Principal
Scarlatine

Causes, symptômes et traitement de l'œdème laryngé (gorge) à la maison

Une des pathologies associées à l'œdème laryngé est l'un des phénomènes les plus menaçants pour l'homme. Son apparition est caractérisée par un rétrécissement de la lumière, ce qui représente une menace directe pour la vie. L'œdème laryngé se développe parfois très rapidement et peut entraîner la suffocation. Par conséquent, cette condition nécessite une hospitalisation urgente.

Causes de gonflement de la gorge

Cette pathologie n'est pas une maladie indépendante, mais un symptôme de plusieurs maladies. Il en existe des formes non inflammatoires et inflammatoires. L'œdème laryngé touche le plus souvent les jeunes hommes, mais il existe bien entendu des enfants et des adultes des deux sexes parmi les patients.

Les causes du développement de la maladie chez de nombreux adultes sont les facteurs suivants:

  1. La présence de maladies aiguës et chroniques. Les premiers sont la grippe, la scarlatine, la diphtérie, la typhoïde, la rougeole et autres, et le second est la tuberculose ou la syphilis.
  2. L’émergence de maladies infectieuses et inflammatoires, localisées dans la gorge et ses environs - laryngite, pharyngite, sinusite, chondropérichondrite larynx.
  3. Apparence comme complication après une opération dans la gorge et le cou en général.
  4. Blessures d'origines diverses.
  5. La présence d'allergies.
  6. Maladies cardiovasculaires, ainsi que des pathologies du foie et des reins.
  7. Développement après radiographie d'une radiothérapie près du cou.
  8. Pathologies dans les organes adjacents au larynx.

Chez un petit enfant, un œdème laryngé se produit parfois en réaction à un repas très chaud. Bon nombre des raisons énumérées ci-dessus sont également pertinentes pour les enfants.

Il faut se rappeler que l'œdème laryngé fait référence à de telles conditions qui nécessitent une réaction urgente.

Les symptômes

Une lumière dans la gorge avec l'apparence d'un spasme ou d'un corps étranger est capable de rétrécir en un instant. Cela se produit de manière aiguë lorsque des processus inflammatoires ou une réaction allergique se produisent. La sténose chronique de la gorge se produit s'il y a une tumeur. Le danger de cette affection dépend de la vitesse et du degré de rétrécissement de la lumière laryngée.

S'il existe un oedème du larynx de nature inflammatoire, la personne s'inquiète de ces symptômes:

  • maux de gorge aggravés par la déglutition;
  • la sensation de la présence d'un objet étranger;
  • changer le timbre de la voix.

Avec l'expansion de la zone oedémateuse dans la direction des plis cherpalonadgolatal et des muqueuses squameuses, une sensation d'étouffement cartilagineux apparaît.

Signes généraux de pathologie aiguë:

  • aboiements de la toux;
  • enrouement;
  • gonflement de la surface avant et changer sa couleur en bleuâtre;
  • respiration sifflante.

Dans l'œdème chronique de la gorge, le phénomène de sténose n'est peut-être pas exprimé de manière aussi aiguë, car le corps s'adapte au rétrécissement progressif de la lumière respiratoire et s'habitue au manque d'oxygène.

Diagnostics

L'oto-rhino-laryngologue est diagnostiqué sur la base de l'examen, des antécédents et de la description du patient souffrant de douleur. Il est déjà plus difficile de déterminer la cause du rétrécissement de la glotte. Parfois, le médecin remarque qu'une nouvelle croissance est apparue sous la muqueuse hyperémique ou qu'il y a un objet étranger.

Afin de découvrir les causes de la pathologie, ils font une endoscopie, une laryngoscopie indirecte. Les enfants effectuent une microlaryngoscopie vidéo.

Les procédures sont effectuées avec beaucoup de soin, car certaines d’entre elles peuvent être accompagnées de difficultés de respiration et de spasmes laryngés encore plus grandes. Dans ce cas, l'asphyxie se produit et, par conséquent, la mort.

Après l'examen initial, le médecin décide des organes à contrôler afin de déterminer la cause première de la maladie. Radiographie prescrite de la gorge et du thorax, tomodensitométrie du médiastin, bronchoscopie.

Types de gonflement

Les œdèmes laryngés sont infectieux et non infectieux. Le premier d'entre eux est plus commun en second. Ils sont dus à une laryngite chronique, à une hypothermie, à une surtension des cordes vocales, ainsi qu’après des blessures, notamment des aliments trop chauds et des substances gazeuses toxiques.

La sténose de la gorge provoque parfois un œdème de Quincke ou un œdème de Quincke. Ceci est une condition d'origine allergique lorsque d'autres parties voisines du corps gonflent. Le danger de son développement rapide.

L'œdème allergique est dû à des substances telles que des médicaments contenant de l'iode, des médicaments comme la vitamine B, des produits alimentaires contenant des additifs chimiques, des produits chimiques ménagers. Les piqûres d’insectes, l’hépatite ou les maladies du système endocrinien peuvent également entraîner cette affection. Dans ce cas, très probablement, la personne est génétiquement prédisposée à une telle réaction de l'organisme.

Traitement de l'œdème laryngé

Étant donné que les enfants ont le plus de chances de faire face à une sténose du larynx, ce sont souvent eux qui fournissent les premiers secours. Et les enfants et les adultes, c'est pareil. Pour cela, vous avez besoin de:

  1. Appelez une ambulance dès que possible. Lors d'un appel téléphonique, le répartiteur doit signaler une sténose du larynx chez un enfant car, dans ce cas, il doit supprimer l'enflure au cours de la prochaine heure.
  2. Calmez-vous et essayez de calmer l'enfant, car l'excitation peut augmenter l'enflure des tissus gutturaux.
  3. Donnez-lui des médicaments antiallergiques. La probabilité de réduire l'enflure après la prise du médicament est élevée.
  4. Augmentez le niveau d'humidité dans la pièce. Pour ce faire, allumez l'humidificateur ou utilisez de la vapeur.
  5. Faire inhalation avec des agents alcalins (solution saline ou eau "Borjomi"). Ces substances suppriment la toux pendant la sténose.
  6. S'élancer ou se frotter les pieds est une distraction.

Causes de l'oedème de la gorge, des symptômes caractéristiques et du traitement d'un patient adulte

La gorge est caractérisée par une croissance progressive et temporaire des tissus du pharynx et des premières sections de la membrane muqueuse du larynx. À la suite du processus pathologique, une obstruction (rétrécissement) de la lumière des voies respiratoires se produit.

Si la gorge est enflée, cette maladie se caractérise par l'apparition d'une dyspnée, d'une asphyxie et d'une asphyxie mécanique (insuffisance respiratoire), elle-même fatale.

Le développement de l'œdème est possible pour de nombreuses raisons pathologiques. Dans tous les cas, un traitement urgent est nécessaire, sinon le patient est susceptible de mourir.

Facteurs infectieux et autres inflammatoires

Les principaux facteurs de gonflement du pharynx sont multiples. Parmi les raisons sont:

  1. Facteurs infectieux (inflammation).
  2. Causes allergiques
  3. Autres facteurs

Devrait les considérer plus en détail.

Angine de poitrine

En d'autres termes, une amygdalite aiguë ou chronique. De par sa nature, il s’agit d’un processus inflammatoire impliquant les amygdales palatines. Ils grossissent et se gonflent, il est difficile à avaler.

Une gorge très enflée gêne le passage normal de l'air, une suffocation se produit. C'est une condition extrêmement dangereuse.

Les maux de gorge sont accompagnés d'une masse de symptômes caractéristiques, en plus des poches.

C'est une douleur de nature intense. Plus le processus est actif, plus il est fort. Brûlure au niveau du palais mou, altération de la fonction de déglutition et de la prise alimentaire, exsudation intense (débit de contenu purulent).

La thérapie est nécessaire dès les premiers instants après le diagnostic. Toute une gamme de médicaments sera utilisée: anti-inflammatoire non stéroïdien, antibactérien ou antiviral, antiseptique.

Pour éliminer le gonflement utilisé antihistaminique de première génération. Dans les cas graves, ventilation artificielle des poumons ou autres méthodes.

Laryngite dans les stades avancés

La phase aiguë de la laryngite nécessite un traitement urgent, en raison des risques élevés de gonflement et d’augmentation de l’asphyxie. La maladie est caractérisée par une inflammation de la membrane muqueuse du larynx.

Le processus pathologique s'accompagne d'une toux aboyante intense de nature improductive (aucune expectoration n'est libérée), de douleurs dans la gorge et le cou, ainsi que d'autres symptômes, tels qu'une voix brûlée.

La thérapie par processus nécessite l'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), d'antihistaminiques pour le soulagement urgent de l'œdème de la gorge, d'antibiotiques ou d'antiviraux.

Il est difficile d'arrêter l'obstruction avec des méthodes non invasives, mais il est possible si les premiers secours sont fournis.

Ébullition dans le pharynx

L'abcès de la gorge est une sorte d'abcès formé dans l'hypoderme (tissu adipeux sous-cutané de l'oropharynx). Lorsque la localisation paratonsillar du processus (à côté d'une des amygdales), une suffocation et un gonflement intenses sont observés.

Un effet de masse se produit lorsque l'abcès se gonfle au point de bloquer les voies respiratoires.

Il est traité exclusivement rapidement. Thérapie conservatrice inefficace dans la plupart des cas.

Infections virales respiratoires aiguës

Développe particulièrement souvent la défaite des virus de la grippe, des rotavirus, des adénovirus et d'autres agents pathologiques.

Caractérisé par une augmentation rapide de la température à 39 degrés et plus, coupant la douleur et la douleur dans le larynx, gonflement des amygdales et une faiblesse générale.

La particularité des lésions virales réside dans la complexité du traitement, car les médicaments qui tuent les virus eux-mêmes n'existent pas.

Le traitement est effectué avec l'utilisation d'antiviraux à des doses importantes, d'anti-inflammatoires, d'antihistaminiques et d'autres moyens de même nature.

Varicelle

La varicelle est provoquée par le virus de l’herpès, à savoir sa troisième souche (virus Varicella-Zoster).

Avec un déroulement compliqué du processus pathologique, l'oropharynx et les membranes muqueuses du larynx sont affectés. Progressivement, une inflammation et un gonflement des tissus du larynx se produisent et il y a une condition lorsque la gorge est gonflée, mais ne fait pas mal.

Le traitement est conservateur, doit commencer dès les premiers jours de la maladie.

Surtout souvent la complication décrite se développe pendant la formation de la maladie chez les patients adultes. Les enfants souffrent parfois de varicelle plus facilement en raison des caractéristiques de leur corps.

La mononucléose

Il est provoqué par le virus de l'herpès déjà connu. Cette fois, la souche du quatrième type (virus Epstein-Barr).

Elle se caractérise par tout un ensemble de symptômes, notamment des maux de tête, des manifestations d'intoxication générale, une altération du fonctionnement du foie, des voies urinaires, etc.

La manifestation objective est l'apparition de cellules mononucléées atypiques dans le sang capillaire. Le même effet est produit par le cytomégalovirus (virus de l’herpès du cinquième type).

Facteurs non infectieux

Le plus souvent, nous parlons d'allergies de gravité variable. Y compris dans la forme extrême de choc anaphylactique ou angioedema.

L'essence du processus est la suivante:

  • Au cours de la pathologie, la substance allergène pénètre dans l'organisme du patient. Cela peut être un objet inoffensif, tel que des particules de pollen, de la poussière de maison, des phanères d'animaux, de la laine, des pigments contenus dans les aliments, etc. Dans le cadre du système décrit, l'allergène est appelé antigène.
  • Le corps initie une puissante réponse immunitaire en réponse à la pénétration de structures pathogènes dans le corps. Des immunoglobulines spécifiques sont produites, qui se combinent avec des antigènes pour former un complexe antigène-anticorps unique.
  • Ces structures formées se déposent sur les tissus du larynx et d’autres structures anatomiques, détruisant les cellules basophiles du mât. Le résultat est la libération d'une grande quantité de substance toxique, l'histamine. Il est également un médiateur de l'inflammation et initie le gonflement au niveau local.
  • L'histamine détruit les tissus, provoque des processus inflammatoires et un gonflement grave et soudain.

Une telle allergie ne peut être éliminée que par des antihistaminiques de première génération à forte dose.

Une autre cause commune de gonflement de la gorge est la pénétration d'un corps étranger dans les structures anatomiques des voies respiratoires inférieures.

Dans une telle situation, l'objet doit être retiré pour normaliser la respiration.

Puis la thérapie anti-inflammatoire et l'utilisation d'antihistaminiques pour le soulagement des processus secondaires. Ceci est principalement observé chez les enfants d'âge préscolaire.

Symptômes typiques de gonflement de la gorge

Les symptômes cliniques du gonflement des tissus de la gorge sont multiples et dépendent du type de processus pathologique.

Œdème allergique

Caractérisé par le développement rapide des symptômes suivants:

  • Douleur dans l'oropharynx qui brûle, se gratte la nature.
  • Sensation de manque d'air.
  • Essoufflement. Augmentez le nombre de mouvements respiratoires par minute.
  • Suffocation. Incapacité à respirer normalement en raison d'une obstruction des voies respiratoires inférieures.
  • Sensation de démangeaisons dans la gorge, désir de peigner la zone touchée.
  • Gonflement du visage, des lèvres et d'autres structures anatomiques à proximité.
  • Toux non productive ou peu productive. Développé en réponse au gonflement et à l'irritation des membranes muqueuses.

Les symptômes d'allergie sont suffisamment spécifiques pour permettre un diagnostic rapide. Nous devons agir immédiatement.

Gonflement infectieux de la gorge

Comme déjà mentionné, il se développe au début de la laryngite, de l’angine et d’autres processus pathologiques.

  • Douleur intense dans la gorge et l'oropharynx. Douleurs qui brûlent, coupent, tirent. Renforcé en mangeant, fluide. Donner dans le cou, la colonne vertébrale, le visage et les pommettes. Peut aussi irradier jusqu'aux dents.
  • Détresse respiratoire comme la dyspnée ou l'étouffement. Au fil du temps, l'asphyxie se développe avec la perspective de la mort.
  • La voix disparaît, devient enrouée, la température du corps augmente.
  • Toux de nature différente. En règle générale, il est peu productif et aboie souvent.
Il est important de noter:

Jamais un œdème infectieux ne se développe simultanément - ceci n'est typique que pour les allergies. Il se forme progressivement, le tableau clinique apparaît longtemps. Il faut plusieurs heures, voire des dizaines d’heures pour former l’état final. C'est assez pour fournir les premiers secours.

Gonflement non inflammatoire

Gonflement non inflammatoire est généralement accompagné des symptômes suivants:

  • Toux
  • Essoufflement.
  • Suffocation.
  • Troubles de la voix (enrouement, enrouement).

Dans les trois cas, il est urgent d'agir, la vie du patient est en jeu.

Soins d'urgence pour le patient

Tout d’abord, vous devez appeler une ambulance, même si le développement de l’œdème ne fait que commencer.

Lorsque vous appelez une ambulance, les symptômes doivent être soigneusement décrits afin que le besoin de soins médicaux urgents soit compris. Pendant un moment, pendant que l'ambulance s'en va, vous devez ralentir le processus pathologique.

L'algorithme d'action est le suivant:

En cas de réaction allergique, il convient d'éliminer l'exposition de la substance dangereuse au corps de la victime. S'il existe un facteur alimentaire, il est recommandé de se rincer la bouche et la gorge avec une solution de soude à raison de 1 cuillère à café par tasse d'eau (si possible).

  • Plantez le patient. La position doit être exactement sédentaire, dans la position couchée du corps, l'état du patient est aggravé.
  • Desserrez le collier et relâchez complètement le cou afin que la compression n'aggrave pas les symptômes du patient.
  • Donnez au patient un antihistaminique, cela éliminera rapidement le gonflement de la gorge. C'est mieux s'il s'agit d'un médicament de première génération. Diphenhydramine ou pipolfen approprié. Des médicaments tels que le cétrin et ses analogues agissent trop faiblement.
  • Il est nécessaire d’ouvrir une fenêtre ou une fenêtre pour assurer l’air frais. Dans les cas extrêmes, vous devez amener le patient dans la rue (sur le balcon, etc.).
  • Mettez une compresse mouillée sur le cou, un sac d’eau froide ou de la glace - il se produira un rétrécissement des vaisseaux sanguins, ce qui réduira légèrement la taille des tissus oedémateux.

En cas d’arrêt cardiaque, un massage urgent est effectué. De telles situations sont rarement observées, mais parfois, elles se produisent. Vous devez être parfaitement préparé.

Comment le docteur premiers secours

Au sein de l'hôpital, des mesures de premiers secours spécifiques sont appliquées dans tous les cas.

  • Il est nécessaire d'entrer dans l'adrénaline par voie intramusculaire ou intraveineuse. Si la technique n'a eu aucun effet, il est nécessaire d'introduire le médicament à la racine de la langue. Il est bien vascularisé, car l'action sera rapide.
  • L'inhalation d'oxygène à différentes concentrations est obligatoire.
  • L'introduction de glucose et de solution saline par voie intraveineuse pour normaliser l'état du patient. Les solutions nourrissent un corps affaibli.
  • Également nécessairement effectué l'introduction de bronchodilatateurs à base de fénotérol et de bromure d'ipratropium.
  • En l'absence de ce dernier, l'utilisation de prednisolone ou de dexaméthasone est requise (par voie intramusculaire ou intraveineuse).
  • Injections d'antihistaminiques de première génération.
  • L'utilisation d'aminophylline est requise. Il vous permet d'élargir les voies respiratoires et de normaliser la respiration.
  • Avec le développement de l'asphyxie, les tissus mous de la gorge et de la trachée sont disséqués pour former une stomie (trachéotomie). Requis dans les cas extrêmes. La mesure est temporaire.

Méthodes de traitement en fonction de la cause

Le traitement de l'œdème dans la gorge se poursuit après les premiers soins.

  • Antihistaminique de première génération, de préférence sous forme d’injections.
  • Anti-inflammatoire d'origine non stéroïdienne. Comme Ketorol, Diclofenac, d'autres AINS.
  • Antibiotiques. Réalisé uniquement après un diagnostic approfondi et des études de la flore bactérienne pour la sensibilité aux agents antibactériens.
  • Antiviraux et autres drogues sur la situation.

Le traitement est effectué dans un hôpital pendant plusieurs jours.

Gonflement de la gorge est une condition dangereuse qui nécessite une attention médicale immédiate. Il est impossible de faire quoi que ce soit par vous-même. Tout d'abord, il est recommandé d'appeler une ambulance, puis de donner les premiers soins, et les médecins feront le reste.

Pourquoi la gorge est-elle enflée: que faire? Comment et quoi enlever l'enflure

Gonflement de la gorge est une condition pathologique et parfois la vie en danger. Il peut accompagner un processus infectieux, des allergies systémiques ou locales, des lésions de la cavité buccale et de nombreuses autres maladies somatiques.

Afin d'éviter de graves complications, il est important de reconnaître les premiers symptômes de l'œdème à temps et d'aller à l'hôpital. Dans la plupart des cas, le traitement à domicile est prescrit avec des médicaments, mais une personne peut parfois avoir besoin d'un traitement d'urgence.

Qu'est ce que c'est Quels sont les symptômes?

Gonflement important de la gorge muqueuse - réaction tissulaire locale à une infection, à une blessure ou à l'ingestion d'allergènes. Sous l'influence de facteurs provoquants, la fonction des glandes augmente, des cellules telles que les lymphocytes, les monocytes, les neutrophiles ou les phagocytes se précipitent dans le foyer pathologique. Ils sont conçus pour lutter contre les agents infectieux et les allergènes.

L'infiltration exsudative de la membrane muqueuse (œdème) peut être inflammatoire et non inflammatoire, en fonction de la cause de la pathologie. Dans tous les cas, la paroi du pharynx, le larynx augmente de taille, devient lâche et hyperémique.

Avec le développement d'un tel état, une personne peut se plaindre de:

  • voix enrouée ou sa disparition;
  • mal de gorge au repos, lors de l'ingestion d'aliments liquides lors d'une conversation;
  • une sensation de picotement ou une grosseur dans ce domaine;
  • bâillonnement;
  • sifflement lors de l'inhalation, essoufflement, attaque de suffocation.

En plus de ressentir un gonflement dans la gorge, le patient peut ressentir des boutons récurrents, des vertiges; se plaindre de toux fréquente et de maux de tête.

En cas d'œdème soudain, un essoufflement grave apparaît, la peau devient bleuâtre, la personne attrape la gorge ou essaie d'assumer une position forcée. Cela est dû à une hypoxie aiguë croissante.

Pourquoi la gorge se gonfle: raisons

Classiquement, les causes d'œdème de la membrane muqueuse du larynx ou du pharynx chez l'adulte et l'enfant sont divisées en infectieuses et non infectieuses.

Le premier comprend:

  • amygdalite virale et bactérienne;
  • laryngite aiguë de sténose;
  • rougeole, grippe, scarlatine, typhoïde;
  • pharyngite aiguë ou chronique, amygdalite, diphtérie;
  • exacerbation de la tuberculose, mononucléose infectieuse;
  • abcès, phlegmon de l'espace pharyngien.
À quoi ça ressemble

Les facteurs non infectieux pour le développement d'un état pathologique sont:

  • réactions allergiques (angioedème, angioedème, allergie au tabac, médicaments);
  • dommages mécaniques au larynx dus à l'ingestion de corps étrangers, aliments grossiers, après des interventions chirurgicales, intubation trachéale;
  • brûlures de la membrane muqueuse dues à l'utilisation de liquides excessivement chauds, d'aliments, d'ingestion d'alcalis, d'acides;
  • néoplasmes du pharynx et du larynx, dans le cou, exposition au rayonnement de ces zones;
  • écoulement lymphatique altéré dans le contexte de pathologie vasculaire et cardiaque;
  • maladie rénale grave, inflammation du cartilage laryngé.

Dans certains cas, une exsudation pathologique et un gonflement du nasopharynx sont possibles après le retrait d'une dent de sagesse, sur fond d'inflammation des gencives, des arcs palatins.
Source: nasmorkam.net

Avec angine

L'amygdalite aiguë, ou amygdalite, est une inflammation aiguë des amygdales sur deux ou un côté. Le plus souvent, la nature virale ou bactérienne, moins souvent la source de l'infection sont des champignons.

Lors de l'examen de la cavité buccale, la gorge rouge enflée, les amygdales dilatées avec épanchement ou floraison à la surface de la cavité attirent l'attention sur eux-mêmes.

En cas de mal de gorge, le patient se plaindra qu'il est douloureux d'avaler, de manger et de boire. La maladie est caractérisée par une température corporelle élevée, des frissons.

Lorsque l'amygdalite virale ou fongique sur les amygdales apparaît souvent une plaque blanche épaisse ou une éruption vésiculaire, accompagnée d'une douleur intense. Une telle infection peut survenir sans fièvre.

Avec laryngite

La laryngite aiguë est caractérisée par une inflammation virale du larynx qui se développe rapidement. La maladie est plus fréquente chez les jeunes enfants (en raison des caractéristiques anatomiques de la sous-muqueuse et des cordes vocales) et s’inscrit dans le contexte de la température corporelle normale.

La base de la pathologie est le gonflement des ligaments, ce qui peut progresser rapidement et menacer la vie du patient. Dès le premier jour, au début de la maladie, une toux rugueuse et sèche apparaît (on l'appelle également «aboiements»), un fort enrouement.

En cas de développement de sténose du larynx, la respiration est difficile, la peau devient pâle, une cyanose périorale apparaît (bleu autour de la bouche).

La complication la plus dangereuse de la laryngite est l'asphyxie due à un spasme soudain de la glotte. Cette condition nécessite des soins médicaux urgents.

Avec un rhume

Lorsque le SRAS est également souvent touché, la membrane muqueuse du nasopharynx et du larynx. Lors de l'inspection de la cavité buccale, des arcs palatins et des amygdales hyperémiques, une paroi graveleuse du pharynx postérieure ont été révélés. Les infections respiratoires virales se manifestent souvent par une forte fièvre, une congestion nasale et une toux.

En règle générale, la douleur apparaît lors de la déglutition et de la toux. Une infection non compliquée n'est traitée que de façon symptomatique, sans médicament antiviral ou antibactérien.

Pharyngite

Par pharyngite aiguë ou chronique (code CIM-10 chez l'adulte - J02), on entend une inflammation et un gonflement du fond de la gorge. Fondamentalement, la maladie survient dans le contexte d'infections virales, bactériennes ou fongiques.

Les principaux symptômes de la maladie:

  • douleur aiguë dans la gorge, qui est plus prononcée le matin;
  • inconfort en avalant de la salive ou de la nourriture;
  • rougeur de la paroi postérieure du pharynx, apparition de follicules élargis.

En outre, le patient se plaindra qu'il a mal à la gorge, que la température corporelle monte jusqu'à subfebrile, dans les cas les plus graves - nombre fébrile (supérieur à 38,1).

Avec angioedema

L'œdème de Quincke (selon l'auteur - l'œdème de Quincke) peut souvent être localisé dans la couche sous-muqueuse du larynx ou de l'oropharynx. Cette affection est liée à des réactions d'hypersensibilité de type immédiat et nécessite l'intervention rapide des médecins.

Une réaction allergique peut survenir en réponse à la prise de médicaments (pastilles à sucer, sprays), à l'utilisation de certains aliments (fruits de mer, agrumes, confiserie). La cigarette, l’inhalation de pollen, les squames animales, après l’alcool, provoquent parfois des conditions dangereuses.

  • lien avec un allergène potentiel;
  • développement rapide de l'œdème, éventuellement sur fond d'éruptions cutanées;
  • l'apparition d'asphyxie, la pâleur de la peau, l'enrouement;
  • une augmentation de la taille de la langue, son engourdissement;
  • sans aide - perte de conscience et asphyxie.


En raison du rétrécissement de l'espace entre les parois du larynx, une personne manque cruellement d'oxygène. il devient difficile pour lui de respirer.

Parfois, un gonflement réactif de la gorge apparaît après une intervention chirurgicale dans cette région ou un long séjour avec une sonde endotrachéale, sur un ventilateur.

Allergie gorge enflée: que faire?

Lorsque l'inflammation allergique n'est pas une maladie soudaine et potentiellement mortelle, il est possible de soulager l'œdème pharyngé à la maison. Par exemple, dans la pollinose, on utilise souvent des gouttes nasales vasoconstricteurs (supprime l'inflammation dans le nasopharynx) et des stéroïdes topiques.

Si un enfant ou un adulte souffre constamment d'obstructions bronchiques, le traitement consiste à utiliser des hormones stéroïdes par inhalation (budésonide, flixotide) et des agents bronchodilatateurs.

Lorsque les symptômes indiquent une augmentation de l'œdème, il est important d'utiliser des médicaments à action rapide:

  • Dexaméthasone ou Prednisolone par voie intramusculaire, intraveineuse;
  • théophylline (eufilline) préparations pour administration intraveineuse lente;
  • adrénaline sc;
  • bronchodilatateurs inhalés sous forme de sprays (Salbutamol, Fénotérol).

Ces médicaments aident à soulager rapidement le gonflement allergique de la gorge et à prévenir les complications.

Quand aller chez le docteur?

En cas d'apparition de symptômes caractéristiques, vous devriez consulter un médecin. En cas de problème grave, appelez une brigade d'ambulances. Seul un spécialiste connaît les signes de quelle maladie peut causer une telle maladie.

Symptômes devant alerter le patient ou ses proches:

  • toux paroxystique aggravée la nuit ou pendant le jour;
  • enrouement prononcé ou disparition complète de sa voix;
  • apparition d’essoufflement, respiration fréquente et superficielle;
  • accepter la position forcée du patient, se couvrir la gorge avec les mains, ouvrir la bouche en silence, comme si la personne "avalait" l'air;
  • Peau bleue, perte de conscience.

Ces signes indiquent le développement d'une urgence. Il est nécessaire d’appeler les soins médicaux d’urgence pour un enfant qui présente un essoufflement, une voix rauque, une respiration intercostale, une léthargie grave, en cas de refus de manger ou de boire.

Quel diagnostic est requis?

Avant de traiter la gorge enflée, le médecin doit rechercher la cause de la maladie. Cela peut nécessiter les types de recherche suivants:

  • laryngoscopie directe;
  • examen clinique et biochimique du sang;
  • Échographie de la région cervicale, au moins - CT;
  • test sanguin pour le niveau d'immunoglobulines spécifiques (type E);
  • frottis de la bouche, du nez sur la flore pathologique, sensibilité aux médicaments antibactériens;
  • fibrogastroscopie (perçage présumé de la déglutition, coupure d'objet, brûlure).

Si un processus d'infection spécifique est suspecté, une réaction d'agglutination directe / indirecte, ELISA et PCR sont indiqués. Grâce à ces tests, il est possible de détecter des fragments d’agents pathogènes circulant dans le sang d’anticorps dirigés contre eux.

Si une personne a des problèmes cardiovasculaires ou endocriniens, le plan d'examen comprendra: échocardiographie (échographie cardiaque), électrocardiogramme, échographie vasculaire, profil lipidique, tests sanguins biochimiques pour les hormones, le cholestérol, les protéines totales et les enzymes hépatiques.

Si un enfant a la gorge enflée et a mal: que faire?

Les enfants ont souvent des infections virales respiratoires, une laryngite aiguë, une amygdalite. En cas d'enflure, d'hyperhémie ou de douleur lors de la déglutition, il est recommandé de consulter un pédiatre, un spécialiste des maladies infectieuses ou un oto-rhino-laryngologiste (spécialiste ORL) pour un plan d'examen et un traitement.

En raison de certaines caractéristiques anatomiques chez les jeunes enfants présentant des lésions de la gorge et une inflammation de la muqueuse nasale, il repose les oreilles. Par conséquent, lorsque l’ARVI est important lors de l’utilisation de gouttes nasales vasoconstricteurs, irriguez la solution saline muqueuse.

Éliminer l'enflure de la gorge dans le mal de gorge peut préparations antiseptiques locales pour la succion (Grammidin, Lisobakt, Septefril) et un rinçage régulier avec du thé à la camomille, une solution de furatsilinom ou de la soude. Si l'infection est causée par une bactérie, vous devez commencer à prendre un antibiotique (pénicillines, macrolides, céphalosporines).

Lorsque des allergies sont prescrites, des antihistaminiques et des hormones inhalées sont prescrits. Les enfants présentant un œdème de Quincke sont obligatoirement hospitalisés en pédiatrie, où ils reçoivent des solutions de glucose-sérum physiologique, des colloïdes et des hormones (dexaméthasone, prednisolone).

Gonflement de la gorge pendant la grossesse

Soulager la douleur aide à vaporiser Miramistin, en rinçant avec une solution de soude et des herbes anti-inflammatoires. Il est recommandé aux femmes de boire fréquemment des boissons chaudes, de résorber des bonbons ordinaires et d’utiliser uniquement des aliments chauds.

Si une infection bactérienne est confirmée chez une femme enceinte, les antibiotiques du groupe des pénicillines ou des macrolides sont obligatoires. Des antihistaminiques sont utilisés pour l'œdème allergique aigu du larynx, la perfusion et l'hormonothérapie.

Ce qui soulage le gonflement de la gorge: les premiers soins à la maison

Pour supprimer la douleur et le gonflement inflammatoire de l'oropharynx en cas de maux de gorge, d'infections virales respiratoires aiguës, il est recommandé de dissoudre les antiseptiques locaux 3 à 4 fois par jour (Lysobact, Strepsils, Docteur Maman, etc.) et de se gargariser. Les pulvérisations ne sont pas interdites (Ingalipt, Tantum Verde, Miramistin).

Si vous avez besoin de supprimer rapidement l'œdème allergique, vous devez utiliser des antihistaminiques:

  • Zodak, Fenistil en gouttes (adapté aux bébés);
  • comprimés de loratadine, suprastine;
  • Klaritin, Tavegil, Zirtek.

Si nécessaire, vous pouvez entrer par voie intramusculaire Suprastin ou Dexamethasone dans le dosage par âge. Les symptômes de la laryngite aiguë sont éliminés par l'administration intramusculaire d'antihistaminiques, d'antispasmodiques, d'inhalations avec des hormones (hydrocortisone) ou de décongestionnants (à base d'éphédrine, d'épinéphrine).

Traitement: quoi prendre?

Pour le soulagement de l'enflure de l'oropharynx, des médicaments, des solutions de rinçage, diverses inhalations et certains produits de médecine traditionnelle peuvent être utilisés.
[ads-pc-1] [ads-mob-1]

Médicaments

Contre la douleur et l'œdème inflammatoire (sur fond de maux de gorge, pharyngite), il est recommandé de prendre:

  • Comprimés pour la résorption (Septefril, Lisobakt, Grammidin, Dekatilen, Neo-Angin, Septolete).
  • Pastilles antiseptiques et anti-inflammatoires (Strepsils, Dr. Mom, Anzibel, Trakhisan, Hexoral). Ils peuvent être utilisés pendant et après un rhume.
  • Sprays (soigneusement appliqués dans les cas de laryngite aiguë): Ingalipt, Gevaleks, Yoks, Derinat, Maxikold, Novosept, Miramistin, Hexoral Spray, Chlorophyllipt, Rotocan.
  • Antihistaminiques (Fenistil, Suprastin, Citrine, Claritin, Zodak).
  • Avec les infections bactériennes, un antibiotique bien choisi va supprimer l'œdème pharyngé.

Le médicament n'est prescrit que par le médecin après l'examen, le recueil des plaintes et la conduite des recherches nécessaires.

Solutions de rinçage

Toutes les solutions antiseptiques connues à base de soude, de furatsilina et d’herbes médicinales possèdent une grande efficacité contre les microbes. Dans le premier cas, ajoutez une demi-cuillère à thé à 200 ml d’eau et suivez la procédure trois fois par jour.

Pour préparer la solution de furatsilinovogo dans 250 ml d’eau tiède, ajoutez la poudre de deux comprimés du médicament. Préparez une solution de gargarisme 4-5 fois par jour pendant 2-4 minutes.

Pour le rinçage, utilisez également des solutions thérapeutiques prêtes à l'emploi: Chlorophyllipt, Tantum Verde, Gevaleks, Rotokan, Metrogil.

L'inhalation

L'administration de médicaments par inhalation est le plus souvent utilisée dans les cas d'allergies, de syndrome obstructif. À cette fin, utilisez les médicaments suivants:

  • Pulmicort, Fliksotid, Budésonide, Hydrocortisone - hormones glucocorticostéroïdes, qui réduisent la sévérité de l’exsudation, inhibent la production de substances biologiquement actives.
  • Salbutamol, Ventolin - médicaments qui développent rapidement la glotte spasmodique, les bronches.

Ces fonds sont entrés via un nébuliseur ou un bébé-heiler. Les procédures ne sont pas interdites à effectuer à la maison à la température corporelle normale. Il n'est pas recommandé de mettre une compresse sur le cou, la poitrine.

Quelles peuvent être les complications et les conséquences?

En l'absence de traitement approprié, le processus d'infection peut se propager dans les bronches et les tissus pulmonaires, entraînant le développement de pathologies aussi graves que la bronchite, la pneumonie.

En outre, les amygdales enflammées constituent un foyer permanent d'infection endogène qui, à l'avenir, peut entraîner des complications au niveau du cœur, des articulations et des reins.

Les états allergiques sont sujets à une progression rapide et peuvent être compliqués par un arrêt respiratoire et la mort. Présente également le risque de laryngite aiguë, qui peut à tout moment contribuer au développement de la sténose du larynx et de l'asphyxie, même chez un jeune enfant.

Gonflement de la gorge: symptômes et traitement

✓ Article vérifié par un médecin

Un étau semblait lui serrer la gorge, il était difficile à avaler, la langue à peine secouée - tout le monde devait faire face à cette situation. L'œdème de la gorge ou, en termes médicaux, l'œdème du larynx n'est pas une affection indépendante, c'est un symptôme de telle ou telle affection. Le danger de cette affection dépend de la cause de l'œdème et de sa gravité. Dans certains cas, cela ne fait que causer de l'inconfort, dans d'autres, cela peut mettre la vie en danger. Par conséquent, le problème ne doit pas être ignoré: il est nécessaire de diagnostiquer la maladie qui l’a provoquée et de prendre des mesures thérapeutiques dès que possible.

Gonflement de la gorge: symptômes et traitement

La nature du gonflement

Par étiologie sécréter un gonflement inflammatoire et non inflammatoire de la gorge. Dans le premier cas, le processus inflammatoire commence dans les membranes sous-muqueuses du larynx, constituées de fibres conjonctives lâches. La raison en est des toxines produites par des agents pathogènes de maladies infectieuses. Les tissus affectés de la gorge sécrètent de l'exsudat, un fluide qui s'infiltre à travers les parois des vaisseaux sanguins. Le nom parallèle pour l'inflammation du larynx sous-muqueux est laryngite oedémateuse. Il peut être dû à une infection aiguë ou chronique, de la grippe banale à la scarlatine. Parfois, le processus inflammatoire dans la laryngite œdémateuse se répand dans les tissus mous de la colonne cervicale.

En cas de gonflement non inflammatoire de la gorge, l'exsudat est absent. La cause de modifications pathologiques dans les tissus dans ce cas est le transsudat séreux, un autre type de fluide sécrété par les vaisseaux sanguins. Il corrode les fibres de la sous-muqueuse du larynx, provoquant des douleurs.

Esquisse de la gorge

Gonflement de la gorge non inflammatoire agit comme un symptôme aggravant de nombreuses pathologies:

  1. Violation du coeur.
  2. La cachexie.
  3. L'hypothyroïdie.
  4. Insuffisance rénale, etc.

La cause de l'œdème non inflammatoire peut également être une lésion thermique ou chimique du sous-muqueux (par exemple, de l'eau bouillante brûlée), un stress prolongé. Un léger gonflement de la gorge peut apparaître après un examen radiologique de la région cervicale en réaction à une irradiation.

Caractéristiques distinctives

En règle générale, les principaux signes de gonflement de la gorge ne conduisent pas le patient chez le médecin jusqu'à ce que les changements pathologiques de la sous-muqueuse commencent à gêner le fait de manger et de parler normalement. Selon la cause de la maladie, le gonflement peut se développer aussi rapidement, dans les 24 heures et tardivement, dans quelques jours. Les signes distinctifs de la pathologie, qui sont faciles à déterminer, même sans consulter un médecin, sont:

  1. Changer le timbre de la voix.
  2. Sensation d'un objet étranger dans le larynx.
  3. Douleur pendant le repas, aggravée par la déglutition.

Lors de l'examen oto-rhino-laryngologique de la gorge, sa lumière se rétrécit. Si le gonflement affecte les cordes vocales, le patient a des difficultés à parler. Dans la forme aiguë de l'œdème inflammatoire est observée sèche, ainsi appelée. aboiements toux, encore plus irritant tissu affecté. Il favorise la propagation de l'agent causal de l'infection aux tissus sains. Un gonflement aigu de la gorge nécessite un traitement immédiat. En l'absence de traitement, il peut entraîner l'apparition d'une cellulite (abcès purulent) dans le larynx. La conséquence la plus dangereuse de la laryngite œdémateuse non traitée est la sténose du larynx - son rétrécissement pathologique, qui empêche l'écoulement de l'air dans les poumons, la trachée et les bronches. Une sténose aiguë du larynx peut entraîner une asphyxie (suffocation).

Différentes formes de sténose pulmonaire

Diagnostic de l'œdème inflammatoire et non inflammatoire

Étant donné que l'œdème du larynx peut être un symptôme de dizaines de maladies différentes, il peut être difficile de poser un diagnostic précis à ses débuts. L'examen de la gorge par un oto-rhino-laryngologiste ne suffit pas. Spécialistes expérimentés dans le diagnostic des principaux phénomènes cliniques déterminant le caractère inflammatoire ou non inflammatoire de la pathologie:

  • augmentation de la température;
  • condition douloureuse (faiblesse, somnolence, manque d'appétit);
  • des frissons

Les phénomènes cliniques sont comparés aux données de laryngoscopie - études du larynx et des cordes vocales à l'aide d'un appareil spécial. C'est la principale méthode de diagnostic de la laryngite oedémateuse et d'autres pathologies des membranes sous-muqueuses. En cas de gonflement inflammatoire de la gorge, le médecin observe la libération d’un liquide trouble avec des impuretés sanguines provenant des tissus laryngés - exsudat. Avec la fièvre et la faiblesse générale, ce symptôme, avec une probabilité de 90%, suggère une nature infectieuse de la pathologie.

Cordes vocales saines et ligaments enflammés

La nature non inflammatoire de l'œdème, en plus de la laryngoscopie et de l'analyse des phénomènes cliniques généraux, est déterminée par un diagnostic différentiel. Lors de l'examen d'un laryngoscope, le médecin observe le gonflement des muqueuses, passant de la couleur rose au jaune. L'examen interne du larynx est comparé aux analyses de sang et d'urine visant à déceler des modifications inflammatoires.

Angioedème de la gorge: symptômes et diagnostic

L'une des formes les plus dangereuses d'œdème laryngé non inflammatoire est l'œdème de Quincke (œdème de Quincke). Il s’agit d’un gonflement aigu des membranes sous-muqueuses provoqué par l’action d’allergènes de différents types:

  1. Ménage (poussière, plumes, poils d'animaux).
  2. Nutritionnel.
  3. Pollen.
  4. Fongique.
  5. Médicinal

L'angioedème du larynx se caractérise par une évolution rapide, presque rapide. Il se manifeste quelques minutes après l'exposition à un allergène et, en quelques heures, peut se transformer en une forme aiguë menaçant le pronostic vital. Le patient a un gonflement des veines du cou, des convulsions, il peut perdre connaissance. Les catalyseurs qui provoquent l'œdème sont les rayons UV ou les basses températures. Dès le premier signe d'inconfort, vous devez éloigner le patient du soleil ou du gel.

Qu'est-ce que l'angioedema

L'administration d'antihistaminiques est la principale mesure thérapeutique utilisée dans le traitement de l'œdème de Quincke. Avant l'arrivée de l'équipe d'ambulance, il est nécessaire d'éliminer ou de maximiser l'effet de l'allergène qui a provoqué l'inconfort et de prendre des mesures pour améliorer l'état du patient:

  1. Fournir de l'air frais à la pièce où se trouve le patient.
  2. Retirez ou décompressez les vêtements et la poitrine serrée.
  3. Appliquez une compresse de refroidissement sur la zone d'œdème. La glace du congélateur est bien adaptée à cet usage, mais il n'est pas souhaitable d'appliquer un morceau solide sur la gorge, vous devez l'envelopper dans un chiffon.
  4. Buvez le patient avec de l'eau pour accélérer l'élimination des substances toxiques du corps, résultant de l'action d'un allergène.
  5. Donnez du charbon actif ou tout autre absorbant (si possible).
  6. Goutte dans le nez des gouttes d'une action vasoconstrictive (naphtyzine, etc.).

En cas d'angioedème du larynx, il est important de ne pas s'embrouiller et de prendre des mesures rapides pour sauver la vie du patient. Souvent, ceux qui sont paniqués paniquent le patient, oubliant complètement l'allergène qu'il a devant lui. Par conséquent, les médecins recommandent que toutes les personnes allergiques connaissent leur problème dans les environs immédiats. Après tout, avec l'œdème de Quinck, le patient n'est pas toujours en mesure de dire à quoi il est allergique.

Vidéo - Oedème de Quincke

Comment et quoi traiter l'œdème inflammatoire?

Avec la transformation de l'œdème en sténose du larynx, lorsqu'il existe une menace directe pour la vie, l'introduction de médicaments vasoconstricteurs est réalisée. Ils vous permettent d'élargir temporairement la lumière du larynx, prévenant ainsi l'asphyxie. Pour prévenir les réactions allergiques, accompagnant souvent l’utilisation de médicaments vasoconstricteurs, on administre au patient des antihistaminiques. Si l'asphyxie se produit déjà, le patient est autorisé à inhaler de l'oxygène pur. Ce sont des mesures de réanimation, la vie du patient dépend de sa rapidité et de sa précision.

Si la thérapie par injection et l'inhalation d'oxygène ne vous aident pas, utilisez au moins le traitement de la sténose - trachéotomie des voies respiratoires. Il s'agit d'une excision chirurgicale du tissu de la gorge juste en dessous de la zone oedémateuse. Un tube spécial (canule) est inséré dans l'incision, permettant à l'air de circuler dans les poumons.

Tube pour assurer le flux d'air vers les poumons

Le gonflement inflammatoire de la gorge est traité en éliminant l'agent causal de l'infection qui l'a provoqué. À cette fin, des antibiotiques sont prescrits pour supprimer la multiplication des agents pathogènes:

Œdème laryngé, ses symptômes et son traitement

L'œdème laryngé est dû à une inflammation du pharynx ou du larynx. La présence d'un tel symptôme indique la présence d'un certain nombre de maladies chez l'homme, telles que la laryngopharinite, la tuberculose, la grippe et d'autres. Ce syndrome apparaît souvent à la suite de brûlures du larynx après les rayons X, prescrites aux patients atteints de tumeurs au cou.

Les œdèmes de la série non inflammatoire peuvent apparaître dans les affections des organes internes, en particulier les affections hépatiques et rénales, ainsi que dans certaines cardiopathies. En outre, ils peuvent être dus à des allergies.

Le gonflement du patient par le larynx est visible sur la photo ci-jointe.

Différences inflammatoires des manifestations non inflammatoires du symptôme

L'œdème laryngé n'est pas une maladie indépendante et indique toujours la présence d'une maladie plus grave, dont il est la conséquence. Cependant, il est impossible de traiter cette manifestation de manière frivole, car si vous ne fournissez pas une assistance rapide à une personne, celle-ci risque de s'étouffer et de mourir.

Un œdème inflammatoire peut accompagner des maladies telles que:

  • maladies buccales;
  • amygdalite laryngée;
  • la laryngite phlegmoneuse;
  • abcès épiglottique;
  • suppuration de la racine de la langue.

Contrairement à l'œdème inflammatoire, qui s'accompagne de douleur, l'inflammation non inflammatoire peut disparaître absolument sans symptômes et que si elle est très forte, le patient peut ressentir une gêne lors de la déglutition et respire fortement.

Un œdème laryngé de type non inflammatoire peut être le symptôme de maladies telles que:

  • maladie cardiaque;
  • maladie rénale;
  • maladie du foie, y compris la cirrhose;
  • allergie à un produit médical ou à un aliment;
  • troubles circulatoires dans le larynx avec compression des vaisseaux lymphatiques.

Les autres causes de ce symptôme comprennent des dommages mécaniques au larynx avec des objets étrangers, une condition postopératoire ou l'ingestion d'aliments chauds chez les enfants.

Quel est le gonflement du larynx?

En fonction de la maladie, qui s'accompagne d'œdème et d'autres causes de son apparition, ils sont répartis comme suit:

  • infectieux - la forme la plus commune. L'infection peut être primaire et secondaire. L’hypothermie, une voix «cassée» ou une laryngite chronique sont la cause des poches.
  • gonflement qui apparaît sur le fond des dommages au larynx causés par un corps étranger. Ils peuvent être causés par des lésions mécaniques, thermiques ou chimiques de la membrane muqueuse, mais aussi par des blessures, l’inhalation de vapeurs chaudes ou des gaz toxiques;
  • toxique;
  • symptomatique - se développant sur le fond des maladies rénales, des tumeurs et d'autres maladies;
  • vasomoteur.

Qu'est-ce que l'angioedema?

L'œdème de Quincke, ou en d'autres termes l'œdème de Quincke, est une affection dans laquelle d'autres parties du corps commencent à gonfler. Il se développe immédiatement et est une manifestation allergique aux phénomènes et produits suivants:

  • médicaments contenant de l'iode;
  • médicaments à base de vitamine B;
  • l'aspirine;
  • la pénicilline;
  • pollen d'insecte;
  • produits additionnés d'émulsifiants ou de colorants;
  • libération d'histamine;
  • produits chimiques contenus dans les cosmétiques, les peintures ou les produits chimiques ménagers.

En outre, ce syndrome peut être causé par des maladies infectieuses telles que la giardiase, l'hépatite ou des maladies endocriniennes.

Cela peut se produire lors de la libération d'histamine, ce qui contribue à la consommation d'alcool. En outre, une personne peut avoir une prédisposition héréditaire à Quinck.

Œdème laryngé: symptômes

Cette maladie peut être identifiée par les symptômes suivants:

  • voix enrouée;
  • toux sous la forme de ce qu'on appelle aboiement;
  • étouffement, de forme croissante;
  • apparition de cyanose sur le visage.

Un patient présentant un gonflement du larynx est extrêmement difficile à inspirer, puis à expirer. Il y a gonflement du palais mou, des amygdales et de la luette célestes. En outre, le syndrome peut être identifié par un sifflement à la poitrine pendant la respiration.

En présence d'œdème de Quincke, tous ces symptômes sont complétés par un œdème sur le visage et les mains. Les lèvres, les doigts et d'autres parties du corps peuvent enfler.

Comment donner les premiers secours?

Naturellement, si vous présentez l'un des symptômes de l'œdème laryngé, appelez une ambulance dès que possible pour éviter que le patient ne s'étouffe à temps. Avant l'arrivée de l'ambulance devrait prendre les mesures suivantes;

  • faciliter la respiration du patient, par exemple, déboutonner une écharpe, enlever une cravate, etc.
  • sous l'action de l'allergène pour empêcher son utilisation ou exposition ultérieure;
  • immerger le patient dans un bain chaud ou au moins baisser les bras ou les jambes dans une bassine d'eau chaude;
  • rincer la bouche avec du chlorhydrate d'adrénaline;
  • spray nasal spray nasal forte action;
  • Si possible, injectez par voie intramusculaire un antihistaminique (par exemple, la suprastine ou la diphenhydramine).

Dans les cas où le gonflement est provoqué par une piqûre d'insecte dans la région du bras ou de la jambe ou par l'administration d'un médicament allergique, vous devez immédiatement appliquer un garrot juste au-dessus de la plaie.

Méthodes de traitement

Le traitement de cette maladie implique l'élimination de l'action de l'allergène ou des procédures pour le traitement d'une maladie clé, contre laquelle il est apparu. Si le gonflement est de nature inflammatoire, l'abcès doit être ouvert et des actions thérapeutiques doivent être effectuées.

Le gonflement est le plus dangereux, et dans ce cas tout doit être fait très rapidement, des mesures sérieuses ne doivent pas être prises indépendamment, mais l'arrivée du médecin doit être accélérée.

L’examen médical d’un patient présentant ce symptôme vise principalement à identifier la cause de son apparition. Il incombe donc au médecin de déterminer si la personne souffre de quelque chose d’autre, si elle présente une maladie chronique ou une allergie.

Avec un œdème de la luette, une difficulté respiratoire ou une lésion de la corde vocale, le patient est soumis à une hospitalisation immédiate.

Le traitement à domicile ou à l'hôpital comprend les mesures suivantes:

  • injections et inhalations de pénicilline;
  • chaleur au cou;
  • bains de pieds chauds;
  • banques et emplâtres de moutarde;
  • prise de nourriture sous forme liquide;
  • avaler de la glace;
  • Novocainic blocus sous la peau et à l'intérieur du nez;
  • solution de glucose par voie intraveineuse.

Quelle que soit la cause de l'œdème, celui-ci doit être détecté le plus tôt possible et prendre toutes les mesures nécessaires pour préserver le patient des conséquences possibles.

Comment supprimer le gonflement de la gorge chez les adultes et est-il possible de l'éliminer à la maison?

L'œdème de la gorge n'est pas une pathologie indépendante, mais se présente sous la forme d'un syndrome à l'origine de diverses causes.

C'est sur l'état de la gorge qu'il faut faire attention aux premiers signes de la maladie.

De nombreux facteurs contribuent à l'œdème.

En outre, il est généralement divisé en plusieurs types.

Types et causes de l'œdème laryngé

Allergiques

L'œdème allergique du larynx contribue à un certain nombre de facteurs auxquels le corps humain réagit négativement.

Ceux-ci comprennent les allergènes alimentaires, les produits chimiques contenus dans les détergents et les produits de nettoyage, les poussières de route et domestiques, les médicaments, les flocons de peuplier et même certains aliments sans colorants ni conservateurs.

Identifier le facteur provoquant la maladie n’est souvent possible qu’après un examen médical.

Les stimuli, pénétrant dans la gorge par les voies nasales, affectent la région laryngée et le cartilage épiglottique.

Parfois, une sténose se produit en raison de la pénétration de l'irritant par l'œsophage. Dans ce cas, le gonflement se produit sur les cartilages squameux.

Au début, tous les patients présentant un œdème allergique de la gorge ont des difficultés d’inhalation et d’expiration d’air, la fréquence du processus respiratoire augmente, l’essoufflement apparaît et la fréquence cardiaque diminue.

Lors de l'examen, le médecin enregistre le gonflement des amygdales, du palais mou et de la luette.

Au stade avancé de l'œdème allergique du larynx, le patient développe les symptômes suivants:

  • il devient douloureux d'avaler de la salive;
  • une voix sifflante;
  • il y a un manque aigu d'oxygène même à l'air libre;
  • il y a asphyxie et sensation d'un objet étranger dans la gorge;
  • la toux devient aboyante et grossière;
  • la peau pâlit et, avec le temps, elle prend une teinte bleuâtre;
  • frissons et augmentation de la transpiration ne laissez pas une personne, avec une augmentation de la température corporelle peut être observée;
  • le patient a de plus en plus un sentiment d'anxiété, d'anxiété et de nervosité.

Traumatique

La structure anatomique du larynx est telle qu'il est très proche du cou.

Dans le cas de blessures dues à des chutes, à des objets lourds, à des blessures et à d’autres blessures au cou, la gorge peut en souffrir considérablement, ce qui se traduira par des symptômes de gonflement et de douleur graves.

En cas de lésion mécanique du cou, une personne peut endommager le ligament cartilagineux ou la trachée.

Dans les cas plus graves, tels que des plaies pénétrantes dans la gorge, le patient peut subir une forte détérioration de son état général, jusqu’à un choc traumatique.

Tout d’abord, la victime a une dyspnée inspiratoire et une respiration rapide.Si le canal de la plaie est rempli de caillots sanguins, un emphysème peut alors se développer.

Dans ce cas, la déglutition est difficile et provoque une douleur intense.

Infectieux

Un gonflement infectieux de la gorge est dû à des infections non traitées, souvent accompagnées d'une laryngite et d'un mal de gorge.

Les parois laryngées deviennent enflammées et le canal de la gorge est considérablement rétréci.

Le patient semble respirer bruyamment et très lourdement avec une toux aboyante, tandis que, en inspirant, une forte ingestion du sternum et des espaces intercostaux est perceptible.

La respiration devient non rythmique et fréquente, dans les cas les plus graves, un état convulsif du patient peut être observé.

L'œdème infectieux du larynx se développe très rapidement et, avec un traitement tardif, peut provoquer une asphyxie.

Inflammatoire

Le plus souvent, l'œdème inflammatoire du larynx est précédé d'une myosite cervicale, qui est essentiellement une maladie avec des symptômes douloureux.

Le processus inflammatoire affecte également le larynx, les muscles de la gorge et l'œsophage.

Dans ce cas, la personne souffre de toux et d'un essoufflement terrible, sa respiration est perturbée.

Les maux peuvent devenir fréquents sur fond de maladies telles que rhumatismes, grippe ou mal de gorge.

Il existe également une pathologie dans les troubles endocriniens, les lésions toxiques, ainsi que dans les cas d'infection parasitaire.

Gonflement de la luette dans la gorge

L'angioedème héréditaire de la luette, qui est hérité exclusivement et nécessite une intervention médicale immédiate, est considéré comme rare.

Lorsqu’il provoque une œdème de la luette allergique, le patient présente des réactions corporelles locales: la gorge se gonfle et le corps se recouvre d’une éruption cutanée.

Dans le cas d'œdème sur le fond d'une infection aiguë, la température augmente brusquement, un mal de gorge survient et une hyperémie apparaît.

Le plus souvent, un œdème de la langue est observé chez les enfants qui ont mal à la gorge.

Premiers soins pour l'œdème laryngé, séquence d'urgence à la maison

En attendant que le médecin prenne un certain nombre de mesures:

  • En cas de manifestation allergique de la maladie, l’effet de l’allergène sur le corps humain doit être exclu.
  • Dans le cas d'un facteur d'effet alimentaire, une solution de soude doit être préparée pour le gargarisme.
    Pour ce faire, diluez 1 cuillerée à thé de bicarbonate de soude dans un verre d'eau et rincez-vous la gorge avec ce liquide jusqu'à l'apparition de symptômes de soulagement.
  • Le patient doit être positionné verticalement.
    Pour ce faire, il est idéalement assis sur une chaise ou un tabouret avec le dos.
  • Complètement libérer un cou de toutes choses (une cravate, une écharpe ou des vêtements avec un cou).
  • Pour éliminer le gonflement, donnez au patient un antihistaminique (Diphenhydramine, Pipolfen).
  • Si possible, emmener la victime à l'air frais.
    Dans les cas extrêmes, vous devez ouvrir les fenêtres et les portes pour accéder à l'oxygène.
  • Une compresse humide devrait être appliquée sur le cou comme un paquet avec de l'eau froide ou de la glace.
    Cette procédure réduira considérablement le gonflement et soulagera les symptômes douloureux.

Traitement

Les manifestations allergiques de l'œdème impliquent l'adoption d'un vasoconstricteur, principalement un groupe antihistaminique.

Avec l'asphyxie prononcée soulage les poumons avec de l'oxygène pur. Toutes ces mesures sont réanimées et sont effectuées en premier lieu par un spécialiste.

En cas de faible efficacité du traitement par injection et de l'inhalation d'oxygène, on recourt au moins à la guérison de la sténose: trachéotomie des voies respiratoires.

Son essence réside dans l'excision des tissus de la gorge juste en dessous de la zone oedémateuse par voie chirurgicale.

Le gonflement inflammatoire de la gorge devrait être éliminé par des antibiotiques qui inhibent la multiplication des agents pathogènes, à savoir:

  • Bioparox.
    Le spray contient le principe actif fusafungine, qui réduit l’inflammation de la gorge et normalise sa fonction.
    L'outil est assez coûteux, mais en même temps assez efficace.
  • Amoxiclav
    Vendu sous forme de comprimés ou de poudre pour injection.
    Les symptômes de l'inflammation sont soulagés par l'amoxicilline et l'acide clavulanique contenus dans la préparation.
  • Cefogram.
    La poudre pour injection à base de ceftriaxone combat le processus inflammatoire et soulage les poches en quelques heures seulement.
  • Ingalipt.
    Le spray contient du sulfanilamide de sodium, qui soulage le gonflement dans un laps de temps assez court.
  • Theraflu.
    Le médicament sous forme de comprimés ou de poudre contient une dose importante de paracétamol, ce qui améliore considérablement le bien-être du patient.
    Teraflu est le médicament le moins cher et peut être administré même aux enfants.

Pour traiter les expectorations, les médicaments expectorants sont prescrits selon le type de Mukaltin, Herbion, Prospan ou Gedelix.

En cas de forte chaleur, des antipyrétiques tels que l'ibuprafène ou le paracétamol viendront à la rescousse.

Pour réduire l’inconfort de la gorge, il faut le lubrifier avec une solution de Lugol.

Les médicaments fortifiants et divers complexes de vitamines peuvent aider la résistance naturelle du corps.

Lorsque l'œdème de la gorge avec laryngite, les remèdes populaires ne peuvent aider que dans le premier stade de la maladie.

Ceux-ci incluent le soda de rinçage, la solution saline, le jus ou la solution de fines herbes.

Pour la laryngite aiguë ou chronique, seuls les antibiotiques peuvent aider. Mais en même temps, les méthodes folkloriques sont une aide précieuse sur le chemin de la guérison.

Le traitement combiné des formes inflammatoires de l'œdème de la gorge consiste en un rinçage alterné du larynx et des procédures par inhalation.

L'inhalation est effectivement réalisée par le biais d'un médicament spécial vendu dans une pharmacie - nébuliseur.

Quel médecin contacter pour le diagnostic et comment est-il effectué?

Si vous présentez des symptômes d'œdème laryngé, vous devez d'abord contacter votre thérapeute dans votre communauté.

Après avoir examiné et interrogé un patient, ce médecin peut diagnostiquer et prescrire indépendamment le traitement nécessaire.

Mais dans la plupart des cas, cela nécessite un appel à des spécialistes tiers et des procédures de diagnostic supplémentaires.

Pour identifier les causes et la nature de l'œdème, une laryngoscopie directe ou indirecte est prescrite.

Chez l’adulte, il est possible d’examiner l’épiglotte oedémateuse lorsqu’on presse la racine de la langue vers le bas;

Avec la nature non inflammatoire de l'œdème, une observation prolongée est effectuée car, dans ce cas, il est assez difficile d'identifier la nature et la cause.

Il est nécessaire d'effectuer un test sanguin pour modifier sa composition en raison du processus inflammatoire dans le corps, et effectuer une micro-laryngoscopie directe.

Vidéo utile

Dans cette vidéo, vous découvrirez les causes et le traitement de l'œdème laryngé:

Selon les causes de gonflement de la gorge et la nature de l'inflammation, le médecin fournit les premiers soins.

Après les manipulations effectuées, les antécédents du patient doivent être étudiés en détail et un certain nombre de procédures de diagnostic doivent être effectuées.

Le traitement dépendra de la gravité des symptômes et de la négligence du processus.