Principal
Les symptômes

Drogues et remèdes traditionnels contre le rhume chez les femmes enceintes

Lorsqu'elle porte un enfant, une femme doit faire face à de nombreuses anxiétés et difficultés. Même avec la grossesse la plus réussie, l'immunité est réduite, ainsi la probabilité d'attraper un rhume est beaucoup plus grande.

Lorsque vous consultez un médecin et que vous suivez un traitement correct et opportun, un nez qui coule ne causera pas de tort à l’enfant, mais cela peut être une source de préoccupation pour la mère. Le médecin essaiera de trouver le traitement le plus efficace et le plus sûr.

Nez qui coule pendant la grossesse: causes et signes

Congestion nasale, éternuements, écoulements muqueux, perte d'odeur - signes d'un rhume

Un nez qui coule est commun pendant la grossesse. En plus des infections virales habituelles, de nombreux autres facteurs peuvent provoquer un nez qui coule chez une femme portant un enfant.

Les symptômes de nez qui coule chez la future mère sont les mêmes que chez tous les autres: mucosités abondantes du nez, congestion, difficultés respiratoires, gonflement du visage, des joues, maux de tête.

Il est à noter que vous devez consulter un médecin en cas de rhume pendant la grossesse, mais les signes d'infection les plus dangereux sont les suivants: gonflement grave, il est impossible de respirer même avec des gouttes, fièvre, fièvre, confusion.

Le médecin doit choisir un remède contre le rhume chez la femme enceinte, car toutes ne sont pas sans danger pour l’enfant, il n’est donc pas recommandé de s’auto-traiter.

Les causes de la rhinite pendant la grossesse sont nombreuses:

  • Infection virale On pense qu'une femme au cours de la grossesse récupérera les ARVI au moins 1 à 2 fois. Une femme rare parvient à se vanter d'avoir passé les 9 mois sans rhume. Cela est dû aux changements hormonaux dans le corps. La progestérone hormone supprime activement le système immunitaire du corps afin qu'il ne tente pas de repousser l'embryon. En conséquence, la probabilité d'être infecté par une infection virale augmente plusieurs fois. Une infection virale est accompagnée d'un écoulement nasal, d'un gonflement, d'une toux et d'un mal de gorge, rarement de la fièvre.
  • Allergie. Une femme enceinte peut développer une allergie, même si elle n'existait pas auparavant. Une réaction allergique diffère de l'ARVI en ce sens qu'elle apparaît d'abord comme un éternuement et une toux, une douleur aux yeux, puis un gonflement. L'allergie ne provoque pas de mal de gorge et de forte fièvre.
  • Rhinite enceinte. Pendant la grossesse, la femme devient plus sensible aux facteurs environnementaux. Son corps est en pleine réorganisation, ce qui affecte également les vaisseaux de la muqueuse nasale. En conséquence, l'œdème peut accompagner une femme jusqu'à la naissance. Cependant, il n'y aura pas d'autres symptômes. Ce traitement contre la rhinite ne nécessite pas, il vous suffit d'éliminer les symptômes.

Traitement médicamenteux efficace

Seul un médecin peut prescrire des médicaments sans danger pour le traitement de la rhinite au cours de la grossesse sans risque pour le fœtus.

Pendant la grossesse, la liste des médicaments approuvés est très petite. Cela est particulièrement vrai au cours du premier trimestre de la grossesse, lorsqu'il y a implantation et croissance de l'embryon sans placenta. À ce stade, il est conseillé de ne prendre aucun médicament sans l'autorisation du médecin.

Caractéristiques du traitement de la rhinite:

  • Préparations à base d'eau de mer. Ces médicaments sont sans danger pendant toute période de grossesse. Dans leur composition, il n'y a que de l'eau et du sel marin. Ceux-ci incluent Aqua Maris, Aqualor, Otrivin. Ils sont destinés au lavage du nez, à la réduction de l'inflammation, à la prévention des complications et à l'hydratation de la muqueuse nasale. N'attendez pas les résultats instantanés. L'eau de mer ne fait que soulager les symptômes et accélérer la guérison.
  • Préparations à base de xylométazoline. Le groupe le plus important de médicaments vasoconstricteurs. Ils sont disponibles sous forme de sprays et de gouttes. Les médecins ne recommandent pas leur utilisation pendant la grossesse, mais avec un fort œdème, ces médicaments sont nécessaires. Ils doivent être utilisés uniquement selon les besoins et à la posologie minimale, il est préférable de choisir les gouttes pour enfants: Tezin pour les enfants, bébé Nazol, Snoop.
  • Préparations à base d'oxymétazoline. Ces gouttes vasoconstricteurs agissent de la même manière que les gouttes à base de xylométazoline, mais ont un effet plus long (Nazivin est efficace jusqu'à 12 heures). Ils ne peuvent s'égoutter que deux fois par jour. N'utilisez pas de médicaments vasoconstricteurs plus de 3-4 jours.
  • Médicaments à base de phényléphrine. Ce groupe peut inclure les gouttes Vibrocil. Ils sont recommandés pour la rhinite allergique. Ils ont un effet cicatrisant, émollient et vasoconstricteur. Cependant, la phényléphrine n'agit pas de manière aussi prononcée et ne peut donc pas éliminer l'œdème grave.
  • Médicaments antiviraux. Ils peuvent être à la fois locaux et généraux, et produire en gouttes et en comprimés. Ils sont efficaces dès les premiers stades de la maladie s’il est certain que l’infection est causée par des virus. Ces médicaments comprennent Erhoferon, Interferon, Anferon, Kagocel.

Remèdes populaires et lavage nasal

Les meilleures méthodes traditionnelles de traitement de la rhinite pendant la grossesse

Les remèdes populaires pour la rhinite sont considérés comme plus sûrs, mais pendant la grossesse, leur choix doit être abordé avec sagesse. Ils ne sont pas tous aussi sûrs qu'ils peuvent sembler.

Il est conseillé de consulter un médecin avant de prendre tout moyen de rhume. Ils peuvent provoquer des réactions allergiques graves, des brûlures aux muqueuses et augmenter l'enflure.

  • Rincer le nez. Le rinçage est généralement sans danger. Il aide à économiser sur les pharmacies, à réduire rapidement l'inflammation et à prévenir la propagation de l'infection. Vous pouvez vous rincer le nez avec de l'eau tiède avec du soda et du sel (une cuillère à thé par verre), une solution de teinture de propolis ou une solution saline. La propolis peut provoquer une réaction allergique. Pendant la journée, vous devez vous rincer le nez au moins 3 à 4 fois pour que l’effet apparaisse.
  • L'inhalation. Si vous n’ajoutez pas d’huiles essentielles susceptibles de provoquer des allergies, il est également très sûr. Dans l'eau bouillante, vous devez cuire à la vapeur les oignons, l'ail et respirer pendant 5 minutes. Vous pouvez également utiliser des pommes de terre bouillies comme inhalation.
  • Massages Un léger massage du visage est assez sûr et efficace. Pour éliminer la congestion, vous devez masser les points situés près des ailes du nez, entre les sourcils, les tempes et derrière les lobes des oreilles avec de légers mouvements circulaires. Le massage doit être dans les 30 secondes.
  • Jus de légumes. Les jus de légumes sous forme de gouttes doivent être utilisés très soigneusement. Ils peuvent provoquer des allergies ou un gonflement. Le jus de betterave ou de carotte fraîchement pressé peut être utilisé en gouttes. Ils sont dilués avec de l'eau dans un rapport de 1: 1 et instillés goutte à goutte dans chaque narine.
  • Boisson chaude Pour les rhumes et les rhinites, il est recommandé d'utiliser du thé chaud au citron ou au miel, de la confiture de framboises, si aucune de ces réponses ne provoque d'allergie. La consommation tiède d'alcool aide à nettoyer le corps des toxines, à soulager la congestion nasale, à soulager les maux de gorge et à réduire la fièvre.

Pendant la grossesse, aucune procédure à la vapeur n'est autorisée (bains chauds, bains de pieds, coussins de moutarde).

Prévention de la rhinite pendant la grossesse

Toute femme enceinte veut éviter les problèmes et le rhume. Pendant la grossesse, c'est beaucoup plus difficile à cause de la faible immunité, mais vous pouvez réduire considérablement le risque d'attraper un rhume.

Pendant la grossesse, les médecins prescrivent souvent une multivitamine pour le développement normal de l'enfant. Ils ne devraient pas être négligés, compte tenu de la chimie inutile. Les vitamines sont nécessaires pour les femmes enceintes, car les nutriments ne suffisent pas pour deux et la nutrition d'une femme est souvent insuffisante. Les vitamines sont non seulement bénéfiques pour l'enfant, mais contribuent également à renforcer de manière significative les fonctions de protection du corps. Bien entendu, une bonne nutrition joue également un rôle.

Si une femme n'a pas d'indication concernant le repos au lit, vous devez faire des promenades quotidiennes à l'air frais, loin des voitures et des routes.

L'air frais et l'exercice aident à renforcer les vaisseaux sanguins et l'immunité.

En période d’épidémie et de rhume, évitez de vous rendre dans des lieux très fréquentés et de ne pas utiliser les transports en commun. Si cela n’est pas évité, le médecin peut vous recommander un antiviral léger pour la prophylaxie. Vous devez également porter un masque ou enduire vos narines de pommade oxolin, vous laver le nez régulièrement et vos mains avec du savon. Il est conseillé de porter un spray ou un gel pour la désinfection des mains.

Plus d'informations sur la façon de guérir nasale pendant la grossesse peuvent être trouvées dans la vidéo:

Ne pas oublier l'hygiène. Le nettoyage de la pièce doit être effectué régulièrement, éliminer la poussière, ventiler les pièces et maintenir une humidité normale (par exemple, en utilisant des humidificateurs spéciaux). Pour la désinfection de l'air, vous pouvez utiliser des huiles essentielles et des lampes à parfum. Assurez-vous que bien que cela ne soit pas des sensations désagréables et des réactions allergiques, des maux de tête. Dans le brûleur à mazout peut égoutter quelques gouttes d'huile de conifère ou d'agrumes.

N'utilisez aucun médicament pour la prophylaxie sans consulter un médecin. Ils peuvent nuire à l'enfant encore plus que le virus lui-même. Si la maladie commence, il est important de commencer le traitement le plus tôt possible et d’en informer le médecin.

Nez qui coule pendant la grossesse en 1, 2 et 3 trimestres

Ne sous-estimez pas le danger de rhume pour une femme enceinte et son enfant à naître. Les rhinites d'origine virale provoquent souvent des maladies telles que pharyngite, mal de gorge, sinusite, otite moyenne, sinusite. Le drainage de la muqueuse nasale, la réduction de l'immunité locale et générale sont des facteurs de risque supplémentaires pour le développement de complications.

La pénétration de bactéries et de virus dans le corps, à commencer par le nez qui coule, peut entraîner le développement de malformations fœtales, la «disparition» de la grossesse, l’infection du fœtus au cours des dernières semaines de son développement.

La violation du plein souffle d'une femme enceinte affecte négativement l'apport en oxygène au fœtus. Hypoxie - cause de la naissance prématurée et de la naissance d'enfants atteints d'hypotrophie, de pathologies des systèmes respiratoire, nerveux et circulatoire.

Toute affection affectant la santé d'une femme enceinte doit être évaluée par le médecin traitant afin de lui attribuer un traitement adéquat et sans danger.

Nez qui coule pendant la grossesse au 1er trimestre

La grossesse chez la femme s'accompagne de modifications hormonales graves causées par une augmentation des taux d'œstrogènes et de progestérone, nécessaires au maintien d'un enfant et à son développement fœtal normal. En parallèle, dans le corps d'une femme augmente le volume de sang en circulation. Cela affecte l'état et les fonctions de nombreux organes et systèmes. Le résultat d'une augmentation du volume sanguin et d'une augmentation du niveau d'hormones sexuelles féminines est un gonflement et un amincissement de la membrane muqueuse des sinus nasaux, ce qui entraîne la formation d'une congestion.

Dans ce cas, la muqueuse nasale devient sèche, irritée. Les facteurs négatifs - poussière, air sec, produits chimiques contenus dans les assainisseurs d’air, par exemple, ne font qu’accroître le gonflement des sinus et provoquer un écoulement nasal pouvant accompagner une femme tout au long de sa grossesse. La congestion nasale et les nausées rendent la respiration plus difficile, réduisent le débit d'oxygène, dont le manque provoque des maux de tête et, de plus, affecte négativement le développement du fœtus. Tout cela, associé à un système immunitaire affaibli, explique la cause des rhinites et des rhumes fréquents chez les femmes enceintes.

Maladies virales très dangereuses pour les femmes enceintes et le fœtus. Au cours du premier trimestre de la grossesse, les fausses couches surviennent souvent précisément à cause de maladies infectieuses. Par conséquent, quand un nez qui coule se produit pendant la grossesse dans les premiers stades, d'autant plus accompagné de fièvre, toux, maux de gorge, maux de gorge - compagnons essentiels du rhume et des ARVI - vous devez immédiatement contacter votre médecin. En aucun cas, on ne peut pas s'auto-traiter, car la plupart des médicaments sont contre-indiqués au cours du premier trimestre de la grossesse. L'automédication peut causer un préjudice irréparable au fœtus en développement et nuire à sa santé.

Une allergie est une autre cause de rhinite durant la grossesse au cours du premier trimestre. Pendant la grossesse, la sensibilité du corps augmente de manière significative, de sorte qu'une rhinite allergique dans cette position n'est pas rare. Il est particulièrement prononcé pendant la période de floraison printanière des plantes. En plus du pollen, les allergies peuvent causer la pollution de l’air, les poils d’animaux, les cosmétiques et d’autres facteurs. Le traitement de la rhinite allergique ne devrait pas non plus être différé, sinon il se transformerait en une forme chronique, et il est dangereux pour le bébé, la maladie peut lui être transmise.

Les tumeurs, les caractéristiques anatomiques du nasopharynx, les adénoïdes, les polypes, les lésions nasales, les tensions et dépressions, les maladies du système cardiovasculaire, le traitement prolongé par certains médicaments, les maladies chroniques du nasopharynx (amygdalite, pharyngite, sinusite) peuvent également provoquer l'écoulement nasal.

Comme c'est au cours du premier trimestre que les principaux organes et systèmes du fœtus sont mis en place, la prise de tout médicament n'est effectuée que dans des cas extrêmement difficiles. Par conséquent, il est recommandé de commencer le traitement de la rhinite avec des remèdes populaires, qui ne présentent pratiquement aucune contre-indication et ne constituent pas une menace pour le bébé et sa mère.

Nez qui coule pendant la grossesse au 2e trimestre

Le deuxième trimestre est considéré comme la période de grossesse la plus paisible qui soit, lorsque l'enfant est déjà suffisamment formé et que son corps est devenu plus fort et adapté. Un nez qui coule au deuxième trimestre de la grossesse ne constitue plus une menace de fausse couche, car le placenta formé peut protéger le bébé contre les facteurs néfastes, mais la rhinite ne présente pas pour autant une menace pour le fœtus. Et ceci est principalement dû à un œdème de la muqueuse sur fond d’ajustement hormonal, ce qui provoque une congestion, des difficultés respiratoires et une privation d’oxygène.

Une carence en oxygène peut provoquer différentes pathologies chez le fœtus:

Le manque d'oxygène (hypoxie) a un effet négatif sur le cerveau et le système nerveux, qui se développent activement au cours du deuxième trimestre. À la suite d'une hypoxie, un enfant peut être né avec des pathologies associées à une activité nerveuse et cérébrale;

L'insuffisance placentaire se développe - une violation des fonctions du placenta, dans laquelle il n'y a pas un apport suffisant en oxygène et en nutriments au fœtus;

En raison de l'oxygène et de l'insuffisance placentaire, un enfant peut prendre du poids mal;

Le système endocrinien de l’enfant en souffre et son développement a lieu au deuxième trimestre.

Une grande erreur de beaucoup de femmes est qu'elles commencent le traitement du rhume de cerveau par leurs propres moyens. Bien que certains médicaments puissent être utilisés au cours du deuxième trimestre (puis sous la forme adaptée aux enfants et à la posologie minimale), ils doivent être pris sous la stricte surveillance d'un gynécologue et uniquement après des tests pour déterminer les causes de la maladie. Comme au premier trimestre, vous ne pouvez pas prendre de médicaments vasoconstricteurs. Et certains médicaments contre le rhume et le rhume, qui le provoquent le plus souvent, peuvent affaiblir le ton de l’utérus et provoquer une fausse couche.

En outre, le risque pour l’enfant est le risque d’infection par le placenta si la mère du bébé doit respirer par la bouche en raison de la congestion nasale. Les virus pénètrent dans les bronches et les poumons, sont absorbés dans le sang, provoquant une intoxication infectieuse, qui ne peut qu'affecter le développement de l'enfant.

Nez qui coule pendant la grossesse au 3ème trimestre

Un nez qui coule peut accompagner une femme en début et en fin de gestation. L'un des effets secondaires de la rhinite est le manque d'oxygène dû à l'enflure et à la congestion nasale. Comme lors des deux derniers trimestres, au cours des dernières semaines de grossesse avec un rhume, le risque de manque d’oxygène et ses conséquences pour le fœtus persistent également.

En outre, au cours du 3ème trimestre de la grossesse, le développement d'un nez qui coule causé par des virus est lourd de:

L'infection dans le liquide amniotique, l'infection de l'enfant avant la naissance, cela peut conduire à la naissance de l'enfant infecté;

Vieillissement du placenta, qui entraîne un affaiblissement de ses fonctions de protection et une entrée plus libre des substances nocives, par exemple des composants de médicaments, chez le fœtus;

Effet négatif sur la production de lait après l'accouchement.

Ainsi, un nez qui coule en fin de grossesse et un rhume qui l’a directement causé au développement et à la formation du fœtus n’affectent pas, car il est déjà formé, mais peuvent entraîner une infection et la naissance d’un enfant en mauvaise santé.

Par conséquent, il est important de consulter un médecin en cas de modification du corps, même par un froid léger, d'observer les mesures de prévention prises pendant toute la période de gestation et de subir régulièrement un examen de routine afin de subir les tests nécessaires pour détecter le début du processus inflammatoire et empêcher le développement de la maladie. L'air frais, le nettoyage humide régulier, les promenades fréquentes, le manque de stress, une alimentation équilibrée et un mode de vie sain permettront au futur bébé et à sa mère de rester en bonne santé.

Un rhume pendant la grossesse est-il dangereux pour le fœtus?

Pour répondre à la question de savoir comment un nez qui coule affecte un enfant à naître, il faut comprendre que le nez qui coule pendant la grossesse et causé par le rhume et les maladies virales est le plus dangereux, car il existe un risque d'infections et de pathologies fœtales. Pour éviter ces conséquences, il est nécessaire d'éliminer l'infection. Cela nécessite l'utilisation de médicaments antibactériens indésirables pendant la grossesse, en particulier pendant les premier et deuxième trimestres, lors de la formation et du développement d'organes importants chez l'enfant.

Les maladies infectieuses menacent non seulement le gonflement de la muqueuse nasale, comme mentionné ci-dessus, mais peuvent également provoquer un épaississement des parois du placenta, ce qui entraîne une insuffisance de nutriments et d'oxygène pour l'enfant. Un tel impact négatif sur le fœtus entraîne un retard dans son développement et sa croissance et peut provoquer une fausse couche au cours du premier trimestre de la grossesse. De plus, les maladies virales s'accompagnent souvent d'une augmentation de la température corporelle, ce qui perturbe le métabolisme et la circulation sanguine. Une femme perd son appétit à une température donnée, consomme moins de nourriture. Par conséquent, l'enfant reçoit moins de nutriments, ce qui affectera certainement sa croissance. En outre, les virus affectent non seulement le nasopharynx et les voies respiratoires, mais également les bronches et les poumons, provoquant leur inflammation. En réponse, une toux apparaît, épuisant le corps déjà affaibli d'une femme.

Donc, le nez qui coule, tout d’abord, est dangereux parce qu’une femme a du mal à respirer, ce qui limite le flux d’oxygène et conduit à une hypoxie fœtale. Un nez qui coule rend la respiration difficile, empêche l'entrée d'oxygène, ce qui provoque des vertiges, des maux de tête et une augmentation de la pression, ce qui peut amener une femme enceinte à se sentir faible, constamment fatiguée et fatiguée. Cela est dû à la diminution des performances, à la somnolence, à la mauvaise humeur, à la nervosité.

Comment traiter un rhume pendant la grossesse?

Alors, comment traiter un nez qui coule pendant la grossesse et, surtout, comment? En choisissant parmi les nombreux outils destinés au traitement de la rhinite pendant la grossesse, il convient de privilégier les méthodes les plus sûres, par exemple les méthodes traditionnelles. Dans tous les cas, les médicaments doivent être administrés sur recommandation d'un médecin et sous son contrôle. S'il n'est pas possible de consulter un médecin maintenant, vous pouvez utiliser les recommandations ci-dessous pour une dotation d'urgence.

Gouttes et sprays du rhume pendant la grossesse

Lors du choix de tels médicaments, il faut être prudent, l'action de presque tous les médicaments étant basée sur l'effet vasoconstricteur. Le mauvais choix ou la surdose d'un médicament peut nuire à la santé de la femme et de son enfant à naître.

Pinosol pendant la grossesse

Lorsque la grossesse tombe et pulvérise, Pinosol est recommandé de ne pas utiliser plus de 7 jours par trimestre.

Composition: Pinosol contient des huiles essentielles de sapin, de menthol et d'eucalyptus, de la vitamine E et du thymol.

Propriétés pharmacologiques: Le médicament, créé à base de substances naturelles d'origine végétale, a un effet anti-inflammatoire et antiseptique local. Les gouttes et les aérosols soulagent le gonflement des muqueuses et réduisent la viscosité des sécrétions.

Indications: Pinosol est utilisé dans le traitement de la rhinite aiguë et chronique, une inflammation du nasopharynx accompagnée d’une sécheresse accrue de la muqueuse.

Contre-indications: sinusite, intolérance individuelle aux composants du médicament.

Effets secondaires: brûlure et hyperémie de la muqueuse nasale, gonflement et démangeaisons.

Nazivin Sensitive

Pendant la grossesse, appliquez Nazivin uniquement à la dose recommandée par le fabricant. Le médicament sous forme de gouttes ou de spray est utilisé dans les cas où l'avantage pour la mère l'emporte sur le risque potentiel pour le fœtus.

Composition: Chlorhydrate d'oxymétazoline (principal ingrédient actif), eau, acide citrique, citrate de sodium, glycérol 85%.

Propriétés pharmacologiques: gouttes nasales et spray Nazivin Sensitive appartiennent au groupe des médicaments vasoconstricteurs.

Des indications: nez qui coule avec maladies virales ou catarrhales, rhinite de toute origine, sinusite, otite de l’oreille moyenne, eustachite.

Contre-indications: hypersensibilité au médicament, rhinite atrophique, glaucome.

Effets secondaires: sensation de brûlure, éternuement, muqueuses sèches, rhinite médicale avec utilisation prolongée. Peut-être une augmentation de la pression artérielle, une tachycardie, une insomnie, des maux de tête.

Nasik spray pendant la grossesse

L’effet du spray nasal Nazik n’ayant pas été testé sur la toxicité pour la reproduction, il n’est pas recommandé de l’utiliser pendant la grossesse.

Composition: Chlorhydrate de xylométazoline, dexapanthénol, eau, excipients.

Propriétés pharmacologiques: 2-3 minutes après l’utilisation rétrécit les vaisseaux sanguins, normalise la respiration nasale, stimule la régénération de la muqueuse nasale.

Indications: rhinite dans les infections respiratoires aiguës, rhinite vasomotrice et allergique, sinusite, otite.

Contre-indications: lactation, hypertension artérielle, athérosclérose.

Effets secondaires sont extrêmement rares.

Vibrocil pendant la grossesse

Il faut garder à l'esprit que le médicament a un effet vasoconstricteur systémique, il est donc pris uniquement en fonction du témoignage d'un médecin.

Composition: Les gouttes et les aérosols de Vibrocil contiennent de la phényléphrine, du maléate de dimétindène, de l'eau, de l'huile de lavande et des excipients.

Propriétés pharmacologiques: élimine l'œdème muqueux, a un effet vasoconstricteur local, manifeste un effet antihistaminique.

Indications: tous les types de rhinite sauf atrophique fétide, sinusite, otite aiguë de l'oreille moyenne.

Contre-indications: haute sensibilité aux composants du médicament, la rhinite atrophique.

Effets secondaires: légère brûlure et sécheresse du nez.

Pommade pour la rhinite pendant la grossesse

L'utilisation de pommades vous permet d'agir ponctuellement sur les foyers de la muqueuse nasale.

Pommade Evamenol pendant la grossesse

Pendant la grossesse, la pommade evamenol est appliquée à la dose prescrite par le fabricant. Ses composants ne pénètrent pas dans la barrière placentaire, n’ont pas d’effet tératogène.

Composition: huile d'eucalyptus, lévomenthol, vaseline.

Propriétés pharmacologiques: composants de la pommade stimulent les récepteurs muqueux nasaux, ont des effets anti-inflammatoires et antiseptiques

Indications: rhinite aiguë et chronique.

Contre-indications: âge des enfants jusqu'à 2 ans, hypersensibilité à l'huile d'eucalyptus, menthol.

Effets secondaires: réaction allergique possible.

Pommade de Fleming pendant la grossesse

Pendant la grossesse, vous devez consulter un médecin pour clarifier le schéma thérapeutique correct. L'utilisation d'une pommade ne nuit pas au processus de portage d'un enfant.

Le médicament fait référence aux médicaments homéopathiques.

Composition: calendula, hamamélis, esculus, menthol, oxyde de zinc, vaseline.

Propriétés pharmacologiques: a un effet anesthésique, anti-inflammatoire, bactéricide et desséchant. La pommade améliore la microcirculation des tissus, accélère leur régénération.

Indications: rhinite vasomotrice.

Contre-indications: hypersensibilité aux composants de la pommade.

Effets secondaires: Les réactions allergiques sont extrêmement rares.

Lavage nasal pendant la grossesse

La procédure de lavage a un effet positif sur l’état du nasopharynx. À la suite de l'irrigation du nez, les microbes, le mucus et la poussière en sont retirés. La membrane muqueuse est humidifiée avec de l'air sec, les croûtes du nez se ramollissent.

Dauphin pendant la grossesse

Pendant la grossesse, il est recommandé de prendre Dolphin avec soin, en analysant avec soin votre santé. Le médicament peut provoquer des saignements de nez chez une femme enceinte.

Dolphin est offert au consommateur sous la forme d'un ensemble de sacs contenant des remèdes à base de plantes et d'un inhalateur. Agent antiviral et antimicrobien.

Composition: sel de mer, extrait de rose musquée, bicarbonate de sodium, extrait de réglisse. Une histoire de patients allergiques se voit proposer une composition légèrement modifiée de préparation de dauphin, qui ne contient pas d'herbes.

Propriétés pharmacologiques: Supprime le gonflement de la membrane muqueuse enflammée en raison de l'élimination des virus et des microbes du nasopharynx, élimine le mucus, restaure la perméabilité des voies respiratoires, régénère les tissus, accélère l'écoulement de mucus des sinus.

Indications: nez qui coule, otite moyenne, antrite, maladies inflammatoires du pharynx, sinusite, rhinosinusite.

Contre-indications: congestion nasale complète, tumeurs de toute étiologie, prédisposition au saignement nasal, enfants de moins de 4 ans.

Effets secondaires: saignement du nez, eustachite.

Aquamaris pendant la grossesse

La grossesse n’est pas une contre-indication à l’utilisation du médicament Aquamaris.

Composition: eau stérilisée de la mer Adriatique, riche en sels et oligo-éléments, eau de mer ordinaire.

Propriétés pharmacologiques: soulagement de l'inflammation, stimulation de l'immunité locale, ramollissement des croûtes et excrétion des déchets de bactéries, régénération des tissus du nasopharynx.

Indications: rhinite allergique chez les femmes enceintes et allaitantes, maladies du rhino-pharynx, prévention et traitement des infections virales.

Contre-indications: obstruction des voies nasales, allergie aux composants du médicament, susceptibilité aux saignements nasaux, tumeurs dans la cavité nasale.

Effets secondaires: réactions allergiques locales.

Humer pendant la grossesse

Pendant la grossesse, appliqué sur la recommandation d'un médecin.

Composition: eau de mer isotonique stérile.

Propriétés pharmacologiques: le médicament a un effet local de nettoyage et d'hydratation, soulage l'irritation de la muqueuse nasale, facilite la respiration.

Indications: prévention et traitement des maladies du nasopharynx, des sinus, de la rhinite allergique.

Contre-indications: hypersensibilité au médicament.

Effets secondaires: dans de rares cas, réactions allergiques, hyperémie muqueuse.

Salin pendant la grossesse

Pendant la grossesse, une solution saline est utilisée dans n’importe quel trimestre après consultation d’un médecin.

Composition: Solution isotonique à 0,65% de chlorure de sodium, substances supplémentaires, eau purifiée.

Propriétés pharmacologiques: utilisé pour éliminer le gonflement de la muqueuse nasale, a un effet anti-inflammatoire, adoucit les croûtes sèches et dilue le mucus, facilite la respiration nasale. Salin spray nasal peut réduire la dose de médicaments vasoconstricteurs, agit comme un agent antiviral et antifongique, améliore le sens de l'odorat.

Indications: rhinite infectieuse, allergique et atrophique, sécheresse accrue de la muqueuse nasale.

Contre-indications:: œdème pulmonaire ou cérébral, hyperkaliémie, hyperchlorémie, surhydratation, insuffisance cardiaque ou rénale.

Effets secondaires absent

Miramistin pendant la grossesse

Miramistin ne pénètre pas dans la circulation systémique, il n'est donc pas dangereux pour la femme enceinte et son enfant à naître, il n'a pas d'effet toxique.

Le médicament appartient au groupe pharmacologique des antiseptiques.

Composition: Miramistin, eau purifiée.

Propriétés pharmacologiques: La solution de miramistine a un effet bactéricide sur les bactéries, les champignons pathogènes et les virus. Le médicament accélère la régénération des tissus, stimule l'immunité locale, prévient l'infection de la membrane muqueuse, supprime les processus inflammatoires.

Indications: traitement des maladies inflammatoires du nasopharynx.

Contre-indications: hypersensibilité à l'ingrédient actif principal.

Effets secondaires: réactions allergiques extrêmement rares, brûlures sur le site d'application.

"Star" pendant la grossesse d'un rhume

Il existe plusieurs médicaments appelés Asterisk. Ce spray, gouttes nasales sur la base de xylométazoline et de baume vietnamien, créé sur la base de la composition des huiles essentielles. Le spray et les gouttes nasales appartiennent au groupe des médicaments vasoconstricteurs.

Indications d'utilisation des "astérisques": rhinite allergique et virale, sinusite, maladies inflammatoires du pharynx. Contre-indications: allergie aux composants médicamenteux, hypertension artérielle, thyrotoxicose, rhinite atrophique, athérosclérose.

Lorsque la grossesse n'est pas recommandé d'utiliser le baume, le spray et les gouttes nasales "Star". Ces restrictions sont causées par les propriétés vasoconstricteurs de la xylométazoline, ainsi que par la probabilité élevée d’allergie aux huiles essentielles du baume.

Remèdes populaires contre le rhume pendant la grossesse

Il n’est pas facile de trouver des recettes populaires sans danger pour la santé d’une femme enceinte et de son enfant à naître.

Cependant, certaines techniques peuvent encore être utilisées:

Inhalation d'oignons hachés et de vapeurs d'ail;

Instiller dans les voies nasales de jus d'oignon ou d'ail dilué dans de l'eau bouillie dans un rapport de 1: 1, tenir 3 fois par jour;

Instillation dans le nez du jus de betterave ou de carotte dilué dans de l'eau 1: 1 5-6 fois par jour, 7-8 gouttes;

Instillation dans le nez d'une solution d'infusion de thé noir évaporée en 15 minutes (1 c. À thé. Par tasse d'eau bouillante) et 1 c. À thé. soda alimentaire. Moyens goutte à goutte 3 fois par jour, 2-3 gouttes;

Réception d'un mélange de vitamines de la racine de raifort râpée et d'une pomme dans une proportion 1: 2 avec une cuillerée à thé de sucre. Le mélange est pris 2 fois par jour pendant 1 cuillère à café.

Un auto-massage du nez, une zone réflexe sous le nez, au-dessus des sourcils et des points situés sur la surface postérolatérale du cou contribueront à réduire l’inconfort et la congestion nasale.

Aloe pendant la grossesse du rhume. Aloe ne peut pas être utilisé pour traiter un rhume chez les femmes qui attendent un enfant, car les ingrédients actifs du jus de cette plante augmentent le tonus de l'utérus. Cette circonstance peut entraîner une naissance prématurée, un avortement spontané en début de grossesse.

Kalanchoe d'un rhume pendant la grossesse. Le jus de Kalanchoe est considéré comme un remède très efficace contre le rhume. Cependant, pendant la grossesse, ces recettes doivent être traitées de manière très sélective. Tout d'abord, vous pouvez être allergique au jus de Kalanchoe. Deuxièmement, l'action des gouttes provenant du jus de cette plante provoque des éternuements intenses, qui n'affectent pas toujours positivement le bien-être de la femme et de son enfant.

Si une femme enceinte ne craint pas de tels effets secondaires, elle peut préparer des gouttes de Kalanchoe.

Rincez et séchez la feuille de la plante, placez-la au réfrigérateur pendant 5 jours.

Broyer la feuille dans de la bouillie, envoyer au réfrigérateur pendant 2 jours.

Presser le jus à travers une gaze stérile.

Creusez dans chaque narine une goutte 3 fois par jour. Le traitement dure jusqu'à 10 jours.

Pourrait-il y avoir un nez qui coule sans fièvre pendant la grossesse?

L'apparition d'un nez qui coule chez les femmes enceintes n'est pas nécessairement due à une infection virale, bien que parmi plus de 200 types de rhinovirus, il existe ceux qui provoquent une maladie respiratoire aiguë sans fièvre. En outre, la cause d'un nez qui coule sans fièvre peut être une allergie ou des niveaux élevés d'oestrogène. Ce phénomène est appelé rhinite vasomotrice chez la femme enceinte.

Un nez qui coule sans fièvre peut être causé par une sécheresse excessive dans la pièce, lorsque l'excrétion de mucus en quantité accrue est une réaction protectrice du corps à un microclimat défavorable. En outre, les causes de la rhinite pendant la grossesse peuvent être le stress, les tumeurs des voies respiratoires supérieures et les violations de leur structure.

Prévention de la rhinite pendant la grossesse

À titre préventif, il faut:

Baladez-vous aussi souvent que possible dans l'air frais, aérez la pièce plusieurs fois par jour, nettoyez-la tous les jours à la maison;

Pour prévenir les rhumes, vous devez prendre des vitamines tout au long de votre grossesse et surveiller votre alimentation.

Vous ne pouvez pas permettre l'hypothermie;

Pendant la saison froide, en cas d'épidémie de maladies respiratoires, vous devez utiliser une pommade oxolinique avant de quitter la maison et il est préférable de ne pas visiter les lieux publics.

Et rappelez-vous, quand il y a des signes de nez qui coule et d'autres symptômes de maladies infectieuses pendant la grossesse, vous devriez immédiatement consulter un médecin.

Éducation: En 2009, a reçu un diplôme en «médecine» de l'Université d'État de Petrozavodsk. Après avoir terminé son stage à l'hôpital clinique régional de Mourmansk, un diplôme en oto-rhino-laryngologie (2010) a été obtenu.

1 trimestre de grossesse - comment se débarrasser d'un rhume

Le premier trimestre est la période la plus significative de la vie d'une femme enceinte. Au cours de ces semaines, presque tous les organes vitaux du futur petit homme sont couchés, des changements se produisent dans le corps de la mère. C'est pourquoi il devient extrêmement indésirable de prendre des médicaments pouvant avoir un effet toxique sur le fœtus.

Pendant cette période, les femmes enceintes doivent protéger particulièrement leur santé et prévenir l'apparition de maladies où elles peuvent facilement être évitées. Cela est particulièrement vrai du rhume et des autres maladies catarrhal.

Les causes

Chaque mère souhaite la santé de son enfant et la santé de celui-ci devrait commencer dès les premières semaines de la grossesse. Afin d'éviter l'apparition d'une rhinite, il est nécessaire de bien comprendre les raisons pour lesquelles elle peut apparaître.

  • Hypothermie du corps (ou, familièrement, du rhume);
  • Allergie (réaction au pollen, produits chimiques ménagers, air pollué, certains produits);
  • Modifications de la structure ou lésion du septum nasal;
  • La croissance des végétations adénoïdes (dans les formes sévères d’angor, l’infection peut pénétrer dans les voies nasales);
  • Sinusite (inflammation des sinus);
  • Changements hormonaux (rhinite vasomotrice).

Les causes hormonales ne sont pas caractéristiques pour le 1er trimestre, mais pour le 3ème. Mais, néanmoins, une rhinite vasomotrice est observée depuis le début de la grossesse et disparaît avec la fin de la période. Il doit être traité avec des préparations naturelles, car la congestion nasale a un effet négatif sur le fœtus et le corps de la future mère elle-même.

Complications possibles

Un nez qui coule au premier trimestre est dangereux avec des complications possibles et des effets secondaires des médicaments. Un comportement incorrect au début de la grossesse peut nuire au fœtus et à la future mère. C’est pourquoi chaque femme enceinte devrait être bien consciente des éventuels effets négatifs d’un traitement inattentif de la rhinite:

  1. Un nez qui coule peut causer n'importe quelle maladie catarrhale, parce que les voies nasales sont posées, l'air froid pénètre immédiatement dans les organes respiratoires et les refroidit;
  2. Un nez constamment bouché ouvre la voie à des infections virales directement dans les poumons et le fœtus. Après tout, la membrane muqueuse du nez, en plus de se réchauffer, retient également les microbes pathogènes, les transformant en mucus. Et une infection virale du fœtus est une voie directe vers une fausse couche ou un accouchement prématuré;
  3. Lorsque les voies nasales sont obstruées, tous les organes situés à proximité risquent l'inflammation, ce qui peut provoquer des maux de gorge, une sinusite, une otite moyenne;
  4. Si une femme enceinte est incapable de respirer complètement par le nez, une hypoxie fœtale peut être menacée, ce qui peut entraîner de nombreux écarts dans le développement du fœtus;
  5. La transition du rhume du stade aigu au stade chronique, lorsque le traitement n’est plus aussi rapide et efficace;
  6. Si l'écoulement nasal persiste pendant toute la grossesse, d'autres femmes enceintes risquent de l'infecter dans la salle d'accouchement. Peut-être une question sur la sécurité de rester dans la chambre générale.

Le principal risque durant cette période est l'impossibilité d'utiliser la plupart des médicaments en raison de la vulnérabilité du fœtus. Tout médicament a des contre-indications et au début de la grossesse (jusqu'à 12 semaines), le futur enfant est toujours en cours de formation et le placenta est avec lui. Ce n'est qu'à partir de la 13e semaine que la croissance de la place des enfants prend fin et que l'enfant reçoit une protection complète.

Le nez qui coule chez les femmes enceintes au début de la période est un phénomène dangereux, mais il doit être traité avec beaucoup de soin, le choix des médicaments doit toujours être convenu avec le médecin.

Traitement

Le traitement de la rhinite au cours du premier trimestre commence par des événements généraux qui aident à réduire le gonflement des muqueuses et facilitent la respiration:

  • Augmentation de l'humidité dans la pièce avec un chiffon humide et des réservoirs d'eau avec une grande zone d'évaporation;
  • Relever la tête du lit pour faciliter la respiration pendant le sommeil;
  • Aération constante de la pièce avec maintien de la température jusqu'à 22 ° С.

Bonne aide boisson abondante, enrichie en vitamine C. Pour renforcer l'immunité, il est nécessaire de revoir le régime alimentaire et d'inclure des produits antiseptiques.

Traitement médicamenteux

Le premier remède pour le traitement de la rhinite est des gouttes. Cependant, pour le premier trimestre de la grossesse, tout produit médical doit être soigneusement choisi avec l’aide du médecin traitant.

Gouttes de vasoconstricteur

Les médicaments d’accès général et d’action éprouvée sont les gouttes Otrivin, Pinosol, Sanorin. Ils sont autorisés même dans 1 trimestre, bien qu'ils soient vasoconstricteur. Le schéma de leur utilisation devrait être réalisée conformément aux normes des enfants.

Les autres médicaments, les plus courants, sont interdits aux femmes enceintes en raison de leurs effets secondaires négatifs:

  • Hypertension artérielle;
  • Constriction des vaisseaux sanguins dans le placenta et l'utérus;
  • Dépendance rapide et cessation de l'effet thérapeutique;
  • Séchage excessif de la muqueuse nasale;
  • L'émergence de pathologies possibles du fœtus.

Les médicaments de ce groupe comprennent Naphthyzinum, Oxymetazoline, Xymelin, Tizin, Vibrocil.

Le traitement des femmes enceintes du premier trimestre par des gouttes vasoconstricteurs ne doit être pratiqué que dans les cas les plus extrêmes.

Gouttes et onguents antiviraux

Étant donné que le nez qui coule a souvent un caractère viral, il est justifié d'utiliser des antiviraux chez les femmes enceintes au cours du premier trimestre. Au cours du premier trimestre de la grossesse, les pilules «Grippferon» et «Derinat», les pommades Viferon sont prescrites.

L'utilisation du baume astérisque, qui n'a aucune contre-indication pour les femmes enceintes, a un effet significatif. Ses huiles essentielles ont une action antivirale, réchauffante et éclaircissante.

Solutions salines

Les médicaments les plus sûrs à administrer au cours du premier trimestre sont les solutions salines pour le lavage et l’instillation préparées à base de sel marin. Ils hydratent la membrane muqueuse, tandis qu'il y a dilution du mucus et son écoulement libre. Tous les composants de la solution étant d'origine naturelle, ils ne représentent aucun danger pour l'organisme.

Les solutions salines pharmaceutiques proposées sont très diverses:

  1. Marimer;
  2. Aqualore;
  3. Les aigues-marines;
  4. Otrivin Baby;
  5. Humer.

Pour préparer la solution de travail, il suffit de dissoudre une cuillerée à thé de médicament dans un litre d’eau bouillie.

Les préparations à base de sel marin devraient être le premier remède utilisé contre la rhinite au cours du premier trimestre, car elles ne présentent aucun effet secondaire et que l’effet du traitement par pulvérisation de sels et gouttes de sel est assez régulier et rapide. L'essentiel - observer la régularité et le dosage.

Autres drogues

Les remèdes homéopathiques contre le rhume pendant la grossesse sont Compositum, Pommade Evamenol, Euphorbium. Ces médicaments sont à base de légumes et suffisamment sûrs, mais avant d’utiliser des femmes enceintes, il est préférable de consulter un médecin.

Les manifestations allergiques de la rhinite sont éliminées avec les préparations de Vibrocil et de Flikonaza, qui aident à réduire le gonflement de la membrane muqueuse, à éliminer les démangeaisons et à réduire la quantité de mucus sécrétée.

Les gouttes à base de plantes, telles que Pinosol, doivent être utilisées avec prudence. Ses huiles essentielles d'eucalyptus, de pin et de menthe ont incontestablement un effet anti-inflammatoire et anti-œdème. Cependant, avec une tendance aux réactions allergiques ou aux maladies des sinus, ce médicament est contre-indiqué.

Remèdes populaires

La médecine traditionnelle propose de nombreuses recettes avec des ingrédients à base de plantes, à base d'herbes, de produits et de réchauffement. Il convient de rappeler que pendant la grossesse, les procédures de réchauffement doivent être effectuées avec beaucoup de prudence et qu'il vaut mieux les exclure complètement. Cela est particulièrement vrai pour le bas du corps, où le fœtus peut être blessé (par exemple, en flottant).

La médecine traditionnelle aide non seulement à éliminer le gonflement des muqueuses, mais également à lutter contre d'autres symptômes du rhume:

  1. Instiller dans le nez quelques gouttes de jus de légumes (carottes, betteraves) mélangées à de l'huile d'olive;
  2. Réchauffer les sinus nasaux avec une lampe bleue ou des œufs durs. Dans ce cas, vous devez d’abord vous assurer que le patient n’a pas de sinusite, dans la forme aiguë dont le réchauffement est contre-indiqué;
  3. Inhalations avec décoctions d'herbes médicinales (thym, calendula, camomille, sauge) ou de pommes de terre bouillies, broyées et bien salées;
  4. Les pieds doivent être constamment chauds, il est recommandé de faire des bains chauffants pour les mains;
  5. Décoction de 1 tasse de fruits secs de Viorne dans 1 litre (bouillir pendant 15 minutes) insister 40 minutes, puis ajouter 4 c. l miel et prendre 0,5 tasse après les repas 4 fois par jour;
  6. Ne pas abuser des antiseptiques naturels bien connus - oignons, ail et radis noir. Ce sont des remèdes puissants et dans un organisme affaibli lors d'un rhume, ils peuvent provoquer une fausse couche.

Les remèdes populaires, même prouvés, doivent être appliqués avec le plus grand soin pendant le premier trimestre de la grossesse, afin d’éviter les effets secondaires et les réactions allergiques.

Prévention

Les mesures préventives pour éviter le rhume au premier trimestre devraient inclure les mesures suivantes:

  • Renforcer l'immunité (régime équilibré enrichi, promenades en plein air, activité physique réalisable, aucun stress);
  • Exclure le contact avec les personnes infectées et, en cas de communication forcée, porter un masque;
  • Ne permettez pas de changements brusques de température, ce qui peut provoquer des rhumes
  • Utiliser lors de la visite de lieux publics onguent oxolinic;
  • Commencer le traitement dès les premiers signes d’indisposition, après avoir consulté un médecin.

Les mesures visant à renforcer l'immunité peuvent être complétées par l'introduction d'un régime quotidien de décoctions et de thés à base de framboises, églantines, canneberges et cendres de montagne. Lorsque vous prenez des boissons, ajoutez-y une cuillerée de miel. Il suffit de mettre le miel ne doit pas être dans de l'eau bouillante, mais dans du thé chaud, alors tous ses composants utiles seront préservés. Mieux encore, prenez le miel dans votre bouche et maintenez-le jusqu'à ce qu'il soit complètement dissout, puis buvez-le. Cela donnera au nasopharynx un effet antiseptique complet.

Traitement de la sinusite à la maison avec des antibiotiques et des remèdes populaires sans chirurgie.

Comment traiter un rhume d'été est décrit ici.

Vidéo

Conclusions

Le premier trimestre de la grossesse est une période difficile pour une femme lorsqu'elle doit faire preuve de la plus grande prudence et de la plus grande prudence, et présente même une toxicité pour beaucoup, alors même que regarder un produit provoque des nausées. Par conséquent, vous devez être protégé autant que possible et accorder une attention particulière au renforcement du système immunitaire, en choisissant les aliments et les vitamines qui ne provoquent pas de réactions négatives.

Si, toutefois, un nez qui coule est apparu, dépêchez-vous lentement. La consultation du médecin traitant sera obligatoire, même avant l'utilisation de remèdes populaires apparemment sûrs et éprouvés. Après tout, ils peuvent avoir des effets secondaires non seulement sur la santé de la future mère, mais aussi sur celle de l’enfant attendu.

L'inflammation des sinus nasaux chez la population s'appelle un nez qui coule: ce qu'il faut traiter et quelles complications peut être avec la forme en cours d'exécution.

Tout sur le sirop "Alteyka": mode d'emploi, contre-indications et conseils.

Gouttes du rhume pour les femmes enceintes

✓ Article vérifié par un médecin

Toute femme qui va devenir mère veut simplement profiter de sa position et ne pas penser à des choses déplaisantes. Mais, malheureusement, le corps du beau sexe dans la position "intéressante" est particulièrement vulnérable à diverses maladies et infections, car toutes les forces de protection sont dépensées pour maintenir la santé du fœtus en croissance. De plus, même le rhume et le nez qui coule, auxquels nous ne faisons souvent pas attention, peuvent entraîner de graves complications et des lésions graves pour le bébé. Cependant, le problème est que la plupart des médicaments pour les femmes enceintes sont également contre-indiqués, car ils contiennent des composants dangereux pour le fœtus. Quels médicaments contre la rhinite peuvent être pris pendant la grossesse et comment la future mère peut-elle se débarrasser de ce problème?

Gouttes du rhume pour les femmes enceintes

Pourquoi les femmes enceintes ont-elles le nez qui coule?

L'hypothermie, les infections virales respiratoires aiguës et d'autres maladies résultant d'une immunité réduite sont les principales causes de la rhinite à laquelle accouchent les femmes au cours de l'accouchement. En outre, en présence d’une tendance, les femmes enceintes peuvent développer des réactions allergiques à certaines substances, aliments, poussières, etc.

Enfin, la rhinite peut être le résultat de changements hormonaux intervenant dans le corps au cours de la période de gestation. En soi, cette affection ne nécessite pas de traitement grave, mais procure néanmoins un fort malaise à la femme enceinte et constitue en outre un danger potentiel pour la santé de la femme et de l'enfant. Premièrement, des difficultés respiratoires chez une femme enceinte peuvent parfois provoquer une hypoxie fœtale. Deuxièmement, si une personne respire par la bouche et non par le nez, l’air n’est ni réchauffé ni désinfecté (ces fonctions sont assurées par les voies nasales), ce qui signifie que des microorganismes nuisibles peuvent pénétrer dans le corps en même temps.

Les principales causes de rhinite chez la femme enceinte: hypothermie, infection virale respiratoire aiguë et autres maladies

En cas de rhinite, il est très important pour la future mère de ne pas poser elle-même un diagnostic et de ne pas s'auto-traiter, car le préjudice causé par une telle attitude envers son état sera beaucoup plus grand que le bien. Un autre fait important est que tous les remèdes contre le rhume ne traitent que les symptômes, et non la cause de la maladie sous-jacente, qui peut aller beaucoup plus loin.

Quelles sont les gouttes interdites pendant la grossesse?

La plupart des gouttes destinées au traitement de la rhinite ont un effet vasoconstricteur (les plus courantes sont Naphthyzin, Sanorin), ce qui constitue un avantage, puisque l'effet de leur utilisation se manifeste littéralement en 20 minutes et dure au moins 6 à 8 fois. et parfois jusqu'à 12 heures. Avec une utilisation unique et le respect de la posologie, ils agissent localement, mais il est très facile de dépasser la dose autorisée. Sinon, les effets du médicament se propageront à tout le corps, y compris aux artères placentaires, ce qui peut perturber l’approvisionnement en sang du bébé. En outre, les gouttes vasoconstricteurs créent une dépendance (il convient de noter que les femmes enceintes sont plus sujettes à la dépendance que tout le monde) et que le nez refuse tout simplement de fonctionner correctement sans aide. Les médicaments interdits comprennent également les gouttes, qui contiennent des antibiotiques, et les antihistaminiques contre la rhinite allergique.

Lors du choix d'un médicament spécifique pour traiter le mal de tête d'une femme enceinte, il est nécessaire de faire attention non seulement aux caractéristiques de l'action, mais également à la composition - il existe un certain nombre de substances qui provoquent des anomalies et des pathologies graves chez le fœtus.

Les médicaments interdits pendant la grossesse comprennent les gouttes contenant des antibiotiques.

  1. Phénylpropanolamine. Il ne nuit pas à une personne dans un état normal, mais lorsqu'il est utilisé pendant la grossesse, l'enfant peut naître avec une pathologie auditive congénitale, ainsi qu'un rétrécissement du pylore, une maladie grave nécessitant une intervention chirurgicale.
  2. Phényléphrine. Augmente le risque d'avoir un bébé avec une malformation cardiaque 8 fois, et les malformations pouvant causer cette substance sont graves et parfois mortelles.
  3. Pseudoéphédrine. Augmente chez le fœtus le risque de développer des pathologies des membres, ainsi que des défauts de la trachée et de l'œsophage.

Si la question se pose au sujet de l’utilisation des gouttes vasoconstrictrices d’un rhume, il est préférable de choisir celles contenant de la phényléphrine, du dimétinden, du chlorhydrate de tétrahydrozoline, de la xylométazoline ("Tizin", "Xymelin", "Galazoline", "Vibrocil").

Vibrocil - gouttes autorisées pendant la grossesse

Ils sont beaucoup plus mous que les substances énumérées ci-dessus, mais ils ne peuvent être utilisés que dans les conditions suivantes:

  • pas plus d'une fois par jour;
  • n'utilisez pas la dose complète recommandée dans les instructions, mais un peu moins;
  • maximum sept jours de suite;
  • après le sixième mois de grossesse (dans les premier et deuxième trimestres, le système nerveux central est couché et le cerveau se forme).

La meilleure option est de choisir le médicament vasoconstricteur, recommandé pour une utilisation chez les enfants, et de consulter un spécialiste.

Quelles gouttes sont autorisées à utiliser pour les femmes enceintes?

Sur les tablettes des pharmacies, vous pouvez trouver des médicaments qui permettent de combattre le rhume chez les femmes en position "intéressante", notamment:

  • solutions salines;
  • remèdes homéopathiques;
  • remèdes aux huiles essentielles.

Il est important de noter que le fait que ces médicaments soient autorisés pour les femmes enceintes ne signifie pas du tout qu’ils peuvent être utilisés de manière incontrôlable. Tout dispositif médical, même s'il est totalement inoffensif, doit être strictement dosé et utilisé uniquement avec des symptômes prononcés.

Solutions salines

Comment se laver le nez

Des solutions du sel de table ou du sel de mer habituel pour éliminer les symptômes du rhume sont utilisées depuis longtemps. L'option la plus simple et la moins coûteuse consiste à préparer vous-même la solution ou à acheter une solution de chlorure de sodium en pharmacie, connue de la plupart d'entre nous sous le nom de solution saline. Moyens plus coûteux, mais pratiques et efficaces - aérosols (pulvérisations) et gouttes d’eau de mer. Ils ne contiennent pas de conservateurs ni de substances synthétiques, mais ils incluent également l'iode, ainsi que de nombreux autres oligo-éléments. Ils contribuent à la dilution du secret, normalisent le processus de production, augmentent l'immunité locale et facilitent la respiration nasale en cas de congestion nasale. Un certain nombre de médicaments fabriqués à partir d’eau de mer ou dont la composition est similaire à celle des solutions peuvent être utilisés à tout moment. Malgré leur sécurité, il est conseillé de les prescrire par un médecin en fonction de la situation et des causes de la maladie.

Tous types de rhinites, maladies aiguës et chroniques des sinus nasaux, muqueuses nasales sèches, prévention du rhume et des maladies infectieuses, en particulier lors d'épidémies

Processus infectieux et inflammatoires, processus dans les sinus nasaux, inconfort grave et congestion nasale, rhinite chronique, muqueuses sèches, lavage préventif quotidien

Auxiliaire dans le traitement du rhume et des maladies infectieuses, difficultés respiratoires nasales et formation de sécrétions épaisses

Maladies aiguës et chroniques du nasopharynx d'étiologie virale et inflammatoire, rhinite d'origine différente (allergique, saisonnière, aiguë), hydratant les voies nasales et nettoyant les muqueuses des microorganismes pathogènes

Traitement complet des maladies infectieuses et inflammatoires des voies respiratoires supérieures, soulagement des symptômes, sécheresse des muqueuses, provoqué par tous les facteurs, utilisation de gouttes vasoconstricteurs pour réduire le risque de dépendance

Remèdes homéopathiques

Les remèdes homéopathiques sont basés sur des extraits de plantes médicinales et d'autres ingrédients naturels. Par conséquent, ils ne causent pas de dommages au corps tels que les produits chimiques. Cependant, il convient de noter que de nombreux médecins et scientifiques soutiennent que l’utilisation de l’homéopathie n’est autre que l’effet placebo (c’est-à-dire qu’ils n’ont aucun effet bénéfique). La décision de l’utiliser doit donc être prise individuellement.

Avant d'utiliser des remèdes homéopathiques, il est recommandé de consulter un médecin, car certaines préparations contiennent des composants pouvant provoquer des réactions allergiques. En outre, il est nécessaire de distinguer les préparations homéopathiques réelles de celles qui sont parfois positionnées comme naturelles, mais ne sont pas essentiellement: «Neonox», «Tonzilgon», «Fitoritsid».

Neonox n'est pas recommandé pendant la grossesse.

Rhinites de toute origine, y compris allergiques et saisonnières, maladies inflammatoires des sinus nasaux (sinusite, etc.)

Une caractéristique de l'utilisation des médicaments homéopathiques est qu'au début du traitement (dans les premiers 1-2 jours) les symptômes peuvent augmenter. Cet effet est absolument normal, ne nécessite ni ajustement de la posologie ni interruption du traitement.

Remèdes à l'huile essentielle

Les gouttes et autres produits contenant des huiles essentielles ont un effet antibactérien, irritent les récepteurs et hydratent efficacement la muqueuse nasale. Pour cette raison, le mucus laisse beaucoup plus facile, et la gêne disparaît et disparaît bientôt. Le plus souvent pour le traitement de la rhinite utilisé des médicaments contenant des huiles de conifères et de menthol. Comme dans le cas des préparations homéopathiques, lors du traitement aux huiles essentielles, vous devez accorder une attention particulière à votre bien-être - elles peuvent également provoquer des réactions allergiques.

Rhinite aiguë, chronique (à l'exception de celles d'origine allergique), nez qui coule, symptôme de maladies infectieuses, inflammatoires et du rhume

Aux onguents thérapeutiques contenant des huiles essentielles, peuvent également être attribués au baume bien connu "Star". Il se compose d’huiles d’eucalyptus, de girofle, de menthe et de camphre. Pour obtenir l'effet souhaité, il est recommandé d'effectuer un massage ponctuel des ailes du nez avec l'application d'un baume ou de lubrifier le nez avec une fine couche.

Baume Asterisk est efficace dans le traitement du rhume

Que peut-on faire en cas de rhume chez les futures mamans?

Les gouttes nasales sont loin d’être le seul remède permettant de lutter contre la rhinite pendant la période de gestation. Il existe plusieurs recommandations, dont la mise en œuvre donne de bons résultats dans le traitement de la rhinite d'étiologies différentes et atténue les symptômes désagréables de la maladie.

  1. Médecine traditionnelle. Les gouttes, préparées personnellement selon des recettes populaires, peuvent constituer une bonne alternative à la pharmacie. Le plus souvent, dans ce cas, on utilise des jus naturels de fruits et légumes: oignons et ail (sous forme diluée), carottes, pommes, agrumes, betteraves, et jus d'aloès. Vous pouvez enfouir dans les voies nasales les huiles essentielles déjà mentionnées ci-dessus, diluées dans de l'huile végétale (de préférence l'huile d'olive) dans un rapport de 1 à 20.
  2. L'inhalation. Pour l'inhalation, vous pouvez prendre le récipient habituel avec de l'eau chaude, qui ajoute des huiles essentielles et des décoctions de plantes médicinales (camomille, eucalyptus, calendula). De plus, vous pouvez acheter un appareil spécial appelé nébuliseur, mais dans tous les cas, rappelez-vous que pendant la grossesse, vous ne pouvez pas respirer plus de cinq minutes.
  3. Échauffement Il est possible de réchauffer les sinus nasaux ou d'utiliser des pommades chauffantes uniquement si la femme enceinte ne présente aucun symptôme de fièvre. Le réchauffement contribue à augmenter la circulation sanguine dans la membrane muqueuse, rendant le secret de la liquéfaction plus facile et laisse beaucoup plus facile. Le plus souvent, on utilise pour cela des œufs fraîchement bouillis, refroidis à une température confortable, des sacs avec des céréales chaudes ou du sel. Ils sont appliqués sur les sinus et conservés jusqu'à refroidissement.
  4. Humidification de l'air La cause d'un rhume peut être l'air sec dans la pièce où se trouve la femme enceinte. Vous pouvez humidifier l'air à l'aide de dispositifs spéciaux ou simplement placer plusieurs récipients avec de l'eau et étendre des serviettes humides. En outre, vous devez aussi souvent que possible effectuer un nettoyage humide et ventiler la pièce pour éliminer la poussière et les agents pathogènes. Un appareil appelé ioniseur donne un bon effet: il désinfecte l'air et réduit ainsi le risque de maladies infectieuses. La membrane muqueuse des voies nasales pour une humidité supplémentaire peut être lubrifiée avec de la crème pour bébé ou de la vaseline.

Vidéo - Comment guérir un rhume pendant la grossesse

Si, lors de l'utilisation de médicaments ou de recettes traditionnelles contre le rhume, les symptômes ne disparaissent pas pendant plus de trois jours, si une forte fièvre et d'autres symptômes les accompagnent, ainsi que dans les cas où le mucus devient vert ou jaune, vous devez contacter immédiatement un établissement médical. Cela signifie qu'un processus infectieux ou inflammatoire grave se produit dans le corps, ce qui nécessite un traitement professionnel adéquat.