Principal
Bronchite

Comment traiter la congestion nasale chez un enfant et ses causes

Lorsque le nez d’un enfant est bouché, cela provoque un inconfort prononcé non seulement pour lui-même, mais aussi pour ses parents. La sécrétion permanente de mucus, les éternuements et l'irritation des yeux empêchent le bébé de dormir paisiblement, il est vilain, perd l'appétit et si le processus s'accompagne d'une augmentation de la température, la situation peut s'aggraver considérablement.

Avec les signes d'un rhume, vous pouvez essayer de vous battre seul: donnez à votre enfant le sirop de chaleur et de douleur, rincez-vous le nez à l'eau salée et buvez du thé chaud. Mais dans les situations où la congestion est causée par une infection bactérienne ou des signes d’allergies - vous ne devez pas tirer avec l’appel d’un médecin, les complications sont nombreuses.

Causes de l'obstruction nasale

Si le nez de l’enfant ne respire pas en raison du dégagement de mucus et de l’augmentation de la température, on peut immédiatement suspecter une forme inflammatoire de la maladie, qui est le plus souvent provoquée par des virus ou des bactéries.

Au début, un nez qui coule peut être léger, mais dans le contexte d’une immunité réduite, d’un air trop sec dans la maison ou d’une hypothermie supplémentaire, le rhume est aggravé par la superposition d’une infection secondaire.

Maladies inflammatoires

Parmi les pathologies survenant chez les enfants à l’origine d’un processus inflammatoire aigu, on distingue:

Lorsque des agents viraux atteignent la surface de la membrane muqueuse, leur reproduction active commence. Cela provoque un processus d'immunité réduite, d'hypothermie ou de contact avec des personnes déjà malades (au jardin, à l'école ou à la maison).

Les glandes de l'épithélium nasal commencent à produire de manière intensive du mucus afin d'éliminer les agents pathogènes du corps. Une congestion du nez se produit, la consistance de la morve est liquide, la couleur est transparente. Chez les enfants, la rhinite est souvent causée par le virus de l'herpès, tandis que la surface de la membrane muqueuse se recouvre de bulles qui éclatent et forment des plaies douloureuses.

Un enfant a mal au nez, le mucus du nez ne ressort presque pas, car il devient épais et change de couleur en jaune-vert - c'est un signe clair de l'accumulation d'une infection bactérienne.

Cela se produit à la suite de la lutte naturelle du corps de l'enfant contre les virus - les leucocytes s'accumulent dans le nez à la suite de la mort d'agents ennemis, et l'accumulation de la masse muqueuse leucocytaire est infectée. L'épilation ne donne pas d'effet positif, l'épithélium nasal gonfle fortement et le nez peut ne pas respirer du tout.

  • Inflammation des sinus paranasaux.

En fonction du sinus spécifique dans lequel se trouve l'infection, des antrites, des sinusites, une sphénoïdite et une ethmoïdite sont isolées. Dans le contexte d'inflammation, la température du bébé augmente, il y a des maux de tête, une congestion nasale sans sécrétion de mucus, une perte d'odeur et un œdème des muqueuses.

Si l'un des processus inflammatoires n'est pas diagnostiqué à temps, cela peut entraîner de graves complications. En particulier, la sinusite entraîne l'apparition d'une méningite et même d'une septicémie. Les parents doivent donc être vigilants et ne pas rater une infection bactérienne.

Rhinite allergique

Si l'enfant ne respire pas par le nez mais qu'il n'y a aucun signe de processus inflammatoire (pas de fièvre, détérioration de la santé, faiblesse), il éternue constamment et se plaint de démangeaisons dans les narines - cela indique le développement d'un écoulement nasal de nature allergique.

Bien sûr, un tel diagnostic est confirmé par des méthodes d'examen spéciales, mais pour pouvoir consulter un allergologue à temps, les parents doivent être attentifs aux signes suivants:

  • gonflement du tissu muqueux, gonflement grave;
  • rougeur de la peau autour du nez;
  • démangeaisons et brûlures dans les narines, toux avec une petite quantité de crachats transparents;
  • des éternuements atroces;
  • larmoiement, rougeur des yeux;
  • décharge abondante de mucus liquide clair du nez dans le contexte de congestion constante.

La rhinite allergique peut être saisonnière (lors de la floraison des herbes - au printemps et en été) ou toute l'année (elle est toujours perturbée pour l'enfant, en particulier après le contact avec des irritants - animaux domestiques, poussière, odeur de produits chimiques ménagers, fumée de tabac, après avoir consommé certains aliments ou médicaments).

Si vous ne faites pas attention aux symptômes énumérés pendant une longue période, même s'ils perturbent l'enfant périodiquement, puis disparaissent, des conséquences dangereuses peuvent en découler, telles que l'obstruction des voies nasales ou l'asthme bronchique.

Rhinite vasomotrice

Ce type de rhinite est provoqué par des perturbations du travail du système nerveux autonome, une immunité réduite et peut également se produire si les parents commencent à traiter l'enfant avec des gouttes vasoconstrictives dès les premiers signes de rhinite.

Chez les enfants présentant un niveau réduit de défenses corporelles, une dystonie végétative-vasculaire et d'autres lésions de nature neurologique, une rhinite vasomotrice se développe en raison de troubles du tonus des capillaires dans le nez.

Ils se dilatent spontanément, ne pouvant pas revenir à la position normale, ce qui provoque des poches de l'épithélium muqueux et une sécrétion abondante de mucus.

Congestion sans rhinite

Si l'enfant a le nez bouché en permanence et qu'on n'observe pas d'écoulement de mucus, cette image peut être provoquée par les pathologies suivantes:

Avec cette maladie, il existe une augmentation pathologique du tissu lymphoïde dans la cavité nasale, ce qui complique considérablement le processus de respiration et provoque le ronflement nocturne.

Les enfants de moins de 6 ans sont sensibles à la maladie: c'est dans leur système immunitaire qu'ils ne se sont pas encore renforcés et ils réagissent à la lutte constante de la membrane muqueuse contre les agents ennemis et à la croissance pathologique du tissu lymphoïde.

La congestion constante ne permet pas au bébé de respirer, il ne dort pas bien la nuit, ronfle, se réveille souvent. En outre, une insuffisance respiratoire peut entraîner une perte d'attention et de mémoire en raison d'un manque d'oxygène.

La maladie est la croissance excessive de l'épithélium conjonctif dans la cavité nasale. Il peut se développer à la suite de processus infectieux fréquents dans le nasopharynx, entraînant une diminution de l'immunité et une hypothermie.

Les polypes passent par trois étapes: au début, ils sont petits et ne ferment que la partie supérieure de la cloison nasale; ils se développent en cours de croissance, ce qui conduit à la troisième étape, lorsque tout le passage nasal est bouché.

  • La courbure du septum osseux du nez.

Peut être congénitale ou acquise à la suite d'une blessure. En raison de l'impossibilité pour l'une des narines de laisser passer un flux d'air complet, la seconde commence à fonctionner en mode amélioré, ce qui entraîne un gonflement et un élargissement du tissu muqueux, entraînant une congestion nasale.

Ce qui est exactement causé par la congestion, le médecin déterminera lors de l'examen. Confirmer ou infirmer la présence de polypes, d’adénoïdes et de la courbure du septum osseux facilitera la radiographie, l’examen endoscopique, la résonance magnétique et la tomodensitométrie.

Traitement de la congestion nasale pour la rhinite infectieuse

Pour traiter la congestion nasale chez un enfant, si elle est causée par un processus inflammatoire, elle doit être sous la surveillance stricte d'un médecin. L'hospitalisation est indiquée uniquement en cas de sinusite grave, d'autres pathologies peuvent être traitées à domicile.

Les parents doivent suivre les recommandations médicales et créer les conditions permettant au bébé de récupérer le plus tôt possible:

  • effectuer le nettoyage humide et aérer dans la pièce où se trouve l'enfant, surveiller le niveau d'humidité de l'air;
  • fournir un régime d'alcool complet (un apport excessif de liquide élimine les toxines du corps et rétablit l'équilibre hydrique);
  • sucer le mucus du nez aux jeunes enfants à l'aide d'une douche, les plus âgés demandent à se moucher. Ensuite, la procédure de lavage avec une solution saline est effectuée (vous pouvez vous préparer ou acheter le système Dolphin dans une pharmacie);
  • Incluez dans le régime alimentaire de l'enfant des bouillons de viande et de poisson (faibles en gras), des légumes, des jus de fruits frais, des boissons aux fruits, donnez-lui du thé au citron ou à la framboise.

Les préparations médicales qui seront prescrites pour le traitement de la rhinite dépendent des manifestations cliniques, de la gravité de la pathologie et des résultats d'un ensemencement bactériologique du mucus nasal.

Thérapie antibactérienne

Les antibiotiques sont recommandés pour les sinus et les sinusites. Le médicament est sélectionné après avoir passé un frottis nasal au type d'agent pathogène et à sa résistance aux médicaments.

Nomination à l'intérieur signifie Augmentin, Amoxicilline, Azithromycine, Makropen, Flemoksin Solyutab.

Si l’injection de drogues est préférable, l’ampicilline, l’Oksam, la céfazoline et la ceftriaxone sont recommandés.

Groupes de gouttes nasales

Des gouttes nasales des groupes de médicaments suivants peuvent être nécessaires:

  • vasoconstricteur - Nazivin, Nafazolin, Ksilométazoline aux dosages pour enfants. Il est nécessaire de soulager l'œdème excessif des membranes muqueuses. Appliquez un traitement de courte durée pendant 3 à 4 jours.
  • antihistaminiques - Vibrocil. Aide à éliminer le gonflement des tissus, à rétrécir les vaisseaux sanguins, à éliminer les signes de rhinite allergique;
  • combinés - Rinofluimucil, Polydex, Isofra. Ils contiennent des composants antimicrobiens, amincissants et antihistaminiques destinés à réduire l'inflammation, à soulager les poches et à faciliter l'élimination des muqueuses épaisses.
  • antibactérien - Protargol. Réduit efficacement le niveau d'inflammation et assèche les muqueuses en raison de la teneur en nitrate d'argent.

À des températures élevées, des médicaments antipyrétiques et analgésiques sont indiqués, tels que Ibufen, Nurofen, Paracetamol.

La nature virale de la rhinite nécessite la nomination d'antiviraux Anferon, Interferon, Grippferon.

Si le traitement est effectué dans un hôpital, on aidera l'enfant en lavant le nez bouché avec la technique du coucou ou le cathéter YAMIK. Les procédures sont indiquées pour une infection sinusale diffuse. À mesure que l'inflammation s'atténue, on prescrit au bébé une physiothérapie - irradiation ultraviolette, thérapie au laser ou magnétique.

Comment traiter la nature allergique à la congestion nasale

Avant de commencer le traitement d'une rhinite allergique, un enfant subit un test cutané pour déterminer le principal irritant, du sang est prélevé pour déterminer le contenu en anticorps IgE et un historique est établi pour établir la cause de la maladie (congénitale ou acquise, qui en est la cause).

Le schéma général de la thérapie comprend:

  • la création de conditions normales dans le lieu de résidence - élimination de la poussière, extermination de rongeurs, nettoyage et aération en continu, maintien du taux optimal d'humidité (ne dépassant pas 50%);
  • restriction du contact avec un irritant, que ce soit un aliment, des médicaments, des produits chimiques ménagers, des phanères d'animaux, des spores de moisissure et autres;
  • ajuster le régime - vous devez ajuster le régime, entrer des aliments saturés en oméga-3 (poisson, noix, graines de lin, légumes et fruits). Ne donnez pas à l'enfant du chocolat, des agrumes, des œufs, des haricots.

Le traitement de la toxicomanie comprend les éléments suivants:

  • Comprimés d'antihistaminique. Nommé pour bloquer la libération dans le sang d'histamine (une substance qui provoque le développement d'une réaction violente à un irritant). Permet d'éliminer l'enflure de la membrane muqueuse, d'éliminer les démangeaisons et les brûlures au nez, de soulager les éternuements et les rhinorrhées. Les enfants sont les médicaments sélectionnés qui entraînent le moins d'effets secondaires, souvent de 2 à 3 générations - Cetirizine, Loratadin, Fexofenadine, Desloratadine.
  • Cromones - stabilisateurs de la membrane des mastocytes. Ce sont l'acide cromoglicique et le nédokormil. Présentée avec une rhinite allergique d'intensité légère ou modérée, bloquant la libération d'histamine par les membranes des mastocytes, prévient l'exacerbation de la pathologie.
  • Corticostéroïdes intranasaux - Nasonex, Baconase, Rinocort, Nasobek. Ils ont un puissant effet anti-inflammatoire, soulagent les poches, ralentissent la production accrue de sécrétions muqueuses. Déjà, après 3-4 jours d'utilisation du médicament, le nez bouché commence à respirer, les éternuements disparaissent, les démangeaisons diminuent, l'effet maximum peut être atteint après 1-2 mois d'utilisation (l'évolution est déterminée par le médecin).
  • Gouttes vasoconstricteurs et hydratantes - Nazivin, Oxymetazoline, Aqua Maris, Marimer. L'utilisation de médicaments à effet vasoconstricteur est recommandée avant l'utilisation de corticostéroïdes systémiques, par exemple 5 à 7 jours avant le début de la saison de floraison des graminées, ils ne peuvent plus être utilisés. Les gouttes et les sprays hydratants aident à maintenir l'état muqueux normal, à nettoyer le nez des croûtes sèches et de l'exsudat épais.

Pour éliminer efficacement les allergènes de la surface de la membrane muqueuse, il est recommandé de laver le nez du bébé avec une solution saline quotidienne achetée en pharmacie ou préparée à la maison à raison de 1 cuillerée à thé pour 500 ml. eau chaude.

La procédure hydrate l'épithélium mieux que les gouttes et les pulvérisations, réduit l'inflammation et facilite la respiration du nez.

Thérapie pour la rhinite vasomotrice

Que faire si un enfant a le nez bouché à la suite d'une rhinite vasomotrice? Le schéma thérapeutique comporte deux options: traitement conservateur et chirurgie.

La condition principale pour un traitement réussi est un nettoyage régulier du nez du bébé des amas de mucus épais. Pour cela, vous pouvez utiliser du chlorure de sodium, une solution saline ou un système de lavage Dolphin. Le lavage doit être effectué deux fois par jour, le matin et le soir. Les petits enfants sont préalablement pompés du mucus avec un aspirateur ou un bulbe en caoutchouc.

Il est recommandé d'utiliser en dernier recours les gouttes et les sprays vasoconstricteurs si la rhinite vasomotrice est provoquée par une non-dépendance à ces médicaments. Il vaut mieux enterrer les moyens la nuit pour assurer un sommeil réparateur. La combinaison de médicaments vasoconstricteurs et d'inhalation d'huiles essentielles constitue un bon effet.

Souvent, on prescrit aux enfants des corticostéroïdes nasaux et des comprimés d'antihistaminique pour soulager l'enflure des tissus, éliminer les démangeaisons et les brûlures du nez. Lorsque vous utilisez de tels fonds, vous devez respecter la posologie et la fréquence d'administration recommandées, en fonction de l'âge et du poids de l'enfant, ainsi que de la gravité de la rhinite.

En cas de violation des réactions neuro-végétatives ou du tonus capillaire, le traitement visera à éliminer les signes d'excitabilité nerveuse et à réduire le risque de développer une dystonie végétative-vasculaire.

À cette fin, il est prescrit des médicaments qui rétablissent la microcirculation dans les tissus muqueux et renforcent les parois capillaires, par exemple l’ascorutine.

Pour prévenir l’apparition future de rhinite vasomotrice, vous devez suivre ces recommandations:

  • surveiller le fonctionnement normal du système nerveux autonome, à temps pour identifier et éliminer les troubles et les troubles;
  • préparations de l'action vasoconstrictrice pour instiller le bébé strictement dans les dosages indiqués, la durée de leur utilisation ne dépasse pas 5 jours consécutifs;
  • minimiser les facteurs qui peuvent nuire à l’état du système nerveux de l’enfant et causer une nervosité accrue.

Dans les cas graves de la maladie, lorsque les muqueuses du nez ont subi des modifications importantes de nature hypertrophique, une chirurgie - une vasotomie des corbeaux inférieurs aidera à guérir le nez.

Les techniques de traitement au laser et de cryothérapie se sont révélées efficaces: elles ont un faible impact, sont réalisées sous anesthésie locale et sont bien tolérées par les enfants.

Si elle n'est pas traitée, le mucus qui coule à l'arrière du mur provoquera des accès de toux sèche et, dans certains cas, une congestion nasale conduira au développement d'une hypoxie cérébrale.

Cela provoque une détérioration de la mémoire, de l'attention et peut entraîner une baisse des performances scolaires si l'enfant est à l'école.

Traitement des polypes et des néoplasmes

Pour éliminer les excroissances polypeuses dans le nez d'un enfant, commencez par recourir à des méthodes de traitement conservateur, à l'aide de médicaments antibactériens, anti-inflammatoires et antihistaminiques sous forme de comprimés et de médicaments intranasaux.

Le traitement des végétations adénoïdes (augmentation pathologique du tissu amygdalien nasopharyngé) suggère des méthodes thérapeutiques similaires; par conséquent, les principes généraux seront discutés.
Au stade initial du traitement, il est important d'identifier et d'éliminer la cause fondamentale de la croissance des polypes, pour cela il est nécessaire d'exclure les facteurs irritants.

Ces mesures comprennent:

  • limiter le contact avec les allergènes, les bactéries infectieuses et les virus;
  • détection et traitement rapides des maladies inflammatoires du nasopharynx par antibiothérapie;
  • traitement antiallergique utilisant des médicaments du groupe des antihistaminiques, des corticostéroïdes nasaux et des immunomodulateurs.

Il existe un autre moyen de traitement conservateur des polypes: un effet thermique sur le tissu affecté. La muqueuse est chauffée à 70 ° C. Après 3-4 jours, les processus polyposaux disparaissent de manière arbitraire et l'enfant ne peut que se moucher.

Cette méthode convient aux enfants de plus de 7 ans, puisqu'un jeune enfant peut inhaler des particules de tissu détaché.

La physiothérapie donne de bons résultats dans le traitement des polypes et des végétations adénoïdes. On utilise des méthodes d'irradiation endonasale par ultraviolets, UHF, électrophorèse, visites de grottes de sel. Un tel traitement sera un bon complément aux médicaments.

Indications pour le traitement chirurgical des excroissances végétatives du nasopharynx:

  • grande taille du tissu épithélial et lymphoïde envahi;
  • récurrence fréquente de processus inflammatoires;
  • perte d'odeur;
  • courbure du septum nasal;
  • développement de l'asthme bronchique;
  • manque d'oxygène dû à une respiration buccale constante;
  • recouvrement complet des voies nasales.

Le traitement au laser est une méthode moderne et sûre pour se débarrasser des excroissances polypeuses et des végétations adénoïdes.

L'exposition au laser ne dure pas plus de 15 minutes, la procédure est anémique, elle n'est pas traumatisante et les tissus qui en résultent sont restaurés dans les 1-2 semaines.

Après la chirurgie, il est montré à l’enfant prenant des vitamines et des immunomodulateurs afin d’exclure les récurrences de croissance pathogène. L'utilisation de corticostéroïdes nasaux a également été démontrée pendant 2-3 mois.

Il faut comprendre que le traitement de la congestion nasale chez un enfant, en particulier s'il est provoqué par une infection bactérienne ou une allergie, doit être complet et opportun afin d'éviter des complications graves.

Pour la prévention de telles pathologies, il est nécessaire de s’engager dans un durcissement, en augmentant l’immunité générale et locale, afin de l’habituer à l’hygiène nasale.

Est-ce le nez de l'enfant, alors faire? L'enfant a le nez constamment bouché: traitement

Que faire si le nez de l’enfant est bouché? Les adultes sont tourmentés par cette question, essayant d’améliorer en quelque sorte la condition de l’enfant. Simultanément, l'état de santé général se dégrade, l'appétit faiblit. C'est particulièrement difficile pour les bébés pendant le sommeil. La congestion nasale peut survenir sans autres symptômes et peut s'accompagner de sécrétion de mucus, d'éternuements et de fièvre.

Le traitement n'est pas toujours efficace. Dans de nombreux cas, les médicaments et les procédures aident. Mais parfois, la congestion nasale est observée pendant une longue période. Pour que la thérapie en profite, vous devez d'abord trouver une explication de la raison pour laquelle le nez est bouché. Ensuite, il sera plus facile de trouver des traitements possibles. Pour consulter sur cette question, vous devez consulter un médecin.

Causes de difficultés respiratoires

Essayons de comprendre ce qui cause la congestion nasale. Les raisons peuvent être de nature différente. Ils affectent la santé des infections de la cavité nasale, des blessures, ainsi que l'exposition environnementale, l'hypothermie, l'air sec, l'accumulation de poussière et autres.

Les principales causes de congestion nasale sont les suivantes:

  1. Le plus souvent, de tels problèmes surviennent lors de rhumes et de maladies virales. Lorsque l'hypothermie apparaît un nez qui coule et peut causer un nez. L'aggravation se produit en automne et au printemps, lorsque la température baisse fortement.
  2. Souvent, divers types d’allergies provoquent une congestion nasale. L'inflammation et le gonflement de la membrane muqueuse se produisent sous l'influence des irritants. En conséquence, l'enfant éternue souvent, il est difficile pour lui de respirer par le nez ou coule constamment du nez.
  3. La congestion nasale peut être causée par un élargissement des végétations adénoïdes, qui sont enflammées par des maladies fréquentes chez un enfant. Ils essaient de résister à l'infection et grandissent. Des végétations adénoïdes enflammées couvrent une partie de l'espace dans le passage nasal et il est plus difficile pour l'enfant de respirer par le nez.
  4. Chez le nourrisson, la dentition devient l’une des causes courantes d’insuffisance respiratoire. Pendant cette période, l’immunité du bébé est affaiblie et un nez qui coule apparaît, accompagné d’une congestion.

La congestion nasale chez les enfants peut être accompagnée par la libération de mucus nasal.
accidents vasculaires cérébraux, éternuements, fièvre et autres symptômes. Très souvent, on rencontre de tels cas lorsque le nez est bouché, mais il n'y a pas de froid. Les raisons de cette condition peuvent être très différentes.

Congestion nasale

La congestion nasale chez les enfants en l'absence de nez qui coule peut être causée par un certain nombre de facteurs:

  1. Les dommages à la cloison nasale ou diverses anomalies dans sa structure affectent également la respiration normale.
  2. Souvent, les enfants parviennent à pousser ou à inhaler des corps étrangers dans le nez, ce qui provoque également une congestion nasale.
  3. L'air intérieur sec a un effet néfaste sur la membrane muqueuse. C'est pourquoi pose le nez. Cela est particulièrement vrai pendant la saison de chauffage.
  4. Des polypes peuvent se former dans la cavité nasale du bébé. Ils grandissent et ferment progressivement les voies nasales. Dans ce cas, l'intervention chirurgicale aidera à éliminer complètement le problème.

Certains parents doivent observer une telle image lorsque le nez de l’enfant est bouché et qu’il manque un nez qui coule. Contrairement aux rhumes, il est difficile de comprendre la cause de cette maladie. Mais laissez tout tel quel, ça ne vaut pas la peine. Il est nécessaire d'examiner l'enfant.

L'air sec provoque la congestion nasale

Pour provoquer une congestion nasale peut assécher l'air dans la pièce. Si les enfants ne souffrent que de congestion et que rien ne les dérange, il suffit d'utiliser une solution saline pour l'instillation dans le nez. Cette condition peut être expliquée par la stagnation du mucus dans les parties internes du nez. La solution saline est utilisée pour l’instillation toutes les 20-30 minutes.

Toujours dans la chambre pour assurer une humidité adéquate. Il devrait être d'au moins 50–60%. Il est recommandé de passer beaucoup de temps avec l'enfant à l'air frais.

Congestion nasale chez les bébés

L'écoulement nasal chez le nourrisson est plus aigu et peut rapidement entraîner des complications. Les petits bébés ont des voies nasales étroites et la congestion nasale pose de nombreux problèmes. L'enfant devient capricieux. Il a du mal à respirer, il refuse de se nourrir, il ne dort pas bien. Cette condition du bébé nécessite l'avis d'un médecin.

La perturbation de la respiration normale du nourrisson peut être due à l'état physiologique particulier de la muqueuse nasale. Depuis, il continue à se former dans les 2-3 mois qui suivent la naissance du bébé. Le mucus dans le nez peut former des croûtes avec de l'air sec dans la pièce. Cette condition, quand le nez est bouché, mais il n'y a pas de froid. L'enfant est petit et il lui est difficile de respirer par la bouche. Le traitement en tant que tel n'est pas nécessaire dans ce cas. Assez pour maintenir une température plus basse dans la pièce et l'humidité normale. Le nez du bébé est nettoyé des croûtes séchées avec un coton-tige imbibé d'une solution saline faible. À ces fins, utilisez du lait maternel.

Des causes plus graves peuvent provoquer une congestion nasale chez le nourrisson: virus, germes, allergies. Ne négligez pas cette condition. Les maladies négligées chez les jeunes enfants se développent très rapidement et peuvent entraîner
antrite, augmentation des végétations adénoïdes, rhinite chronique, otite aiguë. Oui, et le bien-être général de l'enfant dans ce contexte se dégrade. Il y a de la fatigue, des pleurs. Si le nez de l’enfant est bouché, consultez un oto-rhino-laryngologiste et un immunologiste.

Congestion nasale Prestige

Les enfants de la maternelle et de l’école primaire communiquent pleinement avec le monde extérieur. Ils attrapent diverses infections, tombent malades, guérissent et
tomber malade à nouveau. La congestion nasale est assez fréquente chez les enfants de cette maladie.
l'âge Les maladies respiratoires sont la principale cause de difficulté à respirer chez les enfants d’âge préscolaire.

En plus des infections virales respiratoires aiguës, la respiration nasale chez les enfants d’âge préscolaire entraîne une augmentation du tissu lymphoïde dans le nasopharynx. Cette maladie est répandue. Le plus souvent, la croissance des végétations adénoïdes est enregistrée chez les enfants de 3 à 7 ans. La respiration devient difficile. L'enfant pose le nez la nuit, il peut ronfler, ronfler et tousser le matin.

La congestion nasale affecte la circulation sanguine cérébrale et le bien-être général. L'attention et la mémoire de l'enfant en souffrent. L'inspection de spécialistes et le diagnostic précis de la maladie sont extrêmement importants.

Traitement médicamenteux

Si l'enfant a le nez constamment bouché, le lavage nasal peut l'aider. Gouttes et pulvérisations appropriées à base d’eau de mer: "Akvamiris", "Aqualor", "Solin" et autres. Ils hydratent la muqueuse nasale. Dans certains cas, cela suffit amplement pour rétablir la respiration. De tels médicaments sont bons pour les enfants et plus d'enfants adultes.

Si l'enfant a mal au nez, vous pouvez utiliser des gouttes vasoconstricteurs. Ils ramènent rapidement le souffle à la normale pendant un moment. Ces gouttes n'utilisent pas plus de 3 à 5 jours. L'utilisation prolongée peut être contre-productive. Le nez penchera plus fort et ne se fera plus sans gouttes.

Les gouttes vasoconstricteurs pour bébés ne peuvent pas être utilisées. À partir de six mois, seules les gouttes contenant de l'oxymétazoline (par exemple, «Nazivin») peuvent être instillées dans le nez. Certains médecins ne recommandent pas l'utilisation de gouttes, même si l'enfant a un an. Nez posé - rincer avec une solution de sel marin. Et seulement à partir de 2-3 ans, d'autres types de gouttes sont autorisés. Diverses pommades, patchs aux huiles essentielles aideront à rétablir la respiration.

Si la congestion nasale est associée à des maladies graves, les médicaments ci-dessus ne peuvent qu'améliorer temporairement l'état de santé de l'enfant. Pour un rétablissement complet, un traitement ciblé sera nécessaire pour éliminer les principales causes de la maladie. Si un enfant a le nez et qu’aucun moyen n’aide, il doit être examiné pour en déterminer les causes.

Médecine populaire

Moyens populaires pour rétablir la respiration de l'enfant avec congestion nasale
traitement. Ils ont un effet plus doux sur le corps que les médicaments. Pour instillation dans le nez en utilisant les compositions à base de jus d'herbes et de légumes.

En cas de rhume et d'inflammation, les gouttes d'aloès peuvent aider à guérir le nez et à décongestionner. Les plants de jus de fruits frais ont été dilués avec de l’eau dans un rapport de un pour un et instillés 3 fois par jour. Les gouttes soulagent l'inflammation et favorisent la guérison.

Le jus de betterave a des propriétés curatives. Cela aide parfaitement dans les cas où le nez de l’enfant est bouché. Il est dilué avec de l’eau un à un et utilisé pour l’instillation trois fois par jour. Le jus de betterave peut provoquer une sensation de brûlure. Avant de laisser tomber le bébé, essayez-le vous-même. Si vous ressentez une sensation désagréable, vous devez la diluer davantage. Vous pouvez utiliser le jus de betteraves bouillies. Ce n'est pas si tranchant.

L'inhalation

L'inhalation aide bien dans les premiers stades de la congestion nasale. Parfois, il suffit de faire la procédure pendant 2-3 jours et la congestion passe. Versez un verre d'eau chaude dans une assiette, ajoutez quelques gouttes d'huile de sapin et une demi-cuillère à café de soda. L'enfant doit inhaler les vapeurs pendant 10 minutes. Après l'inhalation, vous devez bien vous moucher.

Si vous faites de telles procédures trois fois par jour, un nez qui coule peut aller très vite en 2-3 jours. Inhalation particulièrement efficace contre le rhume et les infections virales. Pendant la période d'exacerbation de diverses épidémies, ils sont utilisés à des fins prophylactiques.

Lavage nasal

Le rinçage à l'eau salée est un moyen connu de rétablir la respiration.
Pour préparer la solution, vous aurez besoin d'une demi-cuillère à café de sel et d'un verre
eau bouillie légèrement tiède. Pour les enfants adultes, vous pouvez mettre une cuillerée de sel et, pour les plus petits, réduire la dose. Le nez est lavé avec une seringue ou une poire en caoutchouc au moins 3 fois par jour. Tous les enfants ne traiteront pas cette procédure avec compréhension.

Nez en peluche, pas de morve - un tel traitement suffit amplement. La solution saline aide à hydrater la membrane muqueuse, élimine les germes et les virus. Dans le même temps, il affecte doucement la membrane muqueuse par rapport aux médicaments. Il peut même être utilisé par les enfants allergiques.

Massages

Un massage dans le nez améliore la circulation sanguine et aide à soulager la maladie. Si l'enfant a le nez constamment bouché, cela a un effet sur les ailes du nez et juste au-dessus d'elles. Faites également attention à la zone du front située entre les sourcils et à la zone près de l'oreille, près de la saillie (tréteau).

Ces procédures peuvent être effectuées en l'absence de forte fièvre, de sensations douloureuses et de troubles de la peau. L'acupressure est également efficace pour prévenir la congestion nasale. Cela peut être fait quotidiennement 1 à 3 fois par jour.

Échauffement

Dans des conditions qui ne sont pas compliquées par d’autres symptômes, le réchauffement du nez aidera à respirer en retour. À ces fins, des œufs à la coque cuits ou du sel de table chauffé conviennent bien. Deux œufs non encore refroidis sont appliqués sur les ailes du nez à droite et à gauche et chauffent pendant 5 à 10 minutes. Le sel est chauffé dans une casserole et enveloppé dans un linge. Avant de commencer les procédures thermiques pour votre bébé, essayez de vous appliquer du sel ou des œufs. Le bébé devrait être à l'aise.

Vous pouvez réchauffer le bébé si vous balancez ses jambes. Le sel est ajouté à un bassin d'eau chaude. Pour les enfants de plus de 3 ans, vous pouvez prendre de la moutarde. Pieds immergés dans l'eau, recouverts d'une couverture. La durée de la procédure est de 10 à 15 minutes. Ensuite, ils s'essuient les pieds et mettent des chaussettes chaudes. Les enfants de moins d'un an peuvent se réchauffer les pieds sous un jet d'eau tiède pendant 1 à 2 minutes. Les procédures thermiques sont contre-indiquées à une température corporelle élevée.

Comment guérir la congestion nasale sévère chez un enfant

La congestion nasale est un problème très commun qui est particulièrement fréquent chez les enfants. Il se produit avec l'expansion des vaisseaux du nez, entraînant un assèchement des muqueuses et des poches. Avec un fort blocage des voies nasales, le bébé devient agité, capricieux, il ne dort pas bien, respire dans son sommeil avec la bouche et refuse de manger normalement. Cela inquiète beaucoup l’enfant et ses parents.

Beaucoup de parents se demandent comment éliminer la congestion nasale chez un enfant, ce qui peut être traité et s'il vaut la peine de prêter attention à ce problème apparemment frivole. Une telle maladie peut-elle disparaître d'elle-même?

Symptômes et formes de la maladie

Les premiers signes d’attention sont les signes suivants de congestion:

  • difficulté à respirer par le nez;
  • détérioration de la fonction olfactive;
  • sensation de sécheresse dans le nez;
  • éternuements fréquents;
  • l'apparition d'écoulement (clair, purulent, mélangé avec du sang);
  • détérioration du bien-être général.

Dans le même temps, le nez peut être bouché de différentes manières. Peut être observé:

  • congestion unilatérale - lorsque plus de la moitié du nez est posé et que le second respire mieux ou normalement;
  • congestion bilatérale - lorsque les deux moitiés du nez sont posées et que la respiration est extrêmement difficile.

Le degré de développement de la congestion

Si vous ne commencez pas le traitement de la maladie à temps, l’état du patient s’aggravera. La maladie se déroule en plusieurs étapes.

  1. Sensation de sécheresse, de démangeaisons, d'éternuements fréquents et prolongés. Nez qui coule encore.
  2. Un œdème de la membrane muqueuse commence à se développer, un écoulement aqueux apparaît.
  3. Il existe déjà des écoulements épais, souvent d'origine purulente. L'état de santé général se dégrade, une personne ressent une faiblesse, une léthargie, des maux de tête, éventuellement une augmentation de la température corporelle.

Combattre les croûtes nasales

La congestion nasale peut être à court terme ou prolongée. Il survient brièvement s’il ya beaucoup de croûtes sèches dans le nez de l’enfant qui obstruent les voies nasales et provoquent une violation de la respiration nasale. En règle générale, avec ce problème, vous pouvez faire face sans aucun problème et assez rapidement.

Les raisons peuvent être l’hypothermie, l’air sec et chaud dans la pièce, le faible taux d’humidité de l’air, l’inhalation de grandes quantités de poussière, l’inflammation naissante des sinus paranasaux et la pathologie de la structure du nez.

Pour vous débarrasser des croûtes sèches, vous pouvez utiliser des solutions salées, de la décoction de camomille, de l'huile végétale, de la vaseline ou de la crème pour bébé. Tout d'abord, nous rincons le nez ou le lubrifions avec un moyen, attendons quelques minutes que les croûtes se ramollissent, puis l'enfant doit bien souffler. Vous pouvez également nettoyer les voies nasales avec des cotons-tiges. Seulement cela doit être fait très soigneusement, afin de ne pas blesser la membrane muqueuse et de ne pas provoquer des saignements de nez.

Chez les nourrissons et les enfants de la première année de vie, les croûtes sont enlevées à l'aide d'une seringue de la plus petite taille ou d'aspirateurs spéciaux et d'une aspiration de mucus.

Long nez qui coule

Le nez qui coule constamment et la congestion nasale chez un enfant indiquent l'apparition d'une maladie virale respiratoire aiguë, diverses maladies des voies respiratoires supérieures, une diminution de l'immunité, des pathologies nasales congénitales ou acquises et la présence d'un corps étranger dans les voies nasales. Si vous ne consultez pas rapidement un médecin et ne commencez pas le traitement, des complications graves peuvent commencer à se développer, telles que:

  • otite moyenne;
  • la sinusite;
  • pharyngite;
  • Eustachite
  • développement de la toux;
  • perte de la fonction olfactive;
  • la migraine;
  • développement de polypes;
  • nervosité, irritabilité.

Congestion sans morve

Toutefois, le blocage des voies nasales ne se manifeste pas toujours par la libération de mucus. Le bébé reste toujours agité, souvent des éternuements, des démangeaisons au nez, ne peut plus respirer, mais il n'y a pas de morve.

Dans ce cas, le rôle est joué par l'âge de l'enfant. Si un phénomène similaire est observé chez un nourrisson, il n'y a pas de quoi s'inquiéter. Chez les jeunes enfants, il s’agit d’un phénomène physiologique dû à la structure particulière du nez. Ils ont des passages nasaux étroits dans lesquels l'air ne passe pas trop, ce qui rend leur respiration nasale difficile. Par conséquent, il est souvent possible d'observer comment les nourrissons jusqu'à l'âge de 1-2 mois respirent dans leur sommeil avec la bouche. Il s’agit d’une réaction normale de leur corps qui se transmet spontanément au fur et à mesure que l’enfant se développe.

Si nous parlons d'enfants âgés de 2 à 3 ans, ils auront déjà d'autres raisons pour l'apparition de tels symptômes. Cela peut être dû au manque d'humidité dans la pièce, à l'inhalation d'air chaud et, par conséquent, au manque d'oxygène; manifestation d'une réaction allergique à des agents étrangers (poussière, squames animales, duvet de peuplier, litière, etc.). La congestion sans morve survient lors de traumatismes au nez ou d'ingestion de corps étrangers, d'anomalies congénitales du développement, de maladies inflammatoires débutantes des voies respiratoires supérieures, d'adénoïdes hypertrophiés et d'un effet secondaire après une utilisation prolongée de médicaments vasoconstricteurs.

Seul le médecin ORL peut révéler la cause véritable de ce problème et guérir une rhinite prolongée. Vous devez d'abord aller à l'hôpital, puis effectuer le traitement prescrit et suivre toutes les recommandations du médecin.

Prévention de la congestion

L'atrophie de la membrane muqueuse des voies nasales est une complication grave en l'absence de traitement approprié. Développement possible de maladies secondaires des voies respiratoires supérieures, détérioration ou perte totale de l'odorat et de l'audition, violation de la respiration nasale. Tout cela menace avec des conséquences graves sous la forme de problèmes dans le cerveau.

Le célèbre docteur Yevgeny Komarovsky affirme que les soins inappropriés apportés à un enfant sont la cause la plus fréquente de congestion nasale sans mucus, ce qui provoque l'assèchement des muqueuses. Les parents surprotendent l’enfant, aèrent un peu la pièce, ne donnent pas la quantité requise de boisson, ne marchent pas assez de temps à l’extérieur - ce qui entraîne une diminution de l’immunité et un risque de diminution de la résistance du corps aux virus et à diverses infections.

Lorsque la membrane muqueuse se dessèche, il est recommandé de créer des conditions optimales dans l'appartement, à condition que la rhinopharynx ne soit pas associée à une maladie: la température de l'air ne doit pas dépasser 19 ° C, l'humidité doit être maintenue au minimum entre 50 et 70%. Pour ce faire, ventilez plus souvent la pièce. En hiver, vous pouvez suspendre les serviettes humides sur des piles chaudes (surtout la nuit) ou acheter un humidificateur. Il est très important d'observer le régime d'alcool et de se débarrasser des allergènes.

Si le nez qui coule et la congestion nasale souvent ou longtemps, vous devez trouver la cause de la congestion. Cela nécessite un examen par Laura et un allergologue, des tests d'allergie et un test sanguin général et biochimique.

Traitement de la congestion à la maison

Il existe de nombreuses recettes qui aideront à traiter la maladie rapidement et en toute sécurité.

  1. Rincer le nez avec une solution saline - pour sa préparation, il faudra 1 cuillère à café de sel pour 1 litre d'eau bouillie. Le lavage doit être fait souvent - au moins 4 à 5 fois par jour. Pour cette procédure, vous avez besoin d’une petite seringue ou d’une pipette. La quantité de dosage de la solution dépend de l'âge de l'enfant. Un bébé devrait être instillé dans le nez avec 2 gouttes dans chaque passage nasal; à un âge plus avancé, 1 ml de solution au maximum sont autorisés. Cette procédure aide à dégager le mucus des voies nasales, hydrate la muqueuse et aide à améliorer la respiration nasale.
  2. Faites un mélange d'eau bouillie tiède - 200 ml, de sel comestible - ½ cuillère à thé et 2 ml d'iode. Pour plonger dans le mélange obtenu plusieurs fois par jour, 2-3 gouttes.
  3. Vous pouvez faire l'inhalation. Ils aideront à réchauffer le nez et à améliorer la respiration. Pour ce faire, dans un pot d'un litre, faites chauffer l'eau et ajoutez des huiles essentielles (sapin, cèdre). Vous pouvez utiliser du bicarbonate de soude - 0,5 c. À thé, il sera nécessaire de le dissoudre complètement à l’eau chaude. Vous devez respirer à la vapeur sur la casserole pendant 5 à 7 minutes, en couvrant la tête de l'enfant avec une serviette. Effectuer cette procédure ne peut que sous la supervision d'adultes, de sorte que le bébé ne soit pas brûlé.
  4. Les bains de guérison pour les pieds fumants aident au tout début de la maladie. Faites chauffer de l'eau tiède (pas plus de 37 ° C), ajoutez quelques cuillères à soupe de moutarde sèche et remuez doucement. Vous pouvez également utiliser des tisanes ou ajouter des huiles essentielles. L'enfant doit baisser ses jambes dans un bassin ou un bain et s'asseoir pendant 5 à 10 minutes pendant que l'eau refroidit. Un tel traitement est contre-indiqué à des températures élevées.

Traitement médicamenteux

Le lavage et l'inhalation aident à nettoyer le nez, mais ne résolvent pas le problème principal. Par conséquent, en cas de rhinite prolongée, des gouttes ou des sprays vasoconstricteurs sont prescrits. Ces médicaments aident à combattre l’inflammation des muqueuses, à soulager l’enflure et à tuer les agents pathogènes. Si une congestion nasale grave apparaît chez un enfant, il peut être traité avec des médicaments approuvés pour une utilisation chez les enfants.

Les gouttes sont utilisées pour les bébés et les bébés:

Pour les enfants plus âgés, comme prescrit par un médecin, les médicaments vasoconstricteurs sont utilisés:

  • Rinazoline.
  • Rhinostop
  • Sanorin.
  • Nazivin 0,025%.
  • Xymelin.
  • Tizin.
  • Vibrocil
  • Albucide
  • Bioparox.
  • Pinosol.

Solutions salines utilisées pour le lavage du nez:

  • Solution saline à 0,9% de chlorure de sodium.
  • Vaporiser Aqua Maris.
  • Salin.
  • Aqua-Rinosol 0,9%.
  • Aqualore Baby.

Il faut se rappeler que les gouttes vasoconstricteurs ont de nombreux effets secondaires et qu’ils sont utilisés de façon prolongée (plus de 7 jours) et qu’ils entraînent une dépendance du corps. Avant d'utiliser le médicament, lisez attentivement les instructions et calculez la posologie requise pour l'âge de l'enfant. L'utilisation de sprays nasaux est autorisée chez les enfants de plus de 3 ans, car ils contiennent une concentration élevée en principe actif et peuvent endommager les muqueuses. Pour choisir quoi traiter, si le nez de l’enfant est bouché, de sorte que les conséquences négatives soient aussi minimes que possible, le pédiatre ou le médecin ORL doit le faire.

Intervention chirurgicale

Lorsque des anomalies telles que des polypes dans le nez, des néoplasmes, des anomalies congénitales du développement, des adénoïdes élargis et la présence de corps étrangers dans le nez, il s'avère que l'enfant aide l'enfant, seule l'intervention chirurgicale peut l'aider. Les opérations sont effectuées dans les services ORL chirurgicaux selon les indications du médecin.

Remèdes populaires

Les recettes de la médecine traditionnelle aident souvent dans les premiers stades de la maladie. Il existe plusieurs façons d'éliminer l'œdème muqueux et d'éliminer l'obstruction nasale.

  1. Vous pouvez enterrer votre nez avec du jus d'aloès. Pour ce faire, prenez quelques feuilles de la plante et faites-en sortir tout le jus. Il divorce de l'eau bouillie dans un rapport de 1: 1. Goutte dans chaque narine quelques gouttes 2 fois par jour.
  2. Réchauffer avec des œufs est l’un des moyens les plus populaires et les plus efficaces. L'œuf à la coque doit être fixé aux sinus pendant 5 à 7 minutes.
  3. Un moyen très efficace - l'inhalation de pommes de terre à la vapeur. Il est nécessaire de faire bouillir les pommes de terre dans leur peau, de les égoutter et de les cuire à la vapeur pendant 5 à 10 minutes, recouvertes d'une couverture.
  4. Il aide également à instiller le jus de betterave. Presser le jus des betteraves et égoutter le nez de 2 à 3 gouttes au cours de la journée.
  5. Vous pouvez faire ces gouttes: mélanger le jus d'oignon avec de l'huile végétale 1: 5. Mélangez bien cette solution et gouttez 2 gouttes 2 fois par jour.
  6. Préparer une décoction de camomille et les enterrer 2-3 gouttes dans chaque passage nasal.
  7. Le jus de Kalanchoe - s'utilise de la même manière que le jus d'aloès. A un effet secondaire sous la forme d'éternuements fréquents.

N'oubliez pas que l'automédication est très dangereuse pour votre enfant. Ne pas abuser de la médecine traditionnelle et consulter rapidement un médecin. Il aidera à diagnostiquer la maladie à temps et à choisir les bonnes tactiques de traitement. La congestion nasale ne nous semble pas un problème trop grave, mais en l’absence de traitement approprié, elle peut entraîner des problèmes de santé pour votre enfant.

Dr. Komarovsky sur ce qu'il faut faire si le nez est bouché mais pas de mucus

Lorsque l'enfant a le nez bouché, les parents commencent immédiatement à rechercher les causes d'un rhume. Et franchement, ils devinent quand il s’avère que la vision de l’enfant par la maladie ne cadre pas avec le concept général de rhinite - il y a congestion, mais pas de mucus.

Evgeny Komarovsky, pédiatre, animateur de télévision et auteur de livres sur la santé des enfants bien connu, explique ce que cela pourrait signifier et comment y remédier.

À propos du problème

La congestion nasale sèche en médecine s'appelle «rhinite postérieure». Cette condition est plus dangereuse que tout nez qui coule, accompagnée d'une décharge, car elle peut indiquer un "dysfonctionnement" grave des organes ORL.

La congestion est associée à un gonflement des membranes muqueuses et l'absence de mucus en même temps indique le caractère non infectieux de la maladie. Si le nez qui coule est causé par un virus, il sera nécessaire de sortir du nez pour que le corps élimine les "invités" étrangers. Selon les médecins, la congestion sèche a le plus souvent provoqué une réaction allergique, un corps étranger coincé dans les voies nasales. Cette affection est également caractéristique des enfants présentant une courbure congénitale ou acquise de la cloison nasale, chez laquelle la respiration nasale dans son ensemble est significativement altérée.

Parfois, le nez qui coule sans écoulement - un signe que l'enfant a séché le mucus dans le dos, c'était la cause de l'enflure. Dans de rares cas, la rhinite sèche est le symptôme de problèmes cardiaques et circulatoires.

Un nez qui coule à sec peut aussi être un médicament. En général, les enfants qui sont parents pendant trop longtemps, contrairement à toutes les prescriptions du médecin et du sens commun, ont souffert d'une rhinite ordinaire avec des médicaments vasoconstricteurs nasaux.

Si un enfant a accidentellement inhalé un morceau de nourriture, une miette, un petit détail d'un jouet, il est fort probable qu'il n'aura qu'un seul passage nasal, la deuxième narine respirera sans problème.

Danger

Le principal danger de congestion nasale sans sécrétion de mucus est une possible atrophie nasale des voies nasales muqueuses. Cela peut arriver si le problème a été ignoré ou si la condition a été traitée de manière incorrecte. Il est possible que l'apparition de maladies secondaires du nasopharynx entraîne des modifications irréversibles des tissus du système respiratoire.

Chez les enfants atteints de rhinite sèche, le sommeil est généralement perturbé, une névrose se développe en raison du manque de sommeil, ils deviennent agités et nerveux. Si la cause est pathologique (et que seul un médecin peut le déterminer), une rhinite au dos non traitée peut entraîner une détérioration de l'odorat et une perte auditive.

La congestion sèche perturbe la circulation cérébrale. En cas d'absence prolongée de respiration nasale, de graves troubles du fonctionnement des vaisseaux cérébraux peuvent se développer.

Dr. Komarovsky à propos du problème

Evgeny Komarovsky semble un peu plus optimiste face au problème de la congestion nasale sèche que la plupart de ses collègues. Selon un médecin réputé, 80% des cas de nez qui coule sans morve sont la conséquence de soins parentaux excessifs. En d’autres termes, les mères et les pères créent des conditions de serre pour les enfants: il fait chaud à la maison, vous ne pouvez pas ouvrir les fenêtres, «car il ya un petit enfant à la maison», vous ne devriez pas marcher par temps frais et venteux, car «un bébé peut tomber malade».

Une violation de la température dans le compartiment avec de l'air excessivement sec dans l'appartement conduit à un assèchement de la membrane muqueuse des voies nasales. Le système de sortie du mucus est perturbé, des poches sont formées et, en conséquence, le nez ne respire pas.

Komarovsky encourage les parents à surveiller de plus près l'enfant. S'il n'y a pas d'autres symptômes de mauvaise santé, à part l'étouffement, ne vous inquiétez pas trop.

Il suffit de créer un enfant présentant les "bonnes" conditions pour une vie normale: selon le médecin, la température de l'air dans l'appartement ne doit pas dépasser 19 degrés, l'humidité de l'air doit être comprise entre 50 et 70%.

Dans la maison, il est nécessaire de faire le nettoyage humide plus souvent, pour aérer la pièce. L'enfant doit souvent marcher, les promenades doivent être aussi longues que possible jusqu'à l'âge du tout-petit.

Komarovsky explique souvent que le nez sec, le nez sec, la grippe bien connue et le VRAI commencent à apparaître. Dans ce cas, la réaction des voies nasales est un mécanisme protecteur. Habituellement, après une journée ou deux, le nez qui coule avec une infection virale devient nécessairement humide.

Les nourrissons atteints d'un rhume sec - un phénomène assez commun. Battre l'alarme ne vaut pas la peine, dit Evgueni Komarovsky. L'enfant s'adapte, s'adapte à l'environnement et, par conséquent, la congestion des voies nasales (qui sont déjà très étroites chez le nourrisson) est une variante de la norme. Les muqueuses chez les nouveau-nés se dessèchent aussi parce que la partie postérieure des voies nasales est rétrécie, de ce fait, les miettes dorment souvent avec la bouche ouverte. Habituellement, le symptôme disparaît de lui-même et sans l'utilisation de médicaments dans les 2-3 semaines suivant la vie autonome des miettes en dehors du ventre de ma mère.

Comment traiter un nez qui coule dira le Dr Komarovsky dans la prochaine vidéo.

La rhinite sèche allergique n’est pas aussi courante chez les enfants que les fabricants de médicaments onéreux, ce qui pose un problème, ajoute Komarovsky. En effet, la malformation congénitale de la cloison nasale est rarement le cas. Cette pathologie est généralement observée dès les premiers jours de la vie et la mère en sera informée, sinon à la maternité, puis lors du premier examen effectué par un pédiatre.

Comment trouver la cause d'une rhinite allergique, en quoi celle-ci diffère d'une rhinite infectieuse, explique le Dr Komarovsky dans la vidéo ci-dessous.

Komarovsky conseille de penser à un corps étranger dans le nez, tout d'abord, si l'enfant marche déjà et explore activement le monde. Déjà au moins pour cela, vous devez consulter le médecin ORL en interne.

Les enfants de l'année respirent assez souvent diverses bagatelles, mais les parents ne peuvent pas en parler. Dans cette situation, sans l'aide d'un professionnel qualifié, cela ne suffit pas.

Traitement

Si la congestion sans mucus est causée par le dessèchement de ce dernier dans les voies nasales postérieures, aucun traitement spécifique n'est requis, dit Komarovsky. Les conditions environnementales optimales, comme mentionné ci-dessus, et parfois - laver le nez avec de l'eau de mer ou une solution saline faible. Ce médicament est sans danger et non toxique.

La condition principale - l'instillation ne devrait pas être trois ou quatre fois. Komarovsky dit que les procédures à l’eau salée ne seront efficaces que si les parents ne deviennent pas paresseux et commencent à s’égoutter dans le nez du bébé toutes les 20 à 30 minutes, sauf bien entendu au coucher.

Mais Evgeny Olegovich ne recommande pas de laisser tomber les gouttes nasales de vasoconstricteur d'un enfant sans nécessité extrême (sans rendez-vous).

Premièrement, ils provoquent une toxicomanie persistante et, deuxièmement, leurs avantages sont temporaires, la congestion nasale réapparaît nécessairement lorsque l'effet de la drogue se termine. Si le médecin vous a prescrit de telles gouttes (Nazivin, Nazol, etc.), il n’est pas nécessaire de les laisser tomber plus de trois jours de suite. Ce n'est pas une recommandation, mais un impératif.

Komarovsky recommande de commencer le traitement en nettoyant les voies respiratoires des croûtes sèches de mucus. Pour ce faire, les parents peuvent utiliser l’aspirateur ou faire la lessive.

S'il y a un inhalateur à la maison, l'enfant peut être inhalé avec des huiles essentielles et des décoctions d'herbes telles que la camomille, la sauge.

Condition obligatoire de rétablissement - régime de consommation abondante. Pour que le mucus ne se dessèche pas, l'enfant a besoin de boire beaucoup. Le Dr Komarovsky recommande de donner au bébé plus d'eau sans gaz, thé, compotes, infusions aux herbes, décoctions.

Il est important de se rappeler que l'enfant a besoin d'une grande quantité de liquide non seulement pendant la maladie, mais également pour sa santé. Ensuite, les maladies elles-mêmes, telles que les rhinites sèches et humides, tousseront beaucoup moins et les affections seront beaucoup plus faciles.

Si la congestion sèche chez un enfant est due à des allergies, comme le confirment le médecin et des tests de laboratoire, le principal traitement, selon Komarovsky, consistera à isoler complètement la toxine de l'antigène auquel la réponse inadéquate du corps s'est produite. En outre, il serait préférable que papa et maman soumettent leurs enfants à un régime hypoallergénique et veillent à ce que la maison ne comporte pas de poils, de dépôts de poussière et de produits chimiques domestiques à base de chlore.

Pourboires

Humidifier l'air dans l'appartement où vit l'enfant se fait mieux avec un humidificateur. Mais cet appareil est assez coûteux et, par conséquent, si le budget familial ne dispose pas des fonds nécessaires pour son achat, vous pouvez placer de petits récipients contenant de l’eau dans les coins pour s’évaporer, vous pouvez acheter un aquarium avec du poisson, mettre des serviettes mouillées ou des taies d’oreiller sur les piles et les mouiller régulièrement. Ce dernier point est particulièrement important en hiver, lorsque les batteries sont chauffées et que l'air est encore séché.

Ne faites pas l'inhalation de l'enfant sur un bol d'eau bouillante. Komarovsky encourage les parents à la prudence et rappelle que de telles procédures peuvent causer des brûlures aux muqueuses. Il est préférable de procéder à l'inhalation en utilisant un inhalateur spécial ou un dispositif avec un nébuliseur à pulvérisation fine.

En cas de rhinite sèche ne respectant pas les méthodes de traitement à domicile susmentionnées, Komarovsky conseille de se faire examiner par un pédiatre, un ORL, un allergologue et de prélever un test sanguin pour détecter les anticorps et les allergies. Il ne peut guérir la congestion, rappelle-t-il, que lorsqu'il est possible de trouver et de guérir la cause de son apparition.