Principal
Scarlatine

Pourquoi ne pas attraper un rhume pendant une longue période?

Un nez qui coule peut être un vrai cauchemar, empoisonner la vie, jour et nuit. Un nez bouché, une voix enrouée, un essoufflement, une toux, une douleur à la tête, des douleurs aux yeux - tout cela apparaît souvent avec un nez qui coule, et en l'absence de traitement approprié peut durer des semaines.

Comment gérer avec compétence une telle rhinite? Est-il possible d'empêcher son développement? Pourquoi ne pas attraper un rhume et que faire pour rétablir la respiration nasale?

Ces questions et d’autres, vous trouverez des réponses dans cet article.

Variétés de rhinite

Rhinite - maladies du nasopharynx, caractérisées par des processus inflammatoires de la muqueuse nasale à des degrés divers. Dans les gens on les appelait le nez qui coule. Nous sommes habitués à comprendre cette affection comme un écoulement nasal excessif, autrement dit une morve. Les experts identifient plusieurs types de rhinite, en fonction de l'agent pathogène et du stade d'inflammation.

Nature d'origine

Des lésions du tissu épithélial à l'intérieur du nez peuvent survenir pour plusieurs raisons. Le plus souvent, la rhinite se développe par le biais de virus. Les agents pathogènes, pénétrant dans le nasopharynx, provoquent une inflammation et un gonflement des membranes muqueuses. Les symptômes suivants sont associés à des infections similaires:

  • Augmentation de la température corporelle;
  • Léthargie, faiblesse;
  • La toux;
  • Écoulement nasal copieux;
  • Maux de tête;
  • Perte d'appétit

Une autre cause fréquente de nez qui coule est l'allergie. Séparez la rhinite allergique saisonnière (réaction au pollen) et toute l’année (réaction aux poils, à la poussière, à la moisissure, etc.). Si la toux et le nez qui coule ne se manifestent qu’à une certaine période de l’année ou en l’absence d’autres symptômes du rhume, vous devez rechercher une irritation parmi les allergènes.

Symptômes de la rhinite allergique:

  • Démangeaisons au nez;
  • Éternuement;
  • Couper dans les yeux;
  • Des larmes;
  • Diminution de l'odorat.

Les troubles vasomoteurs (vasculaires) peuvent parfois provoquer une congestion nasale prolongée, une accumulation de mucus dans les sinus et un écoulement abondant de la cavité nasale. Lorsque, avec un traitement approprié, on n'observe pas de dynamique positive, l'écoulement nasal ne disparaît pas longtemps chez un adulte, mais en l'absence d'allergies, d'infections virales ou bactériennes, le diagnostic le plus probable est la rhinite neurovasculaire. Son développement est associé à une activité capillaire sanguine altérée. Ces maladies sont caractérisées par des problèmes de santé tels que:

  • Écoulement nasal avec tension nerveuse, stress;
  • Irritabilité accrue, fatigue;
  • Sensibilité aux températures extrêmes;
  • La congestion nasale (souvent unilatérale ou alternative);
  • Maux de tête

Nature de l'inflammation

Quelle que soit la nature de l’origine de la rhinite, si elle n’est pas suffisamment guérie, elle peut être répétée et, à la suite d’un traitement inapproprié, ou en l’absence d’une telle thérapie, elle peut prendre une forme chronique.

Les symptômes énumérés ci-dessous pour la rhinite prolongée et lente sont les suivants:

  • Perte d'odeur;
  • Décharge épaisse et visqueuse;
  • Maux de tête pressants (région frontale, tempes);
  • Douleur épisodique dans les oreilles;
  • Nez "bouché";
  • Perte d'odeur;
  • Diminution de l'activité, de la concentration;
  • Mauvais sommeil;
  • Ronflement

Dans de tels cas, les processus inflammatoires de la muqueuse nasale peuvent affecter les structures profondes des voies respiratoires supérieures. Un long nez qui coule peut provoquer des accumulations de mucus et de pus dans les sinus paranasaux et provoquer ainsi le développement d'une sinusite. En outre, les inflammations à long terme menacent d'otites, de sinusites, d'exacerbations d'adénoïdites et d'autres complications.

Les formes les plus graves de rhinite chronique comprennent les inflammations de type atrophique (nécrose tissulaire) et hypertrophique (prolifération tissulaire).

Il existe des rhinites unilatérales et bilatérales. Le plus souvent, le stade initial de la maladie se produit dans une cavité nasale, mais au fil du temps, l'inflammation en affecte une autre partie.

Mucus nasal

Qu'est-ce que le mucus nasal ou, comme on dit, la morve? Pourquoi cela change-t-il, quelle est la raison de son contenu accru dans la cavité nasale?

La composition

Le liquide nasal - un mélange d’eau, de sel et de protéines de mucine - est le produit de la sécrétion nasale. Il est formé à l'aide de cellules épithéliales spéciales en permanence tout au long de la vie. Dans le nez d'une personne adulte en bonne santé, environ 100 ml de mucus sont produits quotidiennement.

Apparence et texture

Le spécialiste est en mesure d'établir le diagnostic initial en fonction du type et de l'état de l'écoulement nasal. Un liquide clair et aqueux se forme le plus souvent dans les premiers stades d'un rhume ou lors d'une exacerbation de réactions allergiques. La consistance visqueuse de la morve indique un processus inflammatoire plus avancé.

La teinte jaune ou verte du mucus nasal indique la présence de bactéries.

Pour guérir un tel nez qui coule est généralement plus difficile que les autres.

Comment faire face à la rhinite prolongée?

Que faire si un nez qui coule ne passe pas longtemps? Bien sûr, vous devez commencer à contacter un spécialiste. Si une lésion nasale est suspectée (il y avait une ecchymose, un coup, un corps étranger est tombé dans la cavité nasale), il est nécessaire de consulter un traumatologue ou un chirurgien. Dans tous les autres cas, l'oto-rhino-laryngologiste s'occupe de l'état du nez. Le même médecin jugera de l'opportunité de consulter un allergologue (si la nature virale du rhume est exclue).

Afin d’atténuer votre état en cas d’écoulement nasal prolongé, utilisez des moyens sûrs. Ces médicaments comprennent une solution saline et des pulvérisations ou des gouttes à base de sel marin. Ils ne sont pas addictifs, hypoallergéniques, ont un puissant effet anti-inflammatoire.

ATTENTION! La procédure de rinçage du nez doit être sans pression spéciale, le liquide dans les voies nasales doit être versé avec précaution, en aucun cas sous pression. La bouche doit rester ouverte afin de ne pas exercer de pression excessive sur les oreilles et de ne pas provoquer d'otite.

Remèdes populaires

Parmi les moyens de la médecine traditionnelle, éprouvés avec succès dans la lutte contre la rhinite prolongée, on peut citer:

  • Inhalations à base de plantes (sauge, eucalyptus, camomille, pied bot). Tisane verser de l'eau bouillante, laisser infuser. Le meilleur résultat est obtenu avec un jet de vapeur dirigé. Pour ce faire, enroulez un capuchon en papier bien serré en plaçant un côté large sur le plateau et un goulot étroit en alternance dans les deux narines. Veillez à ne pas brûler;
  • Inhalation de vapeur à l'aide de pommes de terre. Faire bouillir les pommes de terre, laisser refroidir légèrement, ajouter une cuillerée d'huile végétale. Grâce à cette méthode, la muqueuse nasale est humidifiée, le débit de fluide nasal est amélioré;
  • Échauffement Pour cette procédure, vous pouvez utiliser un œuf à la coque ou du sel calciné dans une casserole (placé dans un sac en tissu épais). Chauffer les deux sinus nasaux;
  • Inhalation d'ail, d'oignons ou de raifort. Hacher finement, placer sur le tableau, inhaler alternativement avec les deux narines. Les propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires de ces plantes contribuent à la restauration de la respiration nasale;
  • Massage d'acupression. Aide à établir la circulation sanguine, soulage la douleur, supprime le gonflement de la muqueuse nasale. Les zones suivantes doivent être massées: des deux côtés de la cavité nasale, au-dessus des ailes du nez, des sourcils, sous les yeux. Agissez sans pression, en utilisant vos doigts dans un mouvement circulaire dans le sens des aiguilles d'une montre;
  • Boisson abondante avec de la vitamine C et d'autres boissons enrichies. Jus de canneberge, thé au gingembre, thé au citron, infusion d'églantier. Premièrement, une grande quantité de liquide sauvera le corps de la déshydratation, soulagera la sensation de sécheresse et de tiraillement dans le nez. Deuxièmement, les nutriments contenus dans ces boissons soutiendront le système immunitaire dans la lutte contre le rhume;
  • Bain de pieds chaud. S'il n'y a pas de température, faites tremper vos pieds dans une bassine d'eau chaude (la procédure ne devrait pas durer plus de 30 minutes). Une cuillerée de moutarde sèche doit être ajoutée à l'eau.

Prévention

Pour l'état avec un long nez qui coule ne pas aggraver, créer des conditions favorables dans la chambre où le patient est. Une règle indispensable: le renouvellement constant de l'air. Ceci est important à la fois pour faciliter la respiration et pour combattre les germes.

L'air ne doit pas seulement être propre et frais, mais également assez humide. Utilisez un vaporisateur, suspendez les serviettes humides (elles absorbent la poussière et les odeurs), nettoyez-les plus souvent.

Que faire d'autre pour vaincre un rhume? Donner au corps plus de force, d’énergie. Pour ce faire, organisez une bonne nutrition. Les vitamines, les protéines et les glucides naturels doivent être présents dans le régime alimentaire du patient. Ceci, bien sûr, n’est pas une maladie grave, quand une personne est privée d’appétit.

  • Alcool, tabac;
  • Assaisonnements épicés;
  • Produits allergènes (lait, œufs, fruits de mer, fruits exotiques);
  • Long séjour dans les salles poussiéreuses et polluées;
  • Contact avec des animaux (si le nez qui coule est de nature allergique).

Traitement

Comment traiter une rhinite prolongée, seul le médecin décide après un examen approfondi et un diagnostic. L'utilisation indépendante de médicaments peut entraîner un œdème plus important de la membrane muqueuse, une congestion nasale et provoquer des problèmes chez d'autres systèmes et organes.

Le programme de traitement comprend généralement:

  • Médicaments vasoconstricteurs (ne pas utiliser plus de 5 à 7 jours);
  • Physiothérapie;
  • Antihistaminique et agents hormonaux (pour la rhinite allergique);
  • Médicaments antibactériens et antiviraux.

Le respect des règles simples de prévention permet de minimiser le risque de développer une rhinite chronique. Mode de vie actif, bonne nutrition, traitement rapide du rhume en basse saison, soutien immunitaire à l'aide de complexes vitaminiques.

Que faire si un adulte n'a pas le nez qui coule pendant un mois

Les personnes adultes un nez qui coule constamment provoque beaucoup de problèmes. Changement de voix, yeux larmoyants. De frottements fréquents gonfler les narines. La rhinite peut provoquer des maladies graves. Le nez bouché par l'éternité gêne la respiration. Lorsque la rhinite ne disparaît pas pendant des mois, l'activité physique et la performance diminuent. Fatigue accrue. La qualité de vie se dégrade.

Si l'écoulement nasal au cours du traitement ne disparaît pas dans les deux semaines, cela est considéré comme prolongé. Les causes de cette rhinite sont différentes: elles peuvent causer des virus, des allergènes, des médicaments. Comment traiter un nez qui coule, l'oto-rhino-laryngologiste répondra. Besoin de le contacter.

Types de rhinite

Par leur nature, les spécialistes distinguent plusieurs types de la maladie.

Catarrhal

Le nez qui coule est une conséquence du SRAS, une inflammation de nature microbienne ou virale. Elle se caractérise par un écoulement constant de mucus nasal liquide, une forte congestion nasale accompagnée de larmoiements. Procède souvent avec l'augmentation de la température. Le traitement consiste à éliminer les facteurs pathologiques. Avec une mauvaise sélection de médicaments, on passe sous une forme chronique, les éternuements et les démangeaisons pendant longtemps ne passent pas. Dans ce cas, complications possibles.

Vasomoteur

Un type courant de rhinite, il est très long. Manifesté par une violation de l'activité muqueuse. Elle se caractérise par une violation de la structure des tissus et une diminution de la conductivité vasculaire. Ils gonflent et provoquent une inflammation des muqueuses. La décharge avec une telle rhinite n'est pas très abondante, mais permanente. Ils provoquent une toux, une douleur dans le larynx. En coulant le long du mur du fond, le mucus stagne, devient un terrain fertile pour la reproduction de la flore pathogène.

Hypertrophique

Manifesté par des changements structurels dans les tissus de la cavité nasale. Se pose pour plusieurs raisons:

  • de l'hypothermie régulière;
  • des allergènes persistants présents;
  • de la présence d'infections ou de spores fongiques dans le corps.

La rhinite détruit les tissus progressivement. Premièrement, dans le contexte du processus inflammatoire, la membrane muqueuse et la conque nasale inférieure sont transformées. Ensuite, le processus devient profond et s’étend jusqu’aux conques nasaux moyens. Les parois vasculaires, le flux sanguin et le flux lymphatique sont réduits, une congestion et un œdème se produisent. Si un nez qui coule commence à se resserrer, même le tissu osseux est affecté. Dans ce cas, les fragments de tissu pathologiques sont enlevés chirurgicalement.

Atrophique

Il se caractérise par des joints focaux de la muqueuse de toutes les parties du nez. Se manifeste par la sécheresse du nez, la formation de croûtes épaisses, la libération de mucus épais jaunâtre. Développe en réaction au stimulus. Long ne passe pas le nez qui coule chez l'adulte lorsque des bactéries sont présentes dans les sinus. Une telle rhinite est accompagnée d'une odeur désagréable du nez et le patient ne la ressent pas.

La rhinite atrophique de nature non bactérienne apparaît sur le fond de:

  • maladies du système digestif;
  • l'oppression des fonctions de protection du corps;
  • changements hormonaux;
  • lésion des os du nez;
  • maladie pulmonaire;
  • troubles auto-immuns dans le corps.

Médicamenteux

Un écoulement nasal et une congestion nasale persistants chez un adulte surviennent après un traitement prolongé par des médicaments vasoconstricteurs. Ce type de rhinite médicale s'appelle ricochet. Les gouttes et sprays qui soulagent les symptômes des poches ne doivent pas être utilisés pendant plus de cinq jours.

D'autres médicaments, comme les antiviraux ou les stimulants, provoquent un écoulement prolongé du nez. Le mucus nasal dans le rhume est parfois libéré, ressemblant à la structure de l'eau. Un symptôme caractéristique est la congestion nasale. Il ne disparaît que sporadiquement, plus souvent la nuit. Le matin, les écoulements nasaux réapparaissent. Des médicaments pour le nez qui coule longtemps chez les patients hypertendus, les patients souffrant de pathologies cardiaques.

Rhinite pendant la grossesse

Allouer un type particulier de rhinite caractéristique de la période de formation et de croissance du fœtus. Un écoulement nasal prolongé est dû à une modification du niveau d'hormones dans le sang. Le mucus zonal ne préoccupe pas particulièrement les femmes. La rhinite pendant la grossesse n'est traitée que dans les cas extrêmes, lorsque la décharge lourde provoque un inconfort. La prise de drogues peut nuire au fœtus, qui a donc recours aux méthodes de traitement traditionnelles.

Causes de la rhinite chronique

Lorsque la morve est perturbée par une longue période, c'est le premier signe qu'un nez qui coule est devenu chronique. Il se caractérise par des améliorations épisodiques du bien-être, lorsque les écoulements nasaux disparaissent, mais apparaissent des muqueuses sèches, des croûtes se forment à l’intérieur des allées. En cas de stagnation de la membrane muqueuse, une rhinite prolongée est parfois accompagnée par une expectoration de mucus jaunâtre - un écoulement nasal s'écoule dans la trachée le long de la paroi arrière.

Pourquoi sinon il y a un nez qui coule persistant? En raison de changements naturels, conditions de travail, nettoyage régulier de la maison.

Les principales causes de formes chroniques:

  • fonctionnement du système de chauffage en hiver (un air trop sec entraîne un assèchement de la membrane muqueuse qui commence à produire activement des sécrétions muqueuses);
  • poussière domestique (les acariens causent souvent des réactions allergiques, y compris un nez qui coule);
  • facteurs de production: émissions nocives, réactifs chimiques, brouillard de poussière;
  • anomalies congénitales de la valve nasale ciliée conduisant à une courbure du septum (la fonction régulatrice est perturbée, le mucus est produit en grande quantité);
  • allergènes naturels: poils d'animaux, pollen;
  • maladies auto-immunes: psoriasis, granulomatose de Wegener.

Symptômes d'un long nez qui coule

Les inflammations bactériennes ou virales de la muqueuse sont accompagnées de:

  • gonflement du nasopharynx;
  • faiblesse générale;
  • somnolence;
  • l'hyperthermie;
  • mucus nasal en constante évolution d'épaisseur variable;
  • diminution de l'activité;
  • manque d'appétit;
  • perte d'odeur.

Pour la rhinite allergique, ces symptômes sont caractéristiques:

  • mucosite oculaire;
  • larmoiement;
  • brûlure de la muqueuse nasale;
  • éternuer;
  • décharge liquide périodique.

La rhinite vasomotrice, résultant de troubles vasculaires, est caractérisée par:

  • congestion dans la cavité nasale;
  • changements de couleur du mucus nasal du blanc au jaune-vert;
  • augmentation de la sécrétion lors du stress, tension nerveuse;
  • irritabilité déraisonnable;
  • sensation de lourdeur dans la tête;
  • congestion nasale unilatérale.

Le nez qui coule, quel qu'il soit, est accompagné de ronflements nocturnes fréquents, de maux d’oreille, de troubles du sommeil.

Complications possibles

Si la rhinite chronique ne disparaît pas pendant longtemps, le risque de complications graves est élevé. Ils sont largement associés aux changements de la respiration. En hiver, cela provoque une inflammation de la gorge, des voies respiratoires supérieures et un œdème des conduits auditifs. Souvent il y a:

  • laryngite (inflammation du larynx muqueux);
  • pharyngite (lésion inflammatoire du tissu lymphoïde de la gorge);
  • otite (inflammation de l'oreille);
  • sinusite (processus inflammatoires étendus à la région axillaire paranoïde);
  • trachéite, bronchite et bronchopneumonie (inflammation des voies respiratoires);
  • sinusite (inflammation des sinus maxillaires situés dans la mâchoire supérieure);
  • végétations adénoïdes (amygdales nasopharyngées).

Le processus inflammatoire de la muqueuse nasale se propage aux yeux, provoquant une dacryocystite (inflammation des conduits lacrymaux et des sacs lacrymaux).

La transformation de la structure tissulaire lors de l'écoulement prolongé du nez entraîne la formation de polypes (tumeurs bénignes bloquant les voies nasales). Une hyposmie se développe (perte partielle des fonctions olfactives). Le ronflement nocturne provoque des violations de l'activité cardiovasculaire.

Les formes les plus graves de complications de la rhinite chronique sont les lésions atrophiques et hypertrophiques des tissus nasaux. Dans le premier cas, les tissus meurent peu à peu, dans le second, ils se développent de manière pathologique.

Diagnostics

Le type de rhinite aide à établir une étude diagnostique. La rhinoscopie du nez et de ses cavités révélera des modifications de la membrane muqueuse. Si un adulte a le nez qui coule pendant plus de deux semaines, il est envoyé pour un test sanguin détaillé. Dans le processus inflammatoire, il y aura un excès de taux de globules blancs.

La présence de virus est déterminée par les cellules de la muqueuse nasale par la méthode des marqueurs fluorescents. La radiographie des sinus paranasaux révèle la stagnation, la formation de pus.

Une numération globulaire biochimique et complète, des analyses d'urine sont prescrits pour la rhinite, en procédant à une augmentation de la température. Les tests intradermiques aident à identifier l’allergène à l’origine de la rhinite prolongée. L'examen bactériologique du mucus nasal aide à déterminer le type d'agent pathogène et sa tolérance aux antibiotiques.

Méthodes de traitement de la rhinite persistante

Après des recherches approfondies visant à déterminer la cause d’un rhume de longue durée et à poser un diagnostic, l’otolaryngologue prescrit un traitement médicamenteux.

En tant que moyen efficace de traitement prophylactique de la muqueuse nasale, des sprays à base de sel marin sont utilisés: Aqua Maris, Dolphin, Quicks, Salines.

Rhinite rapidement virale et bactérienne à traiter. Traitez-le commence à complexe. Les trois premiers jours, il est recommandé de prendre des gouttes et des sprays vasoconstricteurs qui facilitent l’état du patient. Tout au long du cours, des médicaments appliqués avec des phytocomposants essentiels. Vitaktiv, Kameton, Pinovit et Pinosol éliminent le gonflement du nez, apaisent les muqueuses, réduisent la sécrétion des sécrétions muqueuses. Les huiles essentielles ont un effet antiseptique. La récupération est accélérée par inhalation, physiothérapie.

La rhinite allergique est guérie en éliminant la réaction au stimulus. À cette fin, les inhibiteurs d'histamine sont utilisés sous forme de comprimés (Loratadine, Suprastin, Cetirizine) ou de pulvérisations (Avamys, Des Rhinitis, Nasonex, Fliksonaze). Les gouttes complexes (Vibrocil) aident à soulager les manifestations inflammatoires.

La rhinite vasomotrice éternelle n’a pas lieu immédiatement, le traitement minimum est de 30 jours. En plus du lavage régulier à l'eau salée, des corticostéroïdes sont utilisés, des médicaments qui restaurent la structure des tissus affectés et des tissus nécrotiques. Souvent dans le complexe thérapeutique incluent des médicaments anti-allergiques.

La rhinite chronique, compliquée par des polypes, des végétations adénoïdes, une prolifération excessive de la membrane muqueuse, est traitée avec des méthodes chirurgicales. Les tissus pathologiques sont excisés des voies nasales, la respiration est restaurée.

Physiothérapie

Il suffit de se débarrasser de la rhinite pour aider la physiothérapie. Ils complètent le traitement médicamenteux, restaurent les fonctions de protection du corps.

L'échographie (UST) stimule les réactions d'échange, augmente la perméabilité capillaire, "lance" le processus de régénération cellulaire.

UHF a un effet similaire. Les champs électromagnétiques accélèrent le mouvement du sang et de la lymphe, les propriétés protectrices de l'organisme augmentent.

Le traitement de la cavité nasale par ultraviolets (FAC) entraîne la mort de la flore pathogène:

Des micro-ondes lumineuses sèchent la membrane muqueuse, puis les écoulements nasaux diminuent.

Sous l'action de courants électriques pulsés (électrophorèse), le pouvoir de pénétration du médicament est accru. Le médicament pénètre plus profondément dans les tissus, est mieux absorbé dans la circulation sanguine, commence son action plus rapidement.

L'inhalation

Le chauffage humide ne peut être fait qu'à température normale. Après eux, vous ne pouvez pas surcharger pendant le match. La vapeur est inhalée par le nez et exhalée par la bouche. En tant qu'agent prophylactique pour inhalation, une solution saline normale est utilisée. Selon la recommandation du médecin, ajoute l'interféron, antiseptique.

Dans les inhalateurs de l'ancien type versé des infusions tendues d'herbes. L'extrait d'alcool de composants végétaux Rotokan soulage les poches, facilite la respiration. En l'absence d'inhalateurs, utilisez un pot ordinaire avec des bouillons chauds. La température du liquide ne doit pas dépasser + 50 ° C. Pour rester au chaud plus longtemps, le patient est recouvert d'une serviette épaisse ou d'une fine couverture.

Les nébuliseurs modernes sont faciles à utiliser, ils sont remplis de solutions transparentes. Les patients atteints de rhinite chronique, tels que les articles ménagers, facilitent la vie. Les procédures d'inhalation de 5 à 15 minutes, effectuées avant le coucher, réduisent le ronflement et ont un effet calmant. Les croûtes sèches se ramollissent sous l'effet de la vapeur, les expectorations épaisses et stagnantes sont meilleures.

Lavage de nez

Une lixiviation nasale de la flore pathogène et un excès de mucus ne peuvent pas être réalisés avec la courbure du septum nasal, un œdème grave, des polypes, des végétations adénoïdes, une hypertrophie des tissus, des vaisseaux sanguins rapprochés. Dans tous les autres cas, le lavage aide à se débarrasser de la rhinite. Ils sont réalisés à l'aide d'un arrosoir à buse fine, d'une théière, d'une poire en caoutchouc. Lors de son utilisation, l'eau n'est pas fortement pompée, elle est versée progressivement afin que le liquide ne pénètre pas dans les canaux auditifs.

Il existe deux façons de laver le nez avec une solution tiède de sel ou d'herbes. Lorsque l'eau est dirigée des narines vers les narines, la tête se penche le plus possible vers l'épaule. Les narines sont lavées à tour de rôle.

L'écoulement de l'eau du nez à la bouche assure le lavage du nez et le rinçage de la paroi arrière du larynx.

Phytothérapie et remèdes populaires contre la rhinite prolongée

Pour le traitement de la rhinite utilisé infusions et décoctions de calendula, camomille, achillée millefeuille. Ces herbes ont un effet anti-inflammatoire et antiseptique. La chéline est efficace dans la rhinite purulente. L'écorce de chêne contient des composants qui éliminent la friabilité des muqueuses. Bourgeons de pin et eucalyptus - sources d’huiles essentielles. L'origan et le tilleul apaisent les démangeaisons et les brûlures.

Pour les décoctions d'herbes utilisant des matières premières éprouvées, il est préférable de les acheter en pharmacie. Pour les inhalations, il est commode d’utiliser des filtres, ils éliminent les efforts.

Aloe est un bon médecin à la maison. Dans le nez se trouvent des tampons imbibés du jus de cette plante. Kalanchoe a un effet de stimulation cellulaire similaire.

Pourquoi ne pas passer un rhume

Les patients demandent souvent à un oto-rhino-laryngologiste de lui demander quoi faire si aucune rhinite ne persiste. Il arrive que le rhume, la grippe ou une autre maladie respiratoire se soit déjà estompée et que l'écoulement nasal se soit fait sentir pendant longtemps. Afin de comprendre pourquoi un nez qui coule ne disparaît pas longtemps, il est nécessaire de déterminer les raisons qui l’auraient pu causer et de commencer ensuite un traitement. Si le nez qui coule ne coule pas depuis une semaine, il n’ya rien de grave, mais s’il ne s’arrête pas plus longtemps, il est nécessaire de consulter un médecin.

Un nez qui coule chez un adulte et chez un enfant peut survenir pour diverses raisons, le plus souvent comme symptôme d'une maladie respiratoire. Si l'écoulement nasal ne s'est pas écoulé plus d'un mois, une complication est apparue et un traitement approprié est nécessaire. La rhinite, qui est apparue à la suite du SRAS, cesse habituellement au bout d'une à deux semaines. S'il est observé plus longtemps, la consultation du médecin est nécessaire. Chez les enfants, l'écoulement nasal et la toux peuvent être retardés pendant une période plus longue. Il s’agit de l’hypersécrétion de crachats, mais si le mucus se retire normalement, ne contient pas d’impuretés purulentes, il n’ya pas lieu de s’inquiéter.

Stades du développement de la rhinite

Un nez qui coule se développe comme suit:

  1. La première étape. Cela s'appelle le réflexe. Immédiatement le même jour, lorsque le contact avec l'agent pathogène a eu lieu (quel que soit le virus en question, un virus, un agent allergique, les basses températures, les bactéries), un net rétrécissement des vaisseaux sanguins commence à se dilater, ce qui provoque une hyperhémie et un gonflement de la muqueuse nasale. La sécheresse et la sensation de brûlure se produisent dans le nez, la personne commence à éternuer. Cette étape ne dure que quelques heures.
  2. La deuxième étape est catarrhale. Cela se terminera dans les deux ou trois prochains jours. La respiration nasale devient difficile, le sens de l'odorat est soit réduit, soit complètement disparu, avec l'écoulement aqueux du nez.
  3. La troisième étape. Après 3-5 jours, les symptômes persistent, mais l'écoulement nasal devient muco-purulent et devient vert, jaune ou brunâtre. Cette étape dure plusieurs jours, après quoi la personne récupère. Mais si le système immunitaire fonctionne mal et ne peut pas vaincre le processus infectieux, ou si la personne continue à être en contact avec l'allergène, le nez qui coule ne disparaît pas pendant une longue période.

Les causes d'un long rhume

Pourquoi ne pas passer un rhume plus d'un mois? La rhinite prolongée, qui ne peut pas s'arrêter, est causée par des agents non viraux. Ceci est le plus probable:

  • infection bactérienne;
  • la sinusite;
  • rhinite vasomotrice;
  • allergie

Lorsque l’immunité d’une personne est réduite, une infection bactérienne peut rejoindre toute infection virale. Le facteur prédisposant est les expectorations visqueuses, qui se sont accumulées dans les organes respiratoires. En règle générale, ce phénomène se produit dans les phases finales ou après un rhume.

  • écoulement nasal jaune ou vert;
  • il y a un mélange purulent;
  • la température;
  • prendre des médicaments antiviraux est inefficace;
  • plus de 2 semaines ne passent pas la morve et une forte toux.

Si la rhinite est bactérienne, dans la plupart des cas, la membrane muqueuse du nasopharynx et des amygdales est enflammée. Dans ce cas, la toux est due à l'écoulement de mucus à l'arrière de la gorge.

Le traitement de la rhinite bactérienne doit être prescrit par un médecin.En général, des antibiotiques et un drainage nasal avec une solution saline ou des agents antibactériens spéciaux sont généralement nécessaires. Si l'infection bactérienne n'est pas complètement guérie, le nez qui coule deviendra chronique (cela ne prend pas un mois ou plus, il rechute plusieurs fois par an).

La sinusite est également accompagnée d'un long nez qui coule, elle peut ne pas durer 2 ou même six mois. La sinusite est causée à la fois par des bactéries et des virus. En même temps, l'écoulement du mucus est bloqué et des conditions idéales se forment dans le sinus nasal pour permettre le développement de bactéries. Les kystes, les polypes, le septum nasal courbé et l'œdème tissulaire peuvent empêcher la sortie du mucus. Tous ces phénomènes sont considérés comme des provocateurs de la sinusite.

La pathologie peut être de plusieurs types, la division se produit sur la base de la localisation du foyer inflammatoire:

  • sinusite - dans le sinus maxillaire;
  • frontite - sinus frontal;
  • ethmoïdite - labyrinthe sur réseau;
  • sphénoïdite - sinus sphénoïdal.

Lorsque les sécrétions des sinus peuvent ne pas durer très longtemps. La toux, en règle générale, n’est pas accompagnée et n’est traitée dans la plupart des cas qu’avec des antibiotiques. Une ponction des sinus peut également être prescrite pour obtenir un écoulement normal de mucus. Après une sinusite au stade aigu, le médecin est en mesure d’offrir une opération pour niveler la cloison nasale (si elle a causé la maladie), sinon les rechutes ne prendront pas longtemps.

Si le nez qui coule ne disparaît pas pendant une longue période et qu’il n’ya pas d’autres symptômes d’une maladie respiratoire, alors c’est très probablement une rhinite allergique. Il peut durer plusieurs années, parfois se produire et disparaître.

Les allergies peuvent être:

  • plantes à fleurs de saison;
  • ménage - sur la poussière, les poils d'animaux;
  • nourriture - sur les produits, etc.

Comment traiter les allergies, le médecin doit expliquer en fonction de la cause et de la gravité de la maladie.

Dans la rhinite allergique, une personne éternue souvent, l'écoulement nasal est liquide et ne change pas de couleur ni de consistance dans le temps, la température ne s'élève pas et la réaction ne se produit qu'en présence d'un allergène.

Que faire si le nez qui coule ne disparaît pas et s'il n'y a pas d'infection ni d'allergies? Dans ce cas, il est logique de penser à la rhinite vasomotrice. Avec ce type de rhinite, le tonus vasculaire du nasopharynx est perturbé, ce qui peut se produire lorsqu’il existe des problèmes de glande thyroïde, de carence en iode, de lésions du nez, d’utilisation prolongée de gouttes avec action vasoconstrictrice, de changements hormonaux, de tumeurs et de kystes dans la cavité nasale. Le traitement est chirurgical. Pour diagnostiquer la rhinite vasomotrice, vous avez besoin de l'avis d'un spécialiste.

Que peut-on faire?

Que faire si le nez qui coule d'un adulte ou d'un enfant ne dure pas longtemps? La première chose à faire est d’aller chez le médecin. Seul un spécialiste sera en mesure de déterminer pour quelle raison une rhinite est persistante, il affectera, si nécessaire, des tests et des diagnostics supplémentaires, puis, en fonction du matériel collecté, déterminera la solution appropriée.

Ceux-ci peuvent être des médicaments antiviraux, antibactériens, vasoconstricteurs, un lavage nasal avec une solution saline, des formulations de sels spéciaux, des procédures d'inhalation et de physiothérapie et une intervention chirurgicale. Le choix du traitement ne doit être déterminé que par un médecin. Bien entendu, les conseils folkloriques peuvent apporter un soulagement, mais vous ne devez pas les utiliser sans l'avis d'un spécialiste, car l'auto-traitement peut entraîner diverses complications.

Antibiotiques prescrits pour la rhinite persistante:

  • Augmentin;
  • L'érythromycine;
  • Cefodox;
  • Cefposyl;
  • La midécamycine;
  • L'azithromycine;
  • Neomycin et al.

Recettes folkloriques

Les remèdes populaires peuvent soulager les symptômes et accélérer la guérison, mais il n’est pas efficace de les utiliser uniquement pour les rhinites prolongées, et la pharmacothérapie est obligatoire.

Râpez l'oignon sur une râpe fine et versez 0,5 tasse d'eau bouillante, puis filtrez et dissolvez dans le liquide obtenu 1 c. chérie Creusez dans votre nez pour éliminer l'infection bactérienne.

Mélanger l'huile de pêche (100 g) et la momie (1 g). Enterrer dans le nez avec les muqueuses sèches.

Cuire l'œuf, l'essuyer avec un chiffon de coton et appliquer à chaud sur les sinus. Attention, dans certains cas, il est dangereux de réchauffer les sinus nasaux!

Complications causées par une rhinite prolongée

Si une infection de la cavité nasale pénètre dans les tubes auditifs, un processus inflammatoire s'y produit. Symptômes de l'otite:

  • mal d'oreille;
  • la congestion;
  • perte auditive;
  • la température;
  • fatigue

L'otite, à son tour, peut entraîner de nombreuses complications graves et son traitement doit donc être rapide.

La polypose est la formation qui résulte de la croissance du tissu muqueux. Le plus souvent, il est causé par un écoulement nasal prolongé de nature infectieuse. Lorsque cela se produit, maux de tête, congestion nasale, perte totale de l'odorat. En règle générale, la polypose accompagne une frontite ou une sinusite.

Les complications d’un rhume de longue durée peuvent avoir des conséquences très graves - il s’agit d’une perte irréversible de l’odorat et de l’ouïe, de la propagation de l’infection plus loin dans le corps, y compris le cerveau. Par conséquent, si la toux et l'écoulement nasal ne disparaissent pas dans les 3 semaines, une visite chez le médecin est obligatoire.

Le nez qui coule ne va pas pendant une demi-année que faire?

Le nez qui coule ne va pas pendant une demi-année que faire? Dès qu’un nez qui coule est apparu, je n’ai pas immédiatement commencé à guérir. Vous savez, j’ai ouvert les fenêtres, etc. Et quand j’ai commencé à guérir, je n’ai pas pu guérir et cela ne fonctionne toujours pas. ?

Il est possible que la négligence et l’initiation tardive du traitement aient conduit à une maladie nasopharyngée chronique. Et ici, l'auto-traitement est peu susceptible d'aider. Il est préférable de consulter le médecin, l’otolaryngologue. Je pense qu'il sera capable de diagnostiquer le pavillon et de prescrire le traitement nécessaire. Eh bien, si vous voulez vraiment faire quelque chose vous-même, vous pouvez commencer par des séances d'inhalation. Il aide très bien l'inhalateur Mahold et l'huile essentielle d'eucalyptus pour lui. Avec tout cela, le prix de l'inhalateur est d'environ 500 roubles, et une bouteille d'huile coûtera entre cent et deux cents. Et peu coûteux et de très haute qualité. Et bien qu’il existe aujourd’hui de nombreux dispositifs d’inhalation en vente, tels que nébuliseurs, inhalateurs électriques, etc., c’est l’inhalateur Mahold qui est considéré comme l’un des dispositifs médicaux les plus efficaces dans la lutte contre le froid.

Le nez qui coule d’un adulte ne dure pas longtemps: que faire avec un nez bouché?

Rhinite sous une forme ou une autre, toutes les personnes sont malades sans exception. Beaucoup de gens préfèrent ne pas utiliser l'aide d'un médecin, mais ils suivent eux-mêmes un traitement avec des médicaments ou des remèdes traditionnels. Si un nez qui coule ne passe pas deux semaines chez un adulte, c'est un sujet de grave préoccupation. Le symptôme indique l'inadéquation de la thérapie, initialement le mauvais diagnostic, le développement de complications. Que faire si un long nez qui coule ne disparaît pas, le médecin de profil doit décider après un examen approfondi du patient.

Causes fondamentales de la rhinite prolongée

La durée du nez qui coule chez l'adulte est influencée par plusieurs facteurs, dont le principal est la cause de la maladie. Le symptôme, déclenché par un rhume ou un ARVI, dure environ 7 à 10 jours. Avec une protection réduite du corps, les périodes peuvent être augmentées jusqu'à deux semaines. Pour le traitement de la rhinite compliquée, il faut parfois passer 1 à 2 mois. La rhinite allergique peut durer six mois ou même plus longtemps si aucune mesure n'est prise à ce sujet.

Pendant combien de jours un nez qui coule affecte la justesse du traitement. C’est une opinion erronée qu’en éliminant la congestion nasale à l’aide de gouttes spéciales, on peut envisager de se débarrasser de la maladie. En raison du fait que de nombreux patients refusent d'utiliser des médicaments en raison de signes de soulagement, la maladie réapparaît rapidement et avec une nouvelle force. Les médecins disent qu'un symptôme désagréable ne peut pas être complètement guéri en moins d'une, voire deux semaines. En ignorant cette règle, le processus deviendra plus stable et un traitement supplémentaire prendra plus d'un mois.

Accession d'une infection bactérienne

Le plus souvent, le développement de la rhinite est causé par l'activité des virus. Dans ce cas, avec un traitement adéquat, 1 à 2 semaines suffisent pour que le traitement passe sans conséquences négatives. Quand un nez qui coule pendant 2 semaines ne passe pas chez un adulte, malgré le traitement, cela indique une augmentation de l'activité des bactéries. Que faire si le nez qui coule ne passe pas, malgré le traitement médicamenteux en cours, seul le médecin décide.

Causes et symptômes de la maladie

Une des raisons fréquentes pour lesquelles un nez qui coule ne disparaît pas pendant une longue période est une diminution de l'immunité locale, contribuant au développement de colonies bactériennes. Cela peut être provoqué par une infection virale aiguë, un traitement trop agressif ou inapproprié, ou le contact avec un colporteur de bactéries actives pendant le rhume. Aux derniers stades des infections virales respiratoires aiguës, qui s'accompagnent d'une accumulation de crachats visqueux dans les voies respiratoires, le risque d'aggravation de la rhinite est également élevé.

Dans ce cas, non seulement le patient pose le nez, mais les risques d'apparition de tels symptômes sont élevés:

  • Les écoulements nasaux acquièrent une couleur verte ou jaune, ils contiennent souvent un mélange de pus.
  • La température corporelle s'élève à 38 ° C et même plus.
  • L'utilisation d'antiviraux n'apporte aucun soulagement. Le traitement avec des agents vasoconstricteurs locaux améliore l’état du patient pour une courte période.
  • Les symptômes ne vont pas plus de 2-3 semaines. Le tableau clinique est souvent complété par une inflammation de la muqueuse nasopharyngée et une inflammation des amygdales.

Si une activité bactérienne est suspectée, il convient de prélever du matériel de semis du nez pour établir le type d'agent pathogène. Ensuite, le traitement peut être commencé.

Prévention et traitement des complications

Lorsqu'un nez qui coule ne dure pas une semaine ou plus, et que le tableau clinique est accompagné de symptômes caractéristiques de la pathologie, vous devez immédiatement consulter un médecin. Le traitement inclura nécessairement des antibiotiques ou leur utilisation locale. Cette condition peut avoir de graves conséquences négatives sous la forme d'une perte d'odeur et d'une propagation de l'infection jusqu'aux sinus ou aux oreilles. Par conséquent, lorsque les symptômes de la rhinite apparaissent, il n’est pas nécessaire d’appliquer les moyens habituels et de savoir combien de temps dure la rhinite. Vous devez contacter immédiatement un spécialiste qui vous recommandera le schéma de traitement optimal.

Avant de traiter le nez bouché avec de l'ail, vous devez vous tourner vers l'ENT et vous assurer qu'il n'y a pas de tumeur dans la cavité nasale. Sinon, un tel traitement agressif peut stimuler la croissance des conglomérats ou causer leurs dommages, ce qui entraîne des conséquences plus graves que la rhinite ordinaire.

Si un nez qui coule ne va pas pendant un mois, la condition est caractérisée comme chronique. Même avec le traitement nécessaire, les cas d’exacerbation de pathologie ne sont pas exclus, ce qui alternera avec des périodes de soulagement. La meilleure prévention de cette complication est le lavage nasal régulier et l’irrigation du nasopharynx lors d’une rhinite avec une solution saline. Cela aidera non seulement lorsque le nez est bouché, mais cela rendra également les expectorations plus fluides, assurant ainsi son écoulement libre.

Défaite des sinus paranasaux

Si un nez qui coule ne disparaît pas pendant longtemps chez un adulte qui a eu un rhume, une grippe ou une infection virale des voies respiratoires aiguës, une sinusite peut en être la cause. C'est un processus inflammatoire qui se développe dans les sinus paranasaux paranasaux. Il est provoqué par des bactéries et des virus qui se multiplient activement dans un espace confiné tout en créant les conditions favorables. Il convient de noter que des cas de rhinite prolongée due à une sinusite surviennent également à la suite de violations de l'écoulement de mucus de la cavité. La présence de polypes, de kystes, un gonflement excessif des tissus et la courbure du septum nasal sont les principaux facteurs de risque.

Les personnes qui ont une prédisposition au développement de la sinusite doivent se rappeler 3 points importants. Premièrement, les tentatives visant à traiter la maladie de manière autonome, à la maison, peuvent conduire à une tragédie. Avant de faire quoi que ce soit, vous devez vous assurer que le diagnostic est correct et consulter un médecin. Deuxièmement, vous ne devez pas arrêter le traitement dès les premiers signes d'amélioration. Même si le médecin vous a prescrit plusieurs antibiotiques à la fois, il faut maintenir le traitement au complet et jusqu'au bout.

Troisièmement, il ne faut pas refuser le traitement chirurgical de la maladie, si le médecin le demande. Une approche radicale permet en peu de temps de résoudre le problème. Et cela réduit le risque de nombreux effets secondaires qui accompagnent parfois le traitement conservateur.

Rhinite allergique en tant que cause de la rhinite prolongée

Dans les cas où le nez qui coule ne disparaît pas longtemps, mais que son caractère ne change pas du tout et que l'état général n'est pas compliqué par des symptômes d'intoxication, on peut soupçonner le caractère allergique du symptôme. Une telle rhinite ne peut durer que trois jours ou ne pas se produire en six mois, malgré l’utilisation de gouttes et de pommades diverses. Elle s'accompagne souvent d'éternuements, de démangeaisons sévères dans le nasopharynx, d'un œdème des muqueuses et même de la toux. Dans le même temps, la température corporelle n'augmente pas, bien que les signes de la maladie soient évidents et gênent grandement la personne.

Si le traitement est effectué, que l’intoxication n’est pas observée et que le nez ne coule pas, la première chose à faire est de consulter un allergologue pour un rendez-vous. Effectuer une série d'échantillons simples vous permettra d'identifier l'allergène et d'obtenir une réponse à la question de savoir comment traiter la maladie dans une situation donnée. L'élimination de l'effet sur le corps du facteur provoquant éliminera finalement le long nez qui coule et empêchera son développement à l'avenir.

Causes et symptômes de la rhinite vasomotrice

Dans certains cas, si une rhinite ne passe pas et que toutes les forces et tous les moyens ont été jetés pour lutter contre eux, le médecin établit un diagnostic de rhinite vasomotrice. Il s'agit d'un type de processus pathologique, dans lequel une sécrétion abondante de mucus par le nez n'est pas due à un facteur infectieux, mais à une défaillance du travail des récepteurs sur la surface muqueuse. Ils réagissent littéralement aux changements de l'état de l'environnement: odeurs, changements d'humidité, baisses de température et exposition à l'épithélium allergique.

Il existe un certain nombre de conditions préalables au développement de cet état:

  1. Diminution de la fonctionnalité de la glande thyroïde.
  2. Manque d'iode dans le corps.
  3. Habituellement, si le nez qui coule ne disparaît pas chez un adulte, divers moyens ayant un effet vasoconstricteur sont utilisés. L'abus peut aussi causer une rhinite vasomotrice.
  4. Blessures au nez et à son épithélium, apparition de croissance à la surface de la membrane muqueuse ou dans l'épaisseur des tissus.
  5. Les changements hormonaux dans le corps de nature physiologique ou pathologique.
  6. Parfois, la question de savoir pourquoi un nez qui coule ne va pas longtemps peut être une réponse très simple: les conditions environnementales contraignent l’organe de filtration de l’air à produire activement du mucus. Vous ne devriez pas être surpris si le symptôme disparaît dès que l'atmosphère devient plus propre ou plus hydratée.

L'élimination du facteur provoquant est parfois suffisante pour restaurer la fonctionnalité de la cavité nasale. Si ce problème ne se résout pas avec l'aide d'un traitement conservateur, il est nécessaire de recourir à la correction chirurgicale de la membrane muqueuse.

Méthodes de traitement des problèmes à la maison

Indépendamment de la raison pour laquelle le nez qui coule ne disparaît pas et de la durée de ses symptômes, les méthodes de traitement de la maladie ne sont établies que par un médecin après un examen approfondi du patient. Il est strictement interdit d'utiliser les méthodes de physiothérapie, impliquant un échauffement de la cavité nasale avant le diagnostic. Si la maladie est de nature bactérienne, de telles actions ne feront qu’accélérer le processus de reproduction des agents pathogènes et provoquer le développement de complications.

Les actions thérapeutiques en cas de rhinite prolongée dépendent de la cause de la maladie et les médecins à domicile sont autorisés à effectuer les tâches suivantes:

  1. Réception des médicaments strictement selon le calendrier et aux dosages recommandés par un spécialiste.
  2. Irrigation des sinus nasaux. Pour ce faire, utilisez une solution saline, des antiseptiques pharmaceutiques, des décoctions d'herbes médicinales.
  3. Instillation dans les voies nasales de l'huile de menthol. Cela apporte un soulagement rapide pendant longtemps. L'outil est souvent appliqué sur le nez, les zones frontales et temporales pour améliorer son effet thérapeutique.
  4. L'utilisation de l'inhalation et de la lampe bleue pour le chauffage, s'il n'y a pas de contre-indications.

Pour soulager la situation jusqu'à ce que vous puissiez obtenir un rendez-vous avec un médecin, vous pouvez utiliser des techniques d'auto-massage. Utilisez le bout des doigts pour masser doucement les points situés sur les bords des ailes du nez, aux coins extérieurs des yeux, entre les sourcils et au-dessus des oreilles sans pression. La congestion diminue considérablement si vous effectuez de 3 à 5 manipulations.

Comment traiter un nez qui coule chez un adulte s'il ne passe pas 2 semaines

Un nez qui coule normalement chez un adulte peut provoquer une exposition prolongée au froid ou à une infection. Bien que cette affection ne puisse pas être qualifiée d'agréable, elle ne présente aucun danger particulier si le traitement est commencé à temps. Mais il existe des cas où la rhinite ne quitte pas le corps humain pendant une longue période. Cela peut être affecté par diverses raisons, qui seront discutées plus loin.

Qu'est-ce qui contribue à

La cause de la rhinite à long terme peut être une allergie, une utilisation prolongée de gouttes vasoconstricteurs, un traitement retardé et la transition du rhume de cerveau à la forme chronique.

Si la rhinite dure plus de 2-3 semaines

Lorsqu'une forte congestion nasale chez un adulte ne disparaît pas au cours des 2-3 dernières semaines, il n'y a pas lieu de paniquer, car elle ne disparaît définitivement pas en une semaine. Pendant ce temps, il est très important de comprendre la raison de sa formation et de poursuivre le traitement symptomatique prescrit par votre médecin. Comment traiter une forte congestion nasale chez un enfant, lisez ici.

Comment appliquer un spray de rhinite allergique est indiqué dans cet article.

Si plus d'un mois

Si la rhinite vous dérange pendant un mois, deux mois ou plus, c'est une source d'inquiétude. Mais ne paniquez pas et commencez l’auto-thérapie. Dans ce cas, il est important de consulter un médecin afin qu'il spécifie à nouveau le diagnostic. Très souvent, la raison d'une telle rhinite prolongée réside dans son passage au stade chronique. Dans ce cas, le médecin peut diagnostiquer la rhinite vasomotrice et allergique.

Nous vous recommandons de lire les causes et le traitement du mal de gorge sur le lien.

Syndrome vasomoteur

La cause la plus fréquente de cette maladie est l'utilisation fréquente de gouttes vasoconstricteurs. La rhinite vasomotrice est la forme la plus courante de rhinite chronique. Cela se produit en raison de la forte réaction des capillaires sanguins de la muqueuse nasale. On l'appelle aussi rhinite neurovasculaire.

Les principales manifestations de la rhinite vasomotrice comprennent:

  • écoulement muqueux et voies nasales lors du changement de chaleur en froid;
  • congestion nasale pendant la tension nerveuse;
  • congestion du mucus dans la gorge;
  • mauvais sommeil;
  • douleur à la tête.

Pour cette forme de rhinite est caractérisée par une congestion alternée des narines. Cela est particulièrement évident dans la position couchée. Outre la dépendance aux médicaments, un certain nombre de facteurs sont à l'origine de la rhinite vasomotrice:

  • facteurs environnementaux qui irritent la muqueuse nasale - poussière, fumée;
  • la dépendance au temps;
  • stress émotionnel;
  • échec hormonal;
  • mauvaise nutrition.

S'il est correct de faire un traitement et d'y procéder à temps, il est vraiment possible d'éliminer une rhinite chronique à n'importe quel stade. Dans ce cas, il est très important de faire preuve de persévérance et de respecter scrupuleusement toutes les recommandations du médecin.

Allergiques

Si vous êtes activement engagé dans un traitement, alors le nez qui coule ne passe pas, il est alors cause d'allergie. Pour vérifier cela, le médecin vous enverra un test sanguin. Si les préoccupations du médecin sont confirmées, vous aurez ensuite passé les échantillons pour l’allergène. La cause la plus commune des allergies réside dans ce qui suit:

  • les poils d'animaux;
  • certains aliments;
  • poussière de maison;
  • produits chimiques ménagers;
  • duvet de peuplier;
  • fumée de tabac;
  • l'odeur des cosmétiques;
  • pollen de fleur.

Que faire quand un enfant a les yeux larmoyants et le nez qui coule peut être trouvé dans le matériel proposé.

Les symptômes de la rhinite saisonnière sont les suivants:

  • écoulement fréquent des voies nasales;
  • rougeur et écoulement de larmes aux yeux;
  • congestion nasale;
  • éternuements fréquents.

Quels sont les remèdes populaires pour la congestion nasale et le rhume indiqués ici.

La maladie inquiète six mois et plus

Cette période de rhinite est très longue et peut indiquer la présence de sa transition vers le stade chronique. Mais très souvent, un nez qui coule est le symptôme d'une maladie grave. Ces pathologies incluent la sinusite et la sinusite.

Lisez aussi sur les remèdes populaires pour la rhinite dans ce document.

Sinusite

Quand une toux survient avec un nez qui coule, le médecin établit souvent un diagnostic - la sinusite. Il est divisé en certains types, en tenant compte de la concentration du processus inflammatoire:

  • la sinusite;
  • maladie frontale;
  • l'ethmoïdite;
  • sphénoïdite.

La cause de cette maladie réside dans la présence d'une infection qui se concentre dans les sinus paranasaux. La sinusite est caractérisée par les manifestations suivantes:

  • congestion nasale;
  • du mucus purulent est sécrété par le nez;
  • perte d'odeur;
  • douleur dans la région des os du visage;
  • toux nocturne.

Avec le traitement de la rhinite allergique, des remèdes populaires peuvent être trouvés sur le lien proposé.

Rarement, le patient peut avoir de la fièvre et une fatigue générale. Le danger de la sinusite est le passage de l'infection du sinus sphénoïdal au cerveau.

Sinusite

S'il ne prend pas le traitement au sérieux et que la rhinite ne disparaît pas avant six mois ou plus, il est fort probable que vous présentiez ce type de sinusite en tant que sinusite. Cette maladie est un processus inflammatoire du sinus maxillaire, dont la cause est une rhinite non traitée ou un rhume. Le patient peut éprouver les symptômes suivants:

  • élévation de température jusqu'à 37-38 0 С;
  • douleur dans la région temporale et le nez;
  • congestion nasale;
  • lourdeur dans la tête;
  • perte d'odeur;
  • sensations douloureuses dans la région nasale de caractère croissant.

On trouvera dans l'article comment distinguer la rhinite allergique d'un rhume.

Thérapie efficace

Seul un traitement rapide et efficace vous permet de vous débarrasser rapidement d'un rhume. Si, pour une raison quelconque, cela ne s'est pas produit, le médecin doit prescrire un autre traitement après un autre diagnostic.

Long rhinite après ARVI

Avec cette maladie, il est très important d’empêcher le dessèchement du mucus et la formation de croûtes. Sinon, la personne va respirer par la bouche. De temps en temps, les voies nasales doivent être nettoyées et surveiller l'humidité de l'air dans la pièce.

Ne pas utiliser avec de tels médicaments vasoconstricteurs contre la rhinite, car ils ne soulagent que temporairement le gonflement et la congestion nasale. Si vous les utilisez pendant une longue période, vous pouvez attraper un rhume chronique. Il est conseillé d’utiliser de tels médicaments pour la prévention de la sinusite, mais l’évolution thérapeutique ne doit pas dépasser 7 jours.

Vous trouverez sur ce lien les symptômes et le traitement de la toux allergique chez un enfant.

Pour éliminer cet écoulement nasal, des antihistaminiques doivent être utilisés - Suprastin et Diazolin. Les médecins incluent souvent des médicaments homéopathiques qui n'ont pas d'effets secondaires dans le schéma thérapeutique. Le remède le plus populaire est Edas-131.

Long et épais

Dans le traitement de la rhinite chronique chez l’adulte, l’utilisation de gouttes et de sprays vasoconstricteurs. Il sera alors possible de rétablir une respiration nasale normale. Vous pouvez utiliser Vibrocil, Glazolin, Xylene. Mais ne vous laissez pas vraiment emporter avec eux, sinon addictif. Pour éclaircir le mucus, le médecin peut vous prescrire Rinofluimucil.

Une procédure très efficace consiste à se laver le nez. Pour cela, il vaut la peine d'utiliser des solutions salées Aquamaris, Dolphin. Grâce à eux, ils parviennent à diluer du mucus épais et à le retirer facilement des voies nasales pendant le processus de soufflage.

La solution saline peut être achetée en pharmacie ou préparée par vos soins. Prenez une cuillère à soupe de sel de mer et dissolvez-la dans 500 ml d’eau bouillie. S'il n'y a pas de sel de mer, il peut utiliser la cuisine. Le processus de cuisson est similaire à la version précédente. La procédure de lavage doit être effectuée au moins 4 fois par jour.

En cas de rhinite épaisse prolongée, il est très important d'appliquer des gouttes antibactériennes locales - Polydex, Bioparox, Isofra. Lorsque la rhinite est accompagnée de complications, le médecin prescrit des antibiotiques.

Traitement folklorique

Pour obtenir un effet maximal, vous pouvez combiner les méthodes de la médecine traditionnelle avec les méthodes traditionnelles. Ces activités peuvent permettre un rétablissement rapide et prévenir la formation de complications.

Les plus populaires sont les recettes suivantes pour le traitement populaire d'une rhinite épaisse:

  1. Rincer le nez avec une solution de jus d'aloès, oignons, Kalanchoe.
  2. Inhalation de vapeur avec pommes de terre bouillies, herbes médicinales. Pour effectuer des coûts de traitement 3 fois par jour. Il est nécessaire de procéder avec précaution aux inhalations pour ne pas brûler les voies respiratoires.
  3. Soar pieds. Pour la procédure devrait être dans le bol pour recueillir l'eau chaude au niveau de sorte qu'il couvre les jambes. Alors asseyez-vous pendant environ 15 minutes, puis mettez des chaussettes chaudes dans lesquelles on verse de la moutarde.
  4. Pour égoutter le nez avec le produit obtenu à partir des fleurs d’herbe d’achillée et d’origan. Pour préparer les gouttes, prenez une cuillère à soupe d'herbes, ajoutez 250 ml d'eau bouillante, attendez une demi-heure. Sue, tend et enterre son nez.

Rhinite prolongée chez les futures mères

Lorsqu'une femme porte un enfant, en plus de la rhinite habituelle provoquée par un rhume ou une allergie, les femmes enceintes peuvent avoir le nez qui coule pendant longtemps. Il appartient aux variétés de rhinite vasomotrice, qui se produit en raison de changements hormonaux. Il en résulte un gonflement de la muqueuse nasale.

Utiliser les moyens de la médecine traditionnelle dans ce cas est peu pratique en raison de leur faible efficacité. Mais personne n'interdit leur utilisation, chaque personne ayant un organisme avec ses propres caractéristiques.

Pour le traitement de la rhinite prolongée chez la femme enceinte, des manipulations thermiques locales doivent être utilisées. Pour réchauffer les sinus, utilisez un sac de sable ou de sel. Une lampe bleue convient parfaitement à de telles procédures. L'inhalation d'huile de menthol aide à faciliter la respiration. Le jour pour effectuer de telles manipulations besoin de 3-4.

On peut trouver comment traiter un nez qui coule chez un nouveau-né en lisant l'article proposé.

Des gouttes nasales enceintes peuvent être utilisées, mais uniquement après avoir été approuvées par le médecin traitant. Utilisez Vibrocil, Nazivin selon le dosage pour les enfants. Mais égoutter le nez seulement en cas de congestion grave et d'inconfort. Le traitement par gouttes vasoconstricteurs pendant la grossesse ne devrait pas durer plus de 3 jours. Sinon, vous pouvez nuire au bébé et à la mère.

La procédure la plus efficace dans le traitement de la rhinite chez les futures mamans est le lavage. Utilisez des solutions de sel prêtes à l'emploi Marimer, Aquamoris. Très positivement affecté par le lavage avec décoctions d'herbes (camomille, sauge). Effectuer le lavage 2-3 fois par jour.

Vidéo

Cette vidéo vous expliquera comment traiter correctement la rhinite prolongée.

Le traitement de la rhinite est un point très important, car souvent, en raison d'une visite prématurée chez le médecin, vous pouvez obtenir une rhinite prolongée qui se transforme en phase chronique. Faites attention à votre santé et suivez toutes les instructions du médecin, le froid disparaîtra aussi vite qu'il est apparu. Et ne pas avoir à réfléchir sur la façon de guérir la rhinite chronique.