Principal
Les symptômes

Causes de la basse température corporelle

Chacun de nous sait probablement que la température corporelle normale d'une personne en bonne santé est de 36,6 degrés. S'il augmente, cela indique un état pathologique du corps ou le développement d'une maladie particulière dans celui-ci.

Tout le monde sait ce qu'il faut faire lorsque la température monte - pour essayer de comprendre ses principales raisons, puis ramener la lecture à la normale avec des médicaments antipyrétiques ou des méthodes traditionnelles.

Mais il y a des situations où la température corporelle d'une personne est abaissée. Que faire dans ce cas et quelles pourraient être les causes de ce phénomène? Parlons de cela dans cet article.

Maladies pouvant provoquer une hypothermie

La température corporelle basse chez l'homme (35,5 et moins) peut provoquer certaines maladies:

  • Infection par le VIH;
  • rhume, grippe;
  • dépression, apathie;
  • anorexie, boulimie;
  • pathologies surrénales;
  • dystonie végétative;
  • maladies oncologiques;
  • maladie de la thyroïde;
  • déséquilibre hormonal;
  • pathologie du cerveau;
  • bronchite dans les formes aiguës ou chroniques;
  • anémie de diverses bases et faible taux d'hémoglobine;
  • diabète en situation de forte baisse de la glycémie;
  • maladies inflammatoires et infectieuses d'origines diverses;
  • diverses options pour les maladies chroniques internes au moment de leur exacerbation.

En plus des maladies ci-dessus, la température diminue avec:

  • état de choc;
  • l'hypothermie;
  • manque chronique de sommeil;
  • régimes à jeun et difficiles;
  • épuisement des forces internes du corps;
  • une grande quantité d'alcool ivre;
  • stress prolongé et surmenage nerveux.

Pour savoir comment éliminer une température basse, il est nécessaire de connaître la raison de sa diminution. Si pendant la journée la température varie de 35,8 ° C à 37,1 ° C - ceci est considéré comme normal. Par exemple, le matin, les tarifs sont moins élevés que le soir.

Causes de la basse température corporelle

Si nous abordons les causes de cet état de santé déplaisant, caractérisé par une baisse de température du corps humain, elles sont présentées ci-dessous:

  1. Il est assez fréquent que la température baisse pendant la grossesse, mais cette condition disparaît généralement assez rapidement, car le corps s'adapte à une autre structure du sommeil et réapprend les substances qui ont été consacrées à l'alimentation du fœtus.
  2. Régime alimentaire Le manque de graisse et de glucides affaiblit notre corps. La température commence à baisser lorsque les réserves du corps s'épuisent et elles ne suffisent plus pour une vie normale. Pour une température corporelle normale, vous devez bien manger.
  3. Consommation incontrôlée de divers médicaments, y compris ceux qui dépriment le travail du système nerveux central (sédatifs, tranquillisants, antidépresseurs, médicaments à base de barbiturique);
  4. La fatigue, le manque de fer dans votre corps, c'est l'anémie. Afin de vérifier cela, vous devez immédiatement procéder à une numération sanguine complète et clarifier le niveau d'hémoglobine.
    Souvent, une diminution de la température corporelle est accompagnée d'une maladie telle que l'hypothyroïdie, caractérisée par des troubles fonctionnels de la glande thyroïde, ainsi que par une production insuffisante d'hormones thyroïdiennes.
  5. Hypothermie sévère du corps. Le plus dangereux pour le corps est la température ambiante comprise entre +10 et -12 degrés. Une hypothermie est possible si vous restez dans de telles conditions pendant une longue période, ce qui entraînera une baisse de la température corporelle.
  6. Une diminution de la température est caractéristique des personnes souffrant de maladies des glandes surrénales. Ce symptôme est particulièrement courant dans la maladie d'Addison, également appelée insuffisance surrénalienne.
  7. La déshydratation est une autre raison possible pour abaisser la température corporelle. Tout le monde connaît l'importance de l'eau pour la vie humaine, mais tous ne voient pas que l'eau pénètre dans le corps en quantités suffisantes pour une activité vitale de haute qualité.
  8. Les causes de ce phénomène peuvent être des maladies chroniques, précisément au moment où elles progressent. Cela inclut la dystonie végétative-vasculaire.
  9. Rhume (ARI ou ARVI), grippe. Curieusement, ces maladies peuvent provoquer une augmentation et une diminution de la température.
  10. Une tumeur au cerveau qui se produit dans l'hypothalamus et qui est responsable de l'échange de chaleur dans le corps provoque également des frissons et, par conséquent, une diminution de la température.

Récemment, les indicateurs sont considérés comme la norme entre 36,4 ° C et 36,7 ° C. Toutefois, les indicateurs normaux peuvent différer d'un individu à l'autre et les médecins ont des points de vue différents. Et il est très important que la définition de "température normale" prenne en compte non pas des chiffres statistiques moyens, mais des indicateurs propres à chaque personne.

Les symptômes

Les symptômes pouvant indiquer une température basse incluent:

  • perte d'appétit;
  • irritabilité.
  • somnolence accrue;
  • état apathique, malaise général;
  • inhibition des processus de pensée;

Chez un petit pourcentage de personnes, l'abaissement de la température corporelle est la norme, tandis qu'une personne se sent bien et en parfaite santé. Mais, dans la plupart des cas, une température corporelle basse indique des problèmes ou des maladies possibles.

Prévention

Pour que la température corporelle ne descende pas au-dessous de la normale, il est nécessaire de faire de l'exercice plus souvent, de prendre plus de vitamines et de surveiller votre corps.

Effet très bénéfique sur la nutrition du corps, ainsi que sur le mode de la journée. Pendant la journée de travail, essayez de vous accorder une minute de repos et évitez de trop en faire.

Si vous sentez que votre corps est à la limite, les experts vous conseillent de tout retarder, de vous détendre, de boire du thé chaud et de dormir, pendant le sommeil, notre corps normalise son travail, et la température corporelle passe à des valeurs normales.

Que faire à une température corporelle basse chez l'homme?

Tout d'abord, vous devez comprendre si la réduction de température d'une personne est la norme ou son écart. L'image résultante indiquera plus clairement ce qu'il faut faire dans chaque cas et quel traitement sera nécessaire.

  1. Si vous venez de mesurer votre température corporelle et que vous avez trouvé une chute, sans ressentir aucun autre symptôme, alors calmez-vous. Rappelez-vous si vous avez récemment eu un ARVI ou une autre infection. Peut-être que ce sont des effets résiduels.
  2. Aide le thé chaud avec des feuilles de miel ou de cassis. Sinon, vous pouvez remplacer la confiture de framboise.
  3. Peut-être que la raison en est la diffusion abondante de l'appartement un jour glacial. Dans ce cas, vous devez fermer les fenêtres, réchauffer les vêtements et boire une boisson chaude.
  4. Coffre-fort signifie que vous pouvez normaliser la condition à une température corporelle basse de 35,5 degrés (et moins), des décoctions et des teintures de ginseng, de millepertuis, d'échinacée.
  5. Si, en plus d'une température basse, vous vous sentez faible, déprimé, trouvez de nombreux autres symptômes, il est préférable de consulter un spécialiste.

Très probablement, après des tests supplémentaires, une anémie ou une fonction thyroïdienne réduite sera constatée. La nomination d'un traitement approprié aidera à augmenter la température.

Si, à une température corporelle basse, une personne ne présente aucun symptôme déplaisant, est en forme et en bonne santé, aucune pathologie n'a été détectée au cours des examens et que la température tout au long de la vie reste inférieure à la normale chez une personne en bonne santé, cela peut être considéré comme une variante de la norme.

12 raisons de la température corporelle basse

Tout le monde sait qu'une élévation de la température corporelle est un signe de mauvaise santé. Cependant, la présence d'une maladie peut indiquer une température trop basse (hypothermie), en particulier lorsqu'elle est observée pendant une longue période. Cette condition est dangereuse dans la mesure où, contrairement à la fièvre, elle ne cause aucun inconvénient sérieux: les patients ne se plaignent généralement que de faiblesse, de somnolence, d’apathie. Parfois, des frissons et une sensation de froid dans les membres se rejoignent. De nombreuses personnes présentant ces symptômes ne consultent pas du tout les médecins, estimant qu’elles résultent d’une fatigue accumulée. Cependant, une intervention médicale est nécessaire ici.

La basse température corporelle est inférieure à 35,8 ° C Il est difficile d’établir les facteurs qui l’ont provoquée, sans un examen approfondi, mais le plus souvent, cette affection est causée par des causes que nous allons vous expliquer.

Faible taux d'hémoglobine

La carence en hémoglobine, qui s'est développée en raison d'une carence en fer dans l'organisme, entraîne souvent une diminution de la température corporelle et l'apparition de symptômes associés (fatigue, perte de vitalité et d'appétit, diminution de l'activité mentale, etc.). Si ces phénomènes se produisent régulièrement, vous devez contacter le thérapeute et demander un test sanguin.

Saignement interne

La cause du développement d'une hémorragie interne peut être une lésion ou une augmentation de la perméabilité des parois vasculaires due à une lésion, une croissance tumorale, des troubles métaboliques, etc. Le processus chronique ne présente aucune manifestation externe active et la perte de sang affecte uniquement le bien-être général. L'un des symptômes est une diminution de la température corporelle. C'est une condition dangereuse qui nécessite des soins médicaux immédiats.

La grossesse

De fortes fluctuations hormonales peuvent provoquer le développement d'une hypothermie. Pendant la grossesse, sans pathologies, la température redevient normale au fur et à mesure que le corps de la femme s'adapte au nouvel état.

Problèmes de navire

Parfois, une diminution de la température corporelle se produit périodiquement et est accompagnée de phénomènes tels que maux de tête, vertiges, nausées, intolérance à la lumière vive ou aux sons forts. Ce complexe symptomatique est caractéristique de la dystonie vasculaire. Une gêne apparaît à l’arrière-plan d’une dilatation soudaine et à court terme des vaisseaux sanguins.

Le diabète

Chez les personnes atteintes de diabète, le mécanisme de l'oxydation du glucose, principale source d'énergie, est perturbé. Au début du processus pathologique, ils ressentent une soif constante, une augmentation de la miction, une sensation d'engourdissement des extrémités, une augmentation du poids et des fluctuations de température (y compris sa diminution fréquente ou persistante).

Pathologie surrénale

La diminution de la température corporelle est associée à un dysfonctionnement du cortex surrénalien, caractérisé par un déficit en cortisol, en aldostérone et en hormones androgènes. L'hypotonie se manifeste également par une hypotonie, une tachycardie, une arythmie, une perte d'appétit, une déglutition insuffisante et des sautes d'humeur fréquentes (irascibilité, irritabilité).

Tumeurs cérébrales

Le centre responsable du maintien d'une température constante dans le corps est l'hypothalamus. Une tumeur (maligne ou bénigne) apparue dans cette zone enfreint la réglementation des processus d'échange de chaleur. Les patients atteints de telles tumeurs, accompagnés de maux de tête et de vertiges, se plaignent souvent de frissons et d'une sensation de froid dans les membres.

Syndrome asthénique

La cause immédiate de l'asthénie est le manque d'oxygène dans les tissus du corps humain. Dans le même temps, les processus d’oxydation et de production d’énergie par le corps sont ralentis. Les personnes atteintes du syndrome asthénique ont un essoufflement, une peau blanchie, un déséquilibre et une vision ("mouches" devant les yeux), une apathie.

Lésions cutanées

L’hypothermie est souvent constatée chez les patients atteints de dermatite, de psoriasis ou de lésions cutanées graves (telles que l’ichtyose).

Les infections virales saisonnières sont généralement associées à de la fièvre, mais ce n'est pas toujours le cas. La fièvre dure généralement dans les premiers jours de la maladie, mais au cours de la période de récupération, de nombreux patients sont tourmentés par la faiblesse et l'hypothermie (au matin, la température ne dépasse pas 36 ° C), associée au stress récent et à la diminution temporaire des défenses immunitaires.

L'intoxication

La température corporelle diminue parfois en raison d'une intoxication par des produits chimiques, des aliments (par exemple, des champignons) ou des médicaments. Cela est dû à l'inhibition des fonctions vitales (respiration, activité cardiaque, etc.) provoquée par l'intoxication. De même, le corps peut réagir à une surdose d’alcool.

L'hypothermie

Un long séjour dans le froid ou sous la pluie provoque une forte diminution de la température corporelle, accompagnée de frissons obsessionnels et d'une pâleur de la peau. Si la victime parvient à se réchauffer rapidement, les symptômes désagréables disparaissent. Cela ne signifie toutefois pas qu'une personne n'a pas besoin de soins médicaux: l'hypothermie peut avoir des conséquences très désagréables pour la santé, y compris à long terme.

L'hypothermie est un signe d'alerte qui nécessite un examen complet. Ce symptôme doit être traité avec le plus grand sérieux, en aucun cas être auto-traité et à temps pour faire appel à des spécialistes.

Vidéos YouTube liées à l'article:

Education: Première université de médecine publique de Moscou, nommée d'après I.М. Sechenov, spécialité "médecine".

Vous avez trouvé une erreur dans le texte? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Une personne instruite est moins sujette aux maladies du cerveau. L'activité intellectuelle contribue à la formation de tissu supplémentaire, compensant ainsi la maladie.

Selon de nombreux scientifiques, les complexes de vitamines sont pratiquement inutiles pour l'homme.

La température corporelle la plus élevée a été enregistrée chez Willie Jones (États-Unis), qui a été hospitalisé à une température de 46,5 ° C.

Une personne prenant des antidépresseurs souffrira à nouveau de dépression dans la plupart des cas. Si une personne souffre de dépression par ses propres forces, elle a toutes les chances d'oublier cet état pour toujours.

Les os humains sont quatre fois plus solides que le béton.

Tout le monde a non seulement des empreintes digitales uniques, mais aussi un langage.

Même si le cœur d’une personne ne bat pas, il peut encore vivre longtemps, comme l’a montré le pêcheur norvégien Jan Revsdal. Son "moteur" s'est arrêté à 4 heures après que le pêcheur se soit égaré et se soit endormi dans la neige.

Pendant les éternuements, notre corps cesse complètement de fonctionner. Même le coeur s'arrête.

Selon une étude de l'OMS, une conversation quotidienne d'une demi-heure sur un téléphone mobile augmente de 40% la probabilité de développer une tumeur au cerveau.

Le médicament bien connu "Viagra" a été développé à l'origine pour le traitement de l'hypertension artérielle.

Les dentistes sont apparus relativement récemment. Au 19ème siècle, la tâche d'un simple coiffeur était la responsabilité d'arracher de mauvaises dents.

En plus des personnes, une seule créature vivante sur la planète Terre - des chiens - souffre de prostatite. C'est vraiment nos amis les plus fidèles.

Le premier vibrateur a été inventé au 19ème siècle. Il travaillait sur une machine à vapeur et était destiné à traiter l'hystérie féminine.

Auparavant, le bâillement enrichissait le corps en oxygène. Cependant, cette opinion a été réfutée. Les scientifiques ont prouvé qu'avec un bâillement, une personne refroidit le cerveau et améliore ses performances.

Lorsque les amoureux s'embrassent, chacun d'eux perd 6,4 calories par minute, mais échange en même temps près de 300 types de bactéries différentes.

Tout le monde veut le meilleur pour lui-même. Mais parfois, vous ne comprenez pas vous-même que la vie s’améliorera plusieurs fois après avoir consulté un spécialiste. Situation similaire.

Basse température chez un adulte

La température corporelle basse chez l'adulte est souvent due aux caractéristiques individuelles du corps et ne représente pas de danger pour la santé. Mais le plus souvent l'hypothermie est la preuve du développement de processus pathologiques. Pour revenir à la normale, il est important d'identifier la cause première qui a provoqué une nette diminution de la valeur.

Une température corporelle basse prolongée indique le développement de la maladie.

Quelle température corporelle est considérée comme basse chez l'adulte

L'indicateur change au cours de la journée, chez les hommes comme chez les femmes - le matin, il est légèrement plus bas que d'habitude et le soir, au contraire, il commence à augmenter. Pour un adulte en bonne santé, la température est inférieure à 36 degrés pendant longtemps.

Quel est dangereux basse température

Les basses températures sont dangereuses pour le corps et entraînent une détérioration du travail:

  • le cerveau;
  • appareil vestibulaire;
  • processus métaboliques;
  • système nerveux;
  • coeurs.

Avec une baisse critique de la température corporelle inférieure à 32 degrés, une personne peut tomber dans le coma. Le manque d'assistance médicale en temps opportun augmente le risque de décès.

Pourquoi la température corporelle est abaissée

Une température instable est due à des facteurs externes et internes.

Rhume

Une diminution de la température est observée avec les rhumes dus à une hypothermie sévère. Il est nécessaire de réchauffer la pièce, d'aller au lit et de placer un coussin chauffant sous vos pieds. Afin de ne pas nuire davantage à la santé, il est interdit de frotter avec de l'alcool ou du vinaigre. Dans le cas d'infections virales respiratoires aiguës résultant d'une déplétion importante du corps du patient, il se produit une chute de la température corporelle et une tachycardie.

Lorsque vous avez un rhume, réchauffez-vous toujours les jambes, comme une bouillotte.

Dystonie végétative

En plus d'abaisser la température, il se caractérise par une faiblesse générale, des migraines, des augmentations soudaines de pression, des nausées et des vertiges. Il devrait être examiné par un thérapeute, endocrinologue et neurologue.

Dans la dystonie végétative-vasculaire, on observe de fréquentes crises de migraine.

Déshydratation

En cas d'empoisonnement, il se produit une intoxication du corps qui entraîne une grave déshydratation, une faiblesse et une diminution de la température corporelle. La détérioration de l'état provoque des convulsions, une réduction de la pression et une perte de conscience. Il est nécessaire d'appeler rapidement un médecin qui, en fonction de la gravité de l'état, prescrit le traitement nécessaire ou conduit le patient à l'hôpital. Avant l'arrivée du médecin, il est recommandé d'utiliser de l'eau non gazeuse, du thé vert et de la compote de fruits secs.

Lorsque la déshydratation est recommandé de boire du thé vert

L'anémie

Une diminution de l'hémoglobine dans le sang et du nombre de globules rouges conduit à une privation d'oxygène, ce qui entraîne une diminution de l'indice de température, une détérioration de la capacité de travail et une pâleur sévère de la peau.

L'anémie diminue la température corporelle.

Pathologie surrénale

Des symptômes tels que des douleurs abdominales, des étourdissements fréquents, une insuffisance cardiaque, des vomissements et une perte de conscience sont inhérents à la maladie. Un traitement est nécessaire sous la supervision d'un spécialiste qualifié.

Douleurs abdominales fréquentes parlent de pathologie surrénalienne

Insuffisance hépatique

Cela conduit à une violation de la thermorégulation et à un manque de glycogène. Les principaux symptômes sont la perte d’appétit, la perte de poids brutale, les nausées, la perte de mémoire, l’apparition d’une teinte jaunâtre sur la peau. Le diagnostic est réalisé à l'aide d'une analyse biochimique du sang et d'une échographie de la cavité abdominale.

Si vous avez des problèmes de foie, la peau devient jaune.

Maladies endocriniennes

Avec le diabète sucré, il y a des mictions fréquentes, une soif sévère et une sécheresse de la bouche, un engourdissement des membres, une perte de poids, une augmentation de l'appétit. Les troubles de la glande thyroïde s'accompagnent d'une défaillance de l'équilibre eau-sel, ce qui entraîne des sauts de valeur - après une température élevée, après un certain temps, un chiffre bas est noté. Des symptômes tels que peau sèche, prise de poids déraisonnable, constipation et gonflement grave sont également soulignés.

Il devrait être testé pour la glycémie et la détermination du fond hormonal de la glande thyroïde.

Dans les maladies du système endocrinien, les membres gonflent

Infections virales et bactériennes

Après une maladie, le système immunitaire se normalise progressivement. Au fur et à mesure de notre rétablissement, il se produit une dépression et une hypothermie. La principale caractéristique est que pendant la journée, l'indicateur reste à 37 degrés ou plus, et le soir il tombe à 35, ce qui s'accompagne de sueurs et d'une somnolence graves. En moyenne, cette condition dure jusqu'à 2 semaines.

Les pathologies virales sont caractérisées par une transpiration sévère.

Tumeurs

La présence de néoplasmes bénins ou malins entraîne une altération de la coordination des mouvements, une baisse de la température, l'apparition de maux de tête et une sensation constante de froid dans les membres. Besoin de faire un scanner.

Accouchement

Chez les femmes enceintes, l'indicateur est inférieur à la normale - un état similaire, en l'absence de douleur et d'altération de l'état de santé, ne signifie pas la présence de pathologies et ne nécessite pas l'aide d'un médecin.

La diminution de la température corporelle pendant la grossesse est normale.

Il y a une diminution du taux avant la menstruation ou pendant la ménopause.

Certaines personnes sont caractérisées par une hypothermie congénitale, ce qui signifie que la baisse de température est considérée comme normale et ne provoque pas de sensation de malaise.

Que faire à basse température

Lutter contre la température instable pour modifier le mode de vie habituel:

  1. Exercice quotidien et prendre une douche de contraste. Allez vous coucher dans une pièce pré-ventilée.
  2. Surveillez l'équilibre de l'alimentation quotidienne et utilisez au moins 2 litres d'eau par jour. Il y a du chocolat noir, boire du café fort, du thé avec des framboises ou du lait chaud avec du miel.
  3. Prendre des vitamines pour renforcer le système immunitaire. Abandonnez l'alcool et les cigarettes.
  4. Faites plus attention au repos, évitez de dormir suffisamment, faites un effort excessif et un stress important.
  5. Maintenir régulièrement une température corporelle normale. Choisissez les bons vêtements pour qu’ils ne se sentent pas trop chauds ou trop froids.
  6. Refuse de prendre des médicaments sans médecin.

L'approche intégrée décrite aidera à nettoyer le corps des toxines, à dilater les vaisseaux sanguins, à normaliser les processus métaboliques et à stimuler la circulation sanguine. Après les procédures, il est nécessaire de faire à nouveau des mesures de température - si l’indicateur a atteint une valeur acceptable, il est recommandé de surveiller la situation dans quelques jours. Si la température augmente, elle diminue, vous devez être examiné par un médecin.

Quand appeler une ambulance

Vous devez appeler le médecin si:

  • le patient a une température dangereusement basse, ce qui a entraîné une perte de conscience;
  • après avoir pris les mesures nécessaires, l'indicateur continue de baisser;
  • on trouve une valeur faible chez un homme d'un âge avancé, alors que son bien-être se dégrade;
  • une baisse de température est accompagnée de vomissements fréquents, transpiration excessive, suffocation, de fortes douleurs, saignements, pression trop élevée ou trop basse, altération de la fonction visuelle et auditive.

Vous devez être attentif à votre santé. L’apparition de l’hypothermie a plusieurs raisons: un diagnostic erroné et un traitement inadéquat entraînent des dommages importants pour le corps.

Noter cet article
(9 évaluations, moyenne de 4,67 sur 5)

Température corporelle basse: causes et premiers secours

Et si la majorité des gens connaissent l’état de la température corporelle élevée, peu de gens sont au courant de sa diminution en deçà des limites réglementaires, des processus qui le provoquent et des conséquences possibles. Mais un tel état n’est pas moins dangereux que les hautes températures, nous allons donc essayer de donner le plus de détails possible sur les basses températures.

La thermorégulation est l'une des fonctions vitales du corps humain. Grâce à de nombreux systèmes vitaux, la température d’un corps humain dans un état normal est maintenue dans des limites assez étroites, malgré les conditions environnementales. La thermorégulation du corps humain est divisée en chimique et physique. Le premier d'entre eux fonctionne en augmentant ou en diminuant l'intensité des processus métaboliques. Et les processus de thermorégulation physique se produisent en raison du rayonnement thermique, de la conduction thermique et de l'évaporation de l'humidité de la surface du corps.

Hypothermie: symptômes, causes et premiers secours

  • Classification de l'hypothermie
  • Causes de l'hypothermie
  • Basse température corporelle pendant la grossesse
  • Actions à basses températures

Il est impossible de ne pas énumérer les moyens de mesurer la température. Tenir un thermomètre sous notre bras, qui est répandu dans notre pays, est loin d’être la meilleure option. Les fluctuations de la température corporelle enregistrée peuvent différer légèrement de la température réelle. En Occident, chez les adultes, la température est mesurée dans la cavité buccale et chez les enfants (il leur est difficile de garder la bouche fermée longtemps) dans le rectum. Ces méthodes sont beaucoup plus précises, bien que, pour une raison inconnue, elles ne se soient pas enracinées pour une raison quelconque.

Il est largement admis que la température normale d'un corps humain est de 36,6 degrés Celsius n'est pas correcte. Chaque organisme est individuel et sans l'influence de facteurs externes, la température du corps humain peut varier entre 36,5 et 37,2 degrés.

Mais déjà au-delà de ces limites, il est nécessaire de rechercher les causes d'un tel comportement de l'organisme, car une température corporelle élevée ou abaissée est un marqueur de tous les problèmes: maladies, mauvais fonctionnement des systèmes de soutien de la vie, facteurs externes.

En outre, la température corporelle normale de chaque individu à un moment donné dépend également de plusieurs facteurs:

caractéristiques individuelles de l'organisme;

heure de la journée (environ six heures du matin chez l'homme, la température corporelle est au minimum et à 16 heures au maximum);

l'âge d'une personne (chez les enfants de moins de trois ans, la température corporelle normale est souvent comprise entre 37,3 et 37,4 degrés Celsius, et chez les personnes âgées - entre 36,2 et 36,3 degrés);

un certain nombre de facteurs que la médecine moderne n'a pas été étudié jusqu'à la fin.

Et si la majorité des gens connaissent l’état de la température corporelle élevée, peu de gens sont au courant de sa diminution en deçà des limites réglementaires, des processus qui le provoquent et des conséquences possibles. Mais un tel état n’est pas moins dangereux que les hautes températures, nous allons donc essayer de donner le plus de détails possible sur les basses températures.

Classification de l'hypothermie

La médecine moderne identifie deux types de diminution de la température corporelle au-dessous de la normale:

basse température corporelle - de 35 à 36,5 degrés;

basse température corporelle - jusqu'à 34,9 degrés. Cette condition en médecine est connue sous le terme d'hypothermie.

À son tour, il existe plusieurs classifications de l'hypothermie. Le premier d'entre eux divise cet état en trois degrés de sévérité:

lumière - plage de température de 32,2 à 35 degrés;

moyenne - 27-32,1 degrés;

lourd - jusqu'à 26,9 degrés.

La seconde divise l'hypothermie en modérée et sévère avec une bordure de 32 degrés. C’est cette marque en médecine qui est considérée comme la température à laquelle le corps humain épuise sa capacité à se réchauffer. Cette classification est jugée plus pratique d’un point de vue pratique.

Selon cette classification, on observe chez les patients présentant une hypothermie modérée, une somnolence, une léthargie, des tremblements et une tachycardie. Le niveau de glucose dans le sang augmente. Dans la plupart des cas, un lit chaud, des vêtements secs et des boissons chaudes aideront à corriger la situation. Un électrocardiogramme est un examen obligatoire pour l'hypothermie modérée. Les perturbations des processus de thermorégulation entraînent souvent des problèmes de rythme cardiaque.

L'hypothermie sévère, selon cette classification, est une condition extrêmement dangereuse. Abaisser la température en dessous de 32 degrés provoque le dysfonctionnement de nombreux systèmes de maintien de la vie. En particulier, le fonctionnement des systèmes respiratoire et cardiovasculaire est perturbé, l'activité mentale et les processus métaboliques sont ralentis.

Dans le même temps, 27 degrés est déjà considéré comme un indicateur critique pouvant entraîner la mort d'une personne. À cette température, les patients développent un coma, les pupilles ne réagissent pas à la lumière. Sans soins médicaux d'urgence et réchauffement très actif, il y a très peu de chances de survivre chez une personne.

Bien que les histoires soient des cas uniques où après une longue surfusion (séjour de six heures d'une fille canadienne de deux ans au Canada), la température corporelle a chuté à 14,2 degrés, mais il a survécu. Mais c'est plutôt une exception à la règle que l'hypothermie est une condition extrêmement dangereuse.

Causes de l'hypothermie

Une diminution significative de la température corporelle par rapport aux valeurs normales constitue un signal direct pour un examen plus approfondi. Et ici, il est nécessaire d'analyser en détail les raisons qui provoquent une chute grave de la température corporelle. En principe, ils sont nombreux et, pour des raisons pratiques, les raisons de la basse température corporelle sont divisées en trois groupes:

  • fond physique de basse température. Les défaillances fonctionnelles du processus de thermorégulation entraînent une perte de chaleur excessive. Dans la plupart des cas, cela est dû à la dilatation des vaisseaux sanguins et à la durée d'une telle affection.

En particulier, l'hypothermie due à ces causes se manifeste chez les personnes hypotendues, qui ont des vaisseaux dilatés, ce qui est typique, et les maladies endocriniennes entraînent une hypothermie physique. Et pour être plus précis - transpiration excessive, qui viole la thermorégulation naturelle;

causes chimiques de la température corporelle basse. Ceux-ci incluent l'intoxication du corps, l'affaiblissement de l'immunité, les faibles taux d'hémoglobine, les tensions émotionnelles et physiques, la période de la grossesse;

comportement comportemental faible température corporelle. Ce groupe identifie les causes résultant d'une perception humaine inadéquate de la température ambiante. Une hypothermie comportementale est souvent due à une exposition au corps d'alcool et de drogues, ainsi qu'à un état mental déséquilibré.

Comme indiqué précédemment, chacun de ces groupes de conditions préalables à l'hypothermie comporte de nombreuses raisons. Nous désignons plus spécifiquement les principaux:

Causes de la basse température corporelle

La thermorégulation est l'une des fonctions vitales du corps humain. Grâce à de nombreux systèmes vitaux, la température d’un corps humain dans un état normal est maintenue dans des limites assez étroites, malgré les conditions environnementales.

La thermorégulation du corps humain est divisée en chimique et physique. Le premier d'entre eux fonctionne en augmentant ou en diminuant l'intensité des processus métaboliques. Et les processus de thermorégulation physique se produisent en raison du rayonnement thermique, de la conduction thermique et de l'évaporation de l'humidité de la surface du corps.

Il est impossible de ne pas énumérer les moyens de mesurer la température. Tenir un thermomètre sous notre bras, qui est répandu dans notre pays, est loin d’être la meilleure option. Les fluctuations de la température corporelle enregistrée peuvent différer légèrement de la température réelle. En Occident, chez les adultes, la température est mesurée dans la cavité buccale et chez les enfants (il leur est difficile de garder la bouche fermée longtemps) dans le rectum. Ces méthodes sont beaucoup plus précises, bien que, pour une raison inconnue, elles ne se soient pas enracinées pour une raison quelconque.

Il est largement admis que la température normale d'un corps humain est de 36,6 degrés Celsius n'est pas correcte. Chaque organisme est individuel et sans l'influence de facteurs externes, la température du corps humain peut varier entre 36,5 et 37,2 degrés. Mais déjà au-delà de ces limites, il est nécessaire de rechercher les causes d'un tel comportement de l'organisme, car une température corporelle élevée ou abaissée est un marqueur de tous les problèmes: maladies, mauvais fonctionnement des systèmes de soutien de la vie, facteurs externes.
En outre, la température corporelle normale de chaque individu à un moment donné dépend également de plusieurs facteurs:

  • caractéristiques individuelles de l'organisme;
  • heure de la journée (environ six heures du matin chez l'homme, la température corporelle est au minimum et à 16 heures au maximum);
  • l'âge d'une personne (chez les enfants de moins de trois ans, la température corporelle normale est souvent comprise entre 37,3 et 37,4 degrés Celsius, et chez les personnes âgées - entre 36,2 et 36,3 degrés);
  • un certain nombre de facteurs que la médecine moderne n'a pas été étudié jusqu'à la fin.

Et si la majorité des gens connaissent l’état de la température corporelle élevée, peu de gens sont au courant de sa diminution en deçà des limites réglementaires, des processus qui le provoquent et des conséquences possibles. Mais un tel état n’est pas moins dangereux que les hautes températures, nous allons donc essayer de donner le plus de détails possible sur les basses températures.

Classification de l'hypothermie

La médecine moderne identifie deux types de diminution de la température corporelle au-dessous de la normale:

  • basse température corporelle - de 35 à 36,5 degrés;
  • basse température corporelle - jusqu'à 34,9 degrés. Cette condition en médecine est connue sous le terme d'hypothermie.

À son tour, il existe plusieurs classifications de l'hypothermie. Le premier d'entre eux divise cet état en trois degrés de sévérité:

    • lumière - plage de température de 32,2 à 35 degrés;
    • moyenne - 27-32,1 degrés;
    • lourd - jusqu'à 26,9 degrés.

La seconde divise l'hypothermie en modérée et sévère avec une bordure de 32 degrés. C’est cette marque en médecine qui est considérée comme la température à laquelle le corps humain épuise sa capacité à se réchauffer. Cette classification est jugée plus pratique d’un point de vue pratique.

Selon cette classification, on observe chez les patients présentant une hypothermie modérée, une somnolence, une léthargie, des tremblements et une tachycardie. Le niveau de glucose dans le sang augmente. Dans la plupart des cas, un lit chaud, des vêtements secs et des boissons chaudes aideront à corriger la situation. Un électrocardiogramme est un examen obligatoire pour l'hypothermie modérée. Les perturbations des processus de thermorégulation entraînent souvent des problèmes de rythme cardiaque.

L'hypothermie sévère, selon cette classification, est une condition extrêmement dangereuse. Abaisser la température en dessous de 32 degrés provoque le dysfonctionnement de nombreux systèmes de maintien de la vie. En particulier, le fonctionnement des systèmes respiratoire et cardiovasculaire est perturbé, l'activité mentale et les processus métaboliques sont ralentis.
Dans le même temps, 27 degrés est déjà considéré comme un indicateur critique pouvant entraîner la mort d'une personne. À cette température, les patients développent un coma, les pupilles ne réagissent pas à la lumière. Sans soins médicaux d'urgence et réchauffement très actif, il y a très peu de chances de survivre chez une personne.

Bien que les histoires soient des cas uniques où après une longue surfusion (séjour de six heures d'une fille canadienne de deux ans au Canada), la température corporelle a chuté à 14,2 degrés, mais il a survécu. Mais c'est plutôt une exception à la règle que l'hypothermie est une condition extrêmement dangereuse.

Causes de l'hypothermie

Une diminution significative de la température corporelle par rapport aux valeurs normales constitue un signal direct pour un examen plus approfondi. Et ici, il est nécessaire d'analyser en détail les raisons qui provoquent une chute grave de la température corporelle. En principe, ils sont nombreux et, pour des raisons pratiques, les raisons de la basse température corporelle sont divisées en trois groupes:

      • fond physique de basse température. Les défaillances fonctionnelles du processus de thermorégulation entraînent une perte de chaleur excessive. Dans la plupart des cas, cela est dû à la dilatation des vaisseaux sanguins et à la durée d'une telle affection. En particulier, l'hypothermie due à ces causes se manifeste chez les personnes hypotensives, les vaisseaux dilatés - une affection typique.
        De plus, les maladies endocriniennes entraînent une hypothermie physique. Et pour être plus précis - transpiration excessive, qui viole la thermorégulation naturelle;
      • causes chimiques de la température corporelle basse. Ceux-ci incluent l'intoxication du corps, l'affaiblissement de l'immunité, les faibles taux d'hémoglobine, les tensions émotionnelles et physiques, la période de la grossesse;
      • comportement comportemental faible température corporelle. Ce groupe identifie les causes résultant d'une perception humaine inadéquate de la température ambiante. Une hypothermie comportementale est souvent due à une exposition au corps d'alcool et de drogues, ainsi qu'à un état mental déséquilibré.

Comme indiqué précédemment, chacun de ces groupes de conditions préalables à l'hypothermie comporte de nombreuses raisons. Nous désignons plus spécifiquement les principaux:

Température corporelle basse

En règle générale, les gens s'inquiètent de l'augmentation de la température corporelle, bien que la baisse ne soit pas moins alarmante. Il sera utile pour tout le monde de savoir pourquoi l'hypothermie survient, quelles mesures doivent être prises pour remédier à ce phénomène. Les basses températures peuvent causer de nombreuses maladies dangereuses.

Causes de l'hypothermie

Une température corporelle basse est considérée comme inférieure à 35 degrés. Avec un phénomène similaire, le corps ne peut pas fonctionner pleinement. Si cela se produit parce qu'une personne est enrhumée pendant longtemps, le traitement n'est pas nécessaire, vous devez simplement vous échauffer. Si vous avez trop froid, vous aurez besoin d'aide. Il est plus intéressant de dire pourquoi l’hypothermie se produit à un âge donné.

Basse température adulte

La condition d'une femme ou d'un homme peut survenir lorsque:

  • maladies chroniques (dans cette situation, une température corporelle basse signifie que l'exacerbation a commencé);
  • l'hypothyroïdie;
  • maladies des glandes surrénales;
  • prendre certains médicaments (en règle générale, la température cesse de baisser une fois le médicament arrêté);
  • fatigue constante, privation chronique de sommeil;
  • grippe, infections virales respiratoires aiguës (une faible fièvre accompagnée d’un rhume est possible bien qu’elle soit beaucoup moins élevée);
  • le diabète;
  • troubles hormonaux;
  • maladies du cerveau;
  • En âge de procréer (les basses températures pendant la grossesse sont très dangereuses, il est recommandé de régler le problème rapidement);
  • Infection par le VIH;
  • maladies oncologiques;
  • dystonie végétative;
  • la vieillesse (dans certains cas, l'hypothermie est causée par le vieillissement du corps);
  • hypotension artérielle;
  • faible poids à jeun;
  • stress, choc;
  • l'anémie;
  • immunité affaiblie, avitaminose;
  • période postopératoire.

À basse température corporelle, si elle est causée par une maladie, une personne remarque d’abord les symptômes de cette dernière. Une autre hypothermie se manifeste par un malaise général, une faiblesse, une somnolence, une transpiration. Les gens avec elle deviennent irritables, ne peuvent pas se concentrer sur ceci ou cette matière, ils sont très étourdis. Parfois, une personne sent qu'elle est sur le point de s'évanouir. Sa peau pâlit également, il a froid et ses membres peuvent devenir engourdis.

Bébé faible

Chez les enfants, il est observé en raison de:

  • phénomène congénital pour les nourrissons (la température basse chez un enfant peut être un signe normal si elle ne cause pas d'inconvénient);
  • prendre des comprimés antipyrétiques, en utilisant des gouttes nasales vasoconstricteurs;
  • maladie virale;
  • surmenage;
  • processus inflammatoire dans le corps;
  • l'avitaminose;
  • une bronchite;
  • faible immunité;
  • empoisonnement;
  • faibles taux d'hémoglobine;
  • maladies des glandes surrénales, de la thyroïde, du cerveau;
  • l'anémie;
  • l'hypothermie.

Un enfant à basse température présente presque les mêmes symptômes qu'un adulte. Si c'est petit, c'est peut-être trop capricieux et capricieux, c'est mauvais à manger. L'enfant a la somnolence, la faiblesse. Chez les enfants d'âge scolaire, il y a violation de la concentration. Il leur est difficile d'apprendre et ils peuvent refuser de jouer. S'il existe au moins l'un des symptômes ci-dessus, vous devez faire appel à un spécialiste.

Comment augmenter la température corporelle

Il existe plusieurs moyens efficaces. Veuillez noter que les options ci-dessous sont plutôt utilisées, non pas à des fins médicales, mais pour simuler la maladie. Cependant, en cas d'urgence, ils peuvent convenir:

  1. Quelques gouttes d'iode ordinaire goutte sur une tranche de pain, une cuillerée de sucre ou simplement de l'eau et prenez. Cela aidera à augmenter la température corporelle pendant plusieurs heures.
  2. Oindre les narines avec une colle de papeterie simple, mieux domestique.
  3. Manger 2-3 cuillères à café de café instantané.
  4. Retirez l’ardoise d’un simple crayon et mangez-la, vous n’avez pas besoin de la broyer. Lavez-le avec de l'eau, mais pas trop.
  5. Frotter les aisselles avec l'oignon ou l'ail, le sel, le poivre.
  6. Si vous vous sentez bien, faites de l'exercice. Grâce à l'activité, la circulation sanguine va s'améliorer.

Chaque personne doit comprendre que toutes les méthodes susmentionnées d’élévation de la température corporelle sont considérées comme risquées et peuvent causer des problèmes de santé. Vous ne devriez pas y avoir recours sauf en cas de nécessité absolue. La réception de l’une des substances susmentionnées peut provoquer une intoxication, une réaction allergique. Mieux avec l'hypothermie, consultez un médecin qui vous indiquera comment résoudre le problème.

Que faire à basse température

Les mesures suivantes devraient être prises:

  1. Assurez-vous de consulter un médecin et assurez-vous que l'hypothermie n'est le symptôme d'aucune maladie. Seulement après cela est autorisé à utiliser les méthodes suivantes.
  2. En cas de panne, vous devez prendre quelques jours de repos et les consacrer au repos. Ceci est particulièrement important si la température corporelle basse est causée par le surmenage, un programme trop serré.
  3. Parlez-en à votre médecin, il vous prescrira peut-être des médicaments pour l'hypothermie. Dans certains cas, les immunostimulants Normoxan, Pantocrin aident à réduire la température. La vitamine E ou Apilac est souvent prescrite aux enfants.
  4. L'augmentation de la température corporelle contribue à la consommation régulière d'un certain nombre de produits. Mangez du foie, de la viande rouge, des grenades, buvez des jus de fruits frais, ajoutez de la cannelle, des clous de girofle, du poivre de Cayenne aux plats. Bonne aide au chocolat, bouillon de poulet gras, cacahuètes, riz brun.
  5. Si vous venez de geler, buvez du thé chaud en grande quantité, prenez un bain, couvrez-vous avec une couverture chaude, faites cuire à la vapeur dans les jambes, puis enfilez des chaussettes en laine.
  6. Ne pas mourir de faim, essayez de suivre le régime.
  7. Cuisinez et prenez des teintures ou des décoctions d’Hypericum, de ginseng, d’échinacée, de menthe, de mélisse.

Pourquoi une personne a-t-elle une température corporelle basse?


L'hypothermie peut être un signe d'anomalies graves dans le corps. Ce n'est pas moins dangereux que la fièvre. Et souvent, une personne ne fait simplement pas attention à un tel dysfonctionnement du corps, alors qu’il faut sonner l’alarme dès qu’elle ne se sent pas bien. Alors, que signifie une température corporelle basse? Pourquoi arrive-t-elle? Comment est-ce expliqué? Qu'est-ce qui provoque le corps "cool"? Et si vous remarquiez soudainement ce symptôme?

Comment comprendre que la température corporelle est abaissée? Les symptômes

Lorsque l'hypothermie se développe, certains signes indiquent son apparition. Ceux-ci incluent:

  • vertiges sévères, parfois accompagnés d'une perte de conscience;
  • condition proche de l'inconscience pendant une longue période;
  • frissons, sensation de manque de chaleur, désir constant de rester au chaud;
  • blanchissement de la peau. Décharge de sueur froide;
  • engourdissement des membres avec tendance à la progression, apparition de la chair de poule sur la peau;
  • difficulté à se concentrer sur des choses;
  • sentiment de faiblesse, malaise;
  • se sentir somnolent;
  • pensées confuses;
  • pensée lente, discours;
  • perturbation soudaine et anxiété;
  • contractions musculaires des membres, tremblements des doigts et des mains.

Pourquoi la température baisse-t-elle?

Chacun a sûrement déjà remarqué que sa température corporelle était abaissée. Les causes de ce processus dans le corps peuvent être très différentes. Le plus souvent, elles apparaissent sous l’influence de processus se produisant dans l’environnement ou à cause de perturbations dans le corps. C'est un symptôme non spécifique, les causes de son développement sont nombreuses. Considérons plus en détail le plus fréquent d'entre eux.

La grossesse

En cas de longue durée de température corporelle basse, une femme doit être suspectée de développer une grossesse. Le plus souvent, ses valeurs ne dépassent pas 36 degrés Celsius. Une hypothermie peut survenir chez une femme enceinte en raison d'un dysfonctionnement du corps. Les causes les plus courantes de basse température corporelle chez les femmes "en position":

  • malnutrition: le corps souffre d'un manque de ressources, notamment de vitamines;
  • immunité réduite: une femme «abandonne» tous les matériaux de construction nécessaires au développement d'un bébé, confrontée à un manque de nutriments;
  • la présence de maladies chroniques: les troubles endocriniens peuvent provoquer une hypothermie;
  • anémie: une maladie assez fréquente chez la femme enceinte pouvant entraîner une baisse de la température;
  • stress, surmenage général et surmenage;
  • la présence de maladies infectieuses au stade du rétablissement;
  • consommation de drogue;
  • mauvaise mesure de la température ou négligence des règles pour sa détermination;
  • diminution de la glycémie: se produit si une femme est sous-alimentée ou a développé un diabète.

Il est souhaitable de mesurer la température basale. Au début de la grossesse, ses faibles valeurs peuvent indiquer une menace de cessation. Cela vaut surtout la peine d'être attentif aux personnes qui ont déjà souffert de fausses couches ou d'avortements manqués. Si une femme ne ressent pas la détérioration de son état général, ne vous inquiétez pas. Dans ce cas, il est recommandé de vous surveiller pendant 2-3 jours. Si la température reste également abaissée, il est nécessaire de consulter un médecin.

Régime alimentaire à long terme, épuisement

Avec un manque de nutriments, le corps commence à s'affaiblir, entraînant une température corporelle basse. Les raisons en sont triviales: pas assez de ses propres réserves de chaleur. Si une personne suit pendant longtemps un régime rigide ou une famine forcée, elle perd une énorme quantité de graisse. Cette substance associée au glycogène régule l'équilibre thermique - production de chaleur et transfert de chaleur. Par conséquent, une personne maigre ou émaciée se fige constamment sans raison apparente.

L'hypothermie

Une hypothermie peut se développer sous l’influence de facteurs environnementaux agressifs (basse température de l’air, humidité élevée, vent). Les causes les plus courantes de basse température dans cette condition peuvent être:

  • longue immersion dans l'eau froide;
  • séjour prolongé dans des conditions froides avec un équipement insuffisant et chaud;
  • porter longtemps des choses mouillées et mouillées.

Premièrement, le corps se réchauffe à cause des frissons, mais au fil du temps, une hypothermie se développe. Cela conduit à une cessation du métabolisme, une issue fatale dangereuse. La surfusion a 3 degrés:

  1. adynamique: il existe un état de léthargie et de somnolence chez l'homme. Il frissonne et la peau est pâle et couverte de "chair de poule". La respiration ne change pas et le pouls devient lent. La température corporelle à ce stade est dans la région de 34,0 à 35,0 degrés;
  2. stupéfiant: l'activité motrice humaine est nettement réduite, la conscience est perturbée, la peau devient bleuâtre et froide au toucher. Le pouls est lent, la pression est basse, la respiration est rare. Avec ce degré, la température est de 31,0 à 32 degrés;
  3. convulsif: le patient est inconscient, le pouls est filiforme, la respiration est intermittente et la pression est basse. A ce stade, il y a des convulsions, qui durent souvent longtemps. Les valeurs de la température corporelle ne dépassent pas 30 degrés.

SRAS, grippe, infections virales

Les agents responsables du rhume émettent des toxines agissant sur l'hypothalamus. Cela entraîne une perturbation du fonctionnement du système nerveux, une défaillance de la thermorégulation et, par conséquent, une baisse de la température corporelle. En cas de rhume chez un adulte ou un enfant, en présence d'une infection qui n'est pas complètement traitée, les forces de protection s'affaiblissent considérablement. Par conséquent, dans le cas d'une maladie d'une autre maladie respiratoire, un corps immature et épuisé réagit par une température corporelle basse. Il n'est pas capable de lutter contre les attaques du pathogène.

L'anémie

L'anémie ferriprive se développe le plus souvent. Il peut s’accompagner non seulement d’une hypothermie, mais également d’une faiblesse générale, de vertiges. Une hypothermie peut survenir en raison du fait que l’hémoglobine ne peut pas se former en quantité normale.

Échec hormonal

L'hypothyroïdie est la pathologie la plus courante des maladies endocriniennes, lorsque la température corporelle est abaissée chez une femme ou un homme. Cette maladie affaiblit la fonction de la glande thyroïde, responsable de la production des hormones thyroïdiennes. Ils régulent les processus métaboliques dans le corps. Sans leur participation, le flux des réactions biochimiques se produit trop lentement, ce qui entraîne un manque d'énergie suffisante pour le corps et une hypothermie se développe.

Si les signes suivants apparaissent, il est nécessaire de consulter un médecin endocrinologue:

  • sensation de froideur;
  • gain de poids sans raison apparente;
  • violation de la chaise - constipation;
  • faiblesse générale, état apathique, assoupi;
  • la présence d'une peau sèche, de cheveux ternes;
  • développement de troubles de la mémoire.

Intervention médicale

Une hypothermie survient lorsque les médecins prescrivent certains médicaments. Ceux-ci incluent:

  • hypnotiques;
  • des relaxants musculaires;
  • préparations vasoconstrictrices pour le nez;
  • antidépresseurs

En cas de surdosage de médicaments, une diminution de la température corporelle peut également se produire.

Problèmes dermatologiques

Certaines maladies de la peau peuvent affecter les fluctuations de la température corporelle d'un côté «inférieur». Ceux-ci incluent:

  • le psoriasis;
  • maladie des brûlures;
  • eczéma avec cours sévère.

Tout s'explique par un flux sanguin important dans la zone endommagée, ce qui entraîne le développement de l'hypothermie.

Intoxication, toxicose

Une intoxication à l'alcool éthylique et à certains narcotiques peut entraîner une diminution de la température du corps humain. La raison en est que, lorsque de telles substances sont absorbées dans un volume important, les vaisseaux commencent à se dilater, le taux de glucose change et le tremblement est supprimé. Une personne perd intensément de la chaleur, ce qui provoque le refroidissement de son corps et de ses organes internes. Souvent, les personnes intoxiquées par l'alcool peuvent dormir dans la rue, car elles ne ressentent pas le froid. Cela aggrave encore la situation. Si l'hypothermie acquiert des valeurs critiques, un arrêt cardiaque et respiratoire se développe.

Infections bactériennes

Lorsqu'une maladie infectieuse survient, le corps doit utiliser toutes les forces du système immunitaire. Une fois la maladie surmontée, un certain temps doit s'écouler avant que la personne récupère, ce qui a pour effet d'abaisser sa température corporelle. Souvent, cette condition est combinée avec une faiblesse et un malaise général.

L'infection sanguine est une réponse inflammatoire systémique au développement d'un processus d'infection local. Dans cet état pathologique, la bactérie commence à proliférer activement dans le sang et à empoisonner la personne avec ses toxines. La fièvre se développe le plus souvent avec une sepsie, mais un patient affaibli ou âgé a la réaction opposée, une diminution de la température corporelle. Il existe une lésion des centres nerveux du cerveau responsable de la régulation de la production de chaleur. Les médecins considèrent l'hypothermie comme un symptôme pronostique défavorable. Il est souvent accompagné d’une conscience déprimée, de troubles multiorganiques et de l’état grave du patient.

Maladies graves

Il y a des maladies dans lesquelles la température corporelle d'un adulte est abaissée. En règle générale, les causes de cette affection sont enracinées dans les pathologies inhérentes à chacune d’elles.

Le diabète

Avec le développement du diabète sucré, des fluctuations de température peuvent se produire, en particulier sa diminution. Cela est dû à la famine cellulaire: la glycémie dépasse largement la normale. Le glucose ne peut pas s'oxyder correctement et les tissus ne reçoivent pas d'énergie. L'hypoglycémie est une affection pathologique du diabète sucré, due à une chute de la glycémie inférieure à 3,3 mmol / l. Le corps connaît une pénurie d'énergie. Il y a une forte transpiration et une baisse significative de la température.

Pathologie surrénale

Le plus souvent, cela s'applique à l'insuffisance surrénale, ou la maladie d'Addison. La maladie est insidieuse en ce que pendant longtemps les symptômes sont absents et ne se manifestent qu’au passage au stade chronique.

Dystonie

Divers troubles du système cardiovasculaire, tels que la VVD (dystonie végéto-vasculaire) et les MNT (dystonie neurodiscirculatoire) peuvent entraîner une certaine diminution de la température. Cette condition se forme en raison des fluctuations constantes de la pression artérielle, qui entraînent une perte de chaleur.

Le développement d'une maladie chronique due aux radiations, causée par une exposition prolongée aux rayonnements ionisants, s'accompagne d'une hypothermie. La forme aiguë est caractérisée par une température corporelle élevée.

Avec l'apparition de tumeurs malignes, la température peut diminuer. Le plus souvent, le phénomène est observé dans le développement du cancer du cerveau. La tumeur se développe et commence à serrer les vaisseaux sanguins cérébraux. Au début, il ne diminue pas de moins de 35 degrés, mais avec le temps, le niveau de température peut chuter à 29 degrés. En plus de ce symptôme, une personne souffre de maux de tête fréquents qui ne peuvent pas être soulagés par des médicaments.

Dans l’infection par le VIH, l’un des symptômes caractéristiques est l’apparition d’une hypothermie. Cela est dû au manque presque total de forces immunitaires. Une infection bactérienne, parasitaire, virale et fongique se joint, et le corps est à la limite.

Surmenage, choc

Le manque de repos normal, le stress et un stress mental et physique intense peuvent finalement conduire à une altération de la fonction du corps. Au début, cela se traduit par une hypothermie, puis le travail des systèmes immunitaire et endocrinien humain a évolué. Étant donné la nature, la gravité et la localisation émettent différents types d’états de choc:

  • neurogène;
  • cardiogénique;
  • infectieux toxique;
  • septique;
  • traumatique;
  • anaphylactique;
  • combinés.

Absolument tous les types de chocs s'accompagnent d'une diminution de la température corporelle.

De quoi dépendent les fluctuations de température?

Les valeurs de température corporelle ne font pas référence à une valeur constante. Ils peuvent changer sous l’influence de certains facteurs:

  1. Heure du jour Le matin, la température est minimale et le soir, au maximum. Cependant, leur différence ne doit pas dépasser 1 degré;
  2. Activité motrice. Dans un état de repos ou de sommeil, les valeurs d'une personne diminuent et, après avoir mangé, elles augmentent légèrement. Dans des conditions de stress physique accru, une augmentation de la température est observée. C'est dans les muscles que se forme la génération de chaleur la plus intense: lors d'un travail dur, elle augmente 4 à 5 fois. Même avec des frissons, le corps humain favorise la formation de chaleur de 2 fois.
  3. Phase du cycle menstruel. Une température corporelle basse chez une femme peut indiquer qu'elle n'est pas enceinte pendant un certain temps. Pour ce faire, vous devez connaître votre cycle "de" et "à". En l'absence d'irrégularités dans le cycle, la "courbe de température vaginale" du matin a une forme en deux phases. Dans la première phase, la température est basse, ne dépasse pas 36,6 degrés et dure 14 jours sous l'action d'œstrogènes. La seconde vient de l'ovulation avec une augmentation de la température allant jusqu'à 37,5 degrés et est présente pendant 12-14 jours sous l'influence de la progestérone. Avant le début de la menstruation, les lectures tombent. Si cela ne se produit pas, la fertilisation aura probablement lieu.

A quel point est-ce dangereux?

Très souvent, les gens déterminent de manière incorrecte leur température ou dans des conditions telles que leurs valeurs sont inférieures à la normale. On pense qu'une réduction de la température corporelle de 35,5 chez l'adulte est normale. Une hypothermie dangereuse peut être si sa valeur est inférieure à cet indicateur. Le thermomètre indique que 29,5 personnes perdent conscience et que la température baisse à 27, le coma se produit.

Qu'est-ce que la basse température corporelle d'un enfant signifie?

Les causes de l'hypothermie dans certains cas sont sans danger pour le corps du bébé, mais dans d'autres, cela peut constituer une menace pour sa santé. Les causes les plus courantes de diminution de la température chez les bébés sont:

  • l'hypothermie congénitale chez le bébé, mais cela est extrêmement rare;
  • prendre des médicaments antipyrétiques: avec l'utilisation récente de médicaments dans ce groupe peut être l'hypothermie;
  • une maladie infectieuse différée est souvent la raison pour laquelle la température corporelle d’un enfant est abaissée. Cette pneumonie, la grippe et les infections respiratoires aiguës affaiblissent considérablement le corps de l'enfant et le mécanisme de thermorégulation est imparfait. Dans ce cas, il faut attendre plusieurs jours pour que la température se normalise;
  • rêve récent. Au réveil, les indicateurs peuvent être inférieurs à la normale, mais cela n’affecte pas l’état des miettes;
  • utilisation de médicaments vasoconstricteurs. En cas de surdosage, ils provoquent un rétrécissement des capillaires dans le nez, ce qui peut provoquer non seulement une hypothermie, mais également des évanouissements;
  • le développement d'une infection virale;
  • la présence de maladies internes. Si le système endocrinien, cardiovasculaire est défaillant, la température peut diminuer.
  • surmenage Si l'enfant éprouve, subit un stress physique ou mental excessif, le manque de sommeil, le corps peut signaler une telle réaction.

Les symptômes de l'hypothermie sont les suivants:

  1. état morose indifférent;
  2. sautes d'humeur fréquentes et soudaines;
  3. plaintes de maux de tête;
  4. réduction de l'appétit.

Si les parents remarquent ces symptômes sur fond de température corporelle basse, vous devriez immédiatement consulter un pédiatre local. Le médecin vous aidera à comprendre pourquoi l’enfant a une température corporelle basse, il procédera à un examen et, si nécessaire, le renverra aux spécialistes appropriés.

Comment mesurer la température?

Pour que les valeurs soient correctes, certaines règles doivent être suivies. La thermométrie est réalisée de plusieurs manières:

  1. à l'aisselle. Une méthode très populaire en Russie. Diffère la simplicité, mais l'inexactitude de la mesure. Pour cette méthode, le niveau de température normal est compris entre 35 et 37 degrés Celsius;
  2. dans la cavité buccale. Le plus souvent utilisé dans les pays européens et aux États-Unis. Il est conseillé aux enfants de ne pas l'utiliser car ils peuvent souvent ouvrir la bouche et la thermométrie sera imprécise.
  3. dans l'oreille. Elle est populaire dans certains pays, mais cette méthode est considérée comme inexacte en raison de la présence d’erreurs importantes;
  4. méthode rectale (dans l'anus) est considérée comme la plus correcte, elle est utilisée pour déterminer la température des enfants. Cependant, cette méthode n’est pas utilisée au cours des premiers mois de vie, car il est possible d’endommager les intestins avec un thermomètre. Il convient de garder à l'esprit que les valeurs de la température moyenne du rectum sont supérieures de 0,5 degré à celles de l'aisselle.

Attention! N'utilisez pas de thermomètre à mercure pour mesurer la température corporelle par voie rectale!

Pour la mesure avec différents thermomètres:

  • le mercure est utilisé pour déterminer la température de l'aisselle pendant au moins 5 minutes;
  • Le thermomètre électronique est d'abord maintenu jusqu'à ce que le signal sonore apparaisse, puis pendant 1 minute supplémentaire. Si les valeurs n'ont pas changé, la procédure est terminée. Si vous avez grimpé, maintenez pendant 2-3 minutes.

Il est déconseillé de procéder à une thermométrie auprès de personnes en bonne santé, car cela peut entraîner de l'anxiété sans raison.

Quand aller chez le docteur?

Donc, la température corporelle est abaissée - que faire? Si cette condition est observée pendant la journée, ne paniquez pas. Mais si une personne souffre d'hypothermie persistante pendant 3 jours et s'inquiète toujours de sa faiblesse, de sa léthargie, de son évanouissement, vous devez contacter immédiatement un spécialiste qui procédera à un examen et en identifiera la cause.

Diagnostic médical - comment fait-on?

En plus de la thermométrie, les méthodes d'examen supplémentaires suivantes sont effectuées:

  • Échographie de la glande thyroïde, organes internes;
  • ECG;
  • rayons X de la poitrine;
  • analyse générale du sang et de l'urine;
  • détermination de la glycémie et de l'hémoglobine glyquée;
  • mesure de la pression artérielle;
  • fluorographie.

Sur la base de ces données, le médecin sera en mesure de poser un diagnostic plus précis.

Comment augmenter la température corporelle par vous-même?

Il existe des méthodes de traitement conservateur et de médecine traditionnelle permettant à une personne d'élever sa température sans l'aide d'un médecin. Bien sûr, si vous êtes sûr qu'il n'y a pas de maladie grave derrière. Donc, si vous avez constamment abaissé la température corporelle - que faire? Tout d'abord, vous devriez vous référer aux "méthodes de la grand-mère".

Médecine traditionnelle

Si la cause de l'hypothermie est une violation de l'immunité, vous pouvez appliquer la teinture d'Echinacea ou l'infusion d'Hypericum. Avec la fatigue et le stress, la valériane et l’agripaume fonctionnent bien. Un médicament qui augmente directement la température corporelle - Pyrogène. Il se présente sous la forme d'ampoules et est utilisé en injection. Avant d'utiliser des médicaments, il est recommandé de consulter un spécialiste qui vous prescrira les médicaments au bon dosage. Plus de recettes pour augmenter la température:

Racine de gingembre

Pelez la racine de la plante et râpez-la. Préparez la masse résultante de 200 ml d’eau bouillante et maintenez le couvercle fermé pendant 5 minutes. Filtrez la boisson et ajoutez-y du miel. Boire à petites gorgées. Cet outil est le plus souvent utilisé pour l'hypothermie causée par des maladies infectieuses ou l'hypothermie.

Feuilles de thé de saule et d'ortie dioïque à la pointe florale de sarrasin

Prenez les ingrédients dans des proportions égales, pour obtenir 3 c. l matières premières broyées. Faites bouillir 500 ml d'eau bouillante, puis insistez pendant 3 heures. Filtrer la boisson, boire toute la journée. Prenez au plus tard 20 minutes avant de prendre un repas. Ce remède convient bien à l'hypothermie, qui se forme à cause de l'anémie.

Prendre 3 c. café moulu, manger sans eau potable. Le produit dans un court laps de temps peut augmenter la température.

Cannelle et Poivre de Cayenne

Ces assaisonnements ajoutent à la vaisselle de la moitié de la c. Ils ont la capacité d'accélérer le métabolisme en raison de la teneur élevée en huiles essentielles.

Vidéo utile

Très souvent, les gens ne cherchent même pas à savoir pourquoi leur température corporelle est constamment abaissée et n'essayent pas de faire face à ce symptôme. Cependant, cette condition ne nécessite pas moins d'attention que son augmentation. L'hypothermie peut être le symptôme d'une perturbation assez grave du corps. Par conséquent, avec une diminution persistante de l'indice, vous devez faire appel à un médecin qui effectuera une série d'examens et vous aidera à identifier la cause de la pathologie.

Article Précédent

Pilules froides