Principal
L'otite

Symptômes et traitement des polypes dans le nez de l'enfant, leur apparence

Les parents sont souvent confrontés à un problème aussi commun que celui des polypes dans le nez d'un enfant. Cette pathologie a certaines caractéristiques. Tout d’abord, il convient de noter qu’il est assez difficile à diagnostiquer car, à différents stades de développement, le tableau clinique est différent. Les parents ne frappent les cloches que lorsque l'enfant a déjà manifesté ses symptômes. Afin de traiter la maladie plus en détail, il est nécessaire d’en examiner attentivement les causes et les méthodes de traitement.

Causes et comment se présentent les polypes dans le nez?

Les polypes sont des tumeurs qui se forment sur la muqueuse nasale. Cette pathologie survient chez des enfants d'âges différents.

Les polypes sont une maladie polyétiologique qui survient dans différentes causes. Parmi les principaux à souligner:

  1. Structure anormale de la cavité nasale. Dans ce cas, on parle d’allées étroites et de la courbure du septum.
  2. Pathologie de la cavité nasale et des sinus.
  3. Allergie. Cela peut être l'asthme bronchique, la pollinose et plus encore.
  4. Fibrose kystique. C'est une maladie génétique héritée. Il se caractérise par un dysfonctionnement des glandes exocrines et d'autres systèmes du corps.
  5. Syndrome de Churga-Strauss. La maladie est assez rare et se caractérise par la défaite des petits vaisseaux responsables de la circulation sanguine des tissus.
  6. Prédisposition à la pathologie.

D'autres causes peuvent également entraîner la formation de polypes dans le nez d'un enfant. De telles tumeurs ont une forme arrondie et en forme de goutte.

Symptômes de pathologie

Le tableau clinique est doux. Les symptômes ressemblent au rhume. L'enfant a les éternuements, le nez bouché et l'essoufflement. Avec le développement de la maladie chez les patients jeunes, la douleur survient et il y a aussi un trouble du sommeil.

La raison en est la pression constante exercée par les polypes. Ils exercent une pression sur les petits vaisseaux sanguins dans le nez. En conséquence, cela perturbe l’approvisionnement en sang. Ils deviennent vulnérables à diverses maladies virales. Dans ce contexte, l'enfant souffre souvent d'angine, d'amygdalite et d'autres maladies. Lorsque les polypes prennent une taille impressionnante, les symptômes deviennent plus prononcés. L'enfant s'inquiète souvent des maux de tête et, pendant le sommeil, il ronfle.

Parmi les principaux symptômes émettent:

  • maux de tête;
  • malaise;
  • essoufflement;
  • le ronflement;
  • perte d'odeur;
  • la voix acquiert une teinte nasale;

Déterminer visuellement la présence d'une pathologie est assez simple. Ainsi, les enfants atteints de polypes respirent souvent par la bouche, ce qui s’explique par le rétrécissement des voies nasales par suite d’une augmentation du nombre de néoplasmes. De tels facteurs conduisent en outre à la formation incorrecte du crâne. Le système dento-maxillaire et la morsure sont cassés.

Au cours de la première année de la vie d’un bébé, la formation de polypes est très dangereuse. Cela est dû au fait qu’ils ne savent pas respirer par la bouche. Le résultat est un trouble du sommeil, une perte de poids et d'autres troubles.

Diagnostic de la maladie

Si un enfant présente l'un des symptômes ci-dessus, contactez immédiatement un spécialiste. Cela permettra de déterminer la présence de la maladie et de commencer son traitement plus tôt. Le diagnostic des polypes se fait de plusieurs manières:

  • Inspection visuelle du patient. Si les néoplasmes sont situés près des narines, ils peuvent alors être vus à la suite de l'inspection visuelle habituelle.
  • Rhinoscopie Dans ce cas, l'inspection est effectuée à l'aide d'un équipement spécial. À l'aide de la procédure, la présence de néoplasmes spécifiques en forme de gouttes et uviformes de la membrane muqueuse est déterminée.
  • Biopsie. La procédure est assignée uniquement pour exclure la malignité de la tumeur.
  • Rayon X, TDM ou IRM. L’utilisation de l’enquête permet d’évaluer le degré de croissance des tumeurs.
  • Un test sanguin détaillé, ainsi que biochimique, permet de déterminer le degré d'inflammation.

Si dans une famille de parents proches prédispose à la fibrose kystique, il convient de réaliser un test permettant de déterminer la présence de cette maladie chez un enfant.

Comment traiter les polypes

La tâche principale des parents est d'identifier les symptômes et le traitement de la maladie dans le temps. Il est très important de déterminer la cause de l'apparition de la maladie et de l'éliminer. Bien sûr, il n’ya pas toujours une telle opportunité. Par conséquent, il est nécessaire d’éliminer les facteurs menant à une exacerbation de la situation et augmentant le risque de polypes. Dans ce cas, nous parlons de telles procédures:

  • Exclure les agents infectieux et alimentaires et les allergènes qui affectent négativement le corps d'un petit patient.
  • Traitement de l'inflammation nasopharyngée. C'est ici qu'interviennent les antibiotiques. Les médicaments de ce groupe sont prescrits par un spécialiste une fois l'examen réussi.
  • Assainissement du nid d'infection, qui s'est formé dans le nasopharynx.
  • Thérapie antiallergique extensive, qui comprend un ensemble de mesures visant à réduire les allergies. Pour obtenir le résultat souhaité, les antihistaminiques et les sprays nasaux spéciaux seront autorisés.
  • Exposition à la température des polypes. Il s’agit d’un traitement conservateur dont l’essentiel est l’effet sur le néoplasme d’une certaine température. Cette procédure aboutit au fait que les polypes disparaissent en quelques jours.

Polypes dans le nez d'un enfant: symptômes et traitements efficaces

Les polypes dans le nez d'un enfant représentent une tumeur bénigne avec une base et une jambe recouvrant les voies nasales. Le processus pathologique est principalement unilatéral, mais il existe des cas de polypose nasale bilatérale. La croissance des membranes muqueuses est une réaction protectrice naturelle du corps aux facteurs irritants à long terme: écoulement nasal, congestion nasale, rhumes chroniques.

Quels sont les polypes dans le nez du bébé?

Dans la très grande majorité des voies nasales, les enfants de moins de 10 ans sont touchés. Cela est dû à l'imperfection des forces immunitaires du corps.

Les polypes ont tendance à se développer et, par conséquent, dans les premiers stades de développement, ils causent rarement un inconfort. Le principal danger de la pathologie réside dans les risques de dégénérescence maligne, ainsi que dans la formation de phénomènes irréversibles dans le corps.

En général, les polypes sont des excroissances bénignes basées sur l'épithélium de la muqueuse nasale, le pédicule et le corps lui-même. La localisation d'un polype peut être différente et couvrir tous les sinus et cavités des structures nasales: sinus maxillaires, frontaux, en forme de coin, ethmoïdes.

Il se nourrit d'un polype dû à la tige, qui est un tissage vasculaire ou un vaisseau large.

Compte tenu de la tendance à la croissance des polypes, les cliniciens classent également les stades de développement:

  1. Le néoplasme ne couvre que la partie supérieure du septum - la respiration ne change pas;
  2. Les polypes recouvrent la moitié du passage nasal - la respiration est partiellement perturbée, les premiers symptômes apparaissent;
  3. L’éducation couvre toute la cavité nasale - la respiration du polype s’arrête complètement.

Les polypes ont une forme et une taille différentes.

Le principal danger de la pathologie réside dans les risques de transformation maligne, ainsi que dans la formation de phénomènes irréversibles dans le corps.

Sous forme, ils peuvent être:

  • rond,
  • arrondi
  • oblong
  • de forme irrégulière et presque plate.

À mesure que la taille augmente, la forme peut changer.

Quelles sont les causes des polypes - facteurs prédisposants

On pense que les principales causes de croissance pathologique sont:

  1. Rhumes fréquents;
  2. Rhinite chronique allergique ou bactérienne.

Avec une exposition constante aux membranes muqueuses, les cellules de l'épithélium de surface meurent et s'exfolient, leur fonction excrétrice ralentit considérablement. Peu à peu, ils subissent des changements hypertrophiques avec une croissance ultérieure.

Le groupe à risque comprend les enfants atteints des maladies et affections suivantes:

  • inflammation chronique du système respiratoire;
  • sinusite chronique (en particulier la sinusite);
  • chargé d'antécédents d'allergie avec une complication des voies respiratoires supérieures;
  • anomalies des voies nasales (étroitesse, tortuosité);
  • courbure congénitale ou post-traumatique du septum nasal;
  • Syndrome de Young ou de Churg-Stross;
  • hérédité chargée;
  • intolérance à l'aspirine et aux médicaments contenant de l'aspirine.

C'est important! L'étiologie de la polypose nasale chez les enfants est due à de nombreux facteurs. Par conséquent, le tableau clinique de la maladie est varié et diffère par la particularité de l'âge du patient.

Manifestations cliniques

Le tableau clinique de la polypose nasale chez l'enfant est clairement exprimé lorsqu'un polype atteint un volume suffisant.

La transformation pathologique de l'épithélium muqueux chez les enfants, en particulier dans le contexte de maladies chroniques des voies respiratoires supérieures, se produit assez rapidement. Du début de la formation d'un polype à sa croissance active ne prend généralement pas plus de 2-3 mois.

Symptômes chez les nourrissons

Les polypes chez les enfants de moins d'un an se manifestent uniquement par des signes extérieurs:

  • affaissement de la mâchoire inférieure;
  • bouche ouverte (compensation pour le manque de respiration nasale);
  • lisser les plis nasogéniens;
  • difficulté à respirer par le nez.

Les nourrissons sont difficiles à tolérer par temps venteux, en raison du manque de respiration nasale adéquate.

C'est important! Les risques de pneumonie en développement, d'infections virales respiratoires aiguës, de bronchite ou d'asthme bronchique, ainsi que d'hypoxie chronique pendant la respiration orale augmentent considérablement.

Signes chez les enfants de plus de 2 ans

Les enfants de cet âge expriment activement leur mécontentement par une instabilité émotionnelle, des gestes et plus souvent par des mots.

Les principaux symptômes de la maladie sont les suivants:

  • voix nasales;
  • modification des préférences gustatives (en raison de l’oppression possible des récepteurs olfactifs ou gustatifs);
  • trouble de la parole;
  • changer la forme des os du visage et de la mandibule;
  • malocclusion;
  • apnées du sommeil (arrêt de la respiration pendant le sommeil);
  • perte de poids;
  • éternuement constant.

Les enfants âgés de 1 an et plus ressentent très mal tout inconfort.

Un enfant peut:

  • se gratter constamment le nez
  • choisir sa narine
  • se plaindre d'un corps étranger.

De tels symptômes ne doivent pas être ignorés, vous devez contacter un oto-rhino-laryngologiste dans une clinique pour enfants.

Comment savoir si un enfant a un polype nasal - caractéristiques du diagnostic

La tâche principale du diagnostic est de différencier la polypose d’autres maladies des organes respiratoires, notamment des corps étrangers, des dommages mécaniques et des anomalies du développement du système osseux et cartilagineux. Découvrez s'il vous est possible de comprendre indépendamment les végétations adénoïdes ou les polypes présents dans le nez de l'enfant.

Un oto-rhino-laryngologiste expérimenté devrait déterminer:

  1. Degré de violation;
  2. Localisation de la croissance;
  3. Caractéristiques de la structure du polype;
  4. Causes possibles de néoplasmes pathologiques dans la cavité nasale.

Cela vous permettra d’assigner un traitement à part entière, qui visera non seulement à éliminer les manifestations symptomatiques, mais également à déterminer la cause de la polypose.

Le diagnostic des polypes chez les enfants n'est pas différent de la maladie chez les adultes.

Les cliniciens effectuent diverses activités de diagnostic suivantes:

  • Tests d'urine: générale, si nécessaire, biochimique, selon Nechyporenko;
  • Analyses sanguines: biochimiques approfondies, communes, pour électrolytes, indicateurs de la fonction rénale et hépatique;
  • Examen rhinoscopique - examen instrumental des cavités nasales;
  • Image radiographique;
  • Tests d'allergie pour déterminer l'agent causal de la rhinite chronique;
  • Tests de fibrose kystique.

Faites attention! Habituellement, le doute sur le diagnostic après une étude adéquate ne se produit pas. De plus, des procédures de tomodensitométrie ou d'imagerie par résonance magnétique peuvent être effectuées.

Les critères importants sont:

  • l'âge du patient
  • son poids
  • caractéristiques physiologiques.

Méthodes de traitement

La tactique thérapeutique repose sur les antécédents cliniques du patient, ses critères de diagnostic.

Si des méthodes conservatrices de traitement peuvent être utilisées aux premiers stades du développement de la maladie, alors si la respiration nasale est difficile, un traitement chirurgical et une récupération à long terme constitueront une méthode efficace.

Traitement sans chirurgie

Les thérapies conservatrices impliquent la nomination de médicaments et une cure de physiothérapie.

Les principaux médicaments contre la polypose sont:

Compte tenu de leur composition hormonale, le schéma et la durée du traitement sont strictement prescrits par le médecin.

Pour le soin quotidien des voies nasales, des solutions isotoniques ou des solutions salines à base de sérum physiologique (Humer, Dolphin, Aquamaris) sont prescrites.

C'est important! La composition pour le lavage peut être préparée à la maison: 1/2 c. À thé de soude, 1 c. À thé de sel pour 0,5 l d’eau bouillie. Une hygiène soigneuse aide à prévenir l’infection des muqueuses dans les voies respiratoires.

Homéopathie

Médicaments homéopathiques - compositions à base d'ingrédients naturels à concentration précise. Les avantages du traitement sont une sécurité absolue, mais c’est précisément son inconvénient: le traitement homéopathique est long et son efficacité n’est pas toujours justifiée par le temps.

Ces médicaments comprennent:

  • Apibalzam 1;
  • des fonds du groupe Tentorium (basés sur les produits apicoles);
  • Apiformula 1;
  • Groupe de fonds Tiens.

Les médicaments homéopathiques peuvent être achetés à la pharmacie ou sur Internet. Dans tous les cas, vous devez faire appel au médecin traitant pour éviter des conséquences graves pour la santé de l’enfant.

Comment traiter à la maison avec des remèdes populaires?

Dans la médecine traditionnelle, de nombreuses recettes différentes peuvent traiter les polypes du nez chez les enfants.

Les recettes efficaces sont les suivantes:

  • Lavages à la soude. Pour la préparation, vous aurez besoin de 0,5 l d’eau dans laquelle sont dissoutes 1/2 c. À thé de soude, 1 c. À thé de sel. La composition est le nez abondamment lavé avec une cuillère spéciale, un bain. Dans la composition, vous pouvez ajouter un peu d'iode.
  • Traitement chélidoine. 1 cuillère à soupe une cuillerée de feuilles sèches de chélidoine versez 300 ml d’eau bouillante et laissez infuser une demi-heure. Après un effort minutieux, vous devriez enterrer 3-4 gouttes de bouillon plusieurs fois par jour. Pour obtenir les premiers résultats du traitement, il faudra jusqu'à 21 jours de traitement quotidien.
  • Décoction de camomille et de chélidoine. La décoction d’herbes est filtrée et instillée 2-3 gouttes toutes les 3 heures. Pour l'efficacité du traitement, vous pouvez ajouter du jus d'aloès et du miel à la décoction médicinale.

Il est important de comprendre que le corps de l’enfant peut réagir à un traitement non conventionnel des polypes du nez à la maison par une réaction allergique aiguë. En plus de la coordination avec le médecin, vous devez explorer progressivement les réactions possibles aux premiers stades du traitement.

Pour la prévention, suivez les procédures de régime et de durcissement.

Comment guérir les polypes chez les enfants de 2 ans et plus?

Chez les enfants de plus d'un an, une intervention chirurgicale avec une violation mineure de la respiration nasale est prescrite. Ceci est important pour diverses indications, parmi lesquelles des complications possibles de la maladie.

Comment enlever les tumeurs?

La méthode chirurgicale est la plus recherchée et la plus prometteuse pour les projections futures.

Les chirurgiens ont eu recours aux méthodes principales suivantes:

  • Polypotomie classique. Le retrait d'un néoplasme est effectué à l'aide d'une boucle spéciale "Lange" qui fixe, compresse et coupe le polype.
    La procédure est assez douloureuse, accompagnée de saignements, de lésions du tissu muqueux en dehors de la base de la jambe du polype. La manipulation est réalisée sous anesthésie locale ou générale.
  • Méthode endonasale. Le principal avantage est la suppression de haute précision, du fait que ce qui se passe est affiché sur un écran d'ordinateur. Les risques de complications après une telle exposition sont minimes, tout comme la période de récupération.
  • Enlèvement au laser. La méthode privilégiée d’élimination des polypes chez les enfants en raison de ses avantages, notamment la nécessité d’une procédure unique, la minimisation des lésions tissulaires, l’absence de douleur et l’absence de complications secondaires Un tel traitement est effectué uniquement sur le stade I du développement de la pathologie.

Chez l'enfant, l'anesthésie générale est utilisée dans tous les cas pour immobiliser complètement le petit patient.

Au cours de la période postopératoire, un traitement hormonal local (par exemple, Nasonex) est prescrit pour exclure les récidives de pathologie. En cas de douleur, un traitement anti-inflammatoire non stéroïdien est prescrit (ibuprofène).

Chez l'enfant, dans tous les cas de traitement chirurgical, une anesthésie générale est utilisée pour immobiliser complètement le petit patient.

Comment l'opération pour enlever un polype nasal et des végétations adénoïdes, voir cette vidéo:

Complications possibles

Avec l'utilisation de techniques modernes, les risques de complications sont minimes. Cependant, le traitement chirurgical de tout volume doit être traité avec prudence et responsabilité.

Les complications possibles peuvent être envisagées:

  • saignements;
  • infection de la plaie;
  • violation d'odeur;
  • inflammation des muqueuses.

La principale complication de la chirurgie visant à éliminer la polypose nasale est la tendance à réapparaître. Si vous suivez toutes les recommandations du médecin, vous pouvez obtenir d'excellents résultats.

Contre-indications

Il peut y avoir des contre-indications au traitement chirurgical de la polypose:

  1. Historique clinique chargé et impossibilité de l'anesthésie;
  2. Petite enfance jusqu'à 1 an;
  3. Le stade initial de la polypose;
  4. Quelques caractéristiques anatomiques du septum nasal.

Habituellement, la première contre-indication est déterminante lorsqu’on examine la question de la chirurgie. Dans d'autres cas, les contre-indications relatives et l'opération peuvent être effectuées avec une extrême prudence.

Le corps des enfants n’est souvent pas résistant aux maladies virales, réagissant rapidement à l’apparition de telles maladies par une rhinite abondante, une fièvre et un malaise. Étant donné que la polypose survient principalement en fonction de ces facteurs, un traitement opportun et adéquat est la seule prévention des excroissances pathologiques des muqueuses.

Polypes dans le nez chez les enfants: causes, symptômes, traitement

Les polypes dans le nez sont un problème assez fréquent chez les enfants, mais malheureusement, ils ne sont pas toujours diagnostiqués à temps, car le tableau clinique est absent aux premiers stades de développement. Les parents ne commencent souvent à frapper les cloches que lorsque l'enfant a un aspect caractéristique: la bouche est ouverte, les plis nasogéniens sont lissés, la mâchoire inférieure affaissée est lissée. Et la détection tardive de cette pathologie dans l’enfance peut avoir des conséquences graves qui tourmenteront une personne toute sa vie: violations de la formation du crâne facial (courbure de la cloison nasale), morsure incorrecte; perte d'audition, perte d'odeur.

Les polypes sont des tumeurs bénignes qui se développent au-dessus de la membrane muqueuse du nez et (ou) des sinus paranasaux: maxillaire, frontal, ethmoïde et en forme de coin. Situés dans les voies nasales, peuvent avoir une jambe, en raison de laquelle ils acquièrent une forme de goutte, ou se serrent sur la membrane muqueuse, alors ils ont une forme ronde. Les polypes chez les enfants sont plus souvent formés à l'âge de 10 ans.

Causes de la formation de polypes

Les causes claires des polypes n'existent pas, il s'agit d'une maladie poliologique. Les facteurs qui influent sur l'apparition de polypes sont les suivants:

  1. Caractéristiques anatomiques de la cavité nasale (passages nasaux étroits, courbure du septum nasal);
  2. Maladies chroniques du nez et des sinus paranasaux (rhinite, sinusite, sinusite frontale);
  3. Maladies allergiques (rhinite allergique, asthme bronchique, dermatite allergique, pollinose);
  4. La fibrose kystique est une maladie génétique héréditaire caractérisée par une altération de la sécrétion des glandes exocrines et des troubles fonctionnels des systèmes respiratoire, digestif et locomoteur;
  5. Le syndrome de Churga-Strauss est une maladie assez rare qui affecte les vaisseaux de petit calibre et qui alimente la cavité nasale en sang;
  6. Prédisposition héréditaire

Symptômes qui devraient alerter les parents

Pendant longtemps, les manifestations cliniques sont absentes. Les symptômes initiaux ressemblent beaucoup au rhume: éternuements, difficultés respiratoires, congestion nasale, qui, au fil du temps, conduit à l’apparition de maux de tête, diminution des performances mentales, troubles du sommeil. La raison en est la pression constante que les polypes exercent sur les vaisseaux sanguins de la cavité nasale, ce qui conduit à une détérioration de l'apport sanguin aux tissus, ils deviennent plus susceptibles à la pénétration de divers types de virus. Ceci est la cause de l'inflammation fréquente des amygdales avec une clinique de maux de gorge sans fin et d'amygdalite chronique, amygdales pharyngiennes avec le développement d'adénoïdes. Lorsque les polypes atteignent une taille impressionnante, les symptômes deviennent plus importants et diversifiés: maux de tête augmentés, ronflements nocturnes, peut-être une douleur aux sinus paranasaux, sensation de corps étranger dans le nez, qui provoque un inconfort permanent.

Souvent, les enfants se plaignent d'une altération de l'odorat, jusqu'à sa perte totale, d'un changement de goût, dû au fait que les polypes bloquent la partie de la membrane muqueuse responsable de la perception des odeurs. Si vous donnez la maladie à entrer dans une forme chronique, avec l'odeur, vous pouvez dire au revoir pour toujours.

Vous remarquerez peut-être aussi que votre enfant a un ton de voix nasal, et tout cela parce que les polypes envahissants bloquent les passages auditifs et conduisent à une perte auditive, et dans de très petits cas - et même à une violation du développement de la parole.

Les enfants avec des polypes au nez ont généralement un aspect distinctif: ils respirent toujours par la bouche, elle est donc toujours ouverte, leurs plis nasogéniens lissés, une mâchoire affaissée. Une respiration difficile et des polypes de grande taille entraînent une altération de la formation du crâne facial et du système dento-facial, qui se manifeste par une malocclusion et des défauts esthétiques. Et chez les enfants de la première année de vie, c'est encore plus dangereux, car les bébés ne peuvent pas respirer par la bouche. Ils ont des difficultés à respirer par le nez, ce qui entraîne des troubles de la succion et du sommeil, entraînant malnutrition, perte de poids (hypotrophie) et pathologie du système broncho-pulmonaire.

Diagnostics

Si vous avez un enfant présentant l'un des symptômes ci-dessus, contactez votre pédiatre ou votre oto-rhino-laryngologiste pour commencer le traitement dès que possible et ne pas perdre un temps précieux.

Les polypes situés dans la cavité nasale près des narines sont visibles à l'œil nu; s'ils sont situés en profondeur, le médecin procède à une rhinoscopie (examen de la cavité nasale à l'aide d'un équipement spécial) et révèle des excroissances spécifiques en forme de larme ou impressionnantes de la membrane muqueuse. Dans certains cas, une biopsie de polype est réalisée pour exclure sa malignité.

Pour évaluer le degré de croissance des polypes, une radiographie et une TDM ou une IRM des sinus paranasaux sont effectuées. Il est nécessaire de passer un test sanguin général, détaillé et biochimique, qui permettra au médecin de déterminer le degré du processus inflammatoire. Les tests d'allergie sont effectués sur des patients présentant une anamnèse allergique aggravée (ils sont effectués uniquement lors d'une rémission stable de la maladie sous-jacente).

Si la famille a une prédisposition à la fibrose kystique, il est conseillé que l’enfant soit testé pour la définition de la maladie.

Traitement des polypes

Le traitement des polypes est divisé en conservateur et chirurgical.

Il est très important d'identifier la cause et de l'éliminer, mais ce n'est pas toujours facile. Il est donc recommandé d'éliminer tous les facteurs pouvant déclencher l'apparition de polypes nasaux. Ceux-ci incluent l'exclusion de l'exposition au corps d'agents infectieux et alimentaires et d'allergènes; réhabilitation des foyers d'infection chronique et traitement des maladies inflammatoires du nasopharynx avec des antibiotiques; thérapie anti-allergique, y compris l'utilisation d'antihistaminiques (Loratadin, Aleron, Erius), de corticostéroïdes sous forme de sprays nasaux (budésonide, fluticasone, mométasone et triamcinolone).

La méthode des effets thermiques sur

les polypes sont également considérés comme conservateurs. Après avoir chauffé à une température de 60 à 70 ° C en quelques jours, les polypes tombent de la muqueuse nasale, après quoi le patient les expulse lui-même.

Si un traitement conservateur pendant plusieurs mois ne donne pas de résultats positifs, ils ont recours à une solution chirurgicale au problème.

Les indications du traitement chirurgical sont les suivantes: polypes trop volumineux, processus purulent-inflammatoires du nasopharynx, trouble olfactif, courbure du septum nasal, crises d'asthme fréquentes.

L'élimination des polypes à l'aide d'instruments chirurgicaux s'appelle une polypectomie. La procédure est également effectuée à l'aide d'un laser ou d'un endoscope. L'élimination endoscopique des polypes est plus efficace en raison d'une précision accrue, d'une probabilité moindre de récidive et de complications. Chez les enfants, il est pratiqué sous anesthésie générale, chez les adultes plus âgés, il est possible sous surveillance locale.

Comme les polypes nasaux ont tendance à se reproduire, un traitement postopératoire et anti-rechute est impératif. Après l'opération, rincer 7 à 10 jours avec Aquamaris, Humer et d'autres.

Pour une anti-rechute, un traitement par corticostéroïde nasal topique de trois mois est administré après une polypectomie.

Afin d'identifier les polypes nasaux réapparus, il a été recommandé de consulter un oto-rhino-laryngologiste pendant au moins un an, après une consultation par trimestre.

Polypes dans le nez d'un enfant avec photo: causes, symptômes, diagnostic et méthodes de traitement

Les enfants d'âge préscolaire et d'âge scolaire précoce présentent souvent une polypose, des tumeurs bénignes sur la muqueuse nasale. La maladie n'est pas détectée immédiatement, au stade initial, elle évolue sans symptômes visibles. Si la maladie ne guérit pas rapidement, les polypes commencent à se développer non seulement dans le nez, mais aussi dans les sinus maxillaires et frontaux, ce qui cause beaucoup de problèmes.

Comment et pourquoi les polypes apparaissent-ils?

Les polypes dans le nez d'un enfant sont de petites excroissances sur la membrane muqueuse (voir photo). Ils peuvent ressembler à une gouttelette sur une jambe, une branche à un arbre ou avoir la forme d’un cône ou d’une boule. La couleur varie du blanc au rose ou au rouge avec une nuance bleuâtre. La formation possède ses propres nerfs et vaisseaux sanguins. Par conséquent, si le polype est endommagé, l’enfant ressent de la douleur et un exsudat liquide s’écoule du site de la blessure. La polypose peut être unilatérale ou bilatérale. Certains polypes peuvent se développer, d'autres restent petits et peu visibles.

Stade de la maladie

La polypose traverse trois étapes de son développement:

  • Le premier Les néoplasmes sont invisibles, couvrent moins de 50% des voies nasales, la respiration n’est pas difficile.
  • La seconde Les polypes ont rempli plus de la moitié du passage nasal. Il est difficile pour un bébé de respirer par le nez, il essaie de plus en plus de respirer par la bouche.
  • Troisième. L'ouverture d'air est complètement bloquée. La respiration par le nez est impossible.

Causes et facteurs de risque

L'observation prolongée du tableau clinique de la polypose n'a pas révélé la raison de l'apparition de la maladie. Les experts ne connaissent qu'un certain nombre de facteurs pouvant déclencher la maladie. Le plus commun d'entre eux est la présence de processus infectieux chroniques dans les muqueuses et les sinus. On suppose qu'en formant des polypes, la membrane muqueuse a tendance à augmenter sa surface afin d'augmenter la résistance de l'infection. Le facteur de risque est la rhinite chronique, la sinusite, la sinusite frontale.

Les facteurs provocants comprennent les caractéristiques de la structure anatomique du nez, dans lesquelles la charge sur l'épithélium est augmentée, ce qui entraîne une inflammation fréquente au niveau de la voie nasale:

  • la lumière du passage nasal est étroite, insuffisante pour une respiration normale;
  • le septum nasal a une courbure.

Les groupes à risque sont identifiés parmi les enfants les plus susceptibles à la polypose. Ce sont des enfants souffrant de maladies:

Quels sont dangereux?

Les polypes envahis nuisent à la santé de l'enfant et peuvent avoir des conséquences graves:

  • chez le nourrisson, la fonction respiratoire est altérée, ce qui entraîne des troubles de l'alimentation et du sommeil, des pathologies du développement des bronches et une perte d'audition;
  • chez les enfants plus âgés, les maladies du système respiratoire deviennent chroniques, l'augmentation de l'adénoïde, des maux de gorge et de l'amygdalite (nous recommandons de lire: comment identifier des adénoïdes dans le nez chez les enfants, leurs photos et leurs symptômes);
  • l'odorat empire;
  • les polypes peuvent bloquer les canaux auditifs de l'intérieur, entraînant la surdité;
  • insuffisance respiratoire provoque une hypoxie - manque d'oxygène du corps;
  • pénétrant dans les sinus frontaux, les polypes provoquent des modifications de la structure du crâne et une co-infection - méningite et encéphalite;
  • La polypose a un caractère bénin, mais peut dégénérer en tumeurs malignes.

Symptômes de la maladie

Dans la première étape, il est assez difficile de détecter les polypes dans le nez d'un enfant. Le plus souvent, la maladie est détectée lorsqu'une croissance ou une bosse apparaît presque en dehors des ailes du nez. L’anxiété et les soupçons des parents devraient entraîner les symptômes suivants:

  • maux de tête fréquents;
  • le ronflement;
  • détérioration de l'odeur;
  • voix nasale;
  • déficience auditive;
  • douleur dans les sinus paranasaux;
  • écoulement de sang en se mouchant;
  • respiration nez et bouche bouchée constamment.

Diagnostic de polype

Le diagnostic est posé par un oto-rhino-laryngologiste. Tout d'abord, il effectue un examen externe de la cavité nasale à l'aide d'outils spéciaux. Pour clarifier le diagnostic et déterminer la présence d’une lésion infectieuse, les études suivantes sont menées:

  • test sanguin biochimique;
  • études de tissus polypes pour malignité;
  • tomodensitométrie du nez et des sinus paranasaux.

Traitement de la maladie

Après la détection de la polypose chez un enfant, il est nécessaire de commencer le traitement immédiatement, car les polypes se développent très rapidement. Si les formations sont mineures, alors un traitement conservateur est applicable, qui consiste à prendre des médicaments. Aux deuxième et troisième stades de la maladie, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Thérapie conservatrice

Le schéma de traitement avec des drogues implique les tâches suivantes:

  • éliminer le facteur causant la polypose (infections, allergies, comorbidités);
  • effacer les muqueuses et les sinus;
  • enlever les poches et rétablir la respiration;
  • arrêter la prolifération de polypes;
  • renforcer le système immunitaire.

Pour éliminer l'infection, des antibiotiques sont prescrits (pour les dommages bactériens), des antiviraux et des antifongiques (pour d'autres types d'agents pathogènes). Les allergies nécessitent un traitement antihistaminique. En cas de polypose, on utilise des antihistaminiques de deuxième génération sans danger pour le corps de l’enfant (Fenistil, Zodak, Zyrtec).

Pour nettoyer les muqueuses, appliquez une irrigation de la cavité nasale avec des solutions salines (Aquamaris, Humer). Vous pouvez apprendre à suivre cette procédure vous-même ou réorganiser le nez et les sinus et éliminer les dépôts purulents de la clinique. Il est important que le lavage avec une solution saline soit effectué en continu et après la fin du traitement.

En outre, lors de la prise de stéroïdes, la prolifération des polypes cesse. Pour les enfants, utilisez des médicaments sans effets secondaires importants (Beclomethasone Orion, Triamcinolone, Nazarel, etc.).

Les kératolithes sont utilisés pour les détruire: onguent à base de solcoséryle, Kollomak, crayon lyapisny. Ces médicaments ramollissent les excroissances, comme si elles étaient "dissoutes". Pour renforcer le système immunitaire, des immunomodulateurs, des complexes vitaminiques sont prescrits, ils constituent un régime alimentaire particulier.

Intervention chirurgicale

Si le traitement conservateur n'a pas abouti pendant 3 mois ou si la maladie a un stade profond, une intervention chirurgicale est effectuée. Les cliniques modernes le font avec un endoscope ou un laser. L'endoscopie est préférable car elle offre une plus grande précision. L'opération est réalisée sous anesthésie générale. Le traitement postopératoire consiste à laver avec une solution saline pendant 7 à 10 jours.

À la sortie de la clinique, le médecin traitant prescrit à l'enfant un traitement anti-rechute de trois mois, car dans la plupart des cas, après le retrait chirurgical, les polypes augmentent à nouveau. Pour prévenir ce phénomène, un traitement par des médicaments hormonaux nasaux est effectué. Au cours de l'année, le patient opéré doit être examiné régulièrement par un oto-rhino-laryngologiste.

Polypes dans le nez de l'enfant

La violation de la respiration nasale est le problème le plus courant en pédiatrie. Très souvent, les polypes dans le nez conduisent à cette condition défavorable chez un enfant. Cet article décrit ce que les parents devraient savoir sur cette pathologie chez un bébé.

Qu'est ce que c'est

Normalement, la surface interne des voies nasales est tapissée de muqueuse. À l'extérieur, il est recouvert d'épithélium multiple cilié. La muqueuse normale est lisse. Il n'y a pas de projections et de formations dessus.

La croissance pathologique des tissus et conduit à l'apparition de formations spécifiques, appelées polypes.

Ces éléments peuvent se développer dans les voies nasales et dans les sinus paranasaux. Les tailles des formations polypoïdes sont très différentes.

La forme des tumeurs peut également varier considérablement. Il change généralement avec la croissance du polype. La plupart des formations matures ont une forme essentiellement ronde. Le taux de croissance de ces polypes peut être différent et dépend de nombreux facteurs. De nombreux médecins pensent que la maturation des formations accélère la vie dans des conditions environnementales défavorables.

L'air contaminé d'une grande ville industrielle a un effet dommageable prononcé sur l'épithélium des voies nasales, entraînant une croissance accrue du tissu polypeux. La diminution de l'immunité locale a également un effet catalyseur important sur la croissance des polypes dans la cavité nasale. Les enfants en bas âge, dotés d'un système immunitaire imparfait, sont beaucoup plus susceptibles à la polypose que les adultes.

La prolifération des tissus polypes peut être non seulement dans les voies nasales. Une telle tendance aux néoplasmes peut conduire au fait que le corps commence une croissance massive de diverses formations de polypose. Ils peuvent apparaître dans l'œsophage, l'utérus, les organes génitaux.

La croissance et la prolifération des polypes dépendent de manière significative des effets de certaines hormones. De nombreux médecins ont noté qu'au cours du développement de la puberté chez une adolescente, la formation de tissus polypes peut augmenter.

Ces tumeurs peuvent se développer à presque n'importe quel âge. Les pédiatres et les oto-rhino-laryngologistes notent que les polypes du nez sont plus fréquents chez les enfants de 10 ans. Dans certains cas, une prolifération massive de tissus polypes indique la manifestation d'une maladie très dangereuse chez un enfant - la fibrose kystique. Cette maladie est assez rare, mais s'accompagne de l'apparition de nombreux symptômes indésirables.

De nombreux pères et mères croient à tort que les polypes sont des tumeurs malignes. Ce n'est pas du tout le cas. Les polypes nasaux ont une évolution extrêmement favorable et ne se transforment presque jamais en formes malignes.

Le traitement effectué à temps est une garantie de réussite de la récupération du bébé et de la préservation d'excellents indicateurs de la respiration nasale.

Dans certains cas, il existe une prédisposition familiale à l'apparition de divers polypes dans les voies nasales. Dans cette situation, la collecte de l'anamnèse joue un rôle essentiel dans la formulation d'un diagnostic correct. La présence de polypes dans l’enfance de l’un des parents a un impact significatif.

À ce jour, les médecins ne sont pas parvenus à un consensus sur la contribution de la raison au développement de multiples polypes dans les voies nasales d'un enfant. Il existe plusieurs versions qui incluent:

  • Asthme bronchique. La présence d'un bébé de cette maladie est la cause d'une insuffisance respiratoire. La privation d'oxygène des tissus des voies respiratoires entraîne la prolifération de la muqueuse épithéliale, ce qui contribue finalement à la croissance de plusieurs polypes.
  • Pathologie allergique. L'entrée d'allergènes dans l'organisme des enfants, qui a une prédisposition individuelle, contribue à la perturbation du fonctionnement des voies respiratoires supérieures. Dans ce cas, le contact avec le composant allergène provoquant pendant la respiration est particulièrement dangereux. L'allergie à la floraison de diverses herbes et arbres des prés est une cause assez fréquente du développement futur de l'enfant de divers polypes dans les voies nasales.

Symptômes et traitement des polypes nasaux chez un enfant

Les polypes dans le nez d'un enfant sont une tumeur bénigne qui se développe sur la membrane muqueuse. Ils sont plus souvent diagnostiqués chez les enfants de moins de 10 ans lorsque les parents s’adressent au pédiatre pour se plaindre des difficultés de respiration nasale, de nez qui coule et de la mauvaise santé de l’enfant. Les polypes dans le nez peuvent être guéris en les enlevant avec certaines méthodes conservatrices.

Causes de la formation de polypes chez un enfant

Les polypes chez les enfants apparaissent sur la muqueuse nasale et y sont attachés par la jambe, à travers laquelle l’éducation reçoit des nutriments. Ils peuvent apparaître directement dans les voies nasales ou dans les sinus paranasaux.

Les formations ont une forme arrondie et il est important de distinguer les adénoïdes nasaux des polypes. Beaucoup prennent ces concepts pour une chose, mais ce n'est pas du tout le cas. Les adénoïdes sont des tissus lymphoïdes qui se trouvent normalement dans le nasopharynx de chacun. Les polypes sont des formations pathologiques qui se produisent sous l'influence de divers facteurs.

Les végétations adénoïdes peuvent grandir et s’enflammer et c’est seulement alors qu’elles doivent être traitées. Les polypes sont toujours anormaux et nécessitent une excision chirurgicale.

Il n’existe pas de raisons précises pour la formation de polypes, mais les experts ont identifié un certain nombre de facteurs pouvant conduire au développement d’une pathologie. Leur présence ne garantit pas la maladie et l'éducation peut apparaître soudainement.

Quel peut être un facteur dans l'apparition de la maladie:

  • traits congénitaux des voies nasales, courbure du septum;
  • rhinite, pollinose, dermatite allergique;
  • la fibrose kystique, qui affecte l'état du système respiratoire;
  • prédisposition génétique;
  • pathologies chroniques - sinusite frontale, rhinite.

La maladie peut survenir au fond d'étroits passages nasaux, lorsque l'enfant est sujet aux maladies allergiques ou a une prédisposition héréditaire. Les enfants à risque présentent des anomalies aussi rares que le syndrome de Churg-Strauss, caractérisé par des lésions de petits vaisseaux alimentant les voies nasales.

Symptômes - l'apparence des polypes dans le nez chez les enfants

Les polypes dans le nez d'un enfant ne donnent pas de symptômes immédiatement. Les premiers signes de la maladie peuvent être comparés à un rhume. Le bébé a une congestion nasale, une rougeur de la membrane muqueuse, des éternuements, des difficultés respiratoires nasales. Les symptômes sont complétés par des manifestations communes telles que maux de tête, apathie, troubles du sommeil.

Les premiers signes de la maladie peuvent être comparés à un rhume.

La cause des symptômes neurologiques est la pression constante des formations sur les vaisseaux, qui empêche la circulation sanguine normale. Les tissus muqueux devenant plus vulnérables aux virus, les polypes augmentent donc le risque de diverses maladies virales et bactériennes des voies respiratoires supérieures.

Un enfant sur l'arrière-plan des polypes peut augmenter et enflammer les végétations adénoïdes. Souvent, cela s’accompagne de l’apparition d’une angine de poitrine et du passage de la maladie à une amygdalite chronique.

Lorsque les formations grossissent, les symptômes sont complétés par des manifestations telles que le ronflement pendant le sommeil, une respiration bruyante, un inconfort constant et des plaintes de l'enfant contre la sensation d'un corps extérieur dans les narines.

Quels autres signes de polypes nasaux peuvent déranger les enfants:

  • violation d'odeur;
  • changement de voix, nasalisme;
  • perte auditive;
  • respiration par la bouche;
  • lissage des sillons nasogéniens.

Chez les nourrissons

Dans de très petits cas, la maladie peut se manifester par un trouble du sommeil et de la succion. Les bébés ne respirent pas par la bouche, car une violation de la respiration nasale peut avoir de graves conséquences. Les enfants maigrissent parce que leur capacité à téter le lait est réduite. Il existe un risque de maladie bronchique et pulmonaire en raison de la pénétration de liquide.

À l'avenir, les polypes peuvent causer une morsure pathologique, un défaut esthétique sous la forme d'un changement de la forme du crâne. Il y a aussi la possibilité de troubles de la parole.

Symptômes de polypes chez les enfants plus âgés

Les enfants plus âgés peuvent déjà se plaindre d’inconfort au nez et du sentiment que quelque chose est coincé dedans. L'enfant est gêné par un rhume, il est obligé de respirer constamment par la bouche. Dans le même temps, les enfants refusent de manger car leur odorat et leur goût sont perturbés, ce qui entraîne une perte de poids. Les signes externes peuvent ressembler à la rhinite allergique.

Méthodes de diagnostic

Lorsqu'il s'adresse au médecin ayant des symptômes typiques de polypes, l'enfant est envoyé pour examen chez l'otolaryngologue. Le spécialiste peut voir la formation à l'œil nu ou examiner la cavité nasale à l'aide d'outils.

Examen par un oto-rhino-laryngologiste - une des méthodes de diagnostic des polypes dans le nez d'un enfant

La rhinoscopie vous permet de voir les polypes sous forme de croissance uviforme ou en goutte. Si nécessaire, des prélèvements de tissus à des fins de recherche sont effectués afin d'exclure l'origine maligne de la maladie.

De plus, pour évaluer le degré de pathologie, on attribue une IRM ou une TDM des sinus paranasaux. Effectuer des analyses de sang et d'urine générales obligatoires. Les allergies sont exclues par les tests d'allergie. En cas de prédisposition à la fibrose kystique, une analyse est effectuée pour déterminer cette pathologie.

Stades de développement de la pathologie

La maladie comporte 3 stades, en fonction de la taille de l’éducation:

  1. Le premier stade est caractérisé par la fermeture d'une petite partie de la cavité nasale, lorsque la respiration nasale n'est pas perturbée. La symptomatologie au stade initial de la maladie est absente et les polypes peuvent être détectés par hasard lors d'un examen de routine par un otolaryngologue.
  2. Pour le deuxième stade, le chevauchement de la lumière du nez aux 2/3 est caractéristique, ce qui ne gêne pas la respiration, mais donne déjà des symptômes typiques sous la forme d’un écoulement nasal et d’une gêne.
  3. Pour la troisième étape est caractérisée par un chevauchement complet du nez avec un polype, ce qui rend la respiration impossible.

À la première étape, des méthodes de traitement conservatrices peuvent être utilisées pour identifier les lésions - injections d'hormones et effets thermiques. Lorsqu'il y a déjà une prolifération importante de polypes, l'option d'élimination endoscopique ou laser est considérée.

Quels sont les polypes dangereux?

Le danger des polypes réside dans leur prolifération, qui conduit finalement à des complications. Outre le fait qu'il est difficile pour l'enfant de respirer, la fermeture de la lumière du nez entraîne une violation de son humidité et un réchauffement qui entraînent des problèmes de poumons.

Respirer par la bouche augmente le risque de maladies virales. Cela est dû au fait que l'air n'est pas débarrassé des particules de poussière et des agents pathogènes des maladies qui pénètrent directement dans les voies respiratoires. Cela peut être un facteur de pneumonie, de pharyngite, de trachéite, de laryngotrachéite, de bronchite, de laryngite.

L'enfant a une sinusite chronique, qui est associée à une violation du message entre les sinus nasaux. Plus le polype est gros, plus la circulation sanguine est mauvaise et plus le risque d'inflammation des amygdales est élevé. L'amygdalite chronique est une conséquence fréquente de la maladie.

Méthodes de traitement des polypes dans le nez d'un enfant

Le traitement des polypes comprend des techniques conservatrices et chirurgicales. Le traitement commence par l'amélioration de l'état de l'enfant afin de le soulager des sensations désagréables. Ensuite, les facteurs d'influence sont éliminés - l'assainissement du rhinopharynx est effectué avec des agents antibactériens, des médicaments antiallergiques sont prescrits, des gouttes pour éliminer le rhume.

Le traitement chirurgical consiste à éliminer les polypes au laser ou de manière traditionnelle en excisant la formation d'outils spéciaux. Si vous n'effectuez pas une intervention chirurgicale en utilisant uniquement des méthodes médicamenteuses, les polypes peuvent diminuer, mais il existe un risque de récidive.

Conservative - comment traiter les polypes dans le nez

Le traitement conservateur peut inclure les activités suivantes:

  • élimination des facteurs de risque sous forme d'allergènes;
  • l'utilisation de gouttes pour faciliter la respiration nasale;
  • traitement anti-inflammatoire;
  • changement de la nutrition, élimination des produits allergènes;
  • laver les voies nasales avec des solutions salines;
  • la nomination de médicaments pour améliorer l'immunité.

Les effets thermiques sur les polypes s'appliquent également aux méthodes conservatrices. Il consiste à chauffer la formation de fibre de quartz pour sa destruction et son rejet ultérieurs. Le polype part 2-3 jours après la procédure. L'enfant peut se moucher ou le médecin le retire à l'aide d'une pince à épiler.

Le traitement thermique est effectué au stade initial des polypes et lorsque l'enfant a des contre-indications à la chirurgie. L'excision chirurgicale n'est pas envisagée en cas d'asthme bronchique sévère et de mauvaise coagulation du sang.

Les polypes peuvent également être éliminés en leur injectant des agents hormonaux. La prednisolone est plus couramment utilisée à cet effet. De cette façon, vous pouvez éliminer le polype, en évitant les effets de prendre des hormones à l'intérieur.

En cas de traitement hormonal, 2 injections sont administrées au cours d'un mois avec un intervalle de 14 jours. Cela conduit à la mort de la formation et à son élimination lors de l’expansion. Dans les deux mois suivant ce traitement, l’état est complètement normalisé.

Chirurgical

L'ablation chirurgicale est réalisée avec une grande éducation, la présence de foyers purulents, l'absence de respiration nasale, de fréquentes crises d'asthme. L'option moderne sera la destruction par laser. Cette technique présente de nombreux avantages, mais aussi des contre-indications. L'extraction endoscopique standard est également utilisée.

Ablation chirurgicale des polypes nasaux chez un enfant

Avantages du traitement au laser des polypes dans le nez d'un enfant:

  • la rapidité de la procédure;
  • aucun risque d'infection;
  • indolence;
  • faible risque de récurrence de la maladie;
  • traitement ambulatoire;
  • contrôle visuel complet sur ce qui se passe.

L'inconvénient de la procédure est l'impossibilité d'éliminer complètement les polypes qui se trouvent dans la muqueuse elle-même. Une telle excision n'est possible qu'à l'ouverture des sinus. L'inconvénient est que le laser ne peut pas éliminer plusieurs excroissances.

Le traitement au laser est contre-indiqué pour la bronchite obstructive, les grandes formations et les polypes multiples. Dans ce cas, la méthode endoscopique est considérée.

La méthode endoscopique moderne avec l'utilisation d'un endoscope fonctionnel permet de réaliser un retrait sans impact des tissus pathologiques sans risque de complications. La procédure implique l'élimination complète de la formation de tissu, réduisant ainsi de 50% la probabilité de rechute. L'avantage est que les tissus sains ne sont pas affectés.

Caractéristiques de la méthode endoscopique de traitement des polypes nasaux:

  • contrôle du chirurgien sur toutes les actions dans la cavité nasale;
  • la capacité de travailler avec des outils dans des zones difficiles à atteindre;
  • absence de lésion des tissus sains;
  • effectuer dans les conditions d'un hôpital avec la réadaptation dans les 3-5 jours;
  • En l'absence d'incisions, l'opération est effectuée de manière endonasale.

Après la chirurgie, il est important de surveiller l'hygiène de la cavité nasale. Immédiatement après l'opération, la muqueuse est exposée à des facteurs traumatiques et aux virus, car la protection est violée. Chaque jour, vous devez enlever les croûtes qui se forment à la veille du nez. Il est formellement interdit de se montrer, de boire des boissons chaudes, de prendre un bain chaud jusqu'à ce que la membrane muqueuse se rétablisse complètement.

Au début de la période suivant la chirurgie, il existe des risques de complications telles que des saignements, des récidives, des infections et la formation d'adhérences. Les empêcher aidera le choix correct des drogues pendant la période de réadaptation. Le médecin prescrit des anti-inflammatoires et des antihistaminiques. Parfois, vous avez besoin d'utiliser des sprays hormonaux.

Remèdes populaires

Vous pouvez utiliser des remèdes populaires avant et après la chirurgie pour prévenir les complications. Les recettes maison ne peuvent pas être considérées comme la principale méthode de traitement, elles ne peuvent éliminer que certains des symptômes, améliorant ainsi la santé de l'enfant.

Médecine traditionnelle pour la prévention des complications des polypes:

  • dans 300 ml d'eau bouillie, on ajoute une cuillère de soude et 2 gouttes d'iode; le produit est mélangé et utilisé pour le lavage des voies nasales 2 fois par jour;
  • un morceau de propolis est placé dans un bocal, mis sur le feu, dès qu'il commence à fumer, vous devez vous pencher sur le récipient, inhalant la fumée;
  • le coton-tige est humidifié avec 3% d’iode; il faut ensuite essuyer les voies nasales; la procédure peut être répétée au cours de la semaine.

Mesures préventives

Le respect des mesures préventives empêchera la formation de polypes et leur récurrence après la chirurgie. La règle de base est l'hygiène des voies nasales. Chaque jour, vous devez laver le nez de l'enfant, lui apprendre à le faire vous-même.

Compte tenu du risque de développement de la maladie dans le contexte des pathologies existantes des voies respiratoires supérieures, il est nécessaire de consulter régulièrement un oto-rhino-laryngologiste pour identifier les anomalies et les traiter rapidement. Une règle importante est le refus de se traiter soi-même.

Article Précédent