Principal
Toux

Forte toux pendant la grossesse

La grossesse est une condition lorsque le corps de la future mère fonctionne dans un mode amélioré et dépense deux fois plus d'énergie et de force. Le système immunitaire fonctionne à double volume, car une protection contre les infections doit maintenant être fournie non seulement à la femme, mais également au nouveau-né qui grandit dans l'utérus.

Malgré le fait que la future mère essaie avec une grande attention son état, elle est toujours incapable de se protéger de certains problèmes. Une de ces conditions est la toux pendant la grossesse. Le plus souvent, la toux devient le signe avant-coureur d'une maladie virale novice, qui survient généralement dans la période automne-printemps. La toux est un compagnon fréquent des maladies inflammatoires des voies respiratoires supérieures, mais il est possible de se développer dans le contexte de réactions allergiques à la poussière, au pollen, à certains médicaments, à la lessive en poudre et à d’autres produits chimiques ménagers.

Quelles que soient les causes de la toux, la future mère devrait consulter le médecin dès que possible. Lors de la réception, le spécialiste déterminera la nature de la toux, prescrira si nécessaire des études complémentaires sur la base desquelles le traitement approprié sera sélectionné.

De nombreuses femmes ont recours aux méthodes traditionnelles de traitement de la toux pendant la grossesse et sont efficaces, mais si la toux ne dure pas plus de 7 jours, une visite chez le médecin ne devrait pas être remise à plus tard. Si la toux n'est pas traitée, cela peut causer de l'inconfort et des inconvénients, non seulement pour une femme enceinte, mais également pour un enfant qui grandit dans l'utérus.

Causes de la toux pendant la grossesse

La cause la plus fréquente de toux pendant la gestation est une infection virale aiguë ou chronique des voies respiratoires supérieures ou inférieures. Par exemple, en cas d'inflammation de la muqueuse nasale (rhinite) ou de sinusite, le mucus évacué par le nasopharynx s'écoule le long de la gorge, provoquant ainsi une irritation et une toux. Avec le développement du processus inflammatoire dans le pharynx, une toux survient en réponse à la défaite de la membrane muqueuse.

Lorsque le processus inflammatoire se produit dans les bronches ou les tissus pulmonaires (avec pneumonie ou bronchite), la cause principale de la toux est l'accumulation de grandes quantités de mucus et de crachats dans la lumière des voies respiratoires.

Souvent, pendant la grossesse, la future mère a une toux allergique, conséquence d'une bronchite obstructive ou d'un asthme bronchique.

La toux à un stade différent et tardif - est-ce dangereux pour le fœtus?

Une toux apparue en début de grossesse associée à un virus ou une infection doit être traitée sans faute. La toux déclenchée entre dans un état chronique, ce qui peut ensuite conduire à une augmentation du tonus utérin pendant une crise ou à un apport insuffisant en oxygène au fœtus.

Chaque personne ressent comment la tension des muscles de la paroi abdominale se produit pendant une quinte de toux. Avec la contraction de ces muscles, l'utérus se contracte pendant la grossesse. Une toux persistante chez une femme enceinte entraîne une augmentation du tonus musculaire de l'utérus - une affection pouvant entraîner une naissance prématurée ou un liquide amniotique précoce.

Le tonus constant de l'utérus perturbe le flux sanguin normal dans le placenta, ce qui entraîne à son tour un apport insuffisant en nutriments au fœtus.

La toux en fin de grossesse est particulièrement dangereuse pour les femmes présentant un previa ou une faible fixation du placenta. Le tonus utérin provoqué par une toux avec une localisation basse du placenta peut provoquer un saignement utérin spontané.

Afin d'éviter le développement de la toux apparemment inoffensive mentionnée ci-dessus, il est conseillé à la femme de traiter rapidement les premiers signes d'un rhume et de ne pas transformer l'infection en forme chronique. Il est peu probable que la réticence à être traité ou à consulter un médecin vaille la peine de mettre le bébé à naître à risque excessif.

Pourquoi est-il nécessaire de traiter une toux pendant la grossesse?

Pendant la grossesse, les défenses de l'organisme étant affaiblies, toute infection virale peut nuire au développement du fœtus dans son ensemble. Beaucoup de femmes se demandent à quel point la toux pendant la grossesse est dangereuse. Inoffensif à première vue, ARVI peut rapidement se transformer en une inflammation de la trachée, qui sera beaucoup plus difficile à guérir. La toux avec trachéite ou bronchite est plus difficile que dans le cas d'un rhume et ne se prête pratiquement pas au traitement populaire. Tout le monde sait que de nombreux médicaments sont contre-indiqués pour les femmes enceintes, car elles peuvent faire plus de mal que de bien. Une toux courante ne peut être traitée que par des médicaments. En outre, dans certains cas, une antibiothérapie doit être prescrite à la femme.

Toute infection est un lourd fardeau pour le système immunitaire. Le sang commence à produire activement des anticorps conçus pour détruire les agents pathogènes et les virus. En présence d'une insuffisance placentaire et d'une faible immunité de la future mère, la microflore et les virus pathogènes peuvent pénétrer dans l'utérus, provoquant de graves malformations fœtales. C'est pourquoi il est si important de traiter toutes les maladies virales, y compris la toux, au stade initial. Ainsi, le risque de complications est presque nul.

Les femmes qui ont plusieurs grossesses et les femmes enceintes diagnostiquées avec une insuffisance cervicale doivent être particulièrement prudentes. On a dit plus haut que les quintes de toux provoquaient une augmentation du tonus de l'utérus, ce qui est totalement inacceptable dans les deux cas. Le traitement de la toux dans ce complexe - inhalation, physiothérapie, sirops à base de plantes, méthodes traditionnelles.

Traitements contre la toux pendant la grossesse

La règle principale pour traiter la toux chez les femmes enceintes est de ne pas nuire au fœtus qui se développe dans l'utérus. Il est très important de ne pas se soigner soi-même, mais de consulter immédiatement un médecin. Oui, les méthodes traditionnelles sont très efficaces, mais ne seront d'aucun secours si la toux est provoquée par une allergie ou un agent infectieux. Dans ces cas, la femme perd seulement un temps précieux, ce qui entraîne souvent de graves complications et le passage de la maladie à une forme chronique.

Sur la base d'une enquête menée auprès d'une femme enceinte et identifiant la cause de la toux, le médecin choisira un traitement sans danger pour le fœtus en croissance. Il est important de prendre en compte la durée de la grossesse lors de la prescription de certains médicaments, car nombre d'entre eux sont contre-indiqués au cours du premier trimestre.

Si la toux pendant la grossesse est un rhume, il est tout à fait possible, au stade initial de la maladie, de recourir à des méthodes de traitement non conventionnelles. Très bonne aide dans ce cas, l'inhalation de vapeur avec décoction de plantes médicinales. L'effet expectorant a une décoction de sauge, thym, millepertuis, camomille. Vous pouvez utiliser une décoction de la collection de poitrine, qui est vendue dans une pharmacie. Pour préparer la solution à l'inhalation, vous devez prendre une cuillère à soupe d'herbes médicinales, verser de l'eau bouillante sur un verre et porter à ébullition dans un bain-marie. Le bouillon résultant est laissé au repos pendant 15 minutes, puis filtré et utilisé pour l'inhalation. Le bouillon peut être versé dans un inhalateur vendu en pharmacie ou utiliser à cette fin une bouilloire ordinaire. Dans ce dernier cas, l'inhalation de vapeurs d'herbes médicinales se fait par le goulot de la théière, il est seulement important de s'assurer que la décoction n'est pas trop chaude et que la procédure elle-même ne provoque pas d'inconfort. Sinon, vous pouvez facilement avoir une brûlure de la muqueuse pharyngée.

L'utilisation d'un nébuliseur est une méthode moderne de traitement de la toux pendant la grossesse. Le traitement par nébuliseur est plusieurs fois plus efficace que les inhalations conventionnelles à la vapeur, car il pulvérise la solution médicinale (décoction d’herbes) sous forme de minuscules particules qui pénètrent profondément dans la gorge, la trachée et les bronches par inhalation. L'utilisation d'un nébuliseur peut guérir la toux en quelques jours. En tant que solution pour inhalation, vous pouvez prendre des décoctions des herbes ci-dessus, eau minérale sans gaz ou huile essentielle d’eucalyptus.

Lors de l'utilisation d'huiles essentielles, il est important de rappeler qu'elles sont contre-indiquées pendant le premier trimestre de la grossesse et que, avant de procéder aux procédures, il est nécessaire de vérifier la sensibilité du corps à l'huile essentielle.

Un autre avantage du nébuliseur dans le traitement de la toux chez les femmes enceintes est le fait qu’il peut être utilisé à une température corporelle élevée, ce qui est une contre-indication pour effectuer l’inhalation habituelle de vapeur à partir de la bouilloire.

Lors du choix du moyen de soulager la toux, il est important de garder à l'esprit l'individualité de chaque organisme. Il est souvent nécessaire de combiner plusieurs méthodes, par exemple l’inhalation et le massage thoracique.

Un bon effet expectorant a une solution de bicarbonate de soude, qui est également utilisé pour effectuer une inhalation. L'inhalation de la solution de soude facilite l'écoulement des expectorations en humidifiant la membrane muqueuse des voies respiratoires.

Traitement médicamenteux de la toux chez les femmes enceintes

Il arrive que les méthodes traditionnelles de la toux pendant la grossesse n’aident pas ou que la future mère ait tellement commencé son état qu’une approche plus sérieuse est nécessaire. En pareil cas, le médecin prescrit à la femme un médicament correspondant à la période de gestation du fœtus. Le plus souvent, le thérapeute recommande une femme préparations, qui comprennent des herbes médicinales. L'utilisation de tels médicaments ne provoque pas de pathologies dans le développement du fœtus. Parmi ces moyens, on peut citer les suivants:

  • Mukaltin;
  • Dr. Mom;
  • Bronchiprète;
  • Sirop de plantain;
  • Racine d'Altea;
  • Racine de réglisse et autres.

Cependant, une femme enceinte doit comprendre que, malgré le fait que ces préparations sont préparées à base d’herbes médicinales, il n’est toujours pas recommandé de les prendre sans l’autorisation du médecin. De plus, le médecin choisit pour chaque femme une dose individuelle, la durée du traitement et le nombre de doses par jour.

Comment soulager une toux pendant la grossesse?

En cas de toux sèche, il est nécessaire d'humidifier de toutes les manières possibles la membrane muqueuse du nez et du pharynx afin de ne pas provoquer davantage de crises convulsives. Pour ce faire, vous pouvez vous gargariser avec des bouillons d'herbes autorisées à l'inhalation, une solution de soude ou une solution physiologique de chlorure de sodium.

Une toux productive "humide" pendant la grossesse sera progressive, vous n'avez donc pas besoin de prendre de médicaments sérieux. Pour accélérer la récupération et faciliter l'écoulement des expectorations, on peut occuper une position de drainage (par exemple, se pencher du lit au sol à la recherche de pantoufles), puis bien tousser.

C'est particulièrement difficile pour les femmes enceintes qui travaillent encore et viennent tout juste en congé de maternité. Il est préférable de préparer une liste de maladie et de se faire soigner à la maison, car il est important de rester au lit pendant les premiers jours de la maladie et de veiller à ce que la boisson alcaline soit abondante.

Le miel aide à réduire les irritations de la muqueuse pharyngée lors de la toux. Il peut être ajouté au lait chaud ou au thé au citron. Le lait au miel aide non seulement à soulager la toux, mais a également un effet relaxant et apaisant, ce qui aide la future mère à s'endormir le soir. Le miel ne peut être utilisé pour traiter la toux que si une femme ne présente pas d'intolérance individuelle aux produits apicoles.

Quels traitements contre la toux sont contre-indiqués pour les femmes enceintes?

Pendant la grossesse du fœtus, il est interdit d’utiliser des procédés thermiques et irritants tels que le plâtre à la moutarde, les bains de pieds chauds, les boîtes de conserve, etc. Ces traitements peuvent entraîner une augmentation du flux sanguin vers les organes pelviens, ce qui entraîne souvent des saignements ou une dégradation du bien-être de la future mère.

Il en va de même pour l'inhalation de vapeurs de pommes de terre bouillies, qui sont souvent utilisées en médecine traditionnelle pour traiter la toux. En outre, ces inhalations peuvent provoquer des brûlures au visage et provoquer une augmentation de la pression artérielle en raison du flux sanguin vers la tête.

Pendant le traitement de la toux pendant la grossesse, il est important de boire le plus de liquide possible. Des thés parfaits avec des framboises, du citron, des boissons aux fruits de canneberge et des compotes.

Prévention de la toux pendant la grossesse

La toux étant généralement le résultat d’une infection virale, il est recommandé de suivre des règles simples pour prévenir l’apparition de cette maladie:

  • Avoir une alimentation complète et équilibrée (chaque jour de l’alimentation devrait être présent des légumes et des fruits frais de saison, verts);
  • Promenez-vous au grand air par tout temps, habillez-vous en conséquence;
  • Effectuer des activités physiques pas difficiles, pas contre-indiqué pour les femmes enceintes;
  • Éviter le stress et le surmenage;
  • Renforcer l'immunité de toutes les manières;
  • En automne et au printemps, évitez les endroits surpeuplés pour prévenir les virus.

N'oubliez pas qu'une attention particulière pour votre santé et une alternance appropriée d'horaires de travail et de repos aideront à renforcer le système immunitaire et à éviter les infections virales pendant la grossesse.

Toux pendant la grossesse

Bien que la future mère essaie toujours de traiter son état de santé avec plus d'attention que d'habitude, il n'est toutefois pas toujours possible de se protéger de certaines conditions douloureuses désagréables. La toux pendant la grossesse peut être attribuée à ces affections: elle apparaît le plus souvent au printemps et à l’automne et devient un signe avant-coureur ou un compagnon du processus inflammatoire qui se produit dans les organes du système respiratoire. Ainsi, une toux pendant la grossesse peut survenir dans le contexte d'un rhume, d'infections respiratoires aiguës ou d'infections virales respiratoires aiguës, elle devient un signe de bronchite ou de pneumonie, moins souvent - une conséquence de maladies allergiques.

Dans tous les cas, la nature de la toux doit être établie en consultant un médecin: il est possible, bien sûr, que la toux ne représente rien de particulièrement terrible, mais il est également fort possible qu'elle soit un précurseur de la maladie, sans laquelle un traitement spécialisé ne peut être évité. De plus, cela est vrai lorsque la toux pendant la grossesse dure plus de 5 à 7 jours, malgré le fait que la femme tente de le guérir avec des méthodes sûres, conformément à la médecine traditionnelle.

En outre, une toux pendant la grossesse peut non seulement indiquer un processus inflammatoire qui se développe dans les organes respiratoires, mais également provoquer une gêne pour la mère et le bébé.

Toux en début de grossesse

La toux au début de la grossesse, associée à tout état malsain, nécessite nécessairement un traitement qualifié. Sinon, sans tentatives régulières pour faire face à une anomalie, vous risquez par la suite de subir des conséquences très graves, telles que l'augmentation du tonus de l'utérus ou l'insuffisance d'oxygène pour le fœtus.

Chacun d'entre nous sait probablement que pendant la toux, la tension et la contraction de la paroi abdominale se produisent de manière absolument «indépendante». En même temps, l'utérus se contracte et, si la toux est fréquente et régulière, l'utérus se contracte souvent et régulièrement. En conséquence, avec une forte toux qui se produit chez une femme souffrant de convulsions, le tonus utérin augmente. La condition est, à son tour, dangereusement prématurée de l'avortement spontané.

En outre, la toux forte et constante empêche la "consommation" normale d'oxygène par une femme. Et cela entraîne une insuffisance de la circulation sanguine dans le placenta, un approvisionnement insuffisant en sang, et donc en oxygène et en substances bénéfiques du fœtus. Dans certains cas, le résultat de cette situation peut être une hypoxie foetale.

La toux constante peut avoir des conséquences non moins désagréables sur les vomissements, dépassant souvent la future mère après une autre forte quintes de toux. Sans réponse appropriée à ce fait, les vomissements peuvent être répétés à l'avenir, des processus de vomissements répétés peuvent provoquer une déshydratation et un lessivage des nutriments contenus dans le corps de la femme enceinte.

À un stade ultérieur, la toux constitue également un danger supplémentaire. Ainsi, avec une placentation basse ou placenta praevia, la tension musculaire qui se produit au moment de la toux peut provoquer un saignement spontané.

Mais il est peu probable que des événements aussi terribles vous viennent à l'esprit: l'attitude respectueuse et attentive des futures mères à l'égard de leur état de santé au nom de la santé et de la vie du bébé est bien connue. Et, heureusement, les cas décrits ci-dessus sont encore plus rares que la norme: une femme essaie de se prendre en charge de manière responsable et prend les bonnes décisions dans les circonstances.

Comment guérir une toux pendant la grossesse

Nous avons donc découvert que: la toux pendant la grossesse devrait être traitée immédiatement dès son apparition. Bien sûr, il est conseillé de consulter un médecin, mais vous pouvez commencer par essayer d’éliminer la toux par des méthodes traditionnelles. De plus, pendant la grossesse, vous devez prendre des médicaments avec une très grande prudence, mais l'utilisation de nombreuses herbes médicinales pendant la période où vous portez un bébé n'est pas interdite.

Traitement de la toux pendant la grossesse

La camomille, la sauge, le tilleul, le plantain - avec une toux sèche; romarin sauvage, succession, achillée millefeuille, feuilles d’airelles, highlander de serpent - toux grasse. Vous pouvez respirer les herbes avec la décoction d'herbes: les inhalations passives sont préférables lorsque la décoction chaude est versée dans le pelvis et que le pelvis est placé à proximité du patient. Vous pouvez également boire des bouillons: par exemple, pour une décoction de camomille, vous aurez besoin d'une cuillère à soupe de camomille séchée et d'un verre d'eau bouillante. Ils devraient aider à la toux et au rinçage, disons, la décoction de tussilage - elle est préparée à raison d'une demi-cuillère à soupe d'herbe par tasse d'eau bouillante. Les inhalations sont de bons auxiliaires pour la toux - ils peuvent utiliser toutes les mêmes décoctions à base de plantes, pommes de terre bouillies (rappelez-vous comment elles ont respiré deux par deux pendant leur enfance? A propos, si les pommes de terre sont bouillies en uniforme, vous pouvez les saupoudrer de soda - cela ne fait pas de mal ). Et vous pouvez recourir aux nouveaux inhalateurs vendus dans les pharmacies, appliquer des huiles essentielles, comme l’eucalyptus.

Mais il faudra oublier les emplâtres de moutarde comme moyen d’éliminer la toux pendant la grossesse - les procédures thermiques sont contre-indiquées pour les femmes enceintes. Mais au lieu d'un pansement à la moutarde, vous pouvez utiliser efficacement des compresses de feuilles de chou ou de pommes de terre râpées. S'il y a du chou à la maison, séparez une feuille de la fourchette, étendez-la avec du miel et appliquez-la sur la poitrine la nuit, enveloppée dans du plastique et recouverte d'une serviette. Pour ce qui est des pommes de terre, faites-les bouillir, râpez-les, ajoutez du miel et de l'huile végétale, puis mélangez et formez un gâteau à plat, utilisez-le selon le principe décrit ci-dessus. Il est souhaitable de laisser de telles compresses pour toute la nuit. À propos, le miel peut apporter une aide précieuse contre la toux - vous pouvez toujours le prendre à l'intérieur. Il faut seulement rappeler que le miel est l’un des allergènes les plus puissants et qu’il n’est donc pas nécessaire d’être très zélé dans son utilisation. Comment le miel peut-il être utilisé pour traiter la toux pendant la grossesse? Buvez-le avec du lait chaud et du beurre (tout le monde ne peut pas vaincre un tel mélange et il n'est pas nécessaire de vous forcer, vous ne pouvez pas ajouter d'huile); mélanger le miel avec le jus d'oignon d'un oignon pré-râpé et boire une cuillerée à thé du mélange trois fois par jour. Le lait, qui a été mentionné ci-dessus, est également utile pour la toux: sous une forme chaude, mais non brûlante, il peut être mélangé à de l'eau minérale Borjomi - on pense qu'un tel outil combat efficacement la toux.

Traitement de la toux pendant la grossesse en médecine traditionnelle

Si, au bout de quelques jours, la toux pendant la grossesse ne disparaît pas malgré tous les efforts, vous ne devez pas différer votre visite chez le médecin. La toux dans ce cas est peut-être un symptôme d'une maladie plus grave, qui ne peut être guérie sans l'utilisation de drogues. Après avoir écouté les poumons et déterminé la gravité de l'inflammation, le médecin vous prescrira le médicament le plus optimal en fonction de l'état de la future mère et nécessairement de la durée de la grossesse. Ainsi, pour le traitement de la toux sèche à tout moment de la grossesse peut être prescrit Chest Elixir ou Sinekod; aux deuxième et troisième trimestres, l'utilisation de Stoptusin est autorisée. Pour le traitement de la toux grasse pendant la grossesse, après avoir consulté un médecin, vous pouvez utiliser Mukaltin, Bromhexin, sirop de racine de réglisse, Bronhikum, Gedelix, Dr. IOM et Dr. Theis, Pektusin, Prospan. Avec prudence au premier trimestre avec le même but appliqué Lasolvan, Ambrobene, Flavamed.

Parfois, une toux pendant la grossesse ne peut être guérie sans antibiotiques, par exemple si la toux est un symptôme de pneumonie. Dans ce cas, peut être utilisé antibiotiques Ospamox, Amoksil, Flemoksin (groupe de la pénicilline); Fromilid, Macropene (groupe macrolide); Cefazolin, Ceftriaxone (groupe des céphalosporines). Il arrive que la toux ne soit pas le seul symptôme de la maladie - la température y participe également. Si cela se produit, l'utilisation de paracétamol (Panadol, Efferalgan), d'acide acétylsalicylique (Aspirine) est acceptable. Dans le même temps, les médicaments contenant de l'analgine sont interdits, à n'importe quel stade de la grossesse.

Dans tous les cas, avant de recourir à une drogue, il est préférable de demander conseil à un spécialiste. Ainsi, une femme enceinte aura la possibilité d’éviter un «faux pas» agaçant en choisissant le bon médicament, et de se protéger ainsi que le bébé.

Forte toux pendant la grossesse

Au cours de la période de procréation, l’immunité de la femme est considérablement affaiblie et est donc sujette à diverses maladies infectieuses et au rhume, en particulier en automne-hiver, avec de brusques changements climatiques. Une toux pendant la grossesse est un événement fréquent qui nécessite un traitement opportun et compétent, sinon ce symptôme déplaisant peut entraîner le développement de complications graves et dangereuses pour la future mère et son bébé.

Causes d'une forte toux pendant la grossesse

Pour comprendre comment traiter une toux, il faut d’abord établir quels facteurs ont provoqué l’apparition de ce symptôme. La cause la plus fréquente de la toux est une pathologie chronique ou aiguë des voies respiratoires inférieures ou supérieures, par exemple:

  1. ARVI (toux intense, persistante), froid (sec ou humide avec écoulement difficile des crachats), grippe (sec, douloureux).
  2. Asthme (paroxystique, suffoquant avec "souffle sifflant" et essoufflement).
  3. Coqueluche, tuberculose (aiguë, à long terme, non réfractaire aux médicaments antitussifs).
  4. Trachéite (causée par une inflammation de la trachée, paroxystique accompagnée de sensations douloureuses derrière le sternum), laryngite (provoquée par une inflammation du larynx, généralement sèche avec voix enrouée), pharyngite (provoquée par une irritation de la muqueuse pharyngée, souvent sèche) amygdalite (causée par des maux de gorge, des maux de gorge, se produit souvent la nuit), etc.

L'arrêt brusque de fumer peut également causer une toux grave (surtout le matin). Si les récepteurs de la toux irrités par la nicotine durent longtemps, l'organisme aura besoin d'un certain temps (en règle générale, de 1 à 2 mois) pour une guérison complète. Rarement, la cause d'une toux forte peut être une maladie du cœur, des vaisseaux sanguins, de la thyroïde, de l'estomac.

De plus, la cause de la toux pendant la grossesse peut être une allergie provoquée par une exposition à un stimulus externe (poussière, laine, nourriture, plantes à fleurs, etc.). Dans le même temps, il est assez difficile de faire la distinction entre une toux allergique et un rhume, il est donc préférable de confier le diagnostic de l'agent causal de la toux au médecin.

Qu'est-ce qui peut être dangereux toux forte pour la santé de l'enfant et de la mère?

Si la toux est causée par l'exposition à des virus ou à des bactéries pathogènes, l'absence de traitement peut entraîner la progression de la maladie et la propagation de l'infection par le système respiratoire. En conséquence, la pathologie peut devenir chronique ou se compliquer par une forme de fuite plus grave (pneumonie, apparition de pus, présence de sang dans les expectorations, etc.).

En ce qui concerne l'effet de forte toux sur le fœtus, en raison de la surtension constante des muscles abdominaux, qui provoque le réflexe de toux, les muscles utérins sont dans un état de tonus accru, ce qui au cours du premier trimestre peut menacer une fausse couche, dans les deuxième et troisième - avortement, naissance prématurée. Une forte toux peut également causer un décollement placentaire de la paroi utérine, qui peut survenir tout au long de la grossesse.

En outre, une forte toux empêche la circulation sanguine normale et, par conséquent, l’apport en oxygène et en nutriments à l’enfant, ce qui peut provoquer une hypoxie fœtale.

Est-il nécessaire de traiter une toux pendant la grossesse?

Pour prévenir les complications ci-dessus, la toux doit être traitée sans faute. Cependant, une femme enceinte doit être prudente et faire attention au choix du traitement, car de nombreux médicaments sont interdits à l'admission en période de procréation en raison de leur impact négatif sur le fœtus.

Premiers secours si la femme enceinte a une forte toux paroxystique

Afin de choisir le bon traitement, il est nécessaire d'établir la cause de la toux. Si elle a été provoquée par une exposition à une bactérie, des médicaments antibactériens sont prescrits et des antiviraux sont prescrits. Les médicaments de ces groupes doivent être prescrits strictement selon le témoignage du médecin, après avoir évalué le rapport avantages / risques pour le fœtus et la mère.

Pour éliminer le symptôme même de la toux sont prescrits:

  • des médicaments qui apaisent le réflexe de la toux;
  • agents mucolytiques qui contribuent à la dilution des expectorations et améliorent son écoulement;
  • remèdes populaires: rinçage, inhalation.

Si la toux est déclenchée par un allergène, il est nécessaire de rechercher et d'éliminer l'irritant.

Méthodes de traitement si une toux sévère était causée par un ARVI ou par la grippe

Parmi les médicaments approuvés destinés au traitement de la toux pendant la période de portage d'un enfant, il convient de souligner les suivants:

  1. à base de dextrométhorphane avec toux sèche (Akodin, Ferveks, Grippostad Good Night). Les médicaments inhibent l'excitabilité du centre de la toux et arrêtent efficacement le réflexe de la toux. Ils ont un léger effet analgésique.
  2. Sur la base de guaifénésine avec une toux humide (Tussin, Coldrex Broncho, etc.), ainsi que des médicaments tels que Bromhexin, Mukaltin, Docteur Maman, Gedelix, Gerbion. Les médicaments contribuent à la dilution et à l'élimination efficace des sécrétions bronchiques des voies respiratoires.

En ce qui concerne le traitement avec des méthodes folkloriques, l'inhalation a gagné une grande popularité. Pour leur mise en œuvre en utilisant des solutions de camomille, sauge, soude, chaux, plantain. Pour préparer, faites bouillir un demi-litre d’eau et ajoutez 2 c. À soupe de l. herbe sèche ou soda. Insistez pendant 30 minutes, puis chauffez (sans faire bouillir) et respirez les vapeurs de guérison recouvertes d'une serviette.

Pas de décoction de pommes de terre moins efficace. Pour le préparer, faites bouillir 3-4 tubercules et respirez à la vapeur pendant 10-15 minutes. L'inhalation contribue au chauffage efficace des voies respiratoires et à la réduction de la viscosité des expectorations.

Bien boire pendant la grossesse avec une forte toux

Pour atténuer l'intensité de la toux, réduire la douleur dans la gorge, améliorer la décharge des expectorations, accélérer l'élimination des toxines du corps et améliorer l'état général, il est recommandé de boire beaucoup d'eau.

Les propriétés enveloppantes et adoucissantes ont un lait chaud avec du miel et du beurre. Pour la cuisson, chauffez le lait à 50 (il n'est pas recommandé ci-dessus que le lait ne perde pas ses propriétés cicatrisantes) et ajoutez-en 1 cuillère à thé. miel et beurre. Bien mélanger jusqu'à dissolution complète. Boire 3-4 p / j.

Le jus de radis noir au miel aide à atténuer la toux sèche. Cet antibiotique naturel contribue au traitement efficace de la toux et du rhume. Pour la cuisson, vous devez découper le noyau de la racine et ajouter 1 c. chérie Après 4-5 heures, le jus se forme, ce qui est un excellent médicament contre la toux.

Réduire l'intensité de la toux aidera également la décoction de camomille. Les herbes peuvent être achetées dans une pharmacie déjà emballées et préparées comme du thé habituel 2-3 r / j. La camomille a des effets apaisants, anti-inflammatoires et antiseptiques.

Comment et quoi enceinte pour se gargariser avec une forte toux?

Pour réduire le processus inflammatoire et les maux de gorge, il est recommandé de procéder à un rinçage. À cette fin, diverses infusions d'herbes (plantain, sauge, eucalyptus, calendula, pied de pied), ainsi que de sel de mer sont utilisées. Tous ces ingrédients peuvent être achetés à la pharmacie, les plantes sont vendues sous forme broyée et séchée. Pour préparer l’infusion, versez 20 g d’herbe ou de sel marin avec un verre d’eau bouillante, laissez-le refroidir à une température de 50-60 et gargarisez pendant 3 à 5 t / min. Vous pouvez également acheter des solutions prêtes à l'emploi antiseptiques, anti-inflammatoires et analgésiques: Chlorhexidine, Lugol, Hexoral.

Prévention de la toux pendant le port d'un enfant

Pour prévenir la toux pendant la période de portage d'un enfant, il est recommandé à une femme enceinte de suivre quelques recommandations simples:

  1. Si possible, évitez les lieux publics, limitez la communication avec les personnes malades.
  2. Respectez les règles d'hygiène: après vous être promené, lavez-vous les mains, rincez votre nez, gargarisez-vous avec de l'eau bouillie ou des infusions d'herbes.
  3. Ventilez la pièce, humidifiez l'air.
  4. Traitez votre santé avec précaution et évitez l’hypothermie ou la surchauffe, et consultez immédiatement un médecin en cas de premiers symptômes de la maladie.

Traitements antitussifs interdits aux femmes enceintes

Les procédures suivantes pour la toux sont interdites pour une femme enceinte:

  1. chauffage au moyen de crépis de moutarde, de pots, de bains chauds et de bains de vapeur;
  2. physiothérapie avec UHF.

Depuis Quand un enfant prend beaucoup de médicaments est interdit, une femme enceinte devrait se méfier du choix d'un traitement. Il est recommandé de traiter de manière complexe la toux complexe pendant la grossesse et d’utiliser à cette fin non seulement des médicaments approuvés, mais également des remèdes populaires sans danger.

Ajouter un commentaire Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour lutter contre le spam. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.

6 façons de traiter une toux pendant la grossesse

La toux est connue de tous: c’est l’une des premières manifestations d’une infection virale respiratoire aiguë ou du rhume. Une toux peut ne pas causer beaucoup d’inconfort et disparaître rapidement, elle peut être très douloureuse et aggraver considérablement l’état de la future mère. Comment traiter une toux pendant la grossesse? Quelles sont les méthodes habituelles d'élimination de la toux pendant la grossesse doivent être abandonnées?

Julia Lukina
Thérapeute, Moscou

La toux est une réaction réflexe du corps et un symptôme de nombreuses maladies. Initialement, la réaction de la toux est protectrice: elle permet d’éliminer les agents pathogènes des expectorations.

En règle générale, le réflexe de la toux survient à la suite d'une irritation des terminaisons nerveuses, appelées récepteurs de la toux, dans les voies respiratoires. La toux est rare et fréquente, sèche et humide, constante et intermittente, douloureuse et sans douleur, forte et faible.

Pendant la grossesse, la toux est généralement causée soit par des infections respiratoires aiguës (ARVI, ARD), soit par la présence de maladies chroniques (par exemple, asthme bronchique, pathologie ORL, etc.). Les conditions typiques de la grossesse, qui provoquent la toux, sont diverses réactions allergiques, auxquelles les femmes enceintes ont tendance à augmenter en raison des particularités du système immunitaire, de la toxicose (au cours du premier trimestre) et des brûlures d’estomac, qui surviennent souvent en fin de grossesse. Dans des cas plus rares, les causes de la toux chez la femme enceinte sont des réactions neurogènes (psychogènes), des maladies de l'oreille moyenne, du tractus gastro-intestinal (il contient également des récepteurs de la toux), du système cardiovasculaire (dû à un œdème de la muqueuse respiratoire en cas d'insuffisance cardiaque), de la glande thyroïde (plus souvent en raison de la pression mécanique).

Comment traiter la toux chez les femmes enceintes?

Il faut immédiatement émettre des réserves sur le fait que le traitement de la toux vise à éliminer ce symptôme, qui est symptomatique. Cette approche n’est évidemment pas la plus efficace. Le moyen le plus efficace de se débarrasser de la toux est d'éliminer sa cause, bien sûr, si possible. Ainsi, en cas de processus infectieux et inflammatoires, il est nécessaire de combattre l’infection, en cas d’allergie - de rechercher et d’éliminer un allergène, en présence de maladies chroniques - de la traiter, en essayant de normaliser la maladie.

D’accord, il arrive souvent qu’après avoir attrapé un rhume et attrapé un virus, nous ne courions pas chez le médecin, mais nous agissions en utilisant les méthodes habituelles testées dans la pratique. Cependant, l'automédication pendant la grossesse doit être exclue: un médecin doit prescrire tout traitement. Beaucoup de médicaments sont interdits aux femmes enceintes, beaucoup de médicaments qui ne peuvent pas être pris ensemble en raison du risque élevé de diverses complications médicamenteuses, et cela s'applique également aux remèdes à base de plantes apparemment inoffensifs. De plus, vous devez d’abord établir la cause de la toux, c’est-à-dire poser le bon diagnostic, qui dépendra du traitement.

Chez la femme enceinte (comme chez tout le monde), la toux est le plus souvent un symptôme du rhume. Chez les futures mères, l’immunité diminue naturellement (c’est ainsi que la nature veille à la préservation de la grossesse), ce qui accroît sa vulnérabilité à diverses maladies infectieuses, en particulier pendant la saison froide, ARVI, ARI.

Le premier trimestre de la grossesse est le plus vulnérable et le plus dangereux lorsque, dans le contexte d'une diminution naturelle de l'immunité, se forment tous les systèmes organiques d'un enfant, ce qui impose des restrictions très strictes à l'utilisation de nombreuses drogues au cours de cette période. Aux deuxième et troisième trimestres, après la formation du placenta, le bébé est beaucoup mieux protégé et les restrictions médicamenteuses sont nombreuses, mais elles ne sont pas aussi strictes qu'au début de la grossesse. Ainsi, le traitement de la toux dans des conditions différentes de porter un bébé est différent, cependant, certaines méthodes sont efficaces et sûres dans tous les trimestres.

Toux de grossesse: recommandations générales

En cas de toux, il est recommandé que l'air dans la pièce soit froid et non sec (humidité de 50–70%): l'air frais contribue à l'approfondissement réflexe et à la contraction de la respiration, ce qui rend la respiration plus efficace, et un air suffisamment humidifié contribue à hydrater les muqueuses, réduisant la quantité de mucus visqueux, à diluer crachats, qui est l'une des causes de la toux. Par conséquent, pendant la saison de chauffage, lorsque l'air dans les appartements est très sec, il est impossible de se passer d'aération et d'utiliser des humidificateurs (ou d'autres méthodes d'humidification). De plus, l'air doit être propre, pour lequel il est nécessaire d'effectuer régulièrement un nettoyage humide et d'utiliser des purificateurs d'air.

Traitement de la toux pendant la grossesse: conseils nutritionnels

On pense que certains des plats auxquels nous sommes habitués ont un effet positif sur la toux: par exemple, la purée de pommes de terre, préparée avec l'ajout de lait, aide à soulager la toux. Il faut également garder à l'esprit que le processus de digestion consomme beaucoup d'énergie. Par conséquent, pour économiser la force de votre corps et lutter contre les infections (ce qui signifie un manque d'appétit), vous devez choisir un aliment léger, facile à digérer et non nutritif, riche en vitamines et en minéraux: fruits, légumes, produits laitiers, compotes, gelée, jus de fruits. Afin d'éviter une irritation supplémentaire des muqueuses et une provocation de la toux, il est souhaitable d'exclure du menu les aliments très acides, épicés, salés et, bien sûr, les produits provoquant des réactions allergiques.

Si vous toussez pendant la grossesse, vous devez boire beaucoup (s'il n'y a pas de contre-indications et si le médecin ne vous a pas recommandé de restreindre le liquide): les boissons doivent être chaudes, non allergènes, agréables pour vous (thés, boissons aux fruits, boissons aux fruits, gelée, eau minérale sans gaz). Pourquoi est-ce si important? Le fait est qu’un tel régime d’alcool contribue à l’humidification des muqueuses, les agents pathogènes et le mucus visqueux sont éliminés par lavage mécanique (la gorge est utilisée dans le même but), les toxines résultant des processus infectieux et inflammatoires sont éliminées de l’organisme.

Traitement de la toux pendant la grossesse: inhalation et gargarisme

L’inhalation est l’une des méthodes relativement efficaces et sans danger pour traiter la toux pendant la grossesse. Elles peuvent être effectuées à tout moment de la grossesse à l'aide d'appareils spéciaux - nébuliseurs (leur fine dispersion facilite la pénétration de la substance médicinale dans les parties inférieures des voies respiratoires), et sans adaptation particulière, en respirant la pomme de terre à l'ancienne, en décoction d'herbes ayant un effet anti-inflammatoire. Il faut se rappeler que la vapeur chaude peut brûler les voies respiratoires supérieures. Par conséquent, il convient de laisser les pommes de terre et le bouillon d'herbe refroidir légèrement avant de procéder à la procédure. À haute température corporelle, les inhalations chaudes sont interdites, il est possible d'utiliser des inhalations froides, de l'aromathérapie (en l'absence d'une allergie aux huiles essentielles).

Lorsque la toux sèche, il est recommandé d'utiliser des inhalations avec tilleul, althea; lorsqu'il est mouillé - inhalation de camomille, d'eucalyptus, d'herbe, de poisson-poumon, de primevère.

Le rinçage de la gorge hydrate les muqueuses, élimine le mucus visqueux et les agents pathogènes de leur surface. Pour le rinçage, il est recommandé d'utiliser des thés chauds et des infusions aux herbes (camomille, tilleul, levrette, etc.), de l'eau additionnée de soude (la soude aide à liquéfier et à éliminer les expectorations), des solutions antiseptiques (furatsiline, miramistine) ayant des effets antibactériens et antiviraux.

Traitement de la toux pendant la grossesse: physiothérapie

Le plus souvent, lorsque la toux est causée par une infection par le froid, une maladie inflammatoire, les types suivants de procédures physiothérapeutiques sont utilisés: inhalation, rayons UV, thérapie UHF, électrophorèse, massage thoracique.

Quand on tousse chez les femmes enceintes, l'inhalation est le plus souvent utilisée.

UHF, à l'instar d'autres procédures de traitement électrique et thermique, est relativement contre-indiqué pendant la grossesse et ne peut être utilisé à des températures élevées.

Dans la mesure où une technique de massage drainant qui favorise l'élimination des expectorations des bronches inclut les vibrations, cette procédure n'est pas recommandée aux femmes enceintes.

L'électrophorèse de magnésium est largement utilisée dans les cas d'avortement menacé, mais cette méthode, mais avec d'autres composants, est utile pour la toux: dans le cas de toux grasse, on utilise du chlorure de calcium et dans le cas de toux sèche, on utilise de l'iodure de calcium.

L'irradiation ultraviolette (UV) a une puissante action bactéricide. L'utilisation topique des UVB dans les processus infectieux-inflammatoires des voies respiratoires supérieures chez la femme enceinte est autorisée et peut être utilisée comme traitement auxiliaire de la toux.

Médicaments contre la toux pendant la grossesse

L'utilisation de nombreux médicaments est interdite aux femmes enceintes, et encore plus, dont l'effet chez les femmes enceintes n'a pas été étudié ou n'a pas été suffisamment étudié. Cependant, dans certaines situations, l'utilisation de médicaments est indispensable (par exemple, la prescription d'antibiotiques pour une pneumonie ou une bronchite bactérienne sévère est nécessaire), et seul un médecin peut choisir le médicament le plus efficace et le plus sûr pendant la grossesse.

Tous les médicaments contre la toux peuvent être divisés en deux groupes: les médicaments antitussifs et expectorants, et l'utilisation simultanée de médicaments de différents groupes est inacceptable. Les antitussifs agissent sur les récepteurs de la toux (action périphérique) ou sur le centre de la toux (action centrale). Les médicaments expectorants, à leur tour, sont divisés en trois sous-groupes: le premier augmente la quantité de mucus (bicarbonate de soude, iodures de potassium et de sodium), le second par irritation des terminaisons nerveuses dans l'estomac active les centres de la toux et des vomissements dans le cerveau (remèdes à base de plantes médicinales: la plupart des plantes médicinales) - et belle-mère, romarin sauvage, herbe de thermopsie, etc.) et le troisième sous-groupe - mucolytiques - substances qui diluent les expectorations et favorisent leur élimination (ambroxol, chlorhydrate de bromhexine, préparations d’acétylcystéine).

Si votre médecin a décidé de vous prescrire des médicaments, vous ne devriez pas refuser de les prendre de peur de faire du mal au bébé. Premièrement, si le médecin vous prescrit des médicaments, cela signifie que dans ce cas, vous ne pouvez pas vous en passer; choisit le moyen de grossesse le plus sûr possible et, troisièmement, la maladie elle-même qui a provoqué la toux et ses complications peuvent être beaucoup plus dangereuses pour vous et l'enfant que les médicaments prescrits.

Phytothérapie pour le traitement de la toux chez la femme enceinte

Il est important de rappeler qu'un certain nombre de remèdes à base de plantes sont contre-indiqués pour les femmes enceintes. Ainsi, les femmes enceintes ne peuvent pas prendre de remède contre la toux courant à base de réglisse ou de réglisse en raison de son effet prononcé sur le métabolisme du sel de l'eau et de la probabilité élevée de troubles hormonaux. L'aloès, les feuilles de framboise, l'épine-vinette, l'herbe thermopsy, l'elecampane, la tanaisie, l'hysope (ainsi que les préparations à base de celles-ci) peuvent augmenter le tonus du myomètre (couche musculaire de l'utérus), provoquer des contractions utérines et provoquer une fausse couche ou une naissance prématurée. Le plantain, la tansy, la rhubarbe, la succession, le calamus et les bourgeons de pin ont révélé un effet néfaste sur le fœtus; le thym et la sauge peuvent provoquer des saignements utérins. Malheureusement, tous les effets indésirables possibles de la phytothérapie, l’interaction de divers composants de préparations à base de plantes, ainsi que de plantes médicinales avec divers médicaments, n’ont pas encore été complètement étudiés. Par conséquent, l'utilisation de tout médicament à base de plantes pendant la grossesse doit être abordée avec prudence.

En cas de rhume et de toux pendant la grossesse, la couleur du tilleul, des baies et des feuilles d’airelle, de mûre, de bleuet, de myrtille, de camomille, d’achillée millefeuille, de rosier, de bouleau et de viorne est autorisée. La plupart de ces plantes médicinales ont des effets antibactériens et anti-inflammatoires. Les fleurs et la racine d’Althea contribuent à la dilution et à l’élimination des expectorations, mais il est préférable de s’abstenir pendant le premier trimestre de leur utilisation.

Médecine traditionnelle pour le traitement de la toux chez les femmes enceintes

Un certain nombre de médicaments traditionnels ont prouvé leur efficacité contre la toux. Ces méthodes connues peuvent également être utilisées pendant la grossesse: radis ou oignon avec du miel (en l’absence de réaction allergique au miel), figues au lait et eau minérale du type "Borjomi".

Précautions de sécurité

Lorsqu’on traite la toux chez la femme enceinte, il est déconseillé d’utiliser des procédures thermiques générales (bains chauds) et les procédures thermiques sur la région des jambes (bains au pied chaud, enduit de moutarde, etc.) sont interdites, car elles provoquent un écoulement sanguin prononcé vers les organes pelviens et peuvent provoquer saignements utérins sévères. Il est déconseillé aux femmes enceintes de mettre des pansements à la moutarde, des banques (cette dernière, méthode de traitement très populaire, a été reconnue par les experts comme inexpédante et même nuisible en raison de blessures et de survenue d'hémorragies pleurales (elle recouvre la surface des poumons). À des températures élevées, toute procédure thermique est également interdite. Il n'est pas recommandé de suivre un traitement de physiothérapie.

Qu'est-ce qu'une toux dangereuse pendant la grossesse?

Inoffensive, à première vue, une réaction de toux peut être très dangereuse pour la future mère et le futur bébé. Avec une toux forte, souvent sèche et constante, la tension de la paroi abdominale se produit, la pression dans la poitrine et les cavités abdominales augmente. Cela peut conduire à une augmentation réflexe involontaire du tonus et à une réduction de la couche musculaire de l'utérus, ce qui est dangereux lors d'une fausse couche en début de grossesse (surtout s'il existe une menace d'avortement) et d'un travail prématuré dans cette dernière.

De plus, avec une toux fréquente et constante, une hypoxie fœtale peut se développer (perturbation de l'apport en oxygène du bébé), ce qui retarde son développement intra-utérin.

En présence de facteurs prédisposants (previa ou localisation basse du placenta), la toux peut provoquer un saignement utérin.

Une forte toux chez une femme enceinte contribue à l'hypertension.

Source de la photo: Depositphotos

Avec le début de la grossesse, le corps de la femme est soumis à toutes sortes d’essais, y compris un risque accru de maladies catarrhales, d’infections respiratoires aiguës, du SRAS, sujet à de nombreux mythes et délires..

La future mère n’a rien à craindre, vous devez donc utiliser toutes les méthodes de protection contre les virus.

Lorsque vous avez mal à l'oreille, il est difficile de penser à autre chose. Il tire et tire, et fait très mal. Il s'avère que pendant la grossesse, l'otite survient plus souvent en raison d'une diminution de l'activité du système immunitaire de la future mère.

Comment traiter une forte toux pendant la grossesse

La nécessité de se rendre régulièrement à la clinique prénatale, de se faire dépister, de subir une échographie et enfin de se rendre au travail avant le début du congé de maternité met la future mère en danger d'attraper un rhume dont les virus vivent souvent dans des lieux très fréquentés.

Les rhumes, une forte toux en début de grossesse, sont particulièrement dangereux lorsque le corps de la femme subit une période d'ajustement actif et que le système immunitaire est quelque peu affaibli.

En aucun cas, vous ne devez ignorer un symptôme tel qu'une forte toux pendant la grossesse, car cette affection a de graves conséquences pour le portage et la santé de l'enfant. Même s'il n'a pas un rhume, mais une allergie ou une autre étiologie, il ne peut être considéré comme inoffensif.

Que dit une forte toux pendant la grossesse

Pour qu'un traitement efficace contre la toux chez la femme enceinte donne des résultats rapides, il est d'abord nécessaire d'établir la cause exacte de son apparition. Le diagnostic est établi sur la base de tests de laboratoire sur le sang et les expectorations (si la toux est productive) et sur l'évaluation visuelle de la nature de la toux:

  • en présence de toux sèche "aboyante", entraînant un enrouement, une laryngite est susceptible de se développer;
  • la sensation paroxystique de douleur ou de brûlure dans le sternum est caractéristique de la trachéite;
  • la toux provoquée par le mal de gorge et le mal de gorge, est observée dans la pharyngite;
  • forte humidité, souvent avec séparation des expectorations purulentes et malodorantes, peut être un symptôme de bronchite ou de pneumonie;
  • on n'observe pas de toux paroxystique (parfois de vomissements) en cure de coqueluche;
  • humide, avec des expectorations nauséabondes peut parler d'abcès du poumon;
  • Les quintes de toux matinales prolongées et graves sont également caractéristiques de la bronchite chronique du fumeur (il faut en tenir compte pour les mères qui continuent de fumer). Elle apparaît immédiatement après le réveil et épuise parfois une personne plusieurs heures de suite.

La toux peut également être de nature allergique (par exemple, allergie à la poussière domestique) ou être provoquée par des maladies du tractus gastro-intestinal. Ensuite, les acides du suc gastrique irritent la membrane muqueuse de l'œsophage, provoquent des brûlures d'estomac ou des éructations avec la libération de sécrétion dans le larynx, ce qui entraîne l'apparition d'un réflexe de toux. Il ne diffère pas par la durée spéciale, mais ses attaques peuvent être fortes. Si cette condition est observée pendant la grossesse, une forte toux peut être guérie en éliminant la cause principale - la gastrite.

Quel est le danger d'une forte toux pendant la grossesse

Une forte toux pendant la grossesse est dangereuse pour plusieurs raisons.

1. S'il a une étiologie virale ou bactérienne, il existe un risque de développement ultérieur du processus infectieux.

2. La tension constante des muscles de la région abdominale, provoquée par une toux accrue, conduit à une surcharge des muscles utérins et peut également provoquer un saignement utérin et une fausse couche.

3. Un apport insuffisant en oxygène dans les organes en raison d'une forte toux prolongée pendant la grossesse a également des conséquences telles que le manque d'oxygène du fœtus, ce qui est dangereux pour le système nerveux central du nourrisson se développant dans l'utérus.

4. Dans tous les cas (pas seulement pendant la grossesse), une toux persistante et sous-traitée peut devenir chronique, avec laquelle vous devrez vivre et vous battre pour le reste de votre vie.

Comment traiter une forte toux pendant la grossesse

Compte tenu de la diversité des facteurs contribuant à l’émergence d’une forte toux chez la femme enceinte, la manière de traiter une telle affection ne peut être déterminée que par un médecin qualifié.

Traitement de la toxicomanie

Lors de la prescription d'un médicament, un spécialiste établira d'abord l'étiologie de la toux, puis déterminera quels médicaments antitussifs, et éventuellement antibiotiques, à prescrire à une femme enceinte. Ceci tiendra compte du bien-être général des femmes et de la période, car ce qu’une femme enceinte qui tousse fort au cours du trimestre II-III peut être absolument contre-indiqué au cours du trimestre.

Schématiquement, cela ressemblera à quelque chose comme ça.

1. Je trimestre: Mukaltin, sirops à base de racine d'Althea, Evkabal - avec une toux sèche. Dr. Theiss, Bronchipret (en tenant compte d'une réaction allergique possible), Linkas (avec prudence) - lorsqu'il est mouillé.

2. Trimestre II-III: Mukaltin, Evkabal, Sirops avec Althea, Bronchipret et Bronhikum avec prudence, ainsi que Gedelix, Falimint, Akodil, Libeksin contre la toux sèche. Stoptussin, Docteur Tayss, Prospan, Gerbion, Linkas - sous la pluie.

En plus des agents antitussifs, anti-inflammatoires et antibactériens, il est conseillé de prendre des vitamines et des additifs approuvés biologiquement actifs (BAA): Mamavit, Flora Force, Bifidofilus, qui soutiendront le système immunitaire et le corps dans son ensemble pendant la lutte contre la toux.

Gargarismes

Des aides précieuses pour renforcer le corps lors du traitement de la toux sont (à l'exception des comprimés, sirops, pastilles et pastilles), des gargarismes variés, apaisants et adoucissants des muqueuses des voies respiratoires. Parfois, une forte toux pendant la grossesse peut avoir pour conséquence une irritation de la gorge et même une rupture des capillaires des voies respiratoires. La protection externe de ces organes facilite donc l'état de la patiente. Les moyens autorisés et les plus populaires pour se gargariser avec une forte toux pendant la grossesse sont:

  • sel - à une concentration de 1 cuillère à thé de produit ou de mélange pour 200 ml d'eau, vous pouvez utiliser du sel de mer;
  • Herbes - les ingrédients peuvent être utilisés séparément et à parts égales: calendula, camomille, fleurs de millepertuis, couper la sauge, brasser une cuillère à soupe de matières premières 200 ml d'eau bouillante, laisser infuser et rincer plusieurs fois par jour pour pharyngite, laryngite et autres causant une forte toux chez la femme enceinte.

L'inhalation

L'un des remèdes approuvés pour traiter la toux sévère est l'inhalation. Leur avantage réside dans l'effet local du médicament utilisé sur les muqueuses du rhinopharynx et des bronches.

L'administration de médicaments par inhalation supprime les effets négatifs sur les organes internes, car ces substances pénètrent directement dans les organes respiratoires en contournant le tractus gastro-intestinal et le système circulatoire.

Cependant, même cette procédure, apparemment anodine, a des contre-indications - par exemple, les inhalations ne doivent pas être utilisées à des températures élevées, pour des maladies cardiaques ou des allergies. Afin d'éviter les manifestations allergiques, il est impossible d'utiliser des plantes ou des extraits de celles-ci en tant que substance thérapeutique provoquant une réaction allergique. Certaines huiles essentielles sont dangereuses pour les femmes enceintes:

  • le romarin;
  • la marjolaine;
  • morelle
  • l'aneth;
  • cyprès;
  • cèdre;
  • basilic

L’étape la plus raisonnable pour la procédure d’inhalation sera l’achat d’un dispositif spécial - un nébuliseur, qui évitera à la femme enceinte de se couvrir avec une serviette et d’autres inconvénients.

Inhalation de camomille

Versez 2 cuillères à soupe de camomille dans 100 ml d'eau bouillante, maintenez pendant 5 minutes sous le couvercle, ajoutez 5 gouttes d'huile de menthe poivrée et inspirez les vapeurs pendant 10-15 minutes.

Inhalation d'huile et de sel

Préparez une solution salée (une cuillère à thé avec 500 ml d’eau bouillante). Lorsque la température baisse à environ 40 degrés, ajoutez 5 à 10 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée, d’eucalyptus ou d’anis et respirez pendant 5 à 7 minutes. Vous pouvez utiliser d'autres huiles essentielles - rose, pin, sapin, lavande, citron vert.

Inhalation saline

Une solution saline normale est totalement sans danger en tant que substance d'inhalation, elle aide à hydrater les muqueuses des voies respiratoires supérieures, élimine rapidement les poches, a un effet anti-inflammatoire. Pour renforcer l'effet dans 80 ml de solution saline, vous pouvez dissoudre le comprimé de Mukaltin ou la poudre de mélange antitussif.

Inhalation d'eau minérale

Pour l'inhalation, vous pouvez utiliser des eaux minérales telles que "Narzan" ou "Borjomi". Avant utilisation, ils doivent être chauffés à une température de 40-45 degrés, par inhalation à faire 4 fois par jour.

Inhalations Phytothérapeutiques

Il n'y a pas de contre-indications à l'utilisation comme inhalateurs pendant la grossesse et aux médicaments phytothérapeutiques tels que Tonsilgon, les préparations à base de calendula, d'eucalyptus.

Autres inhalants

Si le médecin le juge possible, les inhalations avec Furacilin, Chlorophyllipt, Dexamethasone, Pulmicort seront autorisées, mais l'utilisation de ces agents doit être strictement contrôlée.

Remèdes populaires

L'utilisation de remèdes populaires à base d'herbes est perçue par de nombreuses femmes enceintes comme la meilleure alternative au traitement médicamenteux lorsque la question qui se pose est de savoir comment traiter une forte toux pendant la grossesse. Cependant, ce n'est pas tout à fait vrai, car de nombreuses plantes ne sont pas du tout inoffensives.

Pour minimiser les risques de complications liées à l’utilisation de remèdes naturels, il est préférable de choisir ceux qui ne nécessitent pas de stress supplémentaire pour le système digestif, le foie et les reins. C'est-à-dire, privilégier les procédures locales, par exemple, les inhalations, les frottements, les compresses.

En cas de rhume, il est extrêmement important de respecter le régime de consommation afin que vous puissiez utiliser les tisanes en tant que boisson chaude. Ici, vous devez également respecter certaines règles de sécurité, vous ne pouvez pas utiliser de substances agressives ou d’allergènes potentiels. Et c’est extrêmement important, les remèdes populaires ne devraient également être utilisés qu’après consultation du médecin et en même temps que des méthodes de traitement médicales.

Absorption du sucre brûlé

Un autre moyen assez sûr, mais suffisamment efficace, pour soulager une forte toux lorsque la grossesse ne permet pas l'utilisation de nombreux moyens puissants - la résorption du sucre brûlé. Pour fabriquer cette pilule faite maison, vous devez faire fondre le sucre dans une louche ou une tasse en fer à feu doux et verser la masse caramélisée dans un récipient rempli d'eau glacée en une seule opération, pour obtenir une sucette. L'eau immédiatement drainée, laissez le bonbon refroidir et peut être consommé. L'outil soulage parfaitement les épisodes de toux, adoucit les voies respiratoires, efficacement des attaques nocturnes. La seule contre-indication est une glycémie élevée.

Compresse de masses de pommes de terre

Etant donné que le réchauffement intensif pendant la grossesse est contre-indiqué, il convient également de s’entendre sur des compresses sur la poitrine. Les compresses courtes sont plus sûres, par exemple, des pommes de terre bouillies et en purée, qui sont conservées sur la poitrine pendant que la masse reste chaude. Le miel peut être ajouté à la masse de pommes de terre.

Que peuvent les femmes enceintes avec une forte toux

Sur la base de tout ce qui précède, nous pouvons résumer les résultats suivants.

  1. Le traitement d’une forte toux pendant la grossesse implique l’utilisation des agents thérapeutiques les plus sûrs, mais à action rapide, qui n’ont pas d’effets néfastes sur les organes internes de la femme enceinte ni sur la santé du fœtus.
  2. Pour renforcer l'effet des méthodes de traitement traditionnelles et améliorer l'état des personnes malades, des mesures parallèles telles que le rinçage, l'inhalation et les remèdes populaires sont autorisées.
  3. Lors du choix de toute méthode de traitement (y compris non conventionnelle), la consultation de votre médecin est obligatoire.
  4. Dans le traitement de la toux chez une femme enceinte ne peut pas être utilisé électrophorèse, emplâtres de moutarde et des méthodes similaires.
  5. Lorsque vous utilisez des décoctions à base de plantes, vous devez envisager la possibilité d’une réaction allergique aux composants. La coordination avec le médecin est ici obligatoire.

Que faire en cas de forte toux en début de grossesse

Comme nous l’avons déjà mentionné, le traitement le plus défavorable pour l’application de méthodes intensives de traitement contre la toux est le premier trimestre de la grossesse, qui présente deux problèmes à l’échelle de la femme: une forte toux et "je suis enceinte". Il s’agit là d’une composition extrêmement indésirable de circonstances qui n’exige qu’une approche qualifiée, dans la mesure où il s’agit de préserver la vie et la santé de deux personnes à la fois - une mère et un bébé.

Par conséquent, dès qu'une forte toux survient au cours du premier trimestre chez une femme enceinte, il ne fait aucun doute que la future mère devrait faire quelque chose: il suffit de consulter un médecin immédiatement.

Après avoir passé tous les examens nécessaires, vous pouvez avoir une idée précise des causes de la maladie et donc un schéma thérapeutique bien conçu. Dans ce cas, vous ne devez pas arrêter de tousser avec des remèdes maison.

Que faire si une forte toux pendant la grossesse ne passe pas

Il y a des situations où la toux dure longtemps et ne passe pas, malgré les mesures prises. Dans ce cas, nous pouvons supposer le mauvais diagnostic et procéder à un examen plus approfondi pour le clarifier. Si les conditions de diagnostic locales ne permettent pas un tel examen, il est préférable de contacter un centre de diagnostic moderne ou une clinique rémunérée. Dans tous les cas, l'assistance devrait être médicale, espérer les services de "guérisseurs" locaux n'est pas non plus prudent, mais aussi dangereux.

Conséquences d'une forte toux pendant la grossesse

Afin de dissiper les doutes quant à la nécessité d’une guérison rapide de la toux gravidique, examinez les conséquences de cette affection pour la femme et pour l’enfant.

1. La toux provoque une tension excessive des muscles abdominaux pouvant entraîner une hypertonicité de l'utérus et, par conséquent, un décollement prématuré du placenta et une fausse couche.

2. Une forte toux improductive qui ne résout pas les bronches et augmente la lumière bronchique entraîne une détérioration du transport de l'oxygène aux organes et au fœtus, ce qui peut provoquer une hypoxie intra-utérine.

3. Une toux excessive fatigue les vaisseaux sanguins périphériques, ce qui entraîne une augmentation de la pression artérielle chez la femme, avec toutes les conséquences qui en découlent.

4. Avec une forte toux persistante, il y a souvent un affaiblissement des muscles du pelvis, ce qui conduit à des phénomènes désagréables tels que l'incontinence urinaire. Ceci, en plus d'un inconvénient compréhensible, expose une femme à un risque d'inflammation du système urinaire, au développement d'une pyélonéphrite chronique, etc.

La chaîne de maladies se développant sur le fond d'une forte toux pendant la grossesse peut se poursuivre et entraîner avec le temps une conséquence grave - l'hypertension. Et ceci est une voie directe vers le développement précoce d'autres maladies cardiovasculaires.

De toute évidence, ce qui précède suffit amplement à prendre conscience du danger que représente un tel état de toux chez une femme enceinte. Par conséquent, afin d'éviter le développement de conséquences indésirables pour la mère et l'enfant à naître, il est nécessaire d'aborder le traitement de la toux forte en toute responsabilité, de suivre strictement les recommandations du médecin et de ne pas expérimenter de méthodes de traitement non éprouvées.