Principal
Bronchite

Rhinite et larmoiement chez les jeunes enfants

Ne paniquez pas si l'enfant a le nez qui coule et qui se déchire. Pour comprendre les causes de la maladie, vous devez consulter un médecin. Seul un spécialiste peut diagnostiquer et prescrire avec précision un traitement efficace, évitant les complications. Notez qu'un enfant a les yeux larmoyants et que le nez qui coule est observé beaucoup plus souvent que chez les adultes.

Contenu de l'article

La structure des fosses nasales chez les enfants est quelque peu différente, ce qui entraîne le développement de complications. La plupart des rhinites surviennent chez les nourrissons, car ils sont en position horizontale presque toute la journée, ce qui empêche la circulation normale du mucus.

Tout d'abord, nous analysons la structure de l'appareil lacrymal. Grâce au liquide lacrymal, le globe oculaire est régulièrement lavé, ce qui évite les lésions tissulaires. Une partie du liquide pénètre dans les cavités nasales et nettoie la membrane muqueuse des particules de poussière et des microbes.

Un plus grand volume de liquide est produit dans la glande lacrymale située entre la paupière et le sourcil. Le reste est sécrété par les glandes localisées dans la conjonctive. Dans des conditions normales, le liquide enveloppe le globe oculaire, puis pénètre dans la cavité nasale. Lorsque les pleurs augmentent la production de liquide lacrymal par les glandes, il expire sous forme de larmes et de rhinorrhée.

Lorsque l'inflammation des fosses nasales se développe, un gonflement des tissus apparaît. En conséquence, l'écoulement du liquide lacrymal dans les voies nasales est perturbé et la déchirure commence.

Facteurs prédisposants

Quand un nouveau-né a la larme sans raison apparente, il faut le soupçonner:

  • la présence d'un bloc dans le canal nasolacrimal;
  • anomalies de la structure du canal;
  • défauts dans la structure du sac lacrymal;
  • caractéristiques anatomiques congénitales du nez;
  • dommages mécaniques au canal.

Parmi les raisons les plus fréquentes en cas de larmoiement et de morve, il convient de souligner:

  1. inflammation prononcée de la membrane muqueuse des sinus paranasaux (sinusite);
  2. grippe, ARVI;
  3. réactions allergiques;
  4. la conjonctivite;
  5. avitaminose.

Chacune des raisons ci-dessus peut entraîner des complications graves, il est donc déconseillé de retarder une visite chez le médecin.

Sinusite

Dans la plupart des cas, la sinusite est une complication de la rhinite dont la période aiguë n'a pas été traitée ou le traitement inefficace.

En conséquence, l'inflammation et l'infection se propagent des voies nasales aux sinus paranasaux.

Le résultat de la multiplication microbienne est une production accrue de mucus, qui s'accumule dans les sinus, soutenant le processus inflammatoire. L'écoulement de mucus est perturbé en raison du gonflement de la membrane muqueuse et du faible diamètre des voies nasales. Au fil du temps, les écoulements séreux deviennent purulents, ce qui augmente l'hyperthermie et provoque l'apparition de douleurs dans la zone paranasale.

L'œdème des tissus bloque la sortie du liquide lacrymal, ce qui le fait sortir de l'œil avec un volume important. L'enfant s'inquiète des larmoiements prononcés, des voix nasales, des difficultés de respiration nasale et des écoulements nasaux (épais, avec une teinte verte).

Grippe, SRAS

Après pénétration du virus dans l'organisme, les agents pathogènes se multiplient rapidement et produisent des toxines. Les adénovirus, les rhinovirus et une infection respiratoire syncytiale doivent être distingués parmi les virus fréquents qui provoquent un larmoiement et un écoulement nasal.

Les infections virales cliniques se manifestent:

  1. toux;
  2. des frissons;
  3. l'hyperthermie;
  4. larmoiement;
  5. éternuer;
  6. maux de gorge;
  7. somnolence;
  8. perte d'appétit.

La rhinorrhée au début de la maladie est caractérisée par une couleur transparente et un caractère aqueux. Après 3-4 jours, l'écoulement devient plus épais et devient jaunâtre. La déchirure est généralement observée dans les 2-3 premiers jours.

Allergie

Selon l’âge des enfants, les symptômes d’une réaction allergique peuvent différer légèrement. Dans la plupart des cas, une allergie jusqu'à trois ans se manifeste par des symptômes cutanés. Les signes des voies respiratoires et des organes ORL sont caractéristiques du troisième âge.

À mesure que l'enfant grandit, ses symptômes deviennent plus dangereux, augmentant le risque de développer de l'asthme et des maladies auto-immunes. L'immunité d'hypersensibilité peut être due à une prédisposition génétique ou à des maladies associées:

  • dysbactériose;
  • immunodéficience;
  • pathologie somatique sévère;
  • avitaminose.

Parmi les allergènes devrait inclure:

  1. la poussière;
  2. les tiques;
  3. la nourriture;
  4. les champignons;
  5. le pollen;
  6. certains médicaments;
  7. la laine;
  8. produits chimiques ménagers;
  9. venin d'insecte;
  10. produits d'hygiène.

Les signes d'une réaction allergique se confondent facilement avec les symptômes d'autres maladies. Après un diagnostic approfondi, l’allergologue sera en mesure de diagnostiquer et de déterminer correctement le type d’allergène. Les signes cliniques d'allergie comprennent:

  1. éternuer;
  2. écoulement nasal (clair, aqueux);
  3. gonflement des tissus (lèvres, langue, paupière);
  4. démangeaisons au nez, aux yeux;
  5. larmoiement;
  6. hyperémie conjonctivale;
  7. congestion nasale;
  8. la photophobie;
  9. yeux brûlants;
  10. difficulté à respirer par le nez;
  11. toux, essoufflement.

La persistance prolongée d'une réaction allergique se caractérise par une crise d'asphyxie.

Dans le processus de diagnostic, il est nécessaire de faire attention à l'état de la peau, ainsi qu'à la présence de troubles dyspeptiques (diarrhée, vomissements).

La conjonctivite

La formation d'un foyer inflammatoire dans les tissus de la conjonctive entraîne une détérioration de la vision, ce qui peut justifier une visite chez un ophtalmologiste. Le plus souvent, la conjonctivite est causée par une hypothermie, un rhume ou des allergies.

La cause de la maladie peut aussi être une infection qui se propage par des mains sales, une serviette, des jouets, en pénétrant dans la membrane muqueuse après qu’elle a été endommagée (éclat de bois, cil). L'inflammation couvre souvent un œil, mais avec un traitement et des soins inappropriés, la conjonctivite peut se propager au deuxième organe de la vision.

Chez les enfants, la maladie est plus grave que chez les adultes. Il se caractérise par des caractéristiques locales telles que:

  • crampes, sensation de sable;
  • gonflement des paupières;
  • sensation de brûlure;
  • hypersensibilité à la lumière;
  • coller les paupières le matin;
  • croûtes jaunes, indiquant la présence d'une décharge;
  • L'un des symptômes caractéristiques est la rougeur conjonctivale.

De plus, l'état général change. L'enfant devient léthargique, capricieux, gémissant, son appétit se détériore et l'insomnie s'inquiète. Les enfants plus âgés peuvent se plaindre de déficience visuelle, d’incapacité à examiner avec précision les objets en raison des contours flous et flous.

L'inflammation purulente indique l'apparition de pertes jaunes. Si vous craignez une déchirure prononcée sans impureté purulente, vous devez suspecter une origine virale ou allergique de la maladie. Dans ce cas, le liquide en excès s'écoule par les voies nasales.

Processus de diagnostic

Le diagnostic de la rhinite est réalisé par un oto-rhino-laryngologiste ou un pédiatre. Toutefois, en cas de larmoiement prononcé des yeux, vous devez consulter un ophtalmologiste. Le médecin analyse l’état externe des yeux, les points lacrymaux par biomicroscopie et effectue également des tests (tubulaire, nasal).

L'examen de la vue est absolument sans douleur, alors ne paniquez pas à l'avance. Les échantillons peuvent être effectués même pour les nouveau-nés.

Un autre test est effectué avec un collier de 3%. Le médicament est enterré dans les yeux et estimé le temps après lequel il apparaît dans le passage nasal. Si le médicament est drainé dans les 5 minutes, la perméabilité du canal lacrymal n’est pas altérée.

Un dysfonctionnement grave est indiqué par la conservation de la solution dans les yeux après 15 minutes. Si nécessaire, le médecin peut vous prescrire un examen endoscopique, y compris un lavage des canaux lacrymaux.

Aide à la maladie allergique

Pour améliorer l'état de l'enfant, il faut:

  1. empêcher le contact avec l'allergène;
  2. refuser de marcher par temps venteux, si une réaction allergique se développe après le contact avec le pollen;
  3. ventiler régulièrement la chambre des enfants, nettoyer et humidifier l'air;
  4. laver les fosses nasales avec une solution saline (Dolphin, Aqualor);
  5. refuser les solutions à base de plantes pour se laver le nez et les yeux, ce qui peut augmenter les symptômes d'allergies;
  6. limiter l'utilisation de produits de la ruche, d'agrumes et d'autres allergènes alimentaires éventuels.

En cas d'allergies sévères, il est recommandé de contacter un allergologue pour une désensibilisation spécifique. Le traitement médicamenteux contre les allergies saisonnières est recommandé de commencer deux semaines avant la floraison des plantes.

Les médicaments suivants sont également utilisés dans le traitement:

  1. antihistaminiques à action systémique bloquant le développement des allergies (Zodak, Loratadin);
  2. sprays antihistaminiques (Allergodil);
  3. sprays hormonaux (Nasonex);
  4. agents vasoconstricteurs (Lazorin, Snoop, Nasik). Assigné à un cours court pouvant aller jusqu'à 5 jours;
  5. collyre (lécroline, dexaméthasone).

Conjonctivite infectieuse et rhinite

Pour lutter contre l'infection et réduire la gravité des symptômes, le médecin peut vous prescrire:

  • gouttes nasales à action antivirale (Nazoferon), antibactérienne (Bioparox), vasoconstricteur (Tizin, Vibrocil);
  • pommades, gouttes oculaires avec activité antibactérienne (Albucidus, pommade à la tétracycline), antivirale (Aktipol);
  • rincer le nez avec une solution saline (Humer).

Ne pas oublier la nutrition en vitamines, le régime de consommation abondante et le respect de la quarantaine pour un enfant. Si, au cours de la maladie, les enfants sont en contact avec une personne malade, une infection secondaire est possible dans le contexte d'une immunodéficience.

Si la cause de la détérioration est la poussée dentaire, c'est temporaire. Pour réduire les symptômes, vous pouvez utiliser des compresses sur les gencives avec décoction de camomille ou les lubrifier avec un gel à action anesthésique et antiprurigineuse (Dentinox).

Dans le traitement des enfants, l’essentiel est d’établir correctement la cause de la maladie, sans quoi on risque d’aggraver considérablement l’état de l’enfant. Si en temps opportun notez les premiers signes de la maladie et commencez le traitement, il est possible d'empêcher la progression de la pathologie.

Si les symptômes persistent pendant trois jours, malgré le traitement à domicile, vous devriez consulter un médecin.

Que faire si un enfant a les yeux larmoyants et le nez qui coule: conseils pour les parents

Malgré toutes les préoccupations des parents, les enfants tombent malades de temps en temps. L'un des signes de la maladie est une déchirure abondante. Il y a beaucoup d'options pour lesquelles les larmes commencent à couler chez un bébé.

Examinons ensemble les causes des larmes chez les enfants pour diverses maladies et comment les traiter.

Causes de larmoiement chez les bébés et les nourrissons

Souvent, il apparaît avec morve à un rhume. Les parents prennent ces symptômes pour la manifestation d'un rhume et commencent à traiter l'enfant pour cela.

Mais si un enfant (ou un bébé) a les yeux larmoyants et la morve qui coule, il se peut que ce ne soit pas que des signes de rhume. Par conséquent, un diagnostic indépendant ne vaut pas la peine.

Voici ce qui peut provoquer un nez qui coule avec des larmes et la morve:

  • La sinusite est une inflammation des sinus, des sinus paranasaux ou paranasaux. Lorsque l'inflammation du septum nasal gonfle et ferme le passage.

Formé dans le mucus du nez, ne trouvant pas le moyen de sortir, appuie sur le canal lacrymal, provoquant une abondante déchirure.

Les mêmes signes sont caractéristiques de la rhinite allergique. Jusqu'à trois ans, dans la plupart des cas, l'allergie ne se manifeste que par des symptômes cutanés.

Et les symptômes que nous décrivons sont typiques chez les enfants plus âgés. Mais seul un spécialiste après des procédures de diagnostic peut poser le diagnostic correct pour une variante allergique.

On observe des déchirures pour le rhume au cours des trois ou quatre premiers jours, après qu’il passe habituellement ou que son intensité diminue.

Une forte fièvre provoque également des larmes chez les enfants. Ceci est un signe fréquent d'ARVI et la gravité de la maladie affecte l'intensité de la déchirure.

Dans ce cas, il est nécessaire de procéder au traitement immédiatement, car la température chez un enfant peut avoir des conséquences graves.

Des larmes abondantes provoquent une conjonctivite. Elle est le plus souvent causée par une hypothermie, des maladies catarrhales, des allergies ou des saletés pénétrant dans les yeux par les mains, les objets ou les blessures oculaires sales de l’enfant.

Le plus souvent, un seul œil devient enflammé, mais si le traitement est incorrect ou si la maladie est négligée, le processus risque de passer au deuxième œil. Ensuite, le traitement est compliqué.

L'obstruction du canal lacrymal est une cause très rare de larmoiement important. Selon les statistiques, il est noté dans seulement 5% des enfants.

Il est facilement confondu avec la conjonctivite, même les médecins expérimentés se trompent. Par conséquent, un traitement similaire à celui de la conjonctivite est prescrit. Si le soulagement est temporaire, la possibilité d'obstruction du canal lacrymal est alors envisagée.

Quel médecin contacter

Les parents doivent immédiatement consulter un médecin. Dans aucun cas, ne commencez pas l'auto-traitement, car les symptômes de nombreuses maladies sont similaires et la possibilité de se tromper en établissant un diagnostic est grande. Et cela peut conduire au fait qu'avec un mauvais traitement, la maladie se propage davantage et qu'il deviendra plus difficile de la traiter.

Traitement

La méthode de traitement dépend de la cause du larmoiement. Vous pouvez utiliser le traitement médicamenteux (traditionnel) ou des méthodes traditionnelles.

Traitement traditionnel:

  • Dans la conjonctivite, il est nécessaire de laver les yeux, instillation de gouttes de chloramphénicol dans les yeux - leur utilisation est autorisée à partir de 4 mois.

Vous pouvez déposer dans la pommade à la tétracycline de la paupière inférieure. Ces médicaments peuvent être utilisés sans ordonnance du médecin, mais il est toujours préférable de le consulter.

Si les larmes ont pour cause la dentition, utilisez des médicaments ayant l'effet de l'anesthésie: gel Calgel, Dentinox, Metragil-Dent. N'oubliez pas de retirer le mucus du nez.

Si une obstruction du canal lacrymal est diagnostiquée, le médecin vous prescrit un massage. Si la procédure ne peut pas aider l'enfant, alors le sondage est attribué.

La procédure est désagréable pour le bébé, elle est effectuée rapidement. Il est réalisé sous anesthésie locale. Une sonde est insérée dans le canal lacrymal-nasal, à travers lequel le film embryonnaire est perforé. Le canal lui-même est lavé avec une solution de décontamination. Afin d'éviter les rechutes, un cours de massage est prescrit.

En cas de rhume, les médicaments suivants peuvent être instillés dans le nez du bébé: Nazivin (son utilisation est autorisée à partir de 3 mois), à partir de 5 mois, vous pouvez utiliser Otrivin, Vibrocil, Xylen.

  • Si la cause est une allergie et que vous le sachiez, utilisez des antihistaminiques. Il est important d'arrêter le contact avec l'allergène.
  • Si un enfant a de la fièvre et des yeux larmoyants, un traitement complet est utilisé. Tous les fonds sont prescrits par un médecin, il suffit aux parents de suivre ses recommandations.

    Qu'est-ce que la myopie? Vous pouvez trouver tous les détails sur les maladies oculaires chez les enfants dans ces articles:

    Larmoiement et écoulement nasal chez un enfant

    Tous les parents aiment follement leurs enfants et les protègent de beaucoup de choses. Mais les enfants tombent toujours malades de temps en temps et gagnent leur propre immunité. Après avoir remarqué des larmes et un nez qui coule clairement dans leur progéniture, les parents pensent qu'il s'agit d'un rhume. Pas si vite. Pour tirer cette conclusion, il est nécessaire d’exclure toutes les autres variantes de maladies. Et ils suffisent.

    Causes de larmoiement et d'écoulement nasal

    Ayant trouvé ces signes chez un enfant, prenez au sérieux la détermination de la cause de leur manifestation. Ces symptômes peuvent être dus à une maladie ou se produire sous l'influence de l'environnement. Les causes probables sont:

    • Réaction allergique;
    • La dentition;
    • Hypothermie, surchauffe;
    • Les conditions de vie (poussière, air extrêmement sec ou humide);
    • Infection respiratoire;
    • La conjonctivite;
    • Sinusite;
    • Obstruction du canal lacrymal.

    Maladies possibles

    Allergie

    Les allergies provoquent souvent des réactions telles que l'écoulement nasal et le larmoiement. La plupart des bébés nourris au sein sont à risque. Il affecte l'hérédité, que les parents soient allergiques ou non, les conditions de vie, la présence de contact avec les animaux. Les allergènes peuvent être:

    • La nourriture;
    • Ménage;
    • Médicinal
    • Biologique (plantes, insectes, champignons, bactéries, parasites);

    Une réaction allergique dans les miettes donne souvent des rougeurs autour des yeux. La peau démange, gêne, et l'enfant touche et gratte constamment la zone à problèmes. Les éternuements s'ajoutent à l'irritation des muqueuses des yeux et du nez qui coule. Certaines réactions allergiques sont saisonnières.

    Dentition

    La dentition est accompagnée par la libération de mucus par le nez. Pratiquement toutes les mères font face à cela. Lorsque les dents sont coupées, l'irrigation sanguine des gencives et de la cavité nasale (interconnectées) est activée. En conséquence, la membrane muqueuse est activée et le mucus transparent du nez est séparé en petites quantités. La déchirure accompagne généralement l'apparition des canines supérieures. Si cela ne s'accompagne pas de fièvre, si le nez qui coule n'est pas très prononcé et si la respiration est calme, il n'y a rien à craindre. Tout cela passera avec l'apparence de la dent.

    La dentition aide à réduire l'immunité locale. Le risque d'infection augmente. Soyez attentif à la santé de l'enfant en ce moment.

    La conjonctivite

    La conjonctivite est une inflammation de la conjonctive, la muqueuse de la couche supérieure de l'œil et de la paupière. Il est accompagné par le flux de larmes provenant des yeux, on observe du pus après le sommeil, les paupières gonflent. Du fait que les canaux lacrymaux sont reliés au nez, la déchirure est accompagnée d'un "reniflement" du nez. Cette maladie a trois formes:

    • Viral;
    • Bactérienne (aiguë);
    • Allergique.

    L'ophtalmologiste détermine la forme de la conjonctivite, prescrit un traitement approprié.

    Obstruction du canal lacrymal

    L'obstruction du canal lacrymal se produit chez 5% des bébés. Les symptômes ressemblent aux symptômes de la conjonctivite, commencez par la traiter. Et, si le traitement ne vous aide pas, n'apporte qu'un effet temporaire, envisagez la possibilité d'obstruction du canal. Ils font face à cette maladie en détectant. La procédure, pour le moins qu'on puisse dire, est désagréable, mais ne dure que quelques minutes.

    Un rhume peut aussi causer ces symptômes des yeux et du nez. Il existe de nombreux médicaments qui atténuent les souffrances du nez lors du traitement d'infections respiratoires. Ici, l’essentiel est de traiter la maladie elle-même et les symptômes eux-mêmes disparaîtront.

    Sinusite

    La sinusite est une inflammation des sinus paranasaux. Accompagné de fièvre, éternuements, maux de gorge, inflammation de la muqueuse nasale et gonflement. Dans ce cas, le septum du nez se gonfle et crée des sensations désagréables autour des orbites et des pommettes.

    Traitement

    Ne pas utiliser de médicaments pour les enfants plus âgés dans le traitement des nourrissons. Reportez-vous au pédiatre, il vous prescrira le meilleur ensemble possible de médicaments pour le traitement.

    Méthode de médication

    • Rincer souvent les yeux avec une conjonctivite purulente. Avant de consulter un ophtalmologiste, vous pouvez déposer une pommade à la tétracycline pour la paupière inférieure. Appliquez-le 3 à 5 fois par jour. Ou creuser dans Levometsitinovye gouttes. Ils peuvent être utilisés pour traiter les bébés à partir de 4 mois.
    • Si des dents sont coupées, utilisez des gels à effet anesthésique pour soulager les démangeaisons des gencives. Ils sont vendus en pharmacie (Calgel, Dentinox). Enlevez le mucus du nez avec un aspirateur.
    • En cas d'obstruction du canal lacrymal, prescrire un massage. Si cela ne vous aide pas, une vérification est effectuée. La procédure se déroule dans un cabinet médical sous anesthésie locale. Une sonde est insérée dans le canal lacrymal-nasal, qui perce le film embryonnaire. Le canal est lavé avec une solution désinfectante. La procédure dure quelques minutes. Après cette procédure, une série de massages répétés est effectuée afin d'éviter les récidives et d'éviter les adhérences dans le canal lacrymal.
    • Pour l'instillation dans le nez chez les enfants à partir de 3 mois, vous pouvez utiliser Nazivin (un médicament vasoconstricteur). A partir de 5-6 mois, les moyens appropriés conviennent: Otrivin, Xylen, Vibrocil. À partir de 7 mois, utilisez l'interféron. Il est utilisé dans le traitement et à titre préventif.

    Remèdes populaires

    Donc, vous avez examiné toutes les options, trouvé la raison, demain, vous irez chez le médecin. Comment aider un enfant avant de recevoir un spécialiste?

    Lavage oculaire

    • Rincer les yeux avec une forte décoction de thé noir, de camomille ou de calendula. Pour ce faire, mouillez le coton et déplacez-le vers le nez. Effectuez la procédure environ 4 à 6 fois par jour. Assurez-vous qu'entre les procédures, le bébé ne touche pas les yeux avec ses mains.
    • Si vos yeux sont larmoyants à cause d’allergies, rincez-vous les yeux avec une solution saline et instillez les gouttes antihistaminiques.

    Si dentition

    Eh bien facilite la condition d'un petit massage des gencives et d'une compresse à la décoction de camomille. Les dentelures en silicone sont également utilisées.

    Avec obstruction du canal lacrymal

    Le massage est effectué avec des mouvements vibratoires doux avec peu de pression. Les premiers mouvements visent à extraire du pus du coin interne de l'œil.

    • Avec un petit doigtier, appuyez sur le coin interne de l'œil tout en tournant le doigt vers le nez.
    • Pressez doucement le sac lacrymal, libérez-le du pus et du mucus.
    • Enlevez le pus des yeux avec les solutions de lavage.

    Les mouvements suivants ont pour but de percer le film dans le canal lacrymal, qui a dû percer lors de l'accouchement.

    • Pour produire des mouvements de compression et de glissement le long des voies nasolacrimales le long du pont du nez, du coin interne de l’œil vers le bas.
    • Instiller une solution de chloramphénicol pour les yeux.

    Les mouvements de massage doivent être de 5. Le massage tient 5 fois par jour pendant deux semaines. Si le massage n'a pas aidé dans les deux semaines, la procédure de détection est effectuée.

    Procédures nasales

    • Maintenir l'humidité nécessaire dans la pièce où réside l'enfant. Utilisez un humidificateur ou placez les conteneurs avec de l'eau.
    • Tout au long de la journée, débarrassez le nez de mucus à l'aide de flagelles de coton chez le nouveau-né ou utilisez un aspirateur.

    Souvent, les parents enfouissent le lait maternel dans le nez du bébé. Une fois séché, il forme un film sec dans le nez du bébé. Il sera plus efficace d'appliquer une solution saline pour instillation (1 c. À thé. Sel pour 0,5 verre d'eau)

    Prévention

    Pour prévenir les symptômes indésirables, vous pouvez:

    • Renforcer l'immunité du bébé (durcissement, mode de journée et alimentation corrects, promenades);
    • Eviter le contact de l'enfant avec les allergènes présumés, maintenir un microclimat favorable, effectuer le plus souvent un traitement humide du logement;
    • Évitez tout contact avec des personnes malades et évitez de vous présenter dans des lieux publics lors de l'épidémie.
    • Prévenir la surchauffe et le refroidissement excessif de l'enfant;
    • Pendant la saison froide, ajoutez des fruits et des vitamines au régime alimentaire de l’enfant.

    Comment traiter une toux sèche pendant la grossesse - les réponses que vous trouverez ici.

    Vidéo

    Conclusions

    Le long nez qui coule, les larmes aux yeux irritent l'enfant, violent les habitudes de sommeil, entraînent de l'irritabilité et des caprices. Aidez votre enfant à soulager ses symptômes s’il est inoffensif et n’a pas de température. S'il y a des inquiétudes, les écoulements des yeux et du nez sont purulents, la température augmente, contactez votre pédiatre. Vous devrez peut-être consulter un ophtalmologiste et un ORL.

    Comment traiter un enfant s'il a le nez qui coule, les éternuements et les yeux larmoyants?

    Un écoulement nasal, des éternuements et des larmoiements chez un enfant peuvent survenir non seulement avec un rhume, mais également avec d'autres pathologies: par exemple, des allergies ou une rhinite froide associées à une hypersensibilité du corps à des températures extrêmes. La stratégie de traitement dans chaque cas sera différente. Pour les maladies virales et infectieuses, on utilise des médicaments qui combattent l'agent responsable des infections virales respiratoires aiguës ou du rhume. Si l'allergie provoque un larmoiement et un rhume, le traitement doit inclure des antihistaminiques.

    La rhinite (ou rhinite) est une inflammation de la muqueuse nasale causée par un certain nombre de facteurs. La cause la plus fréquente de rhinite chez l'enfant est l'infection virale respiratoire aiguë. En cas d'hypothermie, l'immunité naturelle diminue et les bactéries et les virus présents dans l'air surmontent facilement la première barrière protectrice du corps humain, la muqueuse nasale, et l'endommagent. Cela constitue une violation de la procédure naturelle consistant à nettoyer la cavité nasale des agents étrangers. En conséquence, les virus et les microbes se multiplient encore plus activement. Comme les enfants ont une fine membrane muqueuse, elle contient de nombreux vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses, elle gonfle rapidement et un nez qui coule commence.

    Lorsqu'un enfant a les yeux larmoyants et le nez qui coule, le nez bouché, le sens de l'odorat et la perception gustative sont perturbés, d'où le faible appétit des jeunes enfants, ce qui les empêche de prendre du poids ou même de le perdre.

    Les infections ne sont pas la seule raison pour laquelle un nez qui coule se produit. Il y a aussi la rhinite allergique. Il se produit souvent au printemps, lors de la floraison des arbres, mais peut se développer à tout autre moment de l'année. L'allergène n'est pas seulement du pollen, mais aussi de la poussière de maison ou de livre, des poils d'animaux et des aérosols utilisés au quotidien.

    Il y a aussi la rhinite froide. Il se développe généralement en hiver et la morve chez un enfant ne coule qu'à l'extérieur. Dès qu'il entre dans la pièce chaude, le nez qui coule cesse.

    Les principaux symptômes qui accompagnent un nez qui coule, dépendent du type de maladie qui l’a provoquée. Au stade initial, une rhinite infectieuse est difficile à distinguer de l’allergique. Néanmoins, il existe des signes caractéristiques permettant d'établir un diagnostic.

    Compagnon fréquent de la rhinite allergique - déchirure, et parfois assez fort. Les yeux de l’enfant sont rouges et une conjonctivite non infectieuse se développe souvent. Le bébé éternue, tousse parfois, mais il n'a pas de température. La morve coule claire et aqueuse, mais la respiration nasale est toujours difficile en raison de l'oedème de la muqueuse. Le plus souvent, la rhinite allergique coule également des deux narines. Cela diffère de la rhinite vasomotrice, dans laquelle une seule narine est habituellement atteinte. Il y a un autre symptôme caractéristique - les yeux de l'enfant piquent. Souvent, si vous enlevez l'allergène, le nez qui coule cesse rapidement.

    Les manifestations externes de la rhinite allergique

    Avec ARVI découle également du nez. Mais l'abondance de liquide ne sera transparente que dans les deux premiers jours. Ensuite, ils deviendront progressivement plus denses et plus visqueux et acquerront une teinte jaunâtre. Lorsqu'une infection virale survient souvent, des sensations caractéristiques - une sécheresse au nez, parfois des brûlures, puis des éternuements et un écoulement nasal apparaissent. Comme le virus affecte les membranes muqueuses non seulement des voies nasales, il y a un mal de gorge, une toux, etc. Dans la plupart des maladies virales, la température augmente légèrement. La seule exception est la grippe. Il a toujours une image caractéristique de l'apparition de la maladie. Premièrement - une forte fièvre, avec un nez qui coule insignifiant. Mais à mesure qu'il s'atténue, tous les symptômes caractéristiques se manifestent, notamment l'écoulement nasal et la toux. La grippe est également accompagnée de larmoiement.

    Si une infection bactérienne est ajoutée à une infection virale, la morve change de couleur et devient verte. Même un nez qui coule ordinaire, s'il n'est pas traité, peut être dangereux pour ses complications. En présence de certaines conditions, l'infection pénètre dans les sinus paranasaux. Ensuite, une maladie plus dangereuse, la sinusite, se développe. Et cela se propage à d'autres sinus, y compris ceux proches du cerveau. La sinusite est accompagnée d'une douleur caractéristique dans les sinus touchés. Parfois, il se déchire. Cela n’est pas dû au fait que la fonction du canal lacrymal est altérée, mais au fait que le secret nasal ne peut pas trouver une issue. Autrement dit, ces gouttelettes liquides qui sortent du canal ne sont pas des larmes, mais une morve.

    Dans ce cas, le traitement de la rhinite vise à éliminer la cause qui l’a provoquée. Mais la thérapie symptomatique joue un rôle important.

    Nous devons atteindre plusieurs objectifs à la fois:

    • rétablissez la respiration nasale plus rapidement (surtout s'il s'agit d'un très petit enfant);
    • réduire le gonflement de la membrane muqueuse;
    • réduire la formation de mucus;
    • prévenir la propagation de l'infection à d'autres parties des voies respiratoires.

    Tout cela peut être fait à la maison. Une autre action importante est requise de la part des parents: apprendre à un enfant à se moucher. Si le bébé ne le fait pas correctement (se met fort à souffler ou commence à se moucher immédiatement par les deux narines), la pression sur le tympan et à l'intérieur de la cavité nasale est modifiée. En conséquence, une otite ou une sinusite se développe.

    Étant donné que tous les enfants ne peuvent pas nettoyer correctement leur nez de mucus et de croûtes, les parents doivent le faire eux-mêmes. Faciliter le retrait du mucus aidera des outils spéciaux à base d'eau de mer ou de solution saline. Les gouttes ou les pulvérisations sont une solution saline d’eau de mer purifiée. Ils contribuent au ramollissement des croûtes et à la sécrétion de mucus. Les gouttes sont stériles, dépourvues d’effets secondaires et contribuent à améliorer l’état de l’enfant, car elles accélèrent le processus de récupération dans les cellules muqueuses. Ces médicaments incluent Aqua-Maris, Aqualore et d’autres.

    Pour les enfants de moins de 2 ans, il est préférable de prendre les moyens en gouttes et pour les enfants plus âgés - en spray. Les préparations doivent être instillées tièdes, à cet effet, la bouteille est immergée quelques minutes dans une tasse remplie d’eau chaude. Il est important de bien faire les choses - avec une pipette stérile, 3 à 4 gouttes dans chaque narine. Ces fonds sont utilisés pour la prévention du SRAS, en particulier pendant la saison froide, lorsque l’immunité naturelle du corps est affaiblie.

    Théoriquement, des médicaments vasoconstricteurs peuvent également être prescrits aux enfants (même dès le plus jeune âge - jusqu'à un an). Mais ils ne peuvent être utilisés que sur ordonnance d'un médecin, à la posologie indiquée par eux et pas plus de 5 jours, sinon ils auront l'effet inverse et la rhinite commencera.

    Il est nécessaire de traiter le nez qui coule car chez le petit enfant, la difficulté à respirer perturbe tellement l'état de santé qu'il en perd l'appétit. Parmi les médicaments les plus efficaces de cette catégorie figurent le Vibrocil (qui fonctionne 4 à 6 heures après l’instillation et est utilisé chez les enfants de 1 an), ainsi que des variétés de médicaments pour enfants tels que Nazivin et Otrivin. Ils durent plus longtemps - jusqu'à 8 heures. Si un vasoconstricteur pendant une demi-heure n'a pas fonctionné, vous ne devriez pas le changer en un autre. Différents médicaments peuvent se renforcer mutuellement et provoquer des effets secondaires. Après 3 à 5 jours d'utilisation de tels médicaments, le médecin peut vous conseiller de passer aux gouttes d'huile. Mais ils sont contre-indiqués chez les nourrissons.

    Si une infection bactérienne est ajoutée à une infection virale, des gouttes ayant des effets anti-inflammatoires et antimicrobiens sont utilisées, mais ne sont pas liées aux antibiotiques. A titre d'exemple, une solution à 2% de Protargol, utilisée même pour le traitement des nourrissons. Une caractéristique de l'outil est qu'il ne peut être stocké que dans une bouteille de verre foncé, à l'état ouvert - pas plus de 10 jours.

    De nombreux parents essaient de traiter le nez qui coule des remèdes populaires pour enfants. Cependant, il convient de rappeler que les substances contenues dans les produits utilisés n'ont pas d'effet antiviral ou antimicrobien important et n'éliminent donc pas la cause de la maladie. Mais causer une grave brûlure muqueuse peut. Ceci s’applique aux gouttes de betterave ou de betterave faites maison.

    Un enfant a les yeux larmoyants et le nez qui coule: causes, traitement

    Causes de la rhinite et des éternuements

    Un nez qui coule et des yeux larmoyants peuvent être le résultat d’une maladie ou de l’exposition à des facteurs environnementaux physiques. Les causes probables de ces symptômes incluent:

    • Réaction allergique
    • Infection respiratoire
    • Hypothermie ou surchauffe
    • Le microclimat de la pièce et les conditions de vie (taux d'humidité élevé ou bas, conditions de température, poussière)
    • Dentition

    Allergie

    Les allergies sont une cause fréquente de nez qui coule et de larmoiement. Le risque de réactions allergiques augmente chez les bébés nourris au lait maternisé. L'hérédité, les conditions de vie, le contact avec les animaux, les infections catarrhales fréquentes, le stress et la nutrition ont un effet significatif. Les allergènes sont différents:

    • Origine biologique (bactéries, parasites, vaccins, allergènes d'insectes)
    • Plantes à pollen
    • Produits alimentaires
    • Les médicaments
    • Allergènes ménagers (poussière de maison, produits chimiques ménagers).

    Rhume

    Les rhumes, souvent causés par des virus, sont une autre cause courante de rhinite et de larmoiement. L'infection se produit par l'intermédiaire de gouttelettes aéroportées et domestiques. Le risque de tomber malade augmente pendant la saison froide, les virus se propagent rapidement dans les groupes d'enfants.

    Dentition

    Lorsque les dents de bébé apparaissent chez les bébés, la salivation augmente. Une rhinite avec écoulement muqueux peut la rejoindre. Cela est dû au fait que la quantité d'anticorps est réduite et que l'immunité est attaquée par les virus.

    Caractéristiques d'un rhume

    Dans la plupart des cas, le diagnostic ne peut être établi que par un médecin après un examen et des examens complémentaires. Une observation attentive de l'état de l'enfant à la maison peut aider à déterminer la cause de cet état.

    Les manifestations les plus courantes d’un rhume sont les éternuements, le nez qui coule, les maux de gorge et les maux de gorge. Dans le contexte de la rhinite chez les enfants peuvent se déchirer. Pour les infections respiratoires, les effets toxiques sont typiques:

    • Augmentation de la température
    • Léthargie, malaise
    • Maux de tête
    • Diminution de l'appétit.

    Dans la rhinite allergique, l'écoulement nasal est généralement clair et aqueux. Il peut y avoir une faiblesse, des poches sur le visage. Préoccupé par les fortes démangeaisons, les éternuements fréquents, le larmoiement et le nez qui coule. La nature allergique de la rhinite est suggérée si de telles réactions ont déjà eu lieu.

    Les dents chez les bébés éclatent à partir de 6 mois. Comme mentionné ci-dessus, la salivation est abondante et le rhume clair. Dans ce cas, les gencives peuvent être enflées et douloureuses. Parfois, la température corporelle augmente, l'appétit s'aggrave. La déchirure peut être observée lors de l'éruption des canines supérieures à l'âge de 16-20 mois.

    Traitement de la rhinite allergique

    Si une rhinite allergique est nécessaire pour éliminer le contact de l'enfant avec l'allergène recherché. Du régime excluent les produits qui peuvent causer des réactions allergiques, annuler les médicaments.

    Si des symptômes d'allergie (nez qui coule, éternuements, démangeaisons, larmoiements) se manifestent tout au long de l'année, ils peuvent être causés par la poussière et les acariens domestiques, des particules d'insectes ou de poils d'animaux et des champignons.

    Dans une telle situation aidera de telles mesures:

    • Il est nécessaire de remplacer les oreillers et les matelas par des oreillers synthétiques.
    • Enlevez les tapis et les objets qui accumulent la poussière.
    • Linge de lit lavé deux fois par semaine à l'eau chaude - à partir de 70 ° C
    • Souvent effectuer un nettoyage humide
    • Si des insectes sont présents, désinfectez
    • Les animaux ne doivent pas être dans la chambre
    • Si vous êtes allergique aux moisissures, vous devez nettoyer la pièce régulièrement, maintenir l’humidité à moins de 50%, utiliser des fongicides pour lutter contre les champignons.

    Si la maladie a un caractère saisonnier, il est nécessaire de limiter le séjour de l'enfant à l'extérieur de la maison pendant la période de floraison des plantes qui provoquent des allergies. Les bouches d'aération sont recouvertes de gaze, la pièce est nettoyée tous les jours à l'eau, les vitres de la voiture sont laissées fermées.

    Dans la rhinite allergique, le médecin prescrit des remèdes spéciaux qui éliminent les manifestations d’une inflammation allergique: gonflement, démangeaisons, rougeur des muqueuses.

    Les principaux groupes de médicaments utilisés dans la rhinite allergique:

    • H1-bloquants des récepteurs de l'histamine 2 générations (claritine, telfast, ziltek, erius, lévocabastine, allergodil)
    • Corticostéroïdes topiques utilisés comme sprays nasaux (nasonex)
    • Les cromons locaux durent de 2 à 4 semaines et sont donc recommandés pour les rhinites saisonnières à la veille de la floraison.
    • Les préparations à action vasoconstrictrice éliminent la congestion nasale, mais elles peuvent être prescrites aux enfants à partir de 6 ans et pour une courte durée - jusqu’à 7 jours.

    Dans certains cas, une immunothérapie spécifique est utilisée. Pour le mener devrait seulement un allergologue expérimenté.

    Traitement par le froid pour le rhume

    Médicaments couramment utilisés ou la médecine traditionnelle. Les soins aux enfants revêtent une grande importance. En cas d'éternuement et d'écoulement nasal, le nez est lavé avec une solution saline. Il existe des préparations pharmaceutiques à base d'eau de mer, notamment Aqua Maris et Aqualor Baby. Les gouttes ayant un effet vasoconstricteur sont mieux utilisées en dernier recours en cas de congestion nasale grave. Il est recommandé de les attribuer aux enfants de plus de 5 ans (Nazol Baby, Vibrocil).

    La médecine traditionnelle recommande d'enterrer le nez avec du jus d'aloès dilué dans de l'eau, 2 à 4 gouttes trois fois par jour. Les bébés nourris au sein se font nettoyer le nez avec une mèche en coton imprégnée de solution de soude. Après l’alimentation, vous pouvez laisser tomber le lait maternel dans le nez.

    Les déchirures chez les bébés atteints de RVI se produisent fréquemment et sont associées à un rétrécissement du canal nasolacrimal en raison d'un œdème. Par conséquent, le traitement de la rhinite va éliminer et se déchirer. Avec le développement de la conjonctivite, des pommades et des gouttes oculaires aideront, mais le médecin devrait recommander un traitement.

    Aide de dentition

    Un léger massage des gencives et des compresses avec une décoction de camomille peut améliorer l'état du bébé. Vous pouvez utiliser des bagues en silicone pour les dents. Pour réduire les irritations cutanées, mouillez la salive avec une couche, étalez le contour de la bouche et du menton avec une crème protectrice. Si l'enfant craint de fortes démangeaisons ou des douleurs gingivales, il est recommandé d'utiliser un gel ou une crème spécial ayant un effet anesthésique (Calgel, Dentinox, Fenistil, Kamistad). Avec un mauvais rhume, nettoyez avec un aspirateur nasal.

    Prévention de la rhinite et des larmes

    Il vaut mieux prévenir la maladie que la traiter. Pour la prévention de la rhinite et des larmoiements, vous pouvez prendre les mesures suivantes:

    • Renforce l'immunité de l'enfant par le durcissement, l'alimentation saine, les promenades quotidiennes au grand air, le mode de la journée approprié
    • Avec la menace d'allergie, protégez les enfants du contact avec des allergènes potentiels, maintenez un climat intérieur propre et favorable, utilisez moins de produits chimiques ménagers.
    • Dans la mesure du possible, évitez tout contact avec un grand nombre de personnes voyageant dans les transports en commun lors d'une épidémie.
    • Assurez-vous que l'enfant ne fait pas trop refroidir
    • Pendant la saison froide, les enfants devraient recevoir des fruits et des légumes, de l'acide ascorbique et des multivitamines.

    Que faire si un enfant a le nez qui coule et les yeux larmoyants, comment guérir rapidement

    Beaucoup de parents savent que les enfants tombent souvent malades. L'enfant a les yeux larmoyants et le nez qui coule, souvent un rhume. Les raisons pour lesquelles cela se produit peuvent être nombreuses. L’essentiel est de consulter un médecin à temps pour que la santé du bébé soit en sécurité. Il est également important de respecter les procédures de prévention et d’améliorer l’immunité de l’enfant afin de prévenir le développement de maladies.

    Causes possibles de congestion nasale et de larmoiement chez les enfants

    Pourquoi souvent le nez est bouché et les yeux du bébé arrosent? La toute première chose qui me vient à l’esprit est la rhinite ou le rhume. Mais ce n'est pas toujours le cas.

    Éternuements, nez qui coule et même les yeux larmoyants - tout cela peut parler d'un large éventail de maladies diverses. À partir du rhume et se terminant par une réaction allergique.

    Causes de congestion et de larmoiement chez un enfant:

    Mais ce n'est pas toutes les raisons pour lesquelles un nez peut être fourré chez un enfant ou un nouveau-né. Découvrir par vous-même pourquoi de tels symptômes sont apparus est impossible. Souvent, même un médecin ne suffit pas d’un examen pour déterminer la source des symptômes. Par conséquent, il peut nommer des tests supplémentaires, sur la base desquels il deviendra clair quel est le problème.

    Si une sinusite provoque des larmoiements et une congestion nasale, elle s'accompagnera des symptômes supplémentaires suivants:

    • Augmentation de la température corporelle.
    • Mal de tête
    • Sensations de constriction dans le nez.
    • L'enfant peut commencer à se plaindre d'une douleur dans les globes oculaires.

    Au début de la maladie, la sinusite est très facile à soigner, mais si vous commencez son évolution, elle peut se transformer en une forme chronique et il sera alors beaucoup plus difficile de la gérer. Par conséquent, au premier signe devrait commencer à être traité.

    Si un enfant a le nez qui coule causé par des allergies, vous devez faire attention aux symptômes suivants:

    • Une grande quantité de mucus dans le nez.
    • Des larmes.
    • Le nez commence à démanger.
    • Éternuement
    • Parfois, un seul œil peut arroser.
    • Violation de la fonction visuelle.
    • Rougeur des yeux (due à des capillaires éclatés).
    • L'apparition d'une éruption cutanée sur la peau.

    La rhinite allergique est également traitable si vous commencez à traiter la maladie rapidement. Il est à noter que dans ce cas, il n'y aura pas de fièvre.

    Une autre maladie, à cause de laquelle les yeux arrosent, et un nez qui coule apparaît - c'est la conjonctivite. Cette pathologie est contagieuse et peut être transmise à l'enfant s'il est en contact avec le porteur de l'infection.

    Dans ce cas, la température est également rare. Fondamentalement, seuls les yeux larmoyants et la rougeur des yeux. Avec le larmoiement, le pus est sécrété.

    En plus de ces raisons, des larmes aux yeux et un nez qui coule peuvent apparaître chez un enfant en raison de la présence d'un corps étranger dans le nez. Cela est particulièrement vrai chez les jeunes enfants. Les enfants de cet âge fourrent très souvent de petits objets dans le nez. Vous devez donc garder une trace de ce avec quoi l'enfant joue. Cela aidera à éviter de graves problèmes à l'avenir.

    Que faire si l'enfant a le nez bouché?

    Si la cause de la congestion nasale et des larmoiements est connue, la question du traitement se pose immédiatement. En cas de rhume, il est important de commencer le traitement à temps pour ne pas commencer la pathologie.

    Comment traiter rapidement la congestion et les larmoiements:

    • La première étape consiste à utiliser des médicaments vasoconstricteurs. En cas de congestion, Vibrocil ou Nazol-baby sont une aide précieuse. Mais vous ne pouvez pas les utiliser plus de 7 jours. Le fait est que ces médicaments entraînent très rapidement une dépendance de l’organisme aux substances actives faisant partie des médicaments vasoconstricteurs.
    • Si la morve coule très fort, vous pouvez utiliser des médicaments sur des extraits de plantes. Le plus souvent, ils ont une consistance grasse et hydratent également la muqueuse nasale sensible.
    • En cas d'infection ou de virus, vous devrez boire des antibiotiques et des antipyrétiques. Il peut s'agir de paracétamol ou d'ibuprofène.
    • Si les larmes coulent, alors la cause la plus probable est une rhinite allergique. Dans ce cas, vous pouvez boire Zodak.
    • Si un œil aqueux et il y a des écoulements nasaux abondants, vous pouvez faire une inhalation. Mais seulement si ces symptômes ont provoqué un rhume. Pour l'inhalation, vous pouvez utiliser des tisanes, de l'eau minérale ou une solution saline spéciale.
    • Lorsque le mucus coule du nez, le lavage est très efficace.
    • Lorsque la conjonctivite doit rincer régulièrement les yeux. Furacilin aide bien des yeux larmoyants et du pus.

    Pour une raison quelconque, les symptômes tels que les larmes aux yeux et la congestion nasale n'apparaissent pas, vous ne devez pas essayer de guérir vous-même la maladie.

    Il est nécessaire de consulter un médecin. Souvent, les experts eux-mêmes prescrivent des méthodes populaires éprouvées comme traitement supplémentaire.

    Pourquoi les bébés ont-ils le nez bouché?

    Si un bébé a le nez bouché, cela n’indique pas toujours un processus inflammatoire dans le corps. La raison peut être une rhinite physiologique? Qu'est-ce que c'est Les voies nasales chez les enfants de cet âge ne sont pas encore complètement formées et trop étroites.

    Les nouveau-nés dans les sinus accumulent une grande quantité de mucus. Il se dessèche et forme des croûtes au nez. Cela interfère avec la respiration normale de l'enfant. Les températures ne doivent pas non plus être un signe de rhume.

    Causes et traitement des maladies chez un enfant au nez qui coule et qui se déchire

    Tous les parents rêvent que leurs enfants soient en bonne santé, mais leurs désirs ne sont pas toujours exaucés. Les enfants sont toujours malades et l’une des situations les plus courantes est celle où un enfant a les yeux mouillés et l’écoulement nasal. Certaines mères pensent qu'il n'y a rien de terrible dans cet état de miettes, alors que d'autres commencent à paniquer. Alors quel type de comportement est le plus correct, comment les parents devraient-ils se comporter dans ce cas et qu'est-ce qui contribue à l'apparition de ces symptômes?

    Raisons

    Sur la membrane muqueuse de la voie nasale attrape un virus malveillant et commence à se multiplier, entraînant son gonflement et la formation d'une quantité considérable de mucus. Ceci est la cause de la constriction du canal lacrymal et de l'accumulation de larmes dans les yeux.

    Si un enfant a un rhume, cette condition est presque invisible et ne provoque pas de gêne pour le bébé. Avec une forte décharge de larmes dans les yeux, et même lorsque la morve coule comme un robinet, la raison doit être trouvée ailleurs:

    • inflammation sévère des sinus (sinusite);
    • état grippal;
    • SRAS (infection virale respiratoire aiguë);
    • les allergies;
    • la conjonctivite;
    • avitaminose.

    Si les yeux sont liquides chez le nouveau-né, les raisons sont les suivantes:

    • le placenta embryonnaire a bloqué la voie nasale;
    • la structure de la voie nasolacrimale est altérée;
    • violation de la structure des canaux, des chemins, des paupières et des points de déchirure;
    • changements dans le développement du nez et du sac lacrymal;
    • dommages mécaniques aux conduits nasolacrimaux.

    Le bébé a-t-il plus d'un an et a-t-il les yeux larmoyants? Les raisons incluent:

    • frappé dans l'oeil d'un corps étranger;
    • changement de la forme du canal de déchirure;
    • inflammation des canaux lacrymaux;
    • kystes, tumeurs;
    • les blessures;
    • la température baisse.

    Dans ce cas, il ne vaut pas la peine de s’auto-traiter, il est impossible de se passer de l’intervention d’un médecin. Le spécialiste examine la miette et prescrit le traitement nécessaire.

    Maintenant pour chacune des raisons plus en détail.

    Sinusite

    La sinusite est le plus souvent une continuation de la rhinite sous-traitée. L'infection saisit la membrane muqueuse du nez et des sinus. Les microbes malveillants se multiplient, des processus inflammatoires commencent à se développer, des poches apparaissent. Pour cette raison, le liquide dans les sinus s'accumule, le secret séreux passe au purulent.

    De plus, pendant cette période, l’eau des yeux de l’eau et la morve apparaissent, cette maladie s’accompagne également de:

    • congestion nasale;
    • maux de tête;
    • toux
    • détérioration de l'état de santé de l'enfant.

    Cet état ne disparaît pas en dix jours, comme dans le froid habituel, mais dure longtemps.

    SRAS, grippe

    Le virus pénètre dans le corps de l’enfant et des rhumes commencent à se développer, notamment les ARVI et, bien sûr, la grippe. Le microbe nuisible a un effet négatif sur le passage nasal (membrane muqueuse) et sur la conjonctive, ce qui entraîne un larmoiement.

    En plus de l'apparition de larmes chez l'enfant et la morve, l'infection s'accompagne également de:

    • maux de gorge;
    • toux;
    • éternuer;
    • température supérieure à la normale;
    • l'apparition de frissons;
    • manque d'appétit;
    • somnolence.

    Déchirer perturbe le bébé les trois premiers jours de la maladie. Un nez qui coule apparaît immédiatement, avec du mucus léger et copieux émanant du nez. Après trois jours, cela devient épais.

    Allergie et Conjonctivite

    Une réaction allergique est une autre des raisons pour lesquelles la morve commence à couler et les yeux d'un enfant à l'eau. La poussière domestique, les plantes, la nourriture, les odeurs sont dans ce cas des allergènes. Ils tombent sur la membrane muqueuse du passage nasal et, non seulement, ils sont également détectés sur la conjonctive de l'œil. Au début, la réaction est accompagnée de larmoiement, mais un peu plus tard, une rhinite s'y joint. Les symptômes incluent également:

    • éternuer;
    • irritabilité;
    • les yeux rouges;
    • démangeaisons du nez et des yeux.

    Le nez qui coule dure aussi longtemps que l'allergène agit sur le corps. Après l'interruption de leur connexion, il faudra encore plusieurs jours pour éliminer toutes les toxines.

    Si un enfant a le nez qui coule, c'est une bactérie, une conjonctivite peut se développer. La raison en est que le nasopharynx et l'orbite sont situés à proximité, l'infection se propage parfois aux organes de la vision. Un des signes de la maladie est un larmoiement, un nez qui coule, un écoulement de pus par les yeux.

    Pour les miettes, cette pathologie est très dangereuse. Aux premiers symptômes devrait consulter de toute urgence un médecin. Il diagnostiquera et prescrira un traitement.

    Carence en vitamines et dacryocystite

    La carence en vitamines qui contribuent au fonctionnement des organes de la vision peut provoquer des larmoiements. En règle générale, ce symptôme survient chez les bébés prématurés, les nourrissons, les enfants en bas âge, les patients atteints de dysbactériose. Les larmes aux yeux d'un bébé peuvent apparaître avec un manque de vitamines B12, A.

    La cause de la déchirure dans les miettes de deux ou trois mois est plus probablement la dacryocystite. Les enfants n’ont pas de liquide lacrymal, il n’est pas possible d’évaluer la perméabilité des canaux lacrymaux. Les yeux deviennent rouges, enflammés, du pus apparaît. Éliminer cette pathologie est très difficile.

    Diagnostics

    Afin de découvrir les causes de la déchirure chez un enfant, vous devriez consulter un ophtalmologiste. Il examinera la paupière, le globe oculaire, les points de déchirure. Une image plus détaillée peut être vue après avoir reçu les résultats de l'analyse des tests nasaux et tubulaires, de la radiographie du tractus et de l'endoscopie. Si l'examen révèle des complications, l'enfant est envoyé à la tomographie de la tête. En posant le bon diagnostic, le spécialiste prescrit des médicaments et, si nécessaire, une intervention chirurgicale.

    Lire le matériel - que faire, si les yeux larmoyants, mais pas de froid.

    Traitement des enfants

    Avant de commencer le traitement, vous devez déterminer la cause du larmoiement et de la rhinite. Chez le docteur. Si, dans un proche avenir, vous ne l'obtenez pas, essayez d'utiliser des remèdes traditionnels: lavez les yeux de votre bébé avec une décoction de thé, de sauge ou de camomille. Cette procédure est effectuée quatre à six fois par jour. comme suit: un coton est mouillé dans une solution, l’œil est lavé du coin extérieur au coin intérieur. Il est souhaitable que, entre les procédures, la miette ne touche pas les yeux avec les poignées.

    La rhinite saisonnière ne doit pas être traitée avec des remèdes populaires. De cette façon, les causes qui le provoquent ne sont pas éliminées.

    Le traitement médicamenteux de la sinusite vise à éliminer les microorganismes nuisibles, à prévenir le développement du processus inflammatoire et à améliorer la sortie de liquide des sinus nasaux. Pour atteindre ces objectifs, les activités suivantes sont réalisées:

    • Gouttes nasales vasoconstricteur nommés. Ils éliminent les poches, la morve est soufflée plus facilement, les yeux commencent à moins arroser. Ces médicaments ne sont pas utilisés plus de quatre fois par jour pendant cinq jours. Le plus souvent, Nazivin et Sanorin sont prescrits pour le traitement d'un enfant.
    • L'utilisation de médicaments antibactériens.
    • Si le nez qui coule et les larmoiements sont accompagnés d'une forte fièvre, des antibiotiques sont prescrits à l'enfant.

    Des traitements supplémentaires incluent l'inhalation de décoctions de vapeur d'herbes et d'huiles essentielles. Après la procédure, il devient plus facile de respirer et le larmoiement diminue.

    Si les méthodes ci-dessus ne permettent pas d'aider le bébé, l'étape suivante consiste à percer les sinus nasaux et à pomper le mucus accumulé. Après une ponction, les sinus sont lavés, un médicament est prescrit.

    Traitement infantile

    En cas de nez qui coule et de larmoiement chez le nouveau-né, il n'est pas utile de retarder immédiatement le traitement chez le médecin. Après tout, le bébé devrait être particulièrement traité: il est né récemment et son corps ne s’est pas encore adapté à l’environnement.

    À la maison, le bébé devrait se rincer les yeux avec une décoction de camomille, enterrer Albucid et masser.

    Si ce traitement ne vous aide pas et que l'enfant continue à se déchirer, le nez qui coule ne disparaît pas, adressez-vous à un spécialiste.

    Le médecin réexaminera:

    • examiner l'état du globe oculaire, du punctum lacrymal et de la paupière;
    • prélever des échantillons du nez et des tubules;
    • si nécessaire, faire une radiographie des canaux lacrymaux;
    • effectuera une endoscopie.

    Quand une complication est détectée, il la dirigera vers une tomographie, prescrira un nouveau traitement. Toutes les activités ci-dessus sont effectuées pour déterminer le diagnostic chez les enfants de tout âge.

    Résumé

    Vous ne devriez pas risquer la santé du bébé. Il vaut mieux prévenir la maladie que la traiter. Aux premiers symptômes, allez chez le médecin. Il déterminera la cause de la morve, du déchirement et prescrira les médicaments nécessaires.