Principal
Les symptômes

Bouchon sulfurique dans l'oreille: symptômes, retrait à la maison

Le bouchon de soufre dans l'oreille est une situation très courante. Pendant longtemps, jusqu'à ce que ce conglomérat, constitué du produit de la sécrétion de glandes auriculaires spécifiques, ne bloque pas le canal auditif, les gens ne le savent même pas. Il commence à s'en rendre compte lorsque l'accumulation de soufre augmente soit de manière autonome, bloquant ainsi le passage de l'air et des sons, soit lorsque de l'eau pénètre dans l'oreille, provoquant le gonflement du conglomérat. Ensuite, la personne s'aperçoit qu'elle n'entend pas bien dans une oreille, se sentant bouchée, sa propre voix reçoit le son "comme un tonneau", des vertiges et des nausées peuvent apparaître.

Dans ce cas, essayer de nettoyer l'oreille avec des instruments denses est une mauvaise idée: de cette façon, vous ne pouvez que pousser le conglomérat encore plus loin, là où le diamètre du passage est encore plus étroit. L'enlèvement d'un bouchon sulfurique à la maison n'est possible qu'en le dissolvant avec des moyens tels que 3% de peroxyde d'hydrogène ou similaire. Il est préférable que l’enfant ne risque pas de retirer lui-même l’accumulation de soufre, mais de consulter un médecin ORL, car, dans l’enfance, la formation de tels conglomérats a des causes différentes, et que l’otite moyenne et même la perforation du tympan peuvent se trouver sous le bouchon.

Après avoir lavé le soufre comprimé avec une solution chaude de chlorure de sodium, de furatsillina, de dioksidina ou d’eau bouillie tiède (si le lavage a été effectué à la maison), la rumeur ne revient pas immédiatement à la normale. Temporairement après cette procédure, il y aura une sensation de congestion, qui passera plus tard.

La structure des oreilles

Le conduit auditif externe est un "tube" qui est un "conducteur" de sons provenant de l'environnement extérieur et allant jusqu'au tympan. Son département initial est encadré par du cartilage auriculaire, qui sert en quelque sorte de "localisateur" qui collecte et conduit les ondes sonores. Plus près du tympan, le canal auditif est déjà à l'intérieur de l'os temporal, cette partie s'appelle donc os. Ici, les vibrations sonores sont transmises au tympan, il fluctue - et le transmet aux os, et leur balancement met en mouvement un fluide spécial qui se trouve dans l'oreille interne, dans le soi-disant "escargot".

Comme la partie principale de l'oreille est située dans la cavité du crâne, non loin du cerveau, et est pratiquement une structure ouverte (seul le tympan le sépare de l'environnement extérieur), le corps a essayé de protéger le canal de l'oreille contre d'éventuels microbes. À cette fin, en plus des glandes sébacées et sudoripares, il existe des glandes glandulaires spéciales; il y a environ 2 000 dans chaque oreille. Leur secret, étant visqueux, permet d'y coller des micro-organismes, de la poussière ou un insecte volé au hasard. Après l’immobilisation de substances potentiellement dangereuses, le cérumen les traite avec des substances antimicrobiennes. Il convient ensuite de les retirer progressivement de l’oreille tout en bougeant la mâchoire (lorsque nous mâchons ou parlons).

Les glandes sulfuriques ont les mêmes caractéristiques que les glandes sébacées: si elles nettoient constamment la peau de leurs produits développés, cela «informera» le système nerveux que le secret ne suffit pas, et ce dernier incitera les glandes à travailler encore plus. Normalement, seulement 15 à 20 mg de soufre sont produits par mois et ils sont éliminés d'eux-mêmes: il suffit de se laver les oreilles périodiquement et de les éponger avec une serviette.

Qu'est-ce que le cérumen?

Avant de vous expliquer comment retirer un bouchon de soufre, nous en donnerons d’autres plus intéressantes. Donc, il consiste en:

  • graisse, tout d'abord, le cholestérol;
  • les protéines;
  • cellules de la peau;
  • des enzymes;
  • acide hyaluronique (substance qui attire l'eau et la retient);
  • immunoglobulines et lysozyme - structures qui protègent contre les virus et les bactéries.

Après la puberté, le contenu des glandes à soufre des hommes et des femmes diffère. Chez les femmes, il devrait être tel qu'il fournirait à son soufre un pH plus acide. De plus, la composition de ce secret différera de celle de représentants de différentes nationalités.

Pourquoi des bouchons de soufre sont-ils formés?

Il ne suffit pas de nettoyer le bouchon: si vous ne supprimez pas les conditions qui en provoquent l'apparition, il se formera à nouveau, ce qui affectera la qualité de la vie. Ainsi, les facteurs suivants provoquent la compression de la sécrétion des glandes sébacées et le blocage du conduit auditif:

  1. Mauvaise hygiène des oreilles. C’est la cause la plus courante d’accumulation de soufre, en particulier chez les enfants. Une mauvaise hygiène signifie:
    • irritation fréquente de la peau du conduit auditif avec un bâton ou un moyen dur improvisé, ce qui augmente encore la formation de soufre;
    • pousser le soufre profondément dans le canal auditif avec des cotons-tiges, des allumettes, des tiges, des épingles;
    • Il est nécessaire de nettoyer les oreilles pas plus de 2 fois par semaine et il est nécessaire de le faire, il suffit de mouiller l'oreille lavée sous l'eau avec une serviette ou une serviette propre.
  2. Prédisposition génétique. Il peut s'agir de l'un des facteurs suivants:
    • une composition plus visqueuse de la sécrétion de glandes soufrées, héritée, accélérera le processus de blocage du canal auditif;
    • L'étroitesse ou la tortuosité excessive du conduit auditif programmées génétiquement contribueront également à l'accumulation de soufre;
    • la croissance d'une grande quantité de cheveux dans le conduit auditif n'est pas toujours un signe d'athérosclérose; parfois, il est hérité;
    • Si le soufre forme une consistance normale, mais qu'il est très sécrété, il peut également être comprimé en un conglomérat - un bouchon de soufre.
  3. Une humidité élevée ou une pénétration fréquente d'eau (par exemple par des plongeurs ou des nageurs) dans les oreilles conduit à un gonflement de la quantité de soufre que le corps s'est préparé à sortir. Si vous vous trouvez dans cette situation, vous devez prendre soin de retirer le bouchon de soufre dès que possible: entre le tympan et le conglomérat sont créées des conditions de forte humidité dans lesquelles les microbes pénètrent rapidement avec de l'eau. Les molécules antimicrobiennes de soufre sont incapables de résister à cela.
  4. Le fait d’être dans une zone où la pression atmosphérique est différente contribue également à la formation d’embouteillages. Cela est dû aux vibrations du tympan, qui, en se tirant vers l’intérieur (si la pression diminue), puis en sortant par vybuya (lorsqu’elle est soulevée), contribuent au compactage de la sécrétion de soufre.
  5. La vieillesse Les bouchons de soufre sont formés pour une combinaison de trois raisons:
    • détérioration de l'hygiène des oreilles;
    • la croissance des cheveux dans le canal auditif;
    • secret plus visqueux.
  6. Les maladies inflammatoires fréquentes des oreilles, qui modifient la viscosité et le pH du soufre, constituent la deuxième raison principale de la formation d'embouteillages chez les enfants. C’est pourquoi il n’est pas intéressant de retirer le bouchon sulfurique à l’enfant à la maison: il peut "cacher" l’inflammation.
  7. Travailler sur la production de poussière. Le cérumen est une substance visqueuse, par conséquent, les particules de poussière y adhèrent facilement, formant un conglomérat dense. En outre, lorsque le soufre existant se recouvre rapidement de poussière, le corps «commande» de former davantage de soufre, ce qui augmente encore le conglomérat de soufre.
  8. L'utilisation d'écouteurs, les conversations téléphoniques fréquentes, en particulier via le mécanisme bleu. Dans ce cas, la personne «éteint» délibérément l'oreille pour empêcher la conversion du son et l'appareil augmente également l'humidité dans le canal auditif.
  9. Augmentation du cholestérol sanguin. Cela provoque simultanément une croissance excessive des cheveux dans les oreilles (le mécanisme en est incertain) et augmente la quantité de soufre formée.
  10. Maladies de la peau (eczéma, psoriasis, dermatite) qui, affectant la région du cartilage de l’oreille ou du cartilage du conduit auditif, compliquent l’excrétion du soufre par les oreilles.

Types de bouchons de soufre

Ces conglomérats peuvent être:

  • pâteux: doux, jaune clair ou jaune foncé;
  • comme de la pâte à modeler: leur couleur est brune et leur viscosité est semblable à celle de la pâte à modeler;
  • solides: ils ne contiennent presque pas d'eau et leur couleur peut varier du brun foncé au noir;
  • épidermique. C’est un phénomène spécial dont l’origine n’est pas claire. Un tel tube est constitué de soufre, de particules de la couche supérieure de la peau (épiderme), de couleur grise, de densité pierreuse et provoque souvent une inflammation de l'oreille moyenne. Les scientifiques pensent que ces formations surviennent soit chez les personnes atteintes de syphilis congénitale, soit chez celles qui subissent d'autres modifications biologiques générales du corps (déformation des ongles, des dents). Souvent, de tels réseaux sont formés de deux côtés et peuvent se développer dans la direction du tympan, le détruisant.

Lorsque le médecin ORL examine l'oreille, il détermine quel embouteillage se trouve exactement dans ce cas. Alors, il décide s'il faut laver le conglomérat de soufre, ou il devra être retiré par voie sèche.

Comment fonctionne le bouchon sulfurique

Les signes de bouchon de soufre dans l'oreille n'apparaissent généralement que lorsque le conglomérat remplit toute la lumière du canal auriculaire. Ils apparaissent généralement après le bain ou le lavage de la tête lorsque de l'eau pénètre dans l'oreille et fait gonfler le soufre. C'est:

  • perte ou perte auditive importante dans une oreille;
  • bruit d'oreille;
  • sensation de congestion de l'oreille;
  • sensation obsédante d'obtenir un corps étranger du cours de l'audition;
  • une personne commence à entendre un écho de sa propre voix dans son oreille.

Les symptômes d'une affection caractérisée par l'apparition d'un bouchon sulfurique dans les oreilles juste à côté du tympan et sur lequel une pression est exercée sont les suivants:

  • des vertiges;
  • bâillement;
  • toux
  • nausée (comme avec le mal des transports dans les transports);
  • manque de coordination;
  • maux de tête;
  • il peut même y avoir une violation de l'activité cardiaque, puisque le travail du cœur est connecté de manière réflexe aux terminaisons nerveuses adaptées à l'oreille.

Si l’accumulation de soufre dure longtemps ou si elle a pu créer les conditions propices au développement de microbes dans l’oreille, une inflammation de l’oreille moyenne se manifeste, se manifestant par une douleur, une sensation de "transfusion" ou "gargouillis", l’apparition de pertes (parfois purulentes) et une augmentation de la température.

Si, malgré tous les symptômes, vous voyez que l’enfant a un bouchon sulfurique, que faut-il faire? La seule solution possible est de consulter le médecin ORL, puisqu'il n'est pas nécessaire de faire la queue à la clinique, mais vous pouvez vous inscrire (pour le même jour) à l'otolaryngologue d'une clinique privée. Ce médecin diagnostiquera, supprimera rapidement et efficacement l’éducation, puis réexaminera l’oreille pour rechercher une otite moyenne et prescrira le traitement approprié. Rappelez-vous: l'otite moyenne est une maladie dangereuse pour ses complications, en particulier celles qui peuvent se développer dans la cavité crânienne. Par conséquent, l’automédication, en particulier chez les enfants, est inacceptable.

Diagnostics

Déterminer qu'un enfant ou un adulte a un bouchon de liège dans l'oreille est très simple. Le médecin ORL peut suspecter ce diagnostic d'une seule plainte, après quoi il est confirmé par un examen «d'otoscopie». Il s'agit d'un examen de l'oreille à l'aide d'un entonnoir ou d'un luminaire spécial qui ne concerne pas l'oreille. Si le médecin doit examiner l'oreille avant de retirer le soufre, il peut y entrer avec une sonde spéciale en forme de cloche.

Aucune autre étude (échographie, rayons X ou autre) n’aidera à poser ce diagnostic.

Traitement

Pour se débarrasser du conglomérat formé par les "efforts" des glandes à soufre, il doit être supprimé. Un médecin peut le faire de deux manières: «humide» ou «sec».

«Méthode humide»

Ainsi, vous pouvez laver le bouchon de soufre. La méthode est indolore, mais désagréable. Il consiste en ce qui suit:

  1. le patient est assis sur un canapé ou une chaise, se tourne vers le médecin avec une oreille douloureuse;
  2. une toile cirée est déposée sur son épaule, sur laquelle est placé un plateau métallique en forme de rein;
  3. le médecin remplit une grande seringue (Jean) sans aiguille avec une solution stérile tiède;
  4. introduisant son extrémité dans l'oreille, injecte un jet de solution le long de la paroi supérieure du conduit auditif.

Dans certains cas, cette procédure ne libère pas immédiatement de l'accumulation de soufre, ce qui nécessite ses deux ou trois répétitions. Entre les procédures ORL, il peut être conseillé de déposer une goutte dans votre oreille:

  • 3% de peroxyde d'hydrogène 2-3 gouttes 3-4 fois par jour. La solution doit être dans l'oreille pendant 2-3 minutes, après quoi elle est drainée.
  • A-Cerumen: 1 ml dans chaque oreille (1 bouteille prendra immédiatement 1 bouteille) deux fois par jour. Chez les enfants de moins de 2,5 ans, A-Cerumen n'est pas utilisé.
  • Gouttes «faites maison» ou prescrites (dans des pharmacies spéciales avec un service de prescription), composées de 1 g de soude, mélangées à 20 ml de glycérine et à 20 ml d’eau bouillie.

"Méthode sèche"

Parfois, le médecin doit sortir un bouchon de soufre. Cela se fait avec des formations sèches, seul le médecin ORL, sous contrôle visuel. Le médecin insère un crochet spécial dans l'oreille, avec lequel le conglomérat est extrait et coupé en tranches.

Que peut-on faire à la maison

Essayez de vous débarrasser des bouchons de soufre à la maison peut être si:

  • l'oreille ne fait pas mal, mais elle était posée et elle est apparue après des procédures à l'eau;
  • nous parlons d'un adulte;
  • lorsque vous appuyez sur le cartilage de l'auricule (tréteau) en avant (le plus près du visage), cela ne fait pas mal;
  • la température corporelle est normale.

À cette fin, vous pouvez:

  1. 1 à 2 jours de peroxyde d’oreille goutte à goutte, de cérumen ou de solution de soude (peut être sans glycérine), comme décrit plus haut;
  2. trouvez un stylo à bille à partir duquel vous pouvez fabriquer un tube en retirant la tige et les parties qui la retiennent à l'intérieur;
  3. entrer dans le bain;
  4. ajustez l’eau pour qu’elle soit à 37 degrés et que la pression ne soit pas forte;
  5. dévisser la pomme de douche et attacher un tube de la poignée à sa place;
  6. doucement, en inclinant la tête pour que l’oreille «baisse» les yeux, versez de l’eau dans l’oreille pendant environ 3 minutes, en tenant la douche d’une main et la seconde avec un tubule; l’autre extrémité du tubule doit être légèrement appuyée contre l’entrée du canal auditif;
  7. il ne devrait pas y avoir de douleur, vous pouvez aussi voir comment le liège sort. Elle peut être «aidée» en insérant le bout du petit doigt plongé dans de l'eau dans le conduit auditif;
  8. même si cela ne se produit pas, n'essayez pas tout de suite, il est préférable de retriper l'oreille avec 3% de peroxyde;
  9. Si le bouchon est sorti, vous devez laisser tomber votre oreille avec de la «Ciprofloxacine», de la dioxidine de l'ampoule, de «l'Ocomistine» ou d'autres gouttes antiseptiques.

Vous pouvez également acheter une solution de furatsilline ou la transformer en comprimés (vous pouvez utiliser une solution physiologique de chlorure de sodium, la prendre dans un sachet de poires-14, la plonger dans de l’eau tiède pour qu’elle se réchauffe à 37 degrés et la rincer à l’oreille avec un jet faible, sans douleur. Dans ce cas, l'aiguille des secondes retarde l'auricule en arrière et en arrière de sorte que le trait soit lisse et que le jet ne soit pas très puissant.

Approuvé officiellement pour la suppression des embouteillages à la maison, des bougies aux herbes spéciales, qui devraient être utilisées avec un assistant. Ce sont des tubes creux sur la surface intérieure desquels sont appliquées des huiles essentielles. Une partie du tube a une pointe et une feuille: elle est insérée dans l'oreille après avoir allumé la partie supérieure de la bougie phyto. La bougie doit être retirée et la flamme doit être éteinte lorsqu'elle atteint la marque sur le corps de la bougie. L'efficacité de cette méthode est de 30 à 40%. Il agit en créant une pression négative dans le tube lors de sa combustion, ce qui aspire le soufre.

Nous ne conseillons pas de continuer les manipulations avec vos propres oreilles à la maison, si elles ont échoué de la première ou de la deuxième fois ou ont été accompagnées d'une douleur minime. Les oto-rhino-laryngologistes se rendent dans de nombreux centres privés, où il est assez facile de se rendre après le travail et sans aucune direction.

Prévention des embouteillages

Prenez les mesures suivantes:

  1. Pas besoin de nettoyer le conduit auditif plus d'une fois en 7 à 10 jours. Pour ce faire, utilisez un coton-tige avec un limiteur qui n’est que légèrement inséré dans l’oreille et tourne à gauche et à droite, et non «dans les deux sens».
  2. Contrôlez votre cholestérol.
  3. Les personnes travaillant dans des environnements poussiéreux doivent protéger leurs oreilles.
  4. Ceux qui doivent plonger, utilisent des aides auditives, des écouteurs, dans des conditions de forte humidité périodiquement (une fois par mois) doivent utiliser des gouttes de A-Cerumen ou des préparations similaires.
  5. Traitez rapidement l'eczéma, la dermatite ou le psoriasis avec des dermatologues qualifiés.

Bouchon d'oreille: Types, symptômes et techniques d'enlèvement

Le liège dans les oreilles est un problème courant chez les personnes de différentes catégories d'âge. Surtout souvent ce phénomène se produit chez les enfants. S'ils ne sont pas retirés, ils peuvent provoquer des effets indésirables.

Par conséquent, avec les symptômes de bouchons d'oreille, il est conseillé de consulter un spécialiste - oto-rhino-laryngologiste, qui aidera rapidement et efficacement à se débarrasser de telles formations.

Bouchon d'oreille - Description et vues

Le bouchon d'oreille est la formation d'une grande quantité de soufre compacté dans l'oreille.

Le liège est l'accumulation dans les allées des oreilles de la substance protectrice de l'organe de l'audition - le soufre, qui résulte des glandes des oreilles. Il peut être de différentes couleurs, densité et composition.

L'oreille de soufre peut être nettoyée spontanément avec des mouvements de la mâchoire. Cependant, pour certaines raisons, le soufre cesse de s'échapper et commence à s'accumuler pour former un bouchon.

Selon la consistance et les nuances, il existe de tels types d’embouteillages:

  • Pasty - a une couleur jaunâtre et se caractérise par la douceur de l'éducation.
  • Abat-jour en liège brun semblable à de la pâte à modeler, car sa consistance ressemble à de l'argile.
  • Dry - est un bouchon solide, fermement adjacent aux parois des conduits auditifs. La couleur de cette formation est très sombre.
  • Épiderme - liège difficile à enlever en raison de sa densité, presque pierreux. Contient du soufre avec des parties de l'épiderme, des impuretés possibles de sécrétions purulentes. Provoque souvent une inflammation dans les oreilles.

L'accumulation de soufre dans les bas-côtés des oreilles favorise la perte auditive et la survenue de complications graves. Si les bouchons sont denses et durs, il est difficile de les retirer.

Symptômes de bouchon d'oreille

Douleur et acouphènes, étourdissements et perte d'audition - signes du bouchon d'oreille

Le plus souvent, le bouchon de soufre dans les oreilles est un phénomène asymptomatique. Cependant, les signes suivants peuvent indiquer la présence de formations de soufre dans les oreilles:

  • Mauvaise audition
  • Acouphène (comme bruissant ou palpitant)
  • Sensations douloureuses dans les canaux auditifs
  • Vertige
  • Mal de tête
  • Sensations de donner sa propre voix - autophonie

Souvent, le bouchon peut être remarqué même à l'œil nu. Pour ce faire, vous devez légèrement retarder l'oreille et regarder à l'intérieur. Si des morceaux de soufre sont visibles, cela indique la présence d'un bouchon de liège.

Parfois, ces symptômes peuvent survenir:

Dans de très rares cas, des problèmes avec le système cardiovasculaire surviennent. Ce phénomène se produit lorsque la formation de soufre est située près des terminaisons nerveuses du tympan.

Il est important de noter que la formation d'embouteillages ne réduit pas toujours la perception auditive.

Cela s'explique par le fait qu'entre la masse de soufre et le conduit auditif, il peut y avoir des trous, même de petites tailles. Cependant, lorsque l'eau pénètre dans le liège, il gonfle, ce qui provoque une congestion des oreilles. Si la pression du bouchon est forte, des troubles psycho-émotionnels et des pathologies névralgiques peuvent se manifester. Pour les symptômes de bouchons d'oreilles, consultez un oto-rhino-laryngologiste.

Causes de la formation de bouchon de soufre

De nombreux facteurs peuvent causer des bouchons d'oreille.

L'accumulation de cérumen est due à plusieurs raisons. Les principaux sont:

  • Renforcement de la sécrétion des glandes produisant du soufre. Lorsque la masse sulfurique n'a pas le temps de s'auto-nettoyer, elle a tendance à s'accumuler dans les canaux auriculaires. Le fonctionnement accru des glandes peut provoquer des pathologies telles que la dermatite, la sinusite, l'otite moyenne, l'eczéma.
  • Mauvais nettoyage de l'auricule. Lorsqu’on utilise des cotons-tiges, les particules de soufre sont poussées au milieu du passage et tassées pour former un bouchon.
  • Caractéristiques anatomiques de la structure de l'oreille. Habituellement, les embouteillages se forment chez les personnes ayant un conduit auditif étroit et étroit. Certaines caractéristiques de la structure des oreillettes sont également prédisposées à l'accumulation d'émissions de soufre.
  • L'augmentation de la viscosité des émissions de soufre est un autre facteur contribuant fréquemment aux embouteillages. Un rôle important dans les accumulations périodiques de soufre joue une prédisposition génétique.

Il y a aussi des facteurs qui contribuent au développement de la pathologie:

  • Utilisation fréquente d'écouteurs
  • Augmentation de la poussière au travail ou au lieu de résidence
  • Augmentation de la croissance des cheveux dans le conduit auditif
  • Propension à l'otite
  • Maladies infectieuses et inflammatoires transférées
  • Humidité de l'air réduite ou accrue
  • Âge avancé
  • La présence de corps étrangers dans les bas-côtés des oreilles
  • Aide auditive
  • Augmentation du cholestérol sanguin
  • L'eau entrant dans les oreilles lors de la baignade

Possédant une connaissance des causes des bouchons dans les oreilles, il est parfois possible d'empêcher leur formation ou de réduire la fréquence d'occurrence.

Méthodes de traitement

Le lavage est la méthode la plus efficace pour retirer le bouchon d'oreille

Pour déterminer les embouteillages dans les oreilles, vous devez contacter l'ENT. Le médecin écoutera d'abord les plaintes du patient. Ensuite, il procédera à l'inspection à l'aide de dispositifs spéciaux: un otoscope ou un entonnoir. Si un embouteillage est présent, il sera visible.

Mais parfois, afin de s’assurer d’une accumulation pathologique, l’otolaryngologiste peut procéder à une inspection à l’aide d’une sonde dont les extrémités sont arrondies.

Il est obligatoire de retirer les bouchons d'oreille. Il est conseillé de traiter la pathologie à l'hôpital plutôt qu'à la maison, afin d'éviter les effets négatifs de l'élimination des formations de soufre. La purification du canal auditif du soufre accumulé peut se produire de plusieurs manières.

Afin de trouver une méthode efficace de traitement, le médecin doit diagnostiquer le liège et sa consistance.

Rinçage. Cette procédure est effectuée à l'aide d'une seringue spéciale sans aiguille. Le lavage est immédiatement effectué après le diagnostic des embouteillages de type pâtes et pâte à modeler.

Si la formation d’autres espèces est trop dense, il faut les ramollir. Pour ce faire, goutter dans chaque oreille signifie contribuer au ramollissement. Cela peut être fait par les méthodes suivantes:

  • Solution de soude (une tasse d’eau tiède et une cuillère à soupe de soude).
  • Huile chauffée (vaseline ou légume) - cinq gouttes à chaque passage.
  • Peroxyde d'hydrogène - quelques gouttes plusieurs fois par jour.

Plus d'informations sur la prise sulfurique peuvent être trouvées dans la vidéo:

Ces médicaments doivent être entre 36 et 39 degrés. Creusez avec une pipette. Après avoir utilisé des agents assouplissants pendant deux à trois jours, le bouchon sulfurique est lavé. L’essence de la procédure est que la pression de l’eau chaude, d’une eau salée spéciale ou d’eau de mer stérilisée, soit retirée du bouchon auriculaire par le conduit auditif et accompagnée du liquide. Parfois utilisé pour laver les tisanes filtrées aux propriétés anti-inflammatoires (calendula, camomille).

Méthode d'élimination à sec. À haute densité et dureté du bouchon, le traitement est effectué en nettoyant le canal auditif avec des outils spéciaux.

  • Il existe des agents spéciaux pour le traitement des embouteillages - cérumenolytiques. Ils contribuent au ramollissement des masses de soufre. Ils sont à base d'huile ou à base d'eau. En règle générale, ces médicaments ont un effet prophylactique, mais sont parfois utilisés pour des embouteillages peu solides.
  • Des bougies spéciales sont également utilisées pour éliminer les embouteillages dans les oreilles, qui contiennent des ingrédients à base de plantes. Lorsque vous appliquez des bougies, vous devez tenir compte des recommandations de base pour une utilisation correcte.
  • Pour dissoudre les bouchons durs et secs, le médecin peut recommander l’instillation des oreilles avec un médicament à effet enveloppant - vaporiser avec Azerumen. Il appartient au groupe des tensioactifs. Ce médicament est très efficace et très demandé. Après quelques minutes après son utilisation, vous pouvez facilement laver le liège.

Complications possibles

Un traitement inapproprié peut avoir des conséquences graves et dangereuses.

Des effets indésirables sur les bouchons d'oreille peuvent être déclenchés par un traitement inapproprié ou un rinçage inapproprié, en particulier s'ils sont effectués à la maison.

Si la procédure de lavage est incorrecte, les événements suivants peuvent se produire:

  • L'otite
  • Brûlures des tissus de l'oreille
  • La surdité
  • Dommage pour l'intégrité du passage des oreilles
  • Perforation du tympan
  • Tachycardie ou arrêt cardiaque

Les complications causées par la fiche elle-même peuvent être:

  • Otite chronique du passage externe.
  • Effets réflexes. Celles-ci incluent des réactions telles qu'une transpiration accrue, une altération du fonctionnement des organes ou de leurs systèmes. Arythmies, brûlures d'estomac, douleurs dans l'intestin, constipation, migraine.
  • Douleur à distance. Manifesté sous forme de douleur pulsante. Parfois, des manifestations de brûlures, de démangeaisons, de sensibilité aux changements de température dans la zone du processus pathologique, qui s'étend au cou, à la tête, aux épaules, sont possibles.
  • Processus inflammatoires dans les oreilles.
  • Sténose du canal externe.

En cas de telles complications, il est nécessaire de consulter d'urgence un médecin.

Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous le dire.

Bouchon sulfurique dans l'oreille - causes, symptômes, diagnostic, élimination par lavage ou séchage

Tandis que le produit de la sécrétion de glandes auditives spéciales ne bloque pas le conduit auditif, une personne ne sait même pas ce qui se passe. Une gêne apparaît lorsque, en raison de fortes accumulations de soufre, le cours des sons et de l’air est bloqué. La personne commence à sentir sa propre voix, qui sonne "du tonneau". Parfois, des nausées et des vertiges peuvent survenir. Retirer le bouchon d'oreille avec des instruments épais n'est pas la meilleure idée, car cela pousse le conglomérat encore plus loin. Les méthodes appropriées consistent à laver les canaux auditifs et à dissoudre le soufre avec des préparations spéciales.

Qu'est-ce qu'un bouchon de liège dans l'oreille

C'est le nom de la formation formée à la suite d'une augmentation de la quantité et du compactage du cérumen et entraînant une obstruction (fermeture de la lumière de l'organe creux) du canal auriculaire. Cette condition provoque un inconfort dans l'oreille, la congestion et une déficience auditive. En général, la formation de cérumen est un processus physiologique normal. Il est produit par les glandes cérumineuses situées dans la partie cartilagineuse du conduit auditif externe. Les fonctions du soufre sont les suivantes:

  • assure le fonctionnement normal des organes de l'audition;
  • hydrate la muqueuse;
  • protège le conduit auditif contre les effets négatifs de facteurs externes, de microbes et d'objets étrangers.

Le soufre est un mélange d'épithélium desquamé, la sécrétion de soufre et de glandes sébacées. Normalement, il est retiré spontanément lors de la mastication, de la conversation et d'autres mouvements de l'articulation temporo-mandibulaire. Lorsque le soufre s'accumule dans la partie osseuse du conduit auditif externe, un bouchon se forme, dont l'élimination devient impossible. Si une personne souffre d'une inflammation chronique de l'oreille moyenne, du pus est alors mélangé au soufre. C'est pourquoi le conduit auditif est complètement bouché et une déficience auditive se développe.

Raisons

Une des raisons est des conditions qui violent le processus d'auto-nettoyage du conduit auditif externe: maladies inflammatoires de l'oreille (otite), pathologies de la peau (dermatite, eczéma, psoriasis). Souvent, un bouchon de soufre est formé avec une mauvaise hygiène - nettoyage des conduits auditifs avec des cotons-tiges, des épingles et des bâtons. Cela conduit à la poussée de soufre profondément dans, près du tympan, d'où le conglomérat ne peut pas être retiré naturellement. Avec des nettoyages réguliers, du mucus sulfurique est enfoncé et un bouchon se forme.

Il existe de nombreux autres facteurs négatifs conduisant à l'obturation des conduits auditifs. Les principales raisons sont les suivantes:

  • la prédisposition génétique est un secret plus visqueux des glandes à soufre;
  • La structure anatomique spéciale du conduit auditif externe est étroite, tortueuse;
  • la vieillesse, quand le secret de l'oreille devient plus visqueux;
  • cheveux épais dans le conduit auditif;
  • maladies de la peau;
  • utilisation fréquente d'écouteurs;
  • porter des appareils auditifs;
  • fréquente eau dans les oreilles;
  • être dans une zone avec des baisses de pression atmosphérique, ce qui provoque des vibrations du tympan;
  • travaux de production de poussières (minoteries, chantiers de construction, cimenteries);
  • augmentation du cholestérol sanguin.

Les symptômes

Le tableau clinique de l'accumulation de soufre en excès dans le conduit auditif est le même chez l'adulte et chez l'enfant. Le principal symptôme est la congestion des oreilles. L'ouïe est partiellement ou complètement perdue, ce qui est déterminé par l'étroitesse de l'infiltrat qui ferme le conduit auditif. Dans ce contexte, une personne peut ressentir un bruissement. En plus de la perte auditive, on distingue les signes suivants d’un tube à soufre dans l’oreille:

  • maux de tête, acouphènes;
  • toux, étourdissements, nausée, troubles du rythme cardiaque - sont observés avec une pénétration profonde de soufre et une implication dans le processus du tympan;
  • autophony - votre propre voix se fait entendre comme une sonnerie dans votre tête.

La couleur du liège sulfurique peut varier du jaune au brun. Au cours de l'examen, le médecin détermine la consistance du bouchon de soufre. Cela est nécessaire pour déterminer quelle méthode pour éliminer un conglomérat consiste à rincer ou à utiliser la méthode sèche. Le critère principal pour identifier les types de bouchons de soufre est leur consistance. Plus le conglomérat est dense, plus il est difficile à éliminer. Selon ce critère, on distingue les bouchons de soufre suivants:

  1. Pâteux. Appartenir à la catégorie de soft. Avoir une couleur allant du jaune foncé au jaune clair. La texture est douce, modérément fluide, comme du miel frais.
  2. Épidermique. L'étiologie de ce type d'embouteillages reste incertaine. La composition du conglomérat comprend des particules de la couche supérieure de la peau (épiderme) et du soufre. La couleur du liège est grise, la densité est d'abord friable, puis pierreuse. L'éducation mène souvent à l'otite. Selon les scientifiques, ce type de bouchon survient chez les personnes atteintes de syphilis congénitale ou présentant une déformation des ongles et des dents.
  3. Comme de la pâte à modeler. Ils sont aussi une sorte d'embouteillages légers. La couleur du conglomérat est marron. En viscosité, il ressemble à de l'argile malléable.
  4. Solide. Leur composition n'inclut pratiquement pas d'eau et leur couleur peut varier du brun foncé au noir.

Comment identifier un tube dans l'oreille

Le médecin peut suspecter la présence d'un tel problème sur les plaintes du patient. L'otoscopie l'aide à confirmer le diagnostic - examen des conduits auditifs à l'aide d'un entonnoir et d'un luminaire spécial. Parfois, une sonde à ventre est utilisée pour des recherches permettant de déterminer la cohérence d'un conglomérat. D'autres méthodes ne permettront pas d'identifier le bouchon d'oreille. L'otoscopie permet de différencier ce problème d'un corps étranger dans l'oreille, les tumeurs et le cholestéatome. Pour exclure la perforation du tympan, le médecin procède à une microtoscopie - celle-ci est examinée au microscope.

Comment enlever le bouchon d'oreille

Il est strictement interdit d'essayer indépendamment de retirer les bouchons de soufre des oreilles à l'aide des outils disponibles. Ceci est lourd de blessures à la peau du canal de l'oreille, d'infection secondaire et de perforation du tympan. Il est préférable de confier la procédure pour enlever l'otolaryngologist de bouchon d'oreille. Selon la consistance d'un conglomérat, le spécialiste peut choisir l'une des méthodes suivantes pour éliminer les dépôts de soufre:

  1. Sec Il consiste à éliminer le soufre à l’aide d’une sonde spéciale - curette. Cette méthode s'appelle le curetage. Il est indiqué uniquement pour les formations sèches. L'aspiration est une variante de la méthode par voie sèche - l'élimination de la masse sulfurique par un dispositif d'aspiration électrique à consistance molle de conglomérat.
  2. Humide Cela inclut plusieurs méthodes, telles que:
  • Rincer à l'eau tiède ou au chlorure de sodium salin à l'aide d'une seringue Janet sans aiguille.
  • Dissolution par introduction dans le conduit auditif externe de préparations spéciales qui ramollissent le soufre.

Laver

On peut enlever le bouchon de soufre ressemblant à de la pâte à modeler ou à une pâte par lavage La procédure est sûre, ne prend pas plus de 10 minutes et se présente comme suit:

  1. Le patient est assis sur une chaise, une serviette et un plateau en forme de rein sont placés sur son épaule pour recueillir le liquide.
  2. À l'extrémité de la seringue, Jeanne est placée sur un petit tube en caoutchouc coupé obliquement.
  3. Ensuite, le médecin retarde l'oreille en arrière et redresse ainsi le conduit auditif externe.
  4. Ensuite, le spécialiste dirige un jet d'eau le long de la paroi supérieure du conduit auditif et appuie doucement sur le piston pour faire pénétrer de l'eau dans l'oreille. Le liquide devrait avoir une température d'environ 37 degrés. Cela évite l'effet irritant de l'eau sur les terminaisons nerveuses du conduit auditif.
  5. Le liquide retourne dans le plateau, éliminant le soufre.
  6. À la fin de la procédure, l'auricule est séchée avec de la laine de coton, vissée sur la sonde. Il s'agit d'une étape obligatoire, sans laquelle vous pouvez attraper des oreilles, ce qui entraînera des complications.
  7. Ensuite, une turonde humidifiée avec un antiseptique, par exemple de l’alcool borique, la solution de furatsilina, Miramistin, est placée dans le conduit auditif pendant 15 à 20 minutes.

L'avantage de cette méthode est l'élimination rapide et sans douleur du soufre des oreilles. Parmi les inconvénients, il est possible de noter un léger inconfort pendant la procédure, la possibilité de dommages au conduit auditif dus à un lavage incorrect. Les contre-indications de cette procédure comprennent:

  • perforation (violation de l'intégrité) du tympan;
  • plaies, microfissures à l'intérieur de l'oreille;
  • perte auditive;
  • otite chronique

Liège dissolvant

Cette procédure a un nom spécial - cérumenolysis. Son essence réside dans l'introduction dans le conduit auditif externe de substances qui ramollissent ou dissolvent la cire auriculaire. À cette fin, des préparations spéciales sont utilisées - cérumenolytics, qui sont divisés en groupes suivants:

  1. Fonds à base d'eau. Il s’agit notamment de Aqua Maris Oto, de Chlorobutanol (Otinum), de Glycérol (gouttes de Bachon, de gouttes auriculaires), de la triéthanolamine. Ces préparations ne font que ramollir le soufre, mais ne résolvent pas le problème des gros embouteillages nécessitant une intervention mécanique.
  2. Médicaments à base d'huile. Telles sont les huiles d’amande, de rose, d’olive (Vaxol), de vison (Remo-Vaks) et des mélanges d’arachides, de camphre et d’amande (Earex), de paraffine (Klin-Irs). Leur enfouissement a pour effet de lubrifier et d'adoucir le cérumen, mais celui-ci reste non-fendu.
  3. Sans huile ni eau. Ce groupe comprend le peroxyde d'hydrogène et le carbamide. Ils ne font que ramollir le soufre dans les oreilles.
  4. Tensioactifs. Cerumen-A est un exemple de ce groupe de médicaments. Son action consiste à coller à la surface d'un bouchon sulfurique et à sa destruction. La réaction se produit en raison de l'hydratation et de la lyse cellulaire, qui réduisent la densité du conglomérat et contribuent à sa dissolution complète.
  5. Favoriser l'élimination du cérumen en raison du vide. Cette propriété a phytocandles des huiles essentielles et de la cire d'abeille. Ils présentent des effets de chaleur locaux et fournissent une thérapie sous vide modérée.

L'avantage de cette technique est la simplicité de la procédure. Parmi les inconvénients, on peut noter que tous les médicaments ne dissolvent pas le soufre. Certains d'entre eux ne font que ramollir le conglomérat, il faut donc le retirer par lavage. La procédure de dissolution présente les contre-indications suivantes:

  • décharge d'oreille;
  • déformation du tympan;
  • allergique à des composants de médicaments;
  • inflammation de la cavité auriculaire.

La technologie de dissolution du soufre dans les oreilles dépend du médicament choisi. Le peroxyde est enterré dans le lit sur le côté en 3-5 gouttes. La procédure est répétée 2-3 jours jusqu'à 5 fois par jour. Les préparations spéciales pour dissoudre le liège sont utilisées différemment. Par exemple, le moyen Cerumen-A est utilisé conformément aux instructions suivantes:

  1. Ouvrez l'ampoule en tournant son sommet.
  2. Pliez la tête de sorte que l'oreille avec le bouchon soit horizontale et au-dessus de l'autre.
  3. Avec un simple clic sur le flacon pour entrer la solution dans le conduit auditif.
  4. Pendant une minute, maintenez la tête sur le côté.
  5. Ensuite, pressez-le sur l’épaule pour que les restes de la drogue s’écoulent.
  6. Essuyez l'oreille avec un coton propre.
  7. Utilisez le matin et le soir pendant 3-4 jours - c’est ainsi que se déroulera la procédure pour éliminer le soufre de l’oreille.

Comment enlever le bouchon d'oreille à la maison et quand ça ne vaut pas la peine de le faire

Le liège sulfurique est la raison la plus courante de consulter un oto-rhino-laryngologiste. La plupart des gens sont confrontés au phénomène au moins une fois dans leur vie et des millions de personnes doivent se nettoyer les oreilles régulièrement. Les raisons qui ont conduit à cela sont assez nombreuses et, dans la plupart des cas, il est presque impossible d'empêcher la formation d'un problème. Que faire si vous pensez que la quantité de dépôts dans les passages auditifs a atteint un volume critique et menace de les fermer ou les a déjà complètement bloqués? L'acte le plus correct dans cette situation est de consulter un médecin qui nettoie les oreilles de manière professionnelle sans les blesser. Mais parfois, il y a des situations où il n'y a pas possibilité de consulter un médecin. Ensuite, vous pouvez essayer de vous aider vous-même, mais avant cela, vous devez comprendre le phénomène et déterminer s’il est judicieux de retirer le bouchon d’oreille à la maison.

Pourquoi avons-nous besoin de soufre dans les oreilles

Considérant combien de problèmes sont causés par l'extraction, la question se pose: pourquoi le soufre est-il nécessaire? La fonction principale est la protection auditive. La composition du cérumen est assez grasse, elle empêche donc l’oreille de se mouiller si de l’eau y pénètre. En outre, la substance empêche l'eau de pénétrer directement dans les parties profondes de l'oreille. Il a un environnement acide, il remplit donc une sorte de fonction antiseptique, à savoir, il empêche la croissance et la reproduction des bactéries et des champignons.

Un tel lubrifiant est constitué des composants produits par les glandes situées dans l'oreille. Sa composition est très complexe et comprend non seulement les graisses ou les lipides déjà mentionnés, mais également des protéines, de la kératine, des morceaux d’épithélium exfolié, des enzymes et immunoglobulines, de l’acide hyaluronique et des glycopeptides, voire du cholestérol et de nombreuses autres substances organiques.

De manière surprenante, la composition du soufre est sensiblement différente chez les femmes et les hommes. Chez les hommes, la composition contient moins d'acide. Aussi composition différente des représentants des différentes races. Par exemple, chez les Asiatiques, le soufre contient plus de protéines et est nettement plus sec, tandis que les Caucasiens et les Africains sont plus riches en graisses et plus mous.

Dans l'oreille de toute personne en bonne santé, cette substance est normalement formée. Lors de la mastication ou de la conversation, il est progressivement retiré de l'oreille par ses propres mouvements en raison de mouvements caractéristiques du conduit auditif. Mais pour certaines personnes, cela ne se produit pas pour un certain nombre de raisons, de sorte que le lubrifiant s'accumule dans le conduit auditif et peut même le bloquer complètement.

Causes de la formation de bouchons d'oreille

Il y a beaucoup de raisons. Pour simplifier l'examen, nous les diviserons en deux grands groupes. Le premier groupe comprend les causes associées à une formation accrue de soufre. Étonnamment, une mauvaise toilette de l'oreille peut y conduire. Nous savons tous depuis l'enfance à quel point il est important de les laver tous les jours. Mais un enthousiasme excessif pour les procédures de nettoyage peut avoir l’effet inverse. Comme nous l'avons dit, le soufre est un élément nécessaire du système de défense de l'organisme. Si vous le rincez ou le frottez trop abondamment avec un coton-tige, la peau de l'oreille sera irritée et la formation de la substance augmentera.

Si, dans ce contexte, continue à utiliser activement des cotons-tiges, vous pouvez facilement introduire une grande quantité de lubrifiant dans le conduit auditif. Cela lui permettra d'être derrière l'isthme, qui est le goulot d'étranglement du canal auditif et commence à s'y accumuler. Un traitement quotidien avec un coton-tige comprime la masse et la compresse, mais ne stimule pas du tout son élimination. Et le bouchon d'oreille dense est formé.

Une autre raison de l'augmentation des maladies transmises par les sécrétions, telles que l'otite moyenne, l'eczéma ou une variété de dermatites. Tous provoquent une irritation du conduit auditif et une augmentation de la production de masse jaune. Le même effet entraîne la pénétration d’un corps étranger dans le conduit auditif et une humidité trop élevée. S'il y a trop de poussière dans l'air, cela provoque également la formation de bouchons d'oreille. C'est pourquoi la probabilité que les mineurs, les ouvriers des usines de tabac et les meuniers soient beaucoup plus nombreux. L'utilisation d'appareils auditifs et de casques insérés dans l'oreille contribue au problème.

Le deuxième groupe de raisons - les caractéristiques anatomiques de la structure de l'oreille. Chez certaines personnes, les canaux auditifs externes sont trop étroits et tortueux, ce qui empêche un autonettoyage normal.

Comment reconnaître la présence d'un problème: symptômes

Un des problèmes des bouchons d'oreille - ils sont assez difficiles à remarquer et à reconnaître sans l'aide d'un professionnel. La lubrification peut remplir presque tout le conduit auditif, mais le patient ne remarquera aucun inconfort. Cela est dû au fait que l'audience diminue progressivement et disparaît progressivement jusqu'au bout, à condition que le moindre dégagement soit dans les embouteillages.

Habituellement, la gêne apparaît lorsqu'elle obstrue complètement le canal auditif. Par exemple, souvent après que l'eau de bain entre dans l'oreille, le soufre gonfle et ferme le passage. Cela conduit au fait qu'avec une oreille cale complètement. En outre, il peut y avoir du bruit dans les oreilles, un sentiment de congestion, souvent dans l'oreille a sa propre voix.

Parfois, le blocage peut également provoquer une toux, des maux de tête, des nausées, des vertiges et même des problèmes cardiaques. Cela se produit généralement si le liège est placé trop près du tympan et irrite ses terminaisons nerveuses. De plus, la présence à long terme du bloc soufre et son contact avec le tympan peuvent entraîner une réaction inflammatoire. L'inflammation de l'oreille moyenne résulte souvent de la présence de bouchons d'oreille.

Pour qu'ils ne causent pas beaucoup de problèmes, vous devez bien nettoyer vos oreilles et, si la stagnation est déjà formée, supprimez-les correctement. Bien sûr, un médecin qui peut déterminer si les problèmes du patient sont dus à la présence d’un bouchon dans l’oreille et l’éliminer correctement répondra mieux à cette situation. Mais, si vous êtes sûr que ce sont eux et la possibilité de consulter le médecin, certaines mesures peuvent être prises de manière indépendante.

Comment l'enlever à la maison avec du peroxyde d'hydrogène

Probablement, tout le monde a entendu parler de la procédure d'élimination au peroxyde d'hydrogène. C’est l’une des procédures les plus simples que presque tous les adultes peuvent effectuer et elle vous permet généralement d’obtenir ce que vous voulez. L'élimination se fait à l'aide de peroxyde à 3%, car une concentration plus élevée peut provoquer une brûlure chimique du canal auditif.

Pour éliminer le soufre, le patient doit déposer quelques gouttes de peroxyde dans l'oreille avec un bouchon et se coucher du côté opposé à l'oreille malade. Si un sifflement, un mouvement ou même une légère sensation de brûlure apparaît dans l'oreille, nul besoin d'être surpris, c'est tout à fait normal. Cette réaction est généralement observée après l'introduction de peroxyde. En cas de douleur ou de sensation de brûlure grave, la procédure doit être interrompue de manière urgente. Assurez-vous de contacter votre oto-rhino-laryngologiste.

Si tout se passe bien, alors il faut s'allonger pendant 10-15 minutes avec du peroxyde dans l'oreille, puis se retourner de l'autre côté. Le peroxyde doit s'écouler de l'oreille du patient avec des parties du liège dissoutes, qui doivent être soigneusement retirées de la peau. Il est recommandé de répéter cette procédure plusieurs fois sur deux ou trois jours. Au lieu de peroxyde, vous pouvez utiliser de l'huile de vaseline chauffée. Mais rappelez-vous, il est nécessaire de nettoyer l'oreille sans fanatisme, car le soufre est un agent de protection de l'oreille.

Enlèvement avec des agents pharmacologiques spéciaux

Ces dernières années, de nombreux médicaments conçus pour cette procédure sont apparus sur le marché pharmaceutique. Ils adoucissent et dissolvent parfaitement les bouchons, ce qui leur permet de quitter facilement les canaux auditifs. La cérumenolitique est très populaire, ce qui vous permet de dissoudre complètement la substance directement dans le conduit auditif. Ce groupe de médicaments comprend A-Cerumen et Remo-Vaks.

Ces préparations sous forme de gouttelettes contiennent des composants de surfactants qui n'augmentent pas la tension superficielle. Ils empêchent le gonflement et vont immédiatement à l'intérieur, en dissolvant complètement le bouchon. Séparément, il est à noter que ces médicaments sont très faciles à doser, il est fourni emballage. Il vous suffit de verser le médicament dans votre oreille, d'attendre quelques minutes et d'éliminer les restes de solution saline.

Dans la plupart des cas, de telles gouttes sont absolument sans danger même pour les enfants et ne provoquent pas d'irritation lorsqu'elles atteignent les muqueuses. Les contre-indications à l'utilisation de médicaments dans ce groupe sont très peu nombreuses, elles incluent la perforation du tympan et une hypersensibilité aux composants des médicaments.

Oreille souffle

Dans de rares cas, le liège ramolli peut être retiré en soufflant à l'oreille. Mais ce n'est pas une procédure facile et même dangereuse, il est donc déconseillé de la réaliser sans l'avis du médecin. Si vous décidez d'explorer vous-même, mais que vous sentez que la douleur ou le phénomène après avoir soufflé, il n'a pas disparu - vous devez immédiatement consulter le médecin.

Souffler dans l'oreille est généralement comprise comme l'introduction d'air dans la cavité tympanique de l'oreille sous la pression de la trompe d'Eustache. Le plus souvent, cette méthode est utilisée dans le traitement de maladies du tube auditif, ainsi que dans les maladies aiguës et chroniques de l'oreille moyenne. Il est utilisé après une tympanoplastie, ainsi que pour déterminer la perméabilité du tube auditif.

Le moyen le plus simple de le faire à la maison est de s'auto-éduquer à l'aide de l'expérience Valsalva. Pour ce faire, prenez une profonde respiration et retenez votre respiration. Ensuite, le patient ferme la bouche et appuie les ailes du nez sur le septum avec ses doigts. Maintenant, vous devez expirer avec effort. Comme l'air n'a nulle part où aller, il tombe dans la trompe d'Eustache et la traverse dans la cavité tympanique de l'oreille.

Il y a d'autres façons de souffler dans les oreilles: c'est la méthode de Politzer, et l'expérience de Toynbee et quelques autres. Mais toutes ces méthodes sont assez complexes, elles ne peuvent être appliquées que dans les conditions d'un établissement médical et sous la direction d'un médecin.

Enlèvement avec des bouchons d'oreille (vidéo)

Les bougies auriculaires sont l’une des méthodes de retrait populaires les plus connues. Ils peuvent être fabriqués indépendamment de la cire d'abeille, de la propolis, des herbes médicinales et des huiles essentielles. Ces bougies non seulement éliminent le soufre, mais aussi anesthésient, chauffent les oreilles, ont un effet calmant et anti-inflammatoire, elles sont donc nécessaires dans le coffre à pharmacie du foyer.

L'effet thérapeutique des bougies est la combinaison optimale de la chaleur naturelle et du vide, qui se crée à l'intérieur de l'oreille lorsque la bougie brûle. Tout cela contribue au ramollissement et à l'avancement du canal auditif. De plus, la microcirculation du sang dans cette zone s’améliore, la respiration nasale est facilitée, le stress est atténué et le sommeil est amélioré.

Pour la procédure, vous devez préparer deux bougies d'oreilles, des cotons-tiges, des serviettes de table, des allumettes, ainsi que du coton, de la crème pour bébé et un verre d'eau. Avant la procédure, l'auricule est massé avec une crème. Placez ensuite la tête confortablement sur le côté et couvrez-la avec une serviette avec un petit trou dans l'oreille. L'extrémité supérieure de la bougie est allumée et l'extrémité inférieure est appliquée au conduit auditif. Lorsque la bougie atteint le niveau indiqué, elle est retirée et éteinte dans un verre d'eau. L'oreille est nettoyée avec un coton-tige et fermée avec un coton-tige pendant 10-15 minutes.

Matériel mis à jour le 03.08.2017

Bouchon de soufre. Causes, symptômes et signes, élimination

Le site fournit des informations de base. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont possibles sous la surveillance d'un médecin consciencieux. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation requise

Le liège sulfurique est un groupe situé dans le canal auriculaire composé de soufre et de sébum, qui sont produits par les glandes auriculaires.

De plus, le bouchon de soufre contient des particules de cellules mortes de la peau du conduit auditif externe et de la poussière.

La couleur du bouchon de soufre peut varier du jaune au brun foncé. Au départ, il a une texture douce, puis devient peu à peu dense, voire rocheux.

Des statistiques

Selon les données officielles, environ 4% de la population adulte en Russie souffre de bouchon sulfurique et environ 6% dans le monde. De plus, la maladie est plus fréquente chez les personnes jeunes, d'âge moyen et âgées et moins souvent chez les enfants.

Cependant, en réalité, il y a plus de patients de ce type, car pendant longtemps le bouchon de soufre ne s'est pas manifesté. Et pour être plus précis, presque chaque personne est confrontée à ce problème une fois dans sa vie.

Faits intéressants

Au Moyen Âge, le cérumen était utilisé dans la fabrication des premiers baumes à lèvres et dans la rédaction de manuscrits illustrés.

Fait intéressant, la composition du cérumen varie selon le sexe. Elle a donc une réaction plus acide chez les femmes et moins importante chez les hommes.

Il est également prouvé que la composition de la cire auriculaire de personnes et de races différentes est différente. Par exemple, les Asiatiques ont moins de graisse, donc il a une consistance sèche, les Afro-Américains ont plus de graisse, donc c'est plus doux. Il est à noter que cette distinction était auparavant utilisée pour suivre les voies de migration d’un pays à l’autre.

En outre, il existe un fait historique qui prouve l’existence d’un mécanisme naturel de cire autonettoyante.

Au début du siècle dernier, un cas a été décrit en Chine, où une membrane auriculaire humaine a percé une puce de bambou. Cependant, dans toute tentative de le supprimer, il s'ouvrirait comme un harpon, menaçant de casser le tympan. Ensuite, il a été décidé d’observer le ruban car il n’y avait aucun signe d’inflammation du tympan.

Imaginez la surprise générale quand ils ont remarqué que la puce s'était progressivement déplacée vers le bord du tympan sans l'endommager, puis le long de la paroi du conduit auditif externe.

Ainsi, quatre mois plus tard, le ruban était complètement sorti du conduit auditif externe, ne laissant aucune trace.

Anatomie de l'oreille externe

L'oreille externe a deux structures anatomiques:

  • Auricule constitué de cartilage élastique et élastique recouvert d'un pli cutané. Sur son côté se trouve l'entrée du conduit auditif externe, délimité par deux protrusions cartilagineuses.
  • Le conduit auditif externe, qui commence à l'extérieur de l'oreille et se termine à l'intérieur du tympan.
Le méat auditif externe est légèrement incurvé et comporte deux sections: la partie membraneuse-cartilagineuse (située plus près de la sortie) et la partie osseuse (située plus près du tympan). Entre eux se trouve la partie la plus étroite - l'isthme.

Dans la peau de la partie cartilagineuse et membraneuse de chaque conduit auditif externe se trouvent des poils et trois types de glandes (environ 2000 au total): sulfurique (produit du cérumen), sébacé (produit du sébum), en sueur (émet de la sueur). Et en un mois, les glandes à soufre produisent environ 15 à 20 mg de cérumen.

La peau de l'os du conduit auditif externe ne contient pas de glandes.

La composition et la fonction du cérumen

Les composants principaux du cérumen sont les graisses, le cholestérol, les acides gras insaturés et les esters de cire. Par conséquent, il ne se dissout pas dans l'eau, assurant la lubrification naturelle de la peau du conduit auditif externe, l'empêchant de se dessécher et le protégeant des particules de poussière.

En outre, les sulfamides (suppriment la croissance des agents pathogènes), le lysozyme (une enzyme qui détruit les parois cellulaires des bactéries) et les immunoglobulines (cellules du système immunitaire) font partie du cérumen. Grâce à ces composants et à la réaction acide (pH = 4-6), le cérumen protège le conduit auditif externe des bactéries et des champignons.

En d'autres termes, la formation de cérumen est un processus physiologique nécessaire à la protection et au fonctionnement normal de l'organe de l'audition.

Quel est le mécanisme d'auto-nettoyage du cérumen?

Le conduit auditif externe est en contact avec l'intérieur de l'articulation temporo-mandibulaire. Et grâce à ses mouvements lorsqu'il parle ou mâche, le cérumen bouge du tympan vers l'extérieur.

En outre, la peau du conduit auditif externe se développe à un rythme égal à celui des ongles. Pendant la croissance, il se déplace du tympan vers l’extérieur, déplaçant le cérumen jusqu’à la sortie. C'est-à-dire que, par exemple, le soufre attaché au tympan se déplacera de manière indépendante dans les 3-4 mois.

La peau du conduit auditif externe contient également des cils qui, en effectuant des mouvements oscillatoires, favorisent le cérumen de l'intérieur vers l'extérieur.

Malheureusement, malheureusement, souvent exposés à certains facteurs, le travail des glandes soufrées et sébacées, ainsi que le mécanisme d’autoépuration, est perturbé.

Causes de la formation de bouchon de soufre

Ils peuvent agir à la fois indépendamment et en combinaison les uns avec les autres, conduisant à la formation plus rapide et plus fréquente d'un bouchon sulfurique.

Mauvais soins hygiéniques du conduit auditif

L'utilisation trop fréquente et rugueuse de bâtons d'oreille en coton ou le nettoyage du conduit auditif externe avec des moyens improvisés (par exemple, des épingles ou des aiguilles à tricoter) sont la cause la plus courante de la formation d'un bouchon sulfurique.

En conséquence, la peau du conduit auditif externe est endommagée et la sécrétion de soufre par les glandes augmente. Ensuite, le cérumen est poussé vers l'intérieur du tympan, où il est compacté. Par conséquent, le processus de son auto-purification est violé.

De plus, lors d'un nettoyage intensif, les cils de la peau du conduit auditif externe sont endommagés. Par conséquent, ils cessent d'exercer leur fonction: la promotion du soufre formé vers l'extérieur.

Il est à noter que les méthodes d'hygiène inadéquate pour le conduit auditif externe sont souvent «de l'enfance». Lorsque les enfants regardent les adultes, ils adoptent des méthodes d’élimination du cérumen.

Caractéristiques anatomiques

Il y a tortuosité ou étroitesse du conduit auditif externe, ce qui perturbe le processus d'autoépuration du cérumen.

De plus, les caractéristiques anatomiques de la structure peuvent être à la fois congénitales et acquises (par exemple, elles apparaissent après une blessure).

Tendance à l'augmentation de la sécrétion de cérumen

Se produit lorsque les troubles métaboliques de la graisse dans le corps, ce qui conduit à une formation accrue de cholestérol, qui fait partie du cérumen. En conséquence, il devient plus visqueux et le processus de son auto-épuration à partir du conduit auditif externe est perturbé.

Il est à noter que souvent, les particularités du métabolisme sont héritées et ne surviennent pas seulement dans certaines maladies (par exemple, dans l'athérosclérose).

Maladies infectieuses inflammatoires du conduit auditif (par exemple, une otite externe)

Ils entraînent une augmentation de la sécrétion des glandes sébacées et soufrées, mais ils n’ont pas le temps de l’enlever, ils s’accumulent.

En outre, la lumière du conduit auditif externe est réduite en raison d'un gonflement inflammatoire de la peau. Il en résulte un obstacle mécanique empêchant le nettoyage automatique du cérumen.

La composition qualitative du cérumen change également: elle diminue le nombre de facteurs de protection (lysozyme, immunoglobulines et autres). Par conséquent, les glandes auriculaires sont secondairement affectées par des microorganismes pathogènes et l'évolution d'une maladie infectieuse-inflammatoire est aggravée.

Utilisation d'appareils auditifs ou utilisation régulière d'écouteurs

Cela provoque des lésions de la peau du conduit auditif (par exemple, des abrasions), ce qui augmente la production de cérumen. À l'avenir, il est poussé à l'intérieur du conduit auditif externe et compacté.

En outre, des conditions sont créées pour l’infection secondaire et le développement de maladies inflammatoires dans l’oreille externe.

Pousse excessive des cheveux dans le conduit auditif

Cela conduit à une violation du processus d'auto-nettoyage du cérumen. Le plus souvent, cette cause survient chez les patients âgés.

Affections cutanées du conduit auditif (par exemple, eczéma ou psoriasis)

Un processus inflammatoire non infectieux se développe, ce qui entraîne le détachement de la couche supérieure de la peau (épiderme) du conduit auditif externe sous forme de plaques. À l'avenir, ils sont enveloppés de soufre et compactés, obstruant la lumière du conduit auditif externe.

De plus, les sécrétions des glandes sébacées et soufrées sont augmentées, ce qui conduit à la formation encore rapide d'un bouchon de soufre.

Travailler dans un environnement poussiéreux (par exemple, dans une usine ou dans des mines)

La poussière s'accumule dans le canal auditif. En conséquence, la sécrétion des glandes auriculaires est accrue et la fonction des cils de la peau est perturbée.

Corps étranger dans la lumière du conduit auditif externe

Cela entraîne une augmentation de la sécrétion des glandes auriculaires (réaction de défense naturelle du corps), qui n'a pas le temps de s'enlever. De plus, un obstacle mécanique est créé dans la voie de l'autoépuration du soufre.

Long séjour dans une pièce avec de l'air sec (humidité jusqu'à 40%)

Cela conduit à un assèchement du secret du conduit auditif externe, ce qui forme un bouchon sulfurique de consistance solide.

Plus une personne est âgée, plus son risque de formation de bouchon de soufre est élevé. Au fur et à mesure que les mécanismes d'autoépuration de la cire d'oreille s'affaiblissent avec l'âge, sa production par les glandes augmente.

De plus, chez les patients âgés, le nombre de cheveux dans le conduit auditif externe augmente généralement. Par conséquent, un obstacle supplémentaire à l'autoépuration du soufre.

Symptômes de bouchon sulfurique

En règle générale, le bouchon sulfurique ne se manifeste pas longtemps. Seulement avec un chevauchement presque complet de la lumière du conduit auditif externe (70% ou plus), des signes de bouchon sulfurique apparaissent. Et ils peuvent se produire d'un ou de deux côtés, si un bouchon sulfurique s'est formé dans les deux oreilles.

Congestion et bruit dans l'oreille, perte d'audition

Les symptômes se développent lentement en raison de l'accumulation progressive de soufre dans le conduit auditif externe. Par conséquent, le patient ne prête généralement aucune attention au fait que le décrochage se fait progressivement et que des bruits apparaissent dans les oreilles.

Toux sèche et irritante, nausée et vertiges, douleur modérée et écho de votre propre voix dans l'oreille

Des signes apparaissent si un bouchon de soufre appuie sur le tympan, irritant ses terminaisons nerveuses.

Une pression prolongée du tube à soufre provoque parfois une inflammation du tympan (myringite) ou de la cavité de l'oreille moyenne (otite moyenne).

En conséquence, il n'y a pas de douleur exprimée dans l'oreille (avec une otite, elle augmente pendant la mastication ou la conversation), la température corporelle peut augmenter modérément, de petites excrétions apparaissent du conduit auditif externe (le plus souvent purulent).

Paralysie du nerf facial, arythmies cardiaques, crises d'épilepsie

Survenir dans les cas graves lorsqu'un bouchon sulfurique est situé dans la section de l'os et appuie fortement sur le tympan, irritant ses terminaisons nerveuses.

Tous les symptômes disparaissent après le retrait du bouchon.

Note!

Le plus souvent, les premiers signes d'une prise sulfurique apparaissent au contact de l'eau (par exemple, après une plongée dans une piscine ou une baignade sous la douche). Comme il gonfle et est partiellement poussé vers l'intérieur plus près du tympan, bloquant la lumière du conduit auditif externe.

Comment enlever un bouchon de soufre

Comment enlever un bouchon sulfurique à la maison

Il est inutile et pas toujours inoffensif d’essayer d’enlever chez soi un gros bouchon de grande taille et, en présence de symptômes prononcés, il est inutile. Puisque vous pouvez infecter accidentellement, endommagez le tympan ou la peau du conduit auditif.

Cependant, de petites bougies de soufre peuvent être enlevées à la maison, en faisant attention. De plus, il est nécessaire d'utiliser des produits pharmaceutiques (gouttes pour les oreilles) et non des cotons-tiges hygiéniques.

Pourquoi ne pas utiliser des baguettes ouatées?

Parce qu'avec leur aide, le cérumen est poussé et poussé plus près du tympan. En d'autres termes, la taille du bouchon de soufre augmente.

En outre, un tel nettoyage en profondeur peut provoquer des lésions de la peau du conduit auditif externe et / ou du tympan (la perforation est une violation de l'intégrité).

Gouttes pour le retrait d'un bouchon sulfurique - moyen pharmaceutique

Ils sont utilisés pour retirer le liège à la maison de manière sûre et sans douleur, ainsi que pour prévenir sa formation. De plus, les gouttes auriculaires sont utilisées comme étape préparatoire avant le retrait du tube ORL par un médecin.

Le mécanisme d'action des gouttes auriculaires

Ils contribuent à la dissolution du bouchon sulfurique dans le canal auditif, de sorte qu'il est facilement enlevé. Cette technique s'appelle la céruménolyse.

Il est à noter que pendant la céruménolyse, le liège lui-même ne gonfle pas. Par conséquent, il n’ya généralement pas de gêne à l’oreille.

Produits de cérumenolysis couramment utilisés

Pour retirer le bouchon sulfurique, 1 ml de la solution (le fond du flacon compte-gouttes) est instillé dans le conduit auditif externe, après une minute, il est nettoyé. La procédure est effectuée deux fois par jour pendant 3-4 jours.

Pour prévenir la formation de bouchons de soufre (par exemple chez les patients utilisant un appareil auditif), une solution de 1 ml est instillée dans chaque conduit auditif deux fois par mois.

Pour retirer un bouchon sulfurique, on instille 10 à 20 gouttes de la solution dans le conduit auditif externe de l'oreille malade et on l'enlève au bout de 20 à 60 minutes. La procédure est effectuée quotidiennement pendant 3-4 jours.

Pour la prévention de la formation de bouchons de soufre, le médicament est utilisé une fois toutes les deux semaines.

Méthode d'utilisation

D'abord, chauffez les gouttelettes à la température du corps ou à 37 ° C. Pour ce faire, maintenez le flacon contenant la solution dans une paume comprimée pendant 5 à 10 minutes ou chauffez-le au bain-marie.

Ensuite, allongez-vous sur le côté ou inclinez votre tête dans la direction opposée à l'oreille douloureuse. Ensuite, déposez la solution dans le conduit auditif de l'oreille du patient sur la paroi arrière ou supérieure (pas au centre!) Pour éviter la formation d'un sas.

Après avoir suivi les instructions, retournez-vous de l'autre côté ou penchez-vous au-dessus de l'évier / de la serviette pour drainer la solution. Ensuite, rincez le canal auditif avec de l'eau tiède ou une solution saline à 0,9%.

Quand ne devriez-vous pas utiliser les gouttes auriculaires?

  • Avec un défaut (intégrité) du tympan.
  • Si le patient a une otite chronique ou a déjà souffert d’une otite purulente.
  • A-Cerumen est contre-indiqué chez les enfants de moins de 2,5 ans.

Puis-je utiliser du peroxyde pour enlever les bouchons de soufre?

Oui, vous pouvez utiliser du peroxyde d'hydrogène à 3%. Bien que l'utilisation d'un pourcentage plus élevé de la solution soit contre-indiquée, elle provoque une brûlure chimique de la peau du conduit auditif externe et du tympan.

Mécanisme d'action du peroxyde d'hydrogène

En contact avec les tissus, le peroxyde se décompose en oxygène moléculaire et en eau. En même temps, l'oxygène oxyde les tissus (ici le bouchon de soufre) en formant une mousse qui nettoie mécaniquement le conduit auditif externe.

En outre, il convient de rappeler que le peroxyde d'hydrogène entraîne un gonflement du bouchon sulfurique, ce qui entraîne une augmentation de la congestion de l'oreille et de la perte d'audition. Cependant, après le nettoyage du conduit auditif externe, les symptômes disparaissent.

Méthode d'utilisation

Tout d'abord, chauffez le peroxyde d'hydrogène dans un bain d'eau à 37 ° C.

Ensuite, allongez-vous du côté opposé à l'oreille malade ou inclinez la tête du côté sain. Ensuite, versez à l’aide d’une pipette au moins 10-15 gouttes de peroxyde d’hydrogène (environ une demi-pipette) le long de la paroi arrière ou supérieure du conduit auditif. En même temps, il y a des sensations désagréables dans l'oreille et un sifflement se fait entendre.

Au bout de 5 à 10 minutes, retournez-vous de l'autre côté ou penchez-vous au-dessus de l'évier / de la serviette pour permettre au peroxyde d'hydrogène et aux particules d'acide sulfurique de s'écouler. Ensuite, retirez les restes de peroxyde d'hydrogène de l'oreille avec un coton-tige, sans pénétrer dans le canal auditif.

Répétez la procédure 4 à 6 fois par jour pendant 3 à 5 jours. Habituellement, les symptômes des bouchons de soufre disparaissent et l'audience est restaurée.

Cependant, après avoir ôté la fiche sulfurique, il est nécessaire de consulter un médecin ORL, qui inspectera visuellement l'aide auditive externe.

Quand ne faut-il pas utiliser de peroxyde d'hydrogène?

  • S'il y a un défaut dans le tympan.
  • Si le patient a souffert d’une otite purulente ou souffre actuellement d’une otite chronique.
Note!

Le peroxyde d'hydrogène doit être utilisé avec prudence, car il peut provoquer des brûlures de la peau au canal auditif et / ou au tympan. Par conséquent, si, au cours de la procédure, vous ressentez une sensation de brûlure prononcée et une douleur dans l’oreille, arrêtez de s’appliquer et consultez un médecin ORL.

Dois-je me rincer l'oreille pour retirer le tube à soufre?

Le lavage (irrigation) est le moyen le plus courant et le plus efficace de retirer un bouchon de soufre par un oto-rhino-laryngologiste.

Considérant qu’il n’est pas recommandé de retirer soi-même un tube à soufre à la maison. Depuis la probabilité de dommages au tympan et / ou à la peau du conduit auditif externe.

Comment laver le bouchon de soufre?

Si le bouchon de soufre est mou, le lavage est effectué sans préparation préalable.

Lorsque le bouchon de soufre est sec, il est nécessaire de le ramollir au préalable. À cette fin, une pipette contenant 3% de peroxyde d'hydrogène est versée 5 à 6 fois par jour dans le conduit auditif externe de l'oreille du patient pendant 2 à 3 jours. Ou appliquer des moyens pour la céruménolyse selon les instructions.

Pour le lavage du conduit auditif externe, on utilise de l'eau ou toute solution d'antiseptique externe (par exemple, la furatsilina) chauffée à 37 ° C.

Il existe une méthodologie instrumentale (manuelle) et matérielle pour le lavage du bouchon sulfurique:

    À l’aide d’une seringue Jean, d’une contenance de 100-200 ml.
    Au cours de la procédure, le médecin délivre un courant d'eau sous pression accrue dans le conduit auditif externe en direction du tympan. De ce fait, des particules de liège sulfurique s'éloignent du lieu de fixation. Ensuite, l'eau pénètre dans le plateau par la sortie du canal auditif.

Cependant, la seringue de Janet peut créer une pression pouvant atteindre 10 atmosphères. Alors que le tympan ne peut supporter que 2 atmosphères. Par conséquent, le succès de la procédure dépend du professionnalisme du médecin.

  • L'irrigateur électronique (Propluse de la 4ème génération) - une nouvelle technique qui trouve une large application est utilisée.
    L'efficacité de la procédure repose sur la nature pulsée du jet, ainsi que sur sa capacité à réguler sa tête. Cela garantit un retrait complet, sans douleur et en toute sécurité du bouchon de soufre.
  • Quand ne peut pas rincer l'oreille pour enlever le liège sulfurique?
    • Violation de l'intégrité de la membrane tympanique (perforation) - résultat d'une blessure ou d'une infection.
    • La présence d'otite moyenne aiguë ou chronique.
    • L'otite moyenne purulente transférée dans le passé.
    Étant donné que dans ces cas, la pénétration d'eau dans la cavité de l'oreille moyenne peut entraîner une exacerbation du processus inflammatoire chronique.

    Comment les médecins enlèvent le liège?

    Lavage sulfurique du liège avec une seringue de type Janet

    La manipulation est effectuée avec de l'eau chauffée à 37 ° C au bain-marie. Auparavant, un tube de caoutchouc coupé court et obliquement était placé sur le bout de la seringue afin de ne pas blesser les parois du conduit auditif.

    Procédure:

    Le patient est en position assise et sur le côté de l'oreille du patient, l'épaule servant à recueillir de l'eau contient un plateau contenant l'assistant.

    Le médecin tire l'oreille en arrière et redresse le conduit auditif. Envoie ensuite un jet d’eau le long de la paroi supérieure du canal auriculaire lors de secousses pour éviter une augmentation de la pression sur le tympan. De l’oreille, un filet d’eau coule dans le plateau.

    Après lavage, l’oreillette est séchée avec de la laine de coton, vissée sur la sonde. Ensuite, une turunda humidifiée dans une solution antiseptique (par exemple, de l'alcool borique) est déposée dans le conduit auditif externe pendant 15 à 20 minutes.

    Lavage du liège sulfurique à l'aide d'irrigator (Propluse)

    Pour le lavage, on utilise de l'eau ou une solution d'antiseptique externe chauffée à 37 ° C au bain-marie.

    Procédure:

    Le patient est en position assise. Une cape imperméable est attachée à son cou.

    Ensuite, il est demandé au patient de tenir le récipient pour recueillir l’eau sous le lobe de l’oreille du patient d’une main. Ensuite, le médecin tire l'oreille vers le haut et le dos pour redresser le conduit auditif externe.

    Ensuite, le médecin introduit la buse dans la lumière du conduit auditif externe et, à l’aide d’une pédale, fournit de l’eau. Ce faisant, il dirige le jet légèrement vers le haut et l'arrière pour qu'il longe la paroi supérieure du conduit auditif externe.

    Après l'apparition de particules de bouchon sulfurique à la sortie du conduit auditif externe, le lavage est arrêté. Ensuite, en utilisant une omoplate jetable, les particules du bouchon sulfurique sont éliminées, ce qui réduit la durée de la procédure. Puis le médecin se frotte l'oreille avec une serviette.

    À la fin de la procédure, l'oto-rhino-laryngologiste retire l'eau restante de la lumière du canal auditif à l'aide d'un coton enroulé sur l'extrémité dentée de l'omoplate pour retirer le bouchon de soufre.

    Aspiration sous vide (élimination du vide) d'un bouchon sulfurique

    C'est une méthode sèche, indiquée lorsque le tube à soufre est mou ou après qu'il a été ramolli avec une céruménolyse.

    Quand est-il appliqué?

    • Utilisé chez les patients présentant un défaut du tympan
    • Après le lavage de l'oreille externe pour éliminer l'eau résiduelle
    La méthodologie

    Le patient est en position assise. Un tube d'aspiration est inséré dans le conduit auditif. Ensuite, l’aspirateur est activé, sur lequel le médecin prescrit la dépression. À la fin de la procédure, le médecin examine le conduit auditif externe pour assurer le retrait complet du tube à soufre.

    Les inconvénients

    Fort son pendant la procédure, mais dans les modèles modernes, il est beaucoup plus faible.

    De plus, des troubles de l'appareil vestibulaire (situés dans l'oreille interne), responsables de la coordination des mouvements humains dans l'espace, se développent parfois. La maladie se manifeste par des nausées et des vomissements, de graves vertiges.

    Cependant, l'exécution de la procédure avec l'utilisation de dispositifs optiques (microscope) réduit au minimum les risques d'effets secondaires.

    Curettage - élimination instrumentale du liège sulfurique

    Parfois, une anesthésie locale est utilisée pour effectuer la procédure.

    Quand le curetage est-il appliqué?

    • Si le patient a une perforation (intégrité) du tympan ou une perte auditive persistante.
    • Auparavant, le patient souffrait d'une otite purulente ou souffrait actuellement d'une otite chronique.
    • Lorsqu'il n'est pas possible de retirer le bouchon de soufre par rinçage, ou qu'il se compose de couches de cellules mortes de la couche de peau externe (épiderme) étroitement collées.
    La méthodologie

    Le patient est en position assise. Le médecin tire l'oreille vers le haut et le dos pour redresser le conduit auditif externe. Ensuite, à l'aide d'outils spéciaux (crochets, pincettes, petites cuillères) et sous contrôle d'optique (microscope), retire le bouchon de soufre.

    À la fin de la procédure, une turunda humidifiée avec un antiseptique (agent antibactérien) à usage local est généralement déposée dans le conduit auditif externe pendant 15 à 20 minutes.

    Quels sont les dispositifs pour enlever le bouchon sulfurique?

    Les principaux assistants en informatique de l'oto-rhino-laryngologiste sont un aspirateur médical et un irrigateur électronique pour le lavage de la cavité de l'oreille externe. Ils peuvent tous les deux être inclus dans le cabinet ORL ou dans la moissonneuse ORL (une installation comprenant tout le nécessaire pour le diagnostic et le traitement des maladies des organes ORL), ou être situés individuellement dans le bureau de l'otolaryngologue.

    Équipement d'élimination du soufre

    Aspirateur médical (aspiration électrique)

    Il existe différents modèles qui diffèrent par leur puissance, leur taille et leur mobilité (portable ou fixe).

    • Capacité de collecte d'un secret (séparé)
    • Tubes d'aspiration de différents diamètres pour l'aspiration de la sécrétion (bouchon sulfurique)
    • Unité de vide
    • La possibilité de régler la puissance de l'aspirateur (pied ou main)
    • Valve intégrée pour protéger contre le remplissage excessif du réservoir
    • Alimentation du réseau ou de la batterie
    • Élément filtrant de l'air d'échappement - protection contre la propagation de l'infection

    Tout d'abord, le récipient pour la collecte des sécrétions et le tube d'aspiration sont désinfectés conformément aux instructions (par exemple, à l'aide de comprimés de chlore).

    Ensuite, le médecin insère un tube d'aspiration de diamètre approprié dans le conduit auditif externe. Ensuite, le médecin allume l'appareil et commence l'exécution de la manipulation.

    • Alimentation du réseau ou de la batterie
    • Réglage de la pression et du débit d'eau / solution antiseptique
    • Compresseur intégré et bouton de réglage
    • Interrupteur à pédale pour contrôler le démarrage et le blocage de l'alimentation en eau
    • Embouts auriculaires jetables
    • Réservoir d'eau
    • Tuyau haute pression
    • Lames d'enlèvement de cérumen
    • Capes hydrofuges

    Tout d'abord, l'appareil est désinfecté avec des tablettes de chlore conformément aux instructions.
    Le médecin introduit ensuite environ 700 ml d’eau chaude (37 ° C) dans le réservoir. Ensuite, il abaisse la nouvelle buse dans l'anneau situé sur la poignée de l'appareil et la fixe solidement dans la cellule.

    Ensuite, le médecin allume l’appareil en réglant le régulateur de pression au minimum. Procède ensuite à l'exécution de la procédure.

    Prévention des bouchons de soufre

    C'est important pour tout le monde, mais surtout pour les personnes présentant un risque accru d'accumulation de soufre dans le conduit auditif externe.

    Que faire?

    • Nettoyer l’oreille et l’entrée du conduit auditif externe avec un tampon plongé dans de l’eau sans pénétrer dans le conduit auditif externe.
    • Pour améliorer le rejet naturel de soufre, prenez le lobe d'oreille et abaissez-le plusieurs fois. Cet «exercice» est recommandé tous les matins.
    • Si nécessaire, utilisez des écouteurs avec un limiteur, mais ne soyez pas trop zélé. Puisqu'ils sont suffisamment bien pour nettoyer le conduit auditif du cérumen, empêchant ainsi une pénétration profonde dans celui-ci.
    • Si vous présentez un risque accru de soufflage de soufre (par exemple, en utilisant des aides auditives ou dans un environnement poussiéreux), utilisez la céruménolyse comme moyen de prévention (par exemple, Remo-Vax).
    • Maintenir une humidité intérieure d’au moins 40% à l’aide d’humidificateurs.
    • Utilisez des bouchons d'oreilles protecteurs lorsque vous travaillez dans un environnement poussiéreux.
    • Lorsque vous vous baignez dans une piscine ou un étang à ciel ouvert, protégez le conduit auditif externe de l'eau: mettez un bonnet sur la tête ou utilisez un équipement de protection. Il existe des bouchons spéciaux pour la baignade: des tampons imbibés de cire, des bouchons qui protègent de l’eau ou qui ont un effet hydrofuge.
    • Avec la structure anatomique du conduit auditif externe, sujet à la formation de bouchon sulfurique, consultez périodiquement l'oto-rhino-laryngologiste et suivez ses recommandations.

    Ce qu'il faut éviter
    • N'utilisez pas de coton-tige hygiénique, pénétrant profondément dans le conduit auditif externe. Puisque le soufre est poussé plus près du tympan et compacté. De plus, il existe un risque de blessure au tympan si, au cours de la procédure, vous vous dirigez accidentellement vers un autre événement. Les jeunes enfants sont particulièrement touchés car ils bougent ou se dégagent des mains de leur mère pendant le nettoyage.
    • Ne pas utiliser d'allumettes, d'aiguilles à tricoter, d'épingles ou d'autres objets tranchants pour retirer un bouchon d'écrevisses. Comme il existe un grand risque de blessure au tympan et à la peau du conduit auditif externe.
    • Évitez les changements brusques de température ambiante. Par exemple, dans la chaleur - la transition de la rue à la pièce où la climatisation fonctionne.
    • N'utilisez pas de bouchons de cérumen pour retirer vous-même le bouchon de soufre et sans avoir consulté un médecin ORL, vous pourriez vous blesser. Par exemple, provoquer une brûlure du tympan ou de la peau du conduit auditif externe, et en présence d’une inflammation de l’oreille externe, aggraver l’évolution de la maladie.