Principal
L'otite

Mauvaise respiration du nez, pas de nez qui coule: causes et caractéristiques de l'élimination de la pathologie

Un nez bouché qui cause des difficultés respiratoires n'est pas rare. Dans une telle situation, il est particulièrement alarmant que le nez ne respire pas et qu'il n'y ait pas de nez qui coule. Les raisons du développement d'un tel état pathologique du corps humain peuvent être variées et un long séjour avec le nez bouché peut provoquer le développement de nombreuses complications.

Causes et symptômes

Caractéristiques du développement de la congestion nasale sans rhinite

Les experts identifient une variété de situations dans lesquelles il y a des difficultés respiratoires, mais un nez qui coule est absent.

Il est possible d'identifier les principales raisons du développement d'une telle condition pathologique du corps:

  • Le plus souvent, une congestion nasale et des difficultés respiratoires surviennent au début d'un rhume, qui s'accompagne de symptômes sous forme de faiblesse générale et de maux de tête graves. En l'absence d'écoulement nasal, il se produit un œdème de la muqueuse et une difficulté respiratoire, ce qui entraîne une congestion de l'organe sans écoulement nasal.
  • Les réactions allergiques résultant de l'exposition de divers allergènes au corps humain peuvent également déclencher un œdème de la muqueuse nasale. Il en résulte une sensation de congestion constante des organes respiratoires. Cependant, il n’ya ni morve ni mucus.
  • Des modifications du fond hormonal du corps humain peuvent provoquer une congestion nasale sans apparition de morve. Le plus souvent, ce phénomène est observé pendant la grossesse, mais progressivement, l’état de la femme redevient normal et les symptômes désagréables disparaissent.
  • Pendant la saison de chauffage, les voies nasales sont souvent congestionnées par l'air sec. Dans cette situation, il y a une congestion du système respiratoire, qui est une sorte de réaction à la faible humidité de la pièce.
  • Beaucoup de patients dans le traitement de la rhinite appliquent des gouttes vasoconstricteurs, qui aident à soulager rapidement le gonflement et à améliorer la respiration. Ces médicaments sont autorisés à utiliser pas plus de 5-7 jours, sinon le développement du syndrome de dépendance est possible. L'un des symptômes caractéristiques de ce syndrome est une sensation de congestion nasale et des difficultés respiratoires, bien qu'un nez qui coule soit absent.
  • Dans certains cas, des problèmes de nez peuvent survenir avec des conditions environnementales défavorables et une grave pollution de l'environnement. Dans ce cas, la cavité nasale ne peut pas assumer les fonctions qui lui sont assignées pour nettoyer l’air et vient de s’étendre.
  • La courbure du septum nasal, qui est une nature congénitale et acquise, peut provoquer une congestion nasale en l’absence de morve. Souvent, cette pathologie se forme à la suite de blessures pendant le travail ou à l’automne et d’une ecchymose au nez. En l’absence de traitement efficace au bout de quelques années, une congestion nasale complète du patient peut se former.
  • L'apparition de polypes dans la cavité nasale peut causer des difficultés respiratoires et la formation de congestion nasale. La raison de cette pathologie devient une croissance intensive de telles tumeurs bénignes et elles commencent progressivement à occuper toute la cavité nasale. Si le spécialiste n’effectue pas le traitement nécessaire, il aboutira dans quelques années à une congestion nasale complète.

Si une congestion nasale apparaît et qu'il n'y a pas d'accumulation de mucus et de morve, il est nécessaire de consulter un spécialiste. Cela permettra de déterminer la cause d'un tel état pathologique du corps humain et d'éviter le développement de nombreuses complications.

Une telle condition inconfortable est accompagnée de l’apparition des mêmes symptômes que ceux du nez bouché et du rhume.

Les symptômes les plus courants sont:

  • l'apparition de brûlures et de démangeaisons dans la cavité nasale
  • éternuement
  • maux de tête graves
  • sensation de douleur au visage
  • larmoiement accru des yeux

La principale différence de cette pathologie est l'absence d'accumulation de mucus et de morve dans la cavité nasale. Malgré cela, le patient a toujours le désir de se moucher et de soulager ainsi son état.

Congestion nasale chez les enfants

Souvent, les parents remarquent une congestion nasale chez un nouveau-né et un nez qui coule est absent. Un tel état pathologique peut survenir si l'enfant présente des anomalies congénitales de la cavité nasale.

Le souffle de la bouche devient la caractéristique principale d'une telle pathologie et le nez ne prendra aucune part à ce processus. Un tel phénomène peut nuire au développement de l'enfant et causer de nombreux problèmes à l'avenir. C’est pour cette raison que lorsque les enfants souffrent de congestion nasale et de l’absence de symptômes d’une maladie virale, il est recommandé de consulter un pédiatre.

Dans certains cas, l'enfant a du mal à respirer par le nez dans une narine et il y a congestion sans congestion de la morve.

La cause du développement d'un tel état pathologique peut être un objet étranger tombé dans la cavité nasale. Il est recommandé de bien inspecter le bébé et, si possible, de retirer du corps du corps un corps étranger afin d’éviter le développement du processus inflammatoire. Dans ce cas, si vous ne pouvez pas obtenir un objet étranger par vous-même, vous devez montrer l'enfant à un spécialiste.

Traitement de la toxicomanie

Gouttes, pastilles et inhalations avec congestion nasale sans rhume

Lorsque la congestion nasale apparaît et qu'il n'y a pas d'accumulation de morve, il est impératif de demander conseil à un spécialiste. Il procédera à un examen approfondi du patient, identifiera la cause d'une telle maladie et, si nécessaire, prescrira le traitement approprié.

Les gouttes vasoconstrictrices, parmi lesquelles les plus efficaces sont:

Onguents spéciaux qui aident à se débarrasser de la congestion nasale. Bon effet donne l'utilisation des médicaments suivants:

Sucettes qu'il est recommandé de commencer à prendre dès les premiers signes de rhume. Les experts recommandent souvent de prendre:

Vidéo utile sur la façon de traiter la congestion nasale à la maison.

Un des moyens les plus efficaces pour le traitement de la congestion nasale est considéré comme l'inhalation, qui peut être effectuée à l'aide d'un nébuliseur. À la maison, pour l’inhalation, on utilise habituellement de l’eau minérale, une solution saline et des préparations à base de plantes. Les antihistaminiques sont souvent prescrits pour le traitement de la congestion nasale.

Si une forme grave de congestion chronique est diagnostiquée, la pathologie est traitée à l'aide de médicaments tels que la cétirizine ou la fexofénadine.

Dans le cas où le traitement de la congestion nasale sans rhume est effectué dans un établissement médical, le traitement peut inclure des procédures de physiothérapie:

  • la cryothérapie
  • traitement à l'ozone
  • application laser
  • Désintégration par ultrasons

Le traitement de la congestion nasale est recommandé sous la supervision d'un spécialiste, car tous les médicaments ne peuvent pas être utilisés pour cette pathologie.

Traitement avec la médecine traditionnelle

Recettes de médecine traditionnelle

Pour obtenir un effet rapide, il est recommandé d’associer un traitement médicamenteux à la médecine traditionnelle.

Parmi la variété de recettes, les suivantes sont considérées comme les plus efficaces:

  • Il est nécessaire de cuire deux œufs et de les attacher chauds des deux côtés du nez dans la région des sinus maxillaires. Il est préférable d’effectuer une telle procédure au coucher pendant 7 à 10 jours. Cet outil aidera à réduire le gonflement du mucus, cependant, en présence d'accumulations de pus provenant d'un tel traitement devrait être abandonné.
  • Il est recommandé de masser les ailes du nez et du pont nasal, qui sont complétées par un léger tapotement. Avec cette recette, vous pouvez vous débarrasser de la congestion nasale en peu de temps.
  • Un effet bénéfique est instillé dans la cavité nasale du jus de Kalanchoe fraîchement pressé. Une telle procédure permet de se débarrasser de l'enflure du nez pendant quelques jours et de normaliser la respiration.
  • De nombreux experts recommandent l'inhalation à la maison avec des pommes de terre bouillies. Il est nécessaire de cuire les racines et de respirer au-dessus de la vapeur qui les recouvre, recouvertes d'une couverture ou d'une serviette.
  • Pour éliminer les poches de la muqueuse respiratoire, vous pouvez utiliser une solution spéciale préparée à partir d’eau et de sel marin. Une telle solution est recommandée pour être instillé dans chaque narine pendant plusieurs jours.

Autres traitements

Si la difficulté à respirer et la congestion nasale sont dues à la courbure du septum nasal, une intervention chirurgicale est effectuée.

L'intervention est pratiquée après un examen approfondi du patient, qui comprend:

  • examen endoscopique du nez
  • tomographie par ordinateur
  • tests sanguins

Avec le développement d'une pathologie due à des changements hormonaux dans le corps, le traitement est réalisé à l'aide de corticostéroïdes topiques. Ces médicaments aident à se débarrasser de la congestion des organes respiratoires tout en normalisant le niveau d'hormones dans le corps.

De tels préparatifs sont très forts, donc, avant leur nomination, les spécialistes doivent évaluer le préjudice et les avantages possibles.

Si la congestion nasale est passée à une forme chronique, il est nécessaire de reconsidérer votre régime alimentaire. La pathologie se développe souvent à la suite de la malnutrition. Par conséquent, pour améliorer l'état du patient, il est nécessaire d'abandonner la consommation de sucre.

Complications de pathologie

Conséquences possibles d'un traitement inapproprié

Une congestion nasale prolongée peut entraîner le développement de nombreuses complications car, dans un tel état pathologique, la fonction vitale du corps, la respiration, est perturbée.

Le plus souvent, la congestion nasale entraîne les complications suivantes:

  • altération de l'odorat, ce qui n'est pas toujours possible de récupérer
  • maux de tête fréquents dus à un manque d'oxygène dans le corps
  • développement d'otite moyenne et de sinusite
  • ronflement pendant le sommeil
  • transformations dans le cerveau
  • dépression constante et fatigue

La congestion nasale sans rhume n’est pas un état du corps aussi anodin qu’il peut sembler au premier abord.

La progression de cette pathologie et le manque de traitement efficace pendant longtemps conduisent à des conséquences désagréables. Pour cette raison, en cas d'apparition de congestion nasale et d'absence de signes de rhume, il est recommandé de consulter un spécialiste.

Pas de morve, et le nez ne respire pas: pourquoi ça se passe chez les adultes, et que faire

Le plus souvent, la congestion nasale est accompagnée et la décharge, chez les personnes - snot. De tels phénomènes provoquent un rhume nasal causé par des bactéries ou des virus pathogènes. Mais parfois, il y a congestion, mais il n'y a pas d'écoulement du nez. Sur les causes de la congestion nasale en dira plus dans l'article. En même temps, nous verrons comment, dans ce cas, il est possible de redonner au nez l'occasion de respirer.

Description du problème

La muqueuse nasale joue un rôle important dans la protection du corps contre les infections, les virus et les bacilles pathogènes qui s’élevent dans les airs. Les villosités de la membrane muqueuse réagissent de manière sensible à l'air traversant les voies nasales, le "rattrapant" ainsi que les "espions ennemis". Pour bien faire face à sa tâche, les passages muqueux et nasaux doivent être en parfait état: sans œdème, sans excès superflu, en bonne santé, prêts à repousser toute attaque de l'extérieur.

Les causes et le traitement de la douleur d'oreille sans congestion sont décrits ici.

Cependant, la congestion nasale conduit souvent à la détérioration de ces fonctions et, en outre, rend difficile pour une personne de vivre du fait que cette dernière n'a pas la possibilité de respirer librement. Avec le nez bouché, la respiration et l'expiration ne sont possibles que par la bouche, ce qui entraîne un dessèchement excessif de la muqueuse buccale. Oui, et dans la cavité buccale, il n’ya pas de villosités qui piègent des bactéries nocives. Par conséquent, en respirant par la bouche, nous pouvons détecter une infection désagréable et dangereuse beaucoup plus rapidement. C'est pourquoi il est important de rétablir le plus rapidement possible le nez bouché, afin qu'il puisse mieux respirer normalement.

Mais en soi, la congestion nasale sans rhume n’est pas une maladie, mais seulement un symptôme de celle-ci. Il est nécessaire d'établir la cause exacte de ce symptôme et, après son élimination, la congestion disparaît également.

Les raisons de la pose du nez sans rhume sont décrites ici.

Raisons

Découvrez exactement quels facteurs entraînent une congestion nasale sans sécrétions concomitantes de mucus.

Rhinite vasomotrice

Cette maladie n'est pas encore complètement comprise. Il a été établi qu’il est très probablement causé par des modifications pathologiques des capillaires situés dans la cavité nasale.

La condition d'une personne atteinte de rhinite vasomotrice est caractérisée par les caractéristiques suivantes: parfois, le nez ne respire pas parfaitement et il n'y a pas d'écoulement. En conséquence, une personne est obligée de respirer par la bouche, ce qui complique grandement sa vie.

Contact avec un corps étranger

Et une telle cause de congestion est possible, bien que cela soit rare chez les adultes. Le plus souvent, un corps étranger bloque les voies nasales chez les enfants.

Allergie

Cette cause de congestion nasale sans rhume est l’une des plus courantes chez les adultes. Le plus souvent, ce type de malaise souffre des saisons: période de peupliers en fleurs, herbe à poux du Sud, autres plantes, allergènes. En outre, d'autres irritants hors saison peuvent également provoquer une congestion nasale: poussières, poils d'animaux, médicaments, certains aliments, etc.

L'inhalation de ces irritants provoque un gonflement de la muqueuse nasale, bloquant les voies respiratoires. Les premiers signes de congestion allergique sont similaires à l'apparition d'un rhume, mais sans fièvre ni faiblesse.

Médicaments vasoconstricteurs

Lorsque vous abusez de médicaments vasoconstricteurs, que vous les utilisez de manière excessive et supérieure aux cinq jours recommandés, la muqueuse nasale s'habitue à ces médicaments, gonfle et n'y réagit plus. En conséquence, le nez qui coule a été guéri et la congestion est restée en raison du gonflement de la membrane muqueuse.

Polypes

Lésions bénignes dans les voies nasales résultant d'un long processus inflammatoire inflammatoire. De plus en plus, les polypes bloquent les passages dans le nez, rendant difficile la circulation de l'air.

Courbure du septum

Cette cause de congestion nasale peut même être présente chez une personne dès sa naissance. Parfois, la courbure est acquise à la suite de blessures, d’opérations infructueuses, etc. Dans ce cas, la respiration libre de l’un des narines est possible, le second en cours de pose, et parfois une congestion bilatérale. Souvent, avec la courbure du septum, une rhinite vasomotrice apparaît, aggravant la situation. Ce problème n'est résolu que par l'opération: les gouttes et le lavage sont impuissants ici.

Air sec

Même à cause de cette simple raison externe, un nez peut être bouché la nuit. C’est pourquoi il a été recommandé en hiver, lorsque les radiateurs fonctionnent, d’humidifier l’air de l’appartement. L'achat d'une crème hydratante aidera toute la famille à se sentir en bonne santé et moins malade. Et les femmes remarqueront également des améliorations de l'état de la peau.

Écologie

Un air poussiéreux, sec et pollué, du smog, des gaz d'échappement des voitures, une odeur de produits chimiques: autant de causes potentielles de congestion nasale sans rhume. Mais seulement avec une inhalation régulière prolongée. Après une promenade dans la rue, il n’ya pratiquement pas de congestion.

Comme vous pouvez le constater, les causes de cette affection peuvent être considérables. Pour déterminer lequel est le vôtre, vous devez vous rendre à un rendez-vous avec un médecin pour un examen, un diagnostic et la prescription d'un traitement adéquat. Même si cet état de santé ne vous gêne pas trop, un traitement est nécessaire. Parfois, une congestion nasale sans rhinite entraîne, sans traitement adéquat, des problèmes aussi graves que des processus inflammatoires du nasopharynx, une sinusite et même une antrite, qui compliquent considérablement la vie.

Diagnostics

Le plus souvent, un médecin peut assez rapidement, par inspection visuelle, établir la cause de la congestion. Et assigner immédiatement le traitement approprié. Cependant, dans des cas plus complexes, des examens supplémentaires peuvent être nécessaires pour poser un diagnostic précis. Quel genre d'examen, nous apprenons.

  • Rhinoscopie des voies nasales. La procédure est effectuée à l'aide d'un endoscope.
  • Tomogramme.
  • Rayon X des sinus nasaux.
  • Parfois, une biopsie tissulaire est nécessaire lorsque la membrane muqueuse se développe sans raison apparente.
  • Semer sur un milieu nutritif pour identifier l'agent causal de la congestion.

Si une personne souffre de certaines maladies chroniques, un examen complet du corps en rapport avec ces maladies et celles associées est effectué. Ceci est fait afin d'établir: si la maladie aurait pu affecter la survenue d'une congestion.

En général, le diagnostic de congestion sans rhinite est plus difficile qu'en cas de rhinite. Cependant, avec l'aide de spécialistes, il est encore possible de déterminer la cause exacte du symptôme déplaisant et de poursuivre le traitement.

Il sera également intéressant d'apprendre à quelle fréquence vous pouvez vous laver le nez avec un bébé avec Aqualo.

Une liste de remèdes efficaces contre la toux, si elle ne passe pas longtemps, trouvera le lien.

Traitement

Comment guérir un nez? Nous apprenons quels sont les moyens qui aideront à faire face à un nez bouché sans rhume.

Bien entendu, il est nécessaire d'éliminer la raison même qui a provoqué la congestion dans chaque cas particulier. Mais il existe des recommandations générales qui ne seront de toute façon pas superflues.

Les gouttes et les sprays vasoconstricteurs aident à faciliter la respiration. Il est seulement important de ne pas s'impliquer dans leur utilisation, car le surdosage et la prolongation de ce type de traitement peuvent également devenir une cause de congestion.

Une liste des gouttes nasales des enfants souffrant du rhume est présentée dans cet article.

Des médicaments efficaces tels que:

Nous vous recommandons de vous familiariser avec les instructions d'utilisation des gouttes nasales tizin dans ce produit.

Prendre des antihistaminiques aidera à soulager le gonflement du nez et facilitera ainsi la respiration.

Les médicaments suivants aideront:

  • Zodak;
  • Loratidin et d'autres.

Les pommades nasales antibactériennes peuvent également résoudre ce problème.

Les médicaments suivants sont recommandés:

Si vous êtes sûr que la congestion est causée par un gonflement de la membrane muqueuse, vous pouvez prendre un agent anti-œdémateux très efficace - Clarinase-12. Ce médicament aide rapidement et son effet dure longtemps.

Nous vous recommandons également de vous familiariser avec les instructions d'utilisation des pastilles contre la toux du Dr Mom.

Parfois, les médicaments ne peuvent pas aider. Ensuite, généralement nommer une opération. Cela se produit dans le cas de:

  • courbure du septum nasal;
  • incapacité à sortir des voies nasales collées corps étranger;
  • dans le cas des polypes;
  • si la rhinite chronique entraînait une forte prolifération du tissu muqueux.

L'intervention chirurgicale est réalisée à l'aide d'un laser, d'une méthode à ondes radio et, bien sûr, de manière traditionnelle.

Traitements alternatifs

Nous apprenons quelles méthodes artisanales et méthodes folkloriques aideront à atténuer l'état de congestion sans rhume.

Massages

Frotter les coussinets du nez, des tempes, des sourcils et des ailes du nez favorise la circulation du sang dans cette zone. En conséquence, le sentiment de congestion devient moins prononcé.

Le code de la bronchite chronique ICD-10 est disponible sur le lien proposé.

L'inhalation

L'inhalation de vapeurs chaudes et humides aidera à éliminer le gonflement de la membrane muqueuse, l'hydrater, aura un effet antibactérien. Pour l'inhalation, il est préférable de prendre un nébuliseur. Et en l’absence de ce dernier, vous pouvez vous inhaler en respirant les vapeurs dans une casserole avec une décoction d’herbes. La camomille, le millepertuis, la sauge et l'eucalyptus conviendront comme base pour la cuisson du bouillon. Faites attention lorsque vous effectuez cette procédure: elle est contre-indiquée en cas de température élevée ou de sinusite.

Inhalation de vapeurs d'oignon

Les oignons finement hachés, ou plutôt leurs couples, constituent un excellent moyen d'éliminer la congestion nasale. L'odeur piquante est palpable même en cas de forte congestion et les phytoncides présents dans le légume détruisent efficacement les bactéries responsables de l'indisposition. C'est l'une des recommandations les plus populaires de la médecine traditionnelle pour ce symptôme.

Ne pas oublier de maintenir l'humidité optimale dans l'appartement. Inclure un humidificateur en hiver, et profiter de la bonne santé et une belle peau même aux radiateurs de chauffage en fonctionnement.

Rinçage

Vous pouvez acheter des solutions toutes faites avec de l’eau de mer (AquaMaris, Marimer) et vous rincer le nez avec elles. Et vous pouvez également préparer une solution similaire à la maison à partir de sel de mer. Cette procédure hydrate la muqueuse et élimine les agents pathogènes.

Vous pouvez également être intéressé par les instructions d'utilisation des gouttes nasales pour les enfants Aqua Maris.

Prévention

Quelques recommandations pour minimiser le risque de ce type de congestion nasale.

  • Ne pas trop refroidir. Habillez-vous en fonction de la météo.
  • Prendre des vitamines, renforcer le système immunitaire. Dans ce cas, les bactéries et les germes seront beaucoup plus difficiles à provoquer.
  • Essayez de mener une vie saine: durcissez-vous, mangez rationnellement, faites du sport.
  • Évitez le stress et le gaspillage de cellules nerveuses.
  • Portez un masque à la saison des épidémies virales.

Ces conseils simples vous aideront à éviter la survenue de nombreuses maladies qui entraînent une congestion nasale, notamment - sans rhume.

Vidéo

Cette vidéo vous expliquera comment gérer la congestion nasale à la maison.

Nous avons envisagé toutes sortes de causes et de méthodes pour traiter la congestion nasale non accompagnée de sécrétions muqueuses. Pour mener un traitement approprié et éviter les complications possibles, consultez un médecin pour connaître la cause exacte de la congestion dans votre cas. Si vous avez le nez bouché, seul un spécialiste expérimenté vous dira quoi faire. Et nos conseils vous aideront à mieux vous préparer à combattre ce malaise. Que faire en cas de rhume, lisez cet article.

Pourquoi ne pas respirer le nez - posez une question au médecin. Les raisons de cette affection et des recommandations spécifiques: comment vous aider si votre nez est bouché et ne respire plus

Pendant la saison morte, l'un des problèmes de santé les plus courants, tant chez les enfants que chez les adultes, est le rhume et le rhume qui l'accompagne.

Le nez "bourré" peut également être dû à une allergie ou à une réaction spécifique du corps à divers stimuli. Pour plus d'informations sur les raisons pour lesquelles le nez ne respire pas, ainsi que sur ce qui peut être fait dans chacun des cas cliniques, lisez la suite.

Nez qui ne respire pas: rhinite

La cause la plus fréquente de congestion nasale est un nez qui coule (rhinite).

Il peut apparaître pour diverses raisons:

• Effets des agents infectieux. Le facteur le plus commun et connu qui provoque le "flux" du nez est l'effet sur l'organisme humain d'agents pathogènes. Cela pourrait inclure des virus, des bactéries et (rarement) des champignons. Dans certains cas, différents types d’infections se "superposent" les unes aux autres et le traitement peut alors être retardé. Avec un statut immunitaire élevé, un tel nez qui coule passe en quelques jours et ne procure pas beaucoup d'inconfort à la personne. Comment distinguer les rhinites d'origine virale et bactérienne? Dans le premier cas, le plus souvent, le mucus séparé du nez est liquide et transparent, alors que dans le second cas, la morve est visqueuse, de couleur jaunâtre-verdâtre.

• Effets des allergènes. Les irritants des récepteurs de la muqueuse nasale - poussière, pollen, squames animales, etc. - peuvent provoquer un écoulement nasal. Mais le plus souvent en raison de l'action de ces agents, les tissus des voies respiratoires supérieures gonflent simplement et la respiration nasale devient difficile sans la présence d'une membrane muqueuse.

• Sinusite, sinusite et autres maladies des voies respiratoires supérieures. Avec des pathologies similaires, la morve est épaisse et jaune-vert, ou absente, mais la tête au niveau du front est très douloureuse.

Otite et autres maladies des organes ORL. La rhinite peut se développer parallèlement à ces maladies.

Ne pas respirer du nez: autres raisons

La congestion nasale peut également se développer de différentes manières: une personne ne sent pas l'écoulement de mucus par les voies nasales, mais l'air ne la traverse pas ou passe difficilement.

Il peut y avoir plusieurs raisons à ce phénomène:

• Troubles congénitaux ou acquis (traumatiques) (le plus souvent - une courbure) du septum nasal. Cela inclut également les abcès et les hématomes. Dans la plupart des cas, une narine ne respire pas, tandis que le second air passe librement;

• En présence de polypes dans les voies nasales. Il s’agit le plus souvent de croissances bénignes dues à des allergies ou à des processus inflammatoires chroniques des voies respiratoires supérieures. Ils interfèrent mécaniquement avec le flux d'air. Il est également noté que les polypes ne sont pas rarement associés à des pathologies telles que l'asthme, les allergies aux aliments jaunes et à certains médicaments (aspirine). Ces tumeurs sont plus courantes chez les adultes, mais chez les enfants peuvent survenir dans le contexte de la fibrose kystique ou de la sinusite chronique, la sinusite;

• Si des corps étrangers pénètrent dans les voies nasales. Souvent, les enfants, imperceptiblement pour les parents, mettent dans le nez de petites parties de jouets, des cailloux, des baies de baies et d'autres objets. La médecine est également connue des cas où les parasites (helminthes) ont joué le rôle de corps étrangers;

• Adénoïdes ou croissance des amygdales de l'arc pharyngien. Cette pathologie se développe chez les adultes et les enfants atteints d'amygdalite chronique, de pharyngite, de laryngite et d'autres maladies ORL. À la suite de cette croissance, un obstacle à la circulation normale de l'air est créé, en raison d'un obstacle mécanique dans les interstices internes des voies nasales. C’est l’une des raisons les plus courantes pour lesquelles le nez d’un enfant ne respire pas;

• Rhinite vasomotrice. Cette pathologie n'est pas entièrement comprise. En théorie, une violation de la régulation nerveuse du tonus capillaire de la muqueuse nasale peut en être la cause. Dans ce cas, les terminaisons nerveuses qui favorisent la vasodilatation sont les plus actives. En raison de l'augmentation du flux sanguin local, un gonflement de la muqueuse nasale se produit et la lumière des voies nasales se rétrécit. Viennent ensuite les principaux symptômes de la rhinite: congestion, éternuement, rarement: apparition de pertes muqueuses. La rhinite vasomotrice peut augmenter sous l'action de basses températures, de poussières, de produits chimiques, ainsi que de chocs nerveux, de stress;

• Effets négatifs des facteurs environnementaux. Cela pourrait inclure l'air chaud et sa faible humidité. Le fait est que dans de telles conditions physiques, la fonction de la muqueuse nasale (à savoir l'épithélium cilié) est inhibée. Le nez peut également être bloqué en raison des effets des basses températures. Pour cette raison, en hiver, lorsque l'air dans les appartements est trop sec et chauffé sous l'influence de batteries chaudes, les gens ne respirent souvent pas par le nez.

• Circulation sanguine altérée dans la muqueuse nasale, provoquée par des maladies systémiques. Ceux-ci incluent les maladies cardiovasculaires, les pathologies des reins et du système endocrinien. Moins souvent, même la constipation, l’abus d’alcool, la dysménorrhée et certaines autres affections particulières du corps peuvent conduire au fait que le nez ne respire pas;

• L'utilisation de certains médicaments, le plus souvent - des gouttes nasales à action vasoconstrictrice. Une irritation prolongée de la membrane muqueuse avec de tels médicaments provoque une dépendance, il est donc déconseillé d'en abuser et de les utiliser pendant plus de cinq jours. Certains agents utilisés pour traiter l'hypertension ont un effet secondaire similaire.

En plus de tout ce qui est décrit ci-dessus, les femmes ne respirent parfois pas par le nez quand elles sont dans une «position intéressante». C'est la soi-disant rhinite des femmes enceintes, qui se transmet après l'accouchement. Si le nez de l’enfant ne respire pas (au cours de la première ou de la deuxième année de vie), il peut s’agir de l’état physiologique de l’organisme et il est également nécessaire de vérifier si ses dents sont en train d’être coupées (dans cet état, un écoulement nasal est un phénomène courant).

Le nez ne respire pas: stades de la rhinite aiguë et chronique

Chez les enfants et les adultes dans environ 70% des cas, la forme aiguë de la rhinite survient dans le contexte du rhume (ARVI, ARI, grippe). Cette forme de rhinite se déroule en trois étapes:

1. Phase réflexe ou «sèche». Le corps souffre d'hypothermie ou d'une autre affection stressante ou vient encore de l'être, ce qui réduit son statut immunitaire. Dans le même temps, les capillaires de la muqueuse nasale sont fortement dilatés, ce qui se manifeste par une grave sécheresse, puis par l'apparition d'un gonflement et d'une congestion nasale.

2. Stade Catarrhal. En raison de l'immunité réduite, le corps est attaqué par des virus, pénétrant à travers l'épithélium du nez. Dans ce contexte, la fonction des glandes productrices de mucus est activée. Des symptômes tels que larmoiement, mal de gorge, congestion des oreilles peuvent être ajoutés;

3. Stade d'action des agents bactériens. Il est reconnaissable au mucus qui a changé de couleur et de consistance: transparent et liquide, il devient épais et jaune-vert.

La forme chronique se développe en raison du traitement incorrect de la forme aiguë de la rhinite. Elle peut être provoquée par des réactions allergiques fréquentes, des maladies systémiques, des conditions de travail néfastes, des facteurs environnementaux défavorables, etc. La rhinite chronique peut être allergique, vasomotrice (mentionnée ci-dessus), atrophique et hypertrophique.

La rhinite chronique atrophique est une pathologie caractérisée par un amincissement de la muqueuse nasale, avec élargissement de la lumière des voies nasales. La fonction des tissus est perturbée, du mucus visqueux commence à se dégager du nez qui se dessèche en formant des croûtes et la personne perd son odorat. Des symptômes supplémentaires peuvent être chatouiller dans la gorge et le nasopharynx, des démangeaisons. Lorsque vous essayez de supprimer vous-même de telles croûtes, de petites saignements peuvent s’ouvrir, sur le site desquels des ulcères se forment plus tard. Une infection peut survenir dans de telles plaies (le plus souvent un staphylocoque, Klebsiella).

La rhinite hypertrophique chronique est une forme de rhinite caractérisée par une prolifération (hyperplasie) de la muqueuse nasale et du nasopharynx dans le contexte d'une inflammation chronique. Diminue de manière significative et même recouvre la lumière des voies nasales, en liaison avec laquelle une personne est forcée de respirer constamment par la bouche. Parallèlement à cela, une compression des canalicules nasolacrimaux peut se produire, le liquide lacrymal ne coule pas normalement. Par conséquent, il y a un flux constant de larmes, non associé à l'état émotionnel d'une personne, et des maladies inflammatoires des membranes des yeux (conjonctivite, etc.) peuvent également survenir. Souvent, les personnes souffrant de rhinite hypertrophique chronique souffrent de maux de tête.

Ne pas respirer le nez: que faire?

La première chose à faire avec un nez bouché est de déterminer la cause de ce problème. Le thérapeute ou le spécialiste ORL traite de ce problème. Si la raison n’est pas évidente, certaines mesures de diagnostic peuvent être nécessaires, par exemple:

• prise de sang - général, biochimique, immunogramme;

• Définition du statut allergostatique du patient

• échographie ou radiographie des sinus paranasaux;

• Culture bactériologique à partir des voies nasales.

Dans certains cas, il peut être recommandé au patient de consulter des spécialistes restreints: un dentiste, un neurologue, un endocrinologue, etc.

Ne pas respirer le nez: que faire et comment traiter à la maison

Le traitement de la congestion nasale avec un rhume n’est pas particulièrement difficile et peut être effectué indépendamment. Pour ce faire, dans n'importe quelle pharmacie, vous pouvez acheter des gouttes nasales à action vasoconstrictrice.

La gamme de ces médicaments est assez vaste. Les plus populaires sont les gouttes contenant les principes actifs oxymétazoline (Nazol, Noksprey, Nazivin, etc.), naphazoline (Sanorin, Naphtizine, Naphazoline, etc.), xylométazoline (Evkolin, Nosolin, Galazolin, Razostop, etc.). Différentes substances actives agissent sur la muqueuse nasale de différentes manières: la naphazoline sèche et agit pendant 4 à 6 heures, la xylométazoline hydrate et a une durée d'action légèrement plus longue, l'oxymétazoline agit en douceur sur la muqueuse et aide pendant 12 heures.

En plus des gouttes vasoconstricteurs, il est conseillé d'appliquer des solutions hydratantes et des sprays. Les produits pharmaceutiques peuvent offrir une solution de sel marin: AquaMaris, Salin, Physiomer, Aqualor, etc. De tels agents non seulement hydratent la membrane muqueuse, mais réduisent également son inflammation, diluent les pertes épaisses. Au lieu de ces médicaments, vous pouvez utiliser la solution saline habituelle pour vous laver le nez. À l'aide de gouttes de sel de mer seules, il est impossible de se débarrasser de la congestion nasale, mais elles aident à éliminer plus rapidement ce symptôme déplaisant.

Si le nez de l’enfant ne respire pas, les médicaments homéopathiques et les remèdes traditionnels sont à part. Cela peut inclure le baume "étoile chinoise" et d'autres médicaments contenant du menthol dans sa composition. Ces outils rafraîchissent et facilitent la respiration, peuvent être utilisés comme traitement adjuvant chez l'adulte.

Si le nez ne respire pas, que faire (plusieurs remèdes et techniques populaires sûrs et abordables):

• massage. Il est possible de soulager la situation si vous massez indépendamment les zones du nez, les sinus paranasaux, les tempes, les arcs superciliaires et les ailes du nez. Ces mouvements contribuent à la circulation du sang, à la dilution du mucus et à l'élimination du gonflement des tissus nasaux;

• Réchauffement du nez et des sinus paranasaux. Comme "bouteille d'eau chaude", vous pouvez utiliser un sac de sel de table ou un œuf de poule fraîchement cuit. Cependant, cette procédure n'est pas recommandée pour les sinus et les rhinites, provoqués par une infection bactérienne;

• Inhalation de vapeur. Tout le monde sait depuis son enfance comment inhaler de la vapeur de pommes de terre bouillies. L'inhalation d'infusion de calendula, de camomille et d'huiles essentielles sera également efficace.

En outre, il convient de veiller à l'hygiène des voies nasales. Vous devez vous nettoyer le nez régulièrement, en soufflant "snot". Cela devrait être fait en alternance - d'abord ode narine, puis une autre, alors que souffler trop fort ne peut pas, car dans ce cas, crée une pression excessive, et le mucus peut pénétrer dans l'oreille moyenne à travers la trompe d'Eustache.

Immunomodulateurs homéopathiques antiviraux: Ocillococcinum, Corisalia, Sinupred, etc.

Rappelez-vous que les médecins ne recommandent pas de pratiquer des remèdes populaires ou d'auto-médication. Les médicaments énumérés ci-dessus et les recommandations ne sont donnés qu'à titre indicatif et ne constituent pas un guide d'action.

Ne pas respirer le nez chez l'enfant et l'adulte: traitement traditionnel

En plus des médicaments vasoconstricteurs, en fonction des résultats des tests et des examens, des médicaments spécifiques peuvent être prescrits par un médecin.

• Médicaments antiviraux. Si l'on sait que la rhinite a provoqué le virus;

• Antibiotiques - à la fois locaux (sous forme de gouttes) et généraux (sous forme de comprimés, d'injections, etc.), si le nez ne respire pas en raison de l'effet sur le corps d'une infection bactérienne;

• Anti-inflammatoires - en présence d'adénoïdes, de polypes dans les sinus nasaux, de rhinites hypertrophiques, de sinus et de certaines autres maladies;

• drogues mélangées. Ces fonds sont disponibles uniquement sur ordonnance et sont utilisés uniquement sur recommandation d'un médecin. Leur composition comprend le plus souvent un composant vasoconstricteur et hormonal. De tels agents aident à la rhinite allergique et vasomotrice;

• Préparations contenant des ions d'argent. Ces gouttes nasales sont fabriquées dans des laboratoires pharmaceutiques spécialisés, leur durée de conservation n’est que de 24 heures. Protargol est l’un de ces moyens. Ces médicaments sont utilisés si le nez ne respire pas chez un enfant, chez la femme enceinte.

Et, bien sûr, si on sait avec certitude pourquoi le nez ne respire pas, ces facteurs doivent être exclus:

• effets sur les allergènes corporels;

• courbure de la cloison nasale ou autres anomalies congénitales ou acquises de la structure des voies respiratoires, qui sont enlevées chirurgicalement;

• Polypes, végétations adénoïdes ou autres néoplasmes. Dans ce cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Si votre nez ne respire plus longtemps (7 à 10 jours), vous devez vous présenter à un rendez-vous avec un ORL. Il est d'autant plus nécessaire de se ressaisir lors d'une visite à un spécialiste si la situation se complique de douleurs aux oreilles, à la gorge, au nez, aux orbites et aux tempes. Si vous remarquez que la congestion nasale est strictement saisonnière (pendant la floraison des plantes), un immunologiste et un allergologue peuvent vous aider.

N'oubliez pas que chaque cas de rhinite aiguë ou chronique nécessite une approche individuelle. Ne pas serrer avec l'appel d'un spécialiste, alors vous pouvez vous débarrasser complètement de la congestion nasale et vivre pleinement!

Difficultés respiratoires nasales, le nez ne respire pas: chez un enfant et un adulte - causes, traitement

La respiration est la fonction principale du corps humain. La respiration est notre vie. Et la qualité de notre vie dépend de la qualité de notre respiration.

Le nez est la première porte pour l'air qui nous entoure. Il est conçu par nature afin de limiter le plus possible notre corps à l'agressivité de l'environnement. L'air dans le nez est chauffé, débarrassé de la poussière, des saletés et des germes, humidifié.

Pour remplir pleinement ces fonctions, notre nez a une structure assez complexe:

  • Divisé par le septum nasal en deux passages nasaux.
  • Les muqueuses tapissent les voies nasales de l’intérieur, contiennent des cellules qui produisent du mucus pour humidifier l’air, ainsi que pour nettoyer la cavité nasale de la saleté et des micro-organismes.
  • De l'intérieur, les voies nasales ont des poils fins, qui contribuent également à éliminer la poussière et la saleté ainsi que le mucus.
  • Dans la cavité nasale se trouvent trois cornets (supérieur, moyen et inférieur). Ils sont recouverts d'une membrane muqueuse, ainsi la zone de contact de l'air avec elle augmente.
  • Le nez communique avec quatre paires de sinus paranasaux: le frontal, le maxillaire, le majeur et l'ethmoïde. Les sinus sont également impliqués dans le processus de réchauffement de l'air inhalé.
  • Dans la zone de la conque nasale inférieure et moyenne, il y a un tissu caverneux - des zones de congestion des sinus veineux, qui peuvent augmenter en volume si de l'air trop froid pénètre, rétrécissant ainsi le passage nasal.

Mais c’est précisément cette structure complexe de notre nez qui est à l’origine d’un phénomène assez fréquent et déplaisant: la difficulté à respirer par le nez.

Un état où vous ne pouvez pas respirer par le nez élimine complètement la personne de l'ornière habituelle. Ceci est particulièrement mauvais toléré par les jeunes enfants. Oui, et certains adultes ne peuvent pas tolérer ce phénomène même pendant une courte période, en essayant de goutter rapidement dans le nez gouttes vasoconstricteur.

Des difficultés respiratoires du nez surviennent lorsque l'air ne peut pas traverser librement les voies nasales, sans rencontrer d'obstacles. Ces obstacles peuvent être à la fois anatomiques et fonctionnels.

Les principales causes d'obstruction nasale

1. Associé à un œdème muqueux:

  • Rhinite aiguë et chronique;
  • Sinusite;
  • Rhinite allergique;
  • Rhinite vasomotrice chronique.

2. Associé à des troubles anatomiques des structures intranasales:

  • La courbure du septum nasal;
  • Hypertrophie des phalanges nasales;
  • Obstruction congénitale des voies nasales;
  • Atresia Choan;
  • Corps étrangers dans la cavité nasale.

3. Associé à une prolifération tissulaire excessive:

4. Associé à la réaction du mucus aux vasodilatateurs présents dans le sang:

  • Troubles hormonaux;
  • Effet secondaire de certains médicaments.

La violation de la respiration nasale provoque non seulement une gêne, mais entraîne également diverses conséquences graves:

  1. Si une personne a le nez dur, elle respire par la bouche, l'air n'est pas réchauffé ni nettoyé correctement, le mucus de la gorge s'assèche et le risque d'infections de la gorge et des voies respiratoires inférieures augmente.
  2. Une respiration nasale défectueuse est un apport insuffisant d'oxygène dans le corps, ce qui provoque des organes et des systèmes, et en premier lieu, le cerveau, un mal de tête, la mémoire et l'attention sont perturbés. Si la respiration nasale est altérée chez un enfant, il peut être remarquablement en retard de développement.
  3. En raison du gonflement constant du nez, il se produit un œdème et une insuffisance des voies respiratoires dans le tube auditif. Une diminution de l'audition peut alors se développer.

Examinez plus en détail les causes les plus courantes d’obstruction respiratoire nasale.

Rhinite aiguë

La rhinite aiguë est le rhume le plus courant qui accompagne souvent un rhume. La rhinite aiguë est le plus souvent causée par un virus, moins fréquemment par la flore bactérienne. En réponse à l'introduction du virus dans les cellules de la muqueuse nasale, l'inflammation se produit, accompagnée d'un gonflement et d'une sécrétion abondante de mucus. Il devient difficile de respirer par le nez. La congestion nasale apparaît soit périodiquement, soit uniquement la nuit, ou continue tout au long de la journée.

Rhinite aiguë non compliquée en 3-5 jours. Mais cela ne signifie pas qu'il n'a pas besoin d'être traité. Une rhinite aiguë mal traitée peut entraîner diverses complications.

Rhinite chronique

La rhinite chronique est un processus inflammatoire persistant dans la muqueuse nasale, qui se manifeste par un œdème, une congestion et une sécrétion souvent abondante de mucus (une exception est la rhinite atrophique, qui se manifeste par des muqueuses sèches). La rhinite chronique se produit:

  • Infectieux. L’infection qui cause l’inflammation chronique n’est généralement pas un virus, mais une bactérie ou un champignon. Et la rhinite chronique ne se produit pas dans une muqueuse saine chez une personne en bonne santé. Un sol somatique défavorable sous forme de maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque), tabagisme, exposition prolongée de facteurs nocifs à la muqueuse (saleté, poussière, aérosols irritants) est nécessaire.
  • Rhinite chronique vasomotrice.
  • Rhinite allergique.

La rhinite vasomotrice chronique est une cause assez fréquente de congestion nasale prolongée. Le mécanisme de la rhinite vasomotrice est une violation de la régulation du tonus vasculaire.

Le tissu caverneux dans la zone du cornet inférieur est capable d'augmenter de volume dans diverses situations d'urgence (air trop froid ou substances irritantes). Normalement, après un court laps de temps, l'œdème disparaît et la perméabilité de la voie nasale est rétablie. C'est une réaction défensive normale. Mais pour diverses raisons, il arrive que cette réaction de défense soit inadéquate: l'œdème découle de l'un des stimuli les plus insignifiants et reste immuable, causant des difficultés prolongées à la respiration nasale.

La principale cause de la rhinite vasomotrice chronique est l'utilisation non contrôlée de gouttes vasoconstricteurs. Le fait est que les gouttes vasoconstricteurs sont des solutions d'adrénermimétiques, c'est-à-dire des stimulants de la paroi musculaire des vaisseaux sanguins. Plus les stimulants sont utilisés souvent, plus la sensibilité des récepteurs s’épuise rapidement, chaque fois qu’une dose croissante est nécessaire.

À la suite de ce "traitement" du rhume, vous pouvez obtenir une difficulté longue et non corrigée de respiration nasale. Il s'avère que le froid est passé, il n'y a pas de morve et le nez ne respire pas. Le patient continue à enterrer les gouttes, dont il reçoit un soulagement, mais leur effet est noté de plus en plus court et faible. La dose augmente, les intervalles entre les gouttes diminuent. Il y a un tel moment que les gouttes ne aident pas.

Le traitement de la rhinite vasomotrice est très difficile.

Rhinite allergique

L'obstruction de la respiration nasale est également un symptôme de la rhinite allergique, bien qu'avec cette forme, d'autres signes apparaissent habituellement: éternuement, mucus abondant, démangeaisons.

L'enflure de la muqueuse nasale dans l'inflammation allergique résulte de la réaction de l'antigène-anticorps avec la libération d'un grand nombre de substances biologiquement actives ayant une action vasodilatatrice. Dans ce cas, l'antigène peut être:

  1. Pollen végétal;
  2. Poussière de maison ou de bibliothèque;
  3. Aérosols chimiques;
  4. Produits alimentaires;
  5. Allergènes d'animaux de compagnie;
  6. Allergènes d'insectes;
  7. Moisissure.

La rhinite allergique peut être saisonnière (pour la floraison de tout groupe de plantes) ou toute l'année (il s'agit généralement d'une allergie domestique). La congestion nasale peut perturber en permanence ou ne se produire que la nuit.

Sinusite

La sinusite aiguë et chronique (le plus souvent, la sinusite) est une cause fréquente de congestion nasale. L'inflammation dans les sinus paranasaux s'accompagne d'un gonflement de la muqueuse nasale. On peut suspecter une sinusite si, après un rhume, la congestion nasale dure plus de 5 à 7 jours, si une céphalée pressante apparaît et que la température corporelle augmente. Dans le diagnostic de cette maladie est importante radiographie ou échographie des sinus paranasaux.

Déviation du septum nasal

Septum nasal courbé - peut-être la cause principale de la congestion nasale isolée depuis longtemps. La difficulté de la respiration nasale dans cette pathologie se développe progressivement et même souvent n'est pas remarquée par le patient lui-même. Une personne cesse de respirer d'abord avec la moitié du nez, puis avec un processus long, la respiration nasale est perturbée et de l'autre côté.

Le patient respire par la bouche, s'habitue à cet état et ne met même pas en corrélation ses maux de tête fréquents, son insomnie, ses performances diminuées avec une courbure du septum nasal.

La déformation du septum du nez peut être congénitale ou acquise (à la suite d'une blessure ou d'une croissance inégale de diverses parties du septum au cours de l'adolescence).

Cette condition n'est traitée que par chirurgie. La principale question est de décider de l'opération et de trouver du temps pour recouvrer 2 à 3 semaines après la période postopératoire.

En règle générale, les personnes qui décident de subir une opération regrettent seulement de ne pas l'avoir fait plus tôt.

Adénoïdes

Hypertrophie de l'amygdale nasopharyngée (végétation adénoïde) - c'est la raison principale à rechercher lorsqu'il est difficile de respirer longuement le nez des enfants. L'amygdale pharyngée est normale dans les très petites tailles. Il appartient aux organes immunitaires et est conçu pour protéger le corps contre les infections. Lorsque le SRAS, les infections bactériennes, il devient enflammé, sa taille augmente.

Si les périodes entre les infections respiratoires chez l'enfant sont très courtes, les végétations adénoïdes n'ont pas le temps de récupérer, grossissent et peuvent bloquer le nasopharynx.

La plupart du temps souffrent d'adénoïdes envahis les enfants de 3 à 7 ans. À l'adolescence, ce tissu s'atrophie généralement. Mais jusqu'à présent, ils peuvent causer beaucoup de problèmes et même des conséquences irréversibles. Les principaux symptômes des végétations adénoïdes:

  • Violation de la respiration nasale. L'enfant ne commence à respirer que par la bouche, d'abord la nuit, puis toute la journée.
  • L'enfant ronfle dans son sommeil.
  • Audience diminuée.
  • Au long cours, un visage «adénoïde» se forme: une forme allongée, une bouche constamment ouverte, une réduction de la taille de la mâchoire inférieure.
  • Rhumes fréquents.
  • Retard mental et physique.

Que faire lorsqu'il est difficile de respirer par le nez?

Il est très difficile pour une personne d'accepter l'impossibilité de respirer complètement par le nez, surtout si cette affection s'est développée de manière aiguë. Avec une apparition progressive, une violation de la respiration nasale ne se développe pas aussi nettement. Le nez ne peut pas respirer pendant un an ou plus, et la personne s'y habitue et même oublier qu'elle a autrefois respiré différemment.

Alors, avez-vous besoin de tolérer la congestion nasale? Non, cela a de nombreuses conséquences. Mais pour aller à l'autre extrême et goutte à goutte goutte à goutte incontrôlable vasoconstricteur au moindre gonflement est encore pire.

Les gouttes et les sprays vasoconstricteurs sont le principal moyen de soulager la congestion au cours d'un œdème muqueux. Les gouttes de vasoconstricteur peuvent être:

  1. Basé sur la naphazoline. Ce sont des gouttes d'action courte (4-5 heures) Naphthyzinum, Sanorin.
  2. Gouttes sur la base de phényléphrine - Vibrocil, ainsi que des gouttes pour les enfants Nazol-Baby, Nazol-Kids. L'action de ces gouttes est également courte.
  3. La durée moyenne d'action sur la base de xylométazoline (action 6-8 heures) - Xymelin, Galazolin, Rinostop, Rinorus, Otrivin, Tizin-xylo, For.
  4. Gouttes à base d’oxymétazoline - Nazol, Nazivin, Nazol-Advance. Leur action dure jusqu'à 8-10 heures.

Gouttes vasoconstricteurs - un moyen vraiment magique et très populaire parmi la population. Il est nécessaire de les égoutter - et après 3 minutes, le nez respire librement. Cependant, vous devez savoir:

  • Gouttes de vasoconstricteur - pas une mesure médicale, mais seulement la suppression des symptômes.
  • Il est nécessaire d'enterrer les gouttes uniquement lorsque le nez ne respire plus, cela n'est possible que pour la nuit.
  • Avec l'utilisation fréquente et prolongée de gouttelettes, l'effet de dépendance se développe, ce qui est très difficile à éliminer.
  • Vous pouvez les utiliser vous-même pas plus de 3 à 5 jours.
  • Si la congestion nasale persiste plus de 5 jours après un rhume, un examen médical est nécessaire pour en déterminer la cause.

Autres méthodes de traitement de la respiration nasale obstruée:

  1. En cas de rhinite aiguë, les procédures de distraction sont efficaces: bains chauds pour les pieds et les mains, auto-massage du nez, pansement à la moutarde sur les pieds.
  2. Lavage de la cavité nasale avec des solutions salines - nat. avec une solution ou des préparations stériles préparées à base d’eau de mer (Aquamaris, Aqua LOR, Dolphin). Cette méthode nettoie le mucus et les microbes du nez, hydrate les muqueuses et favorise une guérison plus rapide.
  3. Instillation dans le nez de phytopreparations à base d'huile - huile de pêche, huile de menthe, gouttes et spray de Pinosol.
  4. Pour les sécrétions purulentes, il est possible d’utiliser des solutions antiseptiques - dioxidine, miramistine, chlorhexidine.
  5. Inhalations aux huiles essentielles (huile de sapin, pin, cèdre, huile d'eucalyptus).
  6. En cas de rhinite allergique, il est nécessaire d’utiliser des médicaments antiallergiques tant à l’intérieur (Tavegil, Suprastin, Zyrtec, Loratadin) que sous forme de sprays (Allergodil, Reactin, Nasobek, Nasonex).
  7. Procédures de physiothérapie (phonophorèse avec hydrocortisone, électrophorèse au chlorure de calcium).

Dans les cas où la respiration nasale obstruée est une obstruction anatomique ou un œdème persistant qui ne se prête pas à un traitement conservateur, des méthodes invasives sont suggérées pour corriger ce problème:

  • Blocages intranasaux avec des hormones glucocorticoïdes.
  • Cautérisation de la membrane muqueuse excessivement hypertrophiée avec des produits chimiques ou au laser.
  • L'opération de redressement du septum nasal - septoplastie.
  • Vasotomie - destruction partielle du tissu caverneux, à la suite de quoi il est remplacé par du tissu cicatriciel et perd la capacité de gonfler
  • Conchotomie - résection du cornet hypertrophié.
  • Polypectomie
  • Adénoïdectomie.

Si le nez de l'enfant ne respire pas

Une situation très désagréable quand vient un tel moment. Il est difficile pour un petit enfant d’expliquer la situation, il est impossible de lui demander de souffrir. Il devient irritable et pleure constamment. Chez les nourrissons, le processus d'alimentation est perturbé, car pendant la succion, le bébé ne peut respirer que par le nez.

La rhinite, les végétations adénoïdes et les corps étrangers (perles, pois, petites parties de jouets) sont également les causes les plus courantes d'obstruction de la respiration nasale chez les enfants.

Caractéristiques du traitement de la congestion nasale chez les enfants:

  • Tous les moyens utilisés pour le lavage ou le traitement doivent être appliqués sous forme de gouttes et non de pulvérisations pour prévenir l'infection dans le tube auditif.
  • Les gouttes vasoconstrictrices sont appliquées strictement dans une concentration correspondant à l'âge de l'enfant. Les gouttes les plus sûres de ce groupe sont les gouttes à base de phényléphrine (Nazol Baby pour les enfants jusqu'à un an et Nazol Kids pour les enfants à partir d'un an, Adrianol).
  • Les solutions salines pour le lavage nasal, les préparations homéopathiques (Euphorbium compositum), la solution de protargol sont sans danger pour l’enfance. En l'absence d'allergie, il est possible d'instiller des huiles - pêche, argousier ou l'utilisation de turundum humidifié avec des huiles (sauf menthe, toutes les préparations contenant du menthol sont contre-indiquées chez les enfants de moins de 5 ans). Ces médicaments peuvent être utilisés pendant la grossesse.
  • Avec une congestion de plus de 3 jours, ainsi que l'apparition de pertes purulentes, l'augmentation de la température corporelle, un examen médical est nécessaire. Les difficultés respiratoires nasales dépourvues de signes de rhume doivent également être alertées (l'enfant peut avoir poussé un objet étranger dans le nez).
  • Dans les végétations adénoïdes, leur retrait est généralement suggéré.
Article Précédent