Principal
Toux

Nez qui coule avec de la fièvre

Le développement de maladies respiratoires aiguës s'accompagne toujours d'une détérioration significative de la santé. Le nez qui coule et la fièvre sont des satellites typiques du rhume, de la grippe et des ARVI, qui provoquent beaucoup d'inconfort. En raison d'une violation de la respiration nasale et de la fièvre, des douleurs corporelles, des malaises, de la somnolence et des maux de tête apparaissent. Est-il possible d'arrêter rapidement les manifestations désagréables et d'atténuer l'évolution des maladies ORL?

Contenu de l'article

En règle générale, la température à la tête froide indique une lésion infectieuse du corps. Les déchets de microorganismes pathogènes provoquent la synthèse de substances spécifiques appelées pyrogènes. Ce sont eux qui modifient le régime thermique, ce qui provoque un état fébrile - fièvre, frissons, transpiration accrue, etc. Il est possible d’éliminer les symptômes désagréables en prenant des médicaments antipyrétiques, anti-inflammatoires et antiviraux.

Augmentation de la température - quelle est la raison?

Dans la vie de tous les jours, le rhume est appelé maladie respiratoire, accompagnée de rhinite et de fièvre. Les provocateurs de processus pathologiques dans les organes respiratoires sont dans la plupart des cas des virus - adénovirus, entérovirus, rhinovirus, virus de la grippe, coronavirus, etc. Les métabolites (déchets) des agents infectieux provoquent une inflammation du nasopharynx. À cet égard, la membrane muqueuse, en particulier les cellules caliciformes, commencent à produire une quantité excessive de sécrétion visqueuse. Il contient des cellules de défense qui «essaient» de contenir le développement de virus et de supprimer ainsi l'inflammation.

Les réactions inflammatoires dans les voies respiratoires stimulent la production (synthèse) de pyrogènes. Ces substances affectent les processus de thermorégulation dans le corps. Par conséquent, avec le froid, la température du corps augmente très souvent. Il convient de noter que la fièvre n'est pas un ennemi, mais un ami de notre corps. Même avec un léger changement des indicateurs de température, l'activité des virus diminue, accélérant ainsi le processus de guérison.

Le rhume est une maladie non dangereuse mais plutôt désagréable qui nécessite un traitement médical. Mais les médecins préviennent qu'il est impossible d'abaisser la température sans besoin particulier. Cela ne fera que contribuer au développement de l'infection et, en conséquence, augmentera les chances de développement de complications post-infectieuses.

Conseil médical

La morve et la température 37 sont les symptômes les plus significatifs signalant le développement d'une maladie respiratoire. La violation du bien-être général affecte la qualité de vie du patient. Il est donc souhaitable de commencer le traitement dès que possible. Porter un rhume "sur les pieds" entraîne de nombreuses complications, ainsi le patient doit observer un repos au demi-lit pendant 5 à 7 jours. De plus, il est recommandé:

  1. ventiler régulièrement la pièce;
  2. Ne surchargez pas votre alimentation avec des aliments gras et épicés;
  3. éviter les efforts physiques importants;
  4. consommez plus de boissons chaudes alcalines.

C'est important! Si vous ne vous sentez pas bien et que la température atteint 40 ° C, appelez immédiatement un médecin à la maison.

Les médicaments ne peuvent être pris que sur la recommandation d'un spécialiste. Pour déterminer l'agent causal de l'infection et les méthodes de destruction les plus efficaces, vous pouvez vous baser sur les résultats d'un test sanguin clinique. En règle générale, le nez qui coule et la fièvre résultent de lésions des organes respiratoires causées par des virus pathogènes. Dans ce cas, il est possible de détruire la flore pathogène en prenant des médicaments antiviraux.

Médicaments antiviraux

Comment traiter la rhinite et la fièvre? Les méthodes de traitement devraient en premier lieu viser à détruire le pathogène. Pour ce faire, il est conseillé d'utiliser des médicaments à actions etiotropes, qui incluent des médicaments antiviraux. Il est impossible de retarder la prise de médicaments, car l’infection progresse rapidement et peut provoquer des complications - pyélonéphrite, sinusite, pneumonie, bronchite aiguë, etc.

Habituellement, dans le traitement du rhume, incluent ces agents antiviraux:

La réception des antiviraux doit être associée à des médicaments à action symptomatique - gouttes nasales, antipyrétiques et anti-inflammatoires. Si, dans les 3 à 4 jours suivant le début du traitement médical, le bien-être du patient ne s’améliore pas, vous devrez faire appel à un spécialiste.

L'absence de dynamique positive peut indiquer l'apparition d'une infection bactérienne ou la chronitisation d'une inflammation dans les organes respiratoires. Dans ce cas, les antibiotiques - pénicillines, macrolides ou céphalosporines - seront inclus dans le schéma thérapeutique.

Que faire avec la rhinite?

Que faire s'il y avait morve et température? L'hyperthermie (fièvre) est généralement causée par une inflammation de la muqueuse nasopharyngée. En éliminant le nez qui coule et, en conséquence, une infection, il est possible de normaliser les indicateurs de température. Comment traiter la rhinite?

  1. si le secret est suffisamment épais et mal séparé des parois de la membrane muqueuse, il est conseillé de rincer le nez avec une solution saline au moins 3 ou 4 fois par jour;
  2. en l'absence de mucus, mais obstruction de la respiration nasale, on peut instiller des gouttes vasoconstrictives dans le nez - Naphthyzinum, Sans sel, Galazolin;
  3. une larmoiement associé à un nez qui coule indique une forte inflammation du nasopharynx, qui peut être arrêtée par des anti-inflammatoires nasaux - Pinosol, Pinovit, Sinusan;
  4. des gouttes d'action antivirale aident à détruire la flore nasopharyngée - Gripponon, Interferon, Genferon;
  5. il est possible d'humidifier la membrane muqueuse et d'éliminer l'inflammation en utilisant des inhalations d'aérosol avec «Evkasept», «Chlorophyllipt», «Rotocan».

Il n'est pas souhaitable d'utiliser simultanément des gouttes antivirales, vasoconstrictrantes et immunostimulantes sans l'avis d'un médecin.

Si un adulte qui a un rhume froid a non seulement un secret clair, mais aussi du pus, il est fort probable que la bactérie soit devenue la cause de l’inflammation de la membrane muqueuse. Dans ce cas, des agents antibactériens tels que Polydex, Fusafungin et Bioparox aideront à soigner un rhume.

Comment faire chauffer la température?

Dans la plupart des cas, à froid, la température ne dépasse pas 37,2-37,5 ° C. L'utilisation de médicaments antipyrétiques n'est pas recommandée en cas de faible fièvre, car cela ne ferait que réduire la résistance du corps à l'infection. Mais la température de 38 ° C est une raison assez lourde et raisonnable de prendre des antipyrétiques.

Lorsque l'hyperthermie augmente la transpiration, ce qui peut entraîner une déshydratation et une détérioration de la santé du patient. De plus, si le thermomètre approche les 40–41 ° C, la synthèse des protéines est perturbée dans l'oragisme, ce qui affecte négativement le cerveau. Chez les enfants, la fièvre peut provoquer des convulsions et des hallucinations. Pour réduire la température corporelle, vous pouvez utiliser ces médicaments:

Basse température - quelle est la raison?

Basse température (hypothermie) - signe d’une violation des processus de thermorégulation corporelle ou d’une hypothermie grave. L'hypothermie peut également indiquer un dysfonctionnement du système endocrinien, une hémorragie interne, une intoxication et une surdose de médicaments. Les manifestations typiques de l'hypothermie sont:

  • blanchiment de la peau;
  • la léthargie;
  • somnolence;
  • fatigue
  • abaisser la pression artérielle.

Une diminution de la température corporelle à 32 ° C est un signal très alarmant. Ceci est lourd avec un ralentissement dans le corps des processus métaboliques et même de la mort.

Il convient de noter que la basse température indique un affaiblissement des défenses immunitaires de l’organisme. Par conséquent, l'hypothermie est souvent observée chez les personnes grippées ou grippées. Pour normaliser la température corporelle, il est recommandé d'utiliser plus de boisson chaude, de prendre un bain chaud et de garder au chaud. Pour renforcer le système immunitaire et normaliser les processus de thermorégulation, il est conseillé de prendre des adaptogènes - teinture de ginseng, d'échinacée ou de citronnelle pendant 1-2 mois.

Nez qui coule et fièvre

Le développement de maladies respiratoires aiguës s'accompagne toujours d'une détérioration significative de la santé. Le nez qui coule et la fièvre sont des satellites typiques du rhume, de la grippe et des ARVI, qui provoquent beaucoup d'inconfort. En raison d'une violation de la respiration nasale et de la fièvre, des douleurs corporelles, des malaises, de la somnolence et des maux de tête apparaissent. Est-il possible d'arrêter rapidement les manifestations désagréables et d'atténuer l'évolution des maladies ORL?

En règle générale, la température à la tête froide indique une lésion infectieuse du corps. Les déchets de microorganismes pathogènes provoquent la synthèse de substances spécifiques appelées pyrogènes. Ce sont eux qui modifient le régime thermique, ce qui provoque un état fébrile - fièvre, frissons, transpiration accrue, etc. Il est possible d’éliminer les symptômes désagréables en prenant des médicaments antipyrétiques, anti-inflammatoires et antiviraux.

Augmentation de la température - quelle est la raison?

Dans la vie de tous les jours, le rhume est appelé maladie respiratoire, accompagnée de rhinite et de fièvre. Les provocateurs de processus pathologiques dans les organes respiratoires sont dans la plupart des cas des virus - adénovirus, entérovirus, rhinovirus, virus de la grippe, coronavirus, etc. Les métabolites (déchets) des agents infectieux provoquent une inflammation du nasopharynx. À cet égard, la membrane muqueuse, en particulier les cellules caliciformes, commencent à produire une quantité excessive de sécrétion visqueuse. Il contient des cellules de défense qui «essaient» de contenir le développement de virus et de supprimer ainsi l'inflammation.

Les réactions inflammatoires dans les voies respiratoires stimulent la production (synthèse) de pyrogènes. Ces substances affectent les processus de thermorégulation dans le corps. Par conséquent, avec le froid, la température du corps augmente très souvent. Il convient de noter que la fièvre n'est pas un ennemi, mais un ami de notre corps. Même avec un léger changement des indicateurs de température, l'activité des virus diminue, accélérant ainsi le processus de guérison.

Le rhume est une maladie non dangereuse mais plutôt désagréable qui nécessite un traitement médical. Mais les médecins préviennent qu'il est impossible d'abaisser la température sans besoin particulier. Cela ne fera que contribuer au développement de l'infection et, en conséquence, augmentera les chances de développement de complications post-infectieuses.

Conseil médical

La morve et la température 37 sont les symptômes les plus significatifs signalant le développement d'une maladie respiratoire. La violation du bien-être général affecte la qualité de vie du patient. Il est donc souhaitable de commencer le traitement dès que possible. Porter un rhume "sur les pieds" entraîne de nombreuses complications, ainsi le patient doit observer un repos au demi-lit pendant 5 à 7 jours. De plus, il est recommandé:

ventiler régulièrement la pièce; Ne surchargez pas votre alimentation avec des aliments gras et épicés; éviter les efforts physiques importants; consommez plus de boissons chaudes alcalines.

C'est important! Si vous ne vous sentez pas bien et que la température atteint 40 ° C, appelez immédiatement un médecin à la maison.

Les médicaments ne peuvent être pris que sur la recommandation d'un spécialiste. Pour déterminer l'agent causal de l'infection et les méthodes de destruction les plus efficaces, vous pouvez vous baser sur les résultats d'un test sanguin clinique. En règle générale, le nez qui coule et la fièvre résultent de lésions des organes respiratoires causées par des virus pathogènes. Dans ce cas, il est possible de détruire la flore pathogène en prenant des médicaments antiviraux.

Médicaments antiviraux

Comment traiter la rhinite et la fièvre? Les méthodes de traitement devraient en premier lieu viser à détruire le pathogène. Pour ce faire, il est conseillé d'utiliser des médicaments à actions etiotropes, qui incluent des médicaments antiviraux. Il est impossible de retarder la prise de médicaments, car l’infection progresse rapidement et peut provoquer des complications - pyélonéphrite, sinusite, pneumonie, bronchite aiguë, etc.

Habituellement, dans le traitement du rhume, incluent ces agents antiviraux:

Rinikold; Sinupret; Grammeadin; "Anaferon"; Kagocel; Arbidol; "Grippferon".

La réception des médicaments antiviraux doit être associée à des médicaments à action symptomatique - gouttes nasales, antipyrétiques et anti-inflammatoires. Si, dans les 3 à 4 jours suivant le début du traitement médical, le bien-être du patient ne s’améliore pas, vous devrez faire appel à un spécialiste.

L'absence de dynamique positive peut indiquer l'apparition d'une infection bactérienne ou la chronitisation d'une inflammation dans les organes respiratoires. Dans ce cas, les antibiotiques - pénicillines, macrolides ou céphalosporines - seront inclus dans le schéma thérapeutique.

Que faire avec la rhinite?

Que faire s'il y avait morve et température? L'hyperthermie (fièvre) est généralement causée par une inflammation de la muqueuse nasopharyngée. En éliminant le nez qui coule et, en conséquence, une infection, il est possible de normaliser les indicateurs de température. Comment traiter la rhinite?

si le secret est suffisamment épais et mal séparé des parois de la membrane muqueuse, il est conseillé de rincer le nez avec une solution saline au moins 3 ou 4 fois par jour; en l'absence de mucus, mais obstruction de la respiration nasale, on peut instiller des gouttes vasoconstrictives dans le nez - Naphthyzinum, Sans sel, Galazolin; une larmoiement associé à un nez qui coule indique une forte inflammation du nasopharynx, qui peut être arrêtée par des anti-inflammatoires nasaux - Pinosol, Pinovit, Sinusan; des gouttes d'action antivirale aident à détruire la flore nasopharyngée - Gripponon, Interferon, Genferon; il est possible d'humidifier la membrane muqueuse et d'éliminer l'inflammation en utilisant des inhalations d'aérosol avec «Evkasept», «Chlorophyllipt», «Rotocan».

Il n'est pas souhaitable d'utiliser simultanément des gouttes antivirales, vasoconstrictrantes et immunostimulantes sans l'avis d'un médecin.

Si un adulte qui a un rhume froid a non seulement un secret clair, mais aussi du pus, il est fort probable que la bactérie soit devenue la cause de l’inflammation de la membrane muqueuse. Dans ce cas, des agents antibactériens tels que Polydex, Fusafungin et Bioparox aideront à soigner un rhume.

Comment faire chauffer la température?

Dans la plupart des cas, à froid, la température ne dépasse pas 37,2-37,5 ° C. L'utilisation de médicaments antipyrétiques n'est pas recommandée en cas de faible fièvre, car cela ne ferait que réduire la résistance du corps à l'infection. Mais la température de 38 ° C est une raison assez lourde et raisonnable de prendre des antipyrétiques.

Lorsque l'hyperthermie augmente la transpiration, ce qui peut entraîner une déshydratation et une détérioration de la santé du patient. De plus, si le thermomètre approche les 40–41 ° C, la synthèse des protéines est perturbée dans l'oragisme, ce qui affecte négativement le cerveau. Chez les enfants, la fièvre peut provoquer des convulsions et des hallucinations. Pour réduire la température corporelle, vous pouvez utiliser ces médicaments:

Coldrex; Rinzasip; "Paracétamol"; Analgin; "Efferalgan".

Basse température - quelle est la raison?

Basse température (hypothermie) - signe d’une violation des processus de thermorégulation corporelle ou d’une hypothermie grave. L'hypothermie peut également indiquer un dysfonctionnement du système endocrinien, une hémorragie interne, une intoxication et une surdose de médicaments. Les manifestations typiques de l'hypothermie sont:

blanchiment de la peau; la léthargie; somnolence; fatigue abaisser la pression artérielle.

Une diminution de la température corporelle à 32 ° C est un signal très alarmant. Ceci est lourd avec un ralentissement dans le corps des processus métaboliques et même de la mort.

Il convient de noter que la basse température indique un affaiblissement des défenses immunitaires de l’organisme. Par conséquent, l'hypothermie est souvent observée chez les personnes grippées ou grippées. Pour normaliser la température corporelle, il est recommandé d'utiliser plus de boisson chaude, de prendre un bain chaud et de garder au chaud. Pour renforcer le système immunitaire et normaliser les processus de thermorégulation, il est conseillé de prendre des adaptogènes - teinture de ginseng, d'échinacée ou de citronnelle pendant 1-2 mois.

Pendant la saison froide, le nez qui coule et la fièvre apparaissent souvent non seulement chez les enfants, mais aussi chez les adultes. Dans ce cas, la première action consiste à se rendre à la pharmacie et à acheter toutes sortes de médicaments pour se débarrasser de la maladie. Mais vous devez d’abord consulter un médecin qui vous prescrira un traitement après un examen et un diagnostic possible de pathologie, surtout s’il s’agit d’un enfant. Si, toutefois, le traitement est effectué indépendamment, cela ne fera qu'aggraver la situation, puisque seuls les symptômes, et non la raison qui les a provoqués, sont éliminés.

Maladies provoquant l'écoulement nasal et la fièvre

Avec les maladies suivantes, la température corporelle atteint les niveaux de + 37... + 38 ºС et une congestion nasale est ressentie:

état grippal; la laryngite; rhinite d'origines diverses; amygdalite; une bronchite; pharyngite; la trachéite; infection par le virus de l'herpès; bronchiolite; pneumonie.

Avec ces maux, un nez qui coule avec une température de + 37... + 38 ºС peut être ensemble ou présenté séparément. Le plus souvent, ces symptômes sont observés avec le SRAS et la grippe.

Causes de la rhinite et de la température

Lorsqu'une infection entre dans le corps, une personne développe tous les signes d'un rhume. ARVI se développe en raison de la pénétration de virus. En outre, il existe d'autres facteurs qui contribuent à la fièvre et à l'écoulement nasal, à savoir:

Hypothermie - elle peut survenir par tous les temps. En été, il suffit que certaines personnes mangent de la glace, à l'automne ou au printemps - pour se tremper les pieds, etc. Dans ce cas, les vaisseaux ne peuvent pas répondre de manière adéquate aux changements de température et la maladie se développe. Un régime alimentaire inapproprié - il affaiblit le système immunitaire. Les mauvaises habitudes sont, tout d’abord, le tabagisme et l’alcool, qui agissent de la même manière. Situations stressantes - elles affectent indirectement l'apparition du rhume, ce qui affaiblit également le système immunitaire.

Les rhumes fréquents avec fièvre et nez qui coule chez l'adulte peuvent être dus à plusieurs raisons:

exacerbation de maladies chroniques; dysfonctionnements du tractus gastro-intestinal; fatigue prolongée; mauvais sommeil; états dépressifs.

Si une personne n'a que le nez qui coule et que la température corporelle est normale, les raisons peuvent en être les suivantes: allergie, cloison nasale courbée, troubles endocriniens ou nerveux, stimuli externes, utilisation prolongée de gouttes vasoconstrictives, etc. Cela peut indiquer une température au cours de l'écoulement nasal, une immunité faible, une infection du corps par des virus ou des bactéries, ainsi que des adénoïdes enflammés (chez un enfant).

Une augmentation de la température corporelle sans nez froid et qui coule indique les raisons suivantes:

surchauffe du corps; l'impact sur le corps de facteurs négatifs sous la forme de brûlures, d'engelures, etc. augmentation de l'activité physique; intoxication, etc.

Manifestations symptomatiques

La rhinite a ses stades de développement. Initialement, les microbes qui ont pénétré dans le nez commencent à irriter sa membrane muqueuse. Ensuite, la coquille sèche, il y a une sensation de brûlure et une légère démangeaison.

La deuxième étape est accompagnée par la libération de mucus liquide, avec des démangeaisons et des brûlures disparaissent. Mais le processus de respiration devient difficile, car la congestion nasale se produit. L'odeur est réduite.

Si l'inflammation se propage à la conjonctive, la personne commence à se déchirer. Après 4-5 jours, le mucus du nez devient épais et visqueux. Si auparavant la décharge était transparente, elles deviennent maintenant jaune-vert et dégagent une odeur désagréable. Cette condition indique un processus purulent.

Les symptômes communs incluent les conditions suivantes: température élevée entre + 37... + 38 ºС, une personne a souvent mal à la gorge et à la tête. La durée de la maladie dépend de l'état du système immunitaire. La forme bénigne de la rhinite chez l'adulte survient dans les 2 à 3 jours. Si la température et l'écoulement nasal surviennent pendant une longue période, le traitement doit être effectué sous la surveillance d'un médecin, sinon ils peuvent devenir chroniques.

Mesures de diagnostic

En présence d'un rhume et d'une température de + 38 ° C et plus, il est préférable de faire appel à un médecin. Dans le cas de jeunes enfants, même les symptômes mineurs du rhume nécessitent une consultation auprès d'un pédiatre. La consultation avec le médecin ORL devrait être chacun avec des symptômes catarrhal similaires.

Le spécialiste mène une conversation avec le patient ou les parents, effectue une inspection. Si la température est élevée, le patient dit que sa gorge était douloureuse et que l'écoulement nasal était long, des tests supplémentaires seront nécessaires. Cette liste comprend:

analyses de sang et d'urine; radiographie des sinus thoraciques et nasaux; tests immunologiques; exclusion des allergies; si nécessaire, analyse du frottis de la gorge.

Recommandations du docteur

Si la toux a rejoint la fièvre et le nez qui coule, vous ne devriez pas l'automédication, vous devez d'abord trouver la raison de cette condition. Sans médecin, cela ne réussira pas. En outre, un spécialiste vous prescrira un traitement qui sera efficace sans conséquences pour le corps. Et les analyses reçues permettront de révéler le tableau général de la maladie et orienteront le traitement dans la bonne direction. Non seulement les symptômes de la maladie, mais aussi sa cause seront éliminés.

Le traitement doit être complet, il est nécessaire de renforcer le système immunitaire. Ici aidera les vitamines et les immunostimulants. Vous ne devez pas abaisser la température en dessous de + 38,5 ºC, le corps doit lutter contre les microbes. Mais si les indicateurs ont considérablement augmenté et ne tombent pas même après l'antipyrétique, il est alors nécessaire d'appeler la brigade des ambulances le plus tôt possible.

Fièvre, toux et mauvais rhume apparaissent également dans les cas de maladies respiratoires telles que bronchites ou pneumonies. Dans ce cas, le médecin vous prescrira une antibiothérapie. Prendre des antibiotiques par vous-même n'est pas recommandé, car ils ont beaucoup d'effets secondaires. Des médicaments expectorants sont également nécessaires pour la toux et les autres symptômes de la bronchite aiguë. Ils sont pris afin que les expectorations sortent le plus rapidement possible.

Utilisation de recettes populaires avec fièvre, toux, nez qui coule

Si le médecin ne vous dérange pas, vous pouvez suivre le traitement populaire de la rhinite, de la fièvre et de la toux. Cela est particulièrement vrai pour les femmes enceintes lorsque la prise de pilules au cours du premier trimestre est indésirable. Dans ce cas, il est recommandé de prendre en compte les éléments suivants:

Le repos au lit est fourni à la fois en thérapie traditionnelle et en thérapie populaire. Pour que les microbes ne soient pas dans la pièce, il est diffusé de temps en temps. Suivez le régime d'alcool, le liquide élimine rapidement le mucus et le flegme du corps, éliminant ainsi les bronches et les voies nasales. Et le corps se débarrasse des toxines. À des températures élevées, les actions suivantes sont interdites: utilisation de plâtre à la moutarde, cuisson à la vapeur des pieds, inhalation. Le lait chaud avec un morceau de beurre et de miel est très utile en cas de forte fièvre et de toux. Absorbe la propolis, cela aide non seulement à tousser, mais augmente également les défenses de l'organisme.

La thérapie traditionnelle est très efficace au début de la maladie. Si une personne commence un traitement, dès que les symptômes de la maladie apparaissent, le rétablissement se fait beaucoup plus rapidement. Il n’est pas nécessaire de poursuivre la thérapie populaire pour le développement de l’angor, en particulier purulent. Cette maladie nécessite des antibiotiques, qui doivent être prescrits par un médecin.

Complications possibles

Avec une bonne immunité au bout de 5 à 10 jours, les gens oublieront qu’il a le nez qui coule, de la fièvre et d’autres signes de la maladie. Mais en l’absence de traitement, de non-respect du repos au lit et de recommandations médicales, le rhume peut être retardé ou devenir chronique. Et c'est au mieux. Il existe toujours un risque de complications difficiles à traiter et qui altèrent considérablement la vie d’une personne. Parmi eux se trouvent:

une bronchite; ARI; la rougeole; une pneumonie; processus inflammatoires dans le nez, conduisant à une sinusite, une sinusite frontale, une antrite; amygdalite chronique (dans ce cas, mal de gorge); adénoïdite; maux de gorge; la grippe; la coqueluche.

Si vous souhaitez vous débarrasser d'un rhume et d'une température élevée sans conséquences, alors un traitement est nécessaire sous la supervision d'un médecin. Cela garantira une récupération rapide. De plus, le traitement sera ciblé et n’affectera pas d’autres zones, il ne leur nuira pas. Et l’auto-administration de certains médicaments contre le rhume sans connaître leurs effets secondaires pose de nombreux problèmes à l’avenir.

Les rhumes sont actuellement considérés parmi les plus courants. Dans la plupart des cas, le virus les provoque, ce qui affecte les voies respiratoires de l'homme. Le fait que plus vite on guérit un rhume (la fièvre, la morve et la toux sont les principaux signes) chez les adultes et cet article le dira

Si vous traitez un rhume correctement, vous pourrez le gérer rapidement.

Traitement de la toxicomanie

Beaucoup s'interrogent sur le traitement plus rapide du rhume (température, morve) chez l'adulte, et sur ce qu'il convient d'utiliser à cet effet. Le traitement médicamenteux traditionnel pour la suppression rapide des symptômes du rhume implique l’utilisation de tels médicaments:

Les médicaments qui aideront à éliminer les ARVI. Symptômes et traitement chez l’adulte (Kagocel, Ferveks) tout en éliminant efficacement diverses préparations antipyrétiques, analgésiques et toniques. Avec leur aide, vous pouvez éliminer les maux de tête et les douleurs musculaires, le malaise et la température corporelle élevée. Il est nécessaire de recevoir des immunomodulateurs pour renforcer les défenses globales du corps. Grâce à cela, une personne pourra rapidement surmonter l'activité d'un virus du rhume et restaurer le fonctionnement normal de tous les systèmes.

Cycloferon est l’un des médicaments immunomodulateurs les plus efficaces. Il a un large effet thérapeutique. De plus, ce médicament n'est pas très toxique et peut donc être prescrit même pour les jeunes enfants à partir de trois ans.

Pour les adultes, la posologie quotidienne admissible est de 3 comprimés. La durée du traitement doit être d'au moins dix jours. Cycloferon peut être pris dans les 20 jours suivants pour la prévention du rhume.

En outre, émettre un autre immunomodulateur efficace - Amiksin. Dans les deux premiers jours, il convient de prendre un comprimé. Ensuite, prenez 1 comprimé toutes les 48 heures pendant trois jours.

Médicaments contre la toux ou les médicaments mucolytiques. Pour ce faire, vous pouvez utiliser Mukaltin, Bronkhosan, Bromhexin ou Dr. Mom. Le traitement traditionnel avec de tels médicaments devrait durer au moins cinq à sept jours. En cas de complications du système respiratoire, il faut prescrire au patient des médicaments expectorants plus puissants.Pour éliminer le rhume et la congestion nasale, il est recommandé d'utiliser des gouttes et des vaporisateurs nasaux à base de plantes (Evkazolin, Naphthyzin). Strepfen, etc.).

Naphthyzinum aide à éliminer le nez qui coule et la congestion nasale.

Le traitement des infections virales respiratoires aiguës chez l'adulte (les médicaments et les critiques peuvent être consultés sur de nombreux forums) recommande également de prendre des complexes vitaminiques. Ils enrichiront le corps en substances utiles et en oligo-éléments. Dans le même temps, il est souhaitable de prendre des vitamines B, C, D, E et A.

Traitement folklorique

Les meilleures méthodes traditionnelles de traitement de la grippe chez les adultes sont les suivantes:

Acceptation du jus de radis au miel. C’est une méthode très ancienne, mais à la fois efficace, qui était pratiquée il y a plusieurs générations pour traiter le rhume. Cela aidera à éliminer l'inflammation et les maux de gorge, facilitera la toux et renforcera le système immunitaire du patient.

Le jus de radis avec du miel est considéré comme une recette très efficace contre le rhume.

Pour la préparation de cet outil doit être faite dans le radis approfondissement et mettre une cuillerée de miel. Dans quelques heures, le légume produira du jus qui devra être pris à la cuillère deux fois par jour.

L'utilisation d'une solution saline pour rincer la cavité nasale éliminera les microbes pathogènes et l'inflammation. Pour ce faire, vous devez mélanger une cuillerée de sel de mer dans un verre d'eau chaude. Au moins deux fois par jour pour faire la solution de lavage.La pratique de l'inhalation est efficace avec une toux prolongée. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des ingrédients tels que pommes de terre bouillies, lavande, mélisse, tilleul et sauge. Pour préparer la procédure d'inhalation de la même manière: dans un récipient profond, vous devez placer le composant principal et verser de l'eau bouillante dessus. Ensuite, le patient doit respirer la vapeur provenant du remède pendant 5 à 10 minutes, car le thé aux framboises aidera à réduire rapidement la température corporelle sans prendre d'antipyrétique. Il est également bon que, après avoir pris cette boisson, le patient soit enveloppé dans une couverture de laine chaude et s’endorme. Il transpire bien et se réveille reposé et réveillé. La température baisse au niveau optimal.

En outre, il existe les recommandations populaires suivantes pour le traitement le plus rapide possible du rhume chez les adultes:

Respect du repos au lit. Ainsi, il n'est absolument pas recommandé d'aller au travail pendant un rhume et d'exercer une contrainte physique sur le corps. En général, les médecins conseillent plus de repos et de sommeil avec la grippe, ce qui permet au corps de récupérer et de reprendre des forces. Regarder la télévision et lire des livres est également préférable d'abandonner temporairement afin de ne pas surcharger les yeux, qui sont déjà douloureux à cause de la température élevée. Humidifiez l'air de la pièce, ajoutez à votre régime des oignons et de l'ail qui ont un effet antimicrobien prononcé. Pour ce faire, prenez une cuillerée de moutarde en poudre et diluez-la dans 5 litres d’eau. Ensuite, placez-les dans un récipient profond avec une solution de pieds et maintenez-les là pendant vingt minutes, en les recouvrant d'en haut avec une serviette. Après la procédure, vous devez vous sécher les pieds et porter des chaussettes chaudes en laine. Cet événement thérapeutique aidera à récupérer rapidement et à guérir un rhume grâce à l’utilisation d’huiles aromatiques médicinales. Pour ce faire, vous pouvez utiliser l'huile essentielle de menthe, d'eucalyptus, de romarin et d'orange. Avant la procédure, il est important de s’assurer qu’une personne n’est pas allergique à une huile en particulier. Prendre un bain avec du sel de mer et de l’huile essentielle de menthe n’est possible qu’à basse température.

Il est important de noter qu'avant de procéder aux traitements folkloriques, vous devez toujours consulter un médecin, car parfois, l'automédication ne peut qu'aggraver l'état du patient.

Que boire avec un rhume

Une consommation excessive de rhume est une garantie de guérison rapide, car le liquide aidera à éliminer les toxines du corps, ce qui accélérera le processus de guérison.

Les fluides les plus utiles à prendre lors d'un rhume sont:

Bouillon hanches ou de groseilles - est un entrepôt de vitamine. Ils peuvent être pris quotidiennement jusqu'à 1 litre de thé. Framboise. Thé au citron et au gingembre. Le bouillon de poulet classique peut être bu quand une personne n'a pas d'appétit. Il va saturer le corps avec des éléments utiles et lui donner de la force.

Tout le monde connaît les avantages du thé à la framboise dans la lutte contre le rhume.

Quand voir un docteur

Il est recommandé de consulter un médecin généraliste dès l'apparition des premiers signes d'un rhume. Vous éviterez ainsi le développement de complications.

Si un adulte pratique un traitement à domicile, les signes suivants du rhume devraient être la raison d’une visite urgente chez le médecin:

Toux sévère, respiration sifflante et douleur à la poitrine, douleurs dans les sinus et les oreilles, migraine grave et température corporelle élevée, qui ne sont pas éliminées par les médicaments antipyrétiques habituels, œdème de la gorge, expectorations dans les expectorations de la toux.

Il est conseillé de consulter un médecin dès les premiers signes d'un rhume.

Le traitement des infections virales respiratoires aiguës (les réactions des adultes peuvent être consultées sur les forums) nécessite l'approche la plus sérieuse, car lors du début du traitement chez une personne, des complications peuvent survenir sous la forme d'otite, de pneumonie et de maladie cardiaque. Pour cette raison, il est fortement recommandé de traiter un rhume sous surveillance médicale.

Traitement de la rhinite et de la température chez un adulte

L'écoulement nasal et la fièvre sont des symptômes courants des pathologies catarrhales et des ARVI. En l'absence de traitement, ainsi que d'un système immunitaire affaibli, il existe un risque d'infection bactérienne et de détérioration de la santé. Que faire lorsque vous ressentez des symptômes désagréables? Dois-je vaincre la chaleur? Comment éliminer rapidement la rhinite?

Raisons

Les rhinites et le syndrome fébrile accompagnant les maladies respiratoires sont le plus souvent le résultat de la pénétration de divers virus dans le corps. Il peut s'agir de rhinovirus, d'entérovirus, d'adénovirus, de parainfluenza et autres. Une fois dans le nasopharynx, les microorganismes provoquent une inflammation, à la suite de laquelle les muqueuses commencent à intensifier la synthèse des expectorations, en essayant de les éliminer. C'est l'inflammation qui cause de la chaleur.

Bien que le rhume ne soit pas considéré comme une maladie dangereuse, il peut causer un inconfort important et nécessite par conséquent un traitement médicamenteux obligatoire.

Les médecins ne recommandent pas de baisser la température au-dessous de 38 degrés, car cela peut conduire à la progression de l'infection et au développement de complications

Le nez qui coule et la fièvre à partir de 37 degrés se produisent dans les pathologies suivantes:

  • inflammation du larynx;
  • amygdalite, amygdalite;
  • inflammation des bronches;
  • pharyngite;
  • bronchite, pneumonie;
  • la trachéite;
  • infection par le virus de l'herpès.

Le plus souvent, les symptômes caractéristiques se développent lors de la pénétration de virus dans le corps. Certains facteurs contribuent également à l'apparition de la morve et de la chaleur chez les adultes. Ceux-ci incluent:

  • l'hypothermie;
  • affaiblissement de l'immunité;
  • mauvaise alimentation, manque de vitamines;
  • dépendance - tabagisme, alcoolisme;
  • stress chronique.

Les patients souffrant d'insomnie et de surmenage, ainsi que de maladies chroniques, de troubles du système digestif et d'états dépressifs sont sujets à des rhumes fréquents.

Symptômes caractéristiques

Dans certains cas, les symptômes peuvent apparaître simultanément, mais parfois ils sont présents séparément.

Un nez qui coule à des températures normales se produit souvent:

  • avec des réactions allergiques;
  • en cas de dysfonctionnement du système nerveux central et du système endocrinien;
  • avec utilisation prolongée de gouttes, rétrécissement des vaisseaux sanguins;
  • s'il y a une courbure du septum nasal.

On observe souvent une augmentation de la température sans rhume:

  • après surchauffe;
  • avec des brûlures;
  • pendant les engelures;
  • avec des charges intensives;
  • en cas d'empoisonnement.

La rhinite a généralement un développement progressif. Initialement, les microorganismes pathogènes provoquent une grave irritation et un assèchement des muqueuses, des brûlures et des démangeaisons, suivis de l'apparition de mucus liquide, d'une détérioration de la respiration nasale, d'une altération du sens de l'odorat et d'une congestion. Dans certains cas, un nez qui coule est accompagné de larmes abondantes. Après 4-5 jours, la sécrétion nasale acquiert de la densité et de la viscosité. Si la morve devient jaune ou verte et sent mauvais, vous pouvez suspecter une inflammation purulente.

La température à froid varie généralement entre 37 et 39 degrés, selon la cause de la pathologie.

En outre, les symptômes suivants peuvent survenir:

  • mal de gorge en avalant;
  • courbatures;
  • maux de tête;
  • toux

La durée de la maladie est associée à l'état du système immunitaire. Une forme légère de rhinite chez les adultes disparaît généralement après 2-3 jours. Lorsque la fièvre et les sécrétions muqueuses persistent pendant une période prolongée, la maladie risque de devenir chronique.

Diagnostics

Si vous avez le nez qui coule et le syndrome fébrile, il est préférable de consulter un médecin. Pour faire un diagnostic, vous devrez subir une série de mesures de diagnostic:

  • analyses de sang et d'urine;
  • écouvillonnage de la muqueuse pharyngée;
  • radiographie de la poitrine et des voies nasales;
  • examen immunologique;
  • tests d'allergie.

Le plus souvent, un diagnostic complet est établi si le nez qui coule et la fièvre d'un adulte persistent pendant longtemps et que d'autres symptômes se sont joints.

Que boire pour le rhume avec une température de 37

La température sous-fébrile peut durer longtemps: non seulement pendant toute la maladie, mais aussi pendant la période de récupération. Le plus souvent, cela se produit chez les personnes dont le système immunitaire est réduit.

La marque de température de 37 degrés n’est pas une indication pour recevoir un antipyrétique: elle peut perturber la résistance naturelle du système immunitaire. Il est nécessaire de déterminer dès que possible la cause du symptôme et de prendre les mesures appropriées.

Au cours de la maladie, le patient doit prendre le plus de liquide possible contenant de la vitamine C, par exemple du thé au citron et au gingembre, une infusion d'églantier, une compote de cassis, du jus d'orange ou de pamplemousse. Cela aidera à activer les ressources propres du corps et à accélérer la récupération.

Les tisanes à base de camomille, de thym, d'origan, de tussilage et de millepertuis ont un effet positif sur l'état d'immunité.

Cependant, il ne faut pas penser que si un rhume a un peu de fièvre, cela signifie que la maladie n’est pas dangereuse et n’est pas associée à la grippe. À ce jour, de nombreuses variétés de grippe peuvent survenir sans augmentation significative des indicateurs de température.

La chose la plus importante pendant la période de la maladie est le repos au lit, l'exclusion des efforts physiques intenses, l'aération fréquente de la pièce.

Si la température s’est arrêtée à 37 degrés et dure assez longtemps, cela signifie que le corps se bat activement avec des agents étrangers.

Il faut boire de l'antipyrétique si le thermomètre indique 38-38,5 degrés et que le syndrome fébrile continue à augmenter. Dans ce cas, des médicaments à un composant à base de paracétamol et d'ibuprofène aideront.

Comment traiter un rhume

Le traitement prescrit par le médecin, en premier lieu, devrait viser à la destruction de l'agent pathogène. Pour cela sont montrés antiviraux:

Les médicaments antiviraux doivent être pris dans les premiers stades du rhume. En outre, ils utilisent des médicaments qui soulagent les symptômes: gouttes nasales, anti-inflammatoires, pastilles.

  • Un rinçage régulier du nez aidera à faire face à la rhinite. A cet effet, Aqualore, No-Sol, Aquamarine, solution saline sont nommés. À la maison, vous pouvez préparer une solution saline.
  • En cas de difficulté à respirer, utilisez des gouttes, des vaisseaux rétrécis (Galazolin, Naphthyzin), avec une forte inflammation, utilisez Pinosol. Pour arrêter la multiplication des virus dans le nasopharynx aidera gouttes Grippferon, interféron, Genferon. Les propriétés antimicrobiennes et anti-inflammatoires ont spray Evkasept. Pour les infections bactériennes accompagnées de mucus abondant et du syndrome fébrile, des gouttes antibactériennes sont appliquées sur le Polydex ou Isofra dans le nez.
  • Pour réduire l'augmentation de la température, vous pouvez utiliser Coldrex, Efferalgan, Rinzasip, qui, en plus du paracétamol, sont contenus dans la composition de la vitamine C.
  • Si la toux a rejoint le symptôme désagréable, on vous prescrit des médicaments protivokashlevye, expectorants et mucolytiques (ACC, Bromhexine, Docteur Maman, Mukaltin, Ambroxol).
  • Les inhalations aideront à se débarrasser du froid, mais elles ne sont pas pratiquées si la fièvre a augmenté à 37,5 degrés.
  • Pour stimuler l'immunité montrée cycloferon, Amiksin.
  • Si vous avez mal à la gorge, appliquez les comprimés absorbants Septolete, Faringosept.

Vous ne devez pas traiter une infection virale avec des antibiotiques: ils ne peuvent pas résister aux virus. Cependant, s'il n'y a pas d'amélioration visible après 3-4 jours de traitement médicamenteux, vous pouvez suspecter l'ajout d'une infection bactérienne. Dans ce cas, un traitement antibactérien est utilisé.

Les agents antimicrobiens sont utilisés dans les cas suivants:

  • avec des symptômes croissants;
  • avec une détérioration du bien-être;
  • en rejoignant une infection bactérienne.

Parmi les plus célèbres figurent l’azithromycine, la lévofloxacine, l’amoxiclav, les supraks et l’Augmentin.

Médecine populaire

L'utilisation de remèdes populaires chez les adultes peut constituer une issue au tout début du développement du rhume:

  • Pour renforcer le système immunitaire et réduire les symptômes, ils utilisent du jus de radis avec du miel. Dans un radis faire un puits, mettez-y 5 g de miel. Après quelques heures, le radis devrait donner du jus, qui devrait être consommé deux fois par jour.
  • Pour laver le nez, vous pouvez utiliser du sel de mer - 1 cuillère à café par tasse d'eau. Vous pouvez le remplacer par du sel de table ordinaire.
  • Avec la toux et le nez qui coule, vous pouvez faire face à l'inhalation. Pour ce faire, des pommes de terre bouillies appropriées dans leur peau, une infusion de sauge, de tilleul, de mélisse, de lavande.
  • La toux peut contenir un morceau de propolis dans la bouche.
  • La confiture de framboises aidera à réduire la température. Boire du lait chaud avec du miel et du beurre sera utile.
  • Il est recommandé d'ajouter l'ail et les oignons au régime. Ces produits ont un effet antimicrobien. Si vous n'avez pas d'appétit, vous pouvez boire du bouillon de poulet qui donnera de la force et enrichira le corps en oligo-éléments essentiels.
  • En l'absence de syndrome fébrile, vous pouvez mettre vos pieds dans la moutarde, mettre du plâtre à la moutarde du jour au lendemain.

Le rhume, accompagné de rhinite et de fièvre, peut entraîner de graves malaises et perturber les régimes. Le plus raisonnable est de ne pas porter la maladie sur vos pieds, de rester à la maison quelques jours et d’essayer de faire face à la maladie au stade initial de développement.

Morve et température 38 chez l'adulte: comment traiter?

Si vous avez le nez qui coule et que la température est de 38 ° C, il s'agit très probablement d'une maladie infectieuse des voies respiratoires aiguës. Bien, aiguë - bien sûr, elle apparaît généralement après l'hypothermie du corps. Si les défenses de l'organisme ne résistent pas, les symptômes augmentent assez rapidement. Un nez qui coule (ou plutôt, il est plus correct de dire «rhinite» - inflammation de la muqueuse nasale), puis un mal de gorge (ce sont les amygdales, organes remplis de cellules immunitaires, essayent d'empêcher la propagation de l'infection), fièvre et disparaissent. Respiratoire (respiratoire) - cela signifie que les voies respiratoires sont touchées. Infectieux - signifie que la cause du développement de la maladie est constituée de microorganismes pathogènes, en l’occurrence des virus. Les plus communs sont:

  1. Rhinovirus. Extrêmement instable dans l'environnement externe. Causer le SRAS, caractérisé par une lésion prédominante de la membrane muqueuse de la cavité nasale et une légère intoxication. La morve et la température 38 sont une combinaison de symptômes inhabituels d'une infection à rhinovirus.
  2. Réovirus. Ces virus provoquent des maladies non seulement chez l'homme, mais aussi chez l'animal. L'infection à réovirus fait référence à la "maladie des mains sales". En plus de l'inflammation catarrhale des voies respiratoires supérieures et de l'intoxication générale, des lésions du tractus gastro-intestinal sont présentes (vomissements, diarrhée, douleurs abdominales). Cette maladie est aussi appelée "grippe intestinale".
  3. Adénovirus. Résistant à l'environnement externe. Causer la maladie que chez l'homme. La maladie se caractérise par des symptômes tels que rhinite, mal de gorge, conjonctivite (caractéristique distinctive de l'infection adénovirale). Une augmentation des amygdales et des ganglions lymphatiques est également caractéristique. Un syndrome hépatolien peut survenir (hypertrophie du foie et de la rate).
  4. Virus de la grippe. La grippe survient avec une intoxication grave. Il se caractérise par une température corporelle élevée, des maux de gorge, une rhinite, des symptômes très caractéristiques tels que des maux de tête dans la région frontale, ainsi que des douleurs dans les globes oculaires. Une maladie assez grave. Plus souvent que d'autres infections respiratoires aiguës (maladies respiratoires aiguës) peuvent causer diverses complications, en particulier des systèmes respiratoire et cardiovasculaire.
  5. Virus Parainfluenza. La maladie est anthroponotique, présente des symptômes pseudo-grippaux (nez qui coule, mal de gorge, fièvre), mais elle est beaucoup plus facile. Il ne menace les nouveau-nés et les nourrissons que chez les patients à immunité réduite.
  6. Paramyxovirus. Causer une soi-disant infection respiratoire syncytiale. Il se caractérise par une intoxication relativement légère, mais conduit souvent à une bronchite et à une pneumonie (la maladie des enfants est plutôt dangereuse - bronchiolite).

Que boire avec un rhume?

Médicaments antiviraux

Agissez directement sur la cause de la maladie, car le rhume est généralement déclenché par un virus.

  • Arbidol détruit le virus, potentialise l'immunité cellulaire et humorale. Utilisé principalement pour le traitement et la prévention de la grippe. Pour le traitement, boire 2 comprimés 4 fois par jour pendant 3 jours. À des fins prophylactiques, par exemple lors d'une épidémie de grippe, ils prennent 1 comprimé une fois par jour pendant 14 jours.
  • L'interféron est un médicament dont l'action et les indications sont similaires à l'arbidol, mais il s'agit d'une substance produite naturellement par l'organisme. Il s’applique généralement localement.
  • Amizon - un médicament qui combine un effet antiviral, immunostimulant, anti-inflammatoire, antipyrétique et analgésique. Il est utilisé pour traiter et prévenir les rhumes.

Remèdes homéopathiques

Souvent utilisé dans la pratique de médecine familiale et de pédiatrie "Aflubin", "Engystol" stimule efficacement la réponse immunitaire de l'organisme à l'introduction de l'agent pathogène, soulage l'intoxication et les symptômes de la maladie (il est conseillé de boire ces médicaments dès les premiers signes d'un rhume). Également souvent utilisé pour la prévention des infections respiratoires aiguës en automne-hiver.

Vous serez intéressé par l'article - Caractéristiques du traitement de la température 38 et du nez qui coule chez les enfants.

Phytopreparations

Pour les rhumes, buvez du thé au tilleul, une infusion d'églantier, du thé au citron; améliore l'immunité cassis.

Médicaments symptomatiques

Les rhumes sont accompagnés de nombreuses manifestations subjectivement désagréables: mal de gorge, maux de tête, frissons ou sensation de chaleur, nez qui coule, toux, malaise général, faiblesse. Pour éliminer ces phénomènes, le plus souvent, des fonds ont été utilisés dans le groupe "médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens". Cela comprend l'aspirine bien connue, le paracétamol, une nouvelle génération de nimésulide (nimesil, nimid). En cas de rhume avec la température, on utilise un médicament innovant qui combine la capacité d'éliminer les symptômes de la maladie avec un effet immunomodulateur, l'acide méfénamique. Souvent utilisé des médicaments combinés, y compris la caféine, feniefrin. Il convient toutefois de rappeler que ces remèdes, en règle générale, n’affectent pas la cause de la maladie et peuvent supprimer les mécanismes de défense naturels, tels que, par exemple, l’augmentation de la température corporelle.

Si la température est inférieure à 38 ° C, il n'est pas nécessaire de l'abaisser du tout!

Lorsque la température augmente, les tactiques médicales dépendent du stade de la fièvre (en fait, c'est le nom du processus d'augmentation de la température corporelle).

La fièvre a 3 étapes:

  1. stade d'élévation de la température corporelle (stade incrémenté);
  2. stade de repos à la température maximale (stade rapide);
  3. chute de la température du stade (décrément du stade).

Dans la première étape, la génération de chaleur commence à augmenter, car le métabolisme est intensifié en raison de l'effet sur le corps des médiateurs inflammatoires. La dissipation de chaleur est réduite à la suite d'un spasme vasculaire de la peau. Ce processus s'accompagne d'une sensation de frissons. Le patient à ce stade doit être réchauffé, enveloppé dans une couverture chaude, donner beaucoup de boissons chaudes (thé au citron vert, thé au citron, cassis)

Dans la seconde étape, un équilibre est établi entre les processus de génération de chaleur et de transfert de chaleur à une température corporelle plus élevée. Ici, si la température est supérieure à 38 ° C, il est nécessaire de prendre des mesures visant à la réduire car, bien que l'élévation de la température soit une réaction protectrice du corps, ce phénomène est semé d'embûches du système nerveux central, de déshydratation, de détérioration des propriétés rhéologiques du sang, de stress accru pour le système cardiovasculaire. Ces phénomènes sont particulièrement dangereux dans l’enfance, mais peuvent se produire chez les adultes.

Le patient est ouvert, un chiffon imbibé d'eau froide est placé sur son front et la pièce est ventilée. Frottez d'abord le corps avec une solution d'alcool pour dilater les vaisseaux sanguins, puis avec une solution de vinaigre qui, en s'évaporant rapidement, refroidit la peau. Il est important de donner au patient de boire suffisamment de liquide. À partir de médicaments utilisant de l’aspirine, du paracétamol, du nimésulide. Dans les cas graves, le patient est recouvert de bulles de glace, de la solution d'aminazine prescrite.

Dans la troisième étape, une chute de température rapide (crise) ou lente (lyse) se produit. Les patients se sentent soulagés et en même temps, ils ressentent une faiblesse générale, des vertiges. Le danger ici est une possible chute brutale de la pression artérielle (effondrement). La pression à ce stade doit être contrôlée, si nécessaire, la caféine, la kordiamine doit être administrée. En raison de la transpiration excessive, vous devrez peut-être changer de linge.