Principal
L'otite

Adénoïdes chez les enfants - symptômes, méthodes de traitement, causes

Les adénoïdes sont l'amygdale pharyngée située dans le nasopharynx humain. Elle remplit les fonctions les plus importantes de l'organisme. Elle produit des lymphocytes, cellules immunitaires qui protègent la muqueuse nasopharyngée des infections.

Lorsqu'une augmentation pathologique de l'amygdale nasopharyngée se produit, cette maladie est appelée en médecine hypertrophie adénoïde et, lorsqu'elles sont enflammées, adénoïdite. Une augmentation et une inflammation des végétations adénoïdes surviennent chez les enfants âgés de 3 à 10 ans. Selon les statistiques, 5 à 8% des enfants souffrent de cette maladie, ainsi que les filles et les garçons, avec la même fréquence.

Avec l'âge, le taux d'incidence diminue, parfois cette maladie survient chez l'adulte, mais beaucoup moins souvent. Si des végétations adénoïdes apparaissent chez l’enfant, les symptômes peuvent être déterminés par une difficulté à respirer par le nez, l’enfant commence souvent à souffrir de maladies catarrhales et virales, un ronflement nocturne, la voix devient nasale, une otite fréquente, un retard de développement, une occlusion, un trouble de la parole et une déficience auditive. Même le domaine de l'ablation chirurgicale des végétations adénoïdes peut repousser.

Quels sont les végétations adénoïdes?

Les amygdales nasopharyngiennes - adénoïdes, entrent dans l'anneau pharyngé et sont situées à la jonction du pharynx et du nez. Chez l'adulte, les végétations adénoïdes ont souvent une taille minuscule ou une atrophie en général. Mais chez les enfants, les formations lymphoïdes sont très bien développées, car le système immunitaire immature de l’enfant fonctionne avec un stress accru, essayant de réagir autant que possible aux attaques de toutes sortes de bactéries et de virus. À travers le nasopharynx dans le corps humain ainsi que dans l'air, les aliments, l'eau pénètre dans un grand nombre de microorganismes pathogènes, virus, bactéries, champignons et amygdales rhinopharyngés qui empêchent leur pénétration profonde et prévient la prolifération des microbes dans les voies respiratoires.

Causes des végétations adénoïdes chez les enfants

La croissance des végétations adénoïdes chez les enfants contribue à:

chez un enfant à la croissance de l'amygdale nasopharyngée, à cette pathologie immunitaire, également appelée diathèse lymphatique ou lymphatisme.

Cette déviation est due à l'anomalie lymphatique-hypoplastique de la constitution, c'est-à-dire aux violations de la structure des systèmes lymphatique et endocrinien.

Par conséquent, avec une telle pathologie, une diminution de la fonction thyroïdienne se manifeste souvent, puis, en plus des végétations adénoïdes chez les enfants, les symptômes sont complétés par une léthargie, un œdème, une apathie et une tendance à la plénitude.

  • Pathologie de la grossesse et de l'accouchement

Les médecins voient également la cause des végétations adénoïdes chez les enfants en cas de traumatisme à la naissance, de grossesse pathologique, d'hypoxie foetale ou d'asphyxie pendant le travail. Et il est également important que le premier trimestre de la grossesse chez la mère, en particulier les maladies virales transmises par la mère au cours de la période de grossesse de 7 à 9 semaines de grossesse, la prise d'antibiotiques, les médicaments toxiques pour toute période de gestation du bébé soient particulièrement défavorables.

  • Alimentation, vaccinations, maladies

En outre, le caractère de l'alimentation du nourrisson, des vaccinations et de diverses maladies à un âge précoce, ainsi que la suralimentation et l'abus d'aliments sucrés et chimiquement modifiés ont un effet sur l'augmentation du nombre d'adénoïdes chez les enfants.

  • Dans le contexte des maladies infectieuses infantiles telles que la scarlatine, la rougeole (voir les symptômes de la rougeole chez les enfants), la coqueluche, la diphtérie, une inflammation secondaire et la croissance des végétations adénoïdes chez un enfant sont possibles.
  • Les effets toxiques sur les végétations adénoïdes ont fréquemment des rhumes et d'autres virus, la colonisation des végétations adénoïdes par diverses bactéries pathogènes.
  • La présence de réactions allergiques dans les antécédents familiaux et chez un enfant en particulier.
  • Etat d'immunodéficience chez un enfant.
  • La situation environnementale globalement défavorable sur le lieu de résidence est un air pollué, pollué, poussiéreux, une abondance de produits chimiques ménagers dans la maison, des meubles de mauvaise qualité et des produits plastiques toxiques dans la vie quotidienne.

Signes, symptômes des végétations adénoïdes chez les enfants

Pourquoi est-il important de distinguer l'hypertrophie adénoïde de l'adénoïdite?

Maman est très important de distinguer ces deux pathologies, pour quoi? En cas d'adénoïdite, lorsque l'amygdale nasopharyngée est enflammée plusieurs fois, de nombreux médecins recommandent aux parents de l'éliminer, mais cette méthode peut être traitée avec succès par des méthodes conservatrices. Mais lorsque l'hypertrophie de l'amygdale nasopharyngée survient à un degré (tiers) important, qui ne peut pas être traité par un traitement conservateur et entraîne des complications, cette pathologie doit le plus souvent être traitée par une intervention chirurgicale.

Symptômes d'adénoïdes chez les enfants - hypertrophie de l'amygdale pharyngée

Violations persistantes de la respiration par le nez, nez qui coule constamment, écoulement nasal de nature séreuse, l'enfant respire de façon constante ou périodique par la bouche.

L'enfant dort le plus souvent la bouche ouverte, le sommeil devient agité, avec le ronflement, le reniflement, le syndrome d'apnées obstructives du sommeil - la respiration retenue en rêve. Par conséquent, les enfants peuvent souvent avoir des cauchemars et une asphyxie peut survenir en raison d'une chute de la racine de la langue.

En raison de la prolifération des amygdales, les problèmes respiratoires sont aggravés par l'apparition d'une hyperhémie congestive des tissus mous environnants - le palais mou, les arcs palatins au dos, la muqueuse nasale. Par conséquent, une rhinite chronique et une toux fréquente due à un écoulement de mucus du nez le long du dos du nasopharynx se développent.

Il y a des inflammations fréquentes des organes de l'audition - otite, déficience auditive, car les trous dans les tubes auditifs sont bouchés par des végétations adénoïdes envahissantes.

L'apparition d'irrégularités dans le timbre de la voix, cela devient nasal. La violation de la phonation se produit lorsque les végétations adénoïdes deviennent suffisamment grandes.

Inflammations fréquentes des sinus - sinusite, maux de gorge, bronchite, pneumonie. L’apparence d’un visage de type adénoïde, c’est-à-dire une violation du développement du squelette facial - une expression faciale indifférente apparaît, bouche constamment ouverte. En cas de progression prolongée de la maladie, la mâchoire inférieure s'allonge et se rétrécit, la morsure est également cassée.

La prolifération du tissu adénoïde affecte progressivement le système respiratoire, car la respiration par la bouche est quelque peu superficielle et la respiration nasale est plus profonde, une respiration prolongée par la bouche conduit progressivement à une ventilation insuffisante des poumons et à une privation d'oxygène, une hypoxie cérébrale.

Par conséquent, l’enfant diminue souvent la mémoire, les capacités mentales, la dissipation de l’attention, la fatigue non motivée, la somnolence et l’irritabilité. Les enfants se plaignent de maux de tête récurrents et n’étudient pas bien à l’école.

Hypertrophie prolongée des végétations adénoïdes en raison d'une diminution de la profondeur de l'inhalation conduit à une formation insuffisante de la poitrine, la poitrine dite de poulet apparaît.

Chez les enfants, l’anémie peut aussi être un symptôme de la maladie, des troubles gastro-intestinaux - diminution de l’appétit, constipation et diarrhée sont possibles.

Symptômes de l'adénoïdite chez les enfants
  • Une adénoïdite se produit souvent dans le contexte d'adénoïdes hypertrophiés. Les adénoïdes s'enflamment, la température augmente, une faiblesse apparaît et les ganglions lymphatiques régionaux augmentent.
  • Parfois, une adénoïdite ne se manifeste que pendant le SRAS, suivie d'une violation de la respiration nasale, d'un écoulement nasal muqueux et d'autres symptômes d'infection virale aiguë. Dans ce cas, après la récupération, la taille des adénoïdes est réduite.

Il existe trois degrés d'adénoïdes chez les enfants - l'hypertrophie de l'amygdale pharyngée

Chez les enfants, les végétaux adénoïdes peuvent être augmentés à des degrés divers, il est courant de subdiviser l’hypertrophie en 3 degrés. Les médecins d'autres pays développés distinguent également les adénoïdes de grade 4, en divisant les grades 3 et 4 en nasopharynx presque bloqué et en une ouverture postérieure des voies nasales fermée à 100%. Les radiologistes déterminent une telle division en degrés, car la taille des adénoïdes est la plus facile à voir sur la photo - l'ombre des adénoïdes est visible dans la lumière du nasopharynx:

  • 1 degré - lorsque l'expansion couvre 1/3 de l'ouverture arrière des voies nasales ou des choans. En même temps, l'enfant a du mal à respirer pendant son sommeil, et même s'il ronfle et respire mal avec son nez, avec ce degré d'élimination des végétations adénoïdes, il ne s'agit probablement pas d'une rhinite prolongée qui peut être traitée avec des méthodes conservatrices.
  • 1-2 degrés - lorsque les végétations adénoïdes occupent de 1/3 à la moitié de la lumière du nasopharynx.
  • 2 degrés - quand les végétations adénoïdes chez un enfant couvrent 66% de la lumière du nasopharynx. À partir de là, l'enfant a un ronflement, une respiration périodique par la bouche, même pendant la journée, sans discrimination de la parole. Aussi pas considéré comme une indication pour la chirurgie.
  • 3 degrés - lorsque l'amygdale pharyngée couvre presque toute la lumière du nasopharynx. Dans ce cas, l'enfant ne peut pas respirer par le nez ni la nuit ni le jour. Si l'enfant respire parfois par le nez, il ne s'agit pas d'un degré 3, mais d'un ensemble de mucus pouvant occuper tout le nasopharynx.

Options de traitement pour les végétations adénoïdes chez les enfants

Il existe 2 options principales pour le traitement des végétations adénoïdes chez l'enfant: l'ablation chirurgicale et la conservation. Pour plus d'informations sur l'opportunité de s'entendre sur une opération pour éliminer les végétations adénoïdes, vous trouverez les méthodes de traitement de la toxicomanie dans notre article - Traitement des végétations adénoïdes chez les enfants.

Le traitement conservateur non chirurgical des végétations adénoïdes est la direction la plus correcte et prioritaire dans le traitement de l'hypertrophie de l'amygdale pharyngienne. Avant d'accepter l'opération, les parents doivent utiliser toutes les méthodes de traitement possibles pour éviter une intervention chirurgicale:

  • Le traitement médicamenteux des végétations adénoïdes consiste principalement à éliminer soigneusement le mucus, les écoulements nasaux et le nasopharynx. Vous ne pouvez utiliser les médicaments locaux qu’après le nettoyage, car l’abondance de mucus réduit considérablement l’efficacité du traitement.
  • Thérapie au laser - aujourd'hui, cette méthode est considérée comme très efficace et la plupart des médecins la considèrent comme sûre. Bien que personne ne connaisse les effets à long terme de l'exposition au laser, aucune recherche à long terme dans le domaine de son utilisation n'a encore été menée. La thérapie au laser réduit le gonflement du tissu lymphoïde, augmente l'immunité locale, réduit le processus inflammatoire dans le tissu adénoïde.
  • Les remèdes homéopathiques sont la méthode de traitement la plus sûre, dont l'efficacité est très individuelle, l'homéopathie aide très bien les enfants, mais se révèle peu efficace pour les autres. Dans tous les cas, il devrait être utilisé car il est sûr et possible de le combiner avec un traitement traditionnel. Il est particulièrement recommandé de prendre Limfomiozot - un médicament homéopathique complexe, produit par la société allemande bien connue Heel, et l'huile de thuya pour les végétations adénoïdes est considérée comme très efficace.
  • Climatothérapie - traitement dans les sanatoriums de Crimée, territoire de Stavropol, Sotchi a un effet positif sur tout le corps, améliore l’immunité et aide à réduire la croissance des végétations adénoïdes.
  • Le massage de la région du col, du visage et des exercices de respiration font partie du traitement complexe des végétations adénoïdes chez les enfants.
  • La physiothérapie est un ovni, électrophorèse, UHF - procédures qui sont prescrites par le médecin de façon endonasale, en règle générale, 10 procédures chacune.

Le traitement chirurgical des végétations adénoïdes n’est possible que dans les cas suivants: Si tous les traitements conservateurs n’ont pas d’effet et que l’adénoïdite réapparaît plus de 4 fois par an, si des complications se développent, telles que otite, sinusite, si l’enfant a des arrêts fréquents pendant la nuit ou des difficultés respiratoires, autres maladies infectieuses. Il faut faire attention à l'élimination des adénoïdes au laser, car il est possible que le laser ait un effet négatif sur le cerveau et les tissus environnants de l'adénoïde.

Adénoïdes chez les enfants: causes et degrés d'augmentation, symptômes, traitement. Chirurgie pour enlever les végétations adénoïdes

L’augmentation du nombre de végétations adénoïdes est l’un des principaux problèmes des enfants d’âge préscolaire. Pourquoi grandissent-ils? Est-ce que la santé de l'enfant? Comment les traiter et quand opérer?

Quels sont les végétations adénoïdes

Les végétations adénoïdes, ou plus exactement les végétations adénoïdes, sont l'amygdale du rhinopharynx, qui se compose de tissu lymphoïde et fait partie de «l'anneau pharyngé de Pirogov - Valdeyera». Il se compose de six amygdales: deux palatines (glandes), deux tubulaires, une nasopharyngée (adénoïdes) et une linguale. Les adénoïdes sont situés dans le nasopharynx et font partie du système immunitaire.

Nous savons tous que lorsque vous avez mal à la gorge, les ganglions lymphatiques sont dilatés, voire parfois douloureux. Ces "balles" nous pouvons sentir dans la région sous-maxillaire. Ici et les végétations adénoïdes sont le même ganglion lymphatique, ce qui augmente avec l'inflammation dans la cavité nasale, seulement vous ne pouvez pas le toucher. Le plus souvent, cette maladie survient et est très fréquente entre 1,5 et 7 ans.

Pourquoi les enfants augmentent-ils les végétations adénoïdes?

Une augmentation des végétations adénoïdes est la réponse du système immunitaire de l’enfant à un puissant irritant. Si son effet dure assez longtemps ou se répète fréquemment, les amygdales essaient de produire beaucoup plus de substances qui stimulent le processus de protection. Et pour cela, ils grandissent.

Causes de l'inflammation et de l'élargissement adénoïde:

  1. L'hérédité. Les végétations adénoïdes augmenteront principalement chez les enfants dont les parents ont le même problème qu’un enfant.
  2. Maladies allergiques des voies respiratoires supérieures (sinusite, pollinose, asthme bronchique).
  3. Rhumes fréquents.
  4. Maladies infectieuses réduisant considérablement l’immunité (scarlatine, rougeole, rubéole, mononucléose infectieuse).
  5. La poussière dans la maison (vieux tapis, rideaux épais, tapisserie d'ameublement, debout sur les étagères ouvertes du livre).
  6. Faible taux d'humidité dans la maison pendant la période de chauffage, ventilation rare.
  7. Conditions de vie environnementales défavorables (pollution des gaz par les gaz d'échappement des voitures, émissions industrielles).
  8. Tabagisme passif, surtout si les adultes fument dans la maison.

Le degré d'augmentation des végétations adénoïdes

Comment est l'augmentation des végétations adénoïdes chez un enfant? Tout d'abord, les parents eux-mêmes peuvent s'en rendre compte lorsqu'ils sont en bonne santé! le bébé est agité la nuit, ronfle pendant le sommeil, respire bouche ouverte le jour, redemande souvent lors d'une conversation. Avec un tel enfant devrait absolument contacter le médecin ORL. Pour un diagnostic précis, on effectue une rhinoscopie antérieure et postérieure, c'est-à-dire qu'un miroir spécial est examiné, que le nasopharynx est sondé avec les doigts, que le nasopharynx est examiné par endoscopie et qu'il est impossible d'effectuer une telle radiographie.

Qu'est-ce qu'une augmentation des végétations adénoïdes?


0 degré - la taille normale des amygdales, pas de prolifération.

Grade 1 - une légère surcroissance qui recouvre la partie inférieure de la lumière des voies nasales.

Stade 2 - une croissance plus significative, dans laquelle les voies nasales sont fermées par 2/3.

Grade 3 - l'amygdale nasopharyngée couvre presque complètement ou complètement les voies nasales.

Le danger d'une augmentation des végétations adénoïdes

Les enfants avec des végétations adénoïdes hypertrophiées ou constamment enflammées sont différents des bébés en bonne santé. Après tout, ils ont dans le nasopharynx des vies «qui se nourrissent d’infections».

Quelles complications peuvent être:

  • rhumes fréquents avec un cours long et l'ajout de l'inflammation des voies respiratoires inférieures;
  • maladies inflammatoires de l'oreille moyenne, conduisant souvent à une perte d'audition;
  • diminution de la performance due à une intoxication infectieuse chronique;
  • retard dans le développement physique et mental dû au manque d'oxygène;
  • violation de la formation de l'articulation correcte de la parole;
  • changements dans le squelette facial du type du soi-disant "visage adénoïde". Il s’agit d’un allongement du triangle nasolabial et du menton.

Est-il possible de traiter des végétations adénoïdes sans chirurgie?

C'est possible! Mais dans la vraie vie, tout n’est pas si simple. De ce qui précède, il est clair qu'il y a beaucoup de raisons pour une augmentation des végétations adénoïdes. Ils doivent d'abord essayer d'éliminer. Et les méthodes de traitement sont choisies par le médecin, en tenant compte des caractéristiques individuelles. Il est préjudiciable à l'automédication en utilisant les méthodes fournies sur les forums Internet. Il se trouve que les «outils les plus éprouvés» chez l’enfant provoqueront une détérioration. Nous ne devons pas immédiatement rechercher la méthode la plus chère, et donc la meilleure, mais commencer par rechercher les raisons de l’augmentation du nombre de plantes adénoïdes. Consultez un pédiatre, un spécialiste en ORL - un médecin et, si nécessaire - avec un allergologue, un immunologiste. Et rappelez-vous: il est beaucoup plus facile de prévenir que de guérir une augmentation des végétations adénoïdes.

Avertissez immédiatement que les médicaments qui réduisent les amygdales nasopharyngées hypertrophiées n’existent pas. Le processus est initialement la réponse immunitaire du corps, de sorte que seul le corps lui-même peut l’arrêter. Il est préférable que les parents identifient immédiatement les causes du rhume chez un enfant et les éliminent, au moins pendant un certain temps, jusqu'à ce que les symptômes disparaissent. Le traitement conservateur vise à éliminer le processus inflammatoire dans la cavité nasale. Traitement médicamenteux dirigé, associé à la physiothérapie et à la thérapie physique. Une fois par mois, un enfant devrait être examiné par un spécialiste ORL - un médecin, afin de détecter au plus tôt le développement des complications. Si, malgré la conduite du traitement conservateur, il y a une diminution de l'audition, une violation persistante de la respiration nasale, une sinusite récurrente, une opération pour enlever les amygdales est indiquée.

Qu'est-ce qu'une opération, est-ce dangereux

Le retrait chirurgical des végétations adénoïdes est effectué à l'hôpital sous anesthésie locale ou générale. Dans la première variante, une adénotomie classique est réalisée. Pour cet enfant, l’infirmière se tient sur ses genoux et lui tient les bras et les jambes. Un instrument chirurgical appelé adénotomie, une cuillère à long manche, est inséré dans le nasopharynx par la bouche et, par un mouvement rapide, les végétations adénoïdes envahies sont enlevées de la membrane muqueuse. Le danger est que le tissu coupé puisse pénétrer dans les voies respiratoires et provoquer une défaillance respiratoire. L'inconvénient de cette méthode est la croissance répétée et fréquente des végétations. Lors du retrait, le chirurgien n'est pas en mesure de voir le nasopharynx et de déterminer la présence de résidus. Sous anesthésie générale (anesthésie), l’opération est réalisée avec un équipement endoscopique. Sous le contrôle de la vision, le chirurgien prélève le tissu lymphoïde et, après avoir arrêté le saignement, il examine le champ opératoire et élimine les restes.

En période postopératoire, l'enfant rentre chez lui le premier jour et observe le mode maison pendant 5 à 7 jours. La fièvre, la congestion des oreilles et l'apparition d'otites aiguës sont possibles ces jours-là.

Contre-indications à l'opération d'élimination des végétations adénoïdes:

  1. Anomalies du palais mou et dur.
  2. Âge de l'enfant jusqu'à 2 ans.
  3. Maladies du sang, accompagnées d'une augmentation des saignements.
  4. Maladies infectieuses aiguës des voies respiratoires supérieures et inférieures.
  5. Le premier mois après la vaccination.

Rechute après adénotomie: comment l'éviter

L'élimination des végétations adénoïdes avant l'âge de 2 ans entraîne une repousse plus fréquente des végétations adénoïdes. Par conséquent, l'opération chez les bébés devrait avoir de très bonnes raisons.

L'adénotomie, réalisée sous contrôle visuel, revient beaucoup moins souvent.

Après le retrait, protégez l'enfant des maladies catarrhales et des facteurs nocifs énumérés ci-dessus, car ils peuvent provoquer une nouvelle croissance en l'espace d'un an ou deux. Il est particulièrement important de nettoyer la maison de la poussière et du goudron de tabac.

Si l'enfant a toujours une mauvaise respiration après l'opération, assurez-vous de contacter l'allergologue pour éliminer la présence du rhume des foins.

Pourquoi les enfants grandissent-ils des végétations

Adénoïdes - une maladie assez commune qui survient à la même fréquence que chez les filles et les garçons âgés de 3 à 10 ans (il peut y avoir de petits écarts par rapport à la norme d'âge). En règle générale, les parents de ces enfants doivent souvent «s'asseoir à l'hôpital», ce qui constitue généralement la raison pour laquelle ils consultent un médecin pour un examen plus approfondi. C'est ainsi que se trouve l'adénoïdite, car le diagnostic ne peut être posé que par un oto-rhino-laryngologiste - après examen par d'autres spécialistes (y compris le pédiatre), le problème n'est pas visible.

Adénoïdes - qu'est-ce que c'est?

Les adénoïdes sont les amygdales pharyngées situées dans le nasopharynx. Il a une fonction importante: il protège le corps contre les infections. Au cours de la lutte, ses tissus se développent et, une fois récupérés, ils retrouvent normalement leur taille d'origine. Cependant, en raison de maladies fréquentes et prolongées, l'amygdale nasopharyngée devient pathologiquement volumineuse. Dans ce cas, le diagnostic est «hypertrophie adénoïde». Si, en outre, il y a une inflammation, le diagnostic sonne déjà comme une "adénoïdite".

Les végétations adénoïdes sont un problème rare chez les adultes. Mais les enfants souffrent assez souvent de la maladie. Il s’agit de l’imperfection du système immunitaire des jeunes organismes, qui, dans la période de pénétration de l’infection, entraîne un stress accru.

Causes des végétations adénoïdes chez les enfants

Les causes suivantes de végétations adénoïdes chez les enfants sont les plus courantes:

  • "Héritage" génétique - la prédisposition aux adénoïdes est transmise génétiquement et est dans ce cas causée par des pathologies du système endocrinien et lymphatique (c’est pourquoi les enfants atteints d’adénoïdite ont souvent des problèmes associés tels que diminution de la fonction thyroïdienne, surcharge pondérale, léthargie, apathie, etc.). d.).
  • Grossesses à problèmes, naissances difficiles - maladies virales transmises par la future mère au cours du premier trimestre, prise de médicaments toxiques et d’antibiotiques au cours de cette période, hypoxie fœtale, asphyxie du bébé et traumatismes à l’accouchement - tout cela, selon les médecins, augmente les que l'enfant sera ultérieurement diagnostiqué avec des végétations adénoïdes.
  • Les caractéristiques d'un âge précoce - en particulier l'alimentation du bébé, les désordres alimentaires, l'abus de sucreries et de conservateurs et les maladies du bébé - tout cela affecte également à un âge précoce l'augmentation du risque d'adénoïdite à l'avenir.

En outre, les risques d'apparition de la maladie augmentent les conditions environnementales défavorables, les allergies dans les antécédents de l'enfant et des membres de sa famille, la faiblesse de l'immunité et, par conséquent, les virales fréquentes et le rhume.

Symptômes d'adénoïdes chez les enfants

Pour pouvoir consulter un médecin à temps, lorsque le traitement est encore possible de manière conservatrice sans opération psychique traumatique de l'enfant, il est nécessaire de bien comprendre les symptômes des végétations adénoïdes. Ils peuvent être comme suit:

  • Une respiration difficile est le premier signe et un signe certain lorsqu'un enfant respire constamment ou très souvent par la bouche;
  • Un nez qui coule qui inquiète constamment un enfant, et la décharge se distingue par un caractère séreux;
  • Le sommeil est accompagné de ronflement et de respiration sifflante, éventuellement d'étouffement ou d'apnées;
  • Rhinite et toux fréquentes (en raison du flux de décharge sur le mur arrière);
  • Problèmes auditifs - otites fréquentes, détérioration de l'audition (le tissu en croissance recouvrant les orifices des tubes auditifs);
  • La voix change - il devient enroué et nasal;
  • Maladies inflammatoires fréquentes du système respiratoire, des sinus - sinusite, pneumonie, bronchite, amygdalite;
  • L'hypoxie, qui survient à la suite d'une privation d'oxygène due à une respiration persistante, et dont le cerveau souffre en premier lieu (c'est pourquoi les végétaux adénoïdes chez les écoliers provoquent même une diminution des performances scolaires);
  • Pathologies dans le développement du squelette facial - du fait de la bouche constamment ouverte, un visage «adénoïde» spécifique se forme: expression faciale indifférente, morsure anormale, allongement et rétrécissement de la mâchoire inférieure;
  • Difformité thoracique - un long trajet de la maladie conduit à un aplatissement ou même à une dépression thoracique en raison de la faible profondeur d'inhalation;
  • Anémie - se produit dans certains cas;
  • Signaux provenant du tractus gastro-intestinal - perte d'appétit, diarrhée ou constipation.

Tous les états ci-dessus sont des signes d'adénoïdes hypertrophiés. Si elles sont enflammées pour une raison quelconque, alors une adénoïdite survient et ses symptômes peuvent être les suivants:

  • augmentation de la température;
  • faiblesse
  • ganglions lymphatiques enflés.

Diagnostic des végétations adénoïdes

À ce jour, outre l'examen ORL standard, il existe d'autres méthodes de reconnaissance des végétations adénoïdes:

  • L'endoscopie est la méthode la plus sûre et la plus efficace pour visualiser l'état du nasopharynx sur un écran d'ordinateur (il s'agit de l'absence de processus inflammatoires dans le corps du patient, sinon l'image ne serait pas fiable).
  • Radiographie - vous permet de tirer des conclusions précises sur la taille des végétations adénoïdes, mais présente des inconvénients: charge radiologique sur le corps d'un petit patient et faible contenu en informations en présence d'une inflammation du nasopharynx.

Auparavant utilisé et la méthode dite de recherche de doigt, mais aujourd'hui, cet examen très douloureux n'est pas pratiqué.

Degrés adénoïdes

Nos médecins distinguent trois degrés de la maladie, en fonction de la taille de la croissance des amygdales. Dans certains autres pays, il existe un adénoïde de grade 4, caractérisé par un chevauchement complet des voies nasales avec le tissu conjonctif. Le stade de la maladie ORL détermine pendant l'inspection. Mais les résultats les plus précis sont la radiographie.

  • 1 degré d'adénoïdes - à ce stade de développement de la maladie, le tissu recouvre environ 1/3 de l'arrière des voies nasales. En règle générale, l'enfant n'a pas de problème de respiration pendant la journée. La nuit, lorsque les végétations adénoïdes gonflent un peu à cause du sang qui les traverse, le patient peut respirer par la bouche, renifler ou ronfler. Cependant, à ce stade, la question de l'éloignement n'est pas encore en cours. Maintenant, les chances de résoudre le problème de la manière la plus conservatrice sont aussi grandes que possible.
  • 1-2 degrés d'adénoïdes - un tel diagnostic est posé lorsque le tissu lymphoïde recouvre plus de 1/3 mais moins de la moitié de l'arrière des voies nasales.
  • 2 degrés d'adénoïdes - les végétaux en même temps couvrent plus de 60% de la lumière du nasopharynx. L'enfant ne peut plus respirer normalement pendant la journée - sa bouche est constamment séparée. Les problèmes d'élocution commencent - il devient illisible et le nasalisme apparaît. Cependant, le grade 2 n'est pas considéré comme une indication chirurgicale.
  • Adénoïdes de grade 3 - à ce stade, la lumière du nasopharynx est presque complètement bloquée par le tissu conjonctif envahi par la végétation. L'enfant éprouve de véritables tourments, il ne peut pas respirer par le nez, ni le jour ni la nuit.

Des complications

Adénoïdes - une maladie qui doit être contrôlée par un médecin. Après tout, en adoptant des dimensions hypertrophiées, le tissu lymphoïde, dont le but initial est de protéger le corps contre les infections, peut entraîner de graves complications:

  • Problèmes auditifs - le tissu envahi par la végétation obstrue partiellement le canal auditif.
  • Allergies - les végétations adénoïdes constituent un terreau idéal pour les bactéries et les virus, ce qui crée un environnement propice aux allergies.
  • La baisse des performances, les troubles de la mémoire - tout cela est dû au manque d'oxygène dans le cerveau.
  • Développement anormal de la parole - cette complication entraîne le développement pathologique dû à la bouche constamment ouverte du squelette facial, ce qui perturbe la formation normale de l'appareil vocal.
  • Otite fréquente - les végétations adénoïdes obstruent les ouvertures des tubes auditifs, ce qui contribue au développement du processus inflammatoire, aggravé par la difficulté d'écoulement de la sécrétion inflammatoire.
  • Rhumes persistants et maladies inflammatoires des voies respiratoires - la sortie de mucus dans les végétations adénoïdes est difficile, elle stagne et, de ce fait, l’infection se développe et tend à se résorber.
  • Pipi au lit.

Un enfant chez qui on a diagnostiqué des végétations adénoïdes ne dort pas bien. Il se réveille la nuit par étouffement ou peur d'étouffement. De tels patients plus souvent que leurs pairs ne sont pas d'humeur. Ils sont agités, anxieux et apathiques. Par conséquent, lorsque les premiers soupçons sur les végétations adénoïdes apparaissent, il ne faut en aucun cas que la visite chez l’otolaryngologue soit reportée.

Traitement des végétations adénoïdes chez les enfants

Il existe deux types de traitement de la maladie - chirurgical et conservateur. Dans la mesure du possible, les médecins cherchent à éviter une intervention chirurgicale. Mais dans certains cas, vous ne pouvez pas vous en passer.

La méthode prioritaire reste le traitement conservateur, qui peut inclure les mesures suivantes en combinaison ou séparément:

  • Traitement médicamenteux - utilisation de médicaments avant d’utiliser le nez: bien le rincer, en éliminant le mucus.
  • Le laser est une méthode assez efficace pour traiter une maladie qui augmente l'immunité locale et réduit l'enflure et l'inflammation du tissu lymphoïde.
  • Physiothérapie - électrophorèse, UHF, OVNI.
  • L'homéopathie est la plus sûre des méthodes connues, elle va bien avec le traitement traditionnel (bien que l'efficacité de la méthode soit très individuelle - elle aide quelqu'un à bien, quelqu'un à faible).
  • La climatothérapie - le traitement dans des sanatoriums spécialisés inhibe non seulement la croissance du tissu lymphoïde, mais a également un effet positif sur le corps de l'enfant dans son ensemble.
  • Gymnastique respiratoire, ainsi qu'un massage spécial du visage et du cou.

Malheureusement, il n’est pas toujours possible de traiter le problème avec prudence. Les indications pour l'opération sont les suivantes:

  • Une grave violation de la respiration nasale, quand l'enfant respire toujours par le nez et qu'il a parfois des apnées nocturnes (tout cela est caractéristique des végétations adénoïdes de grade 3 et est très dangereux, car tous les organes souffrent d'un manque d'oxygène);
  • Le développement de l'otite moyenne, entraînant une diminution de la fonction auditive;
  • Pathologies maxillo-faciales causées par la croissance d'adénoïdes;
  • La dégénérescence des tissus en une formation maligne;
  • Adénoïdite plus de 4 fois par an avec un traitement conservateur.

Cependant, il existe un certain nombre de contre-indications à l'opération visant à éliminer les végétations adénoïdes. Ceux-ci incluent:

  • Maladies graves du système cardiovasculaire;
  • Troubles sanguins;
  • Toutes les maladies infectieuses (par exemple, si l'enfant était malade de la grippe, l'opération ne peut être pratiquée que 2 mois après la guérison);
  • Asthme bronchique;
  • Réactions allergiques graves.

Ainsi, l’opération d’enlèvement des végétations adénoïdes (adénoectomie) n’est pratiquée que dans l’état de santé de l’enfant, après l’élimination des plus légers signes d’inflammation. Une anesthésie est requise - locale ou générale. Il faut comprendre que l'opération est une sorte de saper le système immunitaire d'un petit patient. Par conséquent, longtemps après l'intervention, il devrait être protégé des maladies inflammatoires. La période postopératoire est nécessairement accompagnée d'un traitement médicamenteux - sinon, il y a un risque de repousse du tissu.

De nombreux parents, même avec des indications directes d'adénectomie, ne sont pas d'accord avec l'opération. Ils motivent leur décision par le fait que la suppression des végétations adénoïdes compromet irrévocablement l’immunité de leur enfant. Mais ce n'est pas tout à fait vrai. Oui, pour la première fois après l'intervention, les forces de protection seront considérablement affaiblies. Mais après 2-3 mois, tout va revenir à la normale - les autres amygdales reprendront les fonctions des végétations adénoïdes distantes.

La vie d'un enfant avec des végétations adénoïdes a ses propres caractéristiques. Il doit consulter le médecin ORL de temps à autre, plus souvent que les autres enfants, pour effectuer des toilettes nasales, éviter les rhumes et les maladies inflammatoires, accorder une attention particulière au renforcement du système immunitaire. La bonne nouvelle est que le problème devrait disparaître d'ici 13-14 ans. Avec l'âge, le tissu lymphoïde est progressivement remplacé par le tissu conjonctif et la respiration nasale est restaurée. Mais cela ne signifie pas que tout peut être laissé au hasard, car si vous ne guérissez pas et ne contrôlez pas les végétations adénoïdes, vous ne serez pas obligé d'attendre des complications graves et souvent irréversibles.

Les végétations adénoïdes sont-elles des ennemis ou des amis? Examen complet de la maladie

Si vous avez un petit enfant (ou pas très), vous entendrez certainement parler des végétations adénoïdes. Ces yeux non professionnels invisibles causent souvent de graves problèmes de santé pour un enfant en pleine croissance. L'objectif de cet article est de comprendre ce que sont les végétations adénoïdes et pourquoi elles commencent soudainement à se développer ou à s'enflammer.

>> Le site contient une vaste sélection de médicaments pour le traitement de la sinusite et d'autres maladies du nez. Utilisez sur la santé!

Normalement, les végétations adénoïdes continuent de croître pendant au moins cinq, voire sept ans de la vie d’un enfant.

Nous ajoutons qu'entre 18 et 24 mois, c'est-à-dire entre 1,5 et 2 ans, une augmentation symptomatique de l'amygdale du rhinopharynx est considérée comme tout à fait normale. Lorsqu'un enfant ayant déjà respiré librement commence à ronfler ou à respirer par la bouche, surtout la nuit, il est tout à fait possible que ses adénoïdes aient connu une croissance rapide et soudaine.

Et pourquoi grandissent-ils?

Il existe des facteurs de risque connus qui contribuent à une augmentation dramatique des végétations adénoïdes, et le pédiatre de renom Yevgeny Komarovsky insiste sur leur rôle particulier dans le développement de la maladie chez les enfants:

  • l'hérédité;
  • les maladies du nasopharynx - infections virales et bactériennes respiratoires, par exemple, rougeole, coqueluche, scarlatine, maux de gorge, etc.
  • alimentation déséquilibrée, en particulier excès de sucreries et suralimentation de l'enfant;
  • susceptibilité aux allergies. Il existe une théorie sur la nature allergénique de l'hypertrophie adénoïde;
  • une réponse immunitaire altérée, c'est-à-dire une immunité réduite;
  • conditions environnementales défavorables - saturation de l'air en poussières, produits chimiques. Cela comprend également l'air sec et chaud.

Mais si les végétations adénoïdes peuvent augmenter considérablement, devenir enflammées et, en général, causer autant de problèmes, voire de coupures, «sans attendre de péritonite» et supprimer cette croissance inutile? Essayons d'abord de comprendre en quoi consiste tout ce tapage et pourquoi notre corps a une amygdale nasopharyngée.

Pourquoi nos enfants ont-ils besoin d'adénoïdes?

La nature est un constructeur avisé. Dans un corps humain soigneusement conçu et chéri, chaque cellule et chaque vaisseau a sa propre fonction. Et les végétations adénoïdes ne sont pas des formations aléatoires, en croissance sans but et tout aussi dégradantes. Pourquoi sont-ils nécessaires?

Rappelons que l'amygdale nasopharyngée est formée de tissu lymphoïde. Et cela signifie que cela fait partie intégrante du système lymphatique. Les cellules des végétations adénoïdes sont l’une des premières à «rencontrer» des agents pathogènes qui pénètrent avec l’air inspiré. Ils se rencontrent complètement armés et commencent à produire des anticorps protecteurs dont le but principal est d'étouffer l'infection dans l'œuf, au stade de la mise en œuvre.

Chez les jeunes enfants, la défense immunitaire est faible et inexpérimentée et, par conséquent, leur tissu adénoïde se développe vigoureusement, fournissant ainsi une réponse immunitaire.

Avec l'âge, les capacités de protection du corps de l'enfant augmentent et l'amygdale du rhinopharynx devient de plus en plus inutile - le système immunitaire commence à faire face sans son aide. Et dans un système bien pensé appelé «l'organisme», commence le processus d'élimination d'un organe qui n'est plus utilisé. Donc, pour le moment, les végétations adénoïdes ne sont pas si inutiles et vous ne devez pas vous précipiter pour les enlever.

Bactéries, sans lesquelles il ne peut pas faire

Chez une personne en bonne santé, les bactéries vivent à la surface de toutes les muqueuses. Ils commencent à coloniser notre corps immédiatement après la naissance et se poursuivent encore plusieurs années. La flore des voies respiratoires, à laquelle sont classés les végétations adénoïdes, se forme immédiatement après la naissance. C’est pourquoi il est si important d’attacher le bébé qui vient de voir la lumière blanche au sein de la mère et non au biberon ou même à la blouse stérile de l’infirmière. Après tout, les bactéries de la mère sont beaucoup plus utiles que les bactéries hospitalières. Tout d'abord, sur l'épithélium de l'amygdale nasopharyngée, des «colonies» de lactobacilles sont organisées. Un bébé de six mois a déjà un conglomérat microbien vivant dans:

  • streptocoques anaérobies;
  • les actinomycètes;
  • le fuzobakteriy;
  • nocardias et autres microorganismes.

Nous ajoutons que la flore normale non pathogène et conditionnellement pathogène présente dans le tissu lymphoïde des végétations adénoïdes comprend également:

  • streptocoques alpha hémolytiques,
  • entérocoques,
  • Corynebacterium
  • staphylocoque à coagulase négative;
  • Bactérie Neisseria;
  • bâtons d'haemophilus;
  • des microcoques;
  • stomatocoques.

Et les staphylocoques et les streptocoques trouvés dans l'ensemencement du nasopharynx, que les médecins commencent à cicatriser de manière intensive, s'avèrent parfois être des microbes complètement inoffensifs qui mènent une vie calme et paisible dans le tissu adénoïde.

Adénoïdite: causes et types de maladie

Comme tout autre organe, les végétations adénoïdes peuvent s'enflammer. Et la principale cause de ceci, bien sûr, est l’infection. Quels microbes sont les principaux coupables du processus inflammatoire, qui peut durer plusieurs années et empoisonner la vie de l'enfant et de ses parents?

Ainsi, les causes bactériennes de l'inflammation des végétations adénoïdes - adénoïdite - comprennent:

  • streptocoque pyogénique;
  • pneumonie à streptocoque;
  • streptocoque bêta-hémolytique du groupe A;
  • moraxella;
  • bacille hémophile;
  • une variété d'espèces de staphylocoques, y compris le notoire Staphylococcus aureus Staphylococcus aureus.

Si nous comparons le spectre des agents responsables de l’adénoïdite aux facteurs du développement d’une autre maladie inflammatoire du nasopharynx, la sinusite, nous pouvons observer un schéma surprenant. Dans le premier et dans le second cas, les microorganismes responsables de l'infection sont presque identiques. Dans cette triste logique, il existe une relation claire entre adénoïdite et sinusite, ce qui explique pourquoi ces maladies se complètent si souvent et l'inflammation de l'amygdale nasopharyngée est considérée comme l'un des facteurs de risque du développement d'une inflammation chronique des sinus.

En outre, ces bactéries sont souvent les agents responsables d'autres maladies du nasopharynx, des voies respiratoires supérieures et même de l'oreille. Ils appartiennent aux microbes les plus résistants, qui résistent parfois activement aux antibiotiques, et provoquent des otites, pharyngites, amygdalites, sinusites (comme nous l’avons déjà dit à propos de la sinusite), des rhinosinusites difficiles à traiter.

Les virus sont également associés à une adénoïdite aiguë, notamment:

  • Adénovirus (qui provoque également facilement une sinusite);
  • rhinovirus, observé parmi les agents responsables de l'inflammation des sinus maxillaires;
  • paramyxovirus - la seule parmi toutes les causes potentielles d'adénoïdite aiguë, non compliquée d'une sinusite aiguë.

Nous avons répertorié les micro-organismes provoquant une infection aiguë. Malheureusement, la liste des parasites associés à l’inflammation des végétations adénoïdes n’est pas encore complète. Si tout se limitait à la forme aiguë de l'adénoïdite, tout ne serait pas si sombre. L'inflammation aiguë a une certaine probabilité de transition vers une forme chronique de longue durée. Ensuite, la liste des bactéries "vivantes" sur les végétations adénoïdes est reconstituée et le traitement est sérieusement compliqué.

À l'heure actuelle, on sait de manière fiable que les biofilms jouent un rôle important dans la progression de l'infection chronique des végétations adénoïdes et des amygdales.

Les conglomérats résistants de bactéries sélectionnées résistent facilement aux antibiotiques et à tout autre médicament. Et la seule mesure pour les combattre est le scalpel et son champ d'activité comprend les amygdales et les végétations adénoïdes.

Symptômes de l'adénoïdite aiguë

L'inflammation aiguë de l'amygdale nasopharyngée ne peut être négligée. Chez les enfants malades, la température augmente fortement, il y a un mal de tête, une toux, un nez qui coule, et la respiration est perturbée jusqu'à l'apnée du sommeil, c'est-à-dire un arrêt temporaire de la respiration pendant le sommeil. L'enfant ronfle et respire principalement par la bouche.

L'écoulement nasal d'une infection virale est de nature séreuse - ils sont transparents ou blanchâtres, sans aucune impureté de pus. A l'origine bactérienne de l'adénoïdite, sécrétion nasale de couleur purulente jaune-vert. En outre, l'inflammation aiguë des végétations adénoïdes s'accompagne d'une lymphadénopathie - un élargissement des ganglions lymphatiques, en particulier des ganglions sous-maxillaire, occipital et postérieur. Et, bien sûr, l'inflammation des végétations adénoïdes s'accompagne presque toujours d'une augmentation et d'un gonflement, mais seul un spécialiste peut remarquer ce symptôme.

En raison de l'emplacement assez proche des amygdales palatine et nasopharyngée et des agents pathogènes communs, l'amygdalite aiguë rejoint souvent l'adénoïdite aiguë, et l'amygdalite est courante chez les gens ordinaires. À propos, l'inflammation aiguë des végétations adénoïdes est souvent appelée angine de poitrine rétronasale. Pour les amygdalites aiguës, la liste des décès potentiels ne se termine pas. L'adénoïdite aiguë peut être accompagnée d'une sinusite aiguë et d'une otite aiguë. Et puis, dans le contexte des symptômes d'inflammation de l'amygdale nasopharyngée, tout un ensemble de manifestations apparaît, déroutant les médecins.

La durée de l'adénoïdite aiguë dépend de l'agent responsable de la maladie. Lorsque l'origine virale de la maladie cesse souvent aussi soudainement qu'elle commence, après seulement deux jours. Si des bactéries pathogènes ou leurs propres bactéries pénètrent dans l'organisme, les microorganismes opportunistes indigènes changent de pôle et provoquent une inflammation. L'adénoïdite dure au moins une semaine, même avec un traitement bien organisé.

Qu'est-ce qu'une inflammation adénoïde dangereuse?

Avec une réponse immunitaire qui fonctionne normalement, l'adénoïdite virale aiguë, comme nous l'avons dit, attend son auto-guérison. La forme bactérienne, traitée à temps et correctement traitée, ne devrait plus déranger l'enfant non plus. Mais c'est un cas idéal. En fait, l'immunité des enfants est très vulnérable et souvent, elle ne s'acquitte pas de ses tâches protectrices. De plus, les végétations adénoïdes enflammées ne sont pas capables de fonctionner pleinement.

Par conséquent, il y a souvent des situations dans lesquelles un enfant, après avoir eu une adénoïdite aiguë, devient un patient fréquent d'un médecin ORL local. Une inflammation aiguë de l'amygdale nasopharyngée est observée lors de récidives fréquentes et lors du passage à la forme chronique. Et l'adénoïdite chronique elle-même ne guérit pas et ne va nulle part, accompagnant l'enfant jusqu'à l'adolescence, voire plus longtemps.

Manifestations d'inflammation chronique des végétations adénoïdes

L'adénoïdite virale aiguë pourrait bien passer inaperçue aux parents. Ce qui est étonnant: l’enfant a ramassé l’ARVI, est resté assis pendant quelques jours et a semblé se remettre complètement, sans médecin ni antibiotique. Seulement ici respire souvent par la bouche. Et la mâchoire inférieure légèrement avancée. Et alors - enfant en parfaite santé. Tandis que les parents se disputent de la sorte, un processus inflammatoire chronique peut survenir dans le nasopharynx de l’enfant, entraînant de tristes conséquences.

Comment remarquer les symptômes de l'adénoïdite chronique dans le temps? Pour ce faire, combinez les symptômes en une seule image. Les manifestations classiques de la maladie comprennent:

  • nez qui coule fréquemment;
  • toux humide le matin en raison du fait que des amygdales nasopharyngiennes dilatées interfèrent avec la sortie normale du secret;
  • violation de la respiration nasale;
  • ronfler dans un rêve;
  • perte auditive.

Parfois, la température subfébrile, la pâleur, l'irritabilité rejoignent ces symptômes. Si vous avez remarqué de telles manifestations chez votre enfant, vous ne devriez pas attendre une adolescence qui, disent-ils, deviendra une solution spontanée au problème. Il est beaucoup plus productif de consulter un médecin et de laisser le spécialiste s'occuper de ce problème. Il sera en mesure de voir une augmentation des adénoïdes accompagnant le processus inflammatoire chronique.

En passant, la taille de ce très petit organe normal dans l'adénoïdite chronique peut s'approcher de la taille d'une balle de tennis. Imaginez que le nasopharynx de votre bébé a fait ses études et que vous ne le sachiez même pas. Sur le fond des amygdales nasopharyngiennes hypertrophiées, des processus pathologiques très désagréables commencent dans le corps.

Une respiration buccale constante augmente le risque d'infections respiratoires, car les bactéries et les virus pénètrent immédiatement dans les voies respiratoires avec l'air froid. Dans la cavité nasale apparaissent stagnation, qui sont accompagnés par un œdème, une rhinite constante, une sinusite.

L'apparition d'un enfant avec des végétations adénoïdes élargies est une bouche ouverte constante, une morsure perturbée, une voix nasale. Il existe même un terme décrivant les caractéristiques du patient - «visage adénoïde».

Et, bien sûr, nous ne devons pas oublier que les végétations adénoïdes élargies causent souvent des troubles auditifs. Effrayant? Adressez-vous ensuite au médecin si vous avez le moindre doute et les signes d’une augmentation du nombre de végétations adénoïdes!

Le degré d'hypertrophie des végétations adénoïdes

L'inflammation chronique des végétations adénoïdes est toujours accompagnée de leur augmentation. Mais la taille des tissus envahis peut être différente. Les médecins distinguent trois degrés d'élargissement adénoïde:

  • dans les végétations adénoïdes de grade 1, l'amygdale nasopharyngée recouvre la partie supérieure du vomer, l'os qui forme l'arrière de la cloison nasale, ou la partie supérieure de la hauteur du passage nasal. En règle générale, dans de tels cas, l'enfant ne s'inquiète que d'une violation mineure de la respiration nasale pendant le sommeil;
  • avec les végétations adénoïdes 2 degrés déjà 2/3 du vomer se chevauchent. Les symptômes de la maladie deviennent plus évidents - ils sont rejoints par le ronflement et une insuffisance respiratoire quotidienne;
  • Les adénoïdes de grade 3 se caractérisent par une amygdale élargie, qui bloque presque tout le vomer. Le stade d'hypertrophie le plus grave s'accompagne de nombreuses manifestations et, en premier lieu, d'une violation complète de la respiration nasale.

Il semblerait que plus la maladie est grave, plus les symptômes l'accompagnent. Cependant, dans la pratique, ce n'est pas toujours le cas. Il existe des cas où des enfants avec des végétations adénoïdes de niveau 1 arrêtent presque de respirer avec le nez et souffrent d'une perte auditive grave. Et dans le même temps, avec une maladie de grade 3, il est tout à fait possible qu’une violation partielle de la respiration nasale. Par conséquent, seul un médecin peut décider du mode de traitement de l'adénoïde, en tenant compte des manifestations cliniques, des données de l'examen, des antécédents médicaux et de nombreux autres facteurs.

Comment diagnostique-t-on l'adénoïdite?

Un expert peut remarquer une augmentation de l'amygdale nasopharyngée à l'œil nu à l'aide d'un miroir spécial doté d'un long manche. Dans les cas douteux, ils recourent au radiodiagnostic, qui détecte facilement l'adénoïdite, et en même temps à l'antrite, qui s'avère souvent être un compagnon invisible des végétations adénoïdes inflammatoires.

Eh bien, dans les situations les plus difficiles, les médecins ORL ont recours à la procédure de diagnostic la plus informative - l’endoscopie par fibre optique. En règle générale, il n'est pas difficile d'établir un diagnostic d'adénoïdite et de détecter une augmentation du nombre d'adénoïdes pour l'oto-rhino-laryngologiste. Mais guérir la maladie n'est pas si facile. Mais nous en parlerons dans le prochain article "Adénoïdes - pour guérir, ne pouvons-nous pas attendre?" Détails sur le traitement de l'adénoïdite.

Adénoïdes. Causes, symptômes, diagnostic et traitement

Quels sont les végétations adénoïdes?

Les adénoïdes (excroissances adénoïdes, végétations) sont appelés amygdales nasopharyngiennes excessivement grossies - un organe immunitaire situé dans le nasopharynx et assurant certaines fonctions de protection. Cette maladie touche près de la moitié des enfants âgés de 3 à 15 ans, ce qui est associé aux caractéristiques du développement du système immunitaire liées à l'âge. Les adénoïdes chez l'adulte sont moins fréquents et résultent généralement d'une exposition prolongée à des facteurs environnementaux défavorables.

Dans les conditions normales, l'amygdale pharyngée est représentée par plusieurs plis de tissu lymphoïde faisant saillie au-dessus de la surface de la membrane muqueuse de la paroi pharyngienne postérieure. Il fait partie de ce que l'on appelle l'anneau lymphatique pharyngé, représenté par plusieurs glandes immunitaires. Ces glandes sont principalement constitués de lymphocytes - cellules immunocompétentes impliquées dans la régulation et le maintien de l'immunité, c'est-à-dire la capacité du corps à se défendre contre les effets de bactéries, virus et autres micro-organismes étrangers.

L'anneau lymphatique pharyngé est formé par:

  • Amygdale nasopharyngée (pharyngée). Amygdale non appariée, située dans la membrane muqueuse de la partie supérieure arrière du pharynx.
  • Amygdale linguale. Non apparié, situé dans la membrane muqueuse de la racine de la langue.
  • Deux amygdales palatines. Ces amygdales sont assez grandes, situées dans la cavité buccale sur les côtés de l'entrée de la gorge.
  • Amygdales à deux tubes. Situé dans les parois latérales du pharynx, près des ouvertures des tubes auditifs. Le tube auditif est un canal étroit qui relie la cavité tympanique (oreille moyenne) au pharynx. La cavité tympanique contient des osselets auditifs (enclume, malleus et étrier), reliés au tympan. Ils fournissent la perception et l'amplification des ondes sonores. La fonction physiologique du tube auditif est l’égalisation de la pression entre la cavité tympanique et l’atmosphère, nécessaire à la perception normale des sons. Dans ce cas, le rôle des amygdales des trompes est d'empêcher l'infection de pénétrer dans le tube auditif et plus loin dans l'oreille moyenne.
Lors de l'inhalation d'air, une personne inhale de nombreux micro-organismes différents constamment présents dans l'atmosphère. L'amygdale nasopharyngée a pour principale fonction d'empêcher l'entrée de ces bactéries dans l'organisme. L'air inhalé par le nez passe par le nasopharynx (où se trouvent les amygdales du nasopharynx et des trompes), tandis que les microorganismes étrangers sont en contact avec le tissu lymphoïde. Lorsque les lymphocytes entrent en contact avec un agent étranger, un complexe de réactions de défense locales est lancé afin de le neutraliser. Les lymphocytes commencent à se diviser durement (se multiplient), ce qui entraîne une augmentation de la taille des amygdales.

En plus de l'action antimicrobienne locale, le tissu lymphoïde de l'anneau pharyngé remplit également d'autres fonctions. Dans cette zone, le système immunitaire est principalement en contact avec des microorganismes étrangers, après quoi les cellules lymphoïdes transfèrent les informations les concernant aux autres tissus immunitaires du corps, préparant ainsi le système immunitaire à la protection.

Causes des végétations adénoïdes

Dans des conditions normales, la sévérité des réponses immunitaires locales est limitée; ainsi, après l'élimination de la source de l'infection, le processus de division des lymphocytes au niveau de l'amygdale pharyngienne ralentit. Cependant, en violation de la régulation de l'activité du système immunitaire ou lors d'une exposition prolongée et chronique à des microorganismes pathogènes, les processus décrits sont hors de contrôle, ce qui entraîne une croissance excessive (hypertrophie) du tissu lymphoïde. Il est à noter que les propriétés protectrices de l'amygdale hypertrophiée sont considérablement réduites, de sorte qu'elle peut elle-même être peuplée de micro-organismes pathogènes, c'est-à-dire devenir une source d'infection chronique.

La cause de l'augmentation de l'amygdale nasopharyngée peut être:

  • Caractéristiques d'âge du corps de l'enfant. Au contact de chaque microorganisme étranger, le système immunitaire produit des anticorps spécifiques contre celui-ci, qui peuvent circuler dans le corps pendant longtemps. À mesure que l'enfant grandit (particulièrement après trois ans, lorsque les enfants commencent à fréquenter les jardins d'enfants et à rester dans des endroits surpeuplés), leur système immunitaire est en contact avec de plus en plus de nouveaux micro-organismes, ce qui peut conduire à une hyperactivité du système immunitaire et au développement d'adénoïdes. Chez certains enfants, une augmentation des amygdales peut être asymptomatique jusqu'à l'âge adulte, alors que dans d'autres cas, des troubles respiratoires peuvent se développer et d'autres symptômes de la maladie peuvent apparaître.
  • Malformations congénitales. Au cours du processus de formation des organes pendant la période prénatale, diverses perturbations peuvent survenir, pouvant être provoquées par des facteurs environnementaux (par exemple, air pollué, rayonnement intense), des traumatismes ou des maladies chroniques de la mère, un abus d'alcool ou de drogues (de la part de la mère ou du père de l'enfant). Le résultat peut être une augmentation innée de l'amygdale nasopharyngée. La prédisposition génétique aux végétations adénoïdes n’est pas non plus exclue, mais il n’existe aucune donnée spécifique confirmant ce fait.
  • Maladies infectieuses fréquentes. Les maladies chroniques ou souvent récidivantes (ré-aggravées) des voies respiratoires supérieures (mal de gorge, pharyngite, bronchite) peuvent entraîner une dysrégulation du processus inflammatoire au niveau de l'anneau lymphoïde du pharynx, entraînant une augmentation de l'amygdale nasopharyngée et l'apparition des adénoïdes. Les maladies respiratoires aiguës du virus respiratoire (IVRA), à savoir le rhume et la grippe, constituent un risque particulier à cet égard.
  • Maladies allergiques. Les mécanismes de l'inflammation au cours de l'infection et le développement de réactions allergiques sont très similaires. De plus, le système immunitaire d'un enfant allergique est initialement prédisposé à des réactions plus prononcées en réponse à la pénétration de l'infection dans le corps, ce qui peut également contribuer à l'hypertrophie de l'amygdale pharyngienne.
  • Facteurs environnementaux nocifs. Si un enfant respire de l'air pollué par la poussière ou des composés chimiques nocifs pendant une longue période, cela peut entraîner une inflammation non infectieuse des formations lymphoïdes du nasopharynx et la croissance des végétations adénoïdes.

Symptômes de végétations adénoïdes

Violation de la respiration nasale chez les végétaux adénoïdes

C'est l'un des premiers symptômes apparaissant chez un enfant atteint de végétations adénoïdes. La cause de l'insuffisance respiratoire dans ce cas est une augmentation excessive des végétations adénoïdes qui pénètrent dans le nasopharynx et empêchent le passage de l'air inhalé et exhalé. Il est caractéristique que seule la respiration adénale soit perturbée chez les végétaux adénoïdes, tandis que la respiration par la bouche n'en souffre pas.

La nature et le degré d'insuffisance respiratoire sont déterminés par la taille de l'amygdale hypertrophiée (élargie). En raison du manque d'air, les enfants dorment mal la nuit, ronflent et reniflent pendant leur sommeil, se réveillent souvent. Pendant la veille, ils respirent souvent par la bouche, qui est constamment entrouverte. Un enfant peut inaudible parler, nœud coulant, "parler dans le nez."

Au fur et à mesure que la maladie progresse, la respiration de l'enfant devient plus difficile et son état général se dégrade. En raison du manque d'oxygène et du manque de sommeil, il peut y avoir un retard marqué dans le développement mental et physique.

Nez qui coule avec des végétations adénoïdes

Plus de la moitié des enfants avec des végétations adénoïdes ont des écoulements muqueux réguliers du nez. La raison en est l’activité excessive des organes immunitaires du nasopharynx (en particulier les amygdales du rhinopharynx), ainsi que le processus inflammatoire qui y est constamment évolutif. Cela conduit à une augmentation de l'activité des cellules caliciformes de la muqueuse nasale (ces cellules sont responsables de la production de mucus), ce qui provoque l'apparition d'une rhinite.

Ces enfants sont constamment obligés de porter un mouchoir ou des serviettes de table. Au fil du temps, des lésions cutanées (rougeurs, démangeaisons) associées à l'effet agressif du mucus sécrété (le mucus nasal contient des substances spéciales dont la fonction principale est la destruction et la destruction des microorganismes pathogènes pénétrant dans le nez) peuvent être observées dans les plis nasogéniens.

Toux avec des végétations adénoïdes

Déficience auditive chez les végétations adénoïdes

Les déficiences auditives sont associées à une prolifération excessive de l'amygdale nasopharyngée, qui peut dans certains cas atteindre des tailles énormes et bloquer littéralement les ouvertures internes (pharyngiennes) des tubes auditifs. Dans ce cas, il devient impossible d'égaliser la pression entre la cavité tympanique et l'atmosphère. L'air de la cavité tympanique est progressivement absorbé, ce qui perturbe la mobilité du tympan, ce qui entraîne une perte d'audition.

Si les végétations adénoïdes chevauchent la lumière d'un seul tube auditif, l'audition diminuera du côté affecté. Si les deux tuyaux sont bloqués, l'audience sera perturbée des deux côtés. Aux premiers stades de la maladie, la perte auditive peut être temporaire, associée à un gonflement de la membrane muqueuse du nasopharynx et de l'amygdale pharyngée lors de diverses maladies infectieuses de cette région. Une fois que l'inflammation a diminué, l'œdème tissulaire diminue, la lumière du tube auditif est libérée et la perte auditive disparaît. Dans les stades ultérieurs, la végétation adénoïde peut atteindre des tailles énormes et bloquer complètement les lumières des tubes auditifs, ce qui entraînera une diminution permanente de l'audition.

Température avec les végétations adénoïdes

Difformité du visage chez les végétations adénoïdes

Si les végétations adénoïdes de 2 à 3 degrés ne sont pas traitées (lorsque la respiration nasale est pratiquement impossible), une respiration prolongée par la bouche conduit à l'apparition de certains changements dans le squelette facial, c'est-à-dire que l'on forme un «visage adénoïde».

"Visage adénoïde" est caractérisé par:

  • Bouche à demi ouverte. En raison de difficultés respiratoires nasales, l'enfant est obligé de respirer par la bouche. Si cet état dure assez longtemps, il peut devenir habituel et, même après le retrait des végétations adénoïdes, l'enfant continuera à respirer par la bouche. La correction de cette affection nécessite un travail long et laborieux avec l'enfant de la part des médecins et des parents.
  • Mâchoire inférieure affaissée et allongée. Étant donné que la bouche de l’enfant est constamment ouverte, la mâchoire inférieure est progressivement étendue et étendue, ce qui entraîne une violation de la morsure. Au fil du temps, certaines déformations se produisent dans l'articulation temporo-mandibulaire, entraînant la formation de contractures (fusion).
  • Déformation du palais dur. Se produit en raison du manque de respiration nasale normale. Un palais dur est haut, peut être mal développé, ce qui entraîne une croissance et un positionnement incorrects des dents.
  • Expression faciale indifférente. Avec un long parcours de la maladie (mois, années), le processus de délivrance d'oxygène aux tissus, en particulier au cerveau, est considérablement perturbé. Cela peut entraîner un retard marqué de l'enfant dans le développement mental, la mémoire altérée, l'activité mentale et émotionnelle.
Il est important de se rappeler que les changements décrits ne surviennent qu’avec un long trajet de la maladie. Le retrait opportun des végétations adénoïdes mènera à la normalisation de la respiration nasale et empêchera des modifications du squelette facial.

Diagnostic des végétations adénoïdes

Quand un ou plusieurs des symptômes ci-dessus apparaissent, il est recommandé de contacter un oto-rhino-laryngologiste (ORL), qui procédera à un diagnostic approfondi et à un diagnostic précis.

Pour le diagnostic des végétations adénoïdes utilisées:

  • Rhinoscopie du dos. Une étude simple permettant d’évaluer visuellement le degré d’augmentation de l’amygdale pharyngée. Cette opération est effectuée à l'aide d'un petit miroir que le médecin insère par la bouche dans la gorge. L'étude est indolore, elle peut donc être réalisée sur tous les enfants et ne présente pratiquement aucune contre-indication.
  • Étude des doigts du nasopharynx. Également une étude assez informative, qui permet de déterminer le degré d'amygdales élargies. Avant l'examen, le médecin met des gants stériles et se place sur le côté de l'enfant, après quoi il appuie sa joue gauche sur la joue gauche (pour éviter la fermeture de la mâchoire et les traumatismes), et l'index de sa main droite examine rapidement les végétations adénoïdes, le choan et l'arrière du nasopharynx.
  • Études radiographiques. La radiographie simple en projection frontale et latérale vous permet de déterminer les végétations adénoïdes ayant atteint de grandes tailles. Parfois, une tomodensitométrie est attribuée aux patients, ce qui permet une évaluation plus détaillée de la nature des modifications de l'amygdale pharyngée, du degré de chevauchement de Choan et d'autres modifications.
  • Examen endoscopique. L'examen endoscopique du nasopharynx peut fournir des informations assez détaillées. Son essence réside dans l'introduction d'un endoscope (un tube flexible spécial à une extrémité duquel une caméra vidéo est fixée) dans le nasopharynx par le nez (rhinoscopie endoscopique) ou par la bouche (épipharyngoscopie endoscopique), et les données de la caméra sont transmises au moniteur. Cela vous permet d’explorer visuellement les végétations adénoïdes et d’évaluer le degré de perméabilité du gland et des trompes auditives. Pour prévenir les sensations désagréables ou les vomissements réflexes, 10 à 15 minutes avant le début de l'étude, la muqueuse pharyngée est traitée avec un spray anesthésique, une substance qui réduit la sensibilité des terminaisons nerveuses (par exemple, la lidocaïne ou la novocaïne).
  • Audiométrie. Vous permet d'identifier la perte auditive chez les enfants avec des végétations adénoïdes. L’essence de la procédure est la suivante: l’enfant est assis dans une chaise et met un casque, après quoi le médecin commence à activer des enregistrements sonores d’une certaine intensité (le son est transmis d’abord à une oreille, puis à l’autre). Lorsque l'enfant entend un son, il doit donner un signal.
  • Tests de laboratoire. Les tests de laboratoire ne sont pas requis pour les végétations adénoïdes, car ils ne permettent pas de confirmer ou d'infirmer le diagnostic. En même temps, un examen bactériologique (semer un tampon nasopharyngé sur un milieu nutritif afin d'identifier une bactérie) permet parfois de déterminer la cause de la maladie et de prescrire un traitement adéquat. Des modifications de la numération globulaire totale (augmentation des concentrations de leucocytes de plus de 9 x 10 9 / l et augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes de plus de 10 à 15 mm par heure) peuvent indiquer la présence d’un processus inflammatoire infectieux dans le corps.

Le degré d'augmentation des végétations adénoïdes

Selon la taille des végétations adénoïdes, il y a:

  • Adénoïdes 1 degré. Cliniquement, cette étape peut ne pas se manifester. Pendant la journée, l'enfant respire librement par le nez. Toutefois, la nuit, il peut y avoir violation de la respiration nasale, ronflement et réveils occasionnels. En effet, la nuit, la membrane muqueuse du nasopharynx gonfle légèrement, ce qui entraîne une augmentation de la taille des végétations adénoïdes. Dans l'étude du nasopharynx, on peut déterminer des croissances adénoïdes de petite taille, couvrant jusqu'à 30 à 35% du vomer (os impliqué dans la formation de la cloison nasale), en bloquant légèrement la lumière du gland (trous reliant la cavité nasale au nasopharynx).
  • Adénoïdes 2 degrés. Dans ce cas, les végétations adénoïdes se développent dans la mesure où elles recouvrent plus de la moitié de l'ouverture, ce qui affecte déjà la capacité de l'enfant à respirer par le nez. La respiration nasale est difficile, mais néanmoins sauvée. L'enfant respire souvent par la bouche (généralement après un effort physique, une surmenage émotionnelle). La nuit, il y a un fort ronflement, réveil fréquent. Un écoulement nasal muqueux abondant, une toux et d'autres symptômes peuvent apparaître à ce stade, mais les signes de manque chronique d'oxygène sont extrêmement rares.
  • Adénoïdes 3 degrés. En cas de maladie de grade 3, l'amygdale pharyngée hypertrophiée bloque complètement les choanes, rendant la respiration nasale impossible. Tous les symptômes ci-dessus sont fortement prononcés. Des symptômes de manque d’oxygène apparaissent et progressent, des déformations du squelette facial, un retard de développement mental et physique de l’enfant, etc. peuvent apparaître.

Traitement des végétations adénoïdes sans chirurgie

Le choix du mode de traitement dépend non seulement de la taille des végétations adénoïdes et de la durée de la maladie, mais également de la gravité des manifestations cliniques. Dans le même temps, il convient de noter que des mesures exclusivement conservatrices ne sont efficaces qu'avec le 1 er degré de la maladie, tandis que les végétations adénoïdes des 2–3 degrés sont une indication de leur suppression.

Médicaments d'adénoïdes

Le traitement médicamenteux a pour objectif d’éliminer les causes de la maladie et d’empêcher une nouvelle augmentation de l’amygdale pharyngée. À cette fin, des médicaments appartenant à différents groupes pharmacologiques peuvent être utilisés, possédant à la fois des effets locaux et systémiques.

Traitement médicamenteux des végétations adénoïdes

Le mécanisme de l'action thérapeutique

Posologie et administration

Les antibiotiques ne sont prescrits qu'en présence de manifestations systémiques d'une infection bactérienne ou lors de l'isolement de bactéries pathogènes de la muqueuse nasopharyngée et des végétations adénoïdes. Ces médicaments ont un effet néfaste sur les micro-organismes étrangers, dans le même temps, pratiquement, sans affecter les cellules du corps humain.

  • Pour les enfants, 10 à 25 mg par kilogramme de poids corporel (mg / kg) 3 à 4 fois par jour.
  • Adultes - 750 mg 3 fois par jour (par voie intraveineuse ou intramusculaire).
  • Enfants - 12 mg / kg 3 fois par coup.
  • Adultes - 250 - 500 mg 2 à 3 fois par jour.
  • Enfants - 10 - 15 mg / kg 2 à 3 fois par jour.
  • Adultes - 500 à 1000 mg 2 à 4 fois par jour.

L'histamine est une substance biologiquement active qui exerce un certain nombre d'effets au niveau de divers tissus de l'organisme. La progression du processus inflammatoire dans l'amygdale pharyngée entraîne une augmentation de la concentration d'histamine dans ses tissus, qui se manifeste par une dilatation des vaisseaux sanguins et la libération de sang liquide dans l'espace intercellulaire, un œdème et une hyperhémie (rougeur) de la muqueuse pharyngée.

Les antihistaminiques bloquent les effets négatifs de l'histamine, éliminant certaines manifestations cliniques de la maladie.

À l'intérieur, buvant un grand verre d'eau tiède.

  • Enfants jusqu'à 6 ans - 2,5 mg deux fois par jour.
  • Adultes - 5 mg deux fois par jour.
  • Enfants de moins de 6 ans - 0,5 mg 1 à 2 fois par jour.
  • Adultes - 1 mg 2 fois par jour.
  • Enfants de moins de 12 ans - 5 mg 1 fois par jour.
  • Adultes - 10 mg 1 fois par jour.

Ces médicaments contiennent diverses vitamines nécessaires à la croissance normale de l’enfant et au bon fonctionnement de tous les systèmes de son corps.

Lorsque les végétations adénoïdes revêtent une importance particulière:

  • Vitamines du groupe B - régulent les processus métaboliques, le système nerveux, l'hématopoïèse, etc.
  • Vitamine C - augmente l'activité non spécifique du système immunitaire.
  • La vitamine E est nécessaire au fonctionnement normal des systèmes nerveux et immunitaire.

Il est important de se rappeler que les multivitamines sont des médicaments dont l'utilisation non contrôlée ou incorrecte peut entraîner un certain nombre d'effets indésirables.

Dans 1 capsule par jour pendant 1 mois, après quoi vous devriez faire une pause de 3 à 4 mois.

À l'intérieur 1 comprimé 1 fois par jour. Non recommandé pour les enfants de moins de 12 ans.

  • Adultes - 1 à 2 comprimés 1 fois par jour (le matin ou le midi).
  • Enfants - un demi-comprimé 1 fois par jour en même temps.

Ce médicament a la capacité d’accroître les fonctions de protection non spécifiques du système immunitaire de l’enfant, réduisant ainsi le risque d’infections répétées par des infections bactériennes et virales.

Les comprimés doivent être absorbés toutes les 4 à 8 heures. La durée du traitement est de 10 à 20 jours.

Gouttes nasales et sprays pour les végétations adénoïdes

L'usage topique de drogues fait partie intégrante du traitement conservateur des végétations adénoïdes. L'utilisation de gouttes et de sprays assure la délivrance des médicaments directement à la membrane muqueuse du nasopharynx et à l'amygdale pharyngée élargie, ce qui permet d'obtenir l'effet thérapeutique maximal.

Traitement médicamenteux local des végétations adénoïdes

Le mécanisme de l'action thérapeutique

Posologie et administration

Ces sprays contiennent des préparations hormonales ayant un effet anti-inflammatoire prononcé. Réduisez le gonflement des tissus, réduisez l'intensité de la formation de mucus et arrêtez l'augmentation ultérieure des végétations adénoïdes.

  • Enfants de 6 à 12 ans - 1 dose (1 injection) dans chaque passage nasal 1 fois par jour.
  • Adultes et enfants de plus de 12 ans - 1 à 2 injections 1 fois par jour.

Le médicament contient du protéinate d'argent, qui a une action anti-inflammatoire et antibactérienne.

Les gouttes nasales doivent être appliquées 3 fois par jour pendant 1 semaine.

  • Enfants de moins de 6 ans - 1 goutte dans chaque passage nasal.
  • Enfants de plus de 6 ans et adultes - 2 à 3 gouttes dans chaque passage nasal.

Contient des composants végétaux, animaux et minéraux ayant des effets anti-inflammatoires et anti-allergiques.

  • Enfants de moins de 6 ans - 1 injection dans chaque passage nasal 2 à 4 fois par jour.
  • Enfants de plus de 6 ans et adultes - 2 injections dans chaque passage nasal 4 à 5 fois par jour.

Lorsqu'il est appliqué localement, il a des effets antibactériens, anti-inflammatoires et vasoconstricteurs, et stimule également le système immunitaire.

Instiller 2 à 3 gouttes dans chaque passage nasal 3 fois par jour pendant 4 à 6 semaines. Le traitement peut être répété dans un mois.

Lorsqu'il est appliqué localement, ce médicament provoque un rétrécissement des vaisseaux sanguins de la muqueuse nasale et du nasopharynx, ce qui entraîne une diminution du gonflement des tissus et un soulagement de la respiration nasale.

Un spray ou des gouttes dans le nez sont introduits dans chaque passage nasal 3 fois par jour (la posologie est déterminée par la forme de libération).

La durée du traitement ne doit pas dépasser 7 à 10 jours, car cela pourrait entraîner l'apparition d'effets indésirables (par exemple, une rhinite hypertrophique - une croissance pathologique de la muqueuse nasale).

Lavage nasal avec des végétations adénoïdes

Les effets positifs du lavage nasal sont les suivants:

  • Élimination mécanique du mucus et des agents pathogènes de la surface du nasopharynx et des végétations adénoïdes.
  • Effet antimicrobien exercé par les solutions salines.
  • Effet anti-inflammatoire.
  • Action antédémate.
Les formes pharmaceutiques de solutions de lavage sont produites dans des récipients spéciaux à longue pointe qui sont introduits dans les voies nasales. Lorsque vous utilisez des solutions ménagères (1 à 2 cuillerées à thé de sel pour 1 tasse d’eau bouillie tiède), vous pouvez utiliser une seringue ou une simple seringue pour 10 à 20 ml.

Vous pouvez vous rincer le nez de l’une des façons suivantes:

  • Pliez la tête de manière à ce que l'un des passages nasaux soit plus haut que l'autre. Dans la narine en amont, entrez quelques millilitres de solution qui doit s'écouler dans la narine en aval. Répétez la procédure 3 à 5 fois.
  • Remettez la tête en arrière et entrez 5 à 10 ml de solution dans un passage nasal en retenant votre souffle. Après 5 à 15 secondes, inclinez la tête et laissez la solution s'écouler, puis répétez la procédure 3 à 5 fois.
Rincer le nez doit être effectuée 1 - 2 fois par jour. N'utilisez pas de solutions salines trop concentrées, car cela pourrait endommager la muqueuse nasale, le nasopharynx, les voies respiratoires et les tubes auditifs.

Inhalation avec des végétations adénoïdes

L'inhalation est une méthode simple et efficace qui vous permet de délivrer le médicament directement sur le lieu de l'impact (sur la membrane muqueuse du nasopharynx et sur les végétations adénoïdes). Pour l'inhalation peut être utilisé des dispositifs spéciaux ou des moyens improvisés.

En présence de végétations adénoïdes, il est recommandé d'appliquer:

  • Inhalation sèche. Pour ce faire, vous pouvez utiliser de l’huile de sapin, de l’eucalyptus, de la menthe poivrée, dont 2 à 3 gouttes doivent être appliquées sur un mouchoir propre et permettre à l’enfant de respirer à travers le mouchoir pendant 3 à 5 minutes.
  • Inhalation humide. Dans ce cas, l'enfant doit respirer de la vapeur contenant des particules de substances médicinales. Les mêmes huiles (5 à 10 gouttes) peuvent être ajoutées à de l'eau bouillie, après quoi l'enfant doit se pencher sur le réservoir d'eau et respirer à la vapeur pendant 5 à 10 minutes.
  • Inhalations salines. Dans 500 ml d'eau, ajoutez 2 cuillères à café de sel. Amener la solution à ébullition, retirer du feu et respirer à la vapeur pendant 5-7 minutes. Dans la solution, vous pouvez également ajouter 1 à 2 gouttes d'huiles essentielles.
  • Inhalation à l'aide d'un nébuliseur Un nébuliseur est un nébuliseur spécial contenant une solution aqueuse d'huile médicamentée. Le médicament le disperse en petites particules qui pénètrent dans le nez du patient à travers le tube, irriguant les muqueuses et pénétrant dans des endroits difficiles à atteindre.
Les effets positifs de l'inhalation sont:
  • hydratation de la membrane muqueuse (à l'exception des inhalations sèches);
  • amélioration de la circulation sanguine dans la membrane muqueuse du nasopharynx;
  • réduire la quantité de sécrétions muqueuses;
  • augmenter les propriétés protectrices locales de la membrane muqueuse;
  • effet anti-inflammatoire;
  • action anti-œdémateuse;
  • action antibactérienne.

Physiothérapie pour les végétations adénoïdes

L'impact de l'énergie physique sur la membrane muqueuse vous permet d'accroître ses propriétés protectrices non spécifiques, de réduire la gravité de l'inflammation, d'éliminer certains symptômes et de ralentir la progression de la maladie.

Lorsque les végétations adénoïdes sont attribuées:

  • Irradiation ultraviolette (UV). Pour l'irradiation des muqueuses du nez, un appareil spécial est utilisé, dont la longue extrémité est insérée alternativement dans les voies nasales (cela empêche les rayons ultraviolets de pénétrer dans les yeux et d'autres parties du corps). Il a une action antibactérienne et immunostimulante.
  • Thérapie à l'ozone. L'application d'ozone (la forme active de l'oxygène) sur les muqueuses du nasopharynx a des effets antibactériens et antifongiques, stimule l'immunité locale et améliore les processus métaboliques dans les tissus.
  • Thérapie au laser L'exposition au laser entraîne une augmentation de la température de la membrane muqueuse du nasopharynx, une expansion des vaisseaux sanguins et lymphatiques et une amélioration de la microcirculation. En outre, le rayonnement laser nuit à de nombreuses formes de microorganismes pathogènes.

Gymnastique respiratoire avec des végétations adénoïdes

La gymnastique respiratoire consiste à effectuer certains exercices physiques, associés à une respiration simultanée selon un régime particulier. Il est à noter que les exercices de respiration sont présentés non seulement à des fins médicinales, mais également pour rétablir la respiration nasale normale après le retrait des végétations adénoïdes. Le fait est qu’avec la progression de la maladie, l’enfant ne peut respirer que par la bouche pendant longtemps, «oubliant» ainsi de bien respirer par le nez. Effectuer activement une série d’exercices aide à rétablir une respiration nasale normale chez ces enfants au bout de 2 à 3 semaines.

Lorsque les exercices de respiration des végétations adénoïdes contribuent à:

  • réduire la gravité des processus inflammatoires et allergiques;
  • réduire la quantité de mucus sécrétée;
  • diminuer la sévérité de la toux;
  • normalisation de la respiration nasale;
  • amélioration de la microcirculation et des processus métaboliques de la membrane muqueuse du nasopharynx.
La gymnastique respiratoire comprend les exercices suivants:
  • 1 exercice. En position debout, il faut effectuer 4 à 5 fortes respirations actives par le nez, suivies ensuite d'une expiration lente (pendant 3 à 5 secondes) et passive par la bouche.
  • 2 exercice. Position de départ - debout, jambes jointes. Au début de l'exercice, vous devez incliner lentement le torse vers l'avant, en essayant d'atteindre le sol avec vos mains. À la fin de la pente (lorsque les mains touchent presque le sol), vous devez prendre une profonde respiration par le nez. L'expiration doit être effectuée lentement, simultanément avec le retour à sa position d'origine.
  • 3 exercice. Position de départ - debout, pieds à la largeur des épaules. L'exercice doit commencer par un squat lent, à la fin duquel vous devez prendre une profonde respiration. L'expiration est également effectuée lentement, en douceur, par la bouche.
  • 4 exercice. Debout sur vos jambes, tournez la tête alternativement à droite et à gauche, puis penchez-vous d'avant en arrière, puis à la fin de chaque tour et inclinez le patient en inspirant à fond, puis en expirant de manière passive avec la bouche.
Chaque exercice doit être répété 4 à 8 fois et l'ensemble du complexe doit être effectué deux fois par jour (le matin et le soir, mais au plus tard une heure avant le coucher). Si, pendant l'exercice, l'enfant commence à avoir des maux de tête ou des vertiges, l'intensité et la durée de l'activité devraient être réduites. L’apparition de ces symptômes peut s’expliquer par le fait que des respirations trop fréquentes entraînent une élimination accrue du dioxyde de carbone (un sous-produit de la respiration cellulaire) du sang. Cela conduit à un rétrécissement réflexe des vaisseaux sanguins et à un manque d'oxygène au niveau du cerveau.

Traitement des remèdes populaires d'adénoïdes à la maison

La médecine traditionnelle propose un large éventail de médicaments capables d’éliminer les symptômes des végétations adénoïdes et d’accélérer le rétablissement du patient. Cependant, il est important de se rappeler qu'un traitement inadéquat et retardé des végétations adénoïdes peut entraîner un certain nombre de complications graves. Vous devez donc consulter votre médecin avant de commencer l'auto-traitement.

Pour le traitement des végétations adénoïdes peuvent être utilisés:

  • Extrait aqueux de propolis. Dans 500 ml d'eau, ajoutez 50 grammes de propolis broyée et laissez incuber au bain-marie pendant une heure. Filtrer et prendre oralement une demi-cuillère à café 3-4 fois par jour. Il a des effets anti-inflammatoires, antimicrobiens et antiviraux, ainsi que renforce le système immunitaire.
  • Jus d'aloès Pour une utilisation locale, 1 à 2 gouttes de jus d'aloès doivent être instillées dans chaque passage nasal 2 à 3 fois par jour. Il a un effet antibactérien et astringent.
  • Récolte de l'écorce de chêne, hypericum et menthe. Pour préparer la collection, vous devez mélanger 2 cuillères à soupe d'écorce de chêne hachée, 1 cuillère de millepertuis et 1 cuillère de menthe poivrée. Versez le mélange obtenu dans 1 litre d'eau, amenez à ébullition et laissez bouillir pendant 4-5 minutes. Refroidir à température ambiante pendant 3 à 4 heures, filtrer et enterrer 2 à 3 gouttes de la collection dans chaque passage nasal de l'enfant le matin et le soir. Il a des effets astringents et antimicrobiens.
  • Huile d'argousier. Il a une action anti-inflammatoire, immunostimulante et antibactérienne. Il doit être appliqué deux fois par jour, en enterrant 2 gouttes dans chaque passage nasal.
Article Précédent