Komarovsky attire également l'attention sur cela dans ses recommandations concernant le traitement à domicile.

Pour un traitement efficace de la laryngotrachéite d'origine virale, le pédiatre Komarovsky recommande:

  • Observez la température dans la pièce où se trouve un enfant malade. Un air trop chaud, comme trop sec, draine encore plus la membrane muqueuse, provoquant une irritation. En conséquence, le bébé continue à progresser contre une toux improductive et son état général s'aggrave. La température optimale de l'air ne dépasse pas 210.
  • Fournir le niveau nécessaire d'humidité de l'air, en respectant les indicateurs de 60-70%. Cela peut être fait à l'aide d'un nettoyage humide répété ou, ce qui est beaucoup plus simple, à l'aide d'un humidificateur spécial.
  • Éliminez complètement la poussière dans la chambre de bébé, sans oublier le tapis, les peluches, les rideaux, etc. Des particules de poussière non inférieures à l'air sec irritent les muqueuses.
  • Prenez soin de boire abondamment. Préparez à votre enfant des boissons aux fruits et des boissons aux fruits, qui contiennent une grande quantité de vitamines utiles.
  • Rince le petit nez. Même si l'enfant ne souffre pas de nez qui coule et que seule une légère congestion est perceptible, ne soyez pas paresseux pour rincer la cavité nasale trois ou quatre fois par jour. Comme le bébé a une violation de la respiration orale, la tâche des parents est de garantir une fonction respiratoire normale par le nez. Utilisez pour cela la solution saline habituelle ou la solution salée maison. Ne gouttez pas de médicaments vasoconstricteurs sans avoir besoin d'un enfant!
  • En cas d'augmentation de la température, donner des antipyrétiques. Komarovsky recommande de le faire lorsque le thermomètre monte à 38,50. Utilisez le panadol ou le nurofen traditionnel.

Mais Komarovsky ne recommande pas de donner des médicaments antiviraux pour la laryngotrachéite. Et encore une fois, le pédiatre indique que ces médicaments appartiennent à la catégorie des médicaments à l'efficacité non prouvée.

Les anti-inflammatoires et les antiseptiques sont un autre traitement important. Dans l'enfance, le pédiatre recommande l'utilisation de fonds sous forme de sirop. Et ce n'est pas juste que les potions savoureuses sont beaucoup plus calmes prises par un enfant. De tels moyens sous forme de spray sont inefficaces pour un problème «profond» au niveau du larynx et de la trachée. De plus, un puissant jet d'aérosol peut provoquer une crise d'asphyxie due à un spasme.

L'inhalation comme méthode de traitement

Outre le traitement traditionnel prescrit par le pédiatre de district, Komarovsky attire l'attention sur la nécessité d'inhaler. L'inhalation de particules médicinales aide à les acheminer directement sur le site de l'inflammation, en fournissant des effets anti-inflammatoires et antiseptiques.

En ce qui concerne les inhalations, pour une raison quelconque, nous imaginons immédiatement une marmite avec des patates chaudes ou une décoction aux herbes, d'où dégage une vapeur chaude. Ce n'est précisément pas recommandé pour la laryngotrachéite. L'inhalation d'air chaud chez les enfants peut provoquer un laryngospasme - une contraction brutale des parois musculaires du larynx et de la trachée, pouvant entraîner une crise d'asphyxie. Komarovsky propose donc d'utiliser une méthode plus efficace, mais également plus efficace: l'inhalation avec un nébuliseur.

En tant que solution pour inhalation, il est recommandé de choisir une eau minérale alcaline (Essentuki, Borjomi), des médicaments expectorants ou une solution saline normale.

Faites attention! Pour les enfants plus jeunes, l’expectorant pour inhalation n’est pas recommandé en raison des risques de colmatage des voies respiratoires avec des expectorations diluées.

Pulmicort et Berodual pour les enfants atteints de laryngotrachéite

Une autre question qui inquiète les parents est de savoir s'il est possible que l'enfant inspire avec Pulmicort ou Berodual pour le traitement de la laryngotrachéite. Je me demande ce qu'en pense le Dr Komarovsky. Mais d'abord, parlons des moyens eux-mêmes.

Pulmicort est un bronchodilatateur prescrit pour le traitement de la bronchite obstructive, du risque d'asthme ou de l'évolution difficile de l'une de ces maladies. Les deux agents, agissant sur les bronches, soulagent efficacement les spasmes, soulagent les crises d'asthme et normalisent la respiration. C’est cette propriété qui encourage les parents à mal interpréter les preuves contenues dans les instructions relatives aux médicaments "et à d’autres maladies du système respiratoire".

Le fait est que les mécanismes de formation du bronchospasme et du spasme laryngé sont complètement différents. Et Berodual ou Pulmicort sont absolument inutiles pour la laryngotrachéite. Et le Dr Komarovsky attire l'attention des parents sur le fait que les deux médicaments dilatent les bronches, mais pas à la manière des parois musculaires du larynx et de la trachée. Par conséquent, la nomination de ces fonds est totalement injustifiée dans le traitement thérapeutique de l'inflammation des voies respiratoires supérieures.

Pour soulager une crise aiguë de laryngospasme, il est beaucoup plus efficace d’utiliser des injections de papavérine ou de No-shpy. C'est cette injection qui est souvent faite par un médecin ambulancier qui arrive à un appel à un enfant étouffé sur fond de laryngotrachéite.

Premiers soins pour un enfant souffrant de complications

Le fait que toute maladie aiguë en l'absence de traitement devient chronique, tous les parents le savent. Mais le principal danger de la laryngotrachéite est le faux croup. Cette affection est caractérisée par une forte attaque d'étouffement due à un gonflement important du larynx et à un blocage des voies respiratoires. Cette complication se développe principalement la nuit. Les enfants de moins de 6 ans atteints de laryngite ou de laryngotrachéite sont à risque. Il est possible que l'apparition de complications et à un âge plus avancé, mais ces cas sont beaucoup moins fréquents.

Dr. Komarovsky dit ce que les parents devraient savoir:

  1. Appelez immédiatement une ambulance lorsque les premiers signes d’étouffement apparaissent. Seul à la maison, vous ne pouvez pas supporter l'enflure et les spasmes.
  2. Tenez l'enfant droit ou asseyez-vous sur le lit. Ne permets pas d'aller au lit!
  3. Fournir de l'air frais, de préférence humide. Mais n’expérimentez pas avec un bain de vapeur - on ne sait pas exactement comment se comportera un petit organisme.

Et le conseil le plus important - restez calme et ne montrez pas que vous êtes enthousiasmé. Les expériences d'une mère aimante sont rapidement transmises à un enfant. En raison d’un fort stress nerveux et émotionnel, l’état du bébé ne peut que s’aggraver et vous vous lamenterez plus tard.

Parallèlement à l'activation des virus, le nombre de maladies respiratoires augmente en automne et en hiver et les enfants souffrent le plus souvent de la faiblesse de leur système immunitaire qui ne permet pas toujours de lutter efficacement contre le rhume. La maladie est compliquée et l'une des manifestations de ce processus est la laryngotrachéite. La maladie est grave et différentes méthodes sont utilisées en tant que thérapie thérapeutique. La laryngotrachéite chez les enfants répond bien au traitement selon la méthode de Komarovsky, qui repose sur le principe du rejet des antibiotiques. Au lieu de médicaments, le pédiatre recommande des méthodes éprouvées.

La laryngotrachéite chez les enfants peut être traitée sans antibiotiques

Comment se manifeste la laryngotrachéite chez les enfants

Laryngotrachéite - inflammation des parties supérieures de la membrane muqueuse de la trachée ou du larynx. La maladie se traduit par une sténose, un gonflement et une perturbation du processus respiratoire. La pathologie s'accompagne d'une production active de mucus à concentration modifiée, ce qui devient la cause de la perturbation de la circulation normale de l'oxygène. Un enfant malade commence à respirer difficilement, ralentissant les premiers secours, il peut suffoquer. Les changements pathogènes sont également le larynx avec des cordes vocales. L'œdème laryngé provoque une respiration sifflante; dans certains cas, la voix disparaît complètement.

La maladie se manifeste dans les types suivants:

  1. Psevdokrup. Il y a un gonflement de la nature allergique et inflammatoire du larynx,
  2. Laryngotrachéite aiguë (conséquence de l'ARVI),
  3. Laryngotrachéite sténosante nature obturante. Se produit à la suite de la complication d'une forme aiguë de la maladie ou en cas de lésion de la muqueuse laryngée.

Causes de la maladie des enfants

La laryngotrachéite aiguë est principalement observée chez les enfants de moins de 6 ans. Le plus souvent, les enfants atteints de laryngotrachéite souffrent d'un à deux ans, ce qui est associé à la structure spécifique du système respiratoire de l'enfant:

  1. La lumière étroite du larynx et de la trachée,
  2. Musculature non développée des voies respiratoires,
  3. Spécificité de l'innervation des mêmes chemins,
  4. Prédisposition de la membrane muqueuse du larynx et de la trachée à une transition rapide vers la phase de gonflement.

La laryngotrachéite aiguë est la maladie des enfants de moins de 6 ans.

Tous les cas décrits ci-dessus chez les enfants de moins de 2 ans provoquent une complication sous la forme d'un faux croup.

La laryngotrachéite peut se développer sur le fond de l'infection, également sous l'influence de facteurs non infectieux.

À un âge précoce, sous l'influence de facteurs infectieux chez les enfants, on observe une complication de la laryngotrachéite après:

  1. Grippe et parainfluenza,
  2. Corey
  3. Les adénovirus,
  4. La diphtérie, lorsqu'il y a un risque d'apparition de vrai croup.

La forme virale de la maladie survient chez les enfants lorsqu’ils sont en contact avec le vecteur de l’infection.

La cause de la laryngotrachéite non infectieuse peut être:

  1. Corps étrangers,
  2. Facteur allergique
  3. Dommages à la muqueuse respiratoire.

Les incitations au développement de la maladie sont également:

  1. Faible immunité
  2. Maladies chroniques des maladies gastro-intestinales, du coeur, des poumons et des bronches et leurs exacerbations fréquentes,
  3. La prédisposition du corps aux allergies,
  4. Mode climatique sec ou présence régulière dans une pièce à humidité irrégulière.

Les symptômes de la laryngotrachéite chez les enfants

Les symptômes de la maladie commencent à apparaître au cours des sept premiers jours du SRAS. Le bébé a la voix rauque, une forte toux, des troubles du sommeil sont remarqués, la respiration devient difficile.

Selon les observations pédiatriques, il existe trois niveaux de laryngobronchite chez les enfants:

  1. Le premier degré ou sténose compensée se manifeste par un essoufflement avec difficulté à respirer. La toux n'est pas douloureuse. Les bouffées de chaleur durent parfois plusieurs heures.
  2. La deuxième étape ou sténose de l’indemnisation incomplète se manifeste par la détérioration de la condition de l’enfant. Les narines du patient gonflent à chaque respiration, un bruit se fait entendre, peut-être une manifestation d'une légère cyanose. Le bébé devient agité, ne dort pas bien et mange.
  3. La sténose du troisième degré ou décompensée est exprimée par l'apathie apparente du patient. La réaction s'aggrave, il refuse de jouer, de manger. Le processus s'accompagne d'une panne complète. Le patient ne dort pas en raison d'attaques de toux tourmentantes, la respiration est affaiblie et des sueurs froides apparaissent occasionnellement.
  4. Quatrième degré ou asphyxie. Accompagné d'un évanouissement, d'une respiration intermittente, le pouls est filiforme, lent, la cyanose devient extensive et embrasse tout le corps.

Dans l'enfance, il y a trois niveaux de laryngobronchite

Les spécialistes distinguent la laryngotrachéite chronique et aiguë chez les enfants. La maladie devient chronique à la suite d'un traitement mal organisé ou de complications au cours du traitement.

La laryngotrachéite aiguë dure plusieurs semaines, avec l'apparition des premiers symptômes et le traitement, et se termine par un rétablissement complet du bébé.

Les symptômes distinctifs de la laryngotrachéite incluent également:

  • voix rauque quand l'enfant parle à voix basse,
  • toux rugueuse, rappelant l'aboiement ou le croassement,
  • trachéite chez un enfant, essoufflement,
  • bouillonnement respiratoire avec difficulté à respirer et à expirer,
  • tirer la peau et les muscles dans les espaces intercostaux.

Une hospitalisation urgente est requise lorsque:

  1. Le patient en âge de poitrine, au premier stade,
  2. Année plus ancienne, deuxième phase ou détérioration dynamique,
  3. Il n'y a pas de résultat positif lors de l'application du traitement,
  4. Il existe des pathologies du larynx ou sténose congénitale.

Comment traiter la laryngotrachéite

Les directives suivantes aideront à guérir la maladie:

  1. Le respect du repos au lit,
  2. Aération quotidienne de la chambre de l’enfant, nettoyage humide régulier,
  3. Exceptionnel plats chauds, froids et épicés,

Il est strictement interdit de fumer dans la pièce où se trouve l'enfant.

Pour soigner la maladie, il est nécessaire d’observer le repos au lit, de aérer la pièce et d’éliminer les aliments froids et épicés de l’alimentation.

Pour hydrater le larynx et la trachée, l'inhalation est un excellent outil. Afin de faciliter les attaques de toux, une solution de pulmicort est ajoutée à la composition pour inhalation.

Pour certains types de laryngotrachéite, un traitement médical est prescrit avec les médicaments suivants:

  • dans la rhinite allergique - antihistaminiques,
  • infection virale - médicaments antiviraux,
  • quand il y a une augmentation de la température - antipyrétique,
  • avec laryngotrachéite avec étiologie bactérienne - antibiotiques.

Le célèbre pédiatre Yevgeny Komarovsky est convaincu qu'avec une condition stable du patient, l'utilisation d'antibiotiques est inappropriée. Selon le traitement de Komarovsky, la laryngotrachéite chez les enfants peut être complètement éradiquée sans antibiotiques, en respectant les recommandations suivantes:

  1. Baisser la température si elle est supérieure à 38,5 degrés. Le médecin traitant conseille au patient de donner des enfants
  2. Le paracétamol (sirop) ou l'ibuprofène,
  3. Rincer le nez du patient avec une solution saline, même si le bébé ne présente qu'une légère congestion nasale. Il est important que pendant les crises d'essoufflement, l'enfant ait la possibilité de respirer par le nez.

Créer les conditions nécessaires dans la pépinière. Les principales conditions propices au rétablissement de l'enfant sont:

  • humidité de l'air jusqu'à 60%
  • température de l'air à 20 degrés
  • aération régulière, pas de poussière.

Comment traiter les enfants plus efficacement

Avec la laryngotrachéite chez les enfants, Komarovsky prescrit un traitement, en règle générale, sans médicament expectorant, en particulier si le patient appartient au groupe d'âge le plus jeune. Ces fonds peuvent provoquer une suffocation, entraîner l'inhalation d'expectorations. Le Dr Komarovsky souligne l'efficacité de l'inhalation avec le nébuliseur et conseille d'hospitaliser un enfant immédiatement après une toux prolongée. Pour faciliter l'état du patient, il est nécessaire de vaporiser de l'eau dans la pièce ou de transférer le bébé dans la salle de bain, où le robinet doit être ouvert, avec de l'eau à température modérée.

Diagnostics

Aux fins du diagnostic chez les enfants, un examen du larynx est effectué et, si nécessaire, la méthode est complétée par une trachéoscopie. L'anamnèse de la maladie est recueillie, le médecin écoute la section de la trachée et des poumons.

  • Sang, urine,
  • Flegme sur la présence de bactéries,
  • De nature sérologique, pour les infections virales.

Si une pneumonie est suspectée, une fluorographie pulmonaire est réalisée.

Prévention

Devraient être effectuées des mesures préventives:

  1. Renforcer le système immunitaire de l'enfant,
  2. Tempérer le corps
  3. Organiser des cours d'éducation physique à l'air frais pour former le système respiratoire,
  4. Éliminer rapidement les foyers d'infection chez un enfant,
  5. Surveiller la pureté et le degré d'humidité dans la pépinière,
  6. Pour éviter le contact avec des allergènes, si la maladie est apparue dans ce contexte,
  7. La vaccination rapide de la grippe, qui contribuera à réduire le risque de développer une pathologie grave sous la forme de laryngotrachéite au cours d’une épidémie aiguë.

Un système immunitaire faible pour le nourrisson est souvent défaillant et, en conséquence, des infections virales et bactériennes attaquent le corps de l’enfant. Lorsque le processus inflammatoire a lieu simultanément dans le larynx et la trachée, un spécialiste est diagnostiqué comme souffrant de laryngotrachéite. Le développement de cette maladie est particulièrement susceptible chez les enfants jusqu'à 3 ans.

Laryngotrachéite chez les enfants Komarovsky appelle à traiter non pas par antibiotiques, mais par des méthodes plus bénignes. Après tout, une antibiothérapie pour les infections d'origine virale est inefficace et parfois même dangereuse.

Quelle est la laryngotrachéite

La laryngotrachéite est un processus inflammatoire de la membrane muqueuse du larynx et de la trachée. Il se produit généralement comme une complication d'un rhume. Laryngotrachéite Komarovsky décrit comme une maladie qui ne se développe pas indépendamment. Pour qu'il se produise, des facteurs de poussée sous forme d'agents pathogènes viraux sont nécessaires. Tout d'abord, l'enfant est infecté par une microflore pathogène, puis l'infection se propage aux tissus voisins. Le processus inflammatoire prend de l'ampleur, entraînant la maladie - la laryngotrachéite. Les provocateurs de maladies bactériennes sont moins courants que les virus. Cette forme de la maladie est plus difficile. Lors du traitement des médicaments antibactériens utilisés.

La laryngotrachéite sans température est possible avec un formulaire simple. Lorsque la maladie présente des signes de forme aiguë, la température peut dépasser la normale. Il existe également un certain nombre d'autres symptômes prononcés indiquant l'émergence et la progression de la maladie. Ils sont associés à des maux de gorge, une toux caractéristique et un essoufflement.

Chez les nourrissons, le traitement de la laryngotrachéite, sur la recommandation du Dr Komarovsky, devrait être sous la surveillance stricte d'un spécialiste.

Causes fondamentales et symptômes

Qu'est-ce qui cause la laryngotrachéite? En premier lieu - la présence d'un processus inflammatoire, souvent causé par un virus, moins communément une infection bactérienne. La laryngotrachéite de Komarovsky provoque le nombre suivant de facteurs évidents et cachés en raison desquels la maladie apparaît et progresse.

  1. Les raisons évidentes sont caractérisées par des processus inflammatoires déjà présents dans le corps de l’enfant:
  • infections virales aiguës (grippe, rhinovirus, adénovirus) et inflammation de la membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures (amygdalite, sinusite, rhinite, pharyngite);
  • réactions allergiques, y compris les allergies chroniques;
  • infection par une microflore bactérienne pathogène (streptocoques, staphylocoques).
  1. Signes cachés - s'accumulent et se manifestent finalement sous forme de maux:
  • réduction du système immunitaire du bébé;
  • anomalie congénitale dans la structure du larynx;
  • surpoids - les tissus adipeux se rétrécissent encore plus et le système respiratoire de l’enfant est gonflé, rendant la respiration difficile;
  • conditions défavorables: la présence fréquente du bébé dans la chambre avec une odeur de peinture, de produits chimiques, de fumée de tabac ou de poussière.

Il est important que les parents connaissent un certain nombre de symptômes indiquant l'apparition de la laryngotrachéite chez les enfants. Cela permettra de réagir à temps et de demander de l'aide au médecin afin de ne pas déclencher la maladie.

Les symptômes généraux de la laryngotrachéite naissante sont les suivants.

  1. Respiration difficile avec respiration sifflante caractéristique.
  2. Voix Husky due à un œdème laryngé et à des cordes vocales.
  3. Barking toux, se manifestant sous forme d'attaques.

Voix Husky - C’est la première cloche qui indique la présence d’une laryngotrachéite chez un enfant.

Le Dr Komarovsky décrit la laryngotrachéite, ses symptômes et son traitement chez les enfants de moins de 6 ans: douleur intense dans la gorge avec toux aboyante sans expectoration. En raison du gonflement du larynx, la respiration est difficile. Les symptômes sont aigus la nuit. Le traitement de la laryngotrachéite chez l'enfant, selon Komarovsky, devrait être complexe, sans utilisation d'antibiotiques, si le processus inflammatoire est de nature virale.

Sous quels symptômes de la laryngotrachéite, les parents doivent-ils appeler une ambulance ou emmener indépendamment le bébé chez un spécialiste?

  1. Respiration sifflante, inspiration bruyante, expiration, dans les intervalles entre les quintes de toux.
  2. Toux constante. L'enfant n'a pas le temps de reprendre son souffle.
  3. Bleu ou blanchissant autour des lèvres.
  4. Les ailes du nez gonflent fortement lorsque l'enfant tousse ou même respire.

Ces symptômes peuvent indiquer une attaque du laryngospasme, entraînant une suffocation partielle ou complète. Surveillez attentivement les signes de conséquences aussi graves.

Types de laryngotrachéite chez les enfants

Il existe les types suivants de laryngotrachéite chez un enfant.

  1. Forme aiguë de laryngotrachéite, qui se produit comme conséquence de l'IVRI.
  2. Psevdokrup - gonflement du larynx dû à un processus inflammatoire ou à une réaction allergique.
  3. Laryngotrachéite sténotique. C'est la phase suivante de la maladie après une forme aiguë de la maladie ou si le tissu laryngé est endommagé.

Laryngotrachéite chez les enfants et traitement selon Komarovsky pour tous les types de maladie, en raison de la règle principale - pas d'auto-traitement. L'enfant a besoin de l'aide d'un expert pour chacun des symptômes, quelle que soit la complexité de son cas, afin d'éviter des complications et des effets indésirables. Il est important que les parents gardent cela à l'esprit lorsqu'ils prennent une décision: contacter un spécialiste dès l'apparition des premiers signes ou remettre à plus tard et le faire eux-mêmes.

Premiers soins pour un enfant souffrant de complications

Considérez les stades existants de la maladie avec les symptômes caractéristiques, pour analyser plus en détail les premiers secours à l’enfant.

  1. Somnolence, sautes d'humeur, légère augmentation de la température, voix enrouée et toux aboyante - stade dysphonique. Durée jusqu'à 3 jours.
  2. Respiration bruyante, œdème laryngé, la toux n'est pas si forte, mais lourde et bleu clair au niveau des lèvres et des doigts - stade sténotique.
  3. Irrégulier, - pouls respiratoire, pouls faible, pression basse et changement brutal du teint de l'enfant. La lumière dans le larynx se rétrécit au minimum. L'enfant n'a pas assez d'air, il suffoque. L'asphyxie peut être fatale.

Recommandations de premiers soins à un enfant atteint de laryngotrachéite, lorsque la maladie devient aiguë.

  1. Appelez une ambulance ou emmenez l'enfant chez le médecin dès les premiers signes d'étouffement.
  2. L'enfant ne peut pas être en position horizontale. Il est préférable que les parents le tiennent entre leurs mains et contrôlent la situation.
  3. Avant de fournir des soins médicaux qualifiés, il est important de distraire l'enfant du problème. Depuis l'hystérie aggrave les symptômes de la maladie. Les parents doivent également rester calmes, leurs expériences influent sur l'état du bébé.
  4. Fournir un accès à l'oxygène dans la chambre où se trouve le bébé.
  5. En cas de surchauffe du corps de l’enfant, il est nécessaire d’utiliser des préparations permettant de normaliser la température corporelle - médicaments antipyrétiques (Panadol, Nurofen, Efferalgan).
  6. Pour réduire le syndrome œdémateux, il est utile de donner au bébé un antihistaminique («Loratadine»).

Le Dr Komarovsky, dans sa vidéo sur la laryngotrachéite, parle en détail des premiers secours pour un enfant souffrant de complications liées à des processus inflammatoires.

Préparations pharmaceutiques pour traitement

Tous les médicaments destinés au traitement de la laryngotrachéite chez les enfants sont prescrits par un spécialiste.

  1. Médicaments antiviraux: Viferon, Grippferon.
  2. Les antibiotiques du groupe des pénicillines ne sont prescrits que par un médecin en cas d’inflammation bactérienne: Summammed, Augmentin.
  3. Antihistaminiques pour l'inflammation et le gonflement du larynx: Zyrtec, Zodak.
  4. Suspension pour inhalation à travers un nébuliseur pour soulager les quintes de toux: Berodual, Dexamethasone, Pulmicort.
  5. Expectorants qui réduisent la viscosité des expectorations: “Lasolvan”, “ACC”.
  6. Antihistaminiques pour le soulagement respiratoire: «Loratadin», «Suprastin».
  7. Gouttes nasales pour rétablir la respiration nasale: Otrivin, Nazivin.

L'inhalation comme méthode de traitement

L'inhalation est une méthode importante de traitement complexe de la laryngotrachéite chez les enfants. Le Dr. Komarovsky se concentre sur cela et suggère d'utiliser un dispositif d'inhalation sûr et fiable - un nébuliseur. La thérapie par inhalation avec l’utilisation de solutions alcalines, de suspensions et de médicaments expectorants, vous permet d’agir directement sur le foyer de l’inflammation.

Recommandations pour les procédures d'inhalation utilisant un nébuliseur pour la laryngotrachéite chez un enfant:

  • Il est important de savoir que l'enfant tolère bien les médicaments et les herbes utilisés pour l'inhalation, faute de quoi l'état du bébé pourrait être aggravé par d'autres problèmes;
  • il est impossible d'effectuer la procédure immédiatement après un repas ou même après la plus facile des activités physiques, le corps de l'enfant devrait être dans un état calme;
  • après inhalation, abstenez-vous également de prendre des liquides, de la nourriture et de marcher à l'air frais pendant au moins une demi-heure;
  • observez les proportions quantitatives de la suspension, de la solution saline et des herbes à l’inhalation.

Principes de traitement de la laryngotrachéite chez les enfants, l'opinion de Komarovsky

Lorsqu'un enfant contracte une laryngotrachéite, les parents sont d'avis qu'une telle maladie doit être traitée avec des antibiotiques. Cependant, l'opinion du Dr Komarovsky est différente. Le pédiatre affirme que la maladie provoquée par des virus et non par des bactéries ne peut pas être éliminée à l'aide d'agents antibactériens. Ce traitement étant non seulement inutile, il peut également nuire au corps du bébé.

Komarovsky conseille les parents dont le bébé est atteint de laryngotrachéite:

  1. Dans la pièce où se trouve un enfant malade, il est important de surveiller le niveau d'humidité et la température. L'air devrait être suffisamment humide, indicateur de 60 à 70%. Température dans la gamme de 18 à 20 ° C De telles conditions réduisent l'irritation de la gorge du bébé. Pour l'air frais, il est important d'ouvrir la fenêtre, naturellement, sans courants d'air. Il est nécessaire d'effectuer souvent un nettoyage humide. Éliminez la présence d'objets accumulant la poussière (tapis, rideaux). Vous pouvez également utiliser un bon humidificateur d'air.
  2. Mode de consommation d'alcool - condition préalable au prompt rétablissement de l'enfant. Le liquide doit être chaud, pas chaud. Exclure les boissons qui irritent la membrane muqueuse de la gorge. Eau, tisanes, boissons aux fruits et boissons aux fruits avec baies et fruits, sans addition de sucre.
  3. Il est important de laver la cavité nasale avec des solutions légères: sérum physiologique ou sérum physiologique. Ainsi, le bébé va mieux respirer. La fréquence de la procédure est 3-4 fois par jour.
  4. Quand un enfant a une augmentation de température, il est nécessaire d’utiliser des médicaments antipyrétiques, mais uniquement lorsque le thermomètre indique les chiffres à 38, 5 ° C et plus.

Si l'enfant est déjà atteint de laryngotrachéite, il est important de demander immédiatement l'aide d'un pédiatre, de suivre le traitement prescrit et de suivre en général les recommandations du médecin pour la restauration du système immunitaire du corps du bébé. Afin de prévenir la maladie, des spécialistes, parmi lesquels le Dr Komarovsky, ont recommandé que des mesures préventives soient observées. Il est nécessaire de tempérer un enfant dès son plus jeune âge afin de réduire le nombre de rhumes pendant la période de son enfance.

Répondez immédiatement à tout processus inflammatoire dans le corps du bébé: traitement complexe pour éviter les maladies chroniques et les complications. Inclure dans la routine quotidienne de l'activité physique de l'enfant et des promenades en plein air pour renforcer les propriétés du système immunitaire. Respectez les règles d'hygiène dans la chambre: nettoyage fréquent par voie humide, ventilation, contrôle de l'humidité et de la température dans la chambre. Les parents, par leur exemple, devraient montrer à l'enfant que le mode de vie sain est le meilleur moyen de se mettre en santé.

Les parents doivent souvent entendre le diagnostic de laryngite chez les pédiatres. Cependant, la pratique montre que toutes les mères n’imaginent pas ce qu’elle est réellement et pourquoi cette affection se produit. Et après tout, l'approche correcte du traitement en dépend directement. Le célèbre médecin Yevgeny Komarovsky explique ce qu'est une maladie et comment la combattre.

Laryngite dans 99% des cas - la maladie est virale. Des agents extraterrestres, pénétrant dans le nasopharynx, se déplacent plus loin et se "déposent" dans le larynx, provoquant un processus inflammatoire des muqueuses de cet organe respiratoire. Vous pouvez souvent entendre dire que c'est un rhume. Ce n'est pas tout à fait vrai, dit Komarovsky. L’hypothermie contribue au développement de la laryngite, mais les basses températures ne peuvent à elles seules causer une inflammation du larynx. Doit être un virus.

Si le virus a pénétré dans le corps, il contribuera non seulement à l'hypothermie générale, mais également à l'air pollué que respire l'enfant, à la respiration buccale (si, par exemple, le nez se bourre dans le bébé), ainsi qu'à la surtension du larynx et des cordes vocales ( crié, fait du bruit, parlé trop fort, etc.).

Parfois, le virus ne se limite pas à la défaite du larynx et, lors de la réplication, se propage à une partie de la trachée. Ensuite, les médecins parlent d'une maladie telle que la laryngotrachéite.

Il est plus facile de reconnaître les deux maladies à la maison que de nombreuses autres affections des organes respiratoires, car la laryngite et la laryngotrachéite présentent des symptômes caractéristiques qui ne peuvent être confondus avec rien. Ceci est, par exemple, une toux sèche et aboyante. Komarovsky explique cette inflammation des cordes vocales, qui ne leur permet pas de s'ouvrir complètement. La toux devient grossière, souvent un enfant atteint de laryngite se caractérise par un enrouement (jusqu’à l’incapacité totale de parler).

Et maintenant, le Dr Komarovsky nous parlera de la laryngite ou du croup des enfants dans la vidéo suivante.

L'inflammation peut être si grave que la lumière du larynx est considérablement réduite. Cela conduit à des difficultés respiratoires. Un tel phénomène dans la littérature médicale a été appelé "sténose". La laryngite, qui s'accompagne de difficultés respiratoires, d'une cyanose de la peau et d'un manque général d'oxygène, est appelée sténose. Dans le contexte d'une maladie infectieuse (il s'agit le plus souvent d'ARVI), une telle maladie peut être qualifiée de croup.

Les parents ne devraient pas être surpris que différents spécialistes écrivent divers diagnostics dans le dossier médical du bébé. L'un indiquera que la mie a une laryngite, l'autre écrit qu'il a un croup. Les deux médecins ont raison. Il s'agit essentiellement de la même maladie, exprimée seulement à divers degrés de gravité.

La laryngite, comme la plupart des autres maladies humaines, peut être aiguë et chronique. Le premier se développe sur le fond des infections virales respiratoires aiguës, le second - en l’absence du traitement nécessaire ou du mauvais traitement de la forme aiguë de la maladie. Le plus dangereux est la laryngite sténotique, dans laquelle, en l’absence de soins médicaux qualifiés, un arrêt respiratoire peut être fatal pour un enfant.

Dans sa forme, la laryngite est renversée (excitant toute la membrane muqueuse du larynx) et localisée. Dans ce dernier cas, l’un des départements du larynx (épiglotte, plis vocaux) s’enflamme.

Le croup d’un enfant peut être faux, et le Dr Komarovsky vous expliquera comment traiter ce croup.

Avec la laryngite, l’état de l’enfant va se détériorer progressivement. La température peut monter seulement un jour ou deux après l'apparition de la toux aboyante. Il n’ya pas de forte chaleur dans cette maladie, la température se situe autour de 37,0-37,7. Après un jour ou deux, la toux sèche commencera à devenir productive, les expectorations partiront progressivement. Si vous observez attentivement toutes les ordonnances du médecin, la durée moyenne de la maladie est d'environ une semaine (le plus souvent 7-10 jours).

Le traitement de la laryngite doit viser à éliminer les causes d'inflammation du larynx. Sinon, la cause fondamentale restera, les symptômes disparaîtront temporairement, ce qui conduira directement à la forme chronique de la maladie. Yevgeny Komarovsky rappelle que cette maladie est virale et que le traiter avec des antibiotiques est donc un véritable crime parental. Les antimicrobiens ne peuvent avoir aucun effet sur les agents viraux.

Le Dr Komarovsky vous expliquera quand et dans quel cas des antibiotiques sont nécessaires dans la vidéo suivante. Dans quels cas, l'utilisation de médicaments antimicrobiens est autorisée.

Les pédiatres prescrivent souvent des médicaments antiviraux aux enfants atteints de laryngite et de laryngotrachéite (Viferon, suppositoires Kipferon, préparations d'immunoglobuline). Komarovsky n'y voit aucun sens, car sur le plan clinique l'efficacité des antiviraux n'a pas été prouvée à ce jour et de telles prescriptions ne sont que des mesures qu'un médecin utilise pour «se purifier la conscience». Après tout, peu de parents peuvent comprendre calmement le fait qu'un pédiatre nomme un enfant… de l'air frais et du thé chaud!

Les antiviraux homéopathiques ne feront pas de mal aux enfants, dit Evgueni Komarovsky, cependant, il ne faut en attendre aucun bénéfice. L'eau chargée avec des particules de glucose ne peut être guérie que par les personnes qui croient sincèrement et sans réserve en la possibilité d'une telle guérison, car c'est dans ces situations que l'effet placebo agit.

Si la température dépasse 38,0 (ce qui ne se produit pas très souvent avec la laryngite, cela peut encore arriver), Evgueni Komarovsky recommande aux parents d'administrer à l'enfant du paracétamol ou de l'ibuprofène. Les autres médicaments antipyrétiques ne doivent pas être utilisés.

Le repos est le principal facteur contribuant au rétablissement rapide de la laryngite et de la laryngotrachéite. Un enfant de 5 à 6 jours ne devrait pas parler, chanter, crier, devrait s'abstenir de jeux actifs, de sociétés bruyantes. Tous les aliments pouvant provoquer une irritation supplémentaire du larynx déjà enflammé doivent être exclus du régime alimentaire du bébé. Nous parlons d'épices, d'assaisonnements, de baies et de fruits acidulés, de boissons froides et de glaces, de cornichons et de conserves, ainsi que d'aliments épicés et trop sucrés.

Si un enfant a une laryngite chronique, il devra devenir un invité régulier du cabinet du médecin ORL pendant assez longtemps. Ces enfants suivent un traitement de physiothérapie, de médicaments et de solutions pour l’irrigation du larynx. Dans les cas particulièrement difficiles, une intervention chirurgicale peut même être prescrite. Heureusement, un tel besoin apparaît extrêmement rarement - dans un cas, plusieurs centaines de milliers d'enfants atteints de laryngite.

Quand appeler une ambulance?

La réponse à cette question est simple: avec une laryngite sténosée. Si l'enfant a du mal à respirer, appelez la "salle d'urgence". Dans le groupe à risque, généralement les enfants de 6 à 8 ans, ce sont eux qui développent le plus souvent le croup. Cette forme de la maladie est caractéristique des enfants souffrant de diathèse exsudative. Les crises respiratoires difficiles surviennent le plus souvent au milieu de la nuit et s'accompagnent de sueurs intenses, d'une toux aboyante suffocante et d'une pâleur. Il est difficile pour l'enfant de reprendre son souffle. En règle générale, une attaque dure de 20 à 30 minutes.

Attendre que la seconde ne soit pas nécessaire: c'est trop dangereux. Après le premier, le bébé devrait être livré le plus tôt possible à l’institution médicale.

  • Selon Yevgeny Komarovsky, le maximum d'air frais et une consommation d'alcool abondante sont autant de conditions propices à un prompt rétablissement. Ils ne permettent pas aux muqueuses de se dessécher et les expectorations de s'épaissir et de stagner. Dans le même but dans la maison où se trouve le malade, vous devez surveiller la température et l’humidité. La température ne doit pas dépasser 20 degrés et il est souhaitable de maintenir l'humidité de l'air à un niveau compris entre 50 et 70%.
  • S'il n'y a pas d'appareil-humidificateur spécial, suffisant pour allumer et régler les paramètres souhaités, vous pouvez étendre des serviettes humides dans la maison, mettre des cuvettes avec de l'eau.
  • Khalarovsky recommande de ne le faire qu'après avoir consulté un médecin, par inhalation, au sujet des avantages de la laryngite sur Internet. Dans de nombreux cas, l'inhalation de cette maladie est contre-indiquée. Si le médecin traitant n’est pas contre de telles procédures, il convient de rappeler qu’il ne fait pas d’inhalation à la température ambiante et que les parents ne doivent utiliser que des inhalateurs à vapeur pour traiter la laryngite.
  • On peut se gargariser, mais il faut se rappeler que des mouvements vibratoires trop fréquents, qui sont inévitables lors du rinçage, peuvent blesser davantage le larynx. Komarovsky conseille de se conformer à la mesure.
  • Le réchauffement des compresses sur la gorge avec une laryngite ne doit pas être alcoolique, prévient Yevgeny Komarovsky. Le meilleur de tous - la chaleur sèche, qui peut être obtenue simplement en attachant une écharpe en laine autour du cou.
  • Le mode d'activité de l'enfant dans le traitement de la laryngite doit être le suivant: début de la maladie - repos complet, stade final de la maladie, début de la toux humide avec expectorations - davantage de marches et de mouvements. Avec la stagnation des expectorations, vous pouvez faire un massage par vibration bébé. Pour ce bébé, un adulte doit être placé sur ses genoux afin que sa tête et ses épaules soient à un niveau inférieur à celui des prêtres et des jambes. Avec vos doigts, frappez doucement la région bronchique, puis demandez à l'enfant de se mettre à la verticale et de tousser. Cette technique peut être répétée jusqu'à 5 à 7 fois au cours d'une session.
  • La prévention de la laryngite est le traitement opportun et approprié des processus inflammatoires dans les sinus, dans l'oreille. Il est important d'apprendre à l'enfant à parler doucement, à ne pas crier, car le mode vocal correct protégera la doublure délicate du larynx des blessures. Pendant la période d’augmentation saisonnière de l’incidence de la grippe et des ARVI, il convient de s’abstenir de visiter les lieux surpeuplés, de marcher plus souvent, de transporter un enfant moins avec les transports en commun et de ne pas le conduire aux supermarchés et aux marchés. Le durcissement systématique et le sport réduisent également considérablement le risque de laryngite (même si l'enfant "attrape" une infection virale).