Principal
Bronchite

Rhinite médicale: causes, signes, comment guérir

La rhinite médicale est une maladie inflammatoire chronique de la muqueuse nasale, causée par l'utilisation prolongée de médicaments vasoconstricteurs ou par des allergies à leurs composants. Il s'agit d'une pathologie spéciale qui se produit lors du développement d'une réaction spécifique du corps à l'introduction régulière de vasoconstricteurs dans la cavité nasale. La sensibilité du nez au médicament diminue d'abord, puis disparaît complètement.

Le nez qui coule chronique est un effet secondaire de divers médicaments: contraceptifs, neuroleptiques, tranquillisants, antihypertenseurs, anti-inflammatoires non stéroïdiens, AINS, gouttes nasales vasoconstrictives.

Les gouttes nasales et les sprays font partie intégrante du traitement global de toute infection respiratoire. Au début du traitement, ces médicaments éliminent rapidement le principal symptôme de la pathologie - la congestion nasale. Les préparations de vasoconstricteur éliminent les voies nasales, réduisent le gonflement des muqueuses et facilitent grandement la respiration nasale. Les premiers symptômes de la maladie sont éliminés et il se produit une vasodilatation constante et incontrôlée - l'expansion des vaisseaux sanguins et lymphatiques. Au fil du temps, leur tonus diminue, la muqueuse nasale se gonfle, puis s’atrophie. De tels changements conduisent au développement de la rhinite. Tout médicament doit être pris strictement selon les instructions et sous la surveillance d'un médecin. Les gouttes nasales et les sprays ne font pas exception. Si traité indépendamment, sans recommandations médicales, le résultat du traitement peut être désastreux.

L'abus de drogues rend le traitement inefficace. La membrane muqueuse cesse de fonctionner correctement, ce qui conduit à la chronicité du processus et à la dépendance du patient au médicament. La boursouflure et l'hyperémie des muqueuses sont une réaction particulière du corps à la prise incontrôlée de médicaments. Les patients sur une membrane muqueuse sèche présentent des formations indolores - des polypes qui gênent la respiration nasale et obstruent complètement le nez. Leur élimination est accompagnée d'une douleur aiguë et de l'apparition de sang. Graduellement, la surface interne du nez devient une plaie large et saignante. La maladie chez la plupart des patients prend des années voire des décennies. Se débarrasser de ce problème est assez difficile.

Le traitement de la rhinite médicale est effectué par des otolaryngologistes expérimentés. Ils mènent une thérapie conservatrice ou chirurgicale. La rhinite médicale chez les enfants se développe aussi bien que chez les adultes, mais il est beaucoup plus difficile de la guérir. L'enfant ne comprend pas pourquoi il est impossible d'utiliser un remède qui apporte un soulagement et vous permette de respirer librement. Il est préférable de prévenir l'apparition de ce problème: durcir le corps des enfants, marcher souvent à l'air frais, renforcer le système immunitaire.

Étiologie

La principale cause des médicaments contre la rhinite - utilisation à long terme de médicaments vasoconstricteurs nasaux, élimination des symptômes désagréables ou réaction allergique à leurs composants. Leur utilisation fréquente et incontrôlée conduit d'abord à une atrophie et à un dysfonctionnement de la muqueuse nasale, et aboutit au développement d'une rhinite d'origine médicale.

Beaucoup pensent qu'un nez qui coule n'est pas une maladie, mais une légère indisposition, à laquelle tout spray nasal peut facilement faire face. Les patients ne se précipitent pas pour consulter le médecin et se rendent à la pharmacie la plus proche. L'utilisation de gouttes vasoconstrictrices de jour en jour entraîne l'apparition d'une dépendance et de modifications pathologiques de la cavité nasale. La maladie est à l'origine du "symptôme de rebond", dont la signification est la suivante: les vaisseaux sanguins ne sont plus étroits, mais commencent à se dilater, provoquant un gonflement et un gonflement de la membrane muqueuse. Au fil du temps, les symptômes de la maladie deviennent apparents. Une personne ne peut pas se passer de son flacon de gouttes nasales favori et faire face à une pathologie chronique. Les gouttes nasales inhibent la production de son propre vasoconstricteur - noradrénaline, et le corps cesse de maintenir le tonus des vaisseaux du nez. Le temps est perdu et la maladie progresse.

La rhinite médicale peut être considérée comme l’une des variétés de rhinite allergique ou vasomotrice. La membrane muqueuse réagit de manière spéciale à l'utilisation à long terme de certains médicaments. Il est important d'identifier et de traiter les allergies à temps.

Symptomatologie

La congestion nasale et la rhinorrhée sont les principaux symptômes de la rhinite médicale. La respiration nasale devient d'abord difficile, puis impossible sans l'utilisation de gouttes vasoconstricteurs.

La maladie se manifeste aussi:

  • Migraine,
  • Diminution des sensations olfactives,
  • L'apparition d'un écoulement aqueux copieux
  • Chatouilles et démangeaisons au nez,
  • Sécheresse et picotement de la muqueuse,
  • L'insomnie,
  • L'apparition du ronflement
  • Difficulté à respirer,
  • Nez enflé,
  • Rougeur ou peau bleue du nez,
  • Déchirer et éternuer
  • L'irritabilité,
  • L'hypertension,
  • Tachycardie
  • Pressant la douleur dans le coeur.

Lorsque ces symptômes apparaissent, vous devriez consulter un médecin et commencer le traitement. Les signes cliniques s'intensifient le soir, lorsque l'activité motrice diminue et que le tonus des capillaires et des artérioles diminue.

Au cours de l'examen de la cavité nasale, le médecin ORL a noté une hyperémie et un œdème de la membrane muqueuse avec hémorragies notables, transformation de l'épithélium ciliaire en plat, hyperproduction de la sécrétion des glandes muqueuses, perméabilité accrue du sang et des vaisseaux lymphatiques. Les capillaires deviennent fragiles et la muqueuse devient plus fine et s’atrophie.

En prenant des médicaments pendant une longue période, il est important de ne pas rater les premiers signes avant-coureurs de la maladie.

Complications de la rhinite médicamenteuse:

  1. Hypertension artérielle
  2. Maladies cardiovasculaires,
  3. Pathologies endocriniennes,
  4. Sinusite.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic et le traitement de la maladie sont effectués par des otolaryngologues. Ils écoutent les plaintes des patients, procèdent à un examen approfondi de la cavité nasale, dirigent l'écoulement du nez et du pharynx vers le laboratoire microbiologique pour un examen bactériologique. Le diagnostic différentiel est réalisé avec une rhinite allergique et vasomotrice. À cette fin, des méthodes instrumentales sont utilisées - examen radiographique, tomographique, endoscopique, microscopique du nasopharynx.

Le traitement de la rhinite médicamenteuse est complexe et comprend un traitement conservateur, des procédures générales de stimulation et de rééducation, des méthodes de physiothérapie et, si nécessaire, une intervention chirurgicale et le recours à des remèdes populaires. C'est un processus long et compliqué qui nécessite du temps et de la patience. La première chose qu'un spécialiste recommandera est d'abandonner complètement l'utilisation de gouttes. Ce n'est pas facile à faire, car ils facilitent la respiration et améliorent l'état immédiatement après l'application. Dans les cas graves, la dose est autorisée à diminuer progressivement. Le processus de retrait du médicament facilitera la prise d’antihistaminiques.

Recommandations générales

Les experts recommandent que le traitement de la rhinite médicale commence par un durcissement du corps et renforce le système immunitaire. Dans certains cas, cela suffit pour résoudre ce problème. Les patients ont indiqué:

  1. Cure thermale,
  2. Voyages à la montagne,
  3. Natation
  4. Tous les jours, longues promenades au grand air.

Cela contribuera à augmenter la résistance globale du corps et à améliorer la capacité de régénération de la muqueuse nasale.

Avant de commencer un traitement médicamenteux contre la rhinite, vous devez cesser de prendre des médicaments vasoconstricteurs. Si les patients résistent pendant 2 à 3 semaines sans gouttes ou les remplacent par des traitements plus bénins, la dépendance et les symptômes de la pathologie disparaissent et la respiration nasale est complètement restaurée.

Les experts conseillent de réduire progressivement le dosage ou de remplacer leurs gouttes par des gouttes plus douces - «Vibrocil», gouttes à base d’eau de mer: «Aquamaris». Les gouttes pour adultes peuvent être remplacées par des enfants, par exemple Otrivin Baby. Les composants actifs de ces médicaments n'irritent pas la membrane muqueuse, tonifient les vaisseaux sanguins et ne rendent pas le traitement plus efficace.

Traitement pharmacologique

La pharmacothérapie comprend:

  • Rinçage avec des antiseptiques et des solutions salines - Aquamaris, Humer, Physiomer, solution de Furacilin, Dioxidine;
  • Lubrification du nez - «pommade oxolinique», «pommade à l’hydrocortisone», «Lorizan»;
  • Traitement de désensibilisation - "Diazolin", "Zodak", "Suprastin";
  • Utilisation de glucocorticostéroïdes nasaux "Tafen", "Fliksonaze", "Nasofan";
  • Traitement immunomodulateur - «IRS-19», «Derinat»;
  • Homéopathie - Sinupret, Euphorbium Compositum.

"Avamys" - le glucocorticoïde le plus populaire, administré sous forme de spray. Il a un puissant effet anti-inflammatoire, améliorant progressivement la respiration nasale. "Avamys" a un effet thérapeutique prononcé sur le fond d'effets secondaires rarement manifestes.

La durée du traitement par stéroïdes endonasaux est d’un mois. Si le traitement conservateur était inefficace, procéder à un traitement chirurgical.

Physiothérapie

Des méthodes de physiothérapie ayant fait leurs preuves dans la lutte contre la rhinite médicamenteuse:

  1. UHF-thérapie,
  2. L'acupuncture,
  3. Phonophorèse
  4. Électrophorèse
  5. UV,
  6. Thérapie au laser,
  7. Échographie
  8. L'inhalation.

Ces techniques, associées à l’abandon progressif des préparations de vasoconstricteur, conduisent au rétablissement complet du patient. Pour accélérer le processus de récupération, il est recommandé aux patients d'effectuer quotidiennement divers exercices de respiration.

Traitement chirurgical

Actuellement, la rhinite médicale peut être traitée chirurgicalement. On a recours à la chirurgie dans les cas où le traitement conservateur n’a pas été efficace. En cas de modifications irréversibles de la muqueuse nasale, l'opération aidera le patient à recouvrer la santé et à respirer plus doucement.

Les principaux types d'opérations:

  1. Laser Moxibustion,
  2. Vasotomie rasoir,
  3. La conchotomie,
  4. Cryothérapie
  5. Septoplastie et turboplastie,
  6. Vasotomie traditionnelle.

L'intervention chirurgicale vise à éliminer les plexus sanguins dans la couche sous-muqueuse, à rétablir la respiration nasale et à débarrasser le patient de la rhinite. La vasotomie à laser et les ondes radio sont les opérations les plus populaires et les plus douces. Lors de la dissection tissulaire, une coagulation vasculaire se produit, ce qui réduit considérablement le risque de saignement dans la période postopératoire.

Le traitement palliatif de la rhinite médicamenteuse consiste à augmenter le diamètre des voies nasales en réduisant le volume des crêtes nasales ou des cavités. Cette petite opération améliore la respiration nasale. Elle est réalisée par différentes méthodes: effets ultrasonores, laser, mécaniques ou électriques.

Thérapie non traditionnelle

La médecine traditionnelle remédie bien aux symptômes de la rhinite. Ils n'irritent pas la muqueuse et ne causent pas de complications. Les remèdes populaires peuvent être utilisés indépendamment, sans aucun médicament, ni les compléter avec le traitement principal de la maladie.

Remèdes populaires pour éliminer le processus inflammatoire dans le nez:

  • Le jus d'aloès supprime les signes cliniques de la maladie et restaure la muqueuse nasale. Du jus d’aloe presser le jus, dilué avec de lʻeau et instillé dans le nez.
  • L'extrait d'aloès est mélangé avec de l'huile d'olive, humidifie une flagelle de gaze dans le produit résultant et injecte-les brièvement dans le nez.
  • Le miel dilué avec de l’eau et instillait quotidiennement la composition résultante dans chaque passage nasal. Ce remède réduit l'inflammation et élimine les symptômes de la rhinite.
  • Mélanger le miel, l'huile d'argousier et le jus d'aloès dans des proportions égales et instiller dans le nez trois fois par jour.
  • Un mélange d'huiles essentielles aide à vaincre la maladie. Pour ce faire, prenez l'huile de pêche, d'églantier, d'argousier, d'eucalyptus et humidifiez le flagelle dans le mélange obtenu.
  • Le lavage du nez avec de la camomille ou une infusion de betterave aide à soulager l’enflure. Les matières premières sont versé de l'eau bouillante et insistent. Filtrer la composition avec un nez lavé.
  • Il est utile de respirer par paires d’ail et d’oignons hachés.
  • Le clou de girofle a un bon effet thérapeutique. Les clous de girofle versent de l'eau bouillante, insistez et enfouissez l'outil dans le nez.

Pour se débarrasser de la maladie rapidement et sans conséquences, il est nécessaire de suivre les recommandations des médecins et de coordonner la prescription de la médecine traditionnelle avec eux. L'automédication peut exacerber la maladie.

Traitement de la rhinite médicamenteuse ou la rhinite

La rhinite médicale est très difficile à guérir. En règle générale, la rhinite médicamenteuse provoque la "dépendance à la naphtyzine" - une dépendance psychologique et physique aux gouttes vasoconstrictrices pouvant entraîner une insuffisance respiratoire, des allergies, des modifications hormonales et des modifications pathologiques de la muqueuse nasale et du septum nasal.

Plus vous utilisez des gouttes nasales sans les changer, plus les conséquences d'un rhume sont graves.

Au stade initial, le traitement de la rhinite médicale peut être une méthode conservatrice, telle que la drogue et la physiothérapie. Avec une phase plus grave de la rhinite, le seul salut pour vous est la chirurgie.

Comment traiter la rhinite médicale? Le régime de traitement de la rhinite suivant:

Durcissement général du corps

  • À l'extérieur au moins 2 heures par jour

Si vous avez la possibilité d'aller à la montagne, utilisez-le. L'air de montagne guérit et a un effet positif sur le système respiratoire et le nez, améliore l'état de la membrane muqueuse avec un médicament contre la rhinite. Cependant, il est nécessaire d'abandonner complètement les gouttes vasoconstricteurs.

  • Natation 1-2 heures deux fois par semaine et plus

Cependant, avant de sortir, vous devez bien sécher votre tête et attendre entre 30 minutes et une heure.

  • Visite de baignade

Surtout en utilisant une variété d'huiles essentielles. Il est conseillé d'aller au bain une ou deux fois par semaine.

  • Acceptation du charbon actif, du polyfépam ou de enterosgel deux heures avant les repas pendant 30 jours

Réception des médicaments à effectuer selon l'instruction.

Refus de gouttes vasoconstricteurs

C'est assez difficile à faire, il faudra beaucoup de volonté et de fermeté, et le soutien des êtres chers ne fait pas de mal non plus. Il existe plusieurs façons de se débarrasser des gouttes et des vaporisateurs nasaux:

  • Réduction progressive de la dose

Réduisez progressivement la dose de gouttes par jour et éliminez-vous complètement les gouttes en 2 semaines.

Ces mesures peuvent être mises en œuvre avec la prise simultanée de médicaments prescrits par un médecin légiste. Si vous arrêtez brusquement de vous égoutter le nez, vous n’avez pas assez de patience et de force.

  • L'utilisation de gouttes plus douces

En cas de dépendance grave aux gouttes, l’utilisation de gouttes plus douces, telles que: Vibrocil (deux fois par jour) avec une diminution progressive des doses.

  • Chute de remplacement pour adultes pour enfants

Remplacement des gouttes adultes sur le type Otrivin Baby pour enfants. Les égoutter dans les 2 semaines, puis commencer à réduire les doses avant d’être totalement refusées à la deuxième semaine d’utilisation.

  • Remplacement de "placebo"

Remplacer les gouttes sur les soi-disant sucettes - "placebo". Pour égoutter un nez avec de l'eau de mer diluée versée dans une bouteille sous vos gouttes permanentes, ou utilisez des gouttes à base de sel marin comme Aquamaris, Humer, etc.

L'utilisation de médicaments - glucocorticoïdes locaux - de la rhinite médicale

Situé en prix décroissant:

NAZONEKS (contient de la mométasone) - prendre une ou deux fois par jour, 2 gouttes par mois

FLIXONASE (contient du fluticasone) - prendre une ou deux fois par jour, 2 gouttes par mois

AVAMIS (contient du fluticasone) - prendre une à deux fois par jour, 2 gouttes par mois

TAFEN NAZAL (contient du budésonide) - prendre une ou deux fois par jour, 2 gouttes par mois

NAZOPHAN (contient du fluticasone) - prendre une ou deux fois par jour, 2 gouttes par mois

ALDECIN (contient de la béclométhasone) - prendre 2 gouttes par jour une ou deux fois par mois

DIPROSPAN - une fois par jour pendant 10 jours, ne pas utiliser chez les enfants de moins de 16 ans, ce médicament étant très puissant et utilisé dans les cas graves de traitement de la rhinite.

DEXAMETHONE - 2 fois par jour pendant 7 jours

BENARIN (contient du budésonide) - prendre une ou deux fois par jour, 2 gouttes par mois

Les experts estiment que les médicaments contenant du mométasone sont plus efficaces que les médicaments contenant du fluticasone. Mometasone n'est presque pas absorbé dans le sang et n'a presque pas d'effets secondaires, mais les médicaments contenant cette substance sont plus chers.

Dans le même temps, la pratique montre que tous ces médicaments agissent presque également. Et comme il n'y a pas de différences particulières, c'est à vous et à votre médecin de décider.

Le traitement par stéroïdes endonasaux ne devrait pas durer plus d’un mois. Si cela n’a pas aidé en un mois, il n’ya qu’une issue: une opération.

Antihistaminiques (antiallergiques)

Pour exclure le caractère allergique de la maladie ou l'allergie aux médicaments en association avec des stéroïdes endonasaux, il est nécessaire de prendre des antihistaminiques pour le traitement de la rhinite médicamenteuse.

Les médicaments suivants doivent être pris 1 fois par jour, 1 comprimé (cuillère à soupe) pendant 7 à 10 jours:

Rincer le nez donne un bon effet avec les médicaments contre la rhinite. Les pharmacies médicales et les procédures effectuées par Laura sont utilisées pour le lavage:

AQUALORE (deux fois par jour)

STERIMAR (deux fois par jour)

DAUPHIN (une fois par jour pendant 2-3 semaines)

Lubrification du nez avec rhinite médicamenteuse

Il est conseillé d'éviter le dessèchement de la muqueuse nasale. Pour ce faire, vous pouvez utiliser la pommade suivante 1 fois par jour pendant 10 jours:

LORIZAN (à l'intérieur du nez)

HUILE D'ÉRYTHROMYCINAL (dans le nez)

HUILE D'HYDROCORTISON (ailes et pont nasal)

Un BUNBLE, composé d'un mélange d'huiles et d'hydrocortisone, est fabriqué par Laura (à l'intérieur du nez)

Physiothérapie pour la rhinite médicamenteuse

Il est bon d’utiliser l’UHF, l’acupuncture, la phonophorèse avec pommade à l’hydrocortisone, l’électrophorèse intranasale avec Dimedrol et du chlorure de calcium, etc. sous forme de fonds supplémentaires.

Opération de traitement pour la rhinite

Si les méthodes conservatrices de traitement ne vous ont pas aidé, ne retardez pas le traitement et optez pour une opération.

  • Chirurgie au laser (cautère)

Il y a des opinions différentes sur cette opération avec des médecins.

  • Conchotomie

L'ancienne méthode, qui tente maintenant de ne pas être appliquée, car l'opération et ses résultats sont assez controversés.

  • Cryothérapie

C'est une méthode sûre, mais peu efficace dans le traitement de la rhinite médicamenteuse.

  • Vasotomie sous-muqueuse traditionnelle de la conque nasale inférieure

C'est de loin la méthode la plus efficace, la plus utilisée et la plus douce pour le traitement de la rhinite médicamenteuse. Cette opération donne des résultats positifs dans plus de 90% des cas. Si le septum nasal n'affecte pas la respiration, cette opération est suffisante. La tomodensitométrie des sinus paranasaux est généralement confiée à la prise de décision finale quant à l'opération.

  • Vasotomie sous-muqueuse avec coblateur ou vasotomie plasmatique froide ou coblation

La rhinite médicale est également traitée avec cette méthode, mais les résultats de l'opération ne sont pas aussi impressionnants que ceux d'une vasotomie traditionnelle.

  • Turbinoplastie

C'est ce que l'on appelle toute intervention sur les conchages nasaux inférieurs avec préservation de la membrane muqueuse, y compris la vasotomie. Par conséquent, si on vous a prescrit une turboplastie pour le traitement de la rhinite médicamenteuse, assurez-vous que le médecin avait à l'esprit la vasotomie habituelle.

  • Septoplastie

Utilisé s'il y a des problèmes avec le septum nasal.

Les remèdes populaires contre la rhinite sont une mesure auxiliaire. Ils sont bons pour se laver le nez, l'inhalation, etc.
Il suffit de rappeler l’intolérance individuelle de certains composants ou allergies.

Remèdes homéopathiques pour les médicaments contre la rhinite

Il est difficile de les attribuer aux méthodes traditionnelles, mais les produits suivants peuvent être utiles aux personnes qui croient et utilisent des médicaments homéopathiques:

CAMETON (2 fois par jour pendant le mois)

NUMS VOMIK (3 pois pour trois jours la nuit)

CADMIUM SULFURICUM (3 pois 3 fois en une journée avec un intervalle de 6 heures entre chaque dose de médicament)

Baume "Star" (frottis sous le nez)

Lors de l'utilisation de remèdes homéopathiques, n'utilisez pas de gouttes ni d'autres médicaments.

Eh bien, résumons. Comment se débarrasser des médicaments contre la rhinite? Le traitement de base de la rhinite médicale devrait comprendre: un lavage nasal, la prise d'antihistaminiques, l'utilisation de glucocorticoïdes locaux et, en l'absence de résultat du traitement, une intervention chirurgicale.

Les méthodes restantes sont complémentaires.

Ne saisissez pas immédiatement toutes les recommandations et suivez-les de A à Z. Chaque personne et son corps sont uniques et requièrent une approche individuelle. Il est donc préférable d'aller à un rendez-vous avec un spécialiste, de vous faire tester et d'obtenir un traitement qualifié, adapté et uniquement.

Dépendance aux gouttes vasoconstrictrices

Rhinite médicale

La dépendance aux gouttes vasoconstrictrices est un problème assez commun avec lequel les patients se tournent vers un otolaryngologue. Il existe même une maladie indépendante appelée rhinite médicale. En fait, il s’agit d’une inflammation chronique de la muqueuse nasale causée par un usage excessif de substances médicinales.

Comment les gouttes vasoconstricteurs

Les gouttes vasoconstrictrices (décongestionnants) sont largement distribuées dans la chaîne de pharmacies et vendues sans ordonnance. Malheureusement, peu de gens ont lu les recommandations sur la durée d'utilisation - pas plus de 5-7 jours. L'effet de leur action est que la substance dans leur composition affecte les récepteurs spéciaux de l'adrénaline situés dans les vaisseaux de la muqueuse nasale. En conséquence, les vaisseaux se rétrécissent, le gonflement diminue. Cet effet est rapide et en quelques minutes, il devient beaucoup plus facile de respirer. Mais il y a une particularité: les vaisseaux s'habituent progressivement au médicament: il existe une "dose" - ils rétrécissent, non - ils se relâchent et l'œdème réapparaît. Si vous ne suivez pas le dosage de sprays et de gouttes, un effet paradoxal peut se développer: l'œdème après l'utilisation du médicament devient plus prononcé.

Les principaux symptômes de la rhinite médicale

Les principaux symptômes des médicaments contre la rhinite sont les suivants:

  1. Respiration nasale difficile.
  2. La nécessité d'utiliser constamment des vasoconstricteurs diminue progressivement avec leur dose.
  3. Diminution de l'odorat.
  4. Écoulement muqueux du nez.
  5. Brûlure, sécheresse dans la cavité nasale
  6. Détérioration de la qualité du sommeil, parfois compliquée par le développement du ronflement.

Cependant, un médecin ne peut poser un diagnostic précis qu'après un examen approfondi du nez et des tests de laboratoire (culture bactériologique, rhinocytogramme). En effet, la congestion nasale peut également être un symptôme d'autres maladies du nez et des sinus paranasaux (sinusite chronique, rhinite allergique, courbure de la cloison nasale) et la dépendance aux gouttes vasoconstricteurs n'est qu'une conséquence du processus pathologique.

Traitement de la rhinite médicamenteuse

Il existe des méthodes médicales et chirurgicales de traitement de la dépendance aux gouttes vasoconstricteurs. Les médicaments comprennent les lavages nasaux, l'utilisation de stéroïdes, des antihistaminiques, la physiothérapie, ainsi que les blocages intra nasaux, lorsque le médecin injecte un médicament avec une aiguille fine sous la muqueuse de la concha nasale inférieure. Pour obtenir un bon effet, toutes ces manipulations sont prescrites par un cycle de 7 à 10 procédures. Le médecin doit donner des recommandations sur la réduction progressive de la posologie des gouttes et sur leur remplacement par des doses plus bénignes. L'annulation brutale des gouttes entraîne un œdème grave et une congestion nasale persistante, ce qui occasionne beaucoup d'inconfort pour le patient.

Techniques chirurgicales de traitement de la rhinite médicale

Les méthodes chirurgicales de traitement de la rhinite appliquées avec succès, ainsi que toute intervention chirurgicale, donnent des résultats plus prononcés et durables. Celles-ci comprennent: une vasotomie sous-muqueuse aux ondes radio de la conque nasale inférieure, une septoplastie (opération sur le septum nasal), une conchotomie de la conque nasale inférieure.

La vasotomie de la conque nasale inférieure implique la dissection des articulations vasculaires entre la muqueuse elle-même et le périoste dans la cavité nasale. Cette intervention est effectuée à l'aide d'un appareil à ondes radioélectriques doté d'une buse spéciale. Les ondes radio agissent sur le tissu de telle sorte que, parallèlement à la dissection du vaisseau, le saignement cesse en raison de l'effet de coagulation (cautérisation), de sorte que l'opération se déroule presque sans aucun sang. Temps, cette opération prend très peu - environ 5 minutes. Après cela, la taille de la membrane muqueuse commence à diminuer, le gonflement des tissus est éliminé et le volume de la concha est réduit. C'est pourquoi, après cette opération, la respiration nasale normale est rétablie.

Il existe des cas où, en plus de la rhinite médicale, il existe d’autres maladies de la cavité nasale, par exemple un septum nasal courbé. Alors, seule une vasotomie sous-muqueuse de la conque ne suffira pas. Pour une respiration nasale complète sans gouttes, une autre septoplastie est nécessaire (correction du septum nasal).

Laquelle des méthodes de traitement de la rhinite médicale est plus appropriée dans chaque cas déterminé par l'otolaryngologist. La principale chose qu'un patient devrait savoir, c'est que la dépendance aux gouttes vasoconstricteurs est traitée avec succès. Si vous souhaitez vous débarrasser des gouttes et du mouchoir, traitez-le correctement avec de bons spécialistes.

Rhinite vasomotrice médicale

La rhinite médicamenteuse vasomotrice est une maladie causée par des lésions chimiques de la muqueuse nasale dues à l'utilisation prolongée de gouttes vasoconstrictrices (décondensants).

Le traitement est une tâche extrêmement difficile: une petite erreur déclenche le mécanisme de la maladie: le patient continue à utiliser des gouttes vasoconstricteurs même après la fin du traitement.

Raisons

La cause de la maladie est l’utilisation incontrôlée à long terme d’agents vasoconstricteurs. Pour l'apparition de signes de lésions de la muqueuse nasale, il suffit d'utiliser des gouttes pendant plus de 2 semaines.

Pendant ce temps, les vaisseaux des coquilles perdent leur capacité à se rétrécir. Ils se dilatent, débordent de sang, la membrane muqueuse des coquilles se gonfle, ce qui entraîne une augmentation des coquilles, bloquant les voies nasales.

Seule une nouvelle portion de gouttes vasoconstricteurs est capable de rétrécir les capillaires.

Un nez bouché vous fait vous réveiller la nuit, perturbant le sommeil.

Des changements sont également observés dans la muqueuse nasale:

  • On note une métaplasie squameuse - remplacement de l'épithélium ciliaire cylindrique par la membrane muqueuse de l'épithélium squameux stratifié;
  • le travail des glandes muqueuses est perturbé, la quantité de mucus produite augmente;
  • augmentation de la perméabilité capillaire, ce qui provoque un gonflement chronique de la muqueuse nasale.

Causer une dépendance et provoquer des médicaments médicaux de rhinite contenant dans la composition:

  • naphazoline - Naphthyzinum, Sanorin;
  • Oxymétazoline - Nazivin, Nazol;
  • phényléphrine - Métazone, Vibrocil, Enfants Nazol, Bébé Nazol;
  • Xylométazoline - Fornos, Otrivin, Xylin, Galazolin, Rinorm, Rinomaris.

L'effet de l'utilisation de ces médicaments est obtenu presque instantanément, mais la durée d'action est insignifiante, et après la cessation de l'effet du médicament, le nez du patient est plus fort qu'avant l'utilisation de gouttes.

Nous vous recommandons, avec cet article, de vous familiariser avec un paquet de rhinite vasomotrice.

Les symptômes

Outre la congestion nasale, la difficulté à respirer par le nez, les symptômes de la dépendance à la naphtyzine sont les suivants:

  • maux de tête;
  • violation d'odeur;
  • troubles du sommeil;
  • irritabilité;
  • hypertension artérielle;
  • augmentation du rythme cardiaque;
  • l'apparition du complexe de dystonie végétative;
  • inconfort dans la région du cœur - constriction, sensation de brûlure, tachycardie.

Les écoulements nasaux des rhinites médicamenteuses sont souvent insignifiants; dans certains cas, ils peuvent même être absents.

La membrane muqueuse se gonfle, obstruant complètement les voies nasales, rendant impossible la respiration par le nez. Les symptômes de la rhinite médicale sont aggravés le soir, lorsque l'activité humaine diminue, que le débit sanguin diminue et que le tonus vasculaire diminue.

Ces phénomènes entraînent la stagnation du liquide et le gonflement de la membrane muqueuse de la concha. Le soir, sur le canapé, en position couchée ou à moitié assise sur une chaise, une personne est forcée de poser une bouteille avec des gouttes vasoconstrictives à côté de lui.

Les gouttes nasales contenant des décongestionnants créent une dépendance avec l'utilisation fréquente - les vaisseaux sanguins des coquilles nasales perdent leur capacité à se constriction. Le plus souvent observé - dépendance à la naphtyzine.

La dépendance au naphtyzène peut durer des années. Il existe des cas d’utilisation systématique de décondensants pendant 20 ans, les intervalles entre les instillations diminuant avec le temps. Il existe des cas où un tel patient doit utiliser une bouteille de médicament toute la journée afin de nettoyer les voies nasales et de pouvoir respirer par le nez.

Diagnostics

En plus de recueillir l'anamnèse, examen général, le patient est prescrit un test sanguin, effectuer des recherches supplémentaires:

  • radiographie des sinus;
  • endoscopie du nasopharynx, de la cavité nasale;
  • analyse des sécrétions nasales.

Traitement

La tâche principale de la thérapie de la rhinite médicale consiste en l'abolition du médicament vasoconstricteur, la restauration des fonctions de la membrane muqueuse des enveloppes. La meilleure méthode de traitement est le rejet complet des médicaments vasoconstricteurs.

Si cela ne peut pas être fait, prescrire un traitement médicamenteux:

  • préparations de corticostéroïdes - Fluticasone, Nasonex, Fliksonaze, Avamys. Pendant la grossesse, l'allaitement, ces médicaments ne sont pas prescrits;
  • médicaments antihistaminiques - Zertek, Telfast, Claritin, Teridin;
  • laver le nez avec des antiseptiques - solution de furatsilina, solution saline;
  • rincer le nez avec des médicaments Dolphin, Sterimar, Aqualore.

Efficacité prouvée dans le traitement des médicaments contre la rhinite ont des médicaments Dexpanthenol, Derinat.

Le médicament bromure d'Ipratropium élimine les signes de rhinite, il réduit la sécrétion de sécrétion par les glandes sous-muqueuses, presque pas absorbé, n'affecte pas le corps dans son ensemble.

Avec l'abolition de la drogue rhinite, les symptômes ne se reproduisent plus.

Selon les examens de patients présentant une dépendance à la naphtyzine, le passage à Sinupret, Tafen aide, l’utilisation de gouttes de corticostéroïdes donne un bon résultat. Ils n'agissent pas aussi rapidement que les médicaments vasoconstricteurs, mais ils permettent de se débarrasser rapidement de la dépendance et de restaurer les fonctions d'auto-régulation des vaisseaux sanguins.

Une condition importante pour la guérison est le rejet complet des dextunexants. L'inefficacité de la pharmacothérapie rend nécessaire le recours à la chirurgie.

Traitement chirurgical

L'opération élimine les symptômes de la maladie, mais ne peut pas guérir la cause de la rhinite médicale. Si, après l'opération, vous recourez encore à l'instillation avec des gouttes vasoconstricteurs, la maladie réapparaîtra.

Comme intervention chirurgicale, utilisez:

  • vasotomie sous-muqueuse;
  • désintégration des obus par radiofréquence;
  • destruction laser.

Physiothérapie

Les procédures physiothérapeutiques sont des aides efficaces dans le traitement de la rhinite médicale:

  • irradiation ultraviolette;
  • UHF;
  • électrophorèse;
  • la phonophorèse;
  • lavage des sinus;
  • inhalation.

Comment refuser les gouttes vasoconstricteurs

Selon les personnes qui ont réussi à gérer leur dépendance aux gouttes vasoconstricteurs, il suffit de supporter pendant 2-3 jours, sans utiliser de décongestionnant, pour se débarrasser de 100% de cette maladie.

Il est plus facile de se débarrasser de la rhinite médicale si vous avez recours à quelques astuces:

  • masser les coquilles extérieures, il facilite la respiration par le nez;
  • faites chauffer un bain de pied chaud avec de la poudre de moutarde, le sang circule dans les pieds, la circulation sanguine dans les vaisseaux des coquilles nasales est réduite et la respiration est améliorée;
  • effectuer des exercices de respiration - respiration profonde par le nez et expiration vive par la bouche.

Façons populaires de lutter contre les médicaments contre la rhinite

Les méthodes traditionnelles de traitement, comme les méthodes de médecine traditionnelle, visent à rétablir les fonctions de la respiration nasale, en refusant l’utilisation de gouttes vasoconstricteurs.

Pour déjouer le corps, les patients utilisent une variété de moyens:

  • La nuit, buvez un diurétique et mettez du turunda avec de la momie dans le nez.
  • L'utilisation d'aromolampes avec 5 gouttes d'eucalyptus, de sauge ou de marjolaine pour la nuit aide.
  • Enterrer une décoction d'écorce de chêne dans le nez.
  • Rincer le nez avec une solution de sel marin, d’extrait d’eau de calendula, de camomille et de sauge.
  • Allumez l'humidificateur pour l'air de nuit.
  • Rincer le nez quotidiennement avec Aqualo.
  • Creusez dans Aquamaris.
  • Rincer le nez avec une solution d'eau tiède de sel de table, à raison d'une cuillerée à thé par verre d'eau.
  • Instiller dans le nez un mélange de jus d'aloès et d'huile d'argousier.

Complication

L'utilisation prolongée de gouttes vasoconstricteurs entraîne une augmentation persistante de la pression artérielle, augmente le risque d'infection des sinus frontaux et nasaux, de sinusites, de sinusites et de sinusites frontales. Les maladies cardiaques, les maladies endocriniennes, sont des conséquences encore plus dangereuses des troubles chroniques de la respiration nasale.

Avec un traitement à long terme avec des médicaments contenant des corticostéroïdes, il existe une violation des fonctions des glandes surrénales, de l'hypothalamus, de l'hypophyse.

L'application locale de médicaments hormonaux dans le traitement de la rhinite médicale peut provoquer un dessèchement des muqueuses, des saignements de nez, des brûlures ou un gonflement des muqueuses des coquilles nasales.

Prévention

  • Utilisez décongestionnants vasoconstricteur pas plus de 3-5 jours;
  • L'aquagym, la natation dans la piscine, le durcissement du corps, les promenades dans la nature, les traitements de sanatorium sont recommandés.

Prévisions

La maladie est guérie, l'odorat, la respiration nasale sont rétablis intégralement.

Traitement de la rhinite médicamenteuse

✓ Article vérifié par un médecin

La rhinite médicale est une maladie complexe, déclenchée par la dépendance aux gouttes. Caractérisé par la violation de la congestion nasale constante, alors que le patient peut se plaindre de crachats fréquents, de brûlures et de démangeaisons. Il est difficile de guérir la maladie, car la dépendance déjà présente ne permet tout simplement pas de recourir aux moyens traditionnels pour éliminer les symptômes de la rhinite. Le plus souvent, le trouble survient chez les patients qui préfèrent être traités seuls, sans consulter le médecin généraliste. Si, pour des raisons d'auto-traitement ou pour d'autres raisons, une rhinite médicamenteuse a été diagnostiquée, le traitement doit être commencé dès le premier jour.

Traitement de la rhinite médicamenteuse

Causes de la formation de médicaments contre la rhinite

Aujourd’hui, un patient peut souffrir de rhinite pour trois raisons principales:

  • une diminution du tonus vasculaire due à la suppression de la synthèse d’éphédrine et de substances ayant un effet similaire, de ce fait, la perméabilité diminue et les crachats commencent à être libérés de façon constante;
  • l’atrophie des muqueuses de la cavité nasale, ainsi que l’expansion pathologique des vaisseaux nasaux, sont dues à l’utilisation de Naphthyzinum et de médicaments similaires;
  • la formation de dystonie vasculaire de la cavité nasale, ce qui entraîne une diminution de la résistance du tissu vasculaire et conduit à une dépendance rapide à tout agent vasoconstricteur.

Quelle est la rhinite médicale

Attention! Des raisons telles que l'utilisation prolongée d'agents contre l'hypotension, les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, les hormones et les tranquillisants de toutes sortes peuvent également provoquer une rhinite médicamenteuse.

Premiers soins pour les médicaments contre la rhinite

Aussi banal que cela puisse paraître, le patient devra d'abord abandonner complètement les gouttes nasales. Cependant, il n'y a aucune différence avec la substance active avec laquelle vous avez utilisé le médicament. Habituellement, chez 60 à 70% des patients, s'ils n'ont pas reçu de traitement par gouttes vasoconstricteurs pendant plus de 12 semaines, la respiration nasale est entièrement ajustée indépendamment, sans intervention médicale. Pour la période de récupération, cela prendra environ 10-15 jours. Si cette technique ne donne pas le résultat souhaité, un traitement par antagonistes complets des gouttes vasoconstrictrices est nécessaire.

Comment se produit la rhinite médicale?

Attention! Plus un patient prend des gouttes vasoconstricteurs longtemps, plus il lui est difficile de rétablir la respiration nasale. La rhinite médicamenteuse survient généralement chez l'adulte et représente 85 à 95% de tous les patients. Ce rapport est dû au fait que dans le traitement des enfants, les parents suivent généralement des instructions claires, ce qui ne peut pas être dit dans le traitement des adultes.

Nasonex contre la rhinite médicamenteuse

Il est recommandé de prendre ce médicament en même temps que la loratadine, c’est dans cette combinaison qu’il montre le résultat le plus rapide et le plus possible. Nasonex fait référence à des médicaments hormonaux conçus pour supprimer la congestion nasale et l'écoulement nasal longs, y compris les allergiques. Le principal composant actif du médicament est la mométasone.

Nasonex a été créé pour supprimer l'écoulement nasal prolongé et la congestion nasale

La posologie du médicament doit être choisie pour chaque patient individuellement, en tenant compte de la durée d'utilisation des gouttes vasoconstricteurs et de l'état général des complications. La posologie classique pour traiter la rhinite médicale est de 2 injections dans chaque narine une fois par jour. Après l'apparition du soulagement et du soulagement des symptômes aigus, il est recommandé de réduire la dose de la substance active à 1 injection par passage nasal également une fois par jour. La durée du traitement est de 2 à 4 semaines.

Attention! Nasonex ne peut pas être utilisé pour des blessures graves du nez ou après une intervention chirurgicale, lorsque la plaie n’est pas encore cicatrisée et ne forme pas de surface plane ni de cicatrice. Lors de l'utilisation, le spray doit également exclure toute infection de la cavité nasale.

Avamys contre la rhinite médicamenteuse

Avamys est utilisé uniquement après avoir consulté un spécialiste.

Le médicament est un spray nasal d'une substance blanche dense et homogène. Le principal ingrédient actif de l'agent est la fluticasone, qui a un effet anti-inflammatoire, apaisant et hydratant. Avamys se réfère à des médicaments hormonaux créés artificiellement, est utilisé uniquement après consultation d'un spécialiste.

Compte tenu de la gravité de la congestion nasale et de la manifestation d'une rhinite médicale, il est recommandé d'enterrer deux doses de la substance active dans chaque narine. Après avoir éliminé les symptômes aigus, la quantité d’Avamys est réduite à un spray dans chaque narine. La durée du traitement dans le traitement de la rhinite médicamenteuse ne dépasse généralement pas 2-4 semaines. Non utilisé en présence dans la cavité nasale de champignons et de bactéries.

Tafen Nazal avec rhinite médicamenteuse

Spray nasal Tafen Nazal

Le médicament est apparu dans les rayons de nos pharmacies il n'y a pas si longtemps, mais il a déjà réussi à démontrer son efficacité dans le traitement de la rhinite, y compris celle provoquée par l'utilisation de gouttes vasoconstrictrices. Le principe actif principal du médicament est le budésonide. Ce composant a un effet anti-inflammatoire et apaisant général, fait référence aux hormones locales, affecte rarement le système hormonal humain s'il est utilisé correctement.

Compte tenu de la gravité des symptômes, Tafen Nasal doit être pris deux fois par jour, deux injections dans chaque narine pendant la période aiguë de traitement de la rhinite et une injection après le soulagement d’une inflammation sévère. La durée du traitement est déterminée séparément pour chaque patient, mais elle ne peut pas dépasser 12 semaines. Généralement, il ne faut pas plus de quatre semaines pour supprimer la rhinite médicamenteuse et rétablir la respiration nasale. Non utilisé en présence dans la cavité nasale de champignons et de bactéries.

Médicaments homéopathiques contre la rhinite médicale

Cinnabsin

Médecine homéopathique Cinnabsin

Médicament d'exposition combiné. Lorsqu'il est utilisé, il réduit considérablement l'inflammation et la conductivité de la membrane muqueuse du nez et des vaisseaux sanguins. Disponible sous forme de losanges. Lors du traitement d'adultes, il est recommandé de prendre 1 comprimé toutes les heures, mais pas plus de 12 par jour, avant de retirer la période aiguë. Après ce traitement implique l'utilisation d'un comprimé pas plus de trois fois par jour jusqu'à la guérison complète. Prendre des comprimés 30 minutes avant ou après les repas. La durée du traitement est de 2 à 4 semaines.

Kameton

Ce médicament homéopathique est disponible sous la forme d'un aérosol pour l'injecter dans le nez. Les principaux ingrédients actifs sont le chlorobutanol, le camphre et le menthol. Kameton peut également être utilisé en inhalation si une rhinite médicamenteuse a provoqué une irritation du larynx ou un œdème. Pour le traitement, vous devez pulvériser l'outil avec un clic dans la bouche ou le nez dans chaque narine. Les médicaments en aérosol doivent être strictement sur la phase d'inhalation. Pour obtenir le meilleur effet au stade aigu, Kameton peut être vaporisé dans la bouche 2 fois en une séance.

Nux Vomica

Le médicament Nux Vomica

Lors du traitement de la rhinite médicamenteuse, ce médicament est utilisé sous forme de pois, à prendre strictement avant d'aller au lit. La posologie de Nux vomica dragee peut varier, mais il s’agit généralement de trois pois. Le traitement est poursuivi pendant trois jours, après quoi le médicament est retiré. Ce médicament appartient à l'homéopathie, mais il a un effet important sur le corps, il ne peut donc pas être utilisé sans rendez-vous chez le médecin traitant.

Attention! Habituellement, lors de l'utilisation de médicaments homéopathiques, les experts ne recommandent pas l'utilisation de gouttes ni de préparations autres. Par conséquent, lors de la prescription, il est nécessaire de clarifier davantage votre traitement et la dose de substances actives dans le cas de leur association.

Recettes populaires contre la rhinite médicinale

Attention! Au stade initial du traitement, lorsque l'abolition complète de tout médicament est pratiquée, les remèdes populaires ne sont pas interdits et peuvent accélérer la guérison du patient. Dans les cas graves de médicaments contre la rhinite, les produits faits maison peuvent être utilisés uniquement en combinaison avec des pharmacies, sauf contre-indication. En plus des moyens décrits, le nez peut être lavé avec une solution saline normale également pas plus de 3 fois, afin de ne pas provoquer d'otite.

Traitement chirurgical de la rhinite médicamenteuse

La décision de procéder à une intervention chirurgicale n’est appliquée que dans les cas graves et négligés, lorsque la combinaison d’agents hormonaux et d’autres méthodes n’a pas donné les résultats escomptés. Pendant l'opération, le spécialiste coupe les "rouleaux" dans les voies nasales inférieures. Cela vous permet d'augmenter considérablement la taille des sinus nasaux, ce qui rétablit la respiration nasale à un volume normal. Au cours de l'opération, le chirurgien peut utiliser un scalpel chirurgical traditionnel, en tenant compte de ses qualifications et de l'équipement de la clinique, ou tirer parti d'une désintégration par ultrasons et d'un laser permettant de réaliser une photo-destruction.

Examen avec un médicament contre la rhinite avant la chirurgie

Attention! Les deux dernières méthodes sont considérées comme plus sûres et moins invasives. Lors de l'utilisation d'ultrasons et de laser, le patient ne présente pas de risque élevé d'infection, de saignement important et la période de récupération dure beaucoup moins longtemps qu'avec la chirurgie traditionnelle.

En cas de rhume, ne cherchez pas immédiatement de l’aide auprès des gouttes vasoconstricteurs. Vous devez d’abord essayer d’améliorer votre condition à l’aide de compresses salines chaudes, d’inhalations et d’aromathérapie. Si l'amélioration ne se produit pas au cours des deux premiers jours, l'utilisation de gouttes vasoconstricteurs ne devrait avoir qu'un effet modéré. Il est préférable de choisir les médicaments qui ont un effet hydratant supplémentaire. Si vous suivez les instructions exactes d'utilisation, la rhinite médicale ne survient que chez un faible pourcentage des patients.

Symptômes et traitement de la rhinite médicamenteuse chez l'adulte

Les médicaments contre la rhinite se situent au bas des variétés de rhinite, que les patients viennent souvent voir chez un médecin ORL. La pathologie se développe en raison de l'abus de gouttes vasoconstricteurs, car de nombreuses personnes vont immédiatement à la pharmacie pour obtenir un remède dès les premiers symptômes de congestion nasale, tout en l'utilisant de manière incontrôlable et pendant une durée beaucoup plus longue que celle prescrite 3 à 5 jours.

Bien sûr, l’effet de ces médicaments est rapide et persistant, mais tout le monde n’est pas au courant des effets secondaires qui provoquent des gouttes et des pulvérisations vasoconstricteurs. Nous expliquerons plus en détail comment éviter les conséquences désastreuses après avoir utilisé les remèdes contre le rhume et que faire si la dépendance est déjà développée.

Les causes du problème

Pour comprendre le développement de la rhinite médicale, il est nécessaire de connaître le principe d'action des médicaments vasoconstricteurs et pourquoi leur utilisation prolongée et non contrôlée peut avoir des conséquences négatives.

Les voies nasales d'une personne sont recouvertes d'une couche de tissu caverneux qui, avec un remplissage de sang abondant, peut augmenter plusieurs fois et diminuer à la même vitesse.

En entrant dans l'air froid, les corps caverneux augmentent, pour un contact le plus confortable de l'air froid avec la muqueuse nasale, et le flux inspiré se réchauffe avant d'entrer dans la cavité pulmonaire.

Lorsqu'ils sont relâchés dans une pièce chaude, les vaisseaux retrouvent leur état habituel, un chauffage supplémentaire de l'épithélium n'étant plus nécessaire.

Les gouttes vasoconstrictives agissent de force sur les capillaires des voies nasales - elles les forcent à se contracter, ne liant pas ce besoin aux conditions environnementales. En conséquence, le système nerveux ne peut pas reconnaître cette commande et provoque la dilatation des vaisseaux. La membrane muqueuse devient enflée, le patient est à nouveau tourmenté par la congestion nasale et il est contraint de se tourner vers l'aide de gouttes de rhume - un cercle vicieux se forme.

Plus une personne utilise souvent des agents vasoconstricteurs, plus l'épithélium muqueux gonfle, de nombreuses pathologies deviennent chroniques, lorsqu'une bouteille complète de gouttes est utilisée par jour pour respirer par le nez.

Causes rares

Les médicaments appartenant aux groupes des alpha-bloquants (Prazonin, Doxazosin), des sympatholytiques (Adelfan) et des mimétiques adrénergiques centraux (Clophelin, Methyldopa) deviennent beaucoup plus rares des provocateurs de la rhinite d'origine médicamenteuse chez l'adulte.

Tous ces médicaments sont prescrits pour traiter l'hypertension, avec les tumeurs du cortex surrénalien et la maladie de Raynaud, mais ils sont pris par voie orale et ne sont pas utilisés par voie intranasale, bien que les effets secondaires soient similaires à ceux des médicaments vasoconstricteurs. Lorsque les substances actives atteignent la cavité nasale en suivant le flux sanguin général, un gonflement inattendu de l'épithélium caverneux se développe.

Cet effet se manifeste après 2-3 mois d'utilisation constante de ces médicaments.

Plus souvent, une rhinite vasomotrice induite par un médicament se développe chez les patients atteints de dystonie végétative-vasculaire, car ces patients sont sujets à une perturbation des systèmes hormonal et nerveux. Et chez les enfants de moins de 10 ans, cette pathologie n’est pratiquement pas diagnostiquée.

Symptômes caractéristiques

Les symptômes cliniques de la rhinite médicale sont les suivants:

  • congestion nasale constante;
  • violation complète ou partielle de l'absence de fonction olfactive;
  • mucus abondant des voies nasales;
  • brûlures et démangeaisons dans les narines et les sinus;
  • troubles du sommeil, ronflement nocturne.

Après avoir remarqué un ou plusieurs des symptômes énumérés à la fois, le patient doit immédiatement contacter un spécialiste ORL pour un diagnostic approfondi.

Dans certains cas, lorsque la pathologie en est au stade initial de développement, on ne peut observer qu'une forte congestion nasale et un écoulement abondant de mucus. Ces signes ne sont arrêtés que brièvement, mais ils réapparaissent après quelques heures.

C’est à ce stade que vous devez consulter un médecin, car il sera beaucoup plus facile de se débarrasser de la rhinite médicale, qui n’est pas encore devenue chronique.

Diagnostics et examens différentiels

En règle générale, pour traiter la rhinite médicale, commence après la confirmation du diagnostic. L'inspection de la muqueuse nasale, réalisée à l'aide d'un rhinoscope ou d'un endoscope, révèle les modifications suivantes de l'état de l'épithélium:

  • perte de cils ciliés à la surface du tissu épithélial;
  • métaplasie de la couche épithéliale supérieure dans un plat, la couverture devient sans seuil;
  • une augmentation du volume des glandes, dans le contexte d'une production accrue de sécrétions muqueuses
  • augmentation de la perméabilité capillaire et gonflement excessif résultant de ce symptôme.

En plus du diagnostic externe, il est nécessaire de procéder à un examen différentiel, car la rhinite médicale peut se présenter sous différentes formes - dans le contexte d’une atrophie tissulaire, d’une réaction allergique, de troubles du système hormonal et nerveux.

Pour identifier les allergies sont effectués des tests cutanés, avec la définition d'un irritant. En cas de suspicion de rhinite bactérienne ou virale, on prélève un frottis nasal (culture bactériologique).

Si, au cours de l'examen instrumental, des excroissances polypeuses ont été détectées, en raison desquelles le patient présentait une congestion nasale et un écoulement nasal persistant, il devait subir une IRM (imagerie par résonance magnétique).

Comment refuser les gouttes vasoconstricteurs

Pour pouvoir guérir par eux-mêmes la rhinite médicale, il faudra plus de volonté et de persévérance, car la plupart des patients subissent très douloureusement le processus d'abandon du traitement vasoconstricteur.

Il est nécessaire de préciser que le traitement à domicile aidera uniquement les patients dont la pathologie n'est pas encore devenue chronique. Il y a plusieurs façons de se débarrasser de la dépendance.

Rejet marqué des gouttes et des sprays à effet vasoconstricteur

La méthode est radicale et plutôt compliquée, peu de patients s'accordent pour l'utiliser pour traiter une dépendance. Pour se débarrasser de la rhinite médicale, il faudra au moins 4 jours absolument sans utiliser de gouttes, période pendant laquelle les capillaires rendront partiellement les fonctions perdues de la maîtrise de soi.

Le rétablissement complet de la réglementation ne se produira que dans 2 semaines.

Retrait progressif

Cette méthode est considérée comme plus bénigne car le patient est autorisé à utiliser des agents vasoconstricteurs, mais uniquement avec une augmentation du temps entre les instillations.

En outre, les médecins ORL recommandent de diluer de moitié le remède habituel contre le rhume avec une solution saline ou de le changer pour un enfant - la concentration de la substance active est la moitié.

Médicament de remplacement

Si un patient est accro, par exemple, aux gouttes à base de naphazoline, il est recommandé de commencer à utiliser un agent contenant de la xylométazoline, tout en augmentant les intervalles entre les instillations.

Parallèlement aux méthodes décrites ci-dessus pour se débarrasser de la dépendance, les médecins recommandent l'inhalation de chlorure de sodium (solution saline) ou d'eau minérale de table commune, par exemple Borjomi.

Cela aidera à se débarrasser de l'excès d'œdème de l'épithélium des voies nasales, à l'humidifier et à éliminer le mucus. En outre, le patient après l'inhalation sera capable de se passer de gouttes pendant un certain temps.

En outre, il est conseillé au patient de nettoyer et d'aérer régulièrement les espaces de travail et de vie, de marcher plus souvent en plein air et de revoir son régime alimentaire. Il doit inclure des protéines, des légumes, des fruits, des baies fraîches et des jus.

Traitement pharmacologique

Si les tentatives indépendantes pour se débarrasser de la toxicomanie ne sont pas couronnées de succès, le médecin ORL prescrira un schéma de traitement pharmacologique basé sur l'utilisation de médicaments intranasaux d'un autre groupe, les corticostéroïdes.

Les procédures thérapeutiques auxiliaires seront choisies en fonction de l’étendue de la dépendance aux gouttes et des modifications constatées par l’épithélium muqueux du nez.

Les glucocorticoïdes locaux pour le traitement de la rhinite médicamenteuse sont représentés par les médicaments suivants:

  • Nasonex - spray à base de mométasone. Il est utilisé 1 à 2 fois par jour, 1 à 2 injections dans chaque passage nasal;
  • Fliksonaze ​​- le médicament contenant de la fluticasone. Appliquer aussi comme Nasonex, ou selon les recommandations du médecin;
  • Avamys - spray, contenant également de la fluticasone, similaire à la méthode d'utilisation;
  • Tafen Nazal est un médicament dont l'ingrédient actif est le budésonide. Utilisez deux fois par jour, 1-2 pulvérisations dans chaque narine;
  • Dexaméthasone - contient la même hormone. Il est introduit dans les voies nasales 2 fois par jour, la durée du traitement est d'une semaine.

Les experts s'accordent à dire que les médicaments à usage intranasal, contenant de la mométasone, sont plus efficaces que les médicaments à base de fluticone. Ils n'ont pratiquement aucun effet secondaire et ne pénètrent pas dans la circulation générale (ils sont toutefois beaucoup plus chers).

Parallèlement à l'utilisation de ces fonds, il est recommandé de prendre des antihistaminiques - Loratadin, Zyrtec, Erius, Zestra, Claritin et d'autres.

Ils sont nommés pour exclure le caractère allergique de la rhinite, ainsi que pour éliminer le gonflement accru de l'épithélium.

Traitement chirurgical

La chirurgie est indiquée chez les patients ayant reçu un traitement conservateur (pharmacologique) pendant un mois, mais les résultats n’ont pas été atteints. À ce jour, il existe plusieurs méthodes chirurgicales de traitement de la rhinite médicale:

Le faisceau lumineux agit pendant un certain temps à la surface de l'épithélium muqueux du nez (il est sélectionné en fonction de l'état du tissu caverneux), tandis que les vaisseaux se contractent et que le gonflement s'atténue. L'effet de l'opération peut durer de plusieurs années à la fin de la vie. Elle est réalisée sous anesthésie locale et la période de récupération est de 10 à 20 jours. À ce stade, on montre au patient la procédure de lavage du nez.

Le chirurgien vasculaire détruit les capillaires, qui ont perdu leur capacité de réduction indépendante, à l'aide d'une échographie. A leur place, de nouvelles sont en train d'émerger, capables de fonctionner correctement. L'impact de la sonde à ultrasons est réalisé pendant 10-15 secondes à l'intérieur de chaque narine, la procédure est réalisée sous anesthésie locale.

Le lendemain, l'épithélium caverneux est traité avec des préparations à base de stéroïdes pour soulager l'inflammation et régénérer rapidement les tissus. La respiration nasale autonome revient chez le patient dès 4-5 jours après la chirurgie.

  • Vasotomie sous-muqueuse des conques nasaux inférieurs.

Une méthode douce et efficace de traitement de la rhinite médicale, qui donne des résultats positifs dans 90% des cas. Avant toute intervention, il est recommandé au patient de subir une tomographie informatisée des sinus paranasaux afin de décider de la faisabilité de l'opération.

La cryothérapie et la conchotomie sont considérées comme des méthodes de traitement moins populaires et dépassées, car les résultats de ces procédures sont controversés et il existe une incidence accrue de récidives après une pathologie. Si le patient présente des signes de courbure du septum nasal simultanément à une rhinite médicale, une septoplastie est recommandée.

Physiothérapie

Tant pendant le traitement de la rhinite médicale que pendant la période de récupération après la chirurgie, des procédures physiques sont présentées au patient:

  • acupuncture;
  • phonophorèse avec pommade à l'hydrocortisone;
  • électrophorèse intranasale utilisant du dimédrol et du calcium.

Ces procédures aident à améliorer l'apport sanguin aux tissus, à améliorer la fonction contractile des capillaires et à améliorer l'immunité locale. La durée du traitement est déterminée par le médecin traitant.

En plus de ces méthodes de physiothérapie, les médecins recommandent de se laver le nez avec la méthode du coucou ou d’irriguer régulièrement les voies nasales avec Dolphin, Aqualor, Humer, Sterimar.

Pour garder la muqueuse nasale sèche, vous pouvez la lubrifier avec de la pommade à l'érythromycine et à l'hydrocortisone, ainsi qu'avec du Lorizan.

Médecine alternative

Les méthodes traditionnelles de traitement ne sont pas recommandées comme méthode de monothérapie, elles peuvent plutôt être utilisées pour aider à se débarrasser de la toxicomanie.

Les méthodes les plus populaires et les plus efficaces de médecine alternative pour le traitement de la rhinite médicale:

  • Jus d'aloès À partir de plusieurs feuilles de la plante (de préférence âgées de 3 à 5 ans), égouttez le jus et diluez-le en deux avec de l'eau bouillie et tiède. Introduisez la composition dans chaque narine 3-4 fois par jour.
  • Gouttes de miel. Vous devez prendre une petite quantité de miel liquide frais et le diluer avec de l’eau bouillie dans un rapport 1: 1. Les gouttes résultantes doivent être instillées dans chaque passage nasal jusqu'à 6 fois par jour, 4 à 5 gouttes.
  • Huile d'oignon. Un petit oignon doit être moulu sur une râpe, puis ajoutez 200 ml d’huile de maïs bouillie (chaude) à la bouillie. Après avoir été enveloppé dans un linge chaud, une écharpe ou une veste, et autorisé à brasser pendant 9 à 10 heures. L'outil obtenu lubrifie l'épithélium muqueux du nez pour soulager l'enflure et se débarrasser d'un rhume.
  • Infusion de camomille. Pour préparer une décoction pour se laver le nez, vous devez prendre 1 cuillère à soupe. sécher les matières premières, verser de l'eau bouillante dans une quantité de 250 à 300 ml et insister au moins 40 minutes. Après la solution doit être filtrée et effectuer des procédures au moins 3 fois par jour.
  • Betterave rouge Vous pouvez faire des gouttes - presser le jus d’une racine râpée et l’introduire dans les narines 3 à 4 fois par jour (vous pouvez le mélanger avec de l’eau). Vous pouvez également faire une infusion comme celle-ci: épluchez et hachez un fruit, versez de l’eau bouillante et maintenez dans un endroit chaud pendant 3 à 4 jours, puis passez sur une étamine et utilisez-la comme gouttes nasales.

Une telle combinaison thérapeutique (alternance de médicaments et de remèdes traditionnels) aura le plus grand effet sur les patients qui ne peuvent pas abandonner immédiatement les médicaments vasoconstricteurs.

Complications possibles

Si vous ignorez pendant longtemps les symptômes de la rhinite médicale et n'essayez pas de vous débarrasser de votre dépendance, les conséquences négatives de la pathologie peuvent toucher différents systèmes du corps.

Les complications peuvent ne pas être les plus agréables, parmi elles:

  • l'incapacité de respirer par le nez;
  • maux de tête réguliers;
  • manque d'oxygène au cerveau, entraînant une hypoxie;
  • altération de la mémoire, de la concentration et de l'attention;
  • troubles graves du sommeil;
  • immunité réduite.

Dans presque tous les cas, le ronflement survient la nuit et, dans ce contexte, le patient constate une perte de la fonction olfactive. La rhinite médicamenteuse, qui ne peut pas être traitée de manière adéquate pendant plusieurs années, devient tellement négligée que le patient peut être considéré comme une personne pathologiquement malsaine.

Une arythmie, une hypertension, des troubles des systèmes nerveux et endocrinien, une tachycardie sont diagnostiqués. Pour éviter de telles conséquences, il est nécessaire de commencer rapidement le traitement de la toxicomanie.

Récupération et prévision

Si le patient s'adressait à l'oto-rhino-laryngologiste à temps et recevait un traitement complet et adéquat fondé sur une combinaison de symptômes cliniques et de tests de laboratoire, le pronostic du traitement serait bon. Il faut souvent un à deux mois pour se débarrasser complètement de la toxicomanie, tandis qu'il est recommandé au patient de maintenir sa fonction respiratoire par le biais de la gymnastique, de l'acupression et du sport.

La période de récupération après la chirurgie dure en moyenne de 10 à 25 jours, en fonction du type d’opération pratiquée. Certaines méthodes chirurgicales, par exemple la conchotomie, sont traumatisantes et entraînent de nombreuses rechutes; il est donc préférable de choisir des méthodes modernes et sûres. Ainsi, après traitement au laser, le pourcentage de complications et de rechutes n’est que de 5 à 10%.

Comme pour toute maladie, il est plus facile de prévenir les médicaments froids que de les traiter longtemps et difficilement. Tout d’abord, il est impossible d’abuser des agents vasoconstricteurs - leur utilisation devrait être limitée à 2 à 3 instillations par jour, pendant 5 jours au maximum.

Avant d’utiliser des gouttes et des sprays, il est recommandé d’essayer d’éliminer le froid à l’aide d’inhalations, d’exercices de respiration, de lavage du nez avec une solution saline et de décoction d’herbes. Pour la prévention de la rhinite, il est plus probable qu’il soit en plein air, nettoyez régulièrement à l’eau et aérez la pièce et, pendant la saison froide, utilisez l’onguent Oxolinic - cela réduira le risque d’infection par ARVI et la grippe.