Principal
L'otite

Scarlatine

La scarlatine est une infection bactérienne aiguë avec un mécanisme de transmission aérogène, caractérisée par un début fébrile aigu et une intoxication, ainsi que par la présence d'angine de poitrine et une éruption cutanée sur la peau. Les gens souffrent de scarlatine.

La scarlatine est connue depuis l'Antiquité, mais la description la plus colorée provient du nom espagnol «garotillo», du mot garota, qui signifie le collier de fer, à l'aide duquel il a été exécuté par étranglement. De ce nom, il apparaît clairement que l'évolution de la maladie était extrêmement difficile, ce qui était accompagné d'une lymphadénite cervicale suffocante.

Agent pathogène de la scarlatine

L'agent responsable de la scarlatine est le streptocoque β-hémolytique du groupe A, Streptococcus pyogenes. Toutes les caractéristiques caractéristiques du streptocoque s’y ajoutent de plus et des caractéristiques spécifiques au groupe β-hémolytique, ce qui explique les particularités de la maladie: une protection antiphagocytaire prononcée due à la présence de

• des capsules;
• facteur antitoxique libéré pendant la reproduction;
• «récepteur d'immunoglobuline-Fc», en interaction avec une partie de la molécule d'IgG, comme s'il bloquait ses composants actifs;
• Protéine M - située en association avec la capsule, elle assure l’adhésion, ainsi que le blocage de l’activation du complément (il s’agit d’une cascade de réactions protectrices);
• Toxine érythrogénique (la plus importante) - inhibe la synthèse des anticorps et stimule le facteur de nécrose tumorale (TNF), stimule le développement de chocs toxiques et d’éruptions cutanées;
• Leucocidine - affecte les leucocytes de manière sélective.

• fibrinolysine (streptokinase) - propage les caillots de fibrine et provoque la propagation de l'agent pathogène dans le sang, vers d'autres organes et tissus;
• DNase - détruit l’ADN cellulaire;
• hyaluronidase - provoque un découplage intercellulaire, ce qui facilite l’entrée du pathogène après l’adhésion.

D'autres facteurs pathogènes complètent les explications de la fièvre, de l'intoxication et des éruptions cutanées:

• hémolysine (détruit les globules rouges et a un effet cytotoxique sur les cardiomyocytes et les phagocytes);
• entérotoxine (provoque la clinique du tractus gastro-intestinal);
• La présence d'acide lipotéichoïque dans la composition explique la fièvre;
• Des antigènes croisés de pathogènes avec des antigènes de tissus de divers organes, qui peuvent ultérieurement conduire au développement de maladies auto-immunes, car des anticorps spécifiques nouvellement synthétisés contre le streptocoque agissent contre les tissus suivants, qui présentent une similitude de structure: myocarde (myocardite), fibroblastes (défaite). appareil valvulaire du cœur), système glomérulaire des reins (développement de la glomérulonéphrite). Un certain nombre de cliniciens suggèrent que les "antigènes croisés" ne sont rien d'autre qu'un tropisme immédiat (dommage sélectif) du streptocoque dans ces tissus.

À propos de la sensibilité / susceptibilité / prévalence / saisonnalité: le streptocoque β-hémolytique du groupe A est résistant aux facteurs environnementaux. Résiste à l'ébullition pendant 15 minutes, manifeste également une résistance aux désinfectants (ne meurt pas immédiatement, même sous l'action de la chloramine).

La susceptibilité naturelle est élevée, sans sexe, sans âge et sans restrictions géographiques, mais l'incidence la plus fréquente est enregistrée dans les zones à climat tempéré et froid. La saisonnalité automne-hiver-printemps est également caractéristique, en particulier de novembre à décembre et de mars à avril.

Le calendrier de l’augmentation saisonnière de l’incidence est influencé de manière décisive par l’organisation de l’équipe et sa taille. La scarlatine survient chez des individus qui ne sont pas immunisés contre les souches toxigéniques (espèces). Après le transfert de la maladie, une immunité antitoxique durable se forme, mais l’état allergique à l’allergène écarlate persiste, sous forme d’élévations périodiques de la température et d’éruptions cutanées caractéristiques.

En plus des données cliniques, qui peuvent ne pas toujours être stables, la présence de cette allergie peut être vérifiée en introduisant des tests intradermiques - par injection de streptocoques tués et, au site de cette injection, une réponse positive apportera une rougeur / gonflement et une douleur. Une immunité innée passive est observée chez les enfants de la première année de vie, jusqu'à 4 mois après la naissance (l'intensité de cette immunité est déterminée à l'aide de la réaction de Dick).

Causes de la scarlatine

La source est un malade, un porteur, ainsi que des personnes souffrant d'angine de streptocoque ou de rhinopharyngite. Voie de transmission - aéroportée, contact domestique (via des articles ménagers contaminés) et contact.

Symptômes de la scarlatine

La période d'incubation dure de 1 à 10 jours, mais plus souvent de 2 à 4 jours. Le début de cette période est considéré à partir du moment de l'introduction du pathogène jusqu'aux premières manifestations cliniques. Pendant cette période, l'agent pathogène pénètre dans la membrane muqueuse du nasopharynx, des organes génitaux ou par la peau endommagée; donnant lieu à la prochaine période - catarrhale (prodromique). La période catarrhale dure environ une semaine et se caractérise par:

• début de fièvre et symptômes d'intoxication (souvent accompagnés de vomissements isolés);
• dès les premiers jours, parallèlement à l'élévation de la température et au développement de l'intoxication, l'angine se produit. Il est souvent étendu, car il capture l'ensemble de l'anneau lymphatique et pharyngé (amygdales palatines, amygdales pharyngiennes, amygdales linguales à la racine de la langue, amygdales des trompes d'Eustache). L'hyperhémie oropharyngée est si prononcée et ses contours sont si nets que les premiers médecins l'avaient qualifiée de "symptôme d'un pharynx en feu". En outre, sur les amygdales enflammées, des raids d'intensité variable se produisent - du plus petit point au plus profond.

Passage d'un raid sur la langue avec la scarlatine

• Lymphadénite régionale - augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux antérieurs douloureux et palpables.
• Les premiers jours de la maladie, la langue est recouverte d'une épaisse floraison blanche, mais à partir de 4 jours, le girofle commence à descendre et une surface rouge vif avec une nuance de framboise apparaît à la surface de la langue avec des papilles bien en saillie. Une telle couleur accrocheuse de la langue persiste pendant 2 à 3 semaines et s'appelle le "symptôme d'une langue pourpre".
• À la fin du premier jour ou au début du second, sur fond de fièvre, d'intoxication et de mal de gorge, une éruption cutanée commence à apparaître, qui présente les caractéristiques suivantes:
- éruption pétéchiale, se produit d’abord sur le visage, le cou et les parties supérieures du corps, puis sur les surfaces fléchisseurs des membres, sur les surfaces latérales du thorax et de l’abdomen. Et aussi sur les surfaces intérieures des cuisses.
- À des endroits où les plis sont naturels (coude, inguinal, axillaire), les éruptions cutanées forment des grappes en forme de rayures rouge foncé.

Lignes de pli avec la scarlatine

- Sur le visage, l'éruption "ne touche pas" uniquement le triangle naso-génien - elle devient pâle ("symptôme de Filatov"), la présence de ce symptôme est provoquée par une irritation de la partie inférieure du nerf trijumeau avec une toxine, qui correspond aux fibres vasoconstricteurs.

Symptôme Filatov (triangle nasolabial pâle)

- avec une pression sur le site de l'éruption, l'éruption disparaît pendant un moment, puis réapparaît - "symptôme de la paume".
- les jours 4 à 7, l'éruption commence à s'estomper, ne laissant aucune pigmentation, mais l'épiderme se décolle, en particulier sur les talons et les paumes, pour permettre un pelage à grande échelle, ce qui s'explique par un lien plus dense entre les cellules dans ces zones. Le peeling dure 2 semaines
- les éruptions cutanées peuvent se présenter non seulement sous la forme de petites taches, mais également sous la forme de petites vésicules (éruptions vésiculaires-papuleuses).

L'éruption de scarlatine est le principal symptôme le plus pathogène et s'explique par l'effet de la toxine érythrogénique sur les vaisseaux sanguins de petit calibre de la peau et d'autres organes.

Eruption cutanée sur les palmiers de la scarlatine

En ce qui concerne la variabilité de l'évolution de la maladie, les symptômes peuvent être très, très différents, mais l'éruption cutanée est toujours la même! Aux premiers symptômes de la scarlatine, vous devez appeler un médecin.

Comme mentionné précédemment, une immunité durable / résistante / presque toute la vie se forme après la maladie, mais elle est spécifique au type, c'est-à-dire qu'une personne ne tombe pas malade avec le même sérovar de streptocoque, mais le risque d'infection par une autre espèce sera toujours présent.

Diagnostic de la scarlatine

1. Selon les données cliniques au cours de l'examen et de la clarification des plaintes:
- début aigu avec fièvre et intoxication
- amygdalite catarrhale aiguë ou catarrhale-purulente
- éruption cutanée caractéristique

2. Analyses de laboratoire:
- OAK (↑ Ls, Nf avec la formule décalée à gauche, ↑ ESR).
- OAM et ECG - en tant que méthodes supplémentaires indiquant le degré de compensation.
- La méthode bactériologique consiste à ensemencer du matériel bactérien (frottis du pharynx / sérum / sang) sur une gélose au sang, ce qui entraîne une croissance abondante de l'agent pathogène, avec destruction des globules rouges tout autour de lui (zone d'hémolyse).
- Détermination de l'augmentation du titre en anticorps à l'aide du test ELISA (dosage immuno-enzymatique), indiquant l'intensité du système immunitaire ou le stade de la maladie (IgG indique la durée de la maladie, IgM - indique un processus aigu)

Traitement de la scarlatine

1. Le traitement à base d’étiotropes consiste à utiliser des médicaments à spectre étroit, l’érythromycine. Si cela n’est pas possible, choisir un groupe d’antibiotiques à large groupe, les céphalosporines. Le traitement est possible à la maison lorsque l'enfant a plus de 3 ans et que l'évolution de la maladie est bénigne. Dans d'autres cas, une hospitalisation est nécessaire. La durée du traitement est de 7 jours.

2. Le traitement local consiste en l'utilisation de médicaments tels que Yox, Hexoral, Stopangin, Tantum Verde (en tenant compte des restrictions d'âge - certains médicaments peuvent être utilisés à partir de 3 ans, d'autres à 12 ans, etc.). Le rinçage avec de la camomille, de la furatsiline 1: 5000, du rotocan peut également être attribué à un traitement local.

3. Thérapie anti-inflammatoire et immunotrope: lysobact, immudon.

4. Traitement désensibilisant (effet anti-toxique): suprastine, tavegil, zyrtec et autres.

5. Agents symptomatiques, en présence de complications ou de symptômes de pondération concomitants - utilisation d’antipyrétique, antitussif

La réception des médicaments est effectuée après consultation du médecin.

Complications de la scarlatine

Lymphadénite, otite moyenne, sinusite, mastoïdite, néphrite, arthrite avec myocardite, ainsi que complications de genèse infectieuse-allergique (se manifestant par une élévation de la température à 38 ° C et l'apparition d'éruptions cutanées de nature différente sur la surface de l'extenseur). Mais avec un traitement opportun et un traitement antibiotique adéquat, le résultat est favorable.

Prévention de la scarlatine

Les patients doivent être hospitalisés avec des formes sévères et modérées, en particulier dans les familles comptant des enfants de moins de 10 ans ne souffrant pas de scarlatine. L'isolement devrait durer 10 jours à compter du début de la maladie. Dans l'établissement pour enfants où l'épidémie est enregistrée, la mise en quarantaine est imposée au groupe en tenant compte de la surveillance médicale.

La prévention et le traitement spécifiques ne sont pas développés.

L'agent causal de la scarlatine. Caractéristiques de l'épidémiologie et de la pathogenèse

La scarlatine n'est rien d'autre qu'une manifestation d'une forme d'infection à streptocoque causée par des souches toxicogènes du streptocoque b-hémolytique du groupe A (Streptococcus pyogenes). La maladie se développe sur le fond de l'absence complète d'immunité anti-toxique. Le tableau clinique de la maladie est dû à l'exposition de la toxine érythrogénique de Dick au corps.

La scarlatine touche principalement les enfants âgés de 4 à 8 ans. Cet âge représente jusqu'à 80% de tous les cas de la maladie. L'intoxication générale, la fièvre, les éruptions cutanées, les maux de gorge et la tachycardie sont les principaux symptômes de la scarlatine chez les enfants et les adultes. La maladie ne se transmet que chez les humains. Les gouttelettes aéroportées constituent le principal mode de transmission.

Le médecin italien D. Ingrassian a décrit la maladie pour la première fois en 1564. Les scientifiques russes ont apporté une grande contribution à l'étude de la maladie.

Fig. 1. Sur la photo de la scarlatine chez un enfant.

Agent pathogène de la scarlatine

Les streptocoques ont une forme arrondie (sphérique). Disposés en chaînes ou en paires. Ne formez pas de conflit. Gram positif. Gram coloré en bleu. Se développe bien sur les milieux nutritifs contenant du glucose, du sang et du sérum. Il existe une activité enzymatique marquée des bactéries. Ils sont capables de décomposer le glucose, le lactose, le maltose et le saccharose.

Les streptocoques se multiplient en se divisant en deux. Les bactéries meurent rapidement à haute température, au soleil et sous l’action de solutions désinfectantes. Dans l'environnement extérieur (dans la poussière, les expectorations, le pus) persistent pendant des mois. Il tolère les basses températures et le gel. Les streptocoques sont sensibles à une variété de médicaments antibactériens. La résistance à eux se développe lentement.

Fig. 2. Sur la photo streptocoques. Souvent disposés en chaînes, moins souvent - par paires. Coloration de Gram en bleu.

Fig. 3. La photo montre une colonie de streptocoques. Ils sont petits, plats, translucides, lisses, brillants. Avec la croissance sur gélose au sang, une zone d'hémolyse est formée autour des colonies (photo de droite).

Fig. 4. Les streptocoques se multiplient en se divisant en deux.

Les bactéries pyogéniques (pyogéniques) sont très répandues. Les streptocoques du groupe A provoquent un certain nombre de maladies:

  • Infections de surface - maux de gorge et pharyngite, bronchite, maladies pustulaires de la peau et des tissus mous (abcès, cellulite, furoncles, érysipèle).
  • Infections invasives (cellulite, fasciite nécrosante, myosite, méningite, endocardite et péricardite, pneumonie, sepsis, notamment postpartum).
  • Infections à toxines - rhumatismes, scarlatine, syndrome de choc toxique.

Les streptocoques sont capables de produire des toxines qui endommagent les tissus du corps humain. Si, lorsqu’il est infecté par des streptocoques bêta-hémolytiques du groupe A, une immunité antitoxique est présente dans le corps, des infections de surface et des infections invasives se développent. En l'absence d'infection antitoxique lors d'une infection par les streptocoques du groupe A, la scarlatine se développe.

Il existe 17 groupes sérologiques de streptocoques b-hémolytiques, désignés par des lettres de A à S. L'agent pathogène de la scarlatine est inclus dans le groupe A, qui est divisé en 55 sérotypes, qui sont communs pour la toxine érythrogénique et l'allergène (fraction thermolabile et thermostable de la toxine de Dick). Les sérotypes 1, 2, 4, 27 et 10 sont courants en Russie.

Les streptocoques hémolytiques sont sensibles à divers médicaments antibactériens. Leur particularité est que pendant de nombreuses années, les microbes n’ont pas acquis de résistance à l’antibiotique pénicilline.

Fig. 5. Dans la photo streptocoque (visualisation par ordinateur).

Qu'est-ce que la toxine Dick?

La toxine scarlatinale ou la toxine de Dick a des propriétés allergènes et a un effet toxique sur le corps du patient. La toxine comprend 2 fractions:

  • Fraction thermolabile (toxine érythrogénique).
  • Fraction thermolabile (composant allergique).

Toxine érythrogène

La toxine érythrogène a les propriétés suivantes:

  • provoque une réaction fébrile,
  • endommage les cellules tissulaires
  • supprime le travail du système réticulo-endothélial,
  • augmente la perméabilité des membranes cellulaires,
  • provoque l'expansion des capillaires cutanés,
  • provoque une inflammation aiguë des couches supérieures du derme et une nécrose des cellules de l'épiderme.

La toxine érythrogénique dans le corps d’une personne qui n’a jamais souffert de scarlatine en quelques heures provoque de la fièvre, une intoxication, le développement d’une amygdalite catarrhale et une éruption cutanée en pointillés.

Fraction thermolabile

La fraction thermolabile a des propriétés allergènes. L'administration intracutanée de toxine érythrogénique à des patients précédemment indemnes ou à des patients au cours de la première semaine de la maladie provoque une réponse inflammatoire après 4-6 heures. La réaction à l'administration intradermique de toxine érythrogénique à des personnes ayant déjà souffert de scarlatine reste négative tout au long de leur vie. La maladie chez ces individus ne se développe pas, mais lorsqu'ils sont infectés par des souches toxicogènes des streptocoques b-hémolytiques du groupe A, ils peuvent développer une angine de poitrine, de l'érysipèle ou d'autres manifestations de l'infection à streptocoque.

Immunité antitoxique après avoir souffert de la scarlatine

Les streptocoques toxicogènes ne provoquent la scarlatine que chez un tiers des patients infectés. Les autres personnes infectées développent soit un mal de gorge, soit une forme d'infection streptococcique latente, ce qui entraîne la formation d'une immunité antitoxique et d'une réaction négative à la toxine de Dick.

En plus de la toxine Dick, les endotoxines et les exotoxines et un certain nombre d'enzymes qu'elles sécrètent participent au développement du processus pathologique. Il s'agit des streptocoques de la protéine M, de la C5a-peptidase, de la streptolysine O, de la streptolysine S, de la toxine cardiohépatique, de la streptokinase, de l'hyaluronidase, etc. Ensemble, ils peuvent provoquer une toxicose grave, une sepsie et une allergie du corps.

Fig. 6. Sur la photo streptocoques (vue au microscope).

Epidémiologie de la scarlatine

  • La scarlatine (dans la plupart des cas) et le mal de gorge propagent l'infection. Les sources d'infection peuvent être des porteurs de streptocoques toxigènes (individus en bonne santé ou réputés).
  • La scarlatine est transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air. La transmission de l'infection par les articles ménagers et la nourriture est d'importance secondaire. La membrane muqueuse de la bouche et du pharynx et la surface de la plaie (par exemple, brûlures et lésions des organes génitaux) sont les principales portes d'entrée des agents pathogènes de la scarlatine.
  • Le patient propage l'infection dès les premiers jours de la maladie et reste infectieux de plusieurs jours à plusieurs semaines. Avec une forme bénigne de la maladie et une antibiothérapie instaurée en temps voulu dès la première semaine, le patient cesse de représenter un danger pour les autres.
  • La scarlatine est rare dans les climats chauds. Dans les pays à climat tempéré et froid, l’incidence est maximale en saison froide.
  • Le nombre maximal de maladies survient chez les enfants d'âge scolaire. Au cours de la première année de vie, les enfants ne tombent pas malades, car ils sont protégés par une immunité passive anti-toxique transmise par la mère par le placenta et le lait maternel.
  • Dans 80% des cas, la scarlatine a une évolution légère.
au contenu ↑

Pathogenèse de la scarlatine

Les effets toxiques, septiques et allergiques du streptocoque provoquent l'apparition de nombreux symptômes de la scarlatine.

Changements dans l'introduction d'agents pathogènes

La membrane muqueuse de la bouche, du pharynx et de la surface de la plaie (par exemple brûlures, lésions génitales) constitue la porte d'entrée des agents pathogènes de la scarlatine. Dans les lieux d'introduction de streptocoques toxicogènes, une réaction inflammatoire se développe avec un composant nécrotique. L'inflammation est le plus souvent affectée par les amygdales.

Plus loin le long des vaisseaux lymphatiques et sanguins, les bactéries pénètrent dans les ganglions lymphatiques régionaux, où elles se multiplient activement. Les ganglions lymphatiques sont enflammés. L'inflammation est nécrotique. Avec la propagation de l'infection développe la cellulose de la cellulose du cou, une sinusite, une inflammation de l'oreille moyenne et des structures cellulaires de la mastoïde.

Fig. 7. Sur la photo, l'angine catarrhale aiguë. L'oropharynx est la porte d'entrée de l'infection. «Gorge rouge» ou «gorge enflammée» est l'un des premiers symptômes de la diphtérie.

Exposition de toxines de streptocoques

La toxine érythrogénique provoque une réaction fébrile et des effets de toxicose. Lorsqu'ils y sont exposés, les petits vaisseaux sanguins des organes internes, des muqueuses et de la peau sont dilatés. Il existe une éruption cutanée caractéristique de la scarlatine. Processus physiologiques altérés dans l'épiderme. Il gonfle, trempe dans le sang. Ses couches supérieures sont soumises à la kératinisation et à la desquamation, ce qui est particulièrement visible au niveau des paumes et des plantes.

Dans les cas graves, des hémorragies apparaissent dans le cortex surrénalien, un œdème cérébral et des modifications dystrophiques du myocarde se développent, affectant le système nerveux autonome et le foie.

Fig. 8. Dans la photo la scarlatine chez les enfants. Eruption cutanée caractéristique d'une maladie.

Fig. 9. La photo montre les symptômes de la scarlatine. Sous l’influence de la toxine Dick, les couches supérieures de l’épiderme sont soumises à une kératinisation et à une desquamation, particulièrement visibles au niveau des paumes et de la plante des pieds.

Développement de la septicémie

À partir des vaisseaux lymphatiques, un grand nombre d'agents pathogènes pénètrent dans le sang (bactériémie). Leurs toxines affectent le cœur, les vaisseaux sanguins, les tissus nerveux et les organes endocriniens. Les streptocoques se déposent dans de nombreux organes internes où se forment des foyers inflammatoires purulents et nécrotiques (sepsie).

Avec des processus nécrotiques profonds dans les tissus des amygdales, le processus inflammatoire peut se propager à l'œsophage et à l'estomac. Les masses purulentes fondues dans les ganglions lymphatiques capturent la glande à capsule et les fibres. Développe adenolegmon. Le processus nécrotique dans la paroi vasculaire provoque un saignement fatal.

Manifestations allergiques

Avec la mort massive de streptocoques, de nombreuses substances biologiquement actives pénètrent dans le sang. Une sensibilité accrue de l'organisme à leurs composants protéiques - allergènes d'origine bactérienne. L'allergie infectieuse se forme à la fin de la deuxième ou au début de la troisième semaine du début de la maladie et se manifeste sous la forme de vagues allergiques. Chaque épidémie d'allergie s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle et d'une éruption cutanée, comme dans le cas de la maladie sérique.

La particularité de l’infection par le streptocoque de provoquer une réponse auto-immune entraîne la survenue de lésions graves des organes internes:

  • lésion rhumatismale du muscle cardiaque
  • dommages articulaires (arthrite),
  • lésions rénales (glomérulo - et pyélonéphrite).

Les modifications de la réactivité du corps jouent un rôle majeur dans le développement de la forme hypertoxique de la scarlatine et l'augmentation de la perméabilité des parois vasculaires lors d'allergies crée des conditions favorables à la pénétration des bactéries, qui à leur tour exacerbent la manifestation du composant septique.

Les composants allergiques, toxiques et septiques sont étroitement liés à la scarlatine. Ils ont une gravité différente selon les périodes de la maladie.

Fig. 10. La photo montre un cours compliqué de scarlatine. Dommages au cœur et aux articulations avec rhumatismes.

Qu'est-ce qui cause la scarlatine?

Qu'est-ce qui cause la scarlatine?

Comme indiqué précédemment, le développement de la plupart des maladies infectieuses est associé à l'activité d'agents pathogènes. L'agent causal est un agent pathogène qui pénètre dans l'organisme et cause une maladie infectieuse. En général, les agents pathogènes peuvent être des champignons, des bactéries ou des virus.

En ce qui concerne la scarlatine, son agent causal est une bactérie - le streptocoque bêta-hémolytique, appartenant au groupe A. Une théorie a été avancée sur la nature virale de cette maladie, mais elle n’a pas été confirmée. Ce sont donc les streptocoques qui sont considérés comme des agents causaux.

Tout sur le pathogène de la scarlatine

Les streptocoques, en général, peuvent causer un certain nombre d'autres maladies inflammatoires des voies respiratoires supérieures, de la cavité buccale, du nasopharynx et de la peau, telles que l'érysipèle (appelé érysipèle), l'amygdalite (angine), le rhinopharyngite, la rhinite, la rhinite, la bronchite, le streptoderme et bien d'autres. Et les agents responsables de la scarlatine dans leurs propriétés fondamentales ne diffèrent pratiquement pas des agents responsables de toutes les maladies énumérées ci-dessus. Néanmoins, la maladie considérée se développe si des souches hautement toxicogènes de streptocoques bêta-hémolytiques appartenant au groupe A. pénètrent dans l'organisme.En général, les streptocoques hémolytiques sont divisés en sept groupes, mais c'est le groupe A qui est le plus pathogène, c'est-à-dire qui provoque la maladie dans presque tous les cas. dans le corps. Ce groupe comprend environ 46 types sérologiques différents. Et à différents endroits et à différents moments, on distingue différents types dominants. Mais l'activité pathogène de types individuels, leurs différences et leur rôle dans le développement de la scarlatine n'ont pas encore été étudiés.

Agent pathogène de la scarlatine - streptocoque

Mécanisme d'infection

Toute maladie infectieuse survient lorsque l'agent pathogène pénètre dans l'organisme. L'agent responsable de la scarlatine, qui est le streptocoque bêta-hémolytique du groupe B, pénètre dans la cavité nasale ou buccale, puis dans le nasopharynx, puis dans les voies respiratoires ou les organes digestifs (c'est pourquoi des vomissements peuvent survenir).

En outre, pour qu'une infection se produise, une personne ne doit pas être immunisée (antitoxique, c'est-à-dire contre les toxines sécrétées par une bactérie, et antibactérien, c'est-à-dire contre la bactérie elle-même). En cas d'immunité antitoxique, la scarlatine ne se produira pas, mais toute autre maladie provoquée par les streptocoques peut se développer, par exemple, l'angine de poitrine ou l'érysipèle. Si une immunité antibactérienne persistante survient, les bactéries seront reconnues et détruites par les cellules immunitaires. Cependant, il convient de noter que l'immunité est spécifique au type, c'est-à-dire que, lorsqu'elle est infectée par des streptocoques, la scarlatine survient s'il existe une immunité contre un autre type sérologique. Il est également intéressant de noter que l'infection n'est possible que si des souches toxigènes libérant des toxines érythrogènes de types A, B et C pénètrent dans le corps.

Le streptocoque bêta-hémolytique sécrète une substance spécifique - l'exotoxine. L'exotoxine comprend deux fractions: thermolabile et thermostable. La première fraction est la toxine elle-même, qui pénètre dans les tissus et provoque leur inflammation et leur altération. De plus, les substances toxiques pénètrent dans le sang et peuvent, avec la circulation systémique, pénétrer dans d'autres tissus, ce qui est très dangereux et cause des complications.

En passant, ce sont les toxines qui expliquent l'apparition de symptômes d'intoxication générale du corps, tels que maux de tête, fièvre, fièvre.

La fraction thermolabile, qui tombe sur la peau ou les muqueuses, provoque presque immédiatement une réaction positive se manifestant par une éruption cutanée. Après quelques jours, une telle réaction devient négative car l’immunité du corps aux toxines est progressivement acquise (elle peut être acquise à la fois naturellement, c’est-à-dire par la production d’anticorps par le corps, et artificiellement pendant le traitement). La fraction thermostable (c’est-à-dire les composants allergènes) affecte également les tissus, mais la réaction se produit généralement plusieurs jours après la pénétration du microorganisme. Les allergènes provoquent souvent un gonflement et une hyperhémie des tissus. Les symptômes des streptocoques sur les tissus ainsi que la réponse immunitaire de l’organisme à ces effets déterminent les symptômes. Ainsi, pour certains, la scarlatine est particulièrement grave et aiguë, alors que pour d'autres, la maladie a une forme légère ou effacée.

Mécanisme de transmission par aérosol

Comment l'agent pathogène pénètre-t-il dans le corps?

Les streptocoques bêta-hémolytiques du groupe A pénètrent principalement dans le corps humain par le nez et la bouche. Ensuite, ils pénètrent dans les membranes lymphoïdes (il est également possible de les pénétrer en endommageant les muqueuses). Quant aux sources d’infection, ce sont le plus souvent des personnes malades. Une personne devient contagieuse immédiatement après les premières manifestations de la maladie. La période de contagiosité peut durer assez longtemps, en particulier avec la forme effacée de la maladie. En outre, les porteurs de bactéries peuvent être des personnes en bonne santé, immunisées, dans l'organisme desquelles vivent les streptocoques. La principale voie de transmission est en vol. Mais comme ces micro-organismes sont tout à fait viables en dehors du corps du porteur, l’infection peut se produire par contact ou par des moyens domestiques. Également connu des cas d'infection par la nourriture.

Quand les agents pathogènes sont-ils particulièrement actifs?

Comme beaucoup d'autres maladies infectieuses, la scarlatine se caractérise par des périodes de récession et de hausse. Ainsi, les intervalles à court terme ont une durée moyenne de 2 à 4 ans. Mais il existe aussi des périodes plus longues, de 40 à 50 ans, après lesquelles il y a eu une augmentation significative du nombre de cas. Ceci est probablement dû à certaines mutations de microorganismes et à leur adaptation à des conditions défavorables.

En ce qui concerne l'activité saisonnière des streptocoques, l'incidence maximale est observée en automne et au printemps.

Où les agents pathogènes sont-ils actifs?

Les statistiques montrent que dans les grandes villes, l’incidence est beaucoup plus élevée que dans les zones rurales.

Qui est malade plus souvent?

Fondamentalement, les enfants (plus de 95% de tous les patients) sont sensibles à une maladie comme la scarlatine, la plupart d'entre eux étant des enfants d'âge préscolaire âgés de plus de 2 ans et de moins de 6 à 7 ans. Quant aux bébés, ils ne sont pas souvent malades, cela est dû à la présence d'immunité maternelle, ainsi qu'à la réduction du nombre de contacts avec d'autres enfants. La maladie de la scarlatine après 30 à 40 ans est presque impossible.

Y a-t-il un vaccin?

Le vaccin contre la scarlatine n'existe pas à l'heure actuelle.

Maintenant, vous savez tout sur l'agent pathogène de la scarlatine.

Scarlatine - les premiers signes, symptômes, causes, traitement et prévention de la scarlatine

Bonne journée, chers lecteurs!

Dans l'article d'aujourd'hui, nous examinerons une maladie infectieuse telle que la scarlatine, ainsi que ses premiers signes, symptômes, voies de transmission, causes, diagnostic, traitement, médicaments, remèdes populaires, photos de prévention et de scarlatine. Alors...

Qu'est-ce que la scarlatine?

La scarlatine est une maladie infectieuse aiguë qui s'accompagne d'une intoxication du corps, d'une éruption cutanée sur tout le corps, d'une fièvre, d'une rougeur de la langue et de la gorge.

La principale cause de la scarlatine est l'ingestion d'une infection à streptocoque - Streptococcus pyogenic (Streptococcus pyogenes), membre du sérogroupe A, qui infecte l'homme principalement par l'intermédiaire de gouttelettes en suspension dans l'air. Cependant, il convient de noter que les streptocoques ne peuvent provoquer le développement d'aucune maladie présentant une bonne immunité et, par conséquent, un système immunitaire affaibli ou son absence est la deuxième condition pour le développement de la fièvre scarlatine.

Sur cette base, nous pouvons dire que la scarlatine chez les enfants apparaît le plus souvent, en particulier entre 2 et 10 ans. La scarlatine chez les adultes peut également se produire, mais pour cela, un certain nombre de conditions supplémentaires doivent être remplies, que nous aborderons dans la section "Causes de la scarlatine".

Comment se transmet la scarlatine?

Comme nous l’avons dit, la scarlatine est transmise par des gouttelettes en suspension dans l’air, par exemple lorsqu’un éternuement, une toux, une conversation rapprochée, un baiser. Il est également possible d’être infecté pendant la période des maladies catarrhales, lorsque la concentration d’infection dans l’air de la pièce dans laquelle la personne séjourne atteint un niveau critique. C'est pourquoi nous ne devons pas oublier, même par temps froid, de ventiler les locaux dans lesquels une personne prend beaucoup de temps - une chambre à coucher, un bureau, des salles de classe et des salles de jeux dans les écoles et les jardins d'enfants.

Un autre moyen populaire d’introduire l’agent responsable de la scarlatine dans le corps humain - voie contact-ménage. Cela peut être l'utilisation simultanée avec la personne infectée d'ustensiles ordinaires, de couverts, de literie (oreillers, couvertures, draps), de jouets, de poignées de main.

Parmi les méthodes d'infection à streptocoque les plus rares et, en conséquence, la scarlatine, on peut identifier:

  • trajet air-poussière - avec un nettoyage humide rare dans la pièce;
  • traitement médical lorsqu'une personne est examinée ou traitée avec des instruments contaminés;
  • par des coupures, lorsque l'infection pénètre dans le corps par la violation de l'intégrité de la peau;
  • manière sexuelle.

Le développement de la scarlatine

Le développement de la scarlatine commence par une infection de la cavité nasale ou de l'oropharynx. Dans le même temps, une personne infectée ne ressent rien, car la période d'incubation - de l'infection dans le corps aux premiers signes de la maladie varie de 24 heures à 10 jours. À la place de la sédimentation des bactéries, se développe un processus inflammatoire, causé par les toxines produites par le streptocoque au cours de son activité vitale. Si nous parlons de l'apparence, l'inflammation se manifeste sous la forme d'une gorge rougie, d'amygdales palatines enflammées et d'une langue cramoisie, avec des papilles élargies, parfois avec une floraison blanche caractéristique à la racine.

La toxine érythrogène, ou comme on l'appelle aussi "toxine Dick", produite par l'infection, pénètre dans les systèmes sanguin et lymphatique, détruit les globules rouges (globules rouges), provoquant des signes d'intoxication (empoisonnement) du corps. Dans la lutte contre l'infection comprend une élévation de la température corporelle, qui vise à "brûler" des bactéries. Dans le même temps, la toxine présente dans les vaisseaux sanguins, principalement de petite taille, provoque leur expansion généralisée, ce qui explique l'apparition d'une éruption cutanée caractéristique sur les muqueuses et la peau.

De plus, comme le corps produit des anticorps qui lient les substances toxiques et les suppriment du corps du patient, l'éruption commence à passer, mais en même temps, la peau devient gonflée, l'apparition d'exsudat liquide de boutons, qui imprègne ensuite la peau affectée, dans laquelle apparaît la kératinisation.. Au fil du temps, à mesure que l'éruption progresse et que la peau guérit, ces endroits commencent à se décoller. Une quantité particulièrement importante de compartiments de la peau cornée se produit sur les paumes et la plante des pieds.

Si les mesures nécessaires ne sont pas prises, les agents infectieux et leurs toxines se répandent dans tous les organes et systèmes, entraînant un certain nombre de complications parfois très dangereuses - endocardite, rhumatisme, glomérulonéphrite, amygdalite, nécrose, otite purulente, lésion de la dureté, etc.

Bien sûr, le processus ci-dessus pour le développement de la scarlatine est très superficiel, mais il est capable de refléter l'essence de la maladie.

Période d'incubation de la scarlatine

La période d'incubation de la scarlatine (du moment où le streptocoque pénètre dans l'organisme jusqu'aux premiers signes de la maladie) est de 24 heures à 10 jours. Après l’infection, une personne devient porteuse de l’infection et est capable de la transmettre dans les 3 prochaines semaines, à partir du moment de l’infection.

Dans les premiers jours de la maladie, le porteur de l'infection est le plus contagieux.

Prévalence de la scarlatine

La maladie de la scarlatine est le plus souvent observée chez les enfants d'âge préscolaire. Cela est principalement dû au système immunitaire pas encore complètement développé, qui remplit la fonction de protection du corps contre diverses infections. Les médecins sont attentifs au fait que les enfants de moins de 2 ans, s'ils font souvent partie d'un groupe d'enfants, sont malades jusqu'à 15 fois plus souvent que ceux qui passent plus de temps à la maison. Sur la période de 3 à 6 ans, ce chiffre est jusqu'à 4 fois.

La scarlatine a sa propre saisonnalité - automne, hiver et printemps. Il est inextricablement lié à deux facteurs: une quantité insuffisante de vitamines et une période de maladies respiratoires aiguës (mal de gorge, grippe, SRAS, etc.), qui affaiblissent encore le système immunitaire.

Scarlatine - CIM

ICD-10: A38;
CIM-9: 034.

Symptômes de la scarlatine

Dans la plupart des cas, la scarlatine se caractérise par un début aigu et un développement rapide de la maladie. Les premiers signes apparaissent un jour plus tard, après qu'une infection à streptocoque soit entrée dans le corps humain, mais dans certains cas, l'enfant peut ne pas se sentir bien pendant les premières heures.

Les premiers signes de la scarlatine

  • La forte augmentation de la température corporelle à 39 ° C;
  • Malaise général, faiblesse;
  • Maux de tête;
  • Une petite quantité d'éruption cutanée dans le haut du corps;

Les principaux symptômes de la scarlatine

  • Température corporelle augmentée et / ou élevée de 37,5 à 39 ° C;
  • Malaise général, faiblesse;
  • Tachycardie;
  • Maux de tête;
  • Excitabilité accrue ou vice versa, apathie envers tout et somnolence;
  • Nausée, parfois accompagnée de douleurs abdominales et de vomissements;
  • Maux de gorge;
  • "Pharynx brûlant" - hyperémie (rougeur) des muqueuses de l'oropharynx (luette, amygdales, palais, arches et paroi pharyngée postérieure), et l'intensité de la couleur est plus prononcée qu'avec l'angine;
  • Il y a une floraison blanchâtre-grisâtre sur la langue, qui disparaît en quelques jours, après quoi on peut observer une langue rouge vif avec une nuance de couleur pourpre, avec des papilles agrandies;
  • Peut-être la formation d’une amygdalite folliculaire-lacunaire, qui se traduit par une hypertrophie des amygdales avec plaque mucopurulente, bien que la nature de la lésion des amygdales soit différente;
  • Augmentation des ganglions lymphatiques antérieurs cervicaux (lymphadénopathies), durs et douloureux à la palpation;
  • Tension artérielle légèrement élevée;
  • Une éruption cutanée sur tout le corps, qui se développe à partir de la partie supérieure du corps et descend progressivement, recouvrant complètement la personne;
  • Augmentation de la quantité d'éruption cutanée dans les zones de plis cutanés et les plis naturels des parties du corps - aisselles, région de l'aine, coudes;
  • À certains endroits, on observe de petites hémorragies ponctuelles, des vésicules et des éléments maculo-papulaires;
  • Triangle nasolabial supérieur pâle, sans éruption cutanée (symptôme de Filatov);
  • Après la disparition de l'éruption cutanée, généralement au bout de 7 jours, la peau devient très sèche et les paumes et la plante des pieds se détachent en grandes couches.

C'est important! Dans certains cas, l'évolution de la scarlatine peut survenir sans éruption cutanée!

La scarlatine chez les adultes est plus souvent moins prononcée: éruption cutanée passagère, augmentation de la température corporelle, rougeur de la gorge, nausées légères et malaises. Cependant, dans certains cas, avec une infection abondante sur fond d’une immunité très affaiblie (après avoir subi une autre maladie infectieuse avec complications), cette maladie peut être extrêmement difficile.

Complications de la scarlatine

Les complications les plus courantes et les plus dangereuses de la scarlatine peuvent être:

Causes de la scarlatine

Pour tomber malade de la scarlatine, deux conditions doivent être remplies: une infection corporelle et un système immunitaire affaibli, qui ne peut éliminer l’infection à temps.

1 condition pour la scarlatine

L'agent causal de la scarlatine - bactérie, streptocoque bêta-hémolytique du groupe A - Streptococcus pyogenes (Streptococcus pyogenes).

Le mécanisme d'infection - l'infiltration de bactéries dans le corps par les gouttelettes en suspension dans l'air, par contact avec le ménage, par les lésions de la peau ou des muqueuses, par des moyens médicaux et sexuels. Nous avons couvert plus en détail les processus d'infection au début de l'article, dans le paragraphe «Comment se transmet la scarlatine».

L’infection à streptocoques entoure presque toujours les personnes et les animaux en quantités modérées; cependant, lorsque sa quantité augmente et que le corps n’est pas au mieux de sa forme à ce moment-là, le développement de maladies à streptocoques commence alors - amygdalite, pharyngite, laryngite, trachéite, bronchite, pneumonie, méningite, endocardite, scarlatine et autres.

Les concentrations les plus élevées d'infections virales et bactériennes sont l'automne, l'hiver et le printemps.

2 condition pour la scarlatine

Examinons maintenant quels facteurs contribuent à l'affaiblissement du système immunitaire humain (protection):

  • chez les enfants, le système immunitaire est complètement formé à l'âge de 5 à 7 ans. C'est pourquoi les enfants souffrent souvent de diverses maladies infectieuses, dont la scarlatine;
  • l'hypothermie;
  • quantité insuffisante de vitamines et d'oligo-éléments dans le corps (hypovitaminose);
  • manque de repos sain, de sommeil;
  • la présence de maladies chroniques, en particulier de nature infectieuse - amygdalite, pneumonie, ARVI, grippe, infections respiratoires aiguës, diabète, tuberculose, tumeurs malignes, etc.
  • exposition constante au stress, à la détresse émotionnelle;
  • mode de vie sédentaire;
  • abus de certains médicaments;
  • mauvaises habitudes - alcool, tabagisme.

Il convient également de noter ici que, après avoir souffert de la scarlatine, l’immunité y développe une résistance, ce qui rend plus difficile la maladie pour la seconde fois. Cependant, une infection bactérienne ayant tendance à muter, une maladie répétée de cette maladie est possible. Tout cela dit que nous ne devons pas négliger les règles de prévention de la scarlatine.

Classification de la scarlatine

Selon la classification de A.A. Koltypin, la scarlatine peut être divisé comme suit:

Par type:

  • La forme typique est le cours classique de la maladie avec tous ses symptômes caractéristiques;
  • Forme atypique - la maladie peut rester sans symptômes typiques de la scarlatine;

La forme typique est également classée en fonction de la gravité et de l'évolution de la maladie...

Par gravité:

  • Forme légère, transitoire à la forme de sévérité modérée;
  • Forme modérée, transitoire à sévère;
  • Scarlatine sévère:
    - toxique;
    - septique;
    - Toxic septique.

En aval:

  • sans ondes allergiques et sans complications de la maladie;
  • avec des ondes allergiques de la maladie;
  • avec complications:
    - nature allergique - néphrite, synovite, lymphadénite réactive;
    - complications purulentes et septicopiehémie;
  • cours avorté.

Formes atypiques de scarlatine:

Formes floues - le développement et l'évolution de la maladie concernent davantage d'adultes et passent sous une forme bénigne, assez rapidement, sans manifestation clinique particulière - éruption cutanée légère et rapide, rougeur de la gorge, légère indisposition et nausée, température corporelle légèrement élevée. Cependant, il y a un parcours assez compliqué - avec une forme toxique septique.

Formes avec des symptômes aggravés:

Scarlatine extra-buccale - l'évolution de la maladie se manifeste sans manifestations cliniques courantes (symptômes). Il s’agit généralement d’une légère faiblesse et d’une éruption cutanée, principalement sur le site de la coupure ou de la brûlure, c’est-à-dire où l'intégrité de la peau était brisée et où l'infection avait pénétré.

Toxic septic forme - se développe rarement et, en règle générale, chez les adultes. L'hyperthermie se manifeste rapidement par le développement rapide d'une insuffisance vasculaire (son du cœur sourd, chute de la tension artérielle, pouls filamenteux, extrémités froides) et des hémorragies cutanées. Dans les jours suivants, des complications de genèse infectieuse-allergique (lésions du cœur, des articulations, des reins) ou de nature septique (lymphadénite, amygdalite nécrotique, otite, etc.) sont ajoutées.

Diagnostic de la scarlatine

Le diagnostic de la scarlatine comprend généralement les méthodes d'examen suivantes:

Le matériel de l'étude est le suivant: frottis dans la cavité nasale et buccale, sang, écorchures sur la peau du patient.

Traitement de la scarlatine

Comment traiter la scarlatine? Le traitement de la scarlatine est dans la plupart des cas effectué à domicile, à l'exception des formes sévères et des complications.

Le traitement contre la scarlatine comprend les éléments suivants:

1. Repos au lit.
2. Traitement médicamenteux:
2.1. Thérapie antibactérienne;
2.2. Thérapie de soutien
3. régime alimentaire.

1. Repos au lit

Le repos au lit avec la scarlatine, comme avec beaucoup d'autres maladies, en particulier de nature infectieuse est nécessaire à l'accumulation des forces du corps pour lutter contre l'infection. De plus, le patient et le porteur d'une infection à streptocoque sont ainsi isolés de la société, ce qui constitue une mesure préventive pour la sécurité de cette dernière.

Le respect du repos au lit devrait être respecté dans les 8 à 10 jours.

La pièce dans laquelle le patient est allongé doit être bien ventilée et s’assurer qu’il est au repos.

2. Traitement médicamenteux (médicaments contre la scarlatine)

C'est important! Avant d'utiliser des médicaments, assurez-vous de consulter votre médecin!

2.1. Thérapie antibactérienne (antibiotiques pour la scarlatine)

Comme nous l’avons noté à plusieurs reprises, l’agent responsable de la scarlatine - la bactérie streptocoque. À cet égard, le traitement de cette maladie comprend l'utilisation obligatoire de médicaments antibactériens (antibiotiques).

Les antibiotiques aident à empêcher l'infection de se propager davantage, tout en affectant les bactéries, à les détruire.

Parmi les antibiotiques de la scarlatine, on peut distinguer les pénicillines ("amoxicilline", "Retarpen", "phénoxyméthylpénicilline"), les macrolides ("azithromycine", "érythromycine"), les céphalosporines de la première génération ("céfazoline").

S'il existe des contre-indications aux préparations ci-dessus, des pénicillines ou des linkosamides semi-synthétiques sont prescrits.

Le cours de la thérapie antibiotique - 10 jours.

C'est important! Il est très important de consommer des antibiotiques pendant toute la durée du traitement, même si les symptômes de la scarlatine ont disparu. Cela est dû au fait qu'un petit nombre de bactéries peut encore subsister et, avec le temps, développer une immunité au médicament antibactérien qui, avec une maladie répétée de cette maladie, l'antibiotique précédemment utilisé peut avoir le résultat souhaité.

2.2. Traitement d'entretien

Pour que l'évolution de la maladie soit favorable et que la guérison soit rapide, un traitement de soutien est recommandé en association avec un traitement antibactérien.

Renforcement du système immunitaire. Si la maladie a son développement typique dans le corps, il y a un problème avec le système immunitaire et il faut la renforcer. Pour renforcer le système immunitaire et stimuler son activité, des immunostimulants sont prescrits - Immunal, Imudon, Lizobact.

La vitamine C (acide ascorbique) est un immunostimulant naturel. Elle est présente en grande quantité dans les églantines, les canneberges, le Kalina, l'argousier, le citron et d'autres agrumes.

En plus de la vitamine C, un apport supplémentaire en vitamines est recommandé, en particulier du groupe B, qui contribue à la normalisation de l'activité de tous les organes et systèmes dans leur ensemble. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des complexes de vitamines - "Undevit", "Kvadevit", "Complivit" et autres.

Restauration de la microflore intestinale normale. Les antibiotiques, ainsi que la microflore pathologique pénétrant dans le corps humain, détruisent souvent partiellement la microflore bénéfique qui, dans les organes digestifs, contribue à une digestion normale. Pour le restaurer, ils ont récemment utilisé des probiotiques.

Parmi les probiotiques, on peut distinguer: "Acipol", "Bifiform", "Linex".

Désintoxication du corps. Dans le corps, une infection bactérienne produit une toxine, qui empoisonne le corps et provoque un certain nombre de manifestations cliniques de la scarlatine. Pour éliminer les toxines (substances toxiques) du corps, un traitement de désintoxication est appliqué, ce qui implique:

  • boire beaucoup de liquide, au moins 2 litres de liquide par jour, il est souhaitable qu'une partie de la boisson soit avec de la vitamine C - décoction d'églantier, jus de canneberge, thé avec framboise et viorne et autres;
  • rinçage du nez et de l'oropharynx avec une solution à faible teneur en sel ou en furatsillinovym (1: 5000), ainsi que des infusions de pharmacie ou de calendula à la camomille;
  • l'utilisation de médicaments de désintoxication à l'intérieur qui lient les toxines à l'intérieur du corps et contribuent à leur élimination rapide - "Atoksil", "Albumin", "Enterosgel".

Avec des réactions allergiques. Lors de la prise de médicaments antibactériens peut provoquer des réactions allergiques, la scarlatine peut également causer des démangeaisons de la peau. Pour arrêter ces processus, utilisez des antihistaminiques.

Parmi les antihistaminiques, on peut distinguer: "Claritin", "Suprastin", "Cetrin".

Avec une température corporelle élevée. Il est très important de ne pas baisser la température corporelle si elle ne dépasse pas 38,5 ° C, car L'augmentation de la température corporelle est la réponse du corps à la microflore de la maladie, de sorte qu'il «brûle» littéralement l'infection. Si la température est supérieure à 38,5 ° C ou est présente chez un patient pendant plus de 4 jours, vous devriez alors consulter un médecin.

Parmi les médicaments qui abaissent la température corporelle, on peut distinguer les médicaments: "Paracétamol", "Ibuprofène", "Diclofénac", "Nimesil".

Les médicaments ci-dessus ont une limite d'âge.

Il est préférable que les enfants baissent la température à l’aide de compresses froides et humides - sur le front, le cou, les poignets, les aisselles, les muscles du mollet, des "chaussettes acétiques".

Lorsque les nausées et les vomissements peuvent être appliqués: "Motilium", "Pipolfen", "Zerukal".

3. Régime alimentaire pour la scarlatine

Dans le traitement de la scarlatine, il est très important de respecter le régime alimentaire.

Il devrait être limité à la consommation d'aliments gras, épicés, frits et fumés, ce qui pèse sur l'infection déjà affaiblie du corps. Exclure également de la diète les sodas, chocolat, café et autres produits irritants pour les muqueuses enflammées de la bouche.

Privilégiez les bouillons liquides légers, les soupes, le porridge liquide et les légumes: des légumes et des fruits frais qui contribueront à fournir à l'organisme les quantités nécessaires de vitamines et de micro-éléments.

En général, la nutrition médicale développée par MI peut être utilisée avec la scarlatine. Pevznerom - régime numéro 2 (tableau numéro 2).

Traitement de la scarlatine avec des remèdes populaires

C'est important! Avant d'utiliser des remèdes populaires contre la scarlatine, assurez-vous de consulter votre médecin!

Acide citrique. Au stade initial de la scarlatine, préparez une solution d'acide citrique à 30%, dont vous avez besoin pour vous rincer la bouche et la gorge, pendant la journée, toutes les 1-2 heures.

Valériane Pour arrêter le développement de la scarlatine, ajoutez 1-2 g de racine de valériane écrasée, 3-4 fois par jour.

Cèdre Hachez les brindilles de cèdre avec les aiguilles, puis 10 cuillères à soupe. cuillère signifie verser dans un thermos et le verser avec 1 litre d'eau bouillante. Réservez-le pendant 10 heures pour la perfusion, puis égouttez-le et buvez à la place de l'eau pendant la journée. La durée du traitement est de 3 à 6 mois, mais vous devez faire une pause de 2 semaines entre chaque mois.

Persil 1 cuillère à soupe une cuillerée de racines de persil hachées versez 250 ml d’eau bouillante, couvrez le verre et laissez reposer 30 minutes, laissez infuser, puis filtrez le produit et prenez 1 c. cuillère 3-4 fois par jour.

Camomille, sauge, calendula. Ces fonds ont un effet antiseptique, alors rincez l’infusion de ces dons de nature oropharynx toutes les 3 heures pendant la journée. Pour préparer l'infusion de ces plantes, il vous faut 1 cuillère à soupe. cuillère de matières premières séchées écrasées versez un verre d'eau bouillante, laissez-le infuser pendant environ 30 minutes, égouttez et vous pouvez commencer à appliquer.

Prévention de la scarlatine

La prévention de la scarlatine comprend les mesures préventives suivantes:

  • en cas d'épidémie d'infection à la maternelle ou à l'école, laissez l'enfant à votre charge;
  • pendant la période automne-hiver-printemps, complétez votre corps avec des vitamines et des oligo-éléments - légumes et fruits frais, ainsi que des complexes de vitamines;
  • suivre les règles d'hygiène personnelle;
  • Apprenez à votre enfant à ne pas toucher son visage, son nez ou sa bouche avec des mains non lavées, par exemple, en marchant dans la rue;
  • Évitez les rassemblements importants de personnes lors de la flambée de maladies ORZ - transports en commun, lieux de festivals / loisirs publics dans des espaces clos;
  • ne permettent pas l'hypothermie;
  • ne pas utiliser au travail ni dans d’autres lieux des plats courants à boire ou à manger - une bouteille, un gobelet, une assiette, de la vaisselle;
  • en cas de scarlatine à la maison, fournissez-lui une utilisation personnelle de la cuisine et de la vaisselle, de la literie et des accessoires de bain;
  • Lorsque vous communiquez avec quelqu'un, essayez de garder une certaine distance de sorte que lorsque vous parlez, la salive de l'interlocuteur ne puisse pas atteindre votre visage.
  • après la guérison de la scarlatine, les enfants d'âge préscolaire et les deux premières classes d'écoles ne peuvent être placés à l'école qu'après 12 jours;
  • ventiler la pièce dans laquelle vous séjournez souvent et faire le nettoyage humide au moins 3 fois par semaine;
  • si la maison a un climatiseur, un filtre à air, il y a un aspirateur, n'oubliez pas de les nettoyer périodiquement, car leurs filtres finissent par devenir le lieu de résidence et la reproduction de diverses infections;
  • essayez de bouger plus pour que le sang dans votre corps circule toujours parfaitement;
  • éviter le stress, si nécessaire, changer de travail;
  • ne laissez pas la maladie au hasard pour qu’elle ne devienne pas chronique.
Article Précédent