Principal
Toux

Traitement médicamenteux de la pneumonie chez les enfants conformément aux recommandations et aux normes officielles

Le traitement de la pneumonie chez les enfants grâce aux efforts de scientifiques du monde entier a permis, au cours des cinq dernières années, de réduire considérablement la mortalité due à la maladie. En peu de temps, des normes de diagnostic et de classification de la maladie ont été introduites (conformément à la CIM 10), ce qui a permis de sélectionner plus efficacement les médicaments antibactériens chez les enfants.

La pneumonie est une inflammation du tissu pulmonaire sous l'influence d'agents infectieux, qui est basée sur la toxicose, l'insuffisance respiratoire, les perturbations hydriques et électrolytiques ainsi que les modifications pathologiques des organes et des systèmes.

Chez les enfants, la pathologie est aiguë en raison de la capacité de réserve réduite du système immunitaire. Le traitement de la pathologie doit être effectué aux premiers stades pour éliminer les terribles conséquences et la mort.

La thérapie étiotropique nécessite la prise en compte de l'agent causal. Une vaste liste de microbes peut provoquer une exsudation alvéolaire chez l'homme, parmi lesquels il convient de souligner:

Si les parents souhaitent savoir comment guérir la pneumonie chez un enfant, nous vous suggérons de lire l'article.

Qui peut être traité à la maison

Le traitement de la pneumonie à domicile s’effectue dans les catégories d’enfants suivantes:

  • Dans la forme bénigne de la maladie;
  • Âgé de plus de 3 ans;
  • En l'absence d'insuffisance respiratoire et d'intoxication;
  • Assainissement adéquat à la maison;
  • En toute confiance, les parents suivront les recommandations des médecins.

Le protocole médical de prise en charge de ces patients oblige le médecin à lui rendre visite quotidiennement, à surveiller son état de santé et à ajuster la posologie des antibiotiques. D'accord, les parents peuvent donner ou piquer à l'enfant indépendamment, suprax, sumamed, céfazoline ou ceftriaxone.

Le pédiatre surveille la qualité du traitement et, s’il constate que l’état de l’enfant ne s’améliore pas, l’envoie à la clinique.

Après avoir effectué des tests de laboratoire et des rayons X, un pédiatre décide des autres tactiques de prise en charge ambulatoire du patient ou de sa direction à l'hôpital. Une telle approche pour une légère inflammation des poumons chez les enfants est recommandée par le ministère de la Santé du pays.

Outre l'utilisation d'agents antibactériens, la visite d'un enfant dans une clinique peut être importante pour la réalisation d'autres actes médicaux: physiothérapie, massage, électrophorèse, chauffage.

L'électrophorèse d'anti-inflammatoires (dexaméthasone, dimexide) permet de soulager l'inflammation des voies respiratoires et de réduire la durée de la maladie. La procédure est la pénétration de la forme ionique du médicament à travers la peau sous l’influence d’un courant faiblement pulsé. L'électrophorèse est utilisée au stade de résolution incomplète du processus inflammatoire.

Avec le développement actif de la maladie chez les enfants, les pédiatres recommandent les tactiques suivantes pour la gestion du patient à la maison:

  • Repos au lit;
  • Aérer la pièce;
  • Consommation de grandes quantités de liquide sous forme de jus naturels et de boissons aux fruits;
  • Aliment facilement assimilable enrichi de vitamines.

Ne pas oublier de visiter la clinique, où l'électrophorèse et la physiothérapie. Ces méthodes accélèrent la récupération.

Les raisons de l'hospitalisation de l'enfant

L’hospitalisation pour pneumonie est réalisée selon les indications suivantes:

  • Enfants de moins de 3 ans;
  • Cours compliqué de la maladie;
  • Insuffisance respiratoire;
  • Troubles circulatoires;
  • Le sous-développement fœtal de l'enfant et son faible poids;
  • Malformations congénitales;
  • Le statut social défavorable de la famille;
  • La présence de maladies chroniques.

Les enfants hospitalisés se voient attribuer aux stades initiaux des agents antibactériens à large spectre (ceftriaxone, augmentine, sumamed, céfazoline, suprax) et des agents symptomatiques (beroduel, ambroxol). Simultanément, un renforcement général du corps est effectué.

Dans un service spécialisé, l’électrophorèse avec dimexidum, l’inhalation de substances anti-inflammatoires, les injections de vitamines sont plus faciles.

Pour prévenir l'infection des enfants environnants, l'enfant est placé dans une boîte séparée pour exclure l'infection croisée. En cas de maladie modérée ou grave, la mère devrait être avec le bébé.

Dans certains pays, l'examen clinique des parents, si l'enfant a 3 ans, n'est pas effectué. Cette approche ne peut être considérée comme rationnelle, mais elle est justifiée dans les conditions d’équipement peu coûteux des hôpitaux.

Il est important de réorganiser le lieu où le patient séjourne avec une lampe à quartz au mercure, de ventiler régulièrement les lieux et de procéder à des procédures sanitaires et hygiéniques.

La norme de prise en charge de la pneumonie en situation stationnaire nécessite de placer les enfants en présence de complications dans le service de chirurgie (en présence de foyers de destruction des tissus). Ces patients peuvent nécessiter une intervention chirurgicale urgente.

Ils peuvent prendre du sumamed, de l'augmentation ou de la piqûre de ceftriaxone (céfazoline), des suppléments en salle d'opération, mais le protocole de traitement clinique exige que le patient soit toujours prêt pour la chirurgie en cas d'abcès ou de pleurésie purulente.

Les conditions de séjour en chirurgie sont déterminées par la dynamique de l'état du patient. Si le foyer destructeur des poumons cicatrise rapidement, il est transféré dans le service de pédiatrie pour une observation et un traitement plus poussés.

Schéma de base - antibiotiques essentiels

La pneumonie bactérienne nécessite des antibiotiques. Aux premiers stades de la pneumonie, avant de subir des tests sur l'agent pathogène, un traitement à base d'antibiotiques puissants à large spectre (augmentine, sumamed, ceftriaxone, céfazoline) est effectué. Le protocole clinique nécessite également un traitement symptomatique: bronchodilatateurs (beroduel), immunomodulateurs (immunal), correction des maladies associées.

Avant de prescrire le médicament, le médecin est convaincu que le patient n'est pas allergique aux médicaments utilisés.

L'efficacité de l'antibiothérapie dépend de manière significative du choix approprié des médicaments antibactériens et du contrôle dynamique de l'état du patient pendant le traitement.

La norme de prise en charge médicale de la pneumonie chez les enfants comprend:

  • Dans les cas graves - antibiothérapie pendant au moins 10 jours;
  • Lorsque les symptômes cliniques disparaissent, la tactique de l'enfant est réalisée sur la base d'une écoute auscultatoire des poumons, radiographie;
  • Même après la disparition de la respiration sifflante et de la stabilisation de la température, l'utilisation des antibiotiques se poursuit pendant 2-3 jours supplémentaires;
  • La durée du traitement dépend de l'état du patient, même avec la normalisation des résultats des méthodes de laboratoire et des méthodes instrumentales.
  • Un courant sévère nécessite la prescription d'un antibiotique par voie parentérale (ceftriaxone, céfazoline, suprax). Les préparations orales (augmentine, sumamed) ne peuvent être utilisées qu'avec la progression des modifications inflammatoires du parenchyme pulmonaire.

Électrophorèse, physiothérapie - méthodes supplémentaires prescrites pour éliminer les symptômes supplémentaires de la maladie.

Des procédures physiothérapeutiques, il convient de noter le chauffage UHF des voies respiratoires supérieures. Il contribue à renforcer les fonctions de protection de l'oropharynx et améliore l'administration du médicament aux lésions du tissu pulmonaire.

L'électrophorèse constitue un foyer d'accumulation de médicament dans le tissu pulmonaire, ce qui garantit un effet durable du médicament.

Principes de sélection des médicaments

La pneumonie pédiatrique nécessite des traitements conservateurs améliorés. Une tâche importante du médecin devient en même temps le choix optimal des médicaments.

Le traitement clinique de la thérapie inflammatoire pulmonaire est le suivant:

  • Pénicillines semi-synthétiques - avec flore à pneumocoques et à gram négatif des voies respiratoires supérieures. Il est préférable d'utiliser des médicaments protégés (avec l'acide clavulanique);
  • Céphalosporines de 3 ou 4 générations - aux stades initiaux de la maladie (ceftriaxone, céfixime, céfazoline);
  • Macrolides - dans le cadre d’un traitement combiné (sumamed, azithromycine);
  • Aminoglycosides 1 à 3 générations - en l’absence de sensibilité pneumococcique à l’ampicilline (sulfate de gentamicine);
  • Dérivés du métronidazole - dans les formes graves de la maladie (métrogyle);
  • Fluoroquinolones - avec le développement de complications (seulement les enfants après 12 ans).

Schéma de démarrage d'un traitement empirique de l'inflammation en l'absence d'informations sur l'agent pathogène:

  1. Bêta-lactamines avec acide clavulanique et macrolides (sumamed). Augmentin a un effet bénéfique dans le traitement des formes légères et modérées de la maladie;
  2. Lors de la prescription d'antibiotiques appartenant à différents groupes, il est nécessaire de prendre en compte les effets résultant de leur interaction les uns avec les autres.

La pneumonie pédiatrique de gravité modérée dans les services de pédiatrie des hôpitaux est souvent traitée à l'aide d'augmentation.

Le médicament est apparu récemment sur le marché pharmaceutique et a été efficace dans l'inflammation du tissu pulmonaire chez un enfant.

Maintenant, augmentin est utilisé moins, car certains types de cocci y sont insensibles. Dans une telle situation, il est préférable d'utiliser la ceftriaxone ou suprax (céfixime) par voie parentérale.

Conseil aux parents: si la pharmacie ne dispose pas d'antibiotiques oraux efficaces, nous recommandons l'utilisation d'agents parentéraux.

La ceftriaxone a un large spectre d'action et est capable de faire face à l'exsudation alvéolaire chez les enfants. Augmentin lui est inférieur dans le spectre.

La pneumonie est une condition dangereuse et vous ne devriez pas expérimenter avec le choix des médicaments. Les maisons peuvent être une thérapie symptomatique, une électrophorèse, une physiothérapie, mais la nomination d’un antibiotique doit obligatoirement prendre un médecin.

Dans le traitement des maladies, il est important d’utiliser toutes les méthodes existantes, mais une antibiothérapie est indispensable. L'électrophorèse avec des anti-inflammatoires (dimexide) et l'inhalation d'extraits de plantes ne peuvent empêcher la prolifération des bactéries. Schéma rationnel: antibiotiques + électrophorèse + agents symptomatiques.

La gymnastique avec une inflammation des alvéoles pulmonaires n'apportera pas de soulagement. Dans les premiers stades de la pneumonie chez les enfants, il est contre-indiqué en raison de la nécessité d'un repos strict au lit. La thérapie physique est appliquée uniquement au stade de la réadaptation.

Comment éliminer l'exsudation alvéolaire par des moyens symptomatiques

Traiter l'exsudation alvéolaire chez un enfant doit être symptomatique, c'est-à-dire:

  • Médicaments de sécrétion pour stimuler la toux - Althea root, feuilles de mère et belle-mère, herbe de romarin sauvage;
  • Préparations résorbables - huiles essentielles, bicarbonate de sodium, iodure de potassium;
  • Enzymes protéolytiques pour la liquéfaction des expectorations (chymotrypsine, trypsine);
  • Bronchodilatateurs - pour développer les spasmes bronchiques (beroduel);
  • Antitussifs - tussin, paxeladin.

Les antihistaminiques assèchent la membrane muqueuse des voies respiratoires et augmentent la toux non productive. Ils ne sont nommés que lorsque cela est nécessaire.

Berodual mérite une attention particulière. Le médicament est utilisé non seulement pour le traitement de l'obstruction bronchique (rétrécissement), mais aussi pour la prévention. S'il est ajouté à un inhalateur, une amélioration significative de la fonction respiratoire peut être obtenue. Berodual est également utilisé en association avec des antibiotiques (augmentine, suprax, céfazoline, ceftriaxone, sumamed). L'électrophorèse d'anti-inflammatoires n'est pas contre-indiquée dans son utilisation.

Durée du traitement

L'inflammation du parenchyme pulmonaire chez un enfant est traitée en moyenne environ 7 à 10 jours. Les termes sont prolongés en présence de complications et d’effets indésirables (allergies, toux sévère).

Les formes graves de la maladie doivent être traitées aussi longtemps que les modifications pathologiques du tissu alvéolaire persistent.

Dans la pratique des pédiatres, il existe des cas où la céfazoline, le suprax ou la ceftriaxone pendant 7 jours d'application ont un effet positif, mais le jour 8, la quantité d'infiltration sur le radiogramme augmente chez l'enfant. Dans une telle situation, le schéma thérapeutique est complété par des antibiotiques d’autres groupes (augmentin, suprax, sumamed).

L'usage de drogues dure jusqu'à 14 jours. Si, après cela, la résolution du processus pathologique n'est pas observée, un changement complet des groupes d'agents antibactériens est nécessaire (comme requis par la norme pour la gestion des enfants atteints de pneumonie).

Le remplacement de l'antibiotique est réalisé avec l'apparition de nouveaux foyers d'infiltration sur la radiographie sur n'importe quelle évolution de la maladie.

Médicaments de première ligne pour enfants

Lorsque la pneumonie, telle que comprise par les lecteurs de l'article, utilise les groupes d'antibiotiques suivants:

  • Suprax (céfixime);
  • Ceftriaxone;
  • La céfazoline;
  • Augmentin;
  • Sumamed.

Ce choix n'est pas aléatoire. Les médicaments sont "puissants" et couvrent un large éventail de pathogènes.

Suprax, céfazoline, ceftriaxone - signifie série de céphalosporines. Avec eux, les bactéries avec un traitement adéquat ne développent pas de dépendance. Ils sont utilisés par voie parentérale sous forme d'injections, ce qui permet une administration rapide du médicament sur le site de lésion du parenchyme pulmonaire.

Suprax - un nouveau médicament. En pratique, il montre une grande efficacité. La ceftriaxone et la céfazoline sont bien établies en pédiatrie.

L'augmentation est utilisée chez les enfants en raison de son action antibactérienne étendue. Il est pris par voie orale (sous forme de sirops ou de comprimés). Il appartient au groupe des pénicillines protégées et ne développe donc pas de dépendance vis-à-vis de nombreux agents pathogènes de la pneumonie chez les enfants.

Avec le traitement symptomatique des médicaments ci-dessus, il suffit de traiter une pneumonie légère ou modérée.

En conclusion, je voudrais répéter: l’antibiothérapie est la base du traitement de l’exsudation inflammatoire du parenchyme pulmonaire chez l’enfant et l’adulte!

Des procédures telles que la gymnastique, l'électrophorèse, la physiothérapie s'ajoutent et sont utilisées au stade de la résolution incomplète des foyers inflammatoires. En cas de pneumonie, il est recommandé au patient de respecter scrupuleusement le repos au lit et de boire abondamment.

Inflammation des poumons chez un enfant

La pneumonie ou pneumonie fait encore partie des maladies potentiellement mortelles, malgré l’introduction de nouveaux médicaments dans le schéma thérapeutique. La maladie est dangereuse pour ses complications, qui se développent en cas de diagnostic et de traitement tardif. La pneumonie est le plus souvent décelée chez les enfants - selon les statistiques, la pneumonie représente environ 75% de toutes les pathologies pulmonaires en pédiatrie.

Voies d'infection et groupe à risque

La pneumonie peut se développer chez un enfant pour diverses raisons, dont les plus fréquentes sont les virus et les bactéries:

  • gram positif;
  • Gram négatif;
  • virus de la grippe, adénovirus, parainfluenza.

En outre, le développement du processus inflammatoire dans le tissu pulmonaire peut contribuer aux mycoplasmes, aux champignons, aux lésions thoraciques, aux réactions allergiques et aux brûlures des voies respiratoires.

Groupe de risque

La pneumonie se développe rarement en tant que maladie indépendante. Il s'agit le plus souvent d'une complication d'infections virales respiratoires aiguës non traitées ou d'autres infections de nature virale et bactérienne. Dans la plupart des cas, les enfants souffrent de pneumonie car le système immunitaire n'est pas complètement formé et que le corps ne peut pas résister aux agents pathogènes. Les facteurs prédisposant au développement de la pneumonie sont des conditions chroniques ou des conditions de vie défavorables, à savoir:

  • bronchite et bronchiolite avancées;
  • obstruction des voies respiratoires;
  • réactions allergiques;
  • inhalation de vapeurs chimiques, de détergents, de lessive en poudre, de poussière domestique et de moisissure;
  • tabagisme passif - lorsque les parents fument dans la pièce où vit l'enfant, obligé de respirer constamment;
  • promenades rares, air chaud intérieur poussiéreux, la défaite des murs de l'appartement avec les moisissures;
  • l'avitaminose, l'épuisement général du corps dans le contexte de rhumes fréquents, l'utilisation prolongée d'antibiotiques ou une alimentation monotone déséquilibrée;
  • maladies chroniques du nasopharynx et du larynx - rhinite, sinusite, sinusite, adénoïdite, amygdalite, laryngite.

Types de pneumonie chez les enfants

Selon l'endroit où et pour quelle raison l'enfant a été infecté, il existe plusieurs types de pneumonie en pédiatrie:

  • acquis par la communauté - l'agent causal de l'infection est transmis le plus souvent par des gouttelettes en suspension dans l'air. L'infection peut survenir n'importe où, lors de la communication ou du contact avec un patient ou un porteur. En règle générale, l'évolution de la pneumonie acquise en communauté n'est pas très compliquée, les pronostics de dépistage et de traitement rapides sont bons.
  • Hôpital - L'infection de l'enfant survient en milieu hospitalier pour le traitement de toute maladie des voies respiratoires. La pneumonie hospitalière est caractérisée par une évolution sévère. En outre, le corps de l'enfant est affaibli par la prise d'un antibiotique ou d'autres médicaments. Les agents responsables de la pneumonie hospitalière étant dans la plupart des cas résistants aux antibiotiques, la maladie est difficile à traiter et le risque de complications augmente.
  • Aspiration - se produit lorsque des objets étrangers (petites parties de jouets, particules d'aliments, lait de mère ou mélange de masse vomissante) sont inhalés dans les voies respiratoires. La pneumonie par aspiration est le plus souvent touchée par les nouveau-nés ou les nourrissons de la première année de vie, sujets à la régurgitation et caractérisés par l'immaturité des organes du système respiratoire.

Selon l'étendue du processus pathologique, la pneumonie chez l'enfant peut être:

  • focal - l'option la plus fréquente;
  • segmental;
  • interstitiel.

Causes de pneumonie

Le plus souvent, la pneumonie chez les enfants se développe dans le contexte de complications de la grippe ou d'une infection respiratoire aiguë. De nombreux virus ont subi une série de mutations et sont devenus très résistants aux médicaments. La maladie est donc difficile et n'est pas rarement compliquée par des lésions des voies respiratoires inférieures.

L'un des facteurs de l'augmentation des cas de pneumonie chez les enfants est la mauvaise santé générale de la génération moderne - maintenant malade, prématurée, avec des pathologies chroniques des bébés, beaucoup plus est né que ceux qui sont absolument en bonne santé. L'évolution de la pneumonie chez les nouveau-nés prématurés est particulièrement grave, lorsque la maladie se développe sur le fond d'une infection intra-utérine avec un système respiratoire immature ou pas encore formé. La pneumonie congénitale causée par les virus de l'herpès simplex, le cytomégalovirus, les mycoplasmes, les champignons, Klebsiella, survient chez un enfant 7 à 14 jours après la naissance.

Le plus souvent, la pneumonie chez les enfants survient pendant la saison froide, lorsque la saison des rhumes et des infections commence et que la charge du système immunitaire augmente. Les facteurs suivants contribuent à cela:

  • l'hypothermie;
  • infections nasopharyngées chroniques;
  • dystrophie ou rachitisme;
  • l'avitaminose;
  • épuisement total du corps;
  • maladies congénitales du système nerveux;
  • anomalies et malformations.

Toutes ces conditions augmentent le risque de développement d'un processus inflammatoire dans les poumons et aggravent considérablement l'évolution de la pneumonie.

Les ARVI peuvent-ils conduire au développement d'une pneumonie et quand survient-il?

En cas de rhume ou de grippe, le processus pathologique est localisé dans le nasopharynx ou le larynx. Si le pathogène est excessivement actif, le traitement est mal effectué ou le corps de l’enfant ne peut pas résister à l’infection, l’inflammation descend en dessous, saisissant les voies respiratoires inférieures, en particulier les petites bronches et les poumons - dans ce cas, l’enfant développe une bronchiolite ou une pneumonie.

Souvent, les parents eux-mêmes contribuent au développement de complications chez l’enfant, qui atteignent la pneumonie. Cela se produit généralement lors de l'automédication ou en ignorant les recommandations du médecin traitant, par exemple:

  • antitussif et combinaison inadéquate de groupes de médicaments - lors de l’utilisation de médicaments antitussifs et expectorants chez un enfant, des expectorations sont activement produites et retenues dans les voies respiratoires en raison de l’inhibition du centre de la toux. La congestion se produit dans les bronches, le mucus pathologique descend dans les bronchioles et une pneumonie se développe;
  • l'utilisation d'antibiotiques sans ordonnance médicale - de nombreux parents commencent volontairement à traiter l'enfant avec des antibiotiques au moindre signe de rhume, ce qui est souvent non seulement injustifié, mais également dangereux. Le rhume et la grippe sont causés par une infection virale contre laquelle les médicaments antibactériens ne sont pas efficaces. En outre, l’utilisation fréquente et incontrôlée d’antibiotiques inhibe considérablement le fonctionnement du système immunitaire, de sorte qu’il est de plus en plus difficile pour le corps de l’enfant de lutter contre l’infection;
  • surdosage de gouttes vasoconstricteurs dans le nez - les gouttes nasales vasoconstricteurs ne peuvent pas être utilisées pendant plus de 3 jours. Si après cette période, aucune amélioration n'est constatée, les parents doivent montrer à nouveau l'enfant au médecin pour qu'il trouve un autre médicament. Les gouttes nasales à effet vasoconstricteur assèchent la muqueuse nasale, provoquent des fissures microscopiques dans les parois lorsqu’elles sont utilisées pendant une longue période et créent ainsi des conditions favorables à la pénétration de la flore pathogène et des virus dans les voies respiratoires;
  • régime de consommation d'alcool et température de l'air dans la pièce inadéquats - si l'enfant refuse de boire beaucoup de liquide alcalin et qu'il se trouve dans une pièce chaude et mal ventilée, le mucus du nez et des voies respiratoires se dessèche, tousse très fort - ceci provoque la stagnation des poumons. C'est pourquoi tous les médecins recommandent aux patients d'observer le régime de consommation d'alcool, de ne pas surchauffer l'enfant et d'aérer souvent la pièce.

Symptômes de pneumonie chez les enfants

L'intensité des symptômes de la maladie et la sévérité de la pneumonie dépendent en grande partie de l'âge de l'enfant. Plus il est jeune, plus la maladie est grave et plus le risque de développer des complications est élevé.

Signes de pneumonie chez les enfants de plus d'un an

  • le début de la maladie peut être à la fois aigu et progressif - il commence par une augmentation de la température corporelle à 38,0-39,0 degrés, des frissons, de la fièvre;
  • écoulement nasal - d'abord transparent, abondant, puis remplacé par jaune ou verdâtre (3 à 4 jours après le début de la maladie);
  • toux - le premier jour, sec, paroxystique avec séparation de crachats maigres de couleur rouillée. Au fur et à mesure que le processus pathologique progresse, la toux devient humide, au cours de laquelle des expectorations à caractère muqueux ou mucopurulent sont libérées;
  • essoufflement - progresse progressivement et augmente avec tousser et pleurer l'enfant;
  • décoloration de la peau - l'enfant est pâle, la peau est marbrée ou légèrement bleutée; pendant les pleurs ou la toux, le triangle nasolabial peut virer au bleu;
  • perturbation du sommeil - l'enfant peut refuser de dormir, pleurer et s'inquiéter, ou au contraire devenir fortement apathique, léthargique, dort longtemps, il est difficile de le réveiller.

Signes de pneumonie chez les nouveau-nés et les bébés de moins d'un an

Les manifestations de la pneumonie chez les nourrissons ne diffèrent pas beaucoup des symptômes de la pneumonie chez les enfants plus âgés:

  • l'enfant est léthargique, dort beaucoup;
  • succion lente du sein ou du biberon avec le mélange;
  • régurgitations fréquentes;
  • la diarrhée;
  • pâleur de la peau, cyanose du triangle naso-génien, aggravée par la toux et les pleurs;
  • signes croissants d'intoxication;
  • toux et essoufflement.

C'est important! En l'absence de diagnostic et de soins médicaux opportuns dans le contexte d'une pneumonie progressive, l'enfant développe une insuffisance respiratoire puis cardiaque, ce qui entraîne un œdème pulmonaire et la mort.

La pneumonie peut-elle être sans température?

La pneumonie ne survient généralement pas sans une augmentation de la température corporelle. En règle générale, cela se produit chez les nourrissons et les nouveau-nés - contrairement aux enfants plus âgés, la pneumonie chez eux est accompagnée d'hypothermie, c'est-à-dire d'une légère diminution de la température, alors que les bébés deviennent faibles et faibles, ils sont difficiles à réveiller, ils refusent de manger et réagissent lentement sur les irritants.

Souffle d'un enfant avec pneumonie

Lors d'une inflammation des poumons, même si la maladie évolue sans intoxication grave et fièvre élevée, l'enfant aura toujours un essoufflement et une respiration rapide. À mesure que le processus pathologique progresse dans les voies respiratoires inférieures pendant l'inhalation, les espaces intercostaux et la rétraction de la fosse jugulaire seront clairement visibles - ces signes indiquent le développement d'une insuffisance respiratoire.

Avec la défaite d'une grande partie du poumon ou une pneumonie bilatérale lors de l'acte respiratoire, une moitié du retard thoracique peut survenir, des crises d'arrêt respiratoire à court terme (apnée), une violation de la profondeur et du rythme respiratoire. Au fur et à mesure que le processus inflammatoire progresse, non seulement le triangle nasolabial devient cyanotique, mais le corps entier de l'enfant.

Mycoplasme et pneumonie à Chlamydia chez un enfant

Parmi les formes atypiques de pneumonie pédiatrique, on distingue la forme mycoplasmique de la maladie et la chlamydia. Cette inflammation des poumons est provoquée par des micro-organismes unicellulaires - chlamydia et mycoplasmes, chez lesquels l’enfant est le plus souvent infecté, même in utero. Dans une certaine mesure, les agents pathogènes peuvent ne pas se manifester, mais sous l'influence de facteurs favorables à leur croissance et à leur reproduction, ils affectent les voies respiratoires, provoquant ainsi un processus inflammatoire.

Les signes cliniques de pneumonie à Chlamydia et à mycoplasme sont les symptômes suivants:

  • augmentation de la température corporelle à 38,5-39,0 degrés sur le fond de la santé relative - la température dure 2-3 jours, après quoi elle tombe à des paramètres subfébriles ou normaux;
  • nez qui coule, congestion nasale, écoulement de mucus clair du nez;
  • éternuements, maux de gorge et toux - secs au début, progressivement remplacés par des humides, avec écoulement muqueux de crachats;
  • pendant l'auscultation, on entend une respiration sifflante de taille unique.

Le caractère insidieux des mycoplasmes et de la pneumonie à chlamydia chez un enfant réside dans le fait qu’il n’ya pas de symptômes caractéristiques, tels que essoufflement et cyanose du triangle nasolabial - cela complique grandement le diagnostic et retarde le traitement correct.

Traitement de la pneumonie chez les enfants

Pour une issue favorable de la maladie, il est important de traiter une pneumonie complexe. Le traitement repose sur des antibiotiques à large spectre, auxquels les bactéries gram-positives et gram-négatives sont sensibles. Si l'agent pathogène n'est pas installé, plusieurs médicaments antibactériens peuvent être prescrits à l'enfant à la fois, en observant l'efficacité du traitement au cours du processus de traitement. Ci-dessous, le traitement de la pneumonie chez un enfant, qui est utilisé le plus souvent:

  • antibiotiques - généralement de type pénicilline avec de l'acide clavulanique (Flemoxin Observant, Amoxiclav, Amoxicilline), des céphalosporines (Ceftriaxone, Cefazolin, Cefix), des macrolides (Azithromycine, Spiromycine, Summammed). En fonction de la gravité de la maladie, le médicament est administré sous forme d’injections, de comprimés ou de suspensions pour administration orale. La durée du traitement antibiotique n’est pas inférieure à 7 jours et jusqu’à 14 jours pour les cas compliqués.
  • Les préparations contre la toux consistent généralement en des bronchodilatateurs et des expectorants sous forme de sirops, de solutions pour inhalation (Lasolvan, Prospan, Fluditec, Gerbion). Ces médicaments fluidifient les expectorations et augmentent la capacité d'évacuation des cils de l'épithélium cilié à expulser l'exsudat pathologique par la toux.
  • Médicaments antipyrétiques - lorsque la température dépasse 38,0 degrés et que des signes d’intoxication du corps de l’enfant sont administrés, des médicaments à base de paracétamol (suppositoires rectaux Panadol, Efferalgan, Cefecon D) ou d’ibuprofène (Nurofen, Nise). Ces médicaments peuvent être alternés les uns avec les autres, mais l'intervalle entre les doses doit être d'au moins 4 heures. Si un enfant souffre d'épilepsie ou d'autres maladies du système nerveux, la température doit être abaissée à 37,5 degrés Celsius, sinon le risque de développer une crise convulsive augmente.
  • Immunostimulants - pour maintenir l'immunité et stimuler les défenses de l'organisme, on lui prescrit des médicaments à base d'interféron. Ce sont généralement des suppositoires rectaux - Laferobion, Viferon, Interferon.
  • Hydratation orale - ou régime d’alcool amélioré. Pour accélérer l'élimination des toxines du corps, une meilleure expectoration des expectorations et une récupération rapide, donnez à l'enfant un thé chaud, une compote, une décoction de dogrose, de l'eau minérale sans gaz. Le sein de la mère devrait être offert plus souvent aux nourrissons.
  • Repos au lit - dans les premiers jours de la maladie, lorsque la température corporelle est maintenue et que l'enfant est lent et affaibli, il est nécessaire de rester au lit - cela aidera à prévenir le développement de complications. Dès que la température redevient normale et que l'enfant se sentira mieux, vous pourrez vous lever.
  • Régime alimentaire - avec une pneumonie, l'enfant peut refuser de manger en raison d'une intoxication du corps et d'une faiblesse. En aucun cas, ne peut le forcer à se nourrir - les enfants plus âgés offrent le bouillon de poulet avec la poitrine râpée, et les bébés dans la première année du lait maternel.

Afin d'éviter les effets secondaires liés à la prise d'antibiotiques, des probiotiques doivent être administrés en parallèle à l'enfant dès le premier jour de traitement - Linex, Biogaya, Bifi-form, Lactofiltrum. Ces médicaments éliminent les effets négatifs de la prise d'antibiotiques (ballonnements, diarrhée, flatulences, coliques) et colonisent les intestins avec une microflore bénéfique.

N'oubliez pas d'aérer régulièrement la pièce où se trouve le patient et d'effectuer un nettoyage humide. Il est conseillé de ne pas utiliser de détergents synthétiques ni d'antiseptiques contenant du chlore - cela crée une charge supplémentaire pour le système respiratoire et augmente le risque de complications.

Les promenades d’un enfant peuvent être retirées une semaine après le début du traitement, à condition que le traitement soit efficace et que la température corporelle soit dans les limites de la normale. Habituellement, l’enfant récupère complètement et rétablit la fonction respiratoire du corps dans un mois et demi et, en cas de pneumopathie compliquée, dans trois mois.

Est-il possible de traiter une pneumonie chez un enfant à la maison?

Le médecin décide du lieu et de la manière de traiter la pneumonie chez l’enfant en tenant compte de plusieurs facteurs:

  • la gravité de l'état du patient - la présence d'une insuffisance respiratoire, des complications;
  • degré de lésion pulmonaire - si le traitement de la pneumonie focale chez un enfant est encore possible à la maison, le traitement interstitiel ou bilatéral n'est effectué que dans un hôpital;
  • conditions sociales dans lesquelles le patient est gardé - le médecin évalue dans quelle mesure l'enfant sera à la maison et si toutes les ordonnances seront pleinement exécutées;
  • État de santé général - L’immunité de l’enfant affaibli, les rhumes fréquents ou la présence de maladies chroniques concomitantes sont des conditions obligatoires pour l’hospitalisation.

Les enfants jusqu'à l'âge d'un an, quelle que soit la gravité de la pneumonie, doivent être hospitalisés à l'hôpital en raison du risque élevé de complications.

Prévention de la pneumonie chez les enfants

Afin d'éviter le développement de pneumonie chez un enfant, les parents devraient penser à améliorer leur santé dès le moment de la planification de la grossesse. Une gynécologue doit subir tous les examens et tests nécessaires à une femme, ce qui aidera à prévenir les mycoplasmes et les pneumonies à chlamydia chez le nouveau-né. Il est important de bien gérer la grossesse et d'éviter des complications telles que la prééclampsie, le muguet, la naissance prématurée - toutes ces conditions créent des conditions préalables au développement de la pneumonie chez le nouveau-né.

Il est recommandé de nourrir les bébés de la première année de vie avec du lait maternel, car les anticorps de la mère sont transmis au bébé avec celui-ci et une immunité se forme. Il est important de faire attention au durcissement - bains d’air, promenades, baignades, gymnastique.

Tous les rhumes doivent être traités rapidement et uniquement avec le pédiatre - l'auto-traitement est l'une des principales causes du développement de la pneumonie chez les enfants. Il est interdit aux parents catégoriques de fumer dans la pièce où se trouve le bébé. Les parents fumeurs ou les membres de la famille fumeurs préfèrent ne pas s'approcher de l'enfant afin qu'il ne respire pas l'odeur du tabac.

Quels sont les symptômes de la pneumonie chez les enfants?

L'inflammation des poumons se produit pour certaines raisons, accompagnée d'une forte détérioration de la santé, de la douleur et de la faiblesse.

Si vous ne commencez pas le traitement à temps, des complications graves peuvent survenir. Dans l'article, vous trouverez des informations sur les symptômes et le traitement de la pneumonie chez les enfants.

Description et caractéristiques

Selon les experts, la pneumonie est un processus inflammatoire du tissu pulmonaire. Il a un caractère infectieux, causé par des virus, des champignons, des bactéries pathogènes. Le nom officiel de la maladie est la pneumonie.

La pathologie est très dangereuse car elle se développe rapidement. Au début, il ressemble au rhume. Les patients commencent un traitement sérieux, généralement à un stade avancé.

Dans cette maladie, le tissu pulmonaire est affecté de manière significative, ce qui a un effet négatif sur le fonctionnement de tout le système pulmonaire.

Quand et pourquoi peuvent se produire?

Une personne peut tomber malade à tout âge. Cependant, les enfants âgés de 2 à 5 ans souffrent le plus souvent de pneumonie. La maladie survient pour les raisons suivantes:

    Contact avec le malade. En plus de respirer, le patient libère des microorganismes nuisibles. Les virus, les champignons et les bactéries pénètrent dans le corps de l'enfant avec de l'air inhalé. Il est très dangereux pour les enfants d’être près d’une personne malade.

  • Faible immunité. Si le corps de l’enfant est affaibli, il ne pourra pas résister aux micro-organismes nuisibles qui l’ont pénétré. L'immunité est grandement affaiblie après une maladie, un empoisonnement, des blessures. Très souvent, la pneumonie survient comme une complication.
  • La surfusion du corps. Une hypothermie sévère et prolongée conduit à une pneumonie. Il est très important de porter des vêtements chauds par temps froid.
  • Vices, défauts de développement. Si un enfant présente des anomalies congénitales du système respiratoire, toute influence externe peut entraîner une maladie grave.
  • Naissance prématurée. Chez les bébés prématurés, le système respiratoire n'est pas complètement développé. Elle est vulnérable à de nombreuses maladies, notamment la pneumonie.
  • La maladie survient le plus souvent pendant la saison froide. En automne et en hiver, les enfants sont trop refroidis, ont une grippe, un ARVI. Dans le contexte de ces maladies peuvent développer une pneumonie.

    Les enfants à risque attrapent souvent un rhume. Un enfant peu immunisé a de grandes chances de contracter une pneumonie.

    Les risques de maladie et de prématurité chez les bébés dont les poumons ne sont pas complètement développés sont susceptibles de présenter des anomalies.

    Qu'est-ce qui est causé par?

    Les agents responsables de la maladie sont des bactéries pathogènes, des virus et des champignons.

    Les microorganismes nuisibles les plus courants incluent:

    • les pneumocoques;
    • les streptocoques;
    • staphylocoque;
    • légionelles;
    • mycoplasme.

    Dès que ces micro-organismes pénètrent dans l'organisme des enfants, ils commencent à l'influencer activement. Les premiers symptômes peuvent apparaître dès le lendemain, mais ils peuvent facilement être confondus avec un rhume.

    Cependant, il existe des cas où l'inflammation des poumons est due à une hypothermie grave. L'air givré inhalé peut endommager les tissus pulmonaires et provoquer une inflammation.

    La gravité de la maladie dépend des facteurs suivants:

    1. L'immensité du processus. Elle peut être focale, focale confluente, segmentaire, lobaire, interstitielle.
    2. L'âge de l'enfant Plus le bébé est jeune, plus les voies respiratoires sont minces. Les voies respiratoires fines entraînent un faible échange de gaz dans le corps. Cela contribue à une pneumonie grave.
    3. La localisation, cause de la maladie. Si la maladie affecte une petite partie des poumons, il n’est pas difficile de la guérir, mais si le système respiratoire de l’enfant est gravement endommagé, il est très difficile à traiter. Il ne faut pas oublier qu'avec la défaite des poumons par les bactéries et les virus, il est difficile de se débarrasser de la maladie. Des antibiotiques peuvent être nécessaires.
    4. Immunité de l'enfant. Plus l'immunité du bébé, les fonctions de protection du corps sont élevées, plus il se rétablira rapidement.

    Comment traiter la bronchite obstructive chez les enfants? Renseignez-vous sur notre article.

    Types et classification

    Les experts distinguent la pathologie par zone de lésion:

    • focale. Prend une petite partie des poumons;
    • segmental. Il affecte un ou plusieurs segments du poumon;
    • partager Distribué dans le lobe du poumon;
    • égoutter. Les petits foyers fusionnent pour devenir de plus en plus étendus;
    • total Le poumon est globalement affecté. La forme la plus grave de la maladie.

    Il existe deux types de maladie:

    • à sens unique. Un poumon est affecté;
    • bilatérale. Les deux poumons sont touchés.
    au contenu ↑

    Symptômes et tableau clinique

    Comment déterminer la pneumonie chez un enfant? Le tableau clinique semble assez brillant. Les symptômes communs de la maladie incluent:

    1. Une forte toux. Peut survenir avec une respiration profonde. Il devient plus fort, obsessionnel. Au début de la maladie, il est sec, puis les expectorations apparaissent.
    2. Essoufflement. La respiration devient lourde, l'essoufflement tourmente le bébé même sans effort physique.
    3. Augmentation de la température Il est difficile de baisser, tenant environ 39 degrés.
    4. Nez qui coule Il y a une sécrétion abondante de mucus par le nez.
    5. Vertiges, nausées. L'enfant refuse de manger, il vomit. Le gamin pâlit, s'affaiblit.
    6. Perturbation du sommeil Une toux fréquente empêche l'enfant de s'endormir. Il se réveille plusieurs fois la nuit.

    Les signes de la maladie sont également une pâleur de la peau, une diminution des performances, de la fatigue.

    Le gamin refuse de jouer, ment beaucoup. La maladie entraîne une léthargie et une faiblesse grave.

    Les enfants jusqu'à un an sont très difficiles à supporter la maladie. Presque immédiatement, la température monte à 39 degrés, il y a une forte fièvre, une faiblesse.

    Comment reconnaître la pneumonie chez les nourrissons? Un bébé pleure, ne peut pas s'endormir, refuse de manger. Le pouls du bébé augmente, il devient difficile pour l'enfant de respirer. Il gonfle ses joues et tire ses lèvres. Il peut y avoir des écoulements mousseux de la bouche.

    Les enfants plus âgés ont une forte toux. Le gamin est méchant, il est malade. L'enfant refuse la nourriture, pâlit. Il est accompagné de fatigue, de léthargie. Il a l'air somnolent, capricieux. La décharge du nez est d'abord liquide, mais avec le cours de la maladie devient épaisse.

    Découvrez ici les symptômes et le traitement de la rhinite vasomotrice chez les enfants.

    Diagnostics

    Le diagnostic est effectué à l'hôpital. Ce patient est examiné, puis appliqué:

    1. Test sanguin
    2. Test d'expectoration.
    3. Tests sérologiques. Aide à identifier l'agent causatif de la maladie.
    4. Détermination de la concentration de gaz dans le sang artériel chez les patients présentant des signes d'insuffisance respiratoire.
    5. Radiographie Détecte les lésions.

    Ces méthodes de diagnostic aident à établir rapidement le diagnostic et à prescrire le médicament approprié.

    Aide à établir plus rapidement le diagnostic de diagnostic différentiel. La pneumonie se distingue des maladies qui présentent des symptômes similaires:

    • la tuberculose;
    • pneumonite allergique;
    • l'ornithose;
    • la sarcoïdose.

    Les maladies sont si similaires qu'elles ne peuvent être distinguées qu'après des tests de laboratoire.

    Un examen approfondi du sang et des expectorations du patient aide les spécialistes à déterminer la pathologie. Lors du premier examen du patient, les maladies ci-dessus ne peuvent être distinguées de la pneumonie.

    Complications et conséquences

    Si la maladie n'est pas traitée, des conséquences négatives peuvent se produire, qui se manifestent sous la forme de:

    1. Pleurésie. Caractérisé par une accumulation de liquide dans le système respiratoire.
    2. Abcès pulmonaire. Congestion dans les cavités des poumons de pus.
    3. Infection sanguine Entraîne une maladie très grave, car le corps d'un enfant affaibli augmente les risques de décès.
    4. La défaite de l'endocarde. La paroi interne du cœur en souffre. Cela implique diverses maladies cardiaques.

  • Anémie, troubles de la coagulation. Le bébé est pâle, les nutriments anémiques ne sont pas absorbés en quantité suffisante.
  • Psychose La maladie affecte négativement le système nerveux, conduit à la psychose, au stress. Le gamin devient nerveux, irritable.
  • au contenu ↑

    Indications d'hospitalisation

    L'état pendant la maladie chez les enfants est très difficile. Dans certains cas, une hospitalisation est nécessaire. Les indications pour cela sont:

    1. Fièvre sévère.
    2. Processus purulent dans les poumons.
    3. Haut degré d'intoxication.
    4. Difficultés respiratoires sévères.
    5. Déshydratation du corps.
    6. La présence de maladies concomitantes. Exacerbation de pathologies chroniques.

    Un enfant peut également être hospitalisé à une température élevée, qui ne peut être abaissée avec des médicaments, avec une toux forte avec des signes de suffocation.

    Traitement

    Comment traiter la pneumonie chez les enfants? Pour guérir le bébé peut être une variété de façons. Il existe de nombreux médicaments pour cela, mais les médecins ne les prescrivent qu'après avoir examiné les patients.

    Drogues et antibiotiques

    Les médicaments efficaces contre cette pathologie sont:

    Ces fonds combattent les champignons, les bactéries et les virus dans le corps de l’enfant.

    Ils détruisent la cause de la maladie, normalisent la condition de l'enfant. La posologie et la durée du traitement sont prescrits par un médecin.

    Si ces médicaments ne vous aident pas, les experts prescrivent des antibiotiques:

    Ils ne prennent que trois jours dans un montant strictement recommandé.

    Ils combattent efficacement la maladie, éliminent les symptômes désagréables de la maladie, l’état de l’enfant redevient normal.

    Pour le traitement de la toux et d'éliminer les expectorations, il est recommandé de prendre ACC. Le médicament contribue à la récupération de l'enfant. Prenez le médicament un comprimé 2-3 fois par jour.

    Pour éliminer le nez qui coule, il est recommandé d'utiliser Pinosol, Xylene. Ils réduisent la production de mucus, ouvrent le nez. Appliquez-les 2-3 fois par jour. Ces médicaments ne peuvent pas être utilisés plus de dix jours, sinon il y aura une dépendance.

    Remèdes populaires

    Aide à éliminer les fonds de la maladie sur la base des oignons.

    Pour cela, le jus est extrait d'un petit oignon. Il est mélangé avec la même quantité de miel.

    Le produit résultant est utilisé dans une petite cuillère 2 à 3 fois par jour avant les repas.

    L'huile d'ail est prête à combattre la maladie. Pour ce faire, hachez deux gousses d'ail à l'état de gruau, mélangées à 100 g de beurre. Le produit fini doit être consommé 2 à 3 fois par jour, en l'étalant sur du pain.

    Un remède efficace est une décoction de miel et d'aloès. Pour ce faire, mélangez 300 g de miel, un demi-verre d'eau et une feuille d'aloès broyée. Deux heures, le mélange est cuit à feu doux. Ensuite, refroidissez l'outil, prenez une grande cuillère trois fois par jour.

    Physiothérapie

    Inclut les méthodes suivantes:

    • électrophorèse;
    • inhalation;
    • thérapie par ondes décimétriques;
    • thérapie magnétique;
    • procédures thermiques;
    • inductothermie.

    Ces procédures sont effectuées à l'hôpital par des médecins expérimentés. Pour cela, des appareils spéciaux sont utilisés. Le médecin prescrit un certain nombre de procédures. Les méthodes sont généralement appliquées lorsque le patient est à l'hôpital.

    Avec leur aide, vous pouvez obtenir des résultats incroyables: améliorer de manière significative la condition de l'enfant, éliminer les symptômes de la maladie. Bébé va récupérer rapidement. Le corps peut récupérer.

    Mesures préventives

    Pour prévenir la maladie, il est recommandé de suivre ces règles:

    1. Éviter les lieux publics pendant la saison froide. En règle générale, l'infection se produit dans des lieux publics.
    2. L'enfant avant la promenade doit être chaud. Par temps glacial, il est préférable de refuser de marcher.
    3. Des aliments sains, prenant des vitamines. Ils aideront à renforcer le corps du bébé, à améliorer son immunité. Les aliments nocifs sont exclus du régime alimentaire de l'enfant.
    4. Bébé ne peut pas être contacté avec une personne malade. Le corps des enfants pourrait bientôt tomber malade.
    5. Exercice modéré. Promouvoir l'immunité. Charge le matin, exercices de gymnastique aident.

    La maladie cause des dommages graves au corps de l’enfant, entraînant des complications si le traitement n’est pas commencé à l’heure. Il est recommandé de contacter un médecin dès les premiers symptômes de la maladie, qui vous prescrira les médicaments nécessaires.

    Dr. Komarovsky à propos de la pneumonie chez les enfants:

    Nous vous demandons de ne pas vous soigner vous-même. Inscrivez-vous avec un médecin!

    Symptômes de divers types de pneumonie chez les enfants

    La question de savoir comment reconnaître la pneumonie chez les enfants à temps inquiète beaucoup de parents. Après tout, cette maladie est très grave, même pour les adultes, il peut être difficile à traiter. Et pour les enfants, une détection ultérieure peut entraîner des complications graves, voire mortelles.

    Malheureusement, avant la détermination des propriétés antibactériennes de certaines substances, l'inflammation des poumons a coûté la vie à de nombreux enfants. Même à présent, les médecins ne peuvent souvent plus rien faire lorsque des enfants sont amenés avec le processus inflammatoire en cours dans cet organe respiratoire. Comment déterminer la pneumonie dans les premiers stades du développement de la pathologie, considérez ci-dessous.

    Qu'est-ce que la pneumonie infantile?

    Il s'agit d'une maladie infectieuse dont les enfants souffrent davantage en raison des caractéristiques structurelles du système respiratoire. La difficulté à traiter la maladie réside dans le fait que le système immunitaire ne repousse pas adéquatement l'infection et que les jeunes patients doivent donc suivre un traitement long et obstiné pour se rétablir complètement.

    L'inflammation des poumons chez les enfants se produit pour diverses raisons. Physiologiquement, ce processus est une inflammation des alvéoles. Les poumons fournissent au corps l'oxygène qui pénètre par les alvéoles. Ce sont de petites formations qui ressemblent à des bulles. L'oxygène contenu dans l'air dans les alvéoles se transforme, pénètre dans le sang et le dioxyde de carbone retourne dans les alvéoles. C'est sortie par l'expiration. Dans le processus d'inflammation des alvéoles, un fluide exsudatif s'y accumule, ce qui empêche les échanges gazeux dans ces structures. En raison de la pathologie, la quantité d'oxygène est réduite de manière significative, cela ne suffit pas pour le corps, des changements dans le travail du système circulatoire commencent. Cette condition est une menace pour la vie de l'enfant, sinon à temps pour consulter un médecin spécialiste.

    Sous réserve de l'issue défavorable de la maladie les enfants de moins de 5 ans. Dans 80% des pathologies du système respiratoire, c'est la pneumonie qui survient, tuant la vie de petits enfants fragiles. À l'âge de 8 ans et plus, les cas de pneumonie sont beaucoup moins souvent diagnostiqués. À cet âge, le corps devient plus fort et s'oppose à divers virus et bactéries.

    Les symptômes et le traitement de la pathologie pulmonaire chez les enfants de moins d'un an et après quatre ans sont très différents. Ceci peut être vu même sur des images radiographiques. Oui, et les manifestations externes ne sont pas les mêmes.

    Types de pneumonie

    En fonction des dommages causés à une région spécifique des poumons, on distingue également les types de maladie suivants:

    • Pathologie segmentaire des poumons - un processus inflammatoire affecte une petite zone, un segment d'un organe. Ce genre de insidieux que lorsque cela se produit, il n'y a pratiquement pas de toux, l'enfant devient tout simplement faible, sa température sous-fébrile.
    • La maladie pulmonaire focale est une maladie secondaire qui survient après une infection virale respiratoire aiguë, d'autres maladies virales et une bronchite. Surtout souvent cette pathologie survient dans la période de 1-3 ans. Vous pouvez l'apprendre par une toux sèche et profonde, l'hyperthermie.
    • Pneumonie lobaire - la pathologie recouvre plusieurs lobes de l’organe respiratoire ou un seul.
    • Le drainage est un processus pathologique dangereux qui se produit lorsque l’inflammation de plusieurs segments se fond dans un foyer inflammatoire.
    • Lobaire - lésion pulmonaire droite ou gauche, qui augmente considérablement la température corporelle, douleur dans le sternum, toux grasse avec crachats. Il existe encore des manifestations telles que des éruptions cutanées sur le corps, des zones rouges sur un côté du visage.
    • Total - le processus inflammatoire couvre tout le corps.
    • Pneumonie à staphylocoques - survient souvent chez les enfants de moins d’un an. Les bébés sont également sensibles aux attaques de ce groupe de bactéries. Les enfants souffrent de cette maladie, car ils ne peuvent pas tousser, ont une respiration sifflante, ils ont une fièvre légère depuis longtemps et l’essoufflement apparaît, il peut s’agir de vomissements. Cette condition dure jusqu'à 2 mois.

    Chez les enfants, tout type de pathologie provoque des symptômes intenses de pneumonie. Tous sont dangereux si vous ne prenez pas immédiatement des mesures thérapeutiques. Les nouveau-nés et les bébés sont particulièrement à risque. Ils ne sont pas immunisés contre les bactéries dangereuses.

    Causes de la maladie

    L'inflammation des poumons chez un enfant se produit plus souvent que chez les adultes en raison de l'immaturité de leur système immunitaire. La moindre complication après une infection virale respiratoire aiguë peut conduire à un processus inflammatoire dans les voies respiratoires inférieures. Les enfants atteints de pneumonie tombent malades pour les raisons suivantes:

    • Si une infection s'est installée dans le corps de l'enfant: bactéries, virus, champignons.
    • Lorsqu'un enfant est infecté par de simples organismes - mycoplasmes unicellulaires, et également si la chlamydia se multiplie dans son corps.
    • La présence de vers Chez les enfants âgés de 2 ans et plus, les helminthes peuvent être parasitaires au début sans présenter de symptômes visibles. Mais après que les larves d'ascaris ont pénétré, par exemple, dans la veine porte (de l'intestin) et à travers les vaisseaux sanguins jusqu'aux alvéoles, un processus inflammatoire se produit dans ces formations vésiculaires. Dans ce cas, des symptômes de pneumonie apparaissent.
    • Une immunité réduite peut provoquer une inflammation de cet organe. Si un enfant est souvent atteint d'infections virales, s'il n'est pas traité, s'il éprouve des difficultés psychologiques (par exemple, il ne veut pas aller à la maternelle et ses parents sont forcés), son immunité est réduite. En conséquence, les maladies virales simples se terminent par une pneumonie.
    • Faible immunité locale: la pénétration des microorganismes pathologiques commence par le nez. Dans la membrane muqueuse de l'air entrant est traité, puis, après le nettoyage, descend dans les voies respiratoires. S'il y a des problèmes de respiration nasale, l'infection diminue, ce qui provoque une bronchite, une trachéite, une pharyngite, une pneumonie, selon l'endroit où elle se multiplie favorablement.
    • Hypothermie sévère du corps. Chez les enfants de 2 ans et plus, cette inflammation primaire des poumons est extrêmement rare. Les parents surveillent le statut des bébés. Mais le gel, réduisant les défenses de l'organisme, entraîne l'activation de l'infection.

    Les principaux signes de pneumonie chez les enfants

    Comment se manifeste l'inflammation pulmonaire? Cette pathologie chez l'enfant présente plusieurs symptômes distinctifs, en fonction de l'âge de l'enfant. Nous examinerons les symptômes à un jeune âge plus en détail et le tableau clinique de la maladie après 6-7 ans ne diffère pas de manière significative de celui de la clinique pour adultes. Seul le nombre de maladies par an peut changer. Les écoliers sont plus souvent malades à cause de la communication constante au sein de leur équipe et de la transmission de l'infection l'un à l'autre par des gouttelettes en suspension dans l'air.

    Les signes de la maladie chez les enfants de moins d'un an

    Les signes de pneumonie chez les bébés sont fortement prononcés. Tout leur petit corps souffre d'un processus inflammatoire qui se produit dans les organes respiratoires. Lorsque le dioxyde de carbone s'accumule dans le sang en raison de l'inflammation des alvéoles, le processus de dépression du cerveau commence. Les principaux symptômes chez les enfants de moins d'un an:

    • La respiration nasale obstruée est due à la structure anatomique (chez le nourrisson, des voies nasales étroites) et aux processus physiologiques résultant d'une pneumonie.
    • Troubles du sommeil du bébé, il est sous-alimenté, constamment vilain.
    • La toux est improductive, à cet âge, les enfants ne peuvent pas tousser.
    • Il peut y avoir une fièvre accompagnée d'une inflammation des poumons. Elle augmente rapidement chez les jeunes enfants.
    • Comprendre que le bébé est atteint de cette maladie est également possible grâce à la pâleur de la peau et au bleuissement des ailes du nez, des coins de la bouche.
    • Il peut y avoir des écoulements mousseux de la bouche.
    • Parfois, une pneumonie peut se manifester avec un arrêt respiratoire prolongé. L'enfance est également dangereuse pour le bébé qui meurt pendant les manifestations de l'apnée.
    • Parfois, la chaise est cassée.

    Les complications de la pneumonie chez le nouveau-né sont associées au diagnostic fréquent d'anomalies du surfactant pulmonaire. Cette lubrification pulmonaire n'est pas suffisante pour le bon fonctionnement des poumons. Ils “claquent”, ne gonflant pas complètement lors de l'inhalation. Cette condition complète également la maladie inflammatoire. Une insuffisance respiratoire se développe, ce qui est une indication pour une hospitalisation et une réanimation urgentes.

    Comment reconnaître la pneumonie chez les jeunes enfants?

    Chez les enfants de 3 ans et moins de pneumonie. Le surfactant est déjà formé, ce qui facilite grandement le traitement de la pneumonie chez les enfants. Vmoniya est un peu plus calme, le système immunitaire se renforçant progressivement pour protéger le risque élevé d'activation ou de fixation de micro-organismes pathologiques - bactéries. Et il reste le risque de complications de la maladie. Par conséquent, lorsque les premiers symptômes de la maladie chez les enfants de moins de 3 ans, vous devriez consulter un médecin.

    Qu'est-ce que vous devez faire attention à un an?

    • L'enfant toujours joyeux devient lent, son état se dégrade.
    • La température élevée chez les enfants dure plus de 3 jours.
    • L'intoxication croissante est l'un des premiers signes d'inflammation des poumons. L'inflammation des poumons est difficile avec une immunité faible et l'incapacité de l'organisme à réagir aux produits de dégradation des microorganismes pathologiques.
    • Lorsque vous inspirez, vous pouvez voir l'absorption de la peau et des muscles entre les côtes vers l'intérieur. Ce phénomène indique l'implication de muscles supplémentaires dans le processus.
    • Cyanose du triangle nasolabial. En particulier, le symptôme se manifeste en pleurant ou en pleurant bébé.

    Signes de maladie en deux ans

    En 2 ans, le corps de l'enfant peut déjà résister aux attaques de nombreux virus. L'immunité passe par une étape finale de formation. Mais à cet âge, les enfants ne sont pas à l'abri des maladies d'étiologie virale et bactérienne, et la pneumonie peut également se manifester chez de nombreux enfants de deux ans.

    Les principales caractéristiques de la pneumonie à cet âge sont les suivantes:

    • Respiration difficile et présence de râles humides lors de l'auscultation.
    • La dyspnée apparaît, si le bébé a environ 40 respirations par minute, il développe une fonction de compensation, qui est incluse dans le travail dans des conditions d'urgence. Avec la pneumonie chez les enfants de deux ans, ces conditions sont urgentes - les tissus du corps manquent cruellement d'oxygène.
    • Peut-être l'apparition de toux, nez qui coule, peut augmenter la température chez les enfants.

    Le processus inflammatoire peut toucher un segment ou un lobe entier du poumon. L'essentiel est de ne pas oublier les principaux symptômes et de demander de l'aide à temps.

    L'apparition de la maladie dans 3 ans

    Les symptômes de pneumonie chez les enfants de trois ans ne diffèrent pas beaucoup de ceux décrits ci-dessus. Des changements se produisent dans le processus physiologique de la maladie. Seulement trois ou quatre ans plus tard, l’enfant est capable de cracher quand il est excrété. Sans aide, le bébé ne peut pas tousser dans les expectorations visqueuses. Il fournit un sol fertile pour la reproduction de bactéries pathologiques. Avec l'immunité établie et le surfactant, il reste le danger de nuire à l'organisme par une flore hautement pathogène. Les bactéries auxquelles l'organisme réagit peuvent détruire la couche épithéliale des bronches.

    Un enfant de cet âge peut manifester la maladie de la manière suivante:

    • Toux chaude, surtout la nuit.
    • Détérioration sensible de l'état de l'enfant: il ne dort pas bien et mange peu, agité.
    • La peau devient pâle, l'enfant respire 30 à 40 fois par minute.

    Déterminer le diagnostic exact vous permet de commencer immédiatement le traitement. Cela augmentera la probabilité de son évolution favorable.

    Le développement d'une forme atypique de la maladie

    Cette forme est l'une des maladies les plus dangereuses des organes respiratoires. Une si mauvaise "réputation" est née du fait que tant chez l'adulte que chez l'enfant, les manifestations de la maladie ne sont pas immédiatement visibles. Il n'y a pas de symptômes principaux prononcés: toux et fièvre. Cela conduit à un diagnostic tardif de la maladie, alors que le traitement habituel n'est pas toujours efficace.

    Quels sont les symptômes pour comprendre que votre enfant a une pneumonie atypique?

    • Le petit patient se plaint d'avoir constamment des maux de tête et des vertiges.
    • Les signes d'intoxication dans le corps apparaissent assez clairement.
    • Pendant le sommeil, le bébé transpire constamment.
    • Il peut avoir des courbatures, de la fièvre.
    • Il est très difficile de nourrir l'enfant - il n'a pas d'appétit.
    • Le processus inflammatoire se caractérise par une augmentation des ganglions lymphatiques; avec une pneumonie atypique, ils augmentent également.
    • Peut-être l'apparition d'une éruption cutanée sur la peau des enfants jusqu'à trois ans. Pendant les promenades estivales, il est facile de confondre avec une éruption allergique. Ce symptôme indique la pénétration de mycoplasmes dans le corps qui, s’ils se propagent, provoque une hypertrophie du foie et de la rate.

    L'écoute et le diagnostic de l'état de l'enfant aident à déterminer les médicaments à traiter.

    Qu'est-ce qui donne l'auscultation?

    L'auscultation (écoute) est informative dans le diagnostic des maladies respiratoires. Lors de l'auscultation, le médecin attire l'attention sur le processus de respiration de l'enfant, qu'il y ait des signes de respiration rapide ou difficile. Plus l'enfant respire souvent, plus la lésion des poumons durant le processus inflammatoire est grande et étendue.

    À l'examen, le spécialiste voit s'il y a une traction sur certaines zones de la poitrine lors de la respiration. Si c'est le cas, cela signifie que cet endroit est émerveillé.

    En écoutant, le médecin différencie la respiration sifflante caractéristique de la pneumonie. Souvent avec cette maladie, ils sont krepitiruyuschie, fines bulles. Parfois, une telle respiration sifflante indique une autre maladie - la bronchite - donc, en plus de l'auscultation, d'autres symptômes sont pris en compte.

    Pendant la pneumonie chez les enfants, il n'est pas toujours possible d'écouter la respiration sifflante. Parfois, au repos, la respiration s’affaiblit. Ce symptôme nécessite un examen supplémentaire pour un diagnostic correct.

    Il est important de noter que si une IG est perturbée, cela peut également être un signe de maladie. La diarrhée est particulièrement fréquente chez les enfants.

    Manifestations de la maladie, en fonction de l'agent pathogène

    Avec la pénétration de différents types d'infection dans le corps de l'enfant, les manifestations de la maladie différeront quelque peu dans la complexité des symptômes.

    Les bactéries

    les bactéries dans les poumons se manifestent par l'apparition soudaine de la maladie, le bien-être des bébés se détériore rapidement et de façon spectaculaire. Quand on tousse, des expectorations «rouillées» sont libérées, elles respirent souvent, à haute température et le visage rougi. La douleur survient quand on tousse et dans l'estomac. Les bactéries ont différents effets sur l'état:

    • La baguette de Pfeiffer entraîne l'apparition lente de symptômes, une fièvre prolongée, des expectorations lorsque la toux est verte;
    • Klebsiella provoque une forte température pouvant aller jusqu'à 40 degrés, les expectorations sont visqueuses, l'enfant a de la fièvre;
    • Staphylococcus aureus provoque rarement de la température, mais le pouls change, l'estomac gonfle, le teint est grisâtre, il est extrêmement difficile de traiter cette pathologie, elle est rarement guérie, entraînant la mort;
    • Pseudomonas aeruginosa provoque une teinte de peau bleutée, des pics fébriles le matin, le travail du cœur en souffre.

    Les virus

    Les symptômes d'étiologie virale ne peuvent pas être traités avec des médicaments antibactériens. Il se manifeste principalement par un rhume. Mais une caractéristique distinctive est l'incapacité à simplement abaisser la température corporelle élevée. Les médicaments sur elle n'agissent pas non plus. Dans ce cas, il est recommandé de poursuivre le traitement dans l'établissement médical.

    Pneumonie d'aspiration

    Se produit lors de l'ingestion de corps étrangers (morceaux de nourriture, particules d'objets). L'enfant a une toux douloureuse et hystérique. Sur le site d'entrée de la particule, les bactéries se multiplient et doivent être traitées avec des antibiotiques.

    Lésion chimique

    En cas de dommages chimiques aux poumons chez un enfant, on observe des phénomènes tels que la libération d'expectorations mousseuses roses, la dyspnée et une toux sèche persistante.

    Les enfants doivent être traités à l'hôpital s'ils ont moins de 3 ans. Après le diagnostic est appliqué une thérapie antibiotique.