Principal
L'otite

Fort nez qui coule chez un enfant

Les enfants, en particulier les enfants d’âge préscolaire, souffrent souvent d’un rhume. Une fois que le bébé commence à aller à la maternelle, la fréquence de cette maladie augmente. Un fort rhume chez un enfant lui cause beaucoup d'inconvénients, il faut donc traiter cette affection. Il est préférable de consulter un médecin pour cela. Il sera en mesure de comprendre les causes d'un rhume chez un enfant et de lui conseiller un traitement approprié.

Causes du phénomène

Les voies nasales deviennent le premier moyen de défense contre les microorganismes en suspension dans l'air, les substances nocives et les poussières. Sur la muqueuse nasale, il existe des villosités spéciales capables de piéger et de collecter les particules indésirables pénétrant dans les voies nasales. Voici le réchauffement de l'air entrant dans les organes respiratoires. Un nez qui coule est appelé la sécrétion accrue de mucus, dont le but est d'éliminer les substances nocives et les agents pathogènes des voies nasales. Ainsi, l’une des causes d’un fort rhume chez l’enfant devient une infection qui est entrée dans le corps. En plus du rhume, dans ce cas, il peut y avoir de la fièvre, des symptômes d'intoxication et des lésions des autres organes respiratoires. Le SRAS, la grippe, la scarlatine et d'autres pathologies peuvent provoquer une rhinite infectieuse.

Mais l’infection peut non seulement être la cause d’un mauvais rhume chez l’enfant, mais un tel symptôme est caractéristique d’une réaction allergique. L'allergène peut être la poussière, les produits chimiques ménagers, les squames d'animaux, le pollen de plantes, etc. L'allergie, en plus d'un écoulement nasal grave, se manifeste par des larmoiements prononcés, des éternuements fréquents, une grande quantité de mucus provenant du nez, de consistance aqueuse, et des difficultés respiratoires. Avec l'élimination du contact avec l'allergène, la réaction diminue rapidement et disparaît complètement.

La rhinite vasomotrice est une autre forme de rhinite. Le mécanisme de son développement est associé à une inflammation de la membrane muqueuse qui se produit lorsque ses vaisseaux se dilatent. Les causes de la rhinite vasomotrice chez un enfant sont des substances irritantes, telles que la fumée de cigarette, des gaz d'échappement, etc., l'utilisation d'aliments très chauds ou épicés, des troubles nerveux et le stress. Un symptôme d'une telle condition devient un mauvais rhume, une douleur et une lourdeur à la tête, des larmoiements, des éternuements, une sensation de malaise et d'autres signes de maladie.

Nez qui coule sévère chez un bébé d'un mois

Chez les très jeunes enfants, les voies nasales sont encore trop étroites. Par conséquent, un nez qui coule, comme tout autre problème respiratoire, peut provoquer un manque d'oxygène dans le corps, ce qui nuit au développement du bébé. Un écoulement nasal grave chez un bébé de moins d'un mois peut être causé par les raisons suivantes:

  1. Air sec excessif dans la pièce. Cela peut entraîner la libération de plus de mucus, le dessèchement des parois du nez et la formation de croûtes.
  2. Allergie. Elle s'accompagne de sécrétions transparentes abondantes, de larmoiement, de rougeurs et de gonflements de la muqueuse nasale.
  3. Lésion bactérienne de la cavité nasale. Un écoulement nasal grave chez un bébé d'un mois peut être associé à des infections congénitales ou acquises, telles que la syphilis, la diphtérie, la rougeole, etc.
  4. Maladies virales.

L'écoulement nasal chez les jeunes enfants s'accompagne généralement d'un rejet de nourriture, de régurgitations fréquentes, d'un manque de sommeil, d'une anxiété constante et d'une respiration par la bouche. Lorsque ces symptômes apparaissent, il est préférable de voir immédiatement un pédiatre.

Un enfant d'un an a un mauvais rhume.

Les causes d'un mauvais rhume chez un enfant d'un an peuvent être les mêmes que chez les petits enfants. Le nez qui coule le plus commun est causé par des infections ou une réaction allergique. Entre autres choses, une rhinite peut apparaître lors de visites dans des centres de la petite enfance ou des lieux où se concentrent de nombreuses personnes. Comme le système immunitaire du bébé n’est pas encore complètement développé, il est infecté plus rapidement et plus facilement que les adultes.

En outre, le nez qui coule d'un enfant d'un an peut apparaître après de longues promenades par temps froid ou humide, avec le mauvais choix de vêtements, les pieds mouillés, l'hypothermie, les humeurs, les cris et les pleurs dehors par temps humide et venteux. Pour éliminer ces facteurs, vous devez toujours porter le bébé en fonction de la météo. En même temps, cela ne vaut pas la peine de le terminer aussi, car cela augmente également les risques que l'enfant soit malade.

Traitement de la rhinite aiguë chez un enfant

Le traitement d'un mauvais rhume chez un enfant, en plus des remèdes populaires ou des médicaments, comprend les mesures suivantes:

  • nettoyage régulier des chambres;
  • diffusion obligatoire (toutefois, il n'est pas permis de laisser l'enfant dans un brouillon);
  • souffler et se laver le nez;
  • dormir avec le haut du corps;
  • repos et repos adéquat.

Les massages et la physiothérapie sont utilisés pour soulager la maladie et réduire les sécrétions. Le médecin peut prescrire une irradiation UV de la cavité nasale et buccale. Les remèdes homéopathiques, tels que Corisalia, Euphorbium Compositum et autres, sont utilisés pour traiter un écoulement nasal grave chez un enfant.

Comment guérir la congestion nasale à la maison

Un nez qui coule chez un enfant est le plus souvent traité à la maison. Afin de guérir rapidement le bébé, vous devez régulièrement retirer les sécrétions muqueuses des voies nasales. À cette fin, des dispositifs spéciaux, des poires en caoutchouc et autres dispositifs similaires peuvent être utilisés. Pour combattre un fort rhume chez un enfant, vous pouvez vous laver le nez avec une faible solution de sel, mais vous devez au préalable consulter un médecin.

En tant qu'agents thérapeutiques, il n'est pas nécessaire d'acheter des préparations pharmaceutiques, de nombreuses recettes populaires conviennent à cet effet. Lorsque vous traitez une rhinite grave chez les jeunes enfants, vous devez appeler un médecin, consulter avec lui les moyens utilisés et suivre scrupuleusement ses recommandations. En plus de se débarrasser des symptômes de la maladie, un traitement de restauration est mis en place afin de renforcer le système immunitaire et de prévenir les cas récurrents de la maladie.

Comment traiter un fort rhume chez un enfant

Remèdes populaires

L'action de la plupart des médicaments contre la rhinite vise à éliminer l'œdème et l'inflammation de la membrane muqueuse. Pour le traitement d'un rhume chez un enfant, vous pouvez utiliser des remèdes populaires, car ils ont beaucoup moins d'effets secondaires et ne créent pas de dépendance. Voici les recettes de remèdes populaires pour le rhume:

  1. Le jus de betterave ou de carotte est dilué avec de l'eau et instillé dans le nez 2 gouttes. Cet outil peut être utilisé pour traiter les enfants de moins de 1 an.
  2. Le jus frais de Kalanchoe est instillé en 4 gouttes le matin et le soir, vous pouvez également lubrifier les voies nasales avec un coton-tige avec ce jus.
  3. Le bulbe doit être finement haché et légèrement poussé dans une poêle jusqu'à ce que l'oignon donne du jus. Ensuite, une petite quantité d’huile végétale y est ajoutée et laissée à infuser pendant 10 à 12 heures. Avec un rhume, ce remède est instillé quelques gouttes dans chaque passage nasal.
  4. Dans un demi-verre d'eau à la température ambiante, dissolvez la moitié d'une petite cuillerée de sel, puis dans cette solution, humidifiez un coton-tige que vous introduisez tout d'abord dans une narine, puis dans une autre.
  5. Dans la bouilloire avec de l'eau bouillante, versez quelques petites cuillères de soda. Avec la vapeur sortant du bec, ils effectuent des inhalations alcalines, qui aident rapidement à se débarrasser du froid. Au lieu de la solution de soude, vous pouvez utiliser des bouillons de lavrushka, sauge, eucalyptus, menthe, camomille. Assurez-vous de surveiller la température de la vapeur à l'enfant n'est pas brûlé.
  6. Effectivement à la tête de l'huile d'argousier, il tombe 5-7 gouttes trois fois par jour.
  7. Il est utile d'instiller dans les voies nasales le jus d'aloès préalablement dilué avec de l'eau claire 1 à 10. La solution obtenue laisse tomber 3 gouttes jusqu'à 5 fois par jour dans chaque narine.
  8. Le miel et le jus de Kalanchoe sont mélangés à parts égales et ajoutés à l'infusion d'Hypericum. Ce remède se boit trois fois par jour.
  9. Pour la lubrification de la muqueuse nasale, on utilise un mélange d’huile de miel et de menthe poivrée dans un rapport de 2: 1.
  10. Une grande cuillerée de menthe poivrée est versée à un demi-litre d'eau bouillante et infusée pendant une heure. Buvez le remède 100 ml, en ajoutant un peu de miel.
  11. Boutons de pin (50 g), versez de l’eau froide, couvrez d’un couvercle et laissez bouillir à feu doux pendant 10 minutes. Ensuite, le bouillon est filtré et bu toutes les 2-3 heures, sucré avec de la confiture ou du miel. L'inhalation d'un bouillon chaud aide également à se débarrasser du rhume, de la toux et d'autres pathologies du système respiratoire.
  12. Réchauffer le nez avec du sel chaud versé dans un petit sac en tissu. Au lieu de sel, vous pouvez utiliser une paire d'œufs durs tant qu'ils sont encore chauds.

Préparations

Le traitement de la rhinite grave chez les enfants avec des médicaments vise principalement à éliminer tous les symptômes de la rhinite et à réduire la quantité de sécrétions. Pour cela, utilisez habituellement des médicaments à effet vasoconstricteur. Ceux-ci incluent: Nazivin, Vibrocil, Otrivin, Brizolin et autres. Les effets les plus prononcés sont les fonds produits sous forme de sprays. Lors de l'utilisation de ces médicaments, il est important de surveiller attentivement la posologie et la réaction de l'organisme à l'introduction de fonds.

En cas de rhume de nature infectieuse, le médecin peut également vous prescrire des pommades Bactroban ou Sulfacyl sodium en gouttes. Ces deux agents ont un effet bactéricide. Pour renforcer les propriétés immunitaires des voies nasales muqueuses, on leur instille Derinat. Ce remède aide à réduire la gravité des symptômes de la maladie et à en réduire la durée.

Pour se débarrasser de la rhinite allergique habituellement prescrits des antihistaminiques, tels que Claritin, Zyrtec et autres.

Comment et quoi traiter un rhume chez un enfant

L'écoulement de mucus clair du nez est un signe du développement de la rhinite. À première vue, un nez qui coule peut sembler être un phénomène inoffensif pour de nombreux parents, mais cela aggrave le bien-être de l’enfant et peut entraîner certaines complications. C’est pourquoi il est important de savoir comment traiter un écoulement nasal grave afin de soulager l’état du bébé et de rétablir une respiration nasale normale.

Un très mauvais rhume peut survenir chez tous les enfants, les bébés et les écoliers. La rhinite chez les enfants est souvent accompagnée d'une augmentation de la température corporelle, ce qui indique le développement du processus inflammatoire dans le corps de l'enfant. Si un enfant a un rhume et de la fièvre, la maladie sera probablement virale ou bactérienne.

Le processus inflammatoire survenant dans le nasopharynx, en fonction des facteurs qui l'ont provoqué, peut être infectieux et non infectieux. Dans le premier cas, un virus pénétrant dans le corps de l’enfant a provoqué le développement du ARVI. Avec la rhinite non infectieuse, il y a généralement un mauvais rhume sans fièvre, qui peut être causé par des facteurs tels que:

  • effets néfastes de l'environnement;
  • réactions allergiques du corps de l'enfant;
  • se blesser au nez.

La rhinite non infectieuse se déroule sans augmentation de la température, puisque le corps ne développe pas de processus inflammatoire, seule une irritation de la muqueuse nasopharyngée se produit. Parmi les causes de ce processus pathologique, comme la sécrétion abondante de mucus par le nez, les pédiatres sont également appelés lésions de la muqueuse. Les corps étrangers qui endommagent la muqueuse nasopharyngée provoquent une excrétion excessive de l’humidité, réaction protectrice du corps de l’enfant.

Nez sévère et mal de tête chez un enfant par an et par bébé

À l'âge d'un an, un enfant peut avoir un mauvais rhume en raison d'une augmentation du tissu adénoïde. Toute infection qui pénètre dans le nasopharynx s'étend jusqu'au lieu de formation du tissu adénoïde, qui s'enflamme et grossit. Avec des adénoïdes hypertrophiés, le bébé souffre de rhinite chronique difficile à traiter avec les médicaments traditionnels pour le soigner.

Dans ce cas, il peut y avoir, en plus du rhume, de graves maux de tête et une congestion nasale. Les enfants atteints d'adénoïdite ronflent la nuit, leur sommeil est agité et intermittent. Reconnaître le développement de la maladie peut être sur la voix nasale du bébé.

La formation abondante de mucus dans le nasopharynx et la congestion nasale entravent le bon fonctionnement du bébé. Le processus inflammatoire gonfle la membrane muqueuse du nasopharynx, il y a des difficultés à respirer, il y a du bruit dans les oreilles, des larmoiements abondants. L'enfant devient capricieux, agité, chez les nourrissons à cause de la congestion nasale, le sommeil est perturbé et l'appétit se détériore. Un écoulement nasal sévère chez le nourrisson devient souvent un motif de refus de se nourrir. En cas d'évolution prolongée de la maladie, les bébés maigrissent.

La rhinite chez les jeunes enfants est souvent difficile en raison de l'étroitesse des voies nasales. Un mucus abondant et un œdème muqueux violent la respiration nasale et obligent le bébé à respirer par la bouche. Pendant la tétée, ce processus est difficile et le bébé refuse donc d'allaiter.

Reconnaître le début du développement de la rhinite chez les enfants est facile. On peut le remarquer avant même le moment où le mucus s'écoule abondamment du nez. Les symptômes suivants peuvent aider les parents:

  • éternuements fréquents;
  • congestion nasale;
  • léger écoulement de mucus de couleur transparente.

Au stade initial du développement de la rhinite, le mucus est fluide, un écoulement épais indique déjà une négligence de la maladie.

Comment arrêter et guérir un mauvais rhume

Afin d'empêcher la transition de la rhinite d'un stade précoce à un stade ultérieur, il est important de ne pas laisser le mucus s'épaissir. Pour ce faire, rincez le bec avec une solution saline. Cette procédure est montrée chez les enfants après l'âge de deux ans. Pour traiter un rhume chez les nourrissons, vous pouvez nettoyer le nez de mucus en utilisant un aspirateur. Ces actions régulières des parents amélioreront le bien-être de l'enfant. Le traitement de la rhinite doit être rapide car il peut entraîner de nombreuses complications dangereuses. Le mucus descend rapidement dans les voies respiratoires, provoquant une inflammation. C'est souvent un rhume qui provoque une bronchite et même une pneumonie.

Utiliser un flagella de coton est un autre moyen d’arrêter un fort nez qui coule chez un enfant qui ne sait pas se moucher le nez. Ils sont insérés à tour de rôle dans chacune des voies nasales du nez du bébé. La laine de coton absorbera rapidement l'excès de liquide et le bien-être du bébé s'améliorera temporairement.

Comment guérir un mauvais rhume, ne peut dire à un spécialiste, sur la base du diagnostic. Le traitement de la rhinite allergique est significativement différent des méthodes de traitement des maladies d'origine virale ou bactérienne.

En l'absence de température, le traitement peut être effectué à l'aide de préparations locales destinées à l'instillation du nez des enfants. Pour un traitement en toute sécurité, il est préférable d'enterrer le nez que de le vaporiser.

En pédiatrie, le médicament à base d'argent Protargol est largement utilisé dans le traitement de la rhinite virale et bactérienne. En cas de rhinite fréquente, due à une immunité réduite, des médicaments immunostimulants peuvent être prescrits.

Après avoir demandé aux experts comment traiter un fort nez qui coule chez un enfant souffrant de congestion nasale, ils ont indiqué qu’ils avaient besoin de médicaments vasoconstricteurs. Le traitement doit être effectué selon les rendez-vous de l'oto-rhino-laryngologiste, il est impossible de dépasser la posologie et le déroulement du traitement.

Si vous avez des questions à poser au médecin, veuillez les poser sur la page de consultation. Pour cela, cliquez sur le bouton:

Comment soigner un mauvais rhume chez un enfant?

Un nez qui coule est une inflammation de la membrane muqueuse dans la cavité nasale. Il semble que la maladie soit inoffensive, mais la rhinite peut provoquer des complications dangereuses et provoquer une sinusite, une otite ou une sinusite frontale. Un fort nez qui coule chez un enfant de 3 ans est particulièrement dangereux car son système immunitaire est affaibli et le corps ne peut pas se protéger.

Le traitement d'un mauvais rhume chez un enfant devrait commencer immédiatement. Cependant, le parent doit connaître le diagnostic exact et acheter des médicaments uniquement après consultation personnelle et examen du bébé par un médecin qualifié.

Symptômes et causes de la rhinite

Un nez qui coule peut apparaître à tout âge, mais la rhinite chez les enfants est particulièrement dangereuse. Le nez qui coule provoque souvent des maladies graves dans les voies respiratoires supérieures et provoque un certain nombre de complications. La rhinite provoque le plus souvent une inflammation des sinus paranasaux, une maladie du sinus frontal et d'autres formes de sinusite.

Afin de soigner un rhume sans risque de complications, il est important de savoir quoi faire si l'enfant a un mauvais rhume. La pharmacothérapie commence après avoir établi les causes de la maladie et tous les facteurs connexes.

Comprendre qu'un enfant a une rhinite aiguë est facile. Habituellement, la maladie de la membrane muqueuse s'accompagne de sécheresse et de brûlures dans la cavité nasale, de maux de gorge, d'éternuements fréquents, de toux, de faiblesse, de signes d'intoxication et de maux de tête.

Un très jeune enfant devient capricieux, pleure souvent sans raison, touche constamment son nez aux bras, ne dort que d'un côté et refuse de manger.

La raison de ce processus réside dans la lésion infectieuse ou virale du corps. En outre, un écoulement nasal grave peut apparaître en raison d'un traumatisme de la cavité nasale, de la pénétration et de la reproduction de bactéries apparues à la suite d'un traitement inapproprié des rhumes précédents.

Si le traitement est reçu au premier stade, vous pouvez éviter les maladies dangereuses et les traitements compliqués. Mais avec la formation de sécrétions abondantes accompagnées de morve verte ou jaune, le bébé a besoin d'un traitement complet aux antibiotiques.

Quoi et comment traiter un enfant avec un mauvais rhume

Le traitement de la rhinite abondante et de longue durée chez les bébés nécessite une certaine approche. Les enfants de moins d'un an ne peuvent pas être traités selon les lois du traitement des adultes, car la structure des sinus nasaux chez les bébés est complètement différente.

Souviens toi! Dans les premiers stades du développement de la maladie, un traitement à domicile est autorisé. Mais avec l'apparition des pertes purulentes, il est important d'aller rapidement à la clinique et de prévenir les complications.

Laver

Le traitement suivant est nécessaire pour traiter les jeunes enfants:

  1. Il est important de nettoyer régulièrement les voies nasales du bébé. Pour ce faire, enlevez le mucus avec des cotons-tiges ou de petits turunds.
  2. Les enfants de moins de deux ans peuvent insérer des gouttes d’Otrivin ou de Tizin dans la cavité nasale. Pour les bébés plus âgés, il est recommandé de tirer des bouffées de chaleur avec Dolphin, Aqualor et Aqua Marisa. En outre, les médecins prescrivent souvent les médicaments suivants: Humer, Physiomer, Marimer, Quisk, Docteur Theiss, Morenazal.
  3. En plus des solutions salines prêtes à l'emploi, vous pouvez nettoyer les voies nasales avec des solutions salines. Préparer une décoction pour le lavage, vous pouvez à la maison. Pour ce faire, dissolvez une demi-cuillère à café de sel dans un verre d'eau tiède. Il est nécessaire de laver les sinus tous les jours toutes les trois heures.
  4. Pour les enfants de moins de douze mois, ces méthodes sont inacceptables, par conséquent, pour faciliter la respiration nasale, utilisez des aspirateurs.

Un nettoyage en temps opportun des voies nasales permettra d’éviter les sinusites purulentes, ainsi que les maladies les plus dangereuses. L’assainissement ne permettra pas aux bactéries et aux infections de pénétrer dans la cavité nasale et facilitera considérablement la respiration nasale de l’enfant.

Pour nettoyer le nez chez les bébés jusqu'à un an est nécessaire avant chaque repas. Après la rééducation, n'oubliez pas de rincer la poire ou la pompe à buse.

En plus de nettoyer les voies nasales, le lavage aide à éliminer la formation de croûtes.

Gouttes

Si la congestion nasale augmente tous les jours, le médecin vous prescrit des gouttes vasoconstricteurs. Ils réduisent le gonflement des tissus et améliorent la perméabilité. Cependant, pour le traitement d'enfants de moins de trois ans, vous pouvez utiliser les gouttes pendant trois jours au maximum. À partir de trois ans, la durée du traitement peut atteindre cinq jours.

Lors de la prescription de gouttes pour la vasoconstriction, la posologie est choisie en fonction de la taille et du poids de l'enfant, ainsi que de la gravité de la maladie.

Vous pouvez vous débarrasser des pertes lourdes et épaisses à l'aide des médicaments suivants - Pour Nez, Nazivin, Xymelin, Nasol, Otrivin, Tizin, Xymelin.

Antibiotiques

En cas de reproduction bactérienne à l'intérieur de la membrane muqueuse, des antibiotiques sont prescrits au bébé. Assurez-vous qu'aucun traitement antibactérien n'est prescrit le premier jour de la maladie, ainsi que pour les symptômes non aigus.

Au début du traitement antibiotique, il est important de calculer correctement la posologie et de mettre fin au traitement. Si vous arrêtez de prendre le médicament après la première amélioration, il existe un risque de récurrence de la rhinite abondante.

Pour le traitement des bébés, les médecins préfèrent les médicaments suivants: amoxicilline, ampicilline, ticarcycline, tétracycline, lévofloxacine, gatifloxacine, moxifloxacine, ciprofloxacine.

Médicaments antiviraux

Dans le cas d'une lésion nasale virale, de puissants médicaments antiviraux sont prescrits au bébé. Ils vont réduire le gonflement et éliminer le foyer de la maladie dans les cinq jours.

Le moyen le plus efficace reconnu - Kagocel, Cycloferon, Lavomaks, Arbidol, Ingavirin.

Antihistaminiques

En cas de rhinite abondante, des antihistaminiques sont prescrits à l'enfant. Ils réduisent le gonflement des tissus et rendent la perméabilité des voies nasales immédiatement après utilisation.

La rhinite allergique est mieux traitée avec les médicaments suivants - Zyrtec, Cetrin, Erius, Suprastin, Letizen, Cetirizine. Cependant, l'effet du médicament sera incomplet si vous n'éliminez pas l'allergène lui-même.

Traitement de la rhinite physiologique

Outre les raisons décrites et les médicaments nécessaires, l’enfant peut présenter une rhinite physiologique. Dans ce cas, le traitement médicamenteux n'est pas une nécessité. À l’heure actuelle, il est important d’éliminer les décharges à temps avec un coton-tige.

Des soins médicaux rapides aideront à éviter une inflammation aiguë. Par conséquent, n'ignorez pas les progrès modernes dans le domaine des produits pharmaceutiques et utilisez tous les médicaments prescrits par votre médecin. Au mieux, un nez qui coule abondamment va disparaître après cinq jours. Si la rhinite persiste, répétez le diagnostic.

Conclusion

Rappelez-vous que tous les médicaments ne sont pas autorisés pour le traitement des bébés. Avec la sensibilité particulière du bébé aux drogues, essayez d’éliminer la maladie par des méthodes traditionnelles. Pour ce faire, laver les voies nasales avec des décoctions de plantes médicinales et ne pas oublier les règles d'hygiène.

N'oubliez pas qu'un nettoyage humide régulier vous permettra d'éliminer la propagation de micro-organismes nocifs.

Comment et quoi traiter un rhume chez un enfant que chaque mère devrait savoir

En parlant de rhinite infantile, les opinions diffèrent, quelqu'un considère la maladie comme peu grave, certains en exagèrent la valeur. Il ne faut pas sous-estimer le nez qui coule, car le nez est l’emplacement des terminaisons nerveuses, le filtre naturel du corps. Depuis violations dans le travail du corps, affectent la condition humaine, il est donc nécessaire de traiter un nez qui coule.

Pourquoi il y a un fort rhume

Du mucus est nécessaire pour chauffer et humidifier l'air dans la cavité nasale. Dans le corps malade, il peut y avoir deux fois plus de sécrétions que d'habitude. La sécrétion excessive du contenu muqueux est appelée rhinite.

Les causes de la rhinite varient. Ils sont divisés en trois types:

  • infectieux (viral);
  • non infectieux (allergique);
  • mixte

Le premier type est causé par des agents infectieux qui pénètrent dans l'organisme en raison d'une baisse de l'immunité. L'échec de la protection est dû à des changements brusques de température, à une hypothermie (généralement arrêtée), à ​​une infection virale chez des groupes d'enfants. La maladie est provoquée par une otite, une adénoïdite, un ARVI, une sinusite. La rhinite est forte dans de tels cas, accompagnée de fortes pertes, la température reste rarement normale.

Le second type est causé par des lésions des voies nasales, des allergies au médicament, des poils d'animaux et d'autres histamines.

Le troisième est un mélange des deux premiers types.

De plus, les nourrissons ont parfois une rhinite physiologique. Cette espèce est associée à la différence de conditions dans le monde intra-utérin et l'environnement auquel nous sommes habitués. En s'adaptant, les voies nasales du nourrisson sont ajustées au travail, ce qui les assèche ou les rend trop humides. Ce type ne s'accompagne pas d'une détérioration du corps. Par conséquent, si l'enfant a un mauvais rhume et que la fièvre est élevée, une visite chez le médecin est nécessaire.

Symptômes de la rhinite

Lorsqu’il a le nez qui coule, l’enfant vit trois phases de la maladie.

  1. La période initiale de l'infection. Dure jusqu'à 2 jours et s'accompagne de sensations désagréables dans le nez.
  2. Étape active Il y a un froid intense, un gonflement de la membrane muqueuse, la température augmente, une inflammation se développe. Dans le même temps, des difficultés respiratoires sont constatées.
  3. La dernière période. À ce stade, le mucus s'épaissit et les symptômes aigus s'atténuent. Avec la nomination de la thérapie adéquate vient bientôt la récupération.

Si les complications ne sont pas associées, ces étapes prennent environ une semaine.

Les signes de rhinite infectieuse se manifestent comme suit:

  • le froid sévère et la température chez un enfant;
  • difficulté à respirer;
  • maux de gorge;
  • l'asthénie;
  • maux de tête.

Un écoulement nasal grave chez le nourrisson est particulièrement dangereux: la respiration et le sommeil sont perturbés, des difficultés d'alimentation surviennent et même des crises d'asthme se produisent. Cela se produit parce que les nourrissons sont des canaux auditifs physiologiquement sous-développés, caractérisés par une étroitesse.

La rhinite allergique est accompagnée de:

  • démangeaisons sévères du nez;
  • hyperémie et rougeur;
  • larmoiement;
  • éternuer;
  • la congestion.

Ce type se produit soit pendant la floraison saisonnière des plantes, soit en raison de l'influence d'autres facteurs: poussière, laine, nourriture, médicaments.

Si un nez qui coule est causé par un traumatisme aux voies nasales, il s'accompagne de saignements, de brûlures et de fièvre.

La rhinite vasomotrice, qui appartient au groupe des maladies non transmissibles, n’est pas bien comprise. Les symptômes diffèrent de ceux des autres espèces et se caractérisent par une congestion alternée, des maux de tête et une détérioration de la qualité de la vie au cours d'un parcours prolongé. Ce nez qui coule dure parfois des années et les schémas thérapeutiques standard ne l’affectent pas. On pense qu'il s'agit de la réaction des vaisseaux sanguins à des allergènes inconnus. Le traitement est effectué après avoir découvert la cause de la rhinite vasomotrice.

Thérapie contre le rhume chez les enfants

Il est important de poser le bon diagnostic en consultant le pédiatre traitant. Après avoir établi la cause, le médecin vous prescrira le traitement approprié.

Il est de coutume de commencer à traiter le nez qui coule gravement lors de la préparation de la pièce: humidifier et aérer la pièce, procéder à un nettoyage humide.

La purification du nez avec des solutions salines, en pharmacie ou par soi-même est la tâche première des parents qui s’emploient à soigner un mauvais rhume chez un enfant. Ces gouttes hydratent les muqueuses et libèrent les mouvements pour un traitement ultérieur.

Les médecins pratiquent le traitement du nez qui coule sévère avec des médicaments vasoconstricteurs. Ils éliminent rapidement l'inflammation, soulagent le gonflement, facilitent la respiration. De plus, réduisez le débit de la cavité nasale. Cependant, l'utilisation prolongée n'est pas recommandée, car les gouttes créent une dépendance et produisent l'effet opposé.

Les antiviraux à action antiseptique donnent un résultat positif. Le traitement d'un mauvais rhume avec des gouttes et des sprays antiviraux est tout à fait justifié: ces médicaments à base d'immunoglobuline lient les virus, les éliminent de l'organisme, renforçant ainsi son potentiel de protection.

Les antiseptiques ont un effet thérapeutique contre les infections bactériennes. Pour cela, utilisez des gouttes contenant des antibiotiques.

Mais il ne faut pas oublier que de tels groupes de médicaments ne peuvent être prescrits seuls, car ils provoquent des allergies et aggravent l’état s’ils sont mal utilisés.

Appliquer par inhalation avec de l'eucalyptus, de l'huile de sapin ou des bourgeons de pin. Ces procédures vont hydrater la cavité nasale, faciliter la respiration. S'il n'y a pas d'hyperthermie, alors la physiothérapie vous aidera: UHF, électrophorèse, massage du nez et des ailes.

La rhinite allergique commence à être traitée avec l'élimination de l'allergène. Plus tard, le médecin prend des antihistaminiques.

Règles simples pour améliorer l'état de l'enfant:

  • apprendre à l'enfant à se moucher correctement;
  • l'utilisation d'oreillers hauts: améliorant ainsi le flux de mucus;
  • rincer la gorge, rincer le nez avec des herbes et du sel;
  • aération régulière;

Fort nez qui coule chez un enfant que de traiter les remèdes populaires

Il existe une opinion selon laquelle, que l’on traite ou non le nez qui coule, cela passe en une semaine. Dans la plupart des cas, c'est le cas. Cependant, combien de moments désagréables et d’anxiété sont responsables du déroulement de la rhinite, en particulier chez les bébés.

Comment soulager l'état de l'enfant avec un rhume?

Pour vous, quelques recommandations pratiques. Traitement de la rhinite chez un enfant:

• Humidifiez l'air de l'appartement, surtout lorsque les radiateurs de chauffage central fonctionnent. L'option idéale - un humidificateur. Mais, en son absence, l’air peut être humidifié en suspendant, par exemple, des couches mouillées dans la chambre d’un enfant. Cela est important car l’inhalation d’air sec provoque une sécheresse des muqueuses des voies respiratoires et une progression du processus inflammatoire.

• Ventilez plus souvent la pièce où l'enfant joue et dort (en son absence, bien sûr).

• Nettoyez le bec:
Dans le nez d’un enfant, placez une solution physiologique (solution de NaCl à 0,9%) ou de sel de mer (aqualor, aquamaris, etc.) dans une goutte de 3 à 4 gouttes pour les enfants jusqu’à un an. Pour les enfants plus âgés, utilisez des vaporisateurs nasaux. Répétez une instillation au moins 3-4 fois par jour.

Une solution saline et une solution de sel de mer réduisent le gonflement de la muqueuse nasale, l'hydratent, la nettoient.

Une solution saline normale - Une solution de NaCl à 0,9% est vendue en pharmacie dans des ampoules, des flacons et dans un emballage souple en plastique. Il est préférable de ne pas acheter d’ampoules, car lorsqu’on coupe l’embout d’une ampoule, de minuscules particules de verre peuvent pénétrer dans l’ampoule, puis dans le nez du bébé lorsqu’elles sont instillées. Si vous utilisez des ampoules, récupérez-les avec une seringue afin d’empêcher le verre de pénétrer dans la solution saline.

Quant aux sprays finis (aqualor, aquamaris, physiomère, dauphin et autres), ils doivent être utilisés en fonction de l'âge de l'enfant. Il y a des averses nasales plus douces et il y a des sprays à forte pression de jet. Les averses nasales sont plus sûres, elles ne créent pas autant de pression dans la cavité nasale que les sprays destinés aux enfants plus âgés et aux adultes (dauphins). Ces pulvérisateurs doivent pouvoir être utilisés en respectant scrupuleusement les instructions ci-jointes.

Il y a des limites à l'utilisation de sprays nasaux. Ne les utilisez pas pour les saignements nasaux récurrents et pour l'otite moyenne chez un enfant. Dans ce cas, pour l'hygiène de la cavité nasale est préférable d'utiliser de l'eau de mer en gouttelettes. Chez les enfants allergiques, soyez prudent avec les sprays qui contiennent, en plus de l’eau de mer, d’autres composants, tels que la camomille et l’aloès. En cas de réaction allergique à l'un des composants, le lavage du nez avec une telle solution est contre-indiqué.

Si le nez est très bouché, avant de le rincer avec une solution saline ou avec une solution de sel marin, commencez par verser les gouttelettes de vasoconstricteur 1 goutte dans chaque passage nasal. Attendez quelques minutes, puis versez une solution saline ou une solution de sel marin.

Attention! N'injectez jamais de solution dans la buse de bébé avec une seringue à pression! Vous ne pouvez pas réguler la pression dans la poire, le risque est donc très grand qu'avec un tel lavage, la sécrétion infectée de la cavité nasale pénètre dans les sinus paranasaux. En conséquence, le rhume deviendra une grave sinusite. En outre, l'introduction de liquides dans le nez sous pression peut provoquer l'apparition d'une otite moyenne aiguë. Cela se produit lorsque la solution injectée sous pression dans le tube auditif est injectée dans l'oreille et que l'inflammation se développe.
Après l’instillation de solution saline ou de sel marin, retirez la décharge de la buse de bébé.

Comment traiter un nez qui coule chez un enfant

Les enfants plus âgés peuvent se moucher doucement, en pinçant une narine alternativement, en se soufflant puis l'inverse. Il n'est pas nécessaire de se moucher intensément avec deux narines en même temps! Le fait est qu'avec un fort souffle du nez, une pression élevée est également créée. Les écoulements infectés sous pression pénètrent facilement dans les sinus paranasaux, provoquant leur inflammation (sinusite).

Les enfants de moins d'un an peuvent facilement retirer les écoulements du nez en utilisant l'aspirateur nasal Otrivin Baby. C'est un tube en plastique. Une extrémité du tube contient une buse pour le nez du bébé, de l’autre un embout buccal à travers lequel la mère aspire doucement l’air et retire le mucus du nez du bébé. Comme le montre la pratique, le bec de la poire ne peut pas être nettoyé efficacement. En outre, il existe un aspirateur nasal spécial pour bébé, "Beby Vac", qui fonctionne à partir d'un aspirateur domestique.

Retirez soigneusement l'écoulement du nez de l'enfant en essayant de ne pas endommager la délicate membrane muqueuse de la cavité nasale. Ceci est particulièrement important chez les enfants, souvent atteints de rhinite, chez les enfants présentant des saignements de nez récurrents. Pour améliorer la respiration par le nez, il suffit parfois d'humidifier la membrane muqueuse de la cavité nasale avec une solution saline et de créer un microclimat optimal dans la chambre des enfants à une température ne dépassant pas 22 ° C et une humidité relative de 50% au moins.
Si le nez respire bien, ces deux étapes de nettoyage de la cavité nasale peuvent être assez limitées. Si le nez est fortement bouché ou s'il est nécessaire d'introduire des gouttes pour le traitement, versez les gouttes nécessaires dans un nez propre.

Une goutte dans le nez crée une masse et il est parfois difficile de trouver les bonnes. Gouttes universelles, pour tous les cas là-bas. Je dirais ceci: il y a des gouttes dans le nez et des gouttes relativement sûres, qui ne peuvent être utilisées qu'après un examen et la prescription d'un médecin. Examinons de plus près les médicaments relativement sûrs et leur utilisation ne nécessite pas d'examen médical obligatoire.


• Etant donné qu'un nez qui coule chez un enfant est le plus souvent une manifestation d'une infection virale respiratoire aiguë, nous commencerons par les médicaments antiviraux.


Les gouttes et les onguents antiviraux sont l’interféron, la grippe, l’onguent oxolinique. L'interféron, qui nous est familier, est fabriqué à partir de leucocytes de sang humain. Grippferon n'en diffère que par le fait qu'il s'agit d'un médicament génétiquement modifié, ce qui signifie qu'il est plus sûr en termes de transmission d'infections telles que les hépatites B, C et D, le VIH et le cytomégalovirus. L'interféron et le flupféron doivent être utilisés dès les premières heures d'une infection virale respiratoire aiguë, ils sont alors les plus efficaces. Ils bloquent la multiplication des virus, facilitant ainsi le déroulement d'une infection virale. Ils sont non toxiques et peuvent être utilisés chez les enfants dès la naissance et chez les femmes enceintes. En outre, ils sont bons pour la prévention du SRAS. Quant à la pommade oxolinique, malgré son activité antivirale, elle colle, comme tout autre pommade, aux villosités de l’épithélium muqueux et empêche sa purification. Par conséquent, son efficacité est nettement inférieure à celle de l’interféron et de la grippe.

• Gouttes antiseptiques (protargol, Collargol, Miramistin). Protargol et Collargol contiennent des ions d'argent, en raison de leur effet antiseptique. Ces médicaments sont bons pour la rhinite muco-purulente (lorsque l'écoulement nasal n'est pas abondant, pas visqueux, jaunâtre), l'adénoïdite subaiguë. Le protargol et le collargol sont utilisés chez les enfants sous forme de solution à 1-2%. Jusqu'à 6 mois, c'est 1%, plus vieux - 2%.

La miramistine est un antiseptique ayant un spectre d'action assez large. Fonctionne également bien avec une rhinite mucopurulente et une adénoïdite.

• À partir de 4 ans, vous pouvez utiliser un remède homéopathique - Euphorbium Compositum. Il hydrate la membrane muqueuse de la cavité nasale et convient aux rhinites aiguës, aux adénoïdites et aux processus prolongés de la cavité nasale.

Constriction nasale pédiatrique pour les enfants

• gouttes nasales de vasoconstricteur (nazivine, nazol, tezin, vibrocil, adrianol, naphthyzinum, galazoline et autres). Ce groupe de médicaments ne peut être qualifié que de relativement sûr. Ce sont des médicaments à action rapide qui ont beaucoup d'effets secondaires s'ils sont mal utilisés et surdosés!

Le principe d'action des gouttes vasoconstrictrices est qu'elles resserrent les vaisseaux de la muqueuse nasale, réduisant ainsi la production de mucus et le gonflement. C'est-à-dire que ces gouttes n'ont pas un tel effet thérapeutique, mais facilitent la respiration nasale pendant un moment.

Je souhaite partager avec vous des informations importantes sur le sujet des gouttes vasoconstricteurs. Premièrement, comme ils n’ont pas d’effet curatif immédiat (antimicrobien, antiviral) sur l’évolution de la rhinite, ils ne doivent pas être utilisés à chaque rhume.

Leur utilisation est justifiée en cas de congestion nasale marquée et d'otite moyenne, lorsqu'il est nécessaire d'éliminer le gonflement de la muqueuse nasale et du tube auditif pour rétablir le flux normal de sécrétions de l'oreille moyenne.

Deuxièmement, il est nécessaire de respecter strictement le dosage et la fréquence d'utilisation de ces gouttes.

Il est inacceptable d'instiller des gouttes pour les adultes à un enfant (en gouttes pour les adultes, le contenu de la substance active est significativement plus élevé)! Il est inacceptable d'instiller des gouttes vasoconstricteurs plus souvent que ce qui est indiqué dans les instructions!

Le non respect de la posologie et de la fréquence d'utilisation des gouttes vasoconstricteurs peut avoir des conséquences graves, notamment un coma, des arythmies menaçant le pronostic vital et la mort. En cas d’intoxication par gouttes vasoconstrictrices, je vous le dirai dans l’un des articles suivants.

Traitement approprié de la rhinite chez les nourrissons

Pour les enfants, et en particulier pour les plus petits, utilisez des gouttes avec une pipette doseuse, telle que la nazivine. N'utilisez pas de "vieux" flacons compte-gouttes en plastique - vous ne comprendrez pas et ne verrez pas combien de gouttes sont tombées dans le nez d'un enfant.

Ne pas utiliser les gouttes vasoconstricteurs pendant plus de 5 jours. À la fin de la première semaine d'utilisation, leur effet diminue considérablement (une dépendance se développe). Avec l'utilisation prolongée peut développer une atrophie (amincissement) de la membrane muqueuse de la cavité nasale, une rhinite, des saignements nasaux récurrents.

Tous les autres médicaments, y compris ceux contenant des composants antibactériens, des hormones, des mucolytiques, ne sont utilisés qu'après un examen et une ordonnance du médecin!

Symptômes d'un rhume chez un enfant

Pour protéger le corps contre les infections et les allergènes, vous devez d’abord protéger votre nez. Sa muqueuse retient leur attaque. La cavité buccale peut être comparée à une petite mais très puissante plante. Après tout, c’est ici que l’air inhalé par l’homme sous forme de poussière et de substances allergènes est nettoyé, ainsi que réchauffé et hydratant. Il arrive que l’usine ne puisse pas faire face à un chiffre d’affaires important et échoue. La muqueuse nasale est précipitée par des microbes pathogènes, pathogènes, qui, en se multipliant, l'endommagent. La partie supérieure de l'épithélium s'écaille et l'inflammation se produit. C'est ce qu'on appelle la rhinite ou rhinite. Au début, il y a une sensation de chatouillement dans le nez, puis les expectorations apparaissent, la membrane muqueuse se gonfle, la respiration devient difficile - tout ceci est une image classique des premiers signes de la maladie.

Bien que la muqueuse nasale soit la principale barrière entre bactéries et virus, en cas de rhinite, un seul traitement nasal ne suffit pas. Un nez qui coule n'est presque jamais le seul symptôme. D'un rhume souvent tout ne fait que commencer: grippe, parainfluenza, infection à adénovirus, rougeole, rhume, enfin. Les maux de tête qui ont rejoint le rhume, la fièvre, les courbatures ne sont pas moins gênants. Par conséquent, il est recommandé de se débarrasser de tels problèmes dans un complexe.

Immédiatement, il faut dire que les expectorations, le mucus ou la morve sont bons. Avec eux, les microbes sont affichés. Au tout début de la maladie, il se produit une sécrétion liquide et abondante, puis le mucus devient épais et visqueux. Après 7 à 14 jours de maladie, il acquiert une couleur jaune-vert. Il est impératif de se débarrasser du mucus à chaque fois, afin de ne pas le laisser stagner. Plus il en sortira, plus la reprise sera rapide.

Bébé qui coule

Le nez qui coule est l'une des maladies infantiles les plus courantes qui portent le nom médical de rhinite aiguë. Cette pathologie est un processus inflammatoire de la muqueuse nasale, accompagné de symptômes caractéristiques. Dans la plupart des cas, un nez qui coule est un symptôme concomitant de diverses maladies et affections de natures diverses, car une maladie distincte n'apparaît que tous les quatre cas.

Causes du rhume chez un enfant

Vous trouverez ci-dessous les causes les plus courantes de rhinite chez les enfants.

  1. Infections virales. Les coronavirus, les rhinovirus, les adénovirus et d'autres agents pathogènes provoquent des formes aiguës de rhinite chez l'enfant.
  2. Infections bactériennes et fongiques. Les causes moins courantes de rhinite sont généralement les agents pathogènes aux derniers stades de la rhinite au cours de la transition d'une maladie aiguë à une maladie chronique.
  3. Surrefroidissement ou une différence de température nette. L’hypothermie locale ou générale / la chute de température dans le corps de l’enfant ne sont pas considérées comme la cause directe du rhume, mais elles réduisent considérablement la réponse immunitaire, ce qui permet aux virus, bactéries et autres agents pathogènes de devenir plus actifs et de provoquer le développement de la maladie sous-jacente.
  4. Allergènes Rhinite allergique - un véritable fléau de la société moderne, en particulier pour un enfant vivant dans une grande métropole. Le pollen saisonnier des plantes, la laine ou la salive des animaux domestiques, la poussière, les résidus de tiques, d'autres types d'allergènes peuvent provoquer le développement d'une rhinite aiguë et chronique, qui ne se transmet pas d'elle-même et nécessite un traitement spécial.
  5. Manifestations d'autres grandes maladies. Un nez qui coule accompagne presque toujours des maladies telles que la grippe, la rougeole, la diphtérie, la sinusite, la sinusite, etc.
  6. Exposition à la fumée, aux produits chimiques et à d’autres irritants sur la membrane muqueuse.
  7. Contact avec une muqueuse d'un corps étranger.
  8. Effet secondaire d'un certain nombre de médicaments (rhinite médicale).

Les symptômes

Les symptômes de la rhinite sont assez simples et présentent un tableau clinique clair.

  1. La première étape. Irritation sèche de la muqueuse avec son hyperémie. Dans les voies nasales, il y a une sensation de brûlure, l'enfant veut constamment éternuer et "pleurer". Souvent manifestée température sous-fébrinale, il existe un syndrome de la douleur modérée de la tête, malaise général, faiblesse, dans certains cas - des signes d'intoxication avec les membres endoloris. En règle générale, cette étape dure une journée, au maximum deux jours.
  2. Deuxième étape L'oedème se forme sur la membrane muqueuse, la respiration par le nez est difficile, en raison du rétrécissement des voies nasales, une congestion nasale se développe, les enfants perdent souvent leur capacité à goûter et à sentir. Des décharges séreuses humides, souvent liquides et incolores, apparaissent activement - elles pénètrent dans les vaisseaux affaiblis de petit calibre, la fraction liquide du plasma sanguin, ce qui provoque à son tour une sécrétion forcée déjà sur la membrane muqueuse. Autour des voies nasales, sur les ailes du nez et de la lèvre supérieure, se manifeste une irritation provoquée par les composants séreux de la sécrétion - chlorure de sodium et ammoniac -.
  3. La troisième étape. Avec une immunité suffisamment forte chez un enfant, un rhume peut disparaître au bout de 3 à 5 jours et se terminer au deuxième stade. Si cela ne se produit pas, vous pourrez alors observer un écoulement muqueux-purulent de couleur jaune / verte par le nez avec un blocage presque complet des voies nasales en raison d'un œdème grave. L'enfant respire exclusivement par la bouche, il y a une diminution partielle de l'audition due à la congestion de l'oreille. Dans des circonstances favorables, après 3 à 4 jours supplémentaires, les symptômes ci-dessus disparaissent, l'œdème commence à s'atténuer et la guérison a lieu 14 à 18 jours après le début du rhume. Cependant, en l'absence d'un traitement approprié, la rhinite entre dans la phase chronique dans la plupart des cas.

Traitement de la rhinite chez les enfants

La majorité des parents ne perçoivent pas le nez qui coule comme une maladie et le laissent aller eux-mêmes, convaincus qu’au bout de quelque temps, l’immunité de l’enfant gérera elle-même la maladie. Malheureusement, le système immunitaire de la génération actuelle d’enfants est affaibli, ce qui entraîne certains risques de complications, même après un rhume banal. Un nez qui coule chez un enfant peut et doit être traité!

Il est très important de comprendre la cause du rhume. Si le nez qui coule est causé par un ARVI ou un rhume, il n’est pas nécessaire de procéder à un traitement «actif». Tout d'abord, il est nécessaire de fournir à l'appartement de l'air frais (souvent à l'air). Dans le second cas, assurez-vous que l'air de l'appartement est humide. Humidifiez le passage nasal avec une solution saline normale ou une préparation de type salin. Dans 90% des cas, cela suffit largement pour soigner un rhume chez un enfant.

Que faire quand un enfant est enrhumé

  1. Tout d’abord, identifiez la cause du rhume et ne courez pas vers la pharmacie pour des médicaments vasoconstricteurs.
  2. Si le bébé est petit, assurez-vous que le mucus ne s'accumule pas dans le nez, libérez régulièrement les voies nasales de la morve à l'aide d'un aspirateur. Un enfant peut-il prendre un jour de congé seul? Fournissez-lui des lingettes jetables qui, après utilisation, peuvent être jetées dans le seau pour se laver les mains. Laissez les mouchoirs du siècle dernier - les bactéries s'y accumulent.
  3. Sans nécessité absolue, n'utilisez pas d'antipyrétique - la réponse immunitaire correcte de l'organisme suggère la survenue d'une température subfébrale. Par conséquent, le paracétamol, l'ibuprofène et d'autres médicaments ne doivent être utilisés de manière rationnelle qu'en cas de chaleur extrême et d'augmentation de l'indice au-dessus de 38 degrés.
  4. Essayez de protéger votre enfant des courants d’air, tout en ventilant régulièrement la pièce où il se trouve, en vous assurant, si nécessaire, d’assurer un taux d’humidité normal.
  5. Évitez les gouttes nasales à base d’huiles d’eucalyptus, de menthe poivrée, de lait, etc. - Chez un enfant, cela ne peut pas seulement aggraver la maladie, en provoquant une irritation supplémentaire, une réponse allergique active et, dans certains cas, même une sinusite, si une substance picotante pénètre dans les sinus nasaux et s'y accumule.

Médicamenteux

  1. Médicaments vasoconstricteurs qui permettent l’élimination temporaire de l’œdème - Vibrocil, Brizolin, Otrivin, Nazivin pour l’âge correspondant. Ils ne peuvent pas être utilisés plus de 10 jours de suite, car les muqueuses deviennent rapidement dépendantes du principal ingrédient actif du médicament et son efficacité est considérablement réduite. De plus, avec une utilisation prolongée, les médicaments vasoconstricteurs peuvent provoquer la réaction opposée - la rhinite médicale.
  2. Rinçage des voies nasales - médicaments Dolphin, Aqua-Maris, etc. Il est fabriqué après l’utilisation de médicaments vasoconstricteurs et l’expulsion complète. Si un enfant est trop petit et que cette procédure ne peut pas être effectuée, utilisez l'instillation habituelle d'une solution saline ou de préparations comme Salina en utilisant le schéma ci-dessus.
  3. Utilisation locale d'antiseptiques et d'anti-inflammatoires - Avamys ou analogues.
  4. Lorsque la nature allergique du rhume de cerveau - antihistaminiques Loratadin comprimés ou Erius au sirop.
  5. Médicaments locaux antiviraux et antibactériens. Dans le cas de la nature infectieuse confirmée de la maladie - l'utilisation d'antibiotiques locaux et de sprays antiviraux, tels que Bioparox, Isofra.
  6. Utilisation d’analgésiques non narcotiques et d’antipyrétiques de faible toxicité avec effet antipyrétique selon les besoins - paracétamol, comprimés d’ibuprofène, suppositoires du rectum ou sirop.
  7. Utilisation d'immunomodulateurs dans des solutions pour instillation (Derinat) ou sous forme de comprimés / sirop à base d'interféron et de ses dérivés / combinaisons.
  8. Complexes de vitamines à haute teneur en vitamine C.
  9. Physiothérapie conservatrice - diathermie, UHF, irradiation UV, inhalation avec un nébuliseur.

Traitement des remèdes populaires

Tous les remèdes populaires utilisés en relation avec l'enfant dans le traitement de la rhinite doivent obligatoirement être coordonnés avec le pédiatre!

  1. Presser le jus de betteraves ou de carottes, le diluer dans un rapport de 1 pour 1 avec de l'eau propre et déposer une goutte dans chaque narine trois fois par jour pendant une semaine.
  2. Effectuer des inhalations à base de décoctions de camomille ou de solutions salines.
  3. Dans 100 millilitres d'eau, dissolvez une demi-boîte d'une cuillerée de sel, humidifiez 2 tampons avec une solution et placez-les dans les sinus nasaux de l'enfant pendant 5 minutes.
  4. Prenez la quantité requise d'oignons et de miel dans un rapport de 1 pour 1, faites des ingrédients le mélange le plus pilé et prenez une cuillère à thé 4 fois par jour, trente minutes avant les repas, pendant une semaine.
  5. Préparez 50 grammes de boutons de pin dans 1 litre d’eau, faites bouillir le bouillon pendant 10 minutes, filtrez et laissez l’enfant boire 4 fois par jour avec un verre de miel ou de confiture.
  6. Prendre à parts égales des charges sèches de calendula, d’achillée millefeuille et de camomille. Une cuillerée à thé de mélange verser un verre d'eau bouillante et mettre dans un bain-marie (environ vingt minutes). Laisser refroidir, filtrer et goutter dans le nez deux gouttes trois fois par jour pendant une semaine et demie.
  7. Couper l'oignon en deux, frotter l'ail, mettre les ingrédients dans une assiette. Laissez votre enfant expirer les liquides volatils jusqu’à une légère brûlure au nez / à la gorge. Répétez la procédure 5 à 6 fois par jour jusqu'à la récupération.

Complications après un bébé froid

La liste des complications possibles de la rhinite chez l'enfant comprend la formation d'une forme chronique de rhinite, otite, conjonctivite, de tout type de sinusite, de maladies des voies respiratoires inférieures (laryngite, pharyngite, bronchite, pneumonie, trachéite) et, dans certains cas, de méningite.

Prévention

La liste prophylactique de base des mesures préventives contre l'écoulement nasal chez l'enfant comprend le durcissement, la normalisation des modes de vie, l'organisation de régimes appropriés et un cycle complet de travail / repos / sommeil, la prise d'agents fortifiants et immunomodulateurs, ainsi que l'utilisation de pommades protectrices externes appliquées à la surface interne des voies nasales. (pommade oxolinique) en période d’épidémie, traitement opportun des pathologies du nasopharynx (adénoïdes, courbures du septum, etc.).

Fort nez qui coule chez un enfant

La rhinite chez un enfant est un symptôme familier à de nombreux parents. Un nez qui coule est souvent présent avec une infection bactérienne ou virale. Accompagné d'une congestion nasale ou de fortes sécrétions muqueuses qui gênent la respiration nasale, empêchez un enfant de s'endormir, de manger ou même de jouer. La rhinite se développe à la suite d'une inflammation de la muqueuse nasale, qui provoque une hypersécrétion de mucus et des poches. La muqueuse nasale est la "porte d'entrée" pour la pénétration de divers microorganismes pathogènes (virus, bactéries, allergènes) pouvant provoquer non seulement une rhinite, mais également d'autres maladies des organes de l'ENT et du système respiratoire. C'est pourquoi, à première vue, un nez qui coule ordinaire peut entraîner de nombreuses conséquences désagréables, comme une bronchite, une amygdalite, une sinusite et même une pneumonie. En outre, un nez qui coule est un signe certain que l’enfant a une immunité réduite, ce qui peut entraîner un certain nombre d’autres maladies. Le traitement de la rhinite doit être effectué dès les premiers signes, mais il est important d'identifier et d'éliminer le principal facteur étiologique ayant provoqué un mauvais rhume chez l'enfant.

Pourquoi un écoulement nasal grave apparaît-il?

Quand un enfant a un mauvais rhume, cela signifie que la rhinite en est à la deuxième étape de son développement. Pendant cette période, il se produit une expansion des vaisseaux sanguins, un gonflement de la membrane muqueuse, ce qui provoque une sécrétion active de mucus. Cette période dure environ 3 jours, puis le soulagement survient, la quantité de mucus diminue, elle devient plus épaisse, se transforme en croûte.

Un très mauvais rhume s'accompagne souvent d'autres symptômes, tels que fièvre, toux, mal de gorge. De tels signes indiquent un processus inflammatoire dans le corps qui se développe dans le contexte d'une infection virale ou bactérienne. Si la température corporelle d'un enfant est normale, mais que l'écoulement nasal est important, cela indique une rhinite non infectieuse, qui peut résulter d'une réaction allergique ou d'une exposition à des facteurs néfastes de la muqueuse nasale. En cas de fièvre et d'écoulement nasal chez un enfant, le traitement doit viser non seulement à éliminer les sécrétions muqueuses du nez, mais également à supprimer le virus ou la bactérie qui a provoqué le processus inflammatoire. La rhinite non infectieuse chez les enfants peut se développer pour les raisons suivantes:

  • Air intérieur sec.
  • Exposition aux allergènes.
  • Blessures au nez.
  • Adénoïdes.
  • Corps étrangers dans la cavité nasale.

N'importe lequel des facteurs ci-dessus peut affecter négativement la membrane muqueuse du nez, entraînant une production excessive de mucus, qui agit comme une réaction protectrice du corps.

Article Précédent