Principal
Les symptômes

Symptômes de l'amygdalite chronique

Symptômes de l'amygdalite chronique - ensemble de manifestations externes de la maladie chez les enfants et les adultes, qui jouent un rôle important dans la détection de la maladie et l'établissement d'un diagnostic spécifique. Il existe plusieurs types d'amygdalite chronique - virale, fongique, bactérienne et chacune d'entre elles possède ses propres caractéristiques.

Symptômes communs

Quels que soient la forme et le type d'évolution, la maladie provoque chez l'individu affecté des signes communs permettant de détecter l'apparition d'une aigue ou d'une exacerbation d'une amygdalite chronique.

L'amygdalite aiguë, ou mal de gorge aigu, s'accompagne de fièvre (parfois jusqu'à 40 degrés), de douleurs et de maux de gorge, de rougeurs, d'amygdales enflées et élargies, de maux de tête et de faiblesse générale, de bouchons purulents ou de plaques purulentes des glandes.

Dans le contexte d'une intoxication infectieuse générale du corps, une personne peut commencer par la diarrhée, des nausées et des vomissements. La langue est couverte de fleurs blanches. Dans de rares cas, la respiration est difficile, un nez qui coule se développe. Parfois, il y a des plaintes de douleur à l'oreille d'une part ou à deux oreilles à la fois.

La forme chronique se caractérise par la présence constante de toux, de gêne et de mal de gorge, une sensation de sécheresse et de picotement, une dégradation du sommeil et une perturbation de son sommeil, une fatigue accrue, la présence d'une mauvaise haleine, une diminution de l'appétit. L'état général du patient est caractérisé par un léger malaise et une intoxication.

Les premières manifestations. La maladie d'un type de traitement aigu commence généralement par un sentiment de malaise général. Même un jour ou deux avant l'apparition des manifestations caractéristiques avec mal de gorge, la personne touchée ressent les signes d'une maladie imminente - c'est une faiblesse, une perte d'appétit, des troubles du sommeil. Une personne s'inquiète de douleurs à la tête, peut avoir mal et se cuire les yeux, il y a une sensation de bosse dans la gorge lors de la déglutition. Les ganglions lymphatiques du cou sont parmi les premiers à réagir à la maladie: ils deviennent enflammés et se développent. Douleur à la palpation presque pas ressentie.

La température corporelle peut atteindre des valeurs subfébriles comprises entre 37 et 37,5 et ne pas dépasser les deux premiers jours. Parfois, la patiente ne remarque même pas ses changements.

En outre, la maladie prend la forme typique d’une amygdalite, avec fièvre, douleur et mal de gorge, ulcères, faiblesse et intoxication.

L'amygdalite chronique commence par une transition entre un traitement aigu, si le traitement a été choisi de manière incorrecte ou s'il n'a pas été effectué du tout. Après le début de l'amélioration, le patient présente toujours des symptômes de gêne dans la gorge, des bouchons purulents, une température subfébrile persistante, parfois des soucis de maux de tête.

Quand la maladie recule. Les frappés peuvent presque toujours remarquer les signes d'une reprise imminente. La température corporelle revient à la normale, le mal de gorge s'atténue. Il peut y avoir une sensation de chatouillement qui s'atténue progressivement. La quantité de pus sur les amygdales diminue visuellement et les amygdales elles-mêmes retrouvent progressivement leur taille normale, l'oedème passe.

En général, l'inflammation des ganglions lymphatiques cervicaux dure le plus longtemps. Les douleurs, si elles existaient, s'atténuent rapidement, mais l'augmentation du nombre de nœuds peut durer plusieurs mois. Quelque temps après l'apparition des premiers signes de guérison, la personne se sent faible. Le rétablissement de l'appétit est l'un des symptômes les plus importants du recul de la maladie.

Manifestations de la forme chronique

L'évolution de l'amygdalite chronique est quelque peu différente de l'inflammation aiguë. Manifestations caractéristiques de celui-ci:

  • maux de gorge en avalant (particulièrement ressentis la nuit et le matin, après avoir dormi);
  • inconfort après avoir mangé des aliments froids;
  • la présence d'une mauvaise haleine (sous réserve de l'absence de maladies du tube digestif et de problèmes dentaires de la cavité buccale);
  • sensation de coma dans la gorge;
  • transpiration excessive, fatigue, irritabilité;
  • maux de tête;
  • augmentation constante de la température à 37-37,5 degrés;
  • troubles du coeur - essoufflement, tachycardie;
  • les ganglions lymphatiques régionaux sont élargis.

Dans le contexte de l'amygdalite chronique, un bébé peut développer une pharyngite, apparaissent périodiquement snot.

À l'examen des amygdales, on observe une plaque blanche purulente, des tissus enflammés, hyperémiques et œdémateux.

Avec l'apparition de la toux, le flegme peut être séparé sous la forme de mucus mélangé avec du pus.

Les douleurs articulaires, les problèmes rénaux, les éruptions cutanées et les troubles du tube digestif apparaissent comme des symptômes de l'amygdalite chronique.

Signes du type d'agent pathogène

Les différentes formes d’amygdalite se manifestent avec leurs caractéristiques spécifiques. Ces différences jouent un certain rôle dans le diagnostic différentiel de la maladie. En outre, l'âge des personnes affectées affecte également le degré et la nature des manifestations de l'amygdalite.

Virale. La formation de la maladie se produit lorsque le virus est infecté. Les symptômes montrent une inflammation locale:

  • rougeur du larynx;
  • maux de gorge;
  • augmentation de la formation de mucus, qui est séparée sous forme de crachats.

Ce type de maladie se distingue d'une infection bactérienne par l'absence de pus et d'ulcères. Les amygdales et la luette ne poussent pas. La gorge est rouge, la fièvre, le nez qui coule, parfois des douleurs aux oreilles. Les ganglions lymphatiques sous-maxillaires sont élargis.

Si une infection bactérienne secondaire rejoint la forme virale, du pus, une mauvaise haleine peut apparaître.

L'herpès et l'amygdalite entrovirale s'accompagnent d'une éruption vésiculeuse sur les amygdales. Après leur éclatement, des blessures se forment à la place des follicules.

L'amygdalite contre la rougeole, la scarlatine se passe sans éruption cutanée ni pus.

L'amygdalite se manifeste également chez l'enfant par des maux de tête et de fortes douleurs abdominales.

Bactérienne L'amygdalite bactérienne peut prendre plusieurs formes.

Le mal de gorge catarrhal est considéré comme le plus facile. Il se développe à partir d'une infection à streptocoque. L'inflammation n'affecte que la membrane muqueuse et est superficielle. Dans la région du pharynx, il y a une sensation de sécheresse et une sensation de brûlure, la douleur est ressentie lors de la déglutition.

L'état d'intoxication se développe:

  • la rupture;
  • faiblesse
  • maux de tête;
  • douleurs musculaires;
  • température corporelle élevée.

Les amygdales semblent rouges et œdémateuses. Dans les vaisseaux muqueux sont très visibles. La paroi arrière de la gorge et le palais mou ne sont pas modifiés.

Ces symptômes durent de 3 à 5 jours, après quoi la récupération commence.

L'amygdalite folliculaire s'accompagne de la formation de petits follicules purulents sur les amygdales. La température corporelle peut atteindre 39 degrés. Une forte douleur est ressentie dans la gorge, qui est aggravée par la déglutition, donne à l'oreille.

Une intoxication grave est caractérisée par des douleurs musculaires, une faiblesse, une somnolence et un manque d'appétit.

Les amygdales sont gonflées. Le palais mou gonfle et devient rouge. Sur les glandes clairement visibles autour de petits points de pus - ce pus suinte des follicules. La maladie dure environ une semaine.

La forme lacunaire se développe en tant que complication d'une amygdalite à streptocoques ou à staphylocoques. Les manifestations externes ressemblent à l'amygdalite folliculaire, mais sont plus graves. L'intensité de l'inflammation de différents côtés de la gorge peut varier. L'inflammation se produit dans les lacunes et couvre une grande surface des membranes muqueuses.

Les amygdalites de type compensé et décompensé diffèrent par l'intensité des manifestations de la maladie. Dans le premier cas, seuls les signes locaux d'inflammation des amygdales peuvent être détectés. La forme décompensée est accompagnée de processus inflammatoires prononcés - amygdalite, complications, manifestations paratonaires.

Allergique. L'amygdalite fongique est causée par l'effet pathogène des champignons sur les amygdales. Normalement, les champignons et autres microorganismes habitent la peau et les muqueuses du corps humain, sans causer de dommages à l'organisme hôte. Toutefois, lors de violations du régime alimentaire, la chute du système immunitaire, due aux effets des antibiotiques chez l’homme, peut former un type fongique de la maladie.

Cela commence par une augmentation modérée de la température corporelle. L’état général ne souffre pas beaucoup, les symptômes sont locaux: maux de gorge, douleurs de la déglutition, bouche sèche. La muqueuse devient rouge et sur son fond des formations fongiques visibles - des îles blanches, dont la consistance ressemble à des grains de fromage cottage.

Amygdalite La forme allergique toxique est de 1 ou 2 degrés.

Dans le premier cas, en plus d'un mal de gorge léger, d'une odeur désagréable, de la présence d'un corps étranger et d'un gonflement des amygdales, une personne a des douleurs à la tête, des douleurs musculaires, une fièvre persistante, un malaise général et une augmentation des ganglions lymphatiques du cou. Pendant les périodes d'exacerbation du travail du cœur, des perturbations sont notables - une arythmie et une tachycardie apparaissent, sans changement physiologique de l'organe. Les exacerbations se produisent 3 fois ou plus par an et chaque fois, la rééducation après une maladie est longue.

L'amygdalite toxico-allergique 2 s'accompagne de l'apparition de maladies à caractère général et local - c'est ainsi que se manifestent les complications de l'amygdalite. Souvent, sous cette forme, le patient se voit prescrire l'ablation chirurgicale des amygdales.

Différence de l'angine

Les maux de gorge et les amygdalites sont essentiellement deux manifestations du même mal de gorge.

L'amygdalite est une inflammation des tissus des amygdales. Il est provoqué par des bactéries, des virus, des champignons. La maladie n’est pas une complication des infections respiratoires aiguës ou de la grippe, mais se développe généralement après une chute de l’immunité, une hypothermie, un stress, une mauvaise alimentation, un surmenage.

La maladie peut se présenter sous deux formes: aiguë et chronique. L'amygdalite est une forme aiguë d'angine, qui est considérée comme une pathologie infectieuse. Le centre de l'angine se situe dans les amygdales, dans leurs muqueuses, se manifestant par des embouteillages purulents et caséeux, une plaque purulente.

Les principaux symptômes de l'angine sont une détérioration brutale de l'état de santé avec fièvre, mal de gorge, douleurs musculaires, difficultés respiratoires, inflammation des ganglions lymphatiques, maux de tête. Les nourrissons ont mal aux yeux, ce qui peut être déterminé par le fait que le bébé plisse les yeux et pleure constamment à cause de la lumière. Chez les adolescents, dans le contexte de changements hormonaux dans le corps, l'angine peut être accompagnée d'éruptions cutanées.

Les enfants âgés de 3 ans ou plus se plaignent d'une boule dans la gorge, de chatouilles, de brûlures, de douleurs aux oreilles.

L'amygdalite chronique, sous une forme simple ou allergique, se forme à la suite d'une maladie aiguë avancée. Toutes les manifestations ressemblent aux symptômes de l’angor, mais elles n’ont pas une gravité aussi intense: congestion nasale, mal de gorge, odeur désagréable et goût dans la bouche, amygdale élargie.

Les principaux signes permettant de distinguer l'angine de poitrine de l'amygdalite sont l'intensité des manifestations de la maladie. Dans l'angine de poitrine, la douleur est ressentie plus fortement, la température est plus élevée, le débit est aigu et aigu. La forme chronique de la pathologie se développe à l'arrière-plan. Le patient ne fait même pas toujours attention à la présence des signes dangereux d’amygdalite chronique, en accusant les maux de gorge fréquents de manquer de vitamines ou d’avoir un mauvais mode de vie.

Un autre signe significatif est une congestion nasale prolongée, toujours présente dans les amygdalites chroniques. Avec l'angine de poitrine, cela se produit parfois, mais passe rapidement.

Quand voir un docteur

De nombreuses personnes évitent délibérément de consulter un médecin, dans la mesure du possible, en retardant les visites déplaisantes dans un établissement médical. Dans le cas de l’amygdalite, c’est dangereux et faux; le fait est qu’une forme aiguë qui ne fait pas l’objet d’un traitement adéquat peut devenir chronique, formant un foyer d’inflammation dans le corps, et il sera beaucoup plus difficile de la traiter que l’angine de poitrine.

Ne tardez pas à consulter votre médecin si le patient a une forte fièvre, de graves maux de gorge, une inflammation des amygdales, une hypertrophie des ganglions lymphatiques, des signes aigus d’intoxication. Si la douleur articulaire, l'essoufflement, la tachycardie apparaît sur le fond des symptômes de l'angine de poitrine, alors la maladie prend la forme de complications. Dans ce cas, un besoin urgent d'aller à la réception chez l'oto-rhino-laryngologiste.

Les symptômes des amygdalites chroniques et aiguës ont beaucoup en commun et ils sont tous localisés principalement dans la gorge, sur les amygdales - douleur, sécheresse, sensation de grosseur, hyperhémie des muqueuses, bouchons purulents. Les symptômes communs (fièvre, faiblesse, courbatures) se traduisent par une intoxication du corps et ont une valeur beaucoup plus faible pour le diagnostic.

Symptômes de l'amygdalite

L'amygdalite est communément appelée angine de poitrine. Au cœur de la maladie se trouve un processus infectieux-inflammatoire qui affecte principalement les amygdales palatines. À mesure que la maladie progresse, le foyer de l'inflammation peut se propager davantage et toucher les tissus mous environnants.

L'amygdalite est à la base d'une infection bactérienne. L'inflammation des amygdales est causée par des streptocoques, des champignons, des staphylocoques. Il existe plusieurs types d'angor. Il faut garder à l'esprit que l'amygdalite est dangereuse pour les autres, car une personne malade est capable d'excréter des agents pathogènes infectieux en même temps que la salive et les sécrétions muqueuses du nez.

L'amygdalite est chronique et aiguë. La maladie conduit à un affaiblissement du système immunitaire, peut être compliquée par des abcès, une adénite, une otite moyenne, une sinusite, conduisant au développement de rhumatismes, ainsi que de maladies cardiaques. L'amygdalite contribue souvent à la propagation de l'infection dans les organes urinaires. L'angine chronique récurrente la plus dangereuse, qui donne souvent des complications terribles.

Types d'amygdalite

  • amygdalite primitive: lésion aiguë des amygdales sur fond d'hypothermie générale du corps, immunité réduite, due à des effets thermiques sur le tissu de la gorge;
  • amygdalite secondaire: se développe à la suite d'autres maladies (diphtérie, leucémie, scarlatine), comme complication ou symptôme concomitant d'une maladie infectieuse;
  • amygdalite spécifique (causée exclusivement par des agents infectieux).

Selon le degré d'affection de la gorge et la complexité de l'évolution de la maladie, il existe plusieurs types d'amygdalite:

  • catarrhal;
  • flegmonique;
  • folliculaire;
  • lacunaire;
  • fibrineux;
  • herpétique;
  • ulcératif-membraneux.

Le mal de gorge catarrhal le plus commun, qui est détecté principalement dans l'enfance Les symptômes de la maladie durent une semaine.

Les principaux signes de l'angine catarrhale:

  • sensation de brûlure, sensation d'oppression, gorge sèche;
  • douleur en mâchant, en avalant des aliments;
  • une légère augmentation de la température corporelle;
  • malaise;
  • hyperémie des amygdales;
  • fleurs blanches sur la langue;
  • ganglions lymphatiques sous-maxillaires élargis.

Avec une faible immunité et un traitement inefficace de l'angor catarrhal peut devenir folliculaire. En outre, la maladie peut se développer indépendamment. L'amygdalite folliculaire se manifeste par de la fièvre, une hyperthermie grave, une faiblesse, des migraines et des frissons. Les ganglions lymphatiques régionaux sont élargis, la palpation est accompagnée de douleurs. La douleur lors de la déglutition est sévère, peut donner au cou, les oreilles. L'amygdalite folliculaire survient souvent dans l'enfance avec vomissements, faiblesse marquée, douleur à la tête, diarrhée. Les amygdales, le palais mou sont élargis, rouge vif et portent à leur surface des lésions recouvertes d'une patine blanche et jaune.

Les symptômes de l’amygdalite lacunaire ressemblent aux manifestations de l’amygdalite de la forme folliculaire, mais l’état de la patiente est bien pire. Dans le cas de la maladie fibrineuse, les amygdales hyperémiques sont recouvertes d'un revêtement solide. Les signes d'intoxication de l'organisme sont exprimés, le risque de dommages aux reins et au cerveau est élevé. La température est élevée, des maux de tête apparaissent, des douleurs corporelles sont présentes.

Le mal de gorge flegmoneux se caractérise par la formation d'un abcès. L'état du patient est grave. Le foyer inflammatoire est localisé principalement sur un côté. L'amygdale touchée est agrandie, a une teinte rouge vif, très douloureuse à la palpation. En raison de la luxation de la luette et de l'amygdale elle-même, la personne garde la tête inclinée tout le temps, ce qui provoque un spasme des muscles mordants. Le palais mou est gonflé, à peine décalé sur le côté, la température corporelle atteint 39-40 ° C, des signes d'intoxication générale du corps sont exprimés.

La forme herpétique de l'amygdalite se développe à la suite de l'ingestion du virus Koksaki A. Elle débute de manière aiguë et se manifeste:

  • douleur intense dans les muscles, la gorge, l'estomac;
  • vomissements, diarrhée;
  • gonflement des amygdales, des tissus mous de la cavité buccale;
  • vésicules situées à l’arrière du pharynx, des amygdales et de la luette palatine.

La nécrose de l'amygdale apparaît en raison du développement de l'angine ulcéreuse-membraneuse (Simanovsky-Plaut-Vincent), qui repose sur la reproduction active de certains agents pathogènes infectieux (spirochète, bacille fusiforme). La maladie se rencontre souvent chez les personnes atteintes de carie prononcée, à faible protection immunitaire, dans le contexte d'une intoxication chronique. L'amygdalite ulcéreuse-membraneuse peut évoluer en 3 à 6 semaines. En même temps, il y a des douleurs dans la tête, de la salivation, une sensation de grosseur lors de la déglutition, une augmentation de l'amygdale du côté de la lésion, une mauvaise haleine. La température n'est généralement pas élevée. Après le rejet de la zone nécrotique, l'ulcère reste sur les amygdales, mais après un certain temps, les tissus s'épithélisent.

Symptômes de l'amygdalite

Les symptômes communs de l'amygdalite sont:

  • signes d'intoxication: douleurs dans les muscles, les articulations, la tête;
  • malaise;
  • douleur en avalant;
  • gonflement des amygdales palatines, du palais mou, de la luette;
  • la présence de plaque, parfois il y a des ulcères;
  • diarrhée, vomissements (le plus souvent, ces symptômes d'angine de poitrine se retrouvent chez les jeunes enfants).

La période d'incubation de l'amygdalite peut durer de 6 à 12 heures à 2 à 4 jours. Plus les tissus affectés sont profonds, plus la progression de la maladie est difficile, plus le processus infectieux-inflammatoire progresse longtemps et plus le risque de développer des complications est élevé. Chez les enfants, la forme catarrhale du mal de gorge est la plus courante et, sans mesures correctives efficaces, elle peut se transformer en stade folliculaire ou en amygdalite chronique. Il est très important de procéder à un examen opportun pour identifier l'agent causal et choisir le schéma de traitement approprié.

Diagnostic de l'amygdalite

Les principales méthodes d'examen de l'angine:

  • pharyngoscopie (hyperémie révélée, œdème et amygdales dilatées, films purulents, follicules purulents);
  • diagnostic de sang en laboratoire (augmentation marquée de la RSE, leucocytose avec décalage vers la gauche);
  • Recherche par PCR (la méthode permet de déterminer avec une grande précision les variétés de microorganismes pathogènes à l'origine du développement d'une infection et d'une inflammation dans l'oropharynx);
  • semer des fragments de mucus et de plaque sur des milieux nutritifs, ce qui permet de déterminer le type de microorganismes et d’établir le degré de sensibilité de ceux-ci à des antibiotiques spécifiques.

Les changements dans les analyses de sang pour l'angine ne confirment pas le diagnostic. La pharyngoscopie est l’étude principale dans l’amygdalite. Le mal de gorge catarrhal est déterminé par l'hyperémie et le gonflement des amygdales. En pharyngoscopie avec maux de gorge folliculaire, on observe un processus inflammatoire diffus apparent, des signes d'infiltration, de poches, de suppuration des follicules des amygdales ou d'érosions déjà révélées.

En cas de mal de gorge lacunaire, l'examen pharyngoscopique montre des zones à patine blanche-jaune qui se confondent en films couvrant toutes les amygdales. Lors du diagnostic d'amygdalite Simanovsky-Plaut-Vincent, le médecin découvre une patine blanc grisâtre sur les amygdales, sous laquelle se trouve l'ulcération, ressemblant à un cratère. Les maux de gorge viraux au cours de la pharyngoscopie sont diagnostiqués par des vésicules hyperémiques caractéristiques sur les amygdales, la paroi postérieure du pharynx, les bras et la langue qui, deux ou trois jours après le début de la maladie, éclatent et guérissent rapidement sans laisser de cicatrices.

Complications communes de l'amygdalite

Complications précoces de l'amygdalite:

Les complications tardives de l'angine sont la glomérulonéphrite et les lésions articulaires rhumatismales. Lorsque les premiers symptômes de l'amygdalite apparaissent, il est nécessaire de commencer le traitement. Des procédures médicales opportunes amélioreront le bien-être du patient, réduiront la durée de la maladie et minimiseront le risque de complications.

Comment traite-t-on l'amygdalite aiguë?

Quand l'angine montre le repos au lit. Promenades interdites, surmenage, alimentation, qui irritent la gorge (sauces, viandes fumées, assaisonnements, plats chauds et froids). Essayez de boire le plus possible. La nourriture doit être riche en calories, avoir une force de restauration, mais aussi douce que possible. Porridges en purée, soupes, viande cuite à la vapeur, légumes, purée de fruits sont recommandés.

Le traitement de l'amygdalite aiguë est exclusivement thérapeutique. Les médicaments sont sélectionnés individuellement en fonction des résultats du diagnostic, du type d'agent pathogène infectieux et de la gravité de la maladie. Si le remède est prescrit incorrectement ou à la mauvaise posologie, l'efficacité du traitement de l'amygdalite est mise en doute. Par conséquent, il n'est pas recommandé d'expérimenter avec votre propre corps. L'angine étant une maladie à prédominance infectieuse, le traitement relève de la compétence de professionnels expérimentés et formés.

Dans toutes les formes d'angor, des antiseptiques locaux, des anti-inflammatoires et des analgésiques sont prescrits. Ils sont utilisés pour irriguer la muqueuse buccale enflammée, ce qui permet de réduire le nombre de colonies microbiennes dans les amygdales et les tissus adjacents. Pour adoucir la gorge, des comprimés et des pastilles spéciaux sont prescrits pour la succion.

L'amygdalite bactérienne est traitée avec des antibiotiques. L'amygdalite est très dangereuse et se manifeste par un gonflement important et des difficultés respiratoires. Dans un tel cas, des procédures médicales urgentes peuvent être nécessaires. Les méthodes de médecine traditionnelle pour l'amygdalite peuvent être considérées uniquement comme méthode auxiliaire de traitement. L'angine de poitrine est souvent un antifongique, un antiviral et un antibactérien nécessaires. Les bouillons et les infusions d'herbes peuvent se ramollir, aider à nettoyer la gorge, mais ils n'ont pas les propriétés curatives nécessaires.

Traitement de l'amygdalite chronique

L'amygdalite chronique se forme à la suite d'exacerbations fréquentes de l'angine ou de maladies infectieuses et inflammatoires existantes, accompagnées d'une inflammation de la gorge (rougeole, scarlatine), de la muqueuse nasale (rhinite, sinusite), des gencives et des dents (carie, pulpite). Le plus souvent chez les patients atteints d'une amygdalite récurrente, on trouve des infections à streptocoques et à staphylocoques.

Dans l'amygdalite chronique, on identifie la congestion purulente dans les lacunes, les changements du tissu cicatriciel, la lymphadénite et d'autres complications qui nécessitent un traitement bien choisi et parfois une intervention chirurgicale. L'ablation des amygdales (excision partielle ou complète) est une méthode radicale de traitement de l'amygdalite chronique. L'opération est indiquée par l'inefficacité de la thérapie conservatrice, le remplacement des cellules lymphoïdes par du tissu conjonctif. Lorsqu'un abcès paratonsaire est détecté, il est ouvert de manière urgente.

Les antibiotiques sont prescrits par un médecin. Les antiseptiques locaux sous forme d'aérosol, de spray, de pastilles aident à éliminer la douleur lors de la déglutition et réduisent localement l'inflammation. Dans l'amygdalite chronique, il est démontré l'utilisation d'agents immunostimulants qui activent le système immunitaire et réduisent la fréquence des récidives de l'angine.

La lacunotomie au laser est un traitement chirurgical très efficace pour l'amygdalite, une opération qui consiste à «évaporer» des zones pathologiquement modifiées avec un faisceau laser. Cela permet de réduire la fréquence des exacerbations de l'angine de poitrine, de réduire les amygdales palatines et d'éliminer la mauvaise haleine. Le tissu lymphoïde restant continue à remplir ses fonctions protectrices de base.

Prévention de l'amygdalite

Pour déterminer la liste des mesures préventives, il est nécessaire de comprendre que l'amygdalite est une maladie infectieuse qui se développe le plus souvent à la suite d'une diminution des défenses de l'organisme, en présence de foyers d'infection chronique (carie, sinusite, otite). Si vous êtes susceptible de souffrir d'angor, l'hypothermie, les boissons froides ou trop chaudes, la grippe et les ARVI peuvent provoquer une aggravation du processus inflammatoire des amygdales.

Pour la prévention de l'amygdalite, il est recommandé de renforcer le système immunitaire, de prendre des vitamines dans les cures, de traiter les caries, l'otite moyenne, la sinusite, la sinusite et la grippe en temps utile. Il est utile d'utiliser du miel naturel (en l'absence d'allergie), car il s'agit d'un biostimulant naturel qui contribue à renforcer le système immunitaire.

Symptômes et options de traitement pour l'amygdalite chez les adultes

Dans notre corps, il y a 7 endroits où les tissus lymphoïdes s'accumulent, y compris l'anneau avec les amygdales (glandes) près du pharynx.

Il fait partie du système immunitaire qui protège le corps contre la pénétration de micro-organismes qui pénètrent dans la bouche. Sous l’influence de facteurs favorables, la microflore pathogène commence à attaquer les amygdales, ce qui provoque leur inflammation et la détérioration de la condition humaine.

C'est ainsi que commence l'amygdalite - une maladie aux symptômes désagréables. Par conséquent, son traitement chez l'adulte doit être instauré dès que possible.

Qu'est-ce que l'amygdalite?

Les lymphocytes et les macrophages forment la base fibreuse du tissu lymphoïde, qui comprend les glandes. Les amygdales sont sur le chemin des vaisseaux lymphatiques et deviennent un filtre pour la lymphe en ce qui concerne les organismes pathogènes.

Vous trouverez plus d'informations sur la lymphe dans le corps humain ici.

Lorsque des bactéries, des virus ou des champignons se déposent sur l'épithélium des amygdales, leur taille peut grossir et s'enflammer. C'est le début du développement de l'amygdalite - inflammation locale des amygdales.

La photo montre le stade avancé de l'amygdalite chez les adultes.

Si le traitement n'est pas commencé, le tissu lymphoïde commence progressivement à remplacer le tissu conjonctif et des lacunes se forment. Ils cicatrisent, des follicules purulents apparaissent. Les rechutes fréquentes conduisent au développement d'une amygdalite chronique, à la mort du tissu lymphoïde et à une diminution de la fonction protectrice des amygdales.

En savoir plus sur le formulaire chronique de la vidéo:

Une forme aiguë d'amygdalite - amygdalite, chez les adultes peut survenir à tout âge. L'amygdalite chronique pour la première fois à l'âge adulte est rarement diagnostiquée. Habituellement, le problème survient dans l'enfance et atteint l'âge adulte.

Causes de

Le développement de l'amygdalite chez les adultes peut être causé par une infection des amygdales par des bactéries, virus, champignons et autres microflores pathogènes. Vous pouvez être infecté par une personne malade qui, en éternuant, en toussant ou en parlant, projette des particules de l'agent pathogène dans l'air.

Les agents pathogènes présents sur les amygdales peuvent également être exogènes s’il existe des poches d’infection dans le corps (otite, conjonctivite, carie, etc.).

L'inflammation des amygdales est souvent causée par une bactérie (90% des cas):

  • streptocoque hémolytique;
  • Staphylococcus aureus;
  • bacille de pus bleu;
  • entérocoque;
  • pneumocoque.

Plus rarement, la maladie est associée à l'exposition à des virus:

  • les rhinovirus;
  • grippe et parainfluenza;
  • les adénovirus;
  • l'herpès;
  • entérovirus;
  • rougeole, etc.

L'amygdalite aiguë secondaire se produit dans le contexte des infections: rougeole, grippe, diphtérie, maladies du sang, etc. L'amygdalite aiguë est plus souvent diagnostiquée avant l'âge de 20 ans et peut s'accompagner d'une pharyngite.

Le développement d'une amygdalite chez l'adulte peut contribuer à de tels facteurs:

  • être dans de grands groupes et des endroits surpeuplés;
  • l'hypothermie;
  • mauvaise écologie;
  • le stress;
  • régime alimentaire malsain;
  • non-respect des règles d'hygiène;
  • immunité affaiblie.
au contenu ↑

Les symptômes

Le développement rapide de l'inflammation est diagnostiqué comme une amygdalite aiguë (amygdalite). Une amygdalite chronique est un processus d'inflammation prolongé et lent, accompagné d'exacerbations périodiques.

Dans la glande lymphoïde est toujours le centre de l'infection. Cela conduit à sa croissance et à son compactage, à une immunité réduite.

Les symptômes courants de différentes formes de la maladie chez l'adulte sont:

  1. prolifération volumineuse des glandes, hyperémie;
  2. douleur lors de la déglutition pouvant donner aux oreilles;
  3. gonflement du ciel;
  4. maux de gorge et inconfort;
  5. plaque caractéristique sur les amygdales;
  6. odeur désagréable de la bouche;
  7. fièvre, fièvre;
  8. hypertrophie des ganglions lymphatiques cervicaux (lymphadénopathie);
  9. maux de tête;
  10. malaise général.

L'amygdalite virale apparaît plus souvent comme une maladie secondaire dans le contexte de l'influenza ou des ARVI. En plus des modifications des amygdales, il se caractérise par un écoulement nasal nasal, des éternuements, un gonflement de la muqueuse nasale, une conjonctivite. Il n’ya pas de caractéristique pour la forme bactérienne de plaque blanche sur les amygdales, des bouchons purulents.

Lorsque l'amygdalite fongique apparaît plaque de fromage sur les amygdales. Les températures peuvent rester normales. Un test sanguin peut ne pas montrer la présence d'un processus inflammatoire.

Dans la plupart des cas, les symptômes aigus cessent 3 à 5 jours après le début du traitement. Parfois, malgré les interventions thérapeutiques, les symptômes persistent pendant deux semaines.

Diagnostics

Pour identifier l'agent responsable de l'amygdalite chez l'adulte, une analyse microbiologique de la flore de l'échantillon d'amygdale est réalisée. Sans cela, un traitement efficace est impossible car, pour différentes formes d'organismes pathogènes, leurs méthodes de traitement sont adaptées.

En outre, pour le diagnostic peuvent être utilisés des méthodes instrumentales:

Traitement

Toute forme d'amygdalite nécessite un traitement complet et opportun. Il devrait viser à détruire la microflore pathogène, à réduire les effets de leurs produits de désintégration sur le corps et à réduire les symptômes de la maladie.

Pendant le traitement, le patient doit observer le repos au lit et boire beaucoup de liquide afin d'éliminer plus rapidement les toxines du corps. Afin de ne pas irriter les cellules épithéliales, vous devez manger des aliments chauds et doux. Évitez les sodas, les jus acides et les plats épicés. Cuisiner, c'est mieux pour un couple.

Pharmacies

Le médecin prescrit des médicaments en fonction du type d'agent pathogène.

Les antibiotiques sont le principal composant de l’amygdalite bactérienne. Ils sont prescrits, si les symptômes de la maladie progressent, longue fièvre. Ils réduisent le risque de complications.

Les antibiotiques sont sélectionnés en fonction de la sensibilité de la microflore bactérienne du patient. S'il est impossible de déterminer la sensibilité, utilisez une moyenne large.

Plus souvent recours au groupe d'antibiotiques de la pénicilline. S'ils sont allergiques au patient, les sulfamides, les macrolides, les céphalosporines sont prescrits. La durée du traitement antibiotique est de 10-14 jours. N'interrompez pas leur admission prématurément, même si les symptômes ont disparu.

L'agent causal de l'amygdalite est également affecté par les agents locaux sous forme de solutions, aérosols, sprays, qui ont un effet antiseptique, éliminent les bactéries des amygdales, les cellules épithéliales mortes et le pus.

Antiseptiques adultes pour l'amygdalite:

  • Fucorcine;
  • Proposition;
  • Bioparox;
  • La gramicidine;
  • Aqualore;
  • Oracept;
  • Tonsilotren;
  • Givalex et autres.

Pour lubrifier la gorge à l'aide de solutions:

Un traitement symptomatique est appliqué pour les douleurs dans la gorge, la fièvre et d'autres manifestations de l'amygdalite.

Pour éviter une réaction allergique, il est en outre recommandé de mélanger des antihistaminiques (Cetirizine, Erius, Suprastin).

Si les virus deviennent la cause de la maladie, alors les antibiotiques sont inefficaces. En quelques jours, le système immunitaire peut faire face au virus lui-même. Il a besoin d’aide à cet égard afin de prévenir l’apparition d’une infection bactérienne secondaire.

Il est recommandé de prendre des médicaments antiviraux:

Pour soulager l'inflammation des amygdales, éliminer l'inconfort, irriguer la gorge avec des antiseptiques:

Méthodes folkloriques

La médecine non traditionnelle à la maison peut être utilisée comme mesure supplémentaire du traitement primaire pour soulager les symptômes de la maladie.

Remèdes efficaces pour l'amygdalite chez les adultes:

  1. Rinçage de la gorge avec une décoction de camomille, calendula, sauge, écorce de chêne.
  2. À l'intérieur, prenez du thé à la camomille avec du miel.
  3. Lubrifier l’huile d’argousier des amygdales.
  4. Prenez l'huile de propolis une heure avant les repas pendant 2 semaines.
  5. Faire un bain de vapeur (en l'absence de température) avec de la banane plantain, du tilleul, de la sauge, de l'eucalyptus.
  6. Exigez 5 oeillets dans 0,3 litre d’eau. Prendre pendant la journée.
au contenu ↑

Intervention chirurgicale

En cas d’amygdalite répétée et régulière, avec complications qui gênent la vie humaine normale, on peut suggérer un retrait chirurgical des amygdales - amygdalectomie. Elle est réalisée sous anesthésie générale ou locale.

Indications pour la chirurgie:

  1. plus de 4 exacerbations d'amygdalite par an;
  2. abcès paratonsaire;
  3. dommages articulaires, en tant que complication de la maladie;
  4. recouvrement complet du larynx avec des glandes enflammées;
  5. oncologie suspectée.

Prévention

Pour minimiser le risque de développer une amygdalite chez les adultes, il est nécessaire de renforcer le plus tôt possible les défenses immunitaires et les défenses immunitaires.

Mesures préventives:

  • tempérament;
  • manger sainement et équilibré;
  • assurer un bon sommeil;
  • marcher plus souvent en plein air;
  • surveiller de près l'hygiène buccale;
  • désinfecter en temps opportun les foyers d’infection et traiter les dents.

L'amygdalite chez l'adulte est une maladie grave qui doit être commencée le plus tôt possible. Si des mesures sont prises aux premiers stades de la maladie, il est possible de récupérer assez rapidement pour éviter les récidives et les complications.

L'amygdalite est causée par divers agents pathogènes. Par conséquent, un diagnostic minutieux est nécessaire afin de prescrire correctement le traitement. L'autotraitement de cette maladie est inacceptable et peut avoir des conséquences indésirables.

Amygdalite chez l'adulte - Description, symptômes et traitement, causes, photo et premiers signes

L'amygdalite est une inflammation des amygdales due aux effets de bactéries ou de virus sur le tissu lymphoïde. À mesure que la maladie progresse, le foyer de l'inflammation peut se propager davantage et toucher les tissus mous environnants. La maladie peut prendre une forme aiguë et chronique. Amygdalite aiguë est le nom bien connu "angine", mais chronique est une maladie infectieuse de nature générale. Ensuite, réfléchissez à ce qu’il est pour la maladie, quels sont les premiers symptômes de l’angine et les méthodes de traitement chez l’adulte.

Qu'est-ce que l'amygdalite?

L'amygdalite (amygdalite) est une maladie infectieuse qui affecte une ou plusieurs amygdales, souvent palatines, provoquée par une infection bactérienne ou virale. Les principaux signes de maladie chez les adultes sont les maux de gorge et les odeurs désagréables de la bouche. Si vous regardez la gorge du patient avec une amygdalite, vous pouvez voir des amygdales palatines élargies et enflammées avec une surface lâche, dont les vides sont remplis de bouchons purulents. Les amygdales peuvent se développer à un point tel qu'elles ferment complètement la lumière de la gorge.

Les amygdales sont essentielles à la fonction défensive du corps. Ce sont les glandes qui constituent la première barrière contre les virus et les bactéries qui tentent de pénétrer dans la gorge ou le nez. Le système immunitaire n'est pas toujours en mesure de faire face aux attaques de virus et de bactéries de l'environnement. Les amygdales s'enflamment. Peut-être une évolution aiguë et chronique de la maladie.

L'amygdalite est-elle contagieuse?

Oui L'amygdalite est une maladie avec un niveau accru de contagiosité. Ainsi, si l'amygdalite est d'origine infectieuse (bactérienne), elle est contagieuse à 100%. La même chose peut être dite à propos des maux de gorge viraux. Si le virus lui-même peut être transmis d'une personne à une autre, cela signifie que la possibilité de partager avec quelqu'un un mal de gorge est également présente.

Une seule forme d'amygdalite n'est pas infectieuse - l'amygdalite allergique. La personne qui souffre de cette maladie est absolument sans danger pour les autres.

En ce qui concerne la susceptibilité à la maladie, on peut noter qu’il n’en est pas de même pour chaque patient, déterminé dans une large mesure par l’état caractéristique de l’immunité locale de la région des amygdales. Ainsi, plus l'immunité est faible, plus le risque de maladie est élevé.

La période d'incubation de l'amygdalite peut durer de 6 à 12 heures à 2 à 4 jours. Plus les tissus affectés sont profonds, plus la progression de la maladie est difficile, plus le processus infectieux-inflammatoire progresse longtemps et plus le risque de développer des complications est élevé.

  • Amygdalite aiguë: CIM-10: J03; CIM-9: 034.0
  • Amygdalite chronique: CIM-10: J35; CIM-9: 474

Raisons

Les causes de l'amygdalite sont divers agents pathogènes:

  • Streptocoque dans la gorge;
  • Candida;
  • la chlamydia;
  • staphylocoque;
  • les adénovirus;
  • les pneumocoques;
  • moraxella;
  • virus de l'herpès;
  • Virus d'Epstein-Barr.

Vous pouvez également identifier les facteurs précédant l'apparition de la maladie. C'est:

  • immunité réduite;
  • hypothermie locale;
  • ingestion d'allergènes qui irritent les muqueuses - poussière, fumée;
  • maladies récentes qui réduisent les fonctions de protection de l'épithélium, par exemple le DRA;
  • violation de la respiration nasale;
  • surmenage;
  • le stress;
  • l'avitaminose;
  • lésion de la muqueuse;
  • sensibilisation du corps ou sensibilité accrue aux agents pathogènes de la maladie.

En outre, les réactions allergiques peuvent être à la base des amygdalites, qui non seulement affectent la progression de la maladie, mais entraînent souvent des complications.

Classification

En fonction de l'évolution de l'amygdalite, les médecins distinguent les amygdalites aiguës et chroniques.

Amygdalite aiguë

L'amygdalite aiguë (ou amygdalite) est une maladie infectieuse qui affecte les amygdales palatines, ainsi que les amygdales linguales, laryngées et rhino-pharyngées. Il se caractérise par une augmentation rapide de la température jusqu'à 39 ° C, des frissons, des maux de tête, des maux de gorge, aggravés par la déglutition, des douleurs dans les muscles et les articulations. Avec le mauvais traitement ou son absence, un corps affaibli ou la présence d'autres maladies chroniques, l'amygdalite aiguë peut se transformer en une forme chronique caractérisée par des exacerbations périodiques.

L'amygdalite sur la photo ressemble à une inflammation des amygdales avec une surface poreuse recouverte de bouchons purulents

Amygdalite chronique

L'amygdalite chronique est caractérisée par le développement d'un processus inflammatoire constant dans les amygdales palatines, l'évolution de la maladie s'accompagnant d'un changement dans les périodes de rémission avec exacerbations. L'amygdalite chronique, dont les symptômes ne se manifestent pas toujours, peut entraîner le développement de divers processus pathologiques chez presque tous les systèmes et organes. Des troubles de la régulation neuro-réflexe et endocrinienne du corps peuvent entraîner une dépression, des troubles menstruels, le syndrome de Ménière, une encéphalopathie, etc.

  • amygdalite primitive: lésion aiguë des amygdales sur fond d'hypothermie générale du corps, immunité réduite, due à des effets thermiques sur le tissu de la gorge;
  • amygdalite secondaire: se développe à la suite d'autres maladies (diphtérie, leucémie, scarlatine), comme complication ou symptôme concomitant d'une maladie infectieuse;
  • amygdalite spécifique (causée exclusivement par des agents infectieux).

Selon le processus de localisation, on distingue les types suivants:

  • Lacunaire - inflammation uniquement dans les lacunes;
  • lacunaire-parenchymateux - le tissu lymphoïde est impliqué dans le processus inflammatoire;
  • amygdalite parenchymateuse se développe dans le tissu lymphadénoïde;
  • sclérotique - prolifération du tissu conjonctif.

Sur la base de la nature de la lésion et de sa profondeur, les types d'amygdalite suivants sont déterminés:

Parmi les formes d'amygdalite énumérées, l'évolution la plus modérée est observée dans la forme catarrhale de la maladie et la plus grave - sous sa forme nécrotique.

Symptômes de l'amygdalite

Les symptômes communs de l'amygdalite chez les adultes sont:

  • signes d'intoxication: douleurs dans les muscles, les articulations, la tête;
  • malaise;
  • douleur en avalant;
  • gonflement des amygdales palatines, du palais mou, de la luette;
  • la présence de la plaque, parfois il y a des ulcères.

Parfois, les symptômes de l’amygdalite peuvent même être une douleur à l’abdomen et aux oreilles, ainsi que l’apparition d’une éruption cutanée sur le corps. Mais le plus souvent, la maladie commence par la gorge. En outre, la douleur associée à l'amygdalite est différente d'un symptôme similaire à celui rencontré avec le SRAS ou même la grippe. L'inflammation des amygdales se fait sentir très clairement - la gorge est si douloureuse qu'il est difficile pour le patient de communiquer simplement, sans parler de manger et d'avaler.

Sur la photo - la phase courante de l'amygdalite

Symptômes de l'amygdalite aiguë:

  • mal de gorge en avalant;
  • augmentation de la température (jusqu'à 40 ° C);
  • des rougeurs et des amygdales élargies;
  • formations purulentes sur les amygdales (bouchons purulents);
  • douleurs et ganglions lymphatiques enflés (adénopathies);
  • maux de tête;
  • faiblesse générale.

Les signes d'une amygdalite chronique:

  • Les symptômes de l'amygdalite sous forme chronique sont similaires, mais un peu moins prononcés.
  • La douleur et la température sont généralement absentes.
  • il ne peut y avoir qu'une légère douleur en avalant,
  • prévient le mal de gorge,
  • mauvaise haleine

L'état général du corps en souffre, mais pas autant que dans l'amygdalite aiguë.

  • Douleur dans les articulations;
  • Éruption allergique sur la peau qui ne peut pas être traitée;
  • "Perdu" dans les os "
  • Coliques cardiaques faibles, dysfonctionnement du système cardiovasculaire;
  • Douleur dans les reins, troubles du système génito-urinaire.

Diagnostics

À l'examen, on note une rougeur et un gonflement de la membrane muqueuse des amygdales et des tissus adjacents (voir photo). À la palpation de l'oreille antérieure et des ganglions lymphatiques cervicaux, leur augmentation et leur sensibilité sont enregistrées.

Le diagnostic de l’amygdalite chez l’adulte est réalisé selon les méthodes suivantes:

  • examen du médecin ORL, collecte des antécédents de la maladie;
  • écouvillonnage de la gorge sur la flore avec détermination de la sensibilité aux antibiotiques et aux bactériophages;
  • numération globulaire complète, analyse d'urine;
  • test sanguin pour l'antistreptolysine-O, le facteur rhumatoïde, la protéine C-réactive;
  • ECG;
  • Selon le témoignage, échographie des reins, Echo-KG, consultation d'un cardiologue, urologue.

Traitement de l'amygdalite chez les adultes

Le traitement de l'amygdalite se fait généralement en ambulatoire. Son fort courant nécessite une hospitalisation. Il est prescrit un régime alimentaire doux, riche en vitamines B et C, ainsi qu’une consommation abondante pour la désintoxication.

Antiseptiques adultes pour l'amygdalite:

  • Fucorcine;
  • Proposition;
  • Bioparox;
  • La gramicidine;
  • Aqualore;
  • Oracept;
  • Tonsilotren;
  • Givalex et autres.

Pour lubrifier la gorge à l'aide de solutions:

Si cela est justifié par l'indication, les médicaments antiviraux sont prescrits par un médecin. Souvent, les antiviraux ont un effet immunomodulateur et sont donc prescrits pour soutenir une immunité affaiblie. Mais, encore une fois, l’auto-admission de ce groupe de médicaments peut nuire à l’organisme. Le médecin traitant choisit la posologie et les variations de ces médicaments en fonction des besoins de chacun.

Antibiotiques pour l'amygdalite

La prescription d'antibiotiques (médicaments antibactériens) n'est justifiée qu'en cas de forme grave de la maladie. Cela aide généralement le corps à traiter rapidement avec un agent microbien et à rapprocher la cicatrisation, mais rappelez-vous que les antibiotiques sont inutiles dans le traitement des maladies virales. Cela conduit au fait que les bactéries deviennent résistantes aux antibiotiques.

Afin de sélectionner un médicament antibactérien, il est nécessaire de prélever un frottis sur les lacunes des amygdales touchées afin de déterminer l'agent responsable de la maladie.

Comment traiter l'amygdalite chronique?

L'amygdalite chronique doit être traitée dans son ensemble, car c'est ainsi que vous pourrez vous débarrasser de ses symptômes pendant longtemps. Lors d'une exacerbation, le même traitement est appliqué comme dans l'inflammation aiguë des amygdales. Mais pour un rétablissement complet, il est nécessaire d'éliminer non seulement les symptômes de la forme xp de la maladie, mais également ses causes.

Si vous avez un mal de gorge chronique, le traitement avec ce traitement est le même qu'avec le traitement aigu, mais avec certaines caractéristiques:

  1. Les antibiotiques sont prescrits en déterminant l'analyse de l'agent pathogène, mais le déroulement de leur réception est plus long.
  2. La prévention des exacerbations est très importante. Il est nécessaire de mener une vie saine, d'éviter l'hypothermie, de suivre le régime alimentaire et de prendre toutes les mesures nécessaires pour renforcer et protéger le corps.
  3. Les immunostimulants et les probiotiques sont recommandés pour ne pas boire pendant les exacerbations, mais pour la prophylaxie pendant les périodes où le risque d'infection est trop élevé.
  4. Se gargariser avec une amygdalite chronique n'est pas toujours conseillé, car des trous purulents se trouvent dans les interstices, qui sont trop étroitement reliés au tissu lymphoïde. Plus efficace dans cette situation de lavage.
  5. Il est conseillé un traitement radical. Dans ce cas, les amygdales sont enlevées par des moyens chirurgicaux ou autres, ce qui permet de minimiser la fréquence des exacerbations.

Gargarisme pour amygdalite

Le gargarisme peut être fait indépendamment à la maison. Il existe un grand choix de produits pouvant être achetés dans les pharmacies ou préparés par vous-même.

Il est très efficace d'appliquer les solutions suivantes pour le rinçage:

  • Chlorophyllipt;
  • Hexorale;
  • Chlorhexidine;
  • La furaciline;
  • Bicarmint;
  • L'iodinol;
  • Lugol.

À la maison, vous pouvez utiliser:

  1. Laver la gorge avec l'extrait de propolis. Il est vendu dans une pharmacie, ce n'est pas cher. Il a un très bon effet antiseptique et nettoie les amygdales des bouchons purulents et de la plaque. Il a également un effet analgésique sur la muqueuse buccale.
  2. Se gargariser avec du sel. Préparation: ajoutez une demi-cuillère à café de sel à un verre d'eau à la température ambiante. Remuer. Rincer aussi souvent que possible. Vous pouvez y ajouter une demi-cuillère à café de soda, puis un rinçage produira un effet anti-inflammatoire plus prononcé.
  3. 15 g de chélidoine finement hachée versez de l’eau bouillante, laissez infuser 10-15 minutes. Rincer avec une solution tiède - avant chaque procédure, il est souhaitable de la réchauffer un peu.

Physiothérapie:

  • inhalations avec décoctions à base de plantes (calendula, camomille);
  • phonophorèse - traitement par ultrasons;
  • Thérapie UHF;
  • irradiation ultraviolette;
  • thérapie au laser.

Ces méthodes sont utilisées uniquement en combinaison avec la thérapie principale. Ils ne sont pas destinés à l'autotraitement des amygdalites.

L'absence de résultats de plusieurs traitements intensifs pour l'amygdalite chronique, les récidives fréquentes (de 2 à 4 par an) de la maladie, ainsi que les signes de lésions rhumatismales d'autres organes (cœur, reins, articulations) sert d'indication à l'ablation chirurgicale des amygdales.

Ablation chirurgicale des amygdales avec amygdalite

Les méthodes chirurgicales sont utilisées pour traiter l'amygdalite dans certains cas:

  • En l'absence d'effet thérapeutique avec des méthodes conservatrices;
  • En cas de développement sur le fond de l'amygdalite abcès;
  • Si une septicémie amygdalogénique se produit;
  • Si vous soupçonnez une pathologie maligne.

Guérir l'amygdalite pour toujours possible. Les méthodes de traitement sont complètement différentes. Parfois, une antibiothérapie massive est suffisante et, dans certains cas, une intervention chirurgicale est indispensable.

Nutrition et régime

Si vous souffrez d'amygdalite, on suppose que vous passez à un régime liquide pendant plusieurs jours. Tous les repas doivent être consommés à la vapeur, bouillis ou en compote. L'accent doit être mis sur les aliments liquides ou les aliments ne causant pas de difficultés lors de la mastication et de la déglutition. Par conséquent, il est recommandé d'utiliser des soupes, de la gelée, des compotes de fruits, de la purée de légumes, du thé au gingembre.

Tout aliment doit être consommé sous forme de chaleur (il réchauffe les amygdales, soulage l'inflammation et tue les germes). Le sucre pendant la période de maladie vaut mieux être remplacé par du miel, et le lait est légèrement réchauffé avant utilisation.

  • Pain au blé des pâtisseries d'hier.
  • Soupes de viande ou de poisson. Pas de graisse, sans graisse - à cet effet, la première eau est drainée lors de la cuisson de la viande. Dans les soupes, ajoutez les légumes, les pâtes et les céréales. Comme il est difficile pour les patients d'avaler, les soupes sont frottées ou écrasées avec un mélangeur.
  • Viandes, volailles et poissons cuits à la vapeur, faibles en gras. Nous recommandons également les boulettes de viande à la vapeur, les boulettes de viande, les boulettes de viande.
  • Produits à base de lait fermenté, fromage cottage frais et faible en gras, fromage non épicé. La crème sure est utilisée uniquement pour habiller les plats.
  • Céréale semi-liquide et visqueuse à base de céréales.
  • Accompagnements de légumes: purée de pommes de terre, ragoûts, caviar de légumes.
  • Fruits et baies frais, pas durs et pas acides. Confiture, compotes, gelées, jus dilués avec de l'eau 1: 1.
  • Miel, marmelade, confiture.
  • Boissons: thé et café faibles, bouillon de hanches.
  • Muffin, pain de seigle.
  • Poissons gras et variétés de viande, bouillons d’entre eux.
  • Produits fumés, conserves, poisson salé.
  • Orge et orge perlée, millet.
  • Crème, lait entier, crème sure, fromages gras.
  • Produits qui favorisent la formation de gaz: chou, légumineuses, radis, radis.
  • Épices, assaisonnements épicés.
  • Thé fort, café.
  • Boissons alcoolisées

Comment traiter les remèdes populaires pour l'amygdalite

À la maison, vous pouvez utiliser des remèdes populaires pour l’amygdalite. Mais, avant utilisation, nous vous recommandons de consulter votre médecin.

  1. Se gargariser avec du jus de betterave. Râpez les betteraves sur une râpe fine et pressez le jus. Dans un verre de jus, ajoutez 1 cuillère à soupe de vinaigre de table (pas d’essences!). Se gargariser 5 à 6 fois par jour.
  2. Gargarisme avec une décoction d'écorce de saule blanc (saule, rakita). 2 cuillères à soupe d'écorce broyée verser 2 tasses d'eau chaude, porter à ébullition et laisser bouillir pendant 15 minutes à feu doux.
  3. Rinçage de la gorge avec une décoction de camomille, calendula, sauge, écorce de chêne.
  4. Faites bouillir le lait et ajoutez une pincée de poudre de curcuma et de poivre noir moulu. Buvez ce mélange avant d'aller au lit pendant au moins trois nuits de suite pour traiter efficacement les amygdales enflammées.
  5. Prenez 1 gramme d'un mélange d'herbes médicinales: camomille (fleurs), ficelle (herbe), cassis (feuilles), menthe poivrée (feuilles), calendula (fleurs). Tous mélanger et verser un verre d'eau bouillante. Insister dans un thermos, après avoir essayé d'utiliser à l'intérieur d'un demi-verre 3-4 fois par jour.

Prévention

Les mesures suivantes doivent être prises pour réduire l'incidence de la maladie:

  • il faut veiller à ce que la respiration nasale soit toujours normale,
  • manger sainement et équilibré;
  • surveiller de près l'hygiène buccale;
  • désinfecter en temps opportun les foyers d’infection et traiter les dents.

Après un mal de gorge, il convient de procéder au lavage prophylactique des lacunes et à la lubrification des amygdales avec les préparations recommandées par le médecin.

L'amygdalite chez l'adulte est une maladie grave qui doit être commencée le plus tôt possible. Si des mesures sont prises aux premiers stades de la maladie, il est possible de récupérer assez rapidement pour éviter les récidives et les complications.