Principal
L'otite

Complications après la grippe: faiblesse, toux, étourdissements, fièvre

Les complications de la grippe peuvent être plus graves et dangereuses que la maladie elle-même.

Un organisme infecté n'a aucun pouvoir pour faire face à la prochaine bactérie. La complication de la grippe chez l'adulte se transforme en une maladie chronique difficile à traiter.

Les complications de la grippe porcine ou de la grippe porcine H1n1 peuvent affecter:

  • poumons: bronchite, pneumonie,
  • voies respiratoires supérieures: sinusite, otite, sinusite,
  • système cardiovasculaire: insuffisance cardiaque aiguë, crise cardiaque, myocardite,
  • système nerveux: méningite, névralgie, névrite,
  • voies urinaires et les reins: pyélonéphrite, cystite,
  • muscles et articulations - myosite,
  • cerveau: arachnoïdite, méningite, accident vasculaire cérébral,
  • maladies chroniques: rhumatismes, diabète, troubles métaboliques.

Les principales complications de la grippe

La toux sèche causée par la grippe porcine et ordinaire, ainsi que par la transpiration et les étourdissements ne disparaissent pas longtemps. La température reste souvent à 37 degrés. Dans ces conditions, une bronchite et une otite moyenne apparaissent. Symptômes typiques:

  1. étourdi
  2. la transpiration semble ne pas passer,
  3. douleurs articulaires, jambes, yeux.

Dans certains cas, il y a un écoulement d'oreille, des bouchons de soufre apparaissent, ce sont aussi des symptômes caractéristiques. Garde la toux après la grippe, il est sec et débilitant. Une bronchite suspectée devrait amener une personne à consulter un médecin.

Ces phénomènes et symptômes peuvent également entraîner un non-respect des recommandations du médecin en l'absence de traitement. Souvent, le repos au lit n'est pas observé, les vertiges augmentent, des douleurs articulaires, la transpiration et d'autres complications de la grippe apparaissent.

La transpiration diminue, la toux sèche disparaît et la condition s'améliore le deuxième jour en prenant des médicaments puissants, mais le virus et la bronchite ne sont pas vaincus et la température après la grippe, y compris sous-fébrile, est d'environ 37 degrés.

Si la bronchite n'est pas traitée, les symptômes empireront:

  1. faiblesse générale
  2. fièvre légère (longue durée),
  3. toux sèche
  4. transpiration
  5. mal de tête avec la grippe.

Une toux sèche après la grippe peut indiquer une pneumonie, une pneumonie post-grippale se produisant rapidement. La maladie peut être détectée assez facilement. La pneumonie se manifeste s'il existe de tels symptômes:

  • des frissons
  • vertige
  • forte, puis maintient la température sous-fébrile à 37 degrés,
  • douleur thoracique,
  • éruption cutanée,
  • forte toux sèche
  • crachat ou écoulement avec du sang.

Les complications après la grippe et la bronchite sont de bonnes raisons de consulter un médecin le plus tôt possible et de commencer à tout traiter.

En règle générale, le traitement est effectué dans des conditions stationnaires. Après la grippe, des complications, le plus souvent une bronchite, peuvent survenir chez les enfants et les personnes âgées, un traitement urgent est nécessaire.

Une toux sèche et humide après la grippe est dangereuse car d’autres personnes peuvent être infectées car les pneumocoques se transmettent rapidement d’une personne à l’autre. Lorsque le traitement n'est pas terminé, les pneumocoques envahissent le tissu pulmonaire. De par sa nature, la pneumonie peut être:

Rein

Les conséquences de la grippe, ainsi que ses complications, peuvent être exprimées par des problèmes de reins et des voies urinaires. Parfois, les symptômes n'apparaissent pratiquement pas, ce qui signifie que la pathologie ne peut être détectée qu'en effectuant une analyse en laboratoire de l'urine.

Sous traitement, les médecins préfèrent ne pas commencer sans passer le test dix jours après le diagnostic de grippe et d’ARVI.

Quand une personne a la grippe, alors:

  1. douleurs aux jambes, aux yeux et aux reins,
  2. la température augmente
  3. il y a des vertiges,
  4. l'excrétion de l'urine diminue.

Il peut aussi y avoir:

  • pyélonéphrite,
  • glomérulonéphrite,
  • insuffisance rénale aiguë
  • la cystite

Souvent, les dents étourdies et douloureuses transpirent, de même que la toux sèche et les éternuements. Un traitement est nécessaire pour que la maladie ne devienne pas chronique.

La pneumonie aiguë dure de plusieurs jours à un mois. Vient ensuite un rétablissement complet. Dans la forme chronique, la pneumonie épuise le corps à certaines périodes.

Il est nécessaire de suivre un traitement complet avant de renforcer les fonctions de protection du corps.

Système nerveux

Cependant, le plus difficile pour le patient est le développement et la progression de la méningite et de l'arachnoïdite.

La maladie débute les jours 7 à 8, lorsque la fièvre diminue pendant la grippe et que le rétablissement se fait sentir. Dans certains cas, il y a des «mouches» sous ses yeux, ainsi que des vertiges, de la somnolence, des nausées et une faiblesse après la grippe. Il semble que ce soient des manifestations d'intoxication de l'organisme, mais une arachnoïdite se développe réellement.

Ensuite, il y a une violation de la circulation du liquide céphalo-rachidien, à la suite de laquelle un processus inflammatoire apparaît dans la membrane arachnoïdienne du cerveau. Si cela n'est pas détecté à temps et qu'aucune mesure d'urgence n'est prise, un sepsis peut alors apparaître - une infection purulente.

La méningite est une maladie très grave. Cette maladie en tant que complication de la grippe est encore plus dangereuse. Le vertige est particulier à la condition, les yeux font mal. La température diminue en même temps au-dessous de la norme et survient pendant 6-7 jours de grippe.

Après ces manifestations commence des vomissements, non associés à l'utilisation de nourriture, et une photophobie. Le vertige devient plus fort, la douleur devient vive, intolérable, il est donc important de comprendre comment guérir de la grippe.

Il est impératif de consulter un médecin, car les conséquences d’une telle affection peuvent être les plus déplorables et les complications de la grippe ne feront que s’aggraver, allant même jusqu’aux yeux.

Complications de la grippe sur le coeur et les vaisseaux sanguins

Les lésions toxiques du muscle cardiaque s'accompagnent toujours de troubles du rythme, tels que tachycardie ou arythmie, ou névrose cardiaque: accélération du rythme cardiaque, fourmillements dans une zone donnée.

Les maladies cardiovasculaires sont reconnues comme la pathologie la plus répandue de la modernité. C'est pourquoi nous ne devrions pas permettre une charge supplémentaire pour les vaisseaux et le cœur.

Au cours de l'épidémie de grippe ou de la grippe porcine, la mortalité augmente, en particulier chez les personnes souffrant de maladie ischémique ou d'hypertension, ce qui est particulièrement visible chez les personnes âgées.

Des affections telles que la péricardite (inflammation du péricarde) ou la myocardite (inflammation du muscle cardiaque) peuvent également être enregistrées chez les personnes jeunes qui considéraient auparavant que leur cœur était en bonne santé.

La toxine de la grippe ordinaire ou porcine affecte le système nerveux autonome, ce qui affecte négativement l'état de tous les organes et systèmes du corps. Par exemple, s'il y a une complication dans le tractus gastro-intestinal, alors la maladie ulcéreuse gastrique est exacerbée dans peu de temps.

Après une maladie, les maladies chroniques sont assez souvent exacerbées. En cas d’épidémie, le nombre d’AVC et de crises cardiaques augmente. Les complications post-grippales sont sévèrement tolérées par les patients asthmatiques et diabétiques.

En cas de grippe sévère ou de grippe porcine, accompagnée d'une forte fièvre, des signes d'encéphalopathie apparaissent. L'encéphalopathie est un complexe de troubles neurologiques et mentaux se manifestant par des convulsions et des hallucinations.

Pendant cette période, une lésion de la moelle épinière et du cerveau apparaît, par exemple, une myosite. Les yeux, les articulations et les jambes commencent à faire mal. Une personne ressent une gêne lors de ses mouvements: des nœuds denses se forment avec le temps dans les muscles.

Les tissus mous gonflent, gonflent et la température s'élève à environ 37 degrés. Dans la plupart des cas, la sensibilité de la peau entière est augmentée, ce qui crée un inconvénient constant.

Grippe porcine h1n1

La grippe porcine peut apparaître à travers des gouttelettes aéroportées. Les premiers symptômes du virus h1n1 ressemblent à ceux de la grippe ordinaire. Après un certain temps, apparaît:

  • fièvre légère (dure longtemps),
  • vertige
  • articulations affaiblies et douloureuses,
  • toux sèche et forte,
  • congestion nasale et maux de gorge,
  • nausées et vomissements.

S'il y a au moins une manifestation de h1n1, alors vous devriez immédiatement consulter un médecin. La grippe porcine se manifeste souvent le deuxième jour de l’infection. Complications majeures:

  1. Pneumonie virale. C'est souvent la cause du décès par le virus h1n1. La pneumonie affecte le tissu pulmonaire, il ne peut pas être traité avec des antibiotiques. La maladie provoque une insuffisance des reins, des poumons, le coeur en souffre.
  2. Autres maladies plus légères: otite, sinusite, convulsions, péricardite, asthme, insuffisance rénale, myocardite, maladies cardiovasculaires.

La grippe porcine n'est pas un danger mortel. Le virus H1N1 est presque indiscernable de la grippe ordinaire et devrait être traité de la même manière. Si le traitement est instauré rapidement, le virus H1N1 peut être efficacement éliminé. L'essentiel est de reconnaître les symptômes de la grippe porcine.

Les personnes qui ont la grippe porcine H1N1 devraient être sérieuses quant à leur état. Il est important que les jambes soient au repos, tandis que la température doit être abaissée avec des agents antipyrétiques et entièrement nourrie.

Comment éviter les complications de la grippe

Afin de prévenir les complications des ARVI et du virus H1n1, vous avez besoin des éléments suivants:

  1. Le traitement, qui est prescrit par le médecin, à la fin. Chaque médicament agit à une certaine concentration, de sorte que vous ne pouvez pas jeter l'utilisation des fonds, même avec l'amélioration.
  2. Buvez beaucoup de liquides. Ils utilisent notamment des jus, des vitamines et des boissons aux fruits. Le liquide aide à éliminer et à dissoudre les déchets produits par les bactéries et les virus, nettoyant ainsi le corps.
  3. Régime équilibré. Il est nécessaire d'utiliser des céréales contenant des fibres, des vitamines (légumes, fruits), un support pour la microflore intestinale (aliment à base de lait fermenté). Il est important de limiter l'utilisation d'aliments frits, gras et salés.
  4. Le traitement implique l'adhésion au repos au lit. Cela signifie que les jambes doivent être au repos, il est interdit de regarder la télévision et de travailler sur un ordinateur. Cela irrite le système nerveux, qui est déjà épuisé ORVI.
  5. Pendant toute la durée du SRAS, il faut surveiller la situation, c'est-à-dire enregistrer et mesurer les indicateurs de pouls, de pression et de température.
  6. Chaque demi-heure devrait se gargariser avec une solution de soude ou de furatsilina.
  7. Douze jours après l'apparition des ARVI, il est nécessaire de passer des tests sanguins et urinaires.
  8. Un ECG est montré pour déterminer comment ARVI et bronchite affectent le coeur.

Les complications de la grippe sont diverses et peuvent toucher n'importe quel système corporel. Il est donc important pour une personne de savoir pourquoi sa tête tourne, si la température ne passe pas, si ses jambes lui font mal et si la bronchite et les ARVI sont dangereux.

Comment prévenir le développement de la grippe et ses complications - dans la vidéo de cet article.

Principale ruse de la grippe dans ses complications

Tout agent de santé avisé dira que le virus de la grippe n’est pas aussi terrible que les chemins qu’il ouvre dans le corps humain, le long duquel diverses bactéries peuvent facilement tomber. C'est le virus de la grippe, qui passe par les voies respiratoires, commence à se multiplier rapidement, provoquant un processus inflammatoire. La multiplication agressive du virus provoque l'inhibition de l'immunité naturelle et la destruction de l'épithélium cilié. Détruisant les barrières naturelles, le virus «ouvre la voie» à diverses bactéries pathogènes du corps humain.

Grippe compliquée

La grippe est la maladie la plus imprévisible. La grippe, "portée sur les pieds", sans traitement adéquat, peut toucher tous les organes du corps humain. Il affecte principalement le système respiratoire. En outre, le virus de la grippe peut entraîner des complications pour les systèmes cardiovasculaire, hématopoïétique, nerveux, musculaire et urogénital.

Les complications après la grippe sont divisées en deux groupes:

  • complications dans le processus de la maladie,
  • complications avec infection bactérienne associée.

Complications après la grippe associées à l'évolution de la maladie - œdème pulmonaire hémorragique, méningite, méningo-encéphalite, choc toxique.

Complications après la grippe avec l'ajout d'une infection bactérienne secondaire - pneumonie, otite, sinusite, glomérulonéphrite et autres conditions septiques.

Bon traitement contre la grippe

Toute personne sensée qui n'est pas indifférente à son propre destin, après avoir entendu le diagnostic du médecin concernant sa propre santé - la grippe, devrait tout d'abord se préoccuper de la question du traitement adéquat et adéquat de la maladie manifestée de manière à ne pas s'embarrasser d'un traitement à long terme et loin d'être "bon marché" après la grippe, c’est-à-dire les complications qui en résultent.

Pour éviter le traitement des complications de la grippe, vous devez suivre des règles assez simples:

  • Subir un diagnostic opportun (après l'apparition des premiers symptômes de la grippe) par un spécialiste;
  • suivre les prescriptions et les recommandations du médecin traitant.

Les antiviraux, les multivitamines, les antihistaminiques, les antipyrétiques ainsi que les médicaments pour traiter les symptômes de la grippe (toux, mal de gorge, nez qui coule, etc.) sont le plus souvent prescrits par des spécialistes pour le traitement de la grippe.

Lors du traitement de la grippe, les spécialistes prescrivent souvent l’antiviral moderne Derinat. Ce médicament a des effets antiviraux, réparateurs et immunomodulateurs, ce qui aide à se débarrasser de la grippe le plus tôt possible et à réduire le risque de complications bactériennes. Les experts soulignent en particulier l’importance de l’effet réparateur de Derinat, qui accélère le processus de récupération de la muqueuse nasopharyngée endommagée par le virus, accroît ses propriétés protectrices et réduit ainsi le risque d’infection bactérienne secondaire et d’évolution des complications.
lire sur notre site.

Les antibiotiques peuvent-ils prévenir d'éventuelles complications de la grippe?

Il faut bien comprendre que l'utilisation d'antibiotiques pour le traitement de la grippe est inacceptable! Les antibiotiques n'ont aucun effet sur les virus, ni sur leur destruction, ni sur leur reproduction. Les antibiotiques sont prescrits dans le cas de maladies bactériennes.

Certains patients myopes, préoccupés par la possibilité de complications de la grippe, ont tendance à utiliser des antibiotiques comme prophylaxie. Il vaut la peine d'apprendre une fois pour toutes - les antibiotiques ne sont pas un moyen de prévenir les complications de la grippe! Et plus encore, il est inacceptable de traiter une maladie inexistante (inexistante, possible) à l'aide d'un médicament aussi puissant que l'antibiotique.

Les antibiotiques sont prescrits dans des situations critiques lors du traitement de la grippe, lorsque le patient présente des foyers infectieux (aigus ou chroniques), c'est-à-dire qu'il existe un risque réel de complication bactérienne. Dans d'autres cas (sans indications médicales), l'utilisation d'antibiotiques dans le traitement de la grippe est strictement interdite.

Les antibiotiques ne peuvent pas guérir la grippe et le SRAS

Beaucoup d'entre nous ont entendu dire que les antibiotiques peuvent faire face à tous les virus. Par conséquent, ils commencent à prendre des antibiotiques pour le rhume et la grippe. Ce traitement ne donne aucun résultat, car les antibiotiques n’ont aucun effet sur les virus, y compris les virus de la grippe. Le principal facteur hautement efficace de récupération est un niveau élevé d'immunité humaine.

Il est important de comprendre que le traitement antibiotique contre la grippe est inutile. Les virus favorisent l'apparition des signes du rhume et de la grippe, et les antibiotiques agissent exclusivement sur les bactéries. Vous devez savoir que les bactéries sont des micro-organismes de la structure la plus primitive, comparée aux cellules des plantes et des animaux. Traduit du latin, le terme "virus" signifie "poison". Il s'agit d'un élément génétique complexe constitué de molécules nucléiques reproduites à l'intérieur des cellules d'organismes vivants. L'infection est le processus d'introduction d'un virus dans les cellules. En d'autres termes, les bactéries et les virus ont une nature complètement différente. Les antibiotiques détruisent les bactéries et ne représentent aucun danger pour les virus.

En prenant des antibiotiques sans preuve, une personne diminue son immunité et provoque de graves complications de la grippe.

En auto-médication, l'utilisation et l'administration d'antibiotiques sont associées à des conséquences dangereuses pour la santé. En effet, dans certains cas, des antibiotiques sont prescrits aux patients atteints de grippe. Cependant il est efficace dans les complications après la maladie. Il n’est pas rare qu’un organisme sérieusement attaqué par le virus de la grippe soit attaqué par une bactérie à l’origine d’un éventail de complications. Avec un cours clinique similaire, un traitement antibiotique est recommandé.

Quelles sont les complications de la grippe?

  • Dans le contexte d'une infection virale, une pneumonie se développe assez souvent.
  • Il y a souvent une inflammation de la gorge, des voies respiratoires d'une personne.
  • Bronchite bactérienne.
  • La conjonctivite
  • Inflammation et froid de l'oreille moyenne.

Les infections à caractère bactérien se produisent presque immédiatement après une infection virale du corps. Par conséquent, beaucoup d’entre nous, quand les médecins prescrivent des antibiotiques, pensent que ces médicaments sont pour la grippe.

Il convient de rappeler que les antibiotiques ne sont pas un moyen de premier secours, même pour les maladies bactériennes. Ces médicaments sont déjà efficaces au stade de la maladie grave. En ce qui concerne la grippe et les ARVI, l'utilisation d'antibiotiques sans ordonnance médicale est totalement inappropriée. L’utilisation d’antibiotiques pour la grippe en tant que médicament est une détérioration de l’état de santé, une parodie du corps. Après tout, les antibiotiques affaiblissent considérablement le niveau d'immunité, ce qui permet de transformer une grippe ordinaire en une infection virale prolongée aux conséquences très graves.

Est-il possible d'éviter les complications de la grippe?

Même un traitement complet ne garantit pas qu'après une certaine période, les complications de la grippe ne seront pas ressenties. En plus des rendez-vous d'un spécialiste, vous devez être très attentif aux recommandations. Pour éviter les complications de la grippe, il faut rester au lit pendant la maladie, éviter tout effort physique, manger rationnellement, consommer suffisamment de liquide pour fluidifier le sang (réduire la charge sur le muscle cardiaque) et éliminer les déchets et les virus du corps.

Une bonne alimentation aide également à éviter les complications de la grippe. Le régime alimentaire (organisation du repas à une certaine heure) contribue à une assimilation de qualité. Les aliments doivent être pris en petites portions, ils doivent être suffisamment saturés en protéines et en graisses d’origine végétale et animale. Les aliments doivent également contenir une grande quantité de fruits frais, de baies et de légumes riches en vitamine C.

Pour prévenir la charge sur les organes, pendant la maladie et pendant la période de récupération, les aliments contenant des colorants artificiels, les exhausteurs de goût et les aliments enrichis artificiellement doivent être exclus du régime alimentaire. Une telle nourriture est non seulement inutile, elle introduit un déséquilibre dans le système immunitaire, exerce une pression sur les organes internes, provoque des réactions allergiques du corps. Le régime alimentaire pendant la maladie, et pas seulement, devrait être riche en produits d’origine naturelle.

Comment récupérer après la grippe?

Lorsque la maladie s'atténue et que la température cesse d'augmenter, le repos au lit peut être remplacé ou affaibli. Le corps est restauré progressivement, de sorte que la charge doit également augmenter progressivement. Une bonne alimentation, affectant avantageusement le foie et l'estomac, l'introduction progressive de charges, l'air frais vous aidera à bien vous rétablir d'une maladie.

Effets de la grippe

La grippe est une maladie virale aiguë pouvant entraîner des complications extrêmement dangereuses, voire mortelles. Selon les données de recherche, des millions de personnes souffrent chaque année de cette maladie. Examinons plus en détail les conséquences de la grippe et les moyens de les éviter.

Qui développent des complications

Le plus souvent, les effets de la grippe se développent dans les groupes de personnes suivants:

  1. Jeunes enfants de six mois à quatre ans qui ne sont pas encore immunisés contre le virus de la grippe.
  2. Enfants et adultes ayant une maladie cardiaque, respiratoire ou rénale chronique.
  3. Les femmes dans la période de porter un enfant.
  4. Personnes atteintes de maladies qui affaiblissent le système immunitaire (infection à VIH, tuberculose, syphilis, hépatite, etc.).
  5. Les personnes âgées, dont le corps ne peut plus si bien résister au virus, comme avant.

Il convient de noter que les effets de la grippe peuvent également se développer dans les cas suivants:

  1. Avec un traitement médicamenteux mal choisi.
  2. En raison du transfert de la grippe "sur leurs pieds".
  3. Avec le mauvais traitement et les erreurs de thérapie.
  4. Lorsque la maladie a progressé, lorsqu'une personne n'a pas consulté un médecin à temps, elle n'a pas diagnostiqué et traité.

Dans ce dernier cas, le risque de développer des complications dangereuses de la grippe est très élevé.

Signes de grippe

La grippe, dont les symptômes et les effets peuvent être très différents, peut provoquer les manifestations suivantes chez l’homme:

  1. Frissons et fièvre.
  2. Augmentation de la température corporelle.
  3. Mal de tête (peut être très fort, semblable à une migraine).
  4. Maux de gorge.
  5. Toux (d'abord sec, puis avec les expectorations).
  6. Faiblesse et pâleur.
  7. Perturbation du sommeil
  8. Corps perdu.
  9. Nez qui coule

Chez les jeunes enfants, un trouble des selles (diarrhée, flatulence, colique) peut également être un signe de cette maladie.

Les manifestations les plus dangereuses de cette maladie virale sont le crachement de sang, l'essoufflement et une forte fièvre. Ce sont des indications sérieuses pour appeler une ambulance ou consulter un médecin de toute urgence.

Conséquences de la grippe

Les complications suivantes peuvent survenir après une grippe et un ARVI:

  • La pneumonie ou la pneumonie est l'un des effets les plus courants. Il se produit généralement en raison de la progression de l'infection secondaire causée par Staphylococcus aureus. Plus rarement, la pneumonie est due à des virus et à des bactéries.

Il est important de noter que la pneumonie contribue au dysfonctionnement des vaisseaux sanguins et de l'apport sanguin aux poumons, ce qui peut entraîner des saignements intrapulmonaires et la mort d'un malade. Cette maladie ne devrait être traitée qu'à l'hôpital.

  • Conséquences de la détérioration du système cardiovasculaire (Voir aussi: Complications du cœur après la grippe). Dans un tel état, le patient peut ressentir une augmentation de la fréquence cardiaque, ou inversement, un net ralentissement. Le plus souvent, ce phénomène est observé chez les personnes âgées qui, pour des raisons purement physiologiques, ont un myocarde faible.

De plus, dans le contexte d'un dysfonctionnement du cœur, une personne peut développer une myocardite, une péricardite et une insuffisance cardiaque générale.

  • Inflammation du cerveau. Cela peut résulter d'une conséquence de la grippe telle que l'otite, qui n'a pas été identifiée à temps et qui n'a pas commencé à guérir.
  • La défaite du système ORL. Cela inclut un risque élevé de développer une antrite, une rhinite, une sinusite et d'autres maladies inflammatoires du nez. Les formes purulentes de telles conditions sont considérées comme particulièrement dangereuses. Ils nécessitent un traitement antibiotique à long terme et une série de procédures de rinçage du nez.
  • La défaite du système nerveux peut être exprimée par l’apparition d’une crise hypertensive, l’exacerbation de maladies mentales existantes, ainsi que par des troubles du sommeil. Dans les cas plus graves, le patient peut présenter une encéphalite et une méningite, considérées comme des maladies extrêmement dangereuses.
  • Le syndrome de Reye survient généralement chez les enfants atteints de grippe avec le génotype B. Dans cette condition, le patient peut développer un gonflement du cerveau et une altération du travail du foie.
  • Les complications locomotrices peuvent affecter les articulations et les muscles. Cela conduira à une douleur intense.
  • Une insuffisance rénale peut entraîner une inflammation sévère et une pyélonéphrite. Dans un tel état, le patient peut présenter une grave intoxication corporelle, une forte fièvre et des douleurs aux reins. La pyélonéphrite nécessite un traitement médical immédiat.

En outre, il convient de mentionner séparément les risques de cette maladie pendant la grossesse. L'influence d'une telle pathologie au cours des douze premières semaines de grossesse est particulièrement dangereuse lorsque les fondations des organes et des systèmes du fœtus sont posées.

Dans cet état, l'enfant à naître peut facilement présenter des pathologies du cœur ou du foie. Le système nerveux peut également en souffrir et le développement général du fœtus va se détériorer.

Erreurs conduisant à des complications

Les erreurs les plus courantes chez les patients, entraînant des conséquences dangereuses de la grippe qui ont été transférées, sont les suivantes:

  1. Un traitement inapproprié, à savoir la prise d'antibiotiques aux premiers stades de la maladie. Il est bon de savoir que ce groupe de médicaments n’est pas du tout efficace contre le virus, car il a un objectif médicinal complètement différent. Vous pouvez prendre des antibiotiques uniquement lorsque le virus est actif et que vous présentez un risque d'infection bactérienne.
  2. Mise en place de compresses, bains chauds et autres procédés thermiques à haute température. En fait, mis à part la détérioration de l'état, ces mesures ne seront d'aucun bénéfice pour le patient. Les médecins préviennent qu’à des températures élevées, le corps doit être refroidi, et non l’inverse, réchauffé par toutes les méthodes connues.
  3. L'acceptation de boissons alcoolisées pour réchauffer le corps n'a pas vraiment l'effet escompté. Au contraire, l'alcool affaiblira davantage le système immunitaire, aggravant l'état du patient.
  4. Prendre des teintures aux herbes sans ordonnance d'un médecin peut avoir des conséquences extrêmement négatives sur le travail du cœur et des reins. En général, sans ordonnance, le traitement avec des remèdes populaires est strictement interdit. Cela est particulièrement vrai de la thérapie chez les enfants et les femmes enceintes.
  5. L'omission de prendre les médicaments prescrits par un médecin peut facilement entraîner une otite, une sinusite, une pneumonie et d'autres complications. De plus, une thérapie non moderne peut aggraver l'évolution des pathologies chroniques existantes (maladies du rein, asthme, etc.).

Prévention des complications

Pour vous protéger des effets néfastes de la grippe, vous devez suivre les recommandations du médecin suivantes:

  1. Ne sous-estimez pas la grippe - les conséquences de sa maladie peuvent être très tristes. Pour cette raison, dès les premières manifestations de cette lésion virale, vous devez contacter le thérapeute.
  2. Vous ne pouvez pas vous soigner sans la surveillance d'un médecin.
  3. Il est important de bien manger pendant le traitement et d'enrichir le corps en substances utiles. De plus, il est également permis de prendre des complexes de vitamines.
  4. En présence de pathologies chroniques, il convient de traiter soigneusement le traitement. Les maladies graves doivent être signalées au médecin.
  5. Pendant toute la durée de la maladie, il faut observer le repos au lit.
  6. Pour maintenir l'immunité (uniquement sur prescription d'un médecin), il est recommandé d'utiliser des médicaments immunomodulateurs.

Une bonne prévention évite les complications.

Complications après avoir souffert de grippe

Si l’on en croit les statistiques, les complications de la grippe peuvent être plus invalidantes, dangereuses et prolongées que l’infection virale elle-même. Après tout, épuisé par la lutte contre le virus insidieux, le corps est incapable de résister à la nouvelle vague de microflore agressive.

Le principal danger est qu’à l’avenir, il est difficile de détecter les symptômes et de diagnostiquer la plupart des complications dans le contexte d’une infection grippale en voie de disparition. Dans le même temps, les complications de cette maladie virale, non détectées à temps, deviennent rapidement chroniques (sinusite, arthrite), peuvent rapidement détruire l’organe touché (pneumonie ou pneumonie) et même parfois entraîner la mort.

Quels sont les effets de la grippe? Pourquoi surgissent-ils? Comment guérir les complications après une maladie? Et comment éviter les effets d'une infection grippale? Des millions de personnes dans le monde posent de telles questions chaque année, essayant de se protéger des conséquences imprévisibles de la grippe. Après tout, la grippe et ses complications coûtent chaque année la vie à environ 30 000 habitants de notre planète.

Qui est le plus souvent confronté à des complications de la grippe

Certains segments de la population sont plus susceptibles de développer diverses complications après une infection grippale. En règle générale, ces personnes sont plus difficiles à tolérer les maladies infectieuses ou souffrent de maladies chroniques. Les populations suivantes sont le plus souvent confrontées à des complications:

  • personnes âgées (plus de 55 ans);
  • bébés et enfants jusqu'à 4 ans;
  • les personnes qui ont déjà des maladies chroniques;
  • adultes et enfants dont le système immunitaire est altéré;
  • les femmes enceintes.

Note! La grippe est une maladie infectieuse qui s'accompagne de divers processus inflammatoires dans les voies respiratoires et dans tout le corps. La présence d'une maladie chronique causée par une infection ne peut qu'aggraver l'état du patient. Dans ce cas, il peut y avoir non seulement des complications après une maladie, mais aussi des exacerbations d'une maladie chronique.

Les personnes souffrant de maladies cardiaques et pulmonaires sont exposées à un risque accru. Des maladies telles que les rhumatismes et diverses pathologies pulmonaires peuvent entraîner des complications de la grippe. Le rhumatisme est une maladie qui touche principalement le système cardiovasculaire. Par conséquent, les complications de la grippe affectent d’abord le cœur, puis les articulations. En outre, l'apparition de la pneumonie est sujette aux personnes qui ont déjà contracté la tuberculose.

La faiblesse après la grippe est la conséquence la plus courante d’une infection virale. Pendant longtemps, il peut nuire à la qualité de vie des personnes.

Les personnes souffrant de maladies chroniques doivent être vaccinées contre la grippe chaque année. Cette règle ne s'applique pas uniquement aux femmes enceintes et aux personnes immunodéficientes. Vacciner contre la grippe, une personne réduit non seulement le risque de tomber malade. En outre, réduit la probabilité de propagation de la maladie parmi la population. Ceci est très important, car la grippe provoque souvent des épidémies et parfois même des pandémies. En conséquence, de nombreuses personnes meurent chaque année des suites de ses complications, y compris celles qui ne peuvent pas être vaccinées pour des raisons de santé.

Quelles sont les complications les plus courantes de la grippe?

De nombreuses complications peuvent survenir chez une personne qui a eu la grippe. Parmi les plus communs sont:

  • une pneumonie;
  • sinusite et sinusite. La sinusite est une inflammation de la membrane muqueuse des sinus paranasaux. Ces complications affectent la tête et le bien-être général du patient. Dans certains cas, ces processus inflammatoires vont jusqu'aux oreilles, par exemple lors d'une otite moyenne;
  • problèmes avec le système cardiovasculaire;
  • inflammation dans les reins. La grippe affecte souvent les reins et le système urinaire.
  • détérioration des articulations, arthrite;
  • troubles du tractus gastro-intestinal.

Selon les statistiques, la pneumonie (pneumonie) et la bronchite surviennent le plus souvent. Ce sont ces complications qui sont les plus courantes et peuvent être fatales. L'inflammation des poumons et la bronchite peuvent être provoquées non seulement par des virus, mais également par des bactéries pathogènes. Dans ce cas, ces maladies sont traitées avec des antibiotiques qui empêchent le développement et la reproduction d’une infection bactérienne.

En outre, l'inhalation est également utilisée pour la bronchite ou la pneumonie. Il convient de rappeler que la bronchite obstructive et les formes avancées de pneumonie peuvent entraîner une destruction irréversible des voies respiratoires. C'est pourquoi le traitement de ces complications ne doit pas être retardé, en particulier chez les enfants.

Ainsi, les effets de l’infection grippale peuvent être très variés et conduire à l’exacerbation ou au développement de maladies chroniques existantes. De plus, nous vous recommandons de lire l'article "Intoxication après la grippe".

Comment éviter les complications

Afin de prévenir diverses complications, il est nécessaire:

  1. effectuer un traitement complet prescrit par un médecin;
  2. boire plus d'eau et d'autres liquides: thé, compote, boisson aux fruits, décoctions d'herbes, jus de fruits;
  3. s'en tenir à une bonne nutrition. Un régime bien choisi réduira la charge sur le système digestif et le corps dans son ensemble, ce qui accélérera la récupération;
  4. Restez au lit. C'est la grippe, portée sur les pieds, qui entraîne les conséquences les plus tristes, y compris la mort;
  5. être examiné par le système cardiovasculaire et d’autres organes après guérison. En outre, après la maladie, il est nécessaire de faire un don de sang et d'urine pour analyse.

Les complications aux jambes, aux articulations, au cœur, aux poumons et aux autres organes du corps humain peuvent généralement être évitées. Pour ce faire, il est nécessaire d’aborder sérieusement le traitement de la maladie, de respecter le repos au lit et de suivre les prescriptions médicales à la lettre.

Quels sont les signes de complications de la grippe?

Chaque saison comporte certains risques de complications liées à la grippe - vent froid, gadoue, basses températures et situation épidémiologique dans la région. Si la grippe ne reçoit pas l’attention voulue, une complication peut survenir, parfois plusieurs à la fois. Le risque de complications augmente dans les formes avancées de la maladie. Les complications sont tellement graves qu’elles provoquent des cas mortels. Pour éviter un tel destin, il est utile de prendre des mesures préventives et de traiter rapidement la maladie, en soignant le corps avec soin.

Pourquoi les complications de la grippe et les groupes à risque apparaissent

La grippe est une maladie virale qui évolue de manière aiguë et qui affecte davantage les voies respiratoires supérieures. Le corps, grâce à l'épithélium cilié, empêche les micro-organismes et autres particules nocives de pénétrer dans le corps, mais le système de réglementation ne fait pas toujours face. Avec la pénétration du virus, il affecte la fonction de l'épithélium cilié, ce qui ouvre la voie à d'autres virus, y compris plus dangereux dans le corps.

Dans le même temps, l'organisme consacre d'énormes ressources à la lutte contre la grippe, raison pour laquelle le système immunitaire s'affaiblit beaucoup. En conséquence, la pénétration de virus est plus simple et la fonction de protection ne s’acquitte pas bien de sa tâche. Un corps affaibli n'est pas capable de résister qualitativement aux agents pathogènes. Cela conduit à des lésions de divers organes et systèmes dans le corps. C'est comme ça que les complications se développent.

Plus de complications surviennent chez les personnes qui, même sans maladie, ont une immunité affaiblie et sont prédisposées:

  1. Personnes âgées de plus de 60 ans;
  2. Enfants avec un système immunitaire non formé (jusqu'à 4 ans);
  3. Les femmes pendant la grossesse;
  4. Les patients atteints de maladies chroniques;
  5. Patients atteints d'immunodéficience et immunodéprimés.

Des complications

Parmi les complications les plus dangereuses et les plus courantes figurent:

  • La bronchite;
  • Sinusite ou sinusite;
  • L'otite;
  • Pneumonie;
  • Myosite;
  • Encéphalite;
  • Myocardite;
  • La méningite;
  • Insuffisance cardiaque;
  • Pyélonéphrite;
  • Péricardite;
  • Glomérulonéphrite.

Chez les patients présentant des formes chroniques d'afflictions, les rechutes surviennent souvent au cours du processus d'infection grippale ou après son élimination.

Complications dans les poumons

Les complications de la grippe chez l'adulte touchent souvent les poumons, l'un des principaux organes de la respiration. Parmi les maladies pulmonaires se distinguent souvent: bronchite, abcès et pneumonie, car ils sont les plus fréquents. La nature de la pneumonie peut être virale ou bactérienne et parfois mélangée.

La plus dangereuse est la pneumonie de type primaire, provoquée par des virus. Le virus est donc très actif, agressif et s’adapte bien au traitement.
Les signes de complications de la maladie sous la forme de pneumonie:

  • Température élevée du système 39-40 °;
  • Une toux sèche apparaît;
  • Expectoration possible de sang;
  • Transpiration accrue.

Si l’un des signes énumérés était trouvé, il est recommandé de consulter immédiatement un spécialiste, surtout en présence de sang ou à haute température. L'automédication peut avoir un effet dévastateur non pas sur le virus, mais sur le corps humain.

Sinusite

Le processus inflammatoire dans les sinus maxillaires est une complication assez fréquente de la grippe. Dans le même temps, dans les sinus marqués par la stagnation. En l'absence de traitement approprié, la sinusite peut provoquer une lésion systémique du corps, propageant progressivement le virus dans tout le corps.
Identifier une sinusite peut être des symptômes caractéristiques:

  • Sinus nasaux;
  • Décharge de la cavité nasale plutôt épaisse et peu mobile;
  • Il y a une douleur dans la tête;
  • Périodiquement accompagné de maux de dents;
  • La constriction se fait sentir dans la tête;
  • La palpation des joues et le syndrome de la douleur frontale augmentent.

Évolution inflammatoire à l'oreille moyenne. Cette maladie est considérablement aggravée par la gravité de l'audition et peut entraîner une perte totale de l'audition.
Les symptômes de l'otite moyenne sont les suivants:

  • Douleur à l'oreille;
  • Tir, nature aiguë de la douleur;
  • Écoulement de pus de l'oreille;
  • Hyperthermie du corps.

Complications cardiaques

Périodiquement, la grippe entraîne un certain nombre de complications qui affectent le système cardiovasculaire. Un tel traitement est particulièrement dangereux car le bien-être général du corps se dégrade. Le problème le plus courant est l'inflammation du coeur. Si elle n'est pas traitée, la maladie peut se transformer en une insuffisance cardiaque plus dangereuse. Les formes de complications répertoriées peuvent entraîner un événement mortel.
Symptômes de dommages cardiaques:

  1. Syndrome douloureux à l’emplacement du muscle cardiaque;
  2. Essoufflement grave;
  3. Palpitations cardiaques.

Maladies affectant le système nerveux

La grippe provoque souvent le développement de divers types de névralgies, méningites, polynévrites et arachnoïdites (processus inflammatoire avec localisation dans la gaine du cerveau).
Les symptômes de l'arachnoïdite comprennent:

  1. La douleur qui est localisée dans la tête et qui se cambre;
  2. La région du nez et la région frontale sont les plus touchées;
  3. La nausée apparaît.
  4. Vertiges.
  5. Les symptômes de la méningite comprennent:
  6. Le syndrome de la douleur se cambrant dans la tête;
  7. Nausée, vomissant;
  8. Sensibilité à la lumière, la lumière du soleil provoque une gêne.

La méningite au tout début s'accompagne d'un mal de tête et son évolution s'accentue, le pic de douleur atteignant généralement son maximum entre 5 et 7 jours de maladie. La raison en est une irritation des récepteurs nerveux dans la zone du cerveau et implique des dommages vasculaires. Au fil du temps, des nausées et des vomissements, qui n'ont rien à voir avec de la nourriture, apparaissent alors que le mal de tête persiste. Le principal facteur de la méningite est qu’il n’ya pas de fièvre en présence de maux de tête.
Chaque maladie est très dangereuse et nécessite un traitement urgent à l'hôpital.

Maladie rénale

La pyélonéphrite et la glomérulonéphrite sont des risques potentiels de complications après le transfert de la grippe. Ces maladies ont tendance à progresser et à toucher toutes les grandes zones du corps. Si le traitement approprié n'est pas effectué, il existe un risque d'insuffisance rénale aiguë.

Les toxines libérées en raison de l'activité vitale des virus qui pénètrent dans le sang affectent les reins et augmentent la quantité de myoglobine dans les urines. Cette situation peut entraîner une complication - syndrome de Guillain-Barré. Après une courte période d'indisposition et de symptômes caractéristiques du DRA, des signes caractéristiques apparaissent: les mains ou les pieds sont engourdis, la peau a la chair de poule. Après 1-2 jours après la présence de faiblesse / engourdissement dans les membres, une personne peut être immobilisée, mais ne perd pas conscience et a le sens commun.

Ainsi, si les premiers symptômes de faiblesse dans les muscles apparaissent, vous devez contacter immédiatement un spécialiste pour un traitement, sinon une paralysie est possible.

Méthodes de prévention des complications de la grippe

Il est plus facile de prévenir l’apparition de complications que de les traiter. Pour éviter un mauvais sort et les maladies décrites précédemment, il vaut la peine de prendre soin de son corps pendant une période difficile. À titre préventif, il est recommandé d'utiliser:

  1. En cas d’épidémie, il est utile d’exclure au minimum les apparitions dans des endroits surpeuplés;
  2. Il est nécessaire de protéger le corps de l'hypothermie.
  3. Il est recommandé de boire beaucoup de liquide.
  4. Pour préserver l'hygiène des mains, un savon antibactérien sera d'une grande aide à cet égard.
  5. Ventiler les locaux souvent pour empêcher la préservation des virus et leur accumulation;
  6. Faites de l'exercice régulièrement. Cela peut être une petite éducation physique, un exercice ou une marche;
  7. Éliminer les habitudes qui nuisent à la résistance du corps et réduire le niveau du système immunitaire - boire, fumer;
  8. Une bonne nutrition enrichie en vitamines. C'est particulièrement vrai en hiver-automne.
  9. Sommeil normal, la durée du rêve doit être d’au moins 7 à 8 heures;
  10. Effectuer la vaccination, par exemple Ultrix.

Si, après tout, la grippe est atteinte, vous devez éviter de la traiter sur les jambes, lorsque le corps n'est pas en mesure de se battre de manière adéquate et que le risque de contracter une infection secondaire augmente plusieurs fois. Il est recommandé de rester au lit pendant cette période à la maison, cela améliore l'efficacité du traitement, l'efficacité du système immunitaire et réduit le risque d'infection.

Il est vivement conseillé de contacter un spécialiste qui sélectionnera des antimicrobiens qui accéléreront le processus de récupération. Ceux-ci incluent Kagocel, Amoksil, Fromilid. Dans ce cas, il est plus facile de transmettre la maladie au corps et le risque de conséquences sera réduit au minimum.

Efficacité du vaccin

Les vaccins peuvent avoir un effet positif, mais le vaccin peut provoquer des effets négatifs. Aujourd'hui, le nombre de professionnels qui s'opposent à l'utilisation des vaccins augmente rapidement. Le risque de vaccination contre la grippe est la probabilité de réactions allergiques aiguës. Les patients individuels signalent des plaintes d'aggravation des symptômes de névralgie entre les côtes, ainsi que d'une diminution de l'acuité auditive et de la fonction visuelle.

Certains médecins sont contre la vaccination car cela peut réduire l'efficacité du système immunitaire. Ainsi, l'agent pathogène peut être résistant au traitement si le virus n'est pas vaincu par le système immunitaire. Dans ce cas, l'utilisation d'un vaccin en présence d'une faible immunité ou d'un déficit immunitaire peut au contraire aggraver l'évolution de la maladie ou provoquer une maladie.

L'absence de vaccination est que la garantie à 100% après la manipulation ne se produit pas. Il y a un risque que même une personne vaccinée contracte la grippe et que des complications surviennent. Dans le même temps, la vaccination ne stabilise pas le système immunitaire: le virus subit une mutation constante et de nouvelles souches auparavant inconnues et résistantes à certains médicaments apparaissent.

Le vaccin est préparé sur la base de l'ancienne souche et un virus commun dans les conditions actuelles peut avoir une modification génique différente. La résistance de l'organisme sera minimale.

La grippe n’est pas si terrible en soi que ses complications sont dangereuses. Si vous ne souhaitez pas dépenser de grosses sommes d’argent et souffrir de complications, il vaut la peine de prévenir l’apparition de la grippe et, en cas de lésion corporelle, de surveiller le bien-être et de prévenir la transmission de l’infection secondaire. Dans les conditions d'une institution médicale, une procédure de diagnostic est effectuée pour déterminer la cause réelle de la maladie et pour établir un schéma de traitement adéquat. L'auto-traitement dans ce cas augmente les risques de complications de la grippe et l'augmentation des symptômes.

Quelles sont les complications d'un traitement inapproprié de la grippe?

La grippe est causée par les virus de types A, B et C. Les virus les plus dangereux de type A. Le type B provoque une grippe plus douce. Le type C provoque une affection semblable à un rhume et est le moins susceptible de se produire.

Après l’infection, les virus absorbent rapidement l’épithélium des voies respiratoires (nez, gorge, trachée et bronches) et s'y multiplient de manière intensive. Ce processus prend 4-6 heures. Pendant ce temps, les cellules de l'épithélium sont endommagées (chez les enfants presque complètement détruites), ce qui ouvre la voie aux microbes (infection à pneumocoque, infection à hémophiles et Staphylococcus aureus). Et cela conduit à des infections bactériennes secondaires.

Modèle de virus de la grippe.

Le virus de la grippe peut entrer dans les poumons avec le sang et provoquer une inflammation, ce qui entraîne des modifications nécrotiques et des hémorragies. Parfois, il affecte le système nerveux, provoquant une inflammation des méninges ou du cerveau.

Lorsque des complications de la grippe peuvent survenir

La période de la maladie dure de 2 à 3 jours. Le traitement de la grippe sans complications dure environ 7 jours, mais une faiblesse peut être ressentie même après quelques semaines.

Si, malgré le traitement, les symptômes de la grippe ne disparaissent pas, en cas de troubles aggravés ou supplémentaires, consultez votre médecin. Peut-être a-t-il déjà atteint les complications qui se manifestent le plus souvent entre une et deux semaines après le début de la maladie.

Les complications de la grippe sont les plus sensibles chez les enfants, les personnes âgées, les malades chroniques, les personnes présentant une résistance affaiblie.

Sinusite comme complication de la grippe

Les modifications inflammatoires de la membrane muqueuse des sinus paranasaux sont la complication la plus courante de la grippe.

  • douleur au front et au nez, particulièrement forte le matin et augmentant avec les mouvements de la tête;
  • sensation d'oppression dans la région des joues;
  • congestion nasale;
  • élévation de la température corporelle.

Si une infection bactérienne a rejoint l'infection virale, une rhinite purulente, des maux de tête chroniques, une fièvre d'origine inconnue peuvent persister pendant des mois!

Traitement: Les inhalations avec du sel de table et des compresses chaudes et sèches donnent un excellent effet (appliquez une serviette chaude sur le front ou les pommettes, puis nettoyez votre nez). Buvez une infusion de marjolaine (une cuillère à thé dans un verre d'eau) et le nez se débloquera. Si les bactéries ont rejoint l'infection virale, le médecin vous prescrira un antibiotique. Le traitement dure 10-14 jours.

L'otite comme complication de la grippe

L'inflammation de l'oreille moyenne entraîne un gonflement de la membrane muqueuse, ce qui complique l'écoulement de la sécrétion de la membrane muqueuse (avec une infection virale) ou un écoulement mucopurulent (avec une infection bactérienne), ce qui entraîne son accumulation dans l'oreille moyenne.

Il y a de la douleur, une température corporelle élevée, le patient entend pire, parfois une perforation du tympan et du pus. La négligence de l'infection conduit à une perte auditive, à une inflammation du nerf facial ou du cerveau.

Traitement: Une infection virale est traitée de façon symptomatique (analgésiques et anti-inflammatoires). Les compresses chaudes et sèches soulagent la douleur (serviette chaude, bouillotte). Si, à la suite du virus présent dans l'oreille, les bactéries pénètrent dans l'oreille, vous devez prendre un antibiotique. Parfois, une incision du tympan est nécessaire pour que le pus puisse s'échapper.

Bronchite comme complication de la grippe

  • accès de toux atroce, d'abord sec, puis humide, associés à la libération de crachats (transparent avec inflammation virale, jaune ou verdâtre avec bactérien);
  • fièvre.

Traitement: En cas d'infection virale, il suffit de rester au lit, de boire beaucoup et d'abaisser la température si elle dépasse 38 ° C. Il est nécessaire d'humidifier la chambre à coucher - l'air sec aggrave l'évolution de la maladie et peut entraîner une pneumonie. Pendant que la toux est sèche, le sirop aide, en inhibant le réflexe de la toux, puis il doit être échangé contre de l’expectorant. Lorsque des bactéries se manifestent (fièvre, toux avec expectorations purulentes, essoufflement), vous devez prendre un antibiotique.

Pneumonie comme complication de la grippe

  • forte fièvre
  • des frissons
  • mal de tête
  • douleur musculaire
  • toux sèche prononcée
  • sensation de lourdeur dans la poitrine, parfois une douleur à la poitrine, qui augmente avec la respiration ou la toux
  • douleur abdominale
  • vomissements
  • essoufflement
  • respiration superficielle
  • respiration sifflante
  • travail accéléré du coeur

La maladie met la vie en danger, en particulier chez les enfants et les personnes âgées à immunité réduite.

TraitementL'inflammation des poumons causée par les virus de l'influenza, principalement les types A et B, fait l'objet d'un traitement symptomatique (sirop contre la toux, médicaments antipyrétiques). Cependant, comme les virus peuvent ouvrir la voie à des bactéries, en particulier des pneumocoques dangereux, des antibiotiques sont parfois utilisés.

Dans la phase initiale de la maladie, les banques médicales peuvent être utiles (elles mobilisent le système immunitaire, empêchant ainsi le développement de l’infection et accélérant le rétablissement).

Vous devez boire beaucoup pour éviter la déshydratation. Le processus inflammatoire en développement perturbe les processus d'échange de gaz et peut entraîner une hypoxie très grave du corps. Pour améliorer la ventilation des poumons et du cœur et prévenir l’accumulation de liquide dans les poumons, les médecins recommandent de souffler dans un verre d’eau à travers un tube.

Si la maladie est difficile, vous devez être hospitalisé. La durée du traitement dure plusieurs jours, mais la faiblesse peut persister plusieurs semaines.

La myocardite comme complication de la grippe

  • faiblesse
  • fièvre de bas grade
  • respiration superficielle, essoufflement
  • rythme cardiaque rapide, rythme cardiaque rapide et perturbé, parfois associé à un évanouissement et même à une perte de conscience
  • douleurs aiguës, lancinantes au plus profond de la poitrine, caractéristiques des douleurs coronaires

Parfois, la myocardite post-grippale est asymptomatique et n'est reconnue que quelque temps après la grippe.

Le plus souvent, l'infection se propage à tout le muscle cardiaque ainsi qu'aux membranes entourant le cœur (péricardite post-grippale). Pour cette raison, les complications ne meurent pas seulement chez les personnes âgées, mais aussi chez les jeunes de 20 à 40 ans!

Traitement: Les complications cardiovasculaires liées à la grippe nécessitent un traitement hospitalier. Le patient doit se reposer et éviter le stress. Dans les cas plus graves, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des stéroïdes et des immunosuppresseurs sont administrés. Si rejoint par une infection bactérienne - un antibiotique. Pour les violations du rythme cardiaque, aider les médicaments contenant du potassium et du magnésium, ces médicaments sont également recommandés pour le traitement des arythmies. En cas d’arrêt cardiaque, médicaments qui dilatent les vaisseaux sanguins et améliorent le fonctionnement du cœur. Dans le cas de certains patients, une circulation sanguine accrue à l'aide d'un équipement spécial est nécessaire et, parfois, seule une greffe du coeur constitue le salut.

Méningite et autres complications neurologiques

Les diverses inflammations des nerfs périphériques, de la moelle épinière, des méninges et du cerveau sont des complications rares de la grippe. Une forte fièvre, de graves maux de tête, des nausées et une raideur de la nuque (couché sur le dos, ne soulevant pas la tête) peuvent indiquer que le virus de la grippe est entré dans le cerveau. La maladie est confirmée par l'étude du liquide céphalorachidien.

Traitement: Les complications neurologiques graves nécessitent un traitement hospitalier.

Comment prévenir les complications de la grippe

La grippe n'est pas un rhume! Il s’agit des maladies qui ne peuvent pas être guéries par elles-mêmes, vous devez appeler un médecin dès que possible. Il est préférable de ne pas quitter la maison, car un rhume avec la grippe augmente le risque de complications. Donc, si le médecin vous libère du travail et vous met au lit, vous devez le faire.

Le corps a besoin de repos et de temps pour vaincre la maladie. Monte sur le lit et couvre-toi avec une couverture - une augmentation de la température corporelle empêche les virus de se multiplier.

Les méthodes artisanales seront également utiles: thés aux fruits, lait au beurre et au miel, soupe au poulet chaud: elles réchaufferont le corps et mobiliseront le système immunitaire, préviendront la déshydratation et élimineront la gêne.

Toute personne à haut risque de contracter la grippe devrait être vaccinée! Les vaccins, dans une large mesure, réduisent le risque d'infection grippale et, dans le cas d'une maladie, facilitent l'évolution de la maladie et protègent contre les complications.

Article Précédent