Principal
L'otite

Comment déterminer les symptômes de la pneumonie au stade précoce de la maladie

La pneumonie ou pneumonie est une maladie virale pouvant entraîner des conséquences graves, voire mortelles. Pour identifier la pneumonie à temps et commencer le traitement, il est nécessaire de reconnaître ses symptômes rapidement et de poser un diagnostic approprié. Quels signes indiquent le développement d'une pneumonie et comment le distinguer d'autres maladies des organes respiratoires?

Les premiers signes de pneumonie

La pneumonie a un caractère infectieux et se développe à la suite de l'introduction de microorganismes pathogènes dans les poumons - le plus souvent des bactéries, parfois des virus et des champignons. Ils provoquent un processus inflammatoire caractérisé par l'accumulation de liquide dans la lumière des alvéoles et l'apparition de certains symptômes.

La voie de pénétration la plus courante des agents pathogènes dans le corps est l’air, lorsque les bactéries et les virus sont libérés lorsque le porteur tousse ou éternue et pénètre dans le nasopharynx d’une personne en bonne santé. Les infections par voie hématogène (en cas d'infection du sang et d'autres maladies infectieuses) et d'infection endogène sont moins courantes. Les micro-organismes vivant dans le nasopharynx sont activés et deviennent la cause du processus inflammatoire.

AIDE! En règle générale, les agents pathogènes responsables des processus pathologiques dans les poumons de l'adulte sont les streptocoques et les mycoplasmes présents sur la peau et dans les voies respiratoires;

La gravité des symptômes et des signes de pneumonie au stade initial dépend de l'agent pathogène, de la santé, de l'âge et des caractéristiques du corps humain. Parfois, la pneumonie débute de façon aiguë, avec une détérioration marquée du bien-être et, comme chez certains adultes, elle peut se développer en plusieurs jours ou plusieurs semaines. En règle générale, la pneumonie commence avec les symptômes suivants:

  • toux de toute nature (fréquente, rare, sèche, humide), qui ne disparaît pas et augmente sur plusieurs jours;
  • la température peut atteindre n'importe quel chiffre - cela peut être une forte fièvre (39-40 degrés) ou une longue température sous-fébrile (37-37,5 degrés);
  • sensation d'essoufflement, essoufflement;
  • diminution de la capacité de travail, sentiment de fatigue et de faiblesse;
  • enrouement;
  • nez qui coule et malaise dans la gorge;
  • confusion
  • perte d'appétit, nausée, diarrhée.

La période d’incubation de la pneumonie à un stade précoce est de 2 à 4 jours, durant lesquels se développent les premiers signes. Immédiatement après leur apparition, vous devez consulter votre médecin pour éviter des conséquences désagréables.

Comme se manifeste chez un adulte

En règle générale, l’inflammation des poumons chez l’adulte se développe par suite d’une hypothermie, d’une immunité réduite, ou dans le contexte d’autres maladies infectieuses (grippe, bronchite, etc.).

Le principal symptôme de la maladie chez l'adulte est dans ce cas une toux intense, parfois sèche, mais le plus souvent productive, avec séparation des expectorations. Le flegme est épais, semblable au pus ou a une teinte brune, parfois des traînées sanglantes ou des impuretés sanguines.

Les autres symptômes surviennent avec la toux ou apparaissent un peu plus tard: fièvre, douleurs thoraciques, frissons, respiration superficielle, accélération du rythme cardiaque, etc.

L'inflammation des poumons chez l'adulte peut se manifester de différentes manières, mais les médecins distinguent 4 scénarios principaux.

  1. La pneumonie commence par la manifestation d'infections respiratoires aiguës normales ou de grippe - forte fièvre, faiblesse et faiblesse, après quoi la toux y est ajoutée, d'abord sèche, puis avec les expectorations. Le patient ressent de forts frissons, une douleur au sternum ou au côté droit, un essoufflement et un manque d'air.
  2. L'apparition de la maladie est caractérisée par une légère augmentation de la température (jusqu'à 37-37,5 degrés), une toux avec expectorations, accompagnée d'une respiration sifflante à la poitrine, d'une faiblesse, de maux de tête.
  3. En cas de pneumonie asymptomatique, la toux, la fièvre et d’autres symptômes similaires sont absents - une légère indisposition peut être ressentie, ce qui est considéré comme un signe de surmenage. La maladie est détectée par hasard, lors de l'examen de routine du corps et de la radiographie.
  4. Dans le cas d'une maladie prolongée, les périodes de rémission sont entrecoupées de rechutes - lors des rémissions chez les patients, on ne constate qu'une toux sèche et une exacerbation de pneumonie, fièvre, toux avec expectorations et douleur thoracique.

Il est difficile de distinguer la pneumonie des autres maladies du système respiratoire, mais on peut le suspecter en cas d'apparition d'une forte toux avec expectorations, qui augmente constamment et s'accompagne de fièvre, de frissons, de faiblesse et d'autres symptômes. L'incapacité de prendre une profonde respiration est un signe spécifique d'une pathologie naissante (lorsque vous essayez d'inhaler avec un sein plein, une personne ressent de la douleur ou commence à avoir une quinte de toux). Il est impossible de poser un diagnostic uniquement par des signes extérieurs. Pour identifier le processus inflammatoire, il faut procéder à un diagnostic approprié.

IMPORTANT! Les manifestations de la pneumonie sont largement influencées par le type d’agent pathogène: les formes les plus complexes de la maladie sont causées par le virus de la grippe H1N1 et les légionelles, qui se caractérisent par une évolution grave et des complications graves.

Personnes âgées

La pneumonie chez les personnes d'âge mûr est un phénomène courant car avec l'âge, le système respiratoire et le système immunitaire se détériorent et l'organisme devient vulnérable aux maladies infectieuses et virales.

La maladie commence généralement par la toux, mais dans ce cas, elle n’est pas humide mais sèche, parfois avec une petite quantité de crachats.

Chez les patients présentant des comorbidités (maladie d'Alzheimer, troubles après un AVC) ou un organisme sévèrement affaibli, le réflexe de la toux est souvent déprimé, ce symptôme est donc souvent absent.

L'un des signes caractéristiques de la pneumonie chez les personnes âgées est la dyspnée grave, qui survient après un effort mineur ou au repos. La fièvre dans ce cas se produit dans 75-80%, mais parfois la pneumonie se produit sur le fond de la température normale ou basse.

Parfois, la maladie débute par des troubles du système nerveux - apathie, fatigue et somnolence constantes, perte d'appétit et d'intérêt pour le monde et incontinence urinaire, ce qui est confondu avec les signes de démence liée à l'âge. Une autre manifestation de la pneumonie chez les personnes âgées est l’exacerbation de certaines maladies chroniques, notamment le diabète, l’insuffisance cardiaque, etc.

L'absence du tableau classique de la pneumonie (toux productive, forte fièvre) chez les patients âgés est un signe pronostique défavorable, rend le diagnostic difficile et conduit souvent à des complications graves.

IMPORTANT! La pneumonie à l’âge adulte présente un danger particulier lorsqu’elle se développe chez les patients alités, les personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, d’emphysème, de signes de BPCO, en raison du risque élevé d’œdème pulmonaire.

Les adolescents

Les causes du développement de la pneumonie à l'adolescence ne diffèrent pas des raisons pour lesquelles la maladie se déclare chez l'adulte - exposition de microorganismes pathogènes aux voies respiratoires, hypothermie du corps, diminution de l'immunité, etc.

Les symptômes à prendre en compte sont notamment les suivants: toux, généralement sèche ou avec une petite quantité de crachats rouillés;

  • détérioration soudaine de la santé;
  • une forte augmentation de la température à 38-39 degrés;
  • l'apparition d'essoufflement, essoufflement;
  • douleur à la poitrine, qui augmente avec la toux et les respirations profondes;
  • des sentiments d'apathie, de fatigue et d'impuissance;
  • transpiration excessive, surtout la nuit.

Les symptômes de la pneumonie chez les adolescents dépendent en grande partie de l'agent responsable de la maladie - les formes streptococcique et staphylococcique provoquent une forte toux, une faible fièvre, une faiblesse et une douleur à la poitrine. L'inflammation des poumons d'étiologie virale est caractérisée par une fièvre soudaine (élévation de la température jusqu'à 39 degrés et plus), une toux débilitante avec des expectorations mousseuses et des veines saignantes, une faiblesse.

La pneumonie atypique (causée par la légionellose, la chlamydia, les mycoplasmes) s'accompagne d'une petite fièvre et de frissons, de douleurs dans les muscles et les articulations, d'une transpiration sévère et d'une pâleur de la peau.

AIDE! L'inflammation des poumons chez les adolescents (13, 14, 15, 16, 17 ans) se manifeste sous une forme moins grave et de signes bénins que chez les adultes et les personnes âgées, et son pronostic est favorable dans la plupart des cas. La pneumonie chez les enfants avec un corps gravement affaibli et des états d'immunodéficience constitue une exception.

Caractéristiques de différents types de la maladie

Il existe plusieurs formes de pneumonie, chacune se caractérisant par un tableau clinique spécifique et par la gravité des symptômes.

  1. Forme aiguë. Il commence soudainement (parfois des signes apparaissent sur plusieurs heures) avec une forte fièvre, des frissons et une toux graves, une faiblesse et parfois une stupéfaction. Avec un diagnostic opportun, il est facile à traiter, mais en l’absence de traitement, les complications sont graves.
  2. Pneumonie chronique. Sous cette forme, l'agent pathogène de la maladie et le foyer de l'inflammation sont constamment présents dans l'organisme et se manifestent dans des conditions favorables (affaiblissement du système immunitaire, hypothermie, etc.). Au cours de la rémission, les patients se sentent normaux, mais lors des exacerbations se développent des symptômes ressemblant à ceux d'une pneumonie classique. Le plus souvent, la forme chronique de la maladie est observée chez les fumeurs et les personnes immunodéprimées.
  3. Croupe Il affecte la majeure partie du poumon et, en plus des symptômes du système respiratoire et de la fièvre, peut provoquer des douleurs latérales, une rougeur de la peau au cou et un triangle nasolabial bleu. En cas d'intoxication grave, il se produit une perte de conscience et des délires.
  4. Inflammation focale. Les lésions se situent dans des segments distincts des poumons et des voies respiratoires, les symptômes ne sont pas aussi prononcés que sous la forme lobaire: fièvre légère, toux (sèche d’abord, puis humide), faiblesse et apathie.

Quelles sont les différences de la bronchite

Inflammation des poumons et bronchite - maladies du système respiratoire, qui ont un tableau clinique similaire et il est très difficile de les distinguer les unes des autres, en se basant uniquement sur les symptômes. Quelle est la différence entre la bronchite et la pneumonie:

  • dans 90% des cas, la bronchite a une étiologie virale et une pneumonie - bactérienne;
  • avec une bronchite, il y a une légère augmentation de la température, et avec une pneumonie - fièvre sévère (jusqu'à 38-39 degrés);
  • les expectorations avec bronchite ont généralement une légère teinte et, en cas de pneumonie - verdâtre ou rouillée, des traînées de sang peuvent apparaître;
  • en écoutant la poitrine chez les patients atteints de bronchite, on entend des râles secs, chez les personnes atteintes de pneumonie - humide.

IMPORTANT! Seul un médecin peut distinguer une forme de la maladie d'une autre et prescrire le traitement approprié. Si des symptômes apparaissent, vous devez contacter un établissement médical le plus tôt possible.

En cas d'évolution atypique de la première ou de la deuxième maladie, elles ne peuvent être distinguées que par un diagnostic complet.

Diagnostics

Les mesures de diagnostic pour suspicion de pneumonie chez les adultes comprennent:

  • Examen externe du patient, collection d'anamnèse et de plaintes, écoute à la poitrine;
  • La radiographie pulmonaire est le moyen le plus informatif d’identifier les processus inflammatoires dans les poumons (l’obscurcissement caractéristique des lésions tissulaires et d’autres signes de la maladie apparaît sur les photographies);
  • Des analyses de sang, d'urine et d'expectorations sont effectuées pour déterminer le processus inflammatoire dans l'organisme (augmentation du taux de leucocytes et de l'ESR), ainsi que l'agent responsable de la pneumonie et sa sensibilité aux antibiotiques.
  • Une fibrobronchoscopie, une tomodensitométrie et une IRM du thorax sont nécessaires lorsqu'il est impossible de poser un diagnostic précis de pneumonie à l'aide des méthodes énumérées ci-dessus.

IMPORTANT! Seul un médecin peut poser un diagnostic complexe, car l'évolution clinique de la pneumonie peut ressembler non seulement à la bronchite, mais également à d'autres maladies du système respiratoire (inflammation de la plèvre pulmonaire, bronchopneumonie, BPCO, etc.).

Traitement

La pneumonie non compliquée chez l'adulte et l'adolescent peut être traitée en ambulatoire (à domicile), mais les patients âgés, ainsi que ceux atteints d'une maladie accompagnée de symptômes sévères et de pathologies concomitantes, sont hospitalisés.

La pneumonie étant le plus souvent d'origine bactérienne, elle est traitée aux antibiotiques, le plus souvent à l'aide de médicaments à large spectre. Si la maladie a été causée par des virus ou des champignons, le traitement antiviral et antifongique approprié est prescrit au patient. En outre, les médicaments utilisés en thérapie symptomatique - antipyrétiques, expectorants et analgésiques - permettent de réduire la température, de soulager la toux et la douleur.

Parallèlement aux traitements médicaux, les patients ont besoin de repos au lit, de repas contenant des protéines et des vitamines, de nombreuses boissons chaudes, de vitamines et d’immunostimulants. Pour renforcer l'effet de la thérapie, des méthodes thérapeutiques sont recommandées - électrophorèse, inhalation, massage, thérapie magnétique, etc. Les remèdes populaires ne peuvent être utilisés qu'en complément de la thérapie principale prescrite par un médecin, sinon l'état du patient ne peut qu'empirer.

Vidéo utile

En savoir plus sur les symptômes de la pneumonie dans la vidéo ci-dessous:

La pneumonie est une maladie grave qui, si elle n'est pas traitée, peut entraîner de graves complications et parfois être fatale. Pour éviter des conséquences désagréables, vous ne devez pas vous auto-traiter ni ignorer la maladie. Si les premiers symptômes apparaissent, consultez un médecin dès que possible.

Signes, symptômes, traitement de la pneumonie chez l'adulte

L'inflammation des poumons est la maladie la plus répandue du système respiratoire. Malgré tous les efforts des médecins et des pharmaciens, il n’est toujours pas possible de réduire l’incidence et la mortalité dues à cette maladie. Selon les experts, l’incidence en Russie est de 400 000 à 1 million de personnes par an et, dans 9% des cas, la maladie entraîne des complications. L'inflammation des poumons est au 4ème rang des causes de décès.

Informations générales

L'inflammation des poumons est une maladie infectieuse qui évolue de manière aiguë et touche certaines zones du tissu pulmonaire. Elle se caractérise par des lésions des alvéoles et des petites bronches avec accumulation d'exsudat, ainsi que par des signes prononcés d'intoxication générale du corps.

Jusqu'en 1992, le terme "pneumonie" englobait toutes les maladies du système pulmonaire causées non seulement par des micro-organismes, mais également par divers facteurs physiques ou chimiques, ainsi que par leur nature allergique. Actuellement, le diagnostic implique la présence d'un pathogène bactérien.

Il est important de noter qu'une infection virale ne peut être qu'un facteur déclenchant de la maladie, mais ce n'est jamais la cause directe.

Origine

L'organisme répond à tout agent étranger avec l'aide du système immunitaire. Normalement, cette réponse est suffisante pour lier et neutraliser l'agent pathogène, afin que la maladie ne se développe pas. Cependant, avec une diminution significative de l’immunité (par rapport à d’autres maladies ou chez les personnes âgées) ou si les voies respiratoires sont endommagées, cette réponse est très faible, de sorte que les micro-organismes peuvent pénétrer dans les tissus, entraînant un processus inflammatoire dans les tissus. La virulence des bactéries elles-mêmes et leur nombre jouent un rôle important à cet égard.

Raisons

L'inflammation des poumons peut se développer chez tout le monde, mais les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont les plus susceptibles. Par conséquent, les facteurs de risque sont considérés comme:

  • Mauvaises habitudes (tabagisme, alcoolisme);
  • maladies somatiques chroniques (insuffisance rénale, maladie cardiaque);
  • les maladies de la nature tumorale;
  • Maladies du SNC;
  • immunodéficiences d'origines diverses;
  • état après chirurgie réalisée sous anesthésie générale sous ventilation mécanique;
  • adhérence prolongée au repos au lit;
  • la vieillesse

À ce jour, développé un grand nombre de classifications de la pneumonie. Le plus important d'entre eux est la classification épidémiologique selon laquelle sont distingués les types de pneumonie suivants:

  • Acquisition communautaire - peut être causée par diverses bactéries (pneumocoques, staphylocoques, E. coli, bacilles hémophiles, streptocoques);
  • hôpital (nosocomial) - se développe pendant l'hospitalisation du patient et est le plus souvent causé par Staphylococcus aureus;
  • atypique - provoqué par des microorganismes atypiques, tels que chlamydia, legionella, mycoplasme.

Symptômes de la maladie

Ils se caractérisent non seulement par des signes spécifiques de dommages, mais également par des manifestations générales d'intoxication.
Les principaux signes (symptômes) de la maladie sont:

  • Toux - souvent humide, avec des expectorations abondantes;
  • essoufflement avec difficulté et inhaler et expirer;
  • une augmentation significative de la température (généralement entre 39 et 40ºC);
  • douleur thoracique qui se manifeste ou s'aggrave en toussant;
  • symptômes courants (léthargie, irritabilité, troubles du sommeil et de l'appétit, transpiration).

Il est important de rappeler que les symptômes ci-dessus sont caractéristiques non seulement de la pneumonie, mais également de nombreuses autres maladies respiratoires. Par conséquent, le diagnostic final ne peut être effectué que par un spécialiste.

Méthodes de diagnostic

Pour un diagnostic correct de la pneumonie, il est important de déterminer les signes et l'examen physique, ainsi que des tests instrumentaux et de laboratoire.

Un examen objectif comprend les méthodes suivantes:

  • Percussion - un son de percussion sourd émerge au-dessus du foyer pathologique. Cependant, dans le cas d'un foyer petit ou profond, le son peut rester clair au niveau des poumons;
  • auscultation - on entend le plus souvent une respiration sifflante fine et humide.

Lors de l'apparition des premiers signes de la maladie, il est nécessaire de réaliser certaines études instrumentales:

  • Radiographie des organes de la cavité thoracique dans les projections directe et latérale - la méthode permet de visualiser les centres de compactage causés par une infiltration inflammatoire;
  • tomodensitométrie des poumons - une méthode de diagnostic est considérée comme supplémentaire et est utilisée lorsque des résultats discutables de rayons X;
  • oxymétrie de pouls - vous permet de déterminer le niveau d'oxygène dans le sang dans les petits capillaires tissulaires, ce qui vous permet de juger indirectement de l'état fonctionnel des poumons.

Des informations importantes peuvent fournir les résultats d’études de laboratoire, tels que:

  • Un test sanguin - le signe le plus caractéristique est une augmentation du niveau de leucocytes au-dessus de 10 * 109. En outre, une augmentation de la RSE et une augmentation du nombre de neutrophiles avec un possible déplacement de la formule leucocytaire sont des preuves en faveur de la présence d'une infection bactérienne;
  • analyse biochimique du sang - bien que les résultats de cette analyse ne reflètent pas la présence d’un processus infectieux en tant que tel, ils permettent de diagnostiquer des troubles courants du fonctionnement des organes, qui constituent un facteur de risque pour le développement de la pneumonie;
  • test sanguin pour les anticorps - l’étude permet de déterminer la présence dans le sang d’anticorps spécifiques des agents pathogènes des formes atypiques de pneumonie;
  • analyse microscopique et bactériologique des expectorations - l'étude vise à détecter l'agent pathogène dans l'expectoration, à déterminer sa sensibilité aux antibiotiques, ainsi qu'à analyser la composition qualitative et quantitative de l'expectoration.

Traitement

Dans la plupart des cas, il est acceptable de traiter les patients à domicile. Dans les cas graves ou lorsque le traitement à domicile est impossible, les patients sont hospitalisés dans des services généraux ou pulmonaires pour patients hospitalisés.

Les recommandations générales pour les patients atteints de pneumonie sont les suivantes:

  • Repos au lit ou au lit (en fonction de la gravité des symptômes et de la gravité de la maladie);
  • cesser complètement de fumer;
  • boire beaucoup de liquides (au moins 3 litres);
  • aliments enrichis;
  • exercices de respiration (l'exercice le plus simple consiste à gonfler un ballon).

Actuellement, le traitement médicamenteux complexe de la pneumonie est courant, ce qui implique l'utilisation de tels groupes de médicaments:

  • Antibiotiques (dérivés de la pénicilline, macrolides, céphalosporines, fluoroquinolones). Afin d'éviter la formation de résistance microbienne aux antibiotiques, l'utilisation combinée de deux médicaments ou plus est recommandée. En outre, il est nécessaire de choisir un antibiotique efficace parmi une vaste liste de médicaments autorisés, en fonction de la gravité des symptômes, de la gravité et de la durée de la maladie, de l'âge du patient et d'autres facteurs.
  • les médicaments expectorants et les mucolytiques (lasolvan, bromhexin, ACC) - sont utilisés en présence d’une toux prononcée avec des crachats abondants;
  • bronchodilatateurs (salbutamol, berotok) - utilisé par inhalation pour réduire les manifestations d’essoufflement;
  • les immunoglobulines (polyoxidonium, octagame, intraglobine) - sont prescrites pour les maladies graves;
  • antipyrétiques (nurofène, paracétamol) - ne sont utilisés qu’avec une augmentation significative de la température.

Les méthodes traditionnelles de traitement de la pneumonie sont inefficaces, car elles ne suppriment pas la cause immédiate - la pénétration de microbes pathogènes. L’effet principal de la médecine traditionnelle est l’amélioration de l’immunité, obtenue par l’utilisation de miel, d’infusions de dogrose, de pied mort, de framboises et de sureau.

Prévention

En outre, le traitement rapide des maladies des organes internes réduira le risque d’infection. Étant donné le développement fréquent de pneumonies post-grippales, la vaccination antigrippale joue un rôle majeur.

L'efficacité de la prévention spécifique de la pneumonie est toujours en discussion. Le médicament, utilisé pour la vaccination contre la pneumonie ("Pneumo-23"), ne protège que d’un seul agent responsable de la maladie, le pneumocoque. Cependant, la pneumonie est souvent polyétiologique, ce qui rend ce médicament inefficace.

Prévisions

Le traitement tardif de la maladie peut entraîner un grand nombre de complications pulmonaires et extrapulmonaires. Parmi eux se trouvent:

  • Obstruction des voies respiratoires;
  • abcès du poumon;
  • gangrène pulmonaire;
  • pleurésie exsudative ou adhésive;
  • empyème pleural;
  • insuffisance respiratoire;
  • insuffisance cardiaque;
  • endo- et myocardite;
  • méningite;
  • glomérulonéphrite;
  • anémie et autres

Compte tenu de la fréquence élevée et du risque de complications possibles, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin dès les premiers symptômes de la maladie. Thérapeutes, médecins de famille, pneumologues et oto-rhino-laryngologistes traitent cette pathologie.

5 symptômes de pneumonie, que tout adulte devrait connaître

Malgré les progrès scientifiques récents en médecine, la pneumonie reste l’une des maladies les plus dangereuses. Une mortalité élevée dans cette maladie est observée chez les jeunes enfants - jusqu'à deux ans et chez les personnes âgées - entre 65 et 70 ans. Mais pour pouvoir augmenter l’anxiété dans le temps, savoir déterminer la pneumonie, il est nécessaire pour tout le monde, car la situation de modérée à sévère peut à tout moment passer à un stade critique où le projet de loi ira à l’horloge, et choisir un médicament efficace ne sera pas aussi facile.

Quelle est la pneumonie?

L'inflammation des poumons, ou pneumonie, est une inflammation des tissus des poumons résultant de la pénétration de bactéries pathogènes et de souches de virus dans les cellules de l'organe. Les formes moins courantes sont causées par des infections à protozoaires - protozoaires, spores de moisissures.

La réaction à la pénétration d'agents pathogènes devient un symptôme complexe caractéristique de la pneumonie. Il peut être difficile de distinguer la maladie de la pleurésie, de la bronchite chez une personne sans formation médicale. Un spécialiste expérimenté doit donc poser le diagnostic final.

Causes de pneumonie

Chaque enfant et chaque adulte fait face à des infections courantes des voies respiratoires supérieures presque tous les ans. Cependant, dans la survenue de rhumes simples, il existe un risque de complications. L'inflammation des poumons peut se développer pour les raisons suivantes.

  1. Complications d'infections virales respiratoires aiguës. Pour une raison quelconque, l’immunité d’une personne est incapable de vaincre le virus et cette personne «descend» dans les voies respiratoires. Souvent, la «chaîne» commence par une angine de poitrine ou une rhinite, puis se transforme en pharyngite, puis se transforme en bronchite et ce n’est qu’après cela que le tissu pulmonaire s’enflamme.
  2. Infection par des agents pathogènes caractéristiques - il s’agit le plus souvent de bactéries du genre Streptococcus pneumoniae. La maladie peut être transmise par des gouttelettes aéroportées.
  3. Attacher une infection bactérienne contre un virus. Dans ce cas, la pneumonie se développe plusieurs jours après avoir souffert d'un ARVI ou d'un mal de gorge. L'infection secondaire est particulièrement dangereuse pour les personnes initialement immunodéprimées.
  4. Pneumonie congestive. C'est caractéristique pour les patients alités. Les personnes âgées ayant subi une fracture de la hanche et les personnes occupant le même poste depuis longtemps constituent un groupe à risque spécifique. Le manque de ventilation adéquate dans les poumons contribue au développement de la microflore pathogène.
  5. Défaite des infections hospitalières. Ce type de pneumonie est reconnu comme le plus dangereux, car les agents pathogènes sont généralement surinfectés et difficiles à traiter avec des antibiotiques.

Classification de la pneumonie

Les médecins utilisent la classification des types de maladie pour déterminer la source de l'infection, l'agent pathogène, le mode de développement et le degré d'endommagement du tissu pulmonaire. Les données importantes sont la nature du cours, les complications liées. La gravité de la maladie affecte le choix des méthodes de traitement, le pronostic pour un patient particulier.

Dans l'ensemble, cela permet aux médecins de traiter de manière optimale le traitement de chaque cas spécifique de maladie pulmonaire.

Basé sur des données épidémiologiques

Cette classification est nécessaire pour déterminer la source d'infection. Ces données sont importantes du point de vue de la résistance possible de l'agent pathogène aux médicaments. La classification basée sur les données épidémiologiques indique les types suivants de pneumonie.

  1. Les infections extrahospitalières se produisent en dehors de l'hôpital. Les médecins sont généralement reconnus pour les cas relativement «légers».
  2. Infections intrahospitalières. Il est dangereux que l'agent pathogène soit presque toujours une surinfection. Ces bactéries sont insensibles aux antibiotiques conventionnels, car les souches développent une protection contre les substances actives principales. Les tendances modernes de la science médicale suggèrent l'utilisation de bactériophages.
  3. Provoqué par les états d'immunodéficience. Dans les groupes à risque pour le développement de la pneumonie chez les adultes - les patients du lit, infectés par le VIH, les patients avec des diagnostics oncologiques. Une pneumonie à l'état immunodéficient implique toujours un pronostic prudent.
  4. Pneumonie atypique. Se présenter avec un tableau clinique modifié, provoqué par des agents pathogènes insuffisamment étudiés.

Selon l'agent pathogène

L'identification du type d'agent pathogène affecte le choix des médicaments. Les types d'infections suivants sont distingués:

  • bactérien - le type le plus commun;
  • viral;
  • les champignons;
  • protozoaire;
  • mixte

Selon le mécanisme de développement

La source de l'apparition de la maladie vous permet de décider d'une stratégie de traitement. Identifiez les formes de développement suivantes:

  • primaire - une maladie indépendante;
  • secondaire - apparaissent sur le fond d'autres maladies;
  • post-traumatique - causée par une lésion mécanique du tissu pulmonaire et une infection secondaire;
  • postopératoire;
  • pneumonie après une crise cardiaque - se développe en raison d'une violation partielle de la perméabilité des veines pulmonaires.

Selon le degré d'atteinte du tissu pulmonaire

Le niveau de lésion tissulaire affecte la stratégie d'intervention et le pronostic. Il y a de tels diplômes:

  • inflammation unilatérale;
  • bilatérale;
  • lésion totale - comprend les formes radicales, lobaire, segmentaire.

Les premiers symptômes de la pneumonie

Informations générales

Le développement de la pneumonie chez les enfants et les adultes a un caractère infectieux et est dû à l’influence d’un certain nombre de facteurs physiques et chimiques. Au cours du développement de cette maladie, un processus inflammatoire est noté dans le tissu pulmonaire.

Dans la pneumonie, les alvéoles sont principalement touchées, ainsi que le tissu pulmonaire interstitiel.

Le terme «pneumonie» regroupe un vaste groupe de maladies, chacune caractérisée par un tableau clinique spécifique, une étiologie, des signes, des paramètres de laboratoire et des caractéristiques du schéma thérapeutique.

La question de savoir comment la pneumonie diffère de la pneumonie n’est pas pertinente puisque ces deux noms définissent une maladie similaire.

Définissant le concept de "pneumonie", le terme "pneumopathie" devrait être mis en évidence. Qu'est ce que c'est Ce nom définit les maladies associées à des processus inflammatoires non infectieux dans les tissus des poumons. En règle générale, se développent des pneumonies d’origine bactérienne, virale-bactérienne ou fongique.

Dans cet article, nous examinerons les symptômes initiaux de la pneumonie chez les enfants et les adultes, ainsi que les principales causes de développement de cette maladie, les méthodes de traitement et la prévention des complications.

Causes de pneumonie

Les causes de la maladie sont associées à l’influence d’un certain nombre de facteurs. Les experts déterminent les causes suivantes de pneumonie:

  • complications de maladies virales (conséquence d'une grippe reportée, d'un rhume des poumons ou d'un ARVI);
  • exposition à des bactéries atypiques (agents pathogènes - mycoplasmes, chlamydia, légionelles);
  • l'effet de divers composés chimiques sur le système respiratoire humain (gaz et vapeurs toxiques);
  • l'effet des radiations lors de l'infection accédante;
  • manifestation dans les processus allergiques des poumons (asthme bronchique, BPCO, toux allergique);
  • effets thermiques (hypothermie brûlée);
  • inhalation d'aliments, de liquides ou de corps étrangers (une pneumonie d'aspiration se développe).

Wikipedia montre que le développement de la pneumonie est associé à la présence de conditions favorables à la reproduction active de microorganismes pathogènes dans les voies respiratoires inférieures de l'homme. Ce qui est une pneumonie des poumons, les gens savaient dans les temps anciens L'agent causal initial de la pneumonie est un champignon Aspergillus, qui a provoqué la mort subite des spécialistes qui ont enquêté sur les pyramides d'Égypte.

La division de la pneumonie en deux sous-espèces a été adoptée:

  • pneumonie non hospitalière - se développe à la suite d'une exposition à un certain nombre d'agents d'origine infectieuse et non infectieuse en dehors du cadre hospitalier;
  • Pneumonie hospitalière - se développe suite à une exposition à des microbes nosocomiaux, souvent résistants aux antibiotiques présents dans le schéma thérapeutique traditionnel.

Dans la pneumonie acquise en communauté, la fréquence suivante de détection de divers agents pathogènes d'origine infectieuse est notée (les informations sont fournies dans le tableau).

Si la pneumonie est diagnostiquée chez un patient, son mode de traitement est déterminé en fonction de l'agent pathogène, des comorbidités, de l'âge du patient, etc. Dans les cas graves, en fonction de l'évolution de la maladie, un traitement approprié est prescrit et conduit à l'hôpital. Une maladie bénigne n'entraîne pas d'hospitalisation.

Symptômes de pneumonie des poumons

Symptômes de pneumonie

Les signes de pneumonie ressemblent le plus souvent à des symptômes de grippe ou de rhume. L'apparition des symptômes du patient dépend de l'origine de la pneumonie.

Dans la pneumonie bactérienne, le développement des symptômes à la fois aigu et progressif est possible. Les signes du tremble dans ce cas sont: tremblement, fièvre, transpiration excessive, pouls et respiration rapides, douleurs thoraciques aiguës, ainsi que toux provoquant des expectorations épaisses, rouges ou verdâtres.

Dans le cas d'une maladie de type viral, le patient présente une toux sèche, de la fièvre, des maux de tête et des douleurs musculaires, une fatigue intense, une faiblesse, un essoufflement.

Lorsque la pneumonie se développe à la suite de l’action des mycoplasmes, les symptômes ressemblent à des signes de maladie virale ou bactérienne, mais sont en général moins prononcés.

Les premiers signes de pneumonie

Afin de consulter rapidement un médecin et de diagnostiquer la maladie, vous devez savoir quels peuvent être les premiers signes de pneumonie chez les enfants, les adolescents et les adultes. En règle générale, les premiers symptômes de la pneumonie sont:

  • augmentation de la température;
  • manifestation d'essoufflement et de toux;
  • des frissons, de la fièvre;
  • faiblesse, fatigue
  • douleur à la poitrine en essayant de prendre une profonde respiration;
  • mal de tête.

Cependant, très souvent, les premiers symptômes de pneumonie chez l’adulte, ainsi que les signes de maladie chez l’enfant, peuvent ne pas sembler aussi prononcés - les maladies virales sont souvent asymptomatiques.

Signes de pneumonie chez un adulte

Comme elle se manifeste chez l’adulte, la pneumonie dépend du type d’agent pathogène, de la gravité de la maladie, etc. Les signes caractéristiques de la pneumonie chez l’adulte, le développement aigu du processus, son ampleur et le risque de complications d’un traitement inapproprié sont plus importants que la raison du traitement immédiat des patients. Le médecin détermine dans chaque cas quels sont les symptômes de pneumonie chez l'adulte: le processus se passe sans température ni température, etc. Le traitement prescrit dépend des résultats de l'étude.

Les symptômes de pneumonie chez une personne adulte apparaissent déjà dans les premiers jours de la maladie. Les premiers signes de cette maladie dépendent de son agent pathogène.

La toux est le principal symptôme de la pneumonie. En règle générale, au début, la toux dans les processus inflammatoires dans les poumons est obsessionnelle, sèche et se manifeste constamment. Cependant, parfois dans des cas plus rares, aux premiers jours de la maladie, la toux est légère, rare. En outre, au cours du développement de la maladie, la toux devient plus humide, ce qui entraîne la libération d'expectorations purulentes, qui ont une couleur jaune verdâtre. Une toux, ainsi qu'un nez qui coule, peut se manifester dès les premiers jours de la maladie et durer plusieurs jours.

Un autre signe de la maladie, manifesté dans la première fois - une augmentation de la température corporelle. Au tout début de la pneumonie, il peut être très élevé et atteindre 39 à 40 degrés. C'est ainsi que se développent la pneumonie radicale et d'autres types de pneumonie. Cependant, la température (dans le cas d'une pneumonie atypique) peut être maintenue sur les indicateurs sous-fébriles - 37,1 à 37,5 degrés. Mais même à cette température, si le patient a une faiblesse, un malaise, une toux, le patient doit toujours contacter un spécialiste. Un autre symptôme grave est une augmentation de la température au cours de la maladie. Un autre signe de pneumonie est le manque d'efficacité des médicaments antipyrétiques.

Il convient de prendre en compte et quels symptômes chez les adultes sans fièvre peuvent se produire dans les premiers jours de la pneumonie.

Si de grands volumes de poumons sont touchés, le patient peut ressentir un essoufflement constant, ainsi que le sentiment de ne pas avoir suffisamment d'air. Lorsque vous prenez une profonde respiration, la personne ressent de la douleur, une condition similaire est également notée lors de la toux. Le poumon ne peut pas nuire, car il manque de récepteurs de la douleur. Cependant, la plèvre est impliquée dans le processus pathologique, ce qui conduit à la manifestation de la douleur.

Déjà dans les premiers jours de la maladie, une personne a la peau pâle. Il existe également un certain nombre d'autres symptômes - forte détérioration de l'appétit, faiblesse, fatigue intense, transpiration active, frissons.

Il convient de noter que toute maladie d'origine virale ne devrait pas être gênante plus de 7 jours. Si une semaine après le début de la grippe ou du rhume, l'état du patient s'est aggravé, c'est la preuve du développement d'une inflammation des voies respiratoires inférieures.

Signes de pneumonie chez un enfant

Il est important que les parents sachent quels symptômes de pneumonie chez un enfant doivent les mettre sur leurs gardes, car chez les enfants, les signes de pneumonie peuvent présenter certaines caractéristiques. La façon dont la pneumonie se manifeste chez les enfants dépend des caractéristiques de la maladie et de l'âge de l'enfant. Une pneumonie pédiatrique peut survenir si un enfant présente certains symptômes:

Augmentation de la température corporelle

Vous pouvez suspecter le processus inflammatoire, si l'élévation de température (plus de 38 degrés) dure plus de trois jours, alors qu'il ne peut pas être renversé avec des médicaments conventionnels. La température, qui ne dépasse pas 37,5 degrés, chez les jeunes enfants devrait également être concernée. Surtout si un certain nombre de signes d'intoxication sont également notés - un niveau élevé de transpiration, une faiblesse et un manque d'appétit. Chez le nouveau-né, ainsi que chez le nourrisson, il peut ne pas y avoir de changements soudains de la température corporelle pendant la manifestation de l'inflammation, car leur thermorégulation n'est pas tout à fait parfaite et le système immunitaire est encore immature.

Voies respiratoires

Chez les enfants malades, la respiration est très fréquente, superficielle. Les nourrissons âgés de moins de 2 mois par minute font 60 respirations par minute. Les enfants de moins de 1 an - 50 ans, ceux qui ont déjà 1 an - 40 ans. En règle générale, lors d'une inflammation, le bébé tente arbitrairement de s'allonger d'un côté. Un autre signe peut également être noté: lorsque les parents déshabillent un bébé, ils peuvent remarquer qu’en respirant du côté où se trouve le poumon douloureux, la peau entre les côtes se coince et prend du retard pendant la respiration. Parfois, le rythme respiratoire du bébé est perturbé, ses arrêts périodiques se produisent, et la profondeur change également. Les plus jeunes enfants peuvent commencer à hocher la tête, respirer, gonfler leurs joues, étirer leurs lèvres. Parfois, du nez et de la compagnie apparaissent écoulement mousseux.

Comportement de bébé

Les plus jeunes enfants atteints de pneumonie pleurent et deviennent nerveux, deviennent léthargiques. Ils dorment mal, ne veulent pas manger. Vomissements et diarrhée souvent marqués, les bébés régurgitent, refusent de prendre le sein.

Un enfant peut développer non seulement un streptocoque, mais aussi une pneumonie atypique. Les symptômes qui peuvent survenir dépendent de l'agent pathogène, des caractéristiques de l'écoulement. En règle générale, lorsqu'une maladie est provoquée par la chlamydia et le mycoplasme, la maladie se développe initialement comme un rhume. Le bébé s'inquiète de la toux sèche, des maux de gorge et des écoulements nasaux. La toux initiale due aux chatouilles est possible, puis la toux devient agonisante lorsque l’enfant pleure ou mange.

Il est important de garder à l'esprit que, s'il existe un certain nombre de facteurs (pollution de l'air, effets d'allergènes ou de produits chimiques), un enfant peut développer une pneumonie chronique, dont les symptômes apparaissent périodiquement.

Les premiers symptômes de la tuberculose chez l'adulte

La clinique de la tuberculose est très similaire au tableau clinique de la pneumonie. Cependant, les premiers signes de tuberculose chez l’adulte sont parfois légers, ils se développent progressivement. Les premiers signes de tuberculose chez les enfants et les adultes sont notés:

  • toux, avec des expectorations qui dure plus de trois semaines;
  • hémoptysie;
  • une élévation légère mais prolongée de la température;
  • perte d'appétit, perte de poids;
  • fatigue sévère, irritabilité.

Si quelques-uns seulement de ces symptômes apparaissent, vous devez immédiatement passer en revue les études et déterminer le diagnostic.

Pneumonie chez l'adulte, diagnostic

En cas de détection tardive de la maladie, les conséquences pour les adultes atteints de pneumonie peuvent être très graves. En particulier, une pneumonie prolongée peut se développer, provoquant de graves complications. La forme destructive de la maladie avec les processus purulents du tissu pulmonaire est également probable. Par conséquent, un diagnostic opportun est très important.

Le tableau clinique de la maladie comprend les principaux syndromes et symptômes caractéristiques des processus inflammatoires. Par conséquent, une évaluation approfondie des symptômes du patient aidera à diagnostiquer la maladie. Le médecin prend en compte tous les signes de la manifestation de la pneumonie en essayant de noter les caractéristiques de telles manifestations.

Température de pneumonie

Le médecin interviewe et détermine quelle est la température chez les patients adultes, ainsi que quelle est la température chez les enfants. Avec la pneumonie chez l'adulte et l'enfant, la température est généralement élevée et dure plusieurs jours. Cependant, le médecin prend en compte l'éventualité d'une évolution atypique de la maladie, à savoir si une maladie inflammatoire peut se développer sans fièvre. La présence d'une température dépend de l'âge du patient et des caractéristiques du processus inflammatoire. Par exemple, les nourrissons peuvent parfois avoir une température subfébrile.

Qu'est-ce qu'une toux?

Le médecin demande au patient de déterminer combien de jours ce symptôme se manifeste, quelle toux chez un enfant ou un patient adulte a lieu, si des douleurs à la poitrine sont ressenties. Cela prend en compte qu'il est possible et une pneumonie sans toux. Si la maladie évolue sans tousser, le médecin se concentre sur d’autres symptômes, en tenant compte de tout ce qui concerne l’évolution de la maladie dans l’enquête.

Tests de laboratoire

Pour confirmer la maladie, un test sanguin général et biochimique est effectué. Un test de laboratoire général pour l'inflammation montre un certain nombre de changements: leucocytose, augmentation de l'ESR et neutrophilie. Dans sa forme virale, le médecin considère que cette pneumonie entraîne une augmentation du nombre de globules blancs due aux lymphocytes.

Radiographie

Une radiographie pulmonaire est effectuée, parfois les maladies pulmonaires chez les enfants et les adultes sont déterminées à l'aide de la tomographie par ordinateur.

Également à l'hôpital, il y a un examen microscopique, une analyse d'urine et une culture d'expectorations (avec une pneumonie, les expectorations sont jaune-vert).

Dans les premiers jours de la maladie, le médecin peut entendre une respiration sifflante. Les poumons lors de l'inflammation sont contrôlés par un stéthoscope. Toutefois, si vous suspectez un enfant ou un adulte de pneumonie, il est important de mener toute une gamme d’études afin d’assurer un traitement rapide et de savoir exactement quoi faire pour cette maladie.

Traitement de la pneumonie

Prescrire le traitement de la pneumonie devrait toujours être un spécialiste. Si un patient se rend chez un médecin à temps, le traitement de la pneumonie chez l'adulte et chez l'enfant réussit. Comment traiter et comment traiter cette maladie dépend de l'agent pathogène qui l'a provoquée. Pour que le traitement soit efficace, il est nécessaire de savoir clairement comment débute la pneumonie et comment la reconnaître.

Le médecin prescrit tout médicament après les recherches, y compris les tests de laboratoire (leucocytes, ESR, etc.).

Le schéma thérapeutique, la durée du traitement, la nécessité de placer le patient à l'hôpital sont déterminés uniquement après que le diagnostic a été posé par un spécialiste. En règle générale, le traitement de la maladie dure 7 à 10 jours. La durée du traitement de la pneumonie bilatérale chez l'adulte est déterminée uniquement par un médecin.

Le traitement de la pneumonie peut être effectué à la fois à l'hôpital et à la maison. Cependant, le traitement à domicile, ainsi que le traitement de la pneumonie à l’aide de remèdes traditionnels, nécessitent une surveillance régulière de l’état du patient: un médecin local et une infirmière doivent lui rendre visite en permanence. Les indications directes pour le placement du patient à l'hôpital sont certains moments. C'est une maladie de pneumonie chez un enfant de la première année de vie, une évolution grave de la maladie avec un certain nombre de complications, une maladie aggravée par des manifestations somatiques, l'incapacité de traiter complètement une personne à la maison.

Les personnes qui se demandent si elles décèdent d'une pneumonie doivent savoir que le traitement de ce type de maladie à domicile est le plus souvent provoqué par le décès, sans consulter un médecin. Les enfants de moins de 1 an et les patients âgés doivent être hospitalisés sans faute, car ce qu’il faut faire en cas de pneumonie ne peut être déterminé que par un spécialiste. Dans de tels cas, il peut parfois être nécessaire des soins intensifs, la respiration artificielle.

Soins de base dans le traitement de la pneumonie

Pour que le traitement de la pneumonie soit aussi efficace que possible, le patient doit bénéficier de soins individualisés de haute qualité. L’approche vis-à-vis des enfants malades est particulièrement importante. Il est important de respecter strictement le repos au lit afin de limiter l'activité physique. Cependant, cela ne signifie pas qu'une personne doit constamment rester immobile - il est important de changer de position, de bouger. Une fois que le patient a récupéré d'une pneumonie grave, il ne devrait pas travailler dur pendant deux à trois mois supplémentaires.

Dans le processus de traitement de la pneumonie à la maison doit être particulièrement prudent pour se conformer à toutes les exigences, à la fois l'hygiène personnelle et générale. La nutrition du patient devrait répondre à tous les besoins du corps aux prises avec la maladie. Les aliments doivent contenir suffisamment de calories, des aliments riches en vitamines et des aliments naturels. Un point très important dans la nutrition du patient est de fournir une quantité suffisante de boisson. Le liquide consommé doit être chaud et varié: thé à la framboise approprié, jus de canneberge, eau minérale. De temps en temps, vous pouvez boire du lait chaud avec du miel et du soda.

En cas de fièvre aiguë, les patients ne présentant aucun symptôme d’insuffisance cardiaque doivent boire environ 2,5 à 3 litres de liquide par jour.

Le traitement de la pneumonie chez les enfants constitue une approche particulière de l'alimentation. Il faut offrir à l'enfant de manger souvent et progressivement, de préférence en même temps, en lui offrant son plat préféré. L'appétit de l'enfant est rétabli après le retrait de l'état aigu. Au cours du processus d'alimentation, vous devez choisir des plats faibles en glucides, qui provoquent des processus de fermentation dans les intestins. Le respect du régime de consommation d'alcool chez les enfants est l'un des principes les plus importants de la prise en charge d'un enfant malade. Vous devez boire tellement pour compenser la perte de liquide due à une température élevée et à un essoufflement.

Les patients atteints de pneumonie doivent constamment garder le contrôle de la fonction intestinale afin de prévenir la manifestation de flatulences et de constipation. La pièce dans laquelle le patient séjourne doit être régulièrement ventilée pour garder l'air propre. Un autre point important sur le chemin de la guérison est la toux active des expectorations. Afin de rendre la toux plus efficace, vous pouvez faire des exercices à partir d'exercices de respiration.

Traitement médicamenteux de la pneumonie

Le traitement de la pneumonie avec des antibiotiques est l’une des directions principales dans le traitement de la maladie. Il est important que les antibiotiques soient attribués au patient à temps, c'est-à-dire qu'il n'est pas nécessaire d'attendre le moment où l'agent pathogène est identifié. Cependant, la nomination d'antibiotiques au patient ne doit être effectuée que par le médecin traitant;

Si le traitement de la pneumonie a lieu en dehors de l'hôpital, on prescrit souvent aux patients des pénicillines, des macrolides et des céphalosporines de la 1re génération. Le choix du mode d'administration de l'antibiotique dépend directement de la gravité de la maladie.

Si la pneumonie est traitée à l'hôpital, le patient est assigné aux céphalosporines de 3e génération, aux pénicillines avec de l'acide clavulanique, aux fluoroquinolones, aux aminoglycosides et aux carbapénèmes. Si l'étiologie de la pneumonie est inconnue, un traitement combiné peut être prescrit, dans lequel deux ou trois antibiotiques différents sont utilisés. L'efficacité du traitement de cette maladie avec des antibiotiques peut être évaluée après 36 à 48 heures. S'il y a amélioration du bien-être, de l'appétit et de l'absence de dynamique négative de la pneumonie, le résultat du traitement peut être considéré comme positif.

Mais le traitement de la pneumonie avec des antibiotiques prévoit également l’utilisation de médicaments supplémentaires. Donc, souvent utilisé ces médicaments, dont l'impact implique la restauration de la fonction de drainage des bronches. Ce sont des médicaments aminophylline, beroduel, atrovent. Il est également conseillé de prendre des médicaments qui diluent les expectorations et aident à améliorer le processus d'expectoration. Les médicaments qui stimulent les défenses de l'organisme (interféron, immunoglobuline, etc.) sont également utilisés, ainsi que des méthodes permettant d'augmenter la résistance non spécifique de l'organisme aux patients souffrant de pneumonie. Dans ce cas, les adaptogènes sont efficaces - teinture de ginseng, extrait d’Eleutherococcus, préparations d’aralia, de Pantocrinum, de Rhodiola rosea, de Saparala. Ils sont utilisés en doses individuelles deux ou trois fois par jour. Tous ces médicaments ont un effet significatif sur le corps humain. Ils renforcent le système immunitaire, stimulent les processus métaboliques dans le corps, aident à renforcer la résistance d’une personne à de nombreuses influences négatives, ainsi qu’aux effets des infections. Pour restaurer les défenses de l'organisme, dans certains cas, des gamma globulines sont administrées aux patients, des complexes vitaminiques sont prescrits (dans ce cas, des quantités suffisantes de vitamine C et de vitamines du groupe B sont particulièrement importantes).

Dans le processus de traitement de la pneumonie chez les enfants et les adultes, des antihistaminiques et des anti-inflammatoires sont utilisés. Dans les cas graves, le médecin traitant estime parfois qu'il est approprié de prendre des hormones corticostéroïdes. S'il existe des indications spécifiques, des analgésiques, des analeptiques respiratoires, des séances d'oxygénothérapie, etc. sont également prescrits.

Une fois que la température corporelle du patient est revenue à la normale et que les symptômes d'intoxication générale du corps ont disparu, plusieurs procédures de physiothérapie peuvent être appliquées. Le médecin prescrit souvent des micro-ondes, une inductothermie, une UHF, un massage de santé, une électrophorèse, etc.

Autres traitements pour la pneumonie

Une autre étape importante dans le traitement complexe de la pneumonie consiste à organiser des séances régulières d'exercices de physiothérapie. De tels exercices physiques aident à intensifier la circulation du sang et du liquide lymphatique dans le corps, normalisent la ventilation pulmonaire perturbée au cours de la maladie. La physiothérapie est prescrite au patient une fois que la température corporelle est normalisée ou réduite à un niveau subfébrile. Initialement, la gymnastique comprend plusieurs exercices de respiration en décubitus dorsal. De plus, il est souhaitable que le patient se couche plusieurs fois par jour avec un côté en bonne santé afin d'améliorer l'aération. Pour réduire les adhérences dans l'angle diaphragmatique-costal, placez un rouleau sous la cage thoracique et couchez-vous sur un côté sain. En position couchée sur le dos, la formation d'adhérences dans la zone située entre la plèvre diaphragmatique et la paroi thoracique postérieure diminue.

Ensuite, au bout de quelques jours, des exercices en position assise ou debout sont assignés au patient en phase de récupération, dans le but d’accroître la mobilité de la poitrine et impliquent également un entraînement à la respiration diaphragmatique.

Après une guérison complète, il est recommandé aux personnes ayant subi une pneumonie de faire du ski, de l'aviron et de faire du sport.

Pour améliorer la fonction de drainage des bronches et la fonction de ventilation des poumons, des inhalations sont souvent prescrites. Cependant, il convient de noter que l'inhalation est effectuée après l'élimination de l'état le plus aigu. Pour les inhalations, des préparations spéciales sont utilisées, par exemple du bioparox, ainsi que des décoctions à base de plantes.

Avec l'aide de massage peut améliorer considérablement le processus de décharge des expectorations. De plus, le massage a un effet broncho-relaxant. Selon la prescription du médecin, on utilise à la fois une segmentation classique et une acupression.

Avec l'aide de massage en conserve peut accélérer considérablement le processus de décharge des expectorations avec une forte toux. Pour ce faire, une vaseline pré-lubrifiée peut être appliquée sur la peau, d’une capacité de 200 ml. Après avoir sucé les canettes, des mouvements de massage sont effectués du bas du dos à la colonne cervicale. Ce massage devrait durer environ dix minutes. Après cela, le patient est enveloppé dans une couverture et on lui donne un verre de thé chaud. Ce massage peut être fait tous les deux jours.

Après avoir retiré l'état aigu, il est également recommandé au patient d'effectuer des applications de paraffine, de boue et d'ozocérite. Certains experts recommandent également d'organiser des séances d'acupuncture. Cependant, cette méthode ne devrait pas être pratiquée par des personnes en état d'intoxication, fébriles, cardiaques et respiratoires.

Il est important que le traitement de la pneumonie soit effectué jusqu'à la guérison complète du patient: son état de santé doit non seulement être normalisé, mais également les indicateurs des examens de laboratoire et des rayons X.

Après la fin du traitement principal, il est souvent recommandé aux patients de poursuivre la guérison de la maladie dans des conditions de sanatorium. En règle générale, avec la bonne approche thérapeutique, le patient se rétablit en environ trois à quatre semaines.

Traitement des remèdes populaires contre la pneumonie

Le traitement de la pneumonie avec des remèdes populaires peut également être utilisé à condition que la maladie soit traitée à la maison et en l'absence d'un état grave du patient. Il existe un certain nombre de recettes de décoctions et de teintures d'herbes médicinales, qui affectent efficacement l'état général du patient. Certaines recettes éprouvées par des années d’expérience peuvent être utilisées parallèlement au traitement médical. Nous proposons plusieurs recettes possibles pour le traitement des remèdes populaires contre la pneumonie.

Prenez deux cuillères à soupe de feuilles d'aloès, hachez-les et mélangez-les à une cuillerée à thé de sel. 1 c. À thé le sel Le mélange est pris trois fois par jour avant les repas, une cuillère à café. La teinture de Calendula, qui se prend vingt gouttes trois fois par jour, est préparée comme suit: deux cuillères à soupe de fleurs de calendula sont versées avec un verre d’alcool médical. Infusion préparer pendant 15 jours dans un endroit sombre. De la même manière, vous pouvez faire une teinture d'armoise aux herbes (une cuillère à soupe d'herbe, un verre de vodka), qui est prise quatre fois par jour, une cuillère à thé.

Un autre outil de la médecine traditionnelle aide efficacement à se débarrasser de la toux. Pour cela, un verre d'avoine avec cosses est mélangé à un litre de lait. Le mélange doit être cuit pendant une demi-heure, puis filtrer et ajouter deux cuillères à soupe de beurre, cinq cuillères à soupe de miel. Au coucher, le patient devrait prendre un verre d’argent.

En outre, pour le traitement de la pneumonie chez les enfants et les adultes sous forme de boisson, la médecine traditionnelle recommande de prendre des tisanes. Il existe de nombreuses options pour la collecte des herbes qui affectent efficacement la pneumonie du patient.

Il doit être mélangé dans une partie de la renouée de l'herbe, des fruits anisés, des bourgeons de pin, des fruits à l'aneth, du thym, de la racine de réglisse. La collection est remplie d’eau froide, infusée pendant environ une heure, après quoi elle doit être amenée à ébullition et cuite environ cinq minutes. Manger une demi-tasse trois fois par jour.

Une autre cuillère à café de fleurs de camomille, de calendula et d’Hypericum fait partie d’une autre collection d’herbes. Le mélange est versé avec deux verres d'eau bouillante, infusés pendant deux heures. Prenez le besoin de collecter une troisième tasse trois fois par jour.

En outre, les frais médicaux peuvent inclure d'autres herbes: sauge, pied de biche, thym commun, prêle des champs, feuilles de plantain, menthe poivrée, ortie, devyasil tall, baies de sureau noir et autres plantes médicinales.

Il faut ajouter du miel et du citron au thé que le patient boit tout au long de la journée. Il est recommandé de boire périodiquement du lait chaud en ajoutant une cuillerée à thé de beurre et du miel.

La thérapie par les jus est également utilisée dans le traitement de la pneumonie - consommation quotidienne de jus de légumes et de fruits frais. Les jus de betterave, de carotte et d'épinard sont particulièrement utiles pour les malades.

La teinture d'eucalyptus est efficace pour lutter contre les symptômes de la pneumonie, qui est utilisée à l'extérieur - pour l'inhalation et les gargarismes - et à l'intérieur, 30 gouttes trois fois par jour.

Pour activer le processus d’expectoration des expectorations, il est recommandé d’utiliser du jus de chou fraîchement pressé mélangé à du miel. La médecine traditionnelle recommande également l'utilisation régulière de raisins secs, figues, amandes.

Les banques, un moyen efficace de traiter la pneumonie à domicile, sont placées sur le dos et la poitrine du patient. En outre, des compresses et des bandages chauffants sont utilisés.

Antibiotiques pour la pneumonie

En cas de pneumonie, les antibiotiques destinés aux adultes doivent être utilisés après confirmation de la maladie par au moins une méthode de diagnostic.

Il ne faut pas oublier que certains symptômes - par exemple, respiration rapide chez un enfant à température, toux profonde chez un adulte, etc. - ne constituent pas une raison pour prendre des médicaments antibactériens immédiatement, car le patient pourrait tomber malade d'une autre maladie. Il est impossible de déterminer indépendamment si un patient présente quatre signes ou cinq signes d'inflammation. Pour la prise d'un traitement antibiotique adéquat, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Avant la nomination d'antibiotiques, il est important de déterminer l'agent causal de la maladie - dans cette condition, le traitement sera le plus approprié. Mais dans certains cas, cela n’est pas possible. Les experts prescrivent donc des médicaments antibactériens à large spectre. Ils sont également utilisés avant de déterminer l'agent pathogène pour créer des concentrations thérapeutiques d'ingrédients actifs dans le sang.

La pneumonie, provoquée par un streptocoque (pouvant causer un streptocoque dans la gorge d'un enfant, etc.) est traitée avec des pénicillines ayant une vaste gamme d'effets, parfois prescrits par la vancomycine en association avec des aminosides.

Les mycoplasmes chez les enfants, ainsi que les infections à Chlamydia et à Legionella, nécessitent la nomination d'antibiotiques spécialisés - Clarithromycine, Sumamed. Des médicaments antibactériens d'un large éventail sont également recommandés.

La bronchopneumonie est traitée avec des antibiotiques - pénicillines semi-synthétiques, le traitement de la bronchopneumonie chez l'adulte peut être effectué à domicile.

En cas d'inflammation pulmonaire, un complexe de 2 ou 3 préparations antibiotiques est parfois utilisé, surtout si l'inflammation nécessite plus d'un segment.

Complications de la pneumonie

Si les patients consultent des spécialistes immédiatement après leur maladie, puis adhèrent au régime de traitement prescrit, les complications ne se développent généralement pas. La manifestation de complications peut être directement liée à la maladie, ainsi que des médicaments. Augmente également le risque d'exacerbation de maladies chroniques - insuffisance cardiaque, emphysème, etc.

Comme complication, une pleuropneumonie peut se développer, caractérisée par l'implication d'un ou de plusieurs lobes pulmonaires dans le processus inflammatoire, accompagnée d'un développement aigu et sévère de la maladie.

Probablement manifestation de la pleurésie (inflammation de la plèvre), qui peut évoluer en pleurésie exsudative lorsque du liquide s'accumule dans la cavité pleurale.

Une autre complication dangereuse est l’abcès du poumon, où des cavités remplies de pus se développent. Cette complication se développe chez les personnes atteintes de maladies chroniques.

En outre, la pneumonie peut être compliquée par une septicémie et une bactériémie.

Il existe un risque de développer une endocardite infectieuse, des problèmes respiratoires.

Parfois, après avoir contracté une pneumonie, les premiers signes d'asthme se développent chez les adolescents et les enfants.

Prévention des complications de la pneumonie

À titre préventif, il est recommandé de se faire vacciner chaque année contre la grippe. Cela est particulièrement vrai pour les personnes à risque (enfants, personnes âgées, patients gravement malades).

Il est très important de se soumettre rapidement aux diagnostics et de respecter le schéma de traitement prescrit par un spécialiste de la grippe, du rhume et de la toux prolongée.

Il est nécessaire de respecter les règles bien connues d'hygiène et de mode de vie sain.

Prévention de la pneumonie

En tant que mesures préventives contre la pneumonie, il est important de respecter les règles générales d'hygiène et d'hygiène, de consacrer régulièrement du temps au durcissement et à l'exercice. La réhabilitation des foyers d’infection chronique est également importante. Toutes les maladies entraînant des lésions pulmonaires doivent être traitées immédiatement et correctement. Un mode de vie sain pour les adultes, une approche compétente pour prendre soin d'un enfant, ainsi que le durcissement d'un bébé au cours de sa première année de vie, contribueront à éviter les maladies. Il existe également des médicaments (bronhomunal, IRS-19, ribomunil) qui stimulent les propriétés protectrices de l'organisme pendant la période où la probabilité d'infection par les maladies infectieuses est la plus élevée. Ils produisent également un certain effet vaccinal contre les agents pathogènes respiratoires.

Éducation: Elle a obtenu un diplôme en pharmacie du Rivne State Basic Medical College. Elle est diplômée de l'Université de médecine de l'État de Vinnitsa. M.I.Pirogov et stage à sa base.

Expérience professionnelle: De 2003 à 2013, elle a travaillé en tant que pharmacienne et chef de kiosque de pharmacie. Elle a reçu des diplômes et des marques de distinction pour ses nombreuses années de dur labeur. Des articles médicaux ont été publiés dans des publications locales (journaux) et sur divers portails Internet.

Excellent article, beaucoup appris, merci beaucoup !!

Article très intéressant. En 2014, on m'a diagnostiqué une pneumonie, un traitement à l'hôpital a été évacué avec la même toux qu'à l'admission, seule la température a fait baisser l'antibiothérapie, bien sûr. et c'était au début de juin. La toux n'était qu'un meurtrier, douloureux et le nez était fortement rembourré. Donc je suis rentré à la maison, je pense que la toux est apparue comme si de nulle part et la température au début était de 39,5 par semaine ne s'est pas égarée, et je me suis dit, si j'étais allergique? Je n'ai bu qu'un seul comprimé de Zirtek et le même jour, il n'y avait plus de toux et la rhinite a disparu complètement. Le matin, j'ai bu une autre pilule de Zirtek et je ne pouvais plus tousser. Cela arrive et de tels moments, vous ne pouvez pas les exclure. Maintenant, Zyrtec ne m'aide pas. L'année dernière, l'été a été marqué par une toux et une fièvre. Et je ne sais toujours pas à quoi je suis allergique.

Merci beaucoup pour cet article! Le troisième jour, la température peut atteindre 39. Les deux premiers jours ont une forte toux, avec une petite expectoration. Parfois, il était impossible de se racler la gorge. Bulles caractéristiques éclatant pendant la respiration. Mais lorsqu'il est inhalé, la poitrine ne fait pas mal du tout. Le troisième jour, une toux étrange, fréquente et sans crachats, avec sensation de douleur, a soudainement commencé à couler du nez, comme au premier jour de la grippe. Demain j'appelle le docteur. Bien sûr, les remèdes populaires auto-thérapeutiques sont bons, mais laissez le médecin le voir. Merci encore pour l'article!

Article très intéressant et utile. Actuellement, je soigne la bronchopneumonie à la maison: je prends des pilules, ma fille fait des injections. Demain, nous ferons la dernière injection d'antibiotique, et seulement après-demain pour un rendez-vous avec un médecin, le thérapeute local n'avait pas sa place dans le dossier. Je crains que si je dois continuer à prendre des antibiotiques lors des injections, il y aura une pause de trois jours entre eux. Mais avec des antibiotiques, c'est impossible. Un cycle de 14 injections de Ceftriaxone a été administré, 2 injections par jour. De plus, après 2 jours, je commence les examens à l'université (je suis en 4ème année).

La gymnastique respiratoire est très utile et efficace si vous prenez des cours dans des grottes de sel car le climat marin naturel a un effet réparateur, donnant une dynamique positive aux problèmes d’organes ORL. La première chose qui renforce le système immunitaire global deuxièmement, le corps reçoit de l'oxygène complètement saturé en micro-éléments, ce qui en fait la barrière invisible contre diverses maladies respiratoires, tant chez les enfants que chez les adultes.

Article Précédent