Principal
Les symptômes

Instruction sur la rhinite (comprimés)

Tout le monde ne sait pas que la rhinite peut être traitée avec des pilules. Bien entendu, un traitement plus efficace est considéré comme l'effet sur une certaine zone touchée à l'aide de sprays locaux.

Bien que la maladie soit le plus souvent traitée avec des gouttes nasales et des aérosols, il existe une méthode de traitement utilisant des médicaments en comprimés.

Quelles pilules traitent la rhinite

Avant de choisir un médicament et d’acheter des pilules, vous devez déterminer la cause du développement de la maladie pour pouvoir commencer le traitement adéquat.

Cela nécessite également le témoignage du médecin, mais il est préférable de ne pas se soigner soi-même, afin de ne pas causer de complications avec le mauvais type de traitement.

Aujourd'hui, la médecine moderne propose plusieurs types de médicaments qui traitent efficacement la rhinite et en éliminent les symptômes.

  • Les médicaments anti-inflammatoires et antihistaminiques neutralisent la réaction allergique et traitent la rhinite.
  • Les antibiotiques détruisent presque tous les agents pathogènes dans le nasopharynx.
  • La médecine homéopathique renforce le corps, contribue à une augmentation des taux d'interféron dans le sang, déclenchant ainsi un mécanisme protecteur et immunitaire.
  • Les médicaments antiviraux tuent de nombreux virus en cas de rhume.

En général, il n'y a pas de comprimés qui éliminent directement la rhinite. En vente, vous ne pouvez trouver que des médicaments qui éliminent les symptômes des allergies, de la grippe, du rhume, des ARVI sous la forme d'un rhume et d'autres signes.

Il n’existe pas non plus de remède universel parmi les médicaments homéopathiques, mais, comme on le sait, l’homéopathie traite l’état général du corps. Par conséquent, après avoir étudié le portrait de la maladie, le médecin peut prescrire le médicament nécessaire.

Vous trouverez ci-dessous des informations avec des photos des pilules les plus efficaces et les plus populaires pour traiter la rhinite et les symptômes associés. Le prix des médicaments dépend du fabricant.

Comprimés antiviraux pour le rhume avec un rhume

Comme on le sait, une maladie telle que la rhinite est une inflammation de la muqueuse nasale causée par diverses raisons.

L'une de ces causes peut être le rhume, dans lequel il y a généralement un écoulement nasal abondant. Pour prévenir la formation du processus inflammatoire, vous devez vous concentrer sur le témoignage d'un médecin et prendre des pilules.

Le plus souvent, l'écoulement nasal est accompagné de maux de gorge graves, de fièvre, de courbatures et de toux. Par conséquent, lorsque les premiers signes du rhume apparaissent, un médicament antiviral est utilisé, ce qui permet d’arrêter les sécrétions nasales excessives.

Il est important de commencer le traitement immédiatement après l'apparition des symptômes du rhume. Ce n'est qu'au stade initial de la maladie que les pilules antivirales pourront arrêter efficacement le processus inflammatoire et éviter le développement de complications.

Les médicaments antiviraux tels que Arbidol, Rimantadine et Tamiflu ont fait leurs preuves. Un tel médicament non seulement traite la rhinite, mais constitue également une mesure préventive efficace en cas d’épidémie saisonnière de rhume et de grippe.

  1. Les comprimés d'Arbidol sont plus populaires parmi les consommateurs, ce médicament soulage efficacement les symptômes du rhume dans les deux premiers jours suivant l'apparition de la maladie. Parmi les contre-indications - hypersensibilité accrue au médicament et à l'âge de deux ans.
  2. Tamiflu et la rimantadine aident au début de l'évolution de la maladie, mais ils sont contre-indiqués chez les enfants de moins d'un an.
  3. Le médicament Isoprinosine stimule la production d'interféron, qui supprime les infections virales. Groprinosin est un outil similaire.
  4. Polyoxidonium est considéré comme un immunomodulateur tout aussi efficace.

Il est important de comprendre que les comprimés antiviraux ne guérissent pas la rhinite, mais contribuent uniquement à améliorer l'état général du patient et à traiter les principaux symptômes du rhume. En outre, les médicaments ne peuvent pas affecter tous les types de virus modernes, ils peuvent donc être inutiles dans le traitement.

Comprimés de vasoconstricteur pour la rhinite

Des comprimés tels que Coldact, Rinza, Coldrex et d'autres médicaments aident à se débarrasser d'un mauvais rhume causé par le principe actif phényléphrine, contenu dans ces médicaments.

La substance active contracte les vaisseaux sanguins et augmente la pression, ce qui entraîne la disparition du gonflement de la muqueuse du nez et permet au patient de respirer librement.

Cependant, ces comprimés ne peuvent être utilisés qu'en cas d'urgence, car ils ont un effet ponctuel sur le corps.

Le médicament est contre-indiqué pour les personnes atteintes de maladies du système cardiovasculaire, car la quantité de la substance active dans le médicament dépasse la dose autorisée.

Dans ce cas, l'effet de la phényléphrine se produit sur tous les organes internes.

Comprimés homéopathiques pour la rhinite

En plus des médicaments traditionnels, la rhinite est traitée avec des médicaments homéopathiques, fabriqués à partir d'ingrédients naturels à base de plantes.

De tels médicaments ont un effet positif sur le corps et ne nuisent pas au fait que la quantité minimale de substance administrée est utilisée.

Parmi les remèdes homéopathiques, les comprimés de Korizaliya, capables de guérir la rhinite, sont très populaires. La composition du médicament comprend des ingrédients naturels tels que:

  • Sommeil-herbe;
  • Belladonna;
  • Jus d'oignon;
  • Jasmin de Virginie;
  • Kalium bichromicum;
  • Schenocaulon

Selon les instructions d'utilisation, le traitement par un remède homéopathique ne doit pas dépasser cinq jours. Le meilleur effet thérapeutique est au stade initial de la maladie. Le médicament est contre-indiqué en présence d'une sensibilité individuelle aux substances végétales. Aussi des pilules Korizaliya diluées avec de l'eau pour la facilité d'utilisation.

L'utilisation de comprimés homéopathiques de Sinupret est recommandée pour la formation de sécrétions visqueuses dans les voies nasales. Ils sont composés de fleurs de primevère, de sureau, de racine de gentiane, de verveine et d’oseille.

Le remède naturel médicamenteux dilue le mucus, soulage les poches de la membrane muqueuse, élimine la congestion nasale et renforce également le système immunitaire. Le médicament est pris pendant une à deux semaines.

Les comprimés Rhinitis et Cinnabsin, qui peuvent être utilisés pour traiter la forme chronique de la maladie, sont traités efficacement. Le médicament contient de l'extrait d'échinacée, du sulfure de mercure, du kalium bichromicum et du chanvre canadien. Le remède homéopathique aide particulièrement à prévenir les rechutes, y compris son utilisation dans l’exacerbation de la maladie.

L'extrait d'échinacée, qui fait partie du médicament, renforce le système immunitaire et renforce le corps.

Si la rhinite est causée par des allergies

Les médicaments antiviraux seront inefficaces si la cause de la maladie est une réaction allergique. Par conséquent, vous devez savoir quels médicaments sont utilisés pour la rhinite allergique.

  1. La rhinite allergique sévère est traitée avec des antihistaminiques. Ceux-ci incluent des médicaments tels que Zyrtec, Claridol, Tsetrin, Claritin, Klarotadin, Letizen, Analergin et beaucoup d'autres. Il est important de consulter votre médecin avant de les utiliser et de déterminer exactement la cause des symptômes.
  2. En cas de rhinite allergique légère, il est recommandé d'utiliser Zodak et Tsetrin, qui agissent en douceur sur le corps sans provoquer d'effets secondaires graves. De tels médicaments n'agissent pas de manière déprimante sur le psychisme, ne causent pas de somnolence et de léthargie et ont un minimum de contre-indications. Ils sont pris un comprimé par jour et sont souvent utilisés comme aide rapide en cas d’allergie.
  3. Si le patient présente la forme de rhinite la plus grave, le médecin lui prescrit du diazoline sur des dragées trois fois par jour. Vous devez comprendre que ce médicament ne doit pas être pris comme mesure d'urgence. Le médicament inhibe le système nerveux central et est capable de pénétrer dans le placenta. De toutes les formes de ce médicament, les pilules agissent sur le corps du plus doux.

Le médicament le plus puissant contre la rhinite et la rhinite allergique est le médicament Erius, qui est prescrit si le patient est atteint d'une maladie grave.

Traitement avec des médicaments hormonaux

Dans les cas graves de rhinite, le médecin peut prescrire un traitement hormonal. Un tel traitement n'est prescrit que si d'autres méthodes se sont révélées inefficaces.

Il est nécessaire de comprendre que l'hormonothérapie a de nombreux effets secondaires, perturbe les hormones, il est difficile de prédire à l'avance si un tel traitement aidera.

Étant donné que les pilules hormonales peuvent détruire le système immunitaire, elles ne peuvent être prises longtemps. Lorsque le traitement hormonal ne peut que rarement arrêter le traitement.

Pour commencer, vous devez réduire la posologie et vous ne pourrez plus cesser de prendre le médicament qu'après un certain temps. Sinon, un refus brutal de prendre des médicaments peut perturber le fonctionnement de tout l'organisme et causer de nombreuses maladies.

Traitement par corticostéroïdes systémiques

Le dernier espoir dans le traitement de la rhinite est la corticothérapie systémique. Ils ont un effet thérapeutique puissant, les symptômes de la maladie peuvent être complètement éliminés et la respiration de haute qualité reprend.

Cependant, ces médicaments ont des effets secondaires prononcés, aussi, avant d’utiliser des médicaments, vous devez peser soigneusement le pour et le contre. Le traitement est effectué uniquement sous la surveillance du médecin traitant.

Utilisation de la thérapie immunitaire

Si les médicaments pris pendant une longue période n’ont pas l’effet souhaité sur le corps et que le soulagement ne survient pas longtemps, le médecin peut vous prescrire une immunothérapie en cas de rhinite allergique.

Le traitement consiste à introduire un très fort dosage d'allergène chez le patient. Cela contribue à la production d'une quantité suffisante d'anticorps par le système immunitaire.

Si cette méthode est efficace, la rhinite allergique disparaît complètement. Après cela, le patient peut reprendre une vie normale en toute sécurité.

L'utilisation de régimes thérapeutiques

Le régime médical aide à améliorer l'état général du patient et à renforcer le système immunitaire. Le régime alimentaire devrait comprendre des aliments riches en vitamine E, ce qui contribue à augmenter la résistance du corps aux microorganismes nuisibles.

Il est nécessaire de manger chaque jour beaucoup de fruits, de légumes et de jus de fruits. À partir du menu, excluez tous les produits provoquant des exacerbations de la rhinite allergique. En particulier, vous devez minimiser la quantité de boissons gazeuses, d'épices et de produits laitiers.

Dans la vidéo de cet article, le spécialiste vous expliquera le choix des médicaments pour le rhume.

Rhinite: mode d'emploi

La composition

Ingrédient actif: ranitidine;

1 comprimé contient du chlorhydrate de ranitidine en termes de ranitidine 150 mg

Excipients: cellulose microcristalline, croscarmellose de sodium, stéarate de magnésium, enrobage orange Opadry II 85G53691: alcool polyvinylique, talc, polyéthylèneglycol, dioxyde de titane (E 171), jaune sunset FCF (E 110), lécithine, 4R (E 124), indigo (E 132).

Forme de dosage

Comprimés, enrobés.

Principales propriétés physiques et chimiques: comprimés ronds biconvexes enrobés de couleur orange.

Groupe pharmacologique

Moyens pour le traitement de l’ulcère peptique et du reflux gastro-oesophagien.

Code ATC A02B A02.

Propriétés pharmacologiques

La ranitidine est un antagoniste des récepteurs H2 de l'histamine. Le mécanisme d'action est dû à l'inhibition compétitive des récepteurs H2 de l'histamine des cellules pariétales de la muqueuse gastrique, inhibe la sécrétion basale et stimulée de l'acide chlorhydrique et réduit l'activité de la pepsine, augmente le pH du contenu gastrique. Réduit le volume du suc gastrique causé par l'irritation des barorécepteurs (étirement de l'estomac), la charge alimentaire, l'action des hormones et des stimulants biogéniques (gastrine, histamine, pengastrine, caféine). La durée de la drogue après une utilisation unique est d'environ 12h00.

La ranitidine est rapidement absorbée par ingestion. L'absorption ne dépend pas de l'apport alimentaire. La concentration plasmatique maximale dans la plage de 300-500 µg / ml est atteinte 1-3 heures après la prise de 150 mg. Biodisponibilité de la ranitidine - 50%. La concentration plasmatique de ranitidine est proportionnelle à la dose prise. La liaison aux protéines plasmatiques est de 15%. Partiellement métabolisé dans le foie.

L'élimination de la drogue est effectuée principalement par les reins (60-70% de la dose orale) et 26% avec les matières fécales. La demi-vie est de 2-3 heures. Environ 30% de la dose orale est excrétée sous forme inchangée.

Des indications

  • Ulcère peptique et ulcère duodénal, non associé à Helicobacter pylori (dans la phase aiguë), y compris un ulcère associé à la prise de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS);
  • dyspepsie fonctionnelle
  • gastrite chronique avec augmentation de la fonction acide de l'estomac au stade aigu;
  • reflux gastro-oesophagien (pour soulager les symptômes) ou oesophagite par reflux.

Contre-indications

  • Hypersensibilité à la ranitidine ou à d’autres composants du médicament
  • maladies malignes existantes de l'estomac;
  • cirrhose du foie avec antécédents d'encéphalopathie portosystémique
  • insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine

Interaction avec d'autres médicaments et autres types d'interactions

La ranitidine peut affecter l'absorption, le métabolisme et l'excrétion rénale d'autres médicaments.

Aux doses thérapeutiques, la ranitidine ne modifie pas l'activité du système enzymatique du cytochrome P450 et ne potentialise pas l'action des médicaments métabolisés par ce système (diazépam, lidocaïne, phénytoïne, propranolol, théophylline).

La ranitidine, en modifiant l'acidité de l'estomac, peut affecter la biodisponibilité de certains médicaments. Cela entraîne soit une augmentation de leur absorption (triazolam, midazolam, glipizide), soit une diminution de leur absorption (kétoconazole, itraconazole, atazanavir, géfitinib).

Les antiacides et la graisse sucrale ralentissent l’absorption de la ranitidine, de sorte que l’intervalle entre la prise de ces médicaments et la ranitidine doit être d’au moins 1 à 2 heures.

L'utilisation simultanée de métoprolol peut entraîner une augmentation de la concentration de métoprolol dans le sérum.

La ranitidine utilisée simultanément avec des anticoagulants à la coumarine (warfarine) peut modifier le temps de prothrombine (il est recommandé de surveiller le temps de prothrombine).

De fortes doses de ranitidine peuvent ralentir l’élimination du procainamide et du N-acétylprocaïamide, ce qui entraîne une augmentation de leurs concentrations plasmatiques.

Les données sur l'interaction entre la ranitidine et l'amoxicilline ou le métronidazole ne sont pas disponibles.

Fumer du tabac réduit l'efficacité de la ranitidine.

Caractéristiques de l'application

Si vous êtes allergique à d'autres médicaments du groupe bloquant les récepteurs de l'histamine H2, des réactions allergiques à la ranitidine sont possibles. Par conséquent, si vous présentez une hypersensibilité à d'autres médicaments de ce groupe, vous devez utiliser le médicament avec prudence.

À utiliser avec prudence dans la porphyrie aiguë (y compris dans les antécédents), le déficit immunitaire.

La ranitidine étant excrétée par les reins, son taux plasmatique est élevée chez les patients présentant une insuffisance rénale sévère (voir la section Posologie pour ces patients à la section «Posologie et administration»).

Chez les patients âgés présentant une insuffisance hépatique ou rénale, une perturbation de la conscience est possible, ce qui entraîne la nécessité de réduire la dose.

Le traitement médicamenteux peut masquer les symptômes du carcinome gastrique. Par conséquent, avant de commencer le traitement, la présence de tumeurs malignes dans l'estomac doit être exclue.

Il est nécessaire de surveiller régulièrement les patients (en particulier les personnes âgées et ayant des antécédents d'ulcère peptique de l'estomac et / ou du duodénum) prenant de la ranitidine en association avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Les patients âgés, ceux souffrant de maladies pulmonaires chroniques, de diabète sucré ou de personnes immunodéprimées présentaient une tendance accrue à développer une pneumonie acquise dans la communauté.

Avec un traitement simultané avec la théophylline, il est nécessaire de contrôler le taux plasmatique de théophylline, d’ajuster la posologie.

Le traitement avec le médicament est annulé progressivement en raison du risque de syndrome de ricochet avec annulation brutale.

Utilisation pendant la grossesse ou l'allaitement

Le médicament est contre-indiqué pendant la grossesse. Si nécessaire, utilisez le médicament pour la période de traitement devrait arrêter d'allaiter.

La capacité d'influencer le taux de réaction lors de la conduite d'un transport motorisé ou d'autres mécanismes

Étant donné que chez les patients sensibles lors de l'utilisation du médicament, il peut y avoir des effets indésirables (vertiges, hallucinations, perturbation de l'hébergement), tandis que la prise du médicament doit s'abstenir de conduire ou d'autres mécanismes.

Posologie et administration

Attribuer des adultes et des enfants de plus de 12 ans. Accepter à l'intérieur, sans mâcher, en buvant une petite quantité d'eau, quel que soit le repas.

Ulcère peptique de l'estomac et du duodénum, ​​non associé à Helicobacter pylori (en phase aiguë). Attribuez 150 mg (1 comprimé) 2 fois par jour le matin et le soir ou 300 mg (2 comprimés) 1 fois par jour pendant 4 semaines. Si les ulcères ne guérissent pas, poursuivez le traitement pendant les 4 prochaines semaines.

Prévention de l'ulcère gastrique et de l'ulcère duodénal associée à la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens. Attribuez 150 mg (1 comprimé) 2 fois par jour, matin et soir, pendant la durée du traitement par AINS.

Dyspepsie fonctionnelle. Attribuer 150 mg (1 comprimé) 2 fois par jour, matin et soir pendant 2-3 semaines.

Gastrite chronique avec augmentation de la fonction acide de l'estomac au stade aigu. Attribuer 150 mg (1 comprimé) 2 fois par jour, matin et soir, pendant 2 à 4 semaines.

Reflux gastro-oesophagien. Pour soulager les symptômes, prescrire 150 mg (1 comprimé) 2 fois par jour, matin et soir pendant 2 semaines, si nécessaire, poursuivre le traitement.

En cas de traitement prolongé et d’exacerbation du reflux gastro-œsophagien, prescrire 150 mg (1 comprimé) 2 fois par jour matin et soir ou 300 mg (2 comprimés) 1 fois par jour pendant 8 semaines, si nécessaire, poursuivre le traitement jusqu’à 12 semaines.

Patients présentant une insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine

Le médicament est utilisé chez les enfants de plus de 12 ans pour réduire la durée du traitement de l'ulcère gastrique et de l'ulcère duodénal, pour traiter le reflux gastro-œsophagien, y compris l'œsophagite par reflux, et pour soulager les symptômes du reflux gastro-œsophagien.

Surdose

Symptômes: peuvent augmenter les réactions indésirables.

Traitement: si nécessaire, effectuez un traitement symptomatique et de soutien adéquat. La ranitidine peut être éliminée du sérum sanguin par hémodialyse.

Effets indésirables

Côté sang: leucopénie, thrombocytopénie réversible, agranulocytose ou pancytopénie, parfois avec hypoplasie ou aplasie de la moelle osseuse, neutropénie, anémie immunitaire hémolytique et aplastique (généralement réversible).

Du côté du système immunitaire: réactions d'hypersensibilité, y compris urticaire, œdème de Quincke, fièvre, choc anaphylactique, bronchospasme, érythème polymorphe exsudatif, dermatite exfoliative, syndrome de Stevens-Johnson, syndrome de Lyell, hyperthermie.

Sur le plan psychique: fatigue, confusion réversible, somnolence, agitation, insomnie, instabilité émotionnelle, anxiété, anxiété, dépression, nervosité, hallucinations, acouphènes, irritabilité, désorientation, état de confusion. Ces manifestations sont observées principalement chez les patients gravement malades ou âgés. l'âge

Troubles du système nerveux: maux de tête, vertiges et troubles inverses du mouvement involontaires.

De la part de l'organe de la vision: déficience visuelle, vision floue, trouble de l'accommodation.

Depuis le système cardiovasculaire: baisse de la pression artérielle, bradycardie, tachycardie, asystole, bloc AV, vascularite, douleur thoracique, arythmie, extrasystole.

Du côté du tube digestif: bouche sèche, nausée, vomissement, constipation, diarrhée, douleur abdominale, flatulence, pancréatite aiguë, perte d'appétit, manque d'appétit.

Au niveau du système digestif: modifications transitoires et réversibles des indicateurs de la fonction hépatique (transaminases, gammaglutamyltransférase, phosphatase alcaline, bilirubine), hépatocellulaire, cholestatique ou hépatite mixte avec ou sans jaunisse (généralement négociable).

Sur la partie de la peau et du tissu sous-cutané: hyperémie, démangeaisons, éruptions cutanées, érythème polymorphe, alopécie, peau sèche.

Du système musculo-squelettique: arthralgie, myalgie.

Du côté du système urinaire: insuffisance rénale, néphrite interstitielle aiguë.

Système reproducteur: hyperprolactinémie, galactorrhée, gynécomastie, aménorrhée, diminution de la puissance (réversible) et / ou de la libido.

La préparation contient le colorant jaune sunset FCF (E 110) et le colorant Ponso 4R, qui peuvent provoquer des réactions allergiques.

Rhinite

Prix: 8,20 - 117,52 UAH.

À propos du médicament:

La ranitidine est un antagoniste des récepteurs de l'histamine H2. La liaison compétitive de manière réversible aux récepteurs H2-histamine des cellules pariétales de la muqueuse gastrique inhibe la sécrétion basale et stimulée de l’acide chlorhydrique et réduit l’activité de la pepsine tout en augmentant le pH du contenu de l’estomac. Réduit la quantité de suc gastrique causée par l'irritation des barorécepteurs (étirement de l'estomac), la charge alimentaire, l'action des hormones et des stimulants biogéniques (gastrine, histamine, pengastrine, caféine).

Indications et dosage:

Ulcère peptique et ulcère duodénal non associés à Helicobacter pylori (en phase aiguë), y compris un ulcère associé à la prise d'AINS

Gastrite chronique avec augmentation de la fonction acide de l'estomac au stade aigu

Reflux gastro-oesophagien (pour soulager les symptômes) ou oesophagite par reflux

Attribuer des adultes et des enfants de plus de 12 ans. Accepter à l'intérieur, sans mâcher, en buvant une petite quantité d'eau, quel que soit le repas.

Ulcères peptiques gastriques et duodénaux non associés à Helicobacter pylori (en phase aiguë):

Attribuez 150 mg (1 comprimé) 2 fois par jour ou 300 mg (2 comprimés) 1 fois par jour pendant une nuit pendant 4 semaines. Pour les ulcères qui ne guérissent pas, poursuivre le traitement pendant les 4 prochaines semaines.

Prévention des ulcères gastriques et duodénaux associés à la prise d’AINS:

Attribuez 150 mg (1 comprimé) 2 fois par jour pendant le traitement par AINS.

Dyspepsie fonctionnelle: Attribuez 150 mg (1 comprimé) 2 fois par jour pendant 2 à 3 semaines.

Gastrite chronique avec augmentation de la fonction acide de l'estomac au cours de la phase aiguë de la production d'acide: à administrer 150 mg (1 comprimé) 2 fois par jour pendant 2 à 4 semaines.

Reflux gastro-oesophagien: Pour soulager les symptômes, 150 mg (1 comprimé) sont prescrits 2 fois par jour pendant 2 semaines. si nécessaire, continuez le traitement.

Pour le traitement à long terme et l’exacerbation du reflux gastro-œsophagien, on prescrit 150 mg (1 comprimé), 2 fois par jour ou 300 mg (2 comprimés), 1 fois par jour pendant 8 semaines; si nécessaire, le traitement est poursuivi jusqu'à 12 semaines.

Patients présentant une insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine

Comprimés contre la rhinite, instructions relatives aux médicaments, règles d'administration, analogues du médicament

Les comprimés de rhinite sont un agent organotrope qui supprime la production d'acide chlorhydrique. Cela aide à réduire l'acidité et le volume du suc gastrique. Le médicament appartient aux médicaments sur ordonnance et est utilisé uniquement sur rendez-vous d'un spécialiste.

Comprimés de rhinite - quel genre de drogue

La rhinite médicamenteuse est fabriquée en Inde. Conçu pour le traitement des maladies gastro-entérologiques. La substance active est la ranitidine. Le médicament appartient au groupe des antagonistes des récepteurs de l'histamine H2, ce qui peut réduire la production d'acide chlorhydrique et réduire la quantité de suc gastrique produite.

Il est largement utilisé dans le traitement du RGO, des ulcères peptiques, de la gastrite et de la dyspepsie fonctionnelle.

L'outil ne peut pas être utilisé pour les néoplasmes malins de l'estomac, les modifications cirrhotiques du foie, l'intolérance individuelle, la grossesse, l'allaitement et les enfants de moins de 12 ans.

Pour quelles maladies est assigné

Les spécialistes prescrivent un traitement avec ces comprimés aux patients présentant:

  • ulcère peptique de l'estomac et du duodénum en l'absence de H. pylori ou en l'absence de possibilité d'éradication de ce type de bactéries à des fins de prévention;
  • reflux gastro-oesophagien;
  • Syndrome de Zollinger-Ellison;
  • gastrite chronique avec augmentation de la fonction acide de l'estomac pendant la période d'exacerbation;
  • dyspepsie ulcéreuse.

Comprimés de rhinite - mode d'emploi

Les comprimés sont utilisés pour le traitement des adultes et des enfants à partir de 12 ans. Ils ne sont pas recommandés pour mâcher. Vous devez boire une petite quantité d'eau. Vous pouvez boire à n'importe quel moment de la journée, peu importe le repas.

Le médicament est prescrit pour traiter l'ulcère peptique de l'estomac, dans les cas où il n'y a pas de bactérie N. pylori ou à des fins de prophylaxie lorsqu'il est impossible d'éradiquer H. pylori - la dose recommandée est de 150 mg 2 fois par jour ou 300 mg une fois. La durée du traitement est de 1 à 2 mois.

Helicobacter pylori au cours du traitement de l'ulcère peptique du duodénum, ​​lorsqu'il n'y a pas de bactérie contribuant à son développement, ou à des fins de traitement préventif en l'absence de possibilité d'éradication de H. pylori à raison de 150 mg deux fois par jour ou de 300 mg par dose pendant 4-6 semaines.

Lors du traitement de la maladie de reflux gastro-oesophagien, il est prescrit de prendre 4 fois par jour, 150 milligrammes par jour pendant 1-2 mois. Lorsque le traitement d'entretien est effectué pendant le développement de cette maladie, il est recommandé de prendre 150 milligrammes par jour.

Dans certains cas, le traitement dure jusqu'à un an.

Le traitement du syndrome de Zollinger-Ellison commence par la prise de comprimés 4 fois par jour pendant 150 milligrammes et, si nécessaire, la dose peut être augmentée. Dans ce cas, le dosage est sélectionné individuellement.

Les patients chez qui on a diagnostiqué une dyspepsie non ulcéreuse se voient prescrire un médicament deux fois par jour, 150 milligrammes chacun, ou 300 milligrammes une fois par jour pendant 2 à 4 semaines.

Lors du traitement d'une gastrite avec une acidité élevée au cours d'une exacerbation, les comprimés boivent deux fois par jour, 150 milligrammes à la fois ou 300 milligrammes une fois par jour. La durée du traitement est de 2 à 4 semaines.

Les patients présentant une insuffisance rénale sévère avec une clairance de la créatinine inférieure à 50 millilitres par minute doivent être administrés avec une prudence extrême. Dans ce cas, il est mal éliminé du corps et s'accumule.

Ces patients reçoivent une dose de 150 mg une fois par jour. Les patients sous dialyse péritonéale continue ou hémodialyse en consultation externe sont priés de prendre une rhinite immédiatement après la procédure.

Caractéristiques du traitement

Avant de commencer le traitement, il est nécessaire d’exclure la présence d’un oncologie gastrique car, dans le traitement de la rhinite, les symptômes du développement d’une pathologie cancéreuse sont déformés et peuvent se manifester imperceptiblement.

Lorsqu'il est pris par voie orale, le médicament est rapidement absorbé.

Du corps est partiellement converti par le foie et le reste est excrété par les reins. Avec l'urine, près de 70% de la dose acceptée est excrétée. Pour cette raison, la concentration du médicament dans le sang augmente chez les patients présentant une atteinte rénale grave. Pour ces patients, la posologie doit être soigneusement ajustée.

La demi-vie est de 2 à 3 heures. Près de 30% de la dose prise à la fois est excrétée de l'organisme sous une forme qui n'a pas subi de modifications.

L'annulation du médicament doit être douce et progressive, afin de ne pas provoquer le développement du syndrome de rebond.

Il est impossible de prescrire des médicaments aux patients atteints de porphyrie aiguë.

Pendant la grossesse et l'allaitement

La ranitidine a la capacité de traverser la barrière placentaire et de pénétrer dans le lait pendant l'allaitement. Comme de nombreux autres médicaments, cet outil ne peut être utilisé pendant la grossesse et l’allaitement qu’en cas d’urgence, après évaluation de tous les risques possibles.

La lactation et l'administration de la rhinite ne sont pas compatibles.

Effets secondaires

Certains patients ont des vertiges et des maux de tête, de l'anxiété et de l'excitation. Plus rarement, il y a des hallucinations. Cela se produit principalement chez les patients gravement malades et les patients âgés.

Également signalé des cas de perte de la vue de nature temporaire. Dans certains cas, il y a apparition de bouche sèche, diarrhée, constipation, nausée, accompagnée de vomissements, douleurs abdominales.

De plus, des modifications des paramètres sanguins au cours du dépistage de la fonction hépatique sont réversibles. Il existe plusieurs cas de hépatite avec jaunisse ou sans jaunisse; ils sont généralement réversibles.

Des cas de pancréatite aiguë ont été rapportés.

Les modifications de la composition du sang sont généralement réversibles. Certaines personnes souffraient d'anémie, de granulocytopénie, de thrombocytopénie et de leucopénie.

Plusieurs cas de pancytopénie ou d’agranulocytose ont été rapportés. Ils étaient parfois accompagnés d’une aplasie ou d’une hypoplasie de la moelle osseuse.

Dans le traitement de la rhinite, comme dans le cas d’autres antagonistes des récepteurs H2, on signale un développement d’arythmie cardiaque, dans l’une de ses manifestations, un blocage auriculo-ventriculaire.

Dans certains cas, des douleurs apparaissent dans les muscles et les articulations. Augmentation possible du taux de créatinine dans le sang, augmentant la concentration de prolactine, d'alopécie, d'aménorrhée, de gynécomastie.

Parfois, des manifestations d’une réaction allergique sont possibles sous forme d’hypotension artérielle, de bronchospasme, d’œdème angeonévrotique, d’urticaire, de choc anaphylactique et de douleur derrière le sternum.

Posologie et surdosage

La posologie du médicament n’est prescrite que par le médecin traitant en fonction du diagnostic.

Données sur les conséquences mortelles pour le moment. En cas de surdosage, il est nécessaire de faire un lavage gastrique et un traitement symptomatique. Les médicaments, si nécessaire, peuvent être retirés du corps en recourant à l'hémodialyse.

Contre-indications

Le médicament est contre-indiqué chez les patients avec:

  • augmentation de l'intolérance individuelle aux composants du médicament;
  • la présence de pathologies oncologiques de l'estomac;
  • cirrhose du foie, avec des antécédents d'encéphalopathie portosystémique;
  • pendant la grossesse et l'allaitement;
  • enfants de moins de 12 ans.

Analogues de comprimés de rhinite

Souvent, l'utilisation de la rhinite provoque l'apparition d'effets secondaires:
maux de tête et vertiges;

  • des nausées et des vomissements;
  • l'arythmie;
  • diarrhée ou constipation;
  • éruptions cutanées sur la peau;
  • calvitie;
  • insuffisance hépatique.

Une longue liste de contre-indications et d'effets secondaires vous amène à vous demander ce qui peut remplacer les comprimés de rhinite.

Selon des experts compétents, il n’existe aucune preuve scientifique établissant que certains des inhibiteurs de l’histamine H2 sont meilleurs que d’autres.

Remèdes similaires à la rhinite:

On pense que la famotidine a un effet plus durable. Il existe également des preuves que cela provoque moins d'effets secondaires. Mais le moins cher est la ranitidine.

Lors de l'utilisation de Tsimitidina, vous devez savoir qu'il est avéré que cela peut provoquer le développement d'une dysfonction érectile chez l'homme.

Comment interagir avec d'autres drogues et boissons alcoolisées

La ranitidine, en tant que principal ingrédient actif des comprimés de Rinit, affecte l'absorption, les processus métaboliques et l'excrétion rénale d'autres médicaments.

L'agent utilisé à des doses thérapeutiques n'affecte pas l'activité du système enzymatique du cytochrome P450 ni l'action des médicaments métabolisés par ce système - théophylline, diazépam, propranolol, lidocaïne, phénytoïne.

La substance active modifie l'acidité de l'estomac, affecte la biodisponibilité de certains médicaments. Ceci provoque une augmentation de l'absorption du triazolam, du glipizide, du midosolam ou le réduit en kétocanazole, géfitinib, atazanavir, itraconazole.

Le sucralfate et les antiacides ralentissent l'absorption de la ranitidine. L'écart entre ces médicaments doit donc être d'au moins 2 heures.

La réception simultanée avec le métoprolol aide à augmenter son niveau dans le sang.

Dans le même temps, la prise du médicament avec des anticoagulants appartenant à la série de la coumarine, telle que la warfarine, modifie le temps de prothrombine. Son contrôle est nécessaire.

De fortes doses de l'agent ralentissent l'excrétion du procainamide et du N-acétylprocaïnamide. Cela augmente leur concentration dans le sang.

Il n’existe pas de données sur l’interaction du ranitidan avec le métronidazole et l’amoxicilline.

La prise d'alcool pendant le traitement de la rhinite est strictement interdite. Si cela ne peut pas être évité, vous ne pourrez pas boire de l'alcool moins de 24 à 32 heures après la dernière prise de pilule et vous ne pourrez reprendre la prise que 14 à 20 heures après l'avoir consommée.

Lorsque le médicament est associé à de l’alcool, un trouble du rythme cardiaque se produit: tachycardie ou bradycardie, insuffisance cardiaque aiguë, parfois hypotension orthostatique.

Lorsque les symptômes apparaissent, vous devez:

  • arrêter de boire davantage;
  • boire plus d'eau dans les 4 prochaines heures;
  • dans les instructions pour le médicament à étudier le produit avec une description des contre-indications et à les suivre à la lettre;
  • si le traitement a été suffisamment long pour boire de l'alcool, les produits ne peuvent pas durer de 3 jours à 4 semaines. Cela dépend des instructions du médecin traitant;
  • si cela se produit pour la première fois - le risque d'atteinte à la santé est minime;
  • Il est nécessaire de consulter un médecin.

Rhinitis Tablet Commentaires

Les patients réagissent très bien à ce remède. Il est à noter que le cours prenant le médicament permet pendant une longue période pour arrêter le développement de la pathologie.

Et en combinant l'utilisation de pilules avec le maintien d'un mode de vie sain, l'exercice et un régime alimentaire sain - la maladie peut être contrôlée avec succès.

Bien que la description du médicament soit assez exhaustive, il ne faut pas oublier que tout traitement doit être prescrit par le médecin traitant et se dérouler sous son contrôle. Rappelez-vous ceci!

Regardez une vidéo sur les causes des ulcères d'estomac et les méthodes de traitement:

Traitement de la rhinite (rhinite) chez l’adulte et l’enfant. Médicaments pour le traitement de la rhinite

Qu'est-ce que la rhinite (nez qui coule)?

Traitement de la rhinite chez l'adulte et l'enfant

La nécessité de traiter la rhinite est associée à un pourcentage élevé de complications développées lors d'un rhume. Ceux-ci comprennent l'otite moyenne, la pharyngite, la sinusite, la pneumonie et la bronchite. Le plus souvent, le traitement de la rhinite est associé au traitement de la maladie principale - infection respiratoire aiguë (IVRA). En outre, la rhinite peut se développer sous l’influence de l’agent responsable de la gonorrhée, de la diphtérie, de la syphilis et de la rougeole. À cet égard, si un traitement de quelques jours n’affecte en rien l’évolution de la rhinite, c’est la raison pour laquelle il faut consulter un médecin.

Les spas qui peuvent être pris entiers ou fabriqués uniquement pour les pieds sont également utiles pour la prévention et le traitement. Ces procédures peuvent être effectuées pour soulager la condition.

Traitement de la rhinite à la maison

Le traitement de la rhinite à domicile repose sur l’utilisation de diverses préparations pharmaceutiques et l’organisation de conditions propices au rétablissement. La base du traitement réussi est le respect de toutes les recommandations spécifiées dans les instructions pour les médicaments pharmacologiques. La rapidité des procédures thérapeutiques affecte également l'efficacité de la rhinite. Il est nécessaire de commencer les mesures thérapeutiques immédiatement après l'apparition des premiers symptômes de la maladie.

Les procédures utilisées dans le traitement à domicile de la rhinite sont les suivantes:

  • instillation du nez;
  • utilisation de pommades;
  • prendre des comprimés;
  • effectuer une thérapie par inhalation;
  • adhésion à un régime spécial.

Instillation nasale dans le traitement de la rhinite

L'utilisation de pommades dans le traitement de la rhinite

Les pommades pour la rhinite sont utilisées pour traiter la muqueuse nasale. Appliquer le produit avec un coton-tige, qui doit être soigneusement traité toute la cavité. Certaines préparations sont appliquées sur la surface extérieure des ailes du nez. Toutes les pommades utilisées pour la rhinite sont divisées en plusieurs groupes en fonction de l'action qu'elles exercent.

Types de pommades pour la rhinite nasale

Fonds inclus dans le groupe

Les premiers symptômes de la rhinite de type viral. L'utilisation de ces fonds dans la phase active de la maladie est inefficace.

Augmente l'endurance du corps contre divers agents viraux.

Rhinite, avec une complication sous la forme d'une infection bactérienne.

Inhiber l'action des bactéries, contribuer à la restauration active des muqueuses de la cavité nasale.

  • Onguent Vishnevsky;
  • la tetracycline;
  • chloramphénicol;
  • Baktroban;
  • miramistin.

Rhinite non allergique à n'importe quel stade.

Affecter le complexe, fournissant un effet régénérant et antiseptique.

  • le pinosol;
  • le lévomékol;
  • evamenol.

Les premiers stades de la rhinite froide. Appliquer sur la surface extérieure des ailes du nez.

Réduire la congestion nasale, avoir un léger effet analgésique.

  • baume astérisque;
  • Dr. IOM;
  • pommade fleming.

Acceptation des comprimés pour la rhinite

Les comprimés contre la rhinite peuvent réduire les symptômes de la rhinite et renforcer les ressources de l'organisme pour lutter contre la maladie.

Les comprimés pour le traitement de la rhinite sont:

  • Remantadin: agent antiviral, à utiliser uniquement dans les premiers stades de la maladie. Lorsqu'il est pris avec de la rimantadine, du paracétamol ou de l'acide acétylsalicylique (aspirine), l'efficacité du médicament est considérablement réduite. Ils sont prescrits pour les maladies d'origine virale.
  • Sinupret. Comprimés à base de sureau, de verveine et d'autres ingrédients à base de plantes. Contribue à la dilution des sécrétions nasales et réduit l'inflammation. Utilisé pour la rhinite non allergique.
  • Korizaliya. Remède homéopathique, qui comprend les oignons, le jasmin, la belladone et d’autres composants. Le médicament réduit l’inflammation et augmente la capacité du corps à combattre les maladies. Le médicament peut être utilisé dans le traitement de toute rhinite non allergique et allergique (pas de réaction).
  • Cinnabsin. Comprimés homéopathiques contenant de l’échinacée, de la racine jaune, du bichromate de potassium. Cinnabsin a un effet anti-inflammatoire et renforce le système immunitaire. Il réduit également la quantité d'écoulement nasal, réduit le gonflement des muqueuses. Le médicament est indiqué pour la rhinite de toute origine.
  • Rinopront. Les comprimés provoquent une vasoconstriction, ce qui entraîne une diminution de l'œdème muqueux. En outre, le médicament inhibe la production d'histamine, réduit la quantité de sécrétions nasales et contribue à l'amélioration globale du patient. Montré avec la rhinite de tout type.
Avec la rhinite bactérienne, qui survient avec des complications, des antibiotiques sont prescrits. Une indication de traitement antibiotique est une température supérieure à 38 degrés, une décharge lourde du nez, une douleur musculaire sévère. Avant de prendre ces médicaments, il est recommandé de passer une analyse afin de déterminer l'agent causal de la maladie.

Les antibiotiques prescrits pour la rhinite sont:

  • Augmentin;
  • Claforan;
  • l'ampicilline;
  • la clarithromycine;
  • l'amoxicilline.
En cas de rhinite allergique grave, des comprimés prescrits ont un effet antihistaminique prononcé. En plus du nez bouché, les comprimés peuvent éliminer d'autres manifestations d'allergies.

Inhalation avec rhinite

Le traitement par inhalation de la rhinite est indiqué à n'importe quel stade de la maladie. La meilleure façon de procéder par inhalation est d'utiliser un nébuliseur. Ce dispositif est particulièrement utile dans les cas où la maladie est accompagnée de fièvre (pour d'autres méthodes d'inhalation, la fièvre est une contre-indication).

Le nébuliseur est un appareil dans lequel le médicament se transforme en petites gouttes. Au cours de la procédure, le patient inhale le médicament à travers l'embout buccal spécial, qui se dépose sur la muqueuse touchée. Étant donné que les particules de médicament sont très petites, le médicament est réparti uniformément dans la cavité nasale, ce qui garantit l'efficacité de la procédure.

La thérapie par inhalation vise à hydrater la membrane muqueuse, à diluer les sécrétions, à réduire l'œdème, à traiter antibactérien la cavité nasale. Le médicament contenu dans le nébuliseur ne s'échauffe pas, comme dans d'autres dispositifs d'inhalation, le risque de brûlure du mucus au cours de telles procédures est donc absent.

Règles d'inhalation de nébuliseur
Les séances d'inhalothérapie devraient avoir lieu une heure et demie après avoir mangé. 2 à 3 heures avant et après l'intervention, il est nécessaire d'arrêter de fumer car la fumée de tabac irrite les muqueuses. Une fois l'inhalation terminée, il est recommandé de prendre une position horizontale pendant plusieurs heures, de ne pas sortir à l'extérieur, pour éliminer l'effort physique.

Selon les données du manuel, vous devez assembler l'appareil, verser le médicament dans le réservoir et connecter le nébuliseur au réseau (ou insérer des piles, selon le modèle). Lors de l'inhalation, vous devez respecter un certain nombre de règles.

Les règles relatives aux procédures d'inhalation pour la rhinite sont les suivantes:

  • Il est plus efficace de mener une séance en position assise.
  • le masque doit couvrir complètement la bouche et le nez;
  • inspirez et expirez le médicament devrait être par le nez;
  • la respiration devrait être lente et profonde;
  • la durée de la session pour un adulte est de 10 minutes, pour un enfant de 5 à 8 minutes;
  • Si au cours de la procédure a commencé une décharge lourde du nez, vous devriez faire une pause, vous moucher, puis continuer la procédure.
Une fois la séance terminée, le réservoir contenant une préparation, ainsi que le masque et le tuyau flexible doivent être lavés à l’eau savonneuse et séchés.

Inhalants
Pour l'inhalation nébuliseur utilise des médicaments prescrits par le médecin. Acheté de tels fonds dans une pharmacie, vous ne pouvez pas les préparer vous-même. Il est interdit d'utiliser dans de tels dispositifs des solutions à base d'huile, des décoctions d'herbes faites maison ou des suspensions de comprimés. Avant utilisation, le médicament doit être chauffé à une température de 37 degrés. La plupart des médicaments pour inhalation doivent être dilués avec une solution saline.

Les médicaments utilisés pour l'inhalation de rhinite sont (entre parenthèses, le rapport entre le médicament et la solution saline):

  • Derinat (1 à 1);
  • Tonsilgon (1 à 1);
  • rotokan (1 à 40);
  • Malavit (1 à 30);
  • chlorophyllipt (1 à 10);
  • teinture de calendula (1 à 40);
  • teinture de propolis (1 à 20);
  • teinture d'eucalyptus (1 à 20);
  • furatsiline (non divorcée).

Respect du régime spécial

Dans le traitement de la rhinite, l'observance d'un régime spécial favorisant la récupération du corps joue un rôle important. Il est recommandé de respecter un certain nombre de règles dès l’apparition des premiers symptômes et jusqu’à la guérison.

Les mesures spéciales pour la rhinite sont les suivantes:

  • l'organisation de certaines conditions de la vie quotidienne;
  • suivre un régime;
  • respect des normes du régime de consommation.
Organisation de certaines conditions de la vie quotidienne
Depuis l'apparition des premiers signes de rhinite, il est recommandé d'observer le repos au lit. Les adultes devraient, si possible, refuser de travailler, les enfants ne devraient pas aller à la maternelle ou à l'école. Il est recommandé de ne pas rester au lit plus de 3 jours. Un séjour prolongé en position horizontale entrave la circulation sanguine, la thermorégulation et d’autres processus physiologiques. Par conséquent, 3 jours après l'apparition des premiers symptômes, vous devriez plus souvent vous lever du lit, marcher ou vous asseoir.

L'accomplissement des tâches domestiques nécessitant d'importantes dépenses physiques pendant la période de maladie devrait être minimisé. Afin de préserver les ressources du corps, il est également nécessaire d'abandonner toute mesure impliquant un stress permanent, physique ou mental.

Dans la chambre d'un patient souffrant de rhinite, la température de l'air devrait être d'environ 18 degrés. Une température adéquate empêchera la surchauffe ou le refroidissement excessif du corps. Vous devez également maintenir un taux d'humidité de l'ordre de 45% pour éviter la sécheresse des muqueuses.

Suivre un régime
La qualité et la quantité d'aliments consommés dans la rhinite ont une grande influence sur l'état du patient. Afin de récupérer plus rapidement, avec cette maladie, vous devez suivre certaines recommandations.

Les règles de nutrition pour la rhinite sont les suivantes:

  • En l'absence d'appétit ne devrait pas faire de grands efforts pour manger.
  • Les portions doivent être petites, la température de la nourriture - la moyenne, la consistance des plats - la purée. Ces règles doivent être respectées afin de minimiser la charge sur le système digestif et de ne pas blesser la membrane muqueuse.
  • Le glucose fournit des conditions favorables à l'activité vitale des bactéries. Par conséquent, lors de la consommation de fruits sucrés, les confiseries et autres aliments riches en glucose doivent être minimisés.
  • Certains produits contribuent à augmenter la production de mucus. Ceux-ci comprennent les produits à base de farine, les aliments contenant une grande quantité d’amidon (pommes de terre, maïs). Les produits laitiers à haute teneur en matières grasses (fromage, beurre, fromage) font également partie de ce groupe. La quantité d'aliments formant du mucus dans le régime alimentaire d'un patient souffrant de rhinite devrait être minimale.
  • En petites quantités, mais régulièrement lorsque la rhinite devrait inclure dans le menu, ail, raifort, gingembre. Ces produits contiennent un grand nombre d'antibiotiques naturels qui aident à résister aux maladies. De plus, ces cultures végétales liquéfient le mucus et contribuent à son élimination du corps.
Conformité aux réglementations sur la consommation d'alcool
En cas de rhinite, le volume de liquide consommé par jour ne doit pas être inférieur à 2,5 litres. En même temps que le liquide, les toxines sont éliminées du corps, ce qui aide à prévenir l’intoxication du corps. Par conséquent, boire de l'eau (thé ou autre boisson) devrait être même en l'absence de désir. La température standard de la boisson pour la rhinite doit être comprise entre 45 et 55 degrés. Lorsque la température corporelle est élevée, la température des boissons doit être inférieure à la norme entre 10 et 15 degrés.

Les boissons recommandées pour la rhinite sont:

  • Jus de carotte frais. Aussi des jus de fruits frais recommandés betterave, orange, canneberge. Avant de boire le jus, il convient de le diluer avec de l’eau dans un rapport de 1 pour 1 et de le chauffer.
  • Thé vert additionné de citron, miel (pas plus d’une cuillère à thé), menthe. Vous pouvez également ajouter du gingembre frais ou sec, de la confiture de framboises au thé.
  • Décoctions aux herbes de camomille, de rose sauvage, de sauge, de tussilage. Faites attention à boire des boissons à partir d'herbes pour la rhinite allergique.

Traitement des méthodes populaires de rhinite

L'utilisation de méthodes de traitement traditionnelles peut réduire les symptômes de la rhinite et améliorer le bien-être du patient. La règle clé de l'utilisation de la médecine traditionnelle est le respect de toutes les instructions relatives à la préparation des médicaments et à la conduite d'une procédure médicale.

Les procédures proposées par la médecine traditionnelle pour le traitement de la rhinite sont les suivantes:

  • massage
  • inhalation;
  • échauffement
  • bains de pieds.

Massage de rhinite

Le massage de la rhinite est effectué dans la zone du nez et les zones environnantes. Cette procédure améliore la circulation sanguine et aide à éliminer la congestion nasale. En outre, avec cette maladie, il est démontré que le massage du front et des tempes élimine la douleur et la sensation de lourdeur dans la tête. L'indication pour le massage est une rhinite de type allergique et non allergique. Contre-indications pour masser n'importe quelle zone du visage est une température corporelle supérieure à 38 degrés.

Règles de massage pour la rhinite
Le principe du massage est la mise en œuvre de pressions ponctuelles et de mouvements de rotation en certains points. La peau du visage doit être lavée à l’eau chaude savonneuse et enduite de crème. Les manipulations se font du bout des doigts, ce qui devrait être chaud. Les pressions et les rotations doivent être d'intensité moyenne, de sorte que le patient ressent la force de pression.

Les règles pour masser le visage pendant la rhinite sont les suivantes:

  • La procédure doit commencer par les points situés dans les rainures au-dessus des ailes du nez. Vous devez d’abord appuyer sur l’index, puis commencer à tourner dans le sens des aiguilles d’une montre.
  • Ensuite, dirigez-vous vers les points situés sous les narines, à l'endroit où la lèvre supérieure se connecte au nez. Pour effectuer l'impact doit être en même temps, index et majeur.
  • La prochaine étape consiste à masser le point situé entre les sourcils.
  • Ensuite, vous devez commencer à masser les temples. Cela devrait être fait simultanément avec les index de la main droite et de la main gauche.
  • La durée des travaux sur chaque point devrait être comprise entre 1,5 et 2 minutes.
  • Il est recommandé d'effectuer la procédure 2 à 3 fois par jour. Après la séance, buvez du thé chaud ou une décoction de menthe et allongez-vous pendant 15 à 20 minutes.

Inhalation dans le traitement de la rhinite

L'inhalation selon les recettes de la médecine traditionnelle est une procédure au cours de laquelle le patient inspire une paire chaude de différentes décoctions ayant un effet cicatrisant. La vapeur hydrate la membrane muqueuse, a un effet décongestionnant et dilue le mucus, ce qui permet de rétablir le processus respiratoire d'une personne souffrant de rhinite. Les inhalations sont indiquées pour la rhinite non allergique aux stades où le patient a des écoulements nasaux abondants, des croûtes, une irritation de la membrane muqueuse due à la sécheresse.

Règles d'inhalation
Pour effectuer l'inhalation, la capacité dans laquelle il y aura un bouillon médical est nécessaire. La vaisselle doit être stable pour ne pas se renverser pendant la procédure. De plus, le bateau doit avoir de hauts murs, car dans le cas contraire, la vapeur se répandra rapidement dans la pièce et l'efficacité de l'inhalation sera minimale. L'option la plus simple pour une telle procédure est un petit pot. Pour les inhalations des enfants, vous pouvez utiliser une bouilloire, qui devrait être recouverte d'un couvercle, et inhaler la vapeur à travers la buse. Pour rendre la procédure plus sûre, vous devez porter un entonnoir, roulé dans un carton épais, sur le bec de la bouilloire. L'inhalation est réalisée en plusieurs étapes.

Les étapes d'inhalation pour la rhinite sont les suivantes:

  • Dans le récipient préparé doit verser une solution pour l'inhalation. Sa température devrait varier de 50 à 60 degrés. Une solution plus froide minimisera les avantages de l'inhalation, une solution plus chaude peut causer des brûlures.
  • Le vaisseau avec la décoction doit être posé sur la table ou sur une autre surface afin que le patient ait l’occasion de pencher la tête au-dessus de lui. Si l'enfant est inhalé, la bouilloire doit être installée de manière à ce que le nez soit au niveau du visage.
  • Le patient doit assurer une position confortable pendant la procédure. Pour ce faire, il devrait s'asseoir sur une chaise confortable. La tête doit être recouverte d'une serviette en tissu éponge. Il n'est pas nécessaire de procéder à l'inhalation en position debout, car une personne peut perdre l'équilibre et toucher le bateau avec une solution chaude, ce qui entraînera une brûlure.
  • La session pour adultes devrait durer environ 15 minutes, pour les enfants, pas plus de 8 minutes. La respiration ne doit être effectuée que par le nez. Si la solution est froide pendant l'inhalation, diluez-la avec de l'eau chaude ou une nouvelle portion de la solution à une température appropriée.
  • À la fin de la séance, vous devriez vous moucher le nez pour dégager la cavité nasale et prenez une position horizontale pendant 15 à 20 minutes. Après une inhalation de 2 à 3 heures, vous ne pouvez pas sortir, les adultes doivent également s'abstenir de fumer.
Étant donné que ces mesures de traitement impliquent une exposition à la vapeur chaude, une attention particulière doit être accordée aux mesures de précaution.

Règles de sécurité pour l'inhalation à domicile à la suite:

  • une heure avant et après l'inhalation, toute activité physique doit être exclue;
  • Avant de placer le récipient de solution chaude sur une table ou une autre surface, assurez-vous qu’il est stable;
  • Avant de commencer la procédure, placez votre main sous vapeur afin de vérifier sa température;
  • si la procédure est effectuée par l’enfant, avant de l’asseoir devant la bouilloire, l’adulte doit s’asseoir et respirer la vapeur pour vérifier sa température, ainsi que la commodité et la stabilité de l’endroit préparé;
  • Les vêtements du patient doivent couvrir le corps autant que possible et être en même temps spacieux.
Les inhalations selon les recettes populaires ont un nombre suffisant de contre-indications à prendre en compte pour éviter les complications.

Les contre-indications pour de telles manipulations comprennent:

  • douleur à l'oreille ou congestion;
  • la présence de pus ou de sang dans les sécrétions nasales;
  • température supérieure à 37 degrés;
  • antécédents de maladie cardiaque;
  • insuffisance respiratoire.
L'inhalation nécessite une approche consciente et des soins du patient. Par conséquent, l'âge à partir duquel de telles procédures sont recommandées n'est pas inférieur à 14 ans. Les jeunes enfants doivent être inhalés avec des appareils spécialement conçus à cet effet (inhalateurs à vapeur ou nébuliseurs).

Solutions d'inhalation
Pour préparer la solution à l'inhalation, vous devez mélanger le composant source et de l'eau chaude. La quantité totale de la solution doit représenter les deux tiers du volume du récipient utilisé pour la procédure.

Les solutions de recette pour inhalation avec rhinite sont les suivantes:

  • Décoctions à base de plantes. Un verre de décoction prête à l'emploi est utilisé par litre d'eau. Pour obtenir une décoction, cuire à la vapeur une cuillère à soupe de plantes sèches avec 250 millilitres d’eau chaude (80 degrés) et laisser reposer 15 à 20 minutes. Vous pouvez préparer des solutions pour inhalation à partir de thym, camomille, calendula, sauge, écorce de chêne.
  • Huiles essentielles. 5 à 7 gouttes d'huile essentielle doivent être utilisées par litre. Il peut s'agir d'huile d'eucalyptus, de pin, d'arbre à thé, de genévrier.
  • Sel de mer Pour préparer un litre de solution saline, vous aurez besoin de 2 cuillères à soupe de sel de mer. En l'absence de sel marin, vous pouvez utiliser la cuisine.
  • Extraits de sève et de plantes. Pour l'inhalation, vous pouvez utiliser le jus d'oignons ou d'ail. Pour préparer la solution, utilisez une cuillère à café de jus de fruits frais par litre d'eau. Vous pouvez également effectuer la procédure avec l'extrait d'aloès (cuillère à soupe de pulpe par litre d'eau).

Se réchauffer avec une rhinite

L'échauffement implique une exposition à la chaleur sur le nez afin de réduire les symptômes de la maladie. Ces procédures activent la circulation sanguine et le métabolisme des tissus, ce qui élimine la congestion nasale. Le réchauffement réduit également la sensation de brûlure, de démangeaisons et de gêne dans la cavité nasale. L'échauffement avec une rhinite non allergique est montré, lorsque le patient est préoccupé par un écoulement nasal clair et abondant.

Règles de procédure
Il est recommandé d'effectuer 2 à 3 procédures d'échauffement par jour. La dernière session devrait être avant le repos nocturne. Pour chauffer, chauffez le produit en vrac (sel, sarrasin, semoule) dans une poêle sans huile et versez-le dans le sac. Une alternative au sac peut être un mouchoir, un morceau de tissu ou une chaussette en coton. Un sac ou un autre dispositif utilisé pour une compresse doit être attaché et son étanchéité doit être vérifiée afin que le produit chaud ne se réveille pas pendant le chauffage.
La compresse préparée doit être appliquée sur le nez pendant 15 à 20 minutes. Ensuite, de la même manière, il est nécessaire de réchauffer les surfaces latérales du nez d'un côté et de l'autre pendant 5 minutes.

Bains de pieds pour la rhinite

Le but des bains de pieds est de réchauffer les pieds, ils sont donc réalisés avec de l'eau chaude ou des produits augmentant la circulation sanguine. Ces procédures sont recommandées lorsque la rhinite se développe sur le fond de l'hypothermie.

Règles pour les bains de pieds
Avant l'intervention et après une heure, il est recommandé d'abandonner l'activité physique et de manger. Après les bains, vous ne pouvez pas sortir, car l'hypothermie après une exposition à la chaleur peut aggraver l'état du patient.
Pour le bain, vous devriez préparer un récipient pratique qui vous permettra d’immerger vos jambes au milieu de la jambe. Il est également nécessaire de préparer une quantité suffisante d’eau chaude et de vêtements que le patient portera après la procédure.

Les règles pour le bain de pieds sont les suivantes:

  • Il faut verser de l'eau dans le réservoir pour que son niveau atteigne les chevilles. La température de l'eau au début de la procédure ne doit pas dépasser 40 degrés pour permettre au patient de s'habituer.
  • Ensuite, toutes les 3 minutes, 150 à 200 millilitres d'eau chaude doivent être ajoutés à l'eau. La température de l'eau ajoutée est déterminée individuellement, mais pour que la procédure soit efficace, elle doit être comprise dans les 70 degrés.
  • Une fois que le niveau d'eau atteint le milieu des jambes, maintenez vos pieds dans l'eau pendant 5 à 7 minutes.
  • À la fin de la séance, essuyez la peau des pieds et portez des chaussettes chaudes. Les vêtements du patient doivent être changés, car pendant la procédure, il pourrait transpirer.
En cas d'intolérance à l'eau chaude, le bain peut être tenu avec de la moutarde. Pour ce faire, dans de l'eau dont la température peut atteindre 35 à 40 degrés, vous devez ajouter de la poudre de moutarde sèche. On utilise 50 grammes de moutarde pour 10 litres d'eau. Ensuite, les pieds (jusqu'aux chevilles) doivent être immergés dans la solution préparée jusqu'à ce que la peau des jambes devienne rouge.

Médicaments pour le traitement de la rhinite

Lors du choix d'un médicament à instiller, la forme de la rhinite, l'âge du patient et d'autres facteurs sont pris en compte. Pour un traitement approprié de la rhinite devrait étudier la phase de son développement. Les méthodes modernes de traitement de la rhinite agissent, il est donné ce processus. De cette façon, vous pouvez soigner efficacement un rhume, sans provoquer d'effets indésirables. Le premier jour du développement de la rhinite, vous devez utiliser des médicaments qui empêchent la pénétration des microbes dans les tissus et leur propagation. Il s’agit d’un interféron naturel, d’un interféron recombinant, d’une pommade oxolinique. Pour renforcer les défenses de l'organisme, il est très efficace d'utiliser des complexes de vitamines et de minéraux, d'ajouter plus de légumes et de fruits frais à l'alimentation et de réchauffer le corps.

Les types de moyens nasaux pour l'instillation du nez sont:

  • vasoconstricteur;
  • antiviral;
  • antibactérien;
  • diluer;
  • les hydratants;
  • hormonal;
  • antihistaminiques.

Les médicaments vasoconstricteurs dans le traitement de la rhinite

Groupes de médicaments pour l'instillation de l'action vasoconstricteur nasale