Principal
Toux

Maladies des poumons chez l'homme: liste, causes, symptômes et méthodes de traitement

Les lésions du système pulmonaire humain vont bien au-delà du spectre limité généralement considéré comme critique. Ainsi, beaucoup de gens savent ce que la pneumonie ou la tuberculose est, mais ils peuvent entendre parler d’une maladie mortelle comme le pneumothorax pour la première fois chez un médecin.

Chaque section de l'appareil respiratoire, et en particulier les poumons, est importante pour sa fonctionnalité irremplaçable, et la perte de l'une de ces fonctions constitue déjà une perturbation irremplaçable du travail de l'ensemble du mécanisme complexe.

Comment surviennent les maladies pulmonaires

Dans le monde moderne, il est d'usage d'ouvrir la liste des maladies pulmonaires chez l'homme, avec une longue liste de défauts acquis en raison d'une mauvaise situation environnementale. Cependant, au premier rang des raisons, il serait plus approprié d’introduire une pathologie congénitale. Les maladies pulmonaires les plus graves appartiennent spécifiquement à la catégorie des anomalies du développement:

  • formations kystiques;
  • lobe extra-pulmonaire;
  • "Poumon miroir".

Viennent ensuite les maladies non liées aux conditions de vie du patient. Ce sont des lésions génétiques, c'est-à-dire héritées. Un code chromosomique déformé devient souvent la cause de telles anomalies. L'hamartome du poumon, dont les causes font encore l'objet de discussions, est un exemple de ce marque-page congénital. Bien que l'une des principales causes s'appelle toujours une défense immunitaire faible, établie chez l'enfant dans l'utérus.

En outre, la liste des maladies pulmonaires chez l’homme continue de figurer dans la liste des troubles acquis résultant de la pénétration de la microflore pathogène dans le corps. Tout d'abord, les bronches et la trachée souffrent de l'activité de la culture bactérienne. Sur le fond de l'infection virale développe une pneumonie (pneumonie).

Et compléter la liste des maladies pulmonaires liées aux pathologies humaines, déclenchées par les conditions environnementales, les conditions environnementales ou le mode de vie du patient.

Maladies pulmonaires affectant la plèvre

Les organes appariés, les poumons, sont enfermés dans une membrane transparente appelée plèvre. Entre les plaques de la plèvre, un liquide pleural spécial est placé pour faciliter le mouvement contractile des poumons. Un certain nombre de maladies perturbent la distribution de lubrifiant dans le plan pleural ou sont responsables de l'infiltration d'air dans une cavité fermée:

  1. Le pneumothorax est une maladie potentiellement mortelle, car l'air qui sort des poumons remplit les vides dans la poitrine et commence à comprimer les organes, limitant ainsi leur contractilité.
  2. Épanchement pleural, ou autrement - la formation de liquide de remplissage entre la paroi thoracique et les poumons empêche la pleine expansion du corps.
  3. Le mésothéliome est un type de cancer, souvent une conséquence tardive du contact fréquent du système respiratoire avec la poussière d’amiante.

Nous considérons ci-dessous l'une des maladies les plus courantes de la plèvre - la pleurésie pulmonaire. Les symptômes et le traitement de cette pathologie dépendent de la forme dans laquelle elle se développe.

Pleurésie des poumons

Les facteurs provocateurs de l’inflammation pleurale sont tous les états qui contribuent au mauvais fonctionnement des poumons. Celles-ci peuvent être des maladies prolongées, qui n'ont pas répondu au traitement, ou qui n'ont pas été traitées:

  • la tuberculose;
  • une pneumonie;
  • les rhumes;
  • rhumatisme négligé.

Parfois, la pleurésie se développe à la suite d'une crise cardiaque ou de graves lésions physiques du sternum, en particulier si le patient a une côte cassée. Une place particulière est donnée à la pleurésie, qui s'est développée sur le fond des tumeurs.

Les variétés de pleurésie déterminent deux directions de développement pathologique: exsudative et sèche. Le premier est caractérisé par un parcours indolore, car la cavité pleurale est remplie d’humidité, ce qui cache les inconvénients. Le seul signe de la maladie est la pression dans le sternum, l'incapacité de prendre une respiration complète sans se sentir contraint.

La pleurésie sèche provoque des douleurs à la poitrine lors de l'inhalation, de la toux. Parfois, le malaise et la douleur sont transférés au dos et aux épaules. La différence dans les symptômes de deux types de maladie s’exprime par la présence ou l’absence (comme dans le cas présent) de liquide remplissant les vides de la plèvre. L'humidité empêche les feuilles de coque de frotter et de causer de la douleur, tandis qu'une petite quantité ne permet pas de former une barrière suffisante contre le frottement.

Dès que les symptômes de la pleurésie des poumons sont détectés et que le traitement de la maladie sous-jacente est planifié, ils commencent à mettre un terme aux conséquences alarmantes. Donc, pour pomper l'excès de liquide, créer une pression sur les organes et empêcher une respiration complète, utilisez une ponction. La procédure a une double signification: elle restaure la capacité des poumons à une contraction normale et fournit du matériel pour l'analyse en laboratoire.

Maladies des poumons affectant les voies respiratoires

La défaite des voies respiratoires est diagnostiquée par plusieurs indicateurs:

  1. Essoufflement, essoufflement ou respiration superficielle. Aux formes commencées de la maladie on observe l'asphyxie aiguë. Pour tous les types de troubles du système respiratoire se caractérise par une défaillance du rythme respiratoire, se manifestant sous une forme indolore ou douloureuse.
  2. Toux - humide ou sèche, avec ou sans impuretés sanguines dans les expectorations. De par sa nature et le moment de la journée où il est le plus prononcé, le médecin peut prendre une décision préliminaire sur le diagnostic, en ne disposant que de la recherche primaire.
  3. Les douleurs diverses sur la localisation. En ce qui concerne le médecin pour la première fois, il est important d’évaluer correctement la douleur aiguë, tirante, pressante, soudaine, etc.

La liste des maladies pulmonaires chez l’homme reflétant les symptômes indiqués comprend:

  1. Tous les types d'asthme - allergique, nerveux, héréditaire, provoqué par un empoisonnement toxique.
  2. La BPCO est une maladie pulmonaire obstructive chronique à la base de pathologies telles que le cancer du poumon, les maladies cardiovasculaires et l'insuffisance respiratoire. La BPCO est à son tour divisée en bronchite chronique et emphysème.
  3. La fibrose kystique est une anomalie héréditaire qui empêche l’élimination régulière du mucus des bronches.

Considérez ci-dessous la dernière liste de maladies parmi les moins connues.

Fibrose kystique

Les manifestations de la fibrose kystique sont perceptibles au cours de la première année de la vie d’un enfant. Les signes expressifs sont une toux avec des compartiments lourds de mucus épais et collant, un manque d'air (essoufflement) avec peu d'effort physique, un manque de digestibilité des graisses et un retard de taille et de poids par rapport à la norme.

La distorsion du septième chromosome est imputée à l'origine de la fibrose kystique, et la transmission héréditaire du gène endommagé est due à un pourcentage élevé (25%) de diagnostics simultanés de la pathologie de deux parents.

Souvent, le traitement implique l’élimination des antibiotiques et la reconstitution de la composition enzymatique du pancréas. Et les mesures pour augmenter la perméabilité des bronches dépendent de la gravité de l'état du patient.

Maladies pulmonaires affectant les alvéoles

Le gros des poumons est constitué d’alvéoles, sacs volumineux remplis d’air recouverts d’un réseau capillaire dense. Les cas de maladies pulmonaires mortelles chez l'homme sont généralement associés à des lésions alvéolaires.

Parmi ces maladies s'appellent:

  • pneumonie (pneumonie) à la suite d'une infection par un environnement bactérien;
  • la tuberculose;
  • œdème pulmonaire causé par des lésions physiques directes du tissu pulmonaire ou un dysfonctionnement du myocarde;
  • une tumeur localisée dans n'importe quel segment de l'organe respiratoire;
  • pneumoconiose, appartenant à la catégorie des maladies «professionnelles» et se développant d'irritation des poumons avec des éléments poussiéreux de ciment, charbon, amiante, ammoniac, etc.

La pneumonie est la maladie pulmonaire la plus répandue.

Pneumonie

Le symptôme principal de la pneumonie chez les adultes et les enfants est la toux sèche ou humide, ainsi qu'une augmentation de la température allant de 37,2 ° à 37,5 ° (avec inflammation focale) et jusqu'à 39 ° C dans une clinique standard.

L’influence des bactéries pathogènes est appelée la principale cause de pneumonie. Un pourcentage plus faible est attribué à l'action des virus et seulement 1 à 3% sont classés comme infections fongiques.

L'infection par des agents pathogènes se produit par des gouttelettes en suspension dans l'air ou par le transfert de l'agent de l'organe affecté. La deuxième situation se produit souvent lors de l’exécution d’une carie.

L'hospitalisation pour symptômes sévères de pneumonie chez l'adulte survient dans les cas graves, dans les formes moins sévères d'inflammation, le patient se voit prescrire un traitement à domicile. Les antibiotiques à large spectre sont la seule méthode efficace contre la pneumonie. En l'absence de réaction positive du patient à l'agent sélectionné après trois jours, l'antibiotique d'un autre groupe est sélectionné par le médecin.

Maladie pulmonaire interstitielle

Interstitium est une sorte de structure qui soutient les alvéoles avec un tissu presque invisible mais durable. Dans divers processus inflammatoires dans les poumons, l'interstitium s'épaissit et devient visible lorsqu'il est examiné dans du matériel. La lésion de la membrane conjonctive est causée par divers facteurs et peut être d'origine bactérienne, virale ou fongique. L'impact des éléments de poussière non-amovibles, les médicaments n'est pas exclu.

Alvéolite

L'alvéolite fibrosante idiopathique est une maladie évolutive qui affecte les alvéoles par le biais d'une lésion de l'interstitium. La symptomatologie des maladies de ce groupe n’est pas toujours claire, pas plus que la nature de la pathologie. Le patient est tourmenté par un essoufflement et une toux sèche et agonisante, puis des difficultés respiratoires font que la personne est au-delà du pouvoir des efforts physiques les plus simples, comme se rendre au deuxième étage. Le traitement des alvéolites fibrosantes idiopathiques, pouvant aller jusqu'à la complète réversibilité de la maladie, est possible au cours des trois premiers mois suivant l'apparition des premiers signes et implique l'utilisation de glucocorticoïdes (médicaments supprimant l'inflammation).

Maladies pulmonaires chroniques non spécifiques

Ce groupe comprend diverses lésions des organes respiratoires de nature aiguë et chronique, caractérisées par des manifestations cliniques similaires.

Le facteur principal dans les maladies pulmonaires non spécifiques est appelé les conditions environnementales négatives, qui incluent l’inhalation par une personne de substances nocives provenant de la production de produits chimiques ou de gommes à la nicotine lorsqu’il fume.

Les statistiques distribuent le rapport des cas de BPCO entre deux maladies majeures - la bronchite chronique et l’asthme bronchique - et attribuent un solde en pourcentage (environ 5%) aux autres types d’infections des voies respiratoires. En l'absence de traitement approprié, les maladies pulmonaires non spécifiques progressent vers la tuberculose, le cancer, la pneumosclérose et la pneumonie chronique.

Il n'y a pas de traitement systémique général pour le traitement de la MPOC. Le traitement est effectué sur la base des résultats de diagnostic et prévoit l'utilisation de:

  • agents antimicrobiens;
  • UV et micro-ondes;
  • bronchodilatateurs;
  • immunomodulateurs;
  • glucocorticoïdes.

Dans certains cas, par exemple, en cas d'abcès aigu et chronique du poumon, il est décidé de prélever une partie de l'organe affecté afin d'empêcher la propagation de la maladie.

Prévention des maladies pulmonaires

La base des mesures visant à prévenir le développement de maladies pulmonaires est une procédure de diagnostic accessible - un photofluorogramme, qui doit être prise chaque année. Il est également important de surveiller la santé de la cavité buccale et du système urinaire, tout comme les zones où les infections sont localisées le plus souvent.

Toute toux, difficulté à respirer ou forte augmentation de fatigue devrait être une raison pour aller chez le thérapeute, et une douleur au sternum, associée à l’un de ces symptômes, est une bonne raison pour écrire au premier pneumologue.

Maladies pulmonaires: symptômes et traitement, liste

Maladies pulmonaires: liste des maladies respiratoires.

Aujourd'hui, les maladies du système respiratoire entraînent de plus en plus d'invalidité et de mortalité.

Selon la prévalence de la maladie du système respiratoire occupent la 3ème place.

Les experts attribuent cette hausse à la situation environnementale défavorable et à la dépendance aux mauvaises habitudes.

Afin de comprendre la source du processus pathologique, il est nécessaire de connaître l’organe principal du système respiratoire.

Le poumon droit est plus court et plus volumineux. Il se compose de 3 actions. Gauche - de deux.

Les actions sont divisées en segments, y compris la bronche, l'artère, le nerf.

Les bronches sont la base des poumons qui forment l’arbre bronchique.

Les bronches principales sont ramifiées en lobaires, puis en bronchioles segmentaires, lobulaires et terminales, se terminant en alvéoles.

Le rôle principal des voies respiratoires - échange de gaz - est attribué à l'acinus (lobe pulmonaire ou alvéoles).

Outre l'enrichissement en oxygène du sang et la libération de dioxyde de carbone, les poumons remplissent un certain nombre d'autres tâches: protection contre l'exposition environnementale, participation aux processus de régulation de la chaleur, métabolisme, sécrétion.

En médecine, décrit un grand nombre de maladies pulmonaires qui se produisent pour certaines raisons, sont caractérisées par leurs propres symptômes et le développement de la maladie.

Facteurs communs dans le développement de pathologies thoraciques

  • Le tabagisme
  • L'hypothermie
  • Mauvaise écologie
  • Maladies chroniques
  • Faible immunité
  • Stress et stress émotionnel.

Les principales manifestations des maladies respiratoires humaines se produisent immédiatement.

Symptômes de maladie pulmonaire

  • Essoufflement.
  1. Subjectif - difficulté à respirer, ce qui marque le patient. (Sciatique thoracique, flatulences)
  2. Objectif - diagnostiqué par un médecin lorsque les indices respiratoires changent (emphysème, pleurésie)
  3. Combiné. (Pneumonie, cancer bronchique du poumon)

Également distingué par violation de la phase respiratoire:

  • difficulté à respirer - essoufflement inspiratoire;
  • expiratoire - expiratoire.

Un essoufflement mixte, accompagné de douleur, est appelé suffocation. C'est un signe d'alerte qui peut indiquer un œdème pulmonaire.

  • La toux est un mécanisme de protection visant à éliminer les substances pathologiques des voies respiratoires.

En cas de décharge de crachats, un examen microscopique est obligatoire. L'analyse est prise le matin, après avoir rincé la bouche.

La toux peut perturber les menstruations ou à tout moment. La toux périodique est plus commune.

Il accompagne la grippe, les maladies inflammatoires aiguës, la bronchite, la pneumonie.

Permanent se manifeste dans le cancer bronchogène, la tuberculose, l'inflammation du larynx et des bronches.

  • Hémoptysie - la libération de sang avec les expectorations. Un symptôme dangereux qui provoque des maladies graves de la poitrine: cancer et tuberculose pulmonaire, abcès et gangrène, infarctus pulmonaire, thrombose des branches de l'artère pulmonaire.

Lors de la collecte des antécédents médicaux, le médecin détermine la quantité et la nature du sang sécrété pour permettre un diagnostic correct.

  1. Une augmentation de la température n'est pas un symptôme obligatoire pour les maladies respiratoires. C'est un signe d'inflammation ou de tuberculose. Rappelez-vous que les médecins recommandent de ne pas chauffer à moins de 38 degrés. Ceci s’explique par le fait qu’avec les chiffres bas, l’immunité d’une personne commence à combattre l’infection elle-même, mobilisant les défenses de l’organisme.
  2. Les douleurs thoraciques peuvent être lancinantes, douloureuses, oppressantes. Renforce avec la respiration profonde, la toux et l'activité physique. La localisation indique l'emplacement du foyer pathologique.

Maladies pulmonaires

Seul un médecin expérimenté sait exactement quelles sont les maladies des poumons et comment les traiter correctement.

Un grand nombre de types de maladies

La liste des maladies pulmonaires les plus courantes chez l'homme est la suivante:

  • Pneumonie;
  • La silicose;
  • La bronchite;
  • La pleurésie;
  • La tuberculose;
  • L'asthme;
  • L'emphysème;
  • L'asphyxie;
  • Tumeurs malignes - cancer du poumon.

Toutes ces maladies associées aux poumons semblent assez aiguës et, si elles ne sont pas traitées rapidement, elles peuvent avoir des conséquences graves, tant pour la santé que pour la vie du malade.

Formes très dangereuses de manifestations de la maladie pulmonaire chronique. Ces maladies incluent:

  • Dyskinésie trachéobronchique;
  • Formes de pneumonie;
  • Maladie de Mounier-Kun;
  • Cœur pulmonaire chronique;
  • Polykystique;
  • L'asthme;
  • Maladie de Bruton;
  • Syndrome de Carthagène.

La pneumonie, également appelée pneumonie, se développe en raison du processus inflammatoire dû à la pénétration de diverses infections: du champignon au virus. En outre, l'un des agents pathogènes possibles peut être une substance chimique qui est entrée dans l'organisme lors de l'inhalation. La maladie se propage dans tout le corps ou est capable de "rester au plus bas" seulement dans une certaine partie.

Une autre anomalie fréquente dans le travail des poumons est une maladie appelée pleurésie et bronchite.

Le premier est associé à un œdème pleural ou à un processus inflammatoire (la membrane externe qui "enveloppe" les poumons). La pleurésie peut survenir en raison d'une infection ou d'une blessure qui affecte la région de la poitrine. Cette maladie peut être le début du développement d'une tumeur maligne.

La bronchite est diagnostiquée de 2 types: manifestations chroniques et aiguës. La cause de ce dernier est une inflammation de la muqueuse bronchique. Surtout souvent, la maladie survient chez les personnes âgées et les jeunes enfants. Infecté par les voies respiratoires à cause d'allergies, inhalation d'air chimiquement contaminé.

L'asthme bronchique se manifeste le plus souvent sous forme d'attaques de toux ou d'étouffement douloureux de nature périodique. En cas d'attaque, les bronches et l'ensemble du thorax sont fortement rétrécis, ce qui rend la respiration difficile. Dans le même temps, la muqueuse se gonfle, les cils épithéliaux ne remplissent pas leurs fonctions fondamentales, ce qui entraîne un dysfonctionnement des poumons.

L'asphyxie et la silicose sont des maladies pulmonaires dangereuses courantes.

Le premier est appelé manque d'oxygène en raison d'influences extérieures négatives qui affectent directement le processus respiratoire. Une maladie apparaît lorsqu'elle est comprimée, à la suite de lésions diverses au cou ou à la poitrine, d'anomalies pathologiques du larynx et de troubles des muscles responsables de la respiration.

La silicose est définie comme une maladie fréquente dans certaines professions et est associée à des activités dans un environnement où il y a beaucoup de poussière, dont les particules contiennent de la silice. Zones dangereuses - installations en construction, mines, industrie métallurgique,

L'agent causal d'une maladie telle que la tuberculose est la mycobactérie. Il est transmis par le transporteur par l'air et par la salive. Les principales manifestations sont directement liées à l'état de santé général du patient et au nombre d'agents pathogènes présents. L'emphysème est caractérisé par une séparation des parois entre les alvéoles, ce qui augmente considérablement leur volume.

La conséquence en est que les poumons grandissent, que tous les passages sont étroits et que la structure de l’organe devient lâche et flasque. De tels dommages réduisent le niveau de métabolisme de l'oxygène et du dioxyde de carbone en indicateurs critiques. Il devient difficile pour le patient de respirer.

La plus dangereuse des maladies pulmonaires est le cancer, qui entraîne dans la plupart des cas la mort. Il existe une chance de guérison chez les personnes qui ont commencé le traitement avant même la manifestation principale des symptômes. Cependant, tout le problème réside dans le fait que le cancer est la maladie la plus difficile à reconnaître.

Implications pour le corps humain

Les poumons sont un organe assez complexe constitué d'éléments importants des voies respiratoires. Les bronches et la trachée peuvent être vulnérables si la personne souffre d'une des maladies possibles associées aux poumons.

La liste des maladies associées à la survenue d'un processus inflammatoire et d'un écoulement purulent peut être combinée dans une catégorie complète de maladies pulmonaires purulentes:

  • Les abcès, ainsi que la gangrène - apparaissent sous une forme aiguë, sont chroniques, multiples / communs ou simples;
  • Bronchiectasies;
  • La formation de kystes purulents - une propagation unique ou multiple;
  • Pneumosclérose

Les maladies pulmonaires suppuratives sont représentées par la liste suivante:

  • Empyème de la membrane externe des poumons;
  • Dégradation infectieuse aiguë;
  • Abcès gangrené du corps (forme aiguë);
  • Gangrène commune;
  • Abcès chronique;
  • Abcès purulent sous forme aiguë.

La liste des maladies pulmonaires est assez longue et il n’existe actuellement aucune classification claire. Toutes les violations sont distinguées sur la base de l'impact sur certains organes ou tissus, ainsi que sur la source de l'événement.

Les pneumopathies interstitielles peuvent être divisées en 2 grands groupes: infectieux et non infectieux. En fonction de la présence d'un virus dans le corps, les maladies suivantes sont diagnostiquées:

  • Mycoses;
  • En cas d’infection à VIH - IBL;
  • Lésions parasitaires;
  • Alvéolite allergique de type exogène;
  • Troubles post-transplantation;
  • Syndrome de détresse (respiratoire).

Les maladies pulmonaires non spécifiques comprennent:

  1. Bronchite chronique;
  2. Certains spécialistes incluent l'asthme dans ce groupe;
  3. Abcès chronique;
  4. Pneumonie;
  5. Emphysème obstructif;
  6. Pneumofibrose.

Si nous parlons des effets sur les voies respiratoires et de leurs effets négatifs, vous pourrez alors sélectionner de nombreuses maladies dangereuses. Tout d’abord, il s’agit de l’asthme caractérisé par de fréquents spasmes, provoquant un essoufflement grave et des difficultés respiratoires.

La maladie pulmonaire obstructive chronique est caractérisée par une toux persistante. Dès la naissance, un enfant peut développer une fibrose kystique, caractérisée par une récurrence périodique d'infections dans le corps due à une accumulation excessive de mucus dans les bronches. Un effet négatif sur la bronchite des voies respiratoires dans la forme aiguë et l'emphysème.

Les maladies qui affectent négativement les alvéoles sont la pneumonie, la tuberculose, l’emphysème, le cancer. De plus, un œdème pulmonaire, une perte caractéristique de fluide pulmonaire des plus petits vaisseaux sanguins. Cette catégorie comprend le syndrome de détresse respiratoire sous forme aiguë, causant des lésions irréparables à l’organe respiratoire principal.

Veillez à effectuer une ventilation des poumons jusqu'à ce que le patient ne puisse pas récupérer. Une autre maladie de ce groupe est la pneumoconiose, qui apparaît en raison de l'inhalation de substances dangereuses pouvant causer des lésions organiques. Il peut s'agir de poussière de ciment ou de charbon, d'amiante, etc. autre

Maladies des poumons qui ont un effet négatif sur les vaisseaux - embole pulmonaire et hypertension. Le premier est le résultat d'une thrombose veineuse des membres inférieurs. Les caillots sanguins présents dans les artères pulmonaires peuvent provoquer un manque d'oxygène et un essoufflement. L'hypertension est une pression accrue dans les artères du poumon. Le plus souvent, le patient ressent une douleur thoracique sévère et un essoufflement.

Maladies pulmonaires et leurs symptômes

Les maladies des poumons chez l’homme sont, dans la plupart des cas, associées à des symptômes communs qui se manifestent par une toux fréquente, un essoufflement, une douleur à la poitrine et un écoulement de sang et une insuffisance respiratoire.

Souvent diagnostiqué avec des maladies fongiques des poumons, dont les symptômes sont les suivants:

  • Une toux qui est nettement différente de ce qui se passe avec un rhume;
  • Une grande quantité de crachats, dont l'écoulement provoque une douleur aiguë dans la région des poumons;
  • Faiblesse grave;
  • Diminution de l'activité;
  • Fort désir de sommeil.

Les signes d'une maladie pulmonaire telle que la pneumonie, prononcée et accompagnée de changements de température, de toux et de difficultés respiratoires. Le patient se sent épuisé, anxieux, se plaint de douleurs à la poitrine.

Les symptômes de l'emphysème apparaissent déjà à un stade avancé, lorsque les poumons sont gravement endommagés. Le poids corporel diminue, la peau devient rouge, un effort considérable est nécessaire pour l'expiration et le thorax ressemble à un «tonneau».

Le cancer est pratiquement impossible à diagnostiquer aux stades initiaux. Par conséquent, en cas de non-respect de la norme, il n’est pas nécessaire de reporter la visite à l’hôpital. Les symptômes de cette maladie pulmonaire chez les femmes sont similaires, dans les premiers stades, au rhume. Par conséquent, beaucoup ne font pas attention à leur malaise et à la détérioration progressive du corps.

Les symptômes suivants sont distingués:

  • Sang dans les expectorations;
  • Perte de poids inexpliquée;
  • "Sifflement" de la poitrine pendant l'expiration;
  • Douleur en toussant;
  • Essoufflement.

Les signes de maladie pulmonaire - cancer - chez les hommes - sont la fièvre, des maladies virales fréquentes, une toux sévère et des troubles du rythme cardiaque.

Vous pouvez déterminer la maladie par une respiration bruyante, une toux, une peau bleuâtre, des éternuements fréquents. La bronchite sous forme aiguë se manifeste par une forte toux nocturne qui provoque une douleur aiguë. Au stade chronique, le symptôme devient plus fréquent, le mucus est sécrété, le corps se gonfle, le ton de la peau se rapproche du bleu.

La pleurésie se caractérise par de fortes douleurs lors de la respiration et des mouvements de la poitrine.

La tuberculose est considérée comme dangereuse en termes de symptômes car le patient ne se plaint généralement pas de douleur ou de toux. Au fil du temps, il devient évident que la personne maigrit brusquement, transpire, l’endort constamment, et la température corporelle augmente.

Plus sur les maladies pulmonaires

L’administration du portail ne recommande pas l’autotraitement et recommande de consulter un médecin dès les premiers symptômes de la maladie. Notre portail présente les meilleurs médecins spécialistes auxquels vous pouvez vous inscrire en ligne ou par téléphone. Vous pouvez choisir le bon médecin vous-même ou nous allons le chercher pour vous tout à fait gratuitement. De plus, le prix d’une consultation sera inférieur au prix enregistré dans la clinique elle-même. C'est notre petit cadeau pour nos visiteurs. Vous bénisse!

Maladie pulmonaire

Les maladies des poumons se développent à la suite de la pénétration de microbes pathogènes dans le corps, souvent causée par le tabagisme et l’alcoolisme, une mauvaise écologie, des conditions de production néfastes. La plupart des maladies ont un tableau clinique prononcé, elles nécessitent un traitement immédiat. Dans le cas contraire, des processus irréversibles commencent à se produire dans les tissus, ce qui engendre de graves complications et la mort.

Les maladies pulmonaires nécessitent un traitement immédiat.

Classification et liste des maladies pulmonaires

Les maladies des poumons sont classées en fonction de la localisation du processus inflammatoire et destructeur - les pathologistes peuvent toucher les vaisseaux, les tissus et se propager à tous les organes respiratoires. Les maladies à limitation sont celles dans lesquelles il est difficile pour une personne de respirer à fond, obstructive - une respiration à fond.

Selon le degré de dommage, les maladies pulmonaires sont locales et diffuses, toutes les maladies des organes respiratoires sont aiguës et chroniques, et les pathologies pulmonaires sont divisées en maladies congénitales et acquises.

Signes communs de maladies broncho-pulmonaires:

  1. La dyspnée survient non seulement pendant un effort physique, mais également au repos, dans le contexte du stress, un symptôme similaire apparaît lors de maladies cardiaques.
  2. La toux est le principal symptôme des pathologies des voies respiratoires, elle peut être sèche ou humide, aboyer, paroxystique, dans les expectorations, il y a souvent beaucoup de mucus, parsemé de pus ou de sang.
  3. La sensation de lourdeur dans la poitrine, la douleur lors de l'inspiration ou l'expiration.
  4. Sifflets, respiration sifflante lors de la respiration.
  5. Augmentation de la température, faiblesse, malaise général, perte d'appétit.

Une sensation de lourdeur dans la poitrine parle de maladie pulmonaire.

Pathologies affectant les voies respiratoires

Ces maladies ont un tableau clinique prononcé, sont difficiles à traiter.

La maladie pulmonaire obstructive chronique est une maladie évolutive caractérisée par des modifications structurelles des vaisseaux et des tissus d'un organe. Le plus souvent diagnostiqué chez les hommes après 40 ans, gros fumeurs, la pathologie peut entraîner une invalidité ou la mort. Le code ICD-10 est J44.

Poumons en santé et poumons atteints de MPOC

Symptômes:

  • toux humide chronique avec beaucoup d'expectorations;
  • essoufflement grave;
  • lorsque vous expirez, le volume d'air diminue;
  • aux stades avancés, cœur pulmonaire, une insuffisance respiratoire aiguë se développe.
Les causes de la MPOC sont le tabagisme, les infections virales respiratoires aiguës, les pathologies bronchiques, les conditions de production nocives, l’air pollué, un facteur génétique.

Emphysème

Fait référence aux variétés de BPCO, se développe souvent chez les femmes au milieu d'un déséquilibre hormonal. Le code de la CIM-10 est J43.9.

L'emphysème se développe le plus souvent chez les femmes.

Symptômes:

  • cyanose - les plaques à ongles, le bout du nez et les lobes d'oreille acquièrent une teinte bleue;
  • essoufflement avec difficulté à expirer;
  • tension notable des muscles du diaphragme pendant l'inhalation;
  • gonflement des veines dans le cou;
  • réduction de poids;
  • douleur dans l'hypochondre droit, qui se produit lorsque le foie est agrandi.

La particularité est que quand une personne tousse, son visage devient rose, lors d'une attaque, une petite quantité de mucus est sécrétée. Au fur et à mesure que la maladie progresse, l'apparence du patient change: le cou devient plus court, les fosses supraclaviculaires font saillie, la cage thoracique est arrondie et l'estomac s'affaisse.

Asphyxie

La pathologie se produit sur le fond des dommages au système respiratoire, des blessures à la poitrine, accompagnées d'une suffocation croissante. Le code ICD-10 est T71.

Symptômes:

  • au stade initial, respiration rapide et superficielle, augmentation des indices artériels, rythme cardiaque, panique, vertiges;
  • puis la fréquence respiratoire diminue, l'expiration devient profonde, la pression diminue;
  • progressivement, les indices artériels diminuent à des niveaux critiques, la respiration est faible, disparaît souvent, une personne perd conscience, peut tomber dans le coma, un œdème pulmonaire et cérébral se développe.

Provoquer une crise d'asphyxie peut s'accumuler dans les voies respiratoires du sang, des expectorations, des vomissures, une asphyxie, une crise d'allergie ou d'asthme, des brûlures du larynx.

La durée moyenne d'une crise d'asphyxie est de 3 à 7 minutes, après quoi une issue fatale se produit.

Bronchite aiguë

Les maladies virales, fongiques et bactériennes deviennent souvent chroniques, en particulier chez les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées. Le code ICD-10 est J20.

Symptômes:

  • toux non productive - apparaît au stade initial du développement de la maladie;
  • toux grasse - signe du deuxième stade du développement de la maladie, mucus clair ou jaune-vert;
  • augmentation de la température jusqu'à 38 degrés et plus;
  • transpiration accrue, faiblesse;
  • essoufflement, respiration sifflante.

La bronchite devient souvent chronique

Provoquer le développement de la maladie peut:

  • inhalation d'air sale, froid et humide;
  • la grippe;
  • les cocci;
  • fumer;
  • l'avitaminose;
  • hypothermie

Sarcoïdose

Une maladie systémique rare qui touche divers organes, souvent les poumons et les bronches, est diagnostiquée chez les personnes de moins de 40 ans, plus souvent chez les femmes. Il se caractérise par l'accumulation de cellules inflammatoires appelées granulomes. Le code ICD-10 est D86.

La sarcoïdose provoque une accumulation de cellules inflammatoires.

Symptômes:

  • très fatigué immédiatement après le réveil, léthargie;
  • perte d'appétit, perte de poids drastique;
  • élévation de la température jusqu’aux marques sous-fébriles;
  • toux improductive;
  • douleurs musculaires et articulaires;
  • essoufflement.

Maladies affectant les alvéoles

Alvéoles - petites vésicules dans les poumons, responsables des échanges gazeux dans le corps.

Pneumonie

L'inflammation des poumons est l'une des pathologies les plus courantes des organes respiratoires, se développant souvent en tant que complication de la grippe, la bronchite. Le code pour la CIM-10 est J12 - J18.

La pneumonie est la maladie pulmonaire la plus répandue.

Les symptômes de la pathologie dépendent de son type, mais il existe des signes communs qui apparaissent au stade initial de la maladie:

  • fièvre, frissons, fièvre, nez qui coule;
  • forte toux - au stade initial, sèche et intrusive, puis devient humide, des expectorations de couleur vert-jaune avec des impuretés de pus sont libérées;
  • essoufflement;
  • faiblesse
  • douleur à la poitrine avec une respiration profonde;
  • céphalées

La tuberculose

Une maladie mortelle dans laquelle le tissu pulmonaire est complètement détruit, la forme ouverte est transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air, il est possible de s'infecter en buvant du lait cru, l'agent causal de la maladie est un bacille de la tuberculose. Le code de la CIM-10 est A15 - A19.

La tuberculose est une maladie très dangereuse.

Signes:

  • toux avec expectorations, qui dure plus de trois semaines;
  • la présence de sang dans le mucus;
  • élévation prolongée de la température jusqu'aux marques subfébriles;
  • douleur à la poitrine;
  • sueurs nocturnes;
  • faiblesse, perte de poids.

La tuberculose est souvent diagnostiquée chez les personnes ayant une immunité affaiblie, une carence en aliments protéinés, le diabète, la grossesse, l'abus d'alcool peuvent déclencher l'apparition de la maladie.

Œdème pulmonaire

La maladie se développe lorsque le liquide interstitiel des vaisseaux sanguins pénètre dans les poumons et s'accompagne d'une inflammation et d'un gonflement du larynx. Le code ICD-10 est J81.

Lorsque l'œdème s'accumule dans les poumons, le liquide

Causes de l'accumulation de liquide dans les poumons:

  • insuffisance cardiaque aiguë;
  • la grossesse
  • la cirrhose;
  • le jeûne;
  • maladies infectieuses;
  • effort physique intense, levant très haut;
  • l'allergie;
  • lésions du sternum, présence de corps étranger dans les poumons;
  • L'introduction rapide d'une grande quantité de solution saline, les substituts du sang peut provoquer un œdème.

Au stade initial, essoufflement, toux sèche, transpiration accrue, fréquence cardiaque accrue. Avec la progression de la maladie, lorsque la toux commence, des crachats mousseux roses commencent à se démarquer, la respiration devient sifflante, les veines gonflent sur le cou, les membres deviennent froids, la personne souffre de suffocation et perd conscience.

Cancer du poumon

Le carcinome est une maladie complexe, dans les derniers stades de développement est considéré incurable. Le principal danger de la maladie - dans les premiers stades de développement est asymptomatique, donc les gens vont chez le médecin déjà avec des formes avancées de cancer, quand il y a séchage complet ou partiel des poumons, décomposition des tissus. Le code pour la CIM-10 est C33 - C34.

Le cancer du poumon progresse souvent sans symptômes.

Symptômes:

  • toux - dans les expectorations, il y a des caillots de sang, du pus, du mucus;
  • essoufflement;
  • douleur à la poitrine;
  • varices dans la partie supérieure de la poitrine, veine jugulaire;
  • gonflement du visage, du cou, des jambes;
  • cyanose;
  • crises fréquentes d'arythmie;
  • perte de poids nette;
  • fatigue
  • fièvre inexpliquée.
La principale cause de cancer est le tabagisme actif et passif, travaillant dans des industries dangereuses.

Maladies affectant la plèvre et la poitrine

La plèvre est la paroi externe des poumons, elle ressemble à un petit sac. Certaines maladies graves se développent lorsqu'elle est endommagée. Souvent, l'organe s'effondre simplement, une personne ne peut plus respirer.

Pleurésie

Le processus inflammatoire se produit sur le fond des blessures ou de la pénétration dans les organes respiratoires des microorganismes pathogènes. La maladie s'accompagne d'essoufflement, de douleurs thoraciques, d'une toux sèche d'intensité modérée. Le code de la CIM-10 est R09.1, J90.

Lors de la pleurésie, les microorganismes nuisibles affectent les poumons.

Causes de la maladie:

  • infection par divers cocci;
  • infections fongiques;
  • virus et parasites;
  • la tuberculose;
  • intervention chirurgicale sur les organes de la poitrine;
  • la syphilis;
  • blessures du sternum;
  • maladies du pancréas.

Le diabète, l’alcoolisme, la polyarthrite rhumatoïde, les maladies chroniques du système digestif, en particulier la flexion du côlon sont des facteurs de risque de développement de la pleurésie.

Pneumothorax

L'air pénètre dans la région pleurale, ce qui peut provoquer un effondrement. Des soins médicaux immédiats sont nécessaires. Le code ICD-10 est J93.

Le pneumothorax nécessite une intervention rapide.

Symptômes:

  • respiration superficielle fréquente;
  • sueur gluante et froide;
  • accès de toux improductive;
  • la peau devient bleue;
  • le rythme cardiaque s'accélère, la pression diminue;
  • peur de la mort.

Un pneumothorax spontané est diagnostiqué chez les hommes de grande taille, fumeurs, avec une chute brutale de la pression. La forme secondaire de la maladie se développe avec les maladies à long terme du système respiratoire, le cancer, sur le fond des lésions du tissu conjonctif des poumons, la polyarthrite rhumatoïde, la sclérodermie.

Hypertension pulmonaire - Un syndrome spécifique de bronchite obstructive, fibrose, se développe plus souvent chez les personnes âgées, caractérisé par une augmentation de la pression dans les vaisseaux qui nourrissent le système respiratoire.

Maladies purulentes

Les infections touchent une partie importante des poumons, ce qui entraîne des complications graves.

Abcès du poumon

Processus inflammatoire dans lequel une cavité à contenu purulent se forme dans les poumons, la maladie est difficile à diagnostiquer. Le code ICD-10 est J85.

Abcès - formation purulente dans les poumons

Causes:

  • hygiène buccale inadéquate;
  • alcool, toxicomanie;
  • l'épilepsie;
  • pneumonie, bronchite chronique, sinusite, amygdalite, carcinome;
  • maladie de reflux;
  • utilisation à long terme de médicaments hormonaux et anticancéreux;
  • diabète, maladie cardiovasculaire;
  • poitrine blessée.

Dans la forme aiguë d'un abcès, le tableau clinique se manifeste de manière éclatante: douleur thoracique intense, le plus souvent d'un côté, crises persistantes de toux humide, d'expectorations et de sang et de mucus présents dans les expectorations. Lorsque la maladie entre dans la phase chronique, il y a épuisement, faiblesse et fatigue chronique.

Gangrène pulmonaire

Maladie mortelle - sur le fond du processus de putréfaction, la désintégration du tissu pulmonaire se produit, le processus se répand rapidement dans tout le corps, la pathologie est plus souvent diagnostiquée chez les hommes. Le code ICD-10 est J85.

Gangrène pulmonaire - décomposition du tissu pulmonaire

Symptômes:

  • la maladie se développe rapidement, la santé se détériore rapidement;
  • douleur dans le sternum avec une respiration profonde;
  • une forte augmentation de la température à des niveaux critiques;
  • toux sévère avec beaucoup d'expectorations mousseuses - les écoulements ont une odeur fétide, des traînées brunes de sang et de pus sont présentes;
  • étouffement;
  • transpiration accrue;
  • augmentation du rythme cardiaque;
  • la peau devient pâle.
Le développement de la gangrène est dû uniquement à la défaite du tissu pulmonaire par divers microorganismes pathogènes.

Maladies héréditaires

Les maladies du système respiratoire sont souvent héréditaires et diagnostiquées chez les enfants immédiatement après la naissance ou au cours des trois premières années de la vie.

Liste des maladies héréditaires:

  1. Asthme bronchique - se développe sur le fond des pathologies neurologiques, des allergies. Accompagné par de fréquentes et fortes attaques, dans lesquelles il est impossible de respirer complètement, essoufflement.
  2. Fibrose kystique - la maladie s'accompagne d'une accumulation excessive de mucus dans les poumons, affecte les glandes du système endocrinien, affecte le travail de nombreux organes internes. Dans ce contexte, la bronchiectasis se développe et se caractérise par une toux persistante accompagnée d'un écoulement d'épaisses expectorations purulentes, d'un essoufflement et d'une respiration sifflante.
  3. Dyskinésie primaire - bronchite congénitale purulente.

De nombreuses malformations du poumon peuvent être observées lors d'une échographie pendant la grossesse, ainsi que lors d'un traitement intra-utérin.

L'asthme bronchique est hérité

Quel médecin contacter?

Si des symptômes de maladie pulmonaire apparaissent, vous devriez consulter un médecin généraliste ou un pédiatre. Après avoir écouté le diagnostic préliminaire, le médecin référera à un pneumologue. Dans certains cas, vous devrez peut-être consulter un oncologue, un chirurgien.

Les vers et les protozoaires peuvent causer des problèmes aux organes respiratoires. Vous devez donc consulter un parasitologue.

Diagnostic des maladies pulmonaires

Le médecin peut poser le diagnostic principal après un examen externe au cours duquel il effectue une palpation, une percussion, écoute les sons du système respiratoire avec un stéthoscope. Pour reconnaître la véritable cause de la maladie, il est nécessaire de mener des études de laboratoire et instrumentales.

Méthodes de diagnostic de base:

  • analyse générale du sang et de l'urine;
  • examen des expectorations pour la détection des impuretés cachées, des agents pathogènes;
  • étude immunologique;
  • ECG - vous permet de déterminer comment une maladie pulmonaire affecte le cœur;
  • bronchoscopie;
  • radiographie de la poitrine;
  • fluorographie;
  • CT, IRM - permet de voir les changements dans la structure des tissus;
  • spirométrie - à l'aide d'un appareil spécial, le volume d'air inspiré et expiré, la vitesse d'inspiration est mesurée;
  • sondage - une méthode nécessaire pour l'étude de la mécanique respiratoire;
  • méthodes chirurgicales - thoracotomie, thoracoscopie.

La radiographie du thorax aide à voir l'état des poumons

Traitement des maladies pulmonaires

Sur la base des résultats de diagnostic obtenus, le spécialiste établit un schéma thérapeutique, mais dans tous les cas, la thérapie utilise une approche intégrée, qui vise à éliminer les causes et les symptômes de la maladie. Le plus souvent, les médecins prescrivent des médicaments sous forme de comprimés, de suspensions et de sirops; les médicaments sont administrés aux patients par injection pour les patients difficiles.

Groupes de médicaments:

  • antibiotiques du groupe pénicilline, macrolide, céphalosporine - céfotaxime, azithromycine, ampicilline;
  • médicaments antiviraux - rimantadine, izoprinozine;
  • agents antifongiques - Nizoral, Amfoglyukamin;
  • médicaments anti-inflammatoires - Indométacine, Ketorolac;
  • médicaments pour soulager la toux sèche - Glauvent;
  • mucolytiques - Glycirame, bronholitine, pour le traitement des maladies infantiles, la carbocystéine est considérée comme la plus efficace;
  • bronchodilatateurs pour éliminer le bronchospasme - Eufillin, Salbutamol;
  • médicaments anti-asthmatiques - Atma, Solutan;
  • médicaments antipyrétiques - ibuprofène, paracétamol.

Atma - un remède contre l'asthme

En outre, prescrire des complexes vitaminiques, immunostimulants, physiothérapie, médecine traditionnelle. Lorsque des formes complexes et avancées de la maladie nécessitent une intervention chirurgicale.

Complications possibles

Sans traitement approprié, les pathologies respiratoires deviennent chroniques, ce qui entraîne de nombreuses rechutes à la moindre hypothermie.

Quelles sont les maladies pulmonaires dangereuses:

  • l'asphyxie;
  • Dans le contexte du rétrécissement de la lumière de l’appareil respiratoire, l’hypoxie se développe, tous les organes internes souffrent d’un manque d’oxygène, ce qui nuit à leur travail;
  • une crise d'asthme aiguë peut être fatale;
  • développer une maladie cardiaque grave.

L'asthme aigu est mortel

La pneumonie est la deuxième des maladies mortelles. Cela est dû au fait que la plupart des gens ignorent les symptômes de la maladie. Au stade initial, la maladie peut être facilement guérie en 2 à 3 semaines.

Prévention des maladies pulmonaires

Pour réduire le risque de développer des maladies respiratoires et leurs complications, il est nécessaire de renforcer le système immunitaire, de mener une vie saine et de consulter un spécialiste dès l'apparition des premiers signes précurseurs.

Comment éviter les problèmes de poumons et de bronches:

  • abandonner les addictions pernicieuses;
  • éviter l'hypothermie;
  • passer plus de temps à l'extérieur;
  • maintenir une température et une humidité optimales dans la pièce, effectuer régulièrement un nettoyage humide;
  • faire du sport, prendre une douche, dormir suffisamment, éviter le stress;
  • manger sainement et en bonne santé, suivre le schéma de consommation;
  • subir chaque année un examen radiologique des poumons ou une fluorographie.

Marcher en plein air est bon pour la santé.

L’air marin et résineux ayant un effet bénéfique sur les organes respiratoires, il est nécessaire de se détendre tous les ans en forêt ou au bord de la mer. Pendant les épidémies de rhume, prenez des médicaments antiviraux à titre préventif, évitez les endroits surpeuplés, limitez les contacts avec les personnes malades.

Les maladies pulmonaires peuvent entraîner la mort, un diagnostic opportun, des bilans de santé réguliers peuvent aider à éviter la maladie ou à entamer un traitement au stade initial de la pathologie.

Maladies pulmonaires - les principaux symptômes

Les maladies des poumons et des bronches sont courantes. Ces dernières années, le pourcentage de patients souffrant de maladies du système pulmonaire a augmenté de façon constante.

Symptomatiquement, ces pathologies s'expriment de deux manières: soit sous forme de processus sévère aigu, soit sous forme de formes progressives lentes. La négligence, les traitements inappropriés et le principe "cela passera tout seul" ont des conséquences tragiques.

Établir la cause de la maladie à la maison est impossible. Pour diagnostiquer le processus pathologique ne peut être qualifié que pneumologue.

Maladie pulmonaire. Causes et signes de pathologie

Un trait distinctif de nombreuses maladies pulmonaires est un diagnostic difficile. Les causes d'une pathologie particulière peuvent être subjectives. Mais il existe un certain nombre de facteurs communs provoquant l’émergence et le développement du processus inflammatoire:

  • situation écologique défavorable dans la région; la présence d'industries dangereuses;
  • exacerbation d'autres maladies chroniques;
  • pathologie du système cardiovasculaire;
  • perturbation de l'équilibre électrolytique dans le corps, augmentation du taux de sucre;
  • maladie nerveuse;
  • la présence de mauvaises habitudes.

Chaque processus pathologique dans les poumons a des signes spécifiques qui se manifestent au cours de son développement. Au début, les manifestations de toutes les maladies pulmonaires sont très similaires.

  1. La présence de toux. La toux est le premier signe d'une possible maladie pulmonaire. Le processus pathologique provoque une inflammation, une irritation des récepteurs et une contraction réflexe des muscles des voies respiratoires.
    La toux est une tentative naturelle du corps pour se débarrasser des expectorations accumulées. Déjà par le timbre de la toux, on peut juger si le patient a une pathologie quelconque: croup, laryngotrachéobronchite, bronchectasie.

En toussant, le patient ressent:

  • malaise;
  • douleur et sensation de brûlure au sternum;
  • manque d'air;
  • sensation de pression dans la poitrine.
  1. Formation d'expectorations. En conséquence du processus pathologique, les expectorations saturées de microbes pathogènes sont considérées. Avec l'inflammation, la quantité de décharge augmente de manière significative. Par la couleur des expectorations, son odeur et sa texture sont déterminées par la maladie du patient. Une odeur désagréable indique des processus putrides dans les poumons: un écoulement blanc et mousseux est un signe d’œdème pulmonaire.
  2. Présence de crachats de sang ou de crachats. Sert souvent comme un signe d'une maladie dangereuse. La cause peut être des dommages au petit vaisseau, des néoplasmes malins et des abcès pulmonaires. Dans tous les cas, la présence de sang dans les expectorations ou la salive nécessite une éducation immédiate des spécialistes.
  3. Respiration difficile. Un symptôme de presque toutes les maladies des bronches et des poumons. En plus des problèmes avec les poumons, cela peut être causé par un dysfonctionnement du système cardiovasculaire.
  4. Douleur dans le sternum. La douleur thoracique est un signe caractéristique de lésion pleurale. Se produit le plus souvent dans diverses formes de pleurésie, cancer, foyers de métastases dans les tissus de la plèvre. Les pathologies pulmonaires chroniques sont considérées comme l'une des conditions préalables à la pleurésie.

Dans les lésions infectieuses des poumons, les symptômes apparaissent soudainement et vivement. Presque immédiatement, la fièvre apparaît, il y a une forte augmentation de la température, des frissons et une transpiration abondante.

Classification

Une caractéristique des maladies pulmonaires est leur effet non seulement sur diverses parties des poumons, mais également sur d'autres organes.

Selon les lésions, les maladies broncho-pulmonaires sont classées selon les critères suivants:

  • maladies respiratoires des poumons;
  • maladies affectant les alvéoles;
  • lésions pathologiques de la plèvre;
  • maladie pulmonaire héréditaire;
  • maladies du système broncho-pulmonaire;
  • processus purulents dans les poumons;
  • malformations pulmonaires congénitales et acquises.

Maladies des poumons affectant les voies respiratoires

  1. MPOC (maladie pulmonaire obstructive chronique). Avec la BPCO, les bronches et les poumons sont simultanément touchés. Les principaux indicateurs - toux persistante, expectorations, essoufflement. Actuellement, il n'y a pas de méthodes thérapeutiques qui guérissent complètement la pathologie. Groupes à risque - fumeurs et patients associés à une production dangereuse. Au troisième stade, l’espérance de vie du patient est d’environ 8 ans, la dernière - moins d’un an.
  2. Emphysème La pathologie est considérée comme un type de MPOC. La maladie se caractérise par une ventilation altérée, une circulation sanguine et une destruction du tissu pulmonaire. Les émissions de dioxyde de carbone sont caractérisées par des indicateurs significatifs et parfois critiques. Il survient comme une maladie indépendante et comme une complication de la tuberculose, de la bronchite obstructive, de la silicose. En conséquence de la pathologie, une insuffisance cardiaque pulmonaire et ventriculaire droite et une dystrophie du myocarde se développent. Les principaux symptômes de tous les types d’emphysème sont une décoloration de la peau, une perte de poids soudaine, un essoufflement.
  3. Asphyxie - manque d'oxygène. Il se caractérise par un manque d'oxygène et une quantité excessive d'acide carbonique. Il existe deux groupes d'asphyxie. La non-violence est considérée comme une conséquence grave des maladies broncho-pulmonaires et autres. Violent - se produit avec des lésions mécaniques, toxiques, barométriques des bronches et des poumons. Avec une suffocation complète, des changements irréversibles et la mort surviennent en moins de cinq minutes.
  4. Bronchite aiguë Lorsque la maladie est violée la perméabilité des bronches. Les symptômes de maladie respiratoire aiguë et d'intoxication sont caractéristiques de la bronchite aiguë. Cela peut prendre la forme d'une pathologie primaire ou peut résulter de complications d'autres processus. Les infections bronchiques ou les virus sont deux causes courantes. Nature allergique moins commune de la bronchite aiguë.

Toux persistante exprimée symptomatiquement, expectorations, transpiration abondante. L'automédication, les médicaments inadéquats, le recours intempestif à des spécialistes menacent de transformer la maladie en forme chronique.

Une manifestation typique de la bronchite chronique est une toux accompagnée d'une légère diminution de l'activité immunitaire.

Pathologie des alvéoles

Alvéole - sacs à air, la plus petite particule du poumon. Ils ont l'apparence de bulles dont les parois sont en même temps leurs cloisons.

Les pathologies pulmonaires sont également typées pour les lésions alvéolaires.

  1. Pneumonie. Maladie infectieuse causée par un virus ou une bactérie. Avec la négligence de la maladie, les derniers appels à des spécialistes, elle se transforme en pneumonie.

Une caractéristique est le développement rapide, parfois réactif, de la pathologie. Au premier signe, une attention médicale immédiate est requise. Cliniquement exprimé comme suit:

  • lourde, respiration "croustillante";
  • une forte et forte augmentation de la température, parfois jusqu'à des indicateurs critiques;
  • crachats sous forme de morceaux de mucus;
  • essoufflement et frissons;
  • en cas de maladie grave, on observe une décoloration de la peau.
  1. Tuberculose Provoque des processus sévères dans les poumons et, en l'absence d'assistance immédiate, entraîne la mort du patient. L'agent causatif de la pathologie coller Koch. Le risque de maladie dans la longue période d'incubation - de trois semaines à un an. Pour exclure l'infection montre enquête annuelle. Les stades initiaux de la maladie sont caractérisés par:
  • toux persistante;
  • température basse mais non décroissante;
  • l'apparition de traînées de sang dans la salive et les expectorations.
  • l'enfant tousse depuis plus de 20 jours;
  • température constamment élevée;
  • perte d'appétit;
  • diminution de l'attention, de la fatigue et de l'apathie;
  • signes d'intoxication.
  1. Œdème pulmonaire. Ce n'est pas une maladie indépendante et est considéré comme une complication grave d'autres maladies. Il existe plusieurs types d'œdème pulmonaire. Les causes d'occurrence les plus fréquentes sont soit la pénétration de fluide dans l'espace pulmonaire, soit la destruction des parois externes des alvéoles avec des toxines produites par le corps humain lui-même.

L'œdème pulmonaire est une maladie dangereuse qui nécessite un diagnostic rapide et précis ainsi que des mesures thérapeutiques immédiates.

  1. Cancer du poumon. Un processus oncologique agressif et rapide. La dernière étape, la phase terminale conduit à la mort du patient.

La guérison est possible au tout début de la maladie, mais peu de gens s’intéressent à la toux constante, principal symptôme du stade précoce du cancer du poumon. Pour détecter la maladie aux stades les plus précoces, il est nécessaire de réaliser une tomographie par ordinateur.

Les principaux symptômes de la maladie sont:

  • toux
  • traînées de sang et caillots de sang total dans les expectorations;
  • essoufflement;
  • température constamment élevée;
  • perte de poids nette et significative.
  1. La silicose Maladies professionnelles mineurs, mineurs, broyeurs. À des années-lumière, des grains de poussière se déposent, des fragments de verre et de pierre taillés. La silicose est insidieuse - les signes de la maladie peuvent durer plusieurs années ou ne pas se manifester du tout, ou être légers.

La maladie est toujours accompagnée d'une diminution de la mobilité du poumon et d'une altération du processus respiratoire.

Comme complications graves sont considérées comme la tuberculose, l'emphysème, le pneumothorax. Aux derniers stades d'une personne, l'essoufflement constant, la toux et la fièvre tourmentent.

  1. Syndrome respiratoire aigu - SRAS. Les autres noms sont le SRAS et la mort pourpre. L'agent causal est le coronavirus. Il se multiplie rapidement et détruit les alvéoles pulmonaires au cours du processus de développement.

La maladie se développe dans les 2-10 jours, accompagnée d'une insuffisance rénale. Déjà après leur sortie de l'hôpital, les patients présentaient une augmentation du tissu conjonctif dans les poumons. Des études récentes suggèrent que le virus pourrait bloquer toutes les parties de la réponse immunitaire du corps.

Lésions pathologiques de la plèvre et de la poitrine

La plèvre est un sac mince qui entoure les poumons et l'intérieur de la poitrine. Comme tout autre organe peut être affecté par une maladie.

En cas d'inflammation, de lésions mécaniques ou physiques de la plèvre:

  1. Pleurésie. L'inflammation de la plèvre peut être considérée à la fois comme une pathologie indépendante et comme une conséquence d'autres maladies. Environ 70% de la pleurésie est causée par l’invasion de bactéries: légionelles, Staphylococcus aureus et autres. Avec la pénétration de l'infection, avec des dommages physiques et mécaniques, les feuilles viscérales et pariétales de la plèvre deviennent enflammées.

Les manifestations caractéristiques de la maladie sont des points de suture ou une douleur sourde au sternum, une transpiration sévère et des formes graves de pleurésie, une hémoptysie.

  1. Pneumothorax. Se produit à la suite de la pénétration et de l'accumulation d'air dans la cavité pleurale. Il existe trois types de pneumothorax: iatrogène (résultant d'interventions médicales); traumatique (à la suite d'une lésion interne ou lésion), spontanée (due à l'hérédité, une anomalie des poumons ou une autre maladie).

Le pneumothorax souffre de l'effondrement du poumon et nécessite une intervention médicale immédiate.

Les maladies de la poitrine sont associées à des processus pathologiques dans les vaisseaux sanguins:

  1. Hypertension pulmonaire. Les premiers signes de la maladie sont associés à une perturbation et à une modification de la pression dans les principaux vaisseaux des poumons.
  1. Embolie pulmonaire. Une des raisons principales est la thrombose veineuse. Un caillot de sang pénètre dans les poumons et bloque le flux d'oxygène vers le cœur. Maladie menaçant d'hémorragie imprévisible soudaine et de décès du patient.

Une douleur thoracique permanente peut être une manifestation de ces maladies:

  1. Hyperventilation avec excès de poids. Sur la pression thoracique en surpoids. En conséquence, la respiration s'égare, un essoufflement se produit.
  2. Stress nerveux. La myasthénie est un exemple classique: la léthargie musculaire est une maladie auto-immune. Considéré comme une violation pathologique des fibres nerveuses dans les poumons.

Maladies du système broncho-pulmonaire, en tant que facteur héréditaire

Le facteur héréditaire joue un rôle important dans l'apparition de pathologies du système broncho-pulmonaire. Dans les maladies transmises des parents aux enfants, les mutations géniques provoquent le développement de processus pathologiques, indépendamment des influences externes. Les principales maladies héréditaires sont:

  1. Asthme bronchique. La nature de l'occurrence - l'effet sur le corps des allergènes. Caractérisé par une respiration superficielle peu profonde, un essoufflement, des phénomènes spasmodiques.
  2. Dyskinésie primaire. Pathologie bronchique congénitale de nature héréditaire. La cause de la maladie est une bronchite purulente. Le traitement est individuel.
  3. La fibrose La prolifération du tissu conjonctif et son remplacement du tissu alvéolaire. En conséquence - essoufflement, faiblesse, apathie au début. Au cours des stades avancés de la maladie, la peau change de couleur, une nuance bleuâtre apparaît, un syndrome de pilon est observé - une modification de la forme des doigts.

La forme agressive de fibrose chronique réduit la vie du patient à un an.

  1. Hémosidérose. La raison en est l'excès de pigment de l'hémosidérine, une libération massive de globules rouges dans les tissus du corps et leur dégradation. Les symptômes indicatifs sont l'hémoptysie et la dyspnée au repos.

Est important. Les infections respiratoires aiguës sont à l'origine des processus pathologiques du système broncho-pulmonaire. Les premiers symptômes de la maladie n'inspirent pas les angoisses et les peurs des patients, ils sont traités à domicile par des moyens traditionnels. La maladie entre dans une phase chronique ou une inflammation aiguë des deux poumons.

Les maladies bronchopulmonaires résultent de l'entrée de virus dans l'organisme. Les muqueuses et tout le système respiratoire sont endommagés. L'autotraitement entraîne de graves conséquences pouvant aller jusqu'à la mort.

Les manifestations primaires des maladies des bronches et des poumons ne diffèrent pas beaucoup des symptômes du rhume. Les maladies pulmonaires infectieuses sont de nature bactérienne. Le développement de processus inflammatoires se produit rapidement - il faut parfois plusieurs heures.

Les maladies causées par des bactéries comprennent:

  • une pneumonie;
  • une bronchite;
  • l'asthme;
  • la tuberculose;
  • allergies respiratoires;
  • la pleurésie;
  • insuffisance respiratoire.

Le développement de l'infection est réactif. Pour prévenir les conséquences mettant la vie en danger, des complexes complets de mesures préventives et thérapeutiques sont réalisés.

De nombreuses pathologies bronchiques et pulmonaires s'accompagnent de douleurs vives et aiguës, provoquant des interruptions respiratoires. Un traitement spécifique est appliqué ici.

Maladies pulmonaires à caractère suppuratif

Toutes les maladies suppuratives des poumons sont classées comme pathologies graves. La combinaison de symptômes comprend la nécrose, la désintégration putride ou purulente du tissu pulmonaire. L’infection purulente pulmonaire peut être totale et toucher complètement le corps, ou être focalisée et toucher des segments individuels du poumon.

Toutes les pathologies purulentes des poumons entraînent des complications. Il existe trois types principaux de pathologies:

  1. Abcès pulmonaire. Le processus pathogène, dans lequel le tissu pulmonaire est fondu, est détruit. En conséquence, des cavités purulentes sont formées, entourées par un parenchyme pulmonaire mort. Pathogènes - Staphylococcus aureus, bactéries aérobies, microorganismes aérobies. En cas d'abcès pulmonaire, fièvre, douleur dans le segment enflammé, crachats avec pus, expectoration de sang.

Le traitement comprend le drainage lymphatique, la thérapie antibactérienne.

S'il n'y a pas d'amélioration dans les deux mois, la maladie devient chronique. La complication la plus difficile de l'abcès du poumon est la gangrène.

  1. Gangrène du poumon. Dégradation totale des tissus, processus pathogènes putrides dans les poumons. En tant que symptôme d’accompagnement obligatoire - séparation des expectorations avec une odeur désagréable. La forme fulminante de la maladie est la cause du décès du patient le premier jour.

Les symptômes de la maladie sont une élévation de la température jusqu’à des valeurs critiques, une transpiration abondante, des troubles du sommeil, une toux incessante. Aux stades sévères de la maladie, les patients ont eu un changement de conscience.

Sauver le patient à la maison est impossible. Et avec tous les succès de la médecine thoracique, la mortalité des patients atteints de gangrène pulmonaire est de 40 à 80%.

  1. Pleurésie purulente. Il s'agit d'une inflammation purulente aiguë des membranes pariétale et pulmonaire. Le processus affecte tous les tissus environnants. Il existe une forme de pleurésie infectieuse et non infectieuse. Le développement de la maladie est souvent de nature réactive et des mesures médicales immédiatement mises en place peuvent sauver le patient. Les principaux symptômes de la maladie sont:
  • essoufflement et faiblesse;
  • douleur sur le côté de l'organe affecté;
  • des frissons;
  • toux

Maladie pulmonaire congénitale

Les anomalies congénitales et les anomalies congénitales des poumons doivent être séparées.

Les anomalies des poumons ne se manifestent pas cliniquement, l'organe modifié fonctionne normalement.

Malformations - une perturbation anatomique complète de la structure du corps. Ces violations se produisent lors de la formation d'un système broncho-pulmonaire dans l'embryon. Les principales maladies pulmonaires comprennent:

  1. L'aplasie est une malformation grave dans laquelle il manque tout ou partie de l'organe.
  2. L'agénésie est une pathologie rare, il y a une absence complète du poumon et de la bronche principale.
  3. L'hypoplasie est le sous-développement des poumons, des bronches, des tissus pulmonaires et des vaisseaux sanguins. Les organes sont à leurs balbutiements. Si l'hypoplasie affecte un ou plusieurs segments, elle ne se manifeste pas et se retrouve par hasard. Si tout est sous-développé facilement, l'hypoplasie se manifeste par des signes d'insuffisance respiratoire.
  4. Trachéo-bronchomégalie, syndrome de Munye-Kun. Il survient lorsque les structures élastiques et musculaires des bronches et des poumons sont sous-développées, ce qui entraîne une expansion gigantesque de ces organes.
  5. La trachéo-bronchomatisation est une conséquence des défauts du tissu cartilagineux de la trachée et des bronches. Lorsque vous inspirez la lumière des voies respiratoires se rétrécit, à l'expiration - se développe considérablement. La conséquence de la pathologie est une apnée constante.
  6. Sténose - réduction de la lumière du larynx et de la trachée. Il y a une grave déficience de la fonction respiratoire et du processus de déglutition. Un défaut réduit considérablement la qualité de vie du patient.
  7. Lobe pulmonaire supplémentaire. En plus de la paire de poumons principale, il y a des figurants légers. Pratiquement, ne se manifestent pas, les symptômes cliniques ne se manifestent qu’avec une inflammation.
  8. Séquestration. Un segment de tissu pulmonaire, qui a son propre flux sanguin mais ne participe pas au processus d'échange de gaz, est séparé de l'organe principal.
  9. Veine non appariée. Le côté droit du poumon est divisé par une veine non appariée.

Les défauts congénitaux se remarquent facilement aux ultrasons et les traitements modernes permettent d’arrêter leur développement.

Méthodes de diagnostic et mesures préventives

Plus le diagnostic est précis, plus la guérison du patient est rapide. Lors du premier examen, le pneumologue doit prendre en compte toutes les manifestations externes de la maladie, les plaintes du patient.

Sur la base de l'examen initial et de la conversation avec le patient, une liste des examens nécessaires est établie, par exemple:

  • Radiographie
  • fluorographie;
  • test sanguin
  • tomographie;
  • bronchographie;
  • recherche de la présence d'infections.

Sur la base des données obtenues, un schéma thérapeutique individuel est déterminé, des procédures et un traitement antibactérien sont prescrits.

Mais non, les méthodes de traitement les plus modernes, non, les médicaments les plus efficaces ne seront pas bénéfiques si vous ne suivez pas toutes les recommandations et les rendez-vous d'un spécialiste.

Réduire significativement le risque de prévention des pathologies pulmonaires. Les règles sont simples, tout le monde peut les suivre:

  • exclusion du tabagisme et de la consommation excessive d'alcool;
  • éducation physique et exercice mineur;
  • durcissement
  • se reposer sur la côte de la mer (et s’il n’y a pas une telle possibilité - une promenade dans une forêt de pins);
  • visites annuelles chez le pneumologue.

Les symptômes des maladies pulmonaires décrits ci-dessus sont faciles à retenir. Tout le monde devrait les connaître. Sachez et dès les premiers signes d'alerte de demander l'aide de médecins.