Principal
Les symptômes

La diphtérie chez les enfants et les adultes - symptômes, traitement et prévention

La diphtérie est une maladie causée par une infection aiguë des voies respiratoires ou de la peau entraînant des blessures. Dans le même temps, une intoxication importante par des toxines des systèmes nerveux et cardiovasculaire constitue un grave danger. Dans ce cas, la maladie chez les personnes non vaccinées est plus grave, voire mortelle.

La cause de la maladie peut être un contact avec un patient infecté, ainsi qu'avec le sujet. Les bactéries pathogènes sont transmises par l'air, le ménage ou les aliments. Souvent, l'agent pathogène produit des agents pathogènes dans les produits à base d'acide lactique. En règle générale, la maladie est saisonnière, l'exacerbation se produit en automne et en hiver. Il existe de nombreux cas d'épidémies résultant de l'échec de la vaccination normalisée ou de la persistance de l'infection dans la nature.

Qu'est ce que c'est

La diphtérie est une maladie infectieuse aiguë causée par un agent pathogène spécifique (agent infectieux) et caractérisée par des lésions des voies respiratoires supérieures, de la peau, des systèmes cardiovasculaire et nerveux. Beaucoup moins souvent avec la diphtérie, d'autres organes et tissus peuvent être touchés.

La maladie se caractérise par une évolution extrêmement agressive (les formes bénignes sont rares) qui, sans traitement adéquat et opportun, peuvent endommager de manière irréversible de nombreux organes, engendrer un choc toxique et même entraîner la mort du patient.

Agent causal de la diphtérie

La diphtérie corynébactérienne (voir photo) est l’agent responsable de la maladie. Il s’agit de bâtons assez gros, qui ont la forme d’une masse légèrement incurvée. Un examen microscopique révèle une image caractéristique: les bactéries sont disposées deux à deux, en angle, sous la forme d'un V. latin.

  1. Le matériel génétique est contenu dans la molécule d'ADN double brin. Les bactéries sont stables dans l'environnement extérieur, elles résistent bien au gel. En gouttes de mucus séché, ils conservent leur activité vitale jusqu'à 2 semaines, dans l'eau et le lait jusqu'à 20 jours. Les bactéries sont sensibles aux solutions désinfectantes: le peroxyde à 10% les tue en 10 minutes, l'alcool à 60 ° en 1 minute, lorsqu'elles sont chauffées à 60 degrés, elles meurent en 10 minutes. Les médicaments contenant du chlore sont également efficaces pour lutter contre le bacille diphtérique.
  2. L'infection par la diphtérie survient chez un patient ou un bacillicarrier qui ne présente pas de manifestations de la maladie. Les bactéries tombent sur la muqueuse pharyngée par l'intermédiaire de gouttelettes en suspension dans l'air, avec des gouttelettes de salive ou de mucus du patient. Vous pouvez être infecté par des articles et produits ménagers contaminés, par contact physique étroit.

Les points d'entrée pour l'infection sont: les muqueuses du pharynx, le nez, les organes génitaux, la conjonctive de l'œil, les lésions cutanées. Les bactéries de la diphtérie se multiplient sur le site de pénétration, ce qui provoque diverses formes de la maladie: diphtérie du pharynx, du larynx, des yeux, du nez et de la peau. Le plus souvent, les corinobactéries se déposent sur la membrane muqueuse des amygdales et du palais mou.

Mécanismes de développement

Comme mentionné ci-dessus, l'agent causal de la pathologie décrite pénètre dans l'organisme en surmontant les barrières protectrices des muqueuses (bouche, yeux, tube digestif). En outre, une reproduction active des corynébactéries se produit dans la région de la porte d'entrée.

Après cela, l'agent pathogène commence à produire activement des substances toxiques pour le corps qui perturbent le travail de nombreux organes et tissus. De plus, ces toxines provoquent une nécrose des cellules de l'épithélium de la muqueuse (nécrose), suivie de la formation d'un film fibrineux. Il est fermement attaché aux tissus environnants dans les amygdales et il n’est pas possible de l’enlever à l’aide d’une spatule lors de l’examen du patient. Quant aux parties les plus éloignées des voies respiratoires (trachée et bronches), elles ne sont pas soudées si étroitement aux tissus sous-jacents, ce qui leur permet de séparer et d'obstruer la lumière des voies respiratoires, ce qui entraîne la suffocation.

La partie de la toxine qui est entrée dans la circulation sanguine peut provoquer un gonflement prononcé des tissus dans la région du menton. Son degré est un caractère de diagnostic différentiel important, permettant de distinguer la diphtérie des autres pathologies.

Des statistiques

La fréquence des cas de diphtérie est due au niveau de vie socio-économique et aux connaissances médicales de la population. Dans les jours qui ont précédé la découverte des vaccins, l'incidence de la diphtérie était clairement saisonnière (elle a fortement augmenté en hiver et a diminué de manière significative pendant la saison chaude), en raison des particularités de l'agent infectieux. Les enfants d'âge scolaire sont tombés malades principalement.

Après l’utilisation généralisée de la prophylaxie vaccinale antidiphtérique, le caractère saisonnier de l’incidence a disparu. Aujourd'hui, dans les pays développés, la diphtérie est extrêmement rare. Selon diverses études, le taux d'incidence varie de 10 à 20 cas pour 100 000 habitants par an, et la plupart des adultes sont malades (les hommes et les femmes peuvent l'être avec la même probabilité). La mortalité (mortalité) dans cette pathologie varie de 2 à 4%.

Classification

Selon le site d'infection, plusieurs formes de diphtérie sont distinguées.

  • Localisé lorsque les manifestations ne sont limitées que par le site d'introduction de la bactérie.
  • Commune Dans ce cas, la plaque s'étend au-delà des amygdales.
  • Diphtérie toxique. Une des formes les plus dangereuses de la maladie. Il se caractérise par un écoulement rapide, gonflement de nombreux tissus.
  • Diphtérie autres localisations. Un tel diagnostic est posé si la porte d'entrée de l'infection était un nez, une peau, des organes génitaux.

Un autre type de classification est le type de complication accompagnant la diphtérie:

  • dommages au coeur et aux vaisseaux sanguins;
  • l'apparition de la paralysie;
  • syndrome néphrotique.

Les complications non spécifiques sont l'ajout d'une infection secondaire sous la forme d'une pneumonie, d'une bronchite ou d'une inflammation d'autres organes.

Période d'incubation

La période d'incubation de la diphtérie dure de 2 à 10 jours. Le patient développe une intoxication sévère, la température augmente, les amygdales palatines augmentent, l'appétit disparaît. Il est difficile pour le patient d'avaler, il est tourmenté par la faiblesse, le mal de gorge.

Symptômes de la diphtérie

Les symptômes de la diphtérie chez les enfants et les adultes comprennent un malaise général, une fièvre (jusqu'à 38 ° C) et un mal de gorge. Souvent, la diphtérie dans sa phase initiale peut être confondue avec la maladie respiratoire aiguë habituelle, mais après un certain temps (1-2 jours), une plaque caractéristique apparaît sur les amygdales. Au début, il est blanchâtre et mince, mais s'épaissit progressivement pour devenir gris.

L'état du patient se dégrade lentement, sa voix change; la température corporelle est légèrement augmentée, le nez qui coule et les autres signes d'infections respiratoires aiguës sont absents.

Diphtérie de l'oropharynx

La diphtérie de l'oropharynx est le type de maladie le plus répandu chez les adultes et les enfants (90 à 95%). Le début de la maladie rappelle les infections respiratoires aiguës et se poursuit par une intoxication modérée: le patient ne se sent pas bien, mal à la tête, manque d’appétit; la peau devient pâle, une tachycardie apparaît, le palais et les amygdales gonflent.

Un film léger (plaque fibreuse) apparaît sur les amygdales, ressemblant à une toile d'araignée, mais avec le développement de la maladie (le deuxième jour), la plaque devient grise, s'épaissit; retirer le film est assez difficile, car le mucus peut saigner. Après 3 à 5 jours, le film de diphtérie se décolle, il devient facile à retirer. les ganglions lymphatiques sont élargis, le patient a des sensations douloureuses lors de la palpation.

Film blanc sale au palais mou, signe classique de la diphtérie.

Diphtérie

Le groupe de diphtérie a 2 formes: le larynx diphtérique et le larynx diphtérique, la trachée et les bronches. Cette dernière forme est souvent diagnostiquée chez l'adulte. Parmi les symptômes les plus prononcés figurent une forte toux aboyante, des changements de voix (enrouement), une pâleur, une respiration difficile, des palpitations et une cyanose.

Le pouls du patient s’affaiblit, la pression artérielle est significativement réduite et la conscience est altérée. Après l'apparition des convulsions, une personne peut mourir d'asphyxie.

Œil de diphtérie

Cette forme de la maladie est caractérisée par de faibles sécrétions, une inflammation de la conjonctive, une légère augmentation de la température. Les paupières sont gonflées, le secret sukrovichno-purulent est libéré.

La peau autour des yeux est irritée. Les symptômes de la maladie se développent rapidement, pouvant affecter d’autres parties de l’œil, ainsi que le développement de maladies: inflammation suppurée aiguë de tous les tissus et membranes de l’œil, lymphadénite.

Oreille de diphtérie

Les lésions de l’oreille causées par la diphtérie sont rarement la forme initiale de la maladie et se développent généralement au fur et à mesure de la progression de la diphtérie pharyngée. Du pharynx à la cavité de l'oreille moyenne, les corynébactéries peuvent pénétrer dans les trompes d'Eustache, recouvertes de membranes muqueuses, qui relient l'oreille moyenne au pharynx, ce qui est nécessaire au fonctionnement normal de l'aide auditive.

La propagation des corynébactéries et de leurs toxines dans la cavité tympanique peut entraîner le développement d'un processus inflammatoire purulente, la perforation du tympan et une déficience auditive. La diphtérie de l'oreille peut se manifester cliniquement par une douleur et une perte auditive du côté affecté; parfois, les patients peuvent se plaindre d'acouphènes. Lorsque la membrane tympanique se sépare du conduit auditif externe, des masses purulentes et sanglantes sont sécrétées et, lors de l'examen, il est possible de révéler des pellicules brun grisâtre.

Nez de diphtérie

La diphtérie du nez est accompagnée d'une légère intoxication. La respiration est difficile, le pus ou le suze est excrété. Il y a gonflement de la membrane muqueuse du nez, apparition d'ulcères, érosion, pellicule. La maladie est souvent accompagnée de lésions aux yeux, au larynx et à l’oropharynx.

Diphtérie de la peau et des organes génitaux

Cornnebacterium diphtheria ne pénètre pas à travers une peau normale et intacte. Le lieu de leur introduction peut être une plaie, une égratignure, une fissure, un ulcère ou une ulcération, une escarre ou tout autre processus pathologique associé à la violation de la fonction protectrice de la peau. Les symptômes qui apparaissent simultanément sont locaux et les manifestations systémiques sont extrêmement rares.

La principale manifestation de la diphtérie cutanée est la formation d’un film dense de fibrine grisâtre qui recouvre la surface de la plaie. Il est difficile à séparer et, une fois retiré, il est rapidement restauré. La peau autour de la plaie elle-même est enflée et douloureuse au toucher.

Des lésions des muqueuses des organes génitaux externes peuvent être observées chez les filles ou les femmes. La surface de la membrane muqueuse sur le site de l'introduction de Corynebacterium s'enflamme, gonfle et devient extrêmement douloureuse. Au fil du temps, un défaut ulcéreux peut se former sur le site de l'œdème, qui se recouvre d'une plaque dense, grise et difficile à séparer.

Des complications

Les formes sévères de diphtérie (toxique et hypertoxique) entraînent souvent le développement de complications associées à:

1) L'insuffisance rénale (syndrome néphrotique) n'est pas une affection dangereuse, dont la présence ne peut être déterminée que par l'analyse d'urine et la biochimie sanguine. Lorsque cela ne se produit pas, des symptômes supplémentaires aggravent l'état du patient. Le syndrome néphrotique disparaît complètement au début du rétablissement.

2) Nerfs - Il s'agit d'une complication typique de la forme toxique de la diphtérie. Il peut se manifester de deux manières:

  • Paralysie complète / partielle des nerfs crâniens - il est difficile pour un enfant d'avaler des aliments solides, il «s'étouffe» avec des aliments liquides, peut se diviser dans les yeux ou baisser la paupière;
  • Polyradiculonévrite - cette affection se manifeste par une diminution de la sensibilité des mains et des pieds (type de «gants et chaussettes»), une paralysie partielle des mains et des pieds.

En règle générale, les symptômes de lésions nerveuses disparaissent complètement au bout de 3 mois;

  • Le cœur (myocardite) est une maladie très dangereuse dont la gravité dépend du moment des premiers signes de la myocardite. Si des problèmes de rythme cardiaque apparaissent au cours de la première semaine, il se produit rapidement une insuffisance cardiaque aiguë pouvant entraîner la mort. L'apparition des symptômes après la 2ème semaine a un pronostic favorable, car il est possible de parvenir à un rétablissement complet du patient.

Parmi les autres complications, seule l'anémie (anémie) chez les patients atteints de diphtérie hémorragique peut être notée. Il se manifeste rarement par des symptômes, mais il est facile à déterminer à l’aide d’un test sanguin général (diminution de l’hémoglobine et des globules rouges).

Diagnostics

Les symptômes de la diphtérie chez les enfants sont très similaires à ceux des adultes. Cependant, même en les connaissant, il est loin d'être toujours possible de comprendre que l'enfant a été frappé par cette maladie particulière, sans diagnostic étendu.

Par conséquent, si un pédiatre a le moindre doute, en règle générale, il prescrit les tests suivants à un petit patient:

  1. La bactérioscopie (examen au microscope d'un frottis prélevé dans une zone à problèmes) est une procédure visant à identifier Corynebacterium diphteriae (bactérie spécifique ayant une certaine forme).
  2. Recherche sérologique avec l'utilisation des méthodes ELISA, RPHA et autres méthodes similaires - une analyse permettant de détecter la présence de certains anticorps dans le sérum sanguin.
  3. La numération globulaire complète est un examen standard permettant de déterminer la présence d’un processus inflammatoire aigu en tant que tel.
  4. Évaluation du titre (niveau) des anticorps antitoxiques dans le corps. Si le résultat dépasse le chiffre de 0,05 UI / ml, la diphtérie peut être exclue en toute sécurité.
  5. La collecte bactériologique de matériel biologique est un examen bactériologique, qui permet de déterminer non seulement la présence de bactéries dans le corps, mais également leur résistance aux antibiotiques de divers types et l'ampleur de l'infection.

La diphtérie chez les enfants est diagnostiquée sans problème lorsque l'examen révèle des pellicules sur la zone touchée, des sifflements dans la gorge, une toux aboyante et d'autres signes caractéristiques de la maladie. Cependant, si pour le moment la maladie est bénigne, vous ne pouvez pas vous passer des tests décrits ci-dessus pour l'identifier.

Comment traiter la diphtérie?

Le traitement efficace de la diphtérie chez les enfants et les adultes n’est pratiqué qu’en milieu hospitalier (hôpital). L'hospitalisation est obligatoire pour tous les patients, ainsi que pour les patients suspectés d'être porteurs de la diphtérie et de bactéries.

L’essentiel dans le traitement de toutes les formes de diphtérie (à l’exception des bactéries) est l’introduction du sérum antitoxique anti-diphtérique (PDS), qui supprime la toxine diphtérique. Les antibiotiques n’ont pas d’effet significatif sur l’agent causal de la diphtérie. La dose de sérum antidiphtérique est déterminée par la gravité de la maladie. Si vous soupçonnez une forme localisée, vous pouvez retarder l'introduction du sérum jusqu'à ce que le diagnostic soit clarifié. Si le médecin soupçonne une forme toxique de diphtérie, le traitement sérique doit être instauré immédiatement. Le sérum est injecté par voie intramusculaire ou intraveineuse (pour les formes graves).

Dans la diphtérie oropharyngée, le gargarisme avec des solutions désinfectantes (octenisept) est également indiqué. Des antibiotiques peuvent être prescrits pour supprimer la co-infection, une cure de 5-7 jours. Aux fins de désintoxication, il est recommandé d'administrer au goutte à goutte des solutions par voie intraveineuse: réopolyglukine, albumine, plasma, mélange glucose-potassium, solutions polyioniques, acide ascorbique. La prednisone peut être utilisée pour les troubles de la déglutition. Dans la forme toxique, un effet positif est donné par la plasmaphérèse, suivie de la substitution par du plasma cryogénique.

Prévention de la diphtérie

La prophylaxie non spécifique implique l'hospitalisation de patients et de porteurs de bacilles diphtériques. Ceux qui ont récupéré avant leur admission dans l'équipe sont examinés une fois.

En cas d’épidémie de contact, l’observation médicale est établie dans les 7 à 10 jours avec un examen clinique quotidien avec un seul examen bactériologique. Leur immunisation est réalisée en fonction des indications épidémiques et après détermination de l'intensité de l'immunité (selon la méthode sérologique présentée ci-dessus).

Vaccination contre la diphtérie

La vaccination contre la diphtérie est réalisée avec l'anatoxine, c'est-à-dire la toxine inactivée. En réponse à son introduction dans l'organisme, les anticorps ne sont pas formés contre Corynebacterium diphteriae, mais contre la toxine diphtérique.

L’anatoxine diphtérique fait partie des vaccins combinés nationaux contre le DTP (associés, à savoir complexes, vaccins anticoquelucheux, antidiphtérique et anti-tétanique), du AaKDS (vaccin à composante anticoquelucheuse acellulaire) et du DTP (anatoxine diphtérique-tétanique), également «ADS-M doux» et AD-M. En outre, les vaccins SanofiPasteur ont été enregistrés en Russie: Tetrakok (contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite) et Tetraxim (contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite, avec une coqueluche acellulaire); D.T. Wax (Anatoxine diphtérique tétanique destiné à la vaccination des enfants de moins de 6 ans) et Imovaks D.T. Adyult (anatoxine diphtérique-tétanique pour la vaccination des enfants de plus de 6 ans et des adultes) et Pentaxim (vaccin contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite et l'infection hémophile par coqueluche acellulaire).

Selon le calendrier de vaccination russe, la vaccination des enfants de moins d'un an est réalisée à 3, 4–5 et 6 mois. La première revaccination est effectuée à 18 mois, la seconde à 7 ans, la troisième à 14 ans. Les adultes doivent se faire vacciner à nouveau contre le tétanos et la diphtérie tous les 10 ans.

La vaccination a-t-elle des effets secondaires?

Au cours de nombreuses études, la possibilité de seulement 4 effets secondaires a été prouvée:

  • Fièvre (37-38 ° C);
  • Faiblesse
  • Rougeur au site d'injection;
  • L'apparition d'un petit gonflement (après injection).

Les adultes doivent-ils être revaccinés?

L'OMS n'en voit pas la nécessité. Toutefois, si vous attendez un contact avec un patient dans un proche avenir, consultez un médecin. Il vous prescrira un test pour détecter les anticorps de la toxine de Corynebacterium dans votre sang. S'il n'y en a pas assez, il est recommandé d'installer ADS une fois.

Diphtérie

La diphtérie est une maladie infectieuse aiguë causée par la baguette de Leffler.

Le processus pathologique peut englober la cavité buccale, le nez, les organes génitaux et la peau. La forme la plus commune de la maladie est la diphtérie de l'oropharynx, qui est aussi la plus contagieuse (dangereuse en termes de distribution).

Causes de la diphtérie

La diphtérie a un caractère infectieux. La seule cause d'infection peut être le contact avec une personne malade - le porteur du bacille de Lefler. Les facteurs suivants contribuent à l’infection:

  • rejet de la vaccination;
  • réduction des défenses corporelles;
  • résistance des agents pathogènes dans l'environnement.

La diphtérie est une maladie socialement dangereuse. Les toxines formées au cours de l'activité vitale des bactéries peuvent affecter le système nerveux, le muscle cardiaque et d'autres organes. La diphtérie entraîne souvent des complications dangereuses, voire la mort.

Symptômes et signes de la diphtérie

Les signes de diphtérie dépendent de la localisation de l'agent pathogène. Parmi les symptômes communs caractéristiques de toutes les formes de la maladie figurent les suivants:

  • faiblesse
  • gonflement des tissus qui servent de portes d'entrée de l'infection;
  • ganglions lymphatiques enflés;
  • une légère augmentation de la température corporelle - jusqu'à 37,5-38,5 ° C;
  • diminution de la performance;
  • pâleur de la peau.

Le plus souvent (dans 90% de tous les cas de morbidité) se produit une diphtérie oropharyngée. La durée de la période d'incubation est de 2 à 10 jours (à partir du moment du contact humain avec le porteur de la bactérie). Lorsque la baguette de Leffler pénètre dans la muqueuse buccale, elle l’endommage et provoque une nécrose des tissus. Ce processus se manifeste par un œdème grave, la formation d'exsudat, qui est ensuite remplacé par des films de fibrine. Difficile de dissoudre la plaque recouvre les amygdales, peut aller au-delà, se propager aux tissus adjacents.

Après l'apparition des pellicules jaune-blanc, d'autres signes de diphtérie commencent à se développer:

  • la température corporelle augmente;
  • il y a un mal de gorge;
  • hyperémie de la gorge, se développe un gonflement des tissus mous;
  • Il y a des signes d'intoxication: maux de tête, courbatures, faiblesse.

Avec le développement de formes diphtériques toxiques ou hypertoxiques, les raids deviennent gris sale, se propagent vers la langue, le palais mou et l’arc. Le cou gonfle gravement, il y a une intense migraine, les signes d'intoxication augmentent, la température corporelle s'élève à 40 ° C

La diphtérie hémorragique se manifeste par des raids sanglants dans la gorge, l'apparition de saignements du nez, du pharynx et des intestins. Plus tard, les patients recherchent une aide médicale, plus le risque de développer des complications de la diphtérie est élevé: myocardite, paralysie respiratoire, convulsions, saignements, mort.

Diagnostic et traitement de la diphtérie

Les manifestations cliniques de la diphtérie sont assez évidentes, de sorte qu'un seul examen externe de l'oropharynx suffit à poser un diagnostic. L'agent pathogène peut être identifié par un examen bactériologique.

La diphtérie est traitée strictement à l'hôpital. Une personne malade doit être isolée des autres. Le traitement repose sur l'introduction de sérum antidiphtérique, capable de neutraliser les effets toxiques de l'anatoxine sur le corps humain. Si, après application de sérum, les symptômes d'intoxication augmentent, recourez ensuite à son introduction.

Un traitement de désintoxication par voie intraveineuse est activement pratiqué. Parfois, la prednisone est ajoutée aux solutions pour perfusion. Avec le développement de la forme toxique de la maladie est la plasmaphérèse, l'hémosorption. Le traitement antibactérien est activement utilisé avec la prescription d’ampicilline, d’érythromycine et d’autres médicaments ayant un effet néfaste sur les micro-organismes cocciques.

On a montré que les patients atteints de diphtérie pharyngée sévère avaient des inhalations de vapeur, se gargarisaient d'antiseptiques et d'anti-inflammatoires, et des antihistaminiques étaient également prescrits. Avec l’oedème croissant et le risque de sténose, la prednisone est injectée de façon urgente. L'asphyxie est atténuée par l'oxygène humidifié. L'insuffisance respiratoire et le croup sont une indication pour une opération d'urgence - l'intubation trachéale (insertion d'un tube spécial pour assurer la respiration).

La médecine traditionnelle ne peut pas aider une personne atteinte de diphtérie, car la maladie est dangereuse et nécessite l'introduction d'un vaccin. Vous pouvez appliquer des infusions et des décoctions médicamenteuses pour vous gargariser et soulager les signes d'inflammation de la muqueuse pharyngée.

Prévention des maladies

La vaccination est la seule mesure efficace pour prévenir la diphtérie. Elle est réalisée auprès de toutes les personnes à partir de 3 mois, selon un schéma spécialement développé. Une attention particulière à la prévention de la vaccination doit être accordée aux personnes travaillant dans de grands groupes, où le risque de contracter un agent infectieux est élevé.

Classification de la diphtérie

1. Diphtérie pharynx:

  • forme localisée;
  • forme commune, avec la formation de films de fibrine en dehors du pharynx;
  • formes sous toxiques, toxiques, hypertoxiques.

2. Croupe de diphtérie.

3. La diphtérie du nez, de la peau, des organes génitaux ou des yeux.

4. La défaite de la baguette multiple de Leffler.

Symptômes de la diphtérie

Aujourd'hui, une maladie telle que la diphtérie est devenue de plus en plus courante. Cela est dû au fait que la vaccination obligatoire de la population par la vaccination obligatoire est faible en raison du rejet fréquent des jeunes mères. Pour cette raison, il est nécessaire que tout le monde connaisse les symptômes de la diphtérie afin de consulter rapidement un médecin et de recevoir un traitement approprié.

La diphtérie est une maladie infectieuse aiguë qui affecte principalement les enfants et les jeunes. L'absence de soins médicaux en temps opportun peut être fatale, principalement en raison de la suffocation d'une personne par des pellicules formées dans la gorge.

Une maladie comme la diphtérie est connue de l'homme depuis l'Antiquité. Selon les témoignages historiques restants, des scientifiques qui vivaient dans l’antiquité ont décrit en détail la clinique de cette pathologie. Parmi les médecins impliqués dans l'étude de la diphtérie, Hippocrate et Galien occupent l'une des principales places. Cependant, ce nom nosologique de la maladie n'a pas reçu immédiatement. Parmi ses synonymes intéressants, qui n’ont actuellement qu’une signification historique, le «nœud du pendu» présente le plus grand intérêt. Le nom actuel de la maladie n’a été trouvé qu’au XIXe siècle, lorsque les scientifiques français ont compris que la suffocation par film était la principale cause de décès chez les personnes atteintes de diphtérie (du grec «diphtérie» - membrane, film).

Causes de la diphtérie

L'agent causal de la diphtérie est une bactérie appartenant à la classe des corynébactéries qui sont des microorganismes à Gram positif. Ce microbe a été découvert et décrit pour la première fois dans des préparations à base de films de diphtérie en 1883. Cependant, le pionnier de ce type de corynébactéries est Friedrich Löffler, qui a réussi à cultiver ce microbe en laboratoire. Un peu plus tard, deux microbiologistes bien connus, A. Yersen et E. Roux, ont identifié la toxine diphtérique, qui a rendu possible la vaccination.

L'agent causal de la diphtérie a la forme d'haltères et, dans la préparation, est disposé par paires sous la forme d'une lettre V. Corinebacterium ne forme pas une spore et meurt donc rapidement dans l'environnement. La capsule de ce microorganisme est également absente.

Comment se passe l'infection?

L'infection humaine se produit par inhalation, gouttelettes en suspension dans l'air. La source d'infection est un patient malade ou porteur d'une flore pathogène, dans laquelle la concentration maximale d'un microbe est notée dans les muqueuses des voies respiratoires. Les personnes porteuses de la maladie sous une forme asymptomatique sont particulièrement dangereuses. Les patients qui guérissent de la diphtérie sont également dangereux. On pense que la convalescence libère une bactérie des membranes muqueuses des voies respiratoires peut durer jusqu'à 15-22 jours après la réduction (ou la disparition complète) des symptômes cliniques. Une infection peut parfois se produire par contact, par le biais d'articles ménagers infectés ou de mains sales. Dans ce cas, il se produit une diphtérie de la peau ou des muqueuses. Des infections d'origine alimentaire extrêmement rares se produisent qui sont causées par la colonisation active d'agents pathogènes de la diphtérie d'origine alimentaire, tels que le beurre ou le lait.

Qui peut attraper la diphtérie?

La susceptibilité aux corynébactéries de la diphtérie est si élevée que n'importe qui peut être infecté avec une probabilité de près de 100%. Après l'immunisation ou une maladie antérieure, une personne développe une immunité à vie, qui empêche la réinfection. Quant aux nouveau-nés, les anticorps maternels protègent leur corps de manière fiable pendant les six premiers mois de la vie.

C'est intéressant! La diphtérie fait référence aux maladies qui reflètent le niveau de culture de la société humaine. Des chercheurs des Nations Unies ont montré que les épidémies de diphtérie ne se produisent que dans les pays où la population refuse la vaccination. Avec toutes les règles de la vaccination, cette maladie peut être complètement vaincue.

Mécanismes de développement de la maladie

Comme mentionné ci-dessus, l'agent causal de la pathologie décrite pénètre dans l'organisme en surmontant les barrières protectrices des muqueuses (bouche, yeux, tube digestif). En outre, une reproduction active des corynébactéries se produit dans la région de la porte d'entrée. Après cela, l'agent pathogène commence à produire activement des substances toxiques pour le corps qui perturbent le travail de nombreux organes et tissus. De plus, ces toxines provoquent une nécrose des cellules de l'épithélium de la muqueuse (nécrose), suivie de la formation d'un film fibrineux. Il est fermement attaché aux tissus environnants dans les amygdales et il n’est pas possible de l’enlever à l’aide d’une spatule lors de l’examen du patient. Quant aux parties les plus éloignées des voies respiratoires (trachée et bronches), elles ne sont pas soudées si étroitement aux tissus sous-jacents, ce qui leur permet de séparer et d'obstruer la lumière des voies respiratoires, ce qui entraîne la suffocation.

La partie de la toxine qui est entrée dans la circulation sanguine peut provoquer un gonflement prononcé des tissus dans la région du menton. Son degré est un caractère de diagnostic différentiel important, permettant de distinguer la diphtérie des autres pathologies.

Symptômes de la diphtérie

Les symptômes de la pathologie décrite diffèrent considérablement en fonction du chemin emprunté par l'agent pathogène. Il faut également garder à l’esprit qu’il existe des formes asymptomatiques et oligosymptomatiques de la maladie, dont les signes sont extrêmement difficiles à déceler aux stades précoces.

Dans la forme classique de la maladie (diphtérie oropharyngée), qui est enregistrée dans 90 à 95% des cas, la personne présente les symptômes suivants:

- la température corporelle augmente soudainement, des symptômes d'intoxication apparaissent: maux de tête sévères, fatigue, faiblesse. Un enfant est vilain et peut refuser de manger;

- en raison de l'effet toxique des toxines de Corynebacterium sur le système circulatoire, un spasme généralisé des petits vaisseaux se développe. Cliniquement, cela se manifeste par une peau pâle, parfois avec une nuance de marbre. De plus, une augmentation de l'activité cardiaque peut apparaître, mais la pression artérielle peut chuter à des valeurs critiques.

- caractérisé par de graves maux de gorge. À l'examen, les amygdales sont rouges, un peu gonflées, et on trouve des films épais et blanc cassé à la surface. Si vous essayez de les séparer avec une cuillère ou une spatule, vous trouverez une surface saignante sous eux. Cependant, il n’est pas possible de nettoyer la surface des amygdales avec une simple méthode «mécanique», puisqu’au bout de 20 à 24 heures, de nouveaux films sont formés à la place des films retirés. Fait intéressant, contrairement aux autres raids qui se produisent sur les amygdales, les films sur la diphtérie ont leurs propres caractéristiques. Même les médecins de Zemstvo ont remarqué que s’ils étaient placés dans un réservoir rempli d’eau, ils couleraient rapidement;

- ganglions lymphatiques situés dans la région sous-maxillaire ont considérablement augmenté. Si vous essayez de les palper, le patient ressentira une douleur intense.

Dans la plupart des cas, les raids en diphtérie se limitent aux amygdales et ne vont pas au-delà. S'ils se trouvent dans d'autres parties de la cavité buccale, ils parlent alors d'une forme commune de la maladie, dont le pronostic est très défavorable.

La variante sous-toxique de la diphtérie diffère des formes de la maladie décrites ci-dessus. Il se caractérise par une plus grande sévérité des signes locaux et généraux de la maladie, ainsi que par l'apparition d'un nouveau symptôme: le gonflement du tissu adipeux sous-cutané du cou, qui peut parfois être unilatéral.

La variante toxique de la diphtérie oropharyngée, qui se développe dans la plupart des cas chez l’adulte, est particulièrement dangereuse. Cela peut être dû à une version locale non traitée de la maladie et peut survenir presque immédiatement après l'infection. Ses manifestations sont les suivantes:

  • température corporelle très élevée (39 0 С et plus), frissons et transpiration importants;
  • les maux de gorge sont extrêmement prononcés, parfois ils peuvent être cambrés;
  • les troubles du système nerveux se manifestent par une forte agitation, parfois par des hallucinations, des délires;
  • il y a rarement un fort spasme des muscles respiratoires;
  • la peau est rose, on ne peut remarquer de pâleur du visage qu’avec la forme agonale de la maladie;
  • la pression artérielle est basse, la fréquence cardiaque est élevée;
  • amygdales et muqueuses pharynx rouge vif, parfois avec une teinte pourpre. En cas d'inflammation grave des glandes palatines, elles peuvent être si enflées qu'elles ferment presque complètement l'entrée du larynx.

En fonction de la gravité de l'œdème du menton et du cou, ces stades de forme toxique de la diphtérie se distinguent:

  • Stade 1: le gonflement atteint environ la moitié du cou;
  • Stade 2: le gonflement atteint le niveau des clavicules;
  • Stade 3: l'œdème descend sous la clavicule.

La variante hypertoxique de la diphtérie est diagnostiquée relativement rarement. Dans la plupart des cas, ils sont affectés par des personnes dont le corps est affaibli par des comorbidités (infection par le VIH, diabète, etc.). Selon ses manifestations cliniques, il ressemble à la forme toxique de la maladie, mais dans ce cas, les complications des organes internes, telles que la CID, sont typiques. En cas de retard dans les soins médicaux, le patient peut décéder dès le lendemain du début des signes cliniques.

La diphtérie du nez appartient aux variantes locales de la maladie. Il présente les signes cliniques suivants: les symptômes d'intoxication sont légers, la respiration par le nez est difficile, un écoulement muqueux ou sanglant. Dans le miroir nasal, vous pouvez voir qu'il y a des érosions sur la membrane muqueuse, ainsi que des dépôts membraneux, qui sont facilement enlevés. Très souvent, cette variante de la diphtérie est associée à des lésions de la membrane muqueuse des yeux ou du larynx.

Le groupe de diphtérie est un type de maladie décrit dans les travaux de nombreux classiques de la littérature russe. Rappelez-vous avec quel dévouement les médecins de Zemstvo ont aspiré des films fibrineux de la gorge de jeunes enfants! Il existe deux formes de cette pathologie:

  • localisé Son synonyme est diphtérie laryngée;
  • commune Cette forme se caractérise par la défaite de zones de nécrose fibrineuse des parties inférieures du système broncho-pulmonaire.

Le groupe de diphtérie se développe selon certaines lois. La maladie comporte trois phases principales qui se remplacent successivement:

  • Dysphonique. Caractérisé par des voix avec facultés affaiblies: il devient enroué, une toux rugueuse et nerveuse apparaît. Ces symptômes persistent chez un patient jusqu'à 7 jours.
  • Stenotic. La voix devient à peine audible et la toux est presque silencieuse. La peau du patient est pâle, il est agité et se précipite dans son lit ou dans la chambre. La respiration est si difficile que les zones pliables de l'inhalation thoracique sont aspirées.
  • Asfix. La peau devient bleutée, la pression artérielle est presque nulle. Pouls à peine détectable. La respiration est fréquente, superficielle. Avec l'extinction de la conscience peuvent apparaître des convulsions.

Ce qui est très important, c’est que les stades décrits de la diphtérie croup sont plus prononcés chez les enfants. Quant aux adultes, ils ne présentent que les manifestations de cette forme de la maladie: «enrouement» et une toux fulgurante.

La diphtérie est extrêmement rare. Elle peut se manifester soit par un simple rougissement des muqueuses, soit par la formation de pellicules caractéristiques.

Diagnostic de la diphtérie

Afin d'établir la présence d'une maladie telle que la diphtérie chez un patient, le programme d'examen suivant doit être effectué:

  • collecte de plaintes (beaucoup d’entre elles sont énumérées ci-dessus), familiarisation avec l’historique de la maladie;
  • examen du patient avec la mesure obligatoire de la pression artérielle, du pouls;
  • thermométrie;
  • consultation du médecin ORL avec réalisation d'une laryngoscopie. Cette méthode de recherche vise à détecter les pellicules du larynx et l’œdème de ses muqueuses;
  • ensemencer un frottis des amygdales sur un milieu nutritif. En même temps, chez les patients présentant un tableau clinique caractéristique de la maladie, ainsi que chez ceux ayant communiqué avec des patients et des porteurs de bactéries, le diagnostic est confirmé même lorsque les résultats de l'ensemencement sont négatifs;
  • test sanguin clinique. La diphtérie se caractérise par une augmentation du nombre de leucocytes, une augmentation de la VS, une diminution du nombre de plaquettes.

Comment traiter la diphtérie?

Il convient de rappeler que la détention de mesures thérapeutiques en cas de diphtérie en ambulatoire est interdite! Tous les patients sont soumis à une hospitalisation obligatoire.

Le principal médicament destiné à éliminer l'agent infectieux responsable de l'infection est le sérum antidiphtérique, dont le mode d'administration est déterminé par l'âge et la gravité de l'état du patient. Avant d’administrer ce médicament, un test cutané doit être effectué pour déterminer si le patient est allergique. Lors de la réception des résultats positifs de l'introduction de déchets de sérum.

La deuxième direction thérapeutique est la détoxication du corps et le réapprovisionnement en eau et en équilibre électrolytique. Cela conduit à une diminution de la concentration de toxines dans le sang, améliorant l'activité des systèmes cardiovasculaires. Des solutions colloïdales et cristalloïdes sont utilisées. Si la pression artérielle est instable, des hormones glucocorticoïdes peuvent être utilisées (par exemple, la prednisone).

Avec la défaite du larynx, qui menace l'œdème et l'asphyxie ultérieure, les inhalations sont effectuées à l'aide de médicaments vasoconstricteurs et antihistaminiques (suprastine). En outre, les hormones intraveineuses (prednisone, hydrocortisone).

S'il est impossible de corriger les troubles respiratoires de manière thérapeutique, le patient est transféré à l'unité de soins intensifs, où il est surveillé en permanence. Si nécessaire, le patient est connecté au ventilateur.

La sortie de l’hôpital n’est effectuée qu’à condition que vous obteniez un résultat double négatif d’ensemencement de mucus par le nez et la gorge. Si des résultats positifs sont obtenus, le patient reste à l'hôpital même en l'absence de tout signe de la maladie. Après votre départ, vous pouvez immédiatement commencer à travailler dans une équipe organisée.

Chez les personnes reconnues comme porteuses de bactéries, une antibiothérapie est utilisée pour réhabiliter les foyers d'infection. Utilisé des médicaments tels que la clindamycine et la céphalothine.

Prévention de la diphtérie

Comme mentionné ci-dessus, le principal moyen de prévenir cette maladie est l'immunisation active de la population. Pour ce faire, les enfants reçoivent le DTC selon le calendrier de vaccination. Les adultes quant à eux reçoivent tous les 10 ans le vaccin ADS-M.

La diphtérie, c'est quoi? Photos, symptômes et traitement

La diphtérie est une maladie infectieuse aiguë causée par une bactérie de la diphtérie, transmise principalement par des gouttelettes aéroportées, caractérisée par une inflammation, le plus souvent par les muqueuses de l'oropharynx et du nasopharynx, ainsi que par des symptômes d'intoxication générale, des dommages aux systèmes cardiovasculaire, nerveux et excréteur.

L'agent causal de la diphtérie - souche toxigène du microbe de la diphtérie. Cela ressemble à un bâton avec un épaississement aux extrémités. Les microbes sont disposés sous la forme de la lettre V. Ils émettent des poisons dangereux - exotoxine et neuraminidase. En outre, ils décomposent la cystine et fermentent le glucose, capables de restaurer les nitrates en nitrites.

En raison de la capacité des micro-organismes à fermenter l'amidon, la maladie a été divisée en trois formes cliniques: la première est légère, dans laquelle l'amidon n'est pas fermenté, la seconde est moyenne à intermédiaire, la troisième est lourde, avec la capacité de fermenter l'amidon. Mais, au fond, une telle relation n'existe pas du tout. Les toxines ne peuvent produire que les plus gros individus du microorganisme.

Agent causal de la diphtérie

Pourquoi la diphtérie se développe-t-elle et de quoi s'agit-il? La période d'incubation de la diphtérie varie de 3 à 7 jours. Les manifestations de la diphtérie sont diverses et dépendent de la localisation du processus et de sa gravité.

La source d'infection est l'homme. La transmission de l'agent pathogène s'effectue principalement par des gouttelettes en suspension dans l'air, mais l'infection est également possible par la voie du contact avec le ménage (via des objets infectés). La diphtérie est caractérisée par la saisonnalité automne-hiver. Dans les conditions modernes, quand la plupart des adultes sont malades, la diphtérie survient toute l'année.

L’agent causal de la diphtérie est un bacille de la diphtérie, dont le porteur est un malade ou une personne infectée au cours de la période d’incubation du bacille de la diphtérie, ainsi que pendant un certain temps après la guérison.

Symptômes de la diphtérie

La période d'incubation de la diphtérie varie de 2 à 10 jours. Lorsqu'un bacille diphtérique pénètre dans l'organisme au site de son introduction, un centre d'inflammation se développe, dans lequel l'agent pathogène se multiplie, libérant ainsi la toxine.

Avec la lymphe et le sang, la toxine se propage dans tout le corps, entraînant des lésions à la fois de la membrane muqueuse (ou de la peau) au site d'introduction du pathogène et des organes et systèmes internes. Comme l'agent pathogène pénètre le plus souvent dans le pharynx, les changements locaux se produisent le plus souvent dans celui-ci. En outre, le foyer inflammatoire peut se développer dans le nez, le larynx, l’oreille, les organes génitaux, les yeux et la surface de la plaie.

Les signes de diphtérie dépendent de la localisation de l'agent pathogène. Parmi les symptômes communs caractéristiques de toutes les formes de la maladie figurent les suivants:

  • d'épaisses taches grises couvrant la gorge et les amygdales;
  • maux de gorge et enrouement;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques du cou et gonflement autour d'eux (le «cou de taureau»);
  • essoufflement ou respiration rapide;
  • écoulement nasal;
  • fièvre et frissons;
  • malaise général.

Symptômes de la diphtérie en fonction de la forme clinique:

  • Le plus souvent (dans 90% de tous les cas de morbidité) se produit une diphtérie oropharyngée. La durée de la période d'incubation est de 2 à 10 jours (à partir du moment du contact humain avec le porteur de la bactérie). Lorsque la baguette de Leffler pénètre dans la muqueuse buccale, elle l’endommage et provoque une nécrose des tissus. Ce processus se manifeste par un œdème grave, la formation d'exsudat, qui est ensuite remplacé par des films de fibrine. Difficile de dissoudre la plaque recouvre les amygdales, peut aller au-delà, se propager aux tissus adjacents.
  • Dans le groupe diphtérique, le larynx, les bronches et la trachée peuvent être touchés. Il y a une forte toux, ce qui conduit au fait que la voix devient rauque, la personne pâlit, il est difficile pour elle de respirer, le rythme cardiaque, la cyanose est perturbée. Le pouls devient faible, la pression artérielle chute brutalement, des troubles de la conscience peuvent être perturbés par un état convulsif. Forme dangereuse pouvant entraîner la suffocation et la mort.
  • Nez de diphtérie. En cas de diphtérie du nez, une très légère intoxication du corps, un écoulement séreux, un écoulement séreux - purulent, une difficulté à respirer par le nez seront caractéristiques. Dans cette forme de diphtérie, la membrane muqueuse du nez est œdémateuse, hyperémique, avec des plaies, avec des érosions ou des recouvrements fibrineux (facile à enlever, ressemblant à des lambeaux). Également sur la peau autour du nez, peler les irritations et les croûtes. En général, la diphtérie du nez se manifeste en association avec: la diphtérie de l'oropharynx, parfois l'œil et (ou) le larynx.
  • Avec la diphtérie commune, la température corporelle monte d’abord à 38 degrés ou plus. Les patients bougent moins, se sentent fatigués, parfois ils ont des nausées et des vomissements. En quelques jours, un raid sur les amygdales s'étend sur toute la cavité buccale - jusqu'à la langue, la gorge et le ciel. Les ganglions lymphatiques sont considérablement élargis, ils sont douloureux au sondage.
  • Forme toxique - une complication de formes antérieures non traitées. La température corporelle s'élève à 40 ° C, les symptômes du syndrome d'intoxication apparaissent: frissons, fatigue, douleurs articulaires, mal de gorge. Les patients souffrent de vomissements, d’agitation, d’euphorie et de délire. La peau devient pâle et la membrane muqueuse du pharynx gonfle et rougit. Peut-être la fermeture complète de la lumière du larynx. La plaque fibrineuse recouvre la majeure partie de la membrane muqueuse de l'oropharynx, les pellicules devenant grossières et épaisses. Les patients développent une cyanose des lèvres, des palpitations cardiaques augmentent, une baisse de la pression artérielle, une odeur désagréable et putride se dégage de la bouche.

Le traitement précoce de la diphtérie permet une guérison complète, sans aucune complication, bien que sa durée dépende de la gravité de l'infection. En l'absence de traitement rapide, des complications graves sont possibles, y compris au niveau du cœur, ce qui peut entraîner le coma, une paralysie ou même la mort.

Diagnostics

Il peut être difficile de diagnostiquer la diphtérie, car les symptômes ressemblent à un certain nombre d'autres maladies - angine de poitrine, stomatite, etc. Afin d'établir avec précision le diagnostic et de prescrire le traitement approprié, des tests de laboratoire sont nécessaires:

  • Bactériologique (écouvillonnage oropharyngé). En utilisant cette méthode, l'agent pathogène est isolé et ses propriétés toxiques sont établies;
  • Sérologique. Les Ig G et M, indiquant l'intensité de l'immunité, indiquant la sévérité du processus inflammatoire, sont déterminées;
  • La méthode PCR est utilisée pour établir l’ADN de l’agent pathogène.

Le diagnostic des complications causées par la diphtérie est également requis.

Diphtérie: photo

Comment les personnes atteintes d'un diagnostic de diphtérie ont-elles l'air, la photo est présentée ci-dessous.

Diphtérie - symptômes, causes, traitement et prévention de la diphtérie

Bonne journée, chers lecteurs!

Aujourd'hui, nous examinerons la diphtérie et tout ce qui y est associé - symptômes, causes, formes, diagnostic, traitement, prévention et autres aspects de cette maladie.

Qu'est-ce que la diphtérie?

La diphtérie est une maladie infectieuse aiguë caractérisée par un processus inflammatoire, principalement l'oropharynx, dont la cause principale est l'ingestion de la bactérie Corynebacterium diphtheriae (bacille de Loeffler, colloque. Diphtheria bacillus).

Le nom de la maladie provient du mot grec "diphthera", qui se traduit par membrane. Parmi ses autres noms, on notera la diphtérie (nom obsolète de la maladie), un mal de gorge malin, un ulcère de la gorge mortel, un nœud coulant, une maladie syrienne.

En plus de l'oropharynx (environ 90% des cas), l'infection provoque le développement d'une inflammation des bronches, du nez, des yeux, de la peau et des organes génitaux.

Les principaux symptômes de la diphtérie sont la formation de plaques et l'enflure du palais, les amygdales, la gorge, une douleur légère lors de la déglutition, de la fièvre et d'autres signes d'inflammation.

L'agent pathogène de la diphtérie est transmis par voie aérienne et par contact domestique, ainsi que par l'utilisation d'aliments infectés non lavés, mal transformés.

La complication la plus dangereuse de la maladie est la mort, qui résulte de l’empoisonnement du corps avec une toxine produite par le bacille de Löffler au cours de son activité vitale dans le corps humain.

La principale méthode de traitement consiste à introduire dans le corps du sérum anti-diphtérique - antitoxine, car les médicaments antibactériens (à partir de 2017) dans le traitement de la diphtérie ont une faible efficacité.

La principale mesure préventive contre la diphtérie est la vaccination - ADS, ADS-m, DTP. Cependant, après ces vaccinations, de nombreux enfants développent un certain nombre de complications, ainsi qu'une invalidité et des décès.

Développement de la diphtérie

La source de l'agent responsable de la diphtérie (bacille diphtérique - Corynebacterium diphtheriae) est un porteur de l'infection - un malade.

Modes de transmission - aéroporté (éternuements, toux, conversation rapprochée), contact familial (coupures, blessures, écorchures, conjonctive des yeux), nourriture (manger des aliments infectés).

La période d'incubation (du moment de l'infection dans le corps aux premiers signes de la maladie) est de 2 à 10 jours.

L'oropharynx est l'endroit le plus fréquent où l'infection s'installe. Entre autres endroits, vous pouvez distinguer - la trachée, les bronches, la cavité nasale, la surface de la peau, les yeux, les organes génitaux.

Le développement de la maladie. Lorsqu'un bacille de la diphtérie frappe les membranes muqueuses de l'oropharynx, il libère de l'exotoxine et d'autres enzymes pathologiques qui forment un foyer d'inflammation à un endroit donné - se développent une nécrose de l'épithélium, une hyperémie vasculaire et une perméabilité accrue des parois. De plus, le foyer de l'infection subsidence et les tissus environnants sont recouverts d'un film de fibrine, qui ressemble initialement à une plaque ressemblant à une gelée et qui s'enlève facilement. Cependant, au fur et à mesure de sa progression, la plaque s'épaissit et devient grisâtre. Lorsque vous tentez de l'enlever, du sang s'écoule de la muqueuse enflammée. Cependant, il convient de noter qu’avec une évolution modérée de la maladie, la plaque fibreuse ne recouvre pas les muqueuses.

L'infection dans tout le corps se produit par les vaisseaux sanguins et lymphatiques, empoisonnant le corps et provoquant des signes d'intoxication, une lymphadénite régionale, un œdème tissulaire, des troubles cardiovasculaires et nerveux, des reins, des glandes surrénales et d'autres organes et systèmes. Dans le même temps, la température corporelle augmente, des nausées et une faiblesse générale apparaissent, le nez est bouché.

Dans les cas graves de la maladie, un œdème de la luette, des arches et des amygdales contracte le passage du pharynx.

Il est très important de faire attention à la maladie à temps et d'empêcher la toxine sécrétée par le bacille diphtérique de se lier à des récepteurs cellulaires spécifiques, car dans les stades ultérieurs, l'introduction d'anticorps ne peut plus neutraliser la toxine dans le corps.

Après la diphtérie, l'immunité ne protège pas toujours une personne contre la réinfection et le développement de la maladie.

Diphtérie - CIM

ICD-10: A36;
CIM-9: 032.

Diphtérie - symptômes

La diphtérie se caractérise par les symptômes généraux suivants, qui peuvent varier quelque peu en fonction de l'emplacement, de la forme et du stade de la maladie:

  • Augmentation de la luette palatine, des arches, des amygdales, ainsi que d'une plaque membraneuse possible, le plus souvent de couleur gris-blanc;
  • Hyperémie (rougeur) et gonflement de la gorge;
  • Maux de gorge mineurs, surtout en avalant;
  • Ganglions lymphatiques cervicaux élargis, gonflement du cou;
  • Augmentation de la température corporelle, jusqu'à 41 ° C;
  • Faiblesse générale, léthargie, malaise, somnolence accrue;
  • Maux de tête, vertiges;
  • Nausée, parfois avec vomissements;
  • Pâleur de la peau.

Complications de la diphtérie

Parmi les complications de la diphtérie peuvent être identifiés:

  • Paralysie, principalement du palais, des cordes vocales, des voies respiratoires, du cou;
  • Névrite;
  • Néphrose;
  • Choc toxique infectieux;
  • Myocardite;
  • Fatal.

Causes de la diphtérie

La principale cause de diphtérie est l’infection dans le corps.

L'agent causal de la diphtérie - Corynebacterium diphtheriae (bacille de la diphtérie, bacille de Löffler).

Pour la première fois, Edwin Klebs a découvert la baguette sur des coupes de films oropharyngés de patients atteints de diphtérie, en 1883. Dès 1884 déjà, Friedrich Löffler avait isolé la culture pure de l'agent pathogène.

L'agent responsable de la diphtérie Corynebacterium diphtheriae est un gros, droit et légèrement courbé, avec des renflements en forme de club aux extrémités, une bactérie immobile, en forme de bâtonnet gram-positif. Les bactéries se développent mieux et se multiplient dans les milieux sériques et sanguins.

Le développement de la diphtérie est davantage dû à un empoisonnement du corps par l'exotoxine, produite par le bacille de la diphtérie, mais pas toutes ses souches, mais seulement par son lysogène, infecté par un bactériophage avec le gène tox.

L'exotoxine diphtérique est un puissant poison bactérien, plus puissant que la toxine Clostridium botulinum (botulisme causant le bacille) et la toxine Clostridium tetani (développement causant le tétanos du bacille).

La source d'infection est une personne malade chez qui des souches toxigènes de diphtérie sont présentes. Le danger en soi est supporté par l'infection, localisée dans le naso-oropharynx du patient.

Le mécanisme de transmission de l'infection est une voie aérienne, un contact familial et alimentaire.

La susceptibilité des personnes à l’infection est élevée, mais dépend en grande partie de l’immunité anti-toxique - le contenu dans le sang est de 0,03 UA / ml d’anticorps spécifiques.

Types de diphtérie

La classification de la diphtérie est la suivante.

1. La diphtérie de l'oropharynx

La diphtérie de l'oropharynx est diagnostiquée dans 95% des cas. Les symptômes de la diphtérie oropharyngée sont une forte augmentation de la température corporelle à 38-39 ° C, une plaque sur les amygdales et les amygdales environnantes des muqueuses, un malaise général, une faiblesse, des maux de tête, une légère gorge avalée, une hyperémie et un gonflement des amygdales, du palais et des arcades, une légère douleur ganglions lymphatiques cervicaux.

La diphtérie de l'oropharynx est divisée en les formes suivantes:

La diphtérie localisée - survient chez 75% des patients atteints de diphtérie oropharyngée, est caractérisée par une plaque facile à enlever sur les amygdales, qui peut être présente pendant environ 6-8 jours, une forte augmentation de la température corporelle, qui se normalise en quelques jours. Subdivisé dans les types suivants:

  • Ostrovchataya - Raid sur les amygdales inégales, sous la forme d'îles de différentes tailles.
  • Film - les amygdales sont cassées par un film fibreux dense, blanchâtre-grisâtre. Une fois retirées, la membrane muqueuse commence à saigner. Le lendemain, une nouvelle patine apparaît sur le film retiré.
  • Catarral - caractérisé par une légère rougeur et un gonflement des amygdales, un léger inconfort dans la gorge en avalant, une température corporelle basse. Il est rarement diagnostiqué.

Diphtérie commune - caractérisée par la formation de plaque en dehors de l'oropharynx, avec des symptômes d'intoxication plus prononcés, une augmentation des ganglions lymphatiques et leur sensibilité à la palpation, un mal de gorge. Se développe généralement à partir d'une forme localisée de la maladie.

Diphtérie soustoxique - caractérisée par les mêmes symptômes que la forme courante, mais qui diffère de l’œdème local du tissu sous-cutané dans le cou, au-dessus des ganglions lymphatiques du cou, souvent unilatéral.

Diphtérie toxique (1, 2 et 3 degrés) - caractérisée par un début aigu de la maladie, une augmentation sensible de la température corporelle (jusqu'à 41 ° C), des maux de tête, de la somnolence, une léthargie, des maux de gorge et parfois de l'abdomen. Dans l'oropharynx, on observe dans les premiers stades une hyperémie, des poches et une plaque jaunâtre facilement éliminable qui, après quelques jours, devient une couche fibreuse dense d'une teinte blanchâtre-grisâtre. Lorsque la muqueuse est retirée, elle saigne. Le raid couvre complètement les amygdales, le palais et l'arc. À 2 et 3 degrés de la maladie, l'œdème recouvre presque la lumière de la gorge et une péri-adénite peut se développer. Autres signes: congestion nasale, modification de la voix, odeur sucrée-sucrée de la bouche, gonflement du cou, nausées, vomissements, tachycardie, cyanose des lèvres, abaissement de la pression artérielle. Plus le degré de maladie est élevé, plus le gonflement du cou est important, atteignant même la région située sous la clavicule et les symptômes deviennent plus prononcés. Le plus souvent, une diphtérie toxique est observée chez les adultes et chez environ 20% des patients atteints de cette maladie. Parfois, il est combiné, combiné à la défaite du nez et du larynx.

La diphtérie hypertoxique - caractérisée par une évolution sévère, est la forme de maladie la plus difficile et la plus meurtrière. Il se développe généralement dans le contexte d'autres maladies et pathologies - alcoolisme, hépatite, cirrhose du foie, diabète. Il se caractérise par un début brutal et un développement rapide du processus inflammatoire, qui se traduit par: - une température corporelle élevée (jusqu'à 41 ° C), des frissons, une pression artérielle basse, un pouls faible, une faiblesse, une pâleur, des vertiges, des maux de tête, des hémorragies cutanées et organiques, saignements Le patient est dominé par des signes de choc infectieux-toxique, qui peuvent être fatals dès 1-2 jours après les premiers symptômes de la maladie.

Diphtérie hémorragique - se caractérise par des saignements abondants (principalement du nez, des gencives, des organes digestifs), de multiples lésions de la nature hémorragique, des raids sanglants dans la diphtérie.

2. Croupe de diphtérie

Le groupe de diphtérie se développe le plus souvent chez les patients adultes et est généralement associé à la diphtérie oropharyngée. Il se développe en 3 étapes, chacune caractérisée par différentes manifestations cliniques. Considérez-les:

  • La phase dysphonique s'accompagne d'une toux rude et d'un enrouement. La durée est de 1 à 3 jours chez les enfants et jusqu'à 7 jours chez les adultes.
  • Le stade sténotique est accompagné d'aphonie, de toux silencieuse, d'anxiété, de pâleur de la peau, de cyanose, de difficultés respiratoires dues au bruit, d'inhalation prolongée, de tachycardie, de protubérances thoraciques rétractables.
  • Le stade asphyxique est accompagné par une fréquence fréquente et superficielle, et après une respiration rythmique, un pouls filiforme, une pression artérielle basse, une cyanose. En outre, la conscience du patient est perturbée, des convulsions du corps apparaissent, après quoi le patient décède par asphyxie.

Diphtérie croup est également subdivisé sous les formes suivantes:

  • Croup localisé - ne se développe que dans le larynx.
  • Croupe commune - capable d'affecter simultanément le larynx et la trachée.
  • Croupe descendant - dans le processus inflammatoire, en plus du larynx et de la trachée, les bronches sont impliquées.

3. Autres localisations de la diphtérie

Ce groupe comprend:

Diphtérie du nez - caractérisée par une obstruction de la respiration nasale, une intoxication non exprimée du corps, un écoulement séreux-purulent ou succinique de la cavité nasale, ainsi qu'une hyperhémie, un œdème, des érosions et une plaque fibreuse sur la muqueuse nasale. Près des voies nasales peuvent être des signes d'irritation, une croûte suintante.

Oeil de diphtérie - se présente sous trois formes:

  • Courant catarrhal - accompagné d'une inflammation de la conjonctive de l'œil et d'une faible décharge des organes de la vision, d'une température corporelle normale ou légèrement augmentée, d'un manque de lymphadénite régionale et d'autres signes d'intoxication;
  • Flux membranaire - accompagné d'une température corporelle sous-fébrile, d'une hyperhémie conjonctivale et de la formation d'un film de fibrine, de sécrétions séreuses-purulentes.
  • L'évolution toxique se caractérise par un début aigu, un œdème des paupières, une décharge sukrovichno-purulente abondante des yeux, des pleurs autour des organes de la vision, un gonflement du tissu sous-cutané du visage, la formation d'un film de fibrine, une adénite régionale, des symptômes d'intoxication du corps.

Diphtérie cutanée - se caractérise par de légers signes d'intoxication, une plaque fibreuse grise sale, un écoulement purulent à la place de la coupure. La formation du processus inflammatoire se produit à des endroits tels que coupures, écorchures, crevasses, plaies ouvertes, érythème fessier, eczéma, lésions fongiques de la peau.

Diphtérie des organes génitaux - généralement localisée dans la région du prépuce de l'homme et des lèvres avec le vagin chez la femme, le périnée et l'anus chez la femme et d'autres. Peut s'accompagner de pertes sanguines séreuses, de problèmes de miction et de douleurs.

La diphtérie nasale, la diphtérie de l’oreille et d’autres formes de la maladie sont également présentes.

4. Formes combinées de diphtérie

Les formes combinées de diphtérie sont caractérisées par la lésion simultanée de plusieurs organes, parties du corps.

Diagnostic de la diphtérie

Le diagnostic de la diphtérie comprend les méthodes d'examen suivantes:

Diphtérie - traitement

Le traitement contre la diphtérie comprend les éléments suivants:

1. hospitalisation du patient;
2. Traitement médicamenteux:
2.1. Soulagement de l'infection;
2.2. Traitement de désintoxication;
2.3. Thérapie de soutien
3. traitement chirurgical

C'est important! Avec les symptômes de la diphtérie, assurez-vous de consulter un médecin pour un diagnostic précis et ensuite seulement commencer le traitement.

1. Hospitalisation du patient

L’hospitalisation du patient est un élément obligatoire du traitement de la diphtérie, car cette maladie est contagieuse. En outre, certaines formes de la maladie peuvent se développer très rapidement et nuire gravement à la santé humaine, mais aussi entraîner la mort.

Même les personnes soupçonnées d'être atteintes de diphtérie, ou porteuses de bâtons de diphtérie, sont susceptibles d'être hospitalisées.

La pièce avec le patient doit être bien ventilée.

L'extrait n'est possible que dans le domaine du diagnostic 2x et un résultat négatif pour la présence de bacilles diphtériques dans le corps.

Après sa sortie, le patient subit un examen de routine par un médecin généraliste au cours des 3 prochains mois.

2. Traitement de la diphtérie

2.1. Arrêter l'infection

Bien que l'agent responsable de la diphtérie (Corynebacterium diphtheriae) appartienne à la bactérie, les médicaments antibactériens (à partir de 2017) sont peu efficaces pour éliminer le bacille de la diphtérie et arrêter la propagation de l'infection dans tout le corps.

Son efficacité est un sérum anti-diphtérique (PDS) antitoxique, capable de supprimer la toxine diphtérique sécrétée dans le corps. Il s'agit donc du principal médicament contre la diphtérie.

Le sérum antidiphtérique est injecté par voie intramusculaire et dans les formes graves de la maladie par voie intraveineuse.

Dans la forme localisée de la maladie, sans développement de complications dans les 4 jours, PDS essaie de ne pas appliquer.

Si une diphtérie toxique est suspectée ou que la maladie se développe rapidement, le PDS est administré immédiatement, sinon il est appliqué après le diagnostic.

Un traitement antibactérien est prescrit en cas de suspicion de lésions corporelles causées par d’autres types d’infection bactérienne, ce qui se produit généralement dans les cas de formes sous-toxiques et toxiques de la maladie.

L’ampicilline, la pénicilline, la clindamycine, l’érythromycine, les céphalosporines et les antibiotiques tétracyclines peuvent être distingués des antibiotiques contre diverses infections à coques, de nature bactérienne contre la diphtérie.

2.2. Thérapie de désintoxication

Comme nous l'avons écrit à plusieurs reprises, les dommages ne résultent pas tant du bacille diphtérique lui-même que de la toxine qu'il produit, qui empoisonne le corps entraîne en réalité un certain nombre de complications, voire la mort.

Après l'introduction du PDS, un traitement de désintoxication est prescrit, qui vise à éliminer les substances toxiques du corps.

Le traitement de désintoxication comprend la perfusion intraveineuse des médicaments suivants: albumine, Reopoliglyukin, mélange glucose-potassium avec insuline, plasma, solutions polyioniques, Atoxil.

Aussi prescrit boisson abondante, boissons particulièrement utiles avec l'ajout de vitamine C - décoction d'églantier, thé au citron, viorne, framboise, mors.

Les médicaments diurétiques - les salurétiques sont également prescrits.

2.3. Traitement d'entretien

Les maladies infectieuses affaiblissant le système immunitaire, on leur prescrit donc des immunostimulants, des immunomodulateurs, parmi lesquels on peut distinguer: la vitamine C (acide ascorbique), les vitamines B et autres.

En cas d'intoxication grave, de formes toxiques et de maladie grave, prescrire:

  • préparations hormonales - prednisolone (2-20 mg / kg), dopamine (200-400 mg dans 400 ml de solution de glucose à 10%);
  • "Trental" (2 mg / kg dans 50 ml de solution de glucose à 10%, goutte à goutte par voie intraveineuse);
  • "Trasilol" (jusqu'à 2 000-5 000 UI / kg par jour, perfusion intraveineuse);
  • échange de plasma.

Avec l'introduction du sérum antidiphtérique, pour prévenir les réactions allergiques, un médicament antihistaminique est prescrit: "Loratadin", "Suprastin", "Claritin".

En cas d'insuffisance respiratoire due au rétrécissement de la lumière des bronches, ainsi que pendant leurs spasmes, Eufillin est prescrit.

En cas d'hypoxie, l'oxygène humidifié est utilisé par le cathéter nasal.

Utile et réorganisation des inhalations d'oropharynx à base de camomille, d'eucalyptus, de soda de rinçage.

Traitement des remèdes populaires contre la diphtérie

C'est important! Le traitement des remèdes populaires contre la diphtérie est autorisé uniquement après avoir consulté votre médecin!

Fémur de stonegrass. Mélanger avec de la racine de fémur broyée à sec et en poudre avec du miel. Fabriquez de petites billes avec le mélange (environ 0,5 g chacune) et prenez-en une toutes les 4 heures avec de l'eau.

Lemna Mélanger 1 cuillère à soupe. cuillère de lentilles séchées en poudre avec du miel. Prenez un mélange de 2 cuillères à thé 3 à 4 fois par jour, 20 minutes avant les repas.

Point noir. Verser 1 cuillère à soupe. À l'aide d'une cuillère, déposer des points noirs dans 200 ml d'eau bouillante, laisser reposer pendant une heure, puis filtrer et prendre la perfusion en gargarisme, 6 à 7 fois par jour.

Rosyanka. Versez 200 ml d'eau bouillante dans 2 cuillerées à thé de gelée, infuser le médicament pendant une heure, égouttez-le et prenez 1 à 2 cuillerées à soupe. cuillères 3-5 fois par jour, 20 minutes avant les repas.

Aspen. Verser 1 cuillère à soupe. une cuillerée d'écorce broyée et de branches de tremble avec un verre d'eau bouillante, puis placez l'outil sur un petit feu et faites-le bouillir pendant une heure, puis laissez infuser le bouillon pendant 45 minutes, égouttez-le et prenez 1-2 c. cuillères jusqu'à 5 fois par jour, 30 minutes avant les repas.

Collection Recueillir 2 parties d'écorce de saule, 2 parties de pied de pied et 1 partie d'herbe d'origan, suivies de 1 cuillère à soupe. versez 400 ml d’eau bouillante dans la cuillère, laissez infuser l’outil environ 30 minutes, filtrez-le et buvez pendant la journée, mais à l’état chauffé.

Prévention de la diphtérie

La prévention de la diphtérie comprend les activités suivantes:

  • Vaccination - utilisation de vaccins contenant l’anatoxine diphtérique adsorbée (anatoxine DTP, vaccin DTC, DTC, DTC-m, analogues combinés). Cependant, après l’application de ces vaccins, de nombreux enfants ont développé de graves problèmes de santé. Le choix de l’inoculation est alors ou non. sur les épaules des parents. Le but de la vaccination contre la diphtérie est de créer une immunité durable contre le bacille diphtérique. La vaccination est effectuée 3 fois, à partir de 3 mois, tous les 30 à 40 jours. La revaccination est effectuée dans les 9 à 12 mois à compter du jour de la 3ème vaccination. Les adultes sont vaccinés tous les 10 ans, jusqu'à 56 ans. L'efficacité de la vaccination contre la diphtérie et la sécurité des vaccins pour la santé humaine dépendent directement de la qualité des préparations de vaccins.
  • Inspection annuelle programmée des enfants et des personnes travaillant dans de grandes équipes;
  • Isolement des patients atteints de diphtérie suspectée ou diagnostiquée à l'hôpital;
  • Désinfection des lieux et des objets ménagers du patient;
  • Respect des règles d'hygiène personnelle;
  • Évitez de vous toucher le visage avec les mains sales.
  • Observation par le médecin traitant du patient, le patient souffrant d'un mal de gorge, d'une pharyngite, afin que lorsque des signes de diphtérie apparaissent, renvoyer immédiatement le patient à un traitement hospitalier pour éviter la propagation de l'infection.

Inactivation du bacille diphtérique

Le bacille diphtérique meurt lorsqu'il y est exposé:

  • pendant 10 minutes, chaleur 60 ° C;
  • dans les 3 minutes d'une solution à 10% de peroxyde d'hydrogène;
  • pendant 1 minute, alcool éthylique à 50-60 °;
  • dans la minute qui suit une solution à 5% de phénol;
  • dans la minute qui suit une solution à 1% de chlorure mercurique.
  • Décède également sous l’influence des rayons ultraviolets, du chlore, du désinfectant et d’autres substances.