Principal
Les symptômes

Quelles sont les maladies du nez?

La rhinite apparaît au moins une fois par an chez chaque personne. Cette condition provoque une gêne importante, car elle peut être accompagnée de symptômes tels que congestion et écoulement des organes respiratoires, douleur et brûlures au nez, gonflement des muqueuses, etc. Lorsque le nez cesse de fonctionner pleinement, divers troubles surviennent dans le corps. Grâce à cet organe, une personne peut respirer. En outre, l'air entrant est humidifié, purifié et réchauffé.

Ainsi, le nez est le système le plus compliqué et en même temps délicat, qui échoue souvent. Les raisons de la violation de son travail beaucoup. Cela peut être une carence en vitamines, une faible immunité et l'ingestion de microflore pathogène. C'est pourquoi le traitement des rhinites d'étiologie différente est significativement différent. Par conséquent, il est important de savoir quelles sont les maladies du nez et des sinus.

Types de maladie des sinus nasaux et paranasaux

La classification de la rhinite est assez étendue. Selon le facteur étiologique, il existe quatre grandes catégories de maladies.

Le premier groupe est constitué des pathologies avec lesquelles une personne est déjà née.

L'anomalie congénitale la plus courante est la courbure du septum situé dans l'organe respiratoire.

Mais il y a plus d'infractions dangereuses qui empêchent le nez de travailler normalement, nécessitant une intervention chirurgicale.

Par exemple, les fistules et le rétrécissement des voies nasales provoquent des maladies nasales chroniques.

Le deuxième groupe comprend les maladies causées par des lésions du nez. Les dommages peuvent être de nature différente (ouverts, compensés, mixtes, etc.). La lésion de l'organe est accompagnée d'un gonflement grave, qui conduit souvent à un hématome du septum.

Attention! Le nez qui coule - la maladie la plus répandue dans le monde. Selon les statistiques, 90% des habitants de la planète au moins une fois par an se plaignent de difficultés respiratoires nasales.

La troisième catégorie de maladies nasales comprend les maladies infectieuses causées par des champignons, des bactéries et des virus. Ces types de rhinite se développent le plus souvent.

Le quatrième groupe est la rhinite, déclenchée par des facteurs irritants (allergiques). Dans ce cas, un nez qui coule peut être causé par un allergène, des médicaments ou des produits chimiques. Ils se distinguent également par leur zone de localisation et leur forme.

Inflammation des sinus

Nous examinons ci-dessous plus en détail les maladies du nez les plus courantes.

Rhinite aiguë

L’inflammation du nez se produit lorsqu’une infection y pénètre et l’immunité de la personne est affaiblie et ne peut être surmontée par elle-même. Au début de la maladie, la muqueuse nasale est sujette à modification - elle se dessèche et une hyperhémie apparaît. De plus, ça gonfle et il y a des sécrétions. Au dernier stade de la progression du nez qui coule, du mucus purulent est sécrété.

Si elle n'est pas traitée, l'inflammation aiguë se propage aux sinus paranasaux, à la trompe d'Eustache et aux canaux lacrymaux. Si le patient a une immunité élevée, la rhinite se déroulera facilement et les symptômes désagréables disparaîtront au bout de deux ou trois jours.

Lorsque les fonctions de protection du corps sont affaiblies, la maladie peut durer un mois ou plus. Le traitement de la rhinite aiguë doit être complet. Son objectif principal est d'éliminer les signes de la maladie. À cette fin, on prescrit au patient des aérosols antiseptiques, des corticostéroïdes sous forme de pommades et un lavage nasal au sérum physiologique.

Nez qui coule chronique

Il se développe comme une complication de la forme aiguë de la rhinite due à un traitement incorrect ou à l'absence de traitement. D'autres facteurs étiologiques sont une altération de la circulation sanguine, la congestion de l'exsudat purulent dans les sinus et l'exposition à des stimuli. Symptômes caractéristiques de la maladie:

  • détérioration de l'odeur;
  • le ronflement;
  • congestion nasale;
  • maux de tête;
  • snot.

En gros, l’exacerbation de la rhinite se produit en automne et en hiver et au printemps, l’état du patient redevient normal. L'évolution de la rhinite chronique entraîne une morsure inadéquate chez l'enfant, des déformations du crâne et des modifications du développement de la poitrine.

Attention! Le non traitement prolongé de la rhinite affecte l'audition et contribue à l'apparition de la pharyngite, de l'amygdalite et de la furonculose.

Les maladies chroniques de la muqueuse nasale sont traitées en éliminant les facteurs qui déclenchent la maladie, la physiothérapie, la climatothérapie et les médicaments. Des agents de cautérisation et des liants (nitrate d'argent, Protargol) ainsi que des gouttes et des vaisseaux à rétrécissement sont utilisés. Si un traitement complexe ne donne pas les résultats escomptés, un traitement galvano-caustique est effectué.

Ozena

La rhinite est provoquée par une atrophie des tissus muqueux, osseux et cartilagineux du nez. Le tableau clinique de la maladie est un écoulement visqueux avec une odeur putride, une formation de croûtes dans le nez et non une perception des odeurs. Les causes de l'ozène ne sont pas établies. Mais on pense que la maladie se développe avec des anomalies congénitales, après des maladies inflammatoires et une infection de la cavité nasale.

Attention! Klebsiella contribue dans 80% des cas au coryza fétide.

Le traitement par Ozena peut être médical et chirurgical.

Avec le traitement médicamenteux, on montre au patient des antibiotiques, un lavage nasal.

Après avoir enlevé les croûtes, des installations endonasales sont réalisées, puis déposées dans les voies nasales de la pommade.

En outre, la rhinite fétide est traitée efficacement par des méthodes physiothérapeutiques.

Pendant le traitement chirurgical, des opérations sont effectuées visant à:

  • rétrécissement des voies nasales;
  • stimulation du trophisme muqueux;
  • hydratation des couches muqueuses;

Rhinite allergique

Ce type de rhinite est saisonnier, se produisant pendant la floraison des plantes et, toute l’année, causé par des allergènes domestiques. Selon la durée du traitement, la rhinite allergique est divisée en intermittente (jusqu'à 4 jours) et persistante (se produit au moins 4 fois par an).

Lorsque des irritants pénètrent dans la cavité nasale, il se produit une rhinorrhée, un éternuement et une difficulté à respirer par le nez. Le traitement est le comportement d'une immunothérapie spécifique. Les antihistaminiques et les glucocorticoïdes sont prescrits à partir de médicaments.

Sinusite

Sinusite

Se produit avec une inflammation des sinus maxillaires. La forme aiguë se développe sur le fond des maladies infectieuses, comme complication de la rhinite et dans les maladies inflammatoires des dents.

Une forme chronique apparaît si des facteurs négatifs sont liés au stade aigu (courbure du septum, épaississement de la membrane muqueuse, rétrécissement de l'ouverture du sinus).

Symptômes de la sinusite aiguë:

La sinusite chronique s'accompagne de douleurs aux sinus et à la tête, de malaises, d'une perte d'odeur et d'une congestion nasale. L'inflammation est traitée avec des méthodes conservatrices, physiothérapeutiques ou avec l'aide de la ponction, le drainage et le traitement de la cavité nasale. La tâche principale du traitement consiste à éliminer l'œdème et l'inflammation, à améliorer le flux de pus.

Avant

L'inflammation des sinus paranasaux se produit pour des raisons similaires à la sinusite. Les symptômes et le traitement des maladies du nez dépendent de sa forme. Un processus inflammatoire aigu provoque l'apparition de poches, une modification de la couleur de la peau et une augmentation de la température corporelle. Parfois, développent phlegmon, fistule purulente, abcès. La sinusite frontale chronique accompagne un œdème de la muqueuse ou des polypes se forment dans les voies nasales. En cas de nécrose de la paroi postérieure, une méningite et un abcès se développent.

La frontite aiguë est traitée avec des méthodes conservatrices: lubrification et instillation de la muqueuse nasale avec Naphthyzinum et Cocaïne avec adrénaline. Aussi signifie thérapie?

  • effet physiothérapeutique;
  • prendre Analgin et prendre de l'acide acétylsalicylique;
  • inhalation ou administration intramusculaire d'antibiotiques.

Attention! La sinusite frontale chronique est traitée par les méthodes traditionnelles, mais en l'absence d'efficacité, une intervention chirurgicale est réalisée.

Étmoïdite

Développe dans le processus inflammatoire des muqueuses du labyrinthe à réseau nasal. Causes - infections, sinusite frontale ou sinusite non traitée, septicémie chez le nouveau-né.

Les maladies sont caractérisées par des symptômes tels que difficulté à respirer, inconfort et sensation de plénitude dans le nez, anosmie et sécrétion de sécrétions muqueuses. Le traitement implique l'utilisation d'antibiotiques systémiques, d'antipyrétiques, d'analgésiques et d'agents vasoconstricteurs.

Sphénoïdite

Apparaît lorsque les couches muqueuses du sinus sphénoïdal sont enflammées. Les facteurs provocants sont:

  • dysfonctionnement de l'anastomose du sinus sphénoïdal;
  • défauts de sinus (étroitesse);
  • pénétration de particules étrangères dans le sinus;
  • maladies inflammatoires chroniques des organes respiratoires (haut).

Le symptôme principal de la sphénoïdite est un mal de tête de localisation différente. Parfois, des problèmes ophtalmiques se développent (diplopie, fonction visuelle réduite). Toujours possible la libération d'exsudats purulents et muqueux, odeur fétide de la bouche.

Le traitement consiste à utiliser des médicaments vasoconstricteurs, antibactériens et vasospasmes. Le médecin effectue également la procédure d’énématisation de la cavité nasale, ce qui permet d’améliorer l’écoulement des sécrétions. La maladie chronique nécessite souvent une intervention chirurgicale.

Maladies de la partie externe du nez

Ce groupe de maladies comprend des lésions à la surface externe du nez et dans les zones adjacentes. Ces pathologies incluent:

  1. Érysipèle - une maladie infectieuse accompagnée d'une rougeur et d'un gonflement de la peau du vestibule nasal.
  2. Infection du nez par des dommages.
  3. Ébullition.
  4. Infection au nez - manifestait la formation d'une compaction purulente, de la taille d'un pois. Avec l'inflammation simultanée des glandes et des follicules pileux, ce phénomène s'appelle le anthrax.
  5. Le rhinophyma est une inflammation caractérisée par la croissance de couches de peau sur le bout et les ailes du nez. Extérieurement, les formations ressemblent à des buttes qui peuvent pendre et s'étirer.

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, les maladies du nez et des sinus paranasaux ORL sont nombreuses. Par conséquent, les personnes qui n’ont pas posé de diagnostic précis de rhinite choisissent souvent par erreur une méthode de traitement.

Entre-temps, la maladie progresse rapidement et se transforme en une forme chronique. Et dans les cas avancés, le développement de complications potentiellement mortelles est possible. En conséquence, l’auto-traitement sera dans la plupart des cas inefficace et ne fera peut-être qu'aggraver l'évolution de la maladie ou avoir des conséquences plus graves.

Les maladies les plus courantes du nez

Les maladies du nez représentent un tiers des plaintes de patients qui consultent un médecin ORL. Le nez est un organe important qui remplit de nombreuses fonctions dans le corps, de sorte que même une légère indisposition peut causer un grand inconfort.

Les maladies du nez et des sinus paranasaux sont courantes chez les enfants et chez les adultes, car les organes ORL répondent d'abord aux agents viraux et bactériens. Normalement, avec la respiration nasale, l'air a le temps de se réchauffer et de se nettoyer, grâce à l'épithélium de la muqueuse ciliaire qui tapisse la muqueuse.

Lorsque le processus est interrompu, des particules de poussière, des virus et des microbes pathogènes pénètrent dans les voies respiratoires, provoquant diverses pathologies. Quelles sont les maladies de la cavité nasale, les causes de leur apparition et les principaux symptômes - cela sera discuté plus loin.

Quelques mots sur la structure du nez et la prévalence des maladies du nasopharynx

Le nez extérieur n'est que la partie émergée de l'iceberg. Sa structure est beaucoup plus compliquée qu'il n'y paraît à première vue. Par conséquent, les maladies du rhinopharynx peuvent être localisées dans n'importe lequel de ses départements. La partie externe est constituée de deux os et les ailes du nez et de son extrémité sont formées de tissu cartilagineux.

Les parties gauche et droite du nez sont constituées de trois coquilles et ont le même nombre de mouvements (inférieur, moyen et supérieur). C'est le long de ces passages que l'air inspiré se déplace, passant par le processus de réchauffement et de filtrage. Les sinus paranasaux, appelés sinus, sont situés derrière le nez, ils sont concentrés dans les os du crâne.

La surface interne est tapissée de tissu muqueux recouvert d'épithélium ciliaire. Ce revêtement permet de nettoyer les voies nasales des particules étrangères et du mucus produits (il a également une fonction protectrice et nettoyante). Si l’immunité de la personne est affaiblie et que le nez produit une grande quantité de mucus épais, des agents viraux et bactériens persistent longtemps dans les tissus de la membrane muqueuse, pénètrent dans le sang et entraînent l’infection.

Les maladies du nez et des sinus paranasaux sont récemment devenues très courantes. Les médecins n’expliquent pas ce fait avec précision, mais il s’agit très probablement d’aggraver la situation environnementale ainsi que d’automédication non contrôlée des patients (surtout si le patient ne se rend pas à la clinique en cas de problèmes nasopharyngé, mais prescrit lui-même des médicaments antibactériens).

En outre, un nombre accru de maladies nasales signalées est enregistré au printemps et à l'automne, en cas d'épidémie saisonnière d'infections respiratoires. En outre, la saison de baignade influe sur la prévalence des maladies du nasopharynx - l'eau qui pénètre dans le nez et les oreilles conduit au développement de processus inflammatoires.

Il est nécessaire de prendre en compte les maladies les plus courantes de la muqueuse nasale, des sinus et des anomalies congénitales de la structure de cet organe. Les maladies peuvent être divisées en celles qui résultent de blessures, de pathologies congénitales et sont causées par l’entrée de bactéries, de virus et de champignons dans le corps.

Principales maladies

De plus, les caractéristiques des principales pathologies de la cavité nasale et des sinus paranasaux, en particulier leurs symptômes et leurs thérapies, sont prises en compte.

Déviation du septum nasal

Le septum nasal est conçu pour une séparation uniforme du flux d’air entre les narines. Avec son aide, l'air est entièrement réchauffé, subit le processus de nettoyage et d'humidification. Si la partition est courbe, cela entraîne une violation de toutes ces fonctions et le développement de diverses pathologies. Cette anomalie est rarement observée chez les jeunes enfants, le diagnostic est posé chez l'adulte, plus souvent chez l'homme.

  • La croissance des os du crâne est inégale. La taille de la cavité nasale change également et le septum nasal doit se plier, car il manque d'espace.
  • des lésions nasales fréquentes (principalement chez les garçons et les hommes) provoquent une luxation des os du nez, puis une fusion anormale et une déformation du septum;
  • la croissance des polypes et des tumeurs dans le nez empêche le passage de l'air le long de la narine, où les formations sont localisées, la respiration est perturbée, puis la cloison est localisée;
  • développement anormal du cornet - hypertrophie, entraînant une pression excessive sur le septum nasal et sa courbure.

La pathologie conduit aux signes évidents suivants:

  • remodeler le nez, surtout après une blessure grave;
  • rhinite chronique;
  • le ronflement;
  • saignements de nez fréquents, maladies respiratoires, otite;
  • malaise et douleur dans le nez, l'impossibilité de bien respirer;
  • maux de tête et fatigue - sont dus au manque d'oxygène, à la suite d'une respiration inadéquate.

Afin d'établir un diagnostic, le patient doit être examiné par un médecin ORL, faire une rhinoscopie et décider de la méthode de traitement appropriée. Le plus souvent, il s'agit d'une opération chirurgicale visant à éliminer le cartilage incurvé ou à l'amincir et à le niveler. Ils pratiquent une septoplastie au laser, méthode de traitement sûre et efficace.

Sinusite

La maladie est très courante chez les enfants, en raison de l’imperfection des voies nasales et de la faiblesse de l’immunité. Il s'agit d'un processus inflammatoire localisé dans les sinus paranasaux. Si la muqueuse nasale est affectée simultanément, la maladie s'appelle rhinosinusite. La maladie peut prendre des formes aiguës et chroniques. Elle se divise également en plusieurs types, caractérisés par la localisation du processus infectieux dans différentes parties des sinus.

La sinusite œdémato-catarrhale se produit avec la sécrétion de sécrétions séreuses du nez et avec une inflammation des sinus muqueuses. La forme aiguë se développe avec le traitement non qualitatif de la rhinite ordinaire, et le traitement est rapide et lisse.

En cas de sinusite purulente, les sinus se couvrent de plaque pathogène, la phase aiguë s'accompagne d'une forte fièvre et l'inflammation peut se propager au système squelettique du nez. La forme mixte de la sinusite (mucopurulent) se produit avec des sécrétions abondantes de l'exsudat purulent du nez. Cette forme de la maladie est divisée en plusieurs types.

Avant

La forme aiguë de la maladie est caractérisée par la localisation du processus inflammatoire dans le front (sinus frontaux). La frontite est une complication du rhume, qui n'a pas été diagnostiquée à temps ou qui n'a pas répondu à un traitement efficace. En outre, une pathologie peut survenir en raison des caractéristiques anatomiques de la structure du nez.

La maladie peut être reconnue par une température élevée (parfois jusqu’à 39 ° C), un gonflement des tissus du front et des paupières, de graves maux de tête et un contenu purulent s’accumulant dans la cavité nasale. Si la pathologie n'est pas reconnue à temps et que le traitement n'est pas commencé, elle devient chronique et présente de nombreuses complications, telles que congestion et infection du mucus dans les sinus. Souvent, la vaccination chronique contribue à l'inflammation chronique.

La membrane muqueuse des sinus nasaux à l'avant s'épaissit et des excroissances se forment. Lorsque vous commencez le processus d'infection et l'absence de traitement approprié, l'inflammation se propage au périoste et aux os. En conséquence, les tissus impliqués dans le processus meurent, entraînant le développement d'une méningite ou la formation d'un abcès.

Sinusite

La pathologie est également appelée sinusite maxillaire, en raison de la localisation de l'inflammation dans les os de la mâchoire supérieure. Cette forme de maladie se développe en raison de la pénétration de l'infection dans les voies respiratoires supérieures, de pathologies bactériennes, de la réduction des défenses de l'organisme et de la courbure du septum nasal. Le plus souvent, la sinusite est le résultat d'une infection virale, lorsque l'agent pénètre dans le sinus maxillaire par la circulation sanguine ou par la cavité nasale.

La maladie se caractérise par de la fièvre allant jusqu'à 38–39 ° C, une congestion nasale, des démangeaisons de la membrane muqueuse, des éternuements, des rhinites non passantes, un malaise général et une faiblesse, des douleurs au niveau du front, des ailes du nez et des yeux. La sinusite nécessite un traitement sérieux et rapide afin d'empêcher le développement d'une sinusite purulente.

Étmoïdite

Lorsque l'ethmoïdite survient, l'inflammation de la membrane muqueuse des sinus de l'ethmoïde se manifeste par une douleur intense au nez. La maladie est provoquée par des streptocoques et des staphylocoques et parfois par des agents pathogènes de nature virale.

L'ethmoïdite peut également survenir dans une forme aiguë ou chronique. Le début de la maladie survient du fait de l'ignorance des symptômes, de l'auto-traitement prolongé et de la consommation incontrôlée de médicaments.

Dans la forme aiguë d'ethmoïdite, le patient ressent une douleur intense autour du nez, sa température augmente fortement, la respiration nasale devient difficile et la fonction olfactive se détériore. Les écoulements du nez sont visqueux et le secret a une consistance épaisse et visqueuse.

Si l'infection devient chronique, les pertes peuvent être mélangées à du pus et à des veines saignantes. Après quelques jours, les symptômes s'aggravent, un gonflement des paupières et une détérioration de la fonction visuelle apparaissent. Si, à ce stade, vous ne commencez pas à traiter la maladie, cela conduira à la destruction des parois minces des sinus, puis à des complications ultérieures intraoculaires et intracrâniennes.

Sphénoïdite

Une infection virale ou bactérienne provoque une inflammation des muqueuses du sinus sphénoïdal. Cette forme de la maladie survient dans de rares cas et son développement est associé à la courbure du septum nasal, à la présence d'un septum nasal supplémentaire et à la maladie des cellules postérieures du labyrinthe ethmoïdal.

La particularité de la sphénoïdite est que la pathologie est presque asymptomatique, le patient peut souffrir d'une sphénoïdite pendant une longue période sans même le savoir. Parallèlement, les patients se plaignent de maux de tête persistants, qui ne sont pas interrompus par des médicaments anesthésiques ni par des écoulements nasaux occasionnels.

Paninusite

Cette forme de sinusite est la plus grave. Avec cette maladie, tous les sinus paranasaux sont affectés en même temps. Les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont souvent sujettes à une pansinusite.

Les symptômes qui accompagnent cette forme de sinusite sont similaires à ceux qui se produisent quand une partie des sinus est touchée:

  • douleur intense à la tête, vertiges;
  • congestion nasale;
  • augmentation de la température;
  • faiblesse et fatigue;
  • écoulement nasal de caractère gluant.

Rhinite

L'inflammation de la membrane muqueuse des voies nasales, appelée rhinite, est causée par diverses causes, mais les facteurs déclencheurs les plus courants sont les agents infectieux qui envahissent les tissus de l'épithélium ciliaire.

Rhinite infectieuse aiguë

Les causes de la forme infectieuse de la maladie peuvent être différentes:

La rhinite infectieuse peut survenir à la suite d'une hypothermie fréquente, entraînant une diminution des défenses de l'organisme, une exposition prolongée au froid et aux courants d'air, ainsi que après divers types de rhumes. L'accumulation de mucus dans la cavité nasale, en l'absence d'un traitement approprié, conduit à l'infection des microorganismes secrets et pathogènes commencent à se multiplier, provoquant un processus inflammatoire.

Rhinite allergique aiguë

Cette forme de rhinite se produit lorsque le corps réagit à l'ingestion d'allergènes dans l'air par les voies nasales. Cette rhinite peut être saisonnière et débuter pendant la période de floraison des plantes et des herbes, et le pollen est allergène ou présent à l’année (poils d’animaux, poussière de maison, acariens, certains aliments pouvant être utilisés pour le provoquer).

Si une allergie se développe si de la fumée âcre, des produits chimiques ou même de l'air froid pénètrent dans les voies nasales, cette rhinite n'est pas considérée comme une allergie et disparaît d'elle-même, tout en limitant le contact avec l'irritant provoquant.

Symptômes de la rhinite aiguë

Les oto-rhino-laryngologistes, chez qui les patients se plaignent souvent d'un long nez qui coule, émettent plusieurs stades de développement de la maladie - secs, apparaissant sur fond de démangeaisons et d'irritations de la muqueuse nasale, humides (caractérisés par un écoulement séreux des narines) et purulents, lorsqu'ils sont sécrétés avec une texture glu-purulente.

La phase sèche dure environ deux jours, elle se manifeste par une hyperémie de la membrane muqueuse - les vaisseaux sanguins se dilatent et débordent de sang. Le patient ressent des démangeaisons dans le nez, éternue constamment, sa température augmente légèrement et sa tête est constamment douloureuse. La membrane muqueuse devient alors œdémateuse, la respiration par le nez devient difficile et la congestion apparaît. Le patient peut ne pas sentir, et les muqueuses du larynx ne distinguent plus complètement le goût des aliments.

Puis, à partir des vaisseaux dilatés dans le tissu de surface, le liquide fuit et les cellules caliciformes commencent à produire de grandes quantités de mucus. L'écoulement séreux peut avoir des inclusions de pus, ce qui indique la transition de la rhinite au troisième stade, purulent.

Si la rhinite aiguë est souvent répétée, si la membrane muqueuse est constamment exposée à des substances nocives ou si le patient présente un trouble anatomique de la structure osseuse du nez, la maladie devient chronique. Elle a également différents types, qui doivent en dire plus.

Rhinite catarrhale chronique

Le cours de la maladie est intermittent, un nez qui coule provoque une grave congestion, il disparaît pendant longtemps et il se manifeste par l'inhalation d'air froid ou poussiéreux. Un nez qui coule ne touche généralement qu'une seule narine, un écoulement nasal modéré, une consistance muqueuse. Lors de l'exacerbation de la rhinite, le secret peut devenir purulent et ressortir en grande quantité. Avec une augmentation de la production de mucus, le patient peut ressentir une perte d’odorat.

Rhinite chronique forme hypertrophique

Une hyperplasie des muqueuses nasales survient dans cette forme de la maladie - compactage et prolifération. Le tissu envahi par la végétation gêne la respiration, ainsi que les canaux lacrymaux qui se contractent, entraînant une déchirure constante.

L'inflammation des tissus, se produisant sur le fond de la prolifération des tissus de la voûte postérieure des coques nasales, conduit à la compression du tube auditif du côté où l'infection est localisée. L'otite se développe sous forme aiguë. En outre, la voix du patient change, il devient nasal, le goût et la fonction olfactive sont perturbés. L'écoulement nasal est mucopurulent et le patient est tourmenté par des maux de tête réguliers.

Rhinite Atrophique Chronique

Cette forme de rhinite est une maladie chronique de la cavité nasale caractérisée par une atrophie de la muqueuse. L'atrophie est l'amincissement du tissu dans lequel l'épithélium sécrète du mucus visqueux.

Quand il sèche, le mucus se recouvre de multiples croûtes, ce qui rend la respiration difficile et perturbe la fonction olfactive. Les tentatives d'élimination de la croûte entraînent des lésions du tissu nasal, ce qui entraîne des ulcères, des saignements et une infection de la membrane muqueuse.

La rhinite, caractérisée par une atrophie de la muqueuse, a une conséquence dangereuse: l'apparition d'une rhinite fétide (ozène). Avec cette pathologie, des croûtes gris-sale se forment dans la cavité nasale, une odeur nauséeuse apparaît et le sens de l'odorat est perturbé. Il y a un déséquilibre de la microflore dans les voies nasales, ce qui explique l'aggravation des manifestations dystrophiques et la respiration avec le nez devient presque impossible.

Rhinite allergique chronique

La rhinite allergique se manifeste par un écoulement nasal aqueux, des démangeaisons et une sensation de brûlure. Manifestation de la maladie dans la saison des herbes à fleurs ou toute l'année. Les allergènes peuvent être des phanères d'animaux, du pollen, de la fumée, des spores de champignons et d'autres irritants.

Rhinite vasomotrice chronique

Il existe plusieurs symptômes de cette forme de rhinite:

  • éternuements fréquents, convulsions apparentes;
  • écoulement des narines du caractère muqueux;
  • difficulté à respirer par le nez.

Comparé à la rhinite atrophique ou hypertrophique, l'écoulement n'est pas permanent, il apparaît après le réveil, dans des situations stressantes, une augmentation de la pression artérielle ou dans le contexte d'une forte baisse de la température ambiante.

Cette forme de la maladie se manifeste dans le contexte d'une dystonie végétative-vasculaire ou d'autres troubles du système nerveux, elle n'est ni allergique ni infectieuse. La rhinite vasomotrice entraîne une insomnie, une faiblesse et une détérioration de la santé.

Polypose du nez

Les polypes sont présents chez 4% des personnes et constituent une grande partie des maladies nasales avec lesquelles les patients vont consulter un médecin ORL. Les polypes sont appelés formations dans la cavité nasale d'un personnage bénin. Ils sont formés à la suite de la croissance du tissu muqueux des sinus et des narines dans des zones limitées. La taille d'un polype peut atteindre 5 millimètres ou plusieurs centimètres.

  • rhumes fréquents, rhinite chronique;
  • l'allergie;
  • maladies chroniques, quand le nez et la gorge sont principalement enflammés;
  • prédisposition génétique;
  • troubles du système immunitaire;
  • courbure de la cloison nasale.

La maladie se déroule en plusieurs étapes. Dans le premier cas, le patient peut toujours respirer par le nez, sur le second tissu des polypes, il recouvre une petite partie de la lumière des voies nasales et dans le troisième, la cavité entière est fermée par le tissu altéré et il est impossible de respirer par le nez.

Vous pouvez détecter la maladie en remarquant des difficultés avec la respiration nasale, un écoulement muqueux ou purulent des narines, des éternuements fréquents, une altération de la fonction olfactive et des voix nasales. Ces signes devraient alerter le patient ou les parents, si des symptômes apparaissent chez l’enfant, il est conseillé de consulter un médecin dès que possible.

Adénoïdes

Lorsque le tissu lymphoïde de l'amygdale nasopharyngée commence à se développer activement, le patient, après avoir examiné le médecin ORL, reçoit un diagnostic de végétations adénoïdes. La maladie est plus fréquente chez les enfants de 1 à 15 ans et le fait d’ignorer ses symptômes peut avoir des conséquences dangereuses, telles que perte auditive, maladies virales fréquentes, inflammation chronique des amygdales, troubles de la parole, baisse du rendement scolaire, otites fréquentes et maladies infectieuses des voies respiratoires.

Une pathologie suspectée peut être un symptôme:

  • la bouche de l'enfant est constamment ouverte et la nuit il ronfle;
  • la respiration nasale est difficile malgré le fait qu'il n'y ait pas d'écoulement;
  • la rhinite, qui a pris une nature prolongée et ne se prête pas au traitement.

Sclérome

Dans cette maladie, des infiltrats denses se forment dans l'enveloppe des voies respiratoires qui, au fil de l'évolution de la pathologie, se transforment en cicatrices défigurantes. La maladie dure depuis des années et des décennies et les villageois âgés de 11 à 30 ans y sont exposés, principalement parmi les femmes.

Les infiltrats se forment en 4 étapes:

  • Épaississement de l'épithélium des voies nasales ou d'une autre partie des voies respiratoires, formation d'infiltrats de différentes couleurs, du rouge foncé au brun. Au début, leur texture est élastique et douce, puis elle devient dense et cartilagineuse. Dans les infiltrats, il y a des plasmocytes, des histiocytes et d'autres cellules.
  • La prédominance des cellules histiocytaires et leur transformation en cellules Mikulich. Autour il y a beaucoup de bâtons.
  • La formation de fibres de collagène et d’éléments du tissu conjonctif, dans le contexte d’une augmentation du nombre de cellules de Mikulich.
  • Cicatrisation des infiltrats et remplacement de tous les types de cellules par des tissus conjonctifs. Un tissu cicatriciel dense rétrécit les voies nasales et, lorsqu'il est placé dans le larynx, il provoque une sténose.

La maladie débute de façon asymptomatique et, par la suite, les patients remarquent une inflammation de la muqueuse nasale de caractère catarrhal. À ce stade, la pathologie ressemble à une allergie, mais les voies nasales sont fortement dilatées, le patient ressent une odeur fétide et sur le tissu épithélial, des phoques se forment sous forme de papilles. La phase de lancement conduit à une perte complète de l'odorat.

Corps étrangers

Lorsqu'un objet étranger pénètre dans le nez (morceaux de nourriture, graines de plantes, poussière, cailloux ou perles, créatures vivantes telles que des sangsues ou des larves), le patient se sent très étouffé. Souvent, il n'apparaît que d'un côté et s'accompagne de la libération de pus ou de sang.

Si un objet étranger reste longtemps dans le nez, des rhinolithes (calculs nasaux) se forment, une sinusite ou une ostéomyélite se développent. N'essayez pas d'enlever vous-même le corps étranger, vous pourriez endommager le tissu muqueux ou le pousser plus loin dans les voies respiratoires.

Ébullition

Se produit avec une inflammation du follicule pileux près du septum nasal, à son extrémité ou sur les ailes. L'inflammation est purulente et est due à une infection à staphylocoques. Les portes d'entrée pour les agents pathogènes infectieux sont des dommages et des fissures de la membrane muqueuse. En outre, une ébullition peut apparaître après l'hypothermie.

Les symptômes au début de la maladie sont pratiquement absents, puis un épaississement et un gonflement de la peau se forment, et une douleur apparaît lors de la mastication et de la fatigue des muscles du visage. Dans les jours suivants, la température augmente, un mal de tête et une faiblesse apparaissent.

Après quelques jours, la compaction devient plus douce, du pus s'accumule à la surface. Après avoir ouvert l'ébullition, la douleur diminue et la température diminue. Si du pus reste dans la plaie, une rechute ou un abcès peut survenir.

Anosmie

Perte d'odeur, ce qui est assez rare. De nombreuses maladies y conduisent, notamment:

  • sinusite purulente;
  • inflammation infectieuse du nerf auditif;
  • blessures au nez;
  • panne des nerfs olfactifs;
  • tumeurs nasales;
  • courbure du septum.

L'anosmie persistante est appelée hyposmie. Pour diagnostiquer la maladie, un scanner avec un agent de contraste est réalisé, il permet de confirmer ou d'infirmer la présence de tumeurs et de fractures osseuses.

Saignements de nez

Les saignements de nez récurrents sont souvent dus à plusieurs facteurs, notamment la structure anormale du réseau vasculaire dans la partie antérieure du septum, sa courbure ou une intervention chirurgicale infructueuse. Autres raisons:

  • rhinite chronique;
  • les végétations adénoïdes;
  • atrophie du tissu muqueux;
  • corps étrangers.

Les pathologies associées sont les maladies du système cardiovasculaire, la maladie des radiations, la tuberculose, la syphilis, l'hypertension. Pour déterminer les causes du saignement, le sang est prélevé pour une analyse détaillée et une évaluation de la coagulation.

Comme vous pouvez le constater, il existe de nombreuses maladies du nez, chacune d’elles étant due à ses propres raisons et nécessitant une approche individuelle du traitement. Les pathologies infectieuses sont traitées à l'aide d'un traitement antibactérien, allergique - avec prescription d'antihistaminiques et restriction de contact avec l'irritant. La meilleure prévention des problèmes nasaux est le traitement rapide des maladies chroniques et la prévention de leur récurrence.

Avec l’automédication à long terme et l’usage incontrôlé de médicaments, la maladie nasopharyngée ne peut qu’aggraver. Par conséquent, en cas de symptômes d'inflammation, de perte d'odeur et de douleur dans le nez, il est recommandé de contacter la clinique pour un examen complet et un traitement approprié.

Comment reconnaître les maladies du nez

Environ un tiers des patients oto-rhino-laryngologistes se plaignent de maladies de la cavité nasale et des sinus paranasaux. Il semblerait que ce corps ne soit pas vital. Cependant, même une légère indisposition peut fausser les projets dans un avenir prévisible. Par conséquent, ne sous-estimez pas le nez. Il remplit un nombre suffisant de fonctions - il permet de respirer pleinement, de profiter des senteurs, d'hydrater et de réchauffer l'air qui y pénètre, de le nettoyer des particules de poussière. C'est en fait un système très complexe et délicat. Les maladies du nez, malheureusement, sont fréquentes aujourd'hui. La raison en est souvent l’invasion de bactéries nocives et d’autres agents pathogènes.

Contenu de l'article

Types de maladies

L'intérieur du nez est tapissé d'une membrane muqueuse extrêmement fine. S'il est en ordre, il gère correctement sa fonction de protection. Les petits cils, situés dessus, retiennent la pollution venant avec l'air. Les glandes muqueuses spéciales sont des auxiliaires actifs dans la lutte contre les microorganismes nuisibles. Cependant, la muqueuse ne remplit pas toujours ses fonctions aussi bien. La raison de la détérioration temporaire de son travail peut être un système immunitaire affaibli ou une carence en vitamines. Puis des particules pathogènes, en contournant la membrane muqueuse, entrent dans le corps. Et le risque d'avoir des problèmes de nez augmente parfois. Si vous ne les traitez pas à temps, vous pouvez "gagner" une maladie chronique de la cavité nasale.

Les maladies du nez et des sinus environnants apparaissent pour diverses raisons. Ils peuvent être causés par des maladies infectieuses, la structure individuelle de l’organe, des blessures, des dysfonctionnements dans le fonctionnement de divers organes et des néoplasmes.

Considérez ce qu'ils sont.

  1. Anomalies congénitales. Assez répandu. Beaucoup de gens ont une légère courbure du septum nasal. Certes, il est considéré comme une variante de la norme s’il ne provoque pas la survenue de maladies. Cependant, les oto-rhino-laryngologistes sont parfois confrontés à des déformations plus graves qui entravent le fonctionnement normal du nez. Les courbures nasales, les fistules, les passages nasaux rétrécis et plusieurs autres anomalies peuvent causer des maladies chroniques. Une pathologie congénitale correcte ne peut être opérationnelle.
  2. Maladies de nature traumatique. Les traumatismes nasaux sont l’une des raisons les plus fréquentes de recours à un oto-rhino-laryngologiste. Il peut être fermé, ouvert et combiné, avec ou sans déplacement de fragments d'os. Les parties externes du nez peuvent être déformées ou rester inchangées en cas de blessure. Même dans le cas où les os sont intacts, la blessure est accompagnée d'un gonflement, qui se transforme parfois en un hématome du septum nasal.
  3. Maladies infectieuses. Cette catégorie de maux nasaux est la plus courante. Il a une grande variété de maladies. Principalement inflammatoire. Tout d’abord, il existe différents types de rhinite, sinusite (sinusite, ethmoïdite, sinusite frontale), furonculose, polypose et bien d’autres. Comme les oto-rhino-laryngologistes les rencontrent le plus souvent, nous les étudierons plus en détail.

Tous les problèmes de nez ont des symptômes similaires qui signalent des dysfonctionnements dans le corps. Ces symptômes communs, caractéristiques de la plupart des maux, sont présentés:

  • mauvaise santé, qui accompagne une diminution significative de l'efficacité;
  • muqueuse nasale sèche;
  • nez qui pique;
  • éternuements répétés;
  • perte partielle d'odeur;
  • enrouement temporaire;
  • expectoration visqueuse;
  • écoulement nasal d'intensité variable.

Si vous remarquez ces symptômes en vous-même, il n'est pas recommandé de différer le traitement. Sinon, les diagnostics posés par le médecin peuvent se transformer en maladies chroniques.

Notez que la gravité de chaque symptôme est purement individuelle. Cela dépend du stade de développement du processus pathologique.

Quelles sont les causes des cavités nasales

Rhinite allergique

Il se produit lorsque la membrane muqueuse devient enflammée en raison d'une allergie au nez. La maladie manifeste des démangeaisons désagréables et des éternuements obsessionnels. Ces signes sont souvent complétés par une congestion et un gonflement, ce qui nuit à la respiration.

Maladie du nez souvent manifestée chez les enfants et les jeunes. Cette maladie des muqueuses et du nez et des sinus paranasaux se présente sous deux formes: saisonnière et annuelle. La rhinite saisonnière survient généralement en réaction au pollen et, toute l’année, à tout allergène domestique (par exemple, un animal domestique, des produits chimiques ménagers ou de la poussière).

Rhinite vasomotrice

Cette maladie apparaît lorsque les vaisseaux sanguins situés dans les cavités nasales perdent leur tonus. Elle se caractérise par une sensation constante de fatigue, une faiblesse générale, un manque d'appétit, une capacité de travail réduite et des maux de tête. En l'absence du traitement nécessaire, il se produit une détérioration progressive de la ventilation des poumons et une altération du fonctionnement du cœur. Symptômes distinctifs:

  • membrane muqueuse sèche;
  • perte de l'odorat;
  • snot.

Le plus souvent, la rhinite vasomotrice est le résultat de toute infection virale aiguë transmise aux jambes. Il peut également être provoqué par une odeur forte (même de nouveaux parfums). Parfois, il survient après un stress grave ou un choc émotionnel intense.

Cette maladie est traitée par diverses méthodes visant à renforcer les vaisseaux - rayonnement ultraviolet ou ozonation. Il est bon de les compléter avec une solution saline pour inhalation.

Ozena

Dans cette maladie, la muqueuse nasale est affectée. Cela se poursuit de manière chronique. Vous pouvez suspecter un lac sur les terrains suivants:

  • sécheresse constante dans les voies nasales;
  • manque d'odorat;
  • croûtes sèches qui obstruent les voies nasales et qui doivent être constamment enlevées;
  • acuité auditive réduite;
  • acouphènes.

Cependant, le symptôme le plus important et le plus désagréable de cette maladie est la puanteur provenant du nez. La souffrance d'un homme vert, en règle générale, ne le sent pas. Mais les gens autour de lui se sentent bien. Parfois, l'odeur peut être si insupportable que le malade est simplement évité pour ne pas se pincer le nez en sa présence.

Le diagnostic final ne peut être posé que par un oto-rhino-laryngologiste après une rhinoscopie. Le traitement de cette maladie est symptomatique. Il consiste à effectuer des inhalations hydratantes et un nettoyage mécanique des cavités nasales des croûtes dégageant une odeur nauséabonde. Dans de rares cas, une opération est prescrite pour rétrécir les voies nasales dilatées.

Pathologies du septum nasal

Déviation du septum nasal

Le médecin établit un tel diagnostic si le septum nasal s'écarte de la ligne médiane vers la droite ou la gauche. Les causes de telles courbures sont:

  • physiologique;
  • traumatique;
  • compensatoire.

La courbure d'origine physiologique est due à la croissance osseuse, traumatique - en raison d'une blessure mécanique (souvent avec une fracture), et compensatoire - en raison d'une diminution ou d'une augmentation de la taille des cavités nasales. Parfois, la courbure du type compensatoire se forme pendant la rhinite et la polypose. Une personne doit être obligée de réfléchir à cette pathologie, à la sécheresse, au ronflement, à des difficultés respiratoires, à l'apparition d'une sinusite et à un changement de la forme du nez.

Cette pathologie n'est traitée que par chirurgie. L'opération est réalisée par un chirurgien qualifié dans un hôpital. Après une telle intervention, la personne récupère complètement en 2-3 semaines.

La polypose

L'apparition de polypes sur la muqueuse nasale est généralement précédée par une irritation prolongée. La cause de leur apparition est généralement une allergie banale. Les polypes solitaires sont rares. Le plus souvent, la muqueuse est occupée par des colonies entières de polypes de formes diverses. Si elles sont d'origine allergique, le risque de rechute augmente considérablement.

Les principaux symptômes de la polypose:

  • difficulté à respirer par le nez;
  • maux de tête;
  • mauvaise qualité de sommeil;
  • oreilles posées
  • odorat réduit.

Au cours de la rhinoscopie, le médecin fixe les formations œdémateuses sur la jambe de couleur bleu pâle. Si les polypes sont accompagnés d'une inflammation purulente des sinus paranasaux, la suppression du premier se produit lors de l'ouverture simultanée à grande échelle du second.

S'il est déterminé qu'une allergie a provoqué une polypose, on prescrit un traitement de désensibilisation au patient et les néoplasmes sont enlevés.

Septum d'abcès

Il apparaît généralement après une blessure lorsqu'un hématome commence à s'infecter. Parfois, la cause est la propagation de l'infection par les furoncles ou les dents malades. Les symptômes de cette maladie se traduisent par une détérioration générale de la santé, une augmentation de la température corporelle, une douleur intense et une insuffisance respiratoire.

Le diagnostic est établi après rhinoscopie et collecte minutieuse de l'anamnèse. Le traitement est seulement opératoire.

Il est extrêmement important de subir l'opération tôt, même dès les premiers symptômes. Sinon, l'infection peut affecter les méninges et les tissus. Une personne récupère après une intervention pendant 8 à 12 jours.

Inflammation des sinus paranasaux

Sinusite

La maladie dite nasale, dans laquelle ses sinus sont enflammés. Une sinusite peut se développer après une infection en raison d'un traumatisme, de troubles du système immunitaire, d'une mauvaise structure des sinus ainsi que de la croissance d'adénoïdes et de polypes.

  • congestion nasale sévère;
  • zona maux de nature de haute intensité;
  • température corporelle fébrile (38-39 ° C);
  • perte d'odeur.

Cette maladie et les sinus, et ses mouvements sont traités par ponction du premier et prendre des antibiotiques. Les médecins interdisent catégoriquement le traitement de la sinusite à domicile sans consultation préalable avec un spécialiste. Après tout, cette maladie peut devenir chronique et provoquer des complications dangereuses pour la santé et la vie: otite moyenne, méningite et sepsie.

Étmoïdite

On peut parler de cette maladie lorsque la membrane muqueuse du sinus ethmoïdal est enflammée. Il est situé près de l'orbite et des artères. L'ethmoïdite résulte d'une infection bactérienne ou virale des fosses nasales. Pour la maladie se caractérisent par de tels symptômes: forte fièvre, douleur au nez, rougeur des yeux et diminution de l’acuité visuelle. Mais tout écoulement nasal est souvent absent. Et cela complique la formulation du diagnostic correct.

Diagnostiquer la maladie en utilisant la tomodensitométrie (CT). Traiter avec des antibiotiques, ainsi que des médicaments anti-inflammatoires et des préparations pour la vasoconstriction. Dans les cas difficiles, faites une chirurgie endoscopique dans un hôpital.

Avant

Il s'agit d'une inflammation de la membrane muqueuse dans le sinus frontal. Apparaît en raison de l'infection de ce sinus par un virus, une bactérie ou un champignon. Quand l'homme frontalier souffre de:

  • douleur au-dessus des sourcils de forte intensité, qui ne peut pas être enlevé des médicaments;
  • augmentation de la température corporelle;
  • faiblesse générale.

La maladie est diagnostiquée par tomodensitométrie. La maladie est traitée selon le même protocole que l’ethmoïdite - antibiotiques, médicaments vasoconstricteurs et anti-inflammatoires. Dans les cas difficiles, le médecin effectue une chirurgie endoscopique dans un hôpital. Rejeté 1 à 2 jours après l'intervention.

Maladies du nez externe

Folliculite

C'est le nom de la maladie dans laquelle le follicule pileux devient enflammé. En règle générale, cela se produit après une hypothermie ou à la suite d'une infection par des micro-organismes nuisibles. Les symptômes caractéristiques de la maladie sont de petites cloques douloureuses et des démangeaisons incessantes.

Avec la folliculite, le bien-être dans son ensemble ne souffre pratiquement pas. De plus, cette maladie n’est pas dangereuse pour la vie humaine. Et pourtant, si vous allez chez le médecin trop tard, la folliculite en cours d'exécution peut entraîner une complication sous forme de furonculose. Par conséquent, le médecin doit être contacté tôt. Le traitement ne sera prescrit que localement - lotions et compresses.

Furonculose

Il s’agit d’une inflammation des follicules pileux du nez, compliquée par la libération de pus. Les furoncles apparaissent dans la course nasale jusqu'au nez, car il n'y a que des follicules.

La maladie survient dans la plupart des cas en raison du contact avec la membrane muqueuse de microbes nuisibles. Il doit être traité sous surveillance médicale. La légitimité dans ce cas est inacceptable.

Si les tentatives indépendantes pour se débarrasser de la furonculose échouent, l'infection peut pénétrer dans le sang et provoquer une infection du tissu cérébral. Vous devez immédiatement contacter l'otolaryngologist, qui ouvrira le furoncle et vous prescrira la ligature.

Rhinophyma

C'est une maladie de l'acné qui affecte la peau du nez et qui est grave. La surface du nez est recouverte de très grosses anguilles, qui ont tendance à se propager. Les toucher est assez douloureux. Si vous faites pression sur l'acné, beaucoup de pus fétide s'en dégage. Dans les cas graves, la forme du nez peut changer à cause du rhinophyma.

Cette maladie est traitée rapidement. Avant une intervention, il est nécessaire de consulter immédiatement trois spécialistes: un oto-rhino-laryngologiste, un dermatologue et un chirurgien.

Résumons

Il y a pas mal de maladies du nez. Beaucoup d’entre eux présentent des symptômes similaires et ne doivent même pas tenter d’établir eux-mêmes le diagnostic. Surtout si l'enfant est malade. Vous devriez demander l'aide d'un spécialiste expérimenté qui vous aidera à faire face à la maladie qui vous a pris.

Quel que soit le degré de complexité de la maladie, son traitement doit être strictement individuel. Il n'y a pas de recette unique qui conviendrait à tout le monde.

Le médecin procédera d'abord à une inspection visuelle afin d'étudier attentivement les symptômes. Mais alors cela vous dirigera toujours vers la procédure de rhinoscopie. Et seulement après cela fera un diagnostic. Le médecin choisit le déroulement du traitement en fonction de l'âge et des caractéristiques du corps. Si vous traitez les maladies et le nez externe et sa partie interne de manière opportune, ce sera une excellente prévention de leurs complications.

Traitement des symptômes du nez des maladies ORL

Le nez est un organe de l’odeur composé de trois parties, servant d’entrée et de sortie naturelles pour l’air et remplissant des fonctions de protection, de nettoyage et de réchauffement. Les maladies du nez et des sinus paranasaux sont une cause fréquente de consultation d'un otolaryngologiste ou d'un thérapeute. Ces maladies génèrent un inconfort important, nuisent à la qualité de la vie et deviennent parfois une condition qui limite temporairement la capacité de travail d’une personne.

Le nez est l’organe le plus important du système respiratoire. Son bon fonctionnement dépend non seulement du fonctionnement des bronches et des poumons, mais également de l’état de l’organisme dans son ensemble. À la saison froide, les maladies du nez sont les plus courantes. Cela est dû aux épidémies saisonnières de rhumes et d'infections virales. Pathologie chronique du nez due à un traitement tardif et inadéquat de la phase aiguë de la maladie.

Quelles sont les maladies

Les maladies de la muqueuse nasale et des sinus paranasaux sont à l’origine de diverses raisons.

Selon leur nature, trois groupes de pathologies peuvent être distingués:

  1. Maladies congénitales. Ce type de maladie est beaucoup plus répandu qu'il n'y parait. La plupart des gens ont une légère courbure du septum nasal, qui est une variante de la norme et ne conduit pas au développement de maladies. Mais parfois, les déformations peuvent être plus graves et dans ce cas, le corps ne peut pas fonctionner pleinement. La courbure du septum nasal, le rétrécissement du tractus nasal, la fistule et d'autres problèmes peuvent causer des problèmes de nez chroniques. Dans ce cas, seule la chirurgie peut aider.
  2. Maladies traumatiques. Les lésions d'un organe comme le nez ne sont pas rares. Ils sont ouverts, fermés, combinés, avec déplacement, etc. Même en l'absence de lésion osseuse, un traumatisme au nez entraîne un œdème étendu, qui entraîne souvent un hématome du septum nasal.
  3. Maladies infectieuses (virales, bactériennes, fongiques). Ce groupe de maladies de la muqueuse nasale et des sinus paranasaux survient le plus souvent. Cela inclut la rhinite, la sinusite, les polypes et d’autres maladies.

Maladies inflammatoires des sinus

Considérons les pathologies de ce groupe.

Rhinite chronique

La maladie est une complication de la rhinite aiguë, qui n'a pas été guérie à temps ou à la suite d'un traitement inadéquat a été retardée pendant une longue période.

Symptômes:

  • congestion nasale récurrente;
  • écoulement muqueux abondant;
  • odorat réduit;
  • le ronflement;
  • maux de tête.

Causes:

  • rhinite aiguë non traitée;
  • l'impact négatif des stimuli physiques et chimiques;
  • accumulation de pertes purulentes dans les sinus paranasaux;
  • pathologie de la circulation sanguine dans la muqueuse nasale.

Habituellement, une rechute de la maladie survient à l'approche de l'automne et augmente en hiver. Au printemps, les symptômes de nez qui coule commencent à disparaître. Chez les enfants, sur le fond de la maladie, l'occlusion peut varier, des modifications persistantes de la partie faciale du crâne se produisent et la formation de la poitrine est perturbée. La rhinite chronique affecte également la perte d'audition.

Traitement:

Avec l'inefficacité de la thérapie conservatrice, galvanocaustic est prescrit.

Complications:

Rhinite allergique

Une maladie caractérisée par un tonus vasculaire altéré dans la cavité nasale.

Symptômes:

  • maux de tête;
  • fatigue chronique;
  • diminution de la performance;
  • nez sec et bouché;
  • écoulement nasal abondant;
  • des démangeaisons;
  • éternuer;
  • symptômes de la conjonctivite;
  • nasalisme;
  • photophobie

Causes:

  • allergènes professionnels (médicaments, peluches, etc.);
  • allergènes toute l'année (poussière, acariens, etc.);
  • allergènes saisonniers (pollen végétal).


La rhinite allergique peut sérieusement compliquer la vie de son propriétaire. Peut-être la formation de symptômes de névrose vasculaire dans la cavité nasale - une maladie dans laquelle la membrane muqueuse commence à réagir de manière inadéquate à tous les stimuli externes.

Traitement:

  • éviter le contact avec l'allergène
  • agents vasoconstricteurs (Naphthyzinum, Galazolin);
  • médicaments antiallergiques (Zyrtec, Claritin);
  • traitement symptomatique et régime hypoallergénique.

Complications:

  • détérioration de la ventilation;
  • violation du système cardiovasculaire;
  • l'asthme bronchique.

Ozena

C'est un nez qui coule caractérisé par la formation de croûtes dans la cavité nasale, qui ont une odeur fétide.

Symptômes:

  • congestion nasale;
  • nez sec et démangeaisons;
  • disparition complète du sens de l'odorat;
  • odeur désagréable de la cavité nasale et de la bouche.

Causes:

  • pathologie chronique du nez et des sinus paranasaux;
  • atrophie négligée de la muqueuse nasale.

Chez l'adulte, la maladie évolue généralement sans complications si un traitement conservateur est instauré rapidement. Chez les enfants, Ozena est plus dur, le bien-être de l’enfant est sérieusement affecté, une otite moyenne chronique, une déficience auditive et une croissance des végétations adénoïdes peuvent survenir.

Le traitement est principalement symptomatique:

  • lavage avec des solutions antiseptiques (Furacilin, Miramistin);
  • la nomination de gouttes d'huile pour ramollir les croûtes dans le nez (Pinosol);
  • préparations vasoconstrictrices à base de xylométazoline;
  • antibiotiques locaux (Isofra, Polydex).

Rhinite aiguë

Gonflement inflammatoire des muqueuses nasales et nasales causé par des facteurs infectieux, une hypothermie ou des allergènes.

Symptômes:

  • éternuer;
  • démangeaisons et brûlures au nez;
  • écoulement muqueux abondant;
  • hyperémie de la cavité nasale.

Causes:

  • maladies infectieuses;
  • impact négatif sur l'environnement;
  • sensibilité excessive aux allergènes.

Les adultes souffrent rarement de complications de la rhinite aiguë. Avec un traitement approprié, la maladie passe rapidement.

Dans l'enfance, en raison de l'étroitesse anatomique des voies nasales, la rhinite peut être difficile. La congestion nasale et l’abondance de sécrétions muqueuses empêchent l’enfant de manger, de dormir et de respirer correctement. En raison de l’incapacité des enfants de se moucher correctement, la phase aiguë s’infiltre souvent dans la phase chronique, compliquée par le développement d’une sinusite, d’une adénoïdite et de polypes dans la cavité nasale. En savoir plus sur la rhinite chez les enfants →

Chez la femme enceinte, la rhinite aiguë se manifeste de la même manière que chez le reste de la population adulte. Mais en raison de changements hormonaux, la maladie est souvent confondue avec le nez qui coule des femmes enceintes.

Traitement:

  • inhalations aux huiles essentielles;
  • bain de pieds à la moutarde;
  • se laver le nez avec des solutions à base d'eau de mer (Aqualore, Aqua Maris);
  • agents vasoconstricteurs (Tizin, Xilen);
  • antihistaminiques (Zyrtec, Suprastin).

Complications:

  • rhinite chronique;
  • inflammation des sinus paranasaux;
  • polypes.

Maladies des sinus paranasaux

Ceux-ci incluent les pathologies suivantes.

Avant

Un type de sinusite. Inflammation des sinus paranasaux frontaux.

Symptômes:

  • congestion nasale;
  • difficulté à respirer;
  • maux de tête;
  • douleur dans les yeux;
  • larmoiement;
  • apparition d'expectorations dans la matinée.

Causes:

  • maladies infectieuses;
  • lésions des sinus paranasaux et de la cavité nasale;
  • courbure du septum nasal;
  • l'hypothermie;
  • les végétations adénoïdes;
  • les polypes;
  • corps étrangers dans la cavité nasale.

Il est diagnostiqué assez souvent. Dans 90% des cas, la maladie est associée à des lésions des sinus maxillaires et à une labyrinthite ethmoïde. Par conséquent, le front est caractérisé par un parcours lourd.

Traitement:

  • médicaments vasoconstricteurs (xylométazoline, Naphthyzinum);
  • agents antimicrobiens (Kameton, Bioparox);
  • antibiotiques systémiques (Sumamed, Ceftriaxone);
  • antihistaminiques (Suprastin, Zodak);
  • analgésiques et anti-inflammatoires (ibuprofène, paracétamol);
  • lavage avec des solutions antiseptiques (Furacilin, Miramistin).

Opération moins courante pratiquée, basée sur une ponction du sinus frontal et l'élimination de ses sécrétions pathologiques accumulées.

Complications:

  • abcès des paupières;
  • l'ostéomyélite;
  • méningite;
  • abcès cérébral;
  • la septicémie.

Étmoïdite

Inflammation aiguë ou chronique des cellules muqueuses du labyrinthe ethmoïdal.

Symptômes:

  • douleur, gonflement du nez;
  • difficulté à respirer par le nez;
  • écoulement nasal;
  • anosmie

Causes:

  • infections virales et bactériennes;
  • complication de la sinusite;
  • dissémination de l'agent pathogène à partir du foyer principal de l'infection.

La cause de l’éthmoïdite est généralement une sinusite - sinusite, sinusite frontale. En raison du manque de traitement nécessaire, la maladie devient chronique au bout de quelques semaines.

Chez le nouveau-né, une ethmoïdite se développe sur le fond de la septicémie, la maladie est aiguë - de la forme séreuse à la forme purulente peut passer en quelques heures, aboutissant souvent à la mort. Chez les enfants plus âgés, les causes de la maladie sont des facteurs infectieux.

Traitement:

  • médicaments vasoconstricteurs (Galazolin, Xymelin);
  • antibiotiques systémiques (céfotaxime, augmentine);
  • analgésiques et antipyrétiques (paracétamol, ibuprofène).

Sphénoïdite

Inflammation de la muqueuse de la base du sinus sphénoïdal.

Symptômes:

  • maux de tête;
  • syndrome asthenovegetative;
  • violation d'odeur;
  • écoulement des sinus sphénoïdaux.

Causes:

  • facteurs infectieux (l'infection se propage le plus souvent aux amygdales);
  • l'étroitesse anatomique du sinus sphénoïdal;
  • malformations congénitales du nez et des sinus paranasaux;
  • courbure du septum nasal.

Le diagnostic de la sphénoïdite étant difficile, le diagnostic correct n’est souvent posé qu’au début de l’apparition de complications de la maladie. Cela est dû au faible tableau clinique de la sphénoïdite. Les patients se plaignent principalement de maux de tête sans localisation claire, dont l’intensité dépend de la gravité du processus inflammatoire.

Traitement:

  • agents vasoconstricteurs (Naphthyzinum, Galazolin);
  • antibiotiques (amoxicilline, azithromycine);
  • médicaments anti-inflammatoires et antipyrétiques non stéroïdiens (ibuprofène, paracétamol).

Sinusite maxillaire

Inflammation, localisée dans les sinus maxillaires (maxillaires), cette pathologie a donc un deuxième nom - antrite. Le processus inflammatoire s'étend souvent au-delà des sinus, affectant le périoste et l'os de la mâchoire supérieure.

Symptômes:

  • congestion nasale;
  • augmentation de la température corporelle jusqu'à 40 °;
  • maux de tête renversé caractère;
  • douleur dans le foyer de l'inflammation - la région de la mâchoire supérieure;
  • larmoiement;
  • détérioration de l'odeur;
  • toux nocturne aggravée.

Causes:

  • rhinite aiguë;
  • SRAS et infections aiguës telles que la scarlatine et la rougeole;
  • dents carieuses;
  • lésions des os du crâne facial;
  • allergie

Traitement:

  • vasoconstricteur (nafazoline, galazoline);
  • antibiotiques systémiques (Sumamed, Azithromycin);
  • antibiotiques locaux (Bioparox);
  • rinçage du nez (Aqualore, Aqua Maris);
  • moins souvent - traitement chirurgical basé sur la ponction du sinus maxillaire.

Tumeur

Peut être bénigne et maligne.

Symptômes:

  • difficulté à respirer;
  • perte partielle ou totale d'odeur;
  • maux de tête;
  • saignements de nez.

Causes:

  • alcoolisme et tabagisme;
  • conditions de travail néfastes (industries chimique, du bois et autres);
  • maladies chroniques des voies respiratoires supérieures.

Les caractéristiques de l'évolution de la maladie dépendent de l'origine et du type de tumeur. Au premier signe de difficulté devrait consulter un médecin. Les effets thérapeutiques dépendent du type et de la taille de la tumeur, ainsi que des modifications des os du visage.

Complications:

  • germination de la tumeur dans les yeux et le cerveau;
  • violation des fonctions de phonation, déglutition, mastication;
  • métastase d'une tumeur maligne.

Blessures causées par des blessures

En raison des particularités de la structure anatomique, le nez est souvent sujet à des blessures. Les blessures au nez peuvent être ouvertes et fermées.

Symptômes:

  • la douleur
  • saignements;
  • hématome du septum;
  • difficulté à respirer par le nez;
  • malformation du nez.

Causes:

Dans l'enfance, toute lésion nasale nécessite une attention particulière, même avec un léger tableau clinique de la pathologie. Il est recommandé de réaliser une radiographie des os du visage, car le gonflement du nez interfère avec le diagnostic médical et il est facile de passer à côté du déplacement du septum nasal et d'autres conditions pathologiques.

Traitement:

  • soins d'urgence (tampons nasaux froids avec tampons de gaze imbibés de peroxyde d'hydrogène);
  • dans les cas graves, une intervention chirurgicale.

Complications:

  • malformation du nez;
  • courbure du septum;
  • difficulté à respirer par le nez.

Quelles que soient les maladies nasales, leur traitement nécessite une approche individuelle pour chaque patient. Les tactiques thérapeutiques doivent être choisies en tenant compte de l'âge, des caractéristiques de l'organisme et de la maladie elle-même. Le traitement opportun des maladies du nez est une excellente prévention des complications possibles.