Principal
Scarlatine

Traitement complet de la pneumonie

Comment traiter la pneumonie (pneumonie), qui est mal résolue sous l'action de médicaments antibactériens - cette question intéresse non seulement les patients, mais également les médecins.

Selon les recherches menées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) au 21ème siècle, la plupart des bactéries ont développé une résistance aux antibiotiques existants. De nouveaux groupes d'agents antimicrobiens n'ayant pas encore été développés, il est de plus en plus difficile de les traiter. Dans ce contexte, la recherche de méthodes et de médicaments alternatifs pour se débarrasser de la pneumonie est pertinente.

La pneumonie est provoquée par un large éventail d'agents pathogènes, allant des bactéries (pneumocoques, streptocoques, staphylocoques) aux virus (grippe, virus parainfluenza, virus de la PC). Les changements inflammatoires pronostiques les plus dangereux dans les poumons, causés par le parasitisme des voies respiratoires: mycoplasmes, chlamydia, herpès et parainfluenza. Pour eux, vous devez choisir un schéma thérapeutique combinant les effets souhaités et une faible immunité chez l’homme.

Dans une telle situation, quel médicament ne s'applique pas, les microorganismes développent rapidement une résistance. Les recommandations des médecins américains depuis plusieurs années visaient à prévenir l'utilisation mondiale d'antibiotiques. Ils "tirent la sonnette d'alarme", craignant la fin d'une ère de médicaments antibactériens qui perdent leur efficacité dans le traitement de la pneumonie.

Principes d'une thérapie appropriée

Un traitement approprié de la pneumonie devrait reposer sur:

  1. Éliminer la cause;
  2. Élimination du foyer inflammatoire;
  3. Thérapie symptomatique.

Le traitement étiologique repose sur l'utilisation d'antibiotiques ou d'antiviraux, mais cette approche n'est pas toujours rationnelle.

L'inflammation est éliminée par l'utilisation de médicaments pour réduire la température, les anti-inflammatoires, la consommation de grandes quantités de liquide.

Le traitement symptomatique de la maladie implique l'utilisation de médicaments expectorants (améliorer la décharge des expectorations, normaliser la clairance muco-ciliaire, restaurer la fonctionnalité des bronches, soulager les complications allergiques).

Pour traiter correctement la pneumonie, un diagnostic préliminaire de l’état du patient par rayons X, une numération sanguine complète et une évaluation de la capacité respiratoire sont nécessaires.

Pour que la procédure de traitement soit de la plus haute qualité, le traitement doit être instauré dès que possible après l’identification des symptômes de la maladie.

Premiers symptômes de la maladie

Des symptômes tels que toux, nez qui coule et expectoration ne montrent pas uniquement des infections virales respiratoires aiguës (IVRA). Ils peuvent être une manifestation de pneumonie bactérienne. Pour un diagnostic précis, vous devez faire attention aux autres manifestations de la pathologie:

  • La dyspnée avec la défaite du tissu pulmonaire indique une lésion inflammatoire étendue;
  • Une augmentation de la température corporelle de plus de 2 jours indique très probablement une pneumonie bactérienne;
  • La douleur thoracique est causée par une diminution de la capacité respiratoire des poumons, ce qui entraîne une augmentation du stress du cœur.

Sur la base des symptômes ci-dessus, vous pouvez suspecter vous-même une pathologie et consulter immédiatement un médecin. Le spécialiste complétera le diagnostic par une percussion (étude de la perméabilité du son à la poitrine), une auscultation (écoute respiratoire avec un phonendoscope) et une prescription des méthodes de recherche clinique et diagnostique nécessaires.

Traitement pathogénique efficace

Le traitement pathogénétique vise à éliminer les modifications des voies respiratoires provoquées par la pneumonie. Il existe plusieurs formes de la maladie, classées par la taille des foyers pathologiques:

  1. Focal - le processus est localisé dans une ou plusieurs alvéoles;
  2. Segmentaire - affecte tout le segment, composé de nombreux lobules alvéolaires;
  3. Lobaire - inflammation du lobe entier du poumon;
  4. Krupous - défaite totale des champs pulmonaires des deux côtés.

Chaque forme est caractérisée par des modifications spécifiques du tissu pulmonaire. Dans la liste de classification, ils sont classés en fonction de leur gravité. La pneumonie focale sur les rayons X est représentée par de petits foyers (environ 1 cm). Par conséquent, elle ne provoque pas de perturbations graves dans le corps humain. Cependant, s'il n'est pas guéri de manière opportune, une transition vers une forme segmentaire est possible, à laquelle une partie plus importante des poumons est affectée.

Le traitement pathogénique de la pneumonie, touchant à la fois les poumons droit et gauche (forme lobaire), nécessite le placement du patient à l'hôpital pulmonaire ou à l'unité de soins intensifs, car la maladie est difficile.

Médicaments symptomatiques utilisés dans le traitement de la pneumonie:

  • Antipyrétique - aspirine, paracétamol, ibuprofène;
  • Mucolytique (amincissement des expectorations) - Ambroxol, Bromhexine, racine de réglisse, ACC.

D'autres moyens sont choisis individuellement dans chaque cas après l'examen du patient par un médecin. Quels sont les déplacements concernés, lisez ci-dessous.

Antibiotiques contre l'infection bactérienne

En cas d'inflammation bactérienne des poumons, la recommandation fréquente des médecins doit être traitée avec des antibiotiques en association avec un schéma thérapeutique. L'efficacité du traitement augmente après test bactériologique pour la sensibilité aux antibiotiques de l'agent causal de la maladie.

Cela implique de prendre des expectorations pour l'ensemencement. Après la croissance des colonies de bactéries, des disques contenant différents antibiotiques sont placés à côté. Près de ces micro-organismes sensibles au médicament, la croissance des colonies s’arrête. Ainsi, des médicaments efficaces sont sélectionnés pour l'inflammation bactérienne des voies respiratoires. Malheureusement, en cas d'étiologie virale d'une pneumonie, cette méthode n'est pas applicable.

La méthode semblait être parfaite, mais elle n'était pas largement répandue. Ceci est dû à un inconvénient important: il faut environ 2 semaines pour faire pousser les colonies. Si aucun traitement n'est effectué pendant cette période, les microorganismes détruiront le tissu pulmonaire.

Sans traitement précoce, il est difficile non seulement de se débarrasser de la pneumonie, mais également de sauver la vie du patient. En conséquence, le traitement étiotropique est prescrit immédiatement après la détection d'un foyer pneumonique sur la radiographie et implique l'utilisation d'agents antibactériens à large spectre (céphalosporine). C’est cette approche du traitement de la maladie dans notre pays, mais les recommandations de l’OMS suggèrent l’importance d’un test de sensibilité aux antibiotiques dans les formes prolongées de pneumonie.

Caractéristiques du traitement etiotropique de la pneumonie avec des antibiotiques:

  • Thérapie par étapes - prescription de médicaments en deux étapes;
  • Pendant de courtes périodes, passez de l'administration intramusculaire ou intraveineuse du médicament à une administration orale (par la bouche);
  • Pour les patients de moins de 60 ans ne présentant aucune pathologie concomitante - Recommandation de l'OMS - Antibiotiques macrolides ou pénicillines;
  • Les patients atteints de pneumonie focale ou segmentale après 60 ans présentant des comorbidités doivent être traités par des céphalosporines ou des aminopénicillines (protégées, b-lactame). Le traitement est effectué à l'hôpital pour éviter une réinfection;
  • En cas de pneumonie lobaire compliquée ou grave, il convient d'utiliser des fluoroquinolones (ciprofloxacine, ofloxacine). Le test de sensibilité aux antibiotiques est effectué immédiatement après l’admission à l’hôpital.

Que faire avec une pneumonie compliquée

Les recommandations des établissements médicaux internationaux pour les schémas thérapeutiques compliqués de pneumonie nécessitent un traitement de désintoxication. Dans le contexte de modifications pathogénétiques dans les poumons, des substances toxiques apparaissent dans le sang, ce qui affecte d'autres tissus. En nettoyant la circulation sanguine, il est possible d'éviter des dommages aux organes internes.

La désintoxication peut être effectuée à l'aide d'un équipement spécialisé («rein artificiel») ou par perfusion intraveineuse de solutions.

Pour se débarrasser des complications, les médicaments et procédures suivants sont recommandés:

  • Hemodez - nettoyage du sang des toxines à l'aide d'un équipement spécial;
  • Antihistaminiques - tavegil, diphenhydramine, kétotifène;
  • Remèdes réparateurs - teinture de ginseng, eleutherococcus, viferon, groprinosine;
  • Les glycosides cardiaques sont nécessaires en présence de modifications pathologiques du cœur.

Les procédures de physiothérapie aident à rétablir la capacité de ventilation du tissu pulmonaire et à en réduire les modifications inflammatoires.

Recommandations actuelles de l'OMS

L’Organisation mondiale de la santé recommande actuellement l’adéquation du traitement de la pneumonie à domicile et chez les patients hospitalisés. Leur observation est particulièrement importante en cas de lésion du tissu pulmonaire lobaire, qui peut entraîner la mort dans un bref délai.

Recommandations de l'OMS pour se débarrasser rapidement de la pneumonie:

  • S'il est impossible pour un patient de rester à l'hôpital, vous pouvez vous débarrasser de la maladie à la maison. Elle est réalisée sous la surveillance constante d'un médecin et des analyses de sang régulières.
  • Un régime doux est un principe important pour un traitement efficace de la maladie. Il aide à récupérer plus rapidement en activant les propres forces du corps. L’opportunité d’un régime d’épargne est également due à la présence d’effets secondaires des agents antibactériens;
  • L'utilisation d'antibiotiques dans le traitement de la pneumonie exige de la prudence et l'observance de traitements prolongés. Sinon, les micro-organismes développeront une résistance et il sera plus difficile de s'en débarrasser.
  • La récupération ne se produit pas après le soulagement du patient. Elle est uniquement causée par une amélioration de l'état de santé lorsque la reproduction d'agents pathogènes cesse. Si vous ne terminez pas le traitement, le processus inflammatoire se manifestera avec une nouvelle force;
  • En ce qui concerne la réaction de température, les recommandations des experts sont les suivantes: il aide le corps à faire face plus rapidement à la pathologie en accélérant le métabolisme, si elle ne s'élève pas à plus de 38,5 degrés. Une telle réaction de température ne devrait pas être "abattue" sans nécessité urgente;
  • Le tissu pulmonaire du patient est considéré comme susceptible d’être endommagé. Lors de l'utilisation d'antibiotiques et de sulfamides, il peut être rapidement affecté. Il est donc nécessaire de contrôler la dynamique de la thérapie par radiographie des poumons dans deux projections (avant et latérale);
  • Tout traitement des maladies pulmonaires nécessite le respect précis du dosage des médicaments. Afin d'éviter une diminution de la concentration du médicament dans le foyer pathologique, l'industrie pharmaceutique a soigneusement mis au point le dosage, qui est spécifié dans les instructions du fabricant;
  • Les médicaments sur ordonnance à fortes doses devraient être justifiés. Il faut comprendre que cela provoquera une destruction partielle du tissu. Cependant, avec la menace pour la vie du patient, il faut choisir le moindre des maux.

En analysant les recommandations ci-dessus concernant les méthodes et les méthodes de traitement de la pneumonie, il est difficile d’imaginer comment ces mécanismes peuvent être mis en œuvre à la maison. Néanmoins, les médecins doivent le faire, car la vie d’une personne dépend de la balance.

Quel médecin traite les symptômes

Le traitement moderne de la pneumonie à domicile nécessite une grande expérience du médecin. La thérapie à domicile présente des avantages et des inconvénients:

  1. Sous réserve de rester au lit, une personne est dans un environnement plus confortable pour elle;
  2. Les proches et le médecin doivent surveiller les plus petits changements de la condition humaine;
  3. Il est nécessaire de surveiller en permanence la pression artérielle.
  4. La détérioration de l'état nécessite une hospitalisation obligatoire;
  5. L'excitation mentale du patient indique des dommages toxiques au cerveau. Dans une telle situation, il est nécessaire de diagnostiquer immédiatement la pathologie des poumons et du cerveau;
  6. Dans la pièce où se trouve la personne, un apport constant d'air pur est fourni, de sorte que la pièce est ventilée plusieurs fois par jour.

La durée du traitement à domicile de la pneumonie est un peu plus longue que celle des patients hospitalisés.

Un avantage important du traitement de la pneumonie à domicile est la possibilité d’organiser une nutrition rationnelle et appropriée. La nourriture du patient doit être faible en calories avec un apport réduit en glucides.

Au cours des premiers jours du traitement antibactérien, l'appétit du patient diminue. N'insistez pas pour manger. Son régime alimentaire à cette époque se compose de fruits et de légumes. À l'avenir, vous pourrez ajouter du bouillon de poulet et des jus naturels.

Le traitement peut également inclure des méthodes folkloriques. La célèbre boisson au lait avec framboises et miel, le thé d'églantier - ces méthodes ont le droit d'exister, comme le prouvent l'expérience pratique des guérisseurs traditionnels depuis plusieurs siècles. Leur utilisation doit être discutée avec un médecin.

Diagnostic et thérapie dans les institutions médicales

Pour le traitement de la pneumonie dans un établissement médical, vous devez d’abord contacter votre médecin traitant. Comment le médecin diagnostiquera-t-il une pneumonie?

  • Examiner le patient;
  • Effectuer des percussions (tapotements de la poitrine avec les doigts);
  • Écoute le souffle avec un phonendoscope (auscultation);
  • Attribuer une radiographie du thorax;
  • Effectuer des tests de laboratoire.

Après avoir reçu les résultats des méthodes de recherche cliniques et instrumentales, le thérapeute établira le diagnostic et déterminera la gravité de la maladie.

Avec un léger degré de pneumonie, le thérapeute traitera le patient de manière indépendante. Si une personne a une pneumonie modérée ou grave, elle sera envoyée en consultation chez le pneumologue, qui l'enverra au service de pneumologie pour une hospitalisation. Cela est nécessaire pour assurer, si nécessaire, la respiration artificielle (en cas d'insuffisance respiratoire).

Ainsi, la pneumonie peut être traitée à la maison et à l'hôpital. Dans tous les cas, le traitement doit être complet et basé sur les recommandations de l’OMS.

Pneumonie

Informations générales

La pneumonie (un autre nom pour la pneumonie) est une maladie infectieuse dans laquelle les alvéoles sont endommagées - des bulles à parois minces qui saturent le sang en oxygène. L'inflammation des poumons est considérée comme l'une des maladies les plus courantes, car les poumons et le système respiratoire humain sont extrêmement vulnérables aux maladies infectieuses.

La pneumonie peut avoir plusieurs causes - bactéries, virus, parasites intracellulaires, champignons. Il existe plusieurs types de pneumonies et chacune d’elles présente des symptômes spécifiques et l’évolution de la maladie. En outre, la pneumonie se manifeste parfois par une complication chez une personne grippée, grippée ou souffrant de bronchite.

Types de pneumonie

Les types de pneumonie sont déterminés par la zone de la lésion. Ainsi, la pneumonie focale occupe seulement une petite partie du poumon, la pneumonie segmentaire affecte un ou plusieurs segments du poumon, la pneumonie lobaire s'étend jusqu'au lobe du poumon, avec une pneumonie confluente, les petits foyers se fondent en de plus grands, la pneumonie totale affecte le poumon dans son ensemble.

Dans la pneumonie aiguë, un processus inflammatoire se produit dans le tissu pulmonaire, qui est généralement de nature bactérienne. Le succès du traitement de la maladie, qui doit nécessairement être effectué à l'hôpital, dépend de la rapidité avec laquelle le patient a demandé de l'aide. La maladie se développe soudainement avec une inflammation croupeuse: la température corporelle augmente fortement, atteignant 39–40 ° C, il ressent une douleur à la poitrine, des frissons violents, une toux sèche et après un certain temps, il se transforme en toux avec des expectorations.

L'inflammation des poumons chez les enfants et les adultes peut également disparaître avec une sorte de symptômes effacés. Ainsi, le patient peut supposer la présence du SRAS, cependant, tandis que la faiblesse, la température corporelle modérée, la toux persistent pendant très longtemps.

En outre, il existe une pneumonie unilatérale (un poumon est atteint) et une pneumonie bilatérale (les deux poumons sont atteints). La pneumonie primaire apparaît comme une maladie indépendante, et secondaire - comme une maladie qui s’est développée sur le fond d’une autre maladie.

Causes de pneumonie

La pneumonie provoque le plus souvent un pneumocoque ou un bacille hémophile. En outre, en tant qu'agent causal de la pneumonie, il peut y avoir mycoplasmes, légionelles, chlamydia, etc. Aujourd'hui, il existe des vaccins qui préviennent la maladie ou en soulagent considérablement les symptômes.

Il y a des bactéries dans les poumons d'une personne en bonne santé. Les micro-organismes qui y pénètrent détruisent un système immunitaire à part entière. Mais si les fonctions de protection du corps ne fonctionnent pas pour certaines raisons, la personne développe une pneumonie. Compte tenu de ce qui précède, l’inflammation pulmonaire est plus fréquente chez les patients à faible immunité, chez les personnes âgées et les enfants.

Les agents responsables de la maladie pénètrent dans les poumons humains par les voies respiratoires. Par exemple, dans les poumons, le mucus peut provenir de la bouche, qui contient des bactéries ou des virus. En effet, un certain nombre d'agents pathogènes de la pneumonie existent dans le nasopharynx chez des personnes en bonne santé. En outre, la survenue de cette maladie provoque l'inhalation d'air dans lequel se trouvent des agents pathogènes. La voie de transmission de la pneumonie, qui est causée par un bacille de l'hémophilus, est en suspension dans l'air.

Le développement de l'inflammation pulmonaire chez les jeunes enfants est provoqué par les facteurs suivants: traumatismes liés à l'accouchement, hypoxie et asphyxie intra-utérines, malformations cardiaques et pulmonaires congénitales, fibrose kystique, déficiences immunitaires héréditaires, hypovitaminose.

Une pneumonie peut survenir chez les enfants d'âge scolaire en raison de la présence de foyers infectieux chroniques dans le nasopharynx, de bronchites avec rechutes, de fibrose kystique, d'immunodéficience, de malformations cardiaques acquises.

Chez l'adulte, la bronchite chronique et les maladies pulmonaires, le tabagisme persistant, les maladies endocriniennes, le déficit immunitaire, la chirurgie thoracique et abdominale, l'alcoolisme et la toxicomanie peuvent provoquer l'apparition d'une pneumonie.

Signes de pneumonie

Dans la plupart des cas, la pneumonie chez les enfants, ainsi que chez les adultes, est la conséquence d'une autre maladie. Suspendre une pneumonie permet l'apparition d'un certain nombre de symptômes chez le patient. Une attention particulière doit être portée à certains signes de pneumonie. Ainsi, avec la pneumonie, la toux devient le symptôme le plus prononcé de la maladie. La situation doit être alertée si le patient présente une amélioration après un malaise dû à un rhume ou si la durée d'un rhume est supérieure à sept jours.

Il existe d'autres signes de pneumonie: toux en essayant d'inhaler profondément, présence d'une pâleur pâle de la peau qui accompagne les symptômes habituels des ARVI, présence d'essoufflement à une température corporelle relativement basse. Avec le développement de la pneumonie chez le patient ne diminue pas la température du corps après avoir pris des antipyrétiques (Paracétamol, Efferalgana, Panadol).

Il convient de noter qu'en présence des signes de pneumonie décrits, vous devez immédiatement faire appel à un spécialiste.

Symptômes de pneumonie

Au cours du développement de la maladie, une personne développe certains symptômes de pneumonie. Ainsi, la température corporelle augmente fortement - il peut atteindre 39-40 degrés, il y a une toux, au cours de laquelle des expectorations purulentes sont libérées. Les symptômes suivants d'inflammation des poumons se manifestent également: douleur à la poitrine, essoufflement grave, faiblesse constante. La nuit, le patient peut montrer une très forte transpiration. Si vous ne commencez pas le traitement de la maladie à temps, la pneumonie progressera très rapidement et peut même entraîner une issue fatale. Il existe des types de cette maladie dans lesquels les symptômes de la pneumonie sont moins prononcés. Dans ce cas, le patient peut avoir une toux sèche, une sensation de faiblesse, des maux de tête.

Diagnostic de pneumonie

Aujourd'hui, les médecins ont la possibilité de diagnostiquer une pneumonie à l'aide de différentes méthodes d'examen. Après le traitement du patient, le spécialiste procède d’abord à une enquête détaillée, à l’écoute du patient. Dans certains cas douteux, un test sanguin clinique, ainsi qu'un examen aux rayons X. À titre de recherche supplémentaire, dans certains cas, une tomodensitométrie thoracique, une bronchoscopie suivie d'une biopsie, d'une analyse d'urine et d'autres examens sont prescrits par le médecin traitant.

Les résultats de ces études nous permettent de diagnostiquer avec précision la pneumonie.

Traitement de la pneumonie

Dans le traitement de la pneumonie, un facteur important de succès est la sélection d'un antibiotique, ainsi que le dosage et les méthodes d'ingestion du médicament dans le corps du patient. Ainsi, les antibiotiques sont administrés à la fois par injection et sous forme de comprimés ou de sirops. Les médicaments sont choisis en fonction du type d'agent pathogène de la pneumonie.

Toujours dans le processus de traitement de la pneumonie, on utilise un certain nombre de médicaments ayant des propriétés bronchodilatatrices, des complexes vitaminiques, des médicaments expectorants. Après une certaine amélioration de l'état du patient lorsque la température corporelle du patient est normalisée, le traitement de la pneumonie comprend la physiothérapie et le massage thérapeutique. Avec l'application de ces méthodes, l'amélioration est beaucoup plus rapide. Après sa guérison, il est parfois demandé au patient de répéter les rayons X pour assurer le succès du traitement.

La fin du traitement principal de la pneumonie, le patient se voit attribuer un apport supplémentaire de complexe vitaminique au cours du mois. En effet, au cours de l'évolution de la pneumonie dans l'organisme, un grand nombre de micro-organismes bénéfiques meurent, produisant des vitamines du groupe B.

Chaque jour, des exercices spéciaux de respiration sont recommandés pour les personnes qui ont eu une pneumonie. Ce sont des exercices qui aident à augmenter la mobilité de la poitrine, ainsi que des adhérences d’étirement, qui pourraient se former à la suite de la maladie. Les exercices de respiration sont indiqués spécialement pour les patients âgés. En outre, les personnes après une maladie devraient être plus souvent à l’air frais.

Avec la bonne approche thérapeutique, la guérison a lieu 3 à 4 semaines après le début de la maladie.

Traitement et diagnostic de la pneumonie

La pneumonie est une maladie si courante que presque tout le monde le sait. Soit la personne elle-même, soit quelqu'un de son environnement, la rencontrait nécessairement. Donc, mieux vaut traiter la pneumonie, comme on l'appelle aussi, et quels médicaments pour la pneumonie sont les plus sûrs, lesquels ne doivent en aucun cas être abandonnés.

Comme indiqué, le papier peint et les poumons peuvent être affectés, ainsi que les responsables de l'infection, le plus souvent des bactéries, des champignons et des virus. Ce sont eux qui, une fois dans le corps, provoquent l’apparition de la maladie et, avant que le premier antibiotique ne soit inventé, la mortalité par pneumonie représentait un tiers de tous les cas de référence à un médecin.

Aujourd'hui, la situation s'est améliorée, de nouvelles méthodes de traitement sont apparues, médicaments, il est devenu plus facile de diagnostiquer une pneumonie gauche ou droite.

Mais, malgré toutes les innovations, cette maladie grave et insidieuse doit être prise très au sérieux.

Risques et Risques

Jusqu'à présent, les médecins ne négligent pas la pneumonie lorsqu'il s'agit de maladies dangereuses et mortelles. Il est également alarmant que des virus, en transformation et en mutation, continuent d'infecter les poumons. Le système respiratoire, le nasopharynx, constitue la première barrière contre les virus et, en prenant des risques, le corps ne parvient pas toujours à repousser l’attaque. Par conséquent, il est si important de l'identifier et de comprendre comment et comment traiter une pneumonie chez l'adulte. Seul un renvoi rapide à un spécialiste peut garantir un traitement efficace.

Infection

Il y a plusieurs façons, et la plus simple et la plus courante - l’air. Les rejets qui émanent d'une personne infectée par des virus pénètrent facilement dans un état sain et, dans certaines conditions, commencent un travail destructeur.

Les bactéries et les virus peuvent être présents dans l'organisme, mais ils sont supprimés par le système immunitaire. L’état dans lequel il joue un rôle déterminant, qu’une personne tombe malade ou non, être porteur et blesser n’est pas la même chose.

L'activité des virus et des bactéries augmente uniquement avec la surfusion ou avec un affaiblissement général du corps pour diverses raisons.

Les symptômes

Il n’existe pas de tableau clinique unique permettant de conclure sans équivoque qu’il s’agit d’une pneumonie, que des médicaments peuvent être prescrits contre la grippe et que l’état du patient ne fait que s’aggraver. Il s’agit là d’une situation dangereuse. Il est déjà difficile de la maîtriser sans conséquences pour le corps. En règle générale, il est lourd de complications et d'hospitalisation.

Il existe une variante de l'évolution asymptomatique de la maladie, quand il n'y a pas de température, la toux, il y a une résistance minimale au virus. Mais le plus souvent, les symptômes suivants sont observés:

  • des frissons;
  • fièvre
  • toux
  • douleur à la poitrine;
  • décoloration de la peau, cyanose;
  • abaisser la pression artérielle;
  • pouls rapide;
  • essoufflement;
  • forte fièvre

Lorsque la forme de la plèvre se manifeste, une douleur particulièrement aiguë se produit, ce qui incite une personne à consulter un médecin. La douleur est localisée précisément dans la zone où se concentre l'inflammation. Dans les cas où l'infection affecte directement les voies respiratoires, pénètre profondément dans les poumons, il n'y a même pas de toux légère. La cyanose peut se produire, dans laquelle le teint change également, un mal de tête fait mal, certains perdent conscience.

Diagnostics

Il est assez difficile de soupçonner une pneumonie par soi-même, en règle générale, les premiers soupçons proviennent d'un médecin, qui envoie le patient se faire examiner. La précision et le moment du diagnostic déterminent la durée de la maladie, sa dureté et les médicaments qui lui seront prescrits.

La fluoroscopie est le principal outil permettant de déterminer la maladie et son degré avec une grande précision. Les images montrent clairement le foyer inflammatoire, et il peut être à la fois lobaire et avoir une grande zone de dommage.

Il donne également une bonne idée de l'évolution de la maladie, de l'étude des expectorations, il s'éloigne en toussant L'étude établit la présence de bactéries et de virus, ce qui nous permet d'établir la nature de la pneumonie. Un facteur important est la période au cours de laquelle les expectorations seront transférées à la recherche en laboratoire, leur comportement ultérieur affectant la qualité et la précision.

Un test sanguin permet également de déterminer l'état du patient, car la présence d'un grand nombre de globules blancs indique la présence de bactéries et de virus.

Si des violations graves des poumons sont suspectées, une procédure désagréable mais efficace est effectuée - bronchoscopie. Les bronches sont dans ce cas étudiées en profondeur, et il est possible de prendre le contenu du centre de l'inflammation. Ce n'est qu'ainsi que nous pourrons constater qu'une grande quantité de liquide s'est accumulée. Elle est éliminée en perçant le poumon avec une grande aiguille. Dans certains cas plus complexes, il est nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale.

Traitement

En cas de pneumonie chez l’adulte, il faut d’abord déterminer le degré et la gravité de la maladie. Cela dépend du lieu où le traitement sera effectué, à la maison ou à l'hôpital, car dans les cas difficiles, la pneumonie n'est traitée que sous le contrôle d'un médecin.

Il existe trois formes:

Si le patient est diagnostiqué avec les deux dernières formes, alors cette maladie est traitée uniquement à l'hôpital. Cela est dû au fait que cela nécessite non seulement la surveillance quotidienne d'un médecin, mais également la possibilité de connecter un équipement associé à l'amélioration de l'activité respiratoire.

Il est nécessaire de prendre des antibiotiques et avec toute forme de pneumonie. Guérir l'inflammation sans les appliquer est extrêmement problématique. Et même les antibiotiques finissent par ne pas le combattre, par exemple, tout le groupe de la pénicilline n'agit pas sur les virus et les bactéries. Ils ont développé une protection résistante et sont devenus résistants à ce médicament. Seuls les antibiotiques de la nouvelle génération sont capables de localiser l'infection, et l'amoxicilline, par exemple, peut aider.

Puisque les champignons deviennent souvent la cause de la maladie, des médicaments contenant du soufre pour le traitement de la pneumonie sont utilisés pour les bloquer.

Les bons effets ont des médicaments tels que:

  • La céphalosporine;
  • L'amoxicilline;
  • Le clavulanate;
  • Lévofloxacine;
  • Sulfaméthoxazole.

Il existe des cas dans lesquels un traitement complexe est requis. Si l'infection est causée par un rhinotrovirus ou une grippe, des médicaments antiviraux sont obligatoirement ajoutés au traitement. Les formes fongiques d'inflammation nécessitent une approche différente et, après avoir déterminé avec précision le type de champignon, utiliser un tel médicament, qui agit sur ce pathogène.

Bitsilin-5 résiste à l'infection et, après 10 jours, guérit complètement le patient.

Des complications

Nombreux sont ceux qui considèrent que le principal problème tient au fait que le traitement n'a pas été commencé à temps et que cela entraîne de graves perturbations dans le travail du système respiratoire, mais également de tout l'organisme. Seule une visite opportune chez le médecin et un diagnostic précis peuvent garantir que le patient ne subira pas un certain nombre de complications, il n'y aura pas de issue fatale.

Étant donné que le résultat ne peut être obtenu qu'avec une thérapie complexe, seul un médecin qualifié peut sélectionner le schéma de traitement approprié et la liste des médicaments. L'auto-traitement est comparable à une loterie, où la chance de récupérer est égale au pourcentage de chanceux gagnants d'un ticket gagnant.

La durée du traitement en l'absence de complications est d'environ 4 semaines. La complication a souvent pour cause le soulagement du patient, après la suppression de la colonie principale de virus ou de bactéries. Ceci est perçu comme une récupération et la personne arrête toutes les procédures, arrête de prendre ses médicaments.

Par conséquent, l'inflammation reprend souvent après quelques semaines et le processus se déroule en cercle. Lorsque la prise de médicament est interrompue, la dose de principe actif est réduite, les agents pathogènes se sentent détendus et se multiplient sans entrave. C'est selon ce schéma que se développent les infections chroniques, qui sont le plus souvent incurables.

Un préalable est le suivi exact des instructions lors de la prise de médicaments, les recommandations du médecin et le respect du régime alimentaire, du repos au lit.

Si le repos au lit n'est pas respecté, le corps doit déployer des efforts supplémentaires pour se déplacer, effectuer un certain travail et cela pendant la maladie est très difficile, il sera assez difficile de récupérer.

Recommandations générales

Il est possible de compléter le traitement de la pneumonie par des remèdes populaires, mais ils ne doivent en aucun cas être remplacés par une thérapie à part entière. Le médecin vous indiquera lesquels de ces remèdes sont appropriés pour le patient qui les a approchés.

Les principales recommandations sont les suivantes:

  1. Suivre un régime. Les aliments doivent être exempts de grandes quantités de glucides contenus dans les gâteaux, les bonbons et les petits pains;
  2. La nourriture grasse nécessite une force supplémentaire du corps. En l'éliminant ou en le minimisant, nous aiderons à activer les réserves d'énergie du corps;
  3. Enrichissez le régime avec beaucoup de fruits. Ils jouent le rôle de bactéries neutralisantes;
  4. Buvez beaucoup de liquides. Les substances toxiques sont éliminées de l'organisme et neutralisées. Pendant la journée, buvez du lait, de l'eau minérale, du thé au citron, des jus de fruits variés;
  5. Possible simple et peu coûteux dans la dépense d'exercices d'énergie qui sont recommandés dans la deuxième phase de la maladie;
  6. S'abstenir de rester malade, surtout pendant le sommeil. Cela peut nuire à la fonctionnalité des poumons.

L'opinion selon laquelle les antibiotiques sont nocifs s'est répandue et empêche parfois les médecins, certains refusant de les prendre. Seul un médecin peut répondre à la question de savoir comment traiter une pneumonie et l'utilisation des remèdes recommandés aidera le corps à faire face à la maladie espérons que si et passe, il est extrêmement imprudent.

Remèdes populaires

Un remède contre la pneumonie qui aide particulièrement bien. Les raisins secs peuvent être préparés indépendamment. Broyer un demi-verre et verser un verre d'eau bouillante. Insister 10 minutes et boire pendant la journée. Les fruits des figues sèches sont remplis de lait et bouillis à feu doux pendant environ 30 minutes. Buvez 2 tasses par jour, ces outils aideront à atténuer les symptômes de la maladie.

Comment traiter la pneumonie chez l'adulte

Comment traiter la pneumonie chez les adultes: médicaments et drogues.

Traitement et caractéristiques de la pneumonie chez un adulte.

La pneumonie chez l'adulte présente certaines caractéristiques qui diffèrent des signes de la maladie chez l'enfant.

Par exemple, un symptôme caractérisant l’inflammation de la plèvre pulmonaire chez l’adulte est la dyspnée, apparaissant après une charge minime (par exemple, une marche mesurée ou une montée dans les escaliers jusqu’à un ou deux étages).

Dans certains cas, le patient peut éprouver des difficultés à respirer pendant le repos, l'inconfort étant aggravé dans la position couchée sur le côté.

Signes de pneumonie

Pour comprendre qu'une personne a une pneumonie, d'autres symptômes spécifiques sont possibles.

Douleur à la poitrine

Certaines personnes prennent cette douleur pour cause de maladie cardiaque et essaient de la noyer, en prenant le fameux «Validol» ou valériane, qui non seulement a un effet calmant, mais réduit également la douleur dans la région cardiaque et rétablit la fréquence cardiaque (sujette à de légères fluctuations).

Fièvre

Le patient peut ressentir une sensation de chaleur intense, qui est remplacée par une crise de frissons.

La température reste en même temps généralement constante (39-40,5 degrés) ou augmente progressivement.

Afin de soulager l'état du patient, vous ne devriez pas l'envelopper, même si le patient lui-même prétend qu'il est gelé.

La réception d'antipyrétiques est indiquée sur ordonnance, car certains médicaments présentent un grand nombre de contre-indications et peuvent compliquer le traitement.

Excrétion des expectorations (parfois avec du sang)

L'inflammation des vaisseaux et des capillaires des alvéoles entraîne des micro-fractures; par conséquent, la décharge des expectorations s'accompagne souvent d'une hémoptysie.

Cette condition est traitée avec des médicaments symptomatiques.

Symptômes d'infections respiratoires (éternuement, toux, nez qui coule, congestion nasale, douleur en avalant, etc.).

Ces symptômes sont caractéristiques de la pneumonie secondaire qui survient pendant l’infection par la grippe ou les ARVI.

Traitement de la pneumonie chez les adultes remèdes populaires

Le patient ne peut pas toujours distinguer les symptômes cliniques de la pneumonie à partir d'un rhume.

Pour cette raison, il vaut la peine de contacter un médecin si après trois ou quatre jours de traitement, le bien-être ne s'améliore pas et si la gravité des symptômes du rhume ou du rhume ne diminue pas.

Le spécialiste corrigera le traitement prescrit et enverra le patient pour un examen plus approfondi.

C'est important! La pneumonie à Legionella (maladie des légionnaires) peut être presque asymptomatique. Le seul signe du stade initial de la maladie est une augmentation progressive de la température. Déterminer la présence de bactéries colonisées n'est possible qu'avec l'aide de la radiographie des poumons.

Diagnostic de pneumonie

En cas d’inconfort, il convient de se rendre à l’hôpital, car il n’est possible de distinguer un rhume d’une pneumonie naissante qu’à l’aide d’examens et de tests.

Lors de l'examen, le médecin peut détecter la confluence des espaces intercostaux, mais cette caractéristique n'est pas toujours déterminée chez l'adulte (cette condition est plus caractéristique des enfants).

La respiration sifflante peut être absente pendant une longue période - si la taille des foyers inflammatoires est petite, alors la respiration sera libre.

Cela rend également le diagnostic difficile, par conséquent, la radiographie thoracique, pratiquée dans les projections frontale et latérale, est pratiquement la seule méthode fiable pour déterminer l’inflammation des poumons.

En cas de doute sur l'exactitude du résultat, une tomodensitométrie ou une IRM peuvent être attribuées au patient.

En cas de suspicion de pleurésie pulmonaire, une échographie supplémentaire est réalisée, qui révélera une accumulation de liquide dans les poumons (les signes de pleurésie ne sont pas détectés par les rayons X).

Pour clarifier le diagnostic et la prescription d'un schéma thérapeutique compétent, il est également nécessaire de procéder à un examen de laboratoire (biochimique), qui comprend:

  • déterminer le niveau de leucocytes et de neutrophiles;
  • bronchoscopie (aide à identifier les patients appartenant au groupe des personnes immunodéprimées);
  • test du foie;
  • analyse de la présence de dioxyde de carbone dans le plasma sanguin;
  • culture bactérienne;
  • test de sensibilité aux antibiotiques;
  • tests sérologiques pour la présence de flore pathogène (chlamydia, mycoplasmes, légionelles).

Après le diagnostic, une décision est prise sur la gravité de la pathologie et sur la nécessité d'hospitaliser le patient à l'hôpital. Le traitement est également prescrit sur la base de ces indicateurs.

Dans quelle mesure la pneumonie est-elle traitée chez l'adulte?

Répondez à la question, combien de temps il faudra pour récupérer, il est impossible.

En règle générale, le traitement intensif de la pneumonie chez l'adulte prend de 7 à 14 jours.

Dans les cas où la maladie est compliquée ou si le patient a besoin de ventilation, le traitement peut durer jusqu’à un mois, alors que le traitement est effectué strictement dans l’unité de soins intensifs de l’hôpital pour maladies infectieuses.

Une fois le traitement principal terminé, le patient suit un traitement de soutien comprenant des immunomodulateurs pour renforcer la réponse immunitaire et des préparations probiotiques pour restaurer la microflore.

5 symptômes de pneumonie, que tout adulte devrait connaître

Malgré les progrès scientifiques récents en médecine, la pneumonie reste l’une des maladies les plus dangereuses. Une mortalité élevée dans cette maladie est observée chez les jeunes enfants - jusqu'à deux ans et chez les personnes âgées - entre 65 et 70 ans. Mais pour pouvoir augmenter l’anxiété dans le temps, savoir déterminer la pneumonie, il est nécessaire pour tout le monde, car la situation de modérée à sévère peut à tout moment passer à un stade critique où le projet de loi ira à l’horloge, et choisir un médicament efficace ne sera pas aussi facile.

Quelle est la pneumonie?

L'inflammation des poumons, ou pneumonie, est une inflammation des tissus des poumons résultant de la pénétration de bactéries pathogènes et de souches de virus dans les cellules de l'organe. Les formes moins courantes sont causées par des infections à protozoaires - protozoaires, spores de moisissures.

La réaction à la pénétration d'agents pathogènes devient un symptôme complexe caractéristique de la pneumonie. Il peut être difficile de distinguer la maladie de la pleurésie, de la bronchite chez une personne sans formation médicale. Un spécialiste expérimenté doit donc poser le diagnostic final.

Causes de pneumonie

Chaque enfant et chaque adulte fait face à des infections courantes des voies respiratoires supérieures presque tous les ans. Cependant, dans la survenue de rhumes simples, il existe un risque de complications. L'inflammation des poumons peut se développer pour les raisons suivantes.

  1. Complications d'infections virales respiratoires aiguës. Pour une raison quelconque, l’immunité d’une personne est incapable de vaincre le virus et cette personne «descend» dans les voies respiratoires. Souvent, la «chaîne» commence par une angine de poitrine ou une rhinite, puis se transforme en pharyngite, puis se transforme en bronchite et ce n’est qu’après cela que le tissu pulmonaire s’enflamme.
  2. Infection par des agents pathogènes caractéristiques - il s’agit le plus souvent de bactéries du genre Streptococcus pneumoniae. La maladie peut être transmise par des gouttelettes aéroportées.
  3. Attacher une infection bactérienne contre un virus. Dans ce cas, la pneumonie se développe plusieurs jours après avoir souffert d'un ARVI ou d'un mal de gorge. L'infection secondaire est particulièrement dangereuse pour les personnes initialement immunodéprimées.
  4. Pneumonie congestive. C'est caractéristique pour les patients alités. Les personnes âgées ayant subi une fracture de la hanche et les personnes occupant le même poste depuis longtemps constituent un groupe à risque spécifique. Le manque de ventilation adéquate dans les poumons contribue au développement de la microflore pathogène.
  5. Défaite des infections hospitalières. Ce type de pneumonie est reconnu comme le plus dangereux, car les agents pathogènes sont généralement surinfectés et difficiles à traiter avec des antibiotiques.

Classification de la pneumonie

Les médecins utilisent la classification des types de maladie pour déterminer la source de l'infection, l'agent pathogène, le mode de développement et le degré d'endommagement du tissu pulmonaire. Les données importantes sont la nature du cours, les complications liées. La gravité de la maladie affecte le choix des méthodes de traitement, le pronostic pour un patient particulier.

Dans l'ensemble, cela permet aux médecins de traiter de manière optimale le traitement de chaque cas spécifique de maladie pulmonaire.

Basé sur des données épidémiologiques

Cette classification est nécessaire pour déterminer la source d'infection. Ces données sont importantes du point de vue de la résistance possible de l'agent pathogène aux médicaments. La classification basée sur les données épidémiologiques indique les types suivants de pneumonie.

  1. Les infections extrahospitalières se produisent en dehors de l'hôpital. Les médecins sont généralement reconnus pour les cas relativement «légers».
  2. Infections intrahospitalières. Il est dangereux que l'agent pathogène soit presque toujours une surinfection. Ces bactéries sont insensibles aux antibiotiques conventionnels, car les souches développent une protection contre les substances actives principales. Les tendances modernes de la science médicale suggèrent l'utilisation de bactériophages.
  3. Provoqué par les états d'immunodéficience. Dans les groupes à risque pour le développement de la pneumonie chez les adultes - les patients du lit, infectés par le VIH, les patients avec des diagnostics oncologiques. Une pneumonie à l'état immunodéficient implique toujours un pronostic prudent.
  4. Pneumonie atypique. Se présenter avec un tableau clinique modifié, provoqué par des agents pathogènes insuffisamment étudiés.

Selon l'agent pathogène

L'identification du type d'agent pathogène affecte le choix des médicaments. Les types d'infections suivants sont distingués:

  • bactérien - le type le plus commun;
  • viral;
  • les champignons;
  • protozoaire;
  • mixte

Selon le mécanisme de développement

La source de l'apparition de la maladie vous permet de décider d'une stratégie de traitement. Identifiez les formes de développement suivantes:

  • primaire - une maladie indépendante;
  • secondaire - apparaissent sur le fond d'autres maladies;
  • post-traumatique - causée par une lésion mécanique du tissu pulmonaire et une infection secondaire;
  • postopératoire;
  • pneumonie après une crise cardiaque - se développe en raison d'une violation partielle de la perméabilité des veines pulmonaires.

Selon le degré d'atteinte du tissu pulmonaire

Le niveau de lésion tissulaire affecte la stratégie d'intervention et le pronostic. Il y a de tels diplômes:

  • inflammation unilatérale;
  • bilatérale;
  • lésion totale - comprend les formes radicales, lobaire, segmentaire.

Comment traiter la pneumonie à la maison

✓ Article vérifié par un médecin

L'inflammation des poumons est un processus inflammatoire pathologique qui a généralement un caractère infectieux et qui affecte le tissu pulmonaire qui recouvre les parois de l'organe et des alvéoles. Les petites vésicules sont appelées alvéoles, dont un côté est relié au parcours alvéolaire. Ils participent à la fourniture de la fonction respiratoire et procèdent à des échanges gazeux dans les capillaires du tissu pulmonaire. Par conséquent, leur inflammation entraîne des troubles respiratoires et des sensations douloureuses lors de l'inhalation et de l'expiration.

La pneumonie (terme générique désignant toute inflammation du tissu pulmonaire) est généralement causée par un virus ou une bactérie pathogène. Avec le mauvais traitement, il existe un risque de complications graves, telles qu'un abcès au poumon, une méningite ou des lésions pleurales. Ainsi, dans les cas graves, le patient est hospitalisé dans un hôpital pour maladies infectieuses. Si un patient refuse l'hospitalisation et veut être soigné à la maison, il est important de suivre toutes les recommandations et les rendez-vous des spécialistes. Avant d'utiliser des médicaments traditionnels, vous devriez également consulter votre médecin, car certains d'entre eux peuvent avoir des contre-indications.

Comment traiter la pneumonie à la maison

Comment comprendre qu'une personne a une pneumonie?

La pneumonie a dans la plupart des cas une évolution assez caractéristique, accompagnée de symptômes typiques, mais seul un médecin peut établir un diagnostic correct. Pour diagnostiquer le processus inflammatoire dans les poumons, un diagnostic différentiel peut s'avérer nécessaire - un ensemble d'examens permettant d'exclure les pathologies présentant un tableau clinique similaire. Cela peut être une bronchite, une pleurésie, une candidose pulmonaire ou une infection tuberculeuse.

À la maison, le diagnostic est presque impossible, mais pour certains signes, il est possible de déterminer la localisation approximative du processus pathologique et de consulter à temps le médecin.

Principaux symptômes de pneumonie

Les symptômes incluent:

  • signes généraux d'intoxication (maux de tête, manque d'appétit, faiblesse);
  • toux sèche et tendue;
  • douleur à la poitrine, qui augmente en intensité lors de l'inhalation ou de la toux;
  • augmentation de la température;
  • essoufflement, essoufflement;
  • augmentation du rythme cardiaque (plus de 90 battements par minute);
  • pâleur de la peau du visage et des membres;
  • signes de cyanose (cyanose de la peau et des muqueuses des lèvres);
  • congestion nasale;
  • rhinite.

État pulmonaire dans la pneumonie

Dans certains cas, la pneumonie est accompagnée d'une baisse de la pression artérielle. Considérer l'hypotension comme un symptôme isolé de la pneumonie est impossible, mais en conjonction avec la toux, la douleur au sternum et d'autres manifestations, une pression faible complète le tableau clinique caractéristique de cette maladie. La température dans les premiers jours de la maladie chez l'adulte peut être au niveau subfébrile (pas plus de 37,5-37,7 °), chez l'enfant la maladie commence immédiatement avec le syndrome fébrile, les frissons et la température monte à 38 ° et plus.

Une toux au début du traitement est toujours sèche, douloureuse, permanente. Une fois que la toux devient productive, le patient présentera des crachats de consistance jaune épaisse.

Symptômes de pneumonie

C'est important! Dans certains cas, les expectorations avec une toux humide peuvent avoir une couleur blanche et de petites taches. Cette image est typique des lésions candidales des poumons. Une hémoptysie avec pneumonie peut survenir à la suite d'une lésion provoquée par la rupture de petits vaisseaux ou d'un signe de tuberculose. Pour déterminer correctement la cause de l'état pathologique, vous devez passer un examen de diagnostic, qui comprend un diagnostic en laboratoire (analyse d'urine et analyses de sang, collecte de crachats ou écoulement du pharynx), radiographie pulmonaire.

Les bases du traitement de la pneumonie à la maison

Même si le patient a refusé un traitement hospitalier, cela ne signifie pas que le traitement de la pneumonie fonctionnera sans l'utilisation de médicaments. L'administration d'antibiotiques est à la base du traitement médicamenteux de la pneumonie d'origine bactérienne. Les pénicillines semi-synthétiques deviennent généralement les médicaments de choix chez les adultes. Ce sont des médicaments à base d’ampicilline et d’amoxicilline ("Flemoxin", "Augmentin", "Amosin", "Amoxiclav"). Ces médicaments ont un large éventail d’activités antibactériennes, mais ils provoquent souvent une réaction allergique et peuvent donc être remplacés par des antibiotiques plus puissants de la nouvelle génération: les céphalosporines ou les macrolides.

Alvéoles pour la pneumonie

Antibiotiques utilisés pour traiter la pneumonie

Quels médicaments sont inclus?

"Zinnat", "Clarithromycine", "Sumamed", "Hemomitsin", "Azithromycine"

"Amoxicilline", "Amosin", "Flemoksin", "Augmentin", "Ampicilline"

Faites attention! Si la pneumonie est causée par des microorganismes viraux ou fongiques, l’utilisation d’une antibiothérapie sera inefficace. Dans ce cas, des médicaments systémiques à effet antifongique (miconazole, fluconazole) ou des médicaments antiviraux associés à des immunomodulateurs (interféron, imudon, afobazol) peuvent être nécessaires.

Thérapie symptomatique à la maison

Le principal symptôme de la pneumonie est la toux. Pour le rendre productif, expectorants et mucolytiques peuvent être prescrits au patient. Le plus souvent, ce sont des médicaments contenant de l'acétylcystéine ou de l'ambroxol. Ceux-ci incluent:

Traitement des patients atteints de pneumonie communautaire

Ils peuvent être pris par voie orale sous forme de comprimés, de sirops et de solutions, ou utilisés pour l'inhalation de vapeur à l'aide d'un inhalateur ou d'un nébuliseur. Dilue parfaitement les expectorations et soulage la toux sèche "Lasolvan" sous la forme d'une solution. Si la pathologie est accompagnée de signes d'obstruction (rétrécissement des voies respiratoires), le traitement est complété par des inhalations de Berodual et de Berotek.

L'inhalation devrait être 3 à 4 fois par jour. Le dosage du médicament - 20 gouttes à la fois (pour "Lasolvana" - 25 gouttes), qui doit être dilué avec 3-5 ml de solution saline. Parmi les remèdes locaux, le «salbutamol» sous forme d’aérosol a un effet similaire. Il devrait être utilisé 4 fois par jour, en faisant une injection à la phase inspiratoire.

Gravité de la pneumonie

Pour réduire la température, vous pouvez utiliser des médicaments paracétamol. S'ils ne donnent pas assez d'effet, vous pouvez les remplacer par des produits à base d'ibuprofène ou utiliser des préparations combinées, par exemple, Next. Pour la prévention d'une réaction allergique, des inhibiteurs de l'histamine peuvent être prescrits ("Diazolin", "Claritin", "Loratadin").

Est-il possible d'être guéri par des méthodes folkloriques?

Le traitement de la pneumonie par des méthodes traditionnelles n'est justifié que si la maladie est provoquée par des causes non infectieuses, telles que l'exposition de substances ou de liquides nocifs aux voies respiratoires. Dans d'autres situations, les médecines douces peuvent constituer un bon complément au traitement médicamenteux, mais les médicaments ne doivent en aucun cas être remplacés par des ordonnances prescrites par un médecin. Vous trouverez ci-dessous les recettes les plus efficaces et les plus sûres pour traiter le processus inflammatoire dans les poumons, qui, si nécessaire, peuvent être utilisées même dans l’enfance.

Vidéo - Traitement de la pneumonie à la maison

Pack de pommes de terre au miel

Ces compresses facilitent la décharge des expectorations et réduisent la sévérité du processus inflammatoire, ainsi que l’intensité de la douleur ressentie lors de la toux, de la respiration et des éternuements. Faites-le tous les jours la nuit pendant 5-7 jours.

Préparer un médicament comme suit:

  • Faire bouillir 2 pommes de terre dans un «uniforme» (il est souhaitable que les pommes de terre soient jeunes);
  • purée de pommes de terre dans la purée de pommes de terre;
  • ajoutez 1 cuillère de miel, 2 cuillères de lait tiède et 1 cuillère d'huile végétale;
  • mélanger le tout et envelopper dans une étamine.

La compresse de pomme de terre avec du miel facilite la décharge des expectorations et réduit la sévérité du processus inflammatoire

Pour compresser ne bouge pas, vous pouvez le réparer avec un patch. Appliquez la masse sur la région bronchique à l'arrière (du côté de la lésion). Le soulagement survient généralement après la deuxième procédure.

Pommade à la moutarde

Un remède très efficace pour aider à se débarrasser des douleurs à la poitrine, réduire l'intensité de la toux et améliorer le soulagement des expectorations. Pour préparer la pommade, vous aurez besoin de:

  • moutarde naturelle - 2 cuillères;
  • huile végétale - 2 cuillères;
  • Farine de blé - 1 cuillère.

La pommade à la moutarde aide à soulager les douleurs à la poitrine, à réduire l'intensité de la toux et à améliorer le soulagement des expectorations.

Tous les ingrédients doivent être mélangés et chauffés légèrement avant utilisation dans un bain-marie. Placez le patient sur le ventre, la région du cœur recouverte d'une couche de flanelle épaisse. Appliquez une fine couche de pommade sur toute la surface de la poitrine et du pied (du talon à la partie centrale du pied), recouvrez-la d'une autre couche et laissez reposer toute la nuit.

Même avec une amélioration marquée du bien-être, cette procédure ne peut pas être effectuée tous les jours, il est nécessaire de maintenir un intervalle quotidien. Tout ce dont vous avez besoin de faire trois de ces procédures - généralement cela suffit pour soulager l'inflammation.

C'est important! Cette recette ne convient pas aux personnes souffrant de maladies cardiaques, d'asthme et de diabète. Il est interdit d'utiliser de la moutarde et des emplâtres de moutarde à une température corporelle élevée. Après la procédure, vous devez prendre une douche chaude (pas chaude!).

Vidéo - Comment traiter la pneumonie

Huiles essentielles

Les huiles essentielles ont une très grande quantité de propriétés utiles et peuvent être utilisées dans le cadre d’un traitement complexe des inflammations des tissus broncho-pulmonaires. Les huiles d'eucalyptus, de sapin et de genévrier ont un effet antibactérien prononcé et contribuent à augmenter l'efficacité du traitement. Les tanins et les phytoncides contenus dans ceux-ci détruisent la flore pathogène et empêchent le développement d’infections secondaires.

L'huile de théier, le bois de santal, le géranium et la camomille ont un effet tonique et aident à combattre les processus inflammatoires. L'huile essentielle d'orange, de bergamote, de romarin et de pamplemousse renforce le système immunitaire et aide le corps à faire face rapidement à la maladie.

Les huiles essentielles ont une énorme quantité de propriétés bénéfiques.

Appliquer l'huile de deux manières: pour le massage de la poitrine ou l'aromathérapie. Vous pouvez mettre quelques gouttes d'huile sur le bout d'un oreiller ou d'une couverture, mais cette méthode ne convient pas aux personnes souffrant d'hypersensibilité.

Huile d'ail

Ail - le remède populaire le plus populaire pour le traitement des maladies du système respiratoire. Il contient de nombreuses huiles essentielles et acides piquants qui aident à lutter contre les microorganismes pathogènes (y compris la flore mixte composée de plusieurs types de pathogènes). L'ail peut être utilisé pour l'inhalation ou la consommation directe. En cas de pneumonie, il n'est pas recommandé de manger de l'ail cru - les médecins recommandent de faire cuire son huile d'ail.

Ail - le remède populaire le plus populaire pour le traitement des maladies du système respiratoire

Pour ce faire, 5 gousses d'ail doivent être moulues et mélangées à 100 g de beurre fondu (teneur élevée en matières grasses d'au moins 82,5%). Après cela, retirez le mélange au réfrigérateur pendant plusieurs heures. Le beurre peut être utilisé pour les sandwichs ou ajouté aux plats de viande et de légumes.

Vidéo - Comment traiter les remèdes populaires contre la pneumonie

Comment accélérer la récupération?

Pendant toute la durée du traitement, le patient doit se conformer au repos au lit. Il est formellement interdit d'aller au travail ou à l'école car cela peut entraîner l'infection des autres et la mauvaise santé du patient. La pièce dans laquelle se trouve la personne malade doit être isolée du reste de la famille. Si cela n’est pas possible, il est important d’aérer l’appartement au moins 6 à 10 fois par jour et de procéder à un nettoyage humide régulier avec des désinfectants non agressifs. Les membres sains de la famille doivent porter des bandages de gaze.

Le régime alimentaire du patient doit être suffisamment riche en calories et diversifié. Dans les processus inflammatoires dans les poumons, on observe une augmentation de la quantité de produits laitiers fermentés, de fruits, de légumes, de jus de fruits fraîchement pressés et d'aliments protéiques. Les plats à base de viande et de poisson, ainsi que les œufs devraient être au menu 3-4 fois par jour. La consommation d'alcool doit être abondante - il est important d'éliminer les symptômes d'intoxication, de diluer les expectorations épaisses et de soulager la toux douloureuse. La préférence devrait être donnée aux compotes de fruits, aux boissons aux fruits de baies, aux jus naturels, aux tisanes et aux bouillons. Il est préférable de refuser le thé, le café et les boissons gazeuses pendant cette période.

Que va accélérer la récupération

Si nécessaire, peut prendre des suppléments de vitamines et de minéraux. Le médicament doit être sélectionné par un médecin après avoir étudié les résultats des analyses de sang et d'urine. Le fait est qu'un excès de certains éléments peut provoquer des troubles dans les organes. Par exemple, dans l'hyperthyroïdie, le médecin choisira un complexe ne contenant pas d'iode et, en cas d'hyperkaliémie, il conviendra de choisir des préparations à base de multivitamines ou des combinaisons d'association sans potassium.

Le traitement de la pneumonie à domicile est un événement assez risqué, car le risque de complications dans cette maladie est très élevé. Si le patient insiste sur le traitement ambulatoire, il est nécessaire de se conformer à toutes les prescriptions du médecin et de suivre les recommandations pour la nutrition et le traitement. Il est également important de passer tous les tests à temps et de passer un examen - cela aidera le médecin à évaluer l'efficacité du traitement et à détecter l'apparition de complications à temps. Certaines maladies apparaissant sur le fond de la pneumonie (par exemple, la méningite) se développent rapidement et entraînent un taux de mortalité élevé. Vous ne devez donc pas vous inquiéter pour votre santé et refuser l'aide de spécialistes.

Vous aimez cet article?
Enregistrer pour ne pas perdre!