Principal
Bronchite

Obstruction des voies respiratoires supérieures chez les enfants

L'obstruction aiguë des voies respiratoires supérieures, qui est abrégée en OVDP, est assez fréquente chez les jeunes enfants, ainsi que chez les enfants d'âge préscolaire. La fréquence des cas de PFA est causée par certaines des caractéristiques anatomiques et physiologiques de l'organisme en croissance. Ainsi, un blocage mécanique d'un corps étranger avec de la fibrine et / ou du mucus provoque un gonflement et un spasme graves. Ce sont les trois liens d'obstruction qui causent le croup dans le complexe.

La cause la plus courante de PFA est une variété d’infections virales, mais dans certains cas, elle peut aussi être causée par une bactérie. Le virus le plus courant qui cause le parainfluenza du premier type, suivi du virus MS, ainsi que des virus de la grippe, de la rougeole et de l’adénovirus. En ce qui concerne les infections bactériennes, il s'agissait de la diphtérie au début du siècle dernier et elle a maintenant été remplacée par une baguette magique hémophilus de type B et un streptocoque.

Les médecins identifient plusieurs groupes d'enfants les plus susceptibles au développement du TLDP. Ce sont des bébés avec des anomalies de constitution: exsudative, hypo-lymphatique et hypo-artérielle et diathèse de l'acide urique. Les facteurs de risque incluent également l'air pollué, le tabagisme passif et la tendance d'un enfant à développer des réactions allergiques. L'ODP peut se développer chez les enfants présentant diverses déficiences, comme l'anémie ferriprive, l'hypotrophie et la paratrophie.

Il existe plusieurs types de PFA. Chez les enfants, la manifestation la plus courante du croup est la laryngotrachéite sténosante aiguë, qui est en réalité une sténose du larynx. Il suffit de distinguer quatre degrés de cette maladie:

- Le premier degré ou degré compensé est caractérisé par l'apparition d'un enrouement dans la voix. Parfois, il disparaît complètement. La toux est sèche et irritante au début, quelque peu obsessionnelle, avec le temps, elle se transforme en coassement et en aboyant. Au repos, il n’ya pas d’essoufflement, mais il apparaît pendant l’exercice ou lors d’une attaque qui dure d’un quart d’heure à plusieurs heures.

- Deuxième degré ou compensation incomplète. À distance, on entend un stridor (respiration sifflante et bruyante), tandis que respirer est clairement un essoufflement perceptible, qui est permanent et augmente pendant l'exercice. Aboyer la toux et les attaques sont assez longues. Ils font très mal et peuvent durer plusieurs heures. La respiration est réalisée avec la participation des muscles auxiliaires, avec une rétraction visible des espaces entre les côtes, une fosse sous-clavière et une fosse jugulaire. Les tissus mous du cou sont également impliqués dans ce processus, les ailes du nez gonflent nettement. Il y a une insuffisance respiratoire initiale. La fréquence cardiaque est légèrement augmentée, pas comme une fièvre. La voix de l'enfant est très enrouée, elle peut être complètement absente. Le patient est agité, son état général peut être lié à une gravité modérée et peut être grave.

- Le troisième degré est décompensé, l'état général de ces bébés est grave, l'anxiété est souvent remplacée par la léthargie, l'apathie, la léthargie. L'insuffisance respiratoire augmente également, atteignant le deuxième degré. L'essoufflement est présent, à la fois pendant l'inspiration et l'expiration.

Il y a une cyanose généralisée de tous les épidermes de la peau, des sueurs froides apparaissent au repos. Il existe des signes d'insuffisance cardiaque, le foie est nettement élargi et l'extrémité de la langue peut prendre une teinte légèrement bleuâtre. La congestion commence à se développer dans les poumons.

- Le quatrième degré est terminal ou asphyxique. L'enfant est tout le temps pâle, sa respiration est arythmique ou paradoxale, la cyanose est en augmentation. La respiration s'arrête et l'activité cardiaque s'arrête. Le patient est inconscient et a besoin d'une oxygénothérapie régulière.

L'OVDP peut également être causé par l'entrée d'un corps étranger. Cela se produit le plus souvent chez les enfants de moins de trois ans. Cette forme se caractérise par le fait que les adultes marquent de manière absolument précise le moment où la détérioration brutale de l’état de l’enfant a commencé. Sur fond de santé complète, des vomissements, une asphyxie, un essoufflement, une apathie ou, au contraire, une vive anxiété se développent soudainement. La toux peut être indépendante et peut être accompagnée par la séparation des expectorations mélangées à du sang. La voix devient rauque ou disparaît. Ici, il est nécessaire de déterminer d'urgence si l'enfant peut prendre de petits objets ou des aliments solides. Le plus souvent, les corps étrangers sont d'abord localisés dans la trachée, puis avec le temps, la toux se déplace dans la bifurcation de la trachée et provoque une crise d'asphyxie. Dans ce cas, si elle tombe dans l’arbre bronchique, il peut y avoir un spasme des bronchioles, provoquant des signes d’OVDP avec une expiration prolongée. L'aspiration par un corps étranger peut entraîner le développement d'une pneumonie, d'une bronchectasie et d'une atélectasie.

Une affection telle que l'épitglotite est une inflammation de l'épiglotte et, dans la plupart des cas, est provoquée par une lésion avec une tige hémophile. Cette maladie se développe le plus souvent chez les enfants jusqu'à l'âge de 3,5 ans. Une miette se couche complètement en bonne santé et se réveille avec une douleur intense à la gorge, une déglutition perturbée, un fort flux de salive et une voix perdue. Il y a un manque de respiration, à cause duquel la miette rejette sa tête en arrière. La mort pouvant survenir, il faut que l'enfant soit transporté d'urgence à l'hôpital.

Les parents doivent se rappeler que toute difficulté à respirer un bébé nécessite un examen médical et une correction en temps opportun.

Signes de bronchite obstructive chez l'enfant, traitement, facteurs de risque

Les maladies du système broncho-pulmonaire sont plus souvent diagnostiquées chez les enfants du groupe d'âge de 8 mois à 6 ans. Un facteur important dans le développement de cette pathologie est joué par le facteur héréditaire, la susceptibilité de l'enfant aux invasions helminthiques, aux infections bactériennes et virales. Si le diagnostic de bronchite obstructive chronique chez l'enfant est décevant, il est possible d'éviter les conséquences graves. Un traitement efficace consiste à éliminer la réaction inflammatoire des bronches, à rétablir leur perméabilité normale, à l’utilisation de bronchodilatateurs et de médicaments expectorants.

Bronchite avec obstruction chez un enfant - les principales raisons

Les nourrissons se caractérisent par un développement médiocre des voies respiratoires supérieures, des bronches et des poumons. Le tissu glandulaire des parois internes de l'arbre bronchique est tendre, sujet à des irritations et à des dommages. Souvent avec des maladies, la viscosité du mucus augmente, les cils ne peuvent pas évacuer les expectorations épaisses. Tout cela doit être pris en compte avant de traiter la bronchite obstructive chez l'enfant avec des médicaments et des remèdes maison. Il faut se rappeler que la gravité de la maladie chez les bébés est influencée par les infections intra-utérines qu’ils ont subies, les infections virales aiguës des voies respiratoires pendant la petite enfance, un poids insuffisant et la présence d’allergies.

Les principales causes de bronchite chez les enfants obstrués:

  • virus - syncytial respiratoire, adénovirus, parainfluenza, cytomégalovirus;
  • ascaridiose et autres infections à helminthes, migrations d'helminthes dans le corps;
  • anomalies de la structure de la cavité nasale, du pharynx et de l'œsophage, œsophagite par reflux;
  • microorganismes - chlamydia, mycoplasmes;
  • faible immunité locale;
  • aspiration.

Le plus grand impact sur la survenue d'une bronchite obstructive chez les enfants de tous âges est une infection virale. Les facteurs environnementaux, les anomalies climatiques, jouent également un rôle négatif. Le développement d'une bronchite obstructive chez les nourrissons peut survenir dans un contexte de rejet précoce du lait maternel, de transition vers une alimentation mixte ou artificielle. Il y a des spasmes des bronches chez les nourrissons même avec de fréquentes infiltrations de gouttes et de morceaux de nourriture dans les voies respiratoires. Les migrations d'helminthes peuvent provoquer une obstruction bronchique chez les enfants de plus d'un an.

Parmi les raisons de la détérioration de la membrane muqueuse bronchique, les médecins appellent la mauvaise situation environnementale dans les lieux où vivent les enfants, les parents qui fument. L'inhalation de fumée enfreint le processus naturel de nettoyage des bronches du mucus et des particules étrangères. Les résines, les hydrocarbures et les autres composants de la fumée augmentent la viscosité des expectorations et détruisent les cellules épithéliales des voies respiratoires. Des problèmes de fonctionnement de la muqueuse bronchique sont également observés chez les enfants dont les parents souffrent de dépendance à l'alcool.

Bronchite obstructive - symptômes chez les enfants

Un arbre bronchique humain en bonne santé est recouvert de mucus provenant de l'intérieur, qui est éliminé avec des particules étrangères sous l'influence de petites excroissances de cellules épithéliales (cils). La bronchite obstructive typique commence par des accès de toux sèche, car la forme aiguë est caractérisée par la formation de crachats épais et difficiles à séparer. La dyspnée apparaît alors du fait que la muqueuse enflammée s'épaissit dans les bronches enflammées. En conséquence, la lumière des bronches se rétrécit, une obstruction se produit.

Manifestations d'obstruction bronchique chez les enfants:

  • développez d’abord des processus catarrhaux - la gorge devient rouge, douloureuse, une rhinite se produit;
  • les espaces intercostaux, la zone sous l'os thoracique sont aspirés lors de la respiration;
  • respiration difficile, essoufflement, bruyant, rapide, respiration sifflante;
  • tourments toux sèche, ne pas devenir productif (humide);
  • la température sous-fébrile se maintient (jusqu'à 38 ° C);
  • développent périodiquement des crises d'essoufflement.

Les hochets et les sifflets dans les poumons d'un enfant atteint de bronchite obstructive peuvent être entendus même à distance. La fréquence des respirations peut aller jusqu'à 80 par minute (à titre de comparaison, le taux moyen de 6 à 12 mois est de 60 à 50 ans, de 1 à 5 ans - 40 respirations / minute). Les différences d'apparition de ce type de bronchite s'expliquent par l'âge des patients jeunes, les caractéristiques du métabolisme, la présence d'hypo et d'avitaminose. La condition sévère chez les bébés affaiblis peut persister jusqu'à 10 jours.

Avec un cours récurrent de la maladie, la récurrence des symptômes est possible. Dans le contexte d'infections virales respiratoires aiguës, il se produit une irritation de la couche muqueuse, les cils sont endommagés, la perméabilité bronchique est perturbée. Si nous parlons d'un adulte, les médecins parlent alors de bronchite chronique avec obstruction. Lorsque de jeunes enfants et des enfants d’âge préscolaire tombent de nouveau malades, les experts soulignent soigneusement le caractère récurrent de la maladie.

Obstruction bronchique se produit non seulement avec une bronchite

Les principaux symptômes et le traitement de la bronchite obstructive chez les enfants sont différents des signes d'autres maladies respiratoires. À l'extérieur, les symptômes ressemblent à ceux de l'asthme bronchique, de la bronchiolite et de la fibrose kystique. Chez les enfants atteints d'infections virales respiratoires aiguës, une laryngotrachéite sténosante se développe parfois, lorsqu'un bébé malade parle à peine, il tousse et respire fortement. Il est particulièrement difficile pour lui d'inhaler, même au repos, un essoufflement se produit, le triangle de peau autour des lèvres devient blanc.

Les crises d'asthme chez un enfant en parfaite santé peuvent provoquer la décharge du contenu de l'estomac dans l'œsophage, l'aspiration d'un corps étranger. Le premier est associé au reflux, et le second - aux morceaux de nourriture dure, aux petites parties de jouets, aux autres corps étrangers qui sont passés dans les voies respiratoires. Lors de l’aspiration, en modifiant la position du corps du bébé, il aide à réduire les attaques de suffocation. La chose principale dans de tels cas - dès que possible pour retirer un objet étranger des voies respiratoires.

Les causes de bronchiolite et de bronchite obstructive sont très similaires. La bronchiolite chez les enfants est plus grave, l'épithélium des bronches se développe et produit une grande quantité de crachats. La bronchiolite oblitérante évolue souvent de manière chronique, accompagnée de complications bactériennes, pneumonie, emphysème. La forme broncho-pulmonaire de la fibrose kystique se manifeste par la formation d'expectorations visqueuses, la coqueluche, la toux et l'étouffement.

La principale différence entre l'asthme bronchique et la bronchite chronique avec obstruction réside dans le fait que les crises se produisent sous l'influence de facteurs non infectieux. Ceux-ci incluent divers allergènes, stress, émotions fortes. Dans l'asthme, l'obstruction bronchique persiste jour et nuit. Il est également vrai que la bronchite chronique peut au fil du temps se transformer en asthme bronchique.

Recommandations générales pour les parents d'un enfant malade

Malheureusement, la forme chronique de la maladie chez les enfants n’est souvent détectée qu’à un stade avancé. Les voies respiratoires à ce stade sont si étroites qu'il est presque impossible de guérir complètement l'obstruction bronchique. Il ne reste plus qu'à maîtriser l'inflammation, à atténuer l'inconfort des jeunes patients. Les antimicrobiens, les glucocorticoïdes, les expectorants et les agents mucolytiques sont utilisés à cette fin.

Recommandations aux parents sur la façon de guérir la bronchite obstructive chez l'enfant à la maison:

  1. Faites des inhalations avec une solution saline, de l'eau minérale alcaline, des bronchodilatateurs à l'aide d'un inhalateur à vapeur ou utilisez un nébuliseur.
  2. Procurez-vous des médicaments expectorants avec l'aide d'un médecin et d'un pharmacien.
  3. Donnez plus souvent des tisanes et autres boissons chaudes.
  4. Fournissez à votre enfant un régime hypoallergénique.

Lors du traitement de la bronchite obstructive aiguë chez les enfants, il convient de garder à l’esprit que le traitement n’est pas toujours réalisé en ambulatoire. En l'absence d'efficacité, les bébés atteints de bronchospasme sont hospitalisés. Souvent, chez les jeunes enfants, la bronchite obstructive aiguë est accompagnée de vomissements, d’une faiblesse, d’un manque d’appétit ou de manque d’appétit. En outre, les indications d'hospitalisation sont l'âge de 2 ans et un risque accru de complications. Il est préférable que les parents ne refusent pas le traitement en hospitalisation si l'enfant présente une insuffisance respiratoire, malgré le traitement à la maison.

Caractéristiques de la pharmacothérapie

Le soulagement des crises chez les enfants malades est réalisé à l'aide de plusieurs types de médicaments bronchodilatateurs. Utilisez des médicaments "Salbutamol", "Ventolin", "Salbuventa" sur la base du même ingrédient actif (salbutamol). Les préparations "Berodual" et "Berotek" appartiennent également au bronchodilatateur. Différent de la composition et de la durée d'exposition combinées du salbutamol.

Déterminer le choix des médicaments, décider quoi en faire pendant la période de traitement ambulatoire, aider à consulter un médecin et un pharmacien. Les anticholinergiques sont efficaces en cas d'obstruction des bronches, apparues dans le contexte d'infections virales respiratoires aiguës. La plupart des réactions positives des experts et des parents ont été recueillies par le médicament Atrovent de ce groupe. Appliquer un moyen d'inhalation à travers un nébuliseur jusqu'à 4 fois par jour. L'âge approprié pour l'enfant devrait être discuté avec le pédiatre. L'effet bronchodilatoire de l'agent apparaît après 20 minutes.

Caractéristiques du médicament "Atrovent":

  • montre des propriétés bronchodilatatrices prononcées;
  • agit efficacement sur les grandes bronches;
  • provoque un minimum de réactions indésirables;
  • reste efficace avec un traitement à long terme.

Les antihistaminiques pour la bronchite obstructive ne sont prescrits qu'aux enfants atteints de dermatite atopique, d'autres manifestations allergiques concomitantes. Utilisé chez le nourrisson gouttes "Zyrtec" et ses analogues, "Claritin" est utilisé pour traiter les enfants après 2 ans. Les formes sévères d'obstruction bronchique sont soulagées par la préparation pour inhalation "Pulmicort", liée aux glucocorticoïdes. Si la fièvre persiste pendant plus de trois jours et que l'inflammation ne s'atténue pas, utilisez alors des antibiotiques systémiques - les céphalosporines, les macrolides et les pénicillines (amoxicilline).

Moyens et méthodes pour améliorer l'écoulement des expectorations

Une variété de médicaments contre la toux pour la bronchite des enfants trouvent également une utilisation. Parmi le riche arsenal de médicaments expectorants et de mucolytiques, les préparations à base d’ambroxol «Lasolvan», «Flavamed», «Ambrobene» méritent l’attention. Les doses pour une dose unique et pendant le traitement sont déterminées en fonction de l'âge ou du poids corporel de l'enfant. Sélectionnez également la forme posologique la plus appropriée - inhalation, sirop, comprimés. L'ingrédient actif a des effets anti-inflammatoires, expectorants et mucolytiques plus rapides pendant l'inhalation.

En cas de bronchite obstructive, diverses combinaisons de médicaments sont utilisées, par exemple 2-3 expectorants. Tout d'abord, donnez des médicaments qui fluidifient le mucus, en particulier avec de l'acétylcystéine ou de la carbocystéine. Puis des inhalations avec des solutions contre la toux - le bicarbonate de sodium et ses mélanges avec d’autres substances. L'amélioration de l'état de l'enfant devient perceptible après une semaine et la durée totale du traitement thérapeutique peut aller jusqu'à 3 mois.

Appliquer pour faciliter la décharge des exercices de respiration d'expectorations, un massage spécial. Dans le même but, effectuez la procédure en contribuant à la sortie des expectorations: étendez l'enfant sur le ventre de manière à ce que ses jambes soient légèrement plus hautes que sa tête. Ensuite, l’adulte croise ses paumes dans un «bateau» et les tape sur le dos du bébé. La principale chose dans cette procédure de drainage est que les mouvements des bras ne sont pas forts, mais rythmés.

Savez-vous que...

  1. Le bagage génétique des maladies pulmonaires a été prouvé par des recherches scientifiques.
  2. Parmi les facteurs de risque pour les maladies broncho-pulmonaires, en plus de la génétique, figurent des anomalies du développement du système respiratoire, l'insuffisance cardiaque.
  3. Dans le mécanisme de développement des maladies respiratoires, la sensibilité de la membrane muqueuse à certaines substances joue un rôle important.
  4. Les enfants prédisposés aux réactions allergiques ou souffrant déjà d'allergies sont plus susceptibles aux formes récurrentes de maladies respiratoires chroniques.
  5. Des spécialistes américains ont découvert un effet sur les poumons des microbes responsables de la carie dentaire.
  6. La radiographie et la tomodensitométrie, les méthodes de biopsie sont utilisées pour détecter les maladies pulmonaires.
  7. L'oxygénothérapie est un traitement alternatif moderne pour le traitement des maladies du système respiratoire.
  8. Parmi les patients ayant subi une transplantation pulmonaire, 5% sont des mineurs.
  9. L’insuffisance pondérale accompagne souvent la progression des maladies pulmonaires; il faut donc prendre des mesures pour augmenter l’apport calorique des enfants fréquemment malades.
  10. La bronchite obstructive fréquente - jusqu'à 3 fois par an - augmente le risque de développer un bronchospasme sans exposition à l'infection, ce qui indique les premiers signes d'asthme.

Mesures préventives

Le régime alimentaire et le mode de vie de la mère pendant la grossesse ont une incidence sur la santé du nourrisson. Il est recommandé de suivre un régime alimentaire sain, de ne pas fumer, d’éviter le tabagisme passif. Il est très important pour une femme enceinte ou allaitante et son bébé de rester à l'écart des produits chimiques nocifs qui provoquent des allergies et une toxémie.

Les facteurs négatifs qui augmentent les risques de bronchite obstructive:

  • les effets nocifs des polluants atmosphériques - poussières, gaz, vapeurs;
  • diverses infections virales et bactériennes;
  • prédisposition génétique;
  • hypothermie

Contribue à la prévention de la bronchite obstructive chez les enfants de moins d'un an en maintenant l'allaitement. Il est nécessaire de nettoyer, aérer et humidifier régulièrement l'air de la pièce où se trouve l'enfant. Il est recommandé de consacrer la saison estivale améliorée aux techniques de trempe, détente au bord de la mer. Toutes ces activités aideront à vous protéger de la bronchite avec obstruction des enfants et des membres adultes de la famille.

Il est plus difficile de protéger les enfants en visite dans les établissements pour enfants contre diverses infections et invasions helminthiques. Il est recommandé dès le plus jeune âge de développer en permanence chez un enfant des compétences en matière d'hygiène afin de contrôler le respect du régime quotidien, du régime alimentaire. Pendant la période d'infections saisonnières, il est conseillé d'éviter de visiter des endroits surpeuplés où de nouveaux virus attaquent rapidement le corps des enfants. En conséquence, les maladies fréquentes - SRAS, amygdalite. Les muqueuses des voies respiratoires supérieures, les bronches n'ont pas le temps de se rétablir, ce qui provoque l'apparition d'une bronchite, leurs complications.

Caractéristiques du développement de l'obstruction bronchique chez les enfants

Le syndrome obstructif est une affection pathologique qui se développe généralement sur fond de maladies telles que la bronchite et la pneumonie. Le syndrome d'obstruction bronchique est plus fréquent chez les enfants âgés de 1 à 5 ans. Le syndrome obstructif est un problème très urgent, car il joue un rôle presque prépondérant dans le système des maladies respiratoires chez les jeunes enfants. Environ un tiers des enfants âgés de 1 à 3 ans au moins une fois ont reçu un diagnostic de syndrome broncho-obstructif sur fond d'une autre maladie inflammatoire de la muqueuse bronchique. Un diagnostic opportun et un traitement ciblé peuvent permettre de vaincre la maladie et de restaurer le travail des bronches.

Qu'est-ce que le syndrome d'obstruction bronchique?

Le terme "syndrome broncho-obstructif" ne signifie pas une maladie, le fait que ce concept reflète la présence de tout un ensemble de symptômes associés à une violation de la perméabilité organique ou fonctionnelle des bronches. L'obstruction bronchique n'est pas un diagnostic indépendant, mais seulement une conséquence du développement d'autres maladies infectieuses touchant généralement les tissus des bronches et des poumons. La prévalence de la SBO chez les enfants s'explique non seulement par les caractéristiques physiologiques du développement du système respiratoire à un âge précoce, mais également par d'autres facteurs individuels.

Plus récemment, il a été constaté que le syndrome obstructif se produisait beaucoup plus souvent chez les enfants dont les antécédents familiaux étaient chargés, c'est-à-dire que l'un des parents souffrait d'asthme bronchique ou d'autres maladies respiratoires graves. Les données statistiques montrent que, dans la bronchite, le développement du syndrome d’obstruction bronchique est observé environ 3 fois plus souvent que dans le cas de la pneumonie. Dans certains cas, en présence d'un syndrome d'obstruction bronchique, un traitement est nécessaire en milieu hospitalier, car dans les cas graves de la maladie, dans environ 1% des cas, le décès est dû à une insuffisance respiratoire aiguë. Certaines caractéristiques anatomiques des voies respiratoires chez les jeunes enfants prédisposent au développement de complications telles que le syndrome d'obstruction bronchique, notamment:

  • produits plus mucus visqueux que les adultes;
  • hyperplasie du tissu glandulaire;
  • des voies aériennes étroites;
  • faible niveau de ventilation collatérale;
  • caractéristiques de la structure du diaphragme;
  • petite quantité de muscles lisses;
  • déficit immunitaire local.

Les facteurs de développement internes comprennent:

  • prédisposition aux maladies allergiques;
  • malnutrition;
  • prédisposition à l'atopie;
  • hyperactivité bronchique;
  • pathologie périnatale;
  • hyperplasie thymique.

En outre, l'apparition du syndrome d'obstruction bronchique est influencée par une alimentation précoce avec des mélanges et par des antécédents d'affections respiratoires antérieures âgées de 6 à 12 mois. L’influence des facteurs environnementaux est extrêmement difficile à cerner, mais de nombreux chercheurs estiment que la présence d’une situation environnementale défavorable et le tabagisme passif ont un effet négatif sur les bronches de l’enfant et contribuent au développement de complications graves en cas de rhume.

Étiologie et pathogenèse de l'obstruction bronchique chez l'enfant

Les causes de SBS chez les enfants sont extrêmement diverses, mais le développement de ce syndrome est toujours observé dans le contexte d'une infection virale respiratoire. Dans la plupart des cas, le syndrome obstructif survient à la base d'une bronchiolite ou d'une bronchite aiguë. Cependant, il convient de garder à l’esprit que les manifestations symptomatiques observées dans les infections virales respiratoires aiguës masquent souvent la maladie sous-jacente, y compris l’asthme bronchique. Dans l'asthme bronchique, le syndrome obstructif survient dans environ 30 à 50% des cas.

Une violation de la déglutition peut également entraîner un TOC. En règle générale, ces violations se développent en raison d’un développement anormal des organes du nasopharynx ou de la présence de fistule trachéobronchique. Dans une moindre mesure, le développement de la trachée et des bronches et le syndrome de détresse respiratoire peuvent contribuer à l'apparition de MCV. La cause du syndrome d'obstruction bronchique peut aussi être une malformation cardiaque compliquée d'une hypertension pulmonaire.

La pathogenèse du développement du syndrome d'obstruction bronchique dépend en grande partie de l'étiologie de la pathologie. Lors de l'examen de la pathogenèse du développement du SBO, il est possible de distinguer deux principaux vecteurs du mécanisme pathogénétique, qui peuvent être divisés en deux facteurs: réversible et irréversible. Réversible comprend:

  • bronchospasme;
  • gonflement;
  • infiltration inflammatoire;
  • insuffisance mucociliaire;
  • hyperplasie du mucus visqueux.

Les manifestations irréversibles les plus courantes du développement du syndrome incluent l'oblitération et la sténose congénitale des bronches.

Les symptômes physiques d'obstruction bronchique, en règle générale, sont exprimés par un sifflement lors de l'expiration, en raison du fait que l'expiration nécessite la création d'une pression à travers les muscles respiratoires. Avec une augmentation de la pression, il y a compression des bronches, ce qui conduit à l'apparition de sifflements et de vibrations en cas de syndrome obstructif.

Le processus inflammatoire est un élément essentiel de la pathogenèse de l'obstruction bronchique. Le processus inflammatoire peut avoir une étiologie bactérienne, virale, toxique et allergique. Sous l'influence d'un stimulus, le corps de l'enfant commence à produire des substances spéciales, également appelées médiateurs de l'inflammation, qui sont à l'origine de l'obstruction bronchique. En outre, ces substances contribuent à une augmentation de la température, provoquant des éruptions cutanées, des rougeurs, des douleurs, c'est-à-dire des marqueurs symptomatiques de la présence d'un processus inflammatoire.

L'histamine est l'une de ces substances. Une augmentation de la production d’histamine dans le corps de l’enfant entraîne une augmentation de la perméabilité du système vasculaire, ce qui entraîne une augmentation de la quantité de crachats visqueux, un gonflement et un rétrécissement marqué de la lumière utilisée pour faire passer l’air dans les bronches. À l'avenir, ce processus est associé à une lésion épithéliale, dans laquelle les cellules acquièrent une sensibilité excessive et réagissent de manière plus aiguë à toute source d'irritation, même mineure. Ainsi, en présence d'un syndrome d'obstruction bronchique, le risque d'apparition de nouveaux processus inflammatoires augmente de manière significative, et la réaction inflammatoire dans les bronches apparaîtra même avec les problèmes les plus mineurs.

Les principales manifestations cliniques de l'obstruction bronchique

Le syndrome d'obstruction bronchique chez les enfants est assez facilement diagnostiqué, car les symptômes et les signes peuvent informer le médecin de sa présence. Ce syndrome n’est pas une maladie indépendante, mais se développe dans le contexte d’une infection virale respiratoire aiguë ou d’une autre maladie infectieuse respiratoire. Par conséquent, les parents de l’enfant n’ont pas toujours suffisamment de manifestations symptomatiques pour suspecter l’enfant d’un cycle compliqué de rhume ou de grippe. Les symptômes les plus caractéristiques de SBO incluent:

  • respiration sifflante;
  • extension de rendement;
  • la présence de crises d'asthme;
  • toux
  • augmentation de la fréquence respiratoire;
  • participation des muscles auxiliaires pendant la respiration;
  • essoufflement.

On observe généralement des essoufflements et des crises d’asthme chez les enfants souffrant d’obstruction bronchique grave. En outre, la présence d'un problème peut indiquer la position du corps dans un rêve chez les enfants atteints d'obstruction bronchique. Les enfants rêvent instinctivement dans un rêve d’essayer de positionner la tête au-dessous du corps, car dans ce cas, le retrait des expectorations visqueuses est grandement facilité et le bébé devient beaucoup plus facile à respirer.

Diagnostic et traitement de l'obstruction bronchique chez l'enfant

Renifler et respirer lourdement chez un enfant peut immédiatement alerter les parents. En cas d'apparition de ce symptôme, il est très important de consulter un pédiatre pour obtenir des conseils. Il faut noter immédiatement qu’un diagnostic complet chez les enfants âgés de 1 à 3 ans est une tâche difficile. Les méthodes de visualisation ne peuvent être utilisées que si l'enfant dort, car le patient ne doit pas bouger à ce moment-là.

Pour le diagnostic, l'anamnèse est d'abord collectée et les symptômes les plus caractéristiques observés par les parents sont définis. De plus, du sang est prélevé pour une analyse générale. Dans chaque cas, le médecin décide individuellement des études qui aideront à poser le diagnostic le plus précis possible.

Les enfants de moins de 1 an présentant des signes évidents d'obstruction bronchique doivent être traités dans un hôpital.

Tout d'abord, les médicaments sont utilisés pour éliminer l'infection principale, les antihistaminiques pour supprimer l'inflammation et l'œdème, ainsi que les complexes vitaminiques pour maintenir le corps. Pour l’investissement, il est préférable d’utiliser beaucoup de boisson. Dans le cas de jeunes enfants, l'eau pure et le lait donnent le meilleur effet.

Les médicaments mucolytiques et expectorants contribuent également à l'écoulement des expectorations, ils sont donc souvent prescrits dans le schéma thérapeutique. Pour accélérer la récupération des tissus pulmonaires endommagés, un massage de drainage spécial est prescrit.

Bronchite obstructive chez les enfants - symptômes, diagnostic et traitement

La maladie des muqueuses des voies respiratoires supérieures survient chez un enfant sur cinq jusqu'à trois ans. L'obstruction est le rétrécissement ou le blocage de la lumière des voies respiratoires en raison de l'augmentation de la sécrétion, de l'œdème, de l'épaississement et du spasme des parois. La bronchite chez les enfants est dangereuse avec ses conséquences. Dans les cas graves nécessitent une hospitalisation.

Le mécanisme de développement des lésions inflammatoires des bronches

La pathologie des voies respiratoires supérieures présente la pathogenèse suivante:

  1. Les microorganismes pathogènes (bactéries, virus, champignons) tombent sur les muqueuses des bronches.
  2. L'inflammation se développe.
  3. Les cellules endommagées produisent de l'histamine, ce qui augmente la perméabilité vasculaire.
  4. Il y a un gonflement, des spasmes des muscles lisses.
  5. Commence la production active de sécrétion bronchique avec une viscosité accrue.
  6. L'épithélium cilié cesse de fonctionner comme avant.

Le développement ultérieur de la bronchite obstructive a le mécanisme suivant:

  1. Il y a une accumulation et une stagnation du mucus.
  2. Cela contribue à la reproduction de l'agent pathogène dans l'arbre bronchique.
  3. La fonction de toux est altérée.
  4. Les voies respiratoires sont bloquées par les expectorations.
  5. En raison de la réduction de la lumière, la perméabilité bronchique diminue fortement (une obstruction se développe).
  6. Il y a une crise d'asphyxie, bronchospasme.

Agents causaux et facteurs de risque

La broncho-obstruction chez les enfants peut être causée par ces microorganismes:

  • virus de la grippe;
  • le cintrage du moule;
  • cytomégalovirus;
  • mycoplasme;
  • la chlamydia;
  • les entérovirus;
  • tuberculose, pseudomonas bacillus;
  • protéi;
  • virus de l'herpès;
  • Staphylococcus aureus;
  • légionelles;
  • rhinovirus;
  • streptocoque;
  • pneumocoque.

L'apparition d'une bronchite obstructive provoque:

  • faiblesse des muscles respiratoires;
  • réaction allergique aux aliments, aux médicaments, à la poussière;
  • sous-développement du système immunitaire;
  • exposition aux voies respiratoires d'objets étrangers;
  • inhalation de fumée;
  • des tumeurs;
  • amygdalite;
  • ARVI;
  • invasions helminthiques;
  • l'hypothermie;
  • champignon d'intérieur;
  • infections virales;
  • pleurs fréquents;
  • accouchement difficile;
  • transition précoce aux mélanges artificiels;
  • pollution de l'air.

Quel est le danger d'obstruction des voies respiratoires chez les enfants?

Les processus inflammatoires dans les bronches avec le syndrome d’obstruction bronchique peuvent entraîner:

  • une pneumonie;
  • bronchite chronique;
  • insuffisance respiratoire;
  • l'hypoxie;
  • cœur pulmonaire;
  • asthme bronchique;
  • la sinusite;
  • otite moyenne;
  • emphysème des poumons (expansion de l'espace aérien);
  • arrêt respiratoire;
  • résultat mortel.

Classification de la maladie en pédiatrie

L'inflammation obstructive chez les enfants se distingue par son origine. Primaire - l'infection affecte l'arbre bronchique, secondaire - le résultat de complications d'autres processus inflammatoires. Étant donné l'étiologie de la maladie est:

  • Irritant (causé par l'action de produits chimiques, toxines);
  • bactérien;
  • les champignons;
  • allergique;
  • asthmatique;
  • viral;
  • mixte (impact de plusieurs facteurs).

La bronchite obstructive peut être aiguë, de nature chronique et récurrente, de durée limitée et de diffusion (prévalente). Type de maladie par type de processus inflammatoire dans les tissus:

  • fibreux;
  • catarrhal;
  • purulent;
  • bronchiolite;
  • nécrotique;
  • ulcératif;
  • catarrhal-purulent;
  • hémorragique.

Comment se manifeste la bronchite obstructive chez un enfant

Dans l’enfance, la maladie présente le tableau clinique suivant:

  • pâleur ou cyanose de la peau;
  • bruyant et respiration sifflante;
  • mauvais écoulement de mucus;
  • expiration prolongée;
  • toux sèche non productive;
  • difficulté à respirer;
  • essoufflement;
  • douleurs à la poitrine.

Au début de la maladie, des symptômes d'infection respiratoire sont observés - température corporelle sous-fébrile, somnolence, nausée, mal de gorge, nez qui coule. Les signes de bronchite obstructive chez les enfants:

  • toux causant des vomissements;
  • lymphadénite cervicale (inflammation des ganglions lymphatiques);
  • augmentation du rythme cardiaque;
  • une augmentation de la taille de la poitrine;
  • respiration sifflante qui se fait entendre à distance;
  • respiration superficielle (tachypnée).

Bronchiolite aiguë chez le nouveau-né

La pathologie chez les nourrissons provoque une immunité sous-développée et des bronches non formées. Souvent des bébés prématurés malades. L'inflammation entraîne une bronchite spastique et une insuffisance respiratoire aiguë (bronchiolite). Les maladies chez le nouveau-né surviennent pour les raisons suivantes:

  • l'action des micro-organismes qui entrent par les gouttelettes en suspension dans l'air (virus, flore bactérienne; champignons);
  • inhalation d'air pollué, fumée de tabac;
  • effets antibiotiques;
  • complication de pathologies respiratoires.

La bronchiolite aiguë accompagne ce tableau clinique:

  • triangle nasolabial et peau bleus;
  • respiration enrouée;
  • échec à nourrir;
  • essoufflement;
  • somnolence;
  • pleurs constants;
  • manque d'oxygène (asphyxie);
  • mâchoires de la fontanelle;
  • respiration rapide;
  • réduction de poids.

Diagnostics

Si vous soupçonnez une bronchite obstructive, l'examen commence par l'auscultation (écoute). Si nécessaire, le pédiatre fait appel à des cliniques pour enfants:

  • pneumologue;
  • allergologue-immunologiste;
  • oto-rhino-laryngologiste.

Pour le diagnostic de bronchite chez les enfants prescrits:

  • tests sanguins - analyse générale, biochimique et composition des gaz;
  • tests d'allergie;
  • crachat bakposev pour déterminer l'agent pathogène;
  • cytologie du mucus;
  • PCR (réaction en chaîne de la polymérase) - identification du microorganisme par son ADN;
  • radiographie de la poitrine;
  • spirométrie - détermination des fonctions de ventilation respiratoire externe (FL);
  • bronchoscopie;
  • tomographie par ordinateur.

Comment traiter la bronchite chez un enfant

Si la maladie est bénigne, il est recommandé de:

  • mode semi-lit;
  • régime hypoallergénique;
  • nettoyage humide, aération de la pièce;
  • boissons chaudes fréquentes;
  • humidification de la pièce;
  • médicaments prescrits par un médecin;
  • inhalation;
  • bains de pieds chauds;
  • exercices de respiration;
  • massage vibrant.

La bronchite obstructive aiguë chez les enfants gravement malades et la maladie du nouveau-né nécessitent une hospitalisation. Pour le traitement utiliser:

  • oxygénothérapie;
  • élimination des expectorations par un ventouse électrique;
  • inhalations alcalines;
  • antibiotiques - Amoxiclav, Flemoksin Solutab;
  • antiviral - Grippferon, Arbidol;
  • mucolytiques - Ambroxol, Bronhobos;
  • bronchodilatateurs - Pulmicort, Berodual;
  • expectorants - Bronhikum, Herbion.

Tactiques de traitement chez les jeunes enfants

Éliminer le déficit en oxygène chez les nourrissons utilisant l'oxygénothérapie. Les médicaments pour bébés sont donnés sous forme de suspension ou par inhalation, ils sont prescrits:

  • antibiotiques - Augmentin, Supraks;
  • antiviral - gouttes de Grippferon, suppositoires Genferon;
  • Suppositoires antipyrétiques - Paracétamol;
  • mucolytiques (mucosités diluées) - Lasolvan, Bromhexin;
  • exercices de respiration;
  • lavage nasal avec une solution saline;
  • vibromassage.

Obstruction des voies respiratoires

Le syndrome d'obstruction des voies respiratoires, observé à n'importe quel niveau, du pharynx aux bronchioles, est appelé obstruction des voies respiratoires. Dans la plupart des cas, la maladie est provoquée par la fermeture complète ou la réduction de la lumière du larynx, ce qui devient possible pour les raisons suivantes:

  • L'inhalation d'un corps étranger;
  • Maladies allergiques, infectieuses et inflammatoires - trachéite bactérienne, mal de gorge de Ludwig, infection fongique, abcès pharyngé et périamygdalien, laryngotrachéobronchite et diphtérie;
  • Oedème adénoïdes et lootintubatsionny;
  • Brûlures et blessures aux voies respiratoires;
  • Troubles systémiques, tumeurs et kystes laryngés;
  • Amygdalite hypertrophique;
  • Dommages neurologiques et sténose post-trachéotomie;
  • Processus volumétriques dans les zones adjacentes aux voies respiratoires et au larynx.

Les obstructions des voies respiratoires peuvent également être dues à des maladies congénitales, parmi lesquelles:

  • Anomalies de la région craniofaciale;
  • Hypocalcémie et fistule trachéo-œsophagienne;
  • Laryngomalacie et laryngotsèle;
  • Troubles neurologiques;
  • Sténose sous-contractante et anneau vasculaire;
  • Traumatisme à la naissance;
  • Trachéomalacie et cystogigrome.

Il existe une obstruction des voies respiratoires supérieures et inférieures, ainsi que de leurs deux formes - fulminante (aiguë) et chronique. En médecine également, il est habituel de séparer les stades de l'obstruction des voies respiratoires, à savoir:

  • Compensation;
  • Sous-compensation;
  • Décompensation;
  • Stade terminal d'asphyxie.

L'obstruction des voies respiratoires et l'hypoventilation (insuffisance respiratoire) surviennent le plus souvent chez les patients la nuit. L'hypoventilation augmente avec l'obstruction croissante.

Chez les patients ou les victimes qui sont dans le coma, l'obstruction peut être provoquée par le chevauchement des voies respiratoires avec une langue écrasante.

Symptômes d'obstruction des voies respiratoires

L'obstruction des voies respiratoires supérieures survient généralement chez les nouveau-nés et les enfants d'âge préscolaire en raison des caractéristiques anatomiques et physiologiques du système respiratoire. Cette condition se manifeste avec les symptômes suivants:

  • L'hypotension;
  • Appareil respiratoire amélioré;
  • Augmentation de la pression artérielle et de la dyspnée inspiratoire;
  • L'absence de cyanose au repos, une cyanose périorale ou diffuse apparaît sous charge;
  • Coma et convulsions;
  • Tachycardie et bradycardie;
  • Transpiration excessive;
  • Inhibition et pâleur sévère;
  • Inhalation paradoxale.

L'obstruction des voies respiratoires inférieures est également plus fréquente chez les jeunes enfants. Cette affection se manifeste par les symptômes suivants:

  • Incapacité du patient à respirer de l'air;
  • L'apparition d'un son fort, d'un son grossier ou d'un sifflement lors de l'inhalation;
  • La toux;
  • Pouls lent;
  • Peau bleue;
  • Distension des poumons;
  • Arrête de respirer.

En cas d'obstruction des voies respiratoires par un corps étranger, on observe l'apparition d'une aphonie, d'une cyanose et d'une insuffisance respiratoire aiguë. Dans ce cas, le patient ne peut pas parler, tousse ou respire, il se serre souvent la gorge, des convulsions peuvent apparaître et une asphyxie peut se développer. Si l'assistance d'urgence n'est pas fournie au patient à temps, il perdra connaissance et une mort subite se produira.

Traitement de l'obstruction des voies respiratoires

Lors de l'identification des premiers symptômes d'obstruction, le patient doit être conduit d'urgence à l'unité de soins intensifs. Souvent, même au stade préhospitalier, les premiers secours sont nécessaires. Si l'obstruction des voies respiratoires est observée chez un enfant, il ne faut pas la laisser seule, il est important de calmer le bébé et de le prendre dans vos bras, car la peur, les cris et l'anxiété peuvent augmenter la sténose. Les premiers soins dépendent directement de la cause de la maladie, ainsi que de la gravité de l’obstruction.

S'il y a un corps étranger dans les voies respiratoires, du mucus, des vomissures ou un liquide, il est nécessaire, à condition que le patient soit conscient, de lui demander d'essayer de tousser correctement. Dans les cas où le patient ne peut pas tousser ou qu'une telle manipulation ne résout pas le problème, il est possible d'appliquer la technique de Heimlich afin d'éliminer l'obstruction complète des voies respiratoires par un corps étranger, au stade préhospitalier. La technique d’admission, si le patient est conscient, consiste en les actions suivantes:

  • Il est nécessaire de se tenir derrière le patient, de serrer ses mains et de presser ses mains sur son ventre, à un niveau situé au-dessus du nombril;
  • Serrez fortement la poitrine avec des chocs rapides 4-5 fois;
  • Continuez ensuite plus lentement à comprimer la poitrine jusqu'à ce que le corps étranger sorte et que le patient commence à respirer normalement.

Si le patient est inconscient, Heimlich est pris comme suit:

  • Le patient est couché sur le sol;
  • La personne qui fournit les premiers secours est assise sur les hanches de la victime et place une paume dans la supra-région du patient;
  • La deuxième paume repose sur la première, puis appuie 5 fois avec de rapides mouvements saccadés sur le ventre;
  • Ensuite, il est nécessaire d'ouvrir la bouche de la victime et d'essayer de retirer le corps étranger avec un index plié.

Si la victime présente des symptômes d'augmentation de l'obstruction des voies respiratoires et d'hypoventilation, conduisant progressivement à un arrêt cardiaque, il est nécessaire de prévoir des mesures de réanimation d'urgence, ce qui ne peut être fait sans un équipement médical spécial.

Les principes généraux de traitement de l'obstruction des voies respiratoires chez les enfants dans un établissement médical, en fonction du stade du syndrome, sont les suivants:

  • Mesures visant à rétablir l'obstruction - réduire ou éliminer les spasmes et l'œdème de la muqueuse respiratoire;
  • L'élimination de l'obstruction - la libération de la lumière du larynx à partir de sécrétions pathologiques;
  • Correction des troubles métaboliques;
  • Thérapie antibactérienne;
  • Intubation trachéale;
  • Ventilation artificielle des poumons.

L'obstruction des voies respiratoires est une affection dans laquelle le patient a un niveau allant du pharynx aux bronchioles, une obstruction des voies respiratoires. La victime doit recevoir les premiers soins et être conduite dans l'unité de soins intensifs dans les meilleurs délais.

Obstruction dangereuse des voies respiratoires chez un enfant

L’obstruction chez l’enfant peut être provoquée par de fréquentes maladies catarrhales, conduisant invariablement à un épaississement de la membrane muqueuse et à une augmentation de la productivité de la couche ciliée qui tapisse la trachée et les bronches. En l'absence de traitement rapide, cette pathologie peut disparaître sans laisser de trace à l'âge de 12 à 14 ans. Ou, à l'âge de 7 ans, il peut être victime d'asthme bronchique avec insuffisance respiratoire sévère.

L'obstruction aiguë des voies respiratoires chez les enfants nécessite la fourniture de soins médicaux immédiats selon un algorithme spécialement développé. L'obstruction respiratoire chronique est une condition dans laquelle le traitement de la maladie sous-jacente doit être effectué immédiatement.

Violation des voies respiratoires

Le diagnostic d’obstruction pulmonaire chez l’enfant est de plus en plus souvent posé aux bébés souffrant de maladies respiratoires sujettes aux réactions allergiques, car, dans le contexte du rhume ou de la santé, des difficultés respiratoires soudaines associées à une obstruction de l’arbre bronchique se produisent.

L'obstruction des bronches chez les enfants - altération de la perméabilité - a plusieurs causes: œdème de la membrane muqueuse, accumulation de crachats muqueux dans la lumière, spasmes des muscles bronchiques et pression externe. Ce sont les principales causes d'obstruction chez les enfants, mais il existe d'autres facteurs d'influence négative.

Chez les bébés, l'obstruction chez les enfants avec un rétrécissement de la lumière des voies respiratoires est principalement due à un gonflement de la membrane muqueuse et à l'accumulation de crachats dans la lumière des bronches. Chez les enfants plus âgés, un spasme musculaire de l’arbre bronchique se joint, ce qui équivaut à une crise d’asthme.

Symptômes d'insuffisance respiratoire

La maladie se caractérise par la présence d'une toux atroce avec crachats difficiles à décharger, un enfant débilitant qui nuit au sommeil. Avec le développement de l'obstruction chez les enfants, la respiration sifflante bruyante, audible à distance, la dyspnée, qui est indiquée par l'implication des espaces intercostaux dans l'acte de respirer, se joint. Souvent, une quinte de toux se termine par des vomissements contenant des expectorations muqueuses. Après avoir toussé, accompagné de crachats ou de vomissements, il se produit une amélioration de l'état, une diminution de l'essoufflement et, pendant un certain temps, la respiration peut se taire. Mais l'amélioration temporaire cède à nouveau la place à une augmentation de l'essoufflement, une nouvelle ration de crachats s'accumulant dans l'arbre bronchique.

Avec l'insuffisance respiratoire croissante, l'enfant a besoin de soins d'urgence destinés à rétablir la perméabilité bronchique.

Hospitalisation ou traitement à domicile?

À l'hôpital pour le traitement de l'obstruction des voies respiratoires chez les enfants, des inhalations avec bronchodilatateurs sont utilisées, capables d'éliminer la lésion de l'arbre bronchique en peu de temps. À la maison, il est impossible de procéder à une telle inhalation si vous n’avez pas d’appareil spécial - un nébuliseur et un masque pour enfant. Donc, ne résistez pas si le médecin insiste pour une hospitalisation. Le syndrome obstructif épuise l'enfant, affaiblit le système immunitaire, épuise le système nerveux. Une obstruction durable crée les conditions préalables au développement de l'asthme bronchique.

À l'hôpital, on prescrit à l'enfant des interventions de physiothérapie qui soulagent l'obstruction et préviennent son apparition future: électrophorèse avec aminophylline et adrénaline, courants diadynamiques, irradiation ultraviolette, etc.

Lorsqu'ils sont utilisés à la maison, les médicaments qui peuvent aider à éliminer le bronchospasme et à améliorer les expectorations sont faciles à utiliser chez les enfants: sirop de clenbutérol et mélange d'ascorol.

Que faire si votre enfant a une obstruction des voies respiratoires?

L'obstruction des voies respiratoires chez l'enfant est une obstruction congénitale ou acquise du canal respiratoire, qui peut se développer à n'importe quel niveau, de l'entrée de la trachée et se terminant par les bronchioles. Dans la plupart des cas, l'obstruction des voies respiratoires est caractérisée par une fermeture complète ou partielle de la lumière du larynx, ce qui empêche l'enfant de respirer complètement. Chez les enfants, cette pathologie est assez courante, car elle est due non seulement au développement d'un processus inflammatoire puissant, mais également à des dommages mécaniques de la trachée causés par des objets étrangers.

Causes de l'obstruction respiratoire chez les enfants

Plusieurs facteurs négatifs peuvent conduire à la fermeture des voies respiratoires chez un enfant. Certaines d'entre elles sont associées à l'apparition d'une maladie infectieuse étendue du larynx, de la trachée et des bronchioles, tandis que d'autres sont acquises par des enfants en raison du non-respect des règles de sécurité lors de jeux comportant de petits détails sur divers jouets et sous la surveillance des parents.

En général, on distingue les causes de développement de l'obstruction des voies respiratoires chez les enfants:

  1. Inhalation aléatoire de petites particules étrangères. Le plus souvent, cela se produit pendant le jeu, lorsqu'un enfant reçoit des jouets en plastique ne correspondant pas à sa catégorie d'âge. Ce facteur peut être directement attribué à l'attitude négligente des parents à l'égard de leurs devoirs et au contrôle insuffisant de ce que leur enfant joue.
  2. Lésion bactérienne de la trachée. Il s’agit d’une pathologie infectieuse grave caractérisée par le développement d’un processus inflammatoire puissant dans les tissus trachéaux. La lumière des voies respiratoires se rétrécit en raison du fait qu’un excès d’œdème de la microflore bactérienne de la muqueuse trachéale se produit.
  3. Angine de poitrine La maladie est provoquée par des infections dangereuses telles que Staphylococcus aureus, Streptococcus et Pseudomonas aeruginosa. Avec une immunité affaiblie chez un enfant, la gorge peut gonfler tellement que le processus de ventilation normale des poumons dû au passage de l'air par le canal respiratoire devient tout simplement impossible.
  4. Kyste du larynx. Il faut comprendre que, indépendamment du fait que cette tumeur appartient à la catégorie des formations bénignes, elle est capable de rétrécir artificiellement la lumière de la trachée, du larynx ou de l'espace bronchique. À mesure qu'il grandit, l'enfant se sent de plus en plus mal et le manque d'air commence à se manifester sous forme de vertiges, de désorientation dans l'espace et de maux de tête.
  5. Amygdalite chronique. Comme toute autre maladie infectieuse du larynx, l'amygdalite a tendance à exacerber périodiquement. C’est principalement l’automne et le printemps, lorsque le système immunitaire de l’enfant est au plus bas. En outre, l’amygdalite aiguë ou chronique est l’atteinte des amygdales causée par des bactéries nuisibles qui parasitent les tissus de cet organe. Au cours d'une exacerbation de la maladie, les amygdales peuvent gonfler et bloquer la lumière du larynx, créant ainsi une obstruction des voies respiratoires.
  6. Maladies neurologiques du système nerveux périphérique. Chez les enfants ayant survécu à une situation stressante ou vivant dans des conditions de surmenage nerveux constant, une sténose post-trachéotomie peut survenir lorsque la trachée commence à se rétrécir progressivement en raison de signaux incorrects des centres de contrôle du cerveau responsables des organes respiratoires et lorsqu’il ressent une gêne grave lors de sa respiration. Dans les cas graves, il est possible de fermer la lumière à un niveau critique. Dans de telles situations, la seule méthode efficace de traitement est la chirurgie visant à supprimer l'obstruction du canal respiratoire et à mettre en place une prothèse biologique qui empêche les tissus de la trachée de continuer à se rétrécir sous l'influence de signaux incorrects du cerveau.
  7. Réaction allergique. L'œdème de la trachée, du larynx ou des spasmes bronchiques est une autre cause de l'obstruction. Il est principalement observé chez les enfants sujets aux allergies. L'enfant doit éviter les zones très poussiéreuses, les parcs où poussent des plantes à fleurs, le pollen, loin des sources d'infection fongique.
  8. Diphtérie. Avant l'invention du vaccin, cette maladie était considérée comme mortelle, car en raison d'une grave inflammation du larynx, un œdème respiratoire était survenu chez l'adulte et l'enfant. Le patient est décédé dans les 3 jours suivant le développement de la maladie. Chez les enfants qui n'ont pas été vaccinés contre la diphtérie en temps voulu, cette pathologie des voies respiratoires se produit aujourd'hui.
  9. Brûlures de la trachée et des poumons. Ceci est principalement dû au contact de la membrane muqueuse du système respiratoire avec des vapeurs acides ou de la vapeur d'eau chaude. Après une brûlure chimique ou thermique, la membrane muqueuse des voies respiratoires est remplacée par un tissu fibreux qui, dans sa structure, ressemble à des cicatrices internes et à des excroissances. Elle n'est pas en mesure de s'acquitter pleinement de ses fonctions et l'enfant blessé est suffoqué. Dans de tels cas, un traitement chirurgical est indiqué.

Classification

En fonction du type de développement pathologique, l'obstruction est divisée en deux types:

  1. Voies respiratoires supérieures. Violé le travail du larynx et de la trachée. C’est dans ces zones de l’appareil respiratoire que la lumière est rétrécie, de sorte que l’enfant ne reçoit pas la quantité d’air requise.
  2. Voies respiratoires inférieures. Les bronches et les alvéoles sont impliquées dans l'obstruction. Le rétrécissement le plus courant de la lumière bronchique est dû à un spasme bronchique dû à la présence de conditions défavorables pour les poumons.

L’obstruction des voies respiratoires chez l’enfant est classée selon la forme du tableau clinique, à savoir:

  1. Épicé Il se développe avec la vitesse de l'éclair au contact de la membrane muqueuse des organes respiratoires avec un stimulus externe ou interne. Cette forme d'obstruction est observée lorsque des objets étrangers pénètrent dans le larynx ou la trachée, une crise d'asthme ou un choc anaphylactique en raison d'une réaction allergique importante au médicament.
  2. Chronique. Caractérisé par les enfants souffrant de maladies inflammatoires du système respiratoire. Lorsque le traitement médical n'est pas administré à temps, ou que le traitement échoue, la muqueuse et les tissus du larynx, de la trachée ou des bronches gonflent progressivement, rétrécissent la lumière respiratoire et empêchent le corps de fonctionner pleinement. Une obstruction chronique des voies respiratoires chez les enfants est toujours observée après des brûlures causées par des vapeurs acides, alors que les tissus blessés continuent de se transformer tout au long de leur vie.

Chacun des types de pathologie respiratoire est traité avec succès dans les cas où une assistance médicale est demandée rapidement.

Selon la gravité de la maladie et la cause de son développement, on peut utiliser des médicaments traditionnels sous forme d'antibiotiques, d'anti-inflammatoires, de vasodilatateurs ou d'antihistaminiques. En tant que méthode de traitement extrême, la chirurgie est associée à une procédure chirurgicale complète pour rétablir le fonctionnement normal du canal respiratoire, indépendamment de l'emplacement du tissu altéré.

Stade d'obstruction

Après avoir examiné un enfant qui se plaint d’aggravation respiratoire ou d’étouffement, le médecin détermine la cause possible de ces symptômes. Ensuite, déterminez la gravité de la maladie. En général, en médecine, on distingue les stades suivants d'obstruction des voies respiratoires chez l'enfant:

  • compensatoire (l'enfant est capable de respirer de manière autonome, mais ce processus est légèrement compliqué);
  • sous-compensation (présence de respiration spontanée, mais signes insuffisants d'oxygène);
  • décompensation (la lumière respiratoire est rétrécie partiellement ou complètement et les médecins doivent amener l'enfant à la respiration artificielle);
  • asphyxie complète (apparition du décès par asphyxie et impossibilité d’apporter plus d’oxygène dans les poumons).

Chacune de ces étapes nécessite que le personnel médical prenne certaines mesures visant à empêcher l'enfant de développer une hypoventilation supplémentaire (diminution de la circulation de l'air dans les poumons). En conséquence, la manifestation de l'hypoventilation augmente proportionnellement à l'augmentation de l'obstruction des voies respiratoires.

Chez les enfants qui sont dans le coma ou sont inconscients, l’obstruction est possible par la pénétration de la langue dans la cavité du larynx.

Les symptômes

La manifestation d'une obstruction des voies respiratoires est observée dans la plupart des cas chez les nouveau-nés et les enfants n'ayant pas encore atteint l'âge scolaire. Cela est dû aux caractéristiques structurelles de leurs organes respiratoires, ainsi qu’à un système immunitaire faible à tous les niveaux. Le rétrécissement de la lumière du canal respiratoire chez un enfant se manifeste par les symptômes suivants:

  • rougeur du visage avec une nuance bleuâtre autour des yeux, des lèvres et des ailes du nez;
  • respiration rapide et superficielle;
  • des convulsions;
  • perte de conscience;
  • transpiration excessive à des températures intérieures normales;
  • réaction inhibée aux stimuli externes;
  • engourdissement des membres supérieurs et inférieurs;
  • des vertiges;
  • toux
  • ralentissement du rythme cardiaque et du pouls;
  • arrêt respiratoire.

Même si l'enfant présente l'un des signes indiqués d'obstruction des voies respiratoires, il est nécessaire d'appeler d'urgence une ambulance. Jusqu'à ce que le médecin de l'enfant arrive, il doit être retourné sur le ventre afin que son corps et sa tête soient légèrement inclinés vers l'avant.

Traitement de l'obstruction des voies respiratoires

Le traitement de l'état douloureux des organes respiratoires de l'enfant est effectué à l'hôpital. Le type de traitement est déterminé directement par le médecin qui examine le patient. Si l'obstruction a été causée par des éléments étrangers, ils essaient d'extraire à l'aide d'un équipement médical. Si nécessaire, opérer. Toutes les mesures sont prises pour libérer le canal respiratoire et rétablir une circulation d'air stable lorsque le sang se remplit d'oxygène.

L'obstruction allergique des voies respiratoires et l'œdème de la muqueuse sont traités avec des antihistaminiques, qui peuvent être administrés au patient par injection intramusculaire ou intraveineuse. L'utilisation ultérieure de médicaments de cette catégorie sous forme de comprimés pour la prévention des prochaines attaques d'étouffement n'est pas exclue. Pendant la période d'élimination de la réaction allergique, on injecte à l'enfant par la voie intraveineuse le médicament Eufillin, considéré comme un puissant vasodilatateur capable de rétablir la lumière respiratoire, même en cas d'œdème de la diphtérie et du larynx.

L'obstruction inflammatoire est traitée par l'utilisation de médicaments antibactériens et anti-inflammatoires. Celles-ci peuvent être des injections et des pilules qui détruisent les bactéries qui s’accumulent sur la membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures et inférieures. À mesure que l'enfant récupère et que la concentration d'infection dans le corps diminue, le degré d'obstruction diminue proportionnellement et l'enfant commence à respirer de manière autonome.