Principal
Toux

Maladies des poumons chez l'homme: liste, causes, symptômes et méthodes de traitement

Les lésions du système pulmonaire humain vont bien au-delà du spectre limité généralement considéré comme critique. Ainsi, beaucoup de gens savent ce que la pneumonie ou la tuberculose est, mais ils peuvent entendre parler d’une maladie mortelle comme le pneumothorax pour la première fois chez un médecin.

Chaque section de l'appareil respiratoire, et en particulier les poumons, est importante pour sa fonctionnalité irremplaçable, et la perte de l'une de ces fonctions constitue déjà une perturbation irremplaçable du travail de l'ensemble du mécanisme complexe.

Comment surviennent les maladies pulmonaires

Dans le monde moderne, il est d'usage d'ouvrir la liste des maladies pulmonaires chez l'homme, avec une longue liste de défauts acquis en raison d'une mauvaise situation environnementale. Cependant, au premier rang des raisons, il serait plus approprié d’introduire une pathologie congénitale. Les maladies pulmonaires les plus graves appartiennent spécifiquement à la catégorie des anomalies du développement:

  • formations kystiques;
  • lobe extra-pulmonaire;
  • "Poumon miroir".

Viennent ensuite les maladies non liées aux conditions de vie du patient. Ce sont des lésions génétiques, c'est-à-dire héritées. Un code chromosomique déformé devient souvent la cause de telles anomalies. L'hamartome du poumon, dont les causes font encore l'objet de discussions, est un exemple de ce marque-page congénital. Bien que l'une des principales causes s'appelle toujours une défense immunitaire faible, établie chez l'enfant dans l'utérus.

En outre, la liste des maladies pulmonaires chez l’homme continue de figurer dans la liste des troubles acquis résultant de la pénétration de la microflore pathogène dans le corps. Tout d'abord, les bronches et la trachée souffrent de l'activité de la culture bactérienne. Sur le fond de l'infection virale développe une pneumonie (pneumonie).

Et compléter la liste des maladies pulmonaires liées aux pathologies humaines, déclenchées par les conditions environnementales, les conditions environnementales ou le mode de vie du patient.

Maladies pulmonaires affectant la plèvre

Les organes appariés, les poumons, sont enfermés dans une membrane transparente appelée plèvre. Entre les plaques de la plèvre, un liquide pleural spécial est placé pour faciliter le mouvement contractile des poumons. Un certain nombre de maladies perturbent la distribution de lubrifiant dans le plan pleural ou sont responsables de l'infiltration d'air dans une cavité fermée:

  1. Le pneumothorax est une maladie potentiellement mortelle, car l'air qui sort des poumons remplit les vides dans la poitrine et commence à comprimer les organes, limitant ainsi leur contractilité.
  2. Épanchement pleural, ou autrement - la formation de liquide de remplissage entre la paroi thoracique et les poumons empêche la pleine expansion du corps.
  3. Le mésothéliome est un type de cancer, souvent une conséquence tardive du contact fréquent du système respiratoire avec la poussière d’amiante.

Nous considérons ci-dessous l'une des maladies les plus courantes de la plèvre - la pleurésie pulmonaire. Les symptômes et le traitement de cette pathologie dépendent de la forme dans laquelle elle se développe.

Pleurésie des poumons

Les facteurs provocateurs de l’inflammation pleurale sont tous les états qui contribuent au mauvais fonctionnement des poumons. Celles-ci peuvent être des maladies prolongées, qui n'ont pas répondu au traitement, ou qui n'ont pas été traitées:

  • la tuberculose;
  • une pneumonie;
  • les rhumes;
  • rhumatisme négligé.

Parfois, la pleurésie se développe à la suite d'une crise cardiaque ou de graves lésions physiques du sternum, en particulier si le patient a une côte cassée. Une place particulière est donnée à la pleurésie, qui s'est développée sur le fond des tumeurs.

Les variétés de pleurésie déterminent deux directions de développement pathologique: exsudative et sèche. Le premier est caractérisé par un parcours indolore, car la cavité pleurale est remplie d’humidité, ce qui cache les inconvénients. Le seul signe de la maladie est la pression dans le sternum, l'incapacité de prendre une respiration complète sans se sentir contraint.

La pleurésie sèche provoque des douleurs à la poitrine lors de l'inhalation, de la toux. Parfois, le malaise et la douleur sont transférés au dos et aux épaules. La différence dans les symptômes de deux types de maladie s’exprime par la présence ou l’absence (comme dans le cas présent) de liquide remplissant les vides de la plèvre. L'humidité empêche les feuilles de coque de frotter et de causer de la douleur, tandis qu'une petite quantité ne permet pas de former une barrière suffisante contre le frottement.

Dès que les symptômes de la pleurésie des poumons sont détectés et que le traitement de la maladie sous-jacente est planifié, ils commencent à mettre un terme aux conséquences alarmantes. Donc, pour pomper l'excès de liquide, créer une pression sur les organes et empêcher une respiration complète, utilisez une ponction. La procédure a une double signification: elle restaure la capacité des poumons à une contraction normale et fournit du matériel pour l'analyse en laboratoire.

Maladies des poumons affectant les voies respiratoires

La défaite des voies respiratoires est diagnostiquée par plusieurs indicateurs:

  1. Essoufflement, essoufflement ou respiration superficielle. Aux formes commencées de la maladie on observe l'asphyxie aiguë. Pour tous les types de troubles du système respiratoire se caractérise par une défaillance du rythme respiratoire, se manifestant sous une forme indolore ou douloureuse.
  2. Toux - humide ou sèche, avec ou sans impuretés sanguines dans les expectorations. De par sa nature et le moment de la journée où il est le plus prononcé, le médecin peut prendre une décision préliminaire sur le diagnostic, en ne disposant que de la recherche primaire.
  3. Les douleurs diverses sur la localisation. En ce qui concerne le médecin pour la première fois, il est important d’évaluer correctement la douleur aiguë, tirante, pressante, soudaine, etc.

La liste des maladies pulmonaires chez l’homme reflétant les symptômes indiqués comprend:

  1. Tous les types d'asthme - allergique, nerveux, héréditaire, provoqué par un empoisonnement toxique.
  2. La BPCO est une maladie pulmonaire obstructive chronique à la base de pathologies telles que le cancer du poumon, les maladies cardiovasculaires et l'insuffisance respiratoire. La BPCO est à son tour divisée en bronchite chronique et emphysème.
  3. La fibrose kystique est une anomalie héréditaire qui empêche l’élimination régulière du mucus des bronches.

Considérez ci-dessous la dernière liste de maladies parmi les moins connues.

Fibrose kystique

Les manifestations de la fibrose kystique sont perceptibles au cours de la première année de la vie d’un enfant. Les signes expressifs sont une toux avec des compartiments lourds de mucus épais et collant, un manque d'air (essoufflement) avec peu d'effort physique, un manque de digestibilité des graisses et un retard de taille et de poids par rapport à la norme.

La distorsion du septième chromosome est imputée à l'origine de la fibrose kystique, et la transmission héréditaire du gène endommagé est due à un pourcentage élevé (25%) de diagnostics simultanés de la pathologie de deux parents.

Souvent, le traitement implique l’élimination des antibiotiques et la reconstitution de la composition enzymatique du pancréas. Et les mesures pour augmenter la perméabilité des bronches dépendent de la gravité de l'état du patient.

Maladies pulmonaires affectant les alvéoles

Le gros des poumons est constitué d’alvéoles, sacs volumineux remplis d’air recouverts d’un réseau capillaire dense. Les cas de maladies pulmonaires mortelles chez l'homme sont généralement associés à des lésions alvéolaires.

Parmi ces maladies s'appellent:

  • pneumonie (pneumonie) à la suite d'une infection par un environnement bactérien;
  • la tuberculose;
  • œdème pulmonaire causé par des lésions physiques directes du tissu pulmonaire ou un dysfonctionnement du myocarde;
  • une tumeur localisée dans n'importe quel segment de l'organe respiratoire;
  • pneumoconiose, appartenant à la catégorie des maladies «professionnelles» et se développant d'irritation des poumons avec des éléments poussiéreux de ciment, charbon, amiante, ammoniac, etc.

La pneumonie est la maladie pulmonaire la plus répandue.

Pneumonie

Le symptôme principal de la pneumonie chez les adultes et les enfants est la toux sèche ou humide, ainsi qu'une augmentation de la température allant de 37,2 ° à 37,5 ° (avec inflammation focale) et jusqu'à 39 ° C dans une clinique standard.

L’influence des bactéries pathogènes est appelée la principale cause de pneumonie. Un pourcentage plus faible est attribué à l'action des virus et seulement 1 à 3% sont classés comme infections fongiques.

L'infection par des agents pathogènes se produit par des gouttelettes en suspension dans l'air ou par le transfert de l'agent de l'organe affecté. La deuxième situation se produit souvent lors de l’exécution d’une carie.

L'hospitalisation pour symptômes sévères de pneumonie chez l'adulte survient dans les cas graves, dans les formes moins sévères d'inflammation, le patient se voit prescrire un traitement à domicile. Les antibiotiques à large spectre sont la seule méthode efficace contre la pneumonie. En l'absence de réaction positive du patient à l'agent sélectionné après trois jours, l'antibiotique d'un autre groupe est sélectionné par le médecin.

Maladie pulmonaire interstitielle

Interstitium est une sorte de structure qui soutient les alvéoles avec un tissu presque invisible mais durable. Dans divers processus inflammatoires dans les poumons, l'interstitium s'épaissit et devient visible lorsqu'il est examiné dans du matériel. La lésion de la membrane conjonctive est causée par divers facteurs et peut être d'origine bactérienne, virale ou fongique. L'impact des éléments de poussière non-amovibles, les médicaments n'est pas exclu.

Alvéolite

L'alvéolite fibrosante idiopathique est une maladie évolutive qui affecte les alvéoles par le biais d'une lésion de l'interstitium. La symptomatologie des maladies de ce groupe n’est pas toujours claire, pas plus que la nature de la pathologie. Le patient est tourmenté par un essoufflement et une toux sèche et agonisante, puis des difficultés respiratoires font que la personne est au-delà du pouvoir des efforts physiques les plus simples, comme se rendre au deuxième étage. Le traitement des alvéolites fibrosantes idiopathiques, pouvant aller jusqu'à la complète réversibilité de la maladie, est possible au cours des trois premiers mois suivant l'apparition des premiers signes et implique l'utilisation de glucocorticoïdes (médicaments supprimant l'inflammation).

Maladies pulmonaires chroniques non spécifiques

Ce groupe comprend diverses lésions des organes respiratoires de nature aiguë et chronique, caractérisées par des manifestations cliniques similaires.

Le facteur principal dans les maladies pulmonaires non spécifiques est appelé les conditions environnementales négatives, qui incluent l’inhalation par une personne de substances nocives provenant de la production de produits chimiques ou de gommes à la nicotine lorsqu’il fume.

Les statistiques distribuent le rapport des cas de BPCO entre deux maladies majeures - la bronchite chronique et l’asthme bronchique - et attribuent un solde en pourcentage (environ 5%) aux autres types d’infections des voies respiratoires. En l'absence de traitement approprié, les maladies pulmonaires non spécifiques progressent vers la tuberculose, le cancer, la pneumosclérose et la pneumonie chronique.

Il n'y a pas de traitement systémique général pour le traitement de la MPOC. Le traitement est effectué sur la base des résultats de diagnostic et prévoit l'utilisation de:

  • agents antimicrobiens;
  • UV et micro-ondes;
  • bronchodilatateurs;
  • immunomodulateurs;
  • glucocorticoïdes.

Dans certains cas, par exemple, en cas d'abcès aigu et chronique du poumon, il est décidé de prélever une partie de l'organe affecté afin d'empêcher la propagation de la maladie.

Prévention des maladies pulmonaires

La base des mesures visant à prévenir le développement de maladies pulmonaires est une procédure de diagnostic accessible - un photofluorogramme, qui doit être prise chaque année. Il est également important de surveiller la santé de la cavité buccale et du système urinaire, tout comme les zones où les infections sont localisées le plus souvent.

Toute toux, difficulté à respirer ou forte augmentation de fatigue devrait être une raison pour aller chez le thérapeute, et une douleur au sternum, associée à l’un de ces symptômes, est une bonne raison pour écrire au premier pneumologue.

Symptômes, classification et prévention des principales maladies pulmonaires

Diverses maladies pulmonaires sont assez courantes dans la vie quotidienne. La plupart des maladies classifiées présentent des symptômes graves de pneumopathie aiguë chez une personne et, si elles sont mal traitées, peuvent avoir des conséquences néfastes. L’étude des maladies respiratoires concerne la pneumologie.

Causes et signes de maladie pulmonaire

Pour déterminer la cause de toute maladie, vous devez contacter un spécialiste qualifié (pneumologue), qui mènera une étude approfondie et établira un diagnostic.

La maladie pulmonaire étant difficile à diagnostiquer, vous devez passer la liste complète des tests recommandés.

Mais il existe des facteurs communs qui peuvent être les causes d'une infection pulmonaire aiguë:

  • dégradation de l'environnement;
  • la présence de mauvaises habitudes;
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • élévation de la glycémie;
  • maladies chroniques;
  • troubles nerveux.

Il existe un grand nombre de signes objectifs caractérisant la maladie des poumons. Leurs principaux symptômes sont:

La présence de toux. Lorsqu'un processus pathologique se produit dans les poumons, une inflammation se forme, puis une toux réflexe se produit. La personne ressent:

  • malaise;
  • la douleur
  • brûlant dans la gorge;
  • compression de la poitrine;
  • manque d'air.
  • Formation d'expectorations. En raison du processus inflammatoire dans la membrane muqueuse, les expectorations s'accumulent, ce qui contient un grand nombre de bactéries infectieuses. Ils peuvent devenir des agents pathogènes des maladies.
  • Expectoration avec du sang. Avec le développement de graves maladies pulmonaires, on observe un écoulement de sang avec les expectorations. Ce symptôme nécessite un traitement immédiat chez un spécialiste;
  • Respiration altérée Symptôme de nombreuses maladies pulmonaires, l'essoufflement peut causer des problèmes cardiovasculaires. Un diagnostic minutieux est nécessaire;
  • Douleur à la poitrine. Une perturbation de la plèvre provoque une pathologie des poumons dans le sternum, une sensation de forte constriction apparaît.
  • Il est à noter que les symptômes d'une maladie infectieuse des poumons se manifestent soudainement et provoquent presque immédiatement une fièvre, qu'il s'agisse d'une forte fièvre, de tremblements froids ou d'une transpiration abondante.

    Classification

    Quelles sont les maladies pulmonaires difficiles à dire. Après tout, il y en a beaucoup et ils peuvent influencer différentes parties des poumons et même d'autres organes. La classification la plus courante des poumons ressemble à ceci:

    • maladies respiratoires;
    • maladies pulmonaires affectant les alvéoles;
    • maladies affectant la plèvre;
    • maladies affectant la poitrine;
    • maladies héréditaires;
    • maladies bronchopulmonaires;
    • maladies suppuratives;
    • malformations des poumons.
    retour à l'index ↑

    Maladies affectant les voies respiratoires

    La classification des maladies dépend de nombreux facteurs qui affectent directement le développement rapide de la maladie. Selon la lésion, on distingue les maladies respiratoires suivantes:

      MPOC (maladie pulmonaire obstructive chronique). Dans les cas aigus, il existe une toux chronique persistante, difficile à traiter.

    L'emphysème est une sorte de MPOC - une destruction et des dommages au tissu pulmonaire se produisent. Il y a violation de l'échange d'oxygène et augmente également le rejet de dioxyde de carbone dans des volumes dangereux.

    Les symptômes caractéristiques sont exprimés par une perte de poids nette, une difficulté respiratoire, une rougeur de la peau.

  • Asphyxie Elle survient à la suite de lésions physiques subies par l’organe ou les voies respiratoires, s’accompagne d’un manque flagrant d’oxygène et peut être fatale.
  • Bronchite aiguë La défaite des bronches en cas d'infection ou de virus. Il se caractérise par une forte toux avec crachats, fièvre, frissons. Une maladie mal traitée peut facilement se transformer en bronchite chronique. Dans le même temps, la toux ne s'arrête pratiquement pas et se produit au moindre affaiblissement de l'immunité.
  • Maladies des poumons affectant les alvéoles

    Les alvéoles, appelées sacs aériens, constituent le principal segment fonctionnel des poumons. Avec la défaite des alvéoles, les pathologies individuelles des poumons sont classées:

    Pneumonie. La nature de la maladie est infectieuse et provoque une pneumonie. La maladie évolue rapidement. Par conséquent, en cas de signes primaires, un traitement dans un hôpital est nécessaire. Principaux symptômes:

    • des frissons;
    • forte hausse de la température;
    • toux
    • difficulté à respirer.

    Tuberculose Il provoque des dommages graduels aux poumons et, s'il n'est pas traité, conduit à la mort. L'agent responsable est la baguette de Koch, qui pénètre dans le corps et, dans des conditions favorables, commence à se développer rapidement. Pour prévenir la maladie devrait être une enquête annuelle. Au début, les premiers signes de la maladie sont:

    • la présence de température subfébrile;
    • toux chronique de nature durable.
  • Œdème pulmonaire. Si du liquide pénètre dans les poumons par les vaisseaux sanguins, il provoque une inflammation et un gonflement de l'organe. La maladie est très dangereuse, vous devez donc diagnostiquer rapidement et mettre en place un ensemble de mesures thérapeutiques préventives.

    Cancer du poumon. Maladie dangereuse qui, dans les derniers stades, entraîne la mort. Sa ruse est qu’au début, il est très difficile d’établir un diagnostic précis et de prescrire un traitement rapide et efficace. Les signes indirects de cancer peuvent être:

    • cracher du sang;
    • essoufflement grave;
    • fièvre légère;
    • une forte diminution de poids.
  • La silicose Maladie professionnelle survenue chez les travailleurs des industries lourdes, chimiques et minières. La maladie se développe sur plusieurs années et les derniers stades sont caractérisés par une insuffisance respiratoire, une toux constante et une fièvre.
  • Syndrome respiratoire aigu. La destruction des tissus de l'organe est aiguë et nécessite une ventilation artificielle du poumon constante. C'est très rare, presque pas traitable.
  • retour à l'index ↑

    Maladies affectant la plèvre et la poitrine

    La plèvre est appelée le sac mince, qui contient les poumons. Quand il est endommagé, il y a de telles maladies respiratoires:

    1. Pleurésie - inflammation de la plèvre avec lésions physiques ou infectieuses de la couche externe des poumons. Les principaux symptômes sont de fortes douleurs thoraciques et un rythme respiratoire anormal.
    2. Pneumothorax. Air entrant dans la cavité pleurale, ce qui peut entraîner un effondrement du poumon. Nécessite une hospitalisation immédiate et un traitement approprié.

    Les vaisseaux sanguins sont connus pour transporter de l'oxygène, et leur violation provoque des maladies de la poitrine:

    1. Hypertension pulmonaire. La violation de la pression dans les artères pulmonaires conduit progressivement à la destruction de l'organe et à l'apparition des premiers signes de la maladie.
    2. Embolie pulmonaire. Cela se produit souvent avec une thrombose veineuse, lorsqu'un caillot de sang pénètre dans les poumons et bloque le flux d'oxygène vers le cœur. Cette maladie se caractérise par une hémorragie soudaine dans le cerveau et la mort.

    Avec des douleurs persistantes dans la poitrine émettent des maladies:

    1. Hypoventilation avec excès de poids. Le surpoids exerce directement une pression sur la poitrine et peut causer de graves problèmes au système respiratoire.
    2. Stress nerveux. La perturbation des fibres nerveuses dans les poumons entraîne également des maladies qui entraînent la destruction de cet organe. La myasthénie grave est un exemple de maladie.

    Maladies héréditaires et broncho-pulmonaires

    Les maladies héréditaires du système respiratoire sont transmises des parents aux enfants et peuvent avoir plusieurs types. Major:

    1. Asthme bronchique. A une nature allergique, caractérisée par des spasmes soudains, une insuffisance respiratoire, un essoufflement.
    2. Fibrose kystique. Il provoque une présence excessive de mucus dans les poumons, a une prédisposition héréditaire, affecte de manière systémique les glandes endocrines.
    3. Dyskinésie primaire. Lésion congénitale des bronches, qui provoque une bronchite purulente. Nécessite un traitement individuel.
    4. La fibrose Des modifications fibreuses, une insuffisance respiratoire, un essoufflement et d'autres symptômes associés surviennent;
    5. Hémosidérose. Se produit en raison d'une hémorragie pulmonaire et d'une hémolyse de globules rouges

    La base des maladies du système broncho-pulmonaire est une infection respiratoire aiguë. Le plus souvent, les maladies infectieuses broncho-pulmonaires sont caractérisées par une légère indisposition, se transformant progressivement en une infection aiguë des deux poumons.

    Les maladies inflammatoires bronchopulmonaires sont à l’origine de microorganismes viraux. Ils affectent le système respiratoire et les muqueuses. Un traitement inapproprié peut conduire à l'apparition de complications et à l'apparition de maladies broncho-pulmonaires plus dangereuses.

    Les symptômes d'une maladie infectieuse du système respiratoire sont très similaires au rhume causé par une bactérie virale. Les maladies infectieuses des poumons se développent très rapidement et sont d'origine bactérienne. Ceux-ci incluent:

    • une pneumonie;
    • une bronchite;
    • l'asthme;
    • la tuberculose;
    • allergies respiratoires;
    • la pleurésie;
    • insuffisance respiratoire.

    L'infection dans les poumons enflammés se développe rapidement. Pour éviter les complications, une gamme complète de traitement et de prophylaxie doit être réalisée.

    Les maladies de la poitrine telles que le pneumothorax, l'asphyxie, les lésions physiques des poumons provoquent des douleurs aiguës et peuvent entraîner des problèmes de respiration et des poumons. Dans ce cas, il est nécessaire d’appliquer un traitement individuel, associé à une séquence.

    Maladies suppuratives

    En relation avec l'augmentation des maladies purulentes, le pourcentage d'occurrences d'inflammations suppuratives causant des problèmes de poumons endommagés a augmenté. L’infection purulente pulmonaire touche une grande partie du corps et peut entraîner de graves complications. Il existe trois types principaux de cette pathologie:

      Abcès pulmonaire. Education dans la cavité purulente des tissus pulmonaires. Il a une forme aiguë et chronique. Le principal agent causal du staphylocoque hémolytique. La forme de la maladie est grave: fièvre sévère, douleur dans la partie affectée du poumon, expectoration purulente, expectoration de sang. Le traitement est effectué par drainage lymphatique, thérapie antibactérienne. Le pronostic est positif, mais si le rétablissement ne se produit pas dans les deux mois, la maladie se présentera sous la forme chronique;

    Gangrène du poumon. Propagation importante du tissu nécrotique sans limites marquées.

    L'évolution de la maladie est grave et, si elle est mal traitée, elle est fatale. Il y a de la fièvre, une augmentation excessive du nombre de leucocytes dans le sang, une toux sèche et persistante, une douleur intense au site de la blessure. Pour un pronostic favorable, un traitement hospitalier est nécessaire.

    Pleurésie purulente. Inflammation purulente aiguë de la cavité pleurale. La maladie progresse rapidement, le traitement doit donc commencer immédiatement. La méthode principale est l'extraction du pus, puis l'utilisation d'antibiotiques d'un certain nombre de pénicillines. Avec une détection rapide, le pronostic est satisfaisant. Principales caractéristiques:

    Malformations des poumons

    Les malformations des poumons comprennent toutes les modifications irréversibles de la structure pulmonaire au stade embryonnaire du développement. Les principales malformations des poumons:

    1. Aplasie - l'absence d'une partie du corps.
    2. Agénésie - l'absence complète d'organes respiratoires.
    3. L'hypoplasie est un sous-développement complet du système respiratoire.
    4. Trachéobronchomégalie - distance excessive entre la trachée et les bronches. Cela provoque l'apparition d'une bronchite trochéique.
    5. La trachéo-bronchomatisation est une violation du système cartilagineux des bronches et de la trachée, qui conduit à une apnée permanente.
    6. La sténose est un rétrécissement anormal de la trachée et des bronches. Il y a une violation complète du processus de déglutition. Ces malformations des poumons entraînent de graves difficultés pour la vie humaine.
    7. Part supplémentaire - la présence de tissu pulmonaire en excès.
    8. Séquestration - le développement d'un tissu pulmonaire séparé, doté de son propre cercle de circulation sanguine. Dans ce contexte, développement d'une pneumonie atypique.
    9. Veine non appariée. Le côté droit du poumon est divisé par une veine non appariée.

    Il convient de noter que les malformations des poumons peuvent être facilement détectées par un examen par ultrasons du fœtus et préviennent la possibilité de leur développement.

    Mais toutes les pathologies ne peuvent pas être corrigées, il est donc nécessaire de maintenir une surveillance constante et, si nécessaire, d'effectuer un traitement approprié.

    Diagnostic et mesures préventives

    Déterminer un diagnostic précis est la clé d'une récupération rapide. Lors de l'examen initial, le pneumologue doit prendre en compte tous les facteurs externes responsables de l'apparition d'une maladie respiratoire et des plaintes des patients.

    Ensuite, faites une liste préliminaire d’analyses, attribuez certaines méthodes de recherche, par exemple:

    • Radiographie
    • fluorographie;
    • numération globulaire complète;
    • tomographie;
    • bronchographie;
    • recherche d'infections.

    Après toutes les recherches effectuées, le médecin doit déterminer le plan de traitement individuel, les procédures nécessaires et le traitement antibactérien. Il convient de rappeler que seule une application stricte de toutes les recommandations permettra un rétablissement rapide.

    Le respect des mesures préventives contre les maladies pulmonaires réduit considérablement le risque de leur apparition. Exclure les maladies du système respiratoire, c'est suivre des règles simples:

    • maintenir un mode de vie sain;
    • pas de mauvaises habitudes;
    • exercice modéré;
    • durcissement du corps;
    • vacances annuelles sur la côte de la mer;
    • visites régulières chez le pneumologue.

    Chaque personne doit connaître les manifestations des maladies mentionnées ci-dessus afin d'identifier rapidement les symptômes d'une maladie respiratoire débutante, puis rechercher une aide qualifiée à temps, car la santé est l'un des attributs les plus précieux de la vie!

    Maladies pulmonaires - classification et principaux symptômes

    Les maladies pulmonaires sont parmi les plus courantes au monde et sont classées selon leurs causes, leurs symptômes et leur mode de transmission. Vous pouvez les identifier dès les premiers stades, évitant ainsi les complications potentielles et le traitement à long terme.

    Classification et types

    Les pathologies associées aux maladies pulmonaires peuvent être divisées en plusieurs catégories:

    • Dommages aux vaisseaux du système respiratoire. Problèmes de circulation;
    • Pathologie des tissus d'organes. En conséquence de la progression, un dysfonctionnement d'un poumon peut survenir;
    • Réduire la capacité des voies respiratoires. Se lever à la suite de la compression des vides des chemins.

    Certaines maladies pulmonaires ne sont pas faciles à diagnostiquer, car elles peuvent être combinées. Le patient peut manifester plusieurs symptômes de diverses maladies. Dans une catégorie distincte peuvent être attribués ceux qui résultent d'une prédisposition héréditaire, de malformations et de processus suppuratifs (pouvant apparaître à la suite d'un mauvais traitement ou de l'absence de traitement).
    Les maladies communes et combinées sont:

    • Pneumonie ou pneumonie;
    • Asthme bronchique;
    • Excroissances bénignes (peut être due à une prédisposition héréditaire);
    • Bronchite chronique

    Tous peuvent être divisés en 2 types: restrictif et obstructif.

    Obstructive

    Caractérisé par une augmentation de la résistance du passage de l'air, entraînant tous les processus pathologiques: apport insuffisant en oxygène, nécrose des tissus, l'air ne sort pas complètement des bronches, plus tard - emphysème (caractérisé par une expansion de la poitrine due à une obstruction de l'air pendant l'expiration).
    Le tabagisme à long terme peut affecter le développement et peut également se développer dans le contexte d'une bronchite, de problèmes de travail du cœur et de diverses tumeurs survenant dans la trachée. La présence de substances toxiques (par exemple, dans des conditions de travail dangereuses) peut également affecter l’apparence.

    Restrictif

    Pour de telles maladies du système pulmonaire se caractérise par une diminution de la capacité vitale et nibera pulmonaire. Cela conduit à l'apparition de symptômes d'insuffisance pulmonaire, d'inflammation et de fibrose interstitielle. Les maladies de ce type sont chroniques. La liste des restaurateurs comprend: la maladie de Hammen-Rich, la dysplasie, la pneumonite et l'alvéolite.
    Le groupe regroupe plus d'une centaine d'espèces dont l'intensité et l'influence sur la performance du corps diffèrent.

    Maladies affectant les voies respiratoires

    Le diagnostic des maladies pulmonaires est réalisé en fonction de la localisation de la maladie. Après avoir déterminé la cause principale, le médecin traitant peut procéder à un traitement complexe. L'emphysème, la MPOC, l'asphyxie et la bronchite aiguë affectent les organes respiratoires et peuvent nuire à leur fonctionnement. Ainsi, une MPOC (maladie chronique obstructive) avec un traitement inadéquat peut entraîner une toux persistante, l'exercice devient plus difficile, le patient ressent une douleur constante lorsqu'il mange. La cause de l'apparition peut être un mauvais style de vie ou une combinaison de deux maladies à la fois: bronchite chronique et emphysème. Le processus d’endommagement des cellules ne peut pas être arrêté, mais l’état du patient peut être amélioré et les processus destructifs peuvent être arrêtés.
    L'asphyxie peut menacer la mort de son porteur, car il devient presque impossible de respirer. Un trouble aigu du système respiratoire se caractérise par un essoufflement, un manque d'oxygène et une respiration sifflante à l'entrée. Il est divisé en trois catégories de dommages: mécaniques, toxiques et traumatiques.

    Inflammations et infections

    Les maladies inflammatoires des poumons peuvent être un facteur fondamental de la suppuration et de graves problèmes de fonctionnalité de l'organe. Alvéoles principalement touchées, qui constituent le principal segment fonctionnel. Du groupe des plus dangereux peuvent être identifiés:

    • Pneumonie;
    • La tuberculose;
    • Œdème pulmonaire;
    • Tumeurs malignes;
    • SRO (syndrome respiratoire aigu).

    Les maladies inflammatoires des poumons ont des caractéristiques communes se manifestant par un essoufflement, une fièvre et une toux thoracique. Il en est de même en raison de l'apparition d'infection et de focalisation, affectant l'état général du patient. L'infection affecte lentement les poumons, entraînant un dysfonctionnement et la mort possible. Si vous ne faites pas attention à temps - cela peut coûter la vie, causer un traitement long et coûteux.
    Il est important de savoir: passer un examen médical et une fluorographie au moins une fois par an peut être un moyen d'identifier rapidement la maladie et d'en éliminer rapidement la cause.
    L'agent pathogène se propage assez rapidement, surtout lorsqu'il s'agit du bâton Koch. Cela devient la base du développement de la tuberculose. Le cancer du poumon est la maladie la plus insidieuse et la plus terrible qui puisse ne pas se manifester avant longtemps. Il se caractérise par: une perte de poids rapide, une température constante, une crachée de sang et un essoufflement grave. Au début, des symptômes d'autres maladies peuvent apparaître, sans en montrer l'essentiel.
    Dans le syndrome respiratoire aigu, il y a une destruction spectaculaire des tissus, le patient doit ventiler les poumons à l'aide d'un équipement médical. La pathologie est assez rare et presque impossible à traiter. Les signes et les symptômes n'apparaissent qu'au moment où une personne commence à ressentir de la douleur et de l'inconfort lors d'une inspiration et d'une expiration.

    Malformations et processus suppuratifs

    Les maladies purulentes causent des dommages aux organes et des dysfonctionnements. Par exemple, un abcès tissulaire peut être aigu ou chronique, ce qui entraîne par la suite des complications graves. Elle se caractérise par la formation d'une accumulation purulente dans le tissu pulmonaire, de fièvre, de douleurs dans la partie touchée. Peut-être expectoration et expectorations purulentes.
    Un trouble qui procède avec une dynamique positive - passe après deux mois, si le traitement est retardé, l'abcès devient chronique. Le danger est que les tissus et les cellules soient lentement détruits.
    Les défauts comprennent: aplasie, hypoplasie, sténose et une proportion supplémentaire. Dans certains cas, la présence de problèmes ne peut être déterminée qu’à l’aide de rayons X et de fluorographie. Le patient ne ressent aucune gêne et la maladie ne se manifeste pas. L'aplasie, par exemple, se manifeste par l'absence de tissu ou d'une partie séparée. En fonction de l'état du patient et de l'évolution de la maladie, la question de la possibilité d'un traitement est soulevée.

    Symptômes et symptômes majeurs

    Chaque malaise a ses propres symptômes, ce qui peut être une raison pour des examens et des analyses détaillées.
    Bon à savoir: afin de déterminer les maladies plus graves et de rechercher leur solution, le médecin traitant doit effectuer au moins cinq études: radiographie, hémogramme, bronchographie, tomographie, fluorographie.
    Prévenir l'apparition ou le développement peut, si vous subissez régulièrement un examen médical, maintenir un mode de vie sain et aussi peu que possible vous exposer au stress. Les personnes peu stressées ont beaucoup moins de problèmes de santé.

    Souvent, le problème ne se manifeste pas et les processus irréversibles dans les organes respiratoires ont déjà commencé à détruire le tissu. Les symptômes les plus courants sont:

    • L'apparition d'essoufflement, de monter des escaliers ou de faire une activité physique minime;
    • Écoulement des expectorations purulent;
    • Toux persistante et persistante;
    • Voix rauque, sifflant en inspirant;
    • Gonflement des membres.

    En attirant l'attention sur le temps, il est possible de prévenir le développement de pathologies plus graves, ainsi que de sélectionner le traitement nécessaire. Ils sont assez difficiles à diagnostiquer, surtout congénitaux et héréditaires. La cause peut être: des troubles mentaux, le tabagisme, une glycémie élevée et d’autres maladies chroniques.
    La prévention de la maladie pulmonaire consiste à éviter des facteurs dangereux. Les principaux problèmes auxquels l’homme moderne est confronté sont les suivants: environnement pollué, infections, utilisation de trop nombreux produits chimiques dans la vie quotidienne, faible activité physique. Les personnes à risque sont les fumeurs, les personnes âgées, les personnes souffrant de maladies cardiaques et faiblement immunisées.

    Types et conséquences des maladies pulmonaires

    Les pathologies pulmonaires font partie des processus qui posent un grave danger pour la santé et la vie humaines. Mortalité telles maladies occupent la position suite aux anomalies cardiaques. Les maladies pulmonaires, leur traitement et leur prévention relèvent de la compétence professionnelle des pneumologues.

    Maladies des poumons chez l'homme - Classification généralement acceptée

    Selon le type de lésion touchée, les problèmes pulmonaires sont divisés en plusieurs types:

    • maladies affectant les voies respiratoires;
    • processus pathologiques dans les alvéoles;
    • troubles affectant la plèvre et la poitrine;
    • maladies purulentes;
    • maladies causées par l'hérédité négative;
    • des pathologies congénitales.

    Un trait caractéristique de la plupart des maladies pulmonaires est leur tendance à avoir un effet destructeur non seulement sur les poumons, mais également sur d'autres organes internes.

    Quelles maladies affectent les voies respiratoires

    Ces maladies incluent:

    1. MPOC (maladie pulmonaire obstructive chronique).
    2. Emphysème.
    3. Manque d'oxygène (asphyxie).

    Maladie pulmonaire obstructive chronique

    Pour la MPOC, il est typique d’atteindre les poumons et les bronches. Pathologie se réfère à grave, se développe à la suite d'une réaction inflammatoire à l'action de facteurs environnementaux irritants. La maladie est lourde de dommages aux bronches distales, de diminution croissante de la vitesse du flux d'air, d'insuffisance respiratoire.

    Les principales manifestations de la maladie - toux persistante avec expectorations intenses, essoufflement. La BPCO est considérée comme une maladie incurable, a un taux de mortalité relativement élevé et occupe le 4ème rang des principales causes de décès.

    Emphysème

    Cette pathologie est considérée comme un type de BPCO, de complications de la tuberculose, de la silicose et de la bronchite obstructive. La maladie entrave la ventilation, la circulation sanguine et la destruction des tissus pulmonaires.

    Une perte de poids nette, une décoloration de la peau et un essoufflement constant sont des symptômes caractéristiques de tous les types d’emphysème. Parmi les conséquences courantes de la maladie - dystrophie du myocarde, pulmonaire, insuffisance cardiaque.

    Asphyxie

    Avec l'asphyxie, il y a un manque d'oxygène, une quantité excessive de dioxyde de carbone. La maladie se manifeste sous la forme d'une toux persistante avec expectorations, transpiration abondante. Selon le mécanisme de développement, l'asphyxie peut être mécanique (provoquée par une compression, un rétrécissement des voies respiratoires), traumatique (se produisant sur le fond d'une lésion à l'intérieur de la poitrine), toxique (provoquée par les effets négatifs de produits chimiques).

    Pathologies affectant les alvéoles

    Les alvéoles sont des particules de lumière se présentant sous la forme de sacs microscopiques. Leur défaite conduit au développement de:

    1. Pneumonie.
    2. Cancer du poumon.
    3. Tuberculose
    4. La silicose
    5. Œdème pulmonaire.

    Pneumonie

    La pneumonie est une maladie infectieuse provoquée par une flore pathogène (virus ou bactérie). La maladie survient souvent sous une forme aiguë, provoque des symptômes prononcés sous la forme de:

    • forte augmentation du corps t;
    • respiration lourde;
    • respiration sifflante dans le sternum;
    • séparation des masses muqueuses des voies respiratoires;
    • des frissons;
    • essoufflement;
    • faiblesse générale.

    Les formes sévères de la maladie entraînent une modification de la couleur de la peau, une intoxication grave et nécessitent l'hospitalisation obligatoire du patient.

    Cancer du poumon

    En cas de cancer du poumon, des processus oncologiques agressifs se produisent dans le corps du patient, ce qui peut être fatal. Les principales causes de la maladie sont considérées comme tabagisme actif ou passif, inhalation constante d’air pollué, contact avec des composés chimiques nocifs.

    L'oncologie pulmonaire se manifeste par une toux persistante avec séparation des caillots sanguins, une perte de poids soudaine, une température corporelle constamment élevée, une difficulté à respirer. Caractéristique de la pathologie est un développement progressif, non accompagné de douleur intense. Le syndrome douloureux se manifeste au stade terminal de la maladie, sur fond de métastases étendues.

    La tuberculose

    Causée par une bactérie dangereuse - la baguette de Koch. La maladie se caractérise par une progression sévère, un degré élevé de contagiosité. En l'absence des mesures thérapeutiques nécessaires, la maladie entraîne inévitablement la mort. En règle générale, la pathologie est plus grave chez les enfants.

    Le développement de la tuberculose est souvent indiqué par une température sous-fébrile, qui ne peut pas être éliminée par des antipyrétiques, une toux constante et la présence de veines sanglantes dans les expectorations. L'incidence la plus élevée est observée parmi les modes de vie asociaux purgeant une peine de prison, avec une immunité affaiblie.

    La silicose

    Cette pathologie fait partie des maladies professionnelles des poumons. La silicose est une maladie causée par l'inhalation constante de poussières nocives. Les mineurs, les mineurs, les broyeurs sont sujets au développement de violations.

    La maladie ne peut pas se manifester pendant de nombreuses années, ni prendre une forme faible. La progression de la silicose entraîne une mobilité insuffisante des poumons et une altération du processus respiratoire.

    Œdème pulmonaire

    Ce type de maladie pulmonaire est perçu comme une complication d'autres maladies. Les causes de son apparition incluent la destruction par les toxines des parois alvéolaires, la pénétration de fluide dans l’espace pulmonaire. La violation est souvent la cause du décès et nécessite donc des mesures médicales d’urgence performantes.

    Le SRAS (pneumonie atypique) appartient à la maladie mortelle qui détruit les alvéoles pulmonaires. L'agent causal de cette maladie est le coronavirus, qui provoque une nette détérioration de l'état du patient et une expansion du tissu conjonctif du poumon. Des études scientifiques ont révélé une capacité rare du coronavirus à supprimer les mécanismes de protection du système immunitaire.

    Troubles de la plèvre et du thorax

    La plèvre a l'aspect d'un sac mince qui entoure les poumons et recouvre la surface interne de la poitrine. Ce tissu est susceptible au développement de pathologies de la liste ci-dessous:

    1. Pleurésie.
    2. Hypertension pulmonaire.
    3. Pneumothorax.
    4. Embolie pulmonaire.

    Pleurésie

    Cette maladie est le développement du processus inflammatoire de la plèvre, causé dans la plupart des cas par Staphylococcus aureus, Legionella. Les symptômes de la pleurésie se manifestent par une douleur lancinante ou une douleur sourde dans la poitrine, une transpiration abondante, une hémoptysie.

    Hypertension pulmonaire

    L'hypertension artérielle pulmonaire (PH) se caractérise par une augmentation progressive de la résistance vasculaire dans les poumons, ce qui peut provoquer une insuffisance ventriculaire droite et un décès prématuré du patient. S'écoulant de manière asymptomatique au cours de la période de compensation, la pathologie provoque des symptômes prononcés au stade aigu. Le patient perd énormément de poids, ressent un essoufflement inexpliqué, des battements de coeur constants et une fatigue accrue. Il y a une toux et un enrouement de la voix, des vertiges, des évanouissements, une hémoptysie, une douleur à la poitrine, un gonflement des jambes et des pieds, une douleur au foie. Les complications de l'hypertension pulmonaire entraînent la mort en raison du développement d'une insuffisance cardiopulmonaire.

    Pneumothorax

    La raison du développement d'une pathologie portant ce nom est l'accumulation d'air (gaz) dans la cavité pleurale. En conséquence, la fonction respiratoire est altérée, les poumons ne remplissent pas leurs fonctions de base.

    La maladie est causée par diverses infections, la présence de cancers des voies respiratoires, des blessures et des pathologies du tissu conjonctif (sclérodermie, polyarthrite rhumatoïde, dermatomyosite). Avec le développement du pneumothorax, le patient apparaît une douleur aiguë dans le sternum, la respiration devient fréquente et superficielle, un essoufflement se produit, la peau s'estompe ou devient bleue. Sans traitement de qualité, la pathologie peut entraîner l’effondrement et la mort du patient.

    Embolie pulmonaire

    Dans cette maladie, une partie du caillot sanguin détaché (embole) se déplace dans les vaisseaux sanguins, entraînant le blocage de la lumière dans l'artère pulmonaire. Le plus souvent, le caillot de sang se détache des parois des veines profondes qui pénètrent dans les membres inférieurs.

    Les conséquences de l'embolie sont les suivantes: difficulté à respirer, douleurs à la poitrine, développement d'une toux sanglante, arythmies cardiaques, syndrome convulsif et vertiges. Selon le nombre de décès, cette pathologie est placée à la deuxième place après l'infarctus du myocarde - la pathologie peut se développer soudainement et entraîner la mort instantanée du patient.

    Maladies de nature suppurative

    Des maladies pulmonaires similaires appartiennent à la catégorie des lésions graves, avec nécrose, désintégration purulente des tissus. La liste suivante comprend les principales maladies à caractère suppuratif:

    1. Abcès pulmonaire.
    2. Pleurésie purulente.
    3. Gangrène des poumons.

    Abcès du poumon

    La maladie est causée par une bactérie aérobie, le staphylocoque. Dans le processus de développement de la pathologie dans les poumons, la formation de cavités purulentes, entourées de tissu mort. Les principaux symptômes de la maladie se manifestent sous la forme de fièvre, de douleurs dans le segment touché, de séparation des expectorations sanglantes et purulentes. L'élimination des processus destructeurs nécessite un traitement antibiotique intensif.

    Pleurésie purulente

    Elle se manifeste par une inflammation purulente aiguë qui affecte les membranes du pariétal et des poumons, laquelle peut se propager aux tissus adjacents. Le patient a une toux douloureuse, une douleur de la part de la lésion, des frissons, un essoufflement et un affaiblissement général.

    Gangrène des poumons

    Cela conduit à la progression de processus putrogènes pathogènes et à la désintégration complète des tissus pulmonaires. Les principaux symptômes sont la sécrétion de mucus malodorant par les voies respiratoires, une augmentation de la capacité du corps à atteindre des paramètres critiques, une transpiration abondante et une toux continue. La probabilité de décès du patient est élevée - jusqu'à 80%.

    Les maladies apparaissant avec la formation de pus dans les poumons peuvent être de nature totale ou toucher des segments individuels de l'organe.

    Maladies pulmonaires héréditaires et congénitales

    Les pathologies héréditaires se développent indépendamment des facteurs externes. Les maladies résultant de processus géniques négatifs incluent:

    1. La fibrose, entraînant la prolifération du tissu conjonctif, prévaut à la place du tissu alvéolaire.
    2. L'asthme bronchique, susceptible de s'aggraver sous l'influence d'allergènes, apparaissant avec des phénomènes spastiques, des troubles respiratoires.
    3. Hémosidérose, provoquée par un excès dans le corps du pigment hémosidérine, par la libération massive de globules rouges dans les tissus du corps et par leur effondrement.
    4. Dyskinésie primaire, liée aux pathologies héréditaires des bronches.

    Aux maladies congénitales sont classés divers défauts et anomalies. Ce sont:

    • aplasie associée à l'absence d'une partie du poumon;
    • hypoplasie - le sous-développement du système broncho-pulmonaire;
    • séquestration - l'existence d'une zone de tissu pulmonaire non impliquée dans les processus d'échange de gaz;
    • agénésie, dans laquelle le patient est complètement absent des poumons et de la bronche principale;
    • Syndrome de Mounier-Kun (trachéobronchomégalie) - Sous-développement des structures élastiques et musculaires des principaux organes respiratoires, leur expansion anormale.

    Les malformations et anomalies congénitales sont détectées au stade de la formation du fœtus, avec le passage d'une échographie planifiée. Après leur détection, les mesures thérapeutiques nécessaires sont mises en œuvre pour éviter toute progression ultérieure de la pathologie.

    Maladies pulmonaires

    Les poumons sont l’organe principal du système respiratoire du corps humain et occupent la quasi-totalité de la cavité thoracique. Comme toute autre maladie, les maladies des poumons sont aiguës et chroniques et sont causées par des facteurs externes et internes. Leurs symptômes sont très divers. Malheureusement, les maladies pulmonaires sont récemment devenues très fréquentes et répandues et représentent l’une des plus grandes menaces pour la vie et la santé humaines. Les maladies pulmonaires figurent au 6ème rang des causes de mortalité élevée dans le monde, entraînant souvent une invalidité et une invalidité précoce. Tout dépend des coûts élevés d'hospitalisation et des médicaments nécessaires pour les traiter.

    L'essence du problème

    La fonction principale des poumons - échange de gaz - enrichir le sang en oxygène de l'air inhalé par l'homme et en libérant du dioxyde de carbone - du dioxyde de carbone. Le processus d'échange gazeux se produit dans les alvéoles des poumons et est assuré par des mouvements actifs de la poitrine et du diaphragme. Mais le rôle physiologique des poumons dans le travail de tout l'organisme ne se limite pas aux processus d'échange de gaz: ils participent également aux processus métaboliques, remplissent une fonction sécrétoire et excrétrice et possèdent des propriétés phagocytaires. Les poumons sont impliqués dans le processus de thermorégulation de tout l'organisme. Comme tous les autres organes, les poumons sont également sensibles à l’émergence et au développement de diverses maladies, pouvant être à la fois inflammatoires et infectieuses, en raison de l’ingestion de divers types de bactéries, virus ou champignons.

    Liste des maladies pulmonaires les plus courantes:

    • une pneumonie;
    • une bronchite;
    • asthme bronchique;
    • la tuberculose;
    • l'emphysème;
    • cancer du poumon;
    • pneumonie.

    Pneumonie, bronchite, asthme

    La pneumonie est un processus inflammatoire qui se développe dans les poumons à la suite de l'ingestion de divers microorganismes pathologiques: bactéries, virus ou champignons. Parfois, les agents responsables de la pneumonie sont divers produits chimiques qui ont pénétré dans le corps humain. La pneumonie peut se développer sur tous les tissus du poumon, des deux côtés et sur toute partie séparée de celui-ci. Les symptômes de la pneumonie sont des sensations très douloureuses dans la poitrine, une toux, une difficulté à respirer, des frissons, une fièvre et une sensation d'anxiété inattendue. La pneumonie est traitée avec des antibiotiques de la pénicilline et est la maladie pulmonaire la plus grave et la plus dangereuse, entraînant souvent la mort du patient.

    Bronchite - une maladie inflammatoire de la membrane muqueuse des poumons, bronchioles. Survient le plus souvent chez les jeunes enfants et les personnes très âgées en raison d'une infection des voies respiratoires supérieures, ainsi que de réactions allergiques. Le symptôme de la bronchite est une toux sèche, irritante et aiguë, aggravée la nuit. La bronchite est de deux types: aiguë et chronique, les symptômes caractéristiques étant une difficulté à siffler, une respiration, un gonflement du haut du corps, une toux forte et persistante, accompagnée de mucus et de crachats abondants, la peau du visage devient bleuâtre, et particulièrement au niveau du triangle nasolabial. Parfois, parallèlement à la bronchite chronique, une personne développe une bronchite obstructive. Son symptôme est une respiration extrêmement difficile, qui est empêchée par un rétrécissement de la lumière (obstruction) des voies respiratoires supérieures, provoqué par le processus inflammatoire et l'épaississement des parois des bronches. La bronchite obstructive chronique est une maladie des poumons, qui caractérise principalement les fumeurs.

    L'asthme bronchique est également une maladie chronique qui se manifeste par des accès de toux sèche et irritante qui se terminent par une suffocation. Au cours de telles attaques, les bronches et la totalité des cellules thoraciques se contractent et gonflent, ce qui rend le processus de respiration difficile. L'asthme bronchique progresse assez rapidement et entraîne des lésions pathologiques des tissus des poumons. Ce processus est irréversible et présente des symptômes caractéristiques: toux exténuante constante, cyanose de la peau due à un manque constant d'oxygène et respiration très lourde et bruyante.

    Tuberculose, emphysème, cancer

    La tuberculose est une maladie pulmonaire causée par les bâtonnets de Koch de Mycobacterium, transmis par des gouttelettes en suspension dans l'air. L'infection survient à partir du porteur de la maladie et au stade initial est presque asymptomatique. En effet, les anticorps produits par le système immunitaire humain enveloppent ces mycobactéries dans ce que l’on appelle les cocons, qui peuvent se trouver dans les poumons d’une personne en état de sommeil pendant une période suffisamment longue. Ensuite, en fonction de l'état de santé de l'homme, de son style de vie, de facteurs externes, du nombre de mycobactéries dans le corps, la maladie commence à progresser et se manifeste sous forme de perte de poids soudaine, de transpiration excessive, de performances plutôt faibles, de faiblesse et de augmentation constante jusqu'à 37 ° C température corporelle.

    Emphysème - la destruction des parois entre les alvioles des poumons, ce qui entraîne une augmentation du volume pulmonaire et un rétrécissement des voies respiratoires. Les lésions pathologiques des tissus entraînent une altération des échanges gazeux et une perte importante en oxygène, ce qui entraîne des difficultés respiratoires. Pour les maladies pulmonaires, l'emphysème est assez secret, ses symptômes apparaissent déjà avec des blessures importantes - un essoufflement, une perte de poids rapide, la peau devient rouge, il devient difficile, presque impossible de respirer, et la poitrine prend la forme d'un tonneau.

    Le cancer du poumon est une autre maladie. Maladie pathologique et mortelle presque asymptomatique, en particulier à un stade précoce de son développement. Parfois, le cancer peut être identifié par la présence de douleurs dans le sternum, la toux, l'essoufflement et l'hémoptysie. Les cancers sont caractérisés par la croissance rapide de cellules pathologiques (métastases), qui se propagent dans tous les organes et systèmes de l'organisme. Par conséquent, le cancer est considéré comme une maladie mortelle et n’est pratiquement pas guéri, en particulier au stade de la métastase.

    Parfois, il y a des cas de pneumonie sans toux. Il s’agit d’une maladie plus dangereuse, car lorsqu’il tousse, le corps se débarrasse naturellement du mucus et des expectorations, qui contiennent un assez grand nombre de micro-organismes pathogènes responsables de l’inflammation. La toux signale un processus pathologique dans les poumons et vous permet de commencer le traitement nécessaire à temps, ce qui réduit le risque de complications. En l'absence de syndrome de toux, les bronches ne sont pas débarrassées des expectorations et du mucus, ce qui entraîne une aggravation du processus inflammatoire et l'apparition de pus dans le mucus et les expectorations.

    Quel devrait être le traitement?

    Pour toute toux, même très forte, vous devez consulter un médecin, faire les tests de laboratoire nécessaires et être diagnostiqué. Après avoir identifié la cause des symptômes de la maladie pulmonaire, il est nécessaire de traiter avec des médicaments prescrits par un médecin en fonction de la maladie et de son degré de développement. Outre la pharmacothérapie, vous pouvez utiliser des moyens assez simples et tout aussi efficaces de la médecine traditionnelle:

    1. Le baume de pulpe de feuille d'aloès est fabriqué à partir de feuilles d'aloès broyées, qui doivent être versées avec du vin de raisin et mélangées à du miel liquide. Mélange insister dans un endroit frais pendant plusieurs semaines, puis filtrer et utiliser 3 fois par jour tous les jours pour les maladies des poumons.
    2. Un mélange curatif composé de jus de carotte, de betteraves, de radis noir additionné d'alcool et de miel doit être perfusé dans un endroit sombre pendant 10 jours, en agitant de temps en temps. Puis boire 1 cuillère à soupe. l 3 fois par jour jusqu'à la fin de la perfusion. Après une pause pendant un moment, tout en préparant un nouveau mélange. Ce composé est très utile pour éliminer et soulager les symptômes de toutes les maladies pulmonaires.
    3. Vous pouvez faire cette pâte médicale, qui devrait être consommée 3 fois par jour, lavée avec un verre de lait de chèvre ou barbouillée sur du pain, en prenant un sandwich: 10 jaunes d'oeufs de poule frais mélangés avec du sucre, ajoutez le chocolat fondu, le saindoux et la pomme râpée. Bien mélanger le tout et conserver au réfrigérateur. Ce mélange est un excellent expectorant et possède également les propriétés permettant de renforcer le système immunitaire.

    Mais quand même, afin de déterminer correctement le diagnostic, prendre des médicaments et des recettes folkloriques, vous devriez consulter un médecin.