Principal
Les symptômes

Pourquoi les saignements de nez viennent: toutes les causes possibles

Auteur de l'article: Victoria Stoyanova, médecin de 2ème catégorie, responsable du laboratoire du centre de diagnostic et de traitement (2015-2016).

Dans cet article, vous apprendrez: toutes les causes possibles des saignements de nez chez l’adulte et l’enfant.

Les causes des saignements de nez sont grandes. Il est important de déterminer la cause du saignement chez une personne en particulier afin de prévenir les épisodes récurrents.

Chez les enfants, le sang s'écoule du nez par les polypes ou les végétations adénoïdes, une défaillance vasculaire liée à l'âge, la présence d'un corps étranger dans les voies nasales, une anémie, l'utilisation prolongée d'un spray vasoconstricteur, etc.

Si le sang coule à plusieurs reprises du nez, vous ne pouvez pas l'ignorer. Cela peut être le signe d'une maladie sanguine grave, d'organes internes ou d'une manifestation d'oncologie. Vous devez d’abord essayer de comprendre vous-même pourquoi le sang du nez peut couler, s’il ya une fréquence, remarquez si les saignements sont liés à une heure précise de la journée, quelle intensité ils ont, à quelle fréquence ils vont, s’il ya des caillots ou des écoulements de liquide rouge.

Assurez-vous ensuite de contacter l'otolaryngologist. Toutes ces observations l'aideront à comprendre rapidement pourquoi le sang de votre nez provient de vous. Bien entendu, un examen supplémentaire sera nécessaire. La liste des méthodes de diagnostic sera choisie par le médecin, conformément à la raison recherchée. Il est possible qu'après avoir reçu les résultats des recherches, des consultations ou des traitements d'un autre spécialiste - cardiologue, endocrinologue, chirurgien, oncologue. En cas de blessure d'une personne présentant des lésions des voies nasales, la cause du saignement est évidente, auquel cas vous devez contacter immédiatement un traumatologue.

Ce n'est qu'en supprimant le facteur provoquant que vous vous débarrasserez du saignement.

Causes chez l'adulte

Deux groupes de causes de saignement:

  1. local (local) - n'affecte que le nez;
  2. systémique (commun) - se produisent en raison des effets internes du corps, par exemple, dans diverses maladies.

Provocateurs locaux

  • Blessures au nez. Se produisent souvent lors d'un combat dû à des coups au visage ou à des accidents graves.
  • Allergie. Les parois des vaisseaux sanguins se rompent en raison d'une réaction allergique et du débit sanguin.
  • Air chaud et sec La cause des saignements nocturnes est souvent le dessèchement de la membrane muqueuse dû à l'inhalation d'air trop sec avec des piles chaudes en hiver.
  • Polype dans le nez ou déformation du septum nasal. Cela rend difficile la respiration nasale, à cause de ce que la charge n'est pas correctement répartie entre les narines. Le polype serre les vaisseaux sanguins, ce qui cause souvent un écoulement de liquide rouge dans le nez, surtout le matin.
  • Atrophie de la muqueuse. Il se développe dans diverses maladies inflammatoires, par exemple la rhinite chronique. Cela peut être le résultat d'une maladie héréditaire ou d'un risque professionnel - poussières dans la pièce, air sec et travail par temps froid. Une sécrétion insuffisante de mucus, un assèchement et un amincissement de la muqueuse entraînent une fragilisation des vaisseaux sanguins et, par conséquent, une saignement de nez.
  • L'inflammation de la muqueuse nasale (rhinite) peut être accompagnée de légers saignements de nez. Les caillots sanguins sont visibles avec le mucus qui apparaît quand il fait froid.
  • Utilisation prolongée de spray hormonal ou vasoconstricteur (gouttes).
  • L'insolation est l'un des principaux facteurs de l'apparition de saignements de nez en été chaud. La surchauffe générale du corps, due à une exposition prolongée aux rayons du soleil, est souvent accompagnée de saignements de nez. Les vaisseaux muqueux deviennent fragiles et éclatent.
  • Inhalation de cocaïne. On a longtemps observé que les toxicomanes qui consomment de la cocaïne par le nez, la membrane muqueuse devient plus mince, l’odorat est perdu, il y a des saignements de nez.

Pathologies générales du corps

  • L'hypertension est la cause la plus fréquente de saignements de nez chez les adultes, en particulier chez les personnes âgées. Cette «saignée naturelle» réduit le risque d'accident vasculaire cérébral. Habituellement, après lui, l’état d’une personne ne se détériore pas mais s’améliore. Il se développe dans le contexte d'acouphènes, de céphalées (maux de tête) et d'autres symptômes de la crise. Les vaisseaux éclatent, incapables de résister à la pression, à cause desquels le sang du nez est un mince filet sans caillots.
  • Infections aiguës affectant la muqueuse nasale. Ce sont les sinusites, sinusites, sinusites frontales, rhinites, ARVI et autres. Les vaisseaux enflammés sont plus fragiles et éclatent plus souvent, entraînant une circulation sanguine du nez. Ces modifications des parois vasculaires sont associées à la rhinite allergique.
  • Maladies du sang ou autres pathologies, accompagnées d'une violation de sa coagulation. Qu'est-ce qui fait couler le sang du nez dans ce cas? Par exemple, dans l'hémophilie, une déficience en facteurs de coagulation du plasma sanguin entraîne non seulement des saignements abondants au niveau du nez et d'autres organes externes, mais également des saignements internes graves. Les autres pathologies comprennent la diathèse hémorragique, la vascularite, la coagulopathie, les carences hypo et vitaminiques. K, C.
  • Ajustement hormonal ou perturbations pendant la puberté, la ménopause ou la grossesse.
  • Prendre des médicaments pour éclaircir le sang. L'héparine, la warfarine, l'aspirine peuvent causer des saignements de nez.
  • Le phéochromocytome est une tumeur hormono-dépendante de la glande surrénale de nature maligne ou bénigne. Son symptôme principal est l'hypertension artérielle avec des crises fréquentes durant lesquelles des saignements nasaux sont possibles. La forme stable de la maladie se caractérise par une augmentation persistante de la pression artérielle et, par conséquent, par de fréquents épisodes de saignements de nez.
  • Tumeur maligne dans la cavité nasale. Diverses tumeurs cancéreuses entraînent une ulcération de la membrane muqueuse, une violation de la respiration nasale, un saignement.
  • Chute de pression barométrique. Les plongeurs, les alpinistes ou les pilotes sont confrontés à cela.

Pourquoi saigne du nez - aussi pour d'autres raisons:

  • Inhalation d'irritants chimiques.
  • Vol aérien.
  • Éternuement intense.

Causes chez les enfants

Pourquoi le saignement de nez chez les bébés? Facteurs, comme chez les adultes, nombreux. Très fréquent:

  1. Corps étranger dans le passage nasal.
  2. Drop avec des dommages au nez.
  3. Lésion mécanique jouet muqueux ou un doigt.

La raison du saignement du nez chez les enfants la nuit peut être une augmentation de la pression ou de l'air sec dans la pièce. S'il s'agit d'un cas isolé, le sang s'arrête facilement, il n'y a pas d'autres symptômes, alors il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Si le saignement se produit à plusieurs reprises, s'arrête mal, l'enfant se plaint de faiblesse, de douleurs diverses, il est alors nécessaire de contacter un pédiatre et de l'examiner. Dans de tels cas, le sang du nez peut s'écouler à cause d'une maladie grave, telle que l'anémie, la leucémie, l'hémophilie ou une autre maladie associée à une mauvaise coagulation du sang.

Lorsque l'épistaxis est ponctuel et intermittent

Saignement de nez

  1. Blessure de la muqueuse avec un objet étranger, particulièrement caractéristique des jeunes enfants.
  2. Stress excessif ou stress.
  3. Fièvre avec une infection respiratoire aiguë ou autre.
  4. Surchauffe du corps lors d'une visite au bain, sauna, long séjour au soleil.

Si un enfant a du sang par le nez après l'application de gouttes à effet vasoconstricteur, il convient de cesser de l'utiliser. La muqueuse est si sèche que les capillaires nasaux éclatent.

Les saignements uniques sans perte de sang massive ne sont généralement pas dangereux. Cependant, si vous répétez plusieurs épisodes, vous devez vous méfier et consulter un spécialiste.

Une attention particulière mérite un "signal" de saignement. Cela commence soudainement, se termine rapidement, mais il y a une perte de sang importante et la couleur du sang peut être inhabituelle - sombre, recourbée de flocons et de gros caillots, ou mousseuse rouge. Cela peut indiquer un anévrisme, la rupture d'un gros vaisseau, la désintégration d'un néoplasme malin, une hémorragie pulmonaire, gastrique, etc.

Causes de saignements nasaux récurrents

Si le sang coule systématiquement, il s'accompagne d'autres symptômes - saignements utérins, saignements des gencives, ecchymoses, fièvre, douleurs articulaires, vous devez vous méfier et vous assurer de consulter d'abord le médecin ou le thérapeute ORL. Peut-être avez-vous une maladie systémique ou maligne, telle qu'une anémie, un phéochromocytome, un purpura thrombocytopénique, une leucémie, etc.

Les patients hypertendus qui ont tendance à avoir des saignements de nez remarquent généralement que le sang qui coule du nez coule pendant une crise hypertensive. Après normalisation de la pression, cela s'arrête.

S'il n'est pas possible d'arrêter le sang de l'enfant tout seul, il existe des ecchymoses sur différentes parties du corps, il est alors nécessaire d'appeler immédiatement l'ambulance, puis de réussir l'examen pour exclure l'hémophilie.

En cas de récidive d'hémorragie nasale d'une durée supérieure à 20 minutes, les symptômes qui accompagnent le patient doivent toujours être visités par un spécialiste pour rechercher et corriger la cause de l'état pathologique.

Quelles sont les raisons d'un saignement du nez chez un adulte?

N'importe qui au moins une fois, mais devait faire face à des saignements de nez. Mais tout le monde ne sait pas pourquoi ils saignent du nez. Les causes de ce phénomène chez l'adulte peuvent être très différentes: surmenage et fatigue, lésions nasales, ainsi que d'autres maladies plus graves.

Dans les cas où les saignements de nez se produisent assez souvent, vous devez immédiatement subir un examen médical pour identifier la cause réelle ou la maladie.

De tels symptômes peuvent signaler la maladie de divers organes internes - le foie, les reins et le sang. En outre, les saignements de nez peuvent être causés par des maladies cardiovasculaires, des rhumatismes et diverses maladies infectieuses.

Classification

La quantité de sang qui coule du nez peut aller de quelques millilitres à un demi-litre.

  1. Il est considéré comme une perte de sang insignifiante de quelques millilitres. De tels saignements ne sont pas dangereux pour la santé et n'entraînent aucune conséquence. Le seul point négatif peut être la peur, l'hystérie ou l'évanouissement chez les jeunes enfants.
  2. La perte de sang est considérée comme modérée si son volume n'excède pas 200 ml. Cette perte de sang provoque une faiblesse légère, des vertiges, un pouls rapide et des mouches clignotantes devant ses yeux. Blanchiment possible des muqueuses et de la peau visibles.
  3. On parle de perte sanguine massive dans les cas où jusqu’à 300 ml de sang coulent en tout ou en une étape. Elle s'accompagne de symptômes plus graves en comparaison avec un degré léger: faiblesse, acouphènes, vertiges, maux de tête, soif, essoufflement.
  4. Les saignements abondants se caractérisent par un volume important - 500 ml et plus. Une perte de sang massive entraîne un choc hémorragique, qui se traduit par une chute brutale de la tension artérielle, une léthargie, des troubles de la conscience allant jusqu’à sa perte, une circulation sanguine insuffisante dans les organes internes.

En outre, les saignements de nez peuvent être divisés en locaux et généraux. Les locaux sont ceux qui causent le sang pour des dommages localisés au nez, et ceux qui causent des saignements en général.

Pourquoi un adulte saigne du nez: causes

Des gouttes ou un filet de sang sortant des voies nasales sont une conséquence des dommages vasculaires. Cela se produit à la suite d'un stress mécanique (traumatisme au nez) ou de processus internes du corps.

Examinons plus en détail les principales raisons pour lesquelles un adulte peut saigner du nez et ce qu'il faut faire dans ce cas:

  1. Blessure - le plus souvent, diverses blessures au niveau du visage entraînent des lésions au nez, qui peuvent être accompagnées d'une fracture du septum accompagnée d'un saignement marqué. Dans l'enfance, l'habitude de se casser le nez avec un doigt ou d'autres objets (crayon, stylo) entraîne des lésions de la muqueuse nasale.
  2. L'impact des conditions extérieures. Long séjour au soleil, surmenage, effort physique - facteurs pouvant causer des saignements de nez spontanés. C'est un phénomène solitaire, ce n'est pas une raison pour aller chez le médecin, le sang s'arrête rapidement et l'incident est oublié.
  3. Coup de soleil et surchauffe - l'un des principaux facteurs de saignements de nez, surtout en été. En raison des températures élevées, la cavité nasale s'assèche et les vaisseaux deviennent fragiles. Ils éclatent facilement et à cause de cela, le sang du nez. Pour vous protéger du coup de chaleur, vous devez porter un chapeau ou un chapeau, soyez plus dans un endroit ombragé.
  4. Le séchage des membranes muqueuses peut également provoquer des saignements de nez, car les capillaires deviennent fragiles. Le séchage de la muqueuse nasale peut être le résultat d'un long séjour dans une pièce à l'air sec ou au froid.

Le deuxième groupe de saignements de nez est généralement causé par des causes beaucoup plus graves, consistant en des troubles systémiques. Dans ce cas, les saignements de nez ne constituent pas un état pathologique distinct, mais une manifestation des symptômes de maladies de tous les organes et systèmes physiologiques, le plus souvent des systèmes respiratoire et circulatoire. Ce groupe comprend des maladies telles que:

  1. L'hypertension. Une augmentation de la pression artérielle ou intracrânienne peut également causer des saignements de nez. Mais il s’agit plus d’une bénédiction que d’un malheur, car il vaut mieux perdre du sang et réduire la pression que de subir un accident vasculaire cérébral. En passant, le plus souvent, les chutes de pression se produisent de 4 à 6 heures du matin. Ce fait explique pourquoi certaines personnes saignent du nez le matin.
  2. Inflammation de la muqueuse nasale (rhinite) ou de ses sinus (antrites, sinusites) - une inflammation affaiblit les parois des vaisseaux sanguins et les rend plus fragiles. Une infection virale respiratoire aiguë, une rhinite allergique et des bactéries (streptocoques, staphylocoques, E. coli) peuvent entraîner le développement du processus inflammatoire.
  3. Papillomes dans le nez - excroissances sur la membrane muqueuse. Sont le résultat d'une infection virale, des mutations dangereuses dans les tumeurs malignes. Les polypes exercent une pression sur les vaisseaux, rendent la respiration difficile, provoquent des saignements fréquents le matin.
  4. Dystonie végétative-vasculaire - accompagnée de vaisseaux fragiles et fragiles, provoque souvent du sang provenant du nez chez un adulte ou un enfant chez qui on a diagnostiqué un TRI. Symptômes supplémentaires - écoulement de sang, larmoiement, acouphènes.
  5. Athérosclérose - modifications des vaisseaux sanguins, perte de leur élasticité, dommages fréquents avec l'apparition de divers saignements (internes et externes).
  6. Phéochromocytome est une tumeur des glandes surrénales, ce qui augmente le niveau d'hormones de stress. De ce fait, la pression augmente brusquement et le sang coule constamment du nez. Les signes de cette tumeur sont des saignements nasaux fréquents et une sécheresse du nez. Avec de tels symptômes devrait contacter la clinique.
  7. Réception des médicaments. En règle générale, les saignements sont causés par des médicaments destinés à prévenir la coagulation du sang. Ceux-ci incluent l'héparine, l'aspirine et d'autres. Le sang du nez peut couler avec l'utilisation prolongée et incontrôlée de sprays nasaux qui sèchent la membrane muqueuse.
  8. Maladies oncologiques. L'épistaxis survient dans les néoplasmes malins et bénins du nez. En plus des saignements, il peut y avoir un ulcère sur la muqueuse nasale, un gonflement du nez, une modification de sa forme.
  9. Troubles associés aux troubles de la coagulation sanguine, tels que l'hémophilie.
  10. Carence en vitamine C. Comme vous le savez, la vitamine C renforce les parois des vaisseaux sanguins. S'il en manque, les parois vasculaires deviennent friables et fragiles. Ce fait peut être la réponse à la question de savoir pourquoi on saigne souvent du sang.

Chez les adultes, la cause la plus fréquente de sang du nez est les dommages aux vaisseaux de la partie antérieure de la cloison nasale (site de Kisselbach), densément pénétrés par un réseau de petites artérioles et capillaires. En règle générale, ces saignements ne constituent pas une menace pour la santé humaine. Le sang du nez s'écoule sous forme de gouttes ou d'un mince filet et, lors d'une coagulation normale, il s'arrête rapidement de lui-même.

La situation est pire lorsque les vaisseaux des parties supérieure et postérieure de la cavité nasale sont endommagés. Les artères sont sensiblement plus larges que dans la section antérieure et, par conséquent, le saignement est plus important, peut nuire considérablement à la santé et même être fatal en raison d'une perte de sang importante. Dans ce cas, le sang coule dans un flux rouge vif non mousseux, peut apparaître de la bouche et ne s'arrête pratiquement pas tout seul.

Que faire lorsque le sang coule du nez?

Il est inutile de traiter les symptômes exclusivement, car la maladie sous-jacente doit être éliminée. Les causes des saignements de nez fréquents sont déterminées par le médecin. Vous devez consulter un thérapeute ou un pédiatre et un otolaryngologiste. Pour le diagnostic devra passer une numération sanguine complète et vérifier sa coagulation.

Les saignements de nez peuvent ne pas être si inoffensifs. Beaucoup ne font pas assez attention à cela. Si le sang du nez est perturbé dans de rares cas, et ensuite en raison d'un stress mécanique, il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

Si le sang du nez est souvent perturbé, il se produit une projection ou le saignement est abondant et prolongé - tout cela est un signal pour la demande rapide de l'aide d'un spécialiste.

Comment arrêter le saignement du nez?

Si le sang coule du nez à la suite de dommages mécaniques et d’un léger mal de tête, il n’ya aucun signe de maladie grave, vous pouvez régler le problème vous-même. La séquence des tâches est la suivante: d’abord, arrêtez le saignement, puis avec l’aide d’analgésiques, vous pourrez réduire l’intensité de la douleur.

Prenez une position assise et inclinez légèrement la tête en arrière. Desserrer le nœud de cravate, déboutonner le col. N'inclinez pas la tête vers l'avant - cela provoquerait un afflux de sang vers le nez et une augmentation des saignements. Il est également impossible d'incliner la tête en arrière - le sang va pénétrer dans le nasopharynx et provoquer des vomissements.

Sur le nez, vous pouvez mettre un morceau de glace ou une serviette humidifiée avec de l'eau froide - brièvement, environ dix minutes. Une lingette humidifiée à froid peut également être appliquée sur la nuque. Il est conseillé d'appuyer sur la narine d'où elle saigne pendant 5 à 10 minutes, jusqu'à ce que le saignement cesse. Si le saignement est intense ou ne s’arrête pas, utilisez des tampons. Les cotons-tiges imbibés de peroxyde d'hydrogène conviennent à cet effet. Ils doivent être insérés dans le nez, mais pas trop profondément, et rester assis pendant 10 à 15 minutes.

S'il n'y a pas de tampon ni de peroxyde d'hydrogène, insérez un bandage dans la narine d'où coule le sang, en laissant au moins 10 centimètres à l'extérieur pour pouvoir le retirer facilement des narines. Ceci est fait pour empêcher la circulation du sang du nez. De même, si vous avez des préparations vasoconstricteurs pour l’instillation du nez, mettez quelques gouttes sur un tampon et insérez-le dans votre nez. Ces gouttes aideront à resserrer le vaisseau endommagé, ce qui a causé le saignement. Ensuite, placez la personne dans une pièce fraîche, calme et sombre. Il arrive que ces mesures soient déjà suffisantes.

Si le saignement est abondant et ne peut pas être arrêté assez rapidement à la maison, la tête est douloureuse, la parole, la vision ou la conscience dans son ensemble sont altérées, appelez une ambulance de toute urgence.

Pourquoi le sang coule-t-il du nez? Comment traiter?

La structure des sinus nasaux présente de nombreuses caractéristiques, mais l’essentiel est que les vaisseaux sanguins des voies nasales soient situés très près des muqueuses. C'est pourquoi le phénomène de sang des sinus nasaux est assez fréquent et commun, car même un impact mineur peut endommager les capillaires. Naturellement, en découvrant une telle pathologie, toute personne se demande pourquoi le sang peut couler des sinus nasaux, mais vous devez comprendre qu'il existe de nombreuses raisons à ce phénomène, qui sont toutes très diverses.

Epistaxis est de plusieurs types, il est classé en fonction de la localisation. Distinguer le saignement nasal antérieur et postérieur.

Causes des saignements de nez

Afin de comprendre pourquoi des écoulements sanguins nasaux sont apparus, il est nécessaire de comprendre toutes les causes possibles d'une telle pathologie. Pour commencer, il convient de noter qu'il existe deux types de raisons pour lesquelles les saignements de nez peuvent s'ouvrir: il s'agit de causes locales et générales. Les causes locales sont celles qui se produisent directement dans les voies nasales et provoquent la libération de sang, notamment:

  • les blessures sont la cause la plus fréquente de saignements nasaux, car si des lésions se produisent dans la zone nasale, les capillaires éclatent presque immédiatement;
  • frapper dans les sinus nasaux d'objets étrangers;
  • courbure du septum nasal;
  • inflammation des végétations adénoïdes, sinusite, rhinite chronique;
  • les maladies néoplasiques, en particulier les angiomes, les granulomes et les tumeurs malignes.

Si les raisons ci-dessus n'ont pas été identifiées dans un cas spécifique, alors, le plus souvent, les saignements nasaux sont provoqués par des causes communes, notamment:

  • hypertension artérielle, athérosclérose vasculaire, malformations cardiaques. Pour ces raisons, le sang des voies nasales coule le plus souvent avec l'âge;
  • troubles de la coagulation dus à des maladies telles que l'anémie, l'hémophilie, la thrombocytopénie, etc.
  • si une personne manque de sommeil, est surchargée de travail ou est stressée, des saignements de nez peuvent également se manifester;
  • surchauffe grave du corps, pouvant être causée par une exposition solaire ou une augmentation locale de la température due à une maladie;
  • air sec provoquant l'assèchement et la fragilisation des capillaires;
  • maladies d'organes internes humains;
  • s'il y a un changement dans les niveaux hormonaux, par exemple, la grossesse ou l'adolescence;
  • maladies allergiques, y compris la rhinite.

Autrement dit, il n'est pas facile de comprendre exactement pourquoi un écoulement sanglant sanguin aurait pu s'ouvrir, car il existe de nombreuses raisons pour une telle déviation. Mais si vous déterminez correctement la cause de la pathologie, vous pouvez l'éliminer rapidement et efficacement.

Les saignements de nez en eux-mêmes ne peuvent pas être considérés comme une maladie, on peut dire que ce sont des manifestations symptomatiques d'une autre pathologie, ou simplement une condition physiologique d'une personne.

Premiers secours pour les saignements de nez

Bien entendu, l'écoulement de sang par le nez est un problème plutôt désagréable, qui affecte grandement la condition humaine. Afin d'éviter que le problème ne se reproduise, il est important de comprendre pourquoi il se produit. Mais si vous comprenez pourquoi des saignements peuvent apparaître, vous pouvez prévenir un tel problème à l'avenir, mais comment pouvez-vous arrêter le sang s'il surprend quelqu'un?

Afin de réduire l'intensité des saignements, il est nécessaire tout d'abord de donner au patient une tranquillité d'esprit, car pendant l'anxiété, la circulation sanguine est accélérée et, par conséquent, le sang coule plus fort.

Lors d'un saignement nasal, il n'est pas possible de pencher la tête en arrière car cela ne résout pas le problème, mais du sang pénètre ensuite dans le larynx, l'estomac et les voies respiratoires.

Si le sang coule à travers les voies nasales, il est préférable d’incliner la tête vers l’avant afin qu’au moins la narine dans laquelle le saignement s’est ouvert apparaisse clairement. Il est très important de donner au patient un accès libre à l'air, c'est-à-dire qu'il faut l'amener à une fenêtre ouverte ou l'amener à l'extérieur. Si les saignements du nez sont accompagnés de vertiges ou d’évanouissements graves, de l’ammoniac doit être appliqué pour amener le patient à reprendre ses sens.

Comment arrêter le saignement

Une fois que les premiers soins ont été donnés au patient dont le sang saignait du nez, il peut arrêter le saignement. Pour arrêter le saignement nasal, il n’est pas nécessaire de savoir pourquoi il s’est ouvert, car il existe plusieurs moyens efficaces d’arrêter le sang directement sur le lieu de l’incident. S'il n'est pas possible d'effectuer un traitement de saignement qualifié, vous pouvez utiliser les méthodes suivantes pour résoudre le problème:

  • humidifiez un coton-tige avec du peroxyde d'hydrogène et insérez-le dans le passage nasal d'où coule le sang, mais cette méthode convient au traitement des saignements antérieurs;
  • Vous pouvez laisser les saignements de nez avant en pinçant le plus gros vaisseau qui passe dans la partie inférieure du nez, à savoir entre la lèvre supérieure et la gencive, cela permettra de bloquer le flux sanguin;
  • si le saignement n'est pas abondant et causé par l'expansion des vaisseaux sanguins, des gouttes vasoconstrictives peuvent être utilisées pour l'arrêter;
  • Le traitement des saignements causés par un traumatisme se fait par application froide sur le nez.

Il est très difficile d'arrêter les saignements de l'arrière du nez. Par conséquent, si le sang ne cesse pas de couler pendant une longue période, il est recommandé de consulter un médecin pour un traitement médical.

Une fois que le saignement du nez a été arrêté, vous pouvez passer à l'étape suivante du traitement. Si la perte de sang était significative, il est alors nécessaire de contacter un centre médical où, si nécessaire, un traitement médicamenteux sera prescrit.

Prévention des saignements de nez

Afin de prévenir les saignements de nez à l'avenir, vous devez d'abord en déterminer la cause et, si nécessaire, procéder au traitement approprié. Si le sang du nez est provoqué par une violation de la structure des vaisseaux sanguins, plusieurs méthodes traditionnelles permettent de renforcer les capillaires:

  • rincer régulièrement avec une solution saline de mer ou du sel non iodé;
  • lubrifier les voies nasales avec de la vaseline, cela évitera le risque de formation d’une croûte dans le nez ou ne les ramollira pas;
  • fournir au corps toutes les vitamines et minéraux nécessaires, en particulier pour les vitamines du groupe B;
  • Une douche contribuera également à renforcer les parois de tous les petits navires.

En plus de tout ce qui précède, une décoction d'écorce de viburnum et une infusion d'ortie peuvent aider à prévenir les saignements de nez.

Les principales causes de saignements de nez

À première vue, le problème des saignements de nez peut ne pas sembler pertinent. Mais si nous prenons en compte le fait que les conditions dans lesquelles le sang circule du nez à chaque personne tout au long de la vie, leur concept change radicalement. En outre, tous les saignements de nez ne sont pas inoffensifs, même s'ils se produisent rarement et s'arrêtent d'eux-mêmes. Cet article met en évidence leur description et les raisons principales, l’évaluation correcte des manifestations cliniques et les moyens de résoudre le problème.

Présentation clinique possible et danger

Les saignements de nez sont l’un des rares états pathologiques plus faciles à diagnostiquer qu’à traiter. Les symptômes de saignements nasaux consistent en des plaintes de la personne selon lesquelles du sang coule du nez. De tels saignements peuvent avoir une intensité différente et se produire dans certaines conditions. Si l'activité du saignement peut être approximativement déterminée avec la source (vaisseau du nez) d'où coule le sang, alors c'est précisément le détail des circonstances dans lesquelles de tels symptômes apparaissent qui aideront à calculer la cause du saignement nasal.

En ce qui concerne le tableau clinique, il convient de noter ces caractéristiques:

  • L'écoulement de sang du nez peut être représenté par l'apparition de quelques gouttes, d'une petite portion ou d'un saignement abondant qui ne s'arrête pas, malgré les mesures thérapeutiques en cours. Dans le même temps, le sang est libéré non seulement par les narines mais également par le malade qui coule dans le fond de la gorge;
  • Les saignements peuvent survenir chez des personnes de tous âges, au repos, dans le sommeil, après une blessure, au plus fort de l'activité physique, le soir ou le matin;
  • La plupart des saignements du nez s'arrêtent d'eux-mêmes, sans causer de graves manifestations de perte de sang. Mais il arrive aussi que des saignements intenses provoquent des pertes de sang excessivement élevées. En même temps, il y a des symptômes d'anémie (pâleur de la peau, faiblesse générale, vertiges), une chute de pression artérielle, une augmentation du pouls, une diminution du taux d'hémoglobine et de globules rouges);
  • Capacité à se produire fréquemment. La plupart des saignements de nez dus à des maladies graves sont caractérisés par des attaques répétées jusqu'à ce que leurs causes soient éliminées.

Il est important de se rappeler! Les saignements de nez ne peuvent pas être considérés comme une maladie indépendante. Ce n’est toujours que l’un des symptômes d’un certain nombre de maladies. Par conséquent, dans son traitement, il est inacceptable de limiter uniquement pour arrêter le saignement. Débarrassez-vous du problème ne peut affecter que les liens primaires de son occurrence!

Causes courantes de saignements de nez

Les saignements du nez sont très divers. Ils peuvent être regroupés approximativement sous forme de table.

  • Stress neuropsychiatrique;
  • Épuisement physique ou mental;
  • L'effet de l'air chaud et sec et des températures élevées;
  • Manque de sommeil;
  • Surchauffe du corps;
  • Travailler dans des conditions de pollution de l'air;
  • Long séjour dans une position avec la tête et le torse inclinés;
  • Changements soudains de pression barométrique (sensibilité météorologique d'une personne aux changements de conditions météorologiques, travail à une profondeur ou une hauteur importantes).
  • Rhinite atrophique chronique (inflammation de la muqueuse nasale accompagnée de son amincissement);
  • Polypes et autres tumeurs de la cavité nasale;
  • Sinusite de longue date;
  • Défauts ulcératifs et érosifs de la muqueuse nasale;
  • Endométriose de la cavité nasale;
  • La courbure de la cloison nasale (ne peut pas être la seule raison, mais devient le fond sur lequel différentes maladies du nez sont souvent superposées).
  • La grippe;
  • Maladies respiratoires virales et catarrhales;
  • La tuberculose;
  • La formation de granulomes spécifiques dans la cavité nasale avec la syphilis et la granulomatose de Wegener.
  • Dommages à la membrane muqueuse de la cavité nasale pendant l'exécution approximative de procédures d'hygiène;
  • Traumatisme contondant (coup, ecchymose) du nez et ses blessures;
  • Fracture de la base du crâne (l'écoulement sanguin au fil du temps est remplacé par l'écoulement d'un liquide clair - LCR)
  • Hypertension et hypertension symptomatique;
  • Malformations cardiaques, accompagnées de stagnation du sang dans les vaisseaux de la tête et du cou, ce qui provoque une augmentation de la pression dans ceux-ci;
  • Phéochromocytome (tumeur surrénale). Il fait référence aux causes de nature mixte, car il provoque des troubles endocriniens dans le corps, dont l'une des manifestations est l'augmentation paroxystique de la pression artérielle.
  • Caractéristiques vasculaires congénitales;
  • Angiodysplasie de la muqueuse nasale;
  • L'hypovitaminose;
  • Hémangiome (prolifération de petits vaisseaux sous la forme de tumeurs).
  • Dystonie neurocirculatoire;
  • Déséquilibre des hormones sexuelles féminines;
  • L'hyperthyroïdie (augmentation de la fonction thyroïdienne);
  • Les changements hormonaux dans le corps pendant la grossesse.
  • Coagulopathie congénitale (pathologie du facteur de coagulation);
  • Maladie hépatique grave, se manifestant par une insuffisance hépatique, entraînant une violation de la synthèse des facteurs de coagulation du sang;
  • Purpura thrombocytopénique;
  • L'hémophilie;
  • La leucémie;
  • L'intoxication;
  • Surdosage permanent d'agents anticoagulants;
  • Hypoplasie de la moelle osseuse.

Comment déterminer la cause des symptômes de saignements de nez

Par les simples manifestations cliniques, il est difficile de déterminer la cause probable des saignements de nez. L'algorithme des actions de diagnostic doit comporter plusieurs étapes successives permettant d'évaluer l'état du patient. Il est représenté par:

  1. Mesure de la pression artérielle. Lorsqu'on détecte une augmentation de son nombre, on peut en conclure que les saignements de nez sont probablement dus à l'hypertension. Il agit comme une cause de saignements fréquents;
  2. Détermination de l'état de la peau. La pâleur de la peau et sa sécheresse sont des signes d'anémie. Dans ce cas, il faut envisager des saignements fréquents à la suite de problèmes de moelle osseuse (hypoplasie, leucémie);
  3. Détermination de la présence d'hématomes et d'ecchymoses. S'il y en a, cela indique la présence de problèmes de coagulation sanguine (nombre de plaquettes et facteurs de coagulation insuffisants);
  4. Clarification des données anamnestiques. Il convient de prêter attention à la présence de facteurs susceptibles de provoquer des conditions dans lesquelles le sang s'écoule du nez (conditions environnementales néfastes et caractéristiques du mode de vie). Dans la plupart des cas, ces patients ne rencontrent que rarement un problème similaire et celui-ci disparaît de lui-même après l'élimination des facteurs provoquants;
  5. Etude de la nature de la respiration nasale et des écoulements nasaux. Lorsque ces symptômes surviennent, la pathologie nasopharyngée est une cause probable de saignement nasal;
  6. Heure d'occurrence Le matin, les saignements se produisent plus souvent à cause du surmenage, du manque de sommeil et des troubles du système nerveux autonome;
  7. La présence d'une pathologie chronique dans l'histoire (maladies du foie, du nasopharynx, du système endocrinien, de l'hypertension). Ces saignements sont généralement lourds et se produisent sans raison apparente.

Caractéristiques de la maladie dans l'enfance

Chez les enfants, l'apparition périodique de sang du nez est une plainte assez commune. En règle générale, il n’ya pas lieu de s’inquiéter, malgré le petit âge de l’enfant. L'essentiel est que le saignement ne s'accompagne pas d'une perte importante de sang et ne se produise pas souvent. Après tout, le corps en croissance d'un enfant, particulièrement pendant les périodes de croissance active, devient très vulnérable, ce qui affectera par conséquent sa régulation par le système nerveux végétatif et l'état de la muqueuse nasale. Une autre cause fréquente peut être une surdose de gouttes nasales vasoconstricteurs, qui provoquent une atrophie des muqueuses.

Comment puis-je aider

Arrêter le sang du nez dans des cas typiques ne présente pas beaucoup de difficulté. Mais parfois, le saignement devient si intense qu’il représente une menace réelle pour la vie d’une personne. Dans tous les cas, les mesures thérapeutiques doivent être présentées:

  • Paix physique et psycho-émotionnelle stricte;
  • Donner une position horizontale ou semi-assise. En même temps, la tête tourne sur le côté et se penche légèrement en avant. Vous ne devriez pas le renverser, car cela créerait un risque de fuite de sang dans les voies respiratoires;
  • Couché sur le nez du froid;
  • Introduisant une ou les deux moitiés du nez, d'où coule le sang, un tampon de coton ou de gaze imprégné de gouttes vasoconstrictrices (naphtyzinum, rinazoline, farmazoline, otrivin), de peroxyde d'hydrogène, de paraffine liquide ou d'huile végétale;
  • En pressant la moitié ou la totalité du nez dans la région de sa partie cartilagineuse;
  • La pression artérielle est nécessairement mesurée et, si elle est élevée, elle est réduite par un médicament (captopress, métoprolol, pharmadipine, etc.).

Si, compte tenu des mesures ci-dessus, le saignement de nez ne s’arrête pas, il est nécessaire de l’arrêter en utilisant des procédures médicales spéciales (tamponnade antérieure et postérieure de la cavité nasale, diathermocoagulation, traitement chirurgical - clignotement et ligature des vaisseaux saignants).

Les saignements de nez sont un problème aux multiples facettes qui, dans tous les cas, doivent être évalués exclusivement par des spécialistes.

Un fort sang coule du nez.

Les saignements soudains sont toujours effrayants ou du moins alarmants car idéalement, le sang devrait être à l'intérieur des vaisseaux et non à la surface. Le sang du nez provoque toujours le même problème - ses causes peuvent être liées à deux plans différents: des problèmes de caractère local et des maladies courantes.

Types de saignements de nez

Le nez est un organe olfactif, richement innervé et doté d’un grand nombre de vaisseaux. Les vaisseaux blessés ou faibles provoquent parfois une fuite caractérisée par des degrés d'intensité différents: dans certains cas, quelques gouttes seulement suivent, dans d'autres, un saignement modéré ou grave (abondant) se développe.

Les saignements de nez se distinguent par les caractéristiques suivantes:

  • La localisation;
  • Fréquence d'occurrence;
  • Le mécanisme et le type de navires endommagés;
  • Le volume de la perte de sang.

L'ensemble des données obtenues par le médecin lors de l'examen (examen) du patient vous permet de déterminer la nature des saignements, les causes, ainsi que d'évaluer les risques possibles et de fournir les premiers secours. Si nécessaire, un traitement supplémentaire est prescrit.

Localisation des saignements nasaux

Le plus souvent, des saignements se produisent dans la zone de Kisselbach - le plexus vasculaire dans la partie antérieure du septum nasal. Ils sont sûrs et facilement arrêtés, même par un non spécialiste - pour cela, il vous suffit de savoir arrêter le sang du nez sans l'intervention d'un agent de santé.

Le plus souvent, les saignements de nez avant s’arrêtent d'eux-mêmes, surtout si leur volume ne dépasse pas quelques gouttes.

La situation est plus compliquée et dangereuse avec des saignements de la partie postérieure du nez: le volume sanguin est généralement important. Le danger est qu’apparemment, la situation peut ressembler à une petite perte de sang, car le volume principal de sang ne coule pas - il pénètre dans la gorge, de sorte qu’une personne doit avaler le tout.

Le sang avalé provoque des nausées et des vomissements sanglants: le vomi peut être écarlate (lorsque du sang frais pénètre dans l'estomac) ou brun (lorsque le sang s'est déjà coagulé). Ici, sans aide médicale ne suffit pas.

Les saignements de nez peuvent être rares et récurrents. Les saignements rares, qui se terminent rapidement et spontanément, ne suscitent aucune crainte - ils sont considérés comme une petite nuisance, pas plus. C’est bien le cas: un petit bateau qui a éclaté lors de l’explosion est peu susceptible de nuire gravement à la santé.

Les saignements nasaux récurrents sont une raison évidente de se méfier et d’être examiné pour savoir pourquoi votre nez a commencé à saigner. Si le sang coule fréquemment par le nez, cela peut être le symptôme d’une maladie ou d’une affection passagère.

Les mécanismes spontanés et traumatiques du saignement nasal sont distingués. Les saignements spontanés se produisent comme s'ils étaient seuls et traumatiques - en raison d'une lésion du nez provoquée par un coup ou une intervention chirurgicale (par exemple, le retrait des végétations adénoïdes).

Le sang coule des vaisseaux sanguins endommagés - artères, veines ou capillaires. L'écoulement de sang le plus insignifiant se produit lorsque de petits vaisseaux sont endommagés - les capillaires, les plus intensifs - lorsque les artères sont endommagées.

La quantité de sang qui coule du nez peut aller de quelques millilitres à un demi-litre.

  • Une perte de sang de quelques millilitres est considérée comme insignifiante;
  • La perte de sang est considérée comme modérée si son volume n'excède pas 200 ml;
  • On parle de perte sanguine massive dans les cas où jusqu’à 300 ml de sang coulent en tout ou en une étape;
  • Les saignements abondants se caractérisent par un volume important - 500 ml et plus.

Les pertes de sang mineures ne nécessitent pas l'intervention de spécialistes. Dans tous les autres cas, vous devez immédiatement appeler un médecin ou une brigade d'ambulances.

Causes graves de saignements de nez

Si vous ou quelqu'un qui se trouve à proximité, saignez du nez - les raisons doivent être clarifiées rapidement et avec précision, car cela dépendra de la tactique de comportement à venir.

Cela peut être une aide personnelle ou faire appel à des spécialistes et à un examen et un traitement plus poussés.

Les saignements de nez traumatiques sont toujours compréhensibles, car ils commencent immédiatement après une ecchymose ou un coup. Tout est clair et avec des saignements postopératoires - il n'y a jamais moyen de sortir du sang ici.

Mais que faire s'il n'y a pas eu de blessés, d'opérations au nez aussi et que le sang coule et que ça coule souvent et sans raison apparente?

Les causes du sang du nez peuvent être associées aux conditions suivantes:

  • Maladie vasculaire;
  • Maladies du sang, organes hématopoïétiques;
  • Les infections;
  • Tumeurs dans la cavité nasale;
  • Béribéri.

Dans les maladies vasculaires, leurs parois s'usent rapidement et deviennent cassantes et perméables. Les crises d'hypertension sont donc souvent accompagnées de saignements de nez.

Par nature, les capillaires faibles se cassent à chaque fois et le nez commence à saigner lorsqu'il se mouche ou éternue.

Les maladies du sang (maladie de Verlgof, hémophilie, chlorose, leucémie, certains types d'anémie) provoquent également des saignements du nez fréquents et parfois abondants qu'il peut être difficile d'arrêter sans intervention médicale.

Une hépatite et une cirrhose entraînent une coagulopathie - une violation de la coagulation du sang. Une des manifestations de ces lésions hépatiques graves sont les saignements de nez.

Les infections virales et bactériennes, qui tombent si souvent malades au cours de la saison morte, provoquent un gonflement de la muqueuse nasale et une irritation vasculaire. Ainsi, un peu de sang peut ressortir lorsque vous vous mouchez et éternuez. Ces saignements mineurs passent eux-mêmes lorsque les malades se remettent.

L'exacerbation de toute forme de sinusite peut également provoquer des saignements de nez, surtout lorsque vous essayez de vous moucher.

Les polypes, les angiomes, les papillomes et les végétations adénoïdes sont des néoplasmes bénins du nez, qui provoquent souvent des saignements soudains, car les tumeurs sont équipées de vaisseaux également sujets à des ruptures lorsqu'ils se moucher, ronfler ou éternuer.

La carence en vitamines causée par une carence en vitamines C et B3 affecte la coagulation du sang. Si des saignements de nez sont observés, faites attention à la façon dont vous mangez.

Chacune de ces affections peut provoquer des saignements de nez à tout moment de la journée, même la nuit. La tache de sang matinale sur l'oreiller a donc les mêmes explications que les saignements du jour ou du soir.

Quand ne pas s'inquiéter

Les saignements nasaux se produisent pendant la grossesse ou d'autres périodes de restructuration du corps lorsque des changements importants dans l'équilibre hormonal se produisent. Avec la stabilisation du fond hormonal, les saignements de nez cessent.

Une randonnée vers les bains publics, un long vol, la haute altitude en montagne provoquent de fortes fluctuations de la pression artérielle; il est donc normal qu’un petit saignement se produise et ne vous inquiétez pas.

Premiers secours pour les saignements de nez

Vous avez besoin d'arrêter le sang du nez - comment le faire correctement, afin de ne pas aggraver la situation?

Voici quelques mesures obligatoires:

  • Asseyez la personne, penchez sa tête vers l’avant pour vider le sang des ailes du nez;
  • Si le patient ment, vous devez le retourner d'un côté pour que le sang qui s'écoule ne pénètre pas accidentellement dans son nasopharynx;
  • Fixez un objet froid au nez (de la glace, un morceau de viande congelée, une bouteille en plastique remplie d’eau froide) - ceci aidera à obtenir un rétrécissement rapide des vaisseaux;
  • Si les mesures décrites ne suffisent pas, essayez de presser votre narine contre le septum nasal - un caillot se forme dans le vaisseau endommagé et ferme la percée;
  • Utilisez un écouvillon imbibé de gouttes pour le nez. Eh bien, aidez Naphthyzinum, sanorin. Le tampon doit être serré et inséré plus profondément dans le passage nasal.

Il est important non seulement de savoir comment arrêter le sang du nez: vous devez être en mesure d'évaluer correctement la situation afin de ne pas perdre de temps en manipulations qui risquent peu de soulager les saignements par des moyens improvisés.

Si l’état de la personne ne s’améliore pas dans les dix minutes, appelez la brigade des ambulances.

Un appel immédiat d’agents de santé est également nécessaire en cas de saignement abondant, lorsque le sang bat la fontaine et que l’état général du patient se dégrade rapidement - il est pâle, se plaint de vertiges, de faiblesses et de troubles de la vue.

Les saignements de nez si vous êtes maigre, arrêtez-vous vite et arrive très rarement. Dans d'autres cas, vous aurez probablement besoin d'un avis médical et éventuellement d'un traitement.

Il vous sera utile de savoir: comment renforcer les vaisseaux.

Nous vous recommandons vivement de ne pas vous soigner, il est préférable de contacter votre médecin. Tous les matériaux sur le site sont pour référence seulement!

L'écoulement de sang du nez accompagne la plupart des ecchymoses et autres blessures de cette partie du visage. Les causes des saignements de nez peuvent ne pas être aussi évidentes: elles sont parfois associées à des tumeurs ou à des maladies systémiques. Les premiers secours pour les saignements de nez doivent être bien connus s'il y a des enfants dans la famille ou des personnes souffrant de maladies du sang, car parfois cette condition met la vie en danger. Que faire si le sang coule du nez, des guérisseurs populaires bien connus: parfois, les médecines alternatives ne sont pas moins efficaces que les conservateurs.

Causes des saignements de nez

La plupart des gens ont présenté des symptômes désagréables de saignement nasal - le flux de sang des voies nasales en raison de lésions vasculaires. La quantité de sang peut être différente - d’une goutte à une autre, en passant par les flaques de la gorge et du nez vers l’extérieur. Les causes des saignements de nez sont courantes et locales. Ces derniers comprennent:

  • Ecchymoses, coups, pénétration de corps étrangers dans le nez
  • Maladies inflammatoires du nez, recouvrant la grille vasculaire et provoquant l'éclatement des capillaires (par exemple, une sinusite aiguë)
  • Rhinite chronique de type atrophique ou hypertrophique, ainsi que des processus tumoraux dans le nasopharynx

Il existe également des maladies et affections systémiques pouvant causer des saignements nasaux. Ainsi, une forte augmentation de la pression entraîne souvent la libération de sang par le nez. Les pathologies infectieuses sévères, certaines maladies du sang, les «sauts» hormonaux peuvent également causer des lésions vasculaires dans les voies nasales. Souvent, les amateurs de repos en montagne ou de plongée en raison de la chute de pression saignent également du nez. Ce qu’il faut faire dans chaque cas, le médecin déterminera après le diagnostic.

Le risque de saignements de nez est le risque de perte de sang massive, d'anémie et de forte diminution de la pression. En règle générale, les méthodes traditionnelles permettent d'arrêter rapidement les saignements des parties antérieures du nez. Si le sang est libéré des régions postérieures, où se trouvent de gros vaisseaux, une hospitalisation urgente du patient est nécessaire!

Sang du nez: que faire et comment être examiné

Si les saignements se reproduisent souvent, il est impératif de poser un diagnostic. Cela peut comprendre la rhinoscopie, divers tests sanguins, un coagulogramme, la mesure de la pression artérielle, la radiographie du rhinopharynx, etc. Les saignements après une blessure mineure au nez, des lésions de la membrane muqueuse des voies nasales ou une inflammation vasculaire peuvent être traités à domicile sans examen.

Premiers secours pour les saignements de nez

Pour arrêter le sang, appliquez rapidement une compresse froide ou de la glace sur votre nez pendant 15 minutes, puis insérez un coton-tige imbibé d'une solution composée d'un verre d'eau et d'une cuillère de peroxyde d'hydrogène dans vos narines. Si, pendant la période spécifiée, le sang ne s’arrête pas, appelez une brigade d’ambulances, car les saignements peuvent être localisés dans la zone des gros vaisseaux.

Traitement des saignements du nez remèdes populaires

Les méthodes traditionnelles sont excellentes pour traiter les symptômes locaux de la maladie - en fait, les saignements. Mais si ses causes sont dues à la fragilité capillaire, à l'hypertension artérielle, il est impossible de prendre des médicaments appropriés. Après avoir cessé de saigner pendant la journée, il est déconseillé de manger des aliments chauds, de boire des boissons chaudes.

Vinaigre ou citron pour les saignements de nez

Les premiers soins pour un petit saignement de nez peuvent remplacer avec succès le lavage des voies nasales par une solution de jus de citron ou de vinaigre à 9%. Pour ce faire, ajoutez un verre de jus d’eau, pressé dans un quart de citron, ou une cuillerée à thé de vinaigre. Après quoi, un peu de solution est aspirée dans le nez et ils essaient de la retenir pendant 3 à 5 minutes en respirant par la bouche et en pinçant le nez avec les doigts. Pendant le traitement, vous devez vous asseoir assis (vous ne pouvez pas aller au lit). En même temps, humidifiez le foulard avec de l’eau glacée et appliquez-le sur le nez du côté affecté. Habituellement, la libération de sang après un délai spécifié cesse complètement.

Gymnastique du sang du nez

Que faire lorsque le sang du nez continue à couler? Une méthode efficace pour l’arrêter consiste à faire un exercice simple. Il est nécessaire de lever le bras du côté du saignement, au-dessus de sa tête. La seconde main à ce moment-là devrait serrer la narine opposée. Après avoir baissé les bras au bout de 30 secondes, l'exercice est répété 2 à 5 autres fois (si nécessaire).

Il y a un autre exercice physique contre l'écoulement du sang du nez. Le patient doit avoir les deux mains derrière la tête, l’assistant à ce moment-là lui pince les deux narines avec les doigts. Dans cette position devrait être de 3 à 5 minutes, après quoi le saignement cessera définitivement.

Clé de fer

Dans les temps anciens, les premiers secours pour les saignements de nez consistaient à porter une clé en métal lourd dans le dos. Pour cette méthode de traitement, la clé était placée sur un fil ou une corde en laine, elle était étroitement attachée et suspendue au cou et l'objet lui-même devait être placé strictement entre les omoplates. Curieusement, le saignement s'est arrêté très rapidement.

Yarrow de saignement nasal

Herbe de millefeuille fraîche fait face à des saignements de nez. Les feuilles sont broyées dans les mains de manière à devenir un peu humides. Ensuite, quelques feuilles sont insérées dans les deux narines et maintenez-les dans cette position pendant 10 minutes maximum. En cas de succès, vous pouvez presser le jus de cette plante médicinale et l'égoutter en 4 gouttes dans chaque narine. Les deux thérapies sont également efficaces.

Si le saignement est récurrent, vous pouvez procéder à un traitement par achillée millefeuille. Pour ce faire, 3 cuillères d'herbe brassée dans un litre d'eau bouillante, insistez heure par heure, filtrez. Acceptez le matin un verre quatre fois par jour pendant 5 à 7 jours. L'ordre de réception - une heure avant le repas.

Ortie

Le jus des feuilles d'ortie peut très rapidement arrêter le sang du nez. Que faire pour le traitement? Un petit morceau de coton est enveloppé dans de la gaze, abondamment humecté de jus, mis dans le nez et maintenu jusqu'à ce que le saignement cesse (généralement entre 3 et 5 minutes).

Consoude et tilleul

Pour arrêter le saignement, des tampons de gaze sont introduits dans le nez avec de la poudre de racine, des tiges de consoude, ainsi que des feuilles de tilleul à petites feuilles dans un mélange 1: 1. Gardez le tampon dans le nez jusqu'à ce que le sang cesse de couler.