Principal
L'otite

Respiration nasale libre avec infections virales respiratoires aiguës: comment un parasite peut-il faire un choix optimal?

Evgeny Vanetik, PhD, pneumologue

Dans l’ensemble des pharmacies, les médicaments pour le traitement des infections virales respiratoires aiguës et leurs complications représentent au moins 20%. Et cela est compréhensible, car la facilité de propagation d’une infection respiratoire contribue à la création rapide d’une tension épidémique. Par conséquent, les médicaments destinés aux patients atteints du SRAS doivent toujours être disponibles.

Un patient avec éternuement avec ARVI contient environ 40 000 gouttes, qui volent à une vitesse de 160 kilomètres par heure, dépassant 44 mètres par seconde. Par conséquent, les lieux les plus dangereux d’infection sont les lieux surpeuplés: transports en commun, écoles, jardin d’enfants, centres commerciaux et de divertissement.

Le SRAS est dangereux car il diminue fortement les propriétés de barrière des voies respiratoires supérieures. Il y a un nez qui coule, la congestion nasale. Et dans cette situation, le rôle du «sauveteur» est assumé par la première personne, recommandant les bons remèdes pour le traitement.

La principale barrière contre les virus est la muqueuse nasale. C’est là que la plupart des micro-organismes s’installent. Si la maladie est déjà résolue, la barrière cesse de jouer le rôle de protection et les microbes pénètrent librement dans les voies respiratoires supérieures.

C'est ici qu'intervient le spray nasal Rinofluimucil, qui contient 1,0 g de N-acétylcystéine mucolytique et 0,5 g de substance spéciale vasoconstricteur et anti-œdémateux Tuamoheptan.

En raison de cette combinaison, Rinofluimucil possède ce que nous appelons le pouvoir du double effet. Il soulage simultanément l'inflammation et élimine le mucus du nez et des sinus.

Veuillez noter que le nom Rinofluimucil est donné pour une raison - il est formé des trois racines grecques de Reno (nez), Flui (ruisseau) et Mutz (mucus), et reflète l’idée principale exprimée par les développeurs de ce médicament - de permettre la respiration nasale libre dans n'importe quelle situation.

Imaginez que vous avez un visiteur froid avec des plaintes de décharge abondante de lumière du nez, de congestion nasale et de démangeaisons dans le nez. Soumis? Les mots nez, débit, mucus sont clairement entendus dans son récit.

Par conséquent, vous pouvez sans risque recommander Rinofluimucil à un tel visiteur et lui donner les explications suivantes: le médicament nettoiera le nez pendant un jour seulement et empêchera le développement de la sinusite, et éliminera en outre le risque de dépendance, comme cela est souvent le cas avec les gouttes nasales et les sprays nasaux.

Mais la situation est plus compliquée. Tout le monde sait à quel point il est parfois difficile de faire face à des sécrétions abondantes et épaisses du nez provoquées par un rhume grave ou, encore plus désagréablement, par un sinus. De plus, une telle condition peut durer assez longtemps et ne pas être traitée par des antibiotiques même puissants.

La solution à ce problème est. Une aide supplémentaire est nécessaire pour la pénétration d'antibiotiques dans les couches profondes de mucus épais. Rinofluimucil, le seul mucolytique local sur le marché russe, s’acquittera de cette tâche avec succès. Il détruit rapidement le mucus épais et fournit aux antibiotiques un accès à la muqueuse nasale, afin de détruire les microbes nocifs et de mettre fin à la chronicité d'une rhinite longue et épuisante.

Alors, qu'est-ce qui est important dans cette situation pour se souvenir de la première personne? Si un visiteur ARVI après une consultation médicale est obligé de commencer à prendre des antibiotiques locaux ou même systémiques, utilisez la formule d’efficacité de Rinofluimucil, dérivée d’une étude comparative: (Antibiotique + Rinofluimucil)> (Antibiotique) à 10%.

Et si ma mère venait à la pharmacie demander des conseils, que choisir pour un bébé qui a déjà un deuxième jour (Flûtes!) Soops (Muts!) Un écoulement du nez (Reno!)? Ici encore nous rappelons le Rinofluimucil, dont l'utilisation est approuvée chez l'enfant à partir de 3 ans.

Assurez-vous que, en agissant avec douceur et efficacité, le médicament doté du pouvoir du double effet aidera non seulement les adultes mais aussi les enfants et deviendra un habitant permanent de la trousse de premiers soins familiale.

Pour que les parents ne passent pas trop de temps à choisir un médicament pour leur enfant ou pour eux-mêmes, et pour éviter tout doute, je tiens à vous indiquer les points auxquels il convient de prêter attention lors d'un entretien avec un client:

1. Expliquez brièvement le sens de l'action du médicament (force du double effet);
2. Parlez des règles simples du traitement par Rinofluimucil: irriguez 1 à 2 doses d’aérosol dans chaque passage nasal 3 à 4 fois par jour à l’aide d’un distributeur;
3. Rappelez que la durée du traitement ne doit pas dépasser 6-7 jours.

Ainsi, en prenant l'exemple de trois situations types, nous avons trouvé comment faciliter la tâche d'un nouveau membre à choisir un médicament pour le traitement de la rhinosinusite dans le contexte des ARVI. Je ne doute pas que les nouveaux algorithmes vous aideront dans votre travail à la première table et je vous souhaite une respiration nasale libre et légère, que Rinofluimucil fournit toujours pour vous.

Respiration nasale: signification et caractéristiques

Tout le monde ne comprend pas à quel point la respiration nasale est importante. En outre, peu de gens savent que même une violation insignifiante de celle-ci peut affecter de manière significative l'état de nombreux systèmes d'organes humains et le bien-être général. Il est important de traiter rapidement toute maladie des voies respiratoires supérieures, y compris la rhinite banale, que certaines personnes ne considèrent pas comme une maladie.

Comment s'effectue la respiration nasale

Comme on le sait, la cavité nasale est divisée en 2 parties équivalentes par un septum. Chaque lobe comprend 3 cornes, formées de saillies osseuses, sous lesquelles il y a 3 spires. Ils ont des trous spéciaux qui relient la cavité nasale aux sinus paranasaux. Toutes ces structures sont tapissées d'une membrane muqueuse spécifique.

En pénétrant dans la cavité nasale, l'air surmonte un chemin plutôt sinueux jusqu'à atteindre le nasopharynx. Grâce à une trajectoire de mouvement aussi florissante, il entre en contact avec une grande surface de cavités nasales. Cette fonctionnalité vous permet de purifier l'air de différentes microparticules: particules de poussière, virus, bactéries, allergènes, etc.

Un tel traitement devient possible grâce à plusieurs facteurs:

  • petits poils hérissés qui retiennent les plus grosses particules;
  • produite par des cellules spéciales de mucus, à laquelle adhèrent de petits grains.

De plus, le liquide nasal a une structure plutôt intéressante. Il contient des anticorps spécifiques capables de lutter efficacement contre divers micro-organismes en raison de la manifestation d'une action bactéricide contre la flore pathologique.

En bonne santé, le film muqueux est mis à jour toutes les 10-20 minutes environ. La membrane usée à l'aide de cellules ciliaires est transférée dans le tube digestif. Si le film muqueux sous l'influence de facteurs externes devient plutôt épais et difficile à enlever ou très mince et très liquide, les sinus paranasaux sont bouchés. Cela crée un obstacle à la libre circulation de l'air et rend la respiration difficile.

Plus l'agression infectieuse est puissante, plus la membrane muqueuse de la cavité nasale doit travailler à la production de liquide nasal. Après tout, il accumule des micro-organismes pathogènes et des produits toxiques responsables de leur dégradation et de leur vie.

La valeur de la respiration nasale

La respiration nasale chez les enfants et les adultes s'effectue par le nez avec les sinus, le larynx, le pharynx et la trachée. La cavité nasale est aussi appelée au figuré «la porte des poumons», et remplit plusieurs fonctions:

En passant par la cavité nasale, l’air est purifié, humidifié et réchauffé. De plus, la membrane muqueuse est dotée de terminaisons nerveuses (récepteurs), ce qui permet une connexion réflexe avec d'autres organes. Les impulsions pendant l'expiration et l'inhalation sont très importantes pour maintenir le fonctionnement naturel de tout le système respiratoire.

C’est par le nez qu’une personne détermine les odeurs. Grâce à l’exécution de la fonction olfactive, elle tente de se protéger contre l’inhalation d’air contenant des impuretés nocives et de consommer des aliments de mauvaise qualité.

La cavité nasale communique également avec les conduits auditifs. C'est pourquoi l'essoufflement provoque souvent une déficience auditive. Une congestion nasale fréquente conduit à l'apparition de maladies chroniques telles que la rhinite, la sinusite, l'otite moyenne, les maux de tête, etc.

Ces inconvénients de la respiration nasale ont dans la plupart des cas une incidence sur la nature du son de la parole:

  • la prononciation devient rauque, inégale;
  • apparaît nasale.

Ceci est dû à la difficulté ou au manque complet de fonctionnement des résonateurs de voix. Cependant, lors de la réalisation d'exercices respiratoires spéciaux, le nombre de problèmes de respiration nasale est généralement considérablement réduit.

De nombreuses études de scientifiques prouvent l'avantage de la respiration nasale par rapport à la bouche. En cas de congestion nasale, les échanges gazeux dans les poumons sont perturbés, entraînant de graves maladies.

Des complications régulières affectant les voies respiratoires supérieures affectent naturellement davantage le corps en croissance. Une implication constante dans les échanges gazeux de la bouche provoque souvent une déformation du squelette facial et du thorax, une morsure inappropriée, une ventilation altérée et l'apparition d'autres pathologies. À cet égard, il est important de comprendre que vous devez faire attention à la respiration nasale et, dans le cas de modifications même mineures, de prendre les mesures nécessaires.

Les ondes laser et radio contre les "gouttes"! Pour la liberté de respiration nasale!

La valeur de la respiration nasale libre pour le corps

La cavité nasale et les sinus paranasaux associés constituent un système unique par son importance pour le corps. Au début du XXe siècle, on a appris que si la respiration nasale était altérée, les processus oxydatifs, la respiration des tissus et la formation d'énergie dans les cellules étaient perturbés, la composition du sang et de la circulation sanguine se détériorait. Lors d'une respiration nasale normale, l'air passant dans la cavité nasale est réchauffé, humidifié et exempt de poussière. Pression normalisée dans la cavité thoracique et la cavité crânienne, qui contribue à la meilleure circulation sanguine dans les organes vitaux.

Le découvreur de pénicilline Fleming a montré que l'air dans la cavité nasale est décontaminé en raison du mucus nasal contenant du lysozyme. Les influx nerveux réflexes de la membrane muqueuse du nez et des sinus paranasaux à chaque respiration et chaque expiration maintiennent le ton du centre respiratoire dans le cerveau et normalisent l'activité électrique dans diverses parties du système nerveux central.

Au XIXème siècle, les célèbres cliniciens russes S.P. Botkin et S.F. Stein a attiré l'attention sur le fait que la difficulté à respirer par le nez pouvait contribuer à la survenue d'accidents vasculaires cérébraux, au développement d'une névrose cardiaque. Par la suite, il a été établi qu'en cas de difficulté respiratoire nasale, même l'électrocardiogramme est modifié et redevient normal après la restauration de la respiration nasale. Le rôle de la respiration nasale libre dans le fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal est important. Lorsque la respiration nasale est altérée, les fonctions motrices et sécrétoires de l'estomac sont perturbées. Chez les patients souffrant de rhinite chronique, la quantité d'acide chlorhydrique libre diminue et le pouvoir digestif du suc gastrique diminue. Des études chez l’animal ont montré qu’après l’arrêt de la respiration nasale, l’intestin grêle se contractait moins souvent, plus faiblement et moins rythmiquement.

De ce qui précède, il découle que même un léger nez qui coule nécessite une attitude sérieuse! La respiration nasale libre est une bénédiction pour le corps, un bouclier fiable qui protège une personne des facteurs environnementaux agressifs et, en même temps, une source d'impulsions nerveuses positives stimulantes provenant d'une cavité nasale saine vers le cerveau, renforçant son efficacité.

Rhinite médicale et ses conséquences

N'utilisez pas de gouttes vasoconstricteurs (naphtyzine, galazoline, sanorin, tezin, nazivine, nazol, adrianol, etc.) pendant plus de 10 jours, car leur abus peut conduire au développement d'une rhinite médicale chronique et son traitement nécessite parfois une intervention chirurgicale. Rappelez-vous que ces médicaments ne guérissent pas le nez qui coule, mais seulement pendant une courte période, éliminent la manifestation de la maladie - la congestion nasale. La congestion nasale est une réponse bénéfique et acquise du corps qui interfère avec la pénétration des germes à travers le tégument. Pensez-vous qu’il est si acharné de traiter la congestion nasale pendant le SRAS? (L’utilisation de gouttes vasoconstricteurs est principalement indiquée si le médecin ORL a découvert une complication d’ARVI sous forme d’otite ou de sinusite).

Malheureusement, la publicité, la vente gratuite et la consommation effrénée de gouttes «du rhume» ont posé un autre problème - la «rhinite médicale», une maladie chronique qui rend une personne accro à ces gouttes. Pour respirer, il doit constamment verser des gouttes dans son nez pendant des années! Mais dans leur nature biochimique, les gouttes vasoconstrictrices sont des analogues synthétiques de l'hormone du stress, l'adrénaline. Ils sont capables, à fortes doses, d’affecter négativement la circulation sanguine; leur abus peut provoquer une toxicomanie et le développement d’une rhinite hypertrophique.

La rhinite hypertrophique est causée par une augmentation de la taille de la conque nasale, des excroissances spécifiques sur la paroi latérale de la cavité nasale, une richesse en tissu vasculaire et une régulation du débit d'air. Leur augmentation excessive rend la respiration par le nez très difficile. Tout comme un bodybuilder, visiter un gymnase et «pomper» du fer, accumule des muscles (hypertrophies). De même, un patient versant constamment des gouttes nasales vasoconstricteurs, stimulant les vaisseaux du nez, provoque leur croissance et perturbe gravement l’autorégulation vasculaire dans la cavité nasale.

Comment restaurer la respiration nasale?

Au stade initial du traitement de la maladie, des exercices respiratoires peuvent être utilisés (inspiration lente et expiration par le nez avec une fréquence de cinq mouvements respiratoires pendant une minute), inhalation d'oxygène par le nez, sports actifs (jeu, aérobic), sauna, points réflexes de massage (okolonosovyh) et les points "il-gu" sur la main gauche entre l'index et le pouce). Les points biologiquement actifs sont massés dans le sens anti-horaire pendant au moins deux minutes. Pour améliorer le réflexe d'impact, les points peuvent être massés à l'aide du baume "KIM". Bien sûr, vous avez besoin d'un rejet complet des gouttes vasoconstricteurs!

Dans les cas avancés, le seul moyen de se débarrasser de cette dépendance est le plus souvent de «mettre en ordre» les vaisseaux de la cavité nasale et de restaurer la respiration nasale - une opération. Sa tâche est de réduire le volume du lit vasculaire en excès et la taille de la concha. Et voici que les technologies des ondes laser et radio viennent à la rescousse.

Lasers et instruments à ondes radio

Par exemple, la diode laser allemande CERALAS50, basée sur un matériau semi-conducteur - l'arséniure de gallium - génère un rayonnement à partir d'une longueur d'onde de 980 nm. Un paramètre important d'un tel laser est la longueur d'onde du rayonnement laser de 980 nm. La spécificité des opérations oto-rhino-laryngologiques est le travail sur des tissus avec un apport sanguin abondant. Le rayonnement laser à partir d'une longueur d'onde de 980 nm est absorbé de manière maximale par l'hémoglobine sanguine, qui est le composant principal des tissus mous humains. Le rayonnement est donc absorbé dans les couches superficielles, ce qui réduit les risques de lésions des organes sous-jacents et permet d'obtenir un bon effet hémostatique.

Le même effet sur la sévérité de l'effet hémostatique et fournit l'utilisation d'outils à ondes radio. Le champ électromagnétique généré par l'appareil COBLATOR-2 coagule les tissus vasculaires œdémateux avec une perte de sang minimale pendant l'opération.

Pour la procédure, une anesthésie de surface locale est suffisante, ce qui élimine complètement tout inconfort possible pendant l'intervention. La tamponnade postopératoire n’est généralement pas nécessaire, le risque de cicatrices et de cicatrices est minime. Une bonne portabilité de la procédure vous permet d'opérer en ambulatoire. Les avantages des opérations laser et des ondes radioélectriques tels que la faible invasion, l'hémorragie et la précision gagnent en reconnaissance croissante auprès des spécialistes et des patients.

Respiration nasale: signification et caractéristiques

CONTENU:


Beaucoup de gens préfèrent traiter le rhume comme une maladie qui doit être traitée rapidement et sérieusement, plutôt qu'occasionnellement. Néanmoins, la respiration nasale libre est un élément très important de la santé humaine, car elle affecte de manière significative le bon fonctionnement de nombreux systèmes physiologiques du corps et affecte de manière significative l'état général.

Le processus de la respiration nasale

Le nez est composé de deux cavités de même taille, séparées par un septum. Chaque cavité est composée de trois cornes, formées de saillies osseuses, sous lesquelles se trouvent trois voies respiratoires. Des trous spéciaux en eux permettent la connexion des sinus paranasaux et de la cavité nasale. Les surfaces internes des voies nasales, des cavités et des sinus sont recouvertes d'une membrane muqueuse spéciale.

L'air inhalé, circulant dans les cavités et les voies nasales, pénètre dans le nasopharynx. Lors du passage par le nez, on obtient un mode de circulation de l'air assez compliqué, qui entre en contact avec une grande surface de cavités nasales. Cela vous permet de bien nettoyer l'air inhalé des microbes et virus pathogènes, des particules de poussière en suspension et autres.

Le processus de purification de l'air inhalé est basé sur les facteurs suivants:

  • sur l'impact de petits poils hérissés, purifiant l'air des particules de poussière en suspension;
  • lors de la purification de l'air à partir de composants plus petits constituant les cellules d'une membrane muqueuse par une méthode de coagulation (collage).

La prochaine étape du traitement est l'effet des sécrétions nasales sur l'air inhalé. Ils contiennent des anticorps spéciaux qui ont un effet bactéricide et suppriment activement l’activité vitale de la plupart des espèces de microflore pathogène.

Quand une personne est en bonne santé, les cellules de la membrane muqueuse sont complètement actualisées en 10 à 20 minutes environ. Les cellules muqueuses arrêtées pénètrent dans le tube digestif. Lorsque le fonctionnement de la membrane muqueuse est perturbé, il s'amincit, la décharge devient trop liquide, ou trop épaisse et difficile à éliminer, et les sinus se bouchent. En conséquence, le passage d'air libre par le nez est altéré et la respiration devient difficile.

Plus l'activité de l'infection est élevée, plus la muqueuse nasale est sollicitée et plus elle doit produire de liquide nasal, car elle coagule des microbes et des virus pathogènes, ainsi que les produits toxiques de leur activité.

Fonctions exercées par la respiration nasale

Le processus de respiration chez l'homme s'effectue par les voies respiratoires: les sinus paranasaux, le larynx, le pharynx, la trachée. La cavité nasale, également appelée «porte d'entrée du poumon», résout certaines tâches:

  • respiration
  • grâce à elle, nous sentons;
  • effectue des fonctions de résonateur et de protection.

L'air inhalé, passant par les cavités nasales, n'est pas seulement soumis à une purification, il chauffe également lorsqu'il est humidifié. Dans la membrane muqueuse du nez se trouve un grand nombre de terminaisons nerveuses responsables de la communication avec d'autres organes physiologiques. Les impulsions qu’ils capturent lors de l’inspiration / expiration aident à maintenir l’ensemble du processus du système respiratoire dans un état de santé naturel.

En raison de la fonction olfactive, qui est dotée du nez, une personne a la capacité d'analyser les odeurs environnantes et de se protéger des effets négatifs d'impuretés nocives et d'aliments impropres à la consommation.

Problèmes de violation de la respiration nasale

Dans les cavités nasales, une connexion directe avec les conduits auditifs, dans laquelle un problème de respiration peut provoquer des perturbations dans le fonctionnement de l'aide auditive. Lors de l'écoulement chronique d'un nez qui coule et qui n'a pas été traité, il peut en résulter l'apparition de maladies telles que la sinusite ou la rhinite, l'apparition d'une otite moyenne, des maux de tête récurrents, etc.

En cas de respiration nasale perturbée, la qualité du son de la parole se détériore, ce qui devient rauque et nerveuse, et une sensation nasale peut également apparaître. La raison en est la perturbation des résonateurs de voix, jusqu'à ce qu'ils s'arrêtent complètement. Il existe un certain nombre d'exercices spéciaux pour les exercices de respiration qui peuvent aider à réduire considérablement le niveau de problèmes de respiration nasale.

De nombreuses études menées dans des institutions médicales ont prouvé de manière convaincante que la respiration nasale est préférable à la respiration orale. Par exemple, en cas de violation régulière de la respiration nasale en raison de la congestion, il existe des problèmes d’échange de gaz dans les poumons, pouvant entraîner des maladies graves.

Il est nécessaire de faire attention à la respiration nasale correcte chez les enfants, car la respiration pure bouche pendant la croissance du corps de l'enfant peut entraîner une déformation des os du visage et du thorax, la survenue d'une morsure anormale, une mauvaise ventilation des poumons et d'autres pathologies. Par conséquent, il est très important de rétablir la fonction de la respiration nasale rapidement, en prenant les mesures appropriées.

Vidéo sur la façon de résoudre les problèmes respiratoires du nez:

Respiration nasale libre

L'obstruction de la respiration nasale ou "congestion nasale" dans les maladies respiratoires est une affection bien connue, parfois accompagnée d'écoulements nasaux, de maux de tête, d'insomnie, de dysfonctionnements de certains organes et systèmes.

Ainsi, dès le XIXe siècle, les scientifiques ont remarqué que la difficulté prolongée de la respiration nasale pouvait contribuer à la survenue de crises d'angor et au développement d'une maladie hypertensive. Cela perturbe également les processus oxydatifs dans les tissus. Il est à noter que chez les patients atteints de rhinite chronique, la quantité d'acide chlorhydrique libre diminue et l'activité du suc gastrique diminue. Il convient de noter ici l’effet de la respiration nasale obstruée sur la sphère sexuelle, qui peut être associée, notamment une diminution de la libido, une naissance prématurée et une faible activité de travail. Les influx nerveux réflexes de la membrane muqueuse du nez avec chaque respiration et expirent stimulent le ton du centre respiratoire dans le cerveau, normalisant l'activité électrique dans diverses parties du système nerveux central. Cela contribue au travail ultérieur d'un système harmonieux du corps.

Excursion à l'anatomie et à la physiologie

Le nez et les sinus paranasaux, d’une part, facilitent le crâne lui-même et, d’autre part, contribuent à la purification et au réchauffement de l’air et à son passage dans les voies respiratoires inférieures. La cavité nasale a une structure complexe. Le septum du nez divise la cavité nasale en deux moitiés. Sur ses parois latérales, il y a des formations - conques nasales. Leur présence augmente la surface totale de la cavité nasale, ce qui contribue à un meilleur réchauffement et à une meilleure humidification de l'air, car dans la muqueuse de ces structures, il y a des cavités spéciales remplies de sang. Ils s'appellent des corps caverneux. La rétention de sang dans ceux-ci entraîne un gonflement des cornets inférieurs et une augmentation de la résistance au flux d'air, jusqu'à un blocage complet des voies nasales. Le remplissage sanguin des corps caverneux dépend de nombreux facteurs, notamment la température et la formation de poussière dans l'air ambiant, la présence d'inflammation dans la cavité nasale, etc. L'état des structures intranasales affecte l'aérodynamique et la ventilation dans la cavité nasale et les sinus paranasaux.

Quelles sont les principales causes de difficultés respiratoires nasales?

Cela semblerait banal au premier type de modifications de la cavité nasale, que les gens peuvent entendre lors de la réception d'un otorhinolaryngologist, telles qu'une courbure du septum nasal, une rhinite hypertrophique chronique, une rhinite vasomotrice, des polypes. Et ce n'est qu'une petite partie de la pathologie dans une partie du corps aussi petite que le nez.

La gymnastique pour améliorer la respiration du nez

La gymnastique pour améliorer la respiration du nez

La personne qui est forcée de respirer principalement avec sa bouche sait de quel genre d'angoisse il s'agit. Mais de cette situation, il existe une issue décente. La gymnastique spéciale proposée ci-dessous vous aidera à avoir une respiration nasale libre.

Il est préférable de faire de l'exercice en gymnastique pour améliorer la respiration nasale en plein air ou dans une pièce bien ventilée. Ceux qui ont la respiration nasale sont très difficiles, 2-3 minutes avant l'exercice, vous pouvez verser des gouttes vasoconstricteurs dans le nez.

La gymnastique pour le nez peut être pratiquée en position assise, debout, même allongée. Ne le faites pas à haute température, par exemple si vous êtes malade.

Nous apprenons à effectuer une inspiration-expiration par le nez "bouché" dans l'ordre suivant:

1. Respirez calmement dans les deux narines pendant 30 à 60 secondes. Répétez cette opération et après chaque prochain exercice.

2. Appuyez votre narine droite sur la cloison nasale comme vous le souhaitez, avec votre pouce et respirez calmement la moitié gauche du nez pendant 30 à 60 secondes.

3. Appuyez la narine gauche avec le pouce de l'autre main sur la cloison nasale et respirez calmement la moitié droite du nez pendant 30 à 60 secondes.

S'il est difficile de respirer par le nez au début, respirez de temps en temps par la bouche.

4. Dès que la respiration nasale s'améliore, d'un rythme uniforme et calme, passez à une respiration nasale forcée (renforcée), forcez les muscles du cou, de la ceinture scapulaire et de la poitrine à travailler activement.

Rappelez-vous que la respiration nasale forcée peut provoquer des vertiges et des maux de tête. Cela est dû au fait qu'avec un flux accru d'oxygène dans les vaisseaux cérébraux, une irritation excessive des terminaisons nerveuses noyées dans ceux-ci se produit. En conséquence, un vasospasme entraîne un apport insuffisant de cellules cérébrales en oxygène. Par conséquent, en effectuant 2 à 3 respirations artificiellement renforcées, continuez à respirer normalement.

Pendant les premiers cours, à titre exceptionnel, vous pouvez prendre du chewing-gum dans la bouche, puis vous respirerez involontairement avec votre nez. Cependant, évitez de vous étouffer avec ce chewing-gum au cours de leurs études.

Faites de la gymnastique plusieurs fois par jour pendant 2 à 3 minutes. Bientôt, vous respirerez librement avec votre nez et profiterez pleinement des odeurs agréables qui vous entourent.

Vérifiez si la gymnastique est efficace pour votre nez, permet le test simple suivant. Après 2-3 semaines après le début des cours, amenez un miroir sur le bout de votre nez et regardez-le. Il devrait former une tache souillée de votre respiration. Si le bord droit ou gauche de la tache est situé plus près du centre, cette moitié du nez est moins impliquée dans la respiration. Continuez à vous entraîner jusqu'à ce que la sueur sur le miroir des deux côtés devienne uniforme.

Obstruction de la respiration nasale

La respiration est la fonction principale du corps humain, qui détermine la qualité de notre vie. Dans le même temps, la qualité du processus respiratoire dépend du fait que vous respirez par le nez ou par la bouche.

Il est à noter que si vous prenez d'abord quelques respirations profondes avec votre nez, puis plusieurs fois, inspirez profondément avec votre bouche, il s'avère que la respiration avec votre bouche est beaucoup plus facile et, à première vue, plus confortable. Cependant, en réalité, la respiration buccale est ce qu'on appelle le «mode d'urgence», destiné uniquement aux cas d'urgence, lorsque la respiration nasale est difficile pour une raison quelconque.

Pourquoi est-il si important de respirer avec le nez? Tout d'abord, cela réduit considérablement la possibilité de surfusion des voies respiratoires supérieures. Si nous respirons par la bouche, l'air qui pénètre dans les poumons est là «tel qu'il est», maintenant sa température d'origine. Dans le même temps, la cavité nasale humaine pénètre dans les vaisseaux sanguins, ce qui permet à l'air de se réchauffer rapidement.

De plus, la respiration nasale aide à nettoyer mécaniquement l'air des impuretés nocives qu'il contient. Ceci est dû au fait que la membrane muqueuse de la cavité nasale est recouverte d'un épithélium spécial cilié sur lequel se trouvent des cils spéciaux qui retiennent les grosses particules de poussière et les allergènes. De plus, toutes les 10 à 20 minutes, la membrane muqueuse des voies nasales est mise à jour, ce qui retient les micro-organismes pathogènes et hydrate l'air inhalé.

Ainsi, la respiration nasale est conçue pour protéger notre corps contre les effets agressifs de l'environnement. Par conséquent, dans des conditions où il est difficile de respirer par le nez, la plupart des gens sont nerveux et effrayés. L'obstruction de la respiration nasale se produit lorsque l'air perd la capacité de passer librement par les voies nasales, car certains obstacles apparaissent sur son passage. Ils peuvent être à la fois fonctionnels et anatomiques.

Que la difficulté de la respiration nasale est lourde

Quelle que soit la cause de l’insuffisance respiratoire nasale, elle provoque non seulement un inconfort subjectif, mais peut également entraîner un certain nombre de conséquences négatives.

Dans le cas où une personne a du mal à respirer avec son nez, elle recourt à la méthode "d'urgence" de respiration - orale. Cependant, l’air pénétrant dans les voies respiratoires n’est ni réchauffé ni soumis au nettoyage nécessaire. De plus, la muqueuse buccale et la gorge s'assèchent, ce qui augmente considérablement le risque de développer diverses maladies.

En raison d'une respiration nasale défectueuse, l'approvisionnement en oxygène de notre corps est perturbé. Cela porte un coup sérieux à tous les organes et systèmes. Tout d’abord, le cerveau en souffre - nous avons mal à la tête, il est difficile pour nous de nous concentrer, la mémoire est perturbée. On sait que les enfants souffrant d'une violation de la respiration nasale ont souvent du retard dans leur développement.

Un gonflement constant du nez provoque une violation des voies respiratoires du tube auditif. Dans ce cas, l'audience peut diminuer.

Une difficulté prolongée dans la respiration nasale peut déclencher une augmentation de la pression intracrânienne.

Comme vous pouvez le constater, les difficultés respiratoires du nez peuvent avoir des conséquences très graves. Par conséquent, si le nez est "bourré", vous ne devriez pas retarder la visite chez le médecin. Le spécialiste effectuera toutes les recherches nécessaires et sera en mesure de déterminer ce qui a provoqué ce symptôme déplaisant.

Les principales causes de difficulté à respirer le nez

Les raisons pour lesquelles il peut être difficile de respirer par le nez sont nombreuses. Tous peuvent être divisés en quatre types.

Tout d'abord, la respiration nasale peut devenir compliquée à cause du gonflement de la membrane muqueuse. La rhinite aiguë et chronique, la sinusite, la rhinite allergique et la rhinite vasomotrice chronique peuvent provoquer un problème similaire.

La difficulté à respirer peut être causée par des troubles anatomiques des structures intranasales. Ainsi, le septum nasal peut être courbé, la conque est hypertrophiée. En outre, les médecins connaissent des cas d'obstruction congénitale des voies nasales. De plus, la raison probable pour laquelle l'air ne peut pas traverser librement les voies nasales peut être une atrésie choanale ou la présence de certains corps étrangers dans la cavité nasale.

La possibilité d'une prolifération excessive des tissus nasaux ne peut être exclue. Nous parlons de tumeurs, de polypes et d’adénoïdes.

Enfin, des violations de la respiration nasale peuvent parfois être déclenchées par des troubles hormonaux ou les effets indésirables de certains médicaments.

Examinez plus en détail les causes les plus courantes de difficulté de la respiration nasale.

Rhinite aiguë

La rhinite aiguë est le nom médical de la même rhinite qui accompagne la plupart des rhumes. Le plus souvent, il est provoqué par des virus, mais la cause peut aussi être une flore bactérienne. Lorsque le virus est introduit dans les cellules de la muqueuse nasale, le processus inflammatoire commence, qui s'accompagne d'un gonflement et de la libération d'une quantité énorme de mucus. La respiration est difficile, alors que la "congestion nasale" du nez peut être permanente ou se manifester périodiquement.

En règle générale, en l'absence de complications, la rhinite aiguë disparaît au bout de trois à cinq jours. Cependant, cela ne signifie pas que vous pouvez simplement "attendre le temps qu'il fait près de la mer". Il est nécessaire de demander un avis médical.

Rhinite chronique

La rhinite chronique est un processus inflammatoire prolongé dans la muqueuse nasale. Il s'accompagne d'un gonflement, d'un sentiment de "congestion". Parfois, il peut y avoir un mucus riche.

La rhinite chronique peut être contagieuse. En règle générale, il n'est pas provoqué par des virus, mais par des bactéries ou des champignons. La rhinite infectieuse ne peut pas se produire chez une personne en parfaite santé. En règle générale, d'autres maladies chroniques (insuffisance cardiaque ou diabète, par exemple) sont présentes à l'arrière-plan. En outre, une personne peut être victime d'une rhinite infectieuse chronique si, pendant longtemps, elle se trouvait dans une pièce où des stimuli externes affectaient la muqueuse nasale, par exemple de la poussière, de la saleté, des aérosols.

Un autre type de rhinite chronique est appelé vasomoteur. Cette maladie se développe à la suite d'une dérégulation du tonus vasculaire.

Situé dans la région de la conque nasale inférieure, le tissu caverneux a la propriété d'augmenter de volume en bloquant partiellement le passage nasal. Cela se produit généralement sous différents effets néfastes de l'environnement extérieur: par exemple, si l'air que nous respirons est trop froid ou contient des impuretés nocives. Après un court instant, l'œdème disparaît, après quoi la perméabilité du passage nasal redevient normale. Ce mécanisme est la réaction protectrice habituelle du corps. Cependant, il est parfois insuffisant: un œdème apparaît au moindre stimuli et dure longtemps, ce qui rend difficile la respiration nasale.

Les médecins disent que la principale cause de la rhinite vasomotrice chronique est l'abus de gouttes vasoconstricteurs. Ces médicaments sont des stimulants de la paroi musculaire des vaisseaux sanguins. Si vous les utilisez de manière incontrôlable, les récepteurs cessent tout simplement d’y être sensibles. En conséquence, afin de se débarrasser du rhume, le patient reçoit une difficulté prolongée à la respiration nasale. Un rhume passe, une sécrétion excessive de mucus n'est plus observée et le nez est toujours «bouché». Se débarrasser de la rhinite vasomotrice est extrêmement difficile.

Enfin, la rhinite chronique est parfois allergique. En même temps, en plus de la "congestion" du nez, on observe également des éternuements, des démangeaisons et des larmoiements.

Dans la rhinite allergique, un gonflement de la muqueuse nasale est dû à la réaction "anticorps-antigène". Simultanément, un grand nombre de substances biologiquement actives à action vasodilatatrice sont libérées. Le pollen végétal, la poussière, les aérosols chimiques, les pellicules d'animaux domestiques, les champignons de moisissure et les aliments peuvent jouer le rôle d'antigènes. La rhinite allergique peut être saisonnière, avec une exacerbation pendant la période de floraison d'un certain groupe de plantes, ou toute l'année (en règle générale, les allergies domestiques se manifestent de la sorte).

Sinusite

La respiration nasale obstruée est souvent causée par une sinusite aiguë et chronique. Cette maladie des sinus paranasaux, qui est de nature infectieuse et inflammatoire. La sinusite se manifeste par un mal de tête pressant, de la fièvre, des écoulements nasaux gluants ou purulents, ainsi que de la fatigue et un nez bouché en permanence. Si vous pensez qu'une sinusite est nécessaire pour effectuer une radiographie ou une échographie des sinus paranasaux.

Déviation du septum nasal

Un septum nasal irrégulier est une cause fréquente de difficultés respiratoires. Avec cette pathologie, les problèmes respiratoires se développent très lentement. Souvent, même le patient lui-même ne remarque pas immédiatement que quelque chose ne va pas chez lui. Tout d'abord, la respiration nasale est perturbée d'un côté, puis de l'autre. Peu à peu, le patient s'habitue à respirer par la bouche, mais n'associe souvent pas le nez "bourré", les maux de tête, l'insomnie, la diminution des performances et la détérioration générale de l'état de santé avec la courbure du septum nasal.

La courbure de la cloison nasale peut être congénitale ou acquise - en raison, par exemple, d'une blessure ou d'une croissance inégale de diverses parties du septum pendant la puberté.

Corriger le septum incurvé n'est possible que par chirurgie.

Hypertrophie du turbinat

L’hypertrophie de la concha est souvent à l’origine du nez toujours bouché et du nez long et qui coule. Les manifestations de cette maladie chez une personne peu familiarisée avec la médecine peuvent être confondues avec une rhinite allergique ou chronique.

Les conchas nasaux sont trois paires de «excroissances osseuses» situées dans la cavité nasale sur la paroi latérale. Les cornets inférieurs, moyens et supérieurs remplissent de nombreuses fonctions, y compris la régulation du débit d'air dans les voies nasales. Parfois, à la suite de diverses maladies ou à la suite d'une blessure, une asymétrie se produit dans le développement de la concha et de leurs muqueuses. Le phénomène lorsque la membrane muqueuse s'épaissit ou se dilate et que l'on enregistre une augmentation de la sécrétion de mucus, appelée hypertrophie de la conque.

Cette maladie conduit au fait que la surface du mucus devient bosselée et inégale, commence à ressembler à l'éducation pinéale. Dans ce cas, le traitement conservateur n’est souvent pas très efficace.

En règle générale, en cas d'hypertrophie des cornets, les médecins recommandent une intervention chirurgicale. Il peut s’agir, par exemple, d’une caustique galvanique: dans la cavité de l’évier, sous une électrode injectée par anesthésie locale, chauffez-la. En conséquence, la muqueuse augmente encore plus et meurt en conséquence. Après cela, le reste de la conque est normalisé et la respiration nasale est rétablie. La conchotomie peut également être réalisée. Dans ce cas, la partie envahie de la muqueuse est éliminée à l'aide d'une boucle en fil métallique spéciale. La base osseuse de la coquille n'est pas affectée. Il est également possible de procéder à une plastie nasale au cours de laquelle une partie de la plaque osseuse et de la membrane muqueuse est retirée. En conséquence, la taille de la coque est réduite, mais le flux d'air peut se déplacer librement.

Atresia choanas

L'atrésie choanale est un phénomène dans lequel la cavité nasale se développe complètement ou partiellement dans le tissu conjonctif, le cartilage ou le tissu osseux. Naturellement, dans le même temps, la perméabilité de la cavité est perturbée et la respiration par le nez devient difficile.

L'atrésie de Choanal peut être congénitale ou acquise à la suite d'une blessure ou d'une inflammation. Le symptôme principal de cette maladie est une violation de la respiration nasale, qui peut être très grave et, à ses débuts, presque imperceptible. Pour poser ce diagnostic, un examen oto-rhino-laryngologique, une rhinoscopie et une étude de contraste sont nécessaires.

Hélas, la choana atresia ne répond pas au traitement conservateur. Vous pouvez vous débarrasser de ce problème uniquement par une intervention chirurgicale. Le chirurgien élimine l'excès de tissu, forme un trou choanique, rétablissant ainsi la circulation naturelle de l'air.

Les hoanas sont aussi appelés «narines internes». Ce sont les ouvertures à l'arrière de la cavité nasale, à travers lesquelles il communique avec le pharynx. Pour que l'air pénètre dans les voies respiratoires supérieures, il doit passer par les choanas.

L'atrésie congénitale de Choan est diagnostiquée dès la première année de vie et acquise peut survenir à tout âge à la suite de blessures ou d'un processus inflammatoire. Les médecins estiment que le risque d'atrésie intra-utérine choanale augmente si la mère souffre de diabète, d'une pyélonéphrite chronique, d'une grippe ou d'une bronchite au cours de sa grossesse. L'atrésie acquise survient le plus souvent à la suite de blessures graves ou de brûlures du nez.

Adénoïdes

La végétation adénoïde ou l'hypertrophie de l'amygdale nasopharyngée est l'une des principales causes des difficultés respiratoires du nez chez les enfants.

Chez un enfant en bonne santé, l'amygdale nasopharyngée est très petite. C'est un organe du système immunitaire qui protège le corps contre les infections. Lorsque le SRAS est enflammé et que sa taille augmente. Dans ce cas, si l'enfant «contracte souvent» des infections respiratoires, l'amygdale n'a tout simplement pas le temps de se rétablir et se développe, bloquant le nasopharynx.

Les végétations végétariennes envahies sont le plus souvent diagnostiquées chez les enfants âgés de trois à sept ans. Quand un enfant atteint l'adolescence, les tissus envahis par la végétation se contractent le plus souvent. Cependant, à ce stade, ils risquent déjà de devenir une source de problèmes de santé très graves et d’affecter considérablement la qualité de la vie.

Ainsi, parmi les principaux symptômes pouvant indiquer un problème d'amygdale nasopharyngée:

  1. Violation de la respiration nasale. Au début, l'enfant ne respire que par la bouche la nuit, puis passe complètement à la bouche en respirant.
  2. Ronflement dans un rêve.
  3. Déficience auditive.
  4. La formation du visage dit "adénoïde" - bouche constamment ouverte, réduisant la taille de la mâchoire inférieure.
  5. Maladies respiratoires fréquentes.
  6. Retard mental et physique.

Le traitement des végétations adénoïdes est possible à la fois par des méthodes conservatrices et par la chirurgie. Dans ce cas, l'ablation chirurgicale des végétations adénoïdes ne peut garantir l'absence de récidive.

Polypes dans le nez

Les polypes nasaux sont des formations arrondies, indolores et ne provoquent pas de sensations désagréables. Cependant, ils peuvent provoquer un certain nombre de symptômes qui affectent considérablement la qualité de la vie.

Tout d'abord, les polypes rendent la respiration nasale difficile, voire impossible. De plus, en raison de la compression des terminaisons nerveuses, des maux de tête se produisent. Peut-être l'apparition de sécrétions muqueuses, ainsi que les éternuements fréquents - un polype touche les cils internes de la membrane muqueuse, ce qui le classe comme une matière étrangère et tente de s'en débarrasser. Avec les polypes de la cavité nasale, des problèmes d’odorat jusqu’à sa perte complète sont possibles, ainsi qu’une violation caractéristique de la voix, nasale.

Les polypes de la cavité nasale sont enlevés chirurgicalement, après quoi un traitement est effectué pour prévenir les rechutes.

Obstruction de la respiration nasale: comment agir?

L'impossibilité de respirer complètement par le nez est extrêmement désagréable. Cependant, beaucoup ignorent ce symptôme, le considérant comme pas trop grave. Cependant, les médecins ne recommandent pas de tolérer la "congestion nasale" du nez.

Les remèdes et les sprays vasoconstricteurs sont le remède le plus couramment utilisé pour soulager la difficulté de la respiration nasale. Ils aident à éliminer la sensation de "congestion" en cas de gonflement de la membrane muqueuse. Tous les agents vasoconstricteurs sont divisés en quatre groupes, en fonction de la substance sous-jacente. Ainsi, les préparations à base de naphazoline et de phényléphrine sont considérées comme des agents à action brève (quatre à cinq heures). Les gouttes sur la base de xylométazoline "libèrent" l'haleine pendant six à huit heures et sur l'oxymétazoline pendant huit à dix heures.

Cela devrait tenir compte du fait que l'utilisation incontrôlée de gouttes vasoconstricteurs ne peut pas. En fait, ce n’est pas un traitement, mais seulement un soulagement des symptômes. Si vous utilisez ces drogues trop souvent, l'effet de la dépendance se développe inévitablement. Par conséquent, l'automédication n'est possible que pendant trois à cinq jours. Si la respiration nasale ne récupère pas, un avis médical est nécessaire.

Il convient également de mentionner d'autres méthodes de traitement utiles en cas de difficulté à respirer par le nez.

En cas de rhinite aiguë, vous pouvez utiliser des procédures «distrayantes»: bains chauds pour les bras et les jambes, enduits de moutarde sur les pieds et auto-massage des sinus nasaux.

La cavité nasale peut être lavée avec de la saumure à base d’eau de mer. Cela aidera à nettoyer la cavité des germes et à humidifier le mucus.

Vous pouvez utiliser des plantes médicinales à base d’huile et des sécrétions purulentes - solutions antiseptiques.

Inhalation possible avec des huiles essentielles de conifères, d'eucalyptus.

En cas de rhinite allergique, des antihistaminiques viendront à la rescousse.

Si le traitement conservateur ne permet pas de rétablir la respiration nasale, des méthodes invasives sont utilisées pour résoudre le problème: blocage avec des agents hormonaux glucocorticoïdes; cautérisation du mucus hypertrophié avec un laser ou des produits chimiques; redresser le septum nasal; Vasotomie - procédure dans laquelle le tissu carneux est partiellement détruit, remplacé par une cicatrice, ce qui entraîne une perte de la capacité de gonflement; polypes et adénoïdectomie.

Obstruction de la respiration nasale chez un enfant

En règle générale, les enfants souffrent de "congestion nasale" du nez pire que celle des adultes. Ils ne peuvent pas expliquer la situation et leur demander de souffrir. Les tout-petits deviennent irritables et pleurent constamment. Les bébés refusent de se nourrir.

La rhinite, les végétations adénoïdes et les corps étrangers présents dans la cavité nasale (perles, petits fragments de jouets) sont les causes les plus courantes d'obstruction respiratoire nasale chez les enfants.

Lors de l’arrêt du symptôme de congestion nasale chez l’enfant, plusieurs points doivent être pris en compte.

Tout d'abord, tous les moyens utilisés doivent être sous forme de gouttes et non de sprays, pour que l'infection ne pénètre pas dans le tube auditif.

Les médicaments vasoconstricteurs sont utilisés avec une extrême prudence, à la posologie correspondant à l’âge de l’enfant. Les solutions salines sont utilisées pour rincer le nez. Les huiles essentielles sont utilisées avec prudence, car la réaction d'intolérance individuelle est possible.

Veuillez noter que tous les médicaments contenant du menthol ne peuvent pas être utilisés pour traiter les enfants de moins de cinq ans.

Respiratoire. Respiration nasale libre

Respiration nasale libre. Il n'y a pas d'écoulement du nez. La forme du nez n'est pas modifiée.

La poitrine est la configuration correcte, type normostenicheskogo, konchyaekaya, sans déformation, symétrique. Type de respiration - poitrine. Respiration rythmée. Taux respiratoire - 16 par minute. Les mouvements respiratoires des deux côtés de la poitrine sont de profondeur moyenne, uniformes et symétriques. Les muscles respiratoires auxiliaires en train de respirer ne sont pas impliqués.

Thorax indolore. Poitrine élastique normale. Le tremblement de la voix est le même des deux côtés.

La position des omoplates au même niveau, serré contre la poitrine.

Percussion pulmonaire

Avec une percussion comparative des poumons, un son pulmonaire clair est révélé.

Données de percussion topographiques

Hauteur des sommets:

Devant: droite - 1 cm au dessus du niveau de la clavicule,

à gauche - 1 cm au-dessus du niveau de la clavicule

Postérieur: au niveau de l'apophyse épineuse de la VIIe vertèbre cervicale

Largeur des champs Krenig: droite - 5 cm, gauche - 5 cm.

Difficultés respiratoires nasales, le nez ne respire pas: chez un enfant et un adulte - causes, traitement

La respiration est la fonction principale du corps humain. La respiration est notre vie. Et la qualité de notre vie dépend de la qualité de notre respiration.

Le nez est la première porte pour l'air qui nous entoure. Il est conçu par nature afin de limiter le plus possible notre corps à l'agressivité de l'environnement. L'air dans le nez est chauffé, débarrassé de la poussière, des saletés et des germes, humidifié.

Pour remplir pleinement ces fonctions, notre nez a une structure assez complexe:

  • Divisé par le septum nasal en deux passages nasaux.
  • Les muqueuses tapissent les voies nasales de l’intérieur, contiennent des cellules qui produisent du mucus pour humidifier l’air, ainsi que pour nettoyer la cavité nasale de la saleté et des micro-organismes.
  • De l'intérieur, les voies nasales ont des poils fins, qui contribuent également à éliminer la poussière et la saleté ainsi que le mucus.
  • Dans la cavité nasale se trouvent trois cornets (supérieur, moyen et inférieur). Ils sont recouverts d'une membrane muqueuse, ainsi la zone de contact de l'air avec elle augmente.
  • Le nez communique avec quatre paires de sinus paranasaux: le frontal, le maxillaire, le majeur et l'ethmoïde. Les sinus sont également impliqués dans le processus de réchauffement de l'air inhalé.
  • Dans la zone de la conque nasale inférieure et moyenne, il y a un tissu caverneux - des zones de congestion des sinus veineux, qui peuvent augmenter en volume si de l'air trop froid pénètre, rétrécissant ainsi le passage nasal.

Mais c’est précisément cette structure complexe de notre nez qui est à l’origine d’un phénomène assez fréquent et déplaisant: la difficulté à respirer par le nez.

Un état où vous ne pouvez pas respirer par le nez élimine complètement la personne de l'ornière habituelle. Ceci est particulièrement mauvais toléré par les jeunes enfants. Oui, et certains adultes ne peuvent pas tolérer ce phénomène même pendant une courte période, en essayant de goutter rapidement dans le nez gouttes vasoconstricteur.

Des difficultés respiratoires du nez surviennent lorsque l'air ne peut pas traverser librement les voies nasales, sans rencontrer d'obstacles. Ces obstacles peuvent être à la fois anatomiques et fonctionnels.

Les principales causes d'obstruction nasale

1. Associé à un œdème muqueux:

  • Rhinite aiguë et chronique;
  • Sinusite;
  • Rhinite allergique;
  • Rhinite vasomotrice chronique.

2. Associé à des troubles anatomiques des structures intranasales:

  • La courbure du septum nasal;
  • Hypertrophie des phalanges nasales;
  • Obstruction congénitale des voies nasales;
  • Atresia Choan;
  • Corps étrangers dans la cavité nasale.

3. Associé à une prolifération tissulaire excessive:

4. Associé à la réaction du mucus aux vasodilatateurs présents dans le sang:

  • Troubles hormonaux;
  • Effet secondaire de certains médicaments.

La violation de la respiration nasale provoque non seulement une gêne, mais entraîne également diverses conséquences graves:

  1. Si une personne a le nez dur, elle respire par la bouche, l'air n'est pas réchauffé ni nettoyé correctement, le mucus de la gorge s'assèche et le risque d'infections de la gorge et des voies respiratoires inférieures augmente.
  2. Une respiration nasale défectueuse est un apport insuffisant d'oxygène dans le corps, ce qui provoque des organes et des systèmes, et en premier lieu, le cerveau, un mal de tête, la mémoire et l'attention sont perturbés. Si la respiration nasale est altérée chez un enfant, il peut être remarquablement en retard de développement.
  3. En raison du gonflement constant du nez, il se produit un œdème et une insuffisance des voies respiratoires dans le tube auditif. Une diminution de l'audition peut alors se développer.

Examinez plus en détail les causes les plus courantes d’obstruction respiratoire nasale.

Rhinite aiguë

La rhinite aiguë est le rhume le plus courant qui accompagne souvent un rhume. La rhinite aiguë est le plus souvent causée par un virus, moins fréquemment par la flore bactérienne. En réponse à l'introduction du virus dans les cellules de la muqueuse nasale, l'inflammation se produit, accompagnée d'un gonflement et d'une sécrétion abondante de mucus. Il devient difficile de respirer par le nez. La congestion nasale apparaît soit périodiquement, soit uniquement la nuit, ou continue tout au long de la journée.

Rhinite aiguë non compliquée en 3-5 jours. Mais cela ne signifie pas qu'il n'a pas besoin d'être traité. Une rhinite aiguë mal traitée peut entraîner diverses complications.

Rhinite chronique

La rhinite chronique est un processus inflammatoire persistant dans la muqueuse nasale, qui se manifeste par un œdème, une congestion et une sécrétion souvent abondante de mucus (une exception est la rhinite atrophique, qui se manifeste par des muqueuses sèches). La rhinite chronique se produit:

  • Infectieux. L’infection qui cause l’inflammation chronique n’est généralement pas un virus, mais une bactérie ou un champignon. Et la rhinite chronique ne se produit pas dans une muqueuse saine chez une personne en bonne santé. Un sol somatique défavorable sous forme de maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque), tabagisme, exposition prolongée de facteurs nocifs à la muqueuse (saleté, poussière, aérosols irritants) est nécessaire.
  • Rhinite chronique vasomotrice.
  • Rhinite allergique.

La rhinite vasomotrice chronique est une cause assez fréquente de congestion nasale prolongée. Le mécanisme de la rhinite vasomotrice est une violation de la régulation du tonus vasculaire.

Le tissu caverneux dans la zone du cornet inférieur est capable d'augmenter de volume dans diverses situations d'urgence (air trop froid ou substances irritantes). Normalement, après un court laps de temps, l'œdème disparaît et la perméabilité de la voie nasale est rétablie. C'est une réaction défensive normale. Mais pour diverses raisons, il arrive que cette réaction de défense soit inadéquate: l'œdème découle de l'un des stimuli les plus insignifiants et reste immuable, causant des difficultés prolongées à la respiration nasale.

La principale cause de la rhinite vasomotrice chronique est l'utilisation non contrôlée de gouttes vasoconstricteurs. Le fait est que les gouttes vasoconstricteurs sont des solutions d'adrénermimétiques, c'est-à-dire des stimulants de la paroi musculaire des vaisseaux sanguins. Plus les stimulants sont utilisés souvent, plus la sensibilité des récepteurs s’épuise rapidement, chaque fois qu’une dose croissante est nécessaire.

À la suite de ce "traitement" du rhume, vous pouvez obtenir une difficulté longue et non corrigée de respiration nasale. Il s'avère que le froid est passé, il n'y a pas de morve et le nez ne respire pas. Le patient continue à enterrer les gouttes, dont il reçoit un soulagement, mais leur effet est noté de plus en plus court et faible. La dose augmente, les intervalles entre les gouttes diminuent. Il y a un tel moment que les gouttes ne aident pas.

Le traitement de la rhinite vasomotrice est très difficile.

Rhinite allergique

L'obstruction de la respiration nasale est également un symptôme de la rhinite allergique, bien qu'avec cette forme, d'autres signes apparaissent habituellement: éternuement, mucus abondant, démangeaisons.

L'enflure de la muqueuse nasale dans l'inflammation allergique résulte de la réaction de l'antigène-anticorps avec la libération d'un grand nombre de substances biologiquement actives ayant une action vasodilatatrice. Dans ce cas, l'antigène peut être:

  1. Pollen végétal;
  2. Poussière de maison ou de bibliothèque;
  3. Aérosols chimiques;
  4. Produits alimentaires;
  5. Allergènes d'animaux de compagnie;
  6. Allergènes d'insectes;
  7. Moisissure.

La rhinite allergique peut être saisonnière (pour la floraison de tout groupe de plantes) ou toute l'année (il s'agit généralement d'une allergie domestique). La congestion nasale peut perturber en permanence ou ne se produire que la nuit.

Sinusite

La sinusite aiguë et chronique (le plus souvent, la sinusite) est une cause fréquente de congestion nasale. L'inflammation dans les sinus paranasaux s'accompagne d'un gonflement de la muqueuse nasale. On peut suspecter une sinusite si, après un rhume, la congestion nasale dure plus de 5 à 7 jours, si une céphalée pressante apparaît et que la température corporelle augmente. Dans le diagnostic de cette maladie est importante radiographie ou échographie des sinus paranasaux.

Déviation du septum nasal

Septum nasal courbé - peut-être la cause principale de la congestion nasale isolée depuis longtemps. La difficulté de la respiration nasale dans cette pathologie se développe progressivement et même souvent n'est pas remarquée par le patient lui-même. Une personne cesse de respirer d'abord avec la moitié du nez, puis avec un processus long, la respiration nasale est perturbée et de l'autre côté.

Le patient respire par la bouche, s'habitue à cet état et ne met même pas en corrélation ses maux de tête fréquents, son insomnie, ses performances diminuées avec une courbure du septum nasal.

La déformation du septum du nez peut être congénitale ou acquise (à la suite d'une blessure ou d'une croissance inégale de diverses parties du septum au cours de l'adolescence).

Cette condition n'est traitée que par chirurgie. La principale question est de décider de l'opération et de trouver du temps pour recouvrer 2 à 3 semaines après la période postopératoire.

En règle générale, les personnes qui décident de subir une opération regrettent seulement de ne pas l'avoir fait plus tôt.

Adénoïdes

Hypertrophie de l'amygdale nasopharyngée (végétation adénoïde) - c'est la raison principale à rechercher lorsqu'il est difficile de respirer longuement le nez des enfants. L'amygdale pharyngée est normale dans les très petites tailles. Il appartient aux organes immunitaires et est conçu pour protéger le corps contre les infections. Lorsque le SRAS, les infections bactériennes, il devient enflammé, sa taille augmente.

Si les périodes entre les infections respiratoires chez l'enfant sont très courtes, les végétations adénoïdes n'ont pas le temps de récupérer, grossissent et peuvent bloquer le nasopharynx.

La plupart du temps souffrent d'adénoïdes envahis les enfants de 3 à 7 ans. À l'adolescence, ce tissu s'atrophie généralement. Mais jusqu'à présent, ils peuvent causer beaucoup de problèmes et même des conséquences irréversibles. Les principaux symptômes des végétations adénoïdes:

  • Violation de la respiration nasale. L'enfant ne commence à respirer que par la bouche, d'abord la nuit, puis toute la journée.
  • L'enfant ronfle dans son sommeil.
  • Audience diminuée.
  • Au long cours, un visage «adénoïde» se forme: une forme allongée, une bouche constamment ouverte, une réduction de la taille de la mâchoire inférieure.
  • Rhumes fréquents.
  • Retard mental et physique.

Que faire lorsqu'il est difficile de respirer par le nez?

Il est très difficile pour une personne d'accepter l'impossibilité de respirer complètement par le nez, surtout si cette affection s'est développée de manière aiguë. Avec une apparition progressive, une violation de la respiration nasale ne se développe pas aussi nettement. Le nez ne peut pas respirer pendant un an ou plus, et la personne s'y habitue et même oublier qu'elle a autrefois respiré différemment.

Alors, avez-vous besoin de tolérer la congestion nasale? Non, cela a de nombreuses conséquences. Mais pour aller à l'autre extrême et goutte à goutte goutte à goutte incontrôlable vasoconstricteur au moindre gonflement est encore pire.

Les gouttes et les sprays vasoconstricteurs sont le principal moyen de soulager la congestion au cours d'un œdème muqueux. Les gouttes de vasoconstricteur peuvent être:

  1. Basé sur la naphazoline. Ce sont des gouttes d'action courte (4-5 heures) Naphthyzinum, Sanorin.
  2. Gouttes sur la base de phényléphrine - Vibrocil, ainsi que des gouttes pour les enfants Nazol-Baby, Nazol-Kids. L'action de ces gouttes est également courte.
  3. La durée moyenne d'action sur la base de xylométazoline (action 6-8 heures) - Xymelin, Galazolin, Rinostop, Rinorus, Otrivin, Tizin-xylo, For.
  4. Gouttes à base d’oxymétazoline - Nazol, Nazivin, Nazol-Advance. Leur action dure jusqu'à 8-10 heures.

Gouttes vasoconstricteurs - un moyen vraiment magique et très populaire parmi la population. Il est nécessaire de les égoutter - et après 3 minutes, le nez respire librement. Cependant, vous devez savoir:

  • Gouttes de vasoconstricteur - pas une mesure médicale, mais seulement la suppression des symptômes.
  • Il est nécessaire d'enterrer les gouttes uniquement lorsque le nez ne respire plus, cela n'est possible que pour la nuit.
  • Avec l'utilisation fréquente et prolongée de gouttelettes, l'effet de dépendance se développe, ce qui est très difficile à éliminer.
  • Vous pouvez les utiliser vous-même pas plus de 3 à 5 jours.
  • Si la congestion nasale persiste plus de 5 jours après un rhume, un examen médical est nécessaire pour en déterminer la cause.

Autres méthodes de traitement de la respiration nasale obstruée:

  1. En cas de rhinite aiguë, les procédures de distraction sont efficaces: bains chauds pour les pieds et les mains, auto-massage du nez, pansement à la moutarde sur les pieds.
  2. Lavage de la cavité nasale avec des solutions salines - nat. avec une solution ou des préparations stériles préparées à base d’eau de mer (Aquamaris, Aqua LOR, Dolphin). Cette méthode nettoie le mucus et les microbes du nez, hydrate les muqueuses et favorise une guérison plus rapide.
  3. Instillation dans le nez de phytopreparations à base d'huile - huile de pêche, huile de menthe, gouttes et spray de Pinosol.
  4. Pour les sécrétions purulentes, il est possible d’utiliser des solutions antiseptiques - dioxidine, miramistine, chlorhexidine.
  5. Inhalations aux huiles essentielles (huile de sapin, pin, cèdre, huile d'eucalyptus).
  6. En cas de rhinite allergique, il est nécessaire d’utiliser des médicaments antiallergiques tant à l’intérieur (Tavegil, Suprastin, Zyrtec, Loratadin) que sous forme de sprays (Allergodil, Reactin, Nasobek, Nasonex).
  7. Procédures de physiothérapie (phonophorèse avec hydrocortisone, électrophorèse au chlorure de calcium).

Dans les cas où la respiration nasale obstruée est une obstruction anatomique ou un œdème persistant qui ne se prête pas à un traitement conservateur, des méthodes invasives sont suggérées pour corriger ce problème:

  • Blocages intranasaux avec des hormones glucocorticoïdes.
  • Cautérisation de la membrane muqueuse excessivement hypertrophiée avec des produits chimiques ou au laser.
  • L'opération de redressement du septum nasal - septoplastie.
  • Vasotomie - destruction partielle du tissu caverneux, à la suite de quoi il est remplacé par du tissu cicatriciel et perd la capacité de gonfler
  • Conchotomie - résection du cornet hypertrophié.
  • Polypectomie
  • Adénoïdectomie.

Si le nez de l'enfant ne respire pas

Une situation très désagréable quand vient un tel moment. Il est difficile pour un petit enfant d’expliquer la situation, il est impossible de lui demander de souffrir. Il devient irritable et pleure constamment. Chez les nourrissons, le processus d'alimentation est perturbé, car pendant la succion, le bébé ne peut respirer que par le nez.

La rhinite, les végétations adénoïdes et les corps étrangers (perles, pois, petites parties de jouets) sont également les causes les plus courantes d'obstruction de la respiration nasale chez les enfants.

Caractéristiques du traitement de la congestion nasale chez les enfants:

  • Tous les moyens utilisés pour le lavage ou le traitement doivent être appliqués sous forme de gouttes et non de pulvérisations pour prévenir l'infection dans le tube auditif.
  • Les gouttes vasoconstrictrices sont appliquées strictement dans une concentration correspondant à l'âge de l'enfant. Les gouttes les plus sûres de ce groupe sont les gouttes à base de phényléphrine (Nazol Baby pour les enfants jusqu'à un an et Nazol Kids pour les enfants à partir d'un an, Adrianol).
  • Les solutions salines pour le lavage nasal, les préparations homéopathiques (Euphorbium compositum), la solution de protargol sont sans danger pour l’enfance. En l'absence d'allergie, il est possible d'instiller des huiles - pêche, argousier ou l'utilisation de turundum humidifié avec des huiles (sauf menthe, toutes les préparations contenant du menthol sont contre-indiquées chez les enfants de moins de 5 ans). Ces médicaments peuvent être utilisés pendant la grossesse.
  • Avec une congestion de plus de 3 jours, ainsi que l'apparition de pertes purulentes, l'augmentation de la température corporelle, un examen médical est nécessaire. Les difficultés respiratoires nasales dépourvues de signes de rhume doivent également être alertées (l'enfant peut avoir poussé un objet étranger dans le nez).
  • Dans les végétations adénoïdes, leur retrait est généralement suggéré.
Article Précédent