Principal
Bronchite

Pourquoi dans le froid coule du nez?

Lorsque vous avez chaud, par exemple à la maison, tout va bien. Il suffit de sortir dans le froid et après un certain temps, le nez commence à couler. Qu'est-ce que c'est, le condensat?

Dans le froid, il coule du nez car l'air froid et givré assèche les muqueuses du nez. Notre corps réagit donc en augmentant la sécrétion de mucus afin que la couche muqueuse protectrice du nez ne se dessèche pas.

En fait, il y a plusieurs raisons pour lesquelles le mucus dans la rue à basses températures coule abondamment du nez.

Premièrement, comme cela a déjà été mentionné, le corps réagit à une diminution de la température et mouille abondamment la membrane muqueuse du nez, augmentant ainsi la quantité de mucus. Cependant, le rôle du mucus est non seulement de protéger la muqueuse de son dessèchement, mais également de l'hypothermie. Le mucus est chaud, il réchauffe le nez de l'intérieur, ce qui permet aux propriétés protectrices de la muqueuse nasale de fonctionner.

Eh bien, il y a une autre raison que je connais. Chez certaines personnes, la structure interne du nez n'est pas entièrement correcte pour diverses raisons (traumatisme, malformations congénitales). Ces personnes ont plus de mucus (buse).

Pourquoi quand couler la morve froide

Environ 50 à 90% des personnes par temps froid ont augmenté les expectorations dans le nez. Les personnes souffrant d'asthme, d'eczéma et de certaines autres maladies peuvent avoir la morve quand il fait froid.

Dans le cours de biologie scolaire, vous vous rappelez que les principales fonctions du nasopharynx consistent à réchauffer, hydrater et purifier l’air qui pénètre dans nous (dans le nez). Ceci est important pour que l'air entrant dans les poumons n'irrite pas nos cellules.

Lorsqu'il est inhalé, peu importe ce qui se passe à l'extérieur, le corps doit chauffer l'air à 26-30 degrés et l'hydrater autant que possible - jusqu'à 100% d'humidité.

Si la température extérieure est inférieure à zéro et que l'air froid est souvent sec, la tâche devient plus compliquée. Les terminaisons nerveuses à l'intérieur du nasopharynx évaluent l'état de l'air entrant et envoient un signal au cerveau.

Et le cerveau réagit pour aider: premièrement, le flux sanguin dans le nasopharynx augmente pour augmenter l'intensité du réchauffement de l'air entrant. Deuxièmement, le cerveau provoque une augmentation de la sécrétion de liquide dans le nasopharynx - pour une hydratation accrue.

En outre, la prise d'air froid elle-même irrite également les cellules immunitaires du nez. Ils provoquent également une augmentation de la sécrétion de liquide pour humidifier le nasopharynx. Vous pouvez perdre jusqu'à 300 à 400 ml de liquide par jour en raison d'un air froid et sec.

La perte de chaleur et d'humidité est dépendante: l'évaporation de l'humidité dans le nasopharynx nécessite de la chaleur, que le corps tire du nasopharynx et par conséquent, la température de la surface interne du nez diminue considérablement. Le nez devient froid, mais il est également important de réchauffer l'air et c'est la tâche opposée. Le corps reconstitue cette énergie avec l'augmentation du flux sanguin dans le nasopharynx et l'ajustement de l'équilibre entre le niveau de chaleur et l'humidité dans le nez n'est pas une tâche facile.

Chez les personnes souffrant d'asthme, d'allergies et de certaines autres maladies, le corps peut réagir inutilement à l'air froid et sec et libérer de grandes quantités de liquide dans le nez.

Que faire

Ceci est une réaction normale du corps et vous pouvez simplement utiliser des serviettes et des mouchoirs.

Si la morve procure une gêne excessive, vous pouvez utiliser des agents anticholinergiques (bloquant l'influx nerveux du signal), ainsi que des sprays anti-inflammatoires. Des études montrent l’effet des sprays à base de bromure d’Ipratropium ("Ipratropium", "Atrovent" et autres).

Cependant, comme vous l'avez compris dans le texte: l'humidité du nez est une réaction défensive normale du corps et, en bloquant ce mécanisme avec des médicaments, vous pouvez augmenter le risque de complications plus graves.

Pourquoi fait-il froid au nez?

Pendant la saison froide, beaucoup de gens dans la rue commencent à sortir du nez. Et dans la chambre, le "nez qui coule" s'arrête rapidement. Ce phénomène a une explication simple.

Ainsi, les mécanismes d’adaptation de votre corps, qui vous protègent des virus et de l’hypothermie, fonctionnent. Autrement dit, s'il coule du nez par temps froid, votre nez fonctionne comme il se doit.

Dans le froid, les sinus nasaux produisent du mucus pour protéger le corps contre les germes, la poussière et les bactéries dans les poumons. Après le gel, vous devenez plus vulnérable. En outre, le mucus suggère que votre nez tente de réchauffer et d'humidifier l'air avant qu'il ne pénètre dans vos poumons. Évidemment, avec un tel "nez qui coule", il ne faut en aucun cas instiller des gouttes vasoconstrictives dans le nez. Ainsi, vous empêchez seulement le corps de se protéger contre les virus et les bactéries.

Si vous ou vos enfants souffrez souvent de rhinite, si le nez qui coule se transforme en sinusite - ne tirez pas, venez à la grotte de sel "Galo Plus"! Un traitement non médicamenteux efficace aidera à soulager l'enflure et l'inflammation, à nettoyer les sinus et à respirer profondément!

Prenez un cours d'halothérapie à un moment qui vous convient, dans les grottes de sel "Halo Plus" à Moscou.

Pour obtenir des conseils sur les programmes de santé préventifs dans nos grottes de sel,

Snot flow like water - comment arrêter, quoi et comment traiter

L'eau semblable à la morve procure plus d'inconfort que le mucus épais. Si l'eau coule du nez, une infection a très probablement pénétré dans la muqueuse, ce qui a provoqué des poches et un processus inflammatoire. L'article aborde les questions suivantes: principales causes de morve liquide, quels sont les symptômes associés et comment traiter cette maladie?

Pourquoi snot liquide comme l'eau

Il se forme du mucus dans le nez - eau, sel, protéines et enzymes, il est nécessaire de protéger les voies respiratoires contre la pénétration de la microflore pathogène et l'hydratation de la muqueuse nasale. Une grande quantité de mucus liquide indique que de nombreux virus se sont accumulés dans la cavité nasale et qu'une infection se développe accompagnée d'un gonflement de la membrane muqueuse. Le corps réagit au processus pathologique par la formation d'un mucus de consistance liquide, à l'aide duquel les agents pathogènes sont excrétés.

Si la morve coule du nez, cela indique une rhinorrhée. Sécrétions transparentes - une conséquence de la lutte de l'organisme contre la microflore pathogène (virus et bactéries), qui a perturbé les processus naturels dans la cavité nasale. Si vous ne contactez pas votre médecin rapidement et que vous ne suivez pas de traitement, des problèmes aux organes respiratoires se poseront inévitablement. Lorsque le nez émet constamment du liquide, il provoque:

  • faiblesse
  • se sentir mal;
  • maux de tête;
  • des vertiges.

C'est important! Sans traitement approprié, l'infection se propage à la gorge et à la toux.

Compte tenu de la cause du développement de la pathologie, on distingue les formes suivantes de la maladie:

  • infectieux;
  • non infectieux;
  • allergique;
  • non-allergique.

Si vous ne traitez pas la morve de manière opportune chez un adulte, la forme aiguë se transforme rapidement en phase chronique, dont les complications sont une sinusite, une sinusite, une pathologie des voies respiratoires et même une méningite.

Causes de morve liquide - pathologique

Les principales causes de l'écoulement nasal abondant:

  • processus inflammatoires de nature infectieuse;
  • la rhinite;
  • différentes formes de sinusite;
  • la sinusite;
  • réactions allergiques.

C'est important! Le médecin peut déterminer la cause exacte des sécrétions nasales liquides en fonction de leur couleur.

Quelques exemples des raisons pour lesquelles peut être snof liquide

  1. Si la morve coule constamment, il y a une sensation de brûlure dans le nez, ce sont les premiers signes d'un rhume. Après un certain temps, la décharge liquide acquiert une consistance épaisse, la respiration nasale devient difficile. La durée de la maladie ne dépasse pas deux semaines.
  2. Assez souvent, un nez qui coule apparaît comme un symptôme indépendant, sans raison apparente. Cela signifie qu'une personne a été exposée au froid pendant longtemps. Un traitement spécial n'est pas nécessaire, de tels morveux sont une forme protectrice du corps et sont indépendamment.
  3. Si le liquide coule du nez lorsque vous vous penchez, consultez un médecin, car il s’agit du symptôme d’un processus pathologique grave - un kyste maxillaire.
  4. Si la morve est versée pendant une certaine saison et que le nez qui coule est accompagné d'éternuement, cela indique une réaction allergique. Le moyen le plus simple de se débarrasser des symptômes désagréables consiste à identifier et à éliminer l’allergène. En outre, laver les voies nasales et utiliser des préparations nasales.

Que faire pour arrêter rapidement snot

Étant donné l'inconfort que procure la rhinite, nombreux sont ceux qui s'intéressent à la question «Que faire si la morve, sans s'arrêter, coule dans un ruisseau?». Le moyen le plus simple consiste à utiliser des médicaments vasoconstricteurs. De telles gouttes arrêtent instantanément l'écoulement nasal, mais il faut comprendre que l'utilisation de gouttes ou de spray est une mesure temporaire qui n'affecte que la cause de la pathologie.
Quelles gouttes aideront à guérir le courant de morve:

C'est important! Les préparations d'action vasoconstrictive ne peuvent être utilisées que pendant 5 jours au maximum et uniquement conformément aux instructions. Vous devez également prendre en compte un certain nombre de contre-indications, notamment la grossesse et les maladies cardiaques.

Êtes-vous dérangé par un écoulement nasal clair qui coule comme de l'eau? Les antihistaminiques aideront à éliminer temporairement un tel nez qui coule. Ils sont utilisés pour la nature allergique à la rhinite.

Les drogues les plus populaires:

Comment se moucher correctement

Prenez un chiffon jetable propre. Tapez l'air dans votre bouche, fermez une moitié du nez et expirez suffisamment d'air par la seconde narine. L'expiration doit être intense et une fois.

La technique de soufflage correcte consiste à essayer de souffler les bougies sur le gâteau à une distance de 10 cm.

Erreurs de soufflage typiques

  • Soufflant par deux narines en même temps.
  • Ouvrir la bouche pendant le soufflage.
  • Vous ne pouvez pas simultanément fermer une moitié du nez et souffler dedans, souvent en fermant et en ouvrant la deuxième narine. En conséquence, une pression accrue est créée dans le nez.
  • Ne pas inhaler le contenu du nez dans le nasopharynx et le recracher par la bouche.

Comment traiter la morve liquide

Si la morve transparente coule du nez, comme l'eau, comment la traiter et selon quel schéma - le médecin détermine, en tenant compte de l'état du patient, des résultats de l'examen et du degré de négligence de la maladie. Le spécialiste prend également en compte l'âge du patient et la présence de comorbidités.

Les principes de base du choix de la thérapie:

  • si le rhume est déclenché par des processus inflammatoires (sinusite frontale, antrite), un traitement complexe avec des antibiotiques, des anti-inflammatoires et des antipyrétiques est prescrit;
  • Si la morve coule à cause d’allergies, prescrire des antihistaminiques: "Zyrtec", "Loratadin";
  • Si la morve commence à courir à cause d'une infection virale ou d'une grippe, le médecin vous prescrit un traitement antiviral et des immunomodulateurs.

Méthodes de traitement de la morve "comme de l'eau"

En règle générale, le médecin, après avoir déterminé la cause du processus pathologique, prescrit un traitement complexe, qui consiste en un traitement médicamenteux et des procédures physiothérapeutiques.

Gouttes nasales et sprays

Ce groupe de médicaments est représenté par un grand choix de moyens d'action différents: antibactérien, vasoconstricteur, hormonal et homéopathique. Le choix d’un médicament dépend de la cause du rhume:

  • inflammation - "Isofra", "Polydex";
  • avec des allergies - Fliksonaze, Avamis;
  • avec des poches - "Nazol".

Lavage et irrigation avec des préparations pharmaceutiques

Les procédures éliminent efficacement le mucus, la poussière et les agents pathogènes. Les solutions et décoctions hydratent la muqueuse nasale, favorisent la réparation des tissus.

Les pharmacies proposent une large gamme de produits pour le lavage et l’irrigation du nez à base d’eau de mer. Action contre la drogue:

  • restauration de l'état normal, nettoyage et humidification de la muqueuse nasale;
  • amincissement du mucus;
  • élimination de l'inflammation;
  • régénération tissulaire;
  • renforcement de l'immunité locale.

L'utilisation régulière de médicaments avec de l'eau de mer empêche la pénétration de microbes dans la muqueuse nasale. En hiver, lorsque l'air de la pièce est particulièrement sec, ils sont utilisés pour prévenir la rhinite.

C'est important! Le principal avantage de tels moyens est la sécurité. Les gouttes à base d’eau de mer peuvent être utilisées pour laver le nez des enfants, des personnes allergiques et pendant la grossesse.

Physiothérapie

  • Irradiation ultraviolette. Détruit les microorganismes, active la circulation sanguine. Utilisé pour le traitement et la prévention de la rhinite.
  • L'inhalation. Pendant la procédure, les nutriments pénètrent directement dans le foyer pathologique. Pour les inhalations, utilisez des décoctions d’herbes et des préparations pharmaceutiques spéciales.
  • Électrophorèse. À travers le flux de médicaments, ils pénètrent profondément dans les tissus, maximisant ainsi l'effet thérapeutique.
  • Exposition au laser. La focalisation pathologique est affectée par les lasers générant un rayonnement électromagnétique. La procédure active la circulation sanguine, stimule le système immunitaire et neutralise l'inflammation.
  • UHF-thérapie. Le centre de la pathologie est affecté par le champ électromagnétique, ce qui active le flux sanguin, augmente la perméabilité des vaisseaux et renforce l'immunité locale.
  • Spéléothérapie. Le patient réside dans la salle de sel, où un climat particulier est maintenu. Cette technique permet de traiter les formes avancées de rhinite, la rhinite allergique.

C'est important! Si la rhinite est une conséquence de la courbure du septum nasal, le médecin peut vous prescrire une intervention chirurgicale.

Recettes folkloriques contre morve liquide

Snot flow sans s'arrêter? Que faire - décrit en détail dans les recettes de la médecine traditionnelle.

Gouttes nasales

  • Jus d'aloès et huile végétale. Mélanger 1 cuillère à soupe. huile végétale (légume, olive, argousier) avec une demi-cuillère à café de jus d'aloès. Le nez est instillé deux fois par jour, 3 gouttes.
  • Jus de Kalanchoe et miel. Cette combinaison contribue à la dilution du mucus et à l'élimination de la microflore pathogène. Préparer des gouttes de deux manières. La première consiste à presser 1 cuillère à soupe de feuilles de plantes. jus, diluer la même quantité d’eau et ajouter 1 c. miel liquide. Enterrer le nez trois fois par jour, 2-3 gouttes. La deuxième méthode consiste à broyer les trois feuilles d’une plante, à insister une demi-heure dans un verre d’eau bouillante, à filtrer et à enfouir dans chaque narine trois fois par jour, 2 à 3 gouttes.
  • Gouttes à base de feuille de laurier. Pour vous préparer, vous aurez besoin de 15 feuilles de laurier, 1 cuillère à soupe. miel et 250 ml d'eau bouillante. Les feuilles doivent verser de l'eau bouillante, insister une demi-heure, ajouter le miel. Enterrer le nez trois fois par jour avec quelques gouttes dans chaque narine.

Laver avec des remèdes populaires

Pour la cuisson, utilisez différents composants.

  • Solution saline. Dans un verre d'eau, dissoudre 1 c. sel de mer. S'il n'y a pas de sel de mer, utilisez du sel ordinaire et ajoutez 3-4 gouttes d'iode. Cette méthode est reconnue comme la plus efficace et la plus polyvalente.
  • Camomille. Bouillon traiter le nez qui coule chez les adultes et les enfants. L'outil nettoie le nez, élimine les démangeaisons et arrête les éternuements.
  • Inflorescences de Calendula. La décoction de la plante a un puissant effet antiseptique et élimine efficacement les bactéries staphylococcus.
  • Sauge Le bouillon a un effet complexe: il renforce le système immunitaire et détruit les bactéries.
  • Eucalyptus Une décoction de cette plante est également utilisée pour l'inhalation. Si vous ne pouvez pas trouver la matière première, vous pouvez utiliser l'huile essentielle d'eucalyptus.

L'inhalation

Les huiles essentielles sont utilisées pour la procédure, dont l'effet pour le rhume est considéré comme le plus efficace. Il est nécessaire d'ajouter 4-5 gouttes de produit dans le réservoir avec de l'eau bouillante ou dans le nébuliseur et d'inhaler la vapeur pendant 10-15 minutes.

Les huiles suivantes sont les mieux adaptées:

C'est important! Les décoctions à base de plantes pour se laver le nez peuvent être utilisées pour l'inhalation.

Comment arrêter et guérir snot en utilisant d'autres méthodes populaires

  • Massages Masser la zone située au-dessus des ailes du nez et du pont nasal contribue à la sortie de mucus du nez. Pour améliorer l’efficacité de la procédure, utilisez l’astérisque baume.
  • Raifort Suffisant pour ajouter la racine de raifort dans divers plats, c'est une bonne prévention de la rhinite, car les huiles essentielles contenues dans la plante, éliminent le sentiment de congestion et préviennent l'apparition de microbes.
  • Bow Pour le traitement, couper l'oignon et le sentir pendant 7-10 minutes 3-4 fois par jour. Les huiles essentielles contenues dans les oignons affectent efficacement la muqueuse nasale et éliminent les symptômes du rhume. Vous pouvez presser le jus d'oignon, le diluer avec de l'eau (rapport 1: 3) et enfouir votre nez.
  • Propolis. L'outil est appliqué sur un coton-tige et traité avec chaque narine, vous pouvez également lubrifier les ailes du nez avant d'aller au lit.
  • Réticulum d'iode. Assez avec un coton-tige pour mettre une photo d'iode dans la nuit. L'outil élimine les poches et favorise la sortie du mucus par le nez.
  • Bains de pieds. Cette méthode convient à un stade précoce de la maladie. 3-4 cuillères à soupe de moutarde sèche sont ajoutés à un bassin d'eau chaude. Les pieds peuvent monter en flèche pendant 15 à 20 minutes, puis les pieds doivent être bien essuyés, les chaussettes en coton doivent être portées et les chaussettes en laine au-dessus. En plus de la procédure de thé approprié avec de la confiture de framboises.
  • Buvez beaucoup d'eau. La meilleure option pour les tisanes froides. Vous pouvez également faire une merveilleuse recette de thé sain: gingembre râpé (1 cuillère à soupe), cannelle moulue (1 c. À thé), canneberges (2 c. À thé), eau (0,5 litre). Versez de l'eau bouillante dans la théière, ajoutez tous les ingrédients. Le thé infusé pendant une demi-heure, vous pouvez le boire trois fois par jour. Dans la tasse, vous pouvez ajouter du miel au goût.

Maintenant, vous savez quoi faire si un adulte a la morve courant dans un cours d'eau afin d'arrêter rapidement, efficacement et en toute sécurité le processus pathologique.

Snotty froid. Pourquoi dans le froid coule du nez?

Dans le froid, une personne commence souvent une véritable inondation du nez. Certaines personnes sont sérieusement intriguées par ce problème en choisissant un traitement, d’autres préfèrent s’essuyer avec un foulard et s’enfuir plutôt à la chaleur. Mais que signifie un nez qui coule?

La partie visible du nez, appelée aussi cartilage, ne représente que 1/3 du volume total de cet organe respiratoire. En fait, le nez est caché profondément à l'intérieur, et c'est à l'intérieur de celui-ci que se produisent tous les processus associés à la respiration et aux odeurs distinctives. Il forme également la bave habituelle, communément appelée morve. Normalement, il ne va pas à l'extérieur, mais pénètre dans l'estomac par le larynx. Mais si quelque chose dans le système de fonctionnement normal du nez se casse, la décharge commence à s'écouler. Et dans ce cas, ils parlent d'un rhume. Pourquoi apparaît-il, tout le monde le sait. Mais lorsqu'un liquide simple et incolore commence à couler du nez quand il fait froid, la situation commence déjà à surprendre. Le fait qu’il s’agisse d’un défaut esthétique et d’une particularité de l’organisme ou bien d’une pathologie réelle menaçant de complications - a déclaré un oto-rhino-laryngologiste, AiF.ru, à M. n. Vladimir Zaitsev.

Anatomie du nez

Dans la cavité nasale, il y a trois conchas nasaux (trois de chaque côté). La partie supérieure est olfactive, le cornet moyen (la partie inférieure) et la conque nasale inférieure constituent déjà les zones respiratoires. Les filtres nasaux sont certains des filtres, c’est-à-dire qu’ils protègent la cavité nasale du sable, des cours d’eau, filtrent les bactéries et les virus, en général, de la totalité de la microflore qui s’envole dans la cavité nasale.

De plus, en raison de la différence de conditions climatiques - l'air est chaud, puis froid, puis humide, puis trop sec - le nez coule doit également jouer le rôle de thermostat pour aérer la respiration. L'air doit pénétrer dans les poumons, à une température de 26 à 30 degrés Celsius, et cela ne dépend pas de ce qui se passe à l'extérieur. En conséquence, l'air subit un traitement complet lors de l'inhalation: il est chauffé ou refroidi, mais également humidifié avec un liquide, que tout le monde a en petites quantités dans la cavité.

En fonction des conditions météorologiques, le cornet crée un revêtement spécial, c’est-à-dire qu’il forme du mucus, qui aide à lutter contre les fluctuations de la température. Dans sa composition, il y a des protéines, des glucides, des sels, du liquide, du sucre. Tout cela aide le corps à combattre la microflore, à pénétrer dans le nez, et à épaissir le liquide, de sorte qu'il devienne une barrière idéale contre les irritants. Selon des scientifiques américains, un tel liquide peut être produit par le froid chez l’homme jusqu’à 400 ml par jour, c’est-à-dire jusqu’à 2 verres.

Norme ou pathologie

Lorsqu'une personne est en bonne santé et ne présente pas de pathologies nasales chroniques, par exemple une rhinite (inflammation des phacochères), elle ne subira pas d'écoulement nasal du rhume, elle apparaîtra en petite quantité, pour laquelle même un mouchoir n'est pas nécessaire.

Mais dans les situations où une personne présente une courbure du septum ou une version chronique du rhume, des écoulements nasaux fréquents et volumineux peuvent bien se produire. En outre, les personnes allergiques sont constamment confrontées à une situation similaire: elles ont une sensibilité accrue au nez, lorsqu'un allergène entre dans la réaction protectrice commence, dans le but de s'en débarrasser, ce qui entraîne une production accrue de mucus dans le nez.

Lorsqu'une grande quantité de liquide s'écoulant du nez apparaît, vous ne devez pas vous détendre, accepter, emporter avec vous une montagne de foulards et vous sentir désolé pour vous-même. Il devrait sembler à un médecin oto-rhino-laryngologiste, qui vous prescrira un traitement complet. Cette situation indique que les coquilles sont en mauvaise santé, par exemple, enflammées.

Dès que la concha nasale est rétablie, elle ne répondra plus aux changements de température et ne produira plus de mucus de manière aussi active.

Complications possibles

Ne sous-estimez pas le problème. Les sinus enflammés, qui réagissent de manière si froide, réagissent constamment par un gonflement aigu, commencent à grossir de façon notable et ferment la fistule, ouverture entre le sinus et la cavité, au fond de laquelle se trouve une sinusite. Et il s’agit d’une pathologie grave, qui devient facilement chronique et peut nuire gravement à la condition humaine, entraînant des conséquences plus graves.

Qui coule du nez et éternue quoi faire?

De nombreux patients se plaignent auprès du médecin du fait qu’ils sont à bout de nez et qu’ils éternuent occasionnellement.

Cette condition peut être fonctionnelle et disparaît très rapidement d'elle-même, mais dans la plupart des cas, il s'agit d'un symptôme caractéristique d'un certain nombre de maladies.

Il est très important de distinguer les cas de manque de nez et d'éternuement avec des infections virales respiratoires aiguës et des réactions allergiques, car les différentes causes du même phénomène nécessitent des méthodes de traitement différentes.

Ceci est très important, car si dans certains cas l'agent provoquant ce symptôme n'est pas éliminé à temps, une maladie représentant un danger de mort peut survenir.

Quel type de fluide s'écoule de la cavité nasale? Comment est-ce?

Le fluide qui est libéré de la cavité nasale est appelé sécrétion muconasale (colloque snot). Ce fluide a une base muqueuse. Il comprend les composants suivants:

En outre, le mucus nasal contient des anticorps qui protègent le corps contre divers types de bactéries et de virus. En raison de la teneur en enzymes, la sécrétion muconasale a un degré d'activité élevé et empêche l'entrée de toxines environnementales, d'agents bactériens et viraux pathogènes dans les voies respiratoires.

Une autre fonction du mucus nasal est de protéger mécaniquement la muqueuse nasale des dommages mécaniques.

Écoulement nasal. Types de liquides:

  • Effacer le mucus. Ce type d'écoulement nasal

Nose snot - une réaction protectrice du corps

Pourquoi le liquide coule-t-il du nez?

La production abondante de sécrétions muconasales et d'éternuements est une combinaison courante de deux symptômes, comme dans les maladies du système respiratoire, qui peuvent donc avoir une étiologie complètement différente.

Dans la plupart des cas, le liquide nasal coule au stade initial de la maladie respiratoire. Mais quand le nez coule dans un ruisseau, il peut avoir une autre étiologie. Les causes les plus courantes de décharge excessive de mucus nasal sont les suivantes:

Pourquoi ça coule du nez?

Dans la rue, le nez coule à cause de la réaction au froid. Dans de nombreux cas, il existe une réaction allergique au froid. Il est accompagné des symptômes suivants:

  • Écoulement muqueux abondant de la cavité nasale.
  • L'apparition de taches rouges sur les joues.
  • Sensation de brûlure et démangeaisons sur la peau.

L'écoulement nasal apparaît à basse température.

Très important!
Avant de sortir à l'extérieur, il n'est pas nécessaire d'utiliser des gouttes vasoconstrictives à chaque fois qu'il fait froid, car leur utilisation prolongée provoque le développement d'une rhinite médicale chronique.

Tout en mangeant coule du nez

Réaction à température élevée. Si du liquide s'écoule du nez lorsque la température ambiante augmente ou lorsque des aliments sont brûlés, il s'agit d'un phénomène fonctionnel. Ce phénomène peut s'expliquer par les caractéristiques anatomiques et physiologiques de la structure de la membrane muqueuse ou des vaisseaux de la cavité nasale. Souvent, le liquide du nez à une température élevée coule chez les enfants.

Écoulement nasal à température élevée

Réaction allergique.

Pourquoi le nez coule et les yeux larmoyants? Les éternuements, les larmoiements et l'écoulement de liquide par le nez résultent d'une sensibilisation plus fréquente à un allergène poussiéreux, de parfum ou domestique.

Coulant du nez et des yeux larmoyants

Dans cette variante étiologique, le fluide ne s'écoule pas de la cavité nasale, mais du sinus enflammé. La nature du liquide dépend du degré du processus inflammatoire et va du transparent au vert foncé. Le sinus maxillaire étant le plus souvent impliqué dans le processus inflammatoire, la rhinorrhée est l’un des symptômes de la sinusite.

Maladie respiratoire aiguë.

Le SRAS est une cause fréquente de l'apparition de quantités abondantes de sécrétions muconasales, souvent d'origine génétique.

L'écoulement nasal et les éternuements sont des symptômes du stade d'écoulement séreux dans la rhinite aiguë.

Une autre cause de rhinorrhée est la rhinite vasomotrice chronique. La rhinite vasomotrice s'accompagne de la libération de grandes quantités de liquide par le nez. En outre, les patients se plaignent d'éternuer.

En outre, l'éternuement est un symptôme important de la très grande majorité des maladies présentées. Le patient éternue plus souvent que la normale. L'éternuement est un acte réflexe, dû à une irritation des récepteurs des muqueuses par les sécrétions muconasales.

Comment distinguer un symptôme, quelle maladie doit découler du nez et des éternuements?

L'écoulement de liquide par le nez est un phénomène courant qui nécessite un diagnostic différentiel minutieux. Un diagnostic correct est la clé du succès du traitement.

Ce tableau présente les maladies caractérisées par les écoulements nasaux et les éternuements, ainsi que les autres symptômes les plus typiques permettant de distinguer la maladie à l'origine du développement de la rhinorrhée et des éternuements.

Il existe un certain nombre de symptômes supplémentaires et de méthodes de recherche pour diverses maladies, dont le symptôme est la sécrétion de sécrétion muconasale et les éternuements. Le tableau présenté vous permet de naviguer rapidement pour un diagnostic préliminaire.

En outre, la rhinite médicale peut entraîner un écoulement de liquide par le nez. Le liquide provenant du nez est libéré en raison de la résistance de la muqueuse à l’utilisation de gouttes et de sprays vasoconstricteurs. Les décharges ont en même temps un caractère liquide et visqueux.

Que faire si snot coule du nez?

Procédure efficace si coule du nez

Tout d'abord, si cela provient du nez, il est nécessaire d'établir la cause de ce phénomène, car le traitement de la rhinorrhée repose dans la plupart des cas sur le principe de l'étiologie.

Le traitement symptomatique des écoulements nasaux ne devrait pas durer plus de 2-3 jours.

Si vous traitez la rhinorrhée avec des médicaments vasoconstricteurs d'étiologie inconnue, un certain nombre de complications indésirables peuvent alors se développer (rhinite médicamenteuse, œdème de Quincke, pansinusite, etc.).

Comment coule-t-il du nez et comment arrêter le flux du nez?

  1. Au début d'une fuite nasale, la cavité nasale doit être assainie avec une solution d'Humer, un antiseptique, un hypertonique ou une solution saline. En milieu hospitalier, la méthode du coucou est efficace. À la maison, vous pouvez vous rincer le nez en utilisant les mêmes solutions, en alternant chaque narine.
  2. Si le nez coule en relation avec le SRAS, le stade de décharge séreuse dans la rhinite, la rhinite vasomotrice, la sinusite, la rhinite allergique, un traitement pathogénique de ces maladies doit être effectué.
  3. La rhinorrhée et les éternuements sont les premiers symptômes d’une maladie respiratoire. Il est donc difficile au début de déterminer la cause de ce symptôme. Mais bientôt, un tableau clinique très prononcé d’une maladie virale donne non seulement une raison de diagnostiquer correctement, mais aussi de prévenir la progression de la maladie. Il est nécessaire de prescrire des antiviraux au cours des trois premiers jours du développement de la maladie, d'augmenter la résistance du corps (utilisation d'aliments enrichis, de nombreuses boissons chaudes) et de réorganiser régulièrement la cavité nasale.
  4. Si elle sort du nez à la suite d'un changement de la température ambiante (fièvre, froid), une telle rhinorrhée ne nécessite pas de traitement. L'utilisation symptomatique de médicaments vasoconstricteurs n'est également pas recommandée. Dans de tels cas, la cavité nasale doit être réorganisée à l'aide d'un mouchoir ou en lavant la cavité nasale.
au contenu ↑

Diagnostic pour écoulement nasal

  • Recueillir l'histoire de la vie et de la maladie.

C'est la méthode de diagnostic moderne.

Si vous avez des antécédents de réactions allergiques se traduisant par une rhinorrhée et des éternuements, une rhinite chronique ou une sinusite, il est possible de procéder à un examen de suivi plus étroit et de réduire le temps nécessaire au diagnostic et à la prescription du traitement.

  • Déterminer si le patient était en contact avec des substances provoquant le développement d'allergies.

Un diagnostic précoce d'allergie peut non seulement éliminer rapidement le liquide nasal et les éternuements, mais également prévenir un éventuel angioedème.

  • Inspectez le nez externe.
  • Tenir la rhinoscopie avant et arrière.

Le degré d'hyperémie et d'œdème de la membrane muqueuse, l'établissement de la source de l'excrétion liquidienne peuvent confirmer ou infirmer le diagnostic préliminaire.

  • Palpez la localisation approximative des sinus paranasaux.

Cette méthode de diagnostic élimine l'inflammation des sinus paranasaux.

  • Éliminer l'exacerbation de la rhinite chronique.
  • Exclure les symptômes concomitants de maladie respiratoire.

Pourquoi quand couler la morve froide

Environ 50 à 90% des personnes par temps froid ont augmenté les expectorations dans le nez. Les personnes souffrant d'asthme, d'eczéma et de certaines autres maladies peuvent avoir la morve quand il fait froid.

Dans le cours de biologie scolaire, vous vous rappelez que les principales fonctions du nasopharynx consistent à réchauffer, hydrater et purifier l’air qui pénètre dans nous (dans le nez). Ceci est important pour que l'air entrant dans les poumons n'irrite pas nos cellules.

Lorsqu'il est inhalé, peu importe ce qui se passe à l'extérieur, le corps doit chauffer l'air à 26-30 degrés et l'hydrater autant que possible - jusqu'à 100% d'humidité.

Si la température extérieure est inférieure à zéro et que l'air froid est souvent sec, la tâche devient plus compliquée. Les terminaisons nerveuses à l'intérieur du nasopharynx évaluent l'état de l'air entrant et envoient un signal au cerveau.

Et le cerveau réagit pour aider: premièrement, le flux sanguin dans le nasopharynx augmente pour augmenter l'intensité du réchauffement de l'air entrant. Deuxièmement, le cerveau provoque une augmentation de la sécrétion de liquide dans le nasopharynx - pour une hydratation accrue.

En outre, la prise d'air froid elle-même irrite également les cellules immunitaires du nez. Ils provoquent également une augmentation de la sécrétion de liquide pour humidifier le nasopharynx. Vous pouvez perdre jusqu'à 300 à 400 ml de liquide par jour en raison d'un air froid et sec.

La perte de chaleur et d'humidité est dépendante: l'évaporation de l'humidité dans le nasopharynx nécessite de la chaleur, que le corps tire du nasopharynx et par conséquent, la température de la surface interne du nez diminue considérablement. Le nez devient froid, mais il est également important de réchauffer l'air et c'est la tâche opposée. Le corps reconstitue cette énergie avec l'augmentation du flux sanguin dans le nasopharynx et l'ajustement de l'équilibre entre le niveau de chaleur et l'humidité dans le nez n'est pas une tâche facile.

Chez les personnes souffrant d'asthme, d'allergies et de certaines autres maladies, le corps peut réagir inutilement à l'air froid et sec et libérer de grandes quantités de liquide dans le nez.

Que faire

Ceci est une réaction normale du corps et vous pouvez simplement utiliser des serviettes et des mouchoirs.

Si la morve procure une gêne excessive, vous pouvez utiliser des agents anticholinergiques (bloquant l'influx nerveux du signal), ainsi que des sprays anti-inflammatoires. Des études montrent l’effet des sprays à base de bromure d’Ipratropium ("Ipratropium", "Atrovent" et autres).

Cependant, comme vous l'avez compris dans le texte: l'humidité du nez est une réaction défensive normale du corps et, en bloquant ce mécanisme avec des médicaments, vous pouvez augmenter le risque de complications plus graves.

Les scientifiques expliquent pourquoi dans le froid coule du nez

Une fois que vous en connaissez la raison, vous commencerez même à être un peu fier de votre rhume!

Les scientifiques ont tenté de répondre à la question de savoir pourquoi un rhume commence par le froid. Selon le National Institutes of Health des États-Unis, entre 50 et 90% des Américains adultes ayant une température inférieure à zéro commencent à avoir le nez qui coule, qui s'arrête immédiatement dès qu'ils entrent en chaleur. Et comme le climat en Russie est objectivement plus rigoureux, cette étude ne perd pas sa pertinence sous nos latitudes.

Le nez humain est un outil très efficace. L'air que nous respirons devrait pénétrer dans les poumons, à une température de 26 à 30 ° C, indépendamment de ce qui se passe à l'extérieur. C’est-à-dire qu’en quelques instants (et même plus vite), l’air dans le nasopharynx est adapté aux besoins du corps: il se réchauffe ou se refroidit et est simultanément humidifié avec du liquide contenu en petite quantité dans le nez de chaque personne.

Dans le froid, une personne devient plus vulnérable à toutes sortes d'influences externes: microbes, virus (et offres de boire). Par conséquent, l'organisme estime qu'il est nécessaire d'inclure un système d'urgence. Le nasopharynx commence à produire du liquide, ce qui devrait empêcher l’ingestion de substances nocives. Il se compose de protéines, de glucides, de certains types de cellules, de sel et, en fait, du liquide lui-même. Une des protéines, la mucine, contient une grande quantité de sucre, qui absorbe une quantité suffisante d’eau, ce qui entraîne un épaississement du liquide.

Selon le même institut de santé, une personne peut produire 300 à 400 ml de ce liquide, soit près de deux verres par jour dans le froid!

Et surtout, le «froid glacial» se manifeste chez les personnes souffrant d'asthme, d'allergies et de vaisseaux sanguins faibles.

S'écoulant du nez: quand c'est la norme, causes pathologiques, comment être traité dans différents cas

La plupart des maladies des voies respiratoires d’étiologie infectieuse ou non infectieuse se manifestent par une violation de la respiration nasale et une sensation qui sort constamment du nez. Les personnes confrontées à un tel problème se demandent: que faire et à quoi est-il lié? Il convient de rappeler que les écoulements nasaux aqueux ne constituent pas toujours une réaction protectrice du corps contre les stimuli externes. Dans certains cas, ils deviennent le signe d'une pathologie grave nécessitant un appel urgent à un médecin hautement qualifié, qui vous prescrira un traitement efficace.

Pour vous débarrasser d'un symptôme déplaisant, vous devez connaître la source de la décharge. N'attendez pas que le liquide clair cesse de couler du nez lui-même. Si ce signe est ignoré, des complications graves se développeront - rhinite chronique, sinusite, méningite. La condition du nez affecte la plupart des fonctions du corps et l'activité vitale d'une personne. Un écoulement nasal excessif perturbe le sommeil nocturne, augmente la pression artérielle et provoque des maux de tête. À partir du nez qui coule constamment, la peau sous le nez commence à se décoller et à faire mal. Les personnes environnantes essaient d'éviter une personne qui utilise régulièrement un mouchoir.

Raisons

Un fluide circulant constamment dans le nez - un indicateur d’une maladie particulière.

Causes de la formation de liquide nasal:

  • Maladies infectieuses des voies respiratoires supérieures. Un nez qui coule est une réaction protectrice aux stimuli externes, y compris les microbes. L'infection, qui pénètre dans le corps humain, provoque une inflammation de la muqueuse nasale, qui se manifeste par une sécrétion excessive de mucus nasal. Avec elle, les microbes neutralisés quittent le corps, qui commence à se régénérer progressivement.
  • La couleur, la nuance et la consistance du liquide nasal peuvent déterminer la cause de processus pathologiques dans la cavité nasale. Si un liquide jaune coule du nez, il est nécessaire de consulter un spécialiste ORL. Généralement, un tel phénomène se produit avec une sinusite.
  • Allergie. Un liquide clair qui coule du nez et des yeux en même temps est un signe de réaction allergique. Après l'introduction d'allergènes dans le corps commence à produire activement un liquide qui les lave de la surface de la membrane muqueuse. Après avoir effectué des tests cutanés, un allergologue sera en mesure d'identifier un allergène irritant, parmi lesquels les plus courants sont: le pollen de plante, la poussière, les squames animales et les médicaments. Cela inclut également une forme spéciale d'allergie - le froid.
  • Rhinite vasomotrice ou "faux" nez qui coule. Il s'agit d'une maladie du nez non infectieuse dont la cause est une violation de la régulation de la fonction vasculaire. La réactivité des vaisseaux du nez augmente sous l'influence de divers facteurs externes et internes: lors du passage de la chaleur au froid et inversement, après la prise de certains médicaments, à la suite d'une défaillance hormonale ou d'un stress. Chez les patients qui déposent le nez, il y a des écoulements muqueux abondants, des démangeaisons dans le nez, des éternuements, des écoulements dans l'arrière de la gorge.
  • Rhinite atrophique. En l'absence de traitement adéquat des maladies infectieuses des voies respiratoires supérieures, une inflammation chronique se déclare, qui finit par endommager la muqueuse nasale. Il devient plus mince, ses fonctions sont perturbées, il se déverse constamment du nez. Tout d'abord, un secret liquide et transparent est sécrété, puis il devient verdâtre. La cause de la rhinite chronique n’est pas seulement l’inflammation des sinus, mais aussi les maladies cardiaques, les maladies rénales et l’obésité.
  • Blessures. En cas de lésion traumatique au nez, la décharge contient du sang. Si de l'eau coule du nez après une lésion crânio-cérébrale, il est possible que la liquorhée soit un écoulement de liquide cérébral qui se produit lorsque l'intégrité des méninges est compromise.
  • Les corps étrangers dans le nez chez les enfants deviennent souvent la cause de la rhinite traumatique, qui se transmet d'elle-même après avoir retiré un objet étranger.
  • L'augmentation de la pression intracrânienne se manifeste par des saignements nasaux fréquents et prolongés.
  • Les saignements nasaux se produisent après la chirurgie, ainsi que les lésions des saignements de nez.

En cas de fuite d'eau lorsque le corps est incliné, il est nécessaire de consulter un médecin, car il s'agit d'un signe d'une pathologie dangereuse - kystes du sinus maxillaire ou polypes nasaux.

Chez les personnes en bonne santé, un liquide clair coule souvent du nez. Cela se produit généralement dans les virages serrés, les baisses de température et les efforts physiques intenses. Un tel nez qui coule ne nécessite aucun traitement et disparaît de lui-même dans les 2 heures. Lorsque l'activité physique augmente le besoin d'air atmosphérique. Sur la membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures s'accumulent beaucoup de germes, dont l'élimination nécessite plus de liquide. Lorsque vous passez du froid à la chaleur, les vaisseaux sanguins spasmés se dilatent, la respiration est restaurée et la membrane muqueuse est activement humidifiée.

Les symptômes

Infection virale

Nez qui coule viral aigu - la principale raison qui découle du nez. Elle commence soudainement et se manifeste par une sécheresse, des brûlures, des égratignures et des démangeaisons au nez qui, après quelques heures, cèdent la place à un éternuement, une faiblesse, des frissons et une fièvre. Ensuite, écoulement aqueux abondant du nez, dans lequel le contenu de mucus augmente progressivement. Une irritation et une macération apparaissent sur la peau sous le nez. Environ une semaine plus tard, les expectorations diminuent et la respiration devient plus facile.

La rhinite aiguë est un symptôme constant de la grippe et d'autres infections virales respiratoires aiguës. La grippe se caractérise par une prédominance des symptômes du syndrome d’intoxication et des infections virales respiratoires aiguës - catarrhal, dans lesquelles du mucus liquide s’écoule du nez.

Lors de l'apparition d'une infection bactérienne, le fonctionnement normal des glandes muqueuses est perturbé et l'écoulement devient visqueux. L'eau est remplacée par une morve mucopurulente épaisse.

Allergie

À la suite d'un contact avec un allergène spécifique, certaines personnes développent une réaction d'hypersensibilité qui se manifeste par des difficultés respiratoires, un essoufflement, des éternuements fréquents et graves, des démangeaisons au nez et aux yeux, un écoulement abondant de sécrétions aqueuses et le sentiment que l'eau coule du nez. L'état général des personnes allergiques se détériore progressivement: maux de tête, inconfort dans la gorge, perte d'odeur et d'appétit. Une éruption cutanée apparaît sur la peau, il y a un gonflement du larynx, des larmoiements, une toux, une oppression et une douleur à la poitrine, un gonflement du visage. Les causes de la rhinite allergique sont les suivantes: poussière de maison, poils d'animaux, pollen, moisissures et champignons ressemblant à la levure. La rhinite allergique interfère avec le travail normal, les études, le repos et provoque une gêne considérable.

Allergie au froid - type particulier de pathologie qui survient après avoir pénétré dans l'air frais et givré. Ses principales manifestations sont les suivantes: taches rouges sur les joues, irritation de la peau, mucus du nez.

Infection bactérienne

La rhinite bactérienne est une maladie du rhinopharynx d'origine bactérienne. Les microbes, affectant la muqueuse nasale, provoquent son gonflement et son inflammation, la respiration nasale est perturbée, les écoulements sont abondants et épais. Leur apparition est due à la libération de liquide par les vaisseaux et à la fonction accrue des glandes muqueuses. Une caractéristique distinctive du rhume bactérien est la décharge de fluide purulent jaunâtre-verdâtre contenant des leucocytes et des bactéries mortes.

En conséquence de la violation de la sortie de la décharge de la cavité nasale, il s'accumule dans les sinus paranasaux, ce qui enflamme et complique le cours de la maladie sous-jacente. La sinusite se manifeste par un écoulement de pus par le nez, de la fièvre, des maux de tête et une pression dans la projection des sinus touchés. Le visage est gonflé, le nez est couché, un liquide jaune en sort.

Traitement

Au cours du processus de diagnostic de la maladie, l’otorhinolaryngologue détermine le degré et la nature du rhume, puis il prescrit les médicaments nécessaires.

Le traitement de la rhinite virale comprend un traitement étiotrope, symptomatique et pathogénétique.

Si du liquide coule du nez et que d'autres signes du rhume apparaissent, ne sortez pas. Il est préférable de rester à la maison, de s'habiller chaudement et de commencer le traitement. En plus des médicaments traditionnels, le thé au citron, au miel et à la framboise aide à lutter contre le froid. en l'absence de température - bain de pieds, inhalation de soude ou de moutarde sèche versée directement dans vos chaussettes.

  1. Antiviraux systémiques - Kagocel, Ingavirin,
  2. Produits locaux antiviraux - Oksolin, pommade Viferon, Derinat, gouttes de Grippferon,
  3. Laver le nez avec une solution saline, une solution saline ou une décoction d'herbes médicinales,
  4. Sprays "Aqualor", "Aquamaris", "Dauphin",
  5. Gouttes vasoconstrictives - "Xylométazoline", "Otrivin",
  6. Échauffement des sinus et du nez,
  7. Antipyrétiques et anti-inflammatoires - Nurofen, Ibuprofen.

Si l'écoulement clair ne disparaît pas au bout d'une semaine, mais devient verdâtre et s'accompagne de maux de tête et de fièvre, il est nécessaire de consulter un médecin. Une sinusite peut alors commencer.

En cas de rhume bactérien, accompagnant généralement une sinusite, utilisez:

  • Antiseptiques locaux - se laver le nez avec une solution de furatsilline, miramistina,
  • Spray antibactérien "Polydex", "Sofradex", "Isofra",
  • Gouttes de vasoconstricteur, qui permettront d’enlever le gonflement et d’empêcher le mucus de stagner,
  • Les gouttes nasales à base d'huile nettoient la cavité nasale, hydratent les muqueuses et réduisent l'irritation - Pinosol,
  • Diluants nasaux - Rinofluimucil,
  • Remèdes homéopathiques pour aider avec le rhume - "Euphorbium compositum",
  • Antibiotiques systémiques - médicaments du groupe des céphalosporines, des macrolides, des fluoroquinolones,
  • Laver les sinus en utilisant l'appareil "Coucou",
  • Immunomodulateurs - Bronhomunal, Immunal,
  • Vitamines.

Le traitement de la rhinite allergique commence après l'exclusion du contact avec des allergènes. Il est conseillé aux personnes allergiques d'effectuer régulièrement un nettoyage humide dans la pièce, de l'aérer plusieurs fois par jour et de se laver les cheveux tous les jours.

La pharmacothérapie consiste à utiliser des antihistaminiques - "Suprastin", "Loratodin", "Tavegil", des glucocorticostéroïdes nasaux - "Fliksonaze", "Tafen", "Nasonex".

Phytothérapie

Ceci est une méthode de traitement d'une variété de maladies respiratoires à l'aide d'herbes médicinales. Il est prescrit pour stimuler l'immunité, la liquéfaction des expectorations et la régénération des muqueuses des voies respiratoires.

  1. Si le nez coule à flot, plantain aidera. Les feuilles sèches sont versées avec de l'eau bouillante et subissent l'infusion qui en résulte plusieurs fois par jour pendant un demi-verre. Ce remède soulage l'inflammation et réduit l'enflure.
  2. Le thé vert avec une cuillère d'eucalyptus est non seulement pris par voie orale, mais respire également au-dessus des vapeurs de guérison. L'huile essentielle d'eucalyptus a un effet décongestionnant et bactéricide, élimine la congestion nasale.
  3. L'ail haché est mélangé avec du beurre, chauffer le mélange et inhaler les vapeurs.
  4. Coupez l'oignon et respirez dessus.
  5. À partir des feuilles d'aloès et de Kalanchoe, presser le jus mélangé et instillé dans le nez.
  6. Les inhalations aux huiles essentielles de sapin et d'eucalyptus sont d'une aide précieuse en cas de rhume.

Prévention

Mesures visant à prévenir l'apparition de liquide clair provenant du nez:

  • Traitements de l'eau. L'hydromassage des sinus aide à éliminer le mucus accumulé vers l'extérieur.
  • Rincer le nez avec une solution saline préparée à la maison ou en utilisant des aérosols de pharmacie "Quix", "Aqualor".
  • Le strip-tease est une procédure de nettoyage de la cavité nasale.
  • Humidifier l'air de la pièce protégera la muqueuse nasale du dessèchement et de l'enflure.
  • Thérapie diététique - le rejet des plats épicés, des assaisonnements, du lait entier.
  • Lubrification de la muqueuse nasale avec «pommade oxolinique» avant chaque sortie dans la rue pendant l'épidémie de grippe.
  • Rincer la bouche et le nez après chaque retour à la maison.
  • L'exclusion de l'hypothermie et des courants d'air.
  • Multivitamines.

Pourquoi un enfant a la morve dans la rue et que faire?

Il est difficile de trouver un enfant qui n'aurait pas la morve, même sans raisons particulières. Chez les enfants, la morve coule souvent quand ils sont longs dehors. Surtout pendant la saison froide. Les raisons de ce phénomène sont nombreuses et sans diagnostic, il n'est pas toujours possible d'établir exactement pourquoi cela se produit.

Pourquoi un enfant a-t-il la morve dans la rue?

Chez les enfants, en particulier les plus petits, le système immunitaire n'est pas encore complètement formé, de sorte que l'enfant tombe malade de toute interaction avec une personne malade. Pendant la saison froide, les parents sont souvent confrontés au problème de la morve chez un enfant qui marche dans la rue. Bien que le bébé ne les ait pas à la maison, il n’ya aucun autre signe de rhume.

Un nez qui coule, qui n'apparaît que dans la rue lorsque la température de l'air est basse, est appelé neurovégétatif. Normalement, les vaisseaux de la muqueuse nasale se dilatent parfois, puis se rétrécissent, et ce processus reste invisible pour l'homme. Mais si une inflammation survient dans le corps, la membrane muqueuse commence à libérer du mucus en grande quantité. À cet égard, et il y a un nez qui coule dans la rue chez le bébé.

Il existe également une allergie au froid. En fait, il s’agit d’une réaction pseudo-allergique du corps à un irritant externe, à savoir la basse température extérieure. Dans ce cas, le corps commence immédiatement à produire de l'histamine.

Les médecins identifient d'autres causes de rhinite chez les enfants de la rue.

Pourquoi snot chez un enfant courir dehors?

  • Sinusite
  • Rhinite
  • Réactions allergiques.
  • Leucémie
  • Pathologie auto-immune.
  • Gastrite, pancréatite.
  • Tension nerveuse.
  • Abus de sprays vasoconstricteurs.

En tout état de cause, quelle que soit la raison de l'apparition de la morve chez les bébés lors de leurs sorties dans la rue, seul un médecin, après avoir examiné et diagnostiqué, est en mesure de l'établir précisément.

Symptômes supplémentaires de la maladie

Si vous ne paraissez pas dans la rue sans aucune raison apparente, vous devez porter une attention particulière au bien-être du bébé lorsqu'il est à la maison.