Principal
L'otite

Sinusite: aiguë et chronique

La sinusite est un nom commun pour un groupe d'inflammations dans les sinus paranasaux qui apparaissent indépendamment et dans le contexte de diverses maladies infectieuses, notamment la rougeole, la grippe, les ARVI, la scarlatine, etc.

Différence de la sinusite de l'antrite

La sinusite est un cas particulier de sinusite. En fait, chaque personne a un certain nombre de sinus paranasaux, c’est-à-dire les cavités maxillaire, frontale, cunéiforme et ethmoïde. Ils sont recouverts à l'intérieur par des structures muqueuses et interconnectés par un circuit de canaux. En raison d'une inflammation sévère causée par un facteur ou un autre, la muqueuse gonfle et bloque l'écoulement du liquide dans les sinus, après quoi la stagnation commence, les bactéries se multiplient, des formes de pus, etc.

Ce type de dommage aux sinus maxillaires est généralement appelé sinusite (parfois odontogène). S'il y a des problèmes avec les cavités frontales, le médecin peut diagnostiquer une sinusite frontale. Les processus congestifs dans les localisations de réseau sont l'ethmoïdite et l'œdème de la membrane muqueuse dans le sinus sphénoïdal est la sphénoïdite.

En outre, les médecins distinguent deux types principaux d'évolution de la maladie: la sinusite aiguë et la sinusite chronique. La première est généralement causée par une infection respiratoire grave et est considérée comme une complication bactérienne complexe avec des symptômes prononcés. La seconde est due à une sinusite aiguë insuffisamment traitée, progresse lentement sans symptomatologie prononcée, a des phases de rémission et de rechute, et se fait pleinement sentir déjà avec une forme très négligée.

Causes de la sinusite

L'une des principales et principales causes de pratiquement toutes les sinusites est la rhinite sous-traitée ou négligée. En outre, les allergies, la présence d'infections respiratoires aiguës dans le corps, etc. contribuent souvent au développement de la maladie, ainsi que la rhinite chronique, les maladies dentaires, la présence de polypes abdominaux, d'adénoïdes et de problèmes acquis ou congénitaux avec le septa nasal.

Symptômes de la sinusite

La sinusite aiguë a des symptômes prononcés. Si vous avez vous-même diagnostiqué plusieurs des symptômes suivants de la maladie, assurez-vous de commencer le traitement et consultez votre médecin ORL.

Signes de sinusite chez les adultes

Les symptômes classiques et les plus typiques de la maladie sont:

  1. Nez qui coule prolongé, souvent avec des sécrétions purulentes de couleur verte ou jaune, parfois avec des caillots sanguins.
  2. Congestion nasale permanente, «perçant» périodiquement dans l’une des narines.
  3. Une forte toux sèche en fin d'après-midi et la nuit (si vous ne présentez que ce symptôme, il s'agit probablement d'une conséquence d'une bronchite chronique et non d'une sinusite).
  4. Décharge puissante de la structure muqueuse morve le matin, sécheresse générale du nasopharynx.
  5. Température élevée (dans le cas d'une sinusite aiguë) ou fièvre légère (température corporelle constante autour de 37 degrés, avec une sinusite chronique).
  6. Perte partielle ou totale de l'odeur.
  7. Fatigue rapide, malaise, perte d'appétit et autres formes d'intoxication générale du corps.
  8. Puffiness du visage, particulièrement manifesté dans la région des sinus affectés.
  9. Augmentation de la sensibilité de l'avant de la tête.
  10. Maux de tête avec localisation à la base du nez et sous les yeux (sinusite), au front et au nez (frontite), directement au nez, au front et derrière les globes oculaires (ethmoïdite), ainsi qu’à l'arrière de la tête et dans la partie supérieure du front (sphénoïdite) ). La douleur augmente et perd sa localisation lorsque la tête est inclinée vers l'avant et sur les côtés, ainsi que pendant un effort physique moyen ou intense.

Symptômes de la sinusite chez les enfants

Les symptômes de la sinusite chez l'adulte ci-dessus sont généralement plus prononcés. Le fait est que chez un enfant, les sinus maxillaires ne sont complètement formés que par 8 à 9 ans. Petit jusqu'à cette période, le rayon des fistules entre les sinus individuels provoque leur blocage fréquent. En l'absence de traitement approprié des rhinites conventionnelles ou des infections respiratoires aiguës, il y a presque toujours un blocage des canaux des cavités, la sortie complète du mucus est perturbée et les premiers signes de sinusite apparaissent.

Chez les enfants d’âge préscolaire, l’ethmoïdite et la sinusite frontale sont le plus souvent diagnostiquées et, dans certains cas, la polysinusite, quand une ou même toutes les cavités internes sont touchées: dans ce cas, les sinus ethmoïdaux et maxillaires sont les plus «obstrués» de mucus et de pus, les fractures frontale et en forme de coin sont moins chargées.

Étant donné que chez les enfants âgés de 8 à 9 ans, l'immunité ne fonctionne pas toujours de manière stable, la température peut rester normale au fur et à mesure de l'évolution de la maladie. Les premiers symptômes annonciateurs sont des écoulements nasaux purulents et une toux sèche et non productive, qui se manifestent le soir et la nuit pendant plus de dix jours consécutifs. Si un mal de tête commence et qu'il y a des signes d'intoxication, vous devez immédiatement contacter un spécialiste ORL.

Complications possibles de la sinusite

Avec la formation rapide de formes aiguës de sinusite ou la lente progression de sa forme chronique, non seulement les sinus nasaux, mais également d'autres structures intracrâniennes, y compris les yeux, peuvent être impliquées dans le processus pathologique.

En raison d’une accumulation importante de masses purulentes, dans le contexte d’une infection bactérienne croissante, une cellulite et des abcès du globe oculaire peuvent se former et la pression de ce fluide, souvent partiellement ou totalement, prive le patient de la vision.

Très souvent, avec des formes avancées de la maladie, les médecins diagnostiquent chez l'homme une thrombose du sinus caverneux, à la suite de laquelle l'infection se propage rapidement dans tout le corps et provoque une sepsie. La sinusite affecte également les voies respiratoires inférieures, peut affecter la structure des os du visage et entraîner des lésions osseuses et la formation d'ostéomyélites. Dans certains cas, les spécialistes ORL diagnostiquent la méningite chez les patients présentant une inflammation avancée des sinus paranasaux, ainsi que des abcès de la moelle épinière et centrale.

Traitement

Le traitement de la sinusite, quelle que soit sa forme ou sa complexité, doit être effectué exclusivement sous la surveillance d'un spécialiste du médecine ORL. Dans ce contexte, il convient d'accorder une attention particulière aux enfants - leur maladie survient et progresse beaucoup plus rapidement que chez les adultes, et le risque élevé de complications très graves menace la santé potentielle et même la vie du bébé.

Traitement de la sinusite adulte

Dans le traitement de la sinusite, les gouttes ou sprays locaux ayant un effet vasoconstricteur sont obligatoires - ce sont la naphazoline, la xylométazoline et l’oxymétazoline (Tizin, Sanorin, Naphthyzin, Nasol). À eux seuls, ils ne soulagent que temporairement les symptômes de la congestion nasale et permettent d’utiliser d’autres médicaments topiques. Souvent utilisé et comprimés du rhume.

Après le blocage temporaire des voies nasales, les médicaments combinés (Isofra, Polydex, Protargol), y compris plusieurs principes actifs (antibactériens, anti-inflammatoires, anti-allergiques, desséchants) sont instillés dans le nez. Parallèlement, en l'absence de contre-indications, le nez est lavé avec des solutions salines et des antiseptiques.

En thérapie conservatrice, les antibiotiques à large spectre sont presque toujours utilisés, généralement à base de céphalosporines, de macrolides et de pénicillines (Ceftriaxone, Augmentin, Amoxiclav).

En tant que thérapie supplémentaire et réduction de la force des processus inflammatoires, sur prescription appropriée, le patient peut prendre des antihistaminiques - Telfast, Claritin, Diazolin, Loratadin et, dans certains cas difficiles, des corticostéroïdes (Prednisolone).

Veillez à utiliser régulièrement des probiotiques pendant le traitement - cela réduira l'effet négatif des médicaments sur le foie et rétablira la microflore intestinale. Après avoir surmonté la phase aiguë de la maladie et le début de la phase de rémission, le médecin ORL prescrit les procédures de physiothérapie du patient - UHF et UFO des sinus paranasaux et de la cavité nasale, ainsi qu'un traitement diadynamique avec des courants.

Aux derniers stades de la sinusite, le rinçage nasal classique à domicile ou en hôpital (le «coucou») ne permet pas de retirer le pus stagnant des cavités des sinus: il s'agit en l'occurrence d'une procédure très désagréable, douloureuse mais efficace appelée ponction. Ici, le médecin frappe par le nez le tissu cartilagineux avec une spatule chirurgicale spéciale? Il introduit ensuite un cathéter, connecte une seringue au système avec une solution désinfectante et injecte un fluide sous pression, éliminant ainsi par le nez tout le pus accumulé dans la cavité. Si nécessaire, le cathéter est laissé dans la cavité et la procédure de lavage est répétée plusieurs fois.

Avec la sphénoïdite, il est impossible de se rendre au sinus sphénoïdal par le nez par voie directe. Le médecin, sans contre-indication, effectue une résection à l'extrémité postérieure de la coque médiane en insérant un cathéter dans la cavité.

Traitement de la sinusite chez les enfants

Le traitement de la sinusite chez un enfant doit commencer par un diagnostic rapide et correct. Le mieux et le plus qualitatif est fait lors d'un examen approfondi chez un médecin ORL qui non seulement effectuera un examen visuel primaire, mais dirigera également l'enfant vers des examens supplémentaires, notamment des rayons X, une échographie, une diaphanoscopie et une tomodensitométrie.

Les principaux facteurs de succès du traitement sont l'élimination rapide de l'infection, la normalisation de la ventilation des sinus et la sortie de mucus des cavités, l'affaiblissement et la neutralisation des principaux symptômes.

Bien entendu, la neutralisation des symptômes, à l’exception des analgésiques, des anti-inflammatoires et des antipyrétiques, des bains et des boissons chauds, du repos au lit sans se rendre dans la rue, surtout pendant la saison froide, ainsi que l’inhalation d’huiles essentielles de composants eucalyptus, menthe et conifères.

Il est souhaitable de rétablir une respiration nasale normale à l'aide de médicaments vasoconstricteurs ménageant une petite dose - il s'agit de Nazol Kids, Rinofluimucil, For Nose, etc. Il est nécessaire d’organiser le rinçage du nez à l’aide de solutions salines isotoniques spécialement conçues - systèmes Aqua Maris, Aqualor, etc.

Pour prescrire des antibiotiques pour le traitement de la sinusite chez les enfants, devrait seulement spécialiste ORL. Le traitement antibactérien dure en moyenne de 9 à 14 jours. Si un bébé a une sinusite au stade le plus facile, alors les antibiotiques à base de céphalosporines ou de macrolides seront optimaux - il s'agit de la clarithromycine, de l'azithromycine, de la spiramycine et de la ceftriaxone, de la cefepim, de la cefthobrol. Dans les formes graves de la maladie ou leur phase chronique, l'utilisation de pénicillines est préférable - Amoxiclav, Amoxicillin.

En cas de sinusite aiguë chez les enfants, des préparations topiques locales complexes à base d'antibiotiques, de composants antihistaminiques et d'antiseptiques - en particulier Polidex et Bioparox - peuvent constituer une bonne alternative aux antibiotiques classiques à large spectre.

Avec une forte lésion des infections des sinus paranasaux et du pus et un échec du traitement médicamenteux, un médecin spécialiste prescrit généralement une opération de microchirurgie - une ponction directe des sinus. Dans ce cas, un petit patient reçoit un puissant analgésique et est opéré sous anesthésie générale. Après la ponction, le médecin utilise une solution saline et la pression créée par la seringue pour faire un rinçage forcé au contenu de la cavité traversant le nez. En cas de besoin urgent, cet événement est répété plusieurs fois, en fixant un pré-cathéter, de sorte que la prochaine fois, il ne frappe pas de nouveau les tissus mous de la cloison nasale.

Dans certains cas, même avec une sinusite gravement négligée, la méthode non chirurgicale de transfert de fluides, plus communément appelée «coucou», aide. Ici, un petit patient est injecté dans une narine avec une grande quantité de solution saline, ce qui «exfolie doucement» le mucus accumulé et le dirige le long du deuxième canal nasal parallèle. De telles procédures nécessitent généralement au moins 4-5 sessions.

Traitement des remèdes populaires

La sagesse populaire et la médecine ancienne ont préservé des dizaines de recettes qui aident à faire face à la sinusite. Ci-dessous, les plus efficaces seront indiqués.

  1. L'inhalation de vapeur avec l'ajout d'huiles essentielles ou d'extraits de pin, d'eucalyptus, d'arbre à thé, de menthe (quelques gouttes suffisent) - ces fonds nettoient et désinfectent les cavités des sinus et éliminent également le gonflement des muqueuses.
  2. Lotions d'un mélange de propolis et de jus de moustaches d'or. Pour les préparer, prenez quelques boules de propolis, faites-les tremper dans un mélange d’eau et de jus de moustache dorée (50 à 50), faites chauffer à feu doux, mettez 2 ou 3 tranches de gaze denses, pliées en plusieurs couches, et appliquez sur la zone touchée des sinus. Gardez les lotions pendant 30 à 40 minutes et n’effectuez les opérations ci-dessus qu’une fois par jour, environ 10 à 12 jours.
  3. Phytothérapie classique. Prenez deux cuillères à soupe de la série, 1 cuillère à soupe. une cuillerée de cônes de houblon et trois cuillères à café d'origan. Faites bouillir le bouillon pendant 10 minutes, ajoutez une cuillère à thé de bois d’armoise séchée, mélangez, égouttez, laissez refroidir et buvez deux fois par jour à jeun, 100 mg. Fonds pour deux semaines.
  4. Kombucha En cas de sinusite, la médecine traditionnelle recommande l’utilisation de la teinture de Kombucha comme solution de lavage nasal.
  5. Décoction pour enfants. Les enfants du passé atteints de sinusite ont préparé le remède suivant: une cuillerée à thé d'écorce de tremble, de boutons de pin, de tanaisie, de coriandre, de verge d'or et d'edelweiss, vous devez préparer 2 litres d'eau, puis poursuivre et filtrer la teinture. A prendre en interne trois fois par jour dans 100 ml, et aussi à enterrer deux gouttes dans le nez, également trois fois par jour. La durée du traitement est de deux semaines.

Vidéo utile

Dr. Komarovsky sur la sinusite et les méthodes de son traitement chez les enfants.

Sinusite chez l'adulte: symptômes et schéma thérapeutique à domicile

La sinusite est une inflammation des sinus paranasaux de la cavité nasale, due à la pénétration de virus et de bactéries dans le corps. En plus d'une lésion infectieuse, la cause peut être la formation de champignons ou une irritation causée par des allergènes. On sait que ce type d’inflammation se développe plus souvent que les autres affections ORL et qu’il dispose donc d’un schéma thérapeutique bien établi.

Il existe deux types d'inflammation: la sinusite aiguë et la sinusite chronique. Par la durée du développement de la maladie, la sinusite aiguë dure jusqu'à deux mois, et chronique peut se développer pendant une longue période, allant jusqu'à des rechutes aiguës plus de trois fois par an. Selon les statistiques, environ 10% de la population mondiale souffre de sinusite chaque année en raison d’un rhume et d’une hypothermie en automne / hiver. L'incidence est de 0,2% chez les adultes. Chez les enfants, la probabilité de pathologie est de 0,5%.

Qu'est ce que c'est

Sinusite - inflammation de la membrane muqueuse d'un ou de plusieurs sinus paranasaux. Il peut s'agir d'une complication de rhume aigu, de grippe, d'autres maladies infectieuses, ainsi que de blessures à la région du visage. La sinusite peut être causée par des virus et des bactéries. Les principaux symptômes sont une lourdeur dans la région paranasale ou frontale, une douleur accompagnée de mouvements brusques de la tête, un écoulement nasal épais, de la fièvre.

Les causes

La sinusite est souvent due à des complications de maladies infectieuses et inflammatoires de la cavité nasale (grippe, infections respiratoires aiguës, rhinorrhée, ARVI).

Elle est causée par une bactérie pathogène (Staphylococcus aureus, streptocoque à pneumocoque, Hemophilus bacillus), une infection virale. Le champignon provoque également la maladie, en particulier après l’utilisation incorrecte d’un traitement antibiotique. Les blessures aux parties du visage provoquent également une sinusite.

De plus, les facteurs suivants conduisent au développement d'une condition pathologique:

  1. Polypes, adénoïdes;
  2. Réactions allergiques;
  3. Air pollué ou froid;
  4. Système immunitaire affaibli;
  5. Fumer;
  6. Utilisation de certains médicaments;
  7. Carence dans le corps en minéraux et en vitamines;
  8. Déformation congénitale ou acquise des labyrinthes et des sinus;
  9. L'hypothermie

Le groupe à risque comprend les personnes atteintes de diabète, de fibrose kystique, d'hypothyroïdie et de maladies du système dentaire et maxillaire.

Classification

La division de la sinusite en types (classification) est nécessaire pour établir un diagnostic correct et un traitement de suivi adéquat. La classification de cette pathologie repose sur plusieurs critères:

  • par la nature de l'écoulement;
  • sur la localisation anatomique de l'inflammation;
  • sous la forme du processus pathologique.

De par la nature du cours, il existe 2 types de pathologie:

  • sinusite aiguë - la maladie ne dure pas plus d'un mois.
  • sinusite chronique - prend longtemps, parfois le processus pathologique dure pendant des années, avec une amélioration périodique (rémission) et une détérioration (rechute) de la maladie.

Selon la forme du processus pathologique, il existe 2 types principaux de sinusite:

  • prolifératif - une variante de l'évolution de la sinusite, dans laquelle le nombre de cellules muqueuses des sinus augmente (polypes, processus hyperplasique).
  • exsudatif - inflammation accompagnée de sécrétion de liquide (exsudat ou pus).

En fonction de la localisation anatomique de l'inflammation, en fonction de la localisation du sinus, il existe:

  • ethmoïdite - localisation de l'inflammation aux aisselles de l'os ethmoïde;
  • maladie frontale - un processus infectieux se développe dans le sinus frontal;
  • sinusite - le sinus maxillaire est affecté;
  • sphénoïdite - le cours prédominant de la pathologie dans le sinus de l'os sphénoïde.

Le processus peut être à sens unique ou à double sens. Avec une inflammation de tous les sinus paranasaux d'une part, l'hémisinusite a lieu, dans le cas d'une lésion du sinus - pansinusite.

Mécanisme de développement

L'inflammation de la muqueuse des sinus, causée par une infection ou d'autres facteurs étiologiques, s'accompagne d'un œdème. Les glandes commencent à produire activement une grande quantité de mucus qui, s’accumulant dans les sinus en raison du rétrécissement de la fistule des cavités paranasales, est condensé. Les sinus cessent d'être complètement nettoyés. En raison de la stagnation du secret, de l’altération de la ventilation naturelle et du manque d’oxygène dans les tissus des sinus, des conditions favorables sont créées pour l’activité vitale de la flore pathogène conditionnelle, qui entraîne un processus d’infection chronique.

Au début de la maladie, l'écoulement nasal est de nature séreuse. L'inflammation se développe et se transforme en sérosité muqueuse. L'exsudat purulent, qui comprend un grand nombre de détritus et de leucocytes, est observé quand une infection bactérienne est ajoutée. Dans le même temps, un gonflement important s'accompagne d'une violation de la perméabilité des parois capillaires.

La sinusite aiguë peut durer jusqu'à 2 mois. et plus longue, se terminant soit par le rétablissement, soit par le passage à une forme chronique, caractérisée par un changement persistant des membranes muqueuses des sinus. Cela augmente la tendance du patient à fréquenter les infections des sinus.

Signes courants de sinusite

Parmi les principaux signes de sinusite, qui sont généralement suffisants pour déterminer avec précision ce type de maladie, attribuez des maux de tête et une congestion nasale importante.

Les principaux signes de sinusite sont:

  • sécheresse fréquente, toux et éternuements;
  • augmentation de la température corporelle (fièvre);
  • augmentation de la pression au visage;
  • écoulement muqueux du nez;
  • manque d'odeur;
  • inconfort et congestion dans les oreilles;
  • réaction douloureuse en tournant le cou;
  • manque d'appétit;
  • odeurs non naturelles de la bouche;
  • fatigue sévère et fatigue;
  • douleur aiguë dans les dents;
  • sensation de masse étrangère supplémentaire dans le nez et au-dessus des yeux;
  • voix nasales.

La sinusite chronique présente d'autres symptômes:

  • congestion nasale légère mais persistante;
  • difficulté à respirer par le nez;
  • légère décharge, qui peut être libérée pendant une longue période, se dessèche sous forme de croûtes;
  • fuite de mucus entraînant un frottement de la peau sous le nez et la formation de crevasses;
  • la gorge sèche;
  • maux de tête;
  • déplacement détachable à l'arrière de la gorge et goutte à goutte le long de celle-ci;
  • odeur désagréable de la bouche.

D'autres symptômes, tels que la fièvre, sont extrêmement rares et ne peuvent être provoqués que par des formes particulièrement aiguës et avancées de la sinusite. Ils sont déterminés exclusivement par des spécialistes pouvant recommander une hospitalisation et des études externes.

Symptômes de la sinusite chez l'adulte

Selon le sinus qui a subi une inflammation, les symptômes de la sinusite varient. Considérons plus en détail.

  1. Les maux de tête et les douleurs de nature neurologique ne sont pas exclus.
  2. La température corporelle augmente.
  3. Une personne ressent une douleur dans le nez et la racine du nez.
  4. Chez les enfants, une rougeur conjonctivale, un gonflement des paupières supérieures et inférieures peuvent survenir.
  5. La fonction olfactive est altérée, la respiration nasale est difficile.
  6. Si l'ethmoïdite est aiguë, il est possible que le globe oculaire soit impliqué dans la protrusion, ainsi que par le gonflement grave des paupières.

Avec la sinusite frontale du labyrinthe ethmoïdal, le développement parallèle de la sinusite et de la frontite est probable. Lorsque l'inflammation de la partie postérieure du labyrinthe ethmoïdal est possible, l'apparition d'une sphénoïdite.

  1. Début aigu avec fièvre allant jusqu'à 38 degrés et plus.
  2. Symptômes d'intoxication.
  3. Des frissons
  4. Peut-être l'apparence de déchirer.
  5. L'écoulement des voies nasales est d'abord séreux et fluide et, à mesure que la maladie progresse, il devient vert et trouble.
  6. Douleur dans le sinus maxillaire, dans la région frontale, près de la racine du nez et le long de l'os zygomatique.
  7. Augmentation de la douleur avec la pression, son impact sur le whisky.
  8. Maux de tête de gravité variable.
  9. La détérioration de la respiration nasale du côté impliqué dans le processus pathologique. La respiration se fait par la bouche.

Si la maladie devient chronique, alors lors de la rémission, elle évoque de rares maux de tête, qui se traduisent par la sensation de pression derrière les yeux. Peut-être l'ajout de toux nocturne, de conjonctivite, de kératite. L'écoulement nasal est insignifiant, leur volume augmente lors de l'exacerbation de la maladie.

  1. La douleur est localisée dans la zone de l'orbite, dans la zone pariétale et dans la partie occipitale.
  2. Les symptômes de la sphénoïdite sont souvent flous et la maladie est latente.
  3. Le sinus ethmoïdal est souvent impliqué dans le processus inflammatoire et, par conséquent, la sphénoïdite isolée est rarement diagnostiquée.
  4. Le patient peut se plaindre de douleurs dans les profondeurs de la tête.
  5. L'évolution chronique de la maladie peut entraîner une déficience visuelle, les nerfs optiques étant impliqués dans le processus pathologique.
  1. La respiration nasale est extrêmement difficile.
  2. La température corporelle a augmenté à haute altitude.
  3. Peut-être le développement de la photophobie avec douleur dans les orbites.
  4. Une fois que le sinus enflammé est vide, l'intensité des sensations douloureuses diminue.
  5. Du sinus nasal enflammé est la séparation des contenus séreux.
  6. Les douleurs sont très intenses, le lieu de leur localisation est le front. La douleur augmente le matin.
  7. Si la maladie frontale se développe sur le fond de la grippe, le patient peut présenter une modification de la peau du front avec gonflement des zones situées au-dessus des sourcils et gonflement de la paupière supérieure.

Les patients avec une évolution frontale sont plus difficiles que les autres sinusites. Au cours de la chronitisation du processus, une prolifération de polypes dans la cavité nasale, une nécrose du tissu osseux et la formation de fistules sont possibles.

Diagnostics

Il est possible de diagnostiquer une sinusite à l'aide des plaintes des patients, du tableau clinique, de la rhinoscopie et de recherches supplémentaires. Les patients peuvent presque toujours indiquer clairement le lieu de la douleur, ce qui indique la localisation de l'inflammation. Lors de la confirmation de l'écoulement purulent et de la température sous-fébrile, une imagerie supplémentaire par résonance calculée ou magnétique peut être réalisée pour évaluer l'ampleur du processus inflammatoire.

Des complications

La sinusite est une maladie très insidieuse qui menace le patient de complications. Notez que non seulement les sinus sont impliqués dans le processus pathologique, mais aussi les os environnants du crâne. Lancer une inflammation osseuse menace d'ostéomyélite. La complication la plus courante de la sinusite est la méningite. Le plus souvent, la méningite est le résultat d'une inflammation du sinus sphénoïdal et du labyrinthe ethmoïdal. L'avant peut provoquer un abcès épidural ou même un abcès du cerveau.

Si vous ne traitez pas la sinusite et empêchez le passage de la maladie au stade chronique, de nouveaux changements peuvent alors provoquer une issue fatale.

Traitement de la sinusite adulte

Chez l'adulte, le traitement de la sinusite doit toujours être complet et cibler les principaux symptômes de cette maladie. Au cours du traitement, plusieurs méthodes sont utilisées - médecine, physiothérapie, cet ensemble peut être complété par l’utilisation de certaines méthodes de la médecine traditionnelle à domicile. En cas d'inefficacité thérapeutique, l'utilisation d'un traitement chirurgical est possible.

Traitement de la toxicomanie

Un traitement médical est prescrit après l'élimination des facteurs qui ont provoqué l'apparition de la maladie. Les médicaments ne peuvent être prescrits que par le médecin traitant, en tenant compte de la forme de la maladie et de l'état du patient.

La liste des médicaments pouvant être prescrits par le médecin pour la sinusite:

  1. Vous devez d’abord acheter des gouttes vasoconstricteurs nasales. Ces médicaments sont autorisés à utiliser uniquement en cas de sinusite aiguë. Habituellement, les médecins prescrivent "Protargol", "Ingaron", "Derinat", "Grippferon", "Pinosol", "Euphorbium".
  2. Avant d'utiliser les gouttes, il est nécessaire de se rincer le nez, ce qui garantira un résultat correct des gouttes et contribuera également à la normalisation de la respiration. Il est préférable d'utiliser des médicaments éprouvés tels que "Dioxidin", "Miramistan", "Furacilin", "Chlorophyllipt".
  3. En cas de température élevée, prenez des antipyrétiques - «Paracétamol», «Aspirine», «Ibuprofène», «Bonifène».
  4. On prescrit au patient des antihistaminiques "Loratadin", "Cetirizine", "Zyrtec", "Tsetrin" et d’autres.
  5. En outre, le patient a besoin d'agents mucolytiques pour la sortie rapide des expectorations et du mucus - "Libeksin", "Mukodin", "Flyudec".
  6. Ne pas faire sans anti-inflammatoires - "Amoxilav", "Unazin", "Ampisid."
  7. En association avec le traitement indiqué, le patient a besoin de médicaments antibactériens sous forme de gouttes - «Isofra», «Sofradex», «Polydex» et autres, ainsi que de préparations sous forme de comprimés «Ciprofloxacine», «Levofloxacine», «Ofloxacine».

La réception des médicaments énumérés est inadmissible sans consultation préalable du médecin traitant. Avant utilisation, lisez le mode d'emploi et assurez-vous qu'il n'y a pas de contre-indications, ainsi que d'hypersensibilité aux substances actives du médicament.

Antibiotiques pour la sinusite

Les antibiotiques sont utilisés pour traiter les sinusites bactériennes et virales, mais non infectieuses. Malheureusement, en raison de l'utilisation excessive et inappropriée d'antibiotiques, de nombreux types de bactéries ne répondent pas au traitement antibiotique et deviennent "résistantes" à ces médicaments. En raison du problème de résistance bactérienne, les médecins doivent passer à d'autres antibiotiques ou prescrire des antibiotiques puissants pour traiter les infections bactériennes.

L'amoxicilline, un type de pénicilline, est le principal antibiotique utilisé pour traiter la sinusite, mais il devient de moins en moins efficace. Augmentin a remplacé l'amoxicilline en tant qu'antibiotique recommandé dans le traitement de la sinusite bactérienne aiguë chez les enfants et les adultes. Ce type de pénicilline agit contre un large éventail de bactéries.

Traitement des remèdes populaires

La sagesse populaire et la médecine ancienne ont préservé des dizaines de recettes qui aident à faire face à la sinusite. Ci-dessous, les plus efficaces seront indiqués.

  1. Kombucha En cas de sinusite, la médecine traditionnelle recommande l’utilisation de la teinture de Kombucha comme solution de lavage nasal.
  2. L'inhalation de vapeur avec l'ajout d'huiles essentielles ou d'extraits de pin, d'eucalyptus, d'arbre à thé, de menthe (quelques gouttes suffisent) - ces fonds nettoient et désinfectent les cavités des sinus et éliminent également le gonflement des muqueuses.
  3. Phytothérapie classique. Prenez deux cuillères à soupe de la série, 1 cuillère à soupe. une cuillerée de cônes de houblon et trois cuillères à café d'origan. Faites bouillir le bouillon pendant 10 minutes, ajoutez une cuillère à thé de bois d’armoise séchée, mélangez, égouttez, laissez refroidir et buvez deux fois par jour à jeun, 100 mg. Fonds pour deux semaines.
  4. Lotions d'un mélange de propolis et de jus de moustaches d'or. Pour les préparer, prenez quelques boules de propolis, faites-les tremper dans un mélange d’eau et de jus de moustache dorée (50 à 50), faites chauffer à feu doux, mettez 2 ou 3 tranches de gaze denses, pliées en plusieurs couches, et appliquez sur la zone touchée des sinus. Gardez les lotions pendant 30 à 40 minutes et n’effectuez les opérations ci-dessus qu’une fois par jour, environ 10 à 12 jours.

Il est également nécessaire d'observer strictement le régime. Fumer pendant la période de traitement est complètement exclu. Les repas doivent être réguliers et le régime équilibré. Il est recommandé de s'abstenir de café afin d'éviter la déshydratation (déshydratation) du corps. Il convient également de rappeler que les boissons alcoolisées et les antibiotiques sont incompatibles.

Physiothérapie et massage

En cas de sinusite, il est recommandé d’appliquer non seulement un traitement médicamenteux, mais également des méthodes d’influence locales - physiothérapie et massage. La physiothérapie vise différentes manifestations de la maladie. Toutes les procédures peuvent être divisées en plusieurs groupes:

  • procédures d'immunocorrection (SFC - exposition);
  • procédures anti-inflammatoires (UHF, ultrasons);
  • procédures bactéricides (électrophorèse, darsonvalisation);
  • procédures sédatives (électrophorèse, galvanisation).

Les fonds nécessaires devraient venir chercher le médecin traitant. En outre, vous pouvez faire un massage, particulièrement efficace pour les antrites. Il est disponible pour tout le monde, la procédure peut être faite à la maison.

Lavage nasal

Le lavage des sinus peut être utile pour éliminer le mucus nasal et soulager les symptômes de la sinusite. Le rinçage du nez élimine également les voies nasales de la saleté, de la poussière, des sécrétions, des germes, des allergènes qui s'y accumulent et peut être utilisé à titre préventif.

La solution de lavage est facile à préparer à la maison, par exemple en mélangeant 1 cuillère à café de sel ou de sel avec 2 tasses d’eau tiède. Certaines personnes ajoutent une pincée de bicarbonate de soude. Vous pouvez également utiliser une solution faible de permanganate de potassium, de chlorhexidine ou de furatsilina.

Rincer le nez plusieurs fois par jour.

Traitement chirurgical

Le traitement de la sinusite aiguë sous forme sévère implique la ponction du nez, à travers laquelle il est possible d'éliminer rapidement le contenu purulent des sinus. L'essence de cette procédure est la suivante:

Le médecin fait un trou avec une aiguille chirurgicale spéciale dans les tissus cartilagineux du nez, si on parle de sinus - une telle opération s'appelle une ponction. Lorsque la ponction antérieure est réalisée sous le sourcil, cette procédure est appelée trépanopuncture. Le contenu purulent est retiré à travers l'ouverture, le sinus est lavé avec une solution antiseptique et, si nécessaire, un petit cathéter est laissé afin de répéter le lavage 3 à 4 fois de plus.

Le traitement chirurgical de la sinusite est le moyen le plus rapide de se débarrasser de la maladie. Mais après l'opération, des agents antibactériens doivent être prescrits pour fixer le résultat.

Prévention

La prévention de la sinusite et des autres sinusites est la même que pour les autres maladies des voies respiratoires supérieures. Évitez l’hypothermie, effectuez des procédures générales de renforcement (sports, durcissement). Il faut combattre la maladie qui a déjà commencé, mettre de l'ordre dans l'immunité. Avec un rhume, il est nécessaire de se battre avec lui et de prendre des médicaments qui réduisent l'enflure de la muqueuse nasale. La prévention la plus fiable, évidemment, est la surveillance médicale.

Sinusite chez l'adulte - symptômes et formes de la maladie, caractéristiques du traitement

Dans le système de soutien de la vie humaine, un rôle énorme est attribué aux fonctions du système respiratoire. Mais malheureusement, il est très souvent exposé à divers facteurs pathologiques - bactériens ou viraux.

L'influence infectieuse contribue au développement de divers processus inflammatoires dans ses départements, dont la sinusite.

Ce nom reflète des pathologies provoquant des réactions inflammatoires dans la couche muqueuse ou sous-muqueuse de l’une des quatre paires de cavités, ou dans plusieurs cellules en même temps - les cellules maxillaire et frontale du labyrinthe ethmoïdal et du sphénoïde.

En médecine, ces cavités et cellules sont appelées sinus (proximité du sinus) ou cavité paranasale. Il est difficile de surestimer le rôle des sinus dans le système respiratoire humain en raison de:

  • Air respirable chauffé et humidifié;
  • Purification de l'air à partir de microbes, en augmentant la zone de réception des cavités, provoquant un contact entre la couche muqueuse et le flux d'air inhalé, tout en la nettoyant;
  • Protection contre les blessures, absorption des chocs et adoucissement du coup;
  • Clôture des orbites oculaires, processus nerveux et le réseau de vaisseaux de la différence de température;
  • Amélioration de la fonction olfactive et du résonateur, qui forme les caractéristiques individuelles de la voix (timbre, volume, etc.).

Transition rapide sur la page

Différence de sinusite de maladies similaires

Chacun des processus inflammatoires a son propre nom, en fonction de la localisation de la cavité paranasale.

  1. Les réactions inflammatoires de la membrane muqueuse des sinus maxillaires (sinus) sont appelées sinusites.
  2. Le développement de pathologies inflammatoires dans les sinus frontaux - sinusite frontale.
  3. Les signes d'ethmoïdite se caractérisent par des réactions inflammatoires dans les cellules de l'os ethmoïde (labyrinthe).
  4. Et la pathologie dans les cavités en forme de coin s'appelle la sténoïdite.

Toutes ces cavités paranasales sont responsables de la libre circulation de l'air et du bon déroulement du mucus dans la cavité nasale.

Lorsque ces processus sont perturbés par un effet quelconque provoquant des réactions inflammatoires de la membrane muqueuse, il s’agit d’une sinusite. La maladie est caractérisée par une clinique aiguë et chronique.

Capable de lésions des cellules maxillaires paranasales, pathologie bilatérale gauche, droite ou étendue. Il présente de nombreux types de développement, correspondant à des signes de désordres tissulaires:

  • Le type d'inflammation catarrhale est nommé d'après la sécrétion d'exsudat - sinusite séreuse, muqueuse ou purulente.
  • Croissance (prolifération) - peut être polypeuse hypertrophique ou hypertrophique, en raison de la croissance pathologique des parois muqueuses de la cavité paranasale.

Causes de la maladie

Les causes de la sinusite aiguë sont dues à l'exposition à des agents viraux infectieux. Parfois, il est causé par une augmentation de la reproduction de virions de la grippe, de micro-organismes streptococciques ou de pathogènes fongiques. La sinusite chronique prolongée contribue à:

  • Toutes sortes de réactions allergiques;
  • Pathologie respiratoire récurrente chronique (asthme bronchique);
  • L'échec des fonctions de l'immunité;
  • Conditions climatiques (humide et froid);
  • Conditions environnementales néfastes et bien plus encore.

Le processus de sinusite chronique des sinus peut être déclenché par: une réaction négative à un certain traitement médicamenteux, une poussière ordinaire, du pollen pendant la floraison ou divers types de moisissures.

Symptômes de la sinusite chez l'adulte - formes aiguës et chroniques

Comparés aux enfants, les adultes sont beaucoup plus souvent sujets à cette pathologie. Ceci s'explique par la structure anatomique du crâne des adultes, due à la taille beaucoup plus grande des sinus et à l'excrétion exsudée allongée de leurs cellules maxillaires paranasales. Par conséquent, la maladie est souvent classée en fonction de critères d'âge.

Pour de nombreuses formes de sinusite, les symptômes communs sont communs à de nombreuses infections aiguës courantes qui se manifestent:

  1. Indicateurs de température fébriles;
  2. La fièvre;
  3. Sensation douloureuse (malaise);
  4. Signes de migraine.

La nature des symptômes se manifeste conformément aux formes de l'évolution clinique - signes de sinusite aiguë ou chronique.

Caractéristiques de la forme aiguë

Les premières mentions de pathologies dans les sinus paranasaux ont été trouvées dans des manuscrits médiévaux. Le cours aigu de la maladie a été décrit pour la première fois par un médecin et anatomiste anglais, Nathaniel Gaymor, dès le XVIe siècle. Le nom d'une paire de cellules maxillaires est associé à son nom.

La forme aiguë de la sinusite se manifeste par les signes courants d'une pathologie inflammatoire ordinaire: paramètres de température élevés, santé précaire, signes de faiblesse et apathie envers les aliments.

Mais le facteur décisif dans l'identification de la maladie est la manifestation de signes locaux causés par:

  • douleur dans la région des cavités paranasales, augmentant de plus en plus près de la nuit;
  • expansion interne de la cavité correspondante;
  • bouffées vasomotrices de la lésion;
  • gonflement dans cette projection;
  • des sécrétions d'exsudat purulent ou avec des impuretés sanguines;
  • long nez qui coule (plus d'une semaine et demie);
  • migraine intolérable;
  • violation des fonctions de l'odorat (avec une inflammation étendue).

Les manifestations douloureuses des différents stades de la maladie sont caractéristiques de la sinusite. Ils sont exprimés en fonction du processus de remplissage des sinus avec divers exsudats.

Le syndrome douloureux provoque des perturbations dans son écoulement libre, ce qui peut provoquer un gonflement de la membrane muqueuse ou un blocage des écoulements par des tumeurs, ce qui provoque une pression intracavitaire.

Le remplissage progressif des cavités paranasales provoque des sensations d'éclatement et de pression dans une zone spécifique du visage. La douleur augmente le soir et devient insupportable le matin. La pression provoque une sortie abondante de la cavité nasale de l'exsudat purulent ou muqueux.

Son déclin apporte un soulagement tangible - il réduit la température et le syndrome de la douleur. La libération de décharge cesse et une augmentation des nouveaux symptômes se produit. Un tel syndrome de douleur en médecine s'appelle périodique.

Avec le développement de la pathologie, il peut y avoir une douleur persistante causée par une pression de fluide intracavitaire sur les processus des fibres nerveuses des sinus, provoquant une intoxication de leur gaine de myéline. En même temps, une douleur de gravité variable est notée même après l'exsudat.

Il convient de rappeler que lors du dépistage des symptômes de sinusite chez les enfants et les adultes, le traitement doit être complet, avoir lieu avant la guérison finale, car les récidives fréquentes de la maladie peuvent provoquer une évolution chronique de la maladie et des symptômes plus douloureux.

Symptômes de la sinusite chronique

La pathologie chronique est caractérisée par une réaction inflammatoire prolongée dans les sinus paranasaux du nez. C'est une conséquence de la répétition répétée de formes aiguës de sinusite. Parfois, la cause de la guérison incomplète de ces formes de la maladie est mise en avant, provoquant la formation de:

  • la libération d'exsudat purulent, aggravée par l'inclinaison de la tête;
  • douleur constante dans la région du temple et dans la région des orbites;
  • douleur globale dans les cavités et les dents des sinus;
  • pression dans le plan des cellules maxillaires;
  • "odeur" fétide de la cavité nasale;
  • obstruction de la respiration nasale;
  • détérioration des fonctions olfactives;
  • processus d'hyperémie et d'oedème dans la zone orbitale;
  • réactions inflammatoires dans les tissus triangulaires nasolabiaux;
  • augmentation de la température pendant les processus exacerbés.

Sinusite et sinusite - quelle est la différence?

La manifestation de la maladie commence souvent par une lésion inflammatoire des sinus maxillaires maxillaires. Et seulement plus tard, la réaction inflammatoire recouvre la cavité dans la région frontale et en forme de coin du crâne.

Comme tous les sinus sont reliés par des canaux, la propagation de l'inflammation est une question de temps.

La différence entre les pathologies est due au développement de processus pathologiques. Lorsque la sinusite recouvre une seule paire de sinus - le sinus maxillaire et que, dans le cas d'une sinusite, la pathologie est due à un processus étendu qui peut affecter plusieurs zones paranasales ou en même temps.

Caractéristiques de la manifestation chez les enfants

Il est parfois assez difficile d'identifier la maladie chez les enfants en raison du tableau clinique flou dont les signes peuvent être masqués comme ceux d'autres pathologies, sans les signes de sinusite (grippe ou bronchite) qui l'accompagnent.

Dans le même temps, la réaction inflammatoire peut se propager très rapidement et toucher tous les sinus du nez. L'inflammation dans les sinus maxillaires est souvent associée à des réactions inflammatoires dans les sinus ethmoïdes.

  • fièvre légère;
  • signes d'intoxication, manifestés par une faiblesse et une léthargie, une condition douloureuse et une perte d'appétit;
  • muqueuse, purulente-muqueuse, ou avec inclusion d'exsudat de sang d'une moitié du nez;
  • sensation de pression dans les zones touchées;
  • migraines paroxystiques;
  • douleur dans les joues et gonflement des paupières inférieures;
  • larmoiement et douleur, avec une légère pression dans la région maxillaire;
  • difficulté à respirer une narine ou son absence complète, avec inflammation bilatérale;
  • l'otite, en tant que pathologie de fond, se développe souvent chez les jeunes enfants.

Chez les enfants, les symptômes de la sinusite contribuent très souvent à l'identification des processus purulents dans les sinus, mais le traitement médical doit être effectué par un spécialiste qualifié - ORL, pédiatre, ophtalmologiste ou neuropathologiste.

Schémas thérapeutiques et médicaments contre la sinusite

Le traitement nécessaire de la sinusite chez l'adulte et l'enfant ne peut être prescrit que par un médecin, après examen du patient, données radiographiques ou tomodensitométriques, rhinoscopie ou ponction diagnostique des sinus muqueuses.

Les méthodes de traitement sont très diverses, y compris la pharmacothérapie, les procédures de physiothérapie et la chirurgie. Le principe du traitement repose sur la restauration des fonctions de drainage des sinus et l’élimination des causes des symptômes douloureux.

Pour le traitement des sinusites aiguës et chroniques, il existe aujourd'hui une quantité énorme de médicaments et d'antibiotiques - à usage topique et général.

  1. Les médicaments du groupe de la nafazoline, du groupe de la xylométazoline et du groupe de l’oxymétazoline (gouttes), qui portent de nombreux noms commerciaux, prescrivent des médicaments ayant des propriétés vasoconstrictives qui assurent la restauration des fonctions respiratoires, l’amélioration du drainage et le soulagement des poches. Accepté 3 / jour pas plus d'une semaine.
    Au cours de la phase aiguë de l'antrite, les formes internes de la pseudoéphédrine et de la phényléphrine sont utilisées pendant deux semaines.
  2. Irrigation de la cavité nasale. Il est utilisé pour hydrater les membranes muqueuses et les cellules paranasales, réduire les œdèmes, améliorer le drainage et liquéfier les exsudats avec des solutions d’eau de mer, Dolphin, Humer ou Physiomer d’Aqua-Maris.
  3. En cas de processus aigu purulent, solutions de Diaksidine, Miramistin ou Chlorhexidine.
  4. Drogues traitement symptomatique. - les préparations des propriétés sécrétolytiques et anti-inflammatoires "Sinupred", "Sinuforte" et "Zinnabsin".
    Stéroïdes hormonaux - "Beconaze", "Nasobeka" "Mometasan".
  5. Antibiotiques. Dans la phase aiguë de la maladie et dans l'exacerbation de la forme chronique, le traitement de la sinusite avec des antibiotiques est effectué selon le système de combinaison de médicaments - l'association de "Cefotaxime", "Ceftriaxone", "Cefepime" ou "Cefpiroma" avec "Gentamycin" et "Amikacin".

Comme traitement principal, diverses méthodes de purification et de drainage des cavités paranasales du mucus sont utilisées par les méthodes suivantes:

  • Cathétérisme de Yamik;
  • sinusoplastie par ballonnet;
  • réhabilitation des foyers infectieux;
  • crevaisons et thérapie vibroacoustique;
  • "Kukushechnogo" laver.

Aux stades de la rémission et de la récupération, ainsi que dans le traitement de la sinusite chronique, des méthodes de physiothérapie sont incluses: thérapie au laser, micro-ondes et UHF, traitement par électrophorèse, hirudothérapie et massage.

Le traitement à domicile de la sinusite n’est qu’une méthode auxiliaire au traitement thérapeutique principal et n’est possible que dans le cas de formes virales de la maladie. Devrait être effectué après l'examen et les recommandations du médecin.

Les maisons peuvent s'appliquer:

  • drogue de lavage des voies nasales;
  • massages thérapeutiques et exercices de respiration;
  • inhalations médicinales et homéopathiques nibulantes;
  • vitamines et nutrition protéique.

Il n’est pas réaliste de soigner les processus purulents à la maison. Vous ne pouvez que manquer le temps et attendre le développement de diverses complications.

Complications possibles

Avec l'évolution rapide des formes aiguës de la sinusite ou la lente progression de sa forme chronique, d'autres structures d'organes intracrâniens sont impliquées dans le processus inflammatoire. Avec l’accumulation d’une grande quantité de pus et la progression des infections bactériennes, des processus de formation de phlegmon et d’abcès dans la structure de l’œil peuvent se développer, entraînant des perturbations partielles des fonctions visuelles ou leur défaite complète.

Très souvent, une pathologie négligée entraîne la formation de thromboses veineuses aiguës, ce qui provoque la propagation rapide de l'infection et le développement d'une septicémie. En raison de la sinusite, des pathologies peuvent se développer dans le système pulmonaire, la structure faciale osseuse, la formation de processus pathologiques osseux et l'ostéomyélite.

Lors du déroulement des processus inflammatoires dans les cavités paranasales, dans le contexte de l'abcès épidural central et rachidien, apparaissent très souvent des signes de méningite.

  • L'issue de toute maladie dépend toujours de la rapidité de son traitement.

Symptômes et traitement de la sinusite chez l'adulte

La sinusite est ruse car elle peut se manifester de manière implicite et une personne peut tout simplement se passer de tous les symptômes de congestion nasale chronique, d'allergies ou de migraines. De ce fait, la sinusite reste souvent sous-traitée ou mal traitée, ce qui conduit à son stade chronique.

La sinusite réduit de manière significative l'efficacité et la qualité de la vie humaine. De plus, elle représente une menace réelle pour la vie et la santé du patient. Par conséquent, il est important de savoir ce qu'est la sinusite, quels symptômes peuvent sémaphoriser à propos de la maladie et comment la traiter.

Quelle est la sinusite?

Les sinus humains sont une continuation invisible du nez. Les sinus et le nez forment un système unique. Lorsque les sinus sinus sont isolés les uns des autres en raison d'une inflammation, leurs muqueuses gonflent et se colmatent avec un secret.

La sinusite et la sinusite sont toutes les mêmes maladies. La sinusite est la même sinusite, mais est nommée pour les sinus dans lesquels une inflammation est observée.

Les sinus sont des sinus situés sur le visage d’une personne:

  • près du nez, à gauche et à droite sous les yeux, ce sont les sinus maxillaires;
  • sinus frontaux;
  • sinus ethmoïdaux - entre le nez et les yeux;
  • sinus sphénoïdes - sont derrière les sinus ethmoïdes.

Tous les sinus sont connectés au nez. Si une personne a le nez qui coule, la muqueuse nasale se gonfle souvent. Les sinus eux-mêmes sont plutôt volumineux, mais le passage de la jonction avec le nez est étroit. Au moment du gonflement de la muqueuse nasale, ce trou devient encore plus petit ou complètement fermé. Le liquide des sinus ne peut normalement pas être transporté dans la cavité nasale. En outre, il peut être associé à une infection bactérienne, les muqueuses des sinus s'enflamment et du pus se forme dans celles-ci.

Voici l'essence de la sinusite.

Classification et types de maladie

Selon les spécificités de la maladie, il existe deux types principaux de sinusite:

La sinusite aiguë apparaît comme une complication après un rhume, une infection virale respiratoire aiguë, la grippe, des symptômes assez prononcés. Durée de la maladie - jusqu'à 30 jours.

La sinusite chronique est la même inflammation dans les sinus paranasaux, mais son évolution se fait par étapes: apaisée - aggravée - atténuée - aggravée. Chronic est appelé car il survient à chaque infection respiratoire et épisode de grippe.

Un cercle vicieux se forme ici: chaque épisode d'infections virales respiratoires aiguës provoque une inflammation des sinus paranasaux et, si une personne est atteinte de sinusite, sa sensibilité aux infections augmente et en conséquence, elle souffre souvent.

La sinusite chronique ne survient généralement pas à l'improviste, il y a toujours des points prédisposants - caractéristiques du nez, anomalies (polypes, adénoïdes) qui conduisent à un rétrécissement ou à un blocage complet des tubules entre les sinus et le nez. En conséquence, la circulation de l'air dans les sinus est perturbée et le secret sécrété par les glandes est recueilli. Lorsque l'infection est bloquée dans les sinus, le secret commence à suppurer, sans avoir accès à l'extérieur.

En outre, la sinusite peut être classée selon l'emplacement de l'inflammation:

  • sinusite frontale - les sinus frontaux souffrent;
  • ethmoïdite - les sinus ethmoïdaux sont touchés;
  • sphénoïdite - sinus sphénoïdal;
  • sinusite - sinus maxillaires (maxillaires).

Les allergologues peuvent détecter une sinusite allergique. L'évolution de la maladie ne diffère pas de la normale, mais le gonflement de la muqueuse nasale est une réaction à un allergène spécifique.

Raisons

La sinusite est une complication du rhume. Le nez qui coule peut être traité ou non traité, dans tous les cas, cela prend 5-7 jours. Une autre question concerne les conditions dans lesquelles le nez qui coule. Si une personne a la possibilité de tomber malade à la maison sans se rendre dans des lieux publics avec une foule nombreuse, le nez qui coule passe très vite et sans conséquences. Si une personne est forcée de travailler avec le nez qui coule, si elle est trop refroidie par rapport à son environnement, des infections (virus, bactéries, champignons) se rejoignent, tout peut alors entraîner une sinusite aiguë.

Une autre cause de sinusite peut être une polypose nasale, lorsque des polypes se forment dans la cavité nasale. Ces formations interfèrent avec l'échange d'air libre et peuvent bloquer complètement les voies nasales (dans ce cas, la personne commence à respirer principalement par la bouche).

Les causes possibles de sinusite peuvent également être:

  • courbure du septum nasal;
  • des tumeurs;
  • gonflement de la muqueuse nasale (peut être dû à l'utilisation fréquente ou permanente de gouttes vasoconstricteurs);
  • maladies des dents (dents supérieures bordant les sinus maxillaires);
  • blessures.

Symptômes de la sinusite

Si le rhume est compliqué et se développe en sinusite, les symptômes seront les suivants:

  • douleur;
  • écoulement visqueux purulent du nasopharynx;
  • congestion nasale;
  • localisation de la douleur sous les yeux, le long du nerf au-dessus des dents du haut - incisives;
  • toux (généralement sèche, pire si vous vous allongez);
  • maux de gorge (l'écoulement coule à l'arrière du larynx, ce qui peut provoquer une irritation);
  • diminution du sens de l'odorat et du trouble du goût;
  • mal aux dents;
  • fatigue accrue.

La sinusite peut être accompagnée de maux de tête infernaux. En connaissant les symptômes observés lors d’une sinusite, il est possible d’identifier la maladie à temps et de commencer un traitement en temps voulu.

Diagnostics

Vous pouvez vérifier si vous avez une sinusite en tapotant doucement vos doigts sur les zones du visage où se trouvent les sinus. Si vous ressentez de la douleur, il s'agit alors d'un signe de sinusite ou d'une sinusite et, sans aucun doute, d'une raison de prendre rendez-vous avec un oto-rhino-laryngologiste.

Une méthode moderne de diagnostic de la sinusite est un examen endoscopique qui vous permet de regarder dans le nez d’une personne avec une petite caméra. Le médecin peut voir complètement la muqueuse nasale et poser le bon diagnostic.

Il est également important de faire une radiographie. La radiographie permettra au médecin d'évaluer la noirceur, l'intensité du sinus et le niveau de liquide inflammatoire.

Comment traiter la sinusite?

Pour prévenir la sinusite, avec un rhume, vous devez élaborer correctement un schéma de son traitement.

Les gouttes vasoconstricteurs aideront à réduire le gonflement, laissant ainsi la perméabilité à l'air. En effet, l'inflammation dans les sinus se produit lorsque le flux d'air est perturbé, l'espace du sinus devient confiné et, en cas d'infection, les bactéries commencent à se multiplier directement dans la cavité. Les médicaments vasoconstricteurs rétablissent la perméabilité et le liquide inflammatoire s'écoule des sinus vers le nez.

C'est important! Les gouttes de Naphthyzinum sont obsolètes et peuvent avoir l’effet inverse, c’est-à-dire d’augmenter la quantité de liquide nasal libérée. Abuser ces gouttes ne peuvent pas.

Rincer le nez vous permet également d'éliminer le mucus. Le lavage ne doit pas être fait sous pression, courant. Cette méthode peut entraîner la pression d'infection dans les sinus. Il est préférable de le faire avec précaution, en inclinant la tête et en le tournant légèrement, en versant le liquide d'une bouilloire spéciale (ou de tout autre ustensile approprié) dans une narine. Le liquide s'écoulera naturellement de l'autre narine, nettoyant mécaniquement la cavité nasale de la décharge.

Le traitement de la sinusite ne passe pas non plus sans antibiotiques.

Chez les enfants, les sinus paranasaux commencent à se développer à l’âge de 6 ans et le processus de développement prend fin à l’âge de 25 ans. Mais en général, le traitement de la sinusite chez l'adulte et l'enfant n'est pas différent.

Antibiotiques pour la sinusite chez l'adulte

L'administration d'antibiotiques systémiques à large spectre est un point quasi inconditionnel dans le traitement de la sinusite. Des antibiotiques sont prescrits avec des gouttes ou des sprays vasoconstricteurs. Des corticostéroïdes nasaux plus efficaces peuvent remplacer le vasoconstricteur. C’est-à-dire qu’un spray spécial est attribué, qui a pour tâche d’enlever le gonflement du nez et de permettre l’écoulement de fluide des sinus et l’antibiotique pour tuer les germes dans les sinus.

Souvent, cette combinaison de médicaments est suffisante pour sauver une personne d'une sinusite aiguë.

Physiothérapie

Un otolaryngologue peut recommander une visite à la salle de physiothérapie. Les méthodes de physiothérapie qui ont démontré leur efficacité dans le traitement de la sinusite:

  • UHF;
  • Thérapie SMW;
  • thérapie au laser;
  • procédure à ultrasons;
  • électrophorèse;
  • Rayonnement KUV.

La physiothérapie désignée vise à éliminer le processus inflammatoire et à améliorer la microcirculation dans les sinus.

Les procédures de physiothérapie ne sont désignées qu'après la sortie du pus et le secret dans son ensemble.

Ponction des sinus

La perforation du sinus peut être attribuée aux anciennes méthodes de traitement. Maintenant, les crevaisons ne sont pas appliquées en Occident, mais en Russie, elles proposent toujours de le faire. Cette procédure implique la libération mécanique du passage dans les sinus, est une aiguille spéciale. Le point négatif de la procédure est que l'intégrité de la membrane muqueuse est perturbée. Comme alternative à la piqûre, il existe une sinusoplastie à ballonnet moderne et une procédure YAMIK.

Traitement chirurgical

L'intervention chirurgicale est une mesure extrême et est nécessaire pour les maladies chroniques des sinus nasaux, lorsque des processus irréversibles s'y produisent, et que l'inflammation reste incomplète. Même après une réintégration, l'exacerbation de la sinusite au niveau du sinus reste des modifications persistantes sous la forme de polypes, kystes, champignons, corps étrangers (par exemple, du matériel de comblement), qui ne peuvent être enlevées autrement que par une intervention chirurgicale. Maintenant, les opérations sont effectuées par endoscopie.

La sinusoplastie par ballonnet est une opération simple et moderne qui traite le nez du patient avec beaucoup de soin. Un ballon est inséré dans la bouche du sinus avec un cathéter à seringue spéciale et à la place de l'ouverture (bouche) du sinus, il est gonflé. Le canal des sinus s'ouvre mécaniquement et le liquide inflammatoire est pompé hors du sinus.

L'opération peut être réalisée avec ou sans anesthésie locale.

La méthode de la sinusoplastie par ballonnet est belle parce que:

  • aucune perforation ou coupure n'est requise;
  • le travail est effectué directement dans la fistule;
  • l'anatomie et la membrane muqueuse des sinus ne sont pas brisées;
  • rien n'est endommagé dans le corps;
  • l'opération se déroule sans perte de sang.

Bien que la sinusoplastie par ballonnet soit appelée chirurgie, elle ressemble davantage à une procédure qu'à une opération. Elle est donc rapide et facilement tolérée par les patients. Le seul inconvénient de la méthode de sinusoplastie par ballonnet est son coût élevé.

Une autre méthode pour éliminer le pus des sinus - Yamik-procedure. Un cathéter en latex spécial est inséré dans la cavité nasale du patient, la paroi arrière du nasopharynx est obstruée par un ballon et le passage est également bloqué à l'avant. Une pression négative est créée et dans les sinus, le fluide est remplacé par de l'air à travers une seringue. Les écoulements purulents s’écoulent dans la cavité nasale, puis sont retirés à l’aide d’une seringue. Après le nettoyage des sinus paranasaux, l'irrigation est effectuée avec des préparations spéciales, généralement avec des antibiotiques pour détruire les microbes pathogènes, qui ont provoqué une inflammation. La procédure YAMIK est une méthode moderne de traitement de la sinusite, inventée par l'oto-rhino-laryngologiste russe, V.S. Kozlov. La procédure est indolore, la surface du mucus n’est pas perturbée, le patient peut rentrer chez lui après la procédure. Après le médecin prescrit que se laver le nez.

Lavage nasal

Il s’agit de la procédure la plus sûre. À présent, les médecins la recommandent matin et soir et se brossent les dents. Vous pouvez prendre des solutions toutes faites (Aqua Maris, solution saline) ou préparer vous-même une telle solution (1 litre d’eau bouillie et 1 c. De sel). Le sel doit être bien dissout afin d’empêcher la pénétration d’un grain de sel sur la muqueuse nasale pendant le lavage. Le lavage est sans danger pour les adultes et les enfants.

Traitement des remèdes populaires

La médecine traditionnelle offre des moyens assez efficaces pour surmonter la sinusite, le traitement repose sur de telles techniques.

Pommade à plusieurs composants

Pour préparer chaque ingrédient est pris dans la quantité de 2 cuillères à café.

Il est nécessaire de mélanger le savon de lessive broyé, le jus d'oignon, l'huile d'olive, l'alcool, le miel. Chauffer le mélange à 50-70 ° C jusqu'à ce que les flocons de savon se dissolvent.

Le résultat est un onguent couleur moutarde avec un parfum de pharmacie prononcé. Il est nécessaire d’introduire un coton-tige ou un bandage dans le nez pendant 10-15 minutes.

Jus de miel et d'aloès

L'aloès et le miel sont également une excellente combinaison pour traiter la sinusite. Il est nécessaire de prendre du jus d'aloès filtré et du miel à parts égales, mélanger. Le mélange résultant est instillé dans chaque narine avec 1-2 gouttes deux fois par jour.

Jus d'oignon

Préparez le jus d'un demi oignon. Trempez la laine de coton dans le jus d'oignon et pressez bien. Ce tampon est inséré dans la narine et y respire. La procédure est effectuée pendant 5 minutes deux fois par jour. Il est préférable de préparer le jus immédiatement avant la procédure.

Mais je tiens tout de même à vous avertir que la sinusite est une maladie plutôt compliquée, que les complications peuvent être catastrophiques pour la santé et la vie. Et les remèdes populaires, bien qu’ils aident, mais prennent le temps d’atteindre cet effet. Par conséquent, il est préférable de ne pas remettre à plus tard et consulter le médecin ORL. Et les méthodes traditionnelles à utiliser en parallèle avec le traitement principal, bien sûr, après avoir consulté un médecin.

L'inhalation

Si une personne a déjà un tableau clinique établi de sinusite et de sinusite, les procédures thermiques sont contre-indiquées.

Il n'est pas nécessaire de respirer au-dessus d'une bassine avec une décoction de pommes de terre ou de soda jusqu'à ce que la fistule des sinus soit bouchée.

L'interdiction s'applique au favori de tous les bains - inutile de penser que le bain guérira la sinusite. Le bain est bon pour la prévention des infections virales respiratoires aiguës, des sinusites, des sinusites, mais lorsque la maladie est déjà présente, il est préférable de reporter la procédure du bain au moment de la guérison.

Antihistaminiques

Prendre des antihistaminiques est logique si le gonflement de la muqueuse nasale est provoqué par une réaction allergique. Dans ce cas, le gonflement s'atténue, les canaux des sinus s'ouvrent et le pus est libéré dans la cavité nasale.

Prévention

L'une des conditions les plus importantes pour la prévention et la prévention de la sinusite, lorsqu'une personne souffre d'infections virales respiratoires aiguës, est de pouvoir tomber malade à la maison, dans une pièce chauffée, afin que le corps puisse utiliser toutes ses possibilités et vaincre le froid sans complications.

Le lavage de la cavité nasale peut être attribué non seulement au traitement, mais également à la prévention de la sinusite.

Le durcissement du corps évitera la cause fondamentale de l’apparition d’une sinusite aiguë - le rhume, les ARVI.

La sinusite doit être guérie, car les sinus sont très proches des yeux et du cerveau. Les complications de la sinusite sont des maladies oculaires et intracrâniennes dangereuses.

Article Précédent