Principal
Toux

Comment traiter une toux avec une otite et une adénoïdite

Une des tâches principales des médecins et des parents dans le traitement des maladies associées aux ARVI est de prévenir les complications et les conséquences dangereuses. Ils constituent la principale menace pour le développement et la santé normaux de l'enfant. Et si une complication commençait, le plus tôt possible et soigner le bébé le plus rapidement possible. L'otite et la toux résiduelle chez un enfant après une IVRA sont les conséquences les plus courantes de la maladie. Nous examinons ces conséquences et d’autres conséquences plus en détail dans l’article.

Des complications

Les complications d'un ARVI peuvent survenir à la suite d'un traitement inapproprié ou tardif, par exemple:

  • abus d'antipyrétiques
  • manque de lit ou de mode maison chez un enfant,
  • antibiotiques pour le traitement des infections virales.

Toutes ces actions et conditions peuvent également causer des infections bactériennes.

Les complications les plus courantes incluent:

En outre, comme les conséquences de l’ARVI transféré peuvent se produire, des phénomènes tels que:

  • transpiration accrue pendant le sommeil. Si le bébé transpire abondamment dans un rêve pendant une à deux semaines après la maladie, c'est tout à fait normal. Comme le corps se "nettoie" ainsi de ses toxines. Si la transpiration excessive persiste, cela peut indiquer une maladie paralysée, ancienne ou nouvelle, et nécessite l'avis d'un médecin;
  • la diarrhée. Il est plus souvent observé au cours de la maladie elle-même, mais peut également survenir plus tard en raison d'un affaiblissement général du système immunitaire. La diarrhée peut également être le symptôme d’une autre maladie. Il est donc utile d’informer le pédiatre de l’apparition de la maladie et de passer un test de selles pour déterminer les indicateurs que le médecin détermine;
  • syndrome asthénique. Se produit à la suite de l'épuisement du système nerveux pendant la maladie;
  • la cystite C'est une complication après ARVI et est associée à une inflammation de la vessie. La cystite est une maladie désagréable, principalement pour l'enfant lui-même, et peut se développer dans trois cas:
    1. Le virus infecte la vessie, mais c'est extrêmement rare.
    2. Le développement de la cystite bactérienne. Le virus affaiblit le corps et les bactéries précédemment «dormantes» sont activées et affectent le système urinaire de l'enfant. Dans le contexte de l'affaiblissement des défenses de l'organisme, la formation de nouvelles bactéries dans l'organisme est également possible.
    3. Version mixte. Lorsque l'inflammation est causée par une bactérie, le virus les rejoint également par les vaisseaux sanguins.

La méthode de traitement dépend du type de maladie. On prescrira à l'enfant des médicaments qui réduisent l'inflammation et augmentent la diurèse, ainsi que des antibiotiques (avec infection bactérienne confirmée en laboratoire). Lorsque virale - médicaments antiviraux et immunomodulateurs. Lorsque la version mélangée - une combinaison d'antibiotiques et d'antiviraux.

Le traitement de la cystite chez l’enfant implique également un certain régime alimentaire - jusqu’à 2,5 litres par jour d’eau ordinaire et / ou de jus de canneberge. Ainsi que le régime alimentaire: restriction stricte d'épices, salé, frit.

Ronflement et congestion nasale

Une conséquence fréquente de l’ARVI transféré est le ronflement dans un rêve, qui n’est pas un phénomène caractéristique des enfants.

Trois raisons principales expliquent son apparition:

  1. Adénoïdes élargis. Ils sont la raison pour laquelle le larynx de l'enfant se rétrécit. Il peut même y avoir de brefs arrêts dans le sommeil. Les enfants atteints de cette maladie ne dorment souvent pas assez et à cause de cela, ils peuvent avoir des problèmes de mémoire et de concentration.A noter qu'il est utile de rappeler que les végétations adénoïdes sont un organe immunitaire. Cependant, dans le cas d'une adénoïdite, ils deviennent la «passerelle» des infections. Néanmoins, ce problème a tendance à «disparaître», et les enfants après 10 ans, lorsque le crâne grandit, et cessent de gêner la respiration.
  2. Amygdalite chronique. La cause du ronflement dans ce cas est une inflammation des amygdales. En outre, ils peuvent provoquer des difficultés respiratoires et des sensations douloureuses lors de la déglutition.
  3. Rhinite chronique ou allergique. La cause est une muqueuse nasale douloureuse. C'est généralement un symptôme d'une autre maladie, incl. SRAS, mais peut être une maladie indépendante.

L'otorhinolaryngologue diagnostique ces problèmes. Pour commencer, le médecin suggérera un traitement conservateur (par exemple, des stéroïdes nasaux tels que "Nasonex"), peut-être plusieurs de ses types, ainsi qu'une physiothérapie. Et seulement dans les cas extrêmes, ces problèmes sont résolus par une intervention chirurgicale.

En particulier, il existe de fortes indications pour le retrait des végétations adénoïdes aujourd'hui (pas le degré d'augmentation):

  • otite récurrente
  • déficience auditive
  • difficulté à respirer la nuit (et parfois 24 heures sur 24), lorsque le bébé respire par la bouche (avec une modification du squelette facial),
  • énurésie

Si le bébé ne respire pas après le nez, cela peut être dû à l'abus de gouttes vasoconstricteurs (vous ne pouvez pas les utiliser plus de 5 jours, mais plutôt moins et uniquement au coucher ou en cas de malaise et d'anxiété manifeste de l'enfant). Un nez bouché peut être pour les raisons décrites ci-dessus, et c'est toujours une raison pour se tourner vers l'ENT.

Si le bébé tousse

Presque tous les deux cas, après l’arrivée de l’invalidité de retour de l'enfant, un enfant présente un phénomène semblable à une toux résiduelle. En présence d'expectorations, elles peuvent être sèches ou humides, d'intensité - une toux forte ou légère, au moment de l'apparition - pendant la veille ou la nuit. Si la toux ne dure pas longtemps, elle épuise l'enfant et ses parents et rend impossible une guérison complète, bouleversant le rythme de vie habituel.

Si un enfant a une telle toux, il ne faut jamais l'ignorer, car à la fin, il peut se transformer en bronchite ou en une autre complication bactérienne.

Par conséquent, si la toux ne disparaît pas plus de 5 jours après la fin de l'épisode principal de la maladie, il est utile de suspecter une complication et de contacter le pédiatre pour le soigner.

Par ailleurs, loin de tousser toujours après ORVI chez un enfant est un signe de maladie non complètement vaincue. Il est important de surveiller l'état général de l'enfant. Un médecin peut donner une telle toux un mal de tête en 10-20 jours.

Si la toux persiste après le rétablissement, mais que les autres symptômes ne réapparaissent pas (intoxication, fièvre, nez qui coule), ce phénomène disparaîtra probablement. S'il y a des symptômes supplémentaires, vous devez consulter un médecin - la raison peut en être une complication initiale.

Il y a des cas où deux symptômes chez un enfant (forte toux aboyante sans expectorations et température élevée pouvant aller jusqu'à 38 ans et plus) se manifestent en même temps tout en induisant en erreur les médecins et les parents.

La toux peut aussi être causée par un traitement mal prescrit. Le SRAS est une infection qui affecte les voies respiratoires supérieures. Une erreur commune des prescriptions médicales est la nomination de mucolytiques (type, ACC, Ambroxol, Lasolvan), qui provoquent les glandes des voies respiratoires inférieures. Par conséquent, lors de la prescription de ces médicaments devrait être une base sérieuse, confirmée par le laboratoire, ainsi que le "deuxième avis" du pédiatre.

Comment dolechit

Le traitement de la toux résiduelle dépend toujours de son caractère, des plaintes de l'enfant et des résultats de son examen. Par conséquent, comment traiter une toux résiduelle, seul un médecin peut le dire. Il peut recommander la physiothérapie à la clinique ou montrer des exercices qui peuvent être faits à la maison.

Après la maladie, le système immunitaire est en état d'alerte et une forte toux peut provoquer une hausse brutale de la température. Cette température ne permet pas de calmer la toux. Ce phénomène nécessite une pharmacothérapie symptomatique, car le corps commence à s'épuiser dans une lutte déjà inutile.

Pour briser ce cercle vicieux, vous pouvez utiliser des agents antipyrétiques, ainsi que des herbes, des pastilles ou des pastilles qui ramollissent la gorge. En général, il faut 2-3 jours pour calmer le système immunitaire du bébé.

Une autre tactique consiste à garantir les conditions de soins appropriées pour le bébé:

  • fournir beaucoup de boisson
  • maintenir un air frais, frais et humide.

Que dit Komarovsky

Le docteur Komarovsky, pédiatre de renom, appelle la toux un attribut obligatoire de la santé. Une personne doit tousser, car c’est le seul moyen de débarrasser naturellement les poumons et les bronches des expectorations.

Une cause fréquente de toux chez les enfants est le nez qui coule. Ceci est plus caractéristique des très jeunes enfants (jusqu'à 3-4 ans), car ils ne savent toujours pas se moucher et il est généralement difficile pour eux de se dégager le nez. Le mucus du nez descend progressivement dans les poumons et provoque un réflexe de toux.

De l'avis du Dr Komarovsky, les parents ne devraient jamais donner à leurs enfants de médicaments antitussifs. Cela ne peut être fait que si la toux agit contre le corps et:

  • devient improductif
  • épuisant
  • provoque une inflammation
  • la température

Mais pour déterminer le stade de développement de la maladie et choisir l'action optimale, seul le médecin traitant effectuant des observations régulières.

Dans le contexte des virus du SRAS, un enfant peut développer une otite moyenne - une inflammation de l'oreille moyenne. Il est nécessaire de résoudre ce problème dans un complexe, car la douleur dans les oreilles est une conséquence de l'infection qui n'était pas guérie auparavant.

Habituellement, dans le traitement des enfants, utilisez:

  • des anti-inflammatoires pour éliminer l'œdème et empêcher la propagation de l'inflammation;
  • antibiotiques en comprimés et en gouttes (si la cause principale est une infection bactérienne);
  • antihistaminiques pour éviter les réactions allergiques.

Souvent, en association avec tous ces médicaments, des médicaments vasoconstricteurs sont utilisés (ils servent également à réduire le gonflement) et, dans le cas de médicaments à haute température - antipyrétiques.

Une autre conséquence, souvent observée chez les enfants après des infections virales respiratoires aiguës, est une éruption cutanée ou une urticaire. En fait, il s’agit d’une réaction allergique pouvant être provoquée par tout médicament, y compris des médicaments ou des remèdes populaires, prescrit à l’enfant.

L'urticaire a une caractéristique distinctive assez importante qui la rend facile à reconnaître. Il apparaît quelque part sur le corps pendant plusieurs heures (parfois pendant un jour), puis disparaît et réapparaît, mais dans un endroit complètement différent.

Le traitement est prescrit par un médecin, généralement en plusieurs étapes:

  • Tout d’abord, la tâche principale est résolue - la définition et l’élimination de l’allergène principal,
  • alors le corps est nettoyé des toxines. Comme toujours avec ARVI, on montre une consommation abondante
  • traitement à l'aide de drogues
  • détermination du régime optimal dans ce cas.

Faiblesse

La faiblesse et la léthargie sont des satellites ordinaires non seulement de la maladie elle-même, mais aussi de ses conséquences fréquentes. Si, après la cessation «officielle» de la maladie, l'enfant est lent, dort constamment, se plaint de faiblesse musculaire, il s'agit alors des conséquences à la fois des effets viraux sur le corps et des signes d'épuisement du système nerveux.

Ne croyez pas que l'enfant ne peut pas récupérer, car ces signes indiquent que le corps n'a pas assez de force pour les activités habituelles et l'aide de tels signaux indique qu'il a besoin d'aide sous la forme d'un régime bénin.

Pour aider le corps de l'enfant à récupérer plus rapidement, il convient de:

  • reporter une vie mouvementée plus tard
  • reste plus
  • introduire des procédures à base d'eau (bains de contraste et parfums, frotter),
  • mener une thérapie de distraction (jouer à des jeux tactiles, faire un léger massage ou caresser un enfant),
  • marcher plus
  • manger des aliments fractionnés et facilement digestibles.

Si votre bébé a mal aux pieds

Une des complications les plus fréquentes après un ARVI est l'arthrite réactive. La maladie survient chez des enfants d'âges différents et est plus caractéristique des garçons que des filles. La maladie débute de manière aiguë, le bébé est boiteux et se plaint de malaise.

Le processus inflammatoire affecte les grandes et les petites articulations. Le plus souvent touché:

  • talon
  • cheville
  • articulation du genou

La maladie peut affecter les articulations des mains, mais cela se produit relativement rarement. Les complications aux pieds ne sont pas considérées comme une maladie dangereuse, mais elles ne devraient pas être autorisées à circuler par hasard. Sans thérapie appropriée, les articulations touchées perdront leurs performances normales. Même une perte totale de mobilité dans la zone touchée est possible.

Pour confirmer le diagnostic, en plus de l'examen, les médecins prescrivent plusieurs tests:

  • numération globulaire complète
  • examen biochimique du sang d'une veine,
  • test sanguin pour le facteur rhumatoïde,
  • analyse d'urine
  • étude immunologique du sérum sanguin. Il est fait pour vérifier la présence d'anticorps dirigés contre certains agents pathogènes.

Si nous parlons d'une forme grave d'arthrite réactive, une biopsie du tissu de l'articulation touchée et une étude des articulations avec des rayons X sont indiquées.

Le processus de traitement comprend trois domaines principaux:

  1. Arrêter le processus inflammatoire. Les anti-inflammatoires sont utilisés, mais pas les stéroïdes.
  2. Élimination de la cause sous-jacente de la maladie.
  3. Élimination des modifications douloureuses dans les articulations de l'enfant qui se produisent au cours de l'évolution de la maladie.

Enrouement

L'évolution des maladies du SRAS, ainsi que les complications qu'elles provoquent (bronchite, laryngite, etc.) sont associées à une inflammation de la membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures. Accompagné de toux et de nez qui coule, cela entraine un enrouement dans la voix, qui aboutit parfois à une perte totale de la voix.

La règle principale dans le traitement, si l'enfant a la voix osyp, est de se taire autant que possible. Les lésions ligamentaires peuvent être de différents types:

Dans chaque cas, le médecin vous prescrira différents traitements. Parallèlement, il existe des outils communs pour lutter contre les virus:

  • Solution d'acide ascorbique à 5%,
  • des pastilles pour sucer.

Ces produits ne conviennent pas aux enfants de moins de cinq ans, mais il existe des préparations antiseptiques et antihistaminiques pour ceux-ci:

  • antiseptki (solution de Lugol, Iodinol, spray de Yoks),
  • antihistaminiques (Astemizole, Claretin, Zyrtec, Telfast).

En tant qu'outil supplémentaire pour restaurer la voix, la médecine traditionnelle est très bien adaptée. En règle générale, il s'agit de boissons chaudes à haute teneur en vitamine C. Par exemple, une décoction de menthe, de camomille, de framboise et d'eucalyptus.

Une autre recette consiste à mélanger un demi-verre de lait et de l'eau minérale Borjomi (sans gaz) et à ajouter une cuillerée à dessert de miel. Boire à petites gorgées pendant 20 minutes dans un endroit chaud, mais pas chaud. La température optimale de la boisson ne doit pas dépasser 36 degrés.

Pour une procédure de qualité et sûre, il est préférable d’acheter un inhalateur ou un nébuliseur. L'inhalation peut être, par exemple, une solution saline. Parfois, vous pouvez ajouter des herbes et des teintures, mais cela ne devrait être fait que sur la recommandation d'un médecin, car leur présence peut provoquer des réactions allergiques.

Les inhalations sont bonnes car elles ne prennent pas beaucoup de temps - le plus souvent, elles sont effectuées 3 à 4 fois par jour pendant 5 à 10 minutes.

Si l'inhalation est utilisée pendant la maladie elle-même (de préférence au tout début), c'est un bon moyen de provoquer une transpiration excessive, ce qui incite le corps à s'auto-purifier des toxines et des microbes.

La conjonctivite

L'infection qui affecte le corps lors de ces maladies se propage périodiquement à d'autres membranes muqueuses. Y compris les organes de vision. Par conséquent, la conjonctivite est l'une des complications qui se développent chez les enfants dans le contexte d'infections virales respiratoires aiguës.

Il existe 3 types de conjonctivite, en fonction de la nature de la bactérie qui infecte le corps:

  • adénoviral,
  • épidémie,
  • herpétique

Les symptômes peuvent se manifester de différentes manières, en fonction des facteurs qui les provoquent:

  • peut rougir ou atténuer la conjonctive du globe oculaire,
  • un film peut se former à la surface de la pomme,
  • un écoulement purulent ou un écoulement important de larmes peuvent commencer.

En outre, les symptômes de la conjonctivite chez un enfant sont les suivants:

  • maux de tête
  • température élevée
  • des frissons
  • ganglions lymphatiques élargis
  • douleur au soleil.

En règle générale, les gouttes ophtalmiques sont prescrites pour traiter la maladie d’un enfant, par exemple:

  1. Ophtalmoferon. C'est un médicament antiviral et a un effet anti-allergique. Il n'y a pas de limite d'âge, il peut donc être utilisé pour les enfants de tout âge, jusqu'au nouveau-né.
  2. Oftan arrive. C'est aussi un médicament antiviral, mais cela ne fonctionnera pas avec les nouveau-nés et les jeunes enfants;
  3. "Des larmes artificielles." Convient aux enfants de tout âge, mais uniquement sur ordonnance.

Vidéo utile

Professeur associé du département de pédiatrie ORL de l'Académie de médecine de l'enseignement supérieur russe, candidat des sciences médicales Zyabkin IV

L'otite chez les enfants ou comment nous l'avons appris.

Bien, je veux partager mon histoire d'otite, je comprends qu'elle est presque identique pour tout le monde, mais. L'essentiel est de contacter immédiatement l'oto-rhino-laryngologiste.
Il y a une semaine, ils nous ont fait une vaccination dans le jardin, prévue. C'était le jeudi 11/17/11, le lendemain, une forte toux, aboiement, terrible suite. J'ai décidé que je partais le week-end, je n'ai pas conduit au jardin. Le lundi, la morve n'était pas, en général, ne pas aller dans le jardin. Eh bien, je pense que nous allons rester une semaine, boire des médicaments, prendre des mesures préventives et aller de l'avant! Mais jeudi, des plaintes à propos de l’oreille se sont déposées, Otinum a dégouliné pour la nuit et un rythme est apparu vendredi ((à 39 ((d’urgence, ils ont appelé le médecin), notre pédiatre est venue, elle n’a pas pris la responsabilité, elle a dit qu’elle avait besoin que d’un spécialiste que l'otite purulente chez les enfants a empiré, ils sont souvent emmenés directement de l'ENT à l'hôpital. On lui a conseillé d'appeler la polyclinique et de venir à l'ENT..
Nous avons de la chance qu'il y ait des cliniques payées dans la région. J'y suis allé d'urgence. Nous avons été sortis du tour, entrés dans la position.
Nous avons reçu un spécialiste candidat aux sciences médicales (ceci a été découvert plus tard). En général, rassuré qu'il n'y a pas d'otite purulente. Et donc tout a été rompu pour nous, donc tout a peint ce qui est quoi, une image complète de clarté.
Et une petite histoire en retour. Nous avions une toux constamment sèche, comme si elle toussait légèrement. Nous sommes allés à l'oto-rhino-laryngologie dans notre clinique, convaincus que tout allait bien, comme d'habitude predpolizhili qui peut être de l'air sec, de la poussière. Tout essayé, hydratants, propreté stérile, et la toux ne sont pas passés.
Il s'est avéré que tout est dans les végétations adénoïdes.
Mon dieu les végétations adénoïdes.
En général, une semaine complète de traitement des oreilles, de la gorge et du nez, et la suivante. Vendredi, nous allons la voir à nouveau. Elle examinera une membrane muqueuse saine et nous dira comment faire de la prévention afin que rien ne se passe de la sorte à l’avenir.
Et évitez d'enlever l'adénoïde)))
La voici
Maintenant, je "torture" mon enfant au complet. Les oreilles, la gorge, le nez, tout cela est traité par étapes. Comme elle (fille) fait tout)))) Brrr.

La voici
Chers parents, je vous conseillerai de contacter immédiatement un spécialiste, n'attendez pas et ne perdez pas de temps.
J'aurais déjà eu recours à un autre spécialiste, mais je croyais maintenant en notre ORL local.
Et ne tombez pas malade. )))
Dieu accorde toute la santé et plus d'immunité.

Toux dans les oreilles

Pour tout problème, le corps signale la douleur. Que ce soit une maladie ou un corps étranger. En tout état de cause, si les oreilles vous font mal en toussant, l’intervention du médecin, à savoir l’ORL, est nécessaire. Sans demander de l'aide à temps, vous pouvez perdre votre audition sans possibilité de récupération.

Anatomie de l'organe

L'organe auditif est considéré comme:

  • oreille externe;
  • oreille moyenne;
  • oreille interne.

Dans l'oreille externe, il existe des composants: le pavillon, le tympan et l'oreille externe elle-même. L'oreille moyenne est située dans la partie temporale et comprend des composants tels que la trompe d'Eustache, le processus mastoïdien et la membrane tympanique. L'oreille interne est représentée par un labyrinthe contenant les canaux responsables de l'équilibre. Il comprend également la cochlée et les nerfs auditifs.

Causes de la douleur

Une douleur dans l’oreille peut survenir en raison de l’ingestion d’un corps étranger dans le conduit auditif, ainsi que de maladies inflammatoires. Parmi eux se trouvent:

  • la sinusite;
  • maladies nerveuses;
  • les engelures de l'auricule;
  • maladies respiratoires;
  • allergie

Le plus souvent, ce symptôme est une otite moyenne ou une sinusite.

Qu'est-ce que l'otite?

L'otite survient principalement chez les enfants. Il se manifeste en raison de maladies infectieuses. Cela peut aussi souvent se produire indépendamment. Si vous avez mal à l'oreille lorsque vous toussez, cela peut indiquer un diagnostic comme une otite. Il en existe plusieurs variétés:

  • otite d'origine purulente;
  • otite moyenne d'origine chronique;
  • otite moyenne d'origine aiguë;
  • otite d'origine catarrhale.

Otite aiguë

L'otite moyenne d'origine aiguë est une maladie inflammatoire de type infectieux caractérisée par un processus pathologique sur la membrane muqueuse du tympan. Symptômes de l'otite:

  • douleur d'oreille aiguë et sévère chez un enfant;
  • toux
  • perte auditive;
  • acouphènes de l'enfant;
  • augmentation de la température;
  • écoulement clair (nez qui coule);
  • l'enfant devient agité;
  • il y a une perte d'appétit.

En outre, la pathologie est caractérisée par des symptômes tels qu'une toux avec sensation douloureuse dans l'oreille. Des douleurs aux oreilles apparaissent également lors des éternuements.

Douleur accompagnée d'une personne en permanence. Le soir, la douleur augmente, ce qui perturbe le sommeil normal.

En outre, la douleur peut être dans les tempes, les dents, les mâchoires du côté enflammé.

Otite chronique

Manifesté à la suite d'un traitement inapproprié ou totalement absent d'une otite moyenne d'origine aiguë. Les microbes pénètrent dans le tympan par le nasopharynx. Virus et germes dangereux responsables de pathologies:

  • virus de la grippe;
  • streptocoque;
  • bacille à rotavirus;
  • baguette hémophilique.

En même temps, le fait de moucher le nez en même temps avec deux narines peut entraîner une complication sous forme de sinusite et peut déjà causer une otite chronique. En effet, les oreillettes et le nasopharynx sont reliés entre eux par des canaux.

En outre, une otite chronique peut survenir en raison de lésions internes du conduit auditif et du tympan, d'une mauvaise alimentation, d'une immunité réduite, d'une carence en vitamines A, B et D chez un enfant.

Otite catarrhale

C'est la forme initiale de la maladie de l'oreille moyenne. La raison en est peut-être une infection ou des germes de la cavité nasale à l'oreille. L'otite catarrhale accompagnant peut tousser, éternuer, faible immunité. Si le temps n'arrête pas le développement de l'infection, celle-ci peut évoluer en processus purulent, lourd de conséquences négatives pour l'avenir.

Otite purulente

Il se produit en raison de maladies d'origine infectieuse. Plusieurs pathologies peuvent provoquer un écoulement purulent de l'oreille:

  • une augmentation des sinus maxillaires;
  • rhinite, amygdalite;
  • maux de gorge

Le symptôme le plus important de l'otite purulente chez un enfant est l'écoulement de pus par les oreilles ou par une oreille, la douleur, la congestion et le bruit dans les oreilles. Il peut également y avoir une diminution de l'audition, de la fièvre du patient, de la migraine.

Si l'enfant n'est pas montré au médecin à temps, des complications graves sont possibles, allant de douleurs atroces sévères et de migraines à une issue fatale.

Traitement de l'otite

En cas de symptôme tel que toux et mal aux oreilles, une consultation urgente avec un oto-rhino-laryngologiste ou un ORL est nécessaire. Après un examen complet, il sera en mesure d’établir la cause, de poser un diagnostic et de prescrire le traitement approprié. Si votre oreille est malade la nuit, vous devez appeler d'urgence l'équipe de l'ambulance.

Traitement que le médecin peut prescrire au patient:

  • compresses chauffantes;
  • réchauffer avec une lampe bleue;
  • compresses d'eau;
  • gouttes auriculaires;
  • dans les cas graves, antibiotiques;
  • gouttes nasales vasoconstricteurs;
  • repos au lit.

En plus du traitement principal, le patient a besoin de repos, d'un sommeil réparateur. Les surtensions, les promenades, la course à pied sont interdites. Si toutes les recommandations sont suivies, la maladie régressera bientôt.

Sinusite

La sinusite est divisée en processus inflammatoire unilatéral et bilatéral. Lorsque cette maladie apparaît difficile à respirer, elle est justifiée par une importante accumulation de pus.

Lorsque des symptômes de sinusite tels que:

  • la migraine;
  • toux
  • douleur à l'oreille;
  • augmentation de la température corporelle;
  • malaise général.

Si vous commencez à vous blesser à l'oreille lorsque vous toussez, cela peut indiquer une complication de la sinusite. S'adressant à un médecin, il examinera les sinus par radiothérapie.

Traitement de la sinusite

Le traitement est effectué à domicile, à l'exception des complications. Un médecin pour le traitement de la sinusite et des maux d’oreille peut prescrire:

  • des antibiotiques;
  • probiotiques;
  • gouttes anti-allergiques;
  • gouttes nasales vasoconstricteurs;
  • antiseptiques.

En outre, au moment du traitement par l'hypothermie, l'utilisation de boissons très froides est contre-indiquée. A tout cela, il faut ajouter que lors du soufflage du nez, il est impossible de serrer fermement les narines.

Autres maladies respiratoires

Souvent, en particulier dans l’enfance, des douleurs aux oreilles peuvent être causées par des maladies respiratoires antérieures. Lorsqu'une personne tousse, les germes du nasopharynx se propagent dans la trompe d'Eustache et pénètrent dans le tympan, provoquant ainsi une douleur et une inflammation de l'oreille moyenne.

Pour traiter dans ce cas il faut non pas la douleur à l'oreille, mais sa cause. Dans ce cas, le traitement sera dirigé vers une voie respiratoire infectée.

Diagnostic de la douleur d'oreille

Un médecin spécialisé dans les douleurs d'oreille s'appelle un ORL. Lors de son admission, il examinera le patient puis lui fera passer une radiographie et, après avoir évalué les résultats, prescrira le traitement approprié. Dans certains cas, le patient a besoin non seulement d’une consultation ORL, mais aussi:

À la fin de toutes les manipulations, le médecin vous prescrira un traitement et, si vous ne négligez pas ses conseils, vous pourrez vous débarrasser rapidement de la maladie.

Traitement des douleurs d'oreille

Si vous avez mal et que vous tirez dans l'oreille en toussant, cela peut indiquer plusieurs maladies. Comparés aux enfants, les adultes peuvent supporter des maux d’oreille. Une ambulance doit donc être appelée dès les premiers signes de douleur chez l’enfant.

Lorsque la douleur à l'oreille est la conséquence d'une blessure, les blessures autour du canal de l'oreille doivent être enduites d'iode, après quoi un bandage de gaze est appliqué. Lorsqu'une plaie est contaminée, elle doit d'abord être lavée avec du peroxyde d'hydrogène ou utiliser un agent antibactérien, par exemple Furacilin.

Si, outre la douleur aiguë, il existe également une augmentation de la température corporelle, des antipyrétiques et des analgésiques conviennent également, par exemple Nurofen, Panadol.

Méthodes traditionnelles de traitement du mal d'oreille

Il est interdit aux oreilles malades de s'auto-traiter, car cela ne peut qu'aggraver les choses. Il existe des méthodes de médecine traditionnelle qui peuvent être appliquées strictement sous la supervision d'un médecin. En voici quelques unes:

  • Infusion de propolis. La propolis en tranches doit être mélangée avec 100 grammes d'alcool. Insister 5 à 7 jours dans un endroit chaud. Après le temps, filtrer le mélange. Faites turunda deux fois par jour.
  • Jus d'oignon Couper un gros oignon en petits morceaux et en extraire tout le jus. Matin et soir, insérez des cotons-tiges trempés dans du jus d'oignon trempé dans une oreille douloureuse. La durée du traitement est de 5 à 7 jours jusqu'à la guérison complète.
  • Noyer L’huile de noix pressée doit être appliquée sur l’oreille douloureuse avec un coton-tige.
  • Camphre. Humidifiez une bande de coton dans de l'huile de camphre chaude et insérez-la dans le conduit auditif (laissez agir pendant la nuit).

Si l'oreille fait mal et que le symptôme s'aggrave lorsque vous toussez, c'est un mauvais signe. Le plus souvent, il est question d'une inflammation de l'oreille, qui ne guérit qu'après 5 à 7 jours. Par conséquent, lorsque cela se produit, vous devriez immédiatement consulter un spécialiste.

Des vidéos sur les moyens d’éliminer la douleur dans les oreilles seront abordées dans la vidéo:

Traitement de la toux, du nez qui coule, de l'otite moyenne chez les enfants: quels médicaments n'aident pas

Traitement par le froid, prévention des infections virales respiratoires aiguës, prise de vitamines: ce qui fonctionne vraiment

Le pédiatre de Kharkiv, Andrei Penkov, continue de parler des maladies infantiles et des médicaments qui ne les aident pas. Comment traiter une toux chez un enfant? Est-ce que des antibiotiques sont nécessaires pour l'otite? Quels sont les dangereux gouttes vasoconstricteurs dans le traitement de la rhinite chez les enfants? Et est-il nécessaire de prendre des vitamines et d'autres moyens (pommade oxolinique, échinacée) pour prévenir le SRAS?

Traitement de la toux chez les enfants

Les scientifiques ont prouvé que l'utilisation de médicaments contre la toux ou la toux (un enfant peut tousser s'il y a des expectorations) peut changer la nature de la toux. Mais la durée de ce symptôme d'un médicament contre le rhume n'affecte pas. Pas un seul médicament. Parce qu’avec le virus ARVI, le virus affecte l’épithélium ciliaire de la membrane muqueuse dans l’ensemble du rhinopharynx, de la trachée, etc. Jusqu'à ce que la muqueuse se rétablisse, des expectorations seront produites et la personne toussera.

Maman veut que la toux cesse. Cette toux ne l'intéresse pas, elle veut que tout finisse rapidement. Par conséquent, elle est prête à donner tous les médicaments, tous les antibiotiques - si seulement tout allait bien demain. Et alors seulement, quand les antibiotiques sont ivres et que la toux reste, elle se dit: peut-être était-il nécessaire de faire autre chose?

En conséquence, nous en venons au fait que l’enfant avait une infection virale et jusqu’à ce qu’elle-même s’en aille, la toux ne cessera pas.

Traitement de l'otite chez les enfants

L'otite - inflammation de l'oreille moyenne - n'exige pas toujours la prise d'antibiotiques.

Si, dans le cadre d'une infection virale, votre oreille est malade, vous devriez vous égoutter le nez et les oreilles, donner un anesthésique à l'enfant et attendre un peu. Si la température ne monte pas et que le test sanguin ne montre aucune inflammation, vous pouvez traiter cet enfant de manière conservatrice. Si, en cas d'otite catarrhale, un traitement conservateur doit être instauré dans les trois premières heures, un traitement antibactérien peut être évité dans 70 à 80% des cas. Ceci est une norme internationale.

L'exception concerne les très petits enfants: chez un enfant de 6 mois ou d'un an, la douleur à l'oreille finira probablement par la prescription d'un antibiotique.

Traitement de la rhinite et des gouttes nasales vasoconstricteurs

Les gouttes nasales vasoconstricteurs ne peuvent être utilisées que dans certaines conditions aiguës, lorsque le nez ne respire plus du tout. La période d'utilisation peut aller jusqu'à cinq jours, pas plus de trois fois par jour et de préférence moins. Le fait est qu'ils provoquent une ischémie de la membrane muqueuse, un spasme vasculaire, et la muqueuse est alors plus mal restaurée.

Les enfants peuvent les utiliser, mais avec précaution. Parce que vous ne pouvez pas nourrir un bébé de 3 mois qui a le nez plein à cause d'un gonflement. Mais dans tous les cas, vous devriez essayer d'obtenir des résultats en consommant moins de médicaments vasoconstricteurs.

Prévenir le froid et les ARVI

Dans un article, ce qui suit a été écrit. On a demandé au médecin: "Prendre Echinacea ou non?". Il dit: «D'une part, nous savons tous que l'échinacée ne nous aide pas. D'autre part, si votre grand-mère est sûre que l'échinacée aide, alors laissez-la boire. Si vous êtes sûr que chlorophyllipt vous aide, gargarisez-le à des fins préventives.

Mais si, par exemple, l’onguent oxolinic permettait vraiment d’éviter les rhumes, je balayerais maintenant la Place de la Liberté, car je n’avais pas d’autre travail. Tout le monde utiliserait une pommade oxolinique, et personne ne me demanderait: est-ce que la pommade oxolinique, qui a déjà 60 ans, aide ou non?

Pour une raison quelconque, dans notre pays, une personne veut être trompée. Ou peut-être que le fait est que nous voulons toujours croire en un miracle. Et même s'il n'y a pas un tel miracle, nous croyons que cela ne peut pas être. Quelque chose devrait aider. J'ai besoin de boire quelque chose, car je dois d'une manière ou d'une autre «soutenir» l'immunité.

Vitamine C pour le rhume

Il a déjà été prouvé que la vitamine C n’aide pas les virus et n’a aucun effet antiviral (comme, d’ailleurs, l’échinacée - il existe des études à ce sujet). Les vitamines n'affectent en aucune manière le système immunitaire d'un enfant en bonne santé.

Qu'est-ce que l'immunité? L'immunité est la mémoire qui reste après que vous ayez rencontré tel ou tel virus. Ces "cellules mémoire" s'accumulent tout au long de la vie. Plus ils sont nombreux, plus le système immunitaire est fort. Il n'y a aucune preuve que les vitamines affectent ces "cellules de mémoire".

La prise de vitamines n'a de sens que dans les cas où une personne a été atteinte d'une maladie grave (par exemple, une péritonite) et a perdu, par exemple, 10 à 15% de son poids corporel. Une personne a guéri, tout est tranquillement restauré et il lui faut prendre des forces. Oui, dans ce cas, vous pouvez prendre des vitamines. Parfois, ils augmentent l'appétit, parfois, ils contribuent à une meilleure prise de poids, etc. Ils agissent, relativement parlant, comme des anabolisants, mais plus légers, plus doux. Et ensuite - seulement un certain temps avant que la personne reprenne des forces.

Dois-je prendre des vitamines

Les vitamines sont une partie essentielle de notre existence. Le corps produit des vitamines, d'autres doivent provenir de l'extérieur. Par exemple, le soleil doit produire de la vitamine D pour la peau. D’un côté, nous ne pouvons pas vivre sans vitamines, de l’autre - nous en savons si peu sur eux, ainsi que sur les possibilités du corps de vivre sans vitamines.

Sur cette question, les scientifiques disent ce qui suit. Pour qu'une personne développe une carence en vitamines, il doit y avoir de très graves troubles de l'alimentation. Très sérieux Si vous consommez au moins un produit appartenant aux catégories suivantes - céréales, fruits / légumes, viande / poisson / volaille, lait / produits laitiers - vous ne pouvez pas souffrir d'une carence en vitamines. C'est-à-dire que tout ce que j'ai énuméré inclura de la vitamine A, de la vitamine E, de la vitamine C, etc., des minéraux, des oligo-éléments - et il n'y aura pas d'avitaminose. Par conséquent, si vous avez un physique et une nutrition normaux, les préparations vitaminées sont une chose inutile.

Toux, otite moyenne, sinusite: nous traitons les complications des ARVI

La probabilité élevée de contracter une infection virale respiratoire aiguë en automne-hiver inquiète de nombreux parents. Ils sont particulièrement inquiets des complications possibles des ARVI: toux, otite moyenne, sinusite. Malheureusement, presque aucun enfant n'est assuré contre eux. Par conséquent, il est important de transmettre aux parents des informations sur les médicaments modernes pour le traitement des complications du VRAI.

La toux est une réaction réflexe, protectrice et adaptative du corps, visant à éliminer des voies respiratoires les substances étrangères et / ou la sécrétion trachéo-bronchique modifiée pathologiquement.

L'irritation des terminaisons nerveuses sensorielles situées dans les organes respiratoires conduit à la transmission de l'influx nerveux au centre de la toux du médulla oblongata. À la suite de l'excitation du centre de la toux, une réponse se forme - une respiration profonde, puis une contraction synchrone des muscles du larynx, des bronches, de la poitrine, de l'abdomen et du diaphragme avec une glotte fermée, suivie de son ouverture et d'une courte expiration forcée ressemblant à une secousse.

Les enfants en bonne santé peuvent tousser 10 à 15 fois par jour, davantage le matin.

Les causes de la toux dans les conditions de pathologie peuvent être différentes:

• manifestation d'une maladie respiratoire aiguë (IRA);

• inflammation irritative des muqueuses des voies respiratoires;

• inflammation des voies respiratoires allergiques;

Obstruction des voies respiratoires avec sécrétions bronchiques visqueuses, corps étrangers, liquides, formations endogènes et exogènes;

• œdème du parenchyme pulmonaire d'origines diverses, etc.

La toux peut souvent être causée par une sinusite, une inflammation des sinus paranasaux à l'intérieur de certains os crâniens. Les sinus sont des cavités couvertes d'air qui communiquent avec la cavité nasale. L'écoulement nasal avec une sinusite peut être muqueux et visqueux, mucopurulent et purulent. Plus souvent, ils s'accumulent dans la cavité nasale ou s'écoulent.

Mais ils peuvent aussi couler dans le dos du pharynx, provoquant une toux. Dans le même temps, l'inflammation se propage aux organes inférieurs: le pharynx, le larynx, la trachée, les bronches.

Dans des conditions normales, le mucus trachéobronchique est caractérisé par une faible viscosité et une bonne fluidité. Avec le développement de processus inflammatoires, la composition qualitative du mucus change de manière significative: la densité de l'eau diminue et la concentration en mucines (glycoprotéines neutres et acides) augmente. L’hyperproduction de mucus rend l’excrétion difficile.

De plus, à la suite d'une inflammation, des troubles fonctionnels ou structurels de l'épithélium cilié se développent, ce qui entraîne une diminution de l'activité mucociliaire. En conséquence, des conditions favorables sont créées dans les voies respiratoires pour le développement d’infections secondaires.

Cliniquement, la toux va de la toux légère à sévère, douloureuse, accompagnée de vomissements, de troubles du sommeil et de l’état général. Et dans cette situation, il est impératif d'aider le patient à se débarrasser de la toux.

Lors du choix d'un médicament pour le traitement de la toux, vous devez tenir compte de plusieurs indicateurs importants:

• fréquence, intensité et sonorité de la toux;

• quantité et propriétés rhéologiques des expectorations.

Distinguer entre toux sèche (non productive) et humide (productive).

Au début de la maladie, la toux est généralement sèche, obsessionnelle et les expectorations ne sont pas bonnes. Par conséquent, il est important de traduire une toux non productive en une toux productive. Ceci est mieux fait en utilisant des médicaments mucolytiques. Leur mécanisme d'action repose sur la dilution directe de secrets pathologiquement visqueux. Les médicaments mucolytiques augmentent le niveau de sécrétion bronchique, diluent efficacement les expectorations, facilitent son écoulement. Les indications pour l'utilisation de médicaments de ce groupe sont des affections cliniques dans lesquelles il y a une toux avec une expectoration épaisse, visqueuse et difficile à séparer.

Pour le traitement de telles complications d'infections virales respiratoires aiguës, telles que toux, otite moyenne et sinusite, il est recommandé de recommander un médicament mucolytique à base de carbocystéine. Il détruit les liaisons disulfure des mucopolysaccharides et modifie la charge de leurs ions, ce qui entraîne une modification de la composition de la sécrétion bronchique: le nombre de glycopeptides neutres diminue et la fraction de sialoglycoprotéine augmente. La carbocystéine stimule la fonction motrice de l'épithélium cilié des voies respiratoires, réduit la viscosité et facilite la sécrétion des sécrétions bronchiques et l'écoulement des sinus sinus.

Le médicament est indiqué dans le traitement des maladies broncho-pulmonaires aiguës et chroniques, accompagné de la formation d'expectorations visqueuses et difficiles à décharger (trachéite, bronchite, trachéobronchite, asthme, bronchectasie) et du mucus (maladies inflammatoires de l'oreille moyenne, du nez et des sinus - rhinite, otite moyenne, sinusite ), ainsi qu’en préparation d’une bronchoscopie et / ou d’une bronchographie.

Il est recommandé aux enfants âgés de 2 à 4 ans de prendre ce médicament sur la base de carbocystéine 2,5 à 5 ml de sirop à 5% 2 fois par jour ou de 5 ml de sirop à 2,5% 2 à 4 fois par jour; enfants âgés de 4 à 12 ans - 5 ml de sirop à 5% ou 10 ml de sirop à 2,5% 3 fois par jour. Il est recommandé aux adultes de prendre 15 ml de sirop à 5% 3 fois par jour.

Avis d'expert

Natalia FROLOVA, médecin généraliste

ARVI est un groupe de maladies infectieuses aiguës causées par des virus et caractérisé par des lésions de diverses parties des voies respiratoires, une intoxication. Le SRAS est souvent associé à des complications (ajout de processus inflammatoires dans les bronches, les poumons, les sinus paranasaux, etc.) et provoque des exacerbations de maladies chroniques. Les complications des infections virales respiratoires aiguës peuvent survenir à n'importe quelle période de la maladie et sont dues à la fois aux effets directs de l'agent pathogène et à l'ajout de la microflore bactérienne. Les complications les plus fréquentes des ARVI sont la pneumonie, la bronchite et la bronchiolite. La deuxième place la plus fréquente est occupée par une sinusite (sinusite, sinusite frontale) et une otite. La sténose aiguë du larynx (faux croup) doit être attribuée aux terribles complications, en particulier chez les jeunes enfants.

La complication la plus fréquente des ARVI est la toux. La toux étant une réaction de défense, il est nécessaire de la traiter uniquement si elle perturbe la vie normale du patient et suscite des inquiétudes.

Au début du traitement ARVI, la toux est généralement improductive, ne conduit pas à un écoulement efficace des expectorations et est subjectivement ressentie comme douloureuse, obsessionnelle. Une telle toux ne conduit pas à l'évacuation des sécrétions accumulées dans les voies respiratoires et ne libère pas les récepteurs de la membrane muqueuse des voies respiratoires de l'irritation. Dans ce cas, il n’ya pas de nettoyage complet des voies respiratoires, ce qui alourdit considérablement l’évolution de la maladie. Pendant cette période, il est important de transférer la toux de non productive à productive, afin de rétablir la perméabilité des voies respiratoires, d’éliminer les irritations des muqueuses et d’arrêter le réflexe de toux.

Mieux encore, les agents mucolytiques s’acquittent de cette tâche. Les mucolytiques sont représentés par deux groupes: les préparations enzymatiques et non enzymatiques. Étant donné que les enzymes protéolytiques ont un certain nombre d’effets négatifs (augmentation du risque de destruction du septum interalvéolaire avec possibilité de développement d’une hémoptysie, jusqu’à une hémorragie pulmonaire), il est préférable d’utiliser des médicaments mucolytiques non enzymatiques. Ils décomposent les mucines complexes de la couche de gel, diluent les expectorations, réduisent sa viscosité, augmentent la sécrétion alvéolaire du surfactant, stimulent le mouvement des cils. En raison du profil de sécurité élevé, les mucolytiques non enzymatiques sont largement utilisés en pédiatrie.

La carbocystéine est l'un des médicaments mucolytiques les plus modernes et les plus efficaces largement utilisés en pratique clinique. Il appartient aux mucolytiques non enzymatiques à action indirecte, qui altèrent la composition biochimique et réduisent la production de mucus visqueux. La carbocystéine a des effets à la fois muco-régulateurs et mucolytiques. Son mécanisme d'action est associé à l'activation de la sialique transférase, une enzyme des cellules caliciformes de la muqueuse bronchique. La carbocistéine rétablit la viscosité et l'élasticité du mucus.

Sous l'influence du médicament, la régénération de la membrane muqueuse se produit, en particulier dans les bronchioles terminales, la protection immunologique locale des voies respiratoires est restaurée en augmentant la production d'immunoglobuline A sécrétoire, la clairance mucociliaire est améliorée (l'activité des cellules ciliées est potentialisée). La carbocistéine est disponible sous forme de sirop (2,5 et 5%) et en gélules. La carbocistéine en sirop peut être administrée aux enfants à partir de deux ans.

L'efficacité clinique et la sécurité de la carbocystéine sont confirmées par de nombreuses études (y compris avec la participation d'enfants) à la fois à l'étranger et en Russie. En prenant le médicament, l'état des patients souffrant d'otite moyenne purulente s'est considérablement amélioré; chez les enfants atteints d'ARVI, lors de la prise de carbocystéine, au troisième jour de la maladie, la toux est devenue plus humide, plus productive et l'écoulement nasal a diminué; chez les enfants atteints de sinusite aiguë, l'état de santé s'est nettement amélioré après trois jours de traitement en moyenne, les céphalées et la rhinorrhée ont disparu.

Ainsi, on peut considérer que le médicament à base de carbocystéine est le médicament de choix dans le traitement des complications des ARVI (toux, otite, sinusite) non seulement chez les adultes, mais aussi chez les enfants.

Toux après une otite: pourquoi apparaît-il et comment le traiter

L'otite et la toux sont des formes compliquées de maladie respiratoire aiguë. Le plus souvent, une situation où, après le soulagement de tous les symptômes de l'otite, une toux commence soudainement, survient chez les enfants en bas âge, ce qui s'explique par les caractéristiques d'âge de la trompe d'Eustache. Avant de prendre des mesures pour le traitement, il est nécessaire de comprendre les causes de la toux. Comprendre l'étiologie de la toux vous aidera à choisir la tactique thérapeutique optimale et à vous débarrasser de ce phénomène désagréable le plus rapidement possible.

Raisons

La toux est une réaction défensive du corps, essayant ainsi de se débarrasser du mucus qui s'accumule dans les bronches.

Le centre de la toux, situé dans la médulla oblongate, est activé en réponse à une irritation des terminaisons nerveuses situées sur les muqueuses des organes respiratoires. Après son activation, le système respiratoire réagit: une personne inspire, les muscles du larynx, des poumons, du péritoine et du diaphragme se contractent de manière synchrone alors que la glotte est fermée. Lors de son ouverture, une exhalation saccadée s'ensuit, au cours de laquelle le secret trachéo-bronchique est révélé.

Cette réaction est considérée comme une variante de la norme si les attaques sont répétées 10 à 15 fois par jour, principalement le matin, immédiatement après le réveil.

La cause de la toux sèche pathologique peut être:

  • infection virale respiratoire aiguë;
  • processus inflammatoire dans les muqueuses;
  • l'allergie;
  • bronchospasme;
  • violation de la perméabilité des voies respiratoires supérieures en raison de l'accumulation dans eux de la sécrétion trachéobronchique à viscosité accrue.

Lors d’un rhume ou lors d’une attaque allergique, les sécrétions abondantes de mucopurulats n’ont pas le temps de s’extraire des voies respiratoires et de s’accumuler dans l’oreille moyenne, provoquant une inflammation locale. Cette maladie s'appelle l'otite moyenne séreuse.

L'auricule chez les bébés est en contact avec le nasopharynx et est connectée à celui-ci par une trompe d'Eustache. Le liquide peut sortir indépendamment par le conduit auditif externe, mais le plus souvent, cela ne se produit pas car, chez l'enfant, le tube n'est pas aussi long et large que chez l'adulte.

La toux après l'otite est un phénomène résiduel. Son traitement en vaut la peine s'il est improductif par nature, qu'il dure plus de deux semaines à partir du moment de la maladie et qu'il est accompagné d'un malaise général. Vous pouvez aussi regarder cette vidéo:

Méthodes de traitement

La toux peut apparaître comme une complication supplémentaire de la maladie respiratoire aiguë, mais avant de la traiter, il convient d’évaluer sa nature - c’est peut-être une réaction naturelle du système respiratoire, qui se remet d’une otite.

Si la toux n'interfère pas avec le sommeil, n'affecte pas l'appétit et n'affecte pas l'état général de sorte qu'elle passe rapidement, dans la plupart des cas, les conditions suivantes suffisent:

  1. Aération régulière de la pièce.
  2. Maintenir une humidité optimale (au moins 60%) et une température optimale (environ 20 ° C) dans la pépinière.
  3. Mode de consommation abondante (au moins 2 litres d'eau pure par jour).
  4. Purification de l'air des allergènes (avec facteur allergénique identifié).

Si vous suivez ces règles simples, le processus de récupération après une otite sera beaucoup plus rapide. Comme le montre la pratique, après une semaine en moyenne, la toux est finalement transmise.

La toux sèche pathologique provoquée par une otite moyenne, qui dure 3 semaines et plus, est traitée sous le contrôle d'un médecin. Ils proposent d'utiliser pour son élimination 3 types de médicaments antitussifs:

  • centre de la toux suppressive (inhibiteurs);
  • amélioration des expectorations (expectorant);
  • combinés.

Les médicaments sont prescrits par le médecin après examen du nasopharynx et écoute des poumons, en stricte conformité avec le type de toux, l'âge du patient et le tableau clinique général.

Sirops contre la toux

Les sirops contre la toux constituent la forme de préparation antitussive recommandée pour les enfants. Leur utilisation aidera à soulager l’inflammation des voies respiratoires supérieures et à éliminer l’irritation de la membrane muqueuse, sans nuire aux organes et systèmes du corps de l’enfant en formation.

Le médecin déterminera lequel des sirops convient au traitement de la toux - mucolytique, expectorant ou antitussif - en se concentrant sur la fréquence des épisodes de toux et sa nature (sécheresse, productivité, aboiements). Dans le contexte du traitement au sirop, une amélioration a déjà lieu pendant 5 à 7 jours, alors qu'il est recommandé aux enfants d'aller régulièrement au grand air, de suivre un régime alimentaire équilibré et de bouger davantage. L'activité motrice améliore les conditions de décharge des expectorations, grâce à laquelle le processus de récupération est plus rapide.

Comprimés contre la toux

Les antitussifs en comprimés sont plus souvent recommandés chez les adultes ou les enfants de plus de 12 ans. Cette forme de libération a l'action la plus rapide et l'effet prolongé. Le soulagement de la maladie survient déjà après la première dose du médicament en raison de la suppression du centre de la toux ou de l'amincissement des expectorations. Prendre les comprimés vous aidera à reprendre une vie sociale active le plus rapidement possible, en améliorant la toux après une bronchite, une otite ou une sinusite.

Par la nature des effets des comprimés, en éliminant la toux sèche, divisée en 2 types:

  • Les médicaments à action centrale (narcotiques et non narcotiques) bloquent la toux en raison de l'oppression simultanée du centre de la toux et de l'appareil respiratoire;
  • Les médicaments à action périphérique soulagent l'irritation des muqueuses, atténuent la toux grâce à l'effet enveloppant et l'éliminent en bloquant les impulsions entrant dans le centre de la toux à partir de la surface irritée du nasopharynx.

Les comprimés à effets mucolytique et expectorant sont efficaces pour les effets résiduels localisés dans les voies respiratoires inférieures - le principal ingrédient actif réduit la viscosité et les extraits de plantes accélèrent la libération des expectorations liquides. Ces médicaments ne fonctionnent pas lorsque la toux est sèche et leur utilisation déraisonnable peut aggraver l'état et développer des complications tardives de l'otite.

Remèdes populaires

Pour le traitement de la toux, il existe de nombreuses méthodes populaires, mais lorsque vous les appliquez, vous devez être particulièrement prudent quant à l'état du patient, car l'effet de son utilisation ne se produit pas immédiatement.

Le flegme laisse beaucoup plus facile si vous utilisez des outils basés sur de telles plantes médicinales:

  • les framboises (pour le brassage, ses fruits et ses feuilles sont pris);
  • pied de biche;
  • l'origan;
  • la camomille;
  • tilleul

Pour préparer une décoction de guérison, les plantes doivent être écrasées, remplies d'eau chaude et conservées au bain-marie pendant 15 à 20 minutes, puis laissées au repos pendant une heure. Le bouillon obtenu est filtré et pris par petites portions 5 à 6 fois par jour.

Pour éliminer les douleurs dans les oreilles, qui peuvent apparaître de temps en temps après une otite, appliquez des teintures à l'alcool à la propolis. L'utilisation de ce remède traditionnel aidera en 2 semaines à se débarrasser des effets résiduels et à restaurer l'audition détériorée après une otite.

Prévention

Afin de prévenir le développement de complications après le rhume, notamment la toux d'otite moyenne, les médecins recommandent de ne pas s'auto-traiter et de faire appel à un médecin dès l'apparition des premiers symptômes d'une infection virale.

Les médecins des parents d’enfants souffrant souvent d’otite moyenne, recommandent de surveiller particulièrement la propreté des voies nasales, de procéder régulièrement à l’aération à la vapeur et d’utiliser un humidificateur d’air pour soulager la toux résiduelle. Si l'otite moyenne se reproduit souvent, il est utile de consulter un immunologiste, car la cause médiatisée de cette maladie est une diminution des mécanismes de défense de l'organisme.

Complications possibles

L'otite et la toux persistante qui se développe après celle-ci, qui sont les complications les plus fréquentes des ARVI et dont le traitement est inadéquat ou tardif peuvent avoir les conséquences négatives suivantes:

  • violation irréversible de l'intégrité du tympan;
  • perte ou handicap auditif;
  • l'apparition d'allergies, qui peuvent à leur tour déclencher le développement de l'asthme bronchique.

Dans les cas les plus graves, un processus inflammatoire compliqué conduit à une mastoïdite, une méningite, la formation d'abcès dans le cerveau, une septicémie.